[Geralt] Le réprouvé

La province du Nordland est peu peuplée et ses régiments passent l'essentiel de leur temps à patrouiller le long des côtes pour les protéger des pillards du nord. Le Comte Electeur Theodric Gausser siège à Salzenmund.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1259

[Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 08 août 2019, 00:23

Début ici




+3 pdc envers Slaanesh pour ton RP précédent.


Le signal avait été donné deux jours plus tard : l'escadron de l'Ordre de la Couvée du Corbeau était arrivé en ville, s'était rendu aux temples de Mórr et de Sigmar, puis aux Caves avant de repartir sur le champ et de traverser le Talabec pour prendre la route de la Vieille forêt, en direction de Middenheim.

Pendant ces deux jours, Geralt fut gracieusement hébergé dans l'une des demeures cossues de Rebecca von Menzel, dans le quartier commerçant. Les nuits du Loup Blanc furent courtes, car la belle resta à ses côtés. Elle semblait s'être entichée de l'ancien Chevalier-Corbeau, qui était devenu dès lors son nouveau favoris. Elle ne le lâchait plus, faisant trembler l'appartement de deux étages de ses cris, et était encore entre ses bras lorsque que l'un de ses serviteurs vint lui annoncer le passage de la Couvée du Corbeau. C'était le moment tant attendu, et que Rebecca avait soigneusement organisé. Auprès de son père et de son personnel de maison, elle prétendit être souffrante et devoir partir pour une cure thermale à Wahnsinningen. Mais en réalité, elle quitta Talabheim accompagnée de quelques uns de ses fidèles, dont Geralt dont le visage restait dissimulé sous sa capuche enchantée. En outre, Rebecca von Menzel était suffisant influente pour que personne, au sein du guet, ne lui barre la route à elle ou à ceux qui l'accompagnaient.

C'est en compagnie du méprisant Adolf Ziegler qu'ils descendirent le Chemin du Sorcier jusqu'au Talagaad. Un homme, habillé pour la route, les attendait en bas, tenant quatre chevaux. Il avait les cheveux poivre-sel et un air roublard, au sourire orné de fossettes.


- "Voici Oswald, l'un de mes amis les plus chers." dit Rebecca en tendant la main, que l'homme saisit délicatement pour déposer un baiser au dos. "Oswald, je te présente Geralt. Il nous accompagnera."
- "Le fameux Loup Blanc ..." acquiesça Oswald en lui tendant les rennes d'une monture. "C'est un honneur que d'être accompagné par un nom aussi célèbre dans notre bon Empire."
- "Ne prête pas trop attention à ses paroles, mon petit chéri." lança Rebecca à Geralt tandis qu'elle enfourchait son propre cheval. "Oswald est un vrai serpent ... Mais ses talents nous seront précieux pour traquer les Corbeaux."

Elle éclata de rire et talonna sa monture, s'élançant vers le pont du Talagaad.



Ils chevauchèrent ainsi plusieurs heures sur la route de la Vieille forêt avant de bifurquer sur une fourche pour gagner un sentier boueux qui slalomait entre les troncs, au milieu des massifs de fougères. Les trois cavaliers arrivèrent ainsi en bordure d'une clairière où se trouvait du monde. Rebecca fut accueillie par des cris de joie et une quinzaine de personnes s'approchèrent d'elle tandis qu'elle mettait pied à terre. Le Loup Blanc nota la présence de nombreuses mules, qui transportaient une quantité phénoménale de matériel : tentes, poufs en cuir, coussins, meubles, vaisseliers et autres commodités bien encombrantes pour un voyage en forêt.

- "Bienvenue auprès de mes amis, Geralt." dit la fidèle du Corrupteur avec un grand sourire ravi. "Bienvenue au sein de la Fraternité des Papillons. Tu verras, tu t'y sentiras comme chez toi."

Après avoir rencontré Adolf et Oswald, Geralt fit la connaissance de Hannelore von Gnädig, Irène Clarin et Astrid, les trois favorites de Rebecca. Hannelore était une grande blonde aux yeux tristes, Irène une brune complètement hystérique et Astrid une rouquine tout à fait exhibitionniste. Elles étaient toutes trois parées de tenues aussi élégantes qu'aguicheuses, de bijoux d'or et de pierres précieuses, et n'avaient de cesse d'entourer leur maîtresse en tout instant, s'adressant mots doux et embrassades plus que de raison. Si Irène semblait jalouse de l'intérêt porté à Geralt, Hannelore et Astrid le reluquaient, les yeux brillants. Cette dernière ne pouvait d'ailleurs s'empêcher de lever ses jupons dans sa direction, lui dévoilant brusquement sa flamboyante intimité.

Cette joyeuse bande de dégénérés comptait aussi une dizaine de cultistes, la plupart de jeunes gens fanatisés par l'aura furieusement séduisante de Rebecca. Tous étaient relativement bien mis, habillés avec une certaine richesse. L'un avait une longue cagoule pointue de couleur blanche, où seuls deux trous laissaient voir ses yeux. L'autre n'avait qu'un gilet de fourrure sur son torse couvert de tatouages mauves, et ses yeux luisaient d'une lueur étrange tandis qu'il tâtait les dagues à sa ceinture. Ces fidèles représentaient la force vive des Papillons, une milice qui répondait aux moindres de désirs de Rebecca, et qui était sans doute également chargée de la défendre. Pour preuve, chacun d'eux était armé à sa manière, du simple couteau au fléau d'arme.

Parmi tous ces individus aux tenues extravagantes, une personne se tenait en retrait. Muni d'une robe de sorcier sombre garnie de crânes et d'os, son visage était en partie masqué par une capuche brune. Il tenait entre les mains un bâton aux allures malfaisante et observait le groupe se former autour de Rebecca. Un sourire se dessinait dans l'ombre de sa capuche.




Les Papillons étaient partis depuis la veille jour, suivant la piste des Corbeaux à travers l'une des seules routes relativement sûres qui traversait la Drakwald. La traque était dévolue à Oswald qui semblait manipuler la magie. En effet, il s'éloignait régulièrement du groupe pour disparaître bonnement et simplement au détour d'un arbre, et réapparaissait quelques heures plus tard avec des informations précises sur la localisation de leurs proies.

Du reste, les chaotiques avançaient lentement. Ils transportaient beaucoup trop de matériel, mais Rebecca insistait pour que sa grande tente soit dressée chaque soir, et qu'on y joue de la musique tout en servant des collations. Ces fêtes étaient d'un luxe à faire pâlir d'envie un bourgeois d'Altdorf, et finissaient invariablement en orgies débridées auxquelles tout le monde prenait part. Geralt n'était pas en reste, car Rebecca et ses favorites se chamaillaient pour l'avoir, lorsqu'elles ne se jetaient pas sur lui de concert. Après les ébats, Hannelore voulait lui maquiller les yeux, lui teindre les lèvres en noir et le couvrir de colliers et de bijoux, tandis qu'Irène essayait de lui griffer le visage et qu'Astrid lui montrait son cul rond avant de chercher le prétendant le plus proche pour assouvir ses désirs. Rebecca, souvent dans les bras d'Adolf, s'amusait beaucoup de cette situation et invitait généralement Geralt à les rejoindre dans sa couche parfumée, ou bien se laissait aller entre les bras d'un ou plusieurs cultistes, en pâmoison. Même le sorcier encapuchonné, Dedrik le Parjure de son nom, se joignait à la fête, soulevant sa toge plus que de raison. Tout, dans cette procession vicelard, n'était que luxure et désirs assouvis.


Image




Rebecca chevauchait aux côtés de Geralt. Sa magnifique chevelure était coiffée en une immense natte qui terminait entre ses cuisses, et elle portait un manteau de voyage doublé en satin bleu nuit dont les plis brillaient avec éclat. Derrière eux, les Papillons chantaient ou se chamaillaient bruyamment. Astrid était étrangement assise sur le pommeau de sa selle.

- "Un chasseur de monstre aguerri comme toi doit nous trouver bien tapageurs et lents pour des traqueurs." rit la jeune femme. "Oswald m'a rapporté hier que les Corbeaux s'éloignaient mais ne t'inquiète pas, Dedrik m'a proposé une solution pour donner ... disons un coup de fouet à notre petite bande. Après tout, il faut aussi prendre le temps de s'amuser."

Elle qui montait en amazone sur son beau cheval, elle faisait face au Loup Blanc et délaça un peu l'avant de son corset malgré l'air froid qui régnait dans la forêt.

- "Tu dois me prendre pour une jeune fille complètement écervelée, dégénérée même, incapable d'endosser des responsabilités." Elle jeta un coup d'oeil à la procession derrière eux. "Et quand on constate qui sont mes amis, je conçois tout à fait qu'on puisse se méprendre à mon sujet. Mais sache que si je suis ici, c'est justement parce qu'il est pour moi primordial de m'acquitter de ma mission. Je suis une femme de parole. Or il y a quelques temps, des amis d'Altdorf m'ont demandé de les aider. Ce sont des amis à qui ... je peux difficilement refuser quoi que ce soit. Vois-tu, ils avaient chargé l'un de leurs fidèles d'organiser une expédition jusqu'en la lointaine Inja afin d'en ramener la dépouille d'une créature fabuleuse. Selon les légendes, cette bête n'est faite que de pure magie, une magie si pure qu'aucun homme, jusqu'à aujourd'hui, n'a réussi à l'utiliser. Enfin passons ... Il s'avère que leur agent s'est fait dénoncer par une cellule ennemie agissant elle aussi à Altdorf, et dont les intérêts divergeaient de ceux de mes amis. C'est ainsi que cet agent s'est fait arrêter à Talabheim, par un répurgateur altdorfer. Néanmoins cet agent, comme tous les intérêts de mes amis dans l'Oeil de la Forêt, était sous ma responsabilité. Sitôt j'ai appris son arrestation, j'ai donc envoyé Oswald la sauver afin de lui permettre de reprendre sa mission. Et c'est là qu'il a disparu à nouveau ... Cet agent s'appelle Dokhara de Soya, et c'est Lucrétia von Shwitzerhaüm qui l'a enlevée. C'est en traquant la seconde que nous arriverons à la première. Et toi ? Qu'as-tu perdu de si précieux que tu souhaites récupérer à tout prix ?"
► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 337
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 08 août 2019, 15:25

Une passion dévorante... Un poison se déversant sensuellement à travers l'organisme, à l'image d'un serpent cherchant à dévorer votre coeur et votre âme... Voila donc quel était le sentiment qui vous dévorait sans cesse lorsque vous vous laissiez aller aux vils plaisirs du grand corrupteur.
Ayant décidé de s'allier à Rebecca pour la suite de son voyage, le loup blanc put goûter aux plaisirs les plus pervers en compagnie de la belle créature de Talabheim.
La suite du voyage qui attendit Geralt n'en fut que plus exaltante… Ils quittèrent Talabheim un soir sans lune, pour rejoindre la route de la vieille forêt, où Geralt fut intronisé auprès des "amis" de la noble. La fraternité des papillons… C'était le nom du groupuscule que semblait mener Rebecca, elle y était ici comme une sorte de divinité que la majeur partie de ces gens semblaient idolâtrer… Le système hiérarchique y était des plus basique, Rebecca commandait, et possédait quelques favoris avec qui elle aimait se livrer à des nuits endiablées… Le reste du groupe était essentiellement constitué de gens étranges et sinistres, armés d'armes diverses et variés… Geralt en observa plus d'un, et sembla se rappeler les rumeurs qui circulait sur les adeptes du chaos… Ces plus fidèles servants étaient selon les dires, bien souvent récompensés par quelques pouvoirs étranges, plus communément nommé mutations… Certaines étant visibles et d'autres non… Le loup blanc ne doutait pas qu'une partie du bras armé de la fraternité était composé de ces étranges personnages, que Geralt voyait avec méfiance...
Dans ce groupe, certain nom se détachait des autres : Tout d'abord le dénommé Oswald, qui semblait être l'homme de confiance de Rebecca, et dont le rôle pour le voyage à venir semblait être la traque de L'Ordre de la couvée du corbeau… Geralt n'échangea que très peu avec lui, mais pu percevoir dans le fond de ces yeux, la malice et l'intelligence qui en émanait… Mieux valait ne pas le prendre à la légère…
Parmi les chouchous de Rebecca, trois femmes jouaient les rôles de favorites, celle ci n'ayant rien à envier à la beauté de leur maitresse, elles étaient de caractères bien différentes, mais toutes autant lubriques et perverses, l'arrivée du loup blanc dans le camps ne fit qu'attiser leur appétit mais également la jalousie suite à l'attention que portait désormais Rebecca à son nouveau protégé. Elles se nommèrent Hannelore von Gnädig, Irène Clarin et Astrid...
Enfin le dernier mais non moins intrigant personnage était Dedrik le parjure... Un homme des plus discret et des plus sombre, une aura inquiétante l'entourait constamment... Geralt analysa rapidement qu'au vue de ces équipements et de son accoutrement... Il était un utilisateur de magie, sans aucun doute capable de dompter les sombres puissances de la ruine... Il était sans l'ombre d'un doute ici, l'homme le plus dangereux et donc à surveiller en priorité.

Le petit convoi était agité, et le nombre de mule destiné à transporter le moindre objet suceptible d'améliorer le confort du voyage était des plus impressionnant et ne ferait que ralentir le rythme du voyage... Plutôt qu'une chasse au vampire, Geralt avait ici l'impression de se retrouver dans un convoi destiné à un grand seigneur voulant trouver des temps plus propice dans les terres ensoleillés au sud de l'Empire...
Pour autant, se pliant aux règles dictées par Rebecca, Geralt préféra ne pas intervenir dans les affaires internes du groupe, venant tout juste d'y arriver, il préféra analyser la situation et la place que voulait lui réserver la noble de Talabheim ici... Et cette place fut tout sauf celle qu'il attendait...
Le début de voyage se déroula dans un luxe et un confort des plus royal, bien loin des qualités de guerriers qu'on pouvait lui connaître, ici il n'était qu'un jouet sexuel destiné à calmer les ardeurs de Rebecca et de ces favorites... Cette vie bien loin de lui déplaire de prime à bord, lui fit se souvenir de la vie qu'il avait eut au sein des Sentinelles, où dépensant son moindre sous, il avait vécu deux années dans l'opulence à se satisfaire de prostitués et de drogues en tout genre... Une époque où Hirohito, Klauss... et le reste de la bande était encore vivant...

Un moment de nostalgie qu'il s'autorisa malgré ses récentes tentatives de couper court à son passé...

Luxure, passion, sensation nouvelle... Geralt se livra chaque soir au plus vils plaisirs possible, sans pour autant jamais pouvoir totalement se satisfaire... Car oui... Malgré ces évènements pouvant sembler des plus sympathiques... Ces orgies et ces soirées débridés commencèrent peu à peu à influer sur le caractère du loup blanc... Peu à peu, même la compagnie des favorites de Rebecca l'ennuyait... Non... Une petite idée germa dans son esprit, prenant au fur et à mesure de plus en plus de place, pour au final devenir une total obsession : Rebecca...
Plus le temps passait et plus elle devenait le sujet de ses désirs les plus fous... La jalousie... L'envie de posséder quelque chose qu'on ne pouvait obtenir juste pour soi... Le désir de possession absolu… Un péché dangereux.

Ce fut le matin du troisième jour, alors que le loup blanc s'était isolé du reste du groupe, arborant une mine des plus sinistre, ses pupilles dilatées indiquant qu'il avait prit sa dose de pollen de Sirène il y a peu encore, que Rebecca vint à sa rencontre, ayant semble il remarqué les doutes qui avaient germé dans son esprit quand aux conditions de voyage, ainsi qu'à cette idée constante de vouloir profiter de la vie tandis que le convoi se dirigeait vers des contrées inconnus en quête d'une créature vampirique pouvant tous les tuer...
Il écouta la noble d'une oreille distraite, celle ci expliquant les raisons qui l'avait poussé à se lancer aux trousses de Lucrétia... Une histoire d'agent du chaos... Inja... Une créature de magie pure... Dokhara de Soya... Même ce nom, pourtant si cher à son coeur ne le fit à peine réagir... Puis une question vint, Rebecca voulant savoir ce que Geralt cherchait de si précieux dans cette traque...


"Des conneries..."Il murmura ces mots, avant d'élever la voix à l'encontre de Rebecca. "Tout ça c'est des conneries ! T'amuser ?! Tu penses que tout ceci est un jeu Rebecca ? Sincèrement ?! C'est quoi le plan ? Allez trouver Lucrétia pour gentiment lui demander de te rendre ce qu'elle a prit ?!"

La tension au sein du convoi grimpa d'un cran, la plupart des gens le composant observant d'un oeil mauvais le loup blanc, sans aucun doute le ton employé avec leur maitresse ne convenait nullement à ces acolytes. Pour autant, Geralt n'en fit rien, resserrant sa poigne sur les lanières en cuirs de sa monture, celle ci craquant sous la force qu'il déploya.

"Tandis que nous nous amusons... Le temps s'écoule lui, et du temps... Je n'en ai pas !" Même si Rebecca ignorait tout de la maladie rongeant Geralt, c'était de ceci dont il parlait à l'instant T. "Plus le temps passe, et plus la baronne se renforce... Crois tu qu'elle a survécu toutes ces années grâce à ces dons de vampire ? Absolument pas ! Les Lahmianes sont doué dans l'art de la manipulation et de la séduction... A l'instant où elle s'est dévoilée, elle est devenu vulnérable ! Et ça elle le sait... Elle va chercher un nouvel endroit où elle pourra obtenir de l'aide... C'est son jeu de relation dans l'Empire qui l'a protégé tout ce temps, elle reproduira ce qu'elle a fais... Là où nous allons…"

Il porta un sombre regard à l'encontre de la belle noble avant de dire :

"Quand elle aura une armée avec elle... Ce ne seront pas tes bêtes de foire ou quelques femmes qui te feront gagner !" C'est alors que son regard se posa plus loin derrière elle, au niveau du dénommé Ziegler qui observait le loup blanc avec l'air de dégout qu'il affichait constamment à son encontre. "Et toi ! Continue à me regarder comme ça, et je jure que je te fous une balle dans la tête... Sans Rebecca je peux te jurer que tu serais mort dans le manoir aux Rosiers."

Cette menace en plus de scandaliser le couturier, fit s'approcher de Geralt plusieurs cultistes faisant partie du bras armé de la confrérie, préférant sans aucun doute anticiper une potentiel mauvaise action du chasseur de monstre, leur intervention ne fit qu'accentuer la tension.
Le loup blanc tira d'un quart la lame de son fourreau et l'aura qui se détacha de lui à l'instant T, était d'une noirceur n'ayant absolument rien d'humain, si bien qu'on aurait pu croire qu'une odeur de sang abominable venait soudainement de recouvrir la zone. Un oeil aguerri aurait même pu croire entrevoir, que le regard sombre et terrifiant qu'affichait Geralt, n'était ici qu'accentué par une étrange couleur noir dans le fond de ses pupilles... Cela n'était en rien naturel.

S'attendant à voir la situation exploser d'une seconde à l'autre, Rebecca de son coté observa son protégé sans la moindre expression. La main tremblante de colère, et ce pour des raisons totalement absurbes, Geralt tenta de se calmer, semblant reprendre peu à peu ses esprits, avant de voir que tous les regards étaient maintenant portés à son encontre.
Il tenta de se concentrer sur les yeux de Rebecca tandis que sa poitrine était partiellement à découvert puisqu'elle avait délacé l'avant de son corset un peu plus tôt.


"Tes amis d'Altdorf, ta confrérie, ton Dieu... Je me fous de tout ça. Le marché que j'ai passé, je l'ai fais avec toi. Tu m'aides à trouver Lucrétia, et de mon coté, je fais ce que tu me demandes... Tuer, traquer, passer mes nuits à tes cotés... Je me fous des conditions et du prix à payer... Mais ce deal ne s'applique qu'à toi...
Je ne suis pas un animal que tu peux mettre en cage avec quelques soirées, et je n'ai plus du tout envie de m'amuser avec tes amis sache le !"


Le culte, Slaanesh... Tout ceci n'avait aucune importance pour le loup blanc, seul comptait Rebecca et les moyens pour parvenir à retrouver Lucrétia puis Karla... Et cela Geralt le fit comprendre à l'assemblée, le marché passé ne semblant pas les inclure.

"Quand à ce que tu as dis... J'ai lu les rapports de l'inquisition concernant l'évasion des caves... Je trouve étrange qu'une vampire tente tout pour enlever une chaotique... Crois moi, au vue de la situation, ton agent est peut être déjà mort..." Même si il fit mine d'ignorer totalement qui était Dokhara... La réalité de ces révélations étaient là... Au vue des infos, il était probable d'imaginer, que Karla avait été libéré par Lucrétia pour obtenir des informations concernant cette créature magique en Inja... Et qu'ensuite elle avait été tué... Si tel était le cas... Alors tout était perdu pour Geralt...

Il poussa son cheval en avant de Rebecca pour la devancer, avant de se retourner et de dire :

"Ce que Lucrétia m'a prit de si précieux ? ... Je ne le saurais que quand je serais en face d'elle." Cette phrase était aussi énigmatique que mystérieuse... "Je pars en avant du convoi, retrouver Oswald. J'en ai assez de rester immobile..."Il tourna le dos à la noble et s'élança à travers les bois.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 08 août 2019, 18:56, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 6 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 67 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1259

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 08 août 2019, 21:06

L'écat de colère de Geralt attira l'attention de la procession. Déjà certains approchaient tandis que Rebecca papillonnait des cils, la bouche en cercle, une expression de surprise candide sur le visage.

- "Mais mon Gégé ... Pourquoi est-ce que tu t'énerves comme ça ?" demanda-t-elle d'une petite voix. "... Tu doutes, c'est cela ? Tu doutes que nous réussissions, malgré la bénédiction du Bienfaiteur ?" Elle semblait ahurie, presque au bord des larmes.

Adolf Ziegler, monté sur un cheval blanc à la crinière nattée, les rejoint avec un air mauvais. A ses côtés couraient trois cultistes. Deux d'entre eux, une jeune femme et un homme aux allures d'hermaphrodite, portaient des tenues bariolées semblables à celles des bouffons et autre amuseurs de foire. Ils étaient jumeaux, s'appelaient Hans et Greta et étaient plus tarés l'un que l'autre. Ils ne pouvaient pas faire trois pas sans faire une pirouette ou un pas-chassé qui faisait tinter les grelots cousus à leurs tenues grotesques, et de ce que Geralt avait vu au cours des nuits passées, le tabou entourant l'inceste leur semblait tout à fait inconnu. Hans jonglait avec des couteaux en ouvrant grand la bouche pour montrer sa langue de serpent bifide, tandis que Greta faisant s'enrouler un long fouet comme une fillette le ferait avec un ruban de couleur. Le troisième cultiste s'appelait Hector et tenait une grosse hache de bûcheron. Ses yeux étaient complètement noir et son visage était dévoré par de grosses veines violettes. Un soir, le chasseur de monstres l'avait surpris seul dans un coin, à se masturber en s'enfonçant une aiguille à coudre dans l'urètre à plusieurs reprises.



Image

- "Petit impudent. Notre maîtresse t'acceuille parmi nous et c'est ainsi que tu la remercies ?" pesta Ziegler en s'arrêta à hauteur de Rebecca, outré. Il avait toujours son teint fardé et sa petite perruque à bigoudis.
- "Oui, c'est comme ça que tu me remercies ?" répéta la jeune femme d'une voix tremblante, les yeux embués de pleurs.

Les paroles venimeuses de Geralt eurent au moins le mérite de faire taire le couturier, qui malgré son air arrogant ne pu s'empêcher de déglutir. Rebecca, au contraire, passa soudain des pleurs à un rire hystérique, repris en cœur par Hector et les jumeaux.


- "Tu ne veux plus t'amuser ? Mais Geralt, tu n'as pas le choix !" C'étaient des larmes de rire qui coulaient désormais sur les joues de cette folle de Rebecca. "Le Corrupteur joue une musique trop douce pour que tu ne puisses pas l'entendre. Hahahaha ! Tu es lié à nous désormais .. A moi !" Elle arrêta soudain de rire, complètement lunatique, et son visage était de marbre. Ainsi figé, il n'en était que plus beau : elle ressemblait à la statue d'une déesse. "Si tu veux profiter de mon aide, Geralt, tu devras satisfaire le moindre de mes désirs. Et le premier d'entre eux, c'est que jamais plus tu ne mettes en doute mes choix. Nous sommes tous des animaux, dans la même cage. Une cage en or, dans laquelle les limites n'existent pas, et que le reste du monde admire depuis l'extérieur, triste et misérable, habillé d'une liberté illusoire. Embrasse ce rêve, et tu auras ce que tu voudras. Sois ingrat, rejette le ... alors, je ne pourrai plus rien pour toi."





Geralt chevauchait seul sur la route de la Vieille forêt, s'éloignant du cortège fou à lier des Papillons. La "route" n'était en fait qu'une large piste défrichée qui taillait à travers la Drakwald pour relier le Nord et le Sud de l'Empire. C'était un itinéraire dangereux, compte tenu des multiples menaces qui rôdaient dans la forêt profonde, mais quelques voyageurs l'empruntaient tout de même. Marchands, Patrouilleurs Ruraux ou simple vagabonds, ils se déplaçaient généralement en groupe et s'arrêtaient dans les auberges fortifiées et les relais de poste qui jalonnaient le parcours. Chaque fois qu'Oswald prévenait les Papillons de l'approche d'un tel convoi, les cultistes sortaient de la piste pour se dissimuler dans les sous-bois en attendant qu'ils passent.

Le Loup Blanc galopait sous les frondaisons d'arbres séculiers. Après plusieurs minutes à ce rythme, sa monture montra des signes de fatigue et il fallut la faire boire avant de continuer. Un petit ruisseau coulait en parallèle de la route et c'est là que Geralt mena son cheval pour qu'il s'abreuve. Et pendant toute cette échappée en solitaire, la Voix n'avait pas cessé de l'appeler.


Geralt, Geralt, Geralt ... Tu les as vu, ils sont complètement déments ! Ce sont des aliénés, pitié Geralt, ne les laisse pas arriver à moi ... Tue les, Geralt. Tue les tous. Tous ! Tue les tous. Tue les tous. Tue les tous.

► Afficher le texte

Une branche craque derrière lui. Guidé par ses réflexes, Geralt se retournant en dégainant son katana si rapidement que son cheval, surpris, fait un écart en levant brusquement la tête. Oswald est là, à quelques pas à peine mais hors de portée du sabre du Loup Blanc. Il se cache à moitié derrière un tronc, et son bras visible pointe un pistolet droit sur la tête du chevalier déchu.

- "Tu t'es égaré, Loup Blanc ?"


Image
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 337
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 08 août 2019, 23:54

Les réactions de Rebecca furent toute aussi surprenantes qu'inquiétantes… A la façon d'une femme possédant plusieurs personnalités, elle passa de la tristesse à la rage, d'une femme outrée à une gamine capricieuse… Voila donc qui était la chef des papillons… Une psychopathe n'aimant guère qu'on la contredise...
Le loup blanc avait décidé de montrer les crocs à ces risques et péril, les adeptes de Slaanesh se liguant alors contre lui pour soutenir leur maitresse, qui malgré les larmes de tristesse qui coulait le long de ces joues, restait toujours aussi belle… Semblant dans le dénie et l'incompréhension la plus total, la jeune noble ne parvenait pas à comprendre pourquoi son favori était aussi réticent quand au déroulement de leur mission… Était elle tant aveuglé par la confiance qu'elle avait dans son Dieu sombre que tout instinct de survie avait disparu chez elle ? Le chasseur de monstre ne parvenait dès lors plus à la cerner…

Malgré les menaces prononcées, Ziegler tenta de jouer au chevalier blanc, voulant saisir l'occasion sans aucun doute de détrôner cette place si cher qu'il convoitait dans le cœur de Rebecca et qui lui avait été volé par le loup blanc, son intervention fut accompagné de quelques cultistes, pour chercher à s'imposer, il resta tout de même à distance, tandis que trois des personnages composant le bras armé de la confrérie s'avancèrent lentement dans sa direction : Hans et Greta, les jumeaux incestueux complétement timbrés, semblant posséder un style de combat reposant sur leur habilité, et le dénommé Hector, une masse de muscle pervers et dégénéré… Ils observèrent tour à tour Geralt, un sourire au lèvre, impatient d'entendre le moindre signal pouvant leur donner l'ordre de mettre en charpie l'ancien chevalier corbeau.
Geralt les observa tour à tour, et malgré leur apparence monstrueuse, il ne fut nullement inquiété, pire encore, il afficha un sourire terrifiant, comme excité de se battre alors qu'il avait passé ces derniers jours à combler les attentes de Rebecca et de ces favorites.


"Alors comme ça… On veut jouer ?"Dit il en tenant fermement le manche de son katana. Ziegler de son coté face à la réaction de son adversaire, enragea, ayant semble il espéré que cette tentative d'intimidation soit suffisante pour calmer les ardeurs du combattant aux cheveux blanc… Il n'en fut rien.

Mais toute possibilité d'altercation fut stoppé net, lorsque suite aux paroles de Geralt, Rebecca éclata d'un rire sadique et malfaisant, répercuté en cœur par une partie de ces petits monstres de foire… Les paroles qu'elle prononça ensuite à l'encontre de Geralt étaient aussi menaçantes que terrifiantes car transparente de vérité… Ce pacte qu'il avait passé avec elle… Le liait au groupe… Non… Le liait à elle… Cela aurait été si simple, dégainer son pistolet et tirer une balle dans la tête de la jeune femme, vite et précis, l'effet de surprise suffirait à terrasser ensuite une partie du reste du groupe ou encore à prendre la fuite…
Geralt n'avait cas soulever sa veste, se saisir du manche de son arme, la pointer vers Rebecca et appuyer sur la détente… Il l'avait déjà fait… Plus d'une fois, et ce même si il n'était plus un chevalier corbeau, qu'il était un réprouvé des hommes et des Dieux… Rebecca était ici aussi folle que dangereuse… Il suffisait juste de… Mais il ne pouvait le faire, quelque chose l'empêchait de le faire… Ce désir ardent bouillonnant en lui, ces yeux hypnotiques et cette beauté envoutante… Même ainsi il la désirait encore… Elle était la seule qu'il désirait obtenir ici et maintenant… Tout ceci n'était que folie, et Geralt comprit alors que cette alliance avec Rebecca, était un cadeau empoisonné…
Sous les sombres regards du reste du groupe, le loup blanc se retira, s'engageant dans les bois en réalisant que la vie des gens du culte de Slaanesh n'était rien de plus qu'un mirage, un rêve éveillé dans lequel ils avaient accepté de s'enfermer pour échapper à la dure réalité du monde…

Était ce ainsi que tu voulais vivre Karla ?...




******



Il s'enfonça dans les profondeurs de la Drakwald, malmenant sa monture pour la faire courir à toute allure, et ainsi prendre de la distance avec le gros du convoi du culte, dont il avait l'impression d'entendre sans cesse les rires sinistres…
Suivant la route qui avait été naturellement tracé, Geralt dû à un moment rompre la cadence de sa monture, la pauvre créature ayant été poussé dans ces retranchements. S'arrêtant non loin d'un ruisseau pour abreuver sa monture, un mal de crâne s'empara soudainement de lui, la voix de Karla transperçant son esprit, lui intimant… Pire encore lui suppliant… De cesser cette folie et de tuer le groupuscule des papillons… Si les dires de Rebecca étaient vrais, cette mission ressemblait à s'y méprendre à une mission de sauvetage… Tout du moins le pensait il… Mais après avoir vu le vrai visage de Rebecca, Geralt doutait clairement des réels intentions de la jeune femme à l'encontre de la descendante des De Soya…


***Je ne peux pas Karla… Pas encore… Je ne les laisserai pas te faire de mal mais… L'Ordre, la confrérie… Tu t'es fais des ennemis si puissants, que même moi je doute de pouvoir tous les détruire… Je devrais frapper au moment opportun… Quitte à ce que cela me change à tout jamais… Je serais toujours là pour toi désormais Karla…***

C'est alors qu'il fut ramené à la réalité, une branche craquant derrière lui, ses sens furent en alertes, et d'un geste aussi vif que précis, il dégaina sa lame qu'il pointa dans la direction qu'il pensa potentiellement dangereuse. Un homme était à moitié caché derrière un tronc d'arbre, une arme à feu pointé dans sa direction… Oswald venait de faire son entrer…

Les deux hommes se jaugèrent quelques instants, les yeux dans les yeux, il était impossible de lire le sentiment qui traversait leur différent esprit, mais Geralt fut le premier à briser le silence, tout en restant en garde malgré le fait qu'il n'avait pas la distance nécessaire pour atteindre Oswald.


"Tu es rapide…" Il afficha un sourire "Mais un peu trop bruyant."

La tension ne parvenant pas à descendre, les deux hommes restant tous les deux menaçants, Geralt tenta de cerner les intentions de Oswald à l'instant présent.

"J'aurais pu sortir mon pistolet aussi tu sais… Mais soyons sérieux, ça n'aurait pas été judicieux… Qui s'est ce qui pourrait arriver si un coup de feu raisonnait ici dans cette forêt normalement sans vie… Je doute qu'attirer l'attention de L'Ordre de la couvée du corbeau soit judicieux."

Voulant faire preuve de bonne foi, Geralt rangea alors sa lame, avant de lever les mains en l'air pour montrer qu'il n'était plus armé, et ainsi espérer que son interlocuteur fasse de même. Soupirant alors et cherchant à se détendre, le loup blanc s'étira tranquillement, prenant une profonde inspiration, respirant ainsi la fraicheur matinal qui touchait la Drakwald.

"Egaré ? Absolument pas. Quelques querelles amoureuses avec Rebecca, j'ai décidé de me dégourdir les jambes vois tu.Il rigola, tout en sachant qu'il ignorait totalement l'accueil qui lui serait réservé à son retour auprès du culte. Il l'avait compris, pour survivre, il lui fallait capter l'attention de Rebecca, le reste de la bande lui important nullement.

Il s'adossa alors contre un tronc d'arbre, restant dans le champs de vision de Oswald.

"J'ai pensé qu'un peu de compagnie te ferait plaisir… Tu restes bien à l'écart des autres membres du groupe Oswald." Il ferma alors les yeux, se concentrant sur son environnement, cherchant à déceler quelque chose que seul lui semblait pouvoir sentir."L'Ordre n'a que peu d'avance sur nous… Tu as pu les voir ? Combien sont ils ?"

Geralt posa cette question le plus sereinement possible, cherchant à savoir avec le plus de précision, contre qui et surtout combien d'opposant il devrait faire face si cette traque dégénérait… Rebecca était aveuglé par sa foi dans le Dieu des plaisirs… Le loup blanc lui croyait que la foi ne serait d'aucune aide si l'Ordre découvrait qu'il était poursuivit par des chaotiques et surtout par l'un des pire parjures que l'Ordre des chevaliers Corbeaux avait pu compter dans ces rangs.
Ignorant si Oswald se montrerait bavard ou pas, Geralt en vint au vrai sujet qui l'avait conduit à venir à la rencontre de l'homme de confiance de Rebecca : A savoir la libération de Karla des caves, dont il avait été l'un des principaux intervenant…


"Rebecca m'a dis les raisons qui poussaient la confrérie des papillons à traquer Lucrétia… Cette Dohkara de Soya… Rebecca semble persuadé qu'elle a été enlevé…"Il plongea son regard dans celui de l'homme aux cheveux grisâtres, cherchant à discerner quelques vérités qu'il se refusait de supposer."C'est étrange quand même non ? Une vampire totalement implanté dans Talabheim… Qui s'attaque à une prison de l'inquisition pour libérer une chaotique… Pourquoi ? Des infos sur une créature légendaire en Inja ? Sérieusement… La baronne aurait pu obtenir ceci en s'en prenant à d'autres chaotiques… Mais non… Tu en penses quoi Oswald ?"

Il se détacha alors enfin du tronc d'arbre où il s'était adossé, et marcha en direction du traqueur, parlant à haute voix comme voulant expliquer le fond de sa pensée.

"Sérieusement... j'ai lu les rapports de l'inquisition concernant l'évasion. Cette Dohkara semblait plus suivre de son plein gré notre vampire, plutôt que de force… Peut être se connaissaient elles ? Tu y étais à ce qu'on dis, tu as donc croisé la route de la vampire ? Comment est elle ? A t'elle dis quelque chose de particulier ? Était elle en colère ? Nerveuse ? Confiante ?…"il se força à rire "Je suis bien curieux je le sais, mais j'aime tout savoir de ma proie lorsque je chasse vois tu… Déformation professionnel sans aucun doute."
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 10 août 2019, 19:25, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 12 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 67 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1259

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 10 août 2019, 19:52

► Afficher le texte

Oswald observa Geralt un moment avec de baisser le bras et de remettre son pistolet dans l'étui à sa hanche, sortant de son couvert avec les rennes de son cheval dans l'autre main. Il s'avança jusque sur le sentier en se départissant peu à peu de son sourire.

- "Ne te préoccupe pas de l'Ordre, Loup Blanc. Je les ai à l’œil. Et mes observations sont destinées à ma maîtresse, pas à un arriviste tel que toi. C'est elle qui décide ce qui est bon pour nous, et la marche à suivre est celle qu'elle ordonne. C'est simple." dit-il en sanglant plus fermement la selle de sa monture avant de remettre pied à l'étrier.
► Afficher le texte

- "Tu es bien curieux, en effet." dit le mystérieux personnage en faisant lentement tourner son cheval autour de Geralt et du sien. "Trop pour ton propre bien, peut-être. Penses-tu que les Papillons sont dupes ? Si tu nous as rejoins, c'est par opportunisme. Quoi que Rebecca puisse bien en penser, je n'ai aucun confiance en toi. A vrai dire, je comprends mal pourquoi un paria tel que toi se joint à nous. Que cherches-tu, Geralt ? Qu'as-tu à gagner dans cette traque ? Après tout, qu'est-ce qui me dit que tu n'es pas de mèche avec les Corbeaux. Tu fus l'un d'eux autrefois. Peut-être vois-tu là un moyen de te racheter. En nous trahissant." Il avisa le katana, dans le dos du chevalier. "Ne sois pas trop téméraire. Je peux te faire disparaitre en un claquement de doigts."
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 337
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 10 août 2019, 22:59

La jalousie... Ce regard plein de méfiance à son égard... Comme le reste des papillons, Oswald ne semblait nullement porter le loup blanc en haute estime, sans aucun doute cette intégration inopinée au sein de la confrérie, en plus de cette fascination que Rebecca avait développé pour le chasseur de monstre, ne jouait aucunement en sa faveur pour tenter de s'intégrer... Mais le voulait il vraiment finalement ?
Malgré tout, l'homme de main de la leadeuse des cultistes se décida à baisser son arme, marmonnant dans sa barbe qu'aucune aide ne lui était nécessaire pour surveiller l'Ordre de la couvée du corbeau... Tout comme le reste des papillons, il semblait avoir une confiance aveugle envers Rebecca, qu'importe où elle pouvait les mener, ces décisions semblaient absolus... La voyait il comme une sorte d'élu du Dieu des plaisirs ? La chose était difficile à dire, tant les connaissances de Geralt dans le domaine du chaos était limité.

Ayant pu penser pouvoir délier la langue de son interlocuteur en cherchant à se montrer le plus sympathique possible, il semblait que le traqueur des cultistes n'étaient nullement homme à délivrer la moindre information à la légère, aussi se refusa t'il à tous commentaires concernant sa participation à la libération de Karla des caves... Voila qui était bien ennuyeux, l'ancien chevalier corbeau ayant pu penser qu'il aurait pu obtenir quelques informations essentiels à l'encontre de la baronne de Bratian ou bien même de son ancienne protégée...
Quoiqu'il en soit, la suite des propos du cultiste ne firent que confirmer les doutes de Geralt... La majeur partie des papillons voyait Geralt comme un arriviste, n'ayant pu faire ces preuves, il n'était parmi la bande de dégénéré qu'un invité que Rebecca tolérait tout du moins tant que celui ci était en mesure de satisfaire ces désirs les plus fous... Geralt était décidément en bien mauvaise posture, lui qui avant son escapade dans les bois, s'était attiré les foudres de la seule personne semblant l'apprécier ici... D'autres sautes d'humeurs du genre pourraient signaler l'arrêt de mort du loup blanc...
Les questions arrivèrent alors enfin, à savoir pourquoi le parjure de l'Empire, avait décidé de rejoindre la petite bande du chaos... Pour Oswald, tout portait à croire qu'il cherchait ici à se racheter auprès de l'Ordre, à la manière d'un espion et d'un traitre, prêt à planter dans le dos Rebecca et les siens, dès qu'ils relâcheraient leur garde... La théorie fit rire Geralt :


"Pour quelqu'un qui dit gérer l'Ordre tu sembles bien mal informé... Chez eux, il n'y a ni pardon ni rédemption... Je ne paierai le prix de ce qu'il nomme trahison que par le sang..."

L'explication de Geralt, fut elle aussi simple, était croulante de vérité... Les péchés du loup blanc étaient bien trop importants pour pouvoir être rachetés, lui qui avait toujours été un électron libre, malgré sa réputation et ses exploits, n'avaient désormais plus rien à perdre aujourd’hui... Mourant et se sachant condamné, l'idée même de tenter d'obtenir la grâce de l'Ordre lui semblait aussi futile que stupide... Non... Seul retrouver Karla comptait maintenant... Simplement pour revoir son doux visage et son doux sourire... Et ainsi pouvoir lui demander pardon.

"De l’opportunisme ? J'utilise Rebecca autant qu'elle m’utilise... L'humanité a toujours fonctionné ainsi mon cher Oswald. Mais tu marques un point sur un détail... Le sort des papillons m'importe peu il est vrai..." Son regard devint soudainement bien plus sérieux. "Par contre je suis un homme de parole... Et le sort de ta maitresse lui me pèse énormément... Que tu veuilles le croire ou pas. Cette expédition... Va tôt ou tard dégénérer, malgré que vous semblez tous croire être protégé par Le Dieu des plaisirs... Crois moi... Les Dieux... Tous les Dieux... Sont aussi cruels que fourbes, aimant jouer avec notre destin à tous. Et à ce moment là... Tu seras heureux de me compter à tes cotés.
Je serais là pour Rebecca comme je le lui ai promis..."


Le réprouvé des Dieux et des hommes avait parlé, lui qui avait craché au visage de Morr en embrassant la cause de Slaanesh sans pour autant totalement vouloir s'y soumettre... Un jeu dangereux, mais qui peut être pourrai se montrer payant un jour... Il était un loup solitaire désormais, ayant sa propre vision de sa destinée, et n'obéissant qu'à un seul code : le sien.
Désormais de retour sur sa monture, Oswald tourna autour de Geralt et de la sienne, à la manière d'un serpent le jaugeant, attendant le meilleur moment pour le frapper et ainsi le tuer. Le chasseur de monstre lui ne bougea pas, écoutant les menaces de cet homme qui disait pouvoir le faire disparaitre d'un claquement doigt... Prenait il cette menace au sérieux ? Certainement, Oswald semblait en effet très différent de la plupart des autres membres des papillons, un homme calme et réfléchit, dont les capacités sans aucun doute lié au chaos étaient encore un mystère pour l'homme aux cheveux blanc... La preuve de ces qualités, était qu'il avait failli surprendre dans le dos le loup blanc tout en étant en mesure de pister l'Ordre sans même être repéré malgré les précautions que devait prendre le groupuscule de chasseur de vampire pour effacer ces traces... Oswald était un personnage des plus intrigant...
Mais malgré tout, Geralt répondit à sa provocation :


"Vraiment ?... Beaucoup de gens n'ayant rien à t'envier m'ont déjà tenu de telles propos autrefois et pourtant... Je suis encore là..."
La tension remonta d'un grand, comme si au moindre geste trop brusque, les deux hommes à la manière de deux bêtes enragés, se déchiquetteraient dans un combat à mort, simplement pour asseoir leur supériorité... Mais un tel match ne semblait pouvoir arriver... Pas aujourd'hui en tout cas...

"Qui sait... Une autre fois peut être, dans un autre lieu et dans d'autres circonstances..."Il grimpa sur le dos de sa monture, en tirant les rênes pour la faire se reculer et ainsi la tourner dans la direction par laquelle il était arrivé. "Puisque ma compagnie semble te déplaire, je vais retourner auprès de la confrérie... Me voila rassuré après cette échange ... Il semble que je n'ai pas à me soucier de L'Ordre puisque tu es là... Que le Bienfaiteur veille sur toi Oswald."

Sur ces mots, il ordonna à sa monture de se lancer à travers les bois.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 11 août 2019, 18:47, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 18 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 67 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1259

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 11 août 2019, 19:35

Geralt talonna sa monture et fit demi-tour pour repartir par là où il était venu, sous le regard plissé d'Oswald, immobile sur son propre cheval.

Lorsque le Loup Blanc revint auprès des Papillons, ces derniers avaient fait halte pour la nuit et les tentes étaient en train d'être montées. Rebecca von Henzel ne semblait déjà plus lui en vouloir. Bien au contraire, elle lui sauta dans les bras et l'emmena au plus vite vers sa couche pour lui administrer ses charmes les plus coquins.

Ce voyage dément reprit comme il avait commencé, seulement rythmé par les orgies nocturnes et les allers et venues d'Oswald qui informait sa maîtresse sur les déplacements de l'Ordre de la Couvée des Corbeaux. Ces derniers avançaient vite, bien plus vite que les Papillons, et la distance entre les deux se creusait. La nuit, sur l'oreiller, quand Rebecca s'écroulait enfin épuisée et en sueur, elle faisait des confessions. Sur elle, sur sa rencontre avec le culte de Slaanesh, mais aussi sur les informations qu'elle avait sur les Corbeaux. Ces derniers avaient déjà dépassé Middenheim et se trouvaient désormais sur la route de Beekerhoven, à la frontière du Nordland. Le retard des Papillons ne semblait nullement inquiéter la jeune pécheresse.


- "Ne t'inquiète pas, mon Loup. Dedrik a un plan. Il va nous emmener vite et loin grâce à ses amis." Le monde de Rebecca ne semblait tourner qu'autour de cette étrange notion d'"amis" et d"'ennemis". Une autre de ses lubies étranges, sans doute. "Bientôt, nous allons rattraper ces méchants Corbeaux. Puis nous les suivrons encore, et ils nous mèneront au but sans que nous n'ayons rien à faire. La vie n'est-elle pas bien faite ?"

Dosait-elle les renseignements qu'elle livrait à Geralt à propos de l'Ordre ? Peut-être y voyait-elle là le moyen de garder le chevalier déchu auprès d'elle, car elle sentait bien son impatience depuis son éclat de colère quelques jours plus tôt.

Un matin, guidés par l'ombrageux Dedrik, les Papillons quittèrent la route de la Vielle forêt aux alentours de Krudenwald et s'enfoncèrent dans les bois. Cette marche harassante dura la journée entière et le groupuscule fit son chemin dans les profondeurs avec sa longue colonne de mules chargées de matériel superflu. C'est en fin de journée qu'ils arrivèrent dans une petite clairière vaguement circulaire dans laquelle passait une rivière. Tout autour, de gigantesque arbres élevaient leurs sombres frondaisons vers le ciel couvert. Dedrik se contenta de faire un signe de tête, et Rebecca ordonna qu'on monte le camp. Sa grande tente fit placée au milieu et les autres tout autour, comme d'habitude.


- "Geralt, ce soir va avoir lieu une grande fête." lui dit la maîtresse des Papillons en venant trouver le Loup Blanc pour l'amener auprès du groupe des dégénérés qui se reposaient de la longue marche. "Crois moi, mon Loup, jamais tu n'as vu un événement comme tu vas en voir ce soir ! Les amis de Dedrik vont nous rejoindre. Plus on est de fous, plus on s'amuse." dit-elle avec un petite rire avant de battre des cils. "Et comme je t'adore, je vais te laisser choisir notre muse de la soirée." Son annonce déclencha les lamentations des cultistes jaloux qui les entouraient. "Silence, mes mignons, silence !" lança Rebecca en éclatant de rire. "Qui de mieux qu'un néophyte pour désigner, en toute franchise, le plus digne d'entre nous ? Nous devons présenter le plus désirable d'entre nous à nos nouveaux amis !" Elle se tourna à nouveau vers Geralt, sous les regards envieux des autres. "Alors mon Loup. Qui vas-tu choisir pour être la reine de la soirée ? Irène ? Astrid ?" L'intéressée montra sa chatte. "Ou Adolf ? En voilà une belle reine !" Elle éclata d'un rire adorable tandis que le couturier de Talabheim croisait les bras en secouant la tête, avec un regard méprisant pour Geralt.
► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 337
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 12 août 2019, 02:08

Cette conversation avec Oswald n'avait pas été aussi bénéfique qu'il aurait pu l'escompter, la méfiance des papillons à son égard ne pouvant être qu'une barrière pour l'accomplissement de ses objectifs personnels... Il devrait donc pour le moment se contenter du lien qu'il avait pu commencer à tisser avec la meneuse de la confrérie. D'elle dépendait l'avenir du loup blanc au sein du groupe... Il devait désormais se faire à cette idée : Cette bande de dégénéré était le seul allié dont il bénéficiait dans cet Empire qui désirait sa tête...
Lorsqu'il revint auprès du gros du groupe à la tombée de la nuit, Geralt ne put qu'être assez méfiant en imaginant l'accueil qui pourrait lui être réservé suite à la confrontation ouverte à laquelle il s'était livré avec Rebecca. Dès son retour, bon nombre de regards se posèrent sur lui, entrainant dans le même temps maintes messes basses, sans aucun doute beaucoup ayant espéré qu'il ne revienne jamais... Personne n'osa s'approcher de lui, il était étrange de voir que dans le royaume des fous, s'était sans aucun doute le plus saint d'esprit qui était ici vu comme un paria...
Posant pied à terre, prenant le temps de s'occuper de sa monture, une seule personne vint le rejoindre, s'exaltant de son retour : Rebecca... La chef des papillons tomba alors dans ses bras, arborant un sourire de joie, tout en plongeant son regard ardent dans le sien... A la voir ainsi, on aurait pu croire que les évènements liés à leur querelle n'avait jamais existé... Était ce dû au caractère lunatique de la jeune femme ? Ou bien ressentait elle un réel attachement à l'égard du chasseur de monstre ? Il ne pouvait en être certain, mais pour une raison étrange, cet accueil de la jeune femme le fit sourire... Et l'espace d'un instant il se sentit apaisé et même presque... Heureux...

Les jours et les nuits qui passèrent ensuite se ressemblèrent... Le loup blanc s'éloignant toujours un peu plus du reste des papillons, tandis qu'il se rapprochait encore et encore de Rebecca... Elle faisait naître en lui un désir brûlant et passionné, qu'il ne pouvait lui démontrer qu'au travers de longues nuits où ils entremêlaient leur corps jusqu'à épuisement... Tard dans la nuit, la jeune femme au fur et à mesure se livrait à lui, lui racontant quelques anecdotes de son passé, où encore sa rencontre avec le culte qu'elle semblait voir comme une véritable famille dont elle était la matriarche, offrant également quelques informations sur les comptes rendus que lui faisait parvenir Oswald concernant l'Ordre et leur avancé... Le groupe de chasseurs de vampires commençait peu à peu à creuser son avance, se trouvant désormais sur la route de Beekerhoven, près de la frontière du Nordland. Malgré cela, la jeune femme ne semblait nullement inquiété, invoquant toujours un potentiel plan qu'avait concocté le mage Dedrik... Tout semblait se dérouler comme elle le désirait, à savoir utiliser l'Ordre pour mené à bien son objectif : Retrouver Lucrétia et Dokhara...
Lorsqu'elle se perdait dans milles récits, certains ne semblant avoir ni queue ni tête, le loup blanc se laissa aller à l'écouter sans un mot, contemplant la beauté de son visage d'ange, sans pour autant ignorer le monstre qui se cachait derrière... Mais malgré cela, il n'était pas en mesure de lui en tenir rigueur, se laissant porter par le moment, il lui arrivait même d'espérer pouvoir figer le temps, et ainsi rester aux cotés de la jeune femme pour l'éternité, enveloppé nu dans ces draps de soie, au contact de sa peau si douce...
Les informations concernant l'Ordre qu'elle acceptait de lui offrir venaient toujours au compte goutte, comme si elle y voyait là un moyen de garder celui qu'elle aimait surnommer "son loup", à ces cotés chaque fois qu'elle le désirait... La colère et l'impatience dont était capable le chasseur de monstre, avait elle pu lui faire craindre qu'il puisse lui glisser entre les doigts ? Peut être bien...

Quoiqu'il en soit, le lien qui les unissait se renforçait toujours plus... Elle le lui avait dis : Il était désormais lié à elle, ne pouvant plus lui échapper... Et ce ... Pour l'éternité...

Ce fut à l'aube d'une nouvelle journée qu'un évènement particulier changea les plans de la confrérie, désormais guidé par le mage Dedrik, le convoi se décida à quitter les sentiers sûre de la route de la vieille forêt, pour s'enfoncer au cœur des bois... Ce changement d'itinéraire aussi surprenant que soudain, fut des plus épuisant pour la majeur partie du groupe, aussi n'arrivèrent ils à destination qu'en fin de journée, établissant le campement dans une petite clairière semblant isolé du monde... Malgré la beauté de l'endroit, un sentiment de malaise profond envahi le loup blanc... Était ce son imagination ? Ou bien ses sens affutés cherchaient à le prévenir qu'un évènement des plus terrifiant aurait lieu ici ?

Ce fut au moment de la nuit tombée, que Rebecca rassembla tous ces partisans dans le but de faire une annonce, s'adressant tout spécialement à Geralt, étant donné qu'il était bien loin de connaitre les us et coutumes auquel le groupe aimait se livrer. Elle parla alors d'une grande fête qui aurait lieu ce soir, bien plus grande que toute celle auquel le chasseur de monstre avait pu participer un jour dans sa vie. Rebecca arborait dès lors un regard aussi intrigant, qu'inquiétant, lui expliquant que les amis de Dedrik arriveraient d'ici peu, et qu'il faudrait pour cela désigner quelqu'un pour les accueillir ... Et cette tâche revenait désormais au loup blanc, au grand désarroi d'une majeur partie des papillons, tant le rôle qu'était celui du chasseur de monstre semblait important et un privilège immense...
Il devait choisir une âme, homme ou femme, qui selon les mot de la noble de Talabheim, devait être digne et désirable... Parlait on ici de physique ? Ou bien d'autre chose... Geralt n'en savait absolument rien...

Peu à peu, certains souvenirs du temps où il était initié parmi les chevaliers corbeaux, lui revinrent à l'esprit... Quelques lectures, sur certaines rumeurs et pratiques qu'aimaient se livrer les fidèles du chaos... Le sacrifice, des rituels... Permettant d'invoquer des créatures de contrées si terrifiantes, que leur simple vue pouvait rendre fou le plus vaillant des hommes... Et pour se faire, ceux maîtrisant les puissances de la ruine avait besoin d'un élément essentiel à de telles pratiques : le sang... Ingrédient indispensable aux pires machinations du chaos...
Avait il raison de penser qu'une telle pratique allait dès ce soir se dérouler sous ses yeux ? Qui était ces fameux amis de Dedrik, qui semblait pouvoir les retrouver ici alors qu'ils étaient au milieu de nulle part ? Et surtout... Qui choisir ?
Malgré les idées répugnantes qui lui traversèrent l'esprit, ce n'était nullement la peur où la crainte qui le fit hésiter... Non... Il se demanda ce que voulait dire Rebecca par : Celui ou celle qui en est digne...

S'avançant au milieu des papillons, qui semblaient tous comme suspendu à ses lèvres en attendant de savoir qui il allait désigner... Geralt se plongea dans une réflexion intense... Il tourna alors lentement sur lui même, croisant les regards de tous les protagonistes présents, puis il se figea quelques instants en direction de Ziegler...
Croisant le regard du couturier, l'idée même de la dignité s’envola avec la jalousie qui s'empara de lui... Si le déroulé des évènements amenait l'âme qu'il désignerait à être sacrifié pour le Dieu des plaisirs... Alors... Pourquoi ne pas mélanger l'utile à l'agréable ? Éliminer ainsi Zigler pour qu'il ne puisse jamais plus poser ces yeux de serpent sur Rebecca... Oui ... Sa douce Rebecca...


*Un cafard comme toi... Quel plaisir j'aurais à donner ton âme et ton corps aux Dieux sombres... Rebecca est à moi... Et je ne laisserai personne me la prendre... Personne !* C'était ici les pensées qui traversèrent son esprit, et l'espace d'un instant on cru discerner un rictus terrifiant chez Geralt... Celui ci semblait avoir fait son choix, et la désignation n'était dès lors plus qu'une question de seconde...

*Celui qui en est digne...*
Cette phrase raisonna une dernière fois dans sa tête, et soudainement tout lui fut limpide... Non... Ziegler n'en était pas digne... Il fallait autre chose... La dévotion était une condition à son choix certes mais l'innocence de l'âme était également d'une importance capital... Un serpent comme le couturier de Talabheim ne serait pas un présent de choix.
Il passa alors son regard, le détournant de Adolf, pour finalement lever son bras et pointer dans une direction non loin de Rebecca :


"Astrid... Je choisi Astrid !"

Il avait ainsi désigné la jeune femme le plus naturellement possible, ayant pu partager sa couche lors de son arrivée au sein du culte, le loup blanc ne doutait pas de sa total dévotion envers le Dieu Slaanesh, ni de l'amour qu'elle semblait porter pour Rebecca... Elle était également d'une beauté enivrante, et même si il ignorait tout de sa vie passé... Geralt était persuadé que les favorites de Rebecca étaient sans aucun doute les personnes les plus innocentes au sein de la confrérie, tout du moins quand on les comparait au reste des bêtes de foire en constituant le bras armé.

"J'espère que mon choix te conviendra Rebecca..." Il inclina la tête en signe de respect envers la meneuse des papillons, et retourna à ces cotés, attendant de voir quel serait la suite des évènements.

Si le loup blanc était parvenu à dépasser sa propre ambition personnel en ne choisissant pas Ziegler... Cela n'enlevait rien à l'horreur de son geste : Car si sacrifice il y avait... Le loup blanc venait d'offrir une jeune femme aux Dieux sombres, sans même songer aux conséquences, comme si peu à peu, l'idée même de moral lui devenait totalement abstrait...
Dans quel folie Geralt était il en train de se plonger ?...

► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 12 août 2019, 20:22, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 24 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 67 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1259

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 12 août 2019, 21:52

Astrid poussa un grand cri de joie et oublia un instant de montrer ses parties intimes tant elle était contente. Elle sautilla sur place en applaudissement des mains et se jeta au cou de Geralt.

- "Merci merci merci ! J'ai toujours rêvé d'être la reine !" cria-t-elle, joyeuse, non sans oublier d'appuyer la paume de sa main contre l'entrejambe du chevalier déchu.

- "C'est parfait, mon Loup." souffla Rebecca à s'approchant de lui par derrière, l'enlaçant dans le dos. "Tu as fait un très bon choix, Astrid mérite amplement de nous représenter devant nos nouveaux amis." Elle se retourna vers ses fidèles et écarta les bras. "Préparons nous à la fête !"

Les préparatifs durèrent plusieurs heures et finirent à la lueur des flambeaux, la nuit étant tombée entre temps, en même temps d'une légère bourrasque de neige. Dedrik le Parjure dirigeait les opérations et désigna un rocher ressemblant grossièrement à une table en granit avant d'ordonner de planter des torches en cercle tout autour. Au delà du cercle, de grands feux de joie furent allumés et Rebecca commanda qu'on dispose des tapis, des coussins et des victuailles tout autour. Pendant ce temps, sur le perron de la grande tente, Astrid se préparait pour son heure de gloire. Hannelore et Irène étaient en train d'oindre d'huiles parfumées le corps magnifiquement taillé de l'élue en chantant en cœur tandis qu'Hector était revenu des bois avec des branches de roncier. Le mutant les plia en se meurtrissant les mains jusqu'à former une couronne pleine d'épines, de feuilles et de fleurs blanches. Dedrik se saisit de cette coiffe et la posa sur la tête d'Astrid, avant d'appuyer dessus et de la faire tourner plusieurs fois pour lacérer la peau de la belle. Cette dernière gémit avec délice et douleur, empoignant les mains de ses deux amies en se mordant la lèvre inférieure tandis que de grosses gouttes de sang roulaient sur son front. Puis le magus de la secte s'empara d'un bol plein d'une curieuse peinture mauve et commença à tracer des cercles et des symboles sur le corps de la reine de la soirée, suivant ses courbes plantureuses pour réaliser une fresque impie tout en incantant à voix basse dans une langue inconnue.

Et tout autour, dans cette petite clairière, les cultistes se préparaient peu à peu à la plus grande célébration de leur vie. Deux adorateurs préparaient tambours et cymbales tandis que les autres affluaient lentement et commençaient déjà à déambuler autour des grands feux, comme mus par une musique silencieuse.



Musique d'ambiance



- "N'est-ce pas beau ?" demanda Rebecca, émue, tandis qu'une improbable larme de joie coulait le long de sa joue opaline. Elle enlaça Geralt une dernière fois et s'avança au milieu de ses ouailles. "Et maintenant, que la fête commence !"


Image



Et les tambours commencèrent à battre. Les corps s’agglutinèrent autour des feux, s'agitant en rythme, se liant et se déliant. Rebecca, le regard vibrant, tourbillonnait comme une diablesse, sa robe volant autour d'elle comme une voile d'éther. Adolf enchaînait entrechats et arabesques travaillées et Oswald se tordait sous des angles improbables à une vitesse surnaturelle. Les clochettes des jumeaux tintaient à tout rompre tandis que ces derniers dansaient comme des diables et sautaient au dessus des flammes en hurlant. Même Hector se dandinait gauchement. Dedrik jeta des poignées de poudre dans les brasiers et des brumes rosâtres envahirent la clairière, débridant les esprits vils qui se déchaînaient. Cela dura ... des heures ? Des jours ? Tous s’enivraient, vidaient sans cesse de nouvelles cruches de vin, se versaient du nectar sur le corps que les autres s'empressaient de venir lécher. Malgré le froid ambiant, la chaleur monta sous la peau, les vêtements tombèrent, et les formes se rencontrèrent. Baisers, embrassades, gestes obscènes et rires déments : le rythme de cette fête décadente montait crescendo. Embrumé par la musique, les vapeurs délétères et la luxure, l'esprit du Loup Blanc ne semblait plus suivre. Son cœur battait à tout rompre, la sueur lui coulait dans le dos. Avant qu'il s'en rende compte, sa bouche fouillait celle de Hans tandis que Greta s'occupait tout à la fois de lui et de son frère. La décadence était totale, le sol même semblait vibrer sous les pas des dépravés.

C'est alors qu'Astrid émergea de la grande tente telle une déesse, les pupilles dilatées par la drogue. Elle était entièrement nue, le front ceint de sa couronne d'épines et le corps parcouru de signes ésotériques tracés à l'encre mauve. Elle s'avança au milieu des fidèles d'un pas lent, traversa la scène d'orgie et franchit le cercle des flambeaux pour grimper sur la table de granit en son centre. Au son battant des tambours, elle se jucha dessus à quatre pattes, cambra la croupe et s'immobilisa ainsi. Dedrick s'avança à son tour avec dans les mains un étrange cor qui se scindait en deux étuis torsadés semblables à de longues cornes. Il souffla dedans trois fois, produisant une longue complainte qui résonna en chacun, Geralt y comprit, jusqu'à faire vriller leur âme.

Et dans les bois sombres qui entouraient la clairière, un brame lugubre leur répondit.

Une grande forme avança depuis l'obscurité, approchant peu à peu de la lumière des feux de joie. Les cultistes retinrent leur souffle, certains se mirent à pleurer de manière incontrôlable. Car ce qui apparu devant eux était une créature de cauchemar : un homme-bête de plus de deux mètres, horriblement muté, au pelage ras et blanc. Il portait des pièces ornementales en métal noir et doré et son pagne était frappé du symbole du Corrupteur. Le monstre marchait sans hésiter, droit vers la table de granit.


- "ACCLAMEZ ZAQ'NATARISH, LE SATYRE BLANC, AMANT DE SLAANESH." beugla Dedrik en retirant ses robes de sorcier pour dévoiler son corps parsemé de tâches noires et de lèvres tordues.

Image

Les cultistes perdirent l'esprit et lancèrent des ovations à tout rompre. Zaq'natarish franchit le cercle des flambeaux et Astrid le regarda approcher avec un expression béate sur le visage, toujours prostrée dans une position lascive.

- "PRENDS, SUBLIME SATYRE. VOICI NOTRE OFFRANDE A LA HARDE BLANCHE." cria Dedrik avant de se prosterner au sol, secoué de de tremblements incontrôlables.

L'impossible créature monta sur la table de granit, le souffle rauque, et baissa ses yeux noirs sur Astrid. D'un coup de son horrible pince, il arracha son pagne pour dévoiler un membre énorme, rouge vif et turgescent, bardé d'épines et d'où suintait un mucus bleuté. Il s'agenouilla derrière la reine de la soirée et la saillit sauvagement. Cet acte était d'une brutalité extrême, tout autour les cultistes exultaient. La musique et les chants impies ne suffisaient pas à couvrir les hurlements de douleur d'Astrid dont les yeux semblaient lui sortir de la tête. Bientôt, elle ne dit plus rien tandis que le monstre ravageait son être des pires manières imaginales. Après un temps qui paru une éternité, Zaq'natarish se retira du corps brisé et s'époumona pour pousser un brame auquel les Papillons répondirent en hurlant en cœur.

Des dizaines de formes blafardes surgirent des bois pour se joindre à la fête, des ungors malingres qui se précipitèrent en hululant leur désir impie comme des démons. Tout une grappe d'entre eux se jeta sur Rebecca pour lui faire connaître les pires des sévices tandis qu'un autre venait se glisser entre Geralt, Hans et Greta. Cette messe décadente atteignit ainsi son paroxysme et en cette nuit furent commises des horreurs qui ne peuvent être retranscrites ici.






Le matin se leva sur la clairière et les cultistes couchés ça et là, épuisés par la longue nuit, des couvertures jetées sur eux. Rebecca, encore couverte de fluides étranges, se trouvait non loin de Geralt. Toujours étendue, elle jouait mollement avec les cheveux du Loup Blanc.

- "Tu vois mon Loup ..." dit-elle en un souffle, toute engourdie. "... nous allons les rattraper, tes Corbeaux. En empruntant le Sentier des Bêtes."

Sur la table de granit gisait encore le corps inerte d'Astrid, la reine de la soirée.


► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 337
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 13 août 2019, 02:30

La désignation du nom de Astrid fut acclamée dans l'allégresse, tandis que la jeune femme afficha une moue surprise avant d'exploser de joie à l'encontre du loup blanc, lui sautant dans les bras, tant l'honneur qu'il semblait lui faire était important. Pourtant... Geralt l'avait ici sans aucun doute envoyé à la mort, mais la cultiste, totalement endoctrinée, semblait incapable du moindre discernement, vivant en cette instant, le plus beau jour de sa vie... Fut il triste pour elle pour autant ? Absolument pas, le destin avait parlé, et ce droit de vie ou de mort qu'il avait eu sur la jeune femme, il en avait profité... Faire couler toujours plus de sang pour servir ses intérêts ne lui posait plus le moindre problème désormais...
Les préparatifs pour la soirée furent lancés, sous les directives de Dedrik, tous eurent une tâche à accomplir, aidant à préparer les lieux pour cette grande fête que Rebecca semblait tant attendre, la leadeuse des papillons ne parvenant plus à tenir en place tant l'excitation s'était emparée d'elle.
Astrid en temps que reine de la soirée fut parée des plus beaux attributs possibles, parfumée et chouchoutée par les autres favorites de Rebecca, elle arbora également une couronne de ronce, symbole de l'honneur qui lui avait été ici fait.

Le loup blanc observa sans un mot le spectacle qui se déroula par la suite sous ses yeux, déjà la majeur partie des papillons commençaient à se livrer aux milles plaisirs dont ils étaient les seules à posséder les secrets... Rendant hommage à Slaanesh : l'alcool, la nourriture, et les drogues en tous genre coulèrent à flot... Le chasseur de monstre n'échappant pas à la règle, lui qui était entrainé dans cette décadence toujours plus importante par Rebecca.
Tant d'oisiveté commença à influer sur l'esprit de Geralt, sa vue se troublant alors, si bien que son caractère pourtant si froid et sérieux d'ordinaire, laissa peu à peu place à celui d'un homme en joie, en oubliant même tous les soucis qui pouvaient peser sur son existence... Il était mourant ? Oui et alors... L'Empire voulait sa tête ? Il était prêt à rire rien qu'en y pensant... A ce moment, plus rien n'avait d'importance omis passer du temps avec la noble de Talabheim.
Porté par la musique qui était ici joué et qui raisonnait à travers la clairière, Geralt dansa, dansa et dansa encore jusqu'à ne plus en pouvoir ! Les brasiers qui servaient à éclairer la zone, semblaient virevolter autour de lui, ne pouvant s'empêcher de tournoyer sur lui même pour pouvoir les observer tous, il avait l'impression d'être hypnotisé par l’opulence de cette fête.

Tout fut aussi flou qu’insensé... la nuit se déroulant pour lui comme une succession d'images n'ayant ni queue ni tête, se souvenant avoir passé quelques moments avec les jumeaux fous, ou encore avec Irène, sans doute s'était il aussi moqué de Ziegler à un moment... Tout n'était que folie ! Une si belle folie !
Et puis il se souvint de ce moment : Le clou de la fête... Lorsque éblouissant l'assemblée, la reine de la soirée se présenta au reste du groupe, totalement nu, elle était ici dans ses souvenirs plus belle qu'elle ne l'avait jamais été... Son âme illuminant la sombre nuit par l'innocence qui se dégageait de sa personne.
Dedrik vint alors accueillir Astrid, et lui ordonna de se placer sur la table de granit au centre des festivités... Un cor étrange raisonna alors, son son aussi étrange que terrifiant transperçant tous les protagonistes présents, les plongeant dans une sorte de trans impossible à décrire...
Aussi étranges qu'étaient les évènements, le loup blanc ne broncha nullement, admirant le déroulé du rituel commandé par le parjure chaotique... La forêt se mit alors à réagir à son appel, les arbres semblant se déplacer, l'ancien chevalier corbeau pensant qu'ils avaient pris vit, et que d'une minute à l'autre, ils viendraient eux aussi se joindre à la fête...

Il rigola tout seul, d'un rire incontrôlable et fou, tant tout ceci lui semblait stupide et impossible.

Et puis il vint... L'ami de Dedrik... Une créature immense et impossible à décrire, un... Comment les appelait on déjà ? Il fallu du temps à l'esprit embrumé de Geralt pour s'en souvenir : Ah oui ! Un homme bête... Mais très différent de ceux qu'il avait pu croiser dans sa vie : Celui ci ayant une peau blanche ainsi que de nombreuses mutations plus atroces les unes que les autres !
L'arrivée du satyre blanc au lieu de créer la peur, n'amena avec lui que cris de joie et autres ovations... Geralt lui même ne put que s'émerveiller devant cette chose, applaudissant son arrivée, comme si ... L'homme qu'il était... Le chasseur de monstre... N'existait tout simplement plus ce soir.

L’ hideuse bête s'avança alors, et la reine de la soirée lui fut présentée, comme cadeau destiné à être une offrande à la harde blanche... La suite des festivités fut aussi terribles que atroces et pourtant, personne ne voulu s'en émouvoir. Désireux de s'emparer du don qui lui était fait, la créature s'approcha alors de Astrid, et abusa d'elle d'une manière si atroce, que tel spectacle aurait rendu fou n'importe quel mortel. Au bout de quelques minutes, la jeune femme n'était plus qu'un morceau de cadavre que l'homme bête continuait à empaler de ces attributs masculins, dans des va et vient toujours plus brutaux, sous l'ovation des papillons.


"Bravo !!!! Bravo !!!!" Hurla Geralt à la manière d'un détraqué ayant perdu tout sens commun.

Et puis la fête continua, semblant durer des heures... Non peut être des jours... La harde blanche se mélangea aux festivités... Hommes, femmes et bêtes se mélangeant dans une orgie endiablée qui vue de l'extérieur ressemblait à un horrible cauchemar éveillé... Mais pour les papillons, aimant la vie qu'ils menait au sein de leur cage dorée... Tout ceci était le plus beau et le plus doux des rêves...


******

Lorsqu'il se réveilla en sursaut à moitié dévêtu et en sueur, la respiration haletante... Il lui fallut une longue minute pour comprendre où il se trouvait...Les tentes des papillons... Le contacte de l'herbe humide contre sa peau à cause de la rosée matinale... La clairière...
L'image de la créature lui revint alors soudainement... La harde blanche... Sa main trembla, son esprit totalement perdu dans les dizaines de souvenirs qui lui remontait en tête... Non... Impossible... Une telle folie n'avait pu exciter ! Et il n'aurait jamais... Lui n'aurait jamais pu se livrer à une telle décadence...
L'image de Astrid lui vint alors en tête, et il fut soudainement prit de nausée, vomissant par terre, son corps cherchant à éjecter les fortes doses d'alcool et de drogues qu'il avait ingéré...

L'horreur... C'était la première chose qui lui vint à l'esprit en repensant à cette soirée... un évènement si particulier pour la confrérie des papillons, qui ne pouvait être vécu par le commun des mortels sans conséquence... Qu'avait il fait... Que faisait il subir à son âme et au peu d'humanité qui lui restait ?
Il continua de trembler, comme tétanisé, et peu à peu, toutes les questions qu'il se posa, s'envolèrent tout simplement... Un rictus s'afficha sur son visage, et tandis qu'un mal de crâne s'empara de lui, il posa sa main sur son œil gauche, celui ci le faisant étrangement souffrir...


"La harde blanche... Les Papillons... Rebecca... La harde blanche... Les papillons... Rebecca... La harde blanche... Les papillons... Rebecca..." Pendant plusieurs minutes, il répéta sans cesse ces mots, avant de soudainement se taire et de glousser silencieusement, son rire se faisant de plus en plus fort au fils des secondes, jusqu'à rire à gorge déployée... Un rire sinistre et terrifiant, qu'on aurait pu attribuer à un fou, semblant peu à peu réaliser le cauchemar qu'était sa vie...
Pour autant, était ce la honte qui le tiraillait lorsqu'il repensa à cette fête ? Absolument pas... Non... Il se sentait vivant... Plus vivant que jamais même ! Le chevalier et l'homme n'était plus... Ils étaient faibles... Là au milieu de cette clairière... C'était le monstre qui vivait à travers lui... Ce même monstre que jadis le vampire Agabius avait tenté de réveiller et de contrôler...

C'est alors que la douce voix de Rebecca retentit à son oreille, il ne remarqua qu'à cet instant qu'elle était à ses cotés, recouverte de fluides étranges, qu'elle devait sans doute à la nuit qu'elle avait passé avec les hommes bêtes. Observant Geralt avec son sourire charmeur tandis qu'elle semblait épuisée... Elle lui expliqua alors, l'intérêt de tout ceci : A savoir... User du sentier des Bêtes... Un chemin caché à travers les immenses étendus boisées de l'Empire, dont aimait user les hommes bêtes... Voila qu'elle avait été le prix du sacrifice de Astrid : Un droit de passage pour la confrérie des papillons.

Le loup blanc plongea alors son regard dans celui de la noble, celle ci pouvant discerner sur la partie gauche de son visage, qu'une substance noir et étrange avait commencé à s'y développer, comme un poison s’écoulant dans ses veines, pour converger vers son œil gauche et en rendre la pupille totalement noir. C'est alors que d'une voix sinistre et terrifiante il dit:


"J'ai hâte ma douce Rebecca... Hâte de pouvoir au plus vite combler cette soif qui me dévore de l'intérieur... Cette soif de sang à l'encontre des corbeaux... De Lucrétia...Ou de tout autre personne voulant se dresser sur ton chemin... Sur notre chemin !"

Il jubila alors, son psyché partiellement brisé, tandis qu'il recouvrait fermement de sa main son œil gauche.

Qu'importe le prix... Karla... Qu'importe le prix... Furent le derniers mots qui raisonnèrent en lui.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 14 août 2019, 21:49, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 30 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 67 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Répondre

Retourner vers « Nordland »