[Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Répondre
Avatar du membre
Ludwig Von Hoffenbach
Warfo Award 2018 du Dévot
Warfo Award 2018 du Dévot
Messages : 79

[Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Ludwig Von Hoffenbach » 08 févr. 2020, 18:48

Tu étais ma soeur...




Image
Perdu dans l'espace, 999.M41.

Des murmures, des souffles de soulagement, et puis enfin, les premiers cliquètements des ceintures de sécurité. Ils avaient quittés la thermosphère, ils avaient franchis le blocus chaotique autour d’Elona et personne ne les avaient empêchés. Les derniers événements étaient irréels. Pourquoi les forces du chaos avaient-elles agit ainsi ? Pour qu’ils puissent annoncer aux mondes impériaux à proximité la chute d’Elona ? Ou était-ce autre chose ? Nul ne le savait.

Rapidement, la vie reprit dans le vaisseau. Sur les ordres du capitaine Radja, chaque survivant de ce qui avait été la bataille pour Elona, s’installa à son poste. Car dès à présent, il fallait penser à l’après. Que faire maintenant qu’ils s’étaient sorti des griffes du chaos ? Le vaisseau errait dans l’immensité spatiale sans véritable but, et surtout, sans navigateur. Une de leur principale porte de sortie s’en trouvait à moitié close. Auraient-ils l’audace de s’aventurer dans le Warp sans personne pour les guider ? A n’en point douter, c’était un pari ambitieux, mais risqué.

Leurs autres solutions étaient toutes aussi bancales. Peut-être pourraient-ils se diriger vers la planète impériale la plus proche ? Mais comment savoir combien de planètes avaient été englouties par l’aura de destruction de la flotte Iron Warriors ?


- A proximité de notre position, je vois trois planètes. Aucune ne me parait être adéquate. Une est un monde mort. Son nom, E-1D. La deuxième, E-2S est un monde sauvage principalement composé de jungles et de montagnes. Hormis la présence de rares expéditions scientifiques, aucune activité pérenne n’y est recensée. Le troisième monde, E-3MAA est un ancien monde minier. Toutes les ressources étant été exploitées, il est désormais abandonné. Cela fait près de 400 ans que ses ressources ont été épuisées. La planète habitée la plus proche n’est guère plus réjouissante. Il s’agit du monde pénal de Kastyra… Il se situe tout de même à 5 années de lumière de notre position actuelle. Que faisons-nous ? Je me tiens prête. Galate, terminé.

La voix du lieutenant Kaitlyn Galate se tut dans un grésillement de vox. Les dernières heures avait été particulièrement éprouvantes pour elle. N’ayant jamais piloté un vaisseau pouvant s’extraire de la stratosphère, la pilote de chasse avait eu des sueurs froides lors son vol au beau milieu du blocus chaotique. Mais grâce à sa volonté et son courage, elle avait brillament réussi. Maintenant qu’ils étaient à l’abri des menaces, la jeune femme pouvait expérimenter à son bon vouloir les différentes capacités du vieux vaisseau.

***

Ali Radja était perplexe. Sans cesse hanté par la présence des Iron Warriors sur ce monde, il avait du mal à se concentrer sur la situation présente. Que faire ? Tallarn était à des dizaines d’années de lumière d’ici et sans navigateur, c’était pratiquement la mort assurée. Les informations que lui avait amenées Galate, n’étaient guère plaisantes, mais il allait devoir composer avec. Pour le conseiller il avait pris soin de mettre en place un conseil avisé autour de lui. Il était certes le plus gradé dans le vaisseau, mais il était désormais clair que la hiérarchie militaire avait été dépassée par les événements sur Elona. Dans un endroit aussi confiné, l’insubordination et la suspicion pouvaient rapidement prendre le dessus sur le prestige du grade. C’est la raison pour laquelle, il avait jugé digne de le conseiller, deux soldats de leur groupe de survivants. L’adjudant-chef de la Death Korps de Krieg, Anatoli Kerzatski et la première classe d’Elona, Taille Tallgott. Le premier était un soldat aguerri par des dizaines d’années de conflit, et la deuxième avait brillée par sa perspicacité, ses intuitions et son sens du devoir. L’aura qui entourait Taille avait clairement dépassé son grade de soldat de première classe. Elle était respectée dans tout l’équipage et tous savaient qu’elle était une pièce maîtresse de leur survie. Mêmes les deux mégères, les lieutenants Galate et Djamena avaient dû s’incliner devant les capacités de Taille. Elles avaient trouvées à redire sur le choix de Radja, mais il était clair pour les autres que le capitaine n’aurait pas pu choisir une hystérique rebelle et une colérique jalouse dans son triumvirat de commandement.

- Tallarn est à près de 80 années de lumière d’ici. Krieg en est à une quarantaine. C’est pour autant dire quasiment impossible de les atteindre sans que nous récupérions un navigateur. A moins que nous croisions par miracle un navire impérial qui aurait la charité de nous donner un, je ne vois pas comment nous pourrions en obtenir un. Quand bien même nous voudrions aller sur le monde pénal de Kastyra, il nous faudrait aussi emprunter le Warp. Aurons-nous l’audace de le faire ?

- Hormis E-2S qui est possiblement habité par des scientifiques, les autres planètes sont inutiles. Je pense qu’il serait mauvais de rester ici à attendre un vaisseau impérial, sachant que la menace du chaos rôde dans cette partie de l’espace. Le vaisseau aurait tôt fait de retourner dans la nasse des hérétiques. Le warp est malheureusement la plus logique de nos solutions… A moins que vous n’ayez d’autres solutions, seconde classe ?

Le Death Korps de Krieg parlait avec un ton bourru, mais ceux qui le connaissait savait qu’il s’était exprimé de façon respectueuse. Il n’avait pas appuyé sa phrase sur le grade de Taille par moquerie ou par mépris, mais par simple rigueur militaire. Anatoli était un soldat avant d’être un citoyen de l’Imperium.

Jet caché.
Désormais, c’était à Taille de parler. De simple militaire du rang, elle était propulsée à un rôle de commandement. C’était nouveau pour elle, mais elle en avait les capacités. Tous les militaires survivants d’Elona qui déambulaient dans les coursives suivant leurs ordres, le savaient. Ils lui faisaient confiance, tout comme à Anatoli et Radja. Le vaisseau tournait à plein régime, Taille devait assurer son rôle et donner un but à cet équipage. Dans le même temps, une funeste information apporté par Anoki arriva jusqu’à ses oreilles. Le Major Marcus venait de succomber à ses blessures. Les Iron Warriors venaient de leur livrer leur cadeau d’adieu.
Ludwig Von Hoffenbach. Voie de l'Inquisition. Répurgateur.

Profil: For 9 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 10 | Ini 9 | Att 11 | Par 11 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Profil (avec bonus): For 9 | End 10 | Hab 7 | Cha 9 | Int 10 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... hoffenbach

"Mieux vaut un corps brisé, qu'un esprit corrompu!"

Avatar du membre
Taille Tallgott
PJ
Messages : 85

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Taille Tallgott » 09 févr. 2020, 19:22

Image
**********

Là, devant moi, de l’eau. Une rivière sans doute. Le chant des Larissels* quand ils se disent bonjour. La brume qui se fait transpercer par les rayons matinaux des soleils. Le bruit des petits Shoggyn* aussi. Tout apparaît là, juste sous mes yeux. Moi, je ne suis rien à côté de ce décor splendide.
Je me nomme Taille, enfin c’est ce que l’ont dit… Ma planète Elona, qui n’est plus de cet univers, disait que nous étions nées pour mourir. À cause des « hommes ». Elle déclarait aussi que nous étions des Eloniths, mais je croyais que c’était un surnom… Avant, je pensais que ce qui s’était passé en cette nuit n’était qu’une histoire pour me faire peur, mais non, c’était horrible…
Cette nuit-là était plus lumineuse que d’habitude. On entendait des drôles de bêtes faire des bruits effrayants et marcher dans les feuilles colorées. Des grands coups de tonnerre qui n’étaient pas comme d’habitude. Des voix d’hommes. Et maman disait :

— Allez, dépêche-toi !!!

Je ne comprenais plus rien quand elle fit :

— Ma petite Taille, reste là et surtout attend que je revienne. Si je ne réapparais pas avant que le soleil se lève, ça veut dire que je ne reviendrai plus.

Le lendemain matin, elle ne s’était pas manifesté ce qui signifiait qu’elle devait être morte. C’était triste, certes, mais il fallait rester dur.


— Réveille-toi, Radja te demande…

**********





je fus ranimée par Anoki, le dernier de mes semblables, tout du moins c’est ce que je croyais.
Il gisait là, assis à côté de moi, le regard encore embué par les larmes, il fixait sa cornemuse posée sur son uniforme, le regard vide. Nous avions tout perdu cette nuit-là. Tout.

Était-ce le surplus d’émotion qui me faisait faire ce genre de songe ? Il y a quelques heures, il m’était arrivé la même chose en étant éveillé… je me détachais de mon harnais, et je me dirigeai vers la salle de contrôle de l’astronef pour y recevoir mes instructions.

J’entrais dans la modeste pièce de commandement du vaisseau de transport où se tenait le Capitaine Ali Radja et l’Adjudant-Chef Anatoli Kerzatski, des xénos avec qui j’avais fui ma planète mourante.
Je n’éprouvais pas beaucoup de tolérance envers les autres humains de l’imperium, rustres et dépravés, mais ces deux individus avaient à plusieurs reprises démontré leur vertu. Honnêtement, je n’avais pas tellement le choix, je devais progresser avec eux désormais.

Mes supérieurs ne me laissèrent pas le temps de les saluer. D’ailleurs ils ne perdirent pas un instant en familiarité et m’expliquèrent leurs dilemmes.
Je fus prise au dépourvu et plutôt surprise que les gradés me demandent mon avis à moi, simple soldat du rang.

— La fuite vers vos systèmes planétaires respectifs n’est pas une option, je n’y connais rien, mais sans un véritable navigateur c’est du suicide, autant retourner sur Elona.

— Concernant les autres planètes mortes, c’est la même chose, puisque nous n’y trouverons vraisemblablement rien, en tout cas selon mon avis nous n’y trouverons rien d’intéressant.

— Capitaine, sans vous manquer de respect vous avez déjà pris une décision, E-2S demeure notre seul point de chute viable.


À peine avais-je répondu à mes supérieurs que la voix d’Ani résonnait dans mes oreilles. Une victime de plus…

— Nous venons de perdre le Major Marcus, permettez-moi de rejoindre Sextus, j’ai peur qu’il ne cède à la folie.
► Afficher le texte
Taille Tallgott, Voie de la foi guerrière.

FOR 9 / END 9 /HAB 9 / CHAR 9 / INT 10 / INI 9 /ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / 32/65 PV

Compétences :

-Sociales: Alphabétisation, Doctrine du culte ( Taal et Rhya ).
-Artisanales: Architecture, Travail de la pierre.
-Sylvestres: Camouflage, Orientation.
-Martiales: Coriace, Résistance accrue, Coups puissants.


lien fiche personnage : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_taille_tallgott

« Par la terre, l’arbre et les os. » : Serment courant chez les adeptes de Taal et Rhya.

Avatar du membre
Ludwig Von Hoffenbach
Warfo Award 2018 du Dévot
Warfo Award 2018 du Dévot
Messages : 79

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Ludwig Von Hoffenbach » 13 févr. 2020, 13:34

Il y eut de vifs débats, mais ce fut la décision de Taille qui fut retenue. Le Warp fut jugé en l’état, une trop dangereuse solution. Ils devaient au moins chercher une alternative, avant de se jeter dans la gueule du loup. Des trois autres planètes du système d’Elona, E-2S était la seule qui pouvait avoir quelques êtres humains à sa surface. Selon leurs informations, les expéditions scientifiques étaient rares, mais de longues durées. Peut-être auraient-ils donc la chance de glaner quelques informations. Vu que les forces du chaos ne s’étaient pas lancées à leur poursuite, ils avaient un peu de temps. Leur réserve de prométhéum était suffisante et celle de nourriture les autorisaient pour l’instant à faire de pareilles escapades. Le capitaine ne leur donna toutefois que cinq heures. Si à la fin du temps imparti ils n’avaient trouvé ni navigateurs, ni raison de rester sur cette planète, ils quitteraient l’orbite de E-2S.

Le trajet jusqu’à l’orbite basse de la planète si fit assez rapidement. Une vingtaine d’heures tout au plus. Pendant ce temps, l’équipage put se détendre. C’était la première fois que cela arrivait depuis les premiers bombardements à la surface d’Elona. A n’en point douter, tous avaient vécu la journée la plus longue de leur vie. Une journée que pour rien au monde il ne revivrait. Mais désormais, tout cela était loin. On pourrait que c’était presque du passé.

Lorsqu’ils arrivèrent à destination, ils durent sortir un aéronef d’atmosphère. La surface de la planète était bien trop luxuriante pour que leur petit vaisseau trapu puisse atterrir sans danger. D’un autre côté, cela leur permettait aussi de tenir leur nouveau foyer à distance d’une menace venant de la surface. Ils embarquèrent donc à cinq dans le vaisseau d’atmosphère en direction du sol d’E-2S. Taille, Geist, Khaaba, Borodine et Lev furent de la partie. L’objectif de la mission donné par le capitaine Radja avait été clair. Selon les informations qu’avaient pu recueillir le lieutenant Galate, E-2S est une planète recouverte à 98% par une jungle dense et impénétrable. Cela oblige les expéditions scientifiques à atterrir et établir leur campement près des grands points d’eau semblables à des lacs, qui parsèment le globe. Cela réduisait considérablement le temps de recherches des survivants d’Elona. Mais encore fallait-il que des scientifiques soient encore présents sur E-2S.

L’aéronef plongea en direction de la jungle qui semblait de plus en plus infinie, à mesure qu’on s’approchait du sol. La face éclairée de la planète dévoilait une grande mer intérieure. Lorsqu’ils se rapprochèrent et qu’ils traversèrent les nuages à la vitesse de l’éclair, ils s’aperçurent qu’autour de cette mer avaient poussé quelques complexes scientifiques. Rapidement, vu du ciel ils remarquèrent que les bâtiments semblaient abandonnés, ou du moins aucunement entretenue. La végétation courait sur les murs et ça et là c’est de véritables arbres qui avaient élu domicile sur les toits.

L’aéronef se posa sans aucun souci. Les patins d’atterrissage touchèrent délicatement le sol verdoyant d’E-2S, puis, dans un chuintement hydraulique les portes s’ouvrirent vers l’extérieur. Le son de la jungle infinie et de ses habitants emplit l’intérieur de la cabine. Cette forêt luxuriante devait abriter des créatures aussi dangereuses et meurtrières, que mignonnes et pacifiques. A première vue elle pouvait faire penser à la célèbre Catachan. Une jungle impénétrable, aussi magnifique que violente. Il n’y avait aucune comparaison possible avec Elona. La planète que connaissait Taille était un paradis vert ou la nature vivait en harmonie avec les humains. Ici, hormis ces complexes scientifiques en piteux état, l’humanité semblait absente. Pour en savoir plus sur cette étrange planète il allait falloir l’explorer.

Avide d’exploration et heureuse de pouvoir se changer les idées, Taille sortit du vaisseau accompagnée de ses hommes. La moiteur était extrême et rendait le moindre effort pénible. Les vêtements collaient à la peau et la sueur ne cessait de dégouliner sur leur visage. Cette forte odeur de transpiration était une bénédiction pour les insectes en tous genres qui venait par dizaines. Il n’était pas possible de rester statique. Ces bestioles étaient infernales. Il fallait bouger. Devant eux, plusieurs choix s’offraient à eux. Soit ils exploraient les complexes scientifiques attaqués par la végétation, soit ils décidaient de se lancer dans l’inconnu. La jungle luxuriante formait une barrière végétale devant eux, et à l’ouest, au loin, on pouvait apercevoir de grandes montagnes, elles aussi attaquées par la végétation. Cette jungle et ces montagnes étaient impressionnantes et seul l’Empereur pouvait savoir ce qu’il s’y trouvait.
Ludwig Von Hoffenbach. Voie de l'Inquisition. Répurgateur.

Profil: For 9 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 10 | Ini 9 | Att 11 | Par 11 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Profil (avec bonus): For 9 | End 10 | Hab 7 | Cha 9 | Int 10 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... hoffenbach

"Mieux vaut un corps brisé, qu'un esprit corrompu!"

Avatar du membre
Taille Tallgott
PJ
Messages : 85

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Taille Tallgott » 20 mars 2020, 19:42

Image



**********




J’avais accueilli les ordres du colonel Radja avec enthousiasme, ravie de pouvoir enfin me changer les idées, mais aussi de mener ma propre escouade, sur un astre encore vivant de mon système qui plus est.
Le colonel m’avait laissé le champ libre sur mes actions et dans cette selva impénétrable une infinité de choix s’offraient à moi.
Je profitais du chahut de la chute de l’appareil vers la surface d’E-2S pour dédier mentalement une prière a Feth la divinité ancestrale des Eloniths.

J’avais immédiatement détaché mon harnais de sécurité une fois le vaisseau posé au sol, j’étais plutôt soulagée d’avoir enfin rejoint la terre ferme.
Avant d’évacuer l’aéronef, j’informais mes hommes sur la marche à suivre, nous allions commencer nos recherches aux alentours de l’appareil, dans les complexes scientifiques attaqués par la végétation.
Sans trop nous éloigner de l’appareil pour autant et pouvoir s’y réfugier au cas ou à la tombée de la nuit.

La jungle luxuriante formait une barrière végétale devant nous, au loin à l’Ouest, on pouvait apercevoir de grandes montagnes, elles aussi envahies par la flore. Cette selve et ces monts étaient impressionnants et seul l’Empereur pouvait savoir ce qu’il s’y trouvait.

– Très bien les gars. On a peu de temps, on commence par les bâtiments scientifiques. On circule en file indienne, si on doit passer par la forêt, on se déplace efficacement à travers les broussailles et la jungle, en écartant prudemment la végétation, afin d’éviter meurtrissures et éraflures.

– Déplacez-vous lentement et constamment, s’il le faut utilisez une machette pour ouvrir le chemin à travers la végétation, mais allez-y prudemment. Si vous devez couper les plantes grimpantes et les broussailles, faites-le par des mouvements de bas en haut.

– Soyez attentif et vigilant ! L’Empereur seul sait ce qu’il se dissimule dans cette végétation.

– Ne regardez pas simplement la jungle, mais pénétrez-la du regard.

– La plupart des animaux de la jungle et de la forêt suivent les pistes de chasse les plus souvent empruntées. Ces sentiers sinueux s’entrecroisent, mais ils mènent généralement à un point stratégique, on engagera le premier sillon repéré en direction des structures scientifiques… Des questions ?


Je n’avais pas de craintes, concernant nos déplacements en terrain découvert, mais j’appréhendais l’efficacité de mes compagnons au cas ou nous devions nous introduire dans la jungle.
Une fois certaine que mes instructions étaient comprises, je descendais de l’aéronef en première. L’humidité était épouvantable et rendait le moindre effort éprouvant. Les uniformes nous collaient à la peau et la sueur ne cessait de dégouliner sur nos visages. Des insectes en tous genres venaient par dizaines autour de nous, il n’était pas possible de rester figé, ces bêtes étaient insupportables. Il fallait bouger sans arrêt pour obtenir un brin de tranquillité.
Notre intention première n’était pas de faire une découverte qui aurait changé la face de l’univers, ou bien de rencontrer un peuple inconnu, ou encore de trouver des trésors mythologiques enfouis depuis des millénaires. Non, loin de tout cela, nous cherchions juste un moyen de survivre.

À petits pas timides, nous quittions finalement la clairière où l’aéronef avait atterri pour nous diriger vers les complexes en plastique, métal et ferro-béton..
Tout de suite, l’humidité ambiante s’était infiltrée de plus belle à travers nos vêtements pourtant légers, comme pour entamer notre moral. Mais nous étions motivés à avancer, à nous dépasser, à explorer ce que la vie recelait encore de surprises pour nous. Nous allions bourlinguer au milieu d’une planète singulière.
Un sentier confortable nous a ouvert la voie, comme s’il avait été créé pour nous. Nous l’avons suivi, le regard rivé sur les consortiums technologiques. des fougères arborescentes, des ficus colorés roses, des bambous dont les feuilles étaient aussi larges que des oreilles d’éléphants bordaient la clairière. Un entrelacs de lianes non moins épaisses tombait çà et là, comme une invitation à les saisir pour se balancer d’arbre en arbre et ainsi se noyer dans l’océan de végétation…
Nous étions chanceux de constater que cette partie de la planète tropicale n’avait subi aucune trace visible du chaos. Ce paradis vert demeurait intact. Surement similaire à ce qu’était Elona, il y a des millénaires.
Les senteurs étaient variées, en file indienne, nous traversions une terre nouvelle. Nous n’avions pas d’itinéraire établi, puisque aucune carte n’avait été esquissée, je déplaçais notre escouade à l’instinct, en suivant le chemin qui sillonnait vers les infrastructures végétales.
Au fur et à mesure de notre avancée dans l’épaisse végétation se clairsemait pour laisser place a une plage de cette mer intérieur ou étaient établis l'avant poste scientifique , notre étonnement ainsi que nos angoisses ne cessaient de croître face à cette nature démesurée.
Taille Tallgott, Voie de la foi guerrière.

FOR 9 / END 9 /HAB 9 / CHAR 9 / INT 10 / INI 9 /ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / 32/65 PV

Compétences :

-Sociales: Alphabétisation, Doctrine du culte ( Taal et Rhya ).
-Artisanales: Architecture, Travail de la pierre.
-Sylvestres: Camouflage, Orientation.
-Martiales: Coriace, Résistance accrue, Coups puissants.


lien fiche personnage : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_taille_tallgott

« Par la terre, l’arbre et les os. » : Serment courant chez les adeptes de Taal et Rhya.

Avatar du membre
Ludwig Von Hoffenbach
Warfo Award 2018 du Dévot
Warfo Award 2018 du Dévot
Messages : 79

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Ludwig Von Hoffenbach » 24 mars 2020, 23:15

Une fois les ordres pris auprès de Taille Tallgott, le petit groupe se dirigea vers les complexes scientifiques. Ces derniers avaient dévoilés leur véritable superficie lorsqu’ils avaient atterris ; ils étaient très grands. S’étendant sur des centaines de mètres et sur plusieurs étages, il serait impossible de les inspecter de fond en comble avant que le temps que leur avait alloué le capitaine Radja soit écoulé. Le capitaine bien que compatissant pour l’option E-2S semblait ne pas en attendre grand chose. Il avait simplement laissé Taille suivre son instinct. Après tout, le groupe de survivants ne risquait pas grand chose ici et cette planète pouvait être une bonne surprise qui pourrait les aider à fuir ce système de malheur. Qui sait?

► Afficher le texte

Comme la seconde classe elonith put le remarquer lorsqu’elle rentra par une des portes en métal du complexe, le chaos ne semblait pas avoir atterri ici. Dans les premiers couloirs et les premières salles qu’ils rencontrèrent, il n’y avait nulle trace de combats, de sang ou d’agressions quelconques. Au contraire le complexe semblait avoir été abandonné volontairement par ses occupants. Certes l’abandon avait du être précipité car on pouvait voir des papiers en pagailles, des microscopes à balayage, des spectromètres de masses et d’autres machines abandonnées dont personne ne connaissait ni le nom, ni l’utilité. Les scientifiques avaient probablement fuit, avertis de la présence de la flotte du Chaos dans le système d’Elona. Pourquoi diable, Elona n’avait vu la menace qu’au dernier moment ? Une réponse qui resterait probablement en suspens à jamais. D’ailleurs, cela n’avait aucune importance pour l’équipage de survivants. Elona était tombé et même si des traîtres, des brouilleurs ou de la magie avait facilité la chute de la planète forestière, cela ne ramènerait pas les millions d’humains qui avaient péris...

Comprenant qu’il n’y avait rien de probant ici et ne voulant pas s’éloigner trop de leur aéronef, Taille rebroussa chemin et sortit du complexe abandonné. Regardant à l’horizon, vers la canopée qui s’étendait à perte de vue, la jeune femme semblait suspecter quelques chose d’intéressant dans cette jungle, car après avoir donné quelques ordres à ses compagnons, elle y pénétra. Borodine et Geist plus gradés que la jeune femme, levèrent le sourcil face aux propos de Taille. Elle semblait n’en avoir rien à foutre de la hiérarchie visiblement. Certes Radja lui avait offerte une place dans son « triumvirat », mais elle restait toutefois qu’une militaire du rang. Et eux étaient des sous-officiers. Quoiqu’il en soit, ils ne lui en tinrent pas rigueur. La jeune femme avait de l’instinct à n’en point douter et autant qu’il leur serve. Après tout, ils étaient tous dans la même merde. Les grades n’avaient plus vraiment la même importance.

Suivant les recommandations de la jeune femme, les militaires s’enfoncèrent dans l’enfer vert, en file indienne, le viseur de leur fusil laser braqué sur les branches et la végétation touffue à proximité. Taille, toujours sans son arme à feu depuis qu’elle l’avait oublié aux premières minutes du bombardement sur Elona, coupait en tête du groupe, les herbes hautes avec sa dague de Waban. Le groupe avança plusieurs heures, suivant ce qui semblait être un chemin tracé dans la canopée. Il n’était pas large et pouvait bien avoir été aussi bien tracé par les scientifiques que par une créature cauchemardesque qui rôdait dans les environs. Quoiqu’il en soit, les soldats ne montrèrent aucun signe d’angoisse. L’agacement était bien plus présent dans leurs esprits que la peur. Ces foutus moustiques étaient vraiment insupportables et à intervalles réguliers on entendant Lev se mettre des mandales en plein visage afin d’écraser ces suceurs de sang qui faisait bien la taille de son pouce. Une scène plutôt comique qui détendait un peu l’ambiance. De temps à autres on entendait aussi des oiseaux majestueux chanter ou des mammifères hurler d’une façon bien étrange. La faune était tellement plus exotique et plus folle qu’à Elona. La forêt n’avait rien de similaire avec celles de la planète qui venait de chuter.

Continuant d’avancer dans les herbes hautes, le vox de Taille se mit soudainement à grésiller puis à parler. Radja les informait que les quatre heures qu’il leur avait alloué était écoulé. Il voulait qu’ils rentrent. Dans un premier temps, Taille refusa et lui rétorqua que son instinct la poussait à continuer plus loin. Elle était persuadé qu’elle trouverait quelque chose d’utile. Face à l’insistance de son supérieur, Taille prit à nouveau une décision qui faisait fi de toute hiérarchie. Préférant faire confiance à son instinct plutôt qu’à des ordres qui venaient de l’orbite, Taille coupa son vox en simulant une coupure non voulue. La méthode était cavalière, mais elle pouvait payer. Voulant s’enquérir de l’opinion de ses compagnons elle se retourna. Visiblement, tous avait l’air en accord sur le fond, même si la manière était osée.


- Vous avez surement raison Tallgott. Ce chemin mène surement quelque part. Continuons encore un peu avant de rebrousser chemin, dit Alexeï Borodine le front dégoulinant de sueur.

Acquiesçant d’un sourire, visiblement ravie d’avoir l’approbation de ses camarades, le petit groupe se remit en marche au rythme des claques au visage pour tuer les insectes suceurs de sang. Le chemin interminable continuait et chaque virage ne cachait qu’un nouveau virage. Rien de probant n’était en visuel pour l’instant.

Ce n’est qu’au bout d’un certain temps, alors que le groupe songeait à faire demi tour, lassé par la longueur du sentier et par les insectes atroces, que quelque chose approcha rapidement dans leur direction. Le son venant de la droite, les compagnons de Taille braquèrent leur armes dans cette direction. A la première écoute on aurait dit un bruit d’origine humaine. Un son aigu qui pouvait faire penser à une décharge de pistolet laser ou au bruit du réacteur de certains aéronefs. Fort heureusement, aucun des soldats ne se relâcha, car quand la chose sortit des frondaisons, elle n’avait rien de mécanique. La jungle venait de dévoiler pour la première fois un de ses plus dangereux résident. Les moustiques faisaient pâle figure face à cette créature de plus de deux mètres de haut qui ressemblait vaguement à une mante religieuse. Sa carapace était d’un vert clair sublime, mais ses ravisseuses aussi tranchante que garnis d’épines et son cri strident conseillaient de ne pas trop s’en approcher. Fâcheusement la mante religieuse ne semblait pas avoir les mêmes considérations face au fusil laser des gardes impériaux. La créature passablement perturbé comme si quelque chose l’avait dérangé fonça sur la petite escouade impériale. Ils n’eurent que peu de temps pour se préparer à la charge de la mante. Et où qu’ils aillent il allait falloir se débarrasser d’elle...


Image
Ludwig Von Hoffenbach. Voie de l'Inquisition. Répurgateur.

Profil: For 9 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 10 | Ini 9 | Att 11 | Par 11 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Profil (avec bonus): For 9 | End 10 | Hab 7 | Cha 9 | Int 10 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... hoffenbach

"Mieux vaut un corps brisé, qu'un esprit corrompu!"

Avatar du membre
Taille Tallgott
PJ
Messages : 85

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Taille Tallgott » 25 mars 2020, 21:32

Image



**********





La quiétude sylvestre ne dura pas, et E-2S ne tarda pas à montrer les périls qu’elle dissimulait. Heureusement les moustiques avaient permis à notre commando de rester aux aguets et nous avions pu repérer la menace à temps.

Je n’avais jamais pu observer un tel spécimen, et en d’autres circonstances, j’aurais pu trouver l’animal majestueux.
Cependant, je n’avais aucune idée de ce que pouvait être le régime alimentaire d’une mante religieuse géante, et je n’avais pas envie de lui laisser le temps de gouter à la chair humaine.

Une dizaine de mètres nous séparait du prédateur, j’étais dans l’obligation de réagir vite.

Un hâtif mouvement de tête me permit de découvrir que les membres de l’escouade étaient déjà prêts à faire feu sur la créature qui galopait à notre encontre, ravisseuses en l’air.
Les pupilles de ses énormes mirettes globuleuses me fixaient étrangement.

Sans perdre un instant je décidais de me lancer dans un face-à-face avec l’insecte géant.

— Feth ! Je pars à droite, visez les yeux !

— Je vais l’occuper !


L’efficacité plasma du Lieutenant Djamena me manquait déjà…

Sans plus attendre, je m’élançais dans la direction opposée au bon sens. En prenant soin de décaler ma trajectoire vers la droite pour donner un angle de tir optimal aux fusils laser. Mon programme me paraissait cohérent, j’allais servir d’appât à la créature et laisser exécuter l’activité morbide à mes compagnons équipés de flingues, tout en attirant la bestiole vers moi afin qu’elle délaisse les autres pour une cible plus attrayante.

– Hooka Hey, whoo whoo whoo. whoo whoo whoo.

Je tournais ainsi le dos à mes camarades en hurlant et en gesticulant dans le but de garder l’attention de l’insecte gigantesque. En espérant avoir le temps d’apprécier la vélocité de l’hexapode, en vue de rester à distance respectable des deux faucheuses tranchante comme des épées tronçonneuse

- U'wa, whoo whoo whoo U'wa, whoo whoo whoo.
Taille Tallgott, Voie de la foi guerrière.

FOR 9 / END 9 /HAB 9 / CHAR 9 / INT 10 / INI 9 /ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / 32/65 PV

Compétences :

-Sociales: Alphabétisation, Doctrine du culte ( Taal et Rhya ).
-Artisanales: Architecture, Travail de la pierre.
-Sylvestres: Camouflage, Orientation.
-Martiales: Coriace, Résistance accrue, Coups puissants.


lien fiche personnage : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_taille_tallgott

« Par la terre, l’arbre et les os. » : Serment courant chez les adeptes de Taal et Rhya.

Avatar du membre
Ludwig Von Hoffenbach
Warfo Award 2018 du Dévot
Warfo Award 2018 du Dévot
Messages : 79

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Ludwig Von Hoffenbach » 27 mars 2020, 12:24

Le combat commence !

La mante religieuse charge le groupe d’impériaux. Borodine, Geist, Lev et Khaaba tirent avec leurs fusils laser. Ils recoivent l’ordre de Taille de tirer dans les yeux de la créature pendant que cette dernière tente d’attirer la créature loin d’eux.

Test de compréhension d’ordres en situation de stress. (INT+INI)/2.
Geist : 13, echec.
Lev : 20, echec critique. -2 ATT, PAR, TIR pendant toute la durée du combat !
Borodine : 9, réussite.
Khaaba : 6, réussite.

Test d’INT de la mante pour éviter de tomber dans le piège de Taille. 13, échec. La mante suivra Taille tant que personne ne lui tire dessus.

Tour 1 (Phase de tir) : Ordre de combat : Borodine, Geist, Khaaba, Lev

Borodine : 13, échec.
Geist : 19, échec.
Khaaba : 18, échec.
Lev : Localisation : ravisseuse gauche. 2, réussite. La mante religieuse perd 31 PV. Bléssée et passablement énervée, la mante se dirige maintenant vers Lev.

Tour 2 (Phase de tir gagnée par la diversion de Taille) : Ordre de combat : Borodine, Geist, Khaaba, Lev

Borodine : 17, échec.
Geist : 13, échec.
Khaaba : 14, échec.
Lev : Localisation : abdomen. 3 réussite. La mante religieuse perd 24 PV.

Tour 3 (Phase de CaC) : Ordre de combat, Taille, Borodine, mante religieuse, Geist, Khaaba, Lev

Taille : Attaque surprise dans le dos ! Pas de parade possible à ce tour. Coup précis à la jointure entre les plaques dorsales de chitine. 4, réussite. Dégâts doublés. La mante religieuse perd 16 PV.
Borodine : Localisation : Torse. 5, réussite. Parade de la mante : 9, réussite. La mante religieuse 2 PV.
Mante religieuse : Localisation : Bras. 7, réussite. Parade de Lev : 4, réussite. Lev a perdu 26 PV.
Geist : 17, échec.
Khaaba : Localisation : ravisseuse droite. 9, réussite. Parade de la mante religieuse : 15, échec. La mante religieuse perd 9 PV.
Lev : Localisation : Oeil. 3, réussite. Dégâts doublés. Parade de la mante religieuse : 13, échec. La mante religieuse perd 56 PV
Mante religieuse : Dernière tentative de la créature : 18, échec.

La mante religieuse est morte. Lev a une horrible plaie qui court du haut de l’épaule droite, au bas de l’avant-bras. Il perd beaucoup de sang.
Ludwig Von Hoffenbach. Voie de l'Inquisition. Répurgateur.

Profil: For 9 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 10 | Ini 9 | Att 11 | Par 11 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Profil (avec bonus): For 9 | End 10 | Hab 7 | Cha 9 | Int 10 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... hoffenbach

"Mieux vaut un corps brisé, qu'un esprit corrompu!"

Avatar du membre
Taille Tallgott
PJ
Messages : 85

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Taille Tallgott » 30 mars 2020, 20:22

Image



**********



Je m’élançais tête baissée en direction de l’insecte gigantesque.

Priant pour que les autres aient compris mes ambitions. Un instant plus tard, j’entendais les décharges laser sillonner l’air dans mon dos, jaillissant sous forme d’éclair lumineux en produisant ces claquements caractéristiques, proche d’un coup de fouet.
Ma tactique avait fonctionné, car l’animal avait délaissé mes semblables pour me prendre en chasse, je pouvais apercevoir mon reflet au travers des ses yeux globuleux.

La stratégie marchait parfaitement lorsqu’une impulsion d’énergie vient percuter de plein fouet l’une des ravisseuses du monstre. La mante religieuse émit un bourdonnement tonitruant puis se détourna presque immédiatement de moi pour découvrir d’où provenait la provocation. L’hexapode géant n’eut aucun mal à relocaliser les responsables de cette agression et fonça sur le reste de l’escouade.
Les salves continuaient à jaillir des fusils impériaux. La plupart ratant leurs cibles, probablement à cause de ma consigne de viser principalement la tête. Mais au moins, je ne demeurais pas dans la ligne de mire des tireurs, à partir du moment où la bête avait repris sa course en sens inverse j’avais fait de même.

À présent, l’insecte géant me tournait le dos. Espérant que mes compagnons n’aient pas choisi la fuite, j’exploitais donc l’occasion pour me précipiter sur la créature. En plantant mon pied droit sur le bas de son abdomen, puis mon pied gauche un peu plus haut ambitionnant accéder à un point faible. J’avais atteint la jonction entre sa panse et son thorax lorsque le monstre fut pris de soubresauts.
Frappant dès lors de toutes mes forces la créature, ma lame ne trouva aucune protection et s’enfonça aisément dans la chair chitineuse de l’insecte.
J’étais toujours juchée sur la créature prise de convulsions sous les tirs de lasers, lorsqu’un son répugnant me parvint, je fus par la suite éclaboussée de substance céphalique. Puis la bête s’affaissa sous mon poids, je pus en conséquence contempler de face les membres de mon escouade, tous étaient là et paraissaient encore en état de combattre, Lev semblait tout de même être légèrement blessé.

Ma dague engendra un étrange bruit de succion lorsque je la retirai de l’hexapode qui frétillait dans ses derniers spasmes. Je ne perdais pas de temps et je tranchai la tête de l’animal pour être certaine qu’elle ne nous prépare pas de mauvaise surprise.

— Feth !

Me rapprochant de mon escouade, je pus observer l’état de Lev, il paraissait quelque peu secoué par les événements et sa blessure n’avait pas l’air d’améliorer sa situation. La frénésie et l’adrénaline du combat allaient retomber et je ne voulais pas prendre le risque qu’un de mes éléments me fasse une syncope, les trois hommes avaient l’air passablement déstabilisés. Je m’adressai à Lev, sourire en coin.

— Il me semble qu’on ait trouvé notre héros du jour ?

Geist et Borodine hochèrent en chœur de la tête, validant mes pensées.

– Caporal...? Lev aurait besoin d’un petit remontant, ainsi qu’un bandage avant qu’il ne se vide de son sang.

J’examinais brièvement la blessure du soldat pendant que le caporal Borodine sortait le nécessaire médical. Davantage pour m’accaparer l’attention de Lev, qui avait l’air de faillir psychologiquement que pour me rassurer moi-même.

— Ça va aller, rien de grave. T’as fait du bon boulot.

Je faisais signe discrètement au caporal Geist de veiller la droite, pendant que je m’occupais de surveiller la gauche. J’avais de bonnes raisons d’envisager que toutes ces émanations sanglantes ne manqueraient pas d’attirer très rapidement de nouveaux prédateurs ou divers charognards.
À ce moment-là, notre mission me paraissait compromise. Lev étant blessé, les autres ne souhaiteraient certainement pas me suivre plus loin dans ce dédale de végétations.
J’attendais patiemment que Borodine soigne Lev avant de prendre à nouveau la parole. J’avais déjà par deux fois fait fis des ordres et des grades, il ne fallait pas que je pousse l’insubordination trop loin.

— On continue ? Il faut que l’on trouve quelque chose, personnellement je n’ai pas envie de crever dans le warp…
Taille Tallgott, Voie de la foi guerrière.

FOR 9 / END 9 /HAB 9 / CHAR 9 / INT 10 / INI 9 /ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / 32/65 PV

Compétences :

-Sociales: Alphabétisation, Doctrine du culte ( Taal et Rhya ).
-Artisanales: Architecture, Travail de la pierre.
-Sylvestres: Camouflage, Orientation.
-Martiales: Coriace, Résistance accrue, Coups puissants.


lien fiche personnage : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_taille_tallgott

« Par la terre, l’arbre et les os. » : Serment courant chez les adeptes de Taal et Rhya.

Avatar du membre
Ludwig Von Hoffenbach
Warfo Award 2018 du Dévot
Warfo Award 2018 du Dévot
Messages : 79

Re: [Warhammer 40K] [Taille Tallgott] Tu étais ma soeur...

Message par Ludwig Von Hoffenbach » 02 avr. 2020, 13:26

Jet caché
Tous sur le qui-vive après la mort de la créature hexapode, les cinq compères observaient nerveusement les frondaisons de la jungle. Taille était recouverte du fluide de la créature qu’elle avait décapité et elle craignait à juste titre l’apparition de nouveaux prédateurs, rendus fous par les effluves émanant de la mante religieuse morte. Profitant de ce moment d’accalmie qui pouvait disparaître à tout instant, le caporal Borodine se mit à l’oeuvre pour soigner la large plaie au bras de son camarade de Krieg. Après quelques de soins le caporal jeta son médikit, désormais vide, dans les broussailles et Lev se releva visiblement bien soulagé. Il n’aurait pas besoin de soins supplémentaires à leur retour sur le vaisseau. Le créature avait creusé une sale entaille avec sa ravisseuse, mais la plaie avait été désinfectée et bandée suffisamment pour qu’aucune infection ne soit à craindre. Bien que l’humidité ambiante n’était pas optimale pour cela.

Alors que le groupe allait se remettre en route pour s’enfoncer encore plus loin dans la jungle, un bruissement se fit entendre dans les fourrés alentours. Tous entendirent et réagirent en conséquence. Mais au lieu d’une autre mante religieuse géante ou d’une créature encore plus monstrueuse, c’est un simple humain qui sortit de ces fougères exotiques. L’homme, plutôt petit, était d’un âge avancé. Sa longue blouse blanche, bien que tachée et déchirée à moults endroits, le désignait comme un scientifique. Probablement un membre de ce complexe à l’abandon. Une barbe de trois jours dévorant ses joues, le vieil homme clopina jusqu’au groupe d’impériaux. Bien que portant un pistolet à la main, il ne semblait pas agressif. A vrai dire il était en piteux état. Chaque pas semblait le faire souffrir et même à dix mètres on pouvait remarquer qu’il transpirait anormalement. Bien plus que l’humidité ambiante l’obligeait. Chutant et mettant finalement un genou au sol à quelques mètres du groupe, le vieillard décida enfin à dire quelques mots. A l’image de son front ruisselant, ses paroles étaient toutes aussi fiévreuses.


- Vous êtes venus me tuer ? Vous êtes avec eux n’est-ce pas ?

Face aux mines intriguées des impériaux et à leurs protestations, le scientifique comprit bien vite qu’il n’avait pas à faire aux envahisseurs de ce système, mais bien à des survivants de ce dernier.

- Eh bien, que faites vous ici ? Pourquoi ne pas avoir déja fuit ? Vous êtes bien naïfs si vous croyez pouvoir vous réfugier sur cette planète. L’équipe scientifique de recherche et d’exploration en milieu tropical est parti depuis déja quelques jours face à la menace. Dans le cadre de mes recherches je m’étais enfoncé trop loin dans la jungle pour pouvoir les rejoindre à temps. Je les aient autorisés à partir sans moi... Dès que la flotte du Chaos est arrivée dans le système, ordre à a été donné de quitter le système. Pourquoi n’avez vous pas fait de même ? Vous ne trouverez aucune protection ici. Cette flotte d’Iron Warriors finira bien par poser ses yeux sur cette planète sauvage.

Passant une main sur son front bouillant, le scientifique continua son récit, une lueur d’espoir dans les yeux.

- Mais..... mais.... vous avez un vaisseau ? Bien sur que oui ! Comment seriez-vous venu jusque ici alors ? Vite, il faut quitter ce système.

Se relevant difficilement et faisant fi du terrible hexapode qui gisait décapité devant lui, le scientifique se rapprocha des impériaux. Comme un seul homme, tous braquèrent à nouveau leurs fusils laser sur le vieillard, lui intimant de ne plus faire un geste dans leur direction. Les deux caporal du groupe tournèrent alors la tête vers Taille comme pour lui demander ce qu’elle pensait de cette situation. Les soldats attendaient son point de vue. Visiblement ce monde n’était rien d’autre qu’un monde sauvage qui comportait pléthore d’animaux dangereux et venimeux. Ce scientifique étant le dernier humain vivant à la surface d’E-2S, il était donc peu probable que cette planète puisse leur apporter une aide quelconque. Leur investigation avait pour l’instant rien donné et le temps imparti par le capitaine Radja était déjà largement dépassé. Que faire ? Et que faire de cet homme ? L’homme était malade et semblait peu utile à leur survie, mais devait-il pour autant le condamner à une mort atroce dans cette jungle aux mille dangers ?
Ludwig Von Hoffenbach. Voie de l'Inquisition. Répurgateur.

Profil: For 9 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 10 | Ini 9 | Att 11 | Par 11 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Profil (avec bonus): For 9 | End 10 | Hab 7 | Cha 9 | Int 10 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... hoffenbach

"Mieux vaut un corps brisé, qu'un esprit corrompu!"

Répondre

Retourner vers « Warhammer 40,000 »