[GrunDurak VERSUS Martin de Mavignon] Le chevalier contre la bête...

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
GrunDurak
PJ
Messages : 31

Re: [GrunDurak VERSUS Martin de Mavignon] Le chevalier contre la bête...

Message par GrunDurak » 06 août 2018, 18:28

Alors qu'il se préparait à encaisser la charge de l'humain GrunDurak entendit une phrase criée dans sa langue, mais qui n'avait aucun sens, et il nota donc de regarder plus tard les gradins. Puis le chevalier arriva.

Surement à cause du soleil qui se reflétait sur sa lame, ce dernier rata son coup et fut déséquilibré sur la gauche du saurus, qui en profita pour propulser son épée de toute sa force (quand même assez colossale) dans la cuisse droite de son adversaire. Celui-ci cria de douleur, et avant même d'avoir le temps de se retourner, GrunDurak le faucha avec sa seconde lame à l'endroit même où il l'avait touché précédemment. Sa tactique avait parfaitement fonctionné, en à peine trois secondes son adversaire était à terre, la jambe en charpie, et évanoui à cause de la douleur.
Ah le combat... C'était dans l'excitation de la bataille ou du duel que le saurus pouvait révéler son véritable potentiel.

Ne sentant aucune influence du chaos chez son adversaire, qui n'arborait aucune mutation, GrunDurak décida de le laisser vivre, pour mieux se concentrer sur la foule dans les gradins. Et là... Mais oui ! C'était bien des Prêtres-Mages Slaans ! Mais avant même que GrunDurak ait fait un pas, ils s'étaient téléportés... Ce ne sera donc pas aujourd'hui que le saurus aurait des réponses sur son passé...
GrunDurak jeta un dernier regard à son adversaire vaincu, puis quitta l'arène de son pas lent et mesuré, prêt à rugir sur tout humain qui oserait se mettre sur sa route.

Merci d'avoir accepté le combat :) et bien joué, même si ce fut plutôt rapide ^^
Tous les chemins mènent au Grand Dessin

GrunDurak, voie du guerrier saurus, rang 1
Profil actuel : For 10 / End 9 / Hab 7 / Char 7 / Int 6 / Ini 8 / Att 10 / Par 9 / Tir 7 / NA 1 / PV 70/70
wiki-v2/doku.php?id=wiki:grundurak

Répondre

Retourner vers « Le Colisée : le beau, le grand ! »