[William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 66
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

[William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par [MJ] Le Roi maudit » 18 août 2019, 20:16

Image

La cage se balançait au grès du vent, sinistre présage pour ceux qui quittaient la Ville de Rémas. Les Pirates, les forbans, les boucaniers et autres vermines des mers étaient les ennemis jurés de la ville. Les pendaisons étaient monnaie courante pour ceux qu'on accusait d'être des frères de la Côte. Néanmoins les Tiléens ont toujours été emplis de paradoxes et la Damoiselle de Circonio faisait voile plein au Sud en direction du plus grand repaire de perdition du Vieux monde : Sartosa.
Le Capitaine du navire marchand avait besoin d'écouler des stocks bien plus illicites que du verre de Miragliano et du tissus d'Orcanto. De ces marchandises qui ne transitaient que par les trous à vermines : Cités arabéennes, Sartosa, colonies des Terres du Sud ou de Lustrie.

La Traversée jusqu'à l'île des Corsaires dura deux jours et c'est au crépuscule que le bateau accosta. Le Jeune Mousse était enfin arrivé à la première étape de sa nouvelle vie.

Image

De l'ancienne ville tiléenne il ne restait que quelques bâtiments de pierre couverts de bicoques de bois. Sartosa était une métropole grouillante et sale, et l'heure tardive n'impactait en rien sur le nombre de passants dans les rues. Marins à la recherche d'une taverne, voleurs et vendeurs à la petite semaine, ivrognes et prostituées. Toute la frange la plus crasse d'une société humaine était ici démultipliée. Les cahutes étaient construites de façon anarchiques là où il restait de la place et des rues s'étendaient aussi bien en longueur qu'en hauteur.

Image

Et ça criait, ça beuglait, ça piaillait dans toutes les langues du Vieux Monde et même d'ailleurs. Impériaux, Kislevites, Tiléens et Injanais. Ici un marchand arabéen et son eunuque imposant sortaient d'une échoppe, là des gosses aux cheveux bigarrés se disputaient les affaires d'un corsaire bretonnien ivre sur la chaussée. Pour Will, cela ne le changeait pas trop de son ancienne ville : On ne faisait pas attention à lui.

Image

Maintenant c'était à lui de chercher quoi faire du reste de son existence. Aller près des quais et des ronflants navires ? Dans une taverne où ne manqueraient pas à coup sûr les recruteurs ou les singuliers individus à qui parler ? Son destin était entre ses mains.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
PJ
Messages : 11

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par William Hecker » 19 août 2019, 15:36

La mer était calme ce soir là, la lune se reflétant entre les vagues de la marée montante. Le grand jour était arrivé, et d'ici peu, l'aube pointerai le bout de son nez, le soleil se préparant a éclairer les douces côtes de la Tilée et plus précisément de Remas. Un jour comme les autres, tandis que d'ici peu, la ville se réveillerai au rythme des commerces, chacun se préparant à une nouvelle journée de dur labeur, tandis que les rues si calmes le soir venu deviendraient soudainement le théâtre d'une pièce se répétant sans cesse... Une vie que Will avait dû supporter depuis son enfance.
Depuis le pont du navire où il avait pu embarquer, le jeune homme observa les marins à pied d’œuvre sur les quais, se préparant pour une nouvelle traversée qui leur serait ou non favorable. Les dernières vérifications d'usage étaient effectuées, les nœuds des différents cordages furent défaits, le capitaine hurla ces ordres, tandis que les hommes s'activaient sur le vaisseau, répétant les mêmes gestes, qu'ils rodaient sans cesse depuis des années à chaque fois qu'ils étaient à la manœuvre pour quitter un port.
Et puis, l'embarcation s'éloigna lentement des terres, et les voiles furent hissés pour entrer dans une vitesse de croisière, Will contemplant avec émotion ce spectacle, tandis qu'il porta un regard, qui il le savait... Pourrait être le dernier qu'il posait sur cette terre l'ayant vu naître. L'excitation et la peur du départ le tiraillait, lui qui n'avait jamais vraiment voyagé, prit une profonde inspiration avant d'expirer un grand coup comme pour se donner du courage. Parviendrait il à accomplir ses rêves ? Il l'espérait.
Puis peu à peu, une pointe d’émotion le submergea... Repensant alors à sa chère et belle Sophia... Seraient ils destinés à ce revoir ? Il pensa que oui.


"Un jour... Un jour je reviendrai Sophia... Pour respecter ma promesse..."Murmura t'il

Ce fut sur ces mots, qu'il tourna le dos à la Tilée, pour maintenant porter son regard vers l'horizon bleu, la mer s'offrant à lui, pensant alors aux milles merveilles et aux milles dangers qui marqueraient son parcours. Jeune et ambitieux, Will ne regrettait rien, pensant que le destin ne pouvait sourire qu'au audacieux.
Et tandis qu'il profita du spectacle qu'offrait l'océan : Il sourit... A la manière du doux rêveur qu'il était...



******

La demoiselle de Circonio était un navire marchand des plus classique, le capitaine y étant un homme stricte mais sympathique, le jeune homme ne devait son embarquement, qu'au quelques sous qu'il avait pu se faire durant sa vie de vagabond dans la cité de Remas. Si certes son paiement lui avait assuré une place pour le voyage. Son maigre confort de vie ne dépendait que du travail qu'il était susceptible de fournir. Les deux jours de traversée en direction de l'île de Sartosa ne furent donc pas de tout repos, le jeune homme se mêlant à la vie des marins, il profita de ces instants avec l'équipage pour parfaire ses connaissances d'homme de la mer : Apprentissage des nœuds, quelques notions de navigations... Et surtout savoir nettoyer et entretenir un navire... Car oui, ce fut avec un balais en main que Will passa le plus clair de son temps en réalité.
Pour autant malgré des conditions de vie rudimentaires, il ne s'en plaignit pas, trop heureux de pouvoir voguer sur l'océan, sa vie à Remas lui avait apprit à toujours fournir le meilleur de lui même, le travail ne rapportant que quand celui ci était bien fait.

La mer fut calme tout le long de l'itinéraire du navire, preuve que le Dieu des mers lui même, savait ici être clément avec le jeune Hecker, signe que sa décision de prendre le large était de bonne augure. Ce fut tard dans la nuit du deuxième jour, qu'on entendit la vigile hurler ces mots réchauffant le cœur de tous les marins :


"Terre !!!!! Terre en vue !!!!"

L'île de Sartosa se dévoila alors enfin à la vue du jeune Will, cette île dont il avait pu entendre milles histoires à son sujet, repaire des pirates... Non... Des hommes libres ! Un endroit qu'on disait être le meilleur pour ceux désireux de commencer une nouvelle existence. Will avait ainsi fui son passé, désormais, il ne dépendait que de lui de se créer un avenir.
L'obscurité de ce soir là, donnait une image bien sinistre de l’île de la piraterie, d'immenses falaises l'a composaient, lui donnant des airs de forteresse naturel imprenable, tandis que les vagues venaient se fracasser contre elle. On disait de cet endroit, qu'il n'obéissait à aucune règle, et qu'il n'était officiellement dirigé par personne, la Tilée elle même n'y ayant aucune juridiction politique, tant la population qui l'a composait n'était qu'une bande de voleurs et de tueurs sanguinaires.
Oh bien sûre... La piraterie étant considéré comme un fléau, certains hommes de la marine impériales avaient tenté d'y mettre un terme, mais toute tentative de siège contre Sartosa s'était soldé par un échec total... Les hommes libres considérant cet endroit comme leur terre promise, ils avaient appris à mettre de coté leurs différents quand il s'agissait de la défendre.

La demoiselle de Circonio, accosta alors sur l'un des quais de l'île, l'encre fut jetée, et la passerelle d'accès fut posé donnant ainsi l'occasion à l'équipage du navire de déposer sa cargaison sur la terre ferme. Pour Will, cela sonnait la fin de son marché passé avec le capitaine du bateau, celui ci n'échangeant qu'un simple hochement de tête avec son voyageur en guise d'adieu.
Foulant alors la terre promise, Will fut plongé dans la foule composant les quais de l'île, un brouhaha et une cohue générale animait les lieux, entre marchandises débarquées et voyageurs pressés d'aller retrouver les bras d'une prostituée pour assouvir l’abstinence que la mer leur imposait , le jeune Will se retrouva bousculé un peu partout dans ce nouveau monde, tandis que milles odeurs plus horrible les unes que les autres lui montèrent aux narines.

Ici, il était bien loin des récits qu'on avait pu lui compter sur la belle Sartosa : L'odeur de merde mélangé à celle de la marée ne rendant absolument pas le lieu particulièrement attrayant de prime à bord.
A l'aveugle, il se décida à s'enfoncer dans les terres, parcourant les rues de cette cité cosmopolite, où toutes les cultures ou presque étaient rassemblées. Il sentit bon nombre de regard se poser sur lui, celui des prostitués étaient aguicheurs, celui de certains hommes étaient inquiétants, tandis que d'autres étaient emprunt d'une certaine curiosité avant de tout simplement être totalement désintéressé.
Où aller ?Qui rencontrer ? Que faire ? Will se trouva alors idiot, lui qui avait envisagé son arrivée durant des années et des années, de se retrouver ici au milieu des raclures de Sartosa, sans réellement savoir qui aller rencontrer...
Dans un premier temps, l'idée était de se faire des contactes en ville, dans la potentiel optique d'offrir ses services à un capitaine de navire se préparant à faire route vers des contrées inconnus où pourrait l'attendre richesses et gloire. Se plongeant dans une réflexion de quelques minutes, il réalisa que comme partout, la chose qui rassemblait tous les hommes était... L'alcool ! Sartosa n'échappant pas à la règle, il eut alors dans l'idée de trouver une taverne, pour pouvoir tout d'abord s'y désaltérer après sa longue traversée, et peut être pouvoir y obtenir quelques renseignements.

Voulant interroger quelques personnes croisant sa route, il semblait que la population qui composait l'île des pirates n'était en rien particulièrement amical : Grognement ou insultes, personne ne semblait vouloir aiguiller celui qu'il voyait comme un jeune bambin des villes, qui sans l'ombre d'un doute, se ferait dévorer par cette ville de loup avant le levée du jour.
Will se résigna alors à jouer d'un langage commun à tous : l'argent. Approchant une prostitué, qui dans un premier temps lui proposa de gouter au plus doux plaisir de la ville, accepta de répondre à ses questions contre paiement, avant de le congédier sèchement, celle ci ayant ce qu'elle nommait son "commerce" à faire tourner, plutôt que de jouer les offices de tourismes pour un jeune homme fraichement arrivé.

"Le terrier dans la falaise"... C'était l'endroit qu'elle lui indiqua de visiter à ces risques et périls, un endroit dangereux disait on, mais qui était particulièrement apprécié des pirates ou de tout homme cherchant à se lier à un équipage. L'endroit étant assez atypique, la taverne était en réalité installé dans une grotte naturel au cœur d'une des falaises composant l'île, non loin de la rue nommé la jambe de bois.
Une avenue où beuglait différents commerçants cherchant à vendre des marchandises douteuses, et où une odeur de poisson avarié régnait constamment. S'enfonçant dans les rues tortueuses et sombres de la cité, trébuchant presque sur le corps inanimé d'un ivrogne, il partit donc en quête de la fameuse taverne, dans l'espoir d'y trouver son bonheur.
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:03, modifié 1 fois.
Raison : xp : 6 / total xp : 6
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 66
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par [MJ] Le Roi maudit » 19 août 2019, 17:28

Le Terrier, la taverne qui résumait Sartosa : Des dames se trémoussaient au grès de la musique pour le grand plaisir des briscards attablés. Il fallait savoir savamment éviter les flaques corrosives d'alcool et de ragout régurgitées par quelque marin ivre. La fumée qui s'échappait des pipes, des narguilés et autres instruments aux formes étranges donnait à l'endroit un air de village impérial couvert de brume.

Image

En passant près d'une table sur laquelle une fille à la peau ponctuée de tâches de son et à la chevelure d'un blond crème remuait sa croupe dévêtue, une main se posa sur l'épaule du jeune William. La poigne forte manqua de le faire tomber à la renverse.
Le propriétaire de la main était un ivrogne, sa barbe châtain était maculée de mousse et de miettes. Ses cheveux gras débordaient de son chapeau méridional usé comme les tentacules d'un calamar crevé. Son regard jaune dévisagea le Marin d'eau douce.
Image"Hey p'tiot...Une main charitable pour un homme trahi ? Tu peux demander qu'on me remplisse un bock ? Prends c'que tu veuuuurp !"
Il lui tendit une pièce crasseuse qui avait sûrement séjourné dans les jupons de la moitié des prostituées du Vieux Monde. Quand Will revint avec un bock bien mousseux il sourit de ses dents jaunes.

-Merci p'tiot. Cette ville est impitoyable ! Regarde. Moi un gentilhomme honnête eeerp ! Ils m'ont dépouillés d'ma carte. Salauds d'Estaliens, ces vermines je les ferais pendre aux mats !
Il retint un haut le cœur avant de déglutir bruyamment.
-Dit moi...Tu cherches sûrement un travail ? Si oui...Tu dirais quoi d'aider c'bon Fibonacci à retrouver son bien ?
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
PJ
Messages : 11

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par William Hecker » 21 août 2019, 18:44

Lorsqu'il pénétra dans le terrier, la première chose qu'il vu fut un nuage de fumée opaque lui brûlant les narines et les yeux. Il toussa quelques secondes avant de faire des vas et viens avec sa main de sorte à dégager l'épais nuage. Le lieu de débauche de Sartosa se dévoila alors à ses yeux, sorte de cohue générale où les gens dansaient, hurlaient, et se battaient... L'odeur et la chaleur ambiante était insoutenable, ici se mélangeait les effluves d'alcools, le tabac et la transpiration des marins... Au bout de quelques secondes, le jeune Will eut la nausée, puis au bout de quelques minutes, il s'adapta s'engouffrant dans l'antre de pirates, tentant de se montrer le plus serein possible, alors qu'il avait la boule au ventre.
Dans sa tentative de traversée, un homme le bouscula soudainement, entrainant une réaction de sa part :


"Ola attention l'ami !"

Son interlocuteur à forte corpulence et à la barbe mal rasé, grommela alors à la manière d'un sanglier, sortant une dague de sa poche, avant de s'avancer l'air menaçant en direction du jeune homme, qui surpris face à une attitude si soudainement hostile, recula de quelques pas sans regarder où il mettait les pieds, et de trébucher sur le corps inanimé d'un ivrogne, le faisant chuter au sol. Quelques regards se portèrent alors sur lui, mais personne ne lui vint en aide pour autant, son potentiel agresseur ayant lui même disparu pour continuer sa route. Dans l'ivresse s'étant emparé des lieux, certains clients n'hésitèrent pas à marcher sur les doigts du jeune Will, le jeune homme originaire de Remas commençait déjà à détester cet endroit.
Voila donc ce qu'était Sartosa ?! Lui qui après des centaines d'histoires s'était laisser rêver à croire que cette île était en majeur partie composé de courageux pirates, d'hommes et de femmes libres toujours en quête de nouvelles aventures pour obtenir richesse et gloire ! Mais le terrier lui montrait un tout autre visage de la piraterie... Des ivrognes et des prostitués ! Voila tout ce qu'il voyait ici !

Se voulant optimiste, il espéra que la levée prochaine du jour saurait lui montrer un visage plus agréable de l'île, désormais... Ne manquait plus qu'à noyer sa déception dans un verre d'alcool non ? Voulant s'approcher du comptoir, une main se posa sur son épaule, pour le stopper dans sa démarche. Un ivrogne se présenta alors à lui, demandant au jeune homme de l'aider à remplir son verre par sympathie, l'haleine de l'inconnu transperça l'odorat de Will, suffisant même à le faire tituber tant elle était atroce.
L'homme bien plus âgé que William, lui confia une pièce dont la propreté laissait terriblement à désirer, si bien que le jeune homme redoutant de la prendre, n'osa même pas demander sa provenance, ni dans quels partie de l’anatomie des prostitués présentes ce soir elle avait pu trainer.
Pour une raison obscurs, le jeune homme accepta de boire un coup avec l'ivrogne, cela étant sans nul doute lié au fait, qu'il était la première personne de la sinistre île à ne pas l'insulter ou à lui foutre un couteau sous la gorge dès que celui ci tentait d'engager une conversation.

Fibonacci... C'était le nom de son nouvel "ami" ici. D'apparence sympathique, celui ci restait tout de même un personnage assez rustre et horriblement malpoli, les yeux vitreux par la quantité apparemment non négligeable d'alcool qu'il s'était envoyé, le jeune Will craignait qu'il vomisse sur la table où ils avaient pris place à tout moment.
Sirotant l'horrible bière qu'il avait commandé, il écouta le récit du locaux, celui ci baragouinant une histoire concernant un vol de carte par quelques Estaliens... Curieuse affaire, sans compter qu'il doutait terriblement sur le fait qu'il était lui même le propriétaire légitime de cette carte... Dans un monde de voleur où le droit n'avait pas sa place, en générale, les possessions que l'on avait n'étaient que le fruit du larcin commis sur les autres...

Grimaçant en observant le fond de son verre, se demandant comment il était possible de terminer celui ci tant le liquide qui y trônait avait un coup amer avec une odeur de pied en émanant... Il dit :


"Monsieur Fibonacci..." Cet élan de politesse à l'égard de l'ivrogne était aussi surprenant que touchant, mais tout simplement le résultat du jeune âge de Will, qui ignorait bien des choses des codes de Sartosa "Tout d'abord sachez que je m'appelle William Hecker, et que je viens de Remas. Si par travail vous entendez à la recherche d'un équipage ayant besoin de main d’œuvre alors oui je cherche du travail.

Juste de passage dans ce ... Trou à rat en sommes..."


Il fut interrompu dans sa conversation lorsque derrière lui, on vit voler à travers la salle un malheureux ayant eut les mains un peu trop baladeuse avec l'une des prostitués du terrier. Deux colosses lui tombèrent ensuite dessus, pour lui administrer une rouste avant de le jeter dehors, le sol étant désormais taché de quelques gouttes de sang ainsi que d'une ou deux dents. Will frissonna à l'idée de se voir administrer une telle correction.
Reportant son attention vers Fibonacci, Will fit mine de montrer un désintéressement total pour cette affaire de carte dans un premier temps, mais la curiosité de son âge reprit vite le pas sur la raison...


"Imaginons... Je dis bien imaginons ! Que j'accepte de vous aider... Qu'est ce que j'ai à y gagner ? Et qu'elle est le genre d'aide que vous me demandez ?"

Il baissa alors d'un ton, comme pensant que sa prochaine question ne devait pas tomber dans des oreilles trop indiscrètes :

"Et puis par ailleurs... Elle mène où votre carte Monsieur ?"
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:04, modifié 1 fois.
Raison : xp : 5 / total xp : 11
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 66
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par [MJ] Le Roi maudit » 22 août 2019, 17:31

L'Homme ricana, repassant sa main dans ses cheveux brillants avant de descendre une lampée d'alcool fort qui dégoulina de ses lèvres fripées.
-Jeune Will-William Hecker ! Tu as à gagner la Gloire et l'Or ! Il approcha sa trogne alcoolisée du visage d'angelot d'Hecker, pour son plus grand plaisir avant de murmurer.
-Cette Carte...Nous guide vers le trésor du Conquistador Hernanjo Salvadore ! Il a écumé la Lustrie avec son armée, puis l'accident bête. Une prostituée à Port-Des-Pillards. Gorge tranchée ! Couic...Depuis la Carte s'est baladé de main en main. Mais le trésor dort encore ! Tout ça car.. Il se mit à brailler haut et fort, manquant d'attirer toute la ville.
-Ces putains d'Estaliens m'ont volé ma carte !

Des clients excédés levèrent la tête en direction du bruyant ivrogne. Les morions qu'ils portaient ne laissaient guère de doute sur leur origine. Il fallait éviter une bagarre, ou pire, une correction par les videurs. Heureusement Fibonacci n'était pas vraiment dur à guider...Une bouteille d'alcool et une poigne solide et on aurait pu l'emmener jusqu'au Kislev. Ou en Inja.

Les rues nocturnes étaient un véritable dédale. Les planches craquaient sous le pas, les gens se pressaient vers les lupanars, les tavernes et les logis miteux. Sartosa ne dormait jamais et un ivrogne et un gosse de plus dans les rues n'était pas surprenant. Le plus grand mal de Will était d'empêcher Fibonacci de trébucher sur un autre soulard. Il ne cessa pas son babillage sur les voleurs de carte, sur la route à prendre dans les jungles du nouveau monde d'or. Sous la crasse et l'alcool se trouvait peut être la clé pour une nouvelle vie.

-Alors attends gamin ! Tu vas voir , faut prendre à gauche direction le Flétan Noir !

Les fameux quais du Flétan Noir concentraient le plus grand nombre de boutiquiers de la ville, marchandises de Tilée et des Frontalières, art elfique volé dans les ruines, maléficieurs d'Arabie. Au dessus de la tête du Will, les étoiles et Mannslieb et les lumières des tavernes illuminaient une véritable forêt de pavillons de marine. Les marins de Sartosa accrochaient les drapeaux des navires qu'ils avaient capturé. Blasons marienburgeois, couleurs de royaumes estaliens, longues bannières du Cathay ou d'Ulthuan. En approchant de l'eau sale noire comme la nuit, le jeune homme pouvait enfin les voir : Les Grands Galions.
Les Galions au pavillon noir.

Image

Les hommes qui marchaient au milieu des catins et des tire-laines arboraient tricorne et tatouages, De grands gaillards à la peau tannée par le Soleil, aux boucles d'oreilles en or. Le sabre à la ceinture. On se sentait minuscule au milieu de ces briscards qui avaient parcourus les océans en long et en large.
-Aaaah ! Maintenant il faut trouveeeeerpeurb, pffftieuh. Je disais, faut trouver le navire qui nous mènera en Lustrie gamin ! On va chercher cette carte comme au bon vieux temps ! Cherche un recruteur, crois moi que tous ces forbans tueraient pour un tel trésor ça oui !

Devant les deux compagnons d'infortune, mouillait une dizaine de navires. Lequel serait celui qui mènerait le tiléen rêveur vers d'autres horizons ? Pour l'instant il devait encore décider.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
PJ
Messages : 11

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par William Hecker » 26 août 2019, 02:08

Cette rencontre avec Fibonacci était elle un signe du destin ? Un premier pas vers dame fortune pour le jeune Will ? L'avenir saurait le dire. Quoiqu'il en soit, l’alcool aidant sûrement, son compagnon du moment ne se fit pas prier pour lui révéler vers quels trésors devait mener sa fameuse carte... le trésor du Conquistador Hernanjo Salvadore ! Rien que ça ?! Si certes il était difficile de croire un ivrogne à deux doigt de lui vomir dessus, William ne put s'empêcher de faire briller son regard, comme si la simple énonciation de ce trésor venait d'éveiller en lui son âme d'aventurier... et de doux rêveur !
Quel chance ! Quel chance ! Tomber sur un homme ayant semble il, une opportunité de s'enrichir, qui plus est demandant l'aide du jeune homme qui venait tout juste de poser le pied sur la légendaire Sartosa !
Will rêvassa alors, s'imaginant franchir les mers, affrontant créatures légendaires et tempêtes pour finalement trouver une île perdu au milieu de nul part, et y découvrir un trésor disparu depuis des siècles ! Une aventure qui si il parvenait à rentrer en vie, vaudrait toutes les histoires qu'il avait pu raconter à son ami Sophia à Remas !
Selon les dires de son interlocuteur, le conquistador Salvadore avait traversé la Lustrie avec son armée, amassant une fortune des plus colossal ! Hélas, il ne put réellement en profiter, ayant semble il été tué à cause... D'une femme de joie ?! Cruel destin pour un homme de cette envergure ! Will n'arrivait pas à savoir comment on pouvait se laisser aussi aisément berner par le sexe faible ! Que cela était stupide !
Soudainement, l'alcool semblant lui chauffer l'esprit, Fibonacci se leva de sa chaise pour hurler sa rage à l'encontre de ce qu'il nomma amicalement bien sûre : Des putains d'Estaliens ! L'espace d'un instant, l'ambiance festive de la taverne laissa place à un silence glaçant tandis que bon nombre de regards se posèrent dans la direction de l'ivrogne et du gamin semblant l'accompagner.
Se levant de sa chaise, Will tenta de faire s'asseoir à nouveau son camarade qui au vue des évènements présents pourraient être le dernier...


"Mais vous êtes fous ?! Vous allez nous faire tuer !" Lui chuchota t'il en essayant de l'obliger à reprendre place sur sa chaise sans vraiment y parvenir.

L’ivrogne ne parvenait plus à tenir en place, continuant de beugler à tout va en secouant sa chope dans tous les sens, faisant tomber de la bière par terre, le liquide se mélangeant à la crasse des lieux rendant maintenant le sol collant par endroit.
Les regards noirs qu'on portaient désormais sur eux ne trompaient pas : Si ils ne se dépêchaient pas de déguerpir rapidement... Alors quelques brutes viendraient s'en charger eux même !
Heureusement Fibonacci, bien que semblant mal tenir l'alcool, était aisément corruptible si on lui promettait une bonne bouteille, ce que fit Will, en lui promettant son dû si il acceptait de le suivre dehors. Un premier mensonge...

La nuit était belle et fraîche, et Will se sentit à nouveau revivre lorsqu'il quitta le terrier, les effluves d'alcools et le tabac qui intoxiquaient l'air étant bien moins agréable que l'odeur du sel marin. Désormais la sinistre Sartosa s'offrait à ce duo des plus atypique, le jeune Hecker cherchant à soutenir son ami du moment, de tel sorte à ce qu'il puisse le guider sur l'île.
Pendant le trajet, Fibonacci baragouina des dizaines d'histoires sans queue ni tête : Allant de ces extravagantes histoires de marin ivre, à ces ébats avec les prostitués de l'île, non sans promettre qu'on ne pouvait quitter Sartosa sans au moins visiter les cuisses d'une de ces femmes. Mais malgré cela, l'homme qui jurait avoir été volé, parvenait de temps à autre à revenir à l'affaire qui les liait désormais : A savoir la carte au trésor.
Will ignorant comment et auprès de qui il fallait la récupérer... L'affaire la plus urgente désormais était semble il de trouver main forte, notamment en tentant de s'engager auprès d'un équipage. Mais en réalité... Le jeune homme originaire de Remas ignorait tout de la façon dont on procédait pour se faire engager... Fallait il démontrer certaines compétences particulières ? Signer un contrat à la façon de la marine impérial ? Après tant d'histoires sur les pirates, Will se trouva bien bête de ne savoir comment faire, n'osant demander à l'ivrogne par peur de moqueries.

Après de longues minutes à tourner dans la cité, Fibonacci semblant avoir un sens de l'orientation des plus bancale, le duo arriva sur les quais du Flétan Noir, où s'affichaient à la vue de tous et surtout celle de Will, d'immenses navires, certains étant des prises de quelques raids pirates, d'autres devant servir d'embarcation pour de légendaires équipages !
Voila, voila ! C'était pour ce genre de moment que Will avait tout quitté, tandis qu'à la manière d'un gosse il s’émerveilla devant ces merveilles façonné par l'homme, symbole de puissance et de respect quand ils étaient en mer.

Le drapeau noir, aussi sinistre qu'il l'avait imaginé, flottait au gré du vent, tandis que Will commençait à ne plus pouvoir tenir en place, se sentant comme le héros de ses aventures qu'il s'amusait à imaginer. De spectateur, il était devenu acteur de son destin !

Désormais au cœur des quais, s'enfonçant dans l'obscurité pour atteindre les pontons destinés à faire rejoindre les navires pirates, Will se retrouva au milieu de grands gaillards tatoués et armés, qui lorsqu'ils croisaient son regard, ne pouvaient s’empêcher de grogner ou de cracher au sol, tout en posant l'une de leur main sur la garde de leur épée en guise de menace.
Voila donc à quoi ressemblait les pirates ? Aussi terrifiant qu'on le disait ! Pour la plus grande joie de Will, qui si il était impressionné, tenta de se montrer le plus courageux possible au milieu de ce sinistre décor.

Une nouvelle fois, Fibonacci s'empressa de faire ressentir son alléchante haleine à Will, grâce à un horrible rot, faisant remonter du plus profond de son estomac l'alcool qu'il avait ingurgité. Le jeune homme, à la limite de vomir son dernier repas, dû faire preuve de patience et de compréhension pour parvenir à saisir l'idée qui était la sienne : Trouver un recruteur capable de les faire grimper dans un navire en route pour la Lustrie.
Mais comment faire cela ? S'approcher et tout simplement demander ? Autant demander à se faire trancher la gorge tout de suite quand il voyait le regard qu'on leur portait... Tentant alors d'obtenir l'aide de son compagnon, celui ci était dans l'immédiat dans un état second, semblant commencer à lentement décuver... Il semblait donc que Hecker allait devoir faire preuve d'initiative, sans quoi ils allaient passer la nuit ici, à attendre que les mouettes viennent se régaler de leur cadavre.

Observant la dizaine de bateau à quai, ne sachant réellement sur quel critère se baser pour savoir lequel serait le plus à même de les recruter, Will se décida à tenter sa chance, se dirigeant vers un grand gaillard le dépassant d'au moins une tête, et ayant des mains si épaisses, qu'il était sûrement en mesure d'envelopper la tête de l'escroc de Remas, pour en faire de la bouillie d'une simple pression.
S'approchant tranquillement, et voulant se montrer le plus bienveillant possible, il tenta une première approche :


"Je... Bonsoir !" Le pirate posa un regard mauvais sur lui. "Je... William Hecker... C'est mon nom et..."
Il enchainait les mots de manière lente et agaçante, ne sachant trop que dire, ce qui ne semblait nullement plaire au pirate, qui fit craquer ses doigts, comme se préparant à distribuer des coups au morveux venant de l'interpeler. Ce simple geste suffit soudainement à délier la langue de Will, son instinct de survie semblant prendre le pas sur la peur.

"Nous cherchons un équipage ayant pour destination la Lustrie ! Mon ami derrière moi ayant une affaire à proposer, nous pensons pouvoir intégrer un équipage, et j'aurais besoin d'indications !" Lança il à l'audace, avant de faire un pas en arrière et de rajouter plus calmement : "S'il vous plait... Monsieur ?" Dit il en grimaçant, se préparant à recevoir le poing du pirate en plein visage
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:04, modifié 1 fois.
Raison : xp : 6 / total xp : 17
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 66
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par [MJ] Le Roi maudit » 27 août 2019, 23:18

Les phalanges du briscard blanchirent sous la pression accumulée mais le coup fatidique ne partit pas. L'Homme s'était arrêté dans son mouvement pour fixer Fibonacci qui titubait contre un bollard rongé par les locustes. Il était grand, épais, barbu, aimable comme un Norse mouillé et sûrement l'homme idéale dans sa situation.

Image

-L'outre à vin là bas ? Si il finit pas à nager avec les requins rascasses s'rait un exploit.
L'homme soupira avant de poursuivre.
-Vous cherchez à vous faire engager ? J'espère que tu cherches pas à me faire perdre mon temps où tu vas avaler tes chicots.

L'Homme grogna avant de désigner une frégate mouillant à l'un des quais. Un magnifique trois-mats à la Sirène triomphante en figure de proue.

Image

Fibonacci arriva mollement, essuyant la bile qui maculait sa barbe, toujours aussi piteux. Le grand pirate beugla "FLINT !".
"Cette vermine doit boire avec l'équipage ou courir les bordels...FLINT !

Tandis que les ivrognes de Sartosa se demandaient si l'Ertinia allait entrer en éruption vu le bruit qui résonnait, un planchon s'éleva d'au dessus du bastingage avant de basculer sur le quai, ouvrant ainsi la voie aux marins en herbe.

-Cié pas la peine dé hourler comé ça Roger...Certains ont la Brosse. Maugréa un marin méridional en frottant son front tandis que Will et Rodrigo empruntaient la planche qui menait au pont supérieur.

-Retourne croupir dans ton hamac Fico avant que je te colle de quart de nuit pour l'année. Et remonte ça avant de partir !

Roger, toujours aussi courtois, fit signe de le suivre. Il ouvrit la porte du Gaillard arrière, d'où émanait une forte odeur d'huile à lampe. Le bois craquait sous le pas, l'huile et le sel exhalaient une odeur déplaisante. De son poing épais il tambourina à une porte, mandant toujours Flint.

-Bon sang Roger mais entre par Mannan ! Même Luccini doit t'entendre !

Le Fameux Flint était singulier, fin de visage, narquois de sourire. Un tricorne, une veste de marine ouverte sur une chemise de coton. L'Homme était assis derrière un bureau couvert de taches d'encre et de cartes roulées. Des bruits mous s'échappaient de sous le meuble, Roger grogna avant de repartir.

Image


-Bonsoir Messieurs, avec vos mines lumineuses et votre haleine fraiche je présume que l'aimable quartier maître vous envoie vous faire engager ?
Une main délicate blanche comme l'albâtre s'éleva sur le poitrail du gaillard suivi d'une tête aux cheveux blonds bouclés et aux oreilles en pointe.
-Un instant ma douce je discute avec les braves matelots face à nous. Ricana Flint en laissant sa main parcourir et peloter le corps nue de la beauté blottie contre lui.
-Sachez qu'en tant que marins vous avez le droit à une part de butin, aux droits assurés par la Chasse-Partie, un repas chaud par jour et à un hamac.
-Monsieur...Flint, laissez moi vous expliquer, je ne cheeeerchurp, pa'don, je ne cherche pas à m'engager, le p'tit là, William Hecker, oui...

Et de là le Tiléen recommença ses explications sur la carte, le conquistador, sous le regard et l'écoute attentifs de Flint. La Demoiselle de Nuit tourna ses yeux iridescents sur William, son corps somptueux chatoyant sous la lumière des lanternes. Une fois que Fibonacci termina ses explications, c'était la lueur de l'avidité qui brillait dans l’œil du flibustier.
Un petit gloussement de sa location lui rappela l'existence du jeune Hecker.
-Oh oui gamin ! Tiens...laisse moi chercher ma plume, minette, sors un contrat du tiroir...Merci !
Il se racla la gorge et prit un ton solennel :
-William Hecker, signe ceci et tu seras un membre à part entière de l'équipage de la Sirène Ivre. Tu jureras respect à tes supérieurs et à tes pairs comme ils te devront le respect. Tu auras ta part du butin distribuée sous l'autorité du quartier-maitre.

Une fois le papier signé. Il tendit sa main au Rémassien.

-Bienvenue dans le Monde de la Piraterie William Hecker. Bienvenue frère de la Côte.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
PJ
Messages : 11

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par William Hecker » 30 août 2019, 02:13

La pointe de courage ou d'absurdité dont il fit preuve sembla payer, où tout du moins, lui évita de se manger une tarte de phalanges qui au vue du gabarie de son opposant, aurait sans aucun doute aisément pu lui arracher la mâchoire ainsi que la tête du tronc, tant ses mains ressemblaient à celles d'un ours.
Le briscard l'observa d'un œil sévère, jaugeant le jeune garçon ainsi que son compagnon éméché avant de cracher par terre et de grogner de le suivre.

Si le duo ne semblait nullement payer de mine, il était sans doute possible que la piraterie ne pouvait se permettre de refuser deux âmes susceptibles de les rejoindre, après tout mieux valait quelques bras peu compétent, que pas de bras du tout non ? Cette logique sembla suffisante pour le pirate qui avait décidé de les guider à travers le quai.
Traversant la sombre nuit tandis que la brise marine lui caressait la peau, ils furent amenés en direction d'un impressionnant navire à trois-mats, dont une sirène était sculptée à même la proue et y siégeait fièrement, sans aucun doute celle ci ayant résisté plus d'une fois aux nombreuses intempéries des mers.
Will s'émerveilla devant ce bâtiment, où tout en haut du mât principal, était installé le drapeau noir, symbole des pirates, et flottant au gré du vent. Se sentant si petit et ridicule devant ce colosse des mers, il n'en restait pas moins totalement excité, comme se sachant pour la première fois plus proche d'accomplir son rêve que n'importe quel autre moment de sa vie...

Hurlant à travers la nuit, leur guide du moment, sembla à la recherche d'un dénommé Flint, mais malgré le boucan provoqué par ces hurlements à la manière d'un cabot grognant, il n'eut pour seul réponse que les complaintes des quelques membres d'équipage semblant décuver leur dernière soirée plus qu'arrosé.
Empruntant la planche menant au pont supérieur, ils furent amenés devant une porte en bois renforcé, d'où semblait émaner une faible lumière, tandis que le pirate aux mains d'ours, tambourina dessus sans s'arrêter, Will se demandant si à force il n'allait pas briser celle ci tant les impactes étaient puissants et rudes.

C'est alors qu'enfin, quelqu'un leur répondit, ordonnant de cesser ce tapage nocturne, et intimant au dénommé Roger d'entrer avant que tout Sartosa ne soit réveillé par sa faute.
Will fut alors confronté à celui qu'on nommait Flint, un personnage au visage fin et au regard malin, habillé d'une façon assez sobre mais légèrement plus soigné que la plupart des hommes qu'il avait pu croiser depuis son arrivée sur l'île des hommes libres. le duo fut donc livré à cet homme tandis que Roger quitta la pièce sans un mot.
Will préférant prendre les devants, il s'approcha alors du bureau de celui qui devait être le capitaine de ce navire, tandis qu'il guida son ivrogne de compagnon pour qu'il ne s'écroule pas dans la pièce. Semblant habitué à ce genre de rencontre nocturne, Flint devina tout de suite les raisons qui avaient poussé les deux étrangers à venir le rencontrer : L'engagement dans la voie de la piraterie et des hommes libres.

Le jeune Hecker pensant devoir expliquer ses motivations, où moins raconter les raisons qui le poussaient à choisir cette vie, n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il remarqua une petite silhouette sortir de sous le bureau du flibustier. Si cette arrivée était des plus étrange, les yeux de Will s'écarquillèrent lorsqu'il pu dessiner les contours du corps et du visage de celle qui était une femme elfe... Complétement nue ?!
Ne sachant plus vraiment ou poser ses yeux sur le moment, Will regarda alors de bas en haut, à la manière d'un idiot venant de perdre ces moyens en apercevant aussi soudainement la belle créature exotique, mais heureusement pour lui, son compagnon Tiléen se décida alors enfin à prendre la parole, expliquant ainsi son histoire de carte au trésor, tout en précisant que contrairement au jeune homme de Remas, il n'était pas ici pour signer un contrat.

Cette nouvelle fut une surprise concernant celui qui comptait récupérer sa carte par tous les moyens possibles... Mais si il refusait de travailler pour Flint... Comment pourrait il avoir sa part du butin si le navire parvenait à trouver le trésor du Conquistador Hernanjo Salvadore ? Étrange...
Quoiqu'il en soit, le capitaine sembla des plus intrigué par cette histoire provenant pourtant de la bouche d'un horrible ivrogne, Will ne connaissait que trop bien le regard qu'il porta à l'encontre de son ami : Celui de l'ambition et de la cupidité... La lueur dans ces yeux étant aussi brillante que les pièces d'ors qu'il s'imaginait déjà posséder.
Restant jusque là en retrait, Will sentit alors le regard de la belle elfe se poser sur lui, tandis qu'elle lui dédia un sourire enjôleur, qui fit presque rougir le jeune homme, cette preuve d'innocence arrachant un gloussement à la créature, rappelant alors à Flint qu'il avait un potentiel nouveau membre d'équipage sous ces ordres.
Sortant un contrat d'un tiroir de son bureau, il intima Will de s'avancer dans le but de le signer. Ne lisant qu'en travers ce qui lui sembla une formalité administrative des plus banale et ennuyante, on lui promit alors une part du butin, un repas chaud, ainsi qu'un hamac... Will le vagabond de Remas n'existait plus, désormais il était Will le pirate !

Le capitaine en prenant un ton solennel lui souhaita ainsi la bienvenue au sein de la sirène Ivre, jurant dans le même temps qu'il devrait fidélité à ses camarades et à ses supérieurs, avant de lui tendre de la main scellant ainsi l'engagement du jeune homme.


"Je ne vous décevrais pas... capitaine !" Dit il avec toute la conviction dont il était capable.

C'est ainsi que Will devint officiellement un frère de la Côte, son capitaine le congédiant, celui ci désirant maintenant terminer son entrevu avec Fibonacci, et aussi et surtout les quelques affaires privés qu'il devait régler avec la prostitué elfe.
Se trouvant désormais sur le pont du navire, Will contempla de plus près l'immense navire, trépignant par avance face aux nombreuses aventures qui l'attendraient à l'avenir.


*J'ai réussi Sophia !!! Je te l'avais dis !* Jubila il.

Désormais livré à lui même, voulant prendre du repos dans le but d'être le plus en forme possible pour la journée de demain qui s'annonçait, il ne mit guère longtemps à trouver les quartiers de l'équipage, l'odeur d'alcool et les ronflements se dégageant des corps inanimés des marins ayant abusés de la bouteille étant une piste des plus aisé à suivre.

Cette nuit là, posé dans son hamac, il rêva, tout en sachant que très bientôt, ces rêves se transformeraient en réalité.
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:17, modifié 1 fois.
Raison : 6 xp / total xp : 23
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 66
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par [MJ] Le Roi maudit » 30 août 2019, 22:03

Le cri des mouettes, le doux roulis du navire à quais, les beuglements de Roger, ce hamac était décidément très confortable.
Enfin sauf quand un marin retourna la couche de Will. Le contact entre le pont et le Rémassien fut très soudain et assez désagréable.
Sur le pont supérieur ça s'agitait, les pas tambourinaient le bois. Dans la pénombre puant le renfermé du pont principal, il fallait éviter de trébucher sur les affaires d'un autre, contre une bouteille vide ou marcher dans des flaques à l'odeur aigre. Mais une fois sur le pont supérieur on pouvait voir ce qu'était un navire :
Des marins s'affairaient dans les matures, réparant les voiles, refaisant les cordages. D'autres briquaient le pont, chargeaient ou déchargeaient le navire. C'était des lascars des royaumes de Tilée et d'Estalie, des Impériaux ou des Bretonniens. Mais une fois sur un navire, ils étaient tous des frères.
Le mousse pouvait déjà reconnaitre Roger qui hurlait sur les pauvres âmes chargées de nettoyer le plancher du gaillard avant.
Un autre individu singulier passa derrière le moussaillon, énorme, tatoué, au crin roux rarissime dans ces régions.
-Pardon gamin !
L'homme probablement issus d'une ile pluvieuse et lointaine attrapa un baril sur son épaule avant de se diriger vers les ponts, sifflotant.

Image

En flânant sur le pont le jeune homme pu apercevoir Flint sur le château arrière s'entretenant avec un étrange marin aux allures orientales.

Image

-Salutations monsieur Hecker, j'espère que vous n'avez pas été réveillé par Roger le Quartier-maitre. Il est légèrement soupe-au-lait comme vous l'avez remarqué hier. Voici Shan'den notre navigateur. Si vous cherchez Monsieur Fibonacci, il s'entretient avec le Capitaine.
Il insista sur le dernier mot avec un sourire narquois.
-Si vous cherchez une corvée, Giovanni notre cuisinier a besoin d'un commis. Je vous conseille ça avant que Roger ne vous colle au briquage du pont

Les fourneaux du maitre-coq jouxtaient le pont principale, sur le chemin le jeune Hecker pouvait croiser les marins qui n'étaient pas de quart, certains fumaient, d'autres nettoyaient leurs armes. Il y en avait même pour ronfler dans leurs hamacs. En arrivant devant la porte des cuisines le Tiléen manqua de peu de s'en manger le coin quand elle s'ouvrit brusquement. Une jeune femme aux cheveux roussâtre dévisagea Will d'un œil blasé :
Image

-Bah qu'est ce qui y a le mousse tu as avalé ta chique ? S'tu veux voir Giovanni presse toi je dois passer. Ah et bonne chance sur ce rafiot viande fraiche.
La dame au langage fort aimable s'éloigna dans un mouvement de hanche en direction de l'escalier à l'opposé de la position d'Hecker.

-Un Mousse ? Sapristi, on m'envoie enfin un nouvel assistant !
La voix était forte comme celle d'un ogre, si Roger hurlait, celle là était plus celle d'un chanteur d'opéra. Son propriétaire apparut dans l’embrasure. Il était trapu comme une barrique de bière naine, ses muscles étiraient ses tatouages à chaque mouvement.
Image
-Allez viens gaillard ! On a des navets à peler !
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
PJ
Messages : 11

Re: [William Hecker] Du bleu de la Mer au vert de la Jungle

Message par William Hecker » 04 sept. 2019, 23:01

Le réveil fut aussi soudain que rude, la couche du jeune Will fut en effet retournée, tandis que les cris et les bruits de chaussures percutant le bois du navire, vinrent définitivement mettre fin aux doux rêves qui avaient bercé sa nuit. Lorsque son corps percuta le planché collant et sale du navire, sa main vint se plonger dans une flaque nauséabonde, et dont l'odeur des plus atroce ne pouvait que l'aider à deviner sa provenance : Du vomi... Sans aucun doute l'un des marins ayant eu la bonne idée de vomir par terre pour tenter d'évacuer une soirée bien trop arrosée sans pour autant quitter le doux confort de son hamac.
Voyant l'activité qui s'était emparée des quartiers de l'équipage, le jeune Hecker tenta alors de se redresser, non sans secouer sa main dans tous les sens pour tenter de virer les morceaux de nourritures digérés désireux de rester fixer sur sa peau. L'odeur et la substance lui fit avoir un relent, si bien qu'il en aurait fallu peu pour que lui même ne se décide à recracher le peu de chose dont son estomac avait pu se satisfaire depuis son arrivée sur l'île des pirates.

Remontant en direction du pont supérieur pour tenter de retrouver l'air pur du monde extérieur, son itinéraire fut jonché d'embûche, le jeune homme étant obligé de se faufiler à travers les différents pirates croisant sa route, ceux ci s'adonnant à des tâches diverses et variées, allant du nettoyage du navire à de la manutention.
Profitant enfin des premières lueurs du jour venant caresser sa peau, Will respira alors un grand coup, tandis que ses narines se remplirent de la brise marine, le sel transporté par les vents lui chatouillant le nez. Mais ce moment de détente fut de courte durée, puisque quelqu'un le percuta dans le dos, manquant de peu de le faire trébucher, une immense silhouette se dessinant devant lui : Un homme à la chevelure rousse, tatoué de partout et d'une corpulence tellement impressionnante, qu'on pouvait se demander si il n'avait pas mangé un autre membre d'équipage pour pouvoir arborer un tel ventre.
S'écartant alors de sa trajectoire, voyant que celui ci transportait un baril, le jeune Will sursauta lorsque la voix du dénommé Roger, quartier maître du navire, parvint à ses oreilles, l'homme aux pattes d'ours hurlant sur tout potentiel tire au flan ne se dépêchant pas d’exécuter la tâche qui pouvait être la sienne.
Une tâche... En effet il était désormais un membre à part entière du navire... De fait, il était logique qu'il participe aux diverses activités du navire aussi peu gratifiantes pouvaient elles être... Mais le jeune homme ne sachant où réellement se mettre ne fit alors que tourner en rond sur le pont supérieur, voulant aider là où on pouvait avoir besoin de lui, sans vraiment oser déranger la routine bien rodée à laquelle semblait se livrer le reste de l'équipage.

Heureusement pour lui, un visage qu'il connaissait bien vint égailler ce difficile début de matinée, le dénommé Flint l'apercevant tandis qu'il était en pleine discussion avec un homme aux allures étranges, et qui ne semblait nullement originaire du Vieux monde...
Le saluant avec un sourire narquois, celui qui l'avait engagé au sein de la sirène ivre, lui conseilla de vite trouver une tâche à effectuer, sans quoi le quartier maître se ferait sans doute un grand plaisir de lui trouver un travail à sa mesure, celui ci n'aimant guère les mousses faisant preuve de fainéantise...
C'est alors qu'il fit allusion à son ami Fibonacci, Will ne l'ayant plus vu depuis qu'il avait quitté le bureau de celui qu'il avait pensé être le capitaine... Flint expliquant qu'il était en plein entretien avec le maître du navire. Will le chercha alors du regard, pensant l'apercevoir peut être dans l'ombre de l'homme ayant passé sa nuit avec la prostitué elfe, avant de peu à peu comprendre l'erreur dont il avait fait preuve hier... Flint... N'était pas le capitaine de la sirène ivre ?!
Comprenant l'erreur pouvant sembler des plus amusante dont il avait été victime, le jeune homme pâli tandis que Flint s'amusa de la situation.


"Je... Désolé Monsieur Flint ! Je pensais que... enfin que vous..."

Il ne savait que dire où que faire, tant il se sentait idiot sur le moment, l'idée de se cogner la tête contre l'un des mâts du navire lui semblant être le seul moyen de corriger sa bêtise... Will le pirate ? Will le crétin surtout ! S'engager dans la piraterie et sur un navire arborant le drapeau noir, et se tromper sur l'identité de son capitaine à peine quelques secondes après avoir signé son contrat ? Le jeune homme de Remas se sentait des plus honteux.
C'est alors qu'il sentit au loin le regard de Roger se poser sur lui, l’œil mauvais du quartier maître à son encontre le faisant frisonner, il se décida à abandonner Flint et le navigateur Shan'den, sans leur adresser le moindre mot, préférant écouter les conseils de son recruteur et ainsi se diriger vers les cuisines du navire pour pouvoir y offrir ses services.

Se faufilant à travers l'équipage, il fut aisé pour lui de trouver les cuisines, celles ci jouxtant avec le pont principal, on pouvait en effet y sentir une odeur de nourriture s'y dégageant des plus agréable, cela faisant gargouiller l'estomac du jeune mousse. Arrivant alors devant la porte où il pourrait sans doute trouver le dénommé Giovanni, celle ci s'ouvrit brusquement, manquant de le percuter en plein visage, un réflexe le sauvant d'un potentiel nez cassé.
C'est alors qu'il tomba nez à nez avec une jeune femme à la chevelure flamboyante, celle ci étant plutôt jolie mais arborant un regard assassin et si glacial, que Will recula d'un pas, notamment en apercevant les deux sabres pendant à sa ceinture.
Les deux humains s'observèrent alors quelques secondes, avant que la pirate ne brise le silence, dans le but de réveiller celui qu'elle nomma péjorativement de la "viande fraîche", celui ci restant figé sur place tandis qu'elle le bouscula pour l'écarter de sa route. Will ne pouvant que l'observer s’éloigner de lui tout en murmurant pour lui même :


"Et bin... Sacré bout de femme ! Je pensais que Roger était le plus terrifiant ici... Avec un regard pareil... Cette femme est peut être pire."

C'est alors qu'il pénétra dans la cuisine de la sirène Ivre, croisant ainsi pour la première fois la route de celui qui portait le nom de Giovanni. C'était un homme trapu et à la musculature des plus impressionnante, ces bras étant orné de multiples tatouages en tout genre, son regard plutôt sympathique étant en total opposition avec sa monstrueuse carrure.

"On m'a dit que vous aviez besoin d'aide Monsieur Giovanni. Je m'appelle William Hecker, mais vous pouvez m'appelez Will, Monsieur."

Et c'est ainsi qu'il passa une majeur partie de sa matinée, à éplucher des navets et autres légumes en tout genre, la tâche ne semblant nullement le déranger, étant donné qu'il avait passé la majeur partie de sa vie à Remas, à accomplir des tâches diverses et variées pour survivre dans ce monde où rien n'était gratuit.
Voulant briser le silence qui s'était installé avec le cuisinier du bateau, Will pensa qu'il serait bon d'en apprendre un peu plus sur les membres d'équipage composant le navire.


"Je peux vous posez une question Monsieur Giovanni ?" Celui ci sourcilla, en plongeant son regard avec celui du mousse comme pour attendre ce qu'il avait à demander.

"Avant de venir vous rejoindre, j'ai croisé une jeune femme, celle avec les cheveux rougeâtres, c'était qui ?" Ne sachant ci le cuisinier voudrait lui répondre ou non, il se risqua à une seconde question, tout en continuant d'éplucher des navets. "Et... Il ressemble à quoi le capitaine ? Je pensais au début que c'était Monsieur Flint mais..." Il préféra ne pas en dire plus, se souvenant de son erreur, celle ci lui semblant toujours autant ridicule
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:17, modifié 1 fois.
Raison : xp : 6 / total xp : 29
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker

Répondre

Retourner vers « Tilée »