[Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

La Bretonnie, c'est aussi les villes de Parravon et Gisoreux, les cités portuaires de Bordeleaux et Brionne, Quenelles et ses nombreuses chapelles à la gloire de la Dame du Lac, mais aussi le Défilé de la Hache, le lieu de passage principal à travers les montagnes qui sépare l'Empire de la Bretonnie, les forêts de Chalons et d'Arden et, pour finir, les duchés de L'Anguille, la Lyonnesse, l'Artenois, la Bastogne, l'Aquilanie et la Gasconnie.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
Arthur de Beaumont
PJ
Messages : 147
Profil : FOR 9 / END 10 / HAB 9 / CHAR 8 / INT 9 / INI 8 / ATT 12 / PAR 9 / PV 50

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Arthur de Beaumont » 08 sept. 2011, 17:04

Arthur et ses chevaliers suivirent la jeune servante, accompagnés de Louen de Longdetroy. Ils pénétrèrent dans le château pour se diriger vers les salles à vivres. En chemin, Arthur dû s'écarter plusieurs fois pour laisser passer des pages transportant ça et là des cuirasses, des flèches et des armes. Les gardes du château semblaient nerveux, et l'activité battait son plein. Si cette agitation intrigua le jeune bretonnien, il n'en laissa rien paraître. Il resta de marbre et entra dans la chambre que lui présentait la servante, laissant Cyril et Alphonse suivre Louen alors que celui-ci allait leur montrer les quartiers des invités.

Le futur chevalier referma la lourde porte de chêne derrière lui, et examina la pièce. Elle était pourvue avec luxe, comme en témoignaient le lit en baldaquin, la cheminée sculptée, les gravures ornant les murs et les meubles en chêne massif. Donnant sur l'extérieur, une fenêtre haute de plus de deux mètres était fermée par de lourds battants en bois. Arthur les poussa, faisant grincer les gonds de fonte, et la lumière tamisée du soir vint éclairer l’entrebâillement, laissant entrer l'odeur de sel marin et le cri des mouettes. L'écuyer se pencha à la fenêtre, et admira l'immensité de la mer, bordée de falaises rocheuses et abruptes que les vagues frappaient sans merci. Le tout était couronné par un crépuscule rougeoyant, l'astre diurne reflétant sa couleur jaune-orangée dans les flots. Arthur prit une longue inspiration d'air iodé, et resta ainsi quelques minutes, avant de revenir à la chambre. Il s'approcha de sa table de chevet où reposait une coupelle d'eau fraîche. Il y trempa les mains et se lava le visage, effaçant les marques de sa journée de voyage à travers les vignes de l'Aquitanie. Dans la coupelle, il croisa son propre regard et arrêta lentement sa toilette, observant son reflet, silencieux. Il passa doucement un doigt le long de la cicatrice qui lui barrait la joue, pensif. Oui, ces derniers mois l'avaient bien changés ; ses traits étaient devenus plus fins, plus anguleux. Son visage était marqué, dur, rendu plus sévère encore par cette balafre blanchâtre. Arthur resta ainsi un long moment, puis secoua la tête et sortit de la chambre en refermant la porte derrière lui.

Il prit la direction du corps de garde, guidé presque instinctivement par l'habitude des châteaux et des places fortes bretoniennes. En chemin, il croisa à nouveau quelques serviteurs chargés de pièces d'armure et de cuir, et même un servant de baliste portant un carreau énorme visiblement trop lourd pour lui. Lorsqu'il arriva dans le corps de garde, seul l'un des sergents en faction daigna se tourna vers lui et le saluer, tandis que les trois ou quatre hommes d'arme présents scrutaient le ciel et les horizons, attentifs et visiblement nerveux. Arthur se contenta d'arquer un sourcil, et monta l'escalier en colimaçon jusque sur les remparts. Là, il flâna un moment sans faire attention à l'agitation qui régnait dans le château. Son regard se porta des falaises aux champs, aux vignes et aux quelques villages qui bordaient le château, et ses pas le menèrent à la tour Nord de l'enceinte fortifiée, une tour crénelée où flottait un étendard du seigneur de Longdetroy. Là, il s'adossa à la pierre nue, observant le paysage et caressant le pommeau de Mélanie d'un air pensif.
Modifié en dernier par Déistra le 10 sept. 2011, 02:30, modifié 2 fois.
Raison : 6 xps / Total d'xp : 29*
"Hardies les âmes, et hauts les coeurs !" Cri de guerre des De Beaumont.
Profil: FOR 10 / END 10 / HAB 8* / CHAR 8 / INT 8 / INI 11* / ATT 14* / PAR 10* / NA 1 / PV 70/70

Fiche Wiki : http://warforum-jdr.com/wiki- ... e_beaumont

Compétences :
- Arme de prédilection, +1 en ATT avec une épée
- Alphabétisation, sait lire et écrire
- Monte, cavalier émérite
- Éloquence, +1 sur les test visants à convaincre les foules
- Coup précis, annule les malus de ciblage à hauteur de -2 ATT (niveau 2)
- Coup puissant, augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.
- Réflexes éclairs, +1 à toutes les actions faisant intervenir la caractéristique INI
- Dégainer l'épée, +1 en INI lors du 1er round d'un combat
- Sang froid, annule les malus dû au stress ou à la déconcentration


Inventaire:
Mélanie ( Épée de la Dame, 16 + 1D8 pts de dégâts, 12 Par )
Bouclier en acier ( 16pts de Parade, Déstabilisant )
Chemise de maille ( Torse dos et bras, 9pts de protection , -1 Hab, Att et Par)

Hadras, destrier : FOR 10 | END 11 | SAU 8 | RAP 9 | INT 8 | DOC 8 | ATT 9

Tabard ( griffon d'or sur fond pourpre )
Tenue en Lin ( 1pts de protection )
Besace
Boîte d'amadou
Carte de Bretonnie
Corde ( 3m )
Couteau de cuisine
Couverture en laine
Outre en cuir
Pierre à aiguiser

Croyances :
Dame du Lac : 27
Shallya : 5

Avatar du membre
Louen de Longdetroy
PJ
Messages : 26
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Localisation : Grenoble

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Louen de Longdetroy » 10 sept. 2011, 02:30

Louen suivait son père depuis un moment déjà dans les couloirs du château qui l'avait vu naître, et son esprit était préoccupé par toutes sortes de sujets. Le premier, c'était que son père n'avait pas parlé avec lui depuis l'entraînement dans la cour, et il était donc plongé dans la plus grande perplexité quant à cette étonnante agitation dans le domaine. Même son père semblait soucieux, et cela, c'était franchement problématique, d'autant plus qu'il ne s'était visiblement pas aperçu que son fils le suivait, et s'en fut simplement vers d'autres occupations. Dépité, Louen prit un couloir annexe, se rendant jusqu'à ses appartements, songeur quant à une éventuelle menace qui pèserait sur Longdetroy.

Lorsque il poussa la porte de chez lui, ces pensées commencèrent à s'étioler, quittant progressivement son esprit. Le jeune homme ôta tous les vêtements qu'il portait encore, des chausses à la tunique en passant par le pantalon, et entreprit de se rhabiller à l'aide d'autres habits, plus légers et plus élégants. Il fut bientôt fin près ; ne lui restait plus qu'à revêtir la nouvelle tunique, lorsque des bruits inhabituels atteignirent son oreille : on aurait dit que les remparts grouillaient d'activité. S'approchant de la fenêtre, le fils d'Uther observa pensivement une activité anormale continuer de remuer le château de sa famille. Un léger courant d'air vint caresser la peau nue de son torse, et il enfila la tunique avant de s'accouder à la fenêtre, songeur. Il pensait maintenant à Arthur de Beaumont, un visiteur de marque et son maître en devenir, qui semblait profondément affecté et tourmenté par les évènements récents, et par le funeste destin de son père. Louen concevait fort bien que le chevalier se sente mal-à-l'aise, trahi par sa propre fratrie : surmonter le cours des évènements était un réel défi, mais l'enjeu était bien trop grand pour être ignoré. Aussi, saisissant un ceinturon, Louen s'en équipa, attrapant également son gant élimé de fauconnerie, avant de se regarder dans le miroir : son reflet était bien entendu tout aussi convenable que lui, mais le jeune homme lut dans son propre regard plusieurs émotions contradictoires, et mêlées. Se détournant de la glace sans plus se préoccuper de son apparence, il quitta ses appartements et entreprit de passer chercher son faucon avant de grimper vers les remparts, car un serviteur lui affirma avoir vu Arthur s'y rendre. Le faucon sur son gantelet, il monta les marches qui menaient aux remparts.
Pendant qu'il marchait, il plongea son regard dans celui d'Orion, son faucon, que son frère Borric lui avait offert deux ans plus tôt. Il avait depuis été atteint d'une passion très marquée pour la fauconnerie, apprenant d'après les conseils du maître fauconnier du château. Ce-dernier lui avait conseillé plusieurs noms pour l'animal, et Louen avait fini par choisir Orion, un nom qui lui semblait convenir à ce compagnon de chasse.

Image


Louen trouva Arthur sur les remparts, le regard perdu dans le vague. Le jeune homme dévisagea l'aîné des de Beaumont, et ses craintes furent vite confirmées : il avait l'air de traverser une période de profonde solitude. Son regard était triste, son visage semblait figé dans le marbre, et cet aspect froid était renforcé par la cicatrice qu'il portait déjà sur la joue gauche. Le tableau d'ensemble faisait peine à voir, même si le chevalier conservait une carrure plus large et une charpente plus solide que celle du jeune bretonnien de dix-sept ans. Une brusque fureur s'empara de Louen : d'ordinaire, Père disait d'Arthur qu'il était un véritable parangon du modèle de la chevalerie, un archétype du héros bretonnien... Il ne pouvait pas tomber si bas sans que personne ne tente de l'aider ! Louen se décida à agir.

S'avançant vers Arthur tout en caressant doucement le plumage de son rapace, Louen déclara à l'intention du chevalier, déterminé à lui changer les idées et l'humeur :


"Ne sont-ils pas merveilleux, ces oiseaux de proie ? Ce sont assurément de bien nobles créatures..."

Puis, libérant l'oiseau, Louen lui donna une impulsion, "lançant" en quelques sortes l'oiseau vers le haut, l'incitant ainsi à prendre son vol. L'animal ne se fit pas prier, et s'en fut dans le ciel, avec toute la grâce et l'élégance de son espèce. Pareils rapaces pratiquaient ce qu'on appelait le haut-vol, c'est-à-dire que le faucon planait à très haute altitude, scrutant le monde depuis les nuées. Le spectacle de ce type d'animal fendant les airs valait assurément le détour, et ils étaient trop peu de chevaliers à prêter attention à l'art de la fauconnerie.
Puis, continuant d'observer Orion en plein vol, Louen ajouta :

"Je suis navré de vous déranger, Messire... Si vous ne voulez pas de moi ici, je me retirerai bien volontiers, et je ne vous laisserai en paix.
Mais j'ai pensé que vous auriez besoin de compagnie... On dit souvent que lorsque un homme explique tout ce qu'il a sur le cœur à un ami de confiance, il en ressort très soulagé.

Avez-vous confiance en moi ? Racontez-moi vos tracas, je vous jure sur mon honneur que vous vous sentirez mieux par la suite."
Modifié en dernier par Déistra le 10 sept. 2011, 02:30, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total d'xp : 10*
Louen de Longdetroy, Chevalier Bretonnien
Profil: For 8 | End 10 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... longdetroy

Avatar du membre
Arthur de Beaumont
PJ
Messages : 147
Profil : FOR 9 / END 10 / HAB 9 / CHAR 8 / INT 9 / INI 8 / ATT 12 / PAR 9 / PV 50

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Arthur de Beaumont » 11 sept. 2011, 11:27

Arthur entendit claquer les bottes de Louen et tourna la tête pour le regarder arriver. Il s'était lavé et avait enfilé une tunique propre. Mais ce qui attira le regard du futur chevalier fût le magnifique rapace qui reposait sur le lourd gant en cuir que portait Louen. Le faucon jetait des regards vifs autour de lui, faisant claquer son bec acéré. Le fils du seigneur de Longdetroy vînt aux côtés d'Arthur. Après un instant de silence, Louen prit la parole en caressant son compagnon à plumes.

- "Ne sont-ils pas merveilleux, ces oiseaux de proie ? Ce sont assurément de bien nobles créatures..."

Sur ces mots, il haussa l'épaule, poussant le faucon à battre des ailes et à prendre son envol. L'oiseau de proie ne se fît pas prier et sauta instinctivement dans le vide avant de reprendre rapidement de l'altitude, volant au dessus de la tour. Arthur suivit des yeux la majestueuse créature, sans un mot. Il apprécia le vol fluide et les mouvements rapides de l'animal, sa grâce innée alors qu'il fendait les airs. Il pouvait aisément discerner la tête du faucon, qui scrutait les douves et les futaies alentours à la recherche d'une quelconque proie. Ses plumes poivre-sel prenaient des reflets dorés et argentés grâce au soleil couchant, et l'ombre minuscule filait au sol, s'imprimant sur les champs et les quelques masures qui bordaient le château. Ainsi passèrent de longues minutes, durant lesquelles les deux jeunes hommes suivaient le rapace des yeux. Enfin, Louen se tourna vers Arthur et reprit la parole :

- "Je suis navré de vous déranger, Messire... Si vous ne voulez pas de moi ici, je me retirerai bien volontiers, et je ne vous laisserai en paix. Mais j'ai pensé que vous auriez besoin de compagnie... On dit souvent que lorsque un homme explique tout ce qu'il a sur le cœur à un ami de confiance, il en ressort très soulagé. Avez-vous confiance en moi ? Racontez-moi vos tracas, je vous jure sur mon honneur que vous vous sentirez mieux par la suite."

Arthur laissa passer quelques secondes, puis tourna les yeux vers Louen. Le regard vert, dur et acéré, se plongea dans le regard noisette, sincère et bienveillant du cadet des Longdetroy. Il le scruta encore quelques instants, les yeux légèrement plissés, puis prit la parole d'une voix grave et un peu monotone :

- "Mes "tracas" ... ? Je ne suis pas ici pour raconter à ma nourrice ce qui me pèse sur le coeur, Louen de Longdetroy. Les évènements passés le restent, et maintenant, seule compte ma quête. Et retenez bien ça ; jamais les sentiments ne doivent vous influencer dans votre quête. Jamais." dit-il en le fixant, sévère. Il le regarda ainsi quelques instants, puis ses traits s'adoucirent, et il sourit doucement, laissant apercevoir les vestiges d'un Arthur joyeux et plein de vie. Il enchaîna ; "Mais il est vrai qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal ... C'est un magnifique rapace que vous avez là. Pratiquez vous la fauconnerie ? C'est là une discipline qui n'a jamais eut sa place à Beaumont-la-Vaillante, feu mon père étant plus adepte de la chasse à la pique qu'au faucon."

Il reporta son regard sur l'oiseau de proie qui planait non loin, toujours accoudé aux créneaux de la tour. En réalité, cette façade dur et froide semblait cacher une âme meurtrie, autrefois vive et enjouée.
Modifié en dernier par Déistra le 29 sept. 2011, 20:58, modifié 1 fois.
Raison : 5 xps / Total d'xp : 34
"Hardies les âmes, et hauts les coeurs !" Cri de guerre des De Beaumont.
Profil: FOR 10 / END 10 / HAB 8* / CHAR 8 / INT 8 / INI 11* / ATT 14* / PAR 10* / NA 1 / PV 70/70

Fiche Wiki : http://warforum-jdr.com/wiki- ... e_beaumont

Compétences :
- Arme de prédilection, +1 en ATT avec une épée
- Alphabétisation, sait lire et écrire
- Monte, cavalier émérite
- Éloquence, +1 sur les test visants à convaincre les foules
- Coup précis, annule les malus de ciblage à hauteur de -2 ATT (niveau 2)
- Coup puissant, augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.
- Réflexes éclairs, +1 à toutes les actions faisant intervenir la caractéristique INI
- Dégainer l'épée, +1 en INI lors du 1er round d'un combat
- Sang froid, annule les malus dû au stress ou à la déconcentration


Inventaire:
Mélanie ( Épée de la Dame, 16 + 1D8 pts de dégâts, 12 Par )
Bouclier en acier ( 16pts de Parade, Déstabilisant )
Chemise de maille ( Torse dos et bras, 9pts de protection , -1 Hab, Att et Par)

Hadras, destrier : FOR 10 | END 11 | SAU 8 | RAP 9 | INT 8 | DOC 8 | ATT 9

Tabard ( griffon d'or sur fond pourpre )
Tenue en Lin ( 1pts de protection )
Besace
Boîte d'amadou
Carte de Bretonnie
Corde ( 3m )
Couteau de cuisine
Couverture en laine
Outre en cuir
Pierre à aiguiser

Croyances :
Dame du Lac : 27
Shallya : 5

Avatar du membre
Louen de Longdetroy
PJ
Messages : 26
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Localisation : Grenoble

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Louen de Longdetroy » 12 sept. 2011, 18:45

Post court, puisque je suis attendu ... Mais je bosse depuis une semaine, moi ^^
Louen fut un peu déçu d'une réponse aussi sobre de la part d'Arthur. Il allait être plus dur de détourner Arthur de ses sombres pensées qu'il ne l'aurait envisagé au départ. Mais le chevalier avait tout à fait le droit de garder ses souvenirs pour lui seul, même si cela lui faisait plus de mal que de bien. En revanche, pareil comportement suscita une légère admiration de la part de Louen, qui imaginait à peine à quel point il pouvait être difficile de garder sa peine, sa tristesse et sa honte par-devers soi, sans rien laisser paraître d'autre qu'un visage de marbre, à peine animé par quelques légers mouvements des lèvres. Perplexe, le jeune homme reporta son attention sur son faucon, Orion, recherchant activement un sujet de conversation plus propice. Mais Arthur parla de nouveau, réorientant la conversation vers la fauconnerie, un domaine sur lequel ni l'un ni l'autre des deux interlocuteurs ne saurait éprouver de gêne. Le léger sourire qui fleurit alors sur les lèvres du chevalier rendit complètement sa motivation à Louen, qui répondit de suite, d'une voix plus décontractée, observant au loin son compagnon rapace évoluer dans les airs, fendant les cieux, scrutant la terre à la recherche d'une proie éventuelle qui passerait par hasard à proximité.
Image
"Oh, je n'ai pas de raisons de m'enorgueillir de ma maîtrise de cette discipline... Mais il est vrai que cela fait deux ans que je possède ce faucon, et notre maître fauconnier m'a appris les rudiments de l'art du dressage de ces animaux. Je l'ai baptisé Orion. Il semble tellement à son aise dans les cieux...

Vous n'avez pas de faucons, à Beaumont-la-Vaillante ? C'est assurément fort dommage, mais je suppose que les plaisirs de la chasse à la pique valent ceux que l'on peut éprouver avec un faucon comme compagnon..."


Laissant le silence retomber derrière ses paroles, Louen resta pensif, le regard rivé au parcours d'Orion dans le ciel : l'oiseau de proie fendait l'air, planant au-dessus des terres alentours du château, certainement à la recherche d'un animal de la taille d'un lapin, ou autre petit mammifère du même acabit... Et pendant que, le visage levé vers le ciel, ses cheveux agités par le vent, le jeune bretonnien suivait les ébats de son rapace, ses interrogations et ses inquiétudes quant à cette agitation inexpliquée dans le château lui revinrent en mémoire, ternissant son humeur, et le laissant songeur...
Modifié en dernier par Déistra le 29 sept. 2011, 21:05, modifié 1 fois.
Raison : 5 xps / Total d'xp : 15
Louen de Longdetroy, Chevalier Bretonnien
Profil: For 8 | End 10 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... longdetroy

Avatar du membre
Déistra
PJ
Messages : 476
Profil : FOR 7 / END 8 / HAB 10 / CHAR 15 / INT 15 / INI 11 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 9 / NA 2 / PV 75
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... oiredextre
Localisation : Actuellement Talabheim

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Déistra » 13 sept. 2011, 03:19

[align=]Les deux hommes discutaient tranquillement, tandis qu'au dessus d'eux Orion volait, apparemment il n'y avait pas de proie qui puisse l'intéresser... Le soleil approchait de son zénith, aussi la chaleur commençait-elle progressivement à monter, les étouffant peu à peu... C'est alors que l'oiseau fit montre d'un comportement des plus étranges : Son vol se fit de plus en plus désordonné, puis il piqua franchement vers Louen qui surprit, lui tendit instinctivement son poignet ganté...

A peine se fut-il posé que l'animal émit une suite de cris et de pépiement, se trémoussant avec une telle nervosité que le jeune homme avait bien du mal à ne pas le laisser tomber... C'est alors qu'Arthur vit au loin, dans la direction de ce qui semblait être un petit village non loin de là, un nuage de fumée noire qui s'élevait depuis un bon moment déjà... Il crut aussi voir une énorme forme s'en éloigner, mais avec la distance, impossible d'en être certain...

Les autres hommes sur le chemin de ronde avaient manifestement vus la même chose qu'eux, car il s'éleva bientôt une grande agitation, tandis que l'un des hommes descendait en toute hâte le chemin de ronde, probablement pour prévenir le père de Louen... C'est alors qu'ils semblèrent soudain se rappeler de la présence de leur jeune seigneur, car ils baissèrent soudain d'un ton tout en évitant son regard... On leur cachait manifestement à tous les deux quelque chose, quelque chose qui devait concerner Louen...[/align]
Déistra Noiredextre, Disciple du Chaos vouée à Slaneesh
Profil: For 7 | End 8 | Hab 10 | Cha 15 | Int 15 | Ini 11 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Na 2 | PV 75

Lien Fiche personnage: Fiche de la Déchue...

Pour noter Déi, c'est ici ! Allez mes enfants, n'ayez pas peur...
Déistra Noiredextre
Magus de Slaanesh, ex-Sybarite, branche de Nuln
Gratifications sexuelles, promotions canapés, pourvoyeuse de débauche, masseuse confirmée
Disponible 24/24h, 7/7j, Sur simple demande plus ou moins légale
Pour la contacter, faire le 66.66.66.66.66

Image

Avatar du membre
Arthur de Beaumont
PJ
Messages : 147
Profil : FOR 9 / END 10 / HAB 9 / CHAR 8 / INT 9 / INI 8 / ATT 12 / PAR 9 / PV 50

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Arthur de Beaumont » 13 sept. 2011, 10:41

Alors que les deux jeunes hommes regardaient à nouveau le faucon après avoir échangé quelques maigres paroles, Orion, puisque c'était son nom, poussa des cris stridents et piqua d'un coup vers Louen, qui lui tendit son gantelet avec un regard interloqué. Le rapace s'y posa en fracas, plantant ses serres dans le cuir rembourré avec nervosité, et se mit à piailler et à gigoter, sa tête tournant dans tous les sens. Louen et Arthur se regardèrent sans comprendre, et c'est alors que ce dernier tourna la tête vers la campagne environnante ...

Au loin, une épais nuage de fumée s'était levée en quelques secondes. De gros volutes gris-blanc montaient vers le ciel, puis se dirigeait vers l'est, poussé par le puissant vent marin. Le couché de soleil donnait à la fumée des teintes orangées, et par delà les arbres et les champs, les gardes du château pouvaient apercevoir les lueurs d'un intense brasier.

Image

Alors que Louen tâchait de calmer son faucon sur-excité, Arthur observa l'incendie en plissant les yeux. Soudain, il lui sembla apercevoir une forme noire et ailée traverser l'écran de fumée en direction du Nord-Est. L'ombre funeste ne s'était manifestée que quelques secondes et était maintenant camouflée par la fumée, mais le jeune noble était persuadé d'avoir vu la cause de ce brasier. De plus, il savait d'après ses connaissances géographique qu'au Nord-Est de l'Aquitanie se trouvaient la forêt de Châlon et surtout le Massif des Orcades, véritables repaires de bandits, de peaux-vertes et de monstres.

Arthur se tourna vers Louen, qui lui aussi fixait le brasier, à présent. Il n'était pas sûr que le fils du seigneur des lieux ai lui aussi vu l'ombre ailée, ainsi il désigna l'origine de la fumée ;


- "Louen, il m'a semblé voir une énorme forme s'échapper de la fumée en direction du Nord-Est. C'est peut être un dragon, ou quelques autres chimères. Avez-vous connaissance de telles attaques sur les terres de votre Père ? Il se peut que ce ne soit qu'une bande d'orcs ou d'hommes-bestes en maraude, mais je suis certain d'avoir vu une créature ailée. Quoi qu'il en soit, il est de notre devoir d'aller porter secours aux gens de votre Père. Allons le trouver. "

Se disant, il jeta un regard aux gardes et sergents en faction alentours. Tandis que l'un d'eux courrait dans les escaliers pour aller avertir Sire Uther de Longdetroy, les autres regardaient tantôt le brasier avec peur et nervosité, tantôt les deux noble avec gêne et ce qui ressemblait à de la honte. Arthur fixa chacun d'entre eux en descendant les escaliers en colimaçon pour se diriger vers la cour.
Modifié en dernier par Déistra le 29 sept. 2011, 20:59, modifié 1 fois.
Raison : 5 xps / Total d'xp : 39
"Hardies les âmes, et hauts les coeurs !" Cri de guerre des De Beaumont.
Profil: FOR 10 / END 10 / HAB 8* / CHAR 8 / INT 8 / INI 11* / ATT 14* / PAR 10* / NA 1 / PV 70/70

Fiche Wiki : http://warforum-jdr.com/wiki- ... e_beaumont

Compétences :
- Arme de prédilection, +1 en ATT avec une épée
- Alphabétisation, sait lire et écrire
- Monte, cavalier émérite
- Éloquence, +1 sur les test visants à convaincre les foules
- Coup précis, annule les malus de ciblage à hauteur de -2 ATT (niveau 2)
- Coup puissant, augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.
- Réflexes éclairs, +1 à toutes les actions faisant intervenir la caractéristique INI
- Dégainer l'épée, +1 en INI lors du 1er round d'un combat
- Sang froid, annule les malus dû au stress ou à la déconcentration


Inventaire:
Mélanie ( Épée de la Dame, 16 + 1D8 pts de dégâts, 12 Par )
Bouclier en acier ( 16pts de Parade, Déstabilisant )
Chemise de maille ( Torse dos et bras, 9pts de protection , -1 Hab, Att et Par)

Hadras, destrier : FOR 10 | END 11 | SAU 8 | RAP 9 | INT 8 | DOC 8 | ATT 9

Tabard ( griffon d'or sur fond pourpre )
Tenue en Lin ( 1pts de protection )
Besace
Boîte d'amadou
Carte de Bretonnie
Corde ( 3m )
Couteau de cuisine
Couverture en laine
Outre en cuir
Pierre à aiguiser

Croyances :
Dame du Lac : 27
Shallya : 5

Avatar du membre
Louen de Longdetroy
PJ
Messages : 26
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Localisation : Grenoble

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Louen de Longdetroy » 13 sept. 2011, 19:42

Louen n'avait pas pu voir la forme ailée dans la fumée, trop occupé qu'il était à tenter de calmer son rapace affolé : Orion battait des ailes tout en restant accroché à son poing, les déséquilibrant tous les deux dans son excitation. Pareil comportement n'était assurément pas commun, et il était étrange que l'oiseau de proie se soit aussi rapidement effrayé : cela signifiait certainement un danger suffisamment conséquent pour l'inquiéter. Et ce qui pouvait inquiéter un faucon au point de le faire mourir de peur méritait l'attention de Louen, en tant que fils du seigneur du domaine. Il ne pouvait pas laisser l'insécurité rôder sur les terres de sa famille, tout simplement : cela allait à l'encontre des principes les plus fondamentaux des chevaliers de Bretonnie. Toutefois, lorsqu'il releva les yeux vers la fumée dense qui s'élevait au loin dans le ciel, il ne constata nulle trace de quelque menace que ce soit, mis à part bien évidemment l'incendie, dont on pouvait deviner les lueurs malgré l'éloignement. Lorsque Arthur lui parla d'une silhouette ailée dans la fumée, le jeune homme s'y repris à deux fois, scrutant de nouveau l'épais nuage de fumée, cherchant à entrevoir l'ombre dont parlait le chevalier. Mais, en dépit de tous ses efforts, il ne put rien apercevoir d'autre que les fumerolles qui émanaient du village sinistré.

Quoi qu'il en soit, il approuva d'emblée la déclaration d'Arthur, et lui emboîta le pas, jetant des regards étonnés aux soldats qui les regardaient bizarrement. Louen hésita à l'idée de les interroger sur ce qu'ils savaient de cette situation exceptionnelle de la journée, mais décida finalement que, s'ils n'étaient pas venus le voir, c'est que ce n'était pas à eux de le mettre au courant. La réflexion d'Arthur lui parût d'autant plus judicieuse qu'il était maintenant curieux d'obtenir une explication sur l'étrange déroulement de cette atypique journée à Longdetroy... il voulait savoir ce qui se passait, sans quoi il ne serait pas bien préparé à ce qui risquait de s'ensuivre. C'est pourquoi il suivit Arthur, pensif, le regard plongé dans celui de son faucon, qu'il tenta encore d'apaiser d'une caresse plus affectueuse qu'utile. Père allait devoir fournir les explications qu'il avait omis de mentionner à son fils depuis ce matin... Heureusement que mieux vaut tard que jamais, songea le jeune homme. Il était temps de tirer au clair cette histoire.

Appelant un serviteur d'un geste, il lui demanda simplement où se trouvait son père. Une fois la réponse obtenue, il se mit en route avec l'assurance de celui qui connaît les lieux comme sa poche, devançant naturellement Arthur, lui indiquant le chemin comme l'usage le recommandait envers les invités. Ils cheminèrent pendant quelques minutes, descendant quelques marches, longeant des couloirs, puis gravissant les marches de tel autre escalier. Pendant ce moment, ni l'un ni l'autre ne prit la parole : Arthur et lui étaient assurément trop préoccupés par le spectacle auquel ils venaient d'assister.

Pour finir, Louen fit traverser une salle au chevalier de Beaumont, et ils y trouvèrent Uther. Le père de Louen se retourna vers eux, les dévisageant, l'air d'attendre la raison de leur arrivée impromptue. N'attendant pas plus longtemps, le jeune bretonnien jeta un coup d’œil à Arthur, et, comme celui-ci semblait désirer le laisser parler pour débuter, s'avança d'un pas en avant. Orion le faucon tourna la tête d'un côté et de l'autre, toujours perché sur le gantelet de cuir de Louen. Ce-dernier prit alors la parole, d'une voix respectueuse, mais son visage exprimait clairement sa perplexité quant aux évènements qui venaient de se dérouler :


"Père, rien ne tourne rond dans le domaine, depuis ce matin. Puis-je savoir quelle est la difficulté que nous rencontrons ? Arthur et moi venons d'être témoins d'un inquiétant spectacle, sur les remparts : un village du domaine semble avoir été détruit, une grande fumée se dégage du site, et elle est visible depuis le château... Que se passe-t-il à Longdetroy ?"

Louen avait délibérément éludé la mention de la vision d'Arthur d'une créature ailée dans la fumée : il estimait que ce n'était pas à lui de divulguer l'épisode de cette curieuse vision ; il appartenait selon lui au chevalier de la mentionner, ou non, selon ce qui lui semblerait bon, dans le courant de la discussion...
Modifié en dernier par Déistra le 29 sept. 2011, 21:05, modifié 1 fois.
Raison : 5 xps / Total d'xp : 20
Louen de Longdetroy, Chevalier Bretonnien
Profil: For 8 | End 10 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... longdetroy

Avatar du membre
Déistra
PJ
Messages : 476
Profil : FOR 7 / END 8 / HAB 10 / CHAR 15 / INT 15 / INI 11 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 9 / NA 2 / PV 75
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... oiredextre
Localisation : Actuellement Talabheim

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Déistra » 15 sept. 2011, 08:28

[align=]Le père de Louen eut l'air soudain très, très vieux, comme si tout le poids de ses années venait de lui tomber en une seule fois sur les épaules, il s’assied au bureau devant lequel il était l'instant d'avant en train de classer divers papiers, avant de répondre d'un ton las :

-"Très bien, je vais te répondre... Le fait est qu'il y a un mois une vieille conteuse est venue demander asile en ces murs, tu te souviens ? Nous avons même tous passés une fort plaisante soirée à écouter ses histoires, et l’accueil que nous lui avons offerts a été tellement à son goût, qu'elle a offert à ta sœur de lui conter la bonne aventure... Or, cette femme lui as reportée une vision m'as-t-elle dit, des plus troublante..."

Il se passa la main dans les cheveux d'un air nerveux, avant de reprendre :

-"Cette femme donc, nous as prédit la venue d'une vouivre, qui viendrait dévaster notre bétail et dévaster le village, et que tu l'affronterais... Seulement pour périr au combat."

Il déglutit les larmes lui venant aux yeux, avant de continuer d'une voix incertaine :

-"Bien entendu, nous lui avons demandés comment éviter pareille chose, ce à quoi elle nous as répondue :
"Envoyez le loin d'ici, je vois un beau jeune homme aux cheveux d'or, il porte le deuil de deux de ses proches, demandez lui de le prendre pour écuyer. Si cet homme devient chevalier, avec l'aide de votre fils et si la Dame le veut, alors la bête sera vaincue."

Je me suis souvenu de l'existence de Sire Arthur, et j'ai donc pris contact avec son père pour qu'il te prennes pour écuyer, étant donné qu'il était déjà bien malade et personne d'autre ne déplorant de décès, j'ai supposé - Avec raison hélas - Qu'il serait celui qui correspondrait à la prophétie... Hélas, trois fois hélas, la bête est arrivée plus tôt que je ne le pensais, nous n'avons plus le temps ! Je viens d'envoyer une missive au château voisin, Messire Arnault devrait arriver d'ici trois jours avec une centaine d'hommes, mais pour l'instant nous ne pouvons que prier pour pouvoir tenir pendant ce temps..."


Le père de Louen semblait réellement bouleversé, le jeune homme avait déjà entendu parler des vouivres tout comme Arthur, ces monstres vicieux faisaient régulièrement des raids sur les campagnes bretonniennes quand la nourriture se faisait rare dans leurs montagnes... Leur peau plus épaisse que du cuir, ainsi que leurs dards empoisonnés, en faisaient des adversaires redoutables, était-il plus sage d'attendre les renforts appelés par son père, ou fallait-il charger derechef la bête avant qu'elle ne fasse plus de dommages ?

Il comprit alors les tourments qui secouaient son père depuis l'arrivée d'Arthur, les raisons pour lesquelles il restait occupé à ses affaires, en fait il s'échignait de toute son énergie à presser la date de l'adoubement d'Arthur, tout ça pour le sauver lui... Son fils.
[/align]
Déistra Noiredextre, Disciple du Chaos vouée à Slaneesh
Profil: For 7 | End 8 | Hab 10 | Cha 15 | Int 15 | Ini 11 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Na 2 | PV 75

Lien Fiche personnage: Fiche de la Déchue...

Pour noter Déi, c'est ici ! Allez mes enfants, n'ayez pas peur...
Déistra Noiredextre
Magus de Slaanesh, ex-Sybarite, branche de Nuln
Gratifications sexuelles, promotions canapés, pourvoyeuse de débauche, masseuse confirmée
Disponible 24/24h, 7/7j, Sur simple demande plus ou moins légale
Pour la contacter, faire le 66.66.66.66.66

Image

Avatar du membre
Louen de Longdetroy
PJ
Messages : 26
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Localisation : Grenoble

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Louen de Longdetroy » 15 sept. 2011, 14:43

Louen resta un moment silencieux, abasourdi par ce qu'il venait d'apprendre. Depuis la mort de sa mère alors qu'il n'avait que onze ans, son père s'était toujours montré très attaché à lui, son fils cadet. Il tenait à lui, c'était évident, et Louen lui retournait depuis toujours ce sentiment d'affection. Mais voilà qu'on lui apprenait que, quelques mois plus tôt, quelqu'un avait prédit sa mort, et qu'il n'avait pas été mis au courant, on avait préféré éviter de l'en informer. Évidemment, cela partait d'une bonne intention, mais Louen comprenait mieux à présent certains détails, comme le comportement étrange de son père, une semaine plus tôt, lorsqu'il lui avait parlé sur les remparts. Père l'avait supplié de ne pas mourir en chevauchant aux côtés d'Arthur, car la vie d'un écuyer était parfois plus dangereuse que celle du chevalier lui-même. Il avait également manifesté son attachement pour Louen, et avait même versé une discrète larme en évoquant la possibilité que son fils soit blessé au cours des aventures à venir. Le jeune homme ne tiendrait pas rigueur à son père de cette omission censée le préserver du danger : après tout, si Uther avait cherché à le protéger, c'est parce qu'il l'aimait, et il aurait été ingrat et injuste de lui en vouloir pour un aussi juste sentiment.
Toutefois, quelque chose restait en travers de la gorge du jeune homme, le tourmentant un peu : personne ne lui avait rien dit. Pendant un long mois, chacun lui avait caché cette prédiction qu'avait faite cette vieille femme, et on avait cherché à manigancer dans son dos afin de l'éloigner du danger. Mais un chevalier de Bretonnie ne raisonnait pas ainsi : loin de s'inquiéter pour lui-même, il cherchait d'abord à protéger les autres, dans une logique altruiste. A bien y réfléchir, c'est la logique qu'avait appliqué son père en lui dissimulant la vérité, et Louen songea que tout compte fait, personne n'était fautif dans cette histoire. La seule émotion négative qu'il éprouvait était le regret de ne pas avoir été prévenu : au moins aurait-il eu moins l'impression d'avoir été manipulé.

Restait maintenant à savoir quelle réaction avoir. Père venait de signaler que, selon la prédiction, Arthur devait être adoubé pour avoir une chance de défaire ce monstre. Et lui, Louen, était censé aider. Le jeune homme ne croyait pas à cette prophétie, malgré la coïncidence de certains détails : jamais il n'admettrait que l'avenir était gravé dans le marbre, et que le destin de chacun était fixé d'avance. Il lui était impossible d'admettre cela : si la Dame le voulait, elle pouvait décider du destin de ses serviteurs. Il était impossible de concevoir que le sort des chevaliers puisse dépendre d'autre chose que de la volonté de la Dame, et de la foi qu'ils ont en Elle. Dès lors que ce point était éclairci, il paraissait évident que, pour l'honneur de la chevalerie, Louen se devait d'intervenir pour protéger le domaine familial : si son grand frère Borric était absent, et que son père ne daignait bouger, c'était à lui qu'il revenait de défendre leurs terres. Des paysans étaient en danger, d'autres avaient déjà fait les frais du passage de la vouivre... et cela, alors qu'ils étaient sous la protection du nom de Longdetroy ! La famille de Louen se devait de faire quelque chose pour défendre les habitants, sans quoi les principes même de la société féodale ne tenaient plus. C'est dans cette optique que Louen sentit croître sa détermination : que valait donc l'honneur de leur famille, si personne ne se dressait pour combattre ce monstre, ou du moins pour tenter de mettre les paysans en sûreté ? La Dame saurait leur donner la victoire, si elle jugeait que leur foi était suffisante. Mais quoi qu'il en soit, il était hors de question de rester terré dans ce château familial sans rien tenter avant trois jours ! Le jeune homme s'y refusait : quitte à aller à sa mort, il était de son devoir envers le peuple de Bretonnie, envers le Roy, et surtout envers la Dame, de tout faire pour combattre cette situation de crise, en chassant la vouivre ou en aidant les serfs de son père.

Aussi, c'est le visage dur et déterminé que Louen prit de nouveau la parole, son regard rivé à celui de son père alors qu'il défendait les idéaux les plus fondamentaux de la chevalerie :


"Père, nous sommes face à une situation de crise, et il est de notre devoir de tenter de protéger notre peuple. Je ne sais si cette femme avait raison, si je cours vraiment à ma mort en voulant affronter ce monstre, mais il est de mon devoir de faire quelque chose, dussé-je en périr.
Si vous m'interdisez de mener le combat à cette créature de cauchemar qui dévaste notre domaine, du moins faut-il faire parvenir la nouvelle aux différents villages et hameaux, et les aider à évacuer en attendant les renforts de notre voisin. Ils doivent être prévenus."
Modifié en dernier par Déistra le 29 sept. 2011, 21:06, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total d'xp : 26
Louen de Longdetroy, Chevalier Bretonnien
Profil: For 8 | End 10 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... longdetroy

Avatar du membre
Arthur de Beaumont
PJ
Messages : 147
Profil : FOR 9 / END 10 / HAB 9 / CHAR 8 / INT 9 / INI 8 / ATT 12 / PAR 9 / PV 50

Re: [Arthur - Louen] Une nouvelle alliance...

Message par Arthur de Beaumont » 15 sept. 2011, 19:48

Arthur entra dans le donjon à la suite de Louen, et il pénétra en même temps que lui dans la vaste pièce où Uther de Longdetroy était assit à son bureau, en train de classer des parchemins d'un air nerveux. Le jeune compagnon d'Arthur s'avança derechef vers son père qui semblait écrasé par la fatigue, la culpabilité et le poids des responsabilités. Là, le fils demanda au père des explications, quant à l'évènement qui venait de se produire. Arthur resta en retrait, observant la scène, une main posée sur le pommeau sculpté de Mélanie. L'affaire qui se déroulait sous ses yeux concernait les terres et la famille de Longdetroy, et il n'avait pas le droit d'agir ou d'intervenir sans y avoir été invité. Car au delà d'un incident quelconque, ce qui se déroulait sous les yeux du jeune Bretonnien était un aveux terrible, une vérité douloureuse qui était énoncée à Louen. Ce dernier resta d'ailleurs interloqué et confus quand son père eut terminé de parler, la mine grave. Arthur, lui, se contenta de froncer les sourcils. Mais cette simple manifestation physique dénotait un vif intérêt de la part du futur chevalier. Faisait-il donc partie de cette étrange prophétie ? Il ne croyait guère aux prophéties, d'autant plus que les conteuses de bonne aventure ne manquaient pas sur les routes de Bretonnie. Mais il ne pouvait s'empêcher d'être perplexe. C'était peut être là le signe de la Dame qu'il attendait depuis longtemps. L'occasion de prouver à nouveau sa valeur, et de retrouver son honneur et sa vie perdue ? Il releva quelque peu le menton en pensant à tout cela, tandis que Louen répondait à la complainte de son père avec vigueur. Dans ses paroles résonnaient les préceptes qui faisaient la fierté de la chevalerie bretonnienne, et Arthur ne pu s'empêcher d'acquiécer silencieusement. Enfin, quand Louen eut finit de parler, il s'approcha du bureau où était assit Sire Uther et inclina la tête avec respect avant de prendre la parole.

- "Monseigneur, votre fils est brave, et a on ne peut plus raison. Vos gens sont en danger de mort, et je suis à présent à vos côtés. Prophétie ou non, c'est là un signe évocateur que la Dame nous envoie. Ecoutez donc ce que j'ai à vous dire, et accordez-y l'importance que la situation exige. Il faut en premier lieu mettre les habitants des hameaux à l'abri. Ces paysans comptent sur vous, Sire, qui tant d'années auparavant les avez vaillamment défendu. Envoyez des sergents montés dans les villages de votre domaine, et abritez les réfugiés au sein même de votre château. La cour et les différentes basses-cours sont vastes, et pourront aisément servir de refuge à votre population pendant quelques jours. Rationnez la nourriture et l'eau si nécessaire, mais avant tout, protégez vos gens. Quant à moi, mes chevaliers et vos propres hommes, laissez nous prendre place dans l'un des hameaux, afin d'attendre le monstre de pied ferme, et mettre un terme à son règne de malheur. Je vous en prie Monseigneur, par la Dame, laissez votre fils se joindre à nous. Je l'ai vu combattre, et c'est un fin bretteur. Nous aurons besoins de toutes les lames disponibles pour terrasser la bête, et si cette prophétie est vrai, votre fils doit aller à la rencontre de la destinée qu'à choisit la Dame pour lui."

Arthur tourna la tête vers Louen en disant ceci, croisant son regard. Il pût y lire une profonde reconnaissance, malgrès le regard dur désormais habituel d'Arthur. Il semblait interpréter cette épreuve comme une seconde chance, une sorte de renouveau. Enfin, le fils d'Hendrick De Beaumont tourna à nouveau la tête vers Sire Uther et inclina le menton en signe d'humilité, attendant la réponse du seigneur qui, quelle qu'elle soit, serait décisive pour les deux écuyers, mais aussi pour la plupart des habitants de ce domaine.
Modifié en dernier par Déistra le 29 sept. 2011, 21:00, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total d'xp : 45
"Hardies les âmes, et hauts les coeurs !" Cri de guerre des De Beaumont.
Profil: FOR 10 / END 10 / HAB 8* / CHAR 8 / INT 8 / INI 11* / ATT 14* / PAR 10* / NA 1 / PV 70/70

Fiche Wiki : http://warforum-jdr.com/wiki- ... e_beaumont

Compétences :
- Arme de prédilection, +1 en ATT avec une épée
- Alphabétisation, sait lire et écrire
- Monte, cavalier émérite
- Éloquence, +1 sur les test visants à convaincre les foules
- Coup précis, annule les malus de ciblage à hauteur de -2 ATT (niveau 2)
- Coup puissant, augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.
- Réflexes éclairs, +1 à toutes les actions faisant intervenir la caractéristique INI
- Dégainer l'épée, +1 en INI lors du 1er round d'un combat
- Sang froid, annule les malus dû au stress ou à la déconcentration


Inventaire:
Mélanie ( Épée de la Dame, 16 + 1D8 pts de dégâts, 12 Par )
Bouclier en acier ( 16pts de Parade, Déstabilisant )
Chemise de maille ( Torse dos et bras, 9pts de protection , -1 Hab, Att et Par)

Hadras, destrier : FOR 10 | END 11 | SAU 8 | RAP 9 | INT 8 | DOC 8 | ATT 9

Tabard ( griffon d'or sur fond pourpre )
Tenue en Lin ( 1pts de protection )
Besace
Boîte d'amadou
Carte de Bretonnie
Corde ( 3m )
Couteau de cuisine
Couverture en laine
Outre en cuir
Pierre à aiguiser

Croyances :
Dame du Lac : 27
Shallya : 5

Répondre

Retourner vers « Les autres régions »