[Geralt] Le mirage III

Le Talabecland se trouve au coeur de l'Empire, et ses armées prennent souvent la forme de petites forces d'élites. Helmut Feuerbach est porté disparu, mais sa cour est toujours dans la Cité de Talabheim.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1158

[Geralt] Le mirage III

Message par [MJ] Le Grand Duc » 17 juin 2019, 23:43

Début ici





Geber Gutmann s'avéra être une aide précieuse pour Geralt. Pour des raisons qui lui étaient propres, le Chat Noir déployait ce qu'il avait en son pouvoir pour accompagner le Loup Blanc dans sa quête. Était-ce par simple altruisme ? Le discipline de Ranald qu'il était souhaitait-il faire justice après ce qu'avaient subi les Bienfaiteurs ? La poursuite d'un amour perdu avait-elle éveillé en lui quelque instinct fraternel ? Geralt ne le sut jamais, mais toujours est-il que le docker porté sur la bouteille lui trouva une solution pour rejoindre l'Oeil de la Forêt en toute discrétion.

Certes, le chasseur de monstre ne voyagea pas dans les conditions les plus luxueuses qu'il soit. Au matin de son départ d'Ubersreik, Geber l'emmena dans l'un des entrepôts de la Guilde des Arrimeurs, au bord des quais. Là, au milieu des montagnes de caisses et de marchandises, il lui montra une rangée de tonneaux sagement alignés dans un coin. Il s'approcha de l'un d'eux, presque aussi grand et large que lui, et posa sa grosse main sur le couvercle circulaire, indiquant à Geralt, non sans sourire, que c'était son nouveau logement pour les prochains jours.


- "Ne t'inquiète pas, Marcus, pas b'soin d'tout boire pour pas se noyer." dit-il en tapotant le couvercle, hilare. Le bruit sonnait creux. "Ils sont vides ! La Guilde des Tonneliers vient de les vendre aux brasseries Fassbender, à Talabheim. Tu remercieras Ranald, il te sourit."

Les deux compères s'assurèrent que personne ne les voit et Geber retira le couvercle en le faisant coulisser avant d'aider Geralt à monter dedans en lui faisant la courte-échelle. Ca sentait bon la sciure et le bois frais. Il lui jetta un havresac rempli de victuailles et plusieurs outres d'eau coupée au vin pour qu'elle reste potable plus longtemps. Puis il referma le tonneau et pivota le couvercle une dernière fois, enfermant pour de bon le Loup Blanc qui ne pouvait désormais plus ouvrir de l'intérieur. Le docker jeta un dernier regard aux alentours et se pencha vers le trou de bonde, désormais seul accès de Geralt avec le monde extérieur.

- "Tu vas être chargé sur une klipper d'la maison Von Gruik. Faut remonter la rivière, ils vont haler l'rafiot avec des ch'vaux d'puis les berges. Dans cinq' jours tu s'ras à Altdorf, et six jours après dans l'port d'Talabheim, Talagaad. Une fois là bas un mat'lot attendra l'bon moment pour t'ouvrir. Rick qu'il s'appelle, il est avec nous. Il t'indiquera comment aller chez Skully. Dis lui qu'tu viens d'la part des Chats Noirs d'Ubersreik. Il pourra peut-être t'aider ... Mais fais gaffe, c'est un roublard. D'ici là, fais toi petit. Allez, qu'les dieux te gardent."

Et le bruit des pas de Geber Gutmann s'éloignèrent pour disparaître dans ceux de la foule de débardeurs et de marins qui commençaient à envahir les docks et les entrepôts. Geralt attendit de longues heures, il pouvait entendre les allées et venues, les discussions entre les ouvriers, le grincement de la marchandise qu'on manipule, jusqu'à ce que son monde étroit et sombre se retrouve soudainement sans dessus-dessous et se mette à rouler !
► Afficher le texte
Le Loup Blanc était pris dans une grosse lessiveuse, jusqu'à ce qu'il s'immobilise à nouveau, visiblement non loin de l'eau à en croire les clapotis qu'il pouvait entendre dans le brouhaha ambiant. Le tonneau qui le contenait fut remis à l'endroit, et il attendit encore. Plusieurs heures plus tard, il y eut une secousse violente. En se contorsionnant tant bien que mal pour regarder à travers le trou de bonde, Geralt vit ... qu'il volait ! Il voyait le Reik miroiter sous lui, les péniches et les barges amarrées, les canots de pêcheurs sur la rivière, la ville autour ! Mais il redescendit bientôt pour atterrir délicatement et se retrouver sur le pont du klipper, au milieu d'arrimeurs aux profonds accents wissenlanders. Et on le fit basculer à nouveau, rouler et rouler jusqu'à ce que la lumière ne filtre plus à travers le trou de bonde, et on le redressa une dernière fois. Les bruits de pas et les voix s'éloignèrent, le roulement et les craquements des marchandises continua longtemps, puis tout sembla se calmer jusqu'à ce qu'une cloche tinte quelques part au delà des planches du navire. Plus haut, les marins jetèrent les amarres.

Seul quelqu'un ayant vécu onze jours enfermé dans un tonneau serait capable d'en relater l'expérience. Geralt était l'un de ceux là, cloîtré dans cet univers sombre où ne parvenaient que des bruits étouffés, tenant contre lui juste assez de provisions pour le voyage. Et pourtant, cette épreuve, si terrible, ennuyante et angoissante fut-elle, n'était pas de celles capable de faire craquer un homme aussi déterminé que le Loup Blanc.

Il arriva à destination le jour prévu, et le dénommé Rick vint le délivrer de sa prison de bois. Rick était un jeune mousse, un rouquin au visage rongé par les marques d'une petite vérole contractée dans l'enfance. Il lui manquait déjà beaucoup de dents et ses ongles étaient noirs de crasse. Aussi repoussant fut-il, il se montra particulièrement diligent pour guider Geralt, lui lançant des regards baignés d'admiration. Il guida le chasseur de monstre hors de la cale, puis sur le pont vide. C'était le milieu de la journée, et le reste de l'équipage était trop heureux de profiter un peu de la terre ferme avant de faire décharger la cargaison.

Depuis le pont du grand klipper sur lequel il était, Geralt avait un large point de vue sur Talagaad. Le faubourg était un vaste amoncellement de bâtiments de pierre et de bois, agglutinés autour de rues crasseuses qui semblaient se déverser dans les eaux brunes du Talabec. Des cabanes se pressaient ça et là au bord des docks et la population, principalement composée de réfugiés de la Tempête du Chaos, semblait bien miséreuse. Du reste les quais bourdonnaient d'activités et de nombreuses péniches de commerce étaient amarrée de part et d'autre du grand pont de pierre qui enjambait la rivière, et sous les arches duquel passaient barges et petits navires de pêche. Au delà, c'était Talabheim, l'un des joyaux de l'Empire, qui se dressait fièrement comme pour juger son port crasseux. De la ville, Geralt ne pouvait voir que l'incroyable paroi naturelle du Taalbastion, un mur de roche circulaire plus haut que n'importe quelle citadelle, creusé par endroits de tours et de fortins. Une large route s'extirpait de Talagaad pour serpenter jusqu'à un imposant corps de garde, seul point officiel d'entrée dans l'Oeil de la Forêt. Cette route chargée de charrettes et de voyageurs, Geralt la connaissait : c'était le Sentier du Sorcier. Et tout autour, les bois verts et profond s'étendaient à perte de vue comme une mer végétale. Le soleil brillait haut dans un ciel parsemé de nuages blancs, et la lumière du milieu de journée donnait à ce panorama une grandeur rare. Mais cet horizon incroyable devait probablement laisser le Loup Blanc de marbre, tant il avait traversé d'épreuves pour arriver céans. C'est ici que la fuite de Karla et sa comparse avait commencé, et c'est ici que le chasseur devait lancer sa traque. C'était tout ce qui importait.


- "Là bas, derrière c'te grosse maison," postillonna Rick en pointant le doigt vers l'un des bâtiments à colombage qui faisant angle dans la rue principale du port, et que l'on pouvait voir depuis le pont du klipper. "Vous allez tout droit sur dix toises pis vous prenez à gauche après l'marché aux poissons. C'la qu'vous trouv'rez l'rade d'Sulky."

Il suffit effectivement à Geralt de suivre ces indications pour arriver à destination. Le chevalier déchu longea les rues boueuses du port, slalomant entre des mendiants, des passants et des patrouilles de gardes qui ne semblèrent pas le voir. Talagaad empestait la merde et les entrailles de poisson, et la plupart des bicoques semblaient sur le point de s'écrouler. Au milieu de cette misère, la taverne de Sulky semblait relativement en bon état : une longue façade en pierre, surmontée de deux étages en bois construits à la va-vite et derrière lesquels se trouvait une large cour fermée par un mur de deux mètres de haut surmonté d'éclats de verre et de clous rouillés, et d'où montait des exclamations et des râles.

En entrant, le Loup Blanc fut presque aveuglé par la fumée de tabac qui stagnait ici. La salle principale du rade était vaste et garnie de longues tables, toutes occupées. Au fond, un long bar où s'affairait plusieurs serveurs, une grande cheminée au dessus de laquelle pendaient des marmites bouillonnantes, et une grande porte à double battants par laquelle entraient et sortaient des clients en comptant leurs sous, laissant passer les exclamations et les cris de l'arrière cour lorsqu'ils passaient l'encadrement.

La clientèle était visiblement pauvre, principalement composée des ouvriers et des dockers du port, et certainement de quelques crapules. Des prostituées assez vilaines allaient et venaient d'un pas chaloupé, cherchant preneur. Les hommes buvaient de la bière tiède et du grog, fumaient de grandes pipes et jouaient bruyamment aux cartes ou aux dés. Personne ne sembla remarquer Geralt, mais si ce dernier demandait où trouver Sulky, on lui pointa une table un peu plus loin, dans un coin de la pièce.

Il y avait là un gros halfling vêtu d'un ridicule costume pourpre et tâché, aux couleurs délavées. Sa collerette en dentelle crasseuse ne suffisait pas à cacher son imposant double menton, et une putain humaine trapue et parée d'une extravagante perruque rouge était juchée sur ses genoux. Sulky, puisque c'était lui, s'amusait à fourrer goulûment son gros visage entre les seins protubérants de la gueuse tandis que ses gorilles et partenaires jouaient au damier tiléen à la même table que lui.



Je te crédite ton xp sur ta fiche, tu pourras passer à la caisse si tu le désires.
Je te laisse raconter plus en détail tes 11 jours dans le tonneau ....
-4 Rations de voyage pour représenter que tu as du piocher dans les tiennes après celles données par Geber.
Pendentif du corbeau ajouté à ton inventaire.
Et j'enlève donc 11 pollen de sirène de ton inventaire, n'oublie pas les mentionner !
Bienvenue à Talabheim.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 307
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par Geralt » 29 juin 2019, 19:38

Les révélations de Reiner avaient indiqué à Geralt la route à suivre pour pouvoir retrouver la trace de Karla, mais dans le même temps, elle avait fais naître chez le chevalier déchu un sentiment de doute concernant le but ultime de cette recherche qu'il s'était finalement imposé... Le prêtre de Morr à la manière d'une prédiction semblait avoir vu d'une manière ou d'une autre, le triste destin qui attendrait l'homme aux cheveux blanc et la femme aux cheveux rouges lors de leur prochaine rencontre... Était ce pour cela que le Dieu des morts et des rêves avait offert un sursis au loup blanc ? Pour pouvoir se confronter à celle qui l'avait toujours inspiré, hantant ses plus sombres cauchemars mais aussi ses plus doux rêves, dans le seul but... De la tuer ?
Si ce qu'il venait d'apprendre était la stricte vérité, l'enfant qu'il avait connu n'était plus, douce lumière consumé par de sombres ténèbres et s'étant offert aux Dieux sombres, et pouvant dès à présent où même à l'avenir, représenter une menace pour l'humanité... Geralt ne pouvait se résigner à imaginer Karla ainsi...
Leur rencontre, leur choix, leur séparation... n'était aucunement une fatalité du destin, ni même les desseins des Dieux... non... La jeune femme n'avait fais que se perdre, tout comme Geralt avait failli le faire quelques années auparavant après sa rencontre avec Agabius. Il en était persuadé, si il parvenait à la retrouver... il pourrait la ramener.

De nouveau à Ubersreik, Gutmann joua de ses relations pour trouver les meilleurs issues possible au loup blanc, dans le but de pouvoir rejoindre la ville de Talabheim en toute sécurité. Le chat noir parvint alors à trouver à son hôte, un moyen de rejoindre la ville, par voie maritime. Le conduisant au petit matin, sur les quais de Ubersreik, dans le but de lui expliquer le plan que son habile esprit avait concocté. Pour les prochains jours, Geralt se verrait confiner dans un tonneau, à destination des Brasseries Fassbender, un établissement se trouvant à Talabheim... une bonne idée, assurant au loup blanc discrétion et sécurité pour s'infiltrer dans la cité impérial, mais garantissant un voyage des plus inconfortable pour le chasseur de monstre. Ne pouvant refuser ce plan qui était le seul qu'il avait à l'instant T, le chevalier déchu s’immisça dans le tonneau de bois, Gutmann refermant le couvercle derrière lui et expliquant qu'au moment de son arrivé au port de Talagaad un dénommé Rick saurait le libérer de sa prison de fortune. Une fois arrivé... il devrait se dépêcher de rejoindre un dénommé Skully, un roublard gérant semble il des affaires peu légales mais qui saurait sans aucun doute l'aider dans ses recherches.


"Merci Gutmann... pour tout..."

Ce furent sur ses mots que les deux hommes se quittèrent, Geralt se retrouvant désormais seul tandis qu'il n'avait plus que pour seule occupation, que d'écouter les bruits ambiants provenant de l'extérieur...

Les jours qui suivirent furent longs et loin d'être agréables, Geralt se retrouvant à de nombreuses reprises malmené à l'intérieur du tonneau, que marins et marchands aimaient à manœuvrer dans des phases de chargement et de déchargement qui parurent interminable à l'ancien chevalier corbeau. Au fur et à mesure, ses muscles se firent de plus en plus douloureux, son dos le faisant souffrir étant obligé de se maintenir constamment le plus courbé possible, pour ne pas voir le haut de son crâne se cogner sans cesse sur le haut du couvercle, seule sortie pour retrouver la lumière du monde extérieur.
Onze jours... ce fut le temps qu'il passa dans ce maudit tonneau, puissant dans les ressources que Gutmann lui avait offert, sans aucun doute ces repas étant la meilleur des occupations qu'il pu avoir durant ce voyage. Les phases de repos qu'il pu s'accorder furent bien souvent de courte durée, la journée la chaleur envahissait sa prison de bois, tandis que la nuit, c'était le froid qui venait le tirer du monde des songes, sans compter les nombreux cauchemars qui continuait à le hanter, vision de son esprit lui rappelant son glorieux passé tandis qu'il se dirigeait un peu plus chaque jour vers un funeste avenir.
Pour autant, malgré ses conditions de vie pouvant conduire à la folie n'importe qui de normalement constitué, Geralt tint bon, se faisant le plus discret possible, ayant comme seul point d'accroche dans les longues et nombreuses phases d'attentes de son voyage, que les nombreux souvenirs que firent naître en lui le pendentif des chevaliers corbeaux que Reiner lui avait offert et qui pendait désormais autour de son cou... Ombre... Buchwald... Tosot... Maître Dietrich... Nathalie... Tant de rencontre, tant de gens perdu... Tout cela lui semblait si loin maintenant, et pourtant il aurait tout donné à l'instant T pour se retrouver au milieu de ces noms qu'il se mettait désormais à murmurer sans cesse...

Enfin le moment qu'il avait presque supplié d'arriver, arriva enfin : quelqu'un le libéra, le couvercle du tonneau se soulevant pour laisser la lumière du jour y pénétrer, et dévoiler son contenu. Le chasseur put alors enfin se relever, ses os craquant lorsqu'il parvint enfin à se redresser, enjambant le tonneau pour enfin regagner la terre ferme, il tituba quelques secondes, à la limite de tomber au sol tant les muscles de ses cuisses étaient endoloris. Il lui fallu également une bonne minute pour que ses yeux s'adaptent à nouveau à la lumière du jour. Une barbe de quelques jours s'était également formé sur son visage, et les cernes sous ses yeux et sa mine fatigué, lui donnait désormais les airs d'un vagabond venant tout juste de se réveiller d'une soirée salement arrosé.
Lorsqu'il parvint enfin à retrouver pleinement ses esprits ainsi que le contrôle total de ses sens, son regard se posa sur un jeune garçon, sans aucun doute le dénommé Rick, qui observait le chasseur de monstre avec admiration... Que pouvait bien lui avoir raconté Gutmann à son sujet... il l'ignora, et Geralt préféra ne pas le savoir.
Dans tous les cas, comme convenu, son guide de la journée lui intima de le suivre, tandis que les yeux de Geralt se posèrent sur le Talagaad, qu'il n'avait plus visité depuis des années maintenant. Comme lors de son dernier voyage en ces terres, il semblait que peu de chose avait changé... La vie ici dans ce vieux faubourg miteux et crasseux, étaient aussi rude que dans les quartiers les plus pauvre de Altdorf, la populace étant en grande partie constitué de réfugiés, survivants de la grande tempête du chaos, la ville de Talabheim ayant été l'une de ces première et principal victime. Talonnant Rick et traversant la foule qui s'agglutinait dans le port, Geralt croisa la route de mendiants, d'estropiés, de malades, ou encore d'enfants orphelins... Triste tableau d'une époque bien sombre et dont personne n'aurait su dire si un jour, des temps plus favorable arriveraient à ces gens ayant tout perdu. Au loin et surplombant le port, l'immense paroi naturelle nommé le Taalbastion dominait les environs, Geralt s'émerveillant comme à chaque fois devant ce mur qu'on disait infranchissable. Puis il vit une colonne de chariot se dessiner au loin, des centaines de personnes cherchant à rejoindre la cité de Talabheim, mais obligé de se confronter à l'imposant corps de garde gérant le seul point d'entrée et qu'on surnommait : le sentier des Sorciers... C'était cela le prochain obstacle auquel devrait être confronté Geralt, car sans droit de passage ou raison officiel pour venir en ville, sans compter sa condition de fugitif... Il lui serait impossible de fouler la cité.
S'arrêtant soudainement, plongé dans les méandres de son esprit, il pensa :


*Karla... Tu étais là ... quelque part... Pourtant... Pourquoi ai je l'horrible impression qu'à chaque fois que je m'approche de toi... Un sombre voile t'enveloppe toujours un peu plus cherchant à me tenir éloigné...*

Rick donna des instructions précises au loup blanc, lui indiquant où aller, à savoir rejoindre la taverne de Sulky, celui ci quittant son guide pour s'enfoncer dans les quartiers les plus sale du vieux port, parcourant des rues boueuses et empestant la crasse et la merde avant de tomber sur un édifice à deux étages, d'où émanait une forte ambiance, notamment de l'arrière de l'édifice où semblait se trouver une cours encerclé d'un mur de deux mètres et surmonté d'éclat de verre et de clous rouillé.
Pénétrant la taverne, Geralt du se faufiler à travers l'imposante foule se trouvant à l'intérieur de ce lieu de débauche.Ouvriers, Voleurs, assassins, peut être même violeurs... La population présente ne semblait nullement être des plus chaleureuse, les visages qu'il croisa étant pour la plupart défiguré ou marqué par les années. Même les prostitués présentes et chargés du bien être des clients n'étaient plus de dernière fraîcheur... Si Geralt ne doutait pas que les activités de cet endroit n'avait rien à envier à l'établissement du défunt Tito, la clientèle semblait y être bien moins sympathique.
Ce fut à force de recherche qu'on lui indiqua où trouver l'homme qu'il cherchait : Skully... Dans un coin de la taverne, un halfling vêtu de façon ridicule et extravagante, semblait prendre du bon temps en compagnie d'une prostitué perché sur ses genoux et au physique loin d'être avantageux, le petit homme était également entouré de quelques gorilles occupés à jouer, et assurant sans aucun doute sa sécurité.

N'ayant pas de temps à perdre, Geralt se dirigea vers son potentiel interlocuteur, tirant une chaise en bois, il s'invita à la table du halfling, attirant les regards de ces gardes du corps.


"Skully je présume ?"

Mais le halfling l'ignora tout bonnement, trop occupé à se perdre dans la poitrine de la putain humaine dont il louait les services. L'un des sbires du petit homme se leva alors, posant sa main sur l'épaule de Geralt et arborant un regard lui intimant de déguerpir si il ne voulait pas qu'il s'en charge lui même.

"Si tu ne veux pas perdre ta main... Je te conseille de l'enlever rapidement."Dit il avec un regard aussi sombre que terrifiant, avant de reporter son attention sur le Halfling. "Je viens de la part du chat noir... J'ai besoin d'un moyen pour entrer en ville... Et quelque chose me dit que tu es la personne qu'on vient voir pour ce genre de ... problème..."

Serait ce suffisant pour capter l'attention de son interlocuteur ?
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 07 juil. 2019, 17:24, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 6 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 95/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 97 / 120 doses

Compétences :

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1158

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par [MJ] Le Grand Duc » 29 juin 2019, 22:34

► Afficher le texte
Les hommes qui étaient attablés autour de Sulky se levèrent en effet à l'arrivée de Geralt. De solides gaillards aux mines patibulaires et aux mains de bûcherons.

- "Le Chat Noir ? Pouah !" cria le halfling en émergeant de la poitrine opulente de la prostituée. Il avait une voix fluette et un petit rictus mauvais. "Je crois que tu connais pas les bonnes manières. T'arrives comme ça, chez moi, en me demandant service et sans même me dire comment tu t'appelles ? Et puis t'es pas très poli non plus avec Gunther, pas vrai Gunther ?" L'homme de main en question grogna comme un ours, le regard baissé sur Geralt qu'il dépassait d'une tête.

Sulky donna un coup de coude dans le gras de bide de la fille de joie et cette dernière se baissa pour attraper quelques chose dans un bol sur la table qui ressemblait à ... une souris ? Oui, une souris joliment confite à la peau brune et craquelée. Elle la leva au dessus du semi-homme en lui grattant sous le menton de l'autre main et Sulky engloutit sa petite douceur avec un soupir d'aise. Il déglutit et regarda à nouveau le Loup Blanc, comme s'il était étonné de le voir.


- "Encore là ?" Il fit un signe négligeant de sa main lourde de bagues exubérantes. "Rappelez lui la bienséance."

Pendant la seconde qui suivit, la salle se fit soudainement silencieuse et tout le monde se tourna vers la table de Sulky. Puis les quatre molosses se jetèrent sur Geralt en même temps, fermant leurs poings gros comme des boulets de canon.




Tu as donc quatre solides hommes de main qui se jettent sur toi mains nues.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 307
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par Geralt » 30 juin 2019, 18:32

Les hommes de main du Halfling se levèrent à l'unisson, ceux ci n'ayant semble il pas énormément apprécié l'arrivée inopinée du loup blanc, et encore moins l'audace avec laquelle il avait osé menacer l'un de leur camarade. La chose était commune à tous les hommes travaillant dans le monde du crime... Seule la force comptait, et lorsqu'on pensait travailler avec un homme que d'ordinaire personne n'osait défier... On se prenait tout de suite pour quelqu'un d'intouchable et d’imbattable... Voila qui causerait leur perte...
Quoiqu'il en soit, l'énonciation du surnom de Gutmann à savoir le "chat noir", n'eut pas l'effet escompté, pire que cela, il semblait que le dénommé Sulky ne portait nullement dans son cœur l'homme d'Ubersreik... Celui ci avait qualifié le petit homme de "roublard"... Geralt à l'instant T aurait plutôt eut des termes bien moins élogieux à l'égard de la demi portion.

La tension venait de monter d'un cran, et rapidement le reste de la populace composant la taverne stoppa toute activité, portant leur nombreux regard en direction de la table du Halfling où semble il, il risquait d'y avoir du grabuge. Geralt lui ne bougea pas de sa chaise, transperçant de son regard son interlocuteur, celui ci continuant de s'amuser avec la poitrine de la putain humaine cloitrée sur ces genoux. Soudainement, il donna un coup de coude à la jeune femme, celle ci ramassant alors un bol sur la table avec à l'intérieur des souris confites... Des rongeurs ?... Qu'allait faire le petit homme de pareils animals ?
La prostitué leva alors sa main en tenant fermement par la queue le petit animal, l'amenant au dessus de la tête de son client, celui ci relevant son visage avant d'ouvrir la bouche pour y voir introduire la malheureuse créature, qu'il goba immédiatement... Curieux régime que voila, mais pour autant le chevalier déchu ne s'en étonna pas, lui qui depuis toujours avait chassé de nombreux monstres à travers le vieux monde, avait aussi appris à reconnaître que certains d'entre eux étaient plus proche des hommes qu'on ne pouvait le penser...
Le comportement du Halfling amena Geralt à penser qu'il faisait face à un homme bien différent du défunt Tito... Le nain à la grande gueule et trop fière pour perdre le moindre combat, n'avait rien à voir avec ce Sulky, abjecte personnage qui sans aucun doute était aussi sournois qu'un rat...

Dès lors, il n'était plus possible pour le loup blanc d'inverser le cours des choses, et voyant que l'homme aux cheveux blanc ne semblait pas disposer à déguerpir de sa vue, le Halfling intima d'un geste nonchalant à ces hommes de faire le ménage à sa table.


"Vous ne devriez pas faire ça..."Murmura il.

Déjà, les sbires de Sulky se dirigèrent sur lui, prêt à en découdre, sans perdre un instant, le loup blanc souleva sa jambe et frappa dans la table du Halfling pour faire basculer sa chaise en arrière et ainsi se laisser tomber pour se réceptionner derrière avec une roulade, geste lui ayant permis de s'éloigner d'un bon mètre de ses opposants.
Prenant son katana encore dans son fourreau et toujours masqué par le morceau de toile destiné à le recouvrir, Geralt s'empara du manche de son arme, avant de laisser quelques centimètres de l'acier dépasser à la vue de tous.


*Oui... Laisse toi aller Geralt... Tuer... Tu dois tous les tuer... Tous ceux qui veulent t'empêcher que tu me reviennes... Tous...*La douce voix de Karla raisonna alors dans son esprit, faisant ainsi naître soudainement chez le loup blanc, cette colère et cette haine dont il avait usé pour se défaire des hommes de main de Tito à Altdorf.

Cette soif de sang... Cette colère... Oui... Ils étaient tous des obstacles... Tous... Ils savaient où étaient Karla c'était certain... et pourtant ils l'empêchaient de la trouver... Comme des ombres destiné à masqué la lumière... Geralt devait les détruire... Maintenant !
Comme sentant de nombreuses pulsions meurtrières l'envahirent, Geralt fit face à ses adversaires, avec un regard en disant long sur le sort qu'il comptait leur réserver. Mais alors qu'on aurait pu croire que la taverne de Sulky serait d'ici peu le même théâtre du bain de sang qui avait eut lieu aux trois Lys...
Le chevalier déchu corbeau se remémora les paroles du prêtre de Morr, Reiner : "N'oublie pas qui tu es Geralt..."
Qui était il... Le loup blanc ? Un criminel ? Un assassin ? Un chevalier corbeau ... Non... Il était Geralt... Un homme consumé par les regrets et les remords, traversant l'Empire à la recherche d'un femme qu'on disait devenu monstre... Et si il s'était fais la promesse de la retrouver à tout prix... De la libérer des ténèbres qui l'avait consumé... Il ne pouvait se laisser lui même dévorer par ses propres démons.
Rengainant totalement sa lame, se refusant à faire couler la moindre goutte de sang, il comptait tout de même désormais s'en servir comme arme non létale dans le but de calmer les ardeurs des gorilles du Halfling qui déjà foncèrent sur lui.


"Ok... Faisons ça vite..."
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 07 juil. 2019, 17:24, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 12 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 95/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 97 / 120 doses

Compétences :

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1158

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par [MJ] Le Grand Duc » 30 juin 2019, 20:56

► Afficher le texte


- "Arrêtez !"

La voix nasillarde de Sulky figea ses hommes sur place. L'un d'eux avait mordu la poussière, un autre avait sale allure et les deux autres se tenaient à maintenant à distance respectable du Loup Blanc, les poings toujours armés.

Le halfling repoussa la putain sur les genoux de laquelle il était assit et contourna la table pour s'approcher de la scène de pugilat, dans le silence de mort qui régnait dans la taverne pourtant remplie. Tout le monde le suivait des yeux. La tension était palpable.


- "Pousse toi, incapable !" s'écria-t-il en bousculant l'un des deux gorilles encore debout. "Et hors de ma vue !"

Les hommes de main, contrits, s'exécutèrent. Les deux sortis indemnes de l'affrontement s'éloignèrent après avoir attrapé les bras de celui mit K.O par le chasseur de monstre, le tirant sur le sol tandis que le dernier, amoché, les suivait en jetant un regard haineux à Geralt. Sulky, lui, se dressa de toute sa petite stature face au nouveau venu, les poings sur les hanches et un air appréciateur sur son gros visage, comme si il évaluait celui à qui il faisait face.

- "Tu sais te battre toi, j'aime ça. Tu veux rentrer dans l'Oeil sans être vu, hein ? Ouais, je peux t'aider." Il sourit d'avarice et rajusta sa vaste collerette ridicule. "Mais tout d'abord tu vas me rendre un petit service. Mon poulain, Gutrud, devait se battre aujourd'hui contre Sergueï, le champion de ces enculeurs de chèvres qu'on appelle kislévites." Il jeta un regard vers la porte qui donnait sur l'arrière cour avant de revenir vers Geralt. "Sauf que tu vois, Gutrud il a mangé un truc qui passe pas très bien. Tellement pas très bien que je pense que d'ici demain il sera bon à être fourré dans une tourte." Plaisanterie malvenue ? Aucun moyen de le savoir. "T'as mis une belle raclée aux raclures qui se disent mes gardes du corps. J'aime les gars comme toi, qui ont pas froid aux yeux. Remplace Gutrud, démolis le et je te fais rentrer dans la ville ni vu ni connu. Marché conclu ?" dit-il avec un grand sourire en tendant une main boudinée.

La foule des clients était pendue aux lèvres du Loup Blanc.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 307
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par Geralt » 01 juil. 2019, 19:02

Debout face à ses opposants, tenant fermement son katana par le milieu de la lame ancré dans son fourreau, Geralt fixa l'homme de main le plus proche de lui, qui n'était autre que le dénommé Gunther, à qui il avait menacé de couper la main un peu plus tôt... Le gorille du Halfling semblait pleinement croire en sa victoire, portant un regard sur le chasseur de monstre, disant qu'il se ferait un plaisir de passer à tabac ce petit merdeux ayant osé ennuyer son patron.
Poussant un ricanement, il se mit alors face au loup blanc avant d'armer son poing en hurlant :


"Prends ça dans ta sale gueule !"

Le coup fusa en direction du visage du chevalier renégat, mais la trajectoire bien trop rectiligne fut aisément anticipé, Geralt s'écartant sur la droite de son opposant avant de placer avec un timing parfait sa lame dans la saignée du coude de l’agresseur, usant de son arme comme un point dur destiné à faire levier, dès lors il ne lui resta plus cas se saisir du poignée de Gunther, et d'appuyer d'un coup sec, provoquant un craquement des plus abominable qui raisonna à travers la taverne.
Il fallut quelques secondes au sbire de Sulky pour comprendre que... Son avant bras venait d'être brisé, hurlant alors à la mort en fixant son bras dont il n'avait plus le contrôle. Profitant du moment, Geralt l’agrippa de sa main faible au niveau de la nuque, avant de le tirer vers lui tout en élançant son genou pour le percuter en plein visage. Le colosse fut frappé de plein fouet, s'écroulant alors en arrière totalement KO.

La dextérité du loup blanc fut aussi surprenante que prodigieuse aux yeux du reste de l'assemblée, qui comme par instinct, recula d'un pas, semblant alors réaliser que finalement le passage à tabac auquel ils avaient pensé pouvoir assister, pourrait prendre une tournure bien plus favorable que prévu pour le chasseur de vampire.

Ayant mit hors combat l'un des hommes de main du Halfing en quelques secondes à peine, cette démonstration de force avait semble il l'espace d'une seconde, calmé les ardeurs des autres gardes du corps, mais cela ne dura qu'un temps, car la colère s'empara d'eux, accru par leur soif de vengeance pour leur compagnon tombé dans la bagarre.
Ils chargèrent ensemble, mais ne parvinrent jamais à se coordonner, trop habitué aux combats des bars, bordéliques et n'obéissant à aucun code. Face à un homme entrainé comme Geralt, user simplement de la force brute était totalement stupide, et l'homme aux cheveux blanc tenta de leur démontrer. A la manière d'un félin, il esquivait chaque nouvelle assaut, répondant de temps à autre par des attaques non pas destiné à neutraliser, mais plutôt à humilier : Un coup de fourreau sur le front, laissant une marque rouge ridicule sur la malheureuse victime, puis un coup dans la gorge destiné à en faire vomir une autre... Ce combat était à sens unique.
Ce ne fut qu'au bout de quelques minutes, que le loup blanc se lassa, lançant alors un assaut avec l'aide de son arme, il arma trois coup, deux se logeant dans les côtes d'un des adversaires, celui ci se cambrant en ayant le souffle coupé, avant de recevoir le troisième en plein sur le dos, ce qui le fit chuter au sol.
Un homme KO, un autre recroquevillé par terre, et les deux derniers reculant soudainement avec des airs idiots en cherchant à comprendre à qui ils avaient à faire, et comment un homme seul pouvait les dominer si aisément... Il n'en fallu pas plus pour que Sulky face exploser sa rage !

Poussant la prostitué de ces genoux, il fit arrêter les hostilités, jurant envers ces hommes qui venaient de se faire ridiculiser devant tous les clients de la taverne, leur ordonnant qu'ils disparaissent tous de sa vue immédiatement. Le petit homme se figea alors devant le chasseur de monstre, le jaugeant et tournant autour à la manière d'un homme contemplant une marchandise susceptible de lui rapporter de l'argent...
Il réfléchit un long moment, et partagea alors sa pensée : un marché... Comme Geralt l'avait pensé, le Halfling semblait être très au courant des projets du pseudo mercenaire, sans aucun doute le chat noir l'avait informé de sa situation, aussi Sulky se proposait il de le faire entrer en toute discrétion dans la prison de l'inquisition... Mais dans le monde des crapules, tout avait un prix... Celui du petit homme était le suivant : Geralt deviendrai l'espace d'une journée le champion de Sulky... Combattre pour lui pour qu'il puisse empocher de l'argent et amuser la galerie... Voila une idée qui ne plaisait en rien au loup blanc.
En effet, durant toute sa vie au sein des chevaliers corbeaux, l'un des préceptes du groupuscule avait toujours été d'être le plus neutre possible en particulier dans les affaires des hommes... Ils étaient des chasseurs de vampires et autres abominations, en aucun cas des mercenaires qu'on pouvait payer pour gagner des guerres... Il en était de même pour tous ce qui était des tournois et autres évènements destinés à amuser les foules... Geralt s'en était toujours tenu le plus loin possible, n'aimant guère dévoiler ses aptitudes pour l'amusement d'autrui... Mais à l'instant présent, avait il d'autre choix ? Pour remonter la trace de Karla, il devait pénétrer en ville et s'approcher de la prison où elle avait pu être enfermé... et seul... il en était incapable, il se devait donc de négocier avec des pourritures comme Sulky pour arriver à ses fins.
Le petit homme tendait désormais la main dans sa direction, sous les yeux du reste de la clientèle


"Explique moi les règles de ce combat, et dit m'en plus sur mon adversaire et... je suis ton homme." Il empoigna la main du Halfling pour conclure leur marché, mais avant de lâcher prise, il tira le Halfling vers lui avant de murmurer : "De ton coté tiens ta parole... Mais si tu te joue de moi..." Il ne continua pas sa menace, le regard qu'il porta en direction du Halfling voulant tout dire sur ce que le chevalier renégat lui ferait en cas de mauvais coup.

La poignée de main terminée, l'assemblée présente s'enflamma alors sur le combat à venir, et déjà tous firent tinter le son de leurs économies dans l'espoir de parier dans ce futur combat qui semble il à leurs yeux, serait mémorable.
Attendant les instructions de son nouveau patron, Geralt décida tout de même de se présenter :


"Au faîtes... Mon nom est Marcus... Maintenant... Finissons en avec tout ça au plus vite."
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 07 juil. 2019, 17:25, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 18 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 95/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 97 / 120 doses

Compétences :

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1158

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par [MJ] Le Grand Duc » 02 juil. 2019, 21:55

Musique d'ambiance




Le halfling bouda lorsque Geralt le tira à lui, mais ne répondit pas à la menace. Au contraire, il se frotta les mains lorsque le Loup Blanc lui donna son pseudonyme, comme s'il venait de faire une bonne affaire.

- "Marcus, très bien ..." Il se tourna vers l'un de ses hommes de main encore dans les parages. "Cours au Petit Kislev et dis leur d'envoyer leur ours ! Le combat aura bien lieu, finalement."

Déjà, la salle s'agitait et bientôt les parieurs allaient se mettre au travail. Quel combat cela promettait !

- "C'est très simple. Celui qu'ils osent appeler leur "champion" va arriver d'ici quelques heures, vous allez dans la cour main dans la main et tu lui fais regretter d'être né. Pas d'armes, et on s'arrête quand l'arbitre siffle. A part ça, tous les coups sont permis. Si tu gagnes, je te fais rentrer dans la cité demain soir. Tu vois, pas compliqué." Il sourit pour dévoiler ses dents gâtées, pensant déjà aux bénéfices juteux qu'il aller engranger. "Maintenant monte te reposer un peu, j'enverrai quelqu'un te chercher quand tout sera prêt."

Un serveur ammena Geralt jusqu'à l'une des chambres miteuses de l'étage. Les draps étaient souillés de tâches peu ragoutantes et l'endroit empestait le renfermé. Pas de fenêtre, juste un lit miteux et des marques de moisissure aux murs. Ce lupanard était sordide. Sulky lui fit ammener de quoi manger et se désaltérer, ainsi qu'une bouteille de mauvais vin.
C'est l'heure de prendre tes petits médicaments !
-1 Pollen de sirène
Plusieurs heures plus tard, on vint frapper à sa porte. Il était l'heure. Un brouhaha montait déjà de l'arrière-cour carrée. Lorsque le Loup Blanc passa la porte de la salle pour se retrouver à l'extérieur, il vit enfin son arène. Des gradins en bois s'appuyaient contre les murs courronés d'éclats de verre, et craquaient sous la foule compacte et surexcitée. Des preneurs de paris passaient en milieu des spectateurs, se faisant tirer dans tous les sens pour saisir les mises avant le début du combat tant attendu. Il y avait principalement des impériaux, mais aussi quelques kislévites avinés venus acclamer leur favoris. Ce dernier était là, à l'opposée : un colosse torse nu et à la peau huilée, richement vêtu de fourrures et à l'énorme moustache en crosses de pistolet. Il faisait au moins une tête de plus que Geralt et fit craquer ses doigts en voyant son adversaire approcher en tirant nonchalamment sur sa pipe.

Image



Lorsque Geralt s'avança sur le sol sablonneux de l'arène circulaire, tous les regards se braquèrent sur lui. Certains scandèrent "Marcus Marcus" tandis que l'arbitre, un borgne au visage sale qui portait une chemise blanche barrée de noir, vint le voir et lui demanda d'enlever son armure et de poser ses armes à l'extérieur du cercle. Sergueï, pendant ce temps là, faisait de même avant de s'échauffer en faisait des moulinets de ses énormes bras en grognant comme une bête, les yeux rivés sur le Loup Blanc.


- "Allez Marcus, écrase lui la tête !!!" piailla Sulky depuis le haut de l'estrade où il avait une place de choix, entouré par ses hommes et quelques prostituées.

Sur les gradins d'en face, c'est un gros kislévite qui invectiva son poulain dans sa langue gutturale, et tous ceux qui l'entouraient poussèrent un hourra en entrechoquant leurs chopes de kvas.

Lorsque que Geralt fut prêt, les deux combattants se mirent l'un en face de l'autre, avec l'arbitre au milieu. Sergueï, sans quitter le Loup Blanc des yeux, se baissa pour attraper du sable et se frotta les mains avec. Puis l'arbitre siffla entre ses dents ébréchées et se recula d'un bond. La cour trembla sous les vivas de la foule et le kislévite s'élança en grondant.

Les règles sont simples :
vous combattez à mains nues.
a la place des points de vie, vous avez chacun 100 points d'énergie.
Le combat est perdu lorsque l'un des combattants perd ses 100 points d'énergie.
Frappe acrobatique : coûte une 1 Na et inflige le double de dégâts mais si elle est ratée elle fait perdre 2 Na.
Clé de bras : lorsque l'adverse est en dessous de 50 points d'énergie, le combattant peut tenter une clé de bras. Pour 1 Na et sur un jet d'Att réussi, il empoigne l'adversère avec une technique d'étranglement. Tests de Force opposés jusqu'à ce que l'adversaire se libère sur un test réussi ou perde tous ses points d'énergie restant et perde le combat. Chaque test de For raté de la part de l'adversaire lui fait perdre 10 points d'énergie.

Profil de Sergueï :
For 13 | End 13 | Hab 12 | Att 14 | NA 3
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 307
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par Geralt » 07 juil. 2019, 02:45

La clientèle s’esclaffa de joie à la conclusion du marché entre le halfling et le chasseur de monstre. Déjà les paris volaient à tout va, et désormais plus personne dans la salle n'avait d'autre sujet de conversation que la terrible confrontation qui allait avoir en lieu entre le loup blanc et le dénommé Sergueï. Un homme originaire du Kislev... Geralt n'en avait plus croisé depuis bien longtemps, le dernier ayant été son ancien camarade Mendelev, mort assassiné de sa main... Les hommes du nord étaient de bon guerriers, forts physiquement et d'une robustesse à toute épreuve, prérequis obligatoire pour survivre dans les déserts de glace au nord de l'Empire. Le combat ne serait nullement aisé, Geralt en était persuadé...

Ayant la possibilité de prendre un peu de repos avant le début du divertissement organisé dans l’arène de Sulky, Geralt fut conduit dans une chambre miteuse de la taverne, où un repas peu copieux lui fut offert, sans compter un vin des plus horrible, qu'il ne parvint à en boire qu'une gorgée ou deux tout au plus. Dans l'obscurité de sa chambre, le loup blanc prit le temps de méditer, calant sa respiration sur les battements de son cœur, ces rares moments de paix étaient les seuls moments pouvant lui permettre de se détendre, vidant son esprit dans le but d'échapper aux fantômes qui aimaient le tourmenter.
Dans le torrent de ses souvenirs, il repensa à l'elfe Mélianor... Il le savait, une fois le sentiers des sorciers franchit, plongé dans la capital régionale du Talabecland, la possibilité de demander l'aide des elfes et plus particulièrement de la famille Eskeladel serait une option... Geralt l'ami des elfes... C'était le titre que le consulat représentant Ulthuan dans cette ville lui avait attribué... Au milieu de ce territoire où siégeait la grande prison de l'inquisition, peut être serait il bon de pouvoir compter sur une aide quelconque... Et pourtant... Geralt avait il encore le droit de mettre la vie d'une de ses dernière amie en danger ? Mélianor était une ambassadrice, Geralt un criminel... Tenter d'entrer à nouveau en contacte pourrait apporter le parjure sur cette grande lignée elfique, et pire encore... Non... Il deva...
Il ne put continuer à se concentrer plus longtemps, sentant soudainement son bras droit être parcouru par de nombreux spasmes incontrôlables et douloureux... Une nouvelle crise ? Déjà... Peut être n'était ce qu'une impression, mais au fur et à mesure des jours où il consommait sa dose quotidienne de "pollen de sirène", il avait l'horrible et fâcheuse impression de croire, que son organisme si adaptait, rendant le produit de moins en moins efficace... Observant son bras qu'il était incapable de contrôler maintenant, son visage fut parcouru d'un rictus, symbolisant le mépris qu'il avait pour lui même...


"Ne suis je pas pathétique ? Bientôt ce corps sera aussi faible que celui d'un vieil homme... Ma dépendance est total, c'est pathétique ..."

Peu à peu Geralt, ayant prit conscience du funeste destin qui l'attendait, était maintenant aux premières loges de sa décadence... Prenant la fiole de pollen, il en ingurgita une dose, le produit voyageant dans son système sanguin. Désormais l'impatience s'empara de lui, son cœur battant à la chamade et rompant sa médiation... Il se sentait bien... Mourant et pourtant se laissant transporter par les effets de ce maudit produit... Il rêvassa alors quelques instants, obligé de s'allonger au sol en se laissant envahir par diverses hallucinations plus absurdes les unes que les autres.

Ce ne fut que plusieurs heures plus tard qu'on vint le chercher, retournant dans la salle principale, Geralt fut amené dans l’arène dont Sulky semblait si fière, l'arrière cours du bâtiment ayant été transformé en ring de fortune, où des estrades avaient été fabriqué grossièrement dans le but d'accueillir les divers parieurs. Foulant le sol de l'arène sablonneuse, la foule était en délire, l'alcool et l'excitation des jeux rendant la population présente totalement folle, hurlements, encouragements, insultes... Geralt était incapable de différencier le moindre propos du brouhaha s'étant emparé des lieux.
S’avançant au milieu de la cours, son regard se figea sur l'homme se tenant devant lui, imposant, tout en muscle et le dépassant de presque une tête, Geralt vit ici pour la première fois son adversaire... et il fallait le dire, la carrure du bonhomme était des plus impressionnante, solide comme un chêne, il semblait que le combat de Geralt n'allait nullement être aussi aisé que celui qu'il avait mené plus tôt contre les hommes de main de Sulky.
L'arbitre s’approchant de lui, on intima au chevalier déchu corbeau de faire tomber son armure et de déposer ses équipements. S'éxécutant sans broncher, il donna toutes ses armes, dégrafant les attaches de son armure avant d’ôter son haut, dévoilant ainsi son corps à la musculature impeccable, mais aussi et surtout totalement rongé par les nombreuses cicatrices des centaines de blessures qu'il s'était vu infligé au fil de sa vie.

Les deux combattants se firent alors face, tandis que l'arbitre fit les rappels du règlement. Pour autant, les deux hommes semblaient totalement l'ignorer, trop concentrer à se jauger, la tension semblait électrique ici, faisant retenir son souffle à la foule, qui trépignait t'entendre le coup d'envoi être donné. Dans la cohue, Geralt entendit Sulky hurler quelques encouragements à l'encontre de sa personne, lui qui pouvait lui faire gagner ou perdre une grosse sommes d'argent. Un sourire se dessina alors sur le visage du loup blanc.


"On dit que tu es un champion ici... Désolé mais cela se termine ce soir, ça n'a rien de personnel tu sais... Mais je ne peux envisager de m'écrouler devant toi."

Il ignora si l'homme du nord comprenait où non sa langue, mais de toute façon l'heure n'était plus à la discussion, une cloche retentit dans la cours, marquant le début du pugilat, le colosse de Kislev chargeant le loup blanc en hurlant de rage.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 07 juil. 2019, 17:25, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 24 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 95/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 97 / 120 doses

Compétences :

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1158

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par [MJ] Le Grand Duc » 07 juil. 2019, 17:23

► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 307
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le mirage III

Message par Geralt » 07 juil. 2019, 21:20

Musique d'ambiance


les hurlements de la foule en délire, l'odeur du sang séché incruster dans le sable ambiant de l’arène, les effluves d'alcool enivrant l'air... La taverne de Sulky reflétait à l'instant T les pires travers des hommes, l'humain aimant se divertir de la souffrance d'autrui, la vue du sang faisant ressortir ces instincts les plus primaires : Violence, colère, excitation... Geralt était dès lors au milieu d'animaux, qui n'attendaient plus qu'une seule et unique chose : Que le pugilat auquel ils allaient assister soit aussi violent que sanglant !
L' hurlement de l'homme du nord fendit l'air tendit que le colosse chargea avec toute la violence dont il était capable, une partie des spectateurs se laissa enivrer par l'ardeur de Sergueï, hurlant des menaces de mort qui étaient toutes destinées à Geralt : "Massacre le !!!!!"... "Brise son crâne !"... Voila donc ce qu'était un combat destiné à divertir... Geralt répugna l'exercice auquel il était obligé de se livrer.
Le poing du mastodonte s'arma, celui ci faisant bien la taille du visage du loup blanc, sans aucun doute les locaux de Talagaad pensaient ils que le pauvre homme aux cheveux blanc si il recevait le moindre coup, serait sans aucun doute défiguré à vie, déjà on pouvait voir les parieurs soutenant le champion originaire du Kislev se frotter les mains, se pensant assurer de leur victoire, ne s'appuyant pour soutenir leur théorie, que par la différence physique qui contrastait les deux combattants.
Pour autant, les secondes qui suivirent le premier assaut de Sergueï firent rapidement s'envoler tous les sourires, calmant même les ardeurs des plus déchainés des spectateurs... Marquant un pas sur la droite, l'ancien chevalier corbeau s'échappa de la trajectoire du coup, avant de répondre par un enchainement de quelques coups de poing, deux frappant en plein dans les abdos de Sergueï, coupant le souffle du guerrier, avant qu'il ne se fasse sonner par un crochet du droit qui fit mouche en plein dans le menton de l'opposant de Geralt.

Si la vivacité de l'enchainement proposé par le chasseur de monstre, impressionna tout le monde... Ce fut tout autre chose, qui fit pâlir les fans de Sergueï... La violence des poings de Geralt fut ressentit de tous, en particulier lorsque tous furent témoin d'un évènement que personne n'aurait jamais pensé voir un jour : Sergueï... Titubait...
Ce colosse du nord dépassant n'importe quel homme normalement constitué de l'Empire d'au moins une tête... Avait faillit s'écrouler dès le premier échange de coup... La victime de Geralt elle même, parvenant tant bien que mal à retrouver ces esprits et à se maintenir debout, n'affichait désormais plus un sourire un brin condescendant, mais plutôt une mine emplit de surprise et de rage.
Derrière l'ours de Kislev, ces compatriotes et surtout celui qui devait être son coach, hurlèrent à son encontre avec une rage indescriptible. Ce qui venait d'arriver avait il été un coup de chance ? Ou bien Sergueï avait il trop vite relâcher sa garde ? L'assemblée dubitative chercha une explication, peu de spectateurs semblant croire à la potentiel victoire de Marcus. Pour autant... Une personne affichait un sourire carnassier, se frottant les mains, en comprenant qu'il ne s'était pas trompé sur son investissement : Le Halfling Sulky.


"Tu ne gagneras pas... Je te conseille de laisser tomber ce combat..." Dit il avec toute la sérénité dont il était capable à l'encontre de son opposant.

Sergueï comprit il Geralt ? Il ne su le dire, mais celui ne comptait nullement laisser passer l’humiliation qu'il venait de subir, chargeant à nouveau, il fit pleuvoir sur le chasseur de monstre, une volée de coups plus violente que la précédente, cherchant à coupler vitesse et explosivité pour atteindre sa cible. Mais Geralt ne semblait craindre aucune attaque, se mouvant avec une agilité et une vitesse si prodigieuse, qu'il était impossible qu'un mortel puisse atteindre une telle maitrise... C'était la récompense des nombreuses batailles contre la non vie qu'il avait mené durant sa vie de chasseur de vampire... Lorsqu'on combattait les créatures de la nuit, le corps humain parvenait peu à peu à évoluer, à s'adapter, et surtout à se surpasser, faisant décupler les sens pour atteindre un niveau de combativité qu'on n'aurait jamais pu obtenir en ne faisant que survivre à quelques guerres et autres conflits lambda qu'aimait mener les vivants...
Le loup blanc, lassé de la tournure de ce combat qu'il dominait totalement, frappa alors à nouveau, sa main droit venant percuter Sergueï en plein dans le foie, avant d'armer sa main gauche pour percuter la tempe de l'homme du nord. Titubant à nouveau, son adversaire alors faillit s'écrouler, posant un genou à terre pour se maintenir avant de vomir au sol ce qui semblait avoir été son repas de la veille...
La foule, qui ne parvenait toujours pas à en revenir, restait pourtant comblé par la prestation qu'offrait Marcus devant leur yeux emplit d'admiration, peu à peu... Les spectateurs firent le choix de leur nouveau favori : le nom de Marcus raisonnant plus fort et écrasant les derniers encouragements à l'attention de Sergueï.
Geralt s'approcha de son adversaire toujours agenouillé au sol, se tenant maintenant face à lui.


"S'il te plait... Abandonne..."

Mais alors que Geralt pensait enfin voir le bout de son combat, il vit naître une lueur malicieuse dans les yeux de l'homme du nord, celui ci élançant alors son bras pour se saisir de celui de Geralt. Ce simple geste suffit à faire se ressaisir le coach de Sergueï, qui hurla quelques propos indéchiffrables dans sa langue natal. La foule elle même, pourtant s'étant peu à peu laisser rêver de voir Geralt triompher, fut soudainement envahi par le désespoir... On pouvait dès lors entendre ceci : "Oh non... Il vient de se saisir de lui... Personne n'a jamais put se libérer de la poigne de l'ours du Kislev, si ce n'est avec les os brisés..."
C'était donc ceci... La force brute de Sergueï était donc l'atout qui avait participé à la création de sa légende... Le combattant du nord lui même, affichait désormais un sourire triomphant, prêt à punir son adversaire qui avait eut la mauvaise idée de s'approcher de lui. Tous les regards étaient maintenant porté sur Sergueï, attendant sa prochaine action qui amènerait sans aucun doute à voir le bras de Geralt se retrouver briser...

Mais... Rien n'arriva... les secondes s'écoulant dans une attente insoutenable du châtiment que comptait offrir Sergueï à la foule... Une incompréhension total s'empara de la plèbe, puis peu à peu certains remarquèrent quelque chose : Les muscles du bras de Sergueï ayant saisit celui de Geralt ... Étaient crispés et tremblants, si bien qu'on pouvait peu à peu en discerner toutes les veines qui permettaient d'irriguer le sang du membre... Le visage de l'homme du nord lui même se crispa, trahissant une concentration total ainsi qu'un effort qui semblait presque insoutenable pour lui...
C'est alors que tous comprirent... Sergueï... était incapable de bouger le bras de Geralt... Une épreuve de force brute était en train de se dérouler sous leur yeux, et le loup blanc était en train de la gagner haut la main... Lui qui faisait une tête de main que son adversaire, sans compter la différence de poids... Personne ne pouvait croire que ce qui était en train d'arriver était bel et bien réel. Le coach de Sergueï lui même trembla alors... Voyant son poulain perdre face à un gringalet d'impérial dans une épreuve de force...


"Surprenant n'est ce pas ? Je me doute bien que tu cherches à comprendre comment je suis en mesure de te tenir tête si aisément... Ne cherche pas trop loin... Je suis juste meilleur que toi voila tout."

Geralt imagina les centaines d'émotions qui parcourraient l'esprit de Sergueï dans l’immédiat : Colère, honte, jalousie, incompréhension, sans aucun doute pensait il vivre un cauchemar éveillé... Pour autant, Geralt par bonne foi, laissa une dernière porte de sortie à son adversaire, avant d'être obligé de le mettre définitivement KO et ainsi s'assurer une victoire total.

"Tu dois te rendre à l'évidence l'ami... Aband..." Mais sa phrase fut coupé lorsque dans un dernier élan de rage et de désespoir, la main gauche de Sergueï fusa dans le visage du loup blanc, le percutant de plein fouet...

La violence du coup porté fut inouïe mais pour autant... Celui qui se faisait passer pour Marcus depuis son retour dans l'Empire ne recula pas, il ne flancha pas non plus, ayant certes été sonné par l'attaque, ressentant du sang s'écouler le long de sa joue gauche et dont l'origine était l'une de ses arcades ayant semble il été fracturée...
Le regard de Geralt se posa alors sur Sergueï, mais celui ci ne respirait plus ni la sérénité, ni même la compréhension... Non... c'était un regard froid, sinistre et terrifiant qu'arborait l'ancien chevalier corbeau. Son cœur battait désormais la chamade, ayant l'impression que le sang circulant dans son corps tout entier était en ébullition, petit à petit, ses muscles se contractèrent, et l'envie de bondir sur sa cible était maintenant la seule idée qui traversait son esprit, c'est alors qu'il entendit raisonner dans sa tête :


*Laisse là t'envahir... Cette haine, cette colère, cette violence... Ce n'est qu'en usant de cette force que tu parviendras au bout du chemin... Loup Blanc...*

Et comme si cette sombre prémonition était un signal, Geralt se laissa alors consumer par cette même force dont il avait usé pour ôter la vie du nain Tito.
La suite des évènements au sein de l’arène fut aussi surprenante qu'abominable, le loup blanc se déchainant sur le malheureux Sergueï dans un déluge de coups aussi rapides que puissants. Impitoyable... C'était le mot qui caractérisait l'état d'esprit de Geralt à l'instant T. Il frappa encore, encore et encore... Continuant toujours à s'acharner sur l'homme du nord qui peu à peu perdit conscience, obligé de subir cette lente agonie que Geralt voulait lui offrir. Un simple coup avait suffit à transformer le loup blanc en bête sauvage, si bien que même lorsque le colosse de Kislev s'écroula définitivement au sol, totalement KO, il ne put s'empêcher de se placer au dessus de lui, frappant toujours plus fort que bientôt on ne put discerner ce qu'il restait du visage de Sergueï. L'arbitre de l'arène tenta de le stopper bien sûre, mais rien n'y fit, Geralt ne semblait plus en mesure d'écouter personne, plongé dans un état second de violence gratuite... Qui aurait pu l'arrêter quand on voyait le sort qu'il était en train d'infliger à Sergueï ...
Puis peu à peu... Les coups donnés furent moins percutants, moins rapides... La respiration de Geralt étant haletante, on aurait pu croire que c'était la fatigue qui l'obligeait à se stopper, mais en réalité... Le Loup blanc émergeait enfin peu à peu de ce sombre cauchemar dans lequel il s'était plongé, semblant réaliser ce qu'il venait de faire... Se relevant et reculant d'un pas, les yeux fixés sur ses mains pleine de sang, son regard bascula rapidement sur sa malheureuse victime, dont le corps était encore parcouru de quelques spasmes... Mort... Assassiné de sang froid... Geralt avait fais de la bouillit du visage de ce combattant qui au final n'avait rien fais de mal omis participer à ce stupide combat dans le but d'amuser raclures et autres pourritures du coin...
Geralt fut alors prit de vertige, titubant l'espace d'un instant, il avait l'horrible impression que sa tête allait exploser, les bruits ambiants de l'arène lui perforant le crâne à la manière de dizaine de couteaux... Et puis... Le calme total... Une ombre se dessina devant lui, et tandis que les pupilles du loup blanc étaient totalement dilatés suite à sa récente prise de pollen de Sirène, la panique.. la peur... La terreur s'empara de lui... Non... Impossible... Il ne pouvait être ici... Il n'était plus... Il... Agabius...


*Il semble que tu n'es pas oublié tes mauvaises habitudes loup blanc... Quel fils tu aurais été... Si tu avais accepté dès le départ ce destin où semble t'amener la fatalité...*

Non... non ... Non ! Il voulu hurler et maudire celui qui durant un temps avait été son ennemi juré, cette créature terrifiante ayant un jour voulu devenir son géniteur et paternel... Il n'était pas réel... Il n'était plus là... Geralt avait affronté ses anciens démons, ses anciennes peurs... Sa noirceur... Sa folie... son passé... Il avait abandonné tout ceci alors pourquoi aujourd'hui... Pourquoi...
Il entendit raisonner de nombreuses voix en lui, puis des hurlements : Nathalie, Tosot, Ubran, Agabius, Viktor, Karla... Un torrent de sombres cauchemars tenta de le consumer, si bien qu'il tomba deux genoux au sol, se maintenant la tête en murmurant et hurlant ensuite :


"Taisez vous... Taisez vous... Pitié... Je vous ai dis de vous taire !!!!!" Sa voix raisonna dans l'arène, sans aucun doute le commun des mortels et la foule pensant que ces mots lui était destiné, sans imaginer ce qui était en train d'arriver à celui qui avait terrassé l'ours du Kislev.
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 07 juil. 2019, 22:40, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 30 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 95/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 97 / 120 doses

Compétences :

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Répondre

Retourner vers « Talabecland »