[Supplément] Pays de Cocagne - La ferme et l'Averland

Où s'écrivent les histoires, hors du temps et des règles compliquées du monde réel...
Répondre
Avatar du membre
Armand de Lyrie
Warfo Award 2019 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur PJ - RP
Messages : 64

[Supplément] Pays de Cocagne - La ferme et l'Averland

Message par Armand de Lyrie » 24 août 2019, 07:18

La ferme et son exploitation


Administration de la ferme :

Nom : Lieu-dit de la Fourche
Statut légal de la ferme : Alleutier. Le propriétaire de la ferme est un paysan libre en échange d’une redevance seigneuriale équivalente à une taxe de 25 % sur le chiffre d’affaire annuel – possibilité d’abattements selon divers cas (Exemple : Les dons aux temples religieux peuvent être déduits).
Seigneur actuel : Marius Leitdorf Inconnu.

Main d’oeuvre

Ouvriers et employés : 0.

Comptabilité

Trésorerie déclarée : 0 couronnes
Trésorerie réelle : 6 couronnes

Dettes : 0 couronnes
Report d’exercice : 0 couronnes

Propriété foncière :

Superficie totale : 2 carucate
Superficie cultivable : 1 virgates
Superficie en jachère : 0 virgates
Superficie en friche : 4 virgate
Superficie boisée : 3 virgates

La carucate, la virgate, et l’acre sont des mesures archaïques mais qui ont plus de sens que le système métrique : L’acre est une surface qu’un homme avec une araire et deux bêtes de trait peut labourer en une journée. La virgate est la surface qu’il peut labourer en une saison. La carucate est la surface qu’une équipe de huit laboureurs peuvent labourer en une seule saison.
1 carucate = 4 virgates = 120 acres.
1 virgate = 30 acres.
Bien qu’avec un tel système les conversions sont plus compliquées, je le trouve beaucoup plus parlant que le système métrique rationalisé qui ne correspond à rien dans une économie agricole de Warhammer.


– Cultures de la terre :
À l’heure actuelle, Gabriel n’a les moyens que de cultiver une seule virgate. Elle est divisée en 30 acres qui représentent chacune une journée de travail. Nous sommes en février, il est donc l’heure pour Gabriel de mettre en place ses céréales de printemps.
Un « boisseau » est également une mesure complètement archaïque, mais plus parlante que le système moderne, je préfère donc l’utiliser : Un boisseau est équivalent à 80/100kgs selon de quelle céréale/graine on parle.

Pour cultiver, il faut placer un certain nombre de graines sur une acre, puis espérer que le rendement soit positif : Un rendement de 1 grain pour 4 est considéré comme une mauvaise récolte, un rendement de 1 pour 12 une récolte exceptionnelle. Pas de rendement du tout est dangereux pour n’importe quelle ferme.
Il est toujours possible pour Gabriel de ne pas cultiver une acre, ou de cultiver des céréales moins coûteuses afin de faire de la rotation : cela évitera au sol de perdre en qualité.


Terre cultivable disponible :
60 acres.

Céréales disponibles dans la réserve de Gabriel :
– 15 boisseaux de seigle
– 15 boisseaux de froment
– 15 boisseaux d’orge

Prix pour cultiver :
Froment : 2 boisseaux/acre
Seigle : 1 boisseau/acre
Orge : 1 boisseau/acre

Potager et verger

Les fruits et les légumes se cultivent sur un espace à part de la ferme. Pour cultiver des fruits et des légumes, il ne suffit pas de creuser des sillons et de surveiller les herbes : Certains fruits demandent l’entretien de grands arbres fruitiers, de la taille de haie, du travail compliqué et entreprenant…

Taille du potager de Gabriel :
2 acres

Améliorations actuelles de la ferme :
Aucune. Gabriel ne dispose que de la terre.

Légumes disponibles dans la réserve :
– 2 boisseau de carottes
– 2 boisseau de navets
– 2 boisseau de salades

Coût de la production :
Carottes : 2 boisseau/acre
Navet : 1 boisseau/acre
Salade : 1 boisseau/acre

Bétail

Le bétail sert autant à vendre, qu’à consommer, qu’à travailler. Il est essentiel dans un Averland où l’élevage est la principale force économique ; Mais il est très coûteux. Il a besoin de grands près en jachère, de graines, de compléments alimentaires pour être en parfaite santé.

Améliorations actuelles de la ferme :
– Poulailler miteux : Quelques grilles rouillées posées ça et là. Pas grand-chose, mais toujours mieux que rien pour tenter de protéger ses poules des goupils qui se promènent dans les bois…

Bétail disponible :
– Volailles :
1 coq
5 poules

– Porcins :
1 truie
L’animal n’a pas d’abri – elle vit dans le bâtiment de ferme principal, avec Gabriel.


Améliorations et bonus divers

– Rivière sacrée : x2 à toutes les productions agricoles, x2 au temps nécessaire pour qu’un champ en jachère retrouve sa pleine productivité
Pour une raison étrange, les eaux qui passent irriguer la Fourche sont d’une excellente qualité. Un secret qu’il vaut mieux garder...
Modifié en dernier par Armand de Lyrie le 01 sept. 2019, 20:12, modifié 2 fois.
Fiche : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_armand_de_lyrie
Image

Échiqueté d'or et d'azur à la bordure de gueules à la guivre de gueules halissante
Stats :
FOR 9 / END 8 / HAB 9 / CHAR 10 / INT 8 / INI 9 / ATT 11 / PAR 9 / TIR 8 / PV 65/65

Compétences :
- Anticipation : +1 en ATT et +1 en PAR à partir du 3e round face au même ennemi
- Coup précis (1) : Malus atténué de 1 lors de la visée d'une partie précise
- Coups puissants : +1d3 de dégâts
- Dégainer l'épée : +1 en INI lors du premier round
- Parade : Valeurs de parade doublées
- Sang-froid : +1 lors d'actions réalisées sous stress

- Alphabétisé : Capable d'écrire et de lire le Bretonnien
- Danse : Excellent danseur
- Étiquette : +1 lors des interactions avec la haute société
- Empathie : Capable, sur un test, de lire les émotions sur le visage de quelqu'un.
- Monte : Ne craint pas de chutes lors d'une montée normale
- Héraldique : Capable de reconnaître les blasons des familles nobles, et d'en savoir plus sur eux sur un test
Équipement :
17,1 Co

- Un beau doublet
- Un grand manteau

- Nourriture
- Hydromel

- Insigne argenté marqué du blason de Lyrie
- Pendentif monté en clou
- Feuilles de brouillon, stylet et encrier
- Bague affichant un dragon
- Un flacon à l'odeur immonde

[INDISPONIBLE]
- Épée bâtarde : 2 mains / 24+1d10 / 12 parade
- Épée sainte : 1 main / 16+1d8 / +4 contre les créatures du mal / 11 parade

- Cheval de selle : FOR 8 ; END 8 ; SAU 9 ; RAP 9 ; INT 7 ; DOC 9 ; ATT 6

- Une toile quelconque et sans aucune importance.

Avatar du membre
Armand de Lyrie
Warfo Award 2019 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur PJ - RP
Messages : 64

Re: [Supplément] Pays de Cocagne - La ferme et l'Averland

Message par Armand de Lyrie » 24 août 2019, 07:19

Prix des denrées dans l'Averland


Les prix des denrées peuvent évoluer selon de nombreux aléas totalement indépendants de la volonté de Gabriel : Changements climatiques, spéculations boursières, nouvelles taxes ou réglementations mises en place, excédents ou déficits de productions… Ces changements sont décidés par jets de dès aléatoires ou conséquences d’événements IRP, et Gabriel peut tenter de les prévoir grâce à ses compétences ou les services d’autrui (Ex : Météorologie, commerce, administration, astrologie…)
Ici sont les prix actuellement inscrits dans les assises d’Averheim pour l’année 2529 :

Céréales

– Froment : 112 sous/boisseau
Le blé panifiable le plus répandu dans l’Averland, il est ironiquement assez peu consommé par les paysans qui le cultivent ; Ce sont surtout les bourgeois des villes qui achètent le froment pour manger du pain blanc. Il existe des variétés d’hiver et de printemps.

– Seigle : 84 sous/boisseau
Céréale bien moins exigeante que le froment, elle est disponible en plus grande quantité, mais sa farine est jugée plus médiocre, bien qu’elle soit panifiable.

– Orge : 60 sous/boisseau
Céréale d’hiver, elle n’est pas panifiable, mais elle est très utilisée pour la fabrication de la bière et de la cervoise, denrées sur lesquelles l’Empire se repose plus certainement que la foi et la poudre à canon.

– Avoine : 56 sous/boisseau
Peu consommée par les hommes, elle est essentielle pour le bétail omniprésent dans une région d’élevage comme l’Averland.

– Légumineuses : 70 sous/boisseaux
Pois concassés et séchés, cette nouveauté dans l’Empire est une merveille malheureusement encore assez peu répandue : Facile à produire, elle est source de bons nutriments qui peuvent nourrir tant les hommes que les bêtes en compléments.

Autres produits de la terre
— Fruits et légumes variés :
Les fruits et les légumes complètent agréablement le régime alimentaire d’un être humain ; mais ce sont des denrées très facilement périssables, qui sont donc difficiles à transporter. Des légumes simples et peu chers sont consommés en potages, alors que les fruits sont généralement transformés en confitures ou en alcools. L’Averland est certes un pays de Cocagne, mais la production de fruits et légumes rapporte trop peu : C’est le Moot voisin qui répond principalement à la demande des nobles à travers l’Empire.
- Carottes : 132 sous/boisseau
- Poires : 295 sous/boisseau
- Pommes : 53 sous/boisseau
- Abricots : 1355 sous/boisseau
- Navets : 129 sous/boisseau
- Prunes : 340 sous/boisseau

– Raisins :
Si le Moot produit la grande majorité des fruits et des eaux-de-vies de fruits de l’Empire, le raisin est très différent : À côté du bétail et de l’élevage, ce sont les vignes qui fournissent la grande richesse de la province... Mais il y a autant de prix qu’il y a de terroirs.
1260 sous/boisseau


Denrées transformées

– Farines
Les privilèges des corporations de meuniers étaient autrefois jalousement défendus au sein des villes et des provinces, une véritable mafia de guildes s’étant mise en place. Tout a changé depuis la mort de Marius Leitdorf : Il n’existe plus de pouvoir en place capable de faire respecter les obligations, et de nombreux moulins indépendants ont vu le jour. Le prix de la farine a fortement chuté en conséquence, pour le plus grand plaisir des consommateurs, et la ire des gros banquiers qui spéculaient sur les minoteries.
– Froment, farine blanche raffinée : 18 sous la livre
– Froment complet : 3 sous la livre
– Seigle complet : 1 sou la livre

– Fromages
Si le Moot représente l’essentiel de la production fromagère de l’Empire, certains propriétaires de l’Averland aiment développer des élevages de races de vaches à lait pour varier leur production : Le fromage Bretonnien est réputé être beaucoup plus varié et de bien meilleure qualité, mais le chauvinisme Impérial a conduit à la mise en place de lourdes taxes douanières contre le camembert de Couronne ou le comté de Quenelles. Certains Averlandais un peu filous en profitent, et n’hésitent pas à vendre leurs fromages de mauvaises qualité avec un prétentieux nom qui sonne Bretonni...
Moyenne : 177 sous la meule

– Vins
Le sud de l’Averland est l’apanage des vignerons, les grands domaines fonciers viticoles produisant des vins de marques aux qualités très variables : Si certains ne sont que de la piquette produite à la chaîne pour le plus grand plaisir des clochards des villes, d’autres sont des grands crus apparaissant toujours sur les tables raffinées de Nuln ou Altdorf.
– « Rubis » de Longingbruck : 58 sous le litre
– Grenzstadter : 362 sous le litre


Bestiaux et produits animaliers

– Longues-cornes de l’Averland
Cet immense bestiau représente à lui tout seul toute l’ossature de l’économie de l’Averland. Une race à viande rustique, massive, elle produit une viande d’excellente qualité immensément populaire dans l’Empire. La Tempête du Chaos a néanmoins ruiné la plupart de ses débouchés habituels : Les magnifiques tables de la Tsarine de Kislev ou du comte Gausser ont été grandement réduites. Il faudrait découvrir de nouveaux marchés pour à nouveau rentabiliser cette race.
Taureau : 288 couronnes
Bœuf : 192 couronnes
Génisse : 168 couronnes
Veau : 80 couronnes
Le veau longues-cornes est un produit de luxe : il est acheté plus cher car il est très apprécié des grandes tables pour sa viande particulièrement tendre. Un veau mort-né représente ironiquement une bonne nouvelle pour son éleveur, car sa peau peut servir pour faire du vélin.

– Vaches à lait
Bien que l’Averland soit avant tout la terre des races à viande, quelques races à lait sont élevées dans les plateaux de la province pour varier les sources de revenus.
Taureau : 220 couronnes
Bœuf : 175 couronnes
Génisse : 161 couronnes
Veau : 71 couronnes

Lait de vache : 7 sous/litre

– Cochon
Cet animal très populaire dans l’Empire est principalement urbain, car l’élevage rural requière de l’engraisser avec de la glandée qui fait souvent l’objet d’impôts seigneuriaux. Il permet néanmoins de varier sa production, car absolument tout est utile dans un porc, que ce soit sa viande où presque tout se mange, ou son gras qui est très apprécié des artisans.
Verrat : 11 couronnes
Truie : 10 couronnes
Goret : 1,6 couronnes

– Poulet
Un animal à deux pattes, un ancien philosophe Tiléen a prétendu qu’un poulet sans plumes était un être humain. C’est bête, ça s’agite dans un poulailler, mais ça a le double avantage de manger très peu, et de servir tant pour sa viande que pour ses œufs : Très rares sont les paysans qui n’ont pas au moins quelques poules pour améliorer leur quotidien.
Coq : 20 sous
Poule : 12 sous

Œuf : 28 sous la douzaine.
Fiche : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_armand_de_lyrie
Image

Échiqueté d'or et d'azur à la bordure de gueules à la guivre de gueules halissante
Stats :
FOR 9 / END 8 / HAB 9 / CHAR 10 / INT 8 / INI 9 / ATT 11 / PAR 9 / TIR 8 / PV 65/65

Compétences :
- Anticipation : +1 en ATT et +1 en PAR à partir du 3e round face au même ennemi
- Coup précis (1) : Malus atténué de 1 lors de la visée d'une partie précise
- Coups puissants : +1d3 de dégâts
- Dégainer l'épée : +1 en INI lors du premier round
- Parade : Valeurs de parade doublées
- Sang-froid : +1 lors d'actions réalisées sous stress

- Alphabétisé : Capable d'écrire et de lire le Bretonnien
- Danse : Excellent danseur
- Étiquette : +1 lors des interactions avec la haute société
- Empathie : Capable, sur un test, de lire les émotions sur le visage de quelqu'un.
- Monte : Ne craint pas de chutes lors d'une montée normale
- Héraldique : Capable de reconnaître les blasons des familles nobles, et d'en savoir plus sur eux sur un test
Équipement :
17,1 Co

- Un beau doublet
- Un grand manteau

- Nourriture
- Hydromel

- Insigne argenté marqué du blason de Lyrie
- Pendentif monté en clou
- Feuilles de brouillon, stylet et encrier
- Bague affichant un dragon
- Un flacon à l'odeur immonde

[INDISPONIBLE]
- Épée bâtarde : 2 mains / 24+1d10 / 12 parade
- Épée sainte : 1 main / 16+1d8 / +4 contre les créatures du mal / 11 parade

- Cheval de selle : FOR 8 ; END 8 ; SAU 9 ; RAP 9 ; INT 7 ; DOC 9 ; ATT 6

- Une toile quelconque et sans aucune importance.

Répondre

Retourner vers « Écrits Libres »