[Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Image
La Lustrie est un vaste continent situé dans l'hémisphère sud du globe. La jungle en occupe le Nord et des prairies vallonnées, le sud. La Lustrie abrite deux ethnies humaines et les Hommes-Lézards avec les Slanns, ces descendants des Anciens qui jouèrent un rôle si déterminant dans la création du monde.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
Eranor
PJ
Messages : 89
Profil : FOR 8/ END 8/ HAB 9/ CHAR 12/ INT 10/ INI 10/ ATT 11/ PAR 11/ TIR 9/ NA 1/ PV 60/60 (bonus inclus)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par Eranor » 24 mai 2014, 15:33

Il faisait étonnamment chaud, si chaud dans cette plage de sable blanc que rester en selle en devenait aussi épuisant que de marcher à travers les monts d’Ulthuan, la belle et glorieuse île qu’Eranor chérissait tant. Depuis combien de temps Senthoi marchait-il donc sur ce rivage silencieux ? Une éternité semblait-il, ce que démentait le soleil encore haut dans le ciel, mais la longue cape du seigneur de Caledor avait tout de même eu le temps de sécher, au contraire de ses tempes desquelles coulaient quelques gouttes de sueur. Maudit endroit ! Ni la petite Halfing qui l’accompagnait, ni lui n’avait trouvé trace d’eau fraiche et la soif grandissait à chaque minute passée sous ce soleil accablant. Ce serait une bien triste fin pour un Asur tel que ce noble seigneur que de mourir de soif sur des berges brulantes.

Bientôt, la fatigue et la soif le découragèrent de poursuivre cette longue marche. Tout ce que les deux héros avaient trouvé n’était guère plus que des restes du terrible naufrage les ayant menés là. Des caisses brisées, du bois déchiqueté, un cadavre autour duquel tournaient des requins affamés… La mort semblait avoir apposé sa main ici tout comme elle l’avait fait sous le dôme qui avait bien failli emporter la santé mentale du jeune noble. En arrêtant sa monture, et, par la même, Artemisia qu’il maintenait en selle devant lui, il lança un dernier regard vers l’horizon, du bleu cristallin partout à sa droite, une longue étendue sans fin de bleu qui n’était perturbée que par quelques morceaux de bois flottant ici et là, devant et derrière lui, le sable brulant qui se poursuivait à l’infini et à sa gauche, la profondeur obscure de la jungle où il n’avait pu s’empêcher de remarquer des bruits et des silhouettes peu avenantes. S’enfoncer là-dedans serait comme jouer sa vie au dé, mais Eranor avait le sentiment que poursuivre sous ce soleil accablant reviendrait à se jeter d’une falaise. Après un bref soupir, il brisa alors le silence qui s’était abattu, aussi lourd que le temps de ces rivages inconnus.


-Ça ne sert à rien, il semblerait qu’il n’y ait rien d’autre que la mort et la désolation ici. Nous devrions entrer dans la jungle, au moins, nous y serions protégés des rayons du soleil. Mais je préfèrerais ne pas nous y enfoncer trop profondément, les jungles de Lustrie, si c’est bien là que nous sommes, sont dangereuses, très dangereuses même, je préférerais garder la lisière à portée de vu, en espérant trouver une source d’eau ou n’importe quoi qui pourrait nous aider. Et essayez de garder le soleil en vue, au moins, celui-ci pourra nous orienter un minimum.

Sur ces mots, l’elfe fit pivoter son coursier et le dirigea vers les arbres avant de l’arrêter devant l’immensité verte, attendant l’avis de sa compagne d’infortune en laissant Senthoi arracher quelques touffes d’herbe. Il avait peut-être fait le choix qui le mènerait droit à sa fin… Les siens s’étaient déjà aventurés dans cet endroit et bien peu en étaient ressorti vivant. Depuis, la Lustrie était restée l’un des lieux les plus redoutés d'Assur, c’était bien l’un des derniers endroits qu’Eranor aurait aimé visiter, sans vivre et sans renfort, encore plus. De par sa naissance, il ne pouvait pas non plus ignorer l’existence de ces créatures reptiliennes qui vivaient ici, dont les désirs et les agissements paraissaient étranges à beaucoup de savant elfique. Voyager parmi les arbres était l’une des meilleures manières de se confronter à eux, mais avait-il un meilleur choix après-tout ? Essayant de cacher cette inquiétude qui le traversait, il ne put s’empêcher ces quelques derniers mots.

-Prenez garde aux fourrés, si vous voyez du mouvement dedans, n’hésitez pas à me prévenir et gardez-les à l’œil. Mieux vaut être trop vigilant que pas assez…
Modifié en dernier par [MJ] Mestre Pongo le 29 nov. 2014, 00:17, modifié 1 fois.
Raison : +4 xp
Eranor Dréanoc, Voie du noble elfe (sous voie du noble)
Profil: For 8 | End 8 | Hab 11 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 12 | Par 12 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... or_dreanoc
Equipement :
-Plastron en plaques légère (10 protection [torse et dos], -2 HAB, -1 ATT et PAR)
-Bouclier elfique (6+1d6 dégâts, 18 parade, déstabilisant)
-Épée longue elfique (16+1d8 dégâts 13 parade)
-Heaume elfique orné d'un rubis (9 protection [tête], -1 HAB, tout adversaire se trouvant face au porteur doit relancer le jet de dégâts de son arme et garder le moins bon)
-Jambières en plaque légère (9 protection [jambes], -1 HAB)
-Brassards en acier bleu (8 protection [bras], -1 HAB)
-Gantelets en acier bleu (8 protection sur les mains [+ poignets], pas de malus)

Protection totale :
-tête : 9
-jambes : 9
-torse et dos : 10
-mains et bras : 8

Compétences :
Acuité visuelle
Autorité
Vision Nocturne
Monte (cheval)
Volonté de fer
Arme de prédilection (épée)
Alphabétisation
Éloquence
Connaissances Tactiques
Parade

Profil avec malus/bonus :
For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 11 | Par 11 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Monture
Coursier elfique : Senthoi
http://www.freewebs.com/feywild/Elvorse.jpg
For 8 | End 8 | Sau 10 | Rap 10 | Int 9 | Doc 10 | Att 6
Equipements :
-Harnais, selle et nécessaire de Toilettage
-Barde moyenne

Avatar du membre
Artemisia Veregard
PJ
Messages : 40
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ia_veregar
Localisation : x)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par Artemisia Veregard » 28 juin 2014, 15:48

La chaleur était d'une lourdeur telle que notre jeune amie avait l'impression que son corps frêle était lesté de poids en plomb et l’entraînait vers le sol à chaque instant, sa tète se faisait pénible à porter et ne cessait de tomber en avant, les paupières papillonnante elle faisait tout son possible pour rester éveillée, se concentrant sur le paysage alentour, essayant de compter les rares nuages qu'elle trouvait dans les cieux, ou en se pinçant régulièrement la nuque.

Elle crevait de soif, et pas un signe d'eau potable à l'horizon, un espoir naquit avec la découverte de débris du naufrage mais il redescendit bien vite car il n'y avait point de gourde ou de flasque.
Artemisia essuya la sueur perlant sur son front, cette chaleur n'était pas sèche, mais humide, elle fatiguait, c'était le genre de climat propice aux maladies et au développement des insanités.
Sia soupira et regarda les flots, il lui sembla apercevoir des ailerons de requins tournant en rond, sans doute autour d'un cadavre, elle ne pouvait voir aussi loin, elle se sentait tellement inutile à l'instant, elle était un boulet pour Eranor qui lui était alerte et fort.

-Ça ne sert à rien, il semblerait qu’il n’y ait rien d’autre que la mort et la désolation ici. Nous devrions entrer dans la jungle, au moins, nous y serions protégés des rayons du soleil. Mais je préférerais ne pas nous y enfoncer trop profondément, les jungles de Lustrie, si c’est bien là que nous sommes, sont dangereuses, très dangereuses même, je préférerais garder la lisière à portée de vu, en espérant trouver une source d’eau ou n’importe quoi qui pourrait nous aider. Et essayez de garder le soleil en vue, au moins, celui-ci pourra nous orienter un minimum.

Le Noble dirigea sa monture vers la jungle et attendit un instant, la jeune Halfling eut le loisir d'observer l'étendue peu avenante verdâtre qui s'étendait devant eux, elle espérait vraiment qu'il n'avait pas l'idée d'entrer là dedans, mais elle savait bien qu'ils n'avaient d'autre choix, sinon ils mourraient de faim ici avant deux jours.

-Et bien...allons y, Répondit-elle simplement en se mordant la lèvre afin de ne pas laisser paraître l'émotion dans sa voix.

Il parlait des hommes lézards, elle en avait entendu des histoires, sur eux, et elle en avait aussi lus...c'était terrifiant, pourvu qu'ils ne soient pas en Lustrie!
Une petite voix chuchota dans son esprit "Le climat correspond Arty chérie...", elle se gifla mentalement, pas question de céder à la panique, si ils y étaient...et bien ils avaient affronté pire, le dôme était un cauchemar et n'était même pas censé exister, ils avaient vaincu un mythe bon sang, ce n'était pas une vulgaire tripotée écailleuse qui aurait raison d'eux.


-Prenez garde aux fourrés, si vous voyez du mouvement dedans, n’hésitez pas à me prévenir et gardez-les à l’œil. Mieux vaut être trop vigilant que pas assez…
-Uhm uhm, Marmonna la jeune fille en dardant frénétiquement ses petits yeux autour d'eux.

Et ils pénétrèrent dans la jungle, les arbres se refermèrent derrière eux, la luminosité baissa et il sembla à la jeune Veregard qu'ils entraient dans un autre monde.
Ce qui était, en y pensant, pas tout à fait faux.
Artemisia Veregard, Explorateur
Profil: For 7 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 7 | Tir 9 | NA 1 | PV 42/45
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ia_veregar

Compétences:

Résistance au chaos - niveau 1
Chance - niveau 1
Cuisine - niveau 1
Orientation - niveau 1
Survie en millieu hostile - niveau 1
Alphabétisation - niveau 1
Baratin - niveau 1
Evasion - niveau 1

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 489
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par [MJ] Le Djinn » 30 juin 2014, 21:51

Comme tout semblait si beau, si lointain, si exotique! Un rêve éveillé ponctué des cris rauques d'animaux étrangers bien à l'aise dans une nature inconnue à notre cher duo! Bien que le terme de trio soit plus approprié... Même Senthoi tremblait légèrement, son museau envahit d'odeurs et parfums sauvages et barbares. Oh mais quelle splendeur pourtant! Les magnifiques feuillages peinaient à contenir un soleil brillant qui préservait pourtant le petit groupe des milles dangers de la nuit. Sur leur côté droit la plage restait bien en vue, toujours de ce sable blanc éblouissant secondant à cette mer d'un bleu plus pur qu'un opale taillé des mains d'un orfèvre nain. Qu'est-ce qu'il pouvait bien arriver dans un tel cadre?
Test d'INI d'Eranor: 17 raté
Test d'INI d'Artemisia: 6 réussite
Ce buisson n'avait-il pas bougé par hasard? Il semblait bien qu'une paire d'yeux humains y apparaissait... On aurait dit des yeux de femme? Si, Artemisia en était sûre, une femme les observait... Qui pouvait bien habiter la Lustrie ainsi? Une survivante peut-être? La réponse ne tarda pas à arriver quand la même dame brandit son arc et tenta de décocher une flèche sur la halfing, qui ne pu l'esquiver que de très peu!
Et de derrière un arbre jaillis une forme brune, trapue, avec deux yeux globuleux capables de voir en tous sens! La chose porta un étrange bâton à ce qui devait lui servir de gueule et presque d'un seul souffle une dizaine d'autres traits partir de différents endroits de la végétation, touchant par deux fois Eranor au bras! Comme suivant ce signal et y reconnaissant des ennemis, une demi-douzaine de guerrières vêtues d'étranges façon jaillir des fourrets et se jetèrent sur les hommes-lézards...

Image
Image
Deux de ces femmes guerrières se saisirent de la bride de Senthoi, juste à temps car un caméléon un peu plus massif que les autres fit de même... Devant eux un combat sanglant débutait et il n'était pas sûr d'être considérés comme des alliés...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Et un jour quelqu'un est venu et m'a libéré, tant pis pour lui. Et pour les autres.

Avatar du membre
Eranor
PJ
Messages : 89
Profil : FOR 8/ END 8/ HAB 9/ CHAR 12/ INT 10/ INI 10/ ATT 11/ PAR 11/ TIR 9/ NA 1/ PV 60/60 (bonus inclus)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par Eranor » 14 juil. 2014, 17:47

Non, il ne devait pas s’y tromper. L’endroit exotique avait des aires idylliques, mais Eranor savait que parmi toutes les contrées de ce monde, celle-ci entrait dans le palmarès du danger. De grands arbres, des fougères touffues, du vert sublimé par de puissants rayons de soleil, tout ceci n’était destiné qu’à cacher l’inconnu prêt à frapper. Le noble n’avait pas oublié le sort réservé aux quelques expéditions d’antan de sa noble race, quasiment aucune n’était revenue. Un frisson parcourut l’échine du sir de Caledor à l’instant où l’idée de sa solitude le transperça. Oui, il y avait son fidèle destrier et la petite Artemisia qui l’accompagnaient, mais aucun secours, aucun renfort, aucun navire, ni nourriture, ni eau, rien que des débris et des cadavres. Les deux compères en étaient à miser sur leur chance pour tenir cette difficile journée.

Malheureusement, de la chance, ils ne semblaient guère en avoir. Tandis qu’Eranor se dissipait dans ses craintes, la Halfing sembla s’intéresser à une fourrée et avant que l’elfe n’eut compris quoi que ce fut, un trait vola et manqua se cible d’un rien. Empoignant son arme par réflexe, le noble s’aperçut de la silhouette humaine bandant son arme en me tant qu’une autre, plus improbable, qui apparaissait de l’autre côté. Puis une volée de projectile se retrouva à expédier d’un bâton mis en bouche par le lézard, dont deux se plongèrent dans le bras d’Eranor accompagné d’un grognement de douleur. De tous les endroits où le navire aurait pu s’échouer, il fallait que ce soit ici, au centre d’un affrontement entre femme étrange et bête reptilienne à la terrible réputation… L’un de ces derniers, plu copulant, se jeta sur la bride de Senthoi tandis que deux femmes essayaient de la tirer vers elles, laissant l’elfe perdre ses moyens quelques secondes devant ce spectacle effarant. Mais ses réflexes aiguisés ne tardèrent pas à reprendre le dessus et Eranor passa son bras gauche sous le coude de la jeune fille en attrapant fermement les rennes de sa monture. Il les tira alors fortement espérant faire cabrer son cheval tout en dégainant enfin.

D’un certain côté, l’Azur avait de la chance dans son malheur. Qu’il gagne en aidant l’un des deux camps, et il ne doutait guère d’obtenir la victoire, le jour n’était pas venu que celui où un elfe de Caledor serait vaincu par des lézards ou par de simples humaines, et nul doute que l’on mène les deux naufragés vers un camp ou un village, ce qui signifiait eau et provision. S’étonnant lui-même, Eranor fit un choix rapide, les hommes-lézards, bien que pas véritablement en mauvais terme avec sa race, jouissaient d’une réputation d’imprévisibilité et de grande force, s’il fallait négocier ou discuter, le côté humain était beaucoup plus sûr. Avouons aussi que le seigneur elfique avait plus peur des guerriers reptiles que des femmes tribales qui les combattaient. Aussi, d’une voix ferme, alors que son cheval se reposait, Eranor lança-t-il :


-Accrochez-vous et frappez si vous le pouvez, nous tenons notre chance de nous en sortir !

Il brandit son épée, essaya de faire pivoter sa monture vers ses nouveaux ennemis dans le chaos engendré par l’escarmouche et donna des ordres d’une voix plus forte autour de lui.

-En colonne derrière moi, suivez la charge !

Eranor avait bien peur que ses propos ne servent pas à grand-chose, mais autant essayer. Rien de tel qu’une charge d’infanterie dans une brèche ouverte par une charge de cavalerie dans les lignes adverses pour prendre le dessus ! Bien sûr, la chose peut être bien hasardeuse lorsque la cavalerie se résume à une personne et lorsque ladite personne n’était pas sûre qu’on l’écoute, ou même qu’on le comprenne, voir, qu’on ne l’attaque dans le dos… L’Azur avait l’étrange impression de jouer sa vie sur un lancer de dés, mais il ne trouvait pas véritablement d’alternative, se battre contre les deux camps était plus risqué encore, et ne donnait, si victoire s’ensuivait, pas d’accès au nécessaire de survie, la fuite ne ferait que déplacer le problème –et un seigneur de Caledor ne fuit jamais ! Enfin, presque…- et Eranor doutait qu’on l’autorise à regarder les combats sur le bas-côté. Le sort déciderait désormais de la suite !
J’utilise Autorité et Charismatique s’il le faut, le but premier de la charge est de renverser l’adversaire pour que les alliés frappent, mais si un ennemi passe à portée d’épée, je frappe ! Et je n’utilise pas mon bouclier, tenant Arte sur selle à la place ^^
Modifié en dernier par [MJ] Mestre Pongo le 29 nov. 2014, 00:18, modifié 1 fois.
Raison : +5xp
Eranor Dréanoc, Voie du noble elfe (sous voie du noble)
Profil: For 8 | End 8 | Hab 11 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 12 | Par 12 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... or_dreanoc
Equipement :
-Plastron en plaques légère (10 protection [torse et dos], -2 HAB, -1 ATT et PAR)
-Bouclier elfique (6+1d6 dégâts, 18 parade, déstabilisant)
-Épée longue elfique (16+1d8 dégâts 13 parade)
-Heaume elfique orné d'un rubis (9 protection [tête], -1 HAB, tout adversaire se trouvant face au porteur doit relancer le jet de dégâts de son arme et garder le moins bon)
-Jambières en plaque légère (9 protection [jambes], -1 HAB)
-Brassards en acier bleu (8 protection [bras], -1 HAB)
-Gantelets en acier bleu (8 protection sur les mains [+ poignets], pas de malus)

Protection totale :
-tête : 9
-jambes : 9
-torse et dos : 10
-mains et bras : 8

Compétences :
Acuité visuelle
Autorité
Vision Nocturne
Monte (cheval)
Volonté de fer
Arme de prédilection (épée)
Alphabétisation
Éloquence
Connaissances Tactiques
Parade

Profil avec malus/bonus :
For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 11 | Par 11 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Monture
Coursier elfique : Senthoi
http://www.freewebs.com/feywild/Elvorse.jpg
For 8 | End 8 | Sau 10 | Rap 10 | Int 9 | Doc 10 | Att 6
Equipements :
-Harnais, selle et nécessaire de Toilettage
-Barde moyenne

Avatar du membre
Artemisia Veregard
PJ
Messages : 40
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ia_veregar
Localisation : x)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par Artemisia Veregard » 21 juil. 2014, 15:20

Les deux aventuriers s'aventurèrent donc juchés sur Senthoi dans la terrible foret, qui en fait n'était pas si horrible et avait un certain charme, la végétation était luxuriante, riche, sublime à observer, les sons et les odeurs assiégeaient les sens de notre jeune amie qui ne savait plus ou donner de la tète, sa jeunesse s'extasiant sur le paysage digne d'un conte fantaisiste.
Pourtant le regard d'Artemisia se porta sur un buisson non loin d'eux, il semblait y avoir quelque chose d'anormal, à cet endroit. Plissant les yeux la jeune fille crut apercevoir un regard fixant le sien, il ne clignait pas, il semblait calme, mais tout deux savaient qu'ils s'étaient repérés l'un l'autre.


-Eran..., Commença t-elle avant de baisser la tète de justesse pour éviter un trait décoché par la femme.

Car c'était une femme qui se cachait derrière le regard, une guerrière farouche à n'en point douter!
Cela n'était pas tout, car de l'autre coté du cheval, surgit de derrière un arbre une créature affreuse semblant apparentée aux lézards, il leva une arme à sa bouche ressemblant à un bâton et souffla, laissant s'échapper ainsi une multitude de projectiles touchant même Eranor, et ainsi, la bataille se déchaîna, car d'autres guerrières pareilles à la première se levèrent de leurs abris dans la végétation et attaquèrent les créatures.
Vite, deux femmes se saisirent de la bride de Senthoi, et Eranor s'écria:


-Accrochez-vous et frappez si vous le pouvez, nous tenons notre chance de nous en sortir !

Veregard acquiesça, dégaina son poignard elfe noir, gardant sa main gauche pour se tenir au cheval et se mit à combattre avec hargne, pendant ce temps là l'Elfe ordonna aux guerrières de se mettre en colonne derrière lui et de le suivre.
De ça Artemisia ne se souciait guère, car elle était trop occupée à viser les lézards dans les yeux.

-Pour le Moot! Hurla t-elle en frappant de toutes ses forces.

Désormais elle se refusait la peur, car nom d'Esmeralda elle savait combattre et elle survivrait.
Artemisia Veregard, Explorateur
Profil: For 7 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 7 | Tir 9 | NA 1 | PV 42/45
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ia_veregar

Compétences:

Résistance au chaos - niveau 1
Chance - niveau 1
Cuisine - niveau 1
Orientation - niveau 1
Survie en millieu hostile - niveau 1
Alphabétisation - niveau 1
Baratin - niveau 1
Evasion - niveau 1

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 489
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par [MJ] Le Djinn » 01 août 2014, 23:01

Les amazones regardèrent un moment le noble elfe, sans comprendre. Comment auraient-pu d'ailleurs? Il parlait dans une langue étrangère, incomprise, lui, l'ennemi, le mâle! Au lieu de se jeter à sa suite, les femmes restèrent un moment interdites, ne sachant que faire. Venait-il de les insulter ou de les avertir? Toujours est-il que ses assaillantes se précipitèrent sur les lézards dès que l'occasion leur en fût donné par le départ de Senthoï! La chevauchée fût difficile sur la courte distance, avec la présence des racines et des fougères hautes, mais le cheval réussit à se placer à hauteur du combat, pas suffisamment pour charger cela dit.
Comment tu attaqueeeeeeeeees!
Alors je vais être honnête avec vous: j'avais copié votre résultat sur word mais il fait buguer le post. N'ayant pas le courage de recopier les 5 rounds entiers à 7 participants (3 lézards, deux amazones, vous deux) je vous fais un bilan:

Era a réussi deux parades, raté aucune a asséné trois coups, a achevé un lézard et perdu 15 Pvs.
Arte a réussi une parade, raté aucune, a asséné trois coups et a blessé un lézard. Lequel s'est enfuit. Elle a perdu 8 PVs
Une amazone est sévèrement blessée, l'autre est indemne.
Après un combat aussi bref qu'intense ou le sang rouge gicla dans tous les sens, Eranor et Artemisia purent faire reculer leur monture, légèrement blessés. Les skins s'enfuyaient, vaincus et les amazones se concertaient sur le sort des deux survivants.
Puis ce fût l'impensable: une douleur intense, insupportable, vrilla le bras de l'elfe, le forçant à se plier en deux. C'était comme si on lui enfonçait un tisonnier ardent dans les chairs, lentement! Il tomba presque de cheval, sous le regard hilare des amazones. L'une d'elle, la seule qui devait parler un peu le langage commun envoya à Artemisia.


-"Ca être bien! Poison de lézard! Tuer lui très vite! Mauvais homme."
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Et un jour quelqu'un est venu et m'a libéré, tant pis pour lui. Et pour les autres.

Avatar du membre
Eranor
PJ
Messages : 89
Profil : FOR 8/ END 8/ HAB 9/ CHAR 12/ INT 10/ INI 10/ ATT 11/ PAR 11/ TIR 9/ NA 1/ PV 60/60 (bonus inclus)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par Eranor » 04 août 2014, 17:44

Le monde tournait. Tout devenait flou, tout se muait en un océan d’odeur écœurante et de couleur discordante. Chaque battement de cœur se voyait affublé d’une pulsion douloureuse. Eranor pouvait sentir ses veines hurler au désespoir, il sentait la brulure progresser parmi elles à chaque seconde. Lui, un seigneur de Caledor, un Assur, un combattant d’Asuryan… Désormais contraint de se plier en deux sur sa monture immaculée, les yeux grand ouvert et respirant bruyamment de la bouche. Ses mains s’ouvrirent lentement, laissant tomber son arme dans un bruit matte, son corps entier était maintenant d’une lourdeur infinie. Le temps s’était arrêté, seuls les battements douloureux de son cœur existaient. Il voyait défiler devant lui mille et une choses tout aussi rapidement que le temps était lent, de la réalité, il ne restait que ces visions éphémères s’enchainant indéfiniment à chaque pulsion à l’intérieur de sa poitrine.

Un premier battement…
Des nuages couvraient le ciel, le soleil, timide, peinait à réchauffer les deux elfes au centre de la cour d’un manoir fortifié. Dans leur manteau de fourrure, ils terminaient de s’étreindre alors qu’arrivait un troisième personnage, menant un cheval par la bride. Eranor se reconnaissait, il se voyait les yeux dans les yeux avec sa sœur grimpant sur la monture fraiche qu’on lui avait rapportée. C’était la première fois qu’ils étaient séparés, sa sœur et lui, la première fois que leurs chemins s’éloignaient tant. Nul autre bruit que le renâclement du coursier blanc ne troublait le silence surnaturel du lieu. Nul besoin de mot, nul besoin de geste, un regard suffisait. Le lien entre Eranor et Aslerith était tel que leurs yeux suffisaient à communiquer. Elle reviendrait vite, couverte d’honneurs, et la famille serait de nouveau réunie.
Un second battement…
Cette fois, de soleil, il n’y avait point. Il était dans une nuit profonde, son épée tendue, du sang frais en gouttant. Une fois encore, un dialogue tacite s’était entamé entre lui et sa sœur vers qui l’arme était pointée. Sauf qu’il n’y avait que colère et douleur dans ces fenêtres ouvertes, Aslerith l’avait trahi. Elle avait trahi sa famille, pire, elle avait trahi son peuple mais Eranor ne voyait que son lien avec son ainée s’effilocher et bruler dans des flammes démoniaques. Celles qu’il avait admirées et qui lui servait de modèle depuis tant d’années avaient disparu, et des larmes de sang continuaient à perler de la lame du seigneur brisé. Le silence n’était plus que lourd, pesant, difficile. Eranor ne savait pas s’il parviendrait à faire son devoir. Il le voulait, mais son bras était comme retenu, incapable de rendre justice et il s’efendi, d’un ton sec, tranchant mais porteur d’une infinie douleur, prononcer ce
« Part ! » qui le suivrait des années durant, hantant ses nuits et ses réflexions. Une partie de lui était morte à ce moment sans qu’il n’en prenne conscience avant ces secondes qu’il vivait en déphasé.
Un troisième battement…
Tout était flou, il y avait des cris partout autour, des gens couraient et des débris s’accumulaient. Mais rien n’importait, rien d’autre que cette statue qui se fissurait devant lui. Il connaissait son visage par cœur, il reconnaîtrait sa forme parmi des milliers d’autres, Eranor savait que c’était elle, sa sœur. La statue tombait en morceaux malgré les
« non » de désespoir lancé par le noble confus. Il essayait de la retenir, mais elle mourait, elle était même déjà morte et il ne pouvait rien faire. Des bras l’attrapèrent et le tirèrent, mais il ne voyait toujours rien d’autre que cette statue brisée tel son être. Alors vint le voile rouge de son sang lui couvrir les yeux…
Un quatrième battement…
Tout était plus clair cette fois, il tirait sur la bride de Senthoi, le soulevant et se dégageant de l’emprise de deux femmes et d’un homme-lézard. Le chaos s’était installé tout autour de lui et de la Hafing qu’il maintenait en selle de son bras gauche. La jungle vibrait de cris de guerre, et les ordres du seigneur elfique s’évanouissaient dans de sourdes oreilles. Comme il l’avait craint, on ne le comprenait pas, ce qui rendrait les choses plus complexe, mais quelle importance ! Il était un prince de Caledor et rien ne pourrait le vaincre ! Furieusement, il se jetait dans la mêlée et prouvait l’indubitable supériorité de son peuple sur les autres dans l’art du combat.

Mais le terrain jouait contre lui, branches et racines empêchèrent sa monture de charger et de bousculer les lézards qui avaient déjà fiché deux projectiles dans le bras d’Eranor. Qu’à cela ne tienne ! Son arme luisante fendit l’air en direction de l’un des lézards, celui qui avait tiré espérait-il, le prenant totalement au dépourvu et entaillant profondément son bras. La bête humanoïde laissa s’échapper un grognement sinistre alors que son sang éclaboussait le flanc du coursier blanc et que la compagne de l’elfe tentait de se battre avec son arme trouvée dans le dôme maléfique. Enragé, le skink frappa maladroitement et heurta la lame Asur sur laquelle il glissa pour perdre son coup dans la nature. D’une habille contre-attaque menée avec grâce, le noble entama une côte, passant à travers chaire et écaille pour ricocher sur un os. Nouveau cri guttural et le bipède envoya tout ce qu’il lui restait de force dans un ultime coup, vengeance désespérée de la victoire incontestée de lasur. Faisant à nouveau voler sa lame élégante, Eranor parvint à la placer sur la trajectoire de la frappe ennemie en lui tranchant la gorge dans une gerbe de sang froid. Emporter par sa force, l’arme de l’homme lézard frotta l’épée Asur pour se cogner à son plastron finement ciselé, éprouvant alors les côtes du seigneur victorieux.

Sans perdre de temps, Eranor se revoyait diriger son arme vers la menace devant Artemisia mais ne parvint pas à assener de coup avant que son antagoniste ne s’éclipse, voyant une défaite certaine se profiler à l’horizon. Tout comme la sienne, l’arme de la Halfing dégoulinait de sang et l’une des femmes se retrouvait assise, mis au sol par une profonde blessure. Le noble se revoyait faire pivoter sa monture pour se retrouver devant celles qu’il avait sauvées… Mais c’était à cet instant que la douleur avait débuté. Il était toujours plié sur Senthoi, monopolisant toutes ses forces pour rester en selle et respirant de plus en plus bruyamment. Des mots résonnaient dans son oreille, comme s’ils étaient prononcés de loin… De si loin qu’il ne voyait qu’une tache floue comme énonciateur. Pourtant, les mots prenaient une forme, un sens apparaissait comme en différé à ces bruits à première vue sans signification. La mort… Il était question de ça, une mort rapide… Lui, adulé pour ses exploits face au chaos, ayant vaincu un démon, lui, le seigneur elfique ayant sauvé ces misérables humaines ! Après tout ceci, que désirait-on ? Sa mort ?! Mais il y avait pire encore, bien pire. Prenant une grande inspiration et levant la tête tirant sur ses dernières ressources pour libérer sa tête de son casque, Eranor laissa échapper les derniers mots qu’il lui semblait être capable de prononcer.


-Je ne… Suis pas… Un homme…
Modifié en dernier par [MJ] Mestre Pongo le 29 nov. 2014, 00:18, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp ,superbe
Eranor Dréanoc, Voie du noble elfe (sous voie du noble)
Profil: For 8 | End 8 | Hab 11 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 12 | Par 12 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... or_dreanoc
Equipement :
-Plastron en plaques légère (10 protection [torse et dos], -2 HAB, -1 ATT et PAR)
-Bouclier elfique (6+1d6 dégâts, 18 parade, déstabilisant)
-Épée longue elfique (16+1d8 dégâts 13 parade)
-Heaume elfique orné d'un rubis (9 protection [tête], -1 HAB, tout adversaire se trouvant face au porteur doit relancer le jet de dégâts de son arme et garder le moins bon)
-Jambières en plaque légère (9 protection [jambes], -1 HAB)
-Brassards en acier bleu (8 protection [bras], -1 HAB)
-Gantelets en acier bleu (8 protection sur les mains [+ poignets], pas de malus)

Protection totale :
-tête : 9
-jambes : 9
-torse et dos : 10
-mains et bras : 8

Compétences :
Acuité visuelle
Autorité
Vision Nocturne
Monte (cheval)
Volonté de fer
Arme de prédilection (épée)
Alphabétisation
Éloquence
Connaissances Tactiques
Parade

Profil avec malus/bonus :
For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 11 | Par 11 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Monture
Coursier elfique : Senthoi
http://www.freewebs.com/feywild/Elvorse.jpg
For 8 | End 8 | Sau 10 | Rap 10 | Int 9 | Doc 10 | Att 6
Equipements :
-Harnais, selle et nécessaire de Toilettage
-Barde moyenne

Avatar du membre
Artemisia Veregard
PJ
Messages : 40
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ia_veregar
Localisation : x)

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par Artemisia Veregard » 01 sept. 2014, 17:54

Les précédents combats de notre petite aventurière l'avaient endurcie et aujourd'hui elle se battait avec dextérité et hargne, elle parait avec précision et frappait sans hésiter, ce n'était plus la jeune fille apeurée qui venait de quitter sa contrée reculée, mais une baroudeuse au front sérieux qui savait évaluer les risques et se défendre dans une situation désespérée.
Toute grisée par le fracas des armes et le sang éclaboussant son joli visage, Artemisia ne vit pas Eranor faiblir, elle remarqua son mal aise lorsqu'il se plia sur sa selle:

-Hey tu..., Commença t-elle avant de le voir s'effondrer.

Il n'y avait plus d'hommes lézards, aussi elle se laissa tomber de Santhoi à coté de l'Elfe et pris son poul avec inquiétude.

-Ca être bien! Poison de lézard! Tuer lui très vite! Mauvais homme. Ricana l'une des femmes du groupe.
-Je ne… Suis pas… Un homme…Souffla l'Elfe en se débarrassant de son casque.

Elle comprit alors que les femmes ne voulaient pas soigner son ami, indignée la Halfling se leva et lança, la colère grondant sous son ton autoritaire:

-Il n'est pas plus homme que moi! Voici un Elfe, n'en avez vous jamais vu de votre existence? De plus il s'est battu courageusement et notre intervention vous a permis de n’avoir que peu de pertes.

Elle repris son souffle et désigna la plaie infectée de son ami:

-Il s'est sacrifié pour sauver votre vie! Il a choisis votre camp alors qu'il aurait pu se ranger du coté de ces choses monstrueuses et c'est ainsi que vous récompensez son action?

A vrai dire cette histoire de sacrifice et de choix de camp était très exagérée étant donné que notre petit duo n'avait eu d'autre choix que d'agir ainsi, mais si il fallait titiller la fierté des dames présentes alors Veregard savait parfaitement bien s'y prendre, d'ailleurs:

-La renommée des guerrières des terres de Lustrie serait-elle exagérée?

Elle n'avait jamais entendu parler de ces guerrières mais bon un argument est un argument.

-Votre honneur légendaire ne serait-il en réalité qu'une fable, vous seriez donc aussi couardes que des...hommes?

Apparemment elles avaient quelques griefs contre la gent masculine, alors autant l'utiliser. Retenant son souffle l'Halflinguette sentait son cœur battre follement, la vie de son compagnon ne tenait qu'à son pouvoir de persuasion, espérons que sa plaidoirie aie été convaincante..
Artemisia Veregard, Explorateur
Profil: For 7 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 7 | Tir 9 | NA 1 | PV 42/45
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ia_veregar

Compétences:

Résistance au chaos - niveau 1
Chance - niveau 1
Cuisine - niveau 1
Orientation - niveau 1
Survie en millieu hostile - niveau 1
Alphabétisation - niveau 1
Baratin - niveau 1
Evasion - niveau 1

Avatar du membre
[MJ] Mestre Pongo
PJ
Messages : 43
Profil : Le Sage Ineffable

Re: [Eranor et Artemisia] Garder son sang-froid

Message par [MJ] Mestre Pongo » 27 nov. 2014, 15:11

"Votre honneur légendaire ne serait-il en réalité qu'une fable, vous seriez donc aussi couardes que des...hommes?"

Les derniers mots d'Artémisia résonnaient dans la tête de l'elfe. Eranor, les sens las, se laissa doucement tomber dans une rêverie à la désagréable touffeur.
***


Il était encore sur le bateau, puisqu'il se sentait balloter.

Il rejoignait ses frères d'armes des siècles passés, puisqu'il était mort.

Il était à Uthluan, puisqu'il entendait de l'elfique.

Et pourtant...

***


Il se redressa d'un bond. Dans une cahute obscure d'un coin perdu de la Lustrie, il n'était pas mort. Un bandage lui enserrait le bras. Et Artémisia avait disparu. Il était seul, toujours plus seul, mais un noble de Caledor ne craint pas la solitude.

Et il comptait bien le prouver.

Mais cela est une autre histoire...

Et bien voilà une transition sans prétention vers une nouvelle aventure. Je lance dès que possible. Je vais en attendant faire le décomptes des xp si Djinn ne m'en veut pas ;). Welcome aboard.
Qui est mon frère ? Le bibliothécaire. Qui est mon maître ? Le roi Louie. Qui sont mes dieux ? Les anciens qui me virent naître. Qui aimes-tu ? Les bananes. Quel est ton jouet ? Le Péji!

Ooooook

Répondre

Retourner vers « La Lustrie »