[Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

La Bretonnie, c'est aussi les villes de Parravon et Gisoreux, les cités portuaires de Bordeleaux et Brionne, Quenelles et ses nombreuses chapelles à la gloire de la Dame du Lac, mais aussi le Défilé de la Hache, le lieu de passage principal à travers les montagnes qui sépare l'Empire de la Bretonnie, les forêts de Chalons et d'Arden et, pour finir, les duchés de L'Anguille, la Lyonnesse, l'Artenois, la Bastogne, l'Aquilanie et la Gasconnie.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Destinée
PJ
Messages : 107

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par [MJ] Destinée » 30 mai 2011, 20:08

C'est exactement ça ^^
Florin était tout à ses pensées et s'imaginait vouloir traverser la terrible forêt de Châlons pour rejoindre sa dulcinée. L'ombre de ses sentiments couvrait la réalité et l'entraînait vers des souvenirs étranges qui le mettait autant en émoi qu'en réflexion. Chemin faisant dans ses pensées, il avait abandonné derrière lui le chevalier errant blessé et remonté la colline après avoir passé le pont qu'il avait libéré. Continuant son chemin vers la forêt qui se dessinait à moins d'une lieue il chevauchait à vu car le chemin avait totalement disparu dans cette prairie aux herbes rases.

Il leva soudain un lièvre qui s'échappa devant lui en zigzaguant le ramenant à la conscience de son environnement. Devant lui maintenant la sombre forêt de Châlons se révélait. Elle trouvait naissance par de basses haies touffues qui lentement cédait leur place à de jeunes arbres encore décharnés par l'hiver vigoureux. Plus loin d'immenses arbres aux formes étrangement tordues dressaient leurs cimes vers le ciel comme s'ils cherchaient à le griffer durement.

La vision était peu rassurante pour le jeune chevalier et il regretta un instant le calme et la sécurité de la baronnie qu'il avait quittée tôt dans la matinée. La forêt de Châlons était réputée pour les dangers qu'elle abritait et malgré les nombreuses tentatives pour éradiquer les peux vertes qui peuplaient ces bois les orques et les gobelins y pullulaient toujours. Pour la baronnie d'Annecy, c'était plus qu'un fléau car depuis plusieurs saisons, le Baron Raoul n'avait pas eu la force de lever ses troupes pour pacifier les abords de la forêt. Les villages et les fermiers s'étaient reculés des abords de la forêt et les chemins avaient disparus.

Florin ralentit la course de Gobelet et tout en observant la lisière de la noire forêt il se mit à réfléchir. S'engager seul dans cette forêt n'était-il pas trop dangereux ? Et la nuit approchait maintenant, valait-il mieux rester dans cette prairie ? S'enfoncer dans la forêt ?
Image

Avatar du membre
Florin d'Artaud
PJ
Messages : 15

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par Florin d'Artaud » 31 mai 2011, 16:53

La forêt de Châlons…

Cette forêt hantait les rêves et les cauchemars du peuple bretonnien depuis des siècles. Même à cette distance, Florin d’Artaud sentait la puissance qui animait les sombres entrailles de ces bois, cette énergie somnolente et onirique qui mordait petit à petit dans la lande comme les racines d’un arbre dominant. De grands chênes menaçants montaient la garde en lisière de la forêt avec leurs lourdes branches feuillues panachées de vert et de roux.

Une brume glaciale tapissait la plaine qui séparait Florin de la forêt, composée d’une végétation sauvage et épineuse, de mares d’eau stagnante et de monticules recouverts de neige. Çà et là, Florin reconnaissait la pointe rouillée d’une épée, d’une flèche ou d’une lance, et quelques os blanchis par le temps…

Il avait beau avoir combattu de nombreux autres chevaliers lors de tournois, la vue de ce champs de bataille d’une autre époque ne manquait pas de le troubler, comme si les esprits agités des morts hantaient encore cette morne contrée.

La brume se faisait moins épaisse au fur et à mesure qu’il se rapprochait de la lisière. Le chevalier guida sa monture jusqu’à une dépression dans la terre, délimitée par des pierres et des buissons, au centre de laquelle s’étendait une mare glacée. Il se redressa sur ses étriers et passa une jambe par-dessus la fine selle en cuir couleur acajou de Gobelet. Alors qu’il touchait enfin le sol, Florin se mit à réfléchir… S’engager seul dans cette mystérieuse forêt de nuit semblait beaucoup trop dangereux.

La forêt de Châlons était connue pour être une sorte de havre pour les hommes-bêtes et les autres créatures infâmes de même ordre, mais également pour les adorateurs des Puissances de la Corruption. C’est pour cela que Florin d’Artaud préféra construire un petit campement à l’orée de la forêt et s’enfoncer dans la forêt le lendemain matin à l’aube.

Une fois qu’il eut dessellé Gobelet, Florin s’assit sur une pierre en bordure de la mare. Il percevait un froid intense, outre celui des derniers jours de l’hiver. Quelque chose de plus profond le faisait frissonner. Il regarda par-dessus son épaule et observa les cimes des arbres de Châlons osciller au gré du vent.

Le chevalier mangea un peu de viande de sanglier avec une petite rasade de vin qui le réchauffa un peu. Il donna aussi une pleine poignée de fourrages à sa monture qui avait bien galopé lors de ce voyage.

Il frissonna de nouveau, tandis qu’une caresse spectrale et invisible semblait remonter son échine. Rien ne venait perturber l’air ou le silence surnaturel qui l’entourait, si ce n’étaient les hennissements de Gobelet. La fraicheur s’infiltrait dans son armure et il n’aspirait qu’à quitter cet endroit pour se retrouver dans une maison de Bastogne, la belle Marie blottie contre lui pendant qu’il lui raconterait ses histoires.

Après ces pensées qui lui réchauffèrent le cœur, Florin alla se coucher près de Gobelet, espérant que la nuit passerait sans encombre. Pour le moment, il ne pouvait pas se blottir contre Marie, mais il avait son fidèle Gobelet.

Fais de beaux rêves…

Florin s'endormit avec sa couverture protégeant lui et sa monture du froid…
Modifié en dernier par [MJ] Destinée le 01 juin 2011, 13:06, modifié 1 fois.
Raison : 6 xp / Total d'xp : 60
Florin d'Artaud, Voie des chevaliers du Royaume de Bretonnie
Profil: For 9 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA - | PV 57/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... n_d_artaud

Avatar du membre
[MJ] Destinée
PJ
Messages : 107

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par [MJ] Destinée » 01 juin 2011, 13:05

La nuit avait été calme mais froide, très froide. C'est les orteils gelés et les mains crispés, bleuies par le froid, que Florin se réveilla au petit matin. L'abri des fougères et des buissons n'avait fait que le cacher des yeux curieux. La marre avait gelée dans la nuit et ce n'est pas le vent glacial de ce matin qui allait le réchauffer. Il ne sentait plus ses pieds ni ses mains et Gobelet n'était pas mieux. Il s'était réveillé en sursaut et se sentait encore fourbu de sa longue chevauchée de la veille. Son bras droit était courbaturé de son combat avec le chevalier du pont, le mobiliser pour relever sa couverture lui arracha une grimace de douleurs.
Florin perd 3 PV pour cette nuit glaciale et aucunement reposante...

Tout en se frictionnant les extrémités pour se réchauffer, Florin observa les alentours. Il était maintenant au bout des terres d'Annecy face au destin qu'il avait choisi, face à la forêt de Châlons. Au delà de cette antre périlleuse se trouvait les terres de Bastonne où, bien au chaud probablement, dormait sa dulcinée. Imaginer la chaleur du corps de Marie contre le sien lui apporta un peu de réconfort mais un vol de corbeaux croassant brisa sa retraite imaginaire et attira son attention.

Vers l'orée du bois, à quelques centaines de mètres sur sa gauche, des corbeaux s'amassaient derrière un bosquet de buisson. Ces oiseaux étaient toujours les premiers arrivés après une bataille. Ils se délectaient des parties tendres des cadavres et ils étaient connus pour accompagner les âmes vers Morr. Il s'était probablement passé quelques chose par là bas et quelque chose y était mort certainement. Mais à l'approche de la forêt de Châlons cela n'avait rien d'exceptionnel bien au contraire. Gobelet s'ébroua et souffla bruyamment tout en s'approchant de son cavalier. Lui aussi avait faim et froid et lui aussi avait senti la mort alentour...
Image

Avatar du membre
Florin d'Artaud
PJ
Messages : 15

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par Florin d'Artaud » 07 juin 2011, 20:55

Florin d’Artaud fut réveillé par les douces caresses de son cheval, Gobelet. La nuit n’avait pas été trop agitée, à part un renard qui s’était approché un peu trop prêt, mais par contre elle avait été très froide. Le chevalier avait mal partout à cause de la position inconfortable dans laquelle il s’était endormi. De plus, ses orteils étaient gelés et bleuis par la froideur de cette saison.

Florin se leva et s’étendit comme un chat, relaxant ses muscles froids et crispés. Il esquissa quelques exercices martiaux à l’aide de son épée sainte dans le but de réveiller ses derniers muscles endormis. Il but une petite lampée de rouge, avant de repartir…

Voir la terre belle et prospère de sa nation natale de bon matin était un luxe que seul les Bretonniens pouvaient s’offrir. Ici, les forêts interdites et les montagnes menaçantes de l’Empire étaient absentes. Pourtant, Florin d’Artaud savait très bien que cela ne signifiait aucunement que le pays ne présentait aucun danger, car derrière cette façade, les menaces abondaient.

Cela fut confirmé, lorsque Florin remarqua à l’orée du bois, qu’une masse de corbeaux s’amassait derrière un buisson.

Comme la corneille, le corbeau est associé dans le folklore populaire aux champs de batailles et à la mort, et les légendes abondent concernant les pouvoirs qu’on attribue à cet oiseau. Et cela est vrai que les corbeaux étaient toujours les premiers arrivés après un bataille: dévorant les yeux des combattants encore agonisantes et piquorant la chair tuméfiée des morts.

Une fois qu’il eut donné un peu de fourrages à Gobelet, Florin d’Artaud remonta en selle et partit vers la gauche afin de découvrir ce qui attirait tous ces oiseaux de malheur, avant de s’enfoncer dans la forêt de Châlons…
Modifié en dernier par [MJ] Destinée le 07 juin 2011, 20:55, modifié 1 fois.
Raison : 2 xp / Total d'xp : 62
Florin d'Artaud, Voie des chevaliers du Royaume de Bretonnie
Profil: For 9 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA - | PV 57/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... n_d_artaud

Avatar du membre
[MJ] Destinée
PJ
Messages : 107

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par [MJ] Destinée » 07 juin 2011, 21:35

Après cette chevauché et cette nuit de "repos", je t'autorise à tenter d'acquérir soit une nouvelle compétence, soit un bonus de classe ;)

Un peu de nourriture et une lampée de vin revigorèrent un peu le jeune Chevalier. Il était encore endolori de sa nuit inconfortable mais quelques exercices martiaux le remirent un peu d'aplomb. Après s'être occupé de lui, le Bretonnien s'occupa de son fidèle compagnon Gobelet. Après avoir replié sa couverture et donc son campement minimaliste, Florin décida d'aller voir ce qu'il se passait du coté des corbeaux. Il remonta en selle et éperonna doucement son cheval. Avançant vers sa curiosité matinale il s'imaginait déjà poursuivant sa quête de reconnaissance, ou sa route vers Marie ? Gobelet était plus habitué que son cavalier au climat glacial des nuits Bretonniennes et il se mit à trotter vers les volatiles noirs avec légèreté.

A l'approche de l'équipage, les corbeaux s'envolèrent en masse, marquant leur désapprobation de croassement rauques et répétés. Dépassant les quelques buissons bas, Florin découvrit le carnage qui attirait les oiseaux de Morr. Le Chevalier d'Artaud eut un sursaut de stupeur, un réflexe de conservation. Il tira les rennes de son cheval qui s'arrêta net sentant le désarroi de son compagnon. Là, à moitié immergée dans une marre verdie par son sang, le corps tailladé d'un orc mâle gisait inerte. A ses cotés, une lance et une vieille épée rouillée. La créature était éventrée et portait de profonde entaille aux bras et au torse. Pour sûr le carnage était récent.

Mais s'était la première fois que le jeune Florin se retrouvait en présence de cette race. Il en avait entendu parlé à de nombreuses reprises et il avait vu plusieurs gravures représentant cette race violente et pervertie, mais là, il se retrouvait quasiment nez à nez avec une de ces créatures. Tous les poils de son corps se dressèrent, révulsion ou instinct ?

Florin devait se ressaisir, l'empire de ses sens noyait sa raison en ces instants...
Image

Avatar du membre
Florin d'Artaud
PJ
Messages : 15

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par Florin d'Artaud » 10 juin 2011, 19:35

Je choisis donc de prendre le bonus de classe suivant: +1 en INI :wink:
Florin d’Artaud vit qu’une nuée d’oiseaux au plumage noir était en train de se régaler sur un cadavre, qui était pour le moment pas reconnaissable. Ils étaient des dizaines et emplissaient l’air de leurs cris rauques.

Un corbeau se mit devant Gobelet, agressif. L’oiseau boitillait en cercles, la patte et l’aile dans un sale état, fixant le cheval d’un œil minuscule et féroce. L’orbe brillant étincelait de colère, et le corbeau, d’une taille respectable, irradiait la rage et la malveillance. De près, Florin s’aperçut que ses plumes n’étaient pas vraiment noires, mais qu’à la lumière, elles paraissaient irisées, comme une flaque d’huile flottant sur l’eau.

L’oiseau croassa et ouvrit un bec agressif en direction de Gobelet, mais quand le chevalier fit avancer sa monture, l’oiseau blessé alla se dissimuler dans un buisson. À l’approche de Florin d’Artaud et sa monture, la masse d’oiseaux de malheurs s’envola, croassant à l’encontre du chevalier qui les privait d’un funeste repas.

Lorsque Florin découvrit le cadavre qui attirait les oiseaux, il tira instinctivement sur les rennes de Gobelet pour l’arrêter et eut un sursaut de stupeur. Tandis que les derniers corbeaux s’envolaient, le chevalier découvrit pour la première fois ce que l’on appelait un peau-verte…

Devant Florin se trouvait un cadavre pas plus grand qu’un humain adulte, pesant sans aucun doute près du double d’un humain moyen. Cette masse était essentiellement constituée de muscles denses. Sa peau, comme le surnom donné à sa race, était d’un vert assez foncé. Et sa face se situait à mi-chemin entre un visage d’homme très laid et une tête de sanglier sans poils, avec des petites oreilles pointues, un front bas, de grosses arcades, de petits yeux et une énorme gueule remplie de crocs et de défenses.

Le monstre était éventré et portait une profonde entaille aux bras et au torse. Au vue de la grosse tâche de sang qui coagulait sur le sol, le massacre semblait très récent. Qui ? Qui en était l’auteur… Florin d’Artaud n’en avait pas la moindre idée… Peut-être le chevalier au Lion ? Ou peut-être un autre chevalier qui se trouvait en ce moment dans la forêt de Châlons.

Une chose était sûre… il devait combattre et vaincre le possible chef de cette tribu d’orques afin de faire fuir les peaux-vertes des terres de son père, le Baron Raoul d’Annecy.

Se détournant du cadavre, Florin d’Artaud décida de suivre les traces de sang du cadavre pour voir où elles le mèneraient. S’il n’y avait pas de traces visibles, il s’enfoncerait au hasard dans la forêt, sachant éperdument que la Dame du Lac le guiderait au mieux…
Modifié en dernier par [MJ] Destinée le 10 juin 2011, 19:35, modifié 2 fois.
Raison : 6 xp / Total d'xp : 68 +1 pour la qualité de ce erpé où je t'avais ouvert plein de pistes que tu as presque toutes exploitées tout en restant parfaitement dans ton personnage. TOTAL : 69 xp
Florin d'Artaud, Voie des chevaliers du Royaume de Bretonnie
Profil: For 9 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA - | PV 57/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... n_d_artaud

Avatar du membre
[MJ] Destinée
PJ
Messages : 107

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par [MJ] Destinée » 13 juin 2011, 16:03

La peau verte était bien morte là, mais comme le supposait Florin, le combat n'avait pas eu lieu ici. Descendant de son cheval, le chevalier commença à chercher des traces. Il découvrit une large traînée de sang verdâtre qui se dirigeait vers la lisière de la forêt. Suivant lentement la piste qui zigzaguait entre les fourrés et les mares, le jeune chevalier d'Annecy finit, après une courte marche, par trouver le lieu probable du combat. Tout d'abord il découvrit les restes d'une sorte de foyer entouré de plusieurs couvertures miteuses et puantes. Le bois était éteint de puis longtemps et les cendres y étaient froides. Autour des restes de ce foyer, Florin découvrit de nombreuses traces de pas et quelques ossements restant d'un repas giboyeux. Les traces de pas n'étaient pas net mais il y en avait de plusieurs sortes et le jeune chevalier, bien que piètre pisteur, devinait celle de chausse en fer. Tout à ses observations il aperçut un pied vert derrière un fourré. Approchant, il découvrit un autre cadavre d'orc. La bête gisait décapitée, sa tête au faciès si répugnant était à une lame de là. Se redressant, Florin découvrit encore des traces de ce sang verdâtre qui courraient vers la forêt. A leur coté, à peine perceptible quelques gouttes de sang d'un rouge vermillon.

Il y avait eu ici un vrai carnage et quel que soit l'assaillant de ces orcs, il ne semblait pas y en avoir plus de traces que ces quelques gouttes de sang. Quoiqu'il en soit, et qu'elle qu'il soit, l'assaillant de ce campement d'orcs avait défendu chèrement sa peau et il avait libéré les terres d'Annecy de quelques dangers. Florin décida donc de remonter en selle et de suivre ces traces qui de toute façon le menait vers la forêt. Rapidement il rejoignit le sous bois et s'enfonça dans la forêt. Il entendit alors le bruit lancinant de tambours et perçu l'odeur d'un feu. Eperonnant sa monture, guider par le bruit des tambours et des rires graves et rauques le chevalier d'Artaud découvrit l'endroit d'où ces sons provenaient. Redescendant de monture, Florin s'approcha discrètement du bord de la combe dont venaient les bruits. Il découvrit alors un petit campement de peaux vertes. Un homme en armure était suspendu par les pieds au-dessus d'un petit feu et trois orcs semblaient danser autour tout en tapant sur d'étranges tambours...

Image
Image

Avatar du membre
Florin d'Artaud
PJ
Messages : 15

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par Florin d'Artaud » 15 juin 2011, 11:40

Florin d’Artaud s’agenouilla dans le sous-bois. Il posa une main à terre, lisant les signes avec minutie et précision. Pour beaucoup de paysans, il n’y avait rien à voir, mais pour le chevalier, le sol était comme un livre ouvert et il était capable d’en déchiffrer le récit sans le moindre effort. Ceux qui avaient laissé cette piste ne cherchaient pas à se dissimuler: empreintes sur le sol, arbres déracinés, trainée de sang verdâtre, branches cassées…

Ce ne pouvait pas être la marque de l’un des siens… Florin repoussa inconsciemment une longue mèche de cheveux bruns derrière ses oreilles, ses sourcils se rapprochant avec perplexité sur son front d’ivoire… sûrement la trace des peaux-vertes… Il ne pouvait en être sûr pour le moment, car c’était la première fois qu’il était confronté à cette race abjecte.

Tirant Gobelet par la bride, il commença à courir à petite allure entre les arbres. Tout de même encombré par son armure, Florin restait toujours vif et silencieux. Il sautait par-dessus les souches et esquivait les branches basses, ne laissant aucune trace de son passage.

On ne pouvait toutefois pas en dire autant de Gobelet. Florin secoua légèrement la tête en entendant le tintamarre que sa monture produisait, les brindilles et les branches craquant sous ses pas lourdauds. Florin jeta un regard noir par-dessus son épaule, l’irritation et l’impatience étincelant dans ses yeux. Il était injuste de lui en vouloir, il le savait, mais ça ne rendait pas sa balourdise plus facile à accepter.

Florin s’excusa de ce petit excès de colère auprès de sa monture, en lui flattant l’encolure. Gobelet était une brave bête et le chevalier ne se plaignait pas quand elle le transportait pendant de longues heures, lui et sa cotte de mailles. Il n’avait donc pas de reproche à lui faire. D’ailleurs, pourquoi être discret ? Florin d’Artaud était un chevalier du royaume Bretonnien et il se ferait un plaisir d’accueillir ces orques…

S’extirpant de ses pensées, Florin lâcha la bride de Gobelet pour faire une petite pause de quelques minutes.

Il gravit comme un spectre un escarpement rocheux en rasant le sol. Près du sommet, il tomba à plat ventre et rampa jusqu’au bord. Il prit soin de rester dissimulé parmi les fougères humides et d’éviter de les agiter, ce qui aurait révélé sa position.

Ce qu’il vit en contrebas lui glaça le sang…

Devant lui se trouvait un campement de peaux-vertes. Des tentes entouraient un petit feu de camp, tandis qu’un homme en armure hurlait, suspendu par les pieds au dessus dudit feu.

Le chevalier ne pouvait se permettre de charger directement. Il devait d’abord connaitre le nombre exact d’ennemis se trouvant dans le campement. Attachant Gobelet à un arbre, il partit en avant pour évaluer un peu les risques d’une charge à cheval.

Je reviens, Gobelet, ne t’inquiète pas…
Modifié en dernier par [MJ] Destinée le 18 juin 2011, 23:35, modifié 1 fois.
Raison : 6 xp / Total d'xp : 75
Florin d'Artaud, Voie des chevaliers du Royaume de Bretonnie
Profil: For 9 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA - | PV 57/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... n_d_artaud

Avatar du membre
[MJ] Destinée
PJ
Messages : 107

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par [MJ] Destinée » 18 juin 2011, 23:35

Après avoir attaché sa monture, Florin avança lentement vers le campement d'orques. Malgré son armure, le jeune chevalier se déplaçait avec aisance dans le sous bois. Depuis de nombreuses années il avait l'habitude de se déplacer en forêt. Elle bordait la baronnie et le jeune chevalier aimait à s'éloigner en tout liberté et profiter de sa solitude fuyant la château, certaines des leçons de son précepteur et l'ennui de rester enfermé dans la petite bibliothèque du Baron.

Le chevalier d'Artaud fit lentement le tour de la combe et s'assura du nombre d'opposants qu'il allait avoir à affronter s'il décidait de charger. Les orques continuaient à danser autour du chevalier qu'ils avaient pendu par les pieds au dessus du foyer. Ils étaient trois et aucun autre ne semblaient présent dans ce campement. Florin décompta cinq tentes et une fosse où s'amoncelait des ossements divers et autres déjections peu ragoutantes. S'il enlevait les deux cadavres qu'il avait trouvé à l'orée de la forêt, le compte était bon. Le jeune chevalier voyait trois adversaires potentiels et selon ses calculs, il ne risquait pas de surprise dans voir d'autre surgirent.

Il avait presque fini son tour du campement lorsque les tambours s'arrêtèrent. Deux des orques reculaient lentement en rigolant alors qu'un troisième approchait du foyer. Il avait en main une sorte de grosse bouteille en verre qui devait très probablement contenir un liquide inflammable. Il en but une longue rasade et se retourna vers ses deux autres comparses en articulant difficilement.


On... On va... On va l'flambé ! Ca... Ca va êt'e bon ! Ouahahahahaha ! ! !


Les deux autres orques se mirent eux aussi à rire avant de se taper dans le dos avec une certaine violence impressionnantes qui donnait à Florin à réfléchir...
Image

Avatar du membre
Florin d'Artaud
PJ
Messages : 15

Re: [Florin d'Artaud] La quête d'un sang à anoblir...

Message par Florin d'Artaud » 03 juil. 2011, 12:40

Florin d’Artaud se déplaçait à vive allure en direction du campement d’orques. Il entendit vaguement des cris gutturaux accompagnés par un tambour dont le propriétaire jouait extrêmement mal. Il perçut, aussi, un hurlement aigu, provenant sûrement de l’homme en armure qui venait de se faire capturer par ces peaux-vertes. Ces cris le mirent instantanément mal à l’aise et un frisson lui parcourut l’échine. Si cette personne venait à mourir, Florin s’en voudrait pour toujours… c’était du devoir des chevaliers Bretonnien que de venir en aide aux personnes en danger.

Formant grossièrement un cercle autour du feu de camp, cinq tentes de bric et de broc étaient plantés pour accueillir ces joyeux peaux-vertes. Florin en décompta pas moins de trois, s’il ajoutait les deux cadavres qu’il avait trouvé à l’orée de la forêt, le compte était bon.

Il entendit un peau-verte aboyer dans un reikspiel médiocre, qu’il allait « flamber » le captif. D’Artaud devait aider cette pauvre personne… elle devait sûrement appartenir à son peuple et il semblait être un chevalier.

Un rugissement monstrueux et bestial, proche de celui d’un ours mais suintant de malveillance, résonna en contrebas, et le chevalier hésita, jetant autour de lui des regards craintifs.

La bravoure exigeait, pourtant, du chevalier qu’il se dresse fièrement devant une adversité supérieure, même si cela paraissait parfaitement suicidaire. Par ailleurs, en tant que plus grands guerriers du royaume, les chevaliers étaient censés montrer l’exemple, c’est-à-dire faire preuve de plus de courage que les manants, et assurément plus que des femmes.

Tandis qu’il remontait la pente vers Gobelet, Florin ne cessait de se rappeler ces paroles, essayant de chasser la peur qui commençait à la submerger. Une fois en selle, le chevalier dégaina l’épée de son père et éperonna sa monture en direction du campement.

Le combat allait être violent et bref… Tirant sur ses rênes il fit se cabrer le cheval et lança son cri de bataille avant de venir les relâcher tout en frappant légèrement sur les flancs de l'équidé...

Pour la Dame et le Roy !

Sur son cheval au galop la pointe de son épée en avant, il fonça sur le campement peaux-vertes, le bruit lourd des sabots qui frappaient le sol en rythme régulier et les vibrations que ceux-ci déployaient faisait monter l'envie de vaincre du jeune chevalier.

Coups puissants (+1D3 points de dégâts) | Réflexes éclairs (+1 INI) | Arme de prédilection (+1 ATT avec épée à une main)
Modifié en dernier par [MJ] Destinée le 04 juil. 2011, 21:31, modifié 2 fois.
Raison : 5 xp / Total d'xp : 80
Florin d'Artaud, Voie des chevaliers du Royaume de Bretonnie
Profil: For 9 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 8 | Tir 8 | NA - | PV 57/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... n_d_artaud

Répondre

Retourner vers « Les autres régions »