Table des matières

Informations générales sur le personnage :

Nom et Prénom: Friedrich Hadler
Age: 27 ans
Sexe: Masculin
Race: Humain
Carrière: Militaire impérial (infanterie).
Lieu/ville de départ: Ostland
Fréquence de jeu: Variable
MJ: [MJ] Le Djinn


Nom de la ligne FOR END HAB CHAR INT INI ATT PAR TIR NA PV
Profil de départ (+4 PC initiaux) 8 9 8 8 8 8 9 9 8 1 65/65
Profil actuel 10 11 10 10 10 10 14 14 11 3 85/85
Améliorations restantes à acquérir pour level up (déjà acquis/à acquérir) 2/4 2/4 2/4 2/4 2/3 2/4 5/6 5/6 3/4 2/2 20/35


XP disponible: 7
PC dépensés: 27




Description physique :

Friedrich Hadler est un homme de 27 ans, de taille plutôt moyenne, voire petite, puisqu’il ne mesure qu’un mètre soixante-douze des pieds à la tête. Il fait souvent plus vieux qu’il ne l’est réellement, ce qui est dû en partie aux épreuves qu’il a vécues. Il n’est pas extrêmement fort, cependant, quand on le connait, on se rend compte qu’il est plus endurant que la moyenne, tant en ce qui concerne les épreuves physiques, telle la course à pied, que face à la douleur ou aux maladies. Friedrich est brun, a les cheveux coupés courts et porte la barbe, coupée court elle aussi. Ses yeux sont d’un bleu-gris assez sombre. Généralement, il porte sur lui son uniforme blanc et noir de soldat de l’Ostland, uniforme qu’il a voulu le plus sobre possible (sans fanfreluches, à la coupe simple, pantalon blanc, veste et chemise noire, unicolores). Il fait toujours en sorte d’entretenir ce dernier pour qu’il soit quasi-impeccable : « un soldat professionnel ne devrait pas paraître négligé, sans non plus être opulent », lui a appris son père. Même habillé en civil, par respect pour l’image de sa profession et pour ceux qu’il rencontre, il se fait également un devoir de mettre cette recommandation paternelle en application, et s’habille donc sobrement, mais irréprochablement.

Description psychologique :

Socialement, Friedrich Hadler est avant tout un homme fondamentalement bon. Parfois un peu froid au premier abord par ses manières, il se révèle loyal et compréhensif envers ses amis. Généralement touché par les manifestations diverses de la misère, bien qu’il ne le montre absolument pas à l’extérieur, il aime à donner aux nécessiteux, en restant toutefois toujours discret. S’il est assez cultivé et aime bien discuter d’à peu près tous les sujets avec ses amis, il est par ailleurs très pudique et timide en ce qui concerne les femmes, auprès desquelles il n’est pas très à l’aise et perd rapidement ses moyens. Pourtant, il ne désespère pas de trouver un jour la bonne, une femme gentille et fidèle (le critère physique n’étant que secondaire pour lui) auprès de laquelle il pourra vivre et vieillir heureux. En attendant, il refuse catégoriquement de se livrer à des relations purement charnelles, qu’il considère comme profondément déshonorantes. Sur le plan moral et philosophique, Hadler se situe plus dans un courant humaniste (même si lui-même ne connait rien en philosophie). Pour lui l’homme est fondamentalement bon, mais peut être perverti par son environnement qui influence ces choix. Inconsciemment, il croit dur comme fer au libre-arbitre, c'est-à-dire qu’il réfute l’idée même du déterminisme, sans toutefois nier les influences extérieures sur les décisions libres de la volonté humaine. Les valeurs qui lui semblent les plus importantes sont l’honneur (et la loyauté/fidélité), le courage, le respect, et l’amour de son prochain. Il tente de vivre en respectant au mieux ses valeurs. Assez ouvert d’esprit, il ne condamne pourtant pas ceux qui ne pensent pas comme lui, même s’il désapprouve clairement certains comportements. Citoyen lambda en ce qui concerne la religion, les dieux (qu’il reconnait à peu près tous) n’ont pas une très grande place dans sa vie, mais cela ne l’empêche pas d’en prier certains, parfois, par tradition, par nécessité ou sur une envie. Plus particulièrement, les dieux qu’il vénère parfois sont Shallya, car il pense que la générosité et la compassion sont les piliers nécessaires d’un monde meilleur,Véréna, parce que son esprit ne conçoit pas un monde bon sans justice, Myrmidia, du fait de sa profession et de son père, et Sigmar, plus par pure tradition impériale que par réelle conviction. Il abhorre les dieux du chaos et leurs doctrines. Il connaît leur dangerosité et se montre extrêmement méfiant envers la magie, et plus généralement tout ce qui a trait de près ou de loin au chaos. Au niveau sociétal, Friedrich Hadler se rapproche par de nombreux aspect du stéréotype du militaire professionnel. Convaincu de l’importance de l’obéissance à une hiérarchie bien définie, basée sur le mérite, il pense qu’un chef charismatique et fort est nécessaire pour le bien de l’Empire. Les empereurs mous, même bons, ne faisant que diviser les hommes et apporter le malheur. En cela, Karl Franz lui semble être un bon dirigeant (bien que parfois un peu trop politicien), ainsi que son comte électeur Valmir von Raukov. L’idée de contester les valeurs de la société ou sa forme impériale autoritaire ne lui vient pas à l’esprit, et il considérerait cela comme une folie, si un quelconque révolutionnaire lui en parlait. Contrairement à beaucoup, il considère néanmoins que chaque vie humaine (ou naine ou elfique) est importante, et désapprouve la tyrannie et la cruauté en général. En ce qui concerne les étrangers, Friedrich n’est pas xénophobe : pour lui, un humain reste un humain, qu’il soit averlandais, bretonnien, tiléen ou même arabéen. De même, il ne discrimine ni les hauts-elfes, ni les nains (qu’il n’a de toute façons jamais rencontrés).

Alignement : Bon.

Historique du personnage :

Friedrich Hadler naquit il y a 27 ans, dans un petit village côtier à l’extrême Ouest de l’Ostland, assez proche de l’actuelle capitale provisoire de la province, Salkalten. Son père, Alexander Hadler, était un chef milicien ostlander, un homme patriote, qui croyait en l’Empire et en l’Ostland, avec de fortes notions de justice, de société et d’honneur, des notions qu’il transmit plus tard à son fils. Sa mère, Elena, était la dernière fille d’un riche marchand, originaire de Marienburg, qui l’avait envoyée faire des affaires dans l’Ostland, et où finalement elle avait rencontré Alexander et s’était mariée, avec la bénédiction du père, qui y voyait un moyen d’implanter une filiale pour écouler ses marchandises en Ostland, par la mer. Ce fut Elena qui apporta à Friedrich ses idées des concepts de bien et de mal et sa tolérance envers les étrangers, ainsi que sa croyance en la déesse Myrmidia, aux dépens d’Ulrich, jugé « trop barbare ». Le couple qu’ils formaient était stable, malgré les absences nombreuses du milicien, très occupé par les incessantes opérations militaires de la province. Ils n’eurent toutefois pas d’autre enfant, et apportèrent tout leur amour à Friedrich. Celui-ci grandit à son rythme, dans un univers relativement plus aisé que la plupart des autres impériaux, même si ce n’était que là que la vie de petits bourgeois de campagne. Son éducation fut assurée essentiellement par sa mère, qui lui apprit notamment à lire et à écrire. Quand il eut l’âge requis, à savoir 16 ans, son père l’enrôla dans son groupe de milicien, et il commença à apprendre les bases du métier de soldat impérial. Pendant 6 longues années, il se perfectionna dans le métier des armes, en défendant surtout son petit village contre les escarmouches et autres attaques, s’entraînant au maniement des armes avec ses camarades, sous l’œil expert d’Alexander Hadler. Jusqu’à l’année 2521, il n’y eut pas d’incident majeur, à part quelques patrouilles pour garantir la sécurité des paysans aux abords du village, essentiellement contre les dangers venus de la mer (tels que les pillards norses, par exemple). Mais au Nord la tempête grondait, et une première armée de chaotiques se fraya un chemin jusqu’à la capitale de la province, Wolfenburg, et la mis à feu et à sang, avant d’être stoppée et détruite. Evidemment, toutes les troupes disponibles avaient alors été réquisitionnées ou s’étaient présentées de leur plein gré pour défendre l’Ostland. Alors, nul n’aurait pu empêcher Alexander Hadler de s’engager dans le conflit à la tête de combattants des environs, enrôlés en catastrophe : il considérait la protection de son pays comme un devoir sacré. Le vieux guerrier interdit pourtant formellement à son fils de prendre part au conflit, car, malgré tout, il fallait toujours garder une petite troupe de miliciens pour protéger le village, troupe dont Friedrich prit le commandement. Pendant que son père se battait à l’Est, le fils restait sans rien faire dans son village, car l’invasion du chaos, si elle décima la quasi-totalité de l’Ostland, épargna entre autres les côtes, trop excentrées à l’Ouest de leur axe de progression dans l’Empire. L’épisode qu’on appela ensuite tempête du chaos dura deux années, la première attaque, qui avait pourtant causé des dommages inimaginables (les pires pertes subies de mémoire d’ostlander), laissa place, l’année suivante, à une offensive d’une ampleur gigantesque, qui s’enfonça très loin dans l’Empire, jusqu’à Middenheim, et qui, même une fois repoussée, avait laissée derrière elle des provinces dévastées, la plus touchée étant sûrement celle de l’Ostland, qui avait même dû prendre Salkalten comme capitale provisoire. Depuis lors, le comte électeur Valmir von Raukov essayait de reconstruire son pays exsangue, en tentant de recruter (assez vainement, il est vrai, du fait de sa très faible trésorerie) des soldats réguliers à tour de bras, pour un salaire de misère. Ses ennemis étaient partout, tant sur son territoire les derniers résidus de l’armée du chaos et les ennemis intérieurs, plus téméraires que jamais en cette période de troubles, que les comtes électeurs voisins qui essayaient de profiter de cette terrible faiblesse de l’Ostland. Pendant ce temps, Friedrich Hadler s’était formé un successeur en tant que chef de la milice locale, en vue de prendre part à la reconstruction de sa province comme soldat régulier. Récemment seulement, Elena et Friedrich ont appris la nouvelle de la mort d’Alexander au cours de la deuxième bataille de Wolfenburg, plus de 4 ans auparavant. Désormais libéré de sa promesse, et de ses responsabilités envers son village, Friedrich Hadler partit dans la capitale provisoire voisine pour s’engager dans l’armée du comte. Les places ne manquaient pas, bien au contraire, et l’action elle aussi allait probablement être au rendez-vous, au vu de la situation actuelle de la province…




Compétences :

Sang-froid : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Il bénéficie d'un bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale.

Coups puissants : Votre personnage développe une puissance hors du commun lors des combats et augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.

Autorité : Votre personnage, en tant que homme d'arme, ajoute un bonus de +1 lorsque, confronté à des militaires, il essaye de faire prévaloir son autorité, ses ordres etc.,

Arme de prédilection : épées à une main : Votre personnage, grâce à la pratique continue d'une même arme (à déterminer à l'acquisition de la compétence), en a acquis une maitrise technique telle qu'il peut ajouter un bonus de +1 en ATT lorsqu'il l'utilise en combat.Par contre, lorsqu'il utilise une autre arme que son arme de prédilection, il reçoit un malus de -1 en ATT et en PAR pendant les 1D3 premiers combats qu'il livrera avec cette arme, le temps qu'il s'y adapte.

Alphabétisation : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde (Bretonnien, Tiléen, Estalien, etc.,) si bien entendu il comprend ce langage.

Langage secret : jargon de bataille : Votre personnage sait parler le jargon des batailles. C'est un mélange d'abréviations, de mots coupés et autres choses inintelligibles pratiqué par certains guerriers. Il est utilisé le plus souvent pour donner des ordres en combat. Il peut être parlé deux fois plus vite que tout autre langage.

Anticipation : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

Adresse au tir (arcs) : Votre personnage se révèle être particulièrement adroit au tir et gagne un bonus de +1 à tous les tests de tir avec un arc.

Volonté de Fer : Votre personnage se révèle être particulièrement très résistants à la peur, aux attaques mentales et à tout ce qui pourrait tenter de briser sa volonté. Il obtient +1 aux tests pour résister à un contrôle mental, à la peur etc…

Parade : Votre personnage a appris comment se servir d'une arme à son plein potentiel pour réussir à parer une attaque rendant les parades bien plus efficaces. La valeur de parade des armes (bouclier compris) est ainsi doublée. Par exemple, une épée ayant une parade à 12 aura dès lors une parade à 24.

Coriace : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)

Réflexes éclairs : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.




Inventaires et biens du personnage:

Bourse: 7 Couronnes d'or 4 pistoles 5 sous


Inventaire
Devoir 18 +1D10 dégâts, 12 Parade Les morts-vivants, les démons etc… Que la lame touche subissent 1d6 dégats supplémentaires
Epée longue 16 +1D8 dégâts, 11 Parade _
Bouclier en acier 6+1d6 dégâts, 16 parade Déstabilisant
Arc court 26 +1D8 dégâts Malus de -2 TIR tous les 16 mètres
Chemise de mailles 9 protection, torse, dos et bras -1 HAB, ATT et PAR
Jambières de mailles 9 protection, jambes -1 HAB, ATT et PAR
Casque 7 protection, Tête _
Capuchon en cuir 3 protection, tête _
Sac à dos _ _
Rations _ _
Couverture _ _
Flasque en cuir _ _
Manteau lourd _ _
Chester Octroie la compétence Chance. Où que vous alliez et peu importe les éventuels efforts que vous feriez pour vous en débarrasser, Chester vous suivra absolument partout. C'est un chat, il fait ce qu'il veut, il n'écoutera aucun de vos ordres et prendra même plaisir à vous casser les pieds, à vous réveiller d'un saut sur le ventre la nuit alors que vous aviez verrouillé votre chambre avec lui dehors, ou à laisser des poils et des traces de griffes sur votre plus belle chemise. Néanmoins, il semble être un véritable porte-bonheur : depuis que vous le supportez, tout semble davantage vous sourire.
Déguisement de Santa 2 protection torse, dos et bras _
Biscuit Warfo (x3) Un biscuit au sucre de canne de Lustrie posé sur une tranche de massepain Bretonnien. Que demander de plus ? Ce biscuit est le mal à l’état brut tant il est bon ! Rend 1+1d3PV par utilisation.
Gâteau anniversaire Warfo Un énorme gâteau garnis avec ce que le personnage préfère en termes de nourriture. Un énorme “W” en glaçage brun recouvre le tout. Octroie +1 dans une caractéristique au choix pendant 1d2 heures.
Bombe MoNaMi Inflige 1d20 points de dégâts à toutes les personnes situées dans la la zone de l'explosion (5 mètres de rayon). Tenir compte des protections des victimes Portée = FOR de l'utilisateur mètres x 1.5 mètres


Grimoire
Tête: 7 Armes et armures équipées
Torse/Dos : 9 bodygeneric.jpg Bras: 9
12 parade , 18+1d10 dégâts 0 , 0
Jambes: 9 Bouclier: 16
Pieds: 9


Parcours

Quêtes accomplies

Classes acquises

Milicien Troupe régulière

Carrière et classe en cours d'apprentissage

Carrière : Voie de l'armée impériale.
Classe actuelle : Sergent

Dévotion religieuse

Dieu Points de dévotions disponibles Points de dévotions dépensés
Myrmidia 23 0
Shallya 5 0
Véréna 5 0
Sigmar 8 0
Morr 1 0
À définir 0 0

Autres


QR Code
QR Code wiki:fiche_friedrich_hadler (generated for current page)