[Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Middenheim est une des plus grandes villes de L'Empire mais aussi une des plus anciennes et des plus importantes sur les plans économiques, politiques et religieux (en effet Middenheim est le principal lieu de culte du dieu Ulric). Elle a le statut de cité souveraine ainsi que de nombreux privilèges au niveau impérial, statut et privilèges auxquels la famille illustre des Todbringer qui gouverne la ville est très attachée. La cité est surnommée la cité du loup blanc en hommage à Ulric, le Rocher du Coup de Poing ou encore la tour de Grungni par les nains...

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

[Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

De l'eau croupie coulait de certaines arches de la galerie et venait s'ajouter au flux infect et puant qui s’écoule dans les égouts de Middenheim. Une des plus grandes villes de l’Empire. Ici se retrouvait tous les déchets et les déjections des habitants de la cité. Albillius semblait dans son élément dans ce labyrinthe de galerie et de boyaux de pierre. Albillius arpentait les coursives d’un pas sur et décidé. Une bonne trentaine de pieds plus hauts, la population vaquait sereinement à ses occupations quotidiennes et lui, il était là dans le noir à s’aventurer sur d’étroites passerelles, risquant à chaque pas de choir dans l’eau sombre et puante en dessous. Son dos le lançait à force de rester courbé pendant des heures mais Albillius en avait cure.
Image
Il a tant de possibilités et d’ingrédients disponibles devant lui qu’il commença immédiatement à chercher des éléments susceptibles de l’aider dans la création de futures maladies. Après plusieurs minutes de recherches, hélas infructueuse, Albillius décida de changer de coin de recherche et parti en direction de la section des égouts située au-dessus de la guilde des magiciens et des alchimistes. En effet quand une expérience alchimique échoue ou que des ingrédient sont considérés comme périmés, les assistants ont tendance à balancer les déchets directement dans les égouts ne pensant absolument pas aux conséquences de leur acte. Pour le plus grand bonheur d’Albillius bien décider à trouver quelque chose d’utile à la concoction de la nouvelle maladie qu’il avait en tête. Une fois arriver en dessous du bâtiment de la guilde dédier à l’alchimie, Albillius se mit en quête d’ingrédients. Seulement le carrefour où il commença à chercher était trop grand pour qu’Albillius puisse voir toute l’étendue de déchets qui s’accumule devant lui. Jurant devant le fait qu’il allait surement rater des ingrédients importants Albillius décida de lancer un sort qui serait surement très utile pour visualiser l'ensemble des déchets s’étalant devant lui.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Après plusieurs minutes de recherches approfondie Albillius avait réussi à récupérer Les grosses puces bouffies que son sort parfaitement réalisé avait généré. En effet ces puces pourraient surement l’aider plus tard pour confectionner sa nouvelle maladie, il les mit donc dans une petite fiole et continua ses recherches. Albillius trouva aussi 3 cadavres de rats, deux gris et un noir présentant des symptômes trahissant un pourrissement de leur sang, Cela serait très utile à l’avenir pour améliorer ses créations putrides. Il découvrit également un mélange visqueux, légèrement élastique et collant résultat d’une expérience menée plus tôt part les alchimistes. Souhaitant en faire une étude plus approfondie plus tard Albillius mit un échantillon dans un bocal et la rangea dans sa sacoche à coté des cadavres des rongeurs. Enfin Albillius prit un autre bocal qu’il remplit de l’eau des égouts certain que celle-ci devait charrier un bon nombre de germes et que cela serait parfait pour accélérer la création de nouveaux maux. Après avoir fini de fouiller la zone Albillius se dit que dans quelques jours il y aurait surement de nouveaux déchets potentiellement intéressants dans cet endroit et se décida à partir vers d’autres coins des égouts en quête d’autres ingrédients.
Image
Après un quart d’heure environ de crapahutage dans les boyaux souterrains. Albillius arriva au-dessus de l’abattoir de Fleischer et se remit à chercher espérant dégotter quelques abats de viandes afin de préparer un futur vecteur de transmission pour ses maladies. Au passage il avisa une échelle qui permettait de remonter à la surface. Albillius se dit en ricanant que la prochaine personne qui emprunterait cette échelle aurait une mauvaise et salissante surprise. Il voulu donc lancer divine urgence sur les barreaux en métal de l’échelle.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Albillius se concentra sur l’échelle et incanta avec succès le sort de divine urgence sur les barreaux. Ces derniers se mirent à luire d’une lumière verdâtre, maladive et malsaine. Cette lumière ténue projeta l’ombre déformée d’Albillius sur les murs avant de s’atténuer et de devenir imperceptible pour des individus non compétentes dans les arts mystiques. Satisfait de son œuvre Albillius reporta son attention sur les monceaux de viandes avariés et pourrissantes ainsi que les nombreux ossements présents dont certain n’étaient pas animal mais bien humain. Preuve que les abattoirs servent aussi de bon moyen pour faire disparaitre un cadavre encombrant. En soulevant un tas d’ossements encore recouverts de graisse et de quelques lambeaux de viandes avarié. Albillius trouva enfin ce dont il avait besoin. Trois morceaux de viandes de bœuf, au vue de leurs états jeter ici depuis peu.

Une à deux heures tout au plus car la viande était encore pure de toute infestation de vers et d’insecte nécrophages en tout genre. Ravi par sa découverte Albillius s’empressa de les ranger dans sa sacoche et vit que cette dernière était déjà presque pleine. Il se dit qu’il reviendrait demain ou après-demain pour refaire une fouille de l’endroit. Il récupéra au passage quelques ossements suffisamment fins pour pouvoir faire office de seringues une fois évidés et la moelle retirée ou alors de stylets pour infliger des coupures et des blessures porteuses de germes bien évidemment Une fois certain qu’il avait récupérer tout ce dont il pourrait avoir besoin. Albillius allait s’en retourner quand il entendit un bruit de chute dans un des conduits d’évacuation de l’abattoir. Un tas de viande gâtée d’une taille respectable venait de choir non loin d’Albillius. Ce dernier avisa le tas et s’en approcha. Albillius prit alors sa précieuse amulette de son dieu et utilisa un bord tranchant pour s’inciser le bras et ainsi faire couler son sang porteur de la fièvre hémorragique sur la viande pour la contaminer.
En accomplissant son acte Albillius murmura sept fois une prière à Nurgle que lui avait apprise son mentor. Albillius savait que cette viande allait attirer toute sorte d’insecte, de rats et peut-être des miséreux affamés. Tous ce petit monde allait se nourrir sur ce tas de viande se dit Albillius et pour être certain qu’un grand nombre de rats viennent, Albillius voulu incanter un sort afin de rendre ce tas encore facilement repérable par l’odorat des rats des environs.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Albillius se concentra sur son sortilège mais, rien, nada, absolument rien ne se produit et Albillius resta comme un idiot debout devant le tas de viande. Quelque peu vexer par son échec Albillius se remit en route pour rentrer retrouver les autres cultistes. En marchant ce dernier avait l’esprit complètement occupé à comprendre pourquoi son sort avait échouer, ce faisant, Albillius ne prêtais guère attention à être discret durant son cheminement. Il faisait un bruit suffisant pour alerter n’importe qui passant dans le coin. Ce qui ne manqua pas d’arriver. En effet à quelques distances de là un jeune milicien apparemment perdu, déambulait en grommelant des insultes envers ses compagnons miliciens et sur le fait que tirez à la courte paille ceux qui devaient faire la patrouille dans les égouts en dessous de l’abattoir c’était vraiment une idée à la con, surtout avec sa chance pourrie. En plus du fait qu’il se soit perdu dans ses égouts de merde et qu’il ne savait pas où il était.

Le milicien se tut et tendit l’oreille en entendant des bruits de pas non loin. C’est suspect, personne n’est autorisé à descendre dans les égouts en temps normal pensa le milicien. Ce dernier s’approcha prudemment vers la source du bruit et quand il vit une silhouette humanoïde se profiler au fond de la galerie il la somma de s’arrêtez et de décliner son identité sur le champ espérant tomber sur ses camarades miliciens.


lien vers la fiche d'Albillius: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Quand Albillius entendit le garde l’interpeller, il se raidi instantanément et failli détaler ventre à terre dans la direction opposée. Il se ravisa en comprenant que le garde ne lui voulait aucun mal et Albillius le rejoignit en le saluant. Le milicien lui demanda son nom et ce qu’il faisait dans les égouts. Albillius lui répondit qu’il cherchait un chemin pour sortir d’ici car il s’était perdu dans ce labyrinthe de galerie obscures, humides et malodorantes.
Image
Le milicien lui répondit l’air soulagé que lui aussi étais perdu et proposa à Albillius de l’aider à retrouver la surface. Arguant que à deux cela serait plus facile de sortir d’ici. Albillius accepta avec joie et en quelques minutes ils débouchèrent devant une grille de sortie. Le milicien prit la clé pour ouvrir la grille et tout deux se retrouvèrent à l’air libre de Middenheim. Le soleil était encore haut dans le ciel et le milicien pour remercier Albillius de l’avoir aider à retrouver le chemin de l’extérieur ne fit que le réprimander gentiment de s’être aventurer dans les égouts. Après quoi le milicien partit vers sa caserne et Albillius partit vers le marché pour faire des achats mais surtout pour attendre la nuit tombée et pouvoir rejoindre le culte sans éveiller les soupçons des gardes.
Image
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Une fois la nuit tombée et la lueur des deux lunes hautes dans le ciel étoilé de Middenheim. Albillius prit le chemin afin de rejoindre enfin ses compagnons cultistes. Il pesta contre le froid et la glaciale bise nocturne et arriva finalement après une trentaine de minutes de marche dans le quartier qui abritait un accès secret vers une planque du culte. Albillius se retourna brusquement pensant avoir entendu quelque chose de suspect. Rien. Aucun bruits hormis ceux d’une taverne non loin de la qui accueillait visiblement de nombreux et tapageurs clients au vue du volume sonore. Albillius s’approcha d’une bâtisse relativement luxueuse dont le propriétaire était un médecin. L’étendue du savoir du médecin était dû à sa collaboration avec le culte. En échange de sa protection, le magus du culte lui enseigna des techniques pour soigner quelques maux relativement inoffensifs comme la grippe ou les rhumes. Bien cela puisse choquer d’autres adeptes de Nurgle, cela permis d’assurer au culte une couverture très efficace.
Image
Une fois devant la porte en bois renforcée de métal, Albillius toqua sept fois. Trois secondes plus tard une voix féminine s’éleva derrière la porte. Elle demanda qui c’était.
-Je viens voir grand-père. Il est malade et je viens lui rendre visite. Lui répondit Albillius.
-Je t’ouvre tout de suite mon bon ami. Repris la voix.
Albillius pénétra dans la bâtisse et la femme du médecin lui indiqua un massif mur de pierre situé au fond du salon. Albillius s’approcha et appuya trois fois sur un bloc de pierre, un déclic se fit entendre. Apparemment satisfait Albillius se dirigea vers une armoire et quand il l’ouvrit une trappe se trouvait au fond. Albillius l’emprunta et entrepris de descendre l’échelle de fer qui le conduisit droit vers le repaire du culte. Une fois arrivé en bas de l’échelle Albillius se détendit d’un coup enfin certain qu’il était entouré d’amis et d’adeptes de Nurgle. Il pénétra dans une longue galerie taillée dans le roc, saluant amicalement les autres cultistes quand il en croisait. Albillius arriva finalement dans sa cellule et s’empressa de déballer tout ses achats.
Image
Albillius avait eu le droit à un traitement spécial lors de son arrivée. En effet le magus du culte l’avait pris sous son aile et devint rapidement une sorte de père pour Albillius. Il l’initia à la maitrise de la magie du dieu de la pestilence et lui enseigna tout ce qu’il avait à savoir. Albillius se vit donc attribué une cellule individuelle comprenant un lit avec des draps moisis, un petit autel dédié à Nurgle, un bureau et un tabouret. Albillius eut aussi le droit d’accéder au laboratoire du culte situé plus à l’écart pour perfectionner ses compétences.
Ainsi Albillius avait acheter une dague, des clous ainsi qu’un plant de mandragore qu’Albillius avait payer bien trop cher à un alchimiste. Il avait dû débourser quatre pistoles d'argent pour ce plant. Après quoi Albillius fit l’inventaire de sa récolte. 3 cadavres de rats, deux gris et un noir présentant des symptômes trahissant un pourrissement de leur sang, un pot remplis d’un mélange visqueux, légèrement élastique et collant, un bocal remplit de l’eau des égouts, une fiole avec 10 grosses puces bouffies, 3 morceaux de viandes de bœuf et quelques ossements suffisamment fins pour pouvoir faire office de seringues une fois évidés et la moelle retirée ou alors de stylets. Satisfait de sa journée Albillius se mit au lit après avoir ranger ses possessions et s’endormit pour pouvoir avoir l’esprit clair le lendemain. En effet il avait beaucoup de travail à faire. Avant de s’endormir Albillius adressa une prière à son dieu pour qu’il continue de veiller sur lui et ses amis cultistes.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Jour 1 : J’ai commencé la préparation de ma nouvelle création. Après avoir obtenue de la part de mon mentor l’autorisation d’utiliser les ressources du culte pour m’aider dans mes travaux. Je vais d’ailleurs consigner mes travaux dans ce petit carnet que mon mentor m’a prêté afin de garder une trace de mon travail pour aider d’autres adeptes de Nurgle dans leurs créations de maladies.
J’ai donc commencé par préparer trois cuves de cultures pour pouvoir tester différents dosages et composition afin d’obtenir, je l’espère, de nouveaux symptômes ou méthodes de transmission pour mon enfant.

1ere culture : Mélange d’un tiers de l’eau souillée du bocal avec le cadavre d’un rat de couleur grise. Ajout d’une petite quantité de mandragore, ainsi que de morceaux de viandes et de la poudre d’os obtenue des ossements que j’ai rapporté hier. Pour compléter le tout j’ai ajouté une dose de mon propre sang. Une fois cela fait j’ai tracé sept fois le symbole de Nurgle toujours avec mon propre sang sur le chaudron. Tout en psalmodiant 3 fois les 7 versets de l’ode putride.

2éme culture : J’ai pilé méthodiquement des ossements avec les reins ainsi que le cœur du second rat gris avec une petite dose de mon sang et 7 des puces bouffies que j’ai nourrie avec le sang vicié du rat gris. J’ai obtenu une sorte de gruau que je suis empressé de mélanger avec l’eau des égouts en récitant les 3 formules de pestilences apprise par mon maitre. Pour cette culture je vais procéder au sacrifice rituel d’un jeune orphelin, miséreux de préférence pour évitez les soupçons des autorités, ce que des cultistes devrait m’amener dans quelques jours. Ce rituel dédié à Nurgle me permettra de recueillir le sang de l’enfant à qui j’aurai fait ingérer mon mélange au préalable et de savoir si Nurgle me soutient dans mon entreprise.

3éme culture : Mélange de l’étrange substance visqueuse que j’ai récupérer avec les 3 dernières puces, le cadavre broyé du rat blanc, un petit morceau de viande pourrie et une pincée de mandragore pilée. Ajout d’excréments récupérer auprès de 3 cultistes. Le tout mélanger dans un chaudron remplis d’urine et chauffé à feux très doux.

PS : Pour ce qui est des vecteurs de transmission, je vais tenter de faire apparaitre magiquement des cafards, des puces et des moustiques afin de déterminer lequel est le plus apte à véhiculer ma création.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Jour 2 : J’ai réussi à faire apparaitre une belle quantité de cafards et de moustiques mais je n’ai pas réussi à faire apparaitre des puces. Ce n’est pas un problème je vais de toute façon recommencer à invoquer des insectes pour gonfler leur nombre et ainsi augmenter les chances de trouver un porteur sain pour mes créations. J’ai aussi mis à profit tout le temps que j’avais en attendant la maturation de mes cultures pour fabriquer deux billes explosives qui pourront toujours me servir plus tard en cas de problèmes. Les cultistes qui avaient pour mission de kidnapper l’enfant dont j’ai besoin pour mon rituel sont revenus les mains vides. Mais pour leur défense il y avait plus de gardes que d’habitude. De ce que j’ai entendu ils pourchassent des mercenaires qui ont saccagé une auberge hier soir.

1ère culture : Pour le moment tout semble bien se dérouler et j’ai observer que le contenu du chaudron prendre une couleur rouge sombre et dégager une odeur pestilentiel signe que tout se déroule bien. J’ai pris le soin de renouveler mes incantations et les marques autour du chaudron pour alimenter en magie les germes et les renforcer. Je pratiquerais demain un test sur un des esclaves qui croupit dans les caves du culte. Je ferais également un autre test avec les cafards et les moustiques ainsi que sur les prochains insectes que j’invoquerais.

2ème culture : Sans le rituel ma culture stagne et risque de s’altérer sous quelques jours si ces incapables ne se dépêchent pas de me ramener ce dont j’ai besoin.

3ème culture : Le contenue du chaudron a pris une couleur noire huileuse mais reste encore relativement visqueuse comme de la poix. J’ai là aussi renouvelé mes incantations et le liquide semble très bien réagir à la chaleur. En effet il se met à bouillonner et à devenir très chaud malgré un feu très doux. Ainsi une faible flamme suffit à l’enflammer. J’ai donc recommandé la plus grande prudence à mes assistants cultistes et leur déconseille d’approcher une flamme du chaudron.

PS : Je vais retourner dans les égouts sous peu pour m’apprivoiser en viande et en ingrédients. En effet je pense que les rats pourront aussi servir à propager ma maladie. J’en profiterais pour voir si mon enchantement est toujours en place ou si un pauvre idiot à eu le bonheur de pouvoir communier un court instant avec le divin Nurgle.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Jour 3 : Tout ne s’est pas déroulé comme je l’espérais aujourd’hui. En effet j’ai réussi invoquer les puces dont j’avais besoin mais j’ai échoué à invoquer les autres insectes. Ce n’est pas grave j’ai tout les vecteurs potentiels dont j’avais besoin. Pas besoin de plus d’insectes. Les cultistes ont enfin réussi à capturer sans se faire remarquer un jeune garçon dans les quartiers les plus miséreux. Je vais procéder au rituel dès que possible.
1ère culture : J’ai procédé à une injection de l’équivalent d’une petite fiole chez un des esclaves les plus faibles qui croupissent dans les caves du culte situé loin sous la surface pour évitez d’éveiller des soupçons à cause de leurs cris. Quelques minutes après que j’ai inoculé ma mixture à l’esclave. Celui-ci c’est redresser d’un coup en manquant de me percuter. Il semblait jouir d’une vitalité renouvelée, en effet quelques minutes plus tôt il était complétement éreinté et malade. Malheureusement l’esclave c’est immédiatement mis à hurler à la garde et à tenter de m’attaquer.
Il fut vite maitrisé par les trois cultistes qui m’accompagnaient et le firent taire. Plus tard l’esclave ne présentait aucunes traces de maladie et semblait en parfaite santé. Son état m’interpellant j’ai procédé à un second test sur un cultiste qui souffrait de multiples maladies. 5 minutes après mon injection le cultiste est tombé au sol en hurlant de douleur et de désespoir.
Il criait qu’il brulait de l’intérieur qu’il souffrait horriblement. J’ai choisi de l’assommer pour qu’il arrête de crier et j’ai attendu qu’il se réveille en allant surveiller mes deux autres cultures. Environ une heure plus tard j’ai entendu des pleurs venant de sa cellule. Quand je l’ai aperçu j’ai été saisi d’effroi. A la place d’un homme couvert de furoncles et de pustules. Se tenait un homme à la peau totalement vierge de toutes traces de maladies et semblait en pleine santé. J’ai alors compris que ma culture avait donné l’exact contraire que ce que je voulais. J’avais donné naissance à un liquide guérisseur et non destructeur. L’état du cultiste qui s’appelle Bragg au passage est surprenant. En effet il m’a expliqué ce qu’il avait ressenti durant mon test. Il se sent vide et triste. Il dit ressentir une grande tristesse à la place du réconfort que lui avait prodigué son adoration de Grand-père. Comme si Nurgle déplorait la perte d’un de ses enfants. Je vais attendre le lendemain pour décider ce que je vais faire de ma culture. Je vais également informer mon maitre des événement de ce jour.

2ème culture : Je vais réaliser le rituel au début du troisième coup de minuit et invoquer le grand nom de Nurgle tout en inoculant mon mélange au garçon. Puis après cela ,je vais tracer les 7 symboles de putrescence sur son corp et lui inscrire le symbole sacré du Grand-père sur son front avec ma dague en psalmodiant avec 3 adeptes et 7 cultistes.Image
Tandis que l’un des adeptes sonne d’une cloche bénie par mon maitre. Une fois le jeune complètement infecté ce qui devrait arriver après 1 heure d’invocation je vais ensuite lui planter la dague dans la poitrine et lui extirpé le cœur encore palpitant pour recueillir son sang.

3ème culture : Pour le moment le contenu du chaudron ne présente pas de changement notable. Je vais faire aussi des tests plus tard mais pour le moment je suis occupé par mon rituel et par l’avenir de ma première culture.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Avatar du membre
Albillius
PJ
Messages : 20
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 8 / CHAR 7/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/MAG 10/ NA 1/ PV 60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Re: [Albillius] Les préparatifs d'un Nurglite.

Message par Albillius »

Jour 4 : J’ai discuté avec mon maitre ce matin et il m’a conseillé de conserver les résultats de ma première culture. En effet il m’a dit que le fait de posséder une mixture capable de soigner des malades et qui leurs donne un coup de fouet. Cela serait très utile pour faire entrer des revenus pour le culte via le médecin qui sert de couverture et de la renforcer. Mon maitre m’a même promis un pourcentage de ventes de ma culture. C’est bien gentil et je l’en remercie mais j’aurais préféré que ma culture aboutisse à une nouvelle maladie. Mais bon les voies de Nurgle me sont inconnu et je suis certain qu’il nous observe nous ses enfants et nous guide.
1ère culture échec : Je vais recommencer mes travaux, je garde espoir.

2ème culture : Comme pour me punir de mon précédent échec mon rituel hier à échouer. Je n’ai pas réussi à obtenir ce dont j’avais besoin pour la suite de ma préparation. Heureusement il me reste encore une partie du mélange original avant le rituel. Je vais donc refaire un rituel en y ajoutant quelques modifications et je vais utiliser l’esclave qui a servi de test pour ma 1ère culture. Je suis certain que si j’offre à Nurgle l’âme d’une personne qui a survécu à ses maux. Grand-père ne pourrait qu’être satisfait du lavement de l’affront qu’a commis l’esclave en rejetant ses cadeaux.
3ème culture : Je vais faire un autre test sur un second esclave pour cette culture et puis je pense que je devrais essayer d’enflammer une petite quantité de liquide sur une morceau de bois, j’ai l’impression qu’il s’agit d’un liquide assez inflammable.
"Vous redoutez les bienfaits de Nurgle révulsés que vous êtes par sa caresse. N’ayez crainte ! Nurgle pardonne votre ignorance, car il est magnanime. Votre peur s’effacera bientôt devant la générosité du Seigneur des Pestes, et vos yeux aveugles verront sa vérité."

Lien fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_albillius

Répondre

Retourner vers « Middenheim »