[Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

La Sylvanie inspire la peur dans le reste du Stirland. Depuis la sombre ville de Tempelhof, qui n'a pas eu de prêtre de Morr attitré depuis 800 ans, jusqu'aux contreforts des Montagnes du Bord du Monde, entre le bief de l'Aver et le Stir, la plus grande région du Stirland est un lieu de terreur et d'obscurité. On dit que les fantômes y évoluent en toute impunité à la nuit tombée parmi les collines Hantées et que l'épais brouillard des bois sylvaniens emprisonne parfois les âmes, les obligeant à y errer à jamais. La portion orientale de la province est la plus désolée, là où d'anciens châteaux noirs sont juchés sur leurs pics escarpés comme des vautours scrutant les villes en contrebas.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 283

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Le vampire se stoppa net aux paroles du nécrarque. Il tourna sa tête d'un quart de tour vers la droite avant d'afficher un large sourire révélant ses dents pointues. Il parla ensuite d'une voix d'une arrogance toute von carstein :

-Qui a parlez de prélever en deux fois ? Ce moi est déjà en cours à ce que je sache ? Ainsi, je vous laisse gracieusement quelques jours pour rassembler la somme due ! Ne me remerciez pas... Je me sais trop bon!

L'instant après avoir prononcé ces derniers mots, il se transforma en une nuée de chauve-souris qui s'envolèrent en bloque compacte pour se perdre à l'horizon. Aucune magie n'avait été utilisée ou plutôt, aucun sort n'avait été lancé. Necros se rappela alors que les vampires disposaient souvent de don qui découlait de leur lignée et il en déduit qu'il devait s'agir de l'un d'entre-eux.

Les deux lieutenants semblaient avoir compris ce que leur terrible maître désirait d'eux. Ainsi, Frank promit que cela n'arriverait plus tandis que Rallah se contenta de s'incliner légèrement avant de quitter la pièce. Necros put retourner à ses travaux d'importances tout en sachant qu'il serait interrompu bien trop tôt...
Temps (1d2) : 1 => une semaine

Recherche de Necros : 10 (réussite de 8) pdr ; répartition 75/25 entre la bague et l'excroissance : 7 et 3

Recherche de Frank : 2 (réussite de 16)

Travail de Rallah : caché

Travail de la « Team des Ombres » en surveillance : caché
=> Outch (je peux le dire, c'est un double 20)
=> Test de situation : 19
=> Re-outch

=> Diminution de 2% l'attention extérieure
=> Une semaine passe
Necros était entrain de travailler dans son laboratoire, Chronos comptant les secondes avant la potentielle nouvelle visite de son « cousin ». Toutefois, il ne s'attendait pas à voir l'arabéen rentrer en trombe dans sa demeure, sur son visage, on pouvait très clairement lire un sentiment de détresse.

-Delgu et Schatten sont bien parti chercher des informations sur les Von Eisschloss comme vous l'avez demandé... Toutefois, je... Je pense qu'il s'est passé quelque chose... Vous devez venir voir !

Si le vampire suivit son lieutenant qui était ressorti aussi vite qu'il était venu, ce serait pour découvrir une forte agitation à l'intérieur de la première enceinte. Les hommes couraient en tout sens, seulement éclairé par la lumière des deux astres lunaires. Là, on donnait des ordres, ici, on distribuait des armes et surtout là-bas, on barricadait les portes ! Rallah se tourna vers son maître qui put constater qu'il avait son arc en main, une flèche prête à frapper.

-Nous som...

Un bruit sourd se fit entendre en haut des murs et cinq hommes volèrent dans les airs pour venir s'écraser à quelques pas de Necros. Sur l'enceinte, deux créatures de cauchemars venaient de se poser. L'une avait une nature bestiale et immonde, le nécrarque reconnut immédiatement un vargheist... à côté de lui, l'autre bête était plus gracile, mais il en dégageait une force bien plus grande. Celle-ci reprit rapidement une forme humaine, des vêtements apparaissant sur sa peau et de longs cheveux couvrirent son crâne autrefois chauve. Ses deux ailes majestueuses se replièrent dans son dos avant de disparaître dans un mélange de fumée et de dhar. Un large sourire rouge sang marquait son visage blanc comme la mort et ses yeux perçant transperçaient le corps de Necros comme un millier de lames. Il portait un artefact débordant d'énergie attaché à son gilet d'un pourpre sombre et on pouvait sentir une prestance bien supérieure à son autre cousin. Derrière lui, dans le ciel, des nuées de chauve-souris géante volaient tout autour de la forteresse, frappant en piquée sans laisser le temps aux soldats de réagir avant de les emporter dans les airs où ils étaient lâchés pour venir mourir en contrebas. Quelques projectiles semblaient être tiré, mais un vent puissant rendait les tirs quasiment impossible tout en semblant ignorer ou dû moins ne pas gêner les assaillant.
Image
-Et bien et bien ! Quel accueil ! Je me nomme Alpherasius Von Eisschloss et nous avons un présent pour vous !

Il jeta alors un grand sac en toile qui vint s'écraser proche de Necros répandant son contenu à ses pieds. À l'intérieur, on pouvait voir un visage reconnaissable... celui de Benignus ! On pouvait sentir le poids des années qui semblaient avoir frapper le vampire au moment de sa mort.

-Ce pauvre infant n'avait pas compris où était sa place... Tout comme vous ne semblez pas l'avoir compris en nous envoyant ce mage des ombres et son tueur ! Comme si nous n'étions pas au courant de leur existence ! Karnaj les employait déjà ! Moi qui croyait votre lignée douée d'un sens de la logique aiguisé ! Je suis déçu ! Vraiment !

Il descendit la hauteur de la muraille d'un simple saut, atterrissant souplement dans un réception parfaite. Il semblait pensif, pianotant de ses longs doigts griffus sur son frond d’albâtre.

-Nous n'avons pas réussi à mettre la main dessus. Mais qui y arriverait me diriez-vous ? Plus insaisissable que la brume qu'il contrôle ce foutu magicien ! Cependant ! Nous ne lui voulons aucun mal ! Après tout, lui et son elfe de maison ne sont que des pions... amusant. De plus, leur action nous a permis de découvrir les idées folles de ce pauvre petit Beniminus ! Il rit... Puis redevint sérieux d'un seul coup. Voyez ce qui arrive à ceux qui osent nous défier, fussent-ils de notre famille ! Nous mettrons ce comportement inconscient sur le compte de votre folie... En conséquence, mon maître est prêt à maintenir l'accord passé avec ce crétin et à effacer votre affront contre notre lignée... Néanmoins, soyons clair... Si nous devons revenir... Ce sera avec bien plus que de pauvres petites bêtes volantes... Maintenant... Ployez le genoux et jurez nous de ne plus recommencer... si non... nous vous arracherons un oeil!

Il rit...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 222
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Cela faisait une semaine à présent que le nécrarque était retourné à ses occupations. Malgré le travail de Pragma pour vider l'esprit du vampire durant ses recherches, ces dernières avancèrent plutôt lentement, Necros étant régulièrement piqué au vif par un violent rappel de ses préoccupations. Mais il approchait du but, sa bague se détaillant un peu plus chaque jour et son sort d'excroissance s'éclaircissant.

Une semaine était bien peu pour faire de réels progrès, mais au moins serait-il plus serein lors du retour de Benignus. Car si fermer toutes les écoutilles émotionnelles du vampire était une solution pour apaiser son tissu de consciences, rien ne le calmait plus que de continuer ses recherches. Certes, l'idée de bientôt travailler sur un projet qui n'était pas vraiment le sien était une source d'irritation. Mais au moins exercerait-il sa passion.

Chronos prévint d'une interruption imminente des activités d'études. Cela faisait une semaine que Benignus était parti et son retour pour la collecte ne devrait pas tarder. Pourtant, l'entrée brusque de Rallahquatil dans la pièce surpris son maître. Son expression était nouvelle, indéchiffrable pour le nécrarque. Légèrement similaire à la réaction de l'arabéen après l'attaque du Chapelier Flou, elle semblait pourtant bien plus... quelque chose.

Les Pragmatiques peinant à passer aussi vite de l'attitude studieuse à alerte, Ahmôsis écouta les paroles de son disciple sans comprendre, le haut de son corps mollement tourné vers l'arabéen. C'était impossible! Chronos avait-il peut se tromper autant? Benignus était-il déjà passé pour la collecte? Non. Alors pourquoi le duo d'assassin avait-il été envoyé?

Peu habitué aux échecs de ses disciples, le vampire avait d'abord retourner le problème dans tous les sens pour en tirer une logique, un ordre d'événements cohérents. Puis son esprit s'illumina soudain de colère quand il comprit la réelle source du problème. Elle était humaine! Schatten et Delgu avaient été envoyés beaucoup trop tôt pour enquêter sur les Von Carstein.

Dans l'esprit du nécrarque, la structure de sa personæ vacillait. Bien qu'étouffé par les consciences pragmatiques, le Laboratoire de Némésis était incontrôlable. Dans l'immense chaudron des émotions, la mixtures des événements était entrée en ébullition, formant un liquide épais et rougeoyant, semblable à de la lave. Sentant la température de son domaine augmenter dangereusement, Némésis fut obligée de libérer la mixture qui s'engouffra dans la seule ouverture disponible : l'unique connexion entre Pragma et le royaume des émotions.

La puissance de la colère était si soudaine que les Pragmatiques ne purent la contenir. La concoction explosa dans la cité régente et envoya son unique information à Necros.


QUOI???

Trahissant soudainement sa dégaine de pantin maladroit, le corps du vampire se tendit en une fraction de seconde pour se déployer. Un battement de cils après, Ahmôsis fonçait vers son disciple, toutes griffes dehors, le visage déchiré par la rage et ruisselant de larmes écarlates. Il saisit Rallahquatil pour le soulever du sol.

POURQUOI LE DUO D'ASSASSINS A-T-IL ETE ENVOYE SI TÔT??? ILS DEVAIENT ATTENDRE LE RETOUR DE BENIGNUS!!

C'est seulement alors que Necros entendit pour l'agitation qui gagnait son domaine. Des ordres fusaient et des gens hurlaient. Ahmôsis relâcha son lieutenant pour le suivre, retrouvant sa démarche claudiquant et manquant de tomber dans les escaliers sous l'empressement. Il faisait nuit dehors, mais le temps n'était pas au repos.

L'enceinte intérieur était assiégée... par des chauves souris géantes! Des corps paniqués tombaient du ciel comme une pluie éparse. Necros admira la scène avec crainte, mais aussi une certaine dose de fascination : le spectacle était ahurissant de beauté. Soudain, cinq hommes furent expulsés de la muraille intérieure pour venir s'écraser comme des fruits pourris à quelques pas du nécrarque. Là où ils se tenaient quelques secondes plus tôt, deux immenses créatures régnaient. Un vargheist et un autre monstre que le vampire ne pouvait pas clairement identifier.

L'horreur gracile se métamorphosa en une silhouette humaine, sa transformation élégante semblable à un rituel vaniteux. Avant même que son visage ne soit détaillé, Necros savait déjà qu'il n'avait pas affaire à Benignus, la puissance s'en dégageant étant bien supérieure. Physiquement plus jeune, plus raffiné, mais tout aussi arrogant, le vampire ne quittait pas le maître du domaine de son regard perçant, le sourire aux lèvres.

Lorsque le massacre perdit de l'ampleur, le vampire se présenta. Alpherasius Von Eisschloss était probablement le "grand frère" de Benignus. Enfin, de feu Benignus, comme l'attestait la tête décharnée qui roula hors du sac lancé par l'assaillant. Ahmôsis ne put décrocher son regard de la partie décapitée du Von Eisschloss. Certes, sa haine vis-à-vis de ce bambin arrogant était viscérale, mais c'était la première fois qu'il voyait un membre de son espèce affecté de la Vraie-Mort. Ce spectacle était la preuve irréfutable que les vampires pouvaient mourir comme des chiens, sans la moindre cérémonie. Si leur vie pouvait durer éternellement, ils n'étaient pourtant pas immortels.

Necros s'attendit au pire, mais fut plutôt agréablement surpris : Alpherasius n'était pas venu pour porter un châtiment fatal, simplement une mise en garde. Il précisa même vouloir continuer l'accord signé avec Benignus. Pourtant, Ahmôsis le savait bien, la découverte de l'espionnage du duo d'assassin avait terriblement dégradé les relations entre la forteresse et les Von Eisschloss. Necros n'était plus un artisan de qualité de grande valeur, mais un prisonnier en sursis. Il devait absolument justifier ses actions pour laver une partie des soupçons qui lui étaient portés.


Nous comprenons votre colère, mais devons défendre nos intentions. Benignus nous a placé dans une situation intenable. L'offre de protection de votre famille était généreuse, mais dans son arrogance, il n'a pas pu s'empêcher de mentionner ses intentions à l'égard de sa propre lignée.

Nous ne cherchons pas à nous mêler à quelconque intrigue politique et les ambitions de Benignus ne pouvaient que nous entraîner dans sa perte. Il nous est devenu clair que nous ne pourrions collaborer avec lui sur le long terme et que le dénoncer à ses supérieurs serait le seul moyen de nous laver de tout soupçon. Mais Benignus avait pris soin de ne laisser aucune trace de son association avec nos services. Venir directement à vous, sans la moindre preuve à l'appui, aurait été malavisé.

Notre projet était donc de localiser votre domaine, puis de continuer à travailler pour Benignus. Comme prévu, son armure lui aurait été livrée, mais alors nous disposerions de preuves irréfutables de sa trahison. Nous aurions pris contact avec votre maître pour exposer ses intentions et donc nous disculper.

Mais tout cela s'est écroulé à cause de l'incompétence de nos sous-fifres. Benignus a peut-être été démasqué grâce à nos actions, ou par vos seuls moyens, nous n'en savons rien. Nous ne cherchons que notre propre survie et ne sommes pas assez stupides pour chercher à vous nuire seuls pour par l'intermédiaire d'un traître parmi vous.

Nous ne pouvons donc pas laver un affront inexistant ou encore jurer de ne pas recommencer. Nous n'avions aucune autre solution à disposition et si quelqu'un d'autre cherchait à vous nuire, nous le dénoncerions pour nos intérêts communs.

Cependant, nous sommes prêt à faire preuve de bonne volonté. Un œil c'est bien cela?


Avant que quiconque puisse réagir, le nécrarque planta trois de ses doigts dans son orbite. Dans un concert immonde de liquides poisseux et de chair putréfiée, le tout accompagné d'une mélodie écœurante de succion et d'organes percés, le nécrarque saisit son globe oculaire. Une fois sa prise assurée, il l'arracha d'un coup sec, sectionnant le nerf optique par la même occasion. Il contempla ensuite l'organe récolté dans la paume de sa main.

Malgré sa condition vampirique, la douleur avait été bien présente. Mais grâce à la nouvelle organisation de ses consciences, Necros avait été capable de garder un visage affreusement neutre tout au long de l'opération. La souffrance avait résonné dans son crâne sous la forme d'une plainte abominable assourdissant chaque royaume de conscience.

Ahmôsis lança l’œil en direction de son interlocuteur, mais en prenant soin de ne pas l'atteindre (il ne voulait pas risquer de l'offenser).


En signe de notre dévotion intacte.

Si c'est toujours votre désir, nous vous fabriquerons une armure nécromantique. Comme nous l'avions stipulé à Benignus, nous n'avons actuellement pas de forgerons dans la forteresse. Nous n'avons jamais fabriqué d'artefact de ce genre, mais ce n'est pas insurmontable. Tout ce que vous pourrez nous fournir dans ce domaine sera bon à prendre et écourtera sa conception.

Comme vous avez pu le remarquer, cette forteresse est encore en période de conversion. Notre laboratoire et notre bibliothèque sont cruellement incomplets. Ainsi, tout matériel alchimique, grimoire ou encore information sur la localisation de ces éléments que vous accepterez de nous fournir serait un investissement considérable pour notre collaboration.

Benignus préférait rester discret pour des raisons évidentes et cet investissement aurait risqué d'accumuler des preuves à son égard. Mais si vous acceptiez, alors nous pourrions vous fournir d'artefacts de plus en plus efficaces.


Un peu étourdi par sa récente amputation, Ahmôsis regagna le silence en attente de la réponse de son "cousin". Il espérait l'avoir convaincu de ses intentions de s'écarter de tout conflit politique et donc de nuire à sa famille. Il était un nécrarque, un pragmatique, et tant que leurs intérêts allaient dans la même direction, alors il valait mieux pour lui que cette collaboration dure autant que possible. Et aussi en tirer quelques avantages.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 283

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Test de Charisme : caché (caché)
Quand le nécrarque s'arracha un œil pour prouver sa bonne volonté et après qu'il eut terminé de prononcer ses dernières paroles, il put constater que le Von Eisschloss se massait les tempes l'air perplexe. Il parla d'une voix pleine de lassitude saupoudrée d'une once de mépris :

-Nécrarque... Nécrarque... nécrarque... Vous êtes décidément tous totalement vrillé ! Je vous ai dit que si vous désiriez encore me défier... je vous arracherais cet œil... Et vous l'avez fait de vous même ! Devrais-je en conclure que vous me défiez ? Non... Nous êtes trop fou pour avoir compris ce que je vous ai dit... Pauvre lignée que vous êtes, quelle tristesse que votre sang soit souillé par cette malédiction aliénante...

Il leva les yeux au ciel et les nombreuses chauves-souris géantes stoppèrent leur ballet mortel. Puis, il reporta lentement son regard vers Necros. Son aura nécromantique l'enveloppait totalement, pourtant, le vampire n'était pas foncièrement plus puissant que ne l'était le fils de W'soran, sans doute son égal, difficile à dire, car il ne portait pas de sceptre nécromantique sur lui.

-Une armure nécromantique dites-vous ? Voyons, mon maître a déjà la sienne et il m'en offrira sans nul doute une quand il jugera que je le mériterais et nous disposons déjà des artisans pour cela. Toutefois, j'ai pu constater en survolant votre forteresse que vous conserviez la carcasse du géant de Karnaj dans un bain alchimique... C'est intrigant ! Désirez-vous créer une créature de grande envergure en vous servant de cette magnifique base ?

Il s'avança d'un pas en direction de Necros, dans le même temps, son corps se dégrada rapidement, ses cheveux s'envolèrent dans un vent de poussière et son visage prit une forme monstrueuse tandis qu'au même moment de longues ailes jaillissaient de son dos.
Image
La puissance de la créature était prodigieuse et Necros pouvait sentir qu'il ne faudrait aucun effort à Alpherasius pour lui arracher un membre s'il lui en venait l'envie. Sa taille était également devenue bien plus grande, dépassant désormais le nécrarque d'une bonne tête. Le Von Carstein avança d'un autre pas en direction de son cousin, écrasant d'un de ses pieds la tête figée de son « frère » et la cervelle desséchée du défunt se répandit entre ses ongles dans un bruit immonde. Le vampire sous sa vraie forme s'arrêta à quelques pas du nécrarque avant de lui parler d'une voix d'outre-tombe :

-Nous acceptons cette solution en gage de votre bonne volonté... Ainsi, nous vous aiderons à réaliser ce projet et en échange, vous nous aiderez avec cette créature pour notre projet...
Test de For+End / 2  : 14 (raté)[/color]

Il déblaya ses ailes, s'envolant de trois mètres d'un seul mouvement dont le souffle violent fit mettre à genoux Necros et Rallah. Le vampire lui sourit alors, révélant l'ensemble de ses dents pointues :

-Pour m'avoir enfin écouté et vous êtes mis à genoux en signe de soumission, je vais vous donnez un conseil pour votre création... faites la le plus solide possible !

Et il s'envola avec tout la volée de créatures ailées, le vargheist le suivant de près. Le calme revint alors dans la place principale, des cris de joie se firent même entendre tandis que les hommes ne comprenaient pas qu'il n'y avait eu nul victoire et que s'il en avait été autrement, c'est leur cadavre que dévorerait les créatures de la famille Von Eisschloss...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 222
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Alpherasius ne sembla pas comprendre la tentative de Necros de prouver son allégeance, et continua de l'insulter. Décidément, les Von Eisschloss avaient la vilaine manie de signer leurs actes d'alliance avec de l'acide. Le nécrarque ignora ces affronts successifs, ne quittant pas son interlocuteur de son regard borgne. Sous un geste de leur maître, les chauves-souris cessèrent le massacre. Le magnifique ballet était terminé, pour la grande déception d'Ahmôsis. Il aurait aimé contempler cette performance artistique plus longtemps, oubliant presque qu'une partie de ses acteurs était composée de ses propres troupes.

Le Von Eisschloss n'était pas intéressé par la manufacture d'une armure nécromantique. N'agissant pas dans le dos de son maître et étant déjà doté d'une puissance significative, il savait qu'elle lui serait fournie sous peu. Non, ce qui l'intéressait était bien plus... grande. La conversation prit une tournure que le nécrarque n'apprécia pas du tout. A la mention de la fosse hébergeant le corps du géant, Ahmôsis tiqua, sa tête se penchant brusquement sur le côté dans un craquement sec. Le vampire avait compris les projets de Necros et voulait se les approprier.

Mais la formulation n'était pas claire : souhait-il que le necrofex lui soit livré? Ou plutôt qu'il les assiste dans leur entreprise? Auquel cas, Necros en resterait l'unique propriétaire. La première option était tout bonnement hors de question, mais la seconde impliquait qu'il devrait livrer bataille lui-même aux côtés de son nouvel associé. Certes, il souhaiterait sûrement tester sa création après sa conception, mais prendre part aux intrigues politiques de la Cour Noir le répugnait au plus au point.

De toute façon, la question ne se posait pas pour l'instant. Il ne servait à rien de mentir alors que ses projets avaient déjà été mis à jour. Mais le vampire ne parvint pas à ouvrir sa mâchoire tant ses muscles étaient tendus de colère, aussi refusa-t-il d'affirmer les stipulations de son interlocuteur, encore moins de prononcer le nom de son projet. Le terme de Colosse Necrofex avait une puissance presque palpable, et n'était jamais prononcé à la légère. Le prononcer suffisait à immensément dramatiser une conversation, même au sein des plus corrompus des nécromanciens. Necros ne se résoudrait pas à rompre le tabou pour le Von Eisschloss.

Face au silence, Alpherasius regagna ses traits monstrueux, probablement pour intimider Necros. Il fallait l'admettre, la carrure de sa transformation était imposante, tout en gardant l'éternelle grâce vampirique. Mais Ahmôsis ne flancha pas, soutenant l'aura physique de son terrible interlocuteur de son regard aux larmes de sang. Il ne réagit pas non plus lorsque la créature écrasant la tête de son défunt frère. Dommage, le nécrarque aurait bien aimé expérimenter dessus. Peut-être le ferait-il à l'avenir, sur le crâne décapité du Von Eisschloss?

Le monstre considéra que le mutisme de Necros validait sa théorie. Ainsi, pour ce misérable énergumène, il était évident que Ahmôsis acceptait sa proposition. Il apporterait même son aide pour la réalisation du projet, ce qui calma un peu les nerfs du nécrarque. Il aurait tout le temps de réfléchir à sa loyauté pendant son travail, le tout en profitant des ressources du Von Eisschloss.

Très agacé de cette conversation, Ahmôsis ne désirait plus qu'une seule chose : en finir.


Très bien, les recherches débuteront sous peu.

Incapable de sortir le moindre mot supplémentaire sans cracher au visage de son interlocuteur, Necros regagna son mutisme colérique. Satisfait, Alpherasius déploya ses ailes pour envoyer une bourrasque sur le nécrarque et ses sbires. Pris par surprise, Ahmôsis perdit l'équilibre et mit genoux à terre. Le Von Eisschloss se délecta de sa manœuvre, ne se rendant probablement pas compte qu'il venait de rajouter un clou dans son cercueil. Puis, il s'envola, emportant avec lui son armée ailée, plongeant la forteresse dans un brouhaha infernal d'apaisement.

Après avoir ramassé son œil délogé, Necros se redressa lentement, le royaume mental de Pragma ayant le plus grand mal à canaliser la rage qu'il couvait. Il tourna d'abord la tête en direction de Frank, lui exposant son orbite vide.


Nous avons Soif, très Soif.

Puis il tourna la tête vers Rallahquatil, son œil injecté de sang perçant presque le crâne de son disciple.

Suis-nous.

Ce n'était pas le concert de voix des consciences qui s'était échappé de la gorge du vampire, mais bien son propre timbre unique. Ils se rendirent dans la salle du trône, le nécrarque s'arrêtant en son centre. Il pensa un instant à s'asseoir, mais n'en vit pas réellement l'utilité. Sa fatigue n'était pas physique, mais mentale. Il continua de regarder le siège pompeux.

Nous avons conscience du travail que tu fournis, Rallahquatil, et n'avons presque jamais eu à nous en plaindre. Mais tu nous as failli.

Ahmôsis ne contemplait plus le trône à présent, mais plutôt ce qui était posé dessus.

A cause de toi, nos projets ont été découverts, notre sécurité a été terriblement mise à mal et nous avons été humilié. Pour cela, nous devons te punir.

Le vampire se retourna enfin pour faire face à son disciple. Derrière lui, la faux de malepierre posé sur le trône se souleva lentement, portée par les esprits mineurs invisibles du nécrarque. Parfaitement perpendiculaire au sol, elle glissa lentement à quelques centimètres de ce dernier. Ahmôsis resta immobile, ne quittant pas un instant l'arabéen du regard.

Nous connaissons ta répugnance vis-à-vis de la malepierre. Elle t'a affectée il y a plusieurs jours/mois/années de cela, lorsque tu l'as dérobée au skavens.

La faux continua de glisser, se rapprochant lentement de Rallahquatil. Elle s'arrêta finalement à un peu moins d'un mètre de l'arabéen, son pouvoir corrompu irradiant sur son environnement proche.

Pour tes loyaux services, nous te laissons choisir quelle partie de ton corps sera en contact. Touche-la.

Le nécrarque fut ensuite très attentif à la réaction de son disciple, surveillant le moindre de ses gestes. Ce que Rallahquatil ne savait pas, c'était que le bataillon entier des Mirages se tenaient sous ses pieds, le spectre se tenant aussi prêt à lui saisir la jambe pour lui délivrer son toucher spectral. Dans l'obscurité de la pièce se tenait la garde rapprochée du vampire, prête à bondir à chaque instant pour protéger leur maître. Abydos se tenait en bas des escaliers, seuls ses yeux morts rougeoyant témoignant de sa présence furtive. Il tenait fermement son pistolet à malepierre, prêt à le décharger à tout instant.

Si l'arabéen refusait le châtiment, alors Necros se verrait obligé d'éteindre sa lanterne. En cas d'éventuelle charge de Rallah, la faux de malepierre se mettrait sur sa trajectoire. Les esprits mineurs ne pourraient pas l'attaquer, seulement gêner son avancée. Les Mirages jailliraient du sol pour l'attaquer pendant que le spectre se saisirait de sa jambe. Les gardes des cryptes se positionneraient autour de leur maître pour réceptionner toute attaque et Abydos viderait son chargeur. Le nécrarque lui-même aviserait, lançant un Souffle de la Vraie Mort sur l'ennemi s'il n'était pas trop proche. S'il finissait en danger, alors Necros s'éloignerait en se transformant en brume éthérée, laissant ainsi ses sbires faire le travail.

Si l'arabéen acceptait son châtiment, alors l'affront serait lavé et le vampire retrouverait sa confiance perdue en son disciple. Il retournerait à son laboratoire pour continuer son travail, anticipant avec appréhension le retour du Von Eisschloss. Il terminerait d'abord sa bague, et travaillerait en parallèle sur son sort d'excroissance. Ce dernier était sensé agir sur des os de défunts, mais il espérait aussi être capable de pouvoir agir sur des os d'êtres vivants au contact de la chair. Ainsi, à l'avenir, il ne serait pas obligé de se baser sur le hasard des mutations de la malpierre pour infliger ses châtiments.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 283

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Rallah sembla songeur quand son maître lui somma de le suivre. Son visage se figea quand il lui parla et Necros aurait presque pu sentir son désire de s'exprimer quand il le força à se punir de lui-même. Qu'aurait-il dit ? Le Vampire ne le saura sans doute jamais, car il réussit à se retenir, ne prenant même pas ses dagues entre ses doigts. Il inclina légèrement la tête et, après avoir fermé les yeux quelques secondes, il attrapa la lame de malepierre de sa main gauche...
Test de Résistance de Rallah : 1 (réussite critique)
=> Gain de la compétence : résistance au chaos


… Mais rien ne se passa comme le buveur de sang l'aurait voulu, car... Rien ne se passa tout simplement. Il put voir que la magie se frotta à lui et agit... Pour ne plus agir... Le Chaos venait d’ironiquement lui donner une « mutation » le protégeant du Chaos lui-même ! Comme rien de visible n'arriva, Rallah lâcha l'objet maudis avec un air de dégoût sur le visage, il fit demi-tour et sans attendre ni rien dire, il quitta la pièce... Necros venait de le forcer à prouver sa loyauté, c'était en tout cas ce que le nécrarque considéra avant de retourner dans son laboratoire. Sa bague serait bientôt terminée, trop de chose l'avait retardé et le grand projet qui l'attendait ne demandait ne lui laisserait plus beaucoup de temps pour d'autre expérience de moindre importance.
Recherche de Necros : 1 (réussite de 17) pdr ; répartition 75/25 entre la bague et l'excroissance : 8 pour la bague (terminée) et 9 pour l'excroissance

Recherche de Frank : 11 (réussite de 7)

Travail de Rallah : caché

Travail de la « Team des Ombres » en surveillance : caché
=> Suppression de la dette de 1687,5 Co
=> Augmentation de l'attention extérieure de 1%

=> Diminution de 2% l'attention extérieure
=> Gain d'une bague de pureté nécromantique
=> Une semaine passe
Le seigneur sorcier put admirer assez rapidement le résultat de plusieurs semaines d'expérimentation et d'analyse. Un travail grandement accéléré par sa nature de mort-vivants qui lui permettait de pouvoir œuvrer nuit et jour contrairement à Frank. Celui-ci avançait si lentement... Ne quittant jamais son laboratoire de toute la journée, il perdait tout le temps gagné en devant dormir ou manger. Cela en était presque dommage... Il avait toutefois totalement terminé l'étude théorique pour la conception d'une « armure morbide » basique et il travaillait pour le moment à l'élaboration de l'armure spirites grâce aux formules apportées par son maître. Mais on pouvait sentir qu'il était malgré tout en manque criant de matériel et de grimoires pour travailler au mieux.

Depuis « l'incident » avec les cousins vampiriques, Necros n'avait plus revu Rallah, il était toujours présent, travaillant à l'extérieur de l'enceinte principale pour coordonner les réparations du fief avec les officiers sous son commandement, mais il ne revenait que rarement dans le donjon. Il lui arrivait même de dormir à l'extérieur. Pourtant, il travaillait toujours avec un certain acharnement, réussissant à combler les pertes aussi rapidement qu'elles avaient été causées. Il était cependant évident qu'il n'avait pas le temps de tout faire et que s'occuper d'une forteresse de plus de sept-cents âmes ne lui laissait pas l'occasion de pratiquer autre chose... Aucun « conseiller » ne se présentait d'ailleurs d'eux-même pour venir dans un lieu si désolé. Le duo d'assassin restait à l'écart, sans doute effrayé par la fureur du vampire, ils continuaient toutefois à travailler pour lui et il apprit même qu'ils avaient réussi à « éponger » l'une des plus grosses dettes du fief ce qui lui faisait économiser une véritable fortune.

Necros était entrain de travailler sur son prochain nouveau sort, il venait de faire une percé dans sa recherche ce qui lui avait permis de comprendre mieux le fonctionnement de la vitae et de l'influence que pouvait avoir l'aethyr sur elle. Pour ce faire, il faisait usage de rat de laboratoire, les petits rongeurs étaient prolifiques dans le domaine et il n'était pas compliqué pour des hommes d'en apporter pour quelques sous de « prime ». Les deux sources de puissances étaient deux forces assez contraire, la vitae était d'une stabilité étonnante, mais aussi d'une grande fragilité. Le contacte avec l'aethyr, puissante et instable, avait tendance à la corrompre sans le moindre contrôle. Il s'agissait de ce que l'on appelait banalement « une mutation », l'usage de la magie en tant que lanceur de sort avait également un effet sur le corps, celui-ci s'adaptait ou plutôt changeait pour correspondre à la nature des vents utilisés. Mais finalement, il n'y avait pas plus de contrôle là dedans et la vitae dans un corps provoquera à coup sûr des imperfections dans les transformations du sort. Cependant, le nécromancien avait réfléchi aux potions de soin que buvait Rallah pour se soigner. Celles-ci étaient de nature magique, or, le soin était totalement contrôlé, il s'agissait de la même chose pour un sort de soin et donc pour son sort d'excroissance...

Il progressait ! Plus loin qu'il ne l'aurait cru et grâce à une connaissance déjà profonde en la matière... Toutefois... Il devait se rendre à l'évidence, sa bibliothèque n'était pas assez fournie en la matière et il se retrouvait sans arrêt à devoir chercher de lui-même des solutions. Pour cela, heureusement, il pourrait compter sur son laboratoire qui était suffisant pour lui permettre d'accomplir sa mission. Mais cela lui demandera du temps supplémentaire pour effectuer des expériences précises, augmentant sans nul doute les coûts en terme de ressources nécessaire pour ses recherches et le temps nécessaire pour accomplir son œuvre !

C'est en rongeant sans doute son frein face à ce constat amer qu'il sentit une présence magique, certes insignifiante par rapport à la sienne, mais quand même là. Son aura obscure ne laissait aucun doute quant à la nature nécromantique du nouvel arrivant, celui-ci s'était rendu dans la taverne du fief avant de se diriger vers la porte de l'enceinte intérieure où les deux gardes de factions l'avaient stoppé avant que l'un d'eux ne quitte sont poste pour prévenir un autre garde pour que ce dernier vienne déranger Frank qui vint à son tour parler à son maître. Le vampire avait pu observer par divination cette drôlerie d'échelon hiérarchique qui s'expliquait surtout par la peur que proférait Necros à l'ensemble de la troupe de mortel. Le puissant nécromancie aux ordres du vampire vint donc le voir :

-Maître, un visiteur demande à vous rencontrer. D'après les dires des gardes, il a avec lui quatre « mecs qui puent » qui doivent être des zombies et qui transportent ses affaires. Dois-je le châtier ou l'inviter à rentrer ?

En effet, quand Necros avait scruté par voie divinatoire l'individu, il avait pu constater qu'il était accompagné par quatre mort-vivants inférieurs qui traînaient un chariot remplis d'affaire en tout genre. Une forme de laboratoire mobile comme celui qu'avait conçu Necros pour venir jusqu'ici... en bien plus rudimentaire encore. Voûté et habillé de guenille, il n'avait rien de la prestance de Frank et s'il portait un sceptre, celui-ci n'était en rien celui d'un maître, au mieux lui apportait-il un quelconque pouvoir supplémentaire, mais celui-ci restait insignifiant comparé à celui apporté par les artefacts majeurs des deux nécromanciens de génie. Étant également un nécromancien, Necros pouvait se baser sur ce qu'il connaissait pour évaluer sa puissance et bien que plus fort que l'autre fous qui avait servi d'hôte à l'Esprit-Trompeur, il n'en restait pas moins un enfant médiocre à l'avenir de servitude... Un parfait « disciple » en somme...
Image
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 222
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Sous le regard satisfait de son maître, Rallahquatil posa sa main gauche sur la faux de malepierre. Le nécrarque avait perdu son air sévère, emporté par une avide curiosité scientifique. Il sa passa quelque chose, quelque chose de bien différent à ce que Necros avait prévu. L'aethyr caressa le malheureux, comme hésitant au châtiment qu'il allait lui faire subir, une araignée perfide cherchant un point juteux où planter ses crocs. Mais au moment décisif, elle se rétracta, satisfaite de son oeuvre.

Ahmôsis remarqua rapidement que son disciple n'en était pas sorti indemne, mais plutôt grandi! En effet, il sentait que l'arabéen avait reçu une aura répulsive aux effets du chaos, soit l'opposé total des plans du vampire. Pourtant, Necros n'était pas déçu, bien au contraire. La faux s'éloigna lentement du disciple. Lorsque le nécrarque reprit la parole, sa voix était redevenue multiple, signe que sa colère s'était évaporée.


Intéressant, très intéressant. Il semblerait que l'heure n'était pas au châtiment, mais à la récompense. La faux ne t'a pas affecté d'une mutation à proprement parler, mais d'une résistance au chaos. Ainsi soit-il, la balance de tes actes ne penche pas vers tes erreurs.

Necros regarda son disciple s'en aller, plus silencieux qu'à son habitude. Il n'aurait pas su dire pourquoi, mais il ressentait à présent une certaine méfiance vis-à-vis de l'arabéen. Sa paranoïa était toujours une barrière au sentiment d'ultime confiance. Les voix dans sa tête lui murmuraient nuit et jours d'infinis complots à l'égard du vampire, mais l'un des chuchotement le troublait de plus en plus : Rallahquatil, planifiant de plonger sa dague dans le cœur de son maître.

Ce détail ne quitta jamais vraiment le nécrarque lorsqu'il retourna à son travail, au point qu'il se força même à s'interrompre pour s'entretenir avec son autre lieutenant. Il se trouvait dans des eaux inconnues, tentant d'anticiper des émotions humaines et de tenter de les "corriger". Aussi sa maladresse fut se traduisit clairement dans ses paroles. Il eut un mal fou à trouver ses mots, le concert de voix se désynchronisant à plusieurs reprises, incapables de se mettre d'accord pour exprimer les pensés du vampire.


Frank. Tu es vivant lanterne humain. Rallahquatil est atteint de symptômes maladie condition similaire.

Nous nous refusons encore à ouvrir son... crâne, mais nous ne comprenons pas ce qu'il renferme. Sa loyauté semble acquise, traduite par ses actes, mais le doute ne disparaît jamais. Si nous ne pouvons pas ouvrir son crâne, peut-être peux-tu le faire? Non, pas l'ouvrir... l'explorer
le lire le comprendre.

Peut-être pourriez-vous simplement chanter? danser? vous accoupler? Enfin non... Ou peut-être... Sinon... Un autre moyen de l'ouvrir... CONVERSER!!


Necros avait hurlé ce dernier mot sans le vouloir, faisant probablement sursauter son lieutenant qui ne devait déjà pas passer un moment... confortable. Mais c'était incomparable par rapport au gouffre de malaise dans lequel son maître s'enfonçait toujours plus. Désespéré, le nécrarque tenta ensuite de mimer sa pensée en faisant s'emboîter ses doigts ensembles, comme pour former un lien de... inutile de chercher, Ahmôsis ne trouverait jamais la suite. Un silence terriblement gênant s'installa, seulement perturbé par les gesticulations ridicules du vampire.

Il se redressa brusquement, regagnant toute sa contenance. Il semblait presque en colère à l'égard de son disciple alors qu'il n'avait pas ouvert la bouche depuis le début de leur entretien.


Cette conversation ne nous intéresse plus.

Ahmôsis tourna les talons et retourna à son travail un peu trop.... rigidement. La difficulté d'interagir avec des sacs de viandes remplis d'émotions posait un vrai problème. Le vampire ne supportait pas de ne pas pouvoir lire dans ses disciples aussi facilement qu'il feuilletait un grimoire. Mais il n'était pas sûr non plus qu'utiliser constamment la manière forte soit productive. Elle pourrait déclencher l'effet inverse.

Necros se souvenait encore de quand il avait poussé une fois de trop Rallahquatil à prouver sa dévotion, déclenchant chez lui une colère inattendue. C'était l'unique fois où il s'était senti menacé par ce personnage, encore un rejeton vampire inculte et exposé. Sur l'instant, sa surprise était explicable : il ne comprenait tout simplement pas son disciple. Mais Frank, peut-être le pourrait-il? Si seulement ces deux là pouvaient former un lien d'amitié, de partage. Un moyen d'éviter que les loyautés ne s'étiole par un sentiment inexplicable.

Ahmôsis balaya ces troubles de sa tête pour se replonger dans ses études. Après des semaines d'un travail acharné, il put enfin terminer son artefact : la bague de pureté nécromantique! Le nécrarque admira son oeuvre, débordant d'une fierté justifiée. La bague était magnifique, aussi bien par son design morbide que par l'aura aethyrique qui s'en dégageait. Presque menaçante, elle incitait son créateur à l'enfiler immédiatement. Ce que le vampire ne put se retenir bien longtemps de faire.

A peine la bague passée sur son index droit que les premiers effets se firent sentir. Dans un premier temps, l'artefact draina une partie de la force vitale de son hôte. Ahmôsis sentit son corps se dessécher un peu plus, sa peau à présent plus fragile, plus exposée. Necros s'y attendait et n'en fut pas surpris. Après une ou deux secondes d'adaptation, il en conclut qu'il pourrait vivre sans mal avec ce handicap, bien que ses désirs d'auto-préservation rechignaient à voir ainsi ses défenses diminuer.

C'est alors que les bienfaits de la bague se manifestèrent, à présent pleinement chargée et capable de transmettre son pouvoir. Le nécrarque sentit une son esprit s'étendre significativement, comme s'il venait d'ouvrir une porte dissimulée donnant accès à une nouvelle partie inexplorée de son crâne. Le poids de ses liens nécromantiques s'était considérablement allégé, si bien qu'il se sentait capable de prendre sous son contrôle beaucoup plus de troupes. Mais surtout, son aura magique avait augmenté. En effet, il parvenait à contrôler beaucoup plus facilement la Dhar qui s'amassait autour de lui, la faisant sienne.

Pendant plusieurs secondes/minutes/heures, Ahmôsis admira les effets de la bague, exécutant une sorte de danse léthargique avec ses bras pour faire doucement, affectueusement valser les vents aethyriques autour de lui. C'était tout bonnement magnifique, enivrant presque au point d'en perdre toute productivité. Fort heureusement, Frank finit par interrompre cette transe tenace en apportant à son maître son repas. Necros cligna plusieurs fois des yeux, se réhabituant lentement à la réalité, et finit par poser son unique œil sur ce met délicieux.

L'état d'extase des manipulations du vampire fut immédiatement remplacé par sa Soif barbare. Il dût fournir un effort considérable pour ne pas se jeter en avant, gueule déployée, sur sa proie. Au lieu de cela, pour s'affamer encore un peu et donc augmenter la satisfaction du repas, Frank et le nécrarque se dirigèrent vers les quartiers du vampire, une pièce sombre sous la salle du trône où son cercueil était entreposé. A présent, il ne se nourrirait plus qu'ici, évitant ainsi de salir son matériel ou ses grimoires dans ses festivités.

Comme à son habitude, Necros plongea ses crocs autour de l'orbite du malheureux, aspirant brusquement pour éjecter l’œil de son socle et drainer tous les fluides vitaux de sa proie. C'était parfaitement adapté à la situation : le nécrarque vola cet œil tandis que le sien commençait déjà à se reformer. Une fois parfaitement rassasié, le vampire passa son doigts squelettique sur son organe fraîchement repoussé. Il se délecta de ce contact spongieux, mais se força à ne plus le toucher. Il ne souhaitait pas l’abîmer si tôt après l'avoir récupéré.

Ravivé, gorgé d'entrain par son nouveau pouvoir, Ahmôsis se replongea dans la réalisation de son sortilège d'excroissance osseuse. Emporté par un élan de joie, le vampire avança à une vitesse stupéfiante, brisant les barrières se dressant devant lui les unes après les autres. Il fit des découvertes stupéfiantes et ses choix pour orienter ses recherches se révélèrent particulièrement efficaces. Grâce à son acharnement, il se sentait même capable de rendre ce sort encore plus efficace que prévu!

En effet, même un être vivant pourrait en subir les effets. Mais il fallait encore approfondir considérablement pour permettre une certaine stabilité à l'excroissance. Sous un éclair de génie le nécrarque réussit à trouver une corrélation entre les effets aethyriques du sort et les potions de soin alchimiques de Rallahquatil. Il ne serait donc pas obligé de partir de rien pour améliorer les effets! Il demanda donc à son lieutenant de lui fournir l'un de ces précieux breuvages pour pouvoir continuer dans ses recherches.

Mais le projet prenait rapidement de l'ampleur, requérant toujours plus d'informations diverses pour continuer d'avancer. Malheureusement, la bibliothèque n'était pas assez garnie pour répondre à tous ses besoins et Necros se voyait de plus en plus obligé à perdre du temps sur des recherches annexes au lieu de les trouver dans ses grimoires. Il aimait cette surcharge de travail, s'en délectait même, mais il avait aussi bien conscience d'avancer plus lentement que prévu. Or, même pour une créature immortelle, le temps était précieux en ces périodes troubles. Peut-être pourrait-il terminer ce sort avec le matériel actuel, mais il serait bientôt obligé d'investir d'avantage dans sa bibliothèque et dans son laboratoire.



Necros était plongé dans la rédaction de l'un de ses textes parcheminés de larmes de sang quand il sentit une nouvelle présence magique dans la forteresse. C'était une aura faible et inconnue, mais qu'il ne pouvait pas rater : elle traduisait son hôte en nécromancien. Au moins était-il assez affilié aux vents de magie pour être spécialisé, contrairement au Corbeau.

Ahmôsis sortit sa boule de cristal et observa ce nouvel individu. Il assista patiemment aux échanges hiérarchiques interminables sensés remonter jusqu'à lui. Rassuré, le vampire savait à présent que son accès n'était pas facile à obtenir et que ses hommes ne risquaient pas d'envoyer n'importe qui lui demander audience. Lorsque Frank pénétra dans la pièce pour prévenir son maître, ce dernier lui coupa la parole sans lever la tête de sa boule de cristal.


Nous savons. Apporte-nous ça dans la salle du trône et laisse-nous

La salle était plongée dans l'obscurité, seule la lumière extérieure laissant définir la silhouette du trône et de certains mobilités. Necros était dissimulé dans un coin de la pièce, totalement invisible aux yeux des lanternes. Sa formidable aura se répandait partout dans la pièce, presque suffocante pour toute personne dotée d'un sens de la magie. Cela permettait d'en dissimuler un peu la source et donc sa position. Il observa attentivement l'arrivée du nécromant en guenilles, cherchant à définir la qualité de son "œil aethyrique".

Si le nécromant tournait immédiatement la tête vers lui et le débusquait, alors le nécrarque ne s'embarrassa pas de mises en scènes supplémentaires et libérera une parcelle de son pouvoir pour l'intimider. Une bourrasque de Dhar sensée définir l'équilibre de son invité.

Mais si le nécromant restait aveugle à sa position, alors Necros se permit de jouer un peu avec sa proie. Glissant dans les ténèbres, il laissa de subtils indices sur sa position (un bruit de vêtements, un courant d'air provoqué par son passage, un afflux soudain de Dhar, un grondement affamé, des craquements d'articulations). Derrière le trône. Non! A côté de la porte! Derrière toi!

Cette danse amusante n'avait pas (seulement) pour but de divertir le nécrarque, mais aussi de s'assurer exactement du niveau du sens aethyrique de son invité. Une fois l'effet produit, le vampire prendrait enfin la parole, chacune de ses voix semblant provenir d'un coin de la pièce différent.


Pourquoi une créature aussi insignifiante vient-elle nous déranger dans notre propre demeure?

En parallèle, Ahmôsis lança un sort de vérité sur l'intrus, fort peu enclin à le croire sur parole. Le vampire sortit enfin de l'obscurité juste derrière le nécromant, le surplombant de sa formidable taille lorsqu'il libéra une plus grosse partie de son pouvoir. Écrasant sa proie de son aura aethyrique, Necros attendit qu'elle se retourne vers lui pour continuer.

Qui es-tu? Quelles sont tes intentions? Mens et une nouvelle page de ton court destin se révélera à toi. Une page illisible, brouillée par un cataclysme de souffrances.

Autour de l'homme, les Mirages émergèrent lentement du sol, silencieux, simples observateurs. Si Necros entendait le moindre mensonge, alors les esprits commenceraient à hurler. Une simple plainte pour les petits mensonges, les écarts insignifiants, mais s'accentuant avec la gravité de la mythomanie.

Si tout se déroulait correctement, alors le vampire continuerait l'interrogatoire, passant au peigne fin l'histoire de son invité, lui demandant sans arrêt d'approfondir, de se justifier. Sa vie, ses projets passés, présents et futurs, le vampire voulait tout savoir, lançant autant de sorts de vérité que nécessaire. Mais si le nécromant s'égarait de manière significative ou que les plaintes des esprits se faisaient trop régulières, alors Ahmôsis le corrigerait d'une formidable gifle. Puis une deuxième. Puis une troisième. La quatrième, ce serait un sort de Souffle de la Non Vie.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 20 mai 2020, 19:37, modifié 1 fois.
Raison : +36xp +1xpm /// Total: 138xp et 11xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 283

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Au début, Frank ne sembla pas bien comprendre ce que voulait exactement son maître, puis, petit à petit, une lumière s'alluma dans ses yeux et il répondit simplement « qu'il ferait attention ». Bien plus tard, quand le nécromancien revint pour prévenir son maître de l'arrivée de l'inconnu, il s'inclina respectueusement avant de s'exécuter et d'amener « l'invité » dans la salle du trône. Ce dernier était d'une taille démesurée et pour cause, il avait appartenu à Karnaj ! Or, un ogre avait besoin d'une assise bien plus large et surtout de matériaux solide pour ne pas que le trône ne s'effondre sous la graisse de la créature. Par rapport à lui, Necros faisait figure de brindille, mais il s'agissait bien évidement que d'une question de taille, car le vampire avait vaincu le tyran presque à la loyal !
Test de discrétion (+2 ; pénombre) : 19 (raté)
Test d'Int : 4 (réussi)
Test de Terreur : 20 (échec critique)

Test d'Int (fontaine de dhar) : 5
Test de Mag (sort de vérité) : (caché)
Caché dans un coin de la pièce, le buveur de vitae attendit que le frêle nécromancien. Celui-ci ne semblait pas être puissant, en terme de contrôle nécromantique, l'unité de mesure de la puissance qu'utilisait le plus Necros, il était facilement dix fois plus faible que lui. Pourtant, le sceptre qu'il possédait se révéla être d'une bien plus grande facture qu'il ne le laissait penser par divination. S'il devait être classé dans un ordre de grandeur, il serait de qualité supérieur et apportait une augmentation de puissance bien venue pour un si faible sorcier. Et faible, il l'était, cela ne faisait aucun doute et le vampire voulait savourer se moment... Hélas pour lui, il marcha maladroitement, sans doute ses membres mal contrôlés par les Pragmatiques et le sombre individu le repéra presque immédiatement, le forçant à sortir bien plus tôt à la lumière... Pour voir le sorcier tomber cul par terre, sa bouche grande ouverte face à la monstruosité qui lui faisait face.

La couleur de son visage déjà pâle l'était devenu encore plus et ses lèvres restaient grandes ouvertes tandis que l'on aurait cru que sa mâchoire allait choir. Le vampire profita de cette état d'hébétude pour lancer le sort de vérité qu'il aimait tant utiliser pour communiquer avec des personnes inconnues. Une fois celui-ci invoqué, il commença à questionner le sorcier. Celui-ci parla en bégayant et Necros pouvait entendre son cœur battre à un rythme presque hypnotique. Heureusement pour le mortel, un nécrarque n'était pas une bête assoiffée de sang comme l'était un stryge et Necros s'était nourri il y a peu. Ainsi, apprit-il que le nécromancien était un dénommé « Adrian Einfrieren », né dans un petit village de sylvanie, il avait été « recueilli » par les Von Eisschloss quand ces derniers avaient repéré son don. C'était d'ailleurs eux qui l'envoyaient pour assister Necros dans sa tâche. Il apportait avec lui, transporté par des mort-vivants, du matériel et des grimoires généreusement offert par la famille vampirique. Il s'agissait de copie de ceux que l'on pouvait trouver dans les bibliothèques noires du château familial, mais elles étaient « d'une grande qualité ». D'autres nécromanciens devraient bientôt suivre afin que « le projet » avance rapidement.

Une bonne nouvelle... Ou pas ? Il s'agissait donc d'agent de la famille « allié »... Mais il ne s'agissait finalement que de nécromanciens et au vue de la façon dont les vampires traitaient leurs cousins, les humains à leur service ne devaient vraiment pas voir la vie en rose et si Necros se posa et posa la question, il apprit que les Von Eisschloss, comme presque tous les Von Carstein, n'hésitaient pas un instant à tuer un nécromancien pour l'exemple, ne respectant que les plus puissants d'entre-eux et encore... Il s'agissait d'exemple d'autant plus spectaculaire !

Adrian se montrait totalement coopératif tout en n'osant pas regarder le visage de son nouveau maître. Il ne semblait pas avoir le moindre don de vision ou de troisième œil, son sens de la magie se résumant même à simple hérisser ses poiles du cou quand un être magique était présent. Il ne connaissait que trois sorts, preuve que les Von Eisschloss ne distribuaient leur savoir à leur bétail qu'avec parcimonie ou qu'ils n'avaient pas envoyer un de leurs meilleurs éléments. Ces sortillèges étaient tout d'abord la très classique invocation de nehek, le pourrissement ainsi qu'un sort inconnu du vampire : Ponction d'éternité. Cela permettait d'absorber les restes de vitae d'un corps pour régénérer le sien. Une étude plus poussée de ce sort pourrait être intéressante pour les recherches sur cette énergie, mais il ne s'agissait pas d'un objectif actuel du sorcier. Einfrieren ne parlait d'ailleurs pas le nécromantique, il ne s'agit pas non-plus le lire et ne faisait que répéter les incantation qu'on lui avait appris sans en comprendre le sens. Il avait toutefois une certaine connaissance en chimie et alchimie, ce qui lui donnait de bonne base pour une certaine maîtrise dans l'art de fabriquer des potions. Le matériel apporté ne permettrait pas d'améliorer grandement le laboratoire ou la bibliothèque déjà bien garnie, toutefois, il s'agissait d'un coup de pouce non négligeable qu'il suffisait de combler avec l'apport de « quelques » couronnes d'or en plus.

Après une éternité de dialogue, le nécromancien avait sans doute dit tout ce que le nécrarque voulait entendre ou savoir. Ainsi, attendait-il le verdicts de son seigneur pour savoir ce qu'il allait pouvoir faire pour l'assister... Allait-il servir directement pour une recherche mineure ? Ou aider l'un des deux projets déjà en cour ?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 222
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Necros s'apprêtait à glisser dans l'obscurité pour rejoindre l'autre côté de la pièce. Mais Chronos avait encore bien du mal à orchestrer l'ensemble des mouvements de son corps et la discrétion rajoutait un niveau de difficulté. Sa démarche désarticulée, craquante, fut rapidement remarquée et le jeune nécromant se tourna immédiatement vers la source du bruit. Dommage, Necros ne jouerait pas ce soir. Il sortit lentement des ténèbres, claudiquant horriblement vers son invité.

L'effet fut immédiat. Alors que la silhouette voûtée du nécrarque se détaillait, le sorcier fut pris d'une vague de terreur. Le vampire ne le ménagea pas pour autant, son avancée, lente, horrible, paralysant le pauvre homme, à présent au sol. Il ne le quitta pas du regard, mais sans jamais vraiment poser ses yeux sur lui, perdus dans l'horizon d'un autre monde. Une fois à proximité, Ahmôsis se redressa lentement, mécaniquement, pour écraser sa proie de sa prestance.

Un long interrogatoire débuta donc, le vampire faisant des pauses de plusieurs secondes entre les questions pour trouver ses mots et réfléchir à un moyen de pousser son invité à se trahir. Il partait du principe qu'il y avait un mensonge à découvrir et creusait toujours plus loin, interprétant les balbutiements du sorcier comme une preuve qu'il touchait au but. Mais son sort de vérité ne détecta aucune traîtrise.

Le petit sorcier s'appelait Adrian Einfrieren. Récupéré par les Von Eisschloss, il avait été envoyé auprès de Necros pour l'assister dans ses nouveaux projets. Le vampire tiqua à cette information, incapable de décider si c'était une bonne chose ou non. D'un côté, le matériel reçu permettrait à Necros d'améliorer rapidement son laboratoire et sa bibliothèque. Des mains supplémentaires seraient bien utiles pour le travail à venir et d'autres nécromanciens, peut-être avec plus de matériel, devraient débarquer bientôt.

Mais ils ne seraient pas "siens". Sous ses ordres certes, mais pas sous son autorité. Des agents qui reporteraient ses moindres faits et gestes à la famille alliée/ennemie. Necros était déjà furieux que son projet du colosse ait été découvert, il ne voulait pas que le reste de ses recherches soient dilapidées chez ses rivaux cousins.

Vint ensuite la présentation plus approfondie d'Adrian, ses domaines de compétences, son archidoxis (panel de sortilèges appris). Et c'était... pitoyable. Un long silence s'installa après que le nécromant n'ait détaillé ses sorts, Necros attendant une suite qui n'arriva jamais. Trois incantations, dont une qui éveilla un fragment de curiosité auprès du nécrarque avant s'évaporer presque immédiatement. Mais en vérité, ce manque de Savoir serait peut-être suffisant, voire utile. Necros et Frank pourraient converser sans mal en Magikane nécromantique s'ils ne voulaient pas être entendus. De plus, ses connaissances alchimiques seraient toujours utiles.


"Ça", n'est donc pas grand chose, si ce n'est rien. Ça est une coquille vide. Si ça compte garder sa lanterne allumée, il devra se rendre utile. Il nous serait si simple de la souffler.

Sur ces paroles, le nécrarque avait rapproché son crâne immonde du sorcier tremblotant. Son aura magique balayait celle d'Adrian, illustrant ainsi parfaitement ses propos. La mâchoire de Necros s'ouvrit de manière disproportionnée, puis claqua sèchement à quelques millimètres de son visage. Heureusement qu'il s'était nourri un peu plus tôt, sinon le vampire n'était pas sûr que ses crocs auraient manqué sa proie.

Les maîtres de ça sont loin. Son allégeance nous revient donc. Si ça nous trahis, alors rien ne pourra le protéger. Bienvenue dans les Ténèbres, où l'Oeil voit tout et ça n'est rien.

Sans rien ajouter, Ahmôsis se redressa dans un concert de craquements et claudiqua jusqu'à l'escalier. Les Mirages retournèrent dans le sol, mais le spectre resta, dissimulé, à proximité de la coquille vide. Il se suivrait dès lors partout à son insu, caché dans un mur, une armoire, le plafond ou le sol, son œil spectral toujours posé sur Adrian. Le nécrarque n'aurait pas le temps, ni l'intérêt de constamment surveiller son nouvel assistant, mais il aimait l'idée de pouvoir surveiller ses actions à n'importe quel moment. Entre deux pages, il jetterait de temps un temps un coup d’œil pour s'assurer que la lanterne ne devait pas être soufflée.

Necros rejoignit Frank pour lui expliquer comment les recherches allaient s'organiser à présent. Il communiqua en Magikane nécromantique, et ne traiterait avec son disciple plus que dans cette langue, sans raison exceptionnelle. En effet, même durant les recherches, il ne parlerait jamais directement à ça, Frank faisant office de traducteur.


Il est temps de nous investir un peu plus dans notre projet principal, et de lui donner forme.

Sur la table de son laboratoire, le nécraque déverrouilla un coffret pour en sortir une petite pile de parchemins rédigés en Magikane nécromantique. Durant ses précédents mois de travail, il s'était laissé quelques minutes ici et là pour coucher ses nouvelles idées pour le Colosse Necrofex. Quelques croquis et des paragraphes de griffonnages presque illisibles en détaillaient la structure. Purement illustratif, sensé expliquer les propriétés du monstres, les recherches n'avaient aucunement commencé. Au moins cela permettait-il d'avoir une ligne directive et une idée sur la formidable charge de travail qui allait s'abattre sur eux.

Ahmôsis avait déjà nommé sa création : la Potence de Mordheim et ce nom aurait une grande importance quant à la méthode de fabrication. Le colosse devrait être fabriqué en grande partie par du bois, du fer et autres matériaux ayant servi à exécuter des hommes. Dans la nécromancie, les noms et les outils utilisés n'ont pas qu'une importance symbolique. Elle tire son pouvoir de ces symboles morbides, parfois avec une forme d'ironie ou de cruauté brute. Necros était convaincu que cela donnerait un sens, mais aussi un certain pouvoir à sa création. La potence, l'exécution, était l'un des symboles les plus puissants en faveur de la mort.

Cages, pelotons d'exécution, brasier, cordes à pendus, guillotines, roues, pieux à empalement. Tout un attirail instaurant la terreur dans les ennemis du vampire. Le corps du géant servirait de charpente à cet échafaudage, sa chair et ses muscles réarrangés pour laisser place à des mécanismes nécromantiques. Son squelette aussi serait remodelé, grâce au sort encore théorique d'excroissance osseuse, donnant place à un monstre plus grand et plus solide.

A cela s'ajoutaient les défenses et les armements de la machine de mort, peut-être les parties les plus complexes du l'ensemble. Le colosse serait un accomplissement d'une valeur incommensurable et ne devait pas tomber au premier coup de canon subi. En plus d'une structure renforcée faisant office d'armure, la créature serait dotée d'une très puissante régénération en cas de dégâts. Ahmôsis envisageait même d'y combiner une couche de protection supplémentaire à l'aide de boucliers magiques et de servis spirites. Mais il n'était pas convaincu de pouvoir en faire une armure intégrale, peut-être simplement un bouclier dirigé dans une certaine direction.

Pour éviter toute intrusion, le monstre serait capable de se défendre sur son propre corps, les cadavres, cordes, et autres matériaux le composant pouvant se dresser contre d'éventuels intrus. Necros serait le seul à pouvoir contrôler l'entité, toute tentative de prendre la direction du colosse pouvant s'avérer fatale à quiconque assez fou pour le faire. Il hésitait encore à pouvoir "accorder" un contrôle temporaire à quelqu'un d'autre d'une manière ou d'une autre. L'idée le répugnait mais peut-être la situation l'exigerait-elle un jour.

Schatten pourrait même participer au projet, peut-être même à coût grandement réduit après son fiasco chez les Von Eisschloss. Une si grande structure serait visible à des kilomètres et le nécrarque ne voulait pas non plus attirer l'attention de l'Empire. Un manteau de camouflage? Une brume de dissimulation? Necros n'était pas assez familier avec les vents de Delgu pour savoir ce qu'ils pouvaient apporter à son oeuvre.

Le bras droit serait une arme sensée balayer les ennemis à proximité. La main serait composée de doigts tranchants, mais aussi d'une immense guillotine. Cette dernière, connectée à des chaînes solides, pourrait se désolidariser avec le bras pour faucher les alentours. Les armes faucilles rétractables de l'Epouvantail serviraient de bonne base pour ce concept.

Mais ces armes ne seraient rien comparées à celle installée sur le bras gauche du monstre. Une combinaison de canon/ratling capable de faire pleuvoir des munitions éthérées ou de libérer une puissante salve unique et dévastatrice. Ahmôsis avait même pensé à un système pour canaliser l'énergie aethyrique sensée alimenter l'arme : des bourdons maudits pour attirer les âmes aux alentours et de l'outre-monde, ainsi que des brasiers de malepierre pour les canaliser.

Une fois au contrôle de son abomination, le nécrarque verrait ses capacités magiques décuplées. Il n'aurait pas qu'un rôle de pilote immobile et ferait personnellement déferler la mort sur ses adversaires.

Tout cela n'était que purement théorique et ne permettait que d'entrevoir l'ampleur du projet. Des années, voire des décennies seraient nécessaires pour le mener à bien! De plus, le vampire commençait à bien se connaître, il risquait d'ajouter d'autres propriétés au colosse durant son élaboration, risquant ainsi d'agrandir toujours plus le temps de recherche et de fabrication.

Ainsi, Frank pouvait-il se sentir honoré que son maître ait partagé avec lui autant d'informations. Ce dernier le laissa même commenter son projet, raisonnablement (il n'était pas avisé de froisser un nécrarque sur un sujet aussi important). Le vampire l'écouterait, mais ne prolongerait pas beaucoup le débat. En effet, les réelles prises de décisions seraient faites une fois les recherches actuelles terminées et les esprits libérées de leurs occupations. Alors, ils pourraient vraiment approfondir le concept du colosse, définir un planning sur le long terme et diriger la quasi totalité de leurs ressources dans cette production. Pour l'instant, les recherches sur l'armure de Frank serviraient d'amuse gueule.


Les recherches pour ton armure serviront pour le colosse. Mais elles avancent trop lentement. "Ça" t'assistera donc pour que vous meniez des expérimentations sur le domaine avant de pouvoir reprendre les recherches. De notre côté, nous allons commencer des expérimentations sur le canon, puis débuter les recherches. Vous nous rejoindrez quand vous aurez terminé.

Les taches réparties, les nécromants (et ça) reprirent le travail. Libéré de la manufacture de sa bague de pureté nécromantique, le nécrarque pouvait à présent travailler de jour sur le canon os spirite, menant des expérimentations nécessaires au commencement de ses recherches. De nuit, il continua son travail sur son sortilège. Pour outre passer ses blocages actuels, Ahmôsis fit aussi de nouvelles expérimentations à ce sujet, espérant pouvoir reprendre rapidement l'avancée de ses recherches.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 22 mai 2020, 19:26, modifié 1 fois.
Raison : +6xp /// Total: 144xp et 11xpm => Wikifié
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 283

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Recherche de Jour de Necros  :
Expérience d'enchantement majeur « Canon Os Spirites »
S1 (Recherche) : 18 (réussite 0 dégré de réussite
S2 (Recherche) : 9 (réussite de 9 – 4 => 5)
S3(Recherche) : 6 (réussite de 12 – 4 => 8)
S4 (Recherche) : 12 (réussite de 6 -4 = 2)
S5 (Recherche) : 15 (réussite de 3-4 = 0 (minimum))
S6 (Recherche) : 1 (réussite critique ! 17 – 4 = 13 ; découverte majeure)
S7 (Recherche) : 19 (échec)
S8 (Recherche) : 19 (échec)
=> +28pdr, découverte majeure, la recherche est maintenant à 28/150

Recherche de Nuit de Necros :
Expérience de création de sort supérieur « Excroissance Osseuse »
S1 (Expérience) :13  (réussite de 5) => 5 Pdr, permet de faire une recherche
S2 (Recherche) : 19 (raté)
S3(Expérience) : 6 (réussite de 12) => 5 pdr permette de faire une autre recherche + avancée de 7 dans la recherche
S4 (Recherche) : 12 (réussite de 6)
S5 (Expérience) : 8 (réussite de 10) => 5 pdr permette de faire une autre recherche + avancée de 5 dans la recherche
S6 (Expérience) : 14 (réussite de 4) => 4/5 pdr, manque un pour pouvoir faire un test de recherche
S7 (Expérience) : 3 (réussite de 15) => 5/5 pdr permette de faire une autre recherche + avancée de 14 dans la recherche
S8 (Recherche) : 11 (réussite de 7)
=> +26pdr, la recherche excroissance osseuse est terminée (payement de 9xpm pour finaliser l'apprentissage du sort)

Recherche de Frank et Adrian :
Expérience d'enchantement d'objet supérieur « Armure Spirites » (niveau de bibliothèque requis diminué de 2 par la connaissance du sort « Servis Spirites »)
Frank
S1 (Recherche) : 11 (réussite de 7 – 2 => 5)
S2 (Recherche) : 12 (réussite de 6 – 2 => 4)
S3(Recherche) : 8 (réussite de 10 – 2 => 8)
S4 (Recherche) : 11 (réussite de 7 – 2 => 5)
S5 (Recherche) : 8 (réussite de 10 – 2 => 8)
S6 (Recherche) : 7 (réussite de 11 – 2 => 9)
S7 (Recherche) : 18 (réussite de 0 – 2 => 0 (minimum))
S8 (Recherche) : 7 (réussite de 11 – 2 => 9)
Adrian (malus de -2, car ne parle pas le magikan necromantique)
S1 (Recherche) : 20 (échec critique, augmentation de 10 de la durée de la recherche)
S2 (Recherche) : 5 (réussite de 7 – 2 => 5)
S3(Recherche) : 11 (réussite de 1 – 2 => 0 (minimum))
S4 (Recherche) : 1 (réussite critique ! 11 – 2 => 9  ; découverte majeure)
S5 (Recherche) : 3 (réussite de 9 – 2 => 7)
S6 (Recherche) : 8 (réussite de 4 – 2 => 2)
S7 (Recherche) : 6 (réussite de 6 – 2 => 4)
S8 (Recherche) : 17 (échec)
=> +58pdr, la recherche est maintenant terminé, début de la confection
=> +17pdr, la convection de la structure de base est à 17/20


Travail de Rallah : caché
=> Plan élaboré

Travail de la « Team des Ombres » en surveillance : caché
=> Diminution de 13% l'attention extérieure

=> 8 semaines passent
=> Livraison Skaven
=> Payement de la dette des damnées
=> Diminution de 16% l'attention extérieure
=> Engagement de 10 troupes d'élite (-260Co)
=> Finalisation des bastions nécromantiques de la ceinture intérieure + construction du bastion majeur (-540 Co)(utilisation de 140 corps d'épéiste du charnier pour fournir les effectifs de la garnison)
=> Augmentation de l'entretien du domaine 300 => 351
=> Engagement de 100 aventuriers (-650 Co)
Les recherches avançaient à bon train bien que la première semaine fût mouvementée. En effet, Adrian ne connaissait pas encore les habitudes de Frank, ni la disposition soigneusement réfléchie des différentes concoctions et appareil de mesure pour la recherche. Celle-ci était par ailleurs déjà très complexe et demandait une certaine maîtrise... Le drame arriva quand il renversa un fiole sur une des tables de travail sur laquelle le maître nécromancien venait de coucher plusieurs document important qui furent détruit dans la manœuvre. Von Enstein le punit sévèrement avant de continuer son travail, le mal était fait et il fallait donc travailler d'autant plus dur pour rattraper le retard occasionné par la maladresse de « ça ». Pendant ce temps, Necros travaillait ou plutôt réfléchissait à comment aborder le problème, la solution était complexe et il lui fallu un temps impressionnant pour finalement peu de chose. Pour ainsi dire, la première semaine fut assez creuse concernant son travail de « journée », mais bien plus productif concernant son sortillège... Peut-être que c'était la présence d'un intrus dans son champ de travail ? Quoi qu'il en soit, ce fut l'inverse qui se produisit la semaine suivante où il stagna sur son sort et avança enfin sur l'arme de l'armure sobrement appelée « Mk 1 » pour « Modèle Karnaj 1 », signe que Frank pensait déjà à un éventuel « 2 », bien qu'il faudrait sans doute attendre longtemps avant que cela puisse se produire.

Cette deuxième semaine fut également productive pour le duo qui comprenait enfin comment travailler ensemble malgré les lacunes certaines de Adrian. Celui-ci finit même par apporter une idée brillante au courant de la quatrième semaine, prouvant qu'on avait bien fait de l'épargner après la bourde qu'il avait commis à son arrivée dans le domaine. Il s'agissait simplement d'un moyen de canaliser l'énergie de l'armure sur ses pieds pour qu'elle puisse « s'auto-porter », cela privait le système de sa défense. Mais permettait à la structure de se déplacer bien plus rapidement malgré son poids et potentiellement de faire un « bon amorti » sur quelques mètres, ce qui permettrait soit de s'échapper d'une situation périlleuse soit de se rendre à un endroit voulu. Cela venait parfaitement s'ajouter avec une autre découverte majeure précédemment élaborée sur la structure de combat afin de l'alléger déjà grandement sans nuire à sa résistance en y enlevant les parties non-essentielle et en modifiant la disposition des différents muscles et plaques osseuses.

Necros ne fut d'ailleurs pas en reste de « découverte fructueuse », car après deux longues semaines de travail lent et frustrant sur le canon du Mk 1, il fit une percée lumineuse ! En effet, son arme était conçue selon le principe du sort « esprit d'os » qui envoyait des esprits sur un ennemi. Ceux-ci étaient plus ou moins fort en fonction de l'énergie émise pour les invoquer et leur donner forme. Mais, ils ne restaient pas longtemps sur ce plan d'existence et repartaient aussitôt qu'ils en avaient fini avec leur cible ou que l'énergie nécromantique leur manque. L'armure morbide était une vaste structure animée par la nécromancie et elle débordait déjà d'énergie ce qui devait permettre à l'arme de tirer soit un tir unique et puissant, soit plusieurs « esprit d'os mineur » pour faucher plusieurs cibles. On ne pouvait pas espérer mieux, car il ne fallait pas trop drainer d'énergie au risque de déstabiliser la structure complexe de la construction nécromantique. Mais, cela niait la présence du pilote ! En effet, jusqu'alors, il n'avait été question que de servir d'armure qui devait pouvoir se débrouiller de manière totalement autonome. Il ne s'agissait finalement pas de quelques choses de plus qu'un simple serviteur dans lequel on pouvait rentrer... Mais si on allait plus loin ? Et si... le nécromancien à l'intérieur alimentait par sa maîtrise de la magie l'arme ? Et bien... On aurait alors la possibilité de faire un flux d'esprit rageur ! Un troisième mode de tir ! La question était maintenant de choisir dans quelle direction orienter cette idée... Soit un tir tendu, un rayon d'esprit qui frapperait à très longue distance, profitant ainsi du gain de puissance pour grandement augmenter la portée de l'arme si le sorcier s'en servait personnellement. Soit, on faisait plus d'esprit ce qui devrait créer un flot d'esprit tourmentés cherchant à déchiqueter l'âme de tout ce qu'ils croiseraient... Une sorte de lance-flamme d'esprit d'os, mortel, mais à courte portée.

Combien de temps perdit Necros à réfléchir aux pour et aux contres de chacune de ces deux idées, peut-être même en trouva-t-il une autre ? Quoi qu'il en soit, il se perdit tant et si bien dans ses pensées qu'ils n'avança plus dans cette recherche pendant les deux semaines qui s'écoulèrent ensuite ! Heureusement, pour lui remonter le moral, il put se consacrer sur son sort pendant ses longues nuits en solitaires. Il pouvait ainsi profiter d'avoir tout le laboratoire pour lui, sans toucher aux affaires de Frank, car tout bon nécrarque qui se respecte ne supporterait pas que l'on face de même avec les siennes. Les expériences pour comprendre des préceptes qui n'étaient pas décrit dans les livres dont il disposait lui permirent de progresser à un rythme plus que correcte, ne bloquant réellement que durant la deuxième semaine sans que cela ne nuise plus que cela à son travail. Il était d'ailleurs entrain de finaliser l'écriture de son sortilège quand Rallah vint le voir en pleine nuit. Les skavens venaient de passer il y a peu, Necros ne savait plus exactement quand tant il était sans doute existé par le fait d'avoir enfin terminé la partie théorique de son sort, et presque aussi vite les coffres du trésor s'étaient vidés. Pourtant, il n'y avait pas de mauvaises nouvelles cette fois-ci, car en profitant du payement prochain des hommes-rats, l'arabéen avait pu financer en avance la finalisation du premier cercle de défense et le vampire avait même pu apprendre que la structure du bastion majeur était terminé. Cette construction avait été finalisée par le nécrarque, connectant les sept bastions mineurs ensemble et animant enfin les cent-quarante gardes des cryptes qui y « logeaient ». Désormais, pour donner des ordres à la garnison, il lui suffirait de ce rendre dans le sous-sol de la tour principale où il passait le plus clair de son temps. Des améliorations pouvaient être entreprise pour renforcer le bastion majeur, comme permettre de fabriquer une connexion psychique avec lui afin de ne plus être contraint à se rendre près de lui pour donner des ordres, mais cela demanderait encore et toujours des recherches...

Le guerrier et seigneur de guerre avait terminé de recruter des aventuriers prêts encore et toujours à mourir bêtement pour enrichir quelqu'un d'autre. Il en avait également profité pour parfaire sa garde personnelle en recrutant dix soldats d'élite de plus, une dépense qu'il justifiait par le fait qu'avec autant d'aventuriers et de mercenaires de basses classes, il fallait mieux avoir des hommes de confiance pour s'entourer et que lui ne pouvait pas compter sur des serviteurs décérébrer pour asseoir son autorité sur cette foule aussi disciplinée que des paysans des principautés frontalières. À cette référence, le vampire eut peut-être du mal à en comprendre le sens avant de se rappeler d'un grimoire parlant de la propension des « frontaliers » à passer de paysans à prince en une journée.

Finalement, pour en revenir à ce moment présent où Rallah faisait irruption dans le laboratoire où travaillait Necros, il semblait ravis et deux hommes de bonnes statures l'accompagnaient. Armés jusqu'aux dents, ils tenaient cependant des rouleaux de papiers dans les mains comme toutes « armes ». Rallah leur fit un geste pour qu'ils déposent le matériel sur une table libre, chose assez rare, mais principalement du fait de Necros qui avait consenti à toujours laisser une place comme cela pour permettre à son lieutenant de lui montrer ces choses sans mettre le désordre dans son « domaine de connaissance infini ».

-Comme vous avez pu le constater sans trop de mal, nos coffres se sont vidés avec une vitesse folle et cela vient principalement de deux gouffres financiers. L'un, skaven, n'est pas réglable, car il s'agit finalement de notre revendeur et je suis certain que nous y perdrions à essayer de le faire seul. Pour peu qu'on le puisse, car les skavens ne sont pas du genre à nous laisser rompre un contrat si facilement. Mais soit, passons... Le second gouffre financier est le Margrave ! Chaque semaine, il nous saigne et sur une livraison aux skavens, c'est plus de deux milles pièces d'or qui y passent ! L'arrangement que nous avions pris avec lui était arrangeant tant que nous n'avions pas encore renforcé notre position. Mais avec notre duo d'assassin, qui se sont certes montrés inefficace contre une bande de vos... cousins... nous pourrions désormais nous passer de sa... « Protection ».

Il déposa une pile de document sur la table, Necros pouvait rapidement y lire qu'il s'agissait de rapport d'espion. Ceux-ci étaient recrutés parmi les troupes d'élite de l'arabéen et la fiabilité ainsi que la qualité des contre-rendus étaient impressionnant.

-J'ai envoyé plusieurs de mes hommes inspecter le fief de notre cher margrave, grâce à notre or, il vit bien plus confortablement qu'avant et il s'est même payé le luxe de recruter une vingtaine de gardes du corps d'élite. Ils ne sont que des mercenaires, mais ils sont équipés comme des chevaliers et ils lui sont loyaux... Contrairement aux troupes qu'il a sous ses ordres grâces à l'autorité Impériale. Comprenez par là que, grâce à nous, il se sent bien mieux dans son trou et il ne voudra pas renégocier son accord par bonté de cœur, alors l'annuler ! Autant envoyez une lettre à l'Empereur directement pour lui demander de venir nous écraser...

Il déplia alors une carte montrant un château de très bonne facture, disposant de trois murs d'enceinte et bordant un à pic rocheux menant à un lac. Plusieurs constructions étaient également présente, mais sans plus de détail de la part de Rallah, il n'était pas possible d'en dire plus.

-Le margrave et sa famille, soit une femme, deux fils en âge de se battre, ainsi qu'une fille et un fils en bas âge, vivent dans l'enceinte intérieure. Dans le rond que vous pouvez voir là et qui est le donjon de la forteresse. Juste au dessus, c'est sa chapelle privée pour prier Sigmar ou Morr, je ne sais pas trop. Il y avait un prêtre à une époque, mais il est mort et le remplacent ne se presse pas pour venir. Il y a ensuite le puits de la haute-cour et à droite la demeure seigneuriale où loge les mercenaires ainsi que la vingtaine de chevaliers de l'Empire qu'il a avec lui. Leurs chevaux sont placés dans l'écurie juste à gauche de la porte quand on rentre. Vient ensuite la basse-cour, dans les bâtiments qui s'y trouvent, il y a la trentaine de chevalier complétant sa cavalerie ainsi que leur chevaux dans l'écurie à côté du terrain entraînement. Mes hommes ont également compté une centaine d'hallebardiers y créchant. Les trois-cents archers et épéistes de la garnison logent quant à eux dans les bâtiments de la ceinture extérieure... Il balaya la carte de la main. Prendre une telle forteresse, c'est du suicide, les murs sont en pierre, les soldats entraînés et disciplinés sans compter les chevaliers qui grouillent plus que des morpions sur une femme de joie. Heureusement pour nous, mes hommes ont repéré un petit chemin le long de la falaise juste en dessous de la tour la plus Ouest par rapport au donjon. De là, on peut grimper les murs et accéder à la ceinture Intérieure sans passer par tout le comité d'accueil...

Il s'arrêta pour regarder son maître fixement, l'air grave et aussi sérieux qu'il l'était presque toujours :

-Si nous éliminons le Margrave et sa famille, la région va être dans le chaos pendant un temps, mais l'Empereur ou un membre de sa clique enverra rapidement quelqu'un pour le remplacer et on devra tout recommencer. Ou pire, une armée pourrait venir pour régler le problème... Non... ce que j'imagine faire, ce serait kidnapper un des gamins de Elric Lindermann pour le tenir par les couilles et qu'il arrête de nous saigner à blanc ! Il me manque juste votre aval. Schatten et Deldu sont prêts à faire cette mission, ça leur permettra de se racheter pour l'échec précédent. Il n'y a pas de sorcier sur place, ils sont furtifs et efficaces, je pense qu'on a toutes nos chances. Mais si vous ne le sentez pas, je comprend parfaitement et on peut réfléchir à un autre plan. Cela dit, cette épine dans notre flanc risque de nous ralentir drastiquement dans vos recherches, surtout maintenant que vous ne voulez plus que je dépouille des « âmes charitables ».
Image
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 222
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Les deux nécromants et "ça", se mirent immédiatement au travail, l'agitation des neurones (vivants ou morts) se faisant presque sonore dans la pièce. Les deux zones de travail parfaitement départagées, c'était deux mondes différents que si tenaient dans le même étage. De son côté, Necros débuta un long et hasardeux travail d'expérimentations, élargissant son éventail de tests pour tenter de trouver des solutions aux pénuries matérielles. Si l'entreprise était passionnante, elle évoluait très lentement, ne prenant plus un chemin clairement tracé, mais avançant les yeux bandés au milieu de la forêt des connaissances.

Peut-être était-ce dans son sang, mais le nécrarque ne parvenait pas à s'irriter de la lenteur de la procédure, trouvant toujours des idées plus folles que les précédentes pour pousser ses expériences. Qu'il était difficile pour ces créatures de s'ancrer dans l'écoulement temporel universel, pourtant si insignifiant à leur propre condition! N'allait-il pas trop loin? Peut-être, mais il apprenait toujours plus. Et il avançait! Si cela ne s'était pas fait remarquer durant la première semaine, la deuxième le rapprocha d'une patte de mouche de son objectif et la troisième d'une enjambée de squig. Il ne remarqua même pas la colère de son lieutenant contre son nouvel assistant à cause d'une maladresse de ce dernier. Et c'était tant mieux pour Adrian.

De leur côté, les recherches sur le nouveau sortilège du vampire étaient beaucoup plus régulières, malgré un fort ralentissement durant la deuxième semaine. Tout comme pour le Canon d'Os Spirites, Necros expérimenta à tâtons, mais trouvant plus rapidement des chemins à suivre pour se rapprocher du but. Il trouva rapidement une "vitesse de croisière" ses intuitions se soldant la plupart du temps par un succès grisant.

Si "ça" avait fait une percée inattendue dans les recherches de Frank, Ahmôsis n'en eut pas non plus vent, ou plutôt n'y prêta pas la moindre attention. Car de son côté, le nécrarque avait aussi fait une découverte surprenante : il avait imaginé un moyen d'utiliser un troisième mode de tir, directement alimenté par le pouvoir du porteur! Mais un choix devait être fait entre privilégier les cibles uniques à distance à l'aide d'un puissant tir concentré ou partir sur un flot de flammes éthérées, bien moins sélectives mais beaucoup plus courtes.

Bénédiction ou malédiction? Impossible à dire, mais Necros se retrouva piégé dans une boucle de raisonnement sans fin. Deux semaines durant, le vampire, plus dément que d'habitude, répétait un flot d'arguments immédiatement contredit par le suivant. Il se mordait la queue, finissant par repartir sur ses premiers débats pour redémarrer le cycle. Ahmôsis s'agaçait lui-même. Pire, le ton montait un peu plus à chaque boucle. Il avait envie de se prendre par la gorge pour étouffer sa propre voix opposée. Adrian ne pouvait pas comprendre pourquoi le maître du domaine semblait s'énerver de plus en plus fort, incapable de comprendre le Magikane nécromantique. Mais Frank n'était pas beaucoup plus avancé, les délires de Necros étant plus incompréhensibles que jamais.

Puis venait la nuit et, subitement, réglé comme une horloge, Ahmôsis retrouvait son calme de pantin léthargique, comme si de rien était. Von Enstein ne pouvait pas le comprendre, mais il aurait fait gagner un temps considérable à son maître s'il était venu l'assister dans son choix. C'est heureusement une nuit que Rallah gagna le laboratoire, lors des périodes de "vitesse de croisière". Et la croisière était justement terminée, Necros couchant les derniers mots de son sort théorique juste avant que l'arabéen ne prenne la parole. Il était chanceux car le vampire n'aurait vraiment pas apprécié d'être perturbé dans ce moment d'extase total, l'aboutissement d'une recherche lui procurant à chaque fois un sentiment de bonheur inégalable.

Les caisses s'étaient remplies... pour se vider immédiatement. Mais ce n'était pas une mauvaise chose, bien au contraire. Le domaine avait reçu quantité d'améliorations nécessaires allant de recrues d'élites et expéditionnaires à l'ajout de bastions nécromantiques. C'était justement sur ce point que Rallahquatil avait besoin de son maître : il fallait enchanter le bastion majeur pour le connecter aux autres. Le nécrarque se tourna enfin vers son lieutenant. Son visage débordait de quelque chose que le guerrier n'avait jamais vu chez Necros : de la joie extatique! Ou plutôt quelque chose d'horrible y ressemblant. Ces dernières semaines avaient été les plus heureuses que le vampire ait jamais vécu. Même après la prise de la forteresse, le vampire avait été rapidement miné dans son élan de bonheur par bien des préoccupations terrifiantes. Peut-être était-ce la fin du tunnel de tortures mentales qu'avait subi l'esprit fragile du nécrarque?


Bien... très bien! Accompagne-nous donc, Rallahquatil.

Qu'il était malsain de voir pareille créature éprouver de la joie, ses larmes de sang (plus fines que d'habitude) n'arrangeant en rien le morbide tableau. Mais peut-être pas pour l'arabéen, à présent si affilié à ce genre d'ambiances qu'il en tirait peut-être une forme de satisfaction. L'invitation de Necros était inédite, mais c'était presque triste de voir à quel point il était à côté de la plaque. Il s'imaginait que laisser le guerrier assister à l'enchantement était un gracieux présent, alors que ce dernier n'était clairement pas intéressé par les joies de la manipulation de l'aethyr. Mais comment un nécrarque aurait-il pu concevoir pareille divergence d'esprit? Ainsi, le pauvre lieutenant dut-il assister à une partie du rituel (s'il s'était éclipsé, son maître ne l'aurait pas remarqué)

Une fois les améliorations du domaine totalement terminées, Rallahquatil vint à nouveau retrouver son maître, affichant une expression que ce dernier ne pouvait que difficilement identifier. Accompagné de deux soldats lourdement armés, il provoqua chez Necros un intense malaise. Le vampire avait déjà du mal à partager son laboratoire avec son disciple, mais voir le lieutenant guerrier, plus deux autres Lanternes, illuminer la pièce, était une source d'angoisse. Ahmôsis se retint pourtant de tout commentaire, curieux de ce que l'arabéen avait à lui proposer. Les Mirages se positionnèrent malgré tout juste en dessous de leurs pieds.

Le nécrarque écouta sans interrompre, la mine de plus en plus fermée. C'est seulement lorsque son lieutenant prononça le problème du ralentissement des recherches qu'il tiqua, sa tête agitée d'un unique spasme signifiant que l'arabéen avait son entière attention. Rallahquatil soulignait le poids des dons réguliers au Margrave et de la nécessité de s'en débarrasser d'une manière ou d'une autre. Tout comme son maître, il ne pensait pas que l'exécution pure et simple de l'intéressé était une solution à long terme car elle provoquerait un grand trouble dans la région.

Le lieutenant avait donc expliqué son plan : capturer l'un des enfants du Margrave et s'en servir comme otage pour stopper les dons. Il détailla son projet, tirant une grimace à son maître à la mention du duo d'assassin. Mais Rallahquatil ne se laissa pas démonter et continua, jusqu'à finalement, satisfait, attendre la réaction de Necros, qui tarda.

En effet, le vampire attendait la chute, mais finit par comprendre que l'objectif de tout ce projet était bel et bien la capture d'un proche du Margrave. C'est là que l'arabéen perdait Ahmôsis. En quoi cela allait-il influencer la décision du Margrave? Si un enfant lui était pris, il se multiplierait à nouveau et sa femme serait remplacée si c'était elle qu'on capturait. Sa propre vie ne serait pas en danger, alors pourquoi donc cesserait-il d'harceler le domaine de Necros?

La conversation qui suivit fut de longue haleine, Ahmôsis ayant un mal fou à comprendre le principe de famille et des relations affectives qui régnaient en elle. Il doutait fort de ce concept, n'ayant jamais imaginé que la faiblesse humaine était si grande et exploitable. Pour lui, seule la peur immédiate d'un individu sur son propre sort immédiat était une valeur sûre, que Necros s'était plu à exploiter au cours de sa Non-Vie. L'instinct de survie d'un homme mis au pied du mur pouvait même s'avérer dangereux, une des rares qualités que le vampire concédait aux Lanternes Vacillantes. Mais voilà qu'à présent, il pouvait abandonner toutes ses forces pour quelqu'un d'autre.

Ce n'est que grâce à un lointain souvenir que le nécrarque finit par accepter ce fait. Il y avait plusieurs années de cela, Ahmôsis s'était nourri d'un nouveau-né, arraché aux mains de sa mère. En la voyant hurler à la mort, Necros n'avait pas compris sa réaction. N'était-elle pas contente qu'une autre flamme que la sienne ait été soufflée? Ironiquement, le nécrarque n'avait jamais comparé cette relation inexplicable avec celle qu'il entretenait avec son propre maître, pourtant similaire et pire : non réciproque. Mais jamais il n'aurait pu accepter de lui-même trouver une affinité pareille avec les sentiments humains.


Admettons. Si cela fonctionne, ce serait un étrange, mais excellent moyen de garder nos ressources. Ton plan est bon, Rallahquatil, mais un facteur pose problème : le duo d'incompétents. S'ils ont continué leur tache depuis, leur cuisant échec durant l'espionnage du domaine des Von Eisschloss nous a fait perdre toute confiance en leurs talents. Un échec durant cette expédition aurait des conséquences encore plus catastrophiques qu'avec nos "cousins" vampires.

Nous allons prendre part à l'expédition, pas directement, mais par le biais d'Abydos.


Le revenant technomage se détacha de l'obscurité, jusque-là totalement immobile, seuls les multiples yeux rouges recouvrant son corps rougeoyant dans les ténèbres. Ahmôsis réfléchit un instant avant de reprendre la parole.

Ce pantin n'est pas encore prêt pour assurer notre totale présence sur le terrain, mais nous pouvons y remédier avec un peu de temps.

En attendant, tes hommes et le duo devront continuer d'espionner le château du Margrave. Il devront s'assurer de la totale fiabilité du plan : sonder le chemin caché, déterminer la routine de la ronde des gardes pour trouver une ouverture, mais aussi détailler les défenses ennemies ou encore définir la cible adéquate à kidnapper.

Mais surtout, ils devront s'assurer que le prêtre remplaçant n'arrive jamais à destination. Sa présence perturberait cruellement notre projet. S'il venait à rejoindre le domaine du Margrave, lui tendre une embuscade et se débarrasser de lui serait une bonne solution.


Necros et son lieutenant continuèrent de détailler le plan. Le nécrarque précisa les améliorations qu'il comptait apporter à sa créature : un artefact améliorant sensiblement sa connexion avec le revenant. Il pourrait alors exploiter plus efficacement les multiples yeux du technomage sans avoir à passer "d'une vue à l'autre". De plus, il serait capable d'exploiter l'affinité avec la magie de son pantin pour pouvoir manipuler l'aethyr directement sur place. Mais aussi accroître la distance de contrôle d'Abydos, un point important car il pourrait alors faire diversion en faisant exploser des zombies à l'autre bout du domaine.

Ahmôsis n'était pas versé dans l'art de l'infiltration et il en avait bien conscience. Il ne voulait pas constamment surveiller le duo d'assassins, au risque de perturber leur travail et de risquer de les faire repérer. Le but de ce projet serait de les assister pour améliorer autant que possible leurs chances de succès. Aussi, il laissa Rallahquatil lui proposer un moyen efficace d'exploiter cet atout et de l'arranger dans son plan d'origine.

Il précisa que son laboratoire et sa bibliothèque devaient être améliorés dans les plus brefs délais, les dons des Von Eisschloss ne suffisant pas. Les caisses étant vides, la forteresse pourrait contracter une nouvelle dette pour cela. Schatten et Delgu pourraient ensuite effacer cette dette, le domaine du vampire s'étant fait discret ces dernières semaines.

Une fois le plan plus approfondi et les trois soldats congédiés, le nécrarque ordonna à Frank et à son assistant de le rejoindre. A partir de maintenant, toutes les recherches seraient mises en suspens, tout comme la prise de décision pour le Canon d'Os Spirites. Les deux nécromanciens et "ça" passeraient la totalité de leur temps de travail sur ce nouveau projet : un puissant artefact capable d'approfondir énormément sa relation avec Abydos pour qu'il réponde aux critères cités par Necros. Il décida d'ailleurs d'apprendre un nouveau sortilège pour cela : Illusion de Vie. Ce serait une bonne base pour le travail à venir.

Durant les semaines qui suivirent, le trio travailla d'arrache pieds pour arriver rapidement à leur objectif. Ahmôsis ne voulait pas reproduire la même erreur qu'il avait faite pour Karnaj en lui permettant de fortifier son domaine et de rendre l'assaut bien plus compliqué. Le nécrarque était prêt à prêter à plusieurs reprise assistance aux espions, proposant plusieurs séances divinatoires pour pouvoir approfondir leur travail, mais peut-être aussi vérifier qu'aucun prêtre ne viendrait remplacer le précédant, écoutant toute conversation suspecte sans risquer de se faire repérer.

Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Répondre

Retourner vers « Sylvanie »