[Edkar Wolftrech] Pas de répit pour les braves

La province du Nordland est peu peuplée et ses régiments passent l'essentiel de leur temps à patrouiller le long des côtes pour les protéger des pillards du nord. Le Comte Electeur Theodric Gausser siège à Salzenmund.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1334
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

Re: [Edkar Wolftrech] Pas de répit pour les braves

Message par [MJ] The Puppet Master » 06 mai 2019, 21:06

Image
[MJ] assistant Catuvolcos

Edkar se prépara à encaisser de plein fouet la charge de Basil, le jeune paysan avait de la suite dans les idées mais allait-il pouvoir vraiment réussir?
► Afficher le texte
Malgré la puissance de l’impact sur Edkar, celui tint bon et réussit même à se servir de l’élan de son adversaire pour le faire tomber à la renverse. Basil s’écrasa lourdement sur le sol, la recrue sur ces talons, mais, malheureusement pour Edkar, le géant était véloce et surtout entraîné à ces combats. Le jeune homme ne parvint pas à lui infliger le coup de grâce et les deux hommes s'empoignèrent mutuellement se roulant par terre à la recherche d’une faille.

- STOPEN! cria le sergent. J’en ai assez vu pour aujourd'hui.

Et comme s'il n’y avait jamais rien eu Basil desserra subitement son emprise et se releva en direction du gradé.

- Mais sergent c’était pas encore fi…


Le pauvre homme n'eut pas le temps de terminer sa phrase : un coup de pied en plein dans l’estomac termina le travail commencé par Edkar. Basil plié en deux par le choc ne pipa plus mot.

- Bah, tu es dure de la feuille toi ! Quand je dis c’est fini : c’est FINI! Dis-moi, jeune homme, ça se voit que tu n’es pas citadin, tu es un vrai dur. Allez, relève-toi.

Attrapant la main du sergent pour le relever, Edkar remarqua qu'autour de lui les soldats se pressaient pour le féliciter, certains pour la beauté du spectacle, d’autres pour l’argent qu'il leur avait fait gagner.

Se grattant la cicatrice qu’il portait aux visages Strauss dit :

- Bon je vais t’expliquer le topo : tu as quartier libre jusqu'à demain matin. Tu peux traîner dans la cour si tu veux mais veille à n'embêter personne. Tu iras voir l’intendant, il te prêtera un couchage. Nous t'offrons le gîte et le couvert pour cette nuit. Demain, nous statuerons sur ton sort pour savoir si tu peux nous rejoindre ou non. Allez, amuse-toi bien et à demain !

Sur ces dernières paroles le sergent repartit de sa démarche légère, les mains dans les poches, en sifflotant un chant de marche. Edkar n’avait pas vu le temps passer : il était déjà la fin d'après-midi mais il avait encore toute la nuit devant lui pour se décider sur faire pour le lendemain.
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Avatar du membre
Delmarquis
PJ
Messages : 13

Re: [Edkar Wolftrech] Pas de répit pour les braves

Message par Delmarquis » 08 mai 2019, 11:57

Ça avait marché ! Par Sigmar, sa technique avait marché ! Bien que le doute l’ait saisi au dernier moment Edkar avait persévéré et envoyé Basil au tapis !
Le cri des spectateurs lui donne la force suffisante pour se jeter sur Basil est porté le coup final. Mais le cochon était solide et résistait encore. Alors que le combat s’éternisait Edkar pu enfin entendre

- STOPEN!

Finalement, Basil relâcha son étreinte et par politesse Edkar arrêta de lui frapper dans les côtes. Il lui fallut un peu de temps pour retrouver ses esprits. Alors qu’il arrêta de voir flou, il put admirer le magnifique coup de pied du sergent qui mit Basil. Le sergent était définitivement un niveau au-dessus d’eux.
Alors qu’il l’aidait à se relever, Il fut surpris mais heureux des félicitations qu’il reçut. Il s’autorisa à donner quelques merci set à serrer quelques mains avant de concentrer son attention sur les paroles du sergent.

tu as quartier libre jusqu'à demain matin. Tu peux traîner dans la cour si tu veux mais veille à n'embêter personne. Tu iras voir l’intendant, il te prêtera un couchage. Nous t'offrons le gîte et le couvert pour cette nuit.

La perspective de se voir offrir le couvert et un lit fit oublier toute douleur à Edkar. Qu’elle luxe ! Lui qui n’avait pu que se nourrir de pain et de quelques plantes depuis le départ de son village. Il allait manger quelque chose de chaud et dormir dans un lit !

Passer son euphorie mentale. C’est avec la satisfaction d’une journée bien remplie qu'Edkar commença à se demander ce qu’il pourrait bien faire ce soir. Voyant que la journée était bien entamée il n’avait pas vraiment beaucoup d’option. En temps normal, il serait allé célébrer à la taverne. Mais il n’avait vraiment pas le moral ni la force de passer la soirée à boire surtout s’il devait se lever tôt, demain.

La chose qui le tenta le plus fut de rassembler ses affaires trouver cet intendant pour se voir attribuer un lit. Puis aller trouver un temple de Sigmar dans la ville afin de le prier et de le remercier pour cette grande journée avant de finalement retourner à la caserne pour le dîner et filer au lit. Il ne se demandait pas trop si il allait être accepté ou non. Il jugeait sa performance d'aujourd'hui plus que bonne. Et il était sur d'avoir laissé une bonne impression. En bref selon lui c'était dans la poche.

Alors que son programme était établi, il se rappela qu’il avait une dernière chose à faire. Il se tourna vers Basil qui semblait encore souffrir du coup du Sergent. Tout en tendant la main, il déclara :

Franchement beau combat ! Tu es une vraie brute ! J’espère que l’on pourra remettre ça !

Edkar était honnête, il avait beau avoir fait de nombreux combats de taverne, tous les ivrognes qu’il avait rencontrés n’étaient rien comparé à Basil. Il espérait donc qu’une amitié naitrait de cette confrontation, car se serait à la fois la promesse d’un allié utile, mais aussi la promesse de nouveau combat tout aussi spectaculaire.
Edkar Wolftrech , Armée Impérial
Profil: For 9 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | Foi | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_edkar_wolftrech

Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1334
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

Re: [Edkar Wolftrech] Pas de répit pour les braves

Message par [MJ] The Puppet Master » 13 mai 2019, 21:57

Image
[MJ] assistant Catuvolcos

Basil en train de se masser l’abdomen accepta de bonne grâce la main tendue vers lui. Il lança un sourire à moitié tordu par la douleur à Edkar :

- Ahaha, tu m’as bien eu : c’est la première fois qu’un civil comme toi n’essaye pas de m’esquiver. Je saurai à quoi m’en tenir, maintenant ! Bon, j’ai à faire. Passe une bonne fin de journée !

Tapotant amicalement sur l’épaule du jeune homme, Basil le laissa seul. Souhaitant se recueillir, Edkar sortit de la caserne et chercha la chapelle de Sigmar la plus proche. Mais, en plein dans la capitale du Nordland, le dieu tutélaire de l’Empire n’était pas la divinité la plus en vue. Notre jeune héros mit un peu de temps avant de la trouver, questionnant divers citadins et marchands ainsi que des hommes du Guet. Passant devant le remarquable temple d’Ulric, tout de bois, Edkar continua de flâner pendant un long moment avant de trouver le temple de Sigmar. En dehors du centre-ville, le temple était d'allure modeste et respirait la simplicité.
► Afficher le texte
L’intérieur était sombre et un peu poussiéreux, il y avait bien quelque personne mais, globalement, l'endroit était plutôt calme. Au fond du temple, une statue de Sigmar en granite dominait la pièce. La vision du saint Patron de l’Empire était magnifique. Brandissant Ghal-Maraz, le marteau légendaire. Cette simple vision de la statue électrifia Eckhart. Quel homme avait dû être Sigmar de son vivant !

Personne ne vint le déranger durant sa prière et Edkar eut tout le loisir de réfléchir aux événements passé et à venir. Alors en train de faire le chemin retour, Edkar se perdit et se retrouva dans le quartier marchand. C’est là qu’il vit sûrement son premier temple dédié à Myrmidia mais sa surprise ne s'arrêta pas là. En effet, il vit sortir de ce-dit temple le chauve psychopathe de tout à l’heure. Le vétéran le vit et se mit à approcher. Edkar, comme pétrifié, se redressa et se tendit comme s'il allait recevoir un terrible châtiment.

Le guerrier était, cette fois, simplement vêtu d'une chemise de laine blanche aux manches retroussées, un pantalon sombre et des longues bottes de cuir, mais il pendait à sa ceinture une sorte de longue dague recourbée.

-Tiens, mais c’est toi : l’autre minet qui veut venir nous rejoindre ! Tu te rends à la caserne ? Si oui, faisons la route ensemble !

Sa dernière phrase avait plus l’air d’un ordre que d’une proposition.
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Avatar du membre
Delmarquis
PJ
Messages : 13

Re: [Edkar Wolftrech] Pas de répit pour les braves

Message par Delmarquis » 16 mai 2019, 00:06

Son intégration dans la caserne semblait bien se passer et il pouvait déjà considérer Basil comme un camarade. Décidément tout aller pour le mieux aujourd’hui. Sigmar était définitivement sur lui et il était temps de le remercier mais pas avant d’aller se réserver une chambre à l’intendant.

Étonnamment, il rencontra certaines difficultés à trouver un Temple Sigmarite dans la capitale, tandis que les temples du dieu Ulric abondaient. Edkar se rendit compte que le fait que son village soit dévoué uniquement à Sigmar était assez exceptionnel. Du moins, le seul prêtre qu’il est pu voire toute sa vie était sigmarite.

Il se serait bien renseigné, mais il n’avait clairement pas le temps de discuter religion. Le soleil commençait doucement à se coucher et un repas chaud l’attendait. Finalement, il finit par le trouver. Le temple bien que plus grands que la modeste chapelle de son village paraissait étonnamment discrèt, un peu comme quelque chose d’un peu honteux que l’on tente de cacher.

Enfin, il put se prosterner et remercier Sigmar le fondateur de l’Empire. Sa prière silencieuse pour ne pas troubler le calme de l’endroit dura au moins une dizaine de minutes avant qu’enfin, il ne se lève pour partir.

Retourner à la caserne s’avéra tout aussi compliqué. Edkar erra dans le labyrinthe urbain qu’est Salzenmud pendant une heure ou deux au moins. Finalement et tant bien que mal, il retrouva son chemin vers le quartier marchand. Errant à travers les échoppes sur le point de fermer, il se retrouva nez à nez avec un temple qu’il n’avait jamais vu auparavant.

Son architecture insolite le démarquait nettement du reste de la ville. Un temple imposant avec de nombreuses tours et dômes en guise de toiture. Sa connaissance des divinités étant quand même bien limité, il réussit tout de même à en déduire que la divinité était sûrement extérieure à l’Empire.

Qu’elle surprise, ce fut quand il vit l’officier de tout à l’heure en sortir ! Tout de suite moins impressionnant sans son armure et ses médailles une figure d’autorité certaine se dégageait quand même de lui.

Tiens, mais c’est toi : l’autre minet qui veut venir nous rejoindre ! Tu te rends à la caserne ? Si oui, faisons la route ensemble !



Ça l’arrangeait bien, il n’aurait pas à errer indéfiniment pour retrouver son chemin. Alors qu’il était en route. Edkar s’interrogea silencieusement, se demandant si l’officier n’avait pas quelques origines étrangères pour porter un couteau si atypique et se rendre dans ce genre de temple.

Néanmoins, ce serait sûrement impoli de lui demander ses origines de manières aussi directes. Finalement, Edkar décida de briser le silence avec une question bien plus intéressante.

« Euh monsieur… Je me demandais, vous ne m’avez pas encore dit qui vous êtes ? »
Edkar Wolftrech , Armée Impérial
Profil: For 9 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | Foi | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_edkar_wolftrech

Répondre

Retourner vers « Nordland »