[Frederick] Ce plat trop froid qu’est la vengeance

Nuln est la seconde ville de l’Empire et du Reikland. Nuln centralise tout le commerce du sud, c’est là que convergent les voyageurs du Wissenland, du Stirland, d’Averland et des régions plus à l’est. Nuln est le siège de l’Ecole Impériale d’Artillerie, où les canons sont fondus et où les artilleurs apprennent la balistique. Ils y étudient les nombreux problèmes pratiques liés au déplacement et à la mise en œuvre des pièces d’artillerie. Grâce à leurs efforts, l’Empire bénéficie d’un vaste et efficace corps d’artillerie, de loin supérieur à tous ceux des pays frontaliers.

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 929

[Frederick] Ce plat trop froid qu’est la vengeance

Message par [MJ] Le Grand Duc » 13 sept. 2018, 12:54

Image
Il suffit d'une seule mauvaise journée pour réduire l'homme le plus sain d'esprit du monde à la folie...Juste une mauvaise journée.
Frédérick était brisé par tout ce qui lui était arrivé, brisé...Et déformé. Affublé de deux caboches supplémentaires et d'assez d'épines pour concurrencer un razordon, il courait maintenant dans les rues de Nuln comme un vulgaire fugitif.
Il fallait atteindre les Taudis, fuir la civilisation et les autorités impériales. C'était plus sûr oui plus sûr !
Heureusement les bonnes gens dormaient à cette heure tardive et sous ses pas effrénés les pavés cédaient la place à la boue et aux déchets piétinés.
Les habitués de ces quartiers prenaient un aspect tout aussi monstrueux que le sien à la lueur rougeoyante des torches et des lanternes aux vitres encrassées. Des allées menaient à des murs de brique et des portes de caves ramenaient sur d'autres rues encombrées de vagabonds.
Il pensa à son Père... Sa Mère...Que pouvait-elle faire face au monstre qu'était devenu son fils ? Il n'avait plus rien si ce n'est ce qu'il portait sur le dos et les habitués du Dédale se feraient une joie de lui en dépouiller. Les nulniens les plus déshérités virent passer un jeune homme totalement hagard et parait-il, tricéphale. Des catins vérolées et des soudards ivrognes poussèrent des cris en croisant à l'ombre d'une ruelle un mutant épineux.
Perdu et désespéré, il savait toutefois que les rues ne lui offriraient aucun abri et que dès potron-minet il finirait sur un bûcher.
Se cacher...Reprendre ses esprits...Se cacher , disparaître, se terrer. Se faire oublier !
Regardant autour de lui dans la pénombre, il l'aperçut sa porte de secours : Vermoulue et retapée plus souvent que la barque d'un pêcheur de Bretonnie.
Là il serait sûrement en sécurité.
Image
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Frederick
PJ
Messages : 5
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_frederick

Re: [Frederick] Ce plat trop froid qu’est la vengeance

Message par Frederick » 16 sept. 2018, 11:26

Frederick était désorienté, le poids et la vue accordé par ses deux têtes supplémentaires l'empêcher de se déplacer aussi vite qu'il le souhaitait et plus d'une fois, il dut prendre appuie contre le mur d'une bâtisse. De plus, le choc du rejet de sa mère lorsqu'elle le découvrit l'empêché de réfléchir correctement, même s'il avait été étrangement calme lors de sa mutation.

Mais avant de penser aux sombres lendemains, il fallait déjà passer la nuit et rejoindre les taudis ou les égouts était sa seule chance de passer la nuit. L'immense dédale que forment les sous-sols de Nuln serait parfait, toutefois le temps commençait à lui manquer qui sait combien de temps durerait encore la nuit ? Heureusement pour lui, le jeune sorcier commençait à s'approcher des bas quartiers de la cité et certaines des catins vérolées qu'il croisé aurait certainement méritées le bûcher autant que lui, mais leur présence ainsi que la présence de plus en plus importante d'immondices lui confirma qu'il avait atteint sa destination, une petite bicoque avait attirée son attention et ferait l'affaire pour la nuit.

Ne souhaitant pas se montrer imprudent, il s'approcha du taudis aussi discrètement que possible et chercha un moyen de voire s'il y avait la moindre présence à l'intérieur. Si la masure était libre, il y entrerait et commencerait son exploration de son havre. Dans le cas contraire, il cherchera un moyen de faire fuir les occupants et de les menacer. Il ne faudrait pas qu'ils alertent les autorités.
Frederick, Voie du Sorcier de Malal
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_frederick

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 929

Re: [Frederick] Ce plat trop froid qu’est la vengeance

Message par [MJ] Le Grand Duc » 17 sept. 2018, 13:49

Post rédigé par l'Assistant-Mj Piero Orsone Salvadore Manicha Enrico de Riviera di Cruz da Trantio
► Afficher le texte
Avoir trois têtes multipliait les sens certes, mais cela pouvait avoir une issue aussi positive que négative. Les six narines du jeune mutant étaient toutes exposées aux relents méphitiques des caniveaux nulniens, le fumet agréable s'échappant du ruisselet de sécrétions diverses et variées mélangées à l'eau sale, les remugles de rat crevé et les débordements d'égouts à combler de joie une assemblée de disciples du Seigneur des Mouches.
Mais son ouïe était bien meilleur et collé à la porte il pouvait entendre les secrets du taudis :
Un bruit trainant...Raclant. Comme si l'on déplaçait un meuble ou un corps sur un plancher usé.
Il y avait assurément quelqu'un ou quelque chose derrière la porte, pour connaitre le reste, il fallait entrer.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Frederick
PJ
Messages : 5
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_frederick

Re: [Frederick] Ce plat trop froid qu’est la vengeance

Message par Frederick » 17 sept. 2018, 21:16

Quelle pestilence ! En s'approchant de la porte, le fugitif avait malencontreusement écrasé un tas d'immondices et l'odeur nauséabonde de pourriture qui s'en dégageait était décuplée par les trois nez que possédait dorénavant le mutant. Frederick ne put cacher sa surprise lorsqu'il se rendit compte que seul un miracle devait protéger la ville des épidémies qui devait, sans aucun doute, attaquer les pauvres âmes des taudis et que ce genre de lieu devait être un paradis putride pour les disciples du seigneur de la déchéance.

Tout en espérant futilement ne pas être vus, le sorcier examina la bâtisse. Malheureusement, elle n'avait pas de fenêtre pour entrevoir quoique ce soit et seule son ouïe pourrait servir à quelque chose. D'ailleurs, il entendait du bruit à l'intérieur. Le ou les occupants s'étaient probablement lancés dans un trafic quelconque ou au meurtre. Ce ne serait pas surprenant, ces gens n'ont aucun savoir vivre et la crasse n'excuse pas tout.

Le plan serait simple, il essayera d'ouvrir silencieuse la porte, ce qui échouera probablement vu l'état de celle-ci, les gonds grinceront certainement assez pour réveiller la maisonnée, si tentée que quelqu'un dorme encore à l'intérieur. Une fois à l'intérieur analysé la situation et s'il est repéré attendre de savoir ce que les propriétaires ont à dire et si l'un d'eux se montre agressif, un éclair devrait les calmer.
Frederick, Voie du Sorcier de Malal
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_frederick

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 929

Re: [Frederick] Ce plat trop froid qu’est la vengeance

Message par [MJ] Le Grand Duc » 17 sept. 2018, 22:19

Post rédigé par l'Assistant-Mj Piero Orsone Salvadore Manicha Enrico de Riviera di Cruz da Trantio
► Afficher le texte
Comme pour compenser toutes les atrocités qui étaient arrivées à Frédérick en moins de vingt quatre heures, en appuyant légèrement sur la porte elle s'entrouvrit sans un bruit, comme si les gonds avaient été graissés à l'huile à muscle kurgan.
S’immisçant à l'intérieur de la bâtisse il pouvait voir qu'il s'agissait d'un ancien entrepôt. Des déchets maculaient le sol de terre battue et des caisses au contenu indiscernable prenaient la poussière le long des murs en crépi. Il y avait d'autres pièces à en douter par les cloisons de bois qui enserraient ce hall.
Le bruit qu'il avait pu ouïr à l'extérieur recommença et cette fois sa source était identifiable.
"Lez ! Ouv'toi !"
Un Homme était agenouillé devant une malle, munis d'une barre en fer pour essayer de la forcer. Il releva la tête en s'essuyant le front visiblement sa nuit à lui non plus n'avait pas été de tout repos. Si l'état de ses habits et les taches brunâtres sur sa peau trahissaient qu'il était un natif des bas-fonds de Nuln, son visage semblait assez épargné des ravages de la pauvreté.
► Afficher le texte

Une seconde de plus le visage en l'air lui permit d'apercevoir Frédérick dans l'embrasure de la porte. Il poussa un petit bruit étouffé et tomba sur son séant.
Image"Tout doux m'gars ! Suis pas larron moué j'cherche qu'à grailler com'tout'monde ! Pas d'bourderies d'toué et pas d'bourderies d'moué d'accord ?!"
Il se redressa et avec une vélocité surprenante s'approcha du jeune homme déchu tout en gardant une respectable distance de sécurité, il sembla le toiser et l'inspecter dans les moindres détails. Avant même que Frédérick ne puisse agir ou parler il reprit la parole.
"Pa'l'dieux, qu'est ce qui t'es arrivé m'gars ? T'es dans un gourbi...Pis'te têtes en rab'.Oh boudiou...T'y es pas dans une sacré mârde pauv'... "
Malgré sa surprise de prime abord il ne semblait pas si terrifié par le tricéphale...Était-ce un réflexe de son cervelet pour ne pas compisser ses chausses ou bien la vie dans les boyaux les plus atroces de Nuln immunisait contre toutes les horreurs existantes ?
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Répondre

Retourner vers « Nuln »