Méprise sanglante : Martin Vs Umah Vs Lucy Trend

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 67

Méprise sanglante : Martin Vs Umah Vs Lucy Trend

Message par Martin » 14 mai 2018, 23:02

Tout avait plutôt bien commencé. Martin était parti à Marienburg, port foisonnant de navires, à l'activité immortelle, et y avait trouvé un navire pour la Lustrie dans l'océan de mats qui s'étalait jusqu'à l'horizon. En s'engageant en tant que matelots, il avait réussi à économiser quelques piécettes sur sa maigre bourse. Puis il avait pris le pieds marin en quelques jours. Les vents étaient favorables et le navire aurait gagné du temps sur le trajet si il n'avait pas eu ce léger grain qui était venu perturber le voyage. Puis ce boutre drucchi qui, en pleine tempête, les avait abordés. Là, ça avait tourné à la catastrophe. Les grappins d'abordage avaient liés les deux navires qui mouvaient désormais dans un tango mortel au milieu des vagues, du vent et des éclairs, chacun s'ébrouant lorsque percutés par une nouvelle falaise d'eau, perdant des équipages des deux côtés. Le pont du navire était une patinoire rendue impraticable par l'eau, le sang et les cervelles des équipages qui avaient repeints celui ci aux couleurs de l'arène.

Durant de longues minutes, l'étreinte entre les deux coques de noix se resserra, emplissant l'air des cris insupportables du bois suppliant la mort de le prendre, des cordages meurtriers frappant de tout leur saoul les malheureux tombant sous leurs coups... Puis le combat se termina aussi rapidement qu'il avait commencé par l'apparition d'un léviathan, roi des mers et des océans, défiant l'orage et les flots dans un brame déchirant l'air, avant de replonger dans les flots, emportant avec lui navires et équipages dans une déferlante implacable.

C'est sur une plage au sable chaud que Martin se réveilla parmi les morts, les moustiques et les bois. Sur la bande de sable, du Nord au Sud, venaient s'échouer hommes et débris de ce que l'arrogance humaine qualifiait de “navires”. Puis il y avait aussi les corsaires drucchis qui se relevaient. Certaines aidaient des hommes d'équipages à se relever... Pour ensuite les égorger ou les étrangler. Mieux valait ficher le camps d'ici, de toute façon les survivants humains étaient trop peu nombreux pour pouvoir lutter. C'est donc dans la jungle, en courant droit devant lui, que Martin s'enfuit.

Mais sauf qu'à courir tout droit sans précaution pour distancer ses poursuivants, on fait des rencontres particulières. Un lézard vert, géant, au regard meurtrier, une place en pierre d'un kilomètre de long avec des pyramides d'où coulent du sang, des bestioles larges comme un navire et hautes de trois mètres, des plantes carnivores, une danseuse qui essaya de l'étrangler sans qu'il ne comprenne le pourquoi du comment.... En débouchant sur un marias à l'eau plutôt claire, notre héros estima qu'il pouvait s'arrêter pour prendre du repos et essayer de réfléchir à un moyen de survivre au dix prochaines minutes.
C'est alors qu'il vit une créature ondine, contemplative, observant son reflet dans l'eau. Ses jambes à nues jusqu'aux cuisses, pieds baignant dans la la mare, cette robe légère trahissant ses formes sensuelles, ces lèvres exquises, cette chevelure de ténèbres mais néanmoins légèrement chatoyante par la force du soleil en cet après midi... Tout en cette créature transpirait la beauté, la séduction, le désir... S'en détacher fut extrêmement difficile mais néanmoins payant puisque cela lui permi de voir la surface de l'eau, non loin d'elle, onduler. Une créature, et pas des moindres, s'y déplaçait avec discrétion mais sans faire de secret sur sa destination... Elle.

Prenant son courage à deux mains, Martin se précipita vers l'inconnue pour la tirer vers la berge dans l'intention de la sauver, son parfum entêtant le poussant à des folies. Au moment où une créature verte, écaillée et à très forte dentition sortait de l'eau pour refermer sa très grande gueule sur la petite créature, Martin réussit à la sauver en la tirant brutalement vers l'arrière. Les dents de la créature se refermèrent sur de l'air tandis que Martin était écroulé dans l'herbe. Sur la personne qu'il avait sauvé. Et quelle magnifique personne cela était et....

“Non. Non. Non. Pense à autre chose. Reprend toi. Tu ne la connais pas. Relève toi douuucement.... Comme ça. Maintenant écarte toi d'elle... Pense à quelque chose d'effrayant pour te reprendre. Oui. Ce démon qui a manqué de te tuer par exemple...”


“Non. Non. Non. Pense à autre chose. Reprend toi. Tu ne la connais pas. Relève toi douuucement.... Comme ça. Maintenant écarte toi d'elle... Pense à quelque chose d'effrayant pour te reprendre. Oui. Ce démon qui a manqué de te tuer par exemple...”

Alors que Martin s'éloignait de la magnifique sylve qu'il venait de sauver, il fut violemment percuté dans le dos et tomba à la renverse sur Umah. Encore. Surpris, il roula sur le côté sans un instant faire attention à ce qui se passait avant de se relever, arme au poing. Ce qui l'avait percuté n'était pas une bête comme il l'avait craint, mais plutôt... Une courtisane. Aux pieds nus. Celle qui avait fait la traversée avec le capitaine. Il l'avait vu une fois. Mais là... Elle avait un regard de chien enragé, des bleus sur le corps, sa robe était déchirée à divers endroits, des traces de terre et de sang sur ses joues... Elle avait du en baver la pauvrette. Mais il ne pouvait détacher son regard de ces pieds nus. C'était vraiment étrange qu'elle ait fuit sans rien aux pieds. Et vu la distance avec la plage elle devait avoir un mal de chien à ceux ci. Elle risquait de se les être blessés la pauvre? Ou pire, ils pourraient même être infectés ! Il fallait vite qu'elle s'allonge pour qu'il les observe et la soigne.

Mais alors qu'il allait ranger son poignard, il fut glacé sur place lorsqu'il vu la jeune femme faire quelques mouvements d'escrimes vers l'elfe, car c'en était une, il en avait déjà vu quelques unes dans le Nordland, avec l'intention visible de la tuer. Et celle qu'il avait sauvé dégainer une dague, le regard terrifié, dans l'intention de se défendre contre la courtisane et... Et Martin.

Martin n'avait aucune intention de tuer quiconque puisque les personnes ici n'étaient pas ses ennemis. Mais il défendrait sa vie ardemment par contre. S'il était attaqué, il essaierait de reculer et donner des coups de couteau devant lui afin d'effrayer son assaillante et la ramener à la réalité... Journée de Merd*.
► Afficher le texte
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | NA 1 | PV 36/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_martin

Avatar du membre
Umah
PJ
Messages : 21
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Re: Méprise sanglante : Martin Vs Umah Vs Lucy Trend

Message par Umah » 18 mai 2018, 01:21

Pour la jeune Druchii, tout avait commencé comme une croisière de rêve. A Altdorf, un riche marchand Tiléen, qui s'était apparemment épris d'elle, lui avait proposer un voyage, dans son navire, un beau petit cotre marchand, un deux mats. Le départ du port d'Altdorf avait été bien, le navire partant avec la marée en une belle journée ensoleillée. Puis, la remontée le long du Reik avait été excellente, sans un seul incident.

Puis le navire était arrivé en eaux profondes. Durant quelques jours, le voyage avait été agréable, les marins étant agréables, polis et bien intentionnés.

Mais les bonnes choses ne sont pas faites pour durer. Après quelques jours, le petit cotre Tiléen était arrivé près d'une bataille navale, opposant un navire Humain, probablement de l'Empire ou de Marienburg, a un navire Druchii. Et comme si les choses n'allaient pas déjà assez mal, un foutu Léviathan des mers avait décidé de se joindre à la fête.

Le résultat fut que la jeune Druchii se réveilla sur une plage, le corps endolori, avec rien d'autres que ses vêtements, sa dague et ses yeux pour pleurer.

Après une bonne demi-journée passée a rôdée sur la plage et dans la jungle, probablement sous le choc, la jeune Druchii avait finit par trouver un coin plutôt tranquille, a l'abri du soleil, dans les marais. De l'eau jusqu'aux hanches, elle s'était alors baignée, pour se rafraîchir. Bien sur, elle aurait aimée avoir quelque chose a boire, mais elle n'était pas encore assez désespérée pour boire l'eau des marais.

Après quelques minutes, la jeune Elfe retourna sur le bord de l'eau, ne gardant que ses pieds immergés, et se regarda dans l'étang. Elle sourit, trouvant que malgré les épreuves subies, elle conservait sa beauté et son apparence innocente et douce.

L'Elfe était toujours en train de s'observer lorsqu'elle sentit des bras l'entourer, puis la tirer hors de l'eau. Elle fut trop surprise pour réagir sur le moment, se laissant plutôt tirer hors des eaux. Elle allait commencer a ce débattre quand elle vit une mâchoire pleine de crocs se refermer a quelques pouces de son visage. Poussant un bref cri de surprise, elle aida alors son mystérieux sauveur a l'aider a sortir de l'eau, soudainement impatiente de retrouver le terrain plus sec et moins dangereux.

Elle tomba alors dans l'herbe, son sauveur tombant sur elle. La chute lui coupa le souffle. De plus, sa dague, sortant de son fourreau, déchira un morceau de ses vêtements, qui était déjà en piètre état depuis le naufrage. C'est alors que l'idée lui vint.

Et si ce sauveur était en fait un assaillant? Après tout, il était tombé sur elle. C'était peut-être un violeur? Un assassin? Un bandit? Les idées se bousculèrent dans sa tête, tandis que l'Homme, dans le sens Humain de sexe masculin, se relevait. La jeune Elfe se releva aussitôt, elle aussi, ignorant l'état de ses habits, pour saisir sa dague d'une main tremblante.

Au même moment, elle aperçue une autre silhouette, elle aussi armée. Un comparse pour ce brigand? Jurant dans sa langue natale, la jeune elfe prit une pose de combat improvisée, les jambes légèrement écartées, le bras gauche derrière, le droit devant, tenant sa dague, la lame vers le bas. Prête a vendre chèrement sa peau...
Umah, Cultiste de Slaanesh
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV 50/50
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Répondre

Retourner vers « La plaine et son plat ... »