[Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Image
Une marée de Skavens sans précédent s'abat actuellement sur la cité de Nuln ! Toute aide est la bienvenue pour sauver la ville et ses habitants de l'ignominie des hommes-rats !

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Ombre de la Mort
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Messages : 2350
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=mj_ombre_de_la_mort
Autres comptes : Medenor (PJ) ; Ludwigheid Kraemer
Localisation : Dans l'ombre, je guette...
Contact :

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par [MJ] Ombre de la Mort » 10 mai 2018, 10:27

Résolution des tests

Prise en compte de l'INI pour cet ultime tour. Pour ceux ayant la même valeur, prise en compte de l'ordre du post.

Veylaïs, ATT avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Bagarre: 1, réussite parfaite, compte double
Goraxul, ATT pour aider Veylaïs: NA vu le résultat de Veylaïs
Dokhara de Soya, HAB sans bonus ni malus: 10, réussite de justesse
Gorgut Grimzog, END avec bonus de +2 sur la caractéristique pour Coriace et Résistance Accrue: 8, réussite


7 réussites sur 8 requises pour terminer le défi.
2 échecs sur 3 avant la fin prématurée du défi.
Force fut de constater que, pour le coup, l'acte de Veylaïs eut un effet bien meilleur qu'espéré. Le chevalier fut totalement surpris par la charge impromptue de la corsaire, seulement armée... d'un livre ? Dans un excès de confiance, il sous-estima la situation et contra la charge d'un revers d'épée. Cette dernière, malheureusement, se planta dans l'épais livre et y resta fichée, bloquant le chevalier. Veylaïs, habituée aux combats non conventionnels de rue, profita de l'occasion pour donner un puissant coup de livre-épée vers l'avant, renversant le chevalier sur le sol. Elle continua de taper la tête du malheureux jusqu'à ce que du sang ne commença à couler de la jointure du cou du heaume...
Goraxul chargea en beuglant des mots impies, pour arriver au niveau du combat ... Alors que ce dernier était terminé. Il donna quelques coups de hache, tel un enfant, sur le cadavre du chevalier, avant de cracher des mots d'insultes, de dépit...
Dokhara profita quant à elle du remue-ménage ambiant pour se glisser derrière le chevalier en plein rossage. Elle se retrouva face à une série d'étagères contenant des livres. Certains avaient leur titre écrit sur la reliure, d'autre ne portaient aucune inscriptions extérieures. Le livre qu'ils cherchaient tous se trouvaient-il là, devant elle ?
Gorgut, enfin, joua des muscles pour ménager une zone de sécurité au niveau de l'entrée de la grande bibliothèque. Aucun zom, Aucun ra-ki-pu à proximité : le dernier qui avait essayé, il avait eu des problèmes ! Ce faisant, l'orque sécurisa l'entrée et, à termes, la sortie de son groupe. Enfin, une fois qu'ils auraient trouvé le "vieux truk ki sent le moizi"...
Image
Cliquez si vous l'osez ..
Torture favorite:

░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█▀▀ ░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░█▀▀ ░█▀▀ ░█ ░█ ░░░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░▀▀▀ ░▀ ░░░▀ ░▀▀▀ ░░▀ ░░░▀░▀ ░▀ ░▀▀▀ ░

"Malepierre is My Business..."
" It's gonna be legen... wait for it... dary ! »"
Des questions ? Mon Antre t'est ouverte...
Veillez consulter Les lois du MJ afin de prendre connaissance de ce que vous croyez être vos droits!
Besoin d'un avatar ? D'une bannière ? Ou tout autre demande graphique ? N'hésitez pas à me demander !

Avatar du membre
Dokhara de Soya
PJ
Messages : 97
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ra_de_soya

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Dokhara de Soya » 15 mai 2018, 00:24

Dokhara vida sur le sol le contenu du sac qu'elle avait repéré au loin avant son prodigieux saut, certaine de tomber sur un butin digne des risques pris. Si butin il y avait bien, il n'était pas de la nature escomptée - s'il s'agissait bel et bien de livres interdits, c'était uniquement pour leur impressionnante collection de gravures coquines de nombreuse femmes de l'Histoire. La Comtesse Emmanuelle disposait d'un ouvrage entier qui lui était dédié.

Dépitée par ce spectacle, elle se retourna vers ses compagnons avant de signifier d'un mouvement de tête l'absence du tome recherché.

Gorgut les avait rejoint. Il avait gagné quelques blessures mais semblait plutôt en forme, même si Dokhara avait un peu de mal à comprendre pourquoi il n'avait pas poursuivi sa route seul après l'incident du rat ogre. L'orc s'était-il attaché à eux ?
Veylaïs quant à elle semblait de bien meilleure humeur. Ayant littéralement enfoncé les connaissances dans la tête de son adversaire, la pression semblait légèrement retombée pour elle. Dokhara avait pu tater de ses méthodes de combat peu conventionnelles au bar quelques heures plus tôt, et restait impressionnée par leur efficacité même face à un adversaire aussi solidement protégé. La baronne devait l'admettre - voir la pirate habitée par une rage incontrôlable démolir son adversaire avec une telle violence avait réveillé en elle ses appétits sexuels. Elle dut se mordre la lèvre pour que la douleur lui permette de quitter cette vision hypnotique, et retrouver ses esprits.
Goraxul quant à lui... c'était encore autre chose. Dépité de n'être en rien responsable de la victoire de ce combat, voilà qu'il passait ses nerfs lui aussi à sa façon en saccageant le cadavre. A se demander qui de Gorgut, de Veylaïs ou de lui était le plus sanguinaire... ou le plus dérangé.

Elle observa du coin de l’œil la propagation des flammes sur la toiture de l'université. Le vestibule résistait certes mieux que les petites pièces traversées précédemment, mais le temps du combat contre le chevalier avait suffi pour observer la progression des flammes. La chaleur était insoutenable, Dokhara transpirait par toutes les pores de sa peau, et quant à la fumée, malgré son foulard elle était assez agressive pour faire tousser la baronne toutes les dix secondes.

Il y eut comme un moment de flottement, un silence dans le groupe. La grille bloquant l'accès aux archives interdites était ouverte, et derrière elle un escalier qui descendait dans les entrailles de l'université. Tous nourrissaient sans doutes les mêmes pensées, les mêmes doutes.
Ils pouvaient tenter de fuir maintenant, et oublier cette stupide histoire de bouquin. Ou ils pouvaient prendre cet escalier, et risquer de voir toute l'université s'écrouler sur eux, les laissant alors enfermés à tout jamais dans les caves du bâtiment.

Finalement, la décision d'abandonner leur quête ou de la poursuivre ne fut pas prise par l'un d'entre eux, mais par un bruit particulièrement reconnaissable après une nuit à l'entendre encore et encore. Des couinements de rats. Beaucoup de rats. Et un drôle de grondement aussi, comme celui du monstre croisé dans la ruelle que Gorgut avait affronté.

- Bon sang, on a pas le temps pour un autre combat si on ne veut pas que tout s'effondre sur nous ! Gorgut, tu peux retenir ces enfoirés ?

L'orc semblait comprendre qu'elle s'adressait à lui. Mais on regard bovin en disait long sur sa compréhension des termes employés. Après un rapide coup d’œil au professeur toujours plus tétanisé de terreur depuis le sanglant meurtre du chevalier de Véréna, elle se résolut à communiquer par d'autres moyens.

- Se battre contre les hommes-rats ! cria t-elle en pointa de sa dague l'entrée du vestibule, direction depuis laquelle les bruits semblaient provenir. Taper des trucs ! Toi tuer les méchants ? Baston ? putai* comment on active cet orc... WAAAAAAGH ?

Plus de temps à perdre, tant pis s'il ne comprenait rien. Dokhara se retourna et s'engouffra derrière la grille, puis dévala les marches des escaliers deux par deux, sans vérifier ce que faisaient ses compagnons.

Pour la même raison qu'elle était finalement entrée dans l'université en flammes, elle avait trouvé le courage de s'enfoncer toujours davantage dans le danger : cette histoire devait avoir une conclusion si elle voulait pouvoir l'utiliser pour créer l’œuvre d'art parfaite qu'elle imaginait. Si elle fuyait maintenant, sans le livre, alors la mélodie serait à jamais incomplète, elle ne saurait jamais retransmettre avec la perfection souhaitée toute la puissance évocatrice de ce qu'elle avait vécu, dans cette Nuln dévastée.
Car sa survie n'avait que peu d'importance pour cette cause. La vie humaine est courte, alors qu'une œuvre d'art parfaite est intemporelle, destinée à transmettre son émotion pendant des millénaires. Et l'émotion de cette ville en proie aux flammes, au chaos et au désespoir était un diamant d'une pureté sans égale qu'elle avait le devoir de retranscrire en musique pour qu'elle ne soit pas perdue, pour que sa fugacité soit capturée au sein d'une œuvre éternelle. Pour que chaque musicien qui essaierait de jouer sa mélopée dans le futur soit à son tour empli de l'essence même de cette destruction, et qu'il transmette cette bénédiction à chacun de ses auditeurs.

Arrivée dans la cave, Dokhara se saisit d'une lampe-tempête posée sur une table, qu'elle alluma avec un briquet à amadou. La levant, elle put voir le cauchemar qui l'attendait - les archives interdites de l'université se composaient d'un dédale de couloirs fléchés, chaque livre entreposé dans ce labyrinthe disposé dans une alcôve qui lui était propre, sur un petit promontoire. Quant aux indications sur les murs de pierre permettant de trouver sa route dans les routes souterraines, elles se composaient d'énigmes jouant habilement sur les mots pour apparemment perdre les intrus - la dernière protection de Verena contre ceux souhaitant dérober sa connaissance.

- Et ben quand faut y aller...

S'approchant du mur le plus proche avec sa lampe-tempête, elle déchiffra les inscriptions gravées, et tenta de trouver sa route d'indice en indice jusqu'au bon grimoire, le fameux "Monstrum Maleficarum"...

Test d'alphabétisation sur ma statistique d'INT !
Dokhara de Soya, Voie de l'aristocrate, Noble
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 14 | Int 10 | Ini 9 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 75/75
Compétences : Étiquette, Diplomatie, Séduction, Éloquence, Sang-froid, Alphabétisation, Musique (violon), Danse, Empathie, Bagarre, Résistance accrue (spécialisation alcool).
Fiche de personnage

Avatar du membre
Goraxul
PJ
Messages : 29
Profil : For 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_goraxul
Autres comptes : Félix Braun
Localisation : Québec
Contact :

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Goraxul » 15 mai 2018, 19:39

Coup après coup, il ne resterait plus rien rien de ce stupide chevalier, comme prévu. Son crâne, broyé par son armure qu’il croyait invincible. Vouloir à tout prix protéger ces bibelots ramasse-poussière ne t’aura guère aidé stupide impériale. Une seule chose aurait pu te sauver, mais il est maintenant trop tard pour ça. Ces réflexions furent interrompues par la chute d’un madrier enflammer provenant du toit. Il ne reste plus longtemps avant que cet endroit succombe à l’entropie du monde qui s’acharne sur tous. Si ce livre maudit est destiné à être avec nous, il n’y a qu’une seule solution, l’appeler. Lui parler. Invoquer son nom dans les ténèbres. Il répondra, il se jettera dans nos bras. Mais il ne suffit pas de l’appeler, il faudra aussi le faire sortir de son trou. Il faut le provoquer.



Nuits enflammées
Papier de poussière
Mots inscrits
Connaissances sacrées
Crains l’architecte du changement, crains les voix sublimes du Chaos, car j’ai vu, oui j’ai vu ta fin.
Les flammes du destin te consommeront, il ne reste plus rien de toi. Ton temps parmi ces hommes est révolu, ton maître te rappelle.
Pays saccagés
Menaces de fer
Savoirs proscrits
Amalgame de mots brûlés
Il ne reste de rien de toi, vient dans nos bras, chaque mot et lettre de ton ouvrage ne seront pas oubliés dans une étagère, mais ils seront utilisés contre tes captifs.
Vient brûler le monde. La fin des temps t’appelle et tu sauras en jouir.




Ces mots qui brûlent les oreilles des infidèles, ils étaient chantés dans ce palais de destructions. Une tonalité inhumaine raclait la rage des dieux et la déversait sur ce monde. Ces paroles que nul homme ne devrait entendres ne leur était pas destiné. L’esprit qui habitait ce livre, la magie le trouverait. L’entité du savoir rejetait ce livre maintenant vil et corrompu.




Une torche à la main, le guerrier commença à répandre l’incendie dans cette partie de la bibliothèque moins touché par leur venue. Livre après livres, rangés après rangées, ligne après ligne. Le feu dévorait tout ce que les hommes ignoraient, savamment caché et enfermé dans ce merveilleux brasier. Les douces paroles de ce chant vulgaire continuaient leurs valses.

Tourne, tourne, tourne.
Il ne restera bientôt plus rien,
Tourne tourne tourne
Tu seras réduit en cendre
Tourne tourne tourne
Montre-toi
À moi

Brûle brûle brûle
Esprit des hommes
Brûle Brûle Brûle
Prison de la connaissance
Brûle Brûle Brûle
Histoire oubliée
Brûle Brûle Brûle
Montre-toi
À moi

Je sais que tu brûles de désir
Je sais que tu hésites
Je sais que tu le veux
Je sais que tu le feras
Montre-toi à moi




► Afficher le texte
Image
Goraxul , Guerrier du Chaos

Fiche Wiki

FOR 9 / END 10 / HAB 8 / CHAR 9 / INT 9 / INI 9 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / MAG 0 / NA 1 / PV 65/65
http://i.imgur.com/7MAkOYr.jpg?1
Compétence
  • Ambidexterie : Utilisation sans malus de deux armes à la fois
  • Chasse : Bonus de 1 lors de tentative de chasse
  • Langue Noir : Permer de parler et de comprendre la langue des monstruosité du Chaos
  • Parade : La valeur de parade des armes et bouclier est doublée
  • Résistance Accrue : Bonus de 1 sur tout ses jets d'endurances
  • Sang Froid : Ne subit pas de malus en cas de situations stressantes
  • Sixieme sens : Bonus de 1 lors qu'il se sent traqué pour découvrir la source
  • Survie en milieux hostile : Bonus de 1 lors de tentative de survie en milieux dangereux.
Expérience
  • XP 0/100
Armement
  • 2 x Hache Chaotique : 18+1d8 ; 8(16) PAR ; Percutante : 2 jet de dégât, garder le meilleur. Manier deux haches chaotiques en même temps permet de faire deux attaques.
  • Bouclier du chaos : 6+1d6 ; 16(32) PAR ; Déstabilisant : +2 à tout test visant à pousser/renverser ou à résister. Bouclier : relance automatique de la première parade ratée au cours d'un round.
Mutation 1/8
  • Peau écailleuse : Armure naturelle de 4 sur le bras droit.
Argent
  • Couronne : 7
  • Pistole : 0
RP

Avatar du membre
Veylaïs
PJ
Messages : 22

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Veylaïs » 17 mai 2018, 18:11

L’imposant livre aux reliures dorées vint percuter le chevalier de Véréna au niveau du menton ; lâchant un cri de surprise, il chuta lourdement et ce fut sa tempe qui heurta le sol marbré de l’université. Un craquement résonna, une sourire sadique s’étirant sur les traits de la jeune pirate. Le chevalier était sonné, couché sur le dos, et la kislévite ne perdit pas un seul instant pour bondir sur sa proie.

- Crève ! cracha Veylaïs en lui assénant un coup de bouquin de toutes ses forces.
Le corps du chevalier essaya de se plier instinctivement en deux, relevant les genoux pour protéger son ventre et son entrejambe. La main libre de la corsaire l’empêchait de se plier.

- Tu vas mourir enfoiré ! s’époumona Veylaïs en le frappant de nouveau cette fois au niveau du ventre. Elle continuait de frapper, de plus en plus vite, assisse à califourchon sur sa cible.
Un coup dans les côtes.

- J’espère que tu as profité de tes derniers instants !
Coup de genoux à l’entrejambe.

- L’on festoiera toute la nuit…
Descente du coude au niveau du cou.

- Pendant que tu pourriras lentement…
Cracha au visage.

- Bouffé par les rats !
Défonçage de crâne à l’aide du livre. Veylaïs cessa sa macabre activité lorsqu’elle fut enfin incapable de retirer le bouquin de la boite crânienne du protecteur des bibliothèques.

Confortablement installé sur sa victime, la jeune femme se passa une main au visage, souillé par le sang et de petits débris d’os. Elle s’aperçut plus en détail de sa propre blessure. En fin de compte, celle-ci n’était pas si grave que cela ; si sa lèvre était fendue, et que le sang avait coulé, le gonflement paraissait déjà avoir atteint son maximum, et ne tarderait pas à décroître dans les prochaines heures. Plus que le coup lui-même et la violence du choc, c’était le tranchant de ses propres dents inférieures qui avait cisaillé sa lèvre supérieure.

- WAAAAAAGH ?

La jeune femme fut sortie de sa satisfaction par une Dokhara beuglant et agitant ses bras dans tous les sens alors qu’elle s’engouffrait dans les escaliers menant à la bibliothèque. Veylaïs haussa les sourcils. Sa coéquipière semblait également aussi allumée qu’elle-même.
Dans l’université les flammes commençaient à encercler le petit groupe de pilleurs, et la pirate comprit que le temps jouait en sa défaveur. Mais comment faire pour chercher un livre lorsqu’on ne sait pas lire ? Ayant passée toute son enfance dans un petit village de l’Ostland, c’était la première fois que la jeune femme mettait les pieds dans une université. Ceci expliquant le manque de connaissance en matière de lecture, mais pas en découpage de carcasses d’animaux marins. Et lorsque son regard tomba sur l’universitaire apeuré, elle se leva de son siège improvisé et sut ce qu’elle devait faire.

- Nombre de mes collègues, commença Veylaïs en rôdant autour du professeur, estiment que, pour être pleinement efficace, une source de douleur doit être visible. Le supplicié doit avoir le spectacle de sa propre dégradation. Mais j’abonde dans l’autre sens. Il me semble que la véritable horreur de la torture doit résider dans l’invisible et l’inattendu. Vous comprenez que vous allez souffrir, mais vous ne savez pas comment ni à quel point, ni pour quelle durée. L’esprit à tendance à amplifier la douleur lorsqu’il ne s’y attend pas. Et c’est bel et bien la douleur elle-même qui soutire des informations, et non l’appréhension ou la peur qu’elle peut susciter.

D’un geste fluide, Veylaïs plaqua à l’aide de son coude le visage de son supplicié contre le mur pour qu’il ne puisse regarder que dans une seule direction. Ce dernier essaya de détourner le regard pour voir ce que sa tortionnaire allait faire, mais le coude de Veylaïs l’en empêchait. Il perçut le son d’une lame sortant de son fourreau, puis quelque chose de froid et d’effilé piqua la paume de sa main hors de son champ de vision.
L’universitaire se tendit. Puis, avec une soudaineté diabolique, quelque chose s’enfonça dans la paume de sa main, si profondément qu’il crût que l’instrument avait traversé sa chair de part en part. La douleur fut si immédiate qu’elle chassa l’air de ses poumons avant même qu’il n’eût pu crier, et son corps s’arqua, ses jambes l’auraient sans doute lâchée si Veylaïs ne le maintenait pas fermement contre le mur.
A travers sa souffrance, il percevait encore le cheminement de l’instrument qui avançait tout en oscillant dans sa chair. La douleur fut pire que tout ce qu’il n’avait jamais enduré, et elle continua, encore et encore. S’ajoutant à cela un horrible bruit aigu lorsque la lame racla sur un os. Hors de vue, Veylaïs eut un rire bas :

- Je pense que vous commencez à percevoir la vérité de mes propres théories. Y a-t-il quelque chose que vous souhaitiez me dire sur l’emplacement du Monstrum Maleficarum ? Hormis, bien sûr, le fait que vous me tenez pour une immonde enfant de putai* amatrice de cochons, ou autre politesse…
Jet pour aider celui de Dokhara. J’essaye d’obtenir des informations sur le livre avec ma FOR avec le bonus de ma compétence Torture.
Veylaïs, Voie du forban
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_veylais
"La mauvaise réputation du charognard est déjà faite dès la naissance."

Répondre

Retourner vers « [Event 2018] Vermintide »