[Terminé][Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Image
Une marée de Skavens sans précédent s'abat actuellement sur la cité de Nuln ! Toute aide est la bienvenue pour sauver la ville et ses habitants de l'ignominie des hommes-rats !

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Ombre de la Mort
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Messages : 2422
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=mj_ombre_de_la_mort
Autres comptes : Medenor (PJ) ; Ludwigheid Kraemer
Localisation : Dans l'ombre, je guette...
Contact :

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par [MJ] Ombre de la Mort » 10 mai 2018, 10:27

Résolution des tests

Prise en compte de l'INI pour cet ultime tour. Pour ceux ayant la même valeur, prise en compte de l'ordre du post.

Veylaïs, ATT avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Bagarre: 1, réussite parfaite, compte double
Goraxul, ATT pour aider Veylaïs: NA vu le résultat de Veylaïs
Dokhara de Soya, HAB sans bonus ni malus: 10, réussite de justesse
Gorgut Grimzog, END avec bonus de +2 sur la caractéristique pour Coriace et Résistance Accrue: 8, réussite


7 réussites sur 8 requises pour terminer le défi.
2 échecs sur 3 avant la fin prématurée du défi.
Force fut de constater que, pour le coup, l'acte de Veylaïs eut un effet bien meilleur qu'espéré. Le chevalier fut totalement surpris par la charge impromptue de la corsaire, seulement armée... d'un livre ? Dans un excès de confiance, il sous-estima la situation et contra la charge d'un revers d'épée. Cette dernière, malheureusement, se planta dans l'épais livre et y resta fichée, bloquant le chevalier. Veylaïs, habituée aux combats non conventionnels de rue, profita de l'occasion pour donner un puissant coup de livre-épée vers l'avant, renversant le chevalier sur le sol. Elle continua de taper la tête du malheureux jusqu'à ce que du sang ne commença à couler de la jointure du cou du heaume...
Goraxul chargea en beuglant des mots impies, pour arriver au niveau du combat ... Alors que ce dernier était terminé. Il donna quelques coups de hache, tel un enfant, sur le cadavre du chevalier, avant de cracher des mots d'insultes, de dépit...
Dokhara profita quant à elle du remue-ménage ambiant pour se glisser derrière le chevalier en plein rossage. Elle se retrouva face à une série d'étagères contenant des livres. Certains avaient leur titre écrit sur la reliure, d'autre ne portaient aucune inscriptions extérieures. Le livre qu'ils cherchaient tous se trouvaient-il là, devant elle ?
Gorgut, enfin, joua des muscles pour ménager une zone de sécurité au niveau de l'entrée de la grande bibliothèque. Aucun zom, Aucun ra-ki-pu à proximité : le dernier qui avait essayé, il avait eu des problèmes ! Ce faisant, l'orque sécurisa l'entrée et, à termes, la sortie de son groupe. Enfin, une fois qu'ils auraient trouvé le "vieux truk ki sent le moizi"...
Image
Cliquez si vous l'osez ..
Torture favorite:

░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█▀▀ ░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░█▀▀ ░█▀▀ ░█ ░█ ░░░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░▀▀▀ ░▀ ░░░▀ ░▀▀▀ ░░▀ ░░░▀░▀ ░▀ ░▀▀▀ ░

"Malepierre is My Business..."
" It's gonna be legen... wait for it... dary ! »"
Des questions ? Mon Antre t'est ouverte...
Veillez consulter Les lois du MJ afin de prendre connaissance de ce que vous croyez être vos droits!
Besoin d'un avatar ? D'une bannière ? Ou tout autre demande graphique ? N'hésitez pas à me demander !

Avatar du membre
Dokhara de Soya
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - RP
Messages : 132
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ra_de_soya

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Dokhara de Soya » 15 mai 2018, 00:24

Dokhara vida sur le sol le contenu du sac qu'elle avait repéré au loin avant son prodigieux saut, certaine de tomber sur un butin digne des risques pris. Si butin il y avait bien, il n'était pas de la nature escomptée - s'il s'agissait bel et bien de livres interdits, c'était uniquement pour leur impressionnante collection de gravures coquines de nombreuse femmes de l'Histoire. La Comtesse Emmanuelle disposait d'un ouvrage entier qui lui était dédié.

Dépitée par ce spectacle, elle se retourna vers ses compagnons avant de signifier d'un mouvement de tête l'absence du tome recherché.

Gorgut les avait rejoint. Il avait gagné quelques blessures mais semblait plutôt en forme, même si Dokhara avait un peu de mal à comprendre pourquoi il n'avait pas poursuivi sa route seul après l'incident du rat ogre. L'orc s'était-il attaché à eux ?
Veylaïs quant à elle semblait de bien meilleure humeur. Ayant littéralement enfoncé les connaissances dans la tête de son adversaire, la pression semblait légèrement retombée pour elle. Dokhara avait pu tater de ses méthodes de combat peu conventionnelles au bar quelques heures plus tôt, et restait impressionnée par leur efficacité même face à un adversaire aussi solidement protégé. La baronne devait l'admettre - voir la pirate habitée par une rage incontrôlable démolir son adversaire avec une telle violence avait réveillé en elle ses appétits sexuels. Elle dut se mordre la lèvre pour que la douleur lui permette de quitter cette vision hypnotique, et retrouver ses esprits.
Goraxul quant à lui... c'était encore autre chose. Dépité de n'être en rien responsable de la victoire de ce combat, voilà qu'il passait ses nerfs lui aussi à sa façon en saccageant le cadavre. A se demander qui de Gorgut, de Veylaïs ou de lui était le plus sanguinaire... ou le plus dérangé.

Elle observa du coin de l’œil la propagation des flammes sur la toiture de l'université. Le vestibule résistait certes mieux que les petites pièces traversées précédemment, mais le temps du combat contre le chevalier avait suffi pour observer la progression des flammes. La chaleur était insoutenable, Dokhara transpirait par toutes les pores de sa peau, et quant à la fumée, malgré son foulard elle était assez agressive pour faire tousser la baronne toutes les dix secondes.

Il y eut comme un moment de flottement, un silence dans le groupe. La grille bloquant l'accès aux archives interdites était ouverte, et derrière elle un escalier qui descendait dans les entrailles de l'université. Tous nourrissaient sans doutes les mêmes pensées, les mêmes doutes.
Ils pouvaient tenter de fuir maintenant, et oublier cette stupide histoire de bouquin. Ou ils pouvaient prendre cet escalier, et risquer de voir toute l'université s'écrouler sur eux, les laissant alors enfermés à tout jamais dans les caves du bâtiment.

Finalement, la décision d'abandonner leur quête ou de la poursuivre ne fut pas prise par l'un d'entre eux, mais par un bruit particulièrement reconnaissable après une nuit à l'entendre encore et encore. Des couinements de rats. Beaucoup de rats. Et un drôle de grondement aussi, comme celui du monstre croisé dans la ruelle que Gorgut avait affronté.

- Bon sang, on a pas le temps pour un autre combat si on ne veut pas que tout s'effondre sur nous ! Gorgut, tu peux retenir ces enfoirés ?

L'orc semblait comprendre qu'elle s'adressait à lui. Mais on regard bovin en disait long sur sa compréhension des termes employés. Après un rapide coup d’œil au professeur toujours plus tétanisé de terreur depuis le sanglant meurtre du chevalier de Véréna, elle se résolut à communiquer par d'autres moyens.

- Se battre contre les hommes-rats ! cria t-elle en pointa de sa dague l'entrée du vestibule, direction depuis laquelle les bruits semblaient provenir. Taper des trucs ! Toi tuer les méchants ? Baston ? Putain comment on active cet orc... WAAAAAAGH ?

Plus de temps à perdre, tant pis s'il ne comprenait rien. Dokhara se retourna et s'engouffra derrière la grille, puis dévala les marches des escaliers deux par deux, sans vérifier ce que faisaient ses compagnons.

Pour la même raison qu'elle était finalement entrée dans l'université en flammes, elle avait trouvé le courage de s'enfoncer toujours davantage dans le danger : cette histoire devait avoir une conclusion si elle voulait pouvoir l'utiliser pour créer l’œuvre d'art parfaite qu'elle imaginait. Si elle fuyait maintenant, sans le livre, alors la mélodie serait à jamais incomplète, elle ne saurait jamais retransmettre avec la perfection souhaitée toute la puissance évocatrice de ce qu'elle avait vécu, dans cette Nuln dévastée.
Car sa survie n'avait que peu d'importance pour cette cause. La vie humaine est courte, alors qu'une œuvre d'art parfaite est intemporelle, destinée à transmettre son émotion pendant des millénaires. Et l'émotion de cette ville en proie aux flammes, au chaos et au désespoir était un diamant d'une pureté sans égale qu'elle avait le devoir de retranscrire en musique pour qu'elle ne soit pas perdue, pour que sa fugacité soit capturée au sein d'une œuvre éternelle. Pour que chaque musicien qui essaierait de jouer sa mélopée dans le futur soit à son tour empli de l'essence même de cette destruction, et qu'il transmette cette bénédiction à chacun de ses auditeurs.

Arrivée dans la cave, Dokhara se saisit d'une lampe-tempête posée sur une table, qu'elle alluma avec un briquet à amadou. La levant, elle put voir le cauchemar qui l'attendait - les archives interdites de l'université se composaient d'un dédale de couloirs fléchés, chaque livre entreposé dans ce labyrinthe disposé dans une alcôve qui lui était propre, sur un petit promontoire. Quant aux indications sur les murs de pierre permettant de trouver sa route dans les routes souterraines, elles se composaient d'énigmes jouant habilement sur les mots pour apparemment perdre les intrus - la dernière protection de Verena contre ceux souhaitant dérober sa connaissance.

- Et ben quand faut y aller...

S'approchant du mur le plus proche avec sa lampe-tempête, elle déchiffra les inscriptions gravées, et tenta de trouver sa route d'indice en indice jusqu'au bon grimoire, le fameux "Monstrum Maleficarum"...

Test d'alphabétisation sur ma statistique d'INT !
Dokhara de Soya, Voie de l'aristocrate, Noble
Profil: For 8 | End 9 | Hab 10 | Cha 14 | Int 11 | Ini 9 | Att 11 | Par 10 | Tir 9 | NA 2 | PV 75/75
Compétences : Étiquette, Diplomatie, Séduction, Éloquence, Sang-froid, Alphabétisation, Musique (violon), Danse, Chant, Empathie, Bagarre, Résistance accrue (spécialisation alcool).
Fiche de personnage

Avatar du membre
Goraxul
PJ
Messages : 52
Profil : For 10 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 10/70
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_goraxul
Autres comptes : Félix Braun
Localisation : Québec
Contact :

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Goraxul » 15 mai 2018, 19:39

Coup après coup, il ne resterait plus rien rien de ce stupide chevalier, comme prévu. Son crâne, broyé par son armure qu’il croyait invincible. Vouloir à tout prix protéger ces bibelots ramasse-poussière ne t’aura guère aidé stupide impériale. Une seule chose aurait pu te sauver, mais il est maintenant trop tard pour ça. Ces réflexions furent interrompues par la chute d’un madrier enflammer provenant du toit. Il ne reste plus longtemps avant que cet endroit succombe à l’entropie du monde qui s’acharne sur tous. Si ce livre maudit est destiné à être avec nous, il n’y a qu’une seule solution, l’appeler. Lui parler. Invoquer son nom dans les ténèbres. Il répondra, il se jettera dans nos bras. Mais il ne suffit pas de l’appeler, il faudra aussi le faire sortir de son trou. Il faut le provoquer.



Nuits enflammées
Papier de poussière
Mots inscrits
Connaissances sacrées
Crains l’architecte du changement, crains les voix sublimes du Chaos, car j’ai vu, oui j’ai vu ta fin.
Les flammes du destin te consommeront, il ne reste plus rien de toi. Ton temps parmi ces hommes est révolu, ton maître te rappelle.
Pays saccagés
Menaces de fer
Savoirs proscrits
Amalgame de mots brûlés
Il ne reste de rien de toi, vient dans nos bras, chaque mot et lettre de ton ouvrage ne seront pas oubliés dans une étagère, mais ils seront utilisés contre tes captifs.
Vient brûler le monde. La fin des temps t’appelle et tu sauras en jouir.




Ces mots qui brûlent les oreilles des infidèles, ils étaient chantés dans ce palais de destructions. Une tonalité inhumaine raclait la rage des dieux et la déversait sur ce monde. Ces paroles que nul homme ne devrait entendres ne leur était pas destiné. L’esprit qui habitait ce livre, la magie le trouverait. L’entité du savoir rejetait ce livre maintenant vil et corrompu.




Une torche à la main, le guerrier commença à répandre l’incendie dans cette partie de la bibliothèque moins touché par leur venue. Livre après livres, rangés après rangées, ligne après ligne. Le feu dévorait tout ce que les hommes ignoraient, savamment caché et enfermé dans ce merveilleux brasier. Les douces paroles de ce chant vulgaire continuaient leurs valses.

Tourne, tourne, tourne.
Il ne restera bientôt plus rien,
Tourne tourne tourne
Tu seras réduit en cendre
Tourne tourne tourne
Montre-toi
À moi

Brûle brûle brûle
Esprit des hommes
Brûle Brûle Brûle
Prison de la connaissance
Brûle Brûle Brûle
Histoire oubliée
Brûle Brûle Brûle
Montre-toi
À moi

Je sais que tu brûles de désir
Je sais que tu hésites
Je sais que tu le veux
Je sais que tu le feras
Montre-toi à moi




► Afficher le texte
Image
Goraxul , Aspirant Champion du Chaos Universel

Fiche Wiki

FOR 10 / END 10 / HAB 8 / CHAR 9 / INT 9 / INI 9 / ATT 10 / PAR 9 / TIR 8 / MAG 0 / NA 1 / PV 10/75
Compétence
  • Ambidexterie : Utilisation sans malus de deux armes à la fois
  • Chasse : Bonus de 1 lors de tentative de chasse
  • Langue Noir : Permer de parler et de comprendre la langue des monstruosité du Chaos
  • Parade : La valeur de parade des armes et bouclier est doublée
  • Résistance Accrue : Bonus de 1 sur tout ses jets d'endurances
  • Sang Froid : Ne subit pas de malus en cas de situations stressantes
  • Sixieme sens : Bonus de 1 lors qu'il se sent traqué pour découvrir la source
  • Survie en milieux hostile : Bonus de 1 lors de tentative de survie en milieux dangereux.
Expérience
  • XP 28/153
Armement
  • 2 x Hache Chaotique : 18+1d8 ; 8(16) PAR ; Percutante : 2 jet de dégât, garder le meilleur. Manier deux haches chaotiques en même temps permet de faire deux attaques.
  • Bouclier du chaos : 6+1d6 ; 16(32) PAR ; Déstabilisant : +2 à tout test visant à pousser/renverser ou à résister. Bouclier : relance automatique de la première parade ratée au cours d'un round.
Armure
  • Harnois du cultiste de Khorne : 10 points de protection partout sauf la tête.
  • Camail : 6 points de protection sur la tête ; Protection de maille à laquelle peut s'ajouter un casque.
  • Capuchon en cuir : 3 points de protection sur la tête.
Mutation 1/8
  • Peau écailleuse : Armure naturelle de 4 sur le bras droit.
Argent
  • Couronne : 7
  • Pistole : 0
RP
Kill List
  • Goblin x 1
  • Skaven x 2
  • Homme-bête x 1
Image

Avatar du membre
Veylaïs
Warfo Award 2018 du Bourrin
Warfo Award 2018 du Bourrin
Messages : 26

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Veylaïs » 17 mai 2018, 18:11

L’imposant livre aux reliures dorées vint percuter le chevalier de Véréna au niveau du menton ; lâchant un cri de surprise, il chuta lourdement et ce fut sa tempe qui heurta le sol marbré de l’université. Un craquement résonna, une sourire sadique s’étirant sur les traits de la jeune pirate. Le chevalier était sonné, couché sur le dos, et la kislévite ne perdit pas un seul instant pour bondir sur sa proie.

- Crève ! cracha Veylaïs en lui assénant un coup de bouquin de toutes ses forces.
Le corps du chevalier essaya de se plier instinctivement en deux, relevant les genoux pour protéger son ventre et son entrejambe. La main libre de la corsaire l’empêchait de se plier.

- Tu vas mourir enfoiré ! s’époumona Veylaïs en le frappant de nouveau cette fois au niveau du ventre. Elle continuait de frapper, de plus en plus vite, assisse à califourchon sur sa cible.
Un coup dans les côtes.

- J’espère que tu as profité de tes derniers instants !
Coup de genoux à l’entrejambe.

- L’on festoiera toute la nuit…
Descente du coude au niveau du cou.

- Pendant que tu pourriras lentement…
Cracha au visage.

- Bouffé par les rats !
Défonçage de crâne à l’aide du livre. Veylaïs cessa sa macabre activité lorsqu’elle fut enfin incapable de retirer le bouquin de la boite crânienne du protecteur des bibliothèques.

Confortablement installé sur sa victime, la jeune femme se passa une main au visage, souillé par le sang et de petits débris d’os. Elle s’aperçut plus en détail de sa propre blessure. En fin de compte, celle-ci n’était pas si grave que cela ; si sa lèvre était fendue, et que le sang avait coulé, le gonflement paraissait déjà avoir atteint son maximum, et ne tarderait pas à décroître dans les prochaines heures. Plus que le coup lui-même et la violence du choc, c’était le tranchant de ses propres dents inférieures qui avait cisaillé sa lèvre supérieure.

- WAAAAAAGH ?

La jeune femme fut sortie de sa satisfaction par une Dokhara beuglant et agitant ses bras dans tous les sens alors qu’elle s’engouffrait dans les escaliers menant à la bibliothèque. Veylaïs haussa les sourcils. Sa coéquipière semblait également aussi allumée qu’elle-même.
Dans l’université les flammes commençaient à encercler le petit groupe de pilleurs, et la pirate comprit que le temps jouait en sa défaveur. Mais comment faire pour chercher un livre lorsqu’on ne sait pas lire ? Ayant passée toute son enfance dans un petit village de l’Ostland, c’était la première fois que la jeune femme mettait les pieds dans une université. Ceci expliquant le manque de connaissance en matière de lecture, mais pas en découpage de carcasses d’animaux marins. Et lorsque son regard tomba sur l’universitaire apeuré, elle se leva de son siège improvisé et sut ce qu’elle devait faire.

- Nombre de mes collègues, commença Veylaïs en rôdant autour du professeur, estiment que, pour être pleinement efficace, une source de douleur doit être visible. Le supplicié doit avoir le spectacle de sa propre dégradation. Mais j’abonde dans l’autre sens. Il me semble que la véritable horreur de la torture doit résider dans l’invisible et l’inattendu. Vous comprenez que vous allez souffrir, mais vous ne savez pas comment ni à quel point, ni pour quelle durée. L’esprit à tendance à amplifier la douleur lorsqu’il ne s’y attend pas. Et c’est bel et bien la douleur elle-même qui soutire des informations, et non l’appréhension ou la peur qu’elle peut susciter.

D’un geste fluide, Veylaïs plaqua à l’aide de son coude le visage de son supplicié contre le mur pour qu’il ne puisse regarder que dans une seule direction. Ce dernier essaya de détourner le regard pour voir ce que sa tortionnaire allait faire, mais le coude de Veylaïs l’en empêchait. Il perçut le son d’une lame sortant de son fourreau, puis quelque chose de froid et d’effilé piqua la paume de sa main hors de son champ de vision.
L’universitaire se tendit. Puis, avec une soudaineté diabolique, quelque chose s’enfonça dans la paume de sa main, si profondément qu’il crût que l’instrument avait traversé sa chair de part en part. La douleur fut si immédiate qu’elle chassa l’air de ses poumons avant même qu’il n’eût pu crier, et son corps s’arqua, ses jambes l’auraient sans doute lâchée si Veylaïs ne le maintenait pas fermement contre le mur.
A travers sa souffrance, il percevait encore le cheminement de l’instrument qui avançait tout en oscillant dans sa chair. La douleur fut pire que tout ce qu’il n’avait jamais enduré, et elle continua, encore et encore. S’ajoutant à cela un horrible bruit aigu lorsque la lame racla sur un os. Hors de vue, Veylaïs eut un rire bas :

- Je pense que vous commencez à percevoir la vérité de mes propres théories. Y a-t-il quelque chose que vous souhaitiez me dire sur l’emplacement du Monstrum Maleficarum ? Hormis, bien sûr, le fait que vous me tenez pour une immonde enfant de putain amatrice de cochons, ou autre politesse…
Jet pour aider celui de Dokhara. J’essaye d’obtenir des informations sur le livre avec ma FOR avec le bonus de ma compétence Torture.
Veylaïs, Voie du forban
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_veylais
"La mauvaise réputation du charognard est déjà faite dès la naissance."

Avatar du membre
Gorgut Grimzog
PJ
Messages : 24
Profil : 16 FOR/ 11 END/ 5 HAB/ 5 CHAR/ 6 INT /6 INI/ 18 ATT/ 7PAR/ 7 TIR/ 1NA/ 38/80 PV (bonus inclus)

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Gorgut Grimzog » 24 mai 2018, 22:24

Finalement, c'était peut être pas la meilleure des idées de suivre ces "p'tits zoms". Même s'il aimait le style de la deuxième femelle humaine (massacrer un type avec un bloc de papier relié, ça reste classe !), Gorgut se retrouvait quand même dans un bâtiment en flamme, cerné par des rats, qui semblaient avoir traînés avec eux son pote de tout à l'heure. Notre orque aimait les challenges mais là... C'était peut être le challenge de trop.

En même temps, c'est ça de suivre des humains, "On se balade ! On va cueillir des fleurs !" ET VLAN ! Te voila en plein merdier sans même t'en rendre compte. Au moins avec les kopains verts, pas de détour ! C'est tout droit et si ça résiste on défonce ! Mais bon, il n'était peut être pas avec ses congénères, mais le peau-verte n'était pas tombé sur la plus mauvaise équipe de zom's du coin. Le barbare était plutôt sympa, il l'avait aidé à retrouver son Kikoup, la rouquine était marrante à agiter les bras partout et puis la "Krazeuz' d'Os" au bouquin avait un certain style.

D'ailleurs, en parlant d'agiter les bras, la p'tite zom' rousse c'était tourné vers lui pour articuler quelque chose. Et à la surprise de tous, Gorgut pencha légèrement la tête sur le côté avant de laisser échapper un :

Ugh ?

Et oui, une fois de plus il n'avait rien bité ! Étonnant n'est ce pas ? Ah ! Elle redevenait marrante en bougeant partout et en s'énervant ! Sauf que cette fois ci... Elle le fit ! L'orque, dans un premier temps, la dévisagea, plus ou moins étonné, avant de prendre son souffle. Quoi de mieux pour un orque que de répondre à l'appel de la ...

WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAGGHH !!!!!!!!

L'orque c'était ancré au sol et avait lâché un hurlement qui raisonna dans toute la bâtisse. Sa rage et son envie d'en découdre venait de s'exprimer on ne peut plus clairement. Et après un tel cri de guerre, il ne pouvait y avoir plus qu'une seule chose : Un carnage. Le sang devait couler ! Et c'est pas trois petites gouttes comme ces précieuses de macchabées ! Oh non ! C'était un bon flot de blessures béantes qui devaient s'en échapper !

Sans plus attendre, l'enragé se précipita vers l'entrée, à la recherche de créatures à broyer sous sa lame. Mais avant que notre peau-verte n'atteigne la porte, un être mi-homme, mi-rat, pointa le bout de son museau par l'encadrement de la porte. Ce dernier dut amèrement regretter d'être le premier à pénétrer dans l'édifice en feu, surtout pour découvrir un beau bébé de plus de 2 mètres lui foncer dessus en abaissant un... objet tranchant non-identifié, dira-t-on, qui devait bien faire sa taille et peut-être le double de son poids !

► Afficher le texte

Tout ceci se produisait dans un décor et une cacophonie prodigieux ! Un adorateur du chaos pyromane priant ses dieux d'une voix inhumaine, un brasier qui se déchaîne avec des morceaux de l'architecture s'effondrant dans des craquements sonores, une pirate adepte du système D torturant un bibliothécaire qui devait se demander "Pourquoi moi ?!?"', un Homme-rat qui lâchait sans doute son dernier couinement, un orque noir incompris et ne comprenant rien beuglant sa rage en brandissant sa lame, et pour compléter ce tableau déjà bien fourni : une charismatique représentante de Slaanesh allant à la cave afin de trouver l'objet de ses désirs.
Gorgut Grimzog, Voie des Orques Noirs de Gork (ou de Mork ?)

Caractéristiques de Base :
For 11 | End 11 | Hab 7 | Cha 5 | Int 6 | Ini 7 | Att 12 | Par 9 | Tir 7 | NA 1 | PV 85/85

Caractéristiques avec modifications :
For 11 | End 11 | Hab 5 | Cha 5 | Int 6 | Ini 6 | Att 10 | Par 7 | Tir 7 | NA 1 | PV 62/85

Lien Fiche personnage: WAAAGH!

Image
Equipement:

Kas'k : 7 protection à la Tête (-1 INI et HAB)
Grosse Armure du Blok'Hache : 13 partout sauf la tête (-1 INI, -2 HAB, ATT et PAR)
Bouclier Blok'Tout : 6+1d8; Parade 18; Déstabilisant
Kikoup : 20+1d8; Parade 8; Lente et Percutante; Orques uniquement
Hache à double tranchant : 22+1d10; Parade 10; Lente et Percutante

Compétences Passives:

Autorité : bonus de +1 pour les ordres
Coriace : peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup
Coups Puissant : bonus de +1D3 points de dégâts
Parade : double la valeur de parade des armes et bouclier
Résistance Accrue : bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance
Survie en Milieu Hostile : bonus de +1 sur tous ses tests dans un tel environnement
Volonté de Fer : bonus de +1 sur ses tests de volonté

Compétences Actives:

Désarmement : bonus de +1 d'ATT pour les attaques de désarmement. Si l'attaque est réussie, l'arme de l'adversaire est éjectée dans une direction aléatoire à 2D6 mètres

Avatar du membre
[MJ] Ombre de la Mort
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Messages : 2422
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=mj_ombre_de_la_mort
Autres comptes : Medenor (PJ) ; Ludwigheid Kraemer
Localisation : Dans l'ombre, je guette...
Contact :

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par [MJ] Ombre de la Mort » 26 mai 2018, 10:04

Résolution des tests

Prise en compte de l'INI pour cet ultime tour. Pour ceux ayant la même valeur, prise en compte de l'ordre du post. Les contributions de lancer sont traitées en priorité.

Goraxul, INT pour aider le jet de Dokhara, sans bonus ni malus: 19, échec de renforcement (non compté dans le décompte).
Veylaïs, FOR avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Torture: 12, échec de renforcement (non compté dans le décompte).


Dokhara de Soya, INT avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Alphabétisation : 2, réussite.
Gorgut Grimzog, ATT avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Coups Puissant: 13, raté.


8 réussites sur 8 requises pour terminer le défi.
Alors que Tzeentch restait sourd à ses paroles, Goraxul observa les flammes monter tout autour de lui. Le brasier semblait prendre vie, mais sans pour autant laisser transparaître un quelconque signe du Grand Instigateur. L'avait-Il abandonné ? Sa question resta en suspend car, alors que la chaleur devenait de plus en plus intense, son instinct de survie lui dicta de revenir en arrière, vers le groupe et la sortie, sans quoi il finirait carbonisé sans gloire...
Veylaïs prit du plaisir à torturer ce pauvre académique. Dans la fougue et l'excitation du moment, elle s'emballa. L'autre, un peu moins. La torture fut intense pour ce pauvre bougre habitué à vivre au calme dans les couloirs de cette vénérable bibliothèque. Son cœur lâcha bien trop vite au goût de la pirate qui, de rage, continua de lacérer le corps désormais sans vie de l'universitaire, ayant emmené avec lui ses secrets dans la tombe...
Dokhara cherchait aussi vite que ses yeux le lui permettaient. Sa lampe balayait les livres, titre après titre. Sa recherche était fiévreuse, teintée d'excitation et de crainte à l'idée de finir brûlée dans la bibliothèque dont les flammes ravageaient des kilogrammes de livres à la minute. Le chaotique n'aidait pas, sur ce coup. Elle jeta un rapide coup d’œil à sa comparse pirate mais constata avec dépit que le bibliothécaire était mort et, au vu de l'acharnement de Veylaïs sur son corps, nuls doutes que les informations espérées n'avaient pas été obtenues. Continuant à chercher, elle approcha des zones qui commençaient à être léchées par les flammes. Elle parcourut au plus vite cette section: toujours rien. Elle osa s'aventurer plus en avant, dans la chaleur et les flammes, vers les sections plus confidentielles de l'endroit. Elle constata qu'une partie de la section, auparavant protégée par des cadenas et une armoire, était désormais accessible grâce au feu. Détruisant les restes de bois de l'armoire, elle accéda à son contenu : les livres qu'elle y vit défiait les sens. Les titres portaient des noms prohibés. Des mots honnis dans l'Empire. Slaanesh était l'un d'eux. Elle sut qu'elle tenait là une collection tout à fait particulière. Se hâtant à mesure que les flammes gagnaient du terrain, elle le trouva dans la section "Apocryphes". "Monstrum Maleficarum : de l'Origine des Bêtes du Chaos, recueil de considérations anatomiques". Elle jura tout haut en emportant le livre avec elle, bravant les flammes pour rejoindre ses compagnons...
Gorgut, enfin, ménagea la sortie d'évacuation du groupe à grands renforts de coups. Sa première victime ra-ki-pu en ayant rameuté bien d'autres, l'Orque se faisait un plaisir d'éventrer, décapiter et broyer sous ses coups puissants les assaillants. Une pile de corps sans vie s'amoncelait sur les marches de la bibliothèque lorsque le reste du groupe émergea, toussant, couvert de suie et sentant le brûlé. La chose-femme rousse tenait dans ses bras un truc, sûrement le "vieux truk ki sent le moizi" qu'ils étaient venus chercher...
Quelques heures plus tard, dans le bar où tout avait commencé, un livre changea de propriétaires. De mains à pattes. Le groupe fut remercié, des menues couronnes changèrent de bourses et le camp des assaillants de Nuln en sortit grandi. Ce livre allait faire des merveilles dans les puits à bêtes de Malefosse...
Félicitations à toutes et à tous pour votre défi remporté sur le fil :) Vous pouvez poster une dernière fois si vous le souhaitez, rien d'obligatoire.

Vous recevrez chacun 6 XP + 1 Couronne + 5 Points de croyances (à définir pour quel dieu), et obtiendrez en plus une somme d'XP correspondante à la qualité de vos messages RP dans le scénario :)

EDIT : récompenses attribuées. À vous de définir vers quel dieu vos PdC iront ;)
Image
Cliquez si vous l'osez ..
Torture favorite:

░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█▀▀ ░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░█▀▀ ░█▀▀ ░█ ░█ ░░░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░▀▀▀ ░▀ ░░░▀ ░▀▀▀ ░░▀ ░░░▀░▀ ░▀ ░▀▀▀ ░

"Malepierre is My Business..."
" It's gonna be legen... wait for it... dary ! »"
Des questions ? Mon Antre t'est ouverte...
Veillez consulter Les lois du MJ afin de prendre connaissance de ce que vous croyez être vos droits!
Besoin d'un avatar ? D'une bannière ? Ou tout autre demande graphique ? N'hésitez pas à me demander !

Avatar du membre
Goraxul
PJ
Messages : 52
Profil : For 10 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 10/70
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_goraxul
Autres comptes : Félix Braun
Localisation : Québec
Contact :

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Goraxul » 30 mai 2018, 06:30

---===MUSIQUE D'AMBIANCE===---
Le corps ruisselant de sueur dans la chaleur infernale de la bibliothèque enflammée, le maraudeur observait l’œuvre des dieux autour de lui dans une béatitude horrifiante. Les poutrelles architecturales s’effondraient une après l’autre dans un immense nuage de cendres et de tissons. Le vacarme assourdissant provoqué par le bûcher littéraire était une merveilleuse trame de fond pour l’homme du nord. Ce voyage hors de sa contrée serait source d’inspiration pour lui et son peuple pour des années à venir. Une ode à raconter et à chanter. La chute de Nuln!

En jetant rapidement un regard autour de lui, il remarqua que la cultiste semblait avoir repéré ce livre si précieux. Elle commença à le feuilleter et s’y perdit une seconde de trop. Une lourde bibliothèque menaçait de céder sous le poids de la destruction. Goraxul n’hésita pas une seconde et se lança dans sa direction. Il agrippa la jeune femme par la taille et la projeta sur son épaule et il se mit à courir. Étagère après étagère, l’effondrement était de plus en plus rapide et gagnait de la vitesse sur eux. Au bout du corridor de livre, un cul-de-sac. Pas le temps de réfléchir, le guerrier couru à en dépasser les limites de son corps. Ses veines pompaient de l’huile bouillante prête à exploser. Le genou levé, la tête baissée, il chargea tel un chien du chaos vers sa cible. Le mur de livre enflammé céda sous l’impact du guerrier dans une pluie de poussière brulante.

Il tourna la tête une seconde pour s’assurer que la jeune femme était en bons états. Le regard améthyste de la cultiste croisa celui du guerrier, deux yeux aux couleurs de l’orichalque pronait sur son visage ensanglanté et noirci par les combats. On y voyait la marque des désolations, ce combat aujourd’hui n’était qu’un jour ordinaire pour le maraudeur. Demain, il y en aurait un autre, et encore un autre le surlendemain. Une vie de guerre sans répit. Il soupira quelques mots à la rouquine.

Image«Tout va bien aller, Le Grand Prince Slaanesh est là pour toi, il veille sur nous tous. Ne l’oublie jamais, car lui, il ne t’oubliera pas.»


Goraxul se redressa sans déposer la femme sur le sol et cria au-dessus de la cacophonie ambiante provoquée par le brasier.
Image«NOTRE TRAVAIL ICI EST FAIT!
QUITTONS ET LAISSONS LE DESTIN AUX DIEUX»


Se doutant fort que l’orque n’aurait pas compris un mot de ce qu’il avait dit, il ajouta un grognement teinté par la langue noire des dieux.
Image«AAAARRRRRRRGGGGGGGGGGHHHHHHHHH»


Le soleil levant commençait à percer la toiture par ses rayons matinaux, profitants de la destruction des flammes pour pénétrer dans ce qu’était auparavant, un paradis du savoir. Les quatre agents du Chaos se dirigeaient vers le point de rencontre donné, le bar miteux d’où il provenait tout.

Il n’y avait évidemment plus personne ici, seulement des morts et des fuyards, alors autant dire personne. Goraxul se dirigea derrière le bar et déboucha deux tonneaux de bière fraîche. Trois grandes pintes effervescentes, une pour la maîtresse pirate, une pour la cultiste et la troisième pour lui-même. L’orque lui? Il avait droit à un tonneau bien plein pour se désaltérer. Tous plus riche de cette rencontre, il remercia la Grande Bête de l’avoir épargné une journée de plus.

Image«J’allais oublier, on m’appelle Goraxul ... le voyageur»
► Afficher le texte
Image
Goraxul , Aspirant Champion du Chaos Universel

Fiche Wiki

FOR 10 / END 10 / HAB 8 / CHAR 9 / INT 9 / INI 9 / ATT 10 / PAR 9 / TIR 8 / MAG 0 / NA 1 / PV 10/75
Compétence
  • Ambidexterie : Utilisation sans malus de deux armes à la fois
  • Chasse : Bonus de 1 lors de tentative de chasse
  • Langue Noir : Permer de parler et de comprendre la langue des monstruosité du Chaos
  • Parade : La valeur de parade des armes et bouclier est doublée
  • Résistance Accrue : Bonus de 1 sur tout ses jets d'endurances
  • Sang Froid : Ne subit pas de malus en cas de situations stressantes
  • Sixieme sens : Bonus de 1 lors qu'il se sent traqué pour découvrir la source
  • Survie en milieux hostile : Bonus de 1 lors de tentative de survie en milieux dangereux.
Expérience
  • XP 28/153
Armement
  • 2 x Hache Chaotique : 18+1d8 ; 8(16) PAR ; Percutante : 2 jet de dégât, garder le meilleur. Manier deux haches chaotiques en même temps permet de faire deux attaques.
  • Bouclier du chaos : 6+1d6 ; 16(32) PAR ; Déstabilisant : +2 à tout test visant à pousser/renverser ou à résister. Bouclier : relance automatique de la première parade ratée au cours d'un round.
Armure
  • Harnois du cultiste de Khorne : 10 points de protection partout sauf la tête.
  • Camail : 6 points de protection sur la tête ; Protection de maille à laquelle peut s'ajouter un casque.
  • Capuchon en cuir : 3 points de protection sur la tête.
Mutation 1/8
  • Peau écailleuse : Armure naturelle de 4 sur le bras droit.
Argent
  • Couronne : 7
  • Pistole : 0
RP
Kill List
  • Goblin x 1
  • Skaven x 2
  • Homme-bête x 1
Image

Avatar du membre
Gorgut Grimzog
PJ
Messages : 24
Profil : 16 FOR/ 11 END/ 5 HAB/ 5 CHAR/ 6 INT /6 INI/ 18 ATT/ 7PAR/ 7 TIR/ 1NA/ 38/80 PV (bonus inclus)

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Gorgut Grimzog » 30 mai 2018, 23:05

Éventrer ! Trancher ! Tuer ! Notre Orque enragé mettait du cœur à l’ouvrage pour broyer et mutiler toute créature franchissant le palier de la porte. Et qu'est ce qu'il excellait dans ce domaine le copain tout vert ! Qu'importe le temps qui défilait, qu'importe les poutres incandescentes s’écrasant un peu partout autour de lui, qu'importe qu'il ne sache toujours pas pourquoi ils étaient venus ici, tout ce qui comptait aux yeux de Gorgut, c'était la destruction de ce qui était en face de lui, l'adrénaline du combat et le plaisir d'exterminer la vie d'autrui de manière brutale et sanglante. En gros, agir comme un orque.

Après quelques vaines tentatives des ra-ki-pu d'entrer vivant dans le bâtiment en flamme, un invité un peu plus important semblait s'impatienter à l'extérieur. Le gro-ra-ki-pu ne manqua pas de défoncer avec rage le mur fragilisé à côté de la porte. Toujours aussi dégueulasse, pas que les skavens étaient des symboles de beautés hein, mais là, on avait l'impression que celui là transportait une bonne quinzaine de maladie, et pas les plus sympatoches, genre celle qui te grille les neurones, en te faisant mousser la gueule et agiter frénétiquement tes orbites, au passage injectés de sang et de pus, dans des directions opposées, comme s'ils voulaient sortir du crâne, qui lui donnait le sentiment d'être en perpétuel implosion. Bon... Vous l'aurez compris, il est bien moche, il est pas très content et il vous veut pas du bien.

Gorgut grogna face au nouveau défi qui se présentait. Ils allaient pouvoir finir leur petite discussion de toute à l'heure, et dans ses souvenirs, ils en étaient aux salutations. Le peau-verte entreprit à nouveau de taper sur son bouclier avec son énorme Kikoup en signe de provocation. Ah bha oui ! Il jouait à domicile ! C'était pas à lui de se bouger le cul ! S'il le bestiau voulait sa barbaque, il allait devoir montrer ce qu'il avait dans le ventre. Et comme attendu de cette abomination (Sincèrement, il est moche à imaginer) qui avait perdu toute notion de raisonnement, il commença à agiter une de ses pattes inférieurs en signe de charge. Cette fois, pas de catapultage dans les ordures, cela allait se la jouer à la force brute !

Le Rat-Ogre s'élança tel une Wyvern a qui on aurait piqué son œuf, tandis que Gorgut hurla son envie d'en découdre, amorçant son bras, prêt à faire rencontrer le plus violemment possible son Kikoup et le museau de son adversaire. Mais alors que la créature skaven bondit dans les airs afin de venir plus rapidement au contact, une pluie de poutres incandescentes s'écrasa brutalement sur cet être difforme. L'Orque Noir était un peu bloqué face à cette scène, son bras toujours armé en plein air. Il vut le Rat-Ogre encore en vie, coincé en dessous de plusieurs poutres, rugissant de rage. L'honorable adversaire de cette pitoyable créature, soumise, pencha légèrement la tête d'un côté, incrédule, avant de lâcher un rire guttural face à ce coup du sort. D'ailleurs, les sons que laissait échapper l'Orque faisait plus penser à un gros animal entrain de régurgiter qu'à un rire. Mais cet interlude fut de courte durée. Il reprit très vite son sérieux et son regard méprisant envers tous ce qui n'était pas vert et orque. Il s'approcha lentement de gro-ra-ki-pu, puis écrasa impitoyablement son Kikoup sur la tête de l'animal. Il espérait un combat d'une violence inouï, qui aurait été de longue haleine et qui aurait peut être même conduit l'orque au porte de la mort, mais au final, il a eu une bonne petite farce de Gork... Ou de Mork ?

C'est à cet instant précis qu'il prit conscience de la présence de ses coéquipiers. Depuis combien de temps ils étaient là, alors là aucune idée... Est ce qu'ils avaient même quitté la pièce... ? Vous en demandez beaucoup trop pour notre pauvre Gorgut.

---------

Par la suite, ils se retrouvèrent à la taverne, déserte et visiblement bien saccagé. Le Barbare eut l'excellente idée d'ouvrir deux tonneaux d'une boisson qu'il connaissait bien, vu qu'il en avait pillé pas mal dans les convois de nabots. Gorgut s’apprêtait à prendre le tonneau que le guerrier du chaos venait d'ouvrir, mais ce dernier le poussa vers lui. Il arqua un sourcil, surpris, avant d'hocher la tête, comme s'il disait "Tu avais intérêt !" mais qui pouvait s'apparenter pour les races faibles à un "Merci". Le peau-verte saisit le tonneau à deux mains et commença à le vider allègrement dans son gosier avant de le reposer. Une moitié venait de s'envoler en quelques gorgées. Un beau bébé, ça boit beaucoup !
Gorgut Grimzog, Voie des Orques Noirs de Gork (ou de Mork ?)

Caractéristiques de Base :
For 11 | End 11 | Hab 7 | Cha 5 | Int 6 | Ini 7 | Att 12 | Par 9 | Tir 7 | NA 1 | PV 85/85

Caractéristiques avec modifications :
For 11 | End 11 | Hab 5 | Cha 5 | Int 6 | Ini 6 | Att 10 | Par 7 | Tir 7 | NA 1 | PV 62/85

Lien Fiche personnage: WAAAGH!

Image
Equipement:

Kas'k : 7 protection à la Tête (-1 INI et HAB)
Grosse Armure du Blok'Hache : 13 partout sauf la tête (-1 INI, -2 HAB, ATT et PAR)
Bouclier Blok'Tout : 6+1d8; Parade 18; Déstabilisant
Kikoup : 20+1d8; Parade 8; Lente et Percutante; Orques uniquement
Hache à double tranchant : 22+1d10; Parade 10; Lente et Percutante

Compétences Passives:

Autorité : bonus de +1 pour les ordres
Coriace : peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup
Coups Puissant : bonus de +1D3 points de dégâts
Parade : double la valeur de parade des armes et bouclier
Résistance Accrue : bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance
Survie en Milieu Hostile : bonus de +1 sur tous ses tests dans un tel environnement
Volonté de Fer : bonus de +1 sur ses tests de volonté

Compétences Actives:

Désarmement : bonus de +1 d'ATT pour les attaques de désarmement. Si l'attaque est réussie, l'arme de l'adversaire est éjectée dans une direction aléatoire à 2D6 mètres

Avatar du membre
Veylaïs
Warfo Award 2018 du Bourrin
Warfo Award 2018 du Bourrin
Messages : 26

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Veylaïs » 31 mai 2018, 17:17

Le poste qui suit est assez violent, âmes sensibles s’abstenir ! :evil:
Les minutes qui suivirent furent insupportables pour l’universitaire. Après, cela ne fit qu’empirer.

Tout fut terminé après une éternité d’agonie. La pièce était silencieuse à l’exception de la respiration haletante du vieil homme, qui avait rapidement chuté au sol sous la torture, et du plic-ploc de ses fluides coulant sur le sol. Le visage et les cheveux de Veylaïs étaient maculés de sang, et elle souriait.

- Eh bien, je crois que nous nous connaissons mieux à présent. Vous savez, je trouve que vous vous donnez beaucoup de peine pour protéger un élément finalement pas très important…

Le professeur avait toujours les yeux fermés, à deux doigts de la mort. Des larmes de fatigue, de douleur et de stress se mirent à ruisseler le long de ses tempes, se perdant dans ses cheveux. Soudain, le vieil homme put sentir des doigts écarter ses paupières, les obligeant à s’ouvrir sur le visage de Veylaïs, qui grimaçait à quelques centimètres du sien.

- Comme tu veux jouer au plus malin avec moi, je vais te briser ; même si je dois écorcher vive la moindre parcelle de ton corps, mettre tes muscles en lambeaux et creuser la moelle de tes os. Je n’hésiterai pas.

Cela en fut trop pour l’universitaire qui tomba dans l’inconscience, déjà extenué par le travail de la lame de la jeune femme contre sa chair. Veylaïs se releva et commença à découper la bure du vieil homme, morceau par morceau. La jeune femme s’humecta les lèvres, l’université étant devenue une véritable fournaise, et découpa les derniers vestiges de tissus, le laissant torse nu, la peau hérissée de chair de poule dû au stress.

De sa main gauche elle attrapa une lanterne permettant d’éclairer la pièce principale de l’université et d’un geste vif elle renversa le contenu d’huile sur le torse du professeur. Après avoir rangée sa dague, la pirate se saisit d’un lambeau de la bure qui venait de s’enflammer et le lâcha nonchalamment sur le torse imbibé d’huile du vieil homme.

L’universitaire prit feu aussi rapidement qu’il en fallut pour qu’il sorte de son inconscience. Il était en feu et hurlait désespérément, sachant son heure arrivée. Des flammes sautèrent sur son pantalon et il essaya vainement de s’en débarrasser. Des morceaux de chair restaient collés à ses chausses lorsqu’il les arrachait, mais l’huile s’était déjà répandue sur toute la surface de son corps et il rôtissait sous les ricanements de Veylaïs. Sa tête n’était pas épargnée par le sinistre et ses cheveux brûlaient en crépitant. Il mugissait comme un bœuf à l’abattoir.

Veylaïs fit demi-tour pour voir où se trouvaient ses compagnons, mais ils avaient déjà disparus dans les escaliers à la recherche du livre. Le vieil homme brûlait de plus belle, mais continuait de se débattre avec la force du désespoir, encore que ses mouvements se fissent de plus en plus lents. Le visage de l’universitaire n’était plus qu’une ruine calcinée, son crâne saillait à travers la peau brûlée et ses yeux avaient fondu. La jeune femme lui envoya un grand coup de pied au niveau du visage. Le crâne roula loin de son corps avant de s’immobiliser, les orbites levées vers une bibliothèque.

- La prochaine fois, tu répondras quand je te pose une question !

Laissant le cadavre où il gisait, Veylaïs sortit de l’université pour prêter main forte à Gorgut, n’ayant plus aucun intérêt pour le livre. Dehors, la bataille était terminée. L’orque avait pris un malin plaisir à exterminer tous ces hommes-rats. La jeune femme lui adressa un sourire, au moins son champion n’était pas mort. C’est ce moment que choisi Goraxul pour s’extirper du bâtiment en proie aux flammes, Dokhara jetée sur son épaule tel un vulgaire sac à légumes, un imposant bouquin dans la main.

- On dirait bien qu’il n’y a plus rien pour nous ici ! Toutes ces mésaventures ne nous auront pas avancées sur la gagnante de notre pari…
Merci à tous pour cet event fort sympathique ! Concernant les récompenses, je ne prends pas les points de croyance.
Veylaïs, Voie du forban
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_veylais
"La mauvaise réputation du charognard est déjà faite dès la naissance."

Avatar du membre
Dokhara de Soya
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - RP
Messages : 132
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ra_de_soya

Re: [Suicide Squad] Rats de bibliothèque

Message par Dokhara de Soya » 31 mai 2018, 22:41

Elle avait réussi ! Elle avait déchiffré ces stupides énigmes capillotractées, trouvé son chemin dans le labyrinthe de galeries souterraines qui composaient les Archives Interdites de l'Université, gardé son calme en voyant le frappadingue des désolations lui-même répandre les flammes à travers les rayonnages souterrains, et enfin, ENFIN, mis la main sur le livre tant convoité : le Monstrum Maleficarum.

Elle enfourna une poignée de livres choisis aléatoirement dans sa besace, et comptait faire de même avec l'objet de leur mission lorsque, prise d'une curiosité malsaine, elle ressentit le besoin d'au moins l'ouvrir quelques secondes pour comprendre la raison de la convoitise de leur mystérieux commanditaire.

Peut-être que l'excitation du moment avait altéré son jugement, l'empêchant de voir que l'instant n'était vraiment pas propice à la lecture. En effet, le maraudeur était avait été particulièrement talentueux dans sa pyromanie, et alors qu'évoluer dans les flammes commençait à devenir une seconde nature, peut-être aurait-elle du prêter plus attention aux bibliothèques et aux poutres de maintien qui faiblissaient autour d'elle. Aussi lorsqu'elle sentit les puissants bras de Goraxul enserrer sa taille pour la soulever sans aucun ménagement afin de la porter comme un sac de patates, elle ne comprit pas immédiatement son objectif. Ce n'est alors qu'il se mit à courir en direction de la sortie et qu'elle vit une énorme bibliothèque en flammes s'écraser sur sa position d'il y a quelques secondes que la situation s'éclaircit.

Suivant les marques de craie que Dokhara avait laissé sur les murs pour baliser leur progression, la course de Goraxul était teintée d'un spectacle surréel de destruction. Tout le souterrain s'écroulait, et juchée sur l'épaule du maraudeur la jeune baronne ne pouvait rien faire d'autre que de contempler les dernières secondes de l'Université. Les poutres affaiblies crépitaient et cédaient au dessus-d'eux, des pans entier du bâtiment s'écroulaient dans les souterrains, et partout, les flammes dévoraient tout ce qui n'était pas de pierre.

Ils remontèrent les escaliers menant au vestibule à toute vitesse. Se contorsionnant sur le dos de Goraxul, Dokhara tenta d'observer l'état de la pièce principale.

- Oh putain.

Le feu avait tout envahi, du sol au plafond. Des pans entiers de l'Université s'étaient affaissés, s'écroulant sur eux-même vers les fondations que Goraxul avait sciemment affaibli en y répandant les flammes. La toiture au-dessus de leur tête était dans le même état de dévastation - une bonne partie des poutres de maintien s'étaient déjà vu dévorées par les flammes, et des pans entiers de milliers de tuiles s'étaient effondrées sur les bibliothèques, qui elles-mêmes affaiblies par les flammes s'étaient renversées partout dans le vestibule. Il n'y avait plus de chemin, juste des débris, des cadavres, des flammes et de la fumée. Et droit devant eux, la route était totalement obstruée par des bibliothèques écroulées les unes contre les autres, des piles de livres en proie à la destruction, et des skavens carbonisés. Mais pas d'issue.

Un cri de guerre plus tard, Dokhara comprit que Goraxul n'accepterait pas cette fatalité. Il chargea comme un dingue en direction de l'obstacle, et la jeune femme ne put rien faire d'autre que de s'agripper à lui de toutes ses forces, serrant dans son poing la sangle de sa besace contenant leur butin, hurlant à son tour pour l'accompagner dans son effort - quoique la voix de la baronne semblait bien plus teintée de terreur que de courage guerrier.

Les yeux fermés, Dokhara ne put deviner par quel miracle ils réussirent à traverser l'obstacle, mais ils le firent bel et bien. Elle sentit de puissants impacts sur ses cuisses et son postérieur - si Goraxul avait utilisé son autre épaule pour percuter le mur de bouquins, son corps porté comme un sac avait malgré tout fait les frais de cette héroïque traversée.
Quelques secondes après l'impact, un bruit assourdissant traina en longueur pendant un long moment - celui de l'affaissement complet de l'Université, s'écroulant sous son propre poids et répandant une montagne de poussière et de gravats. Quelques-uns percutèrent son crâne sans qu'elle n'ose davantage ouvrir les yeux, trop effrayée du spectacle qu'elle pourrait découvrir.

Quand enfin le maraudeur cessa sa course et qu'elle trouva le courage de rouvrir les paupières, ce fut pour croiser son regard noir, ses pupilles d'obsidienne trop proches de son visage. Il lui assura que Slaanesh veillait sur elle à travers lui, et elle ne pouvait que le croire en ce moment et remercier son Dieu d'avoir été si vigilant. Effectivement, sans Goraxul, elle n'aurait sans doutes réussi ni à se débarrasser de la horde de skavens qui l'avait acculée avec la kislévite blonde dans la taverne, ni à survivre à l'effondrement de cette maudite Université. Elle fut prise d'un violent désir d'embrasser le guerrier des désolations et de mordre ses belles lèvres jusqu'au sang, et aurait volontiers cédé à ses envies... s'il ne la gardait pas solidement harnachée à son épaule, son bras musclé entourant toujours sa taille avec une force démesurée.

Observant autour d'eux, elle vit que Goraxul avait couru jusqu'à être à une bonne distance de l'Université, là où il était certain d'être à l’abri des débris volants. A ses côtés se tenaient Gorgut et Veylaïs, tous deux amochés par les flammes mais bien vivants. L'orc, lorsqu'il la vit avec de nombreux livres dépasser de la besace qu'elle tenait encore solidement en main, lui fit une grimace terrifiant qu'elle assimila à un sourire. La pirate quant à elle la taquina d'une pique pour lui rappeler l'échec de leur pari : un nouveau match nul - et ce n'était pas faute d'avoir tenté l'impossible pour tuer l'un ou l'autre des participants !

Trop épuisée pour formuler une phrase, elle ne lui répondit que par un vague sourire heureux, avant que leur groupe ne décide à prendre la route les menant à la taverne dans laquelle cette drôle de nuit avait commencé. Le maraudeur semblait apprécier le contact physique qui s'était établi entre eux et ne semblait en conséquence pas décidé à lui faire retrouver le plancher des vaches - loin de s'en formaliser, Dokhara y vit l'occasion de se reposer quelques minutes.

***
La jeune baronne vida sa chope de bière d'une traite avant de l'envoyer percuter la table. Le regard pétillant de malice, elle fit un sourire amusé à Veylaïs en voyant qu'encore une fois, cette dernière avait réussi à suivre son rythme à la seconde près, le bruit de sa propre chope frappant la table à l'unisson avec Dokhara.
Leurs deux paires d'yeux se tournèrent vers Goraxul, qui avait eu besoin d'une seconde supplémentaire pour ce cul sec. Sans rien oser dire, elle le gratifièrent néanmoins d'un d'une mine moqueuse lourde de signification. Il fut sur le point de protester, mais un rot tonitruant émanant d'un gros bébé verdâtre ayant fini son propre tonneau l'interrompit dans son élan.

Plus que le fait d'être encore vivants, c'était surtout le contenu du sac et de la bourse posés sur leur table qui les rendaient aussi enjoués. L'échange s'était fait sans entourloupes, et ils avaient obtenu un joli petit pactole en échange du Monstrum Maleficarum. Et c'était loin d'être le seul retour sur investissement qu'ils avaient obtenu pour cette mission suicide : les livres volés par Dokhara se revendraient une vraie petite fortune, pour peu qu'ils trouvent le bon acheteur. Acheteur qu'ils ne pourraient trouver dans la cité impériale - sur le chemin du retour ils n'avaient pas croisé âme qui vive, pas même celle d'un skaven. A part des ruines de bâtiments calcinés et des cadavres, il n'y avait plus rien dans cette portion de Nuln. Que les hommes-rats aient gagné cette guerre ou qu'ils l'aient perdu, l'ancienne capitale de l'Empire ne se remettrait jamais d'un tel cataclysme.

Ils allaient devoir se trouver une sortie, mais où aller ensuite ? Ils ne savaient pas si situation similaire s'était produite dans l'Empire, et voyager seule sur les routes serait bien trop dangereux.

Et puis il y avait ce pari avec Veylaïs. Bien sur, après avoir vécu pareils évènements, frôlé la mort de si près, ressenti une telle adrénaline, l'une comme l'autre était bien plus disposée à s'adonner à quelques plaisirs charnels mais c'était sans compter l'importance du jeu et de leur ego dans cette affaire. Ni l'une ni l'autre ne pouvait se satisfaire d'un match nul - il devait y avoir une gagnante, et surtout, il devait y avoir une perdante. D'une manière où d'une autre, elles devaient trouver un moyen de se départager pour établir une relation de dominante à dominée saine.

C'est à cette pensée qu'une idée vint illuminer l'esprit de Dokhara. Elle savait où régler une fois pour toutes ce conflit. Un lieu hors du temps et des guerres, se déplaçant sans cesse à travers le Vieux Monde mais trouvable par quiconque souhaitant s'y rendre. Un endroit où ils pourraient sans aucun mal dépenser cet argent mal acquis. Où un orc et un chaotique pourraient côtoyer des humains sans que cela ne choque qui que ce soit.

Dokhara vida sa seconde chope, puis exposa son idée de prochaine destination à ses nouveaux compagnons.

***




FIN D'AVENTURE POUR LA SUICIDE SQUAD


Image













... OU PAS ?
Dokhara de Soya, Voie de l'aristocrate, Noble
Profil: For 8 | End 9 | Hab 10 | Cha 14 | Int 11 | Ini 9 | Att 11 | Par 10 | Tir 9 | NA 2 | PV 75/75
Compétences : Étiquette, Diplomatie, Séduction, Éloquence, Sang-froid, Alphabétisation, Musique (violon), Danse, Chant, Empathie, Bagarre, Résistance accrue (spécialisation alcool).
Fiche de personnage

Verrouillé

Retourner vers « [Event 2018] Vermintide »