[Les Survivants] Massacre sur le Reik

Image
Une marée de Skavens sans précédent s'abat actuellement sur la cité de Nuln ! Toute aide est la bienvenue pour sauver la ville et ses habitants de l'ignominie des hommes-rats !

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Ombre de la Mort
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Messages : 2350
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=mj_ombre_de_la_mort
Autres comptes : Medenor (PJ) ; Ludwigheid Kraemer
Localisation : Dans l'ombre, je guette...
Contact :

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par [MJ] Ombre de la Mort » 03 mai 2018, 21:42

Résolution des tests

Friedrich Hadler, END avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Sang Froid: 14, raté
Lucretia von Schwitzerhaüm, MAG avec annulation du malus de caractéristique sur un sort supérieur grâce à Maîtrise de l’Aethyr niveau 2, avec bonus de de +2 sur la caractéristique car ingrédient et bonus de -1 sur le jet car compétence chance = 20-1 = 19, échec
Raël Khem, PAR avec bonus de relance pour utilisation d'un bouclier lors d'une parade: 8, réussite
Geralt, TIR avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Adresse au Tir: 10-, réussite

6 réussites sur 12 requises pour terminer le défi.
2 échec sur 3 avant la fin prématurée du défi.
Les eaux toutes proches se muèrent en quelques instants en quelque chose de difficilement descriptible pour toute personne non initiées aux arts nécromantiques. Des langues de brumes se levèrent, émergeant des eaux proches des radeaux de fortunes des Skavens en approche. Les mutants, surpris, couinaient si forts qu'on les entendaient depuis la rive où se trouvait le groupe. Puis, aussi subitement qu'elles s'étaient manifestées, les langues de brumes se tendirent dans un râle d'outre-tombe et s'élancèrent vers les Skavens, les transperçant sans un bruit ... ni couinement d'agonie. Néanmoins, l'effet ne fut pas celui attendu. Sur la rive, loin en face, Lucretia pouvait malgré tout voir qu'une autre puissance magique était à l'oeuvre. Une espèce de rat plus grand, aux longues cornes, et blanc, se démarquait sur le paysage et semblait lui aussi invoquer quelque chose. En effet, ses langues de brumes mortelles n'eurent aucun effet sur les radeaux qui continuèrent leur lente et inexorable progression vers eux. Ils étaient à moins de 500 mètres du rivage...
Pendant ce temps, ses trois autres comparses, Friedrich Hadler, Geralt et Raël Khem, s'occupaient de dégager les environs qui commençaient à être envahis. Alors que le premier se retrouvait submergé, le second arriva heureusement à éliminer le chef de bande d'un tir bien ciblé, ce qui provoqua la débandage du reste de la troupe qui, autrement, aurait littéralement écrasé Friedrich sous le poids de la meute. De son côté, le Scythien empêchait le débarquement d'une autre barge de fortune, ce qui permit au fleuve d’entraîner cette dernière un peu plus loin, puis l'écarter du rivage. Simple, mais efficace !
Image
Cliquez si vous l'osez ..
Torture favorite:

░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█▀▀ ░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░█▀▀ ░█▀▀ ░█ ░█ ░░░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░▀▀▀ ░▀ ░░░▀ ░▀▀▀ ░░▀ ░░░▀░▀ ░▀ ░▀▀▀ ░

"Malepierre is My Business..."
" It's gonna be legen... wait for it... dary ! »"
Des questions ? Mon Antre t'est ouverte...
Veillez consulter Les lois du MJ afin de prendre connaissance de ce que vous croyez être vos droits!
Besoin d'un avatar ? D'une bannière ? Ou tout autre demande graphique ? N'hésitez pas à me demander !

Avatar du membre
Lucretia Von Shwitzerhaüm
Warfo Award 2015 du meilleur rôliste
Warfo Award 2015 du meilleur rôliste
Messages : 450
Profil : FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 14 / Tir 12 / NA 4 / PV 134/140
Lien fiche wiki : http://www.warforum-jdr.com/wiki-v2/dok ... itzerhauem

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Lucretia Von Shwitzerhaüm » 10 mai 2018, 18:53

Alors que Lucretia emmagasinait toujours plus d’énergie en elle, que son esprit absorbait l’Aethyr qui sommeillait en elle, la Lahmiane sentit la Dhar bouillir d’une façon peu commode. Comme un trop-plein ayant atteint son acmé, celle-ci oscilla, se démena, cherchant coûte que coûte à s’affranchir de ses contraintes mentales. Comme animée d’une volonté propre, elle tambourina dans le crâne de la jeune femme, s’attelant à lui faire perdre pied tandis qu’elle luttait de toutes ses forces. Mais bien que concentrée sur sa tâche, un friselis, au loin, l’alerta que tout ne tournait pas rond, et qu’elle n’était pas la seule à l’ouvrage.

Sa vue des plus perçantes n’eut aucun mal, après que ses sens magiques l’eussent aiguillée, à repérer ce qui s’opiniâtrait à altérer sa maîtrise aethyrique. Là-bas, sur l’autre rive du fleuve, une créature blanchâtre, un peu plus imposante que la majorité des hommes-rats, se livrait à quelque psalmodie ésotérique, contrecarrant les plans de la Lahmiane. La bestiole monopolisait elle aussi une formidable quantité d’énergie pour saborder le sortilège que concevait Lucretia, tentant de dissiper ce que tissait, ou martelait, la vampire. Du temps, cela prenait trop de temps, alors même que les radeaux des skavens ne cessaient de progresser sur le Reik. Chaque nouveau fil qu’érigeait la Lahmiane se voyait être défait par l’engeance qui grouillait par-delà les eaux, aussi décida-t-elle de momentanément concéder cette partie pour mener une toute autre guérilla. Si, sur le plan aethyrique, la créature pouvait la contenir, Lucretia doutait fortement que ce rat décoloré pût l’égaler dans des prouesses martiales.

Le sort contrefait que libéra Lucretia n’eut que pour effet d’instiller une peur certaine dans les rangs des assaillants, lesquels renâclèrent dès lors à poursuivre leur avancement. Un vent morbide souffla sur le fleuve alors que des langues fuligineuses se dessinèrent çà et là, enveloppant de brumes noirâtres les esquifs flottants. Les skavens, environnés par la Dhar, pointèrent un bout de museau craintif, poussant des séries de couinements plaintifs. Mais, lorsqu’ils traversèrent ces écrans de fumée sans perte aucune, ils se ragaillardirent, et repartirent derechef à l’assaut.

Lucretia prit un petit moment de recul pour analyser la situation, détaillant ce qui se passait autour d’elle. Le scythien s’était posté au-devant d’une barge ennemie pour empêcher le futur débarquement de la vermine. Campé sur sa position, armé d’un bouclier, il détourna les nombreux coups qui lui furent portés, repoussant les créatures qui ne purent rivaliser contre lui. A l’opposé se tenait le soldat Friedrich Hadler, qui s’évertuait lui aussi à retarder un groupement de rats belliqueux. Usant de mimétisme, à l’instar de l’étranger, il adopta la même attitude défensive. Se calant entre deux éboulis, il dressa son bouclier, et, s’arc-boutant contre lui, obstrua le passage en faisant rempart de son corps. Il retint ainsi une bonne quantité d’ennemis avant de se faire submerger par le poids de la vermine, et il n’en fut de peu pour que l’homme se fît poignarder à moult reprises. Mais c’était sans compter l’intervention de Géralt, dont les dernières arguties avaient rapidement lassé la baronne, qui usa de son pistolet chargé pour éliminer le chef de meute. La déflagration qui s’en suivit se répercuta sur les murs de la ville, tonnant au travers du vacarme guerrier, vrillant les tympans de la Lahmiane, et certainement ceux des hommes-rats qui s’esbignèrent sans demander leur reste en voyant choir leur meneur.

Bien, de précieuses secondes de répit venaient d’être arrachées, mais le combat était encore loin d’être gagné. En vérité, la simple présence de la créature à cornes qu’avait repérée Lucretia augurait un avenir plus difficile encore, en la présence de magie. Et échouer signifierait assurément l’éversion de Nuln, ainsi que la fin du contrat qu’elle avait passé avec le Loup Blanc.

Non, après cet échec ou ce détournement, la faillance ne la prendrait guère en défaut. Mieux encore, elle redoublerait d’efforts pour venger ce méfait ; sa dignité, son ego, sa vanité, lui dictaient pareille conduite afin d’aller escoffier ce simulacre de chamane qui avait éconduit son Souffle de la Vraie Mort. Elle avait justement un compte à régler avec ce spécimen, et s’en prendrait à lui sur un terrain à son avantage. Mais encore fallait-il parvenir jusqu’à lui. Une idée, une foucade osée s’empara de son esprit.

Afin de s’accorder davantage de manœuvres, Lucretia arracha le bas de ses jupons, défit ses falbalas, et s’avança rapidement vers le fleuve. Balayant ce dernier d’un regard attentif, son esprit enregistra chaque petit détail, chaque esquif, chaque cadavre qui flottait à la surface, et qui formerait ce qui serait son guet. Et elle s’élança sur les eaux avec une alacrité que l’on avait rarement vue.

L’on eût presque juré qu’elle courrait sur l’eau ; les encyclies ondoyaient sur la surface de l’eau à chacun de ses lestes pas tandis qu’elle bondissait de récif en récif. La vitesse de son exécution couplée à son agilité lui garantissaient un équilibre aussi insolite que parfait, passant de radeau en cadavre et de débris en écueil. A plus d’une reprise, se portant à la hauteur de biens des skavens, elle fauchait quelques têtes d’un coup de taille bien appliqué, mais sans jamais perdre de vue son objectif final ; atteindre l’autre rive sans commettre le moindre impair, le moindre faux pas, littéralement, qui l’abîmerait dans les profondeurs englouties du Reik.

Test d’HAB (sur 17) pour traverser ainsi le fleuve. J’aurais pu me transformer en corneille, mais, eh, je trouve ça bien plus amusant (coucou la digne Lahmiane qui fait « plouf » en cas de fail. XD) Et puis, si ça réussit, ça aura du cachet. :mrgreen: )
D’ailleurs, si jamais je ne me plante pas, mais que notre groupe échoue et que ça sent le roussi, , je me transforme en corneille et je m’envole vers d’autres cieux. :heart:
Toujours la compétence chance, si jamais.
FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 13 / TIR 11 / MAG 17 / NA 4 / PV 134/140
Ma Fiche
Objets particuliers:
- * Anneau Nowelleux (+1 INI)
- Amulette (relance d'un EC: 2/3 utilisations disponibles)

Compétences acquises (lvl 1):
- Diplomatie
- Éloquence
- Séduction
- Érudition
- Intimidation
- Alphabétisation
- Sens Accrus
- Vision nocturne
- Connaissance des démons
- Comédie
- Force accrue
- Esquive
- Monte - chevaux
- Coup précis lvl 3
- Arme de prédilection - épée à une main
- Escalade
- Coriace
- Chance
- Sens de la Magie
- Conscience de la Magie
- Maîtrise de l'Aethyr - niveau 2
- Etiquette
- Intrigue de cour
- Littérature
- Réflexes éclairs
- Linguistique

Dons du Sang:
- Défi de l'Aube
- Innocence Perdue
- Domination
- Ame Profane
- Forme de Familier : Corneille
- Régénération Impie
- Sang argenté
- Sang vif

Escorte :
- 10 hommes d'armes
- un carrosse tiré par quatre chevaux
- Hans le cocher
- Marcus le capitaine de la garde
- Une petite bestiole attachante nommée Dokhara.

Avatar du membre
Friedrich Hadler
PJ
Messages : 120

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Friedrich Hadler » 15 mai 2018, 07:08

L’espace d’un instant, le plan du sergent d’infanterie parut fonctionner à merveille. Le choc des premiers rangs adverses avait été rude, certes, mais l’impérial sut l’encaisser sans broncher. Ce qu’il avait gravement sous-estimé, en revanche, c’était le poids croissant qui pèserait sur lui par l’intermédiaire de l’égide de métal, unique rempart entre lui et la marée poilue !

Rapidement, très rapidement, trop rapidement même, l’accumulation des rangs successifs ennemis qui poussaient chacun le précédent commença à écraser notre malheureux militaire, qui se rendit compte avec horreur qu’il n’avait plus d’autre choix que de continuer à exercer une force inverse proportionnelle sous peine de voire la masse des bêtes griffues se déverser sur les quais et prendre à revers les défenseurs. La seule option qui s’offrait à lui pour contrer la pression était de s’arc-bouter, d’utiliser ses deux mains et tout son corps même.

Mais ce ne fut pas suffisant ! Qu’il ait sous-estimé l’adversaire ou surestimé ses capacités, le résultat était en définitive identique pour Friedrich Hadler. Pour prix de son audace, le pauvre sous-officier fut submergé en quelques poignées de secondes et, presque immédiatement ensuite, englouti par l’inexorable force du groupe des hommes-rats. L’humain avait cédé d’un coup, de manière comparable à un barrage qui romprait et relâcherait des dizaines de milliers de mètres cubes d’eau en l’espace d’un instant. Sauf qu’en l’espèce, la vague libérée se composait non pas de liquide, mais bien d’une multitude de rats géants et bipèdes assoiffés de sang !

C’en aurait été fini des aventures du sergent Hadler sans l’intervention salvatrice de Geralt l’inquisiteur ! Le Loup-Blanc, comme on l’appelait également, arriva à point nommé. Au moment où la digue humaine avait cédé, celui-ci était déjà prêt. Il avait déjà dégainé son arme d’un geste fluide et pris une visée. L’homme aux cheveux blancs savait ce qu’il faisait. Sa maîtrise du pistolet était indiscutable, et il le démontra une fois de plus. Alors que la cible était éloignée et que la situation gravissime aurait pu effrayer notre héros, le tueur de monstres ne se laissa pas intimider. Concentré uniquement sur son tir, il pressa la détente comme si de rien n’était, et le coup partit. Lumineux, bruyant, mortel.

En l’espace d’un instant, Geralt avait retourné la situation. En éliminant le chef skaven d’une manière aussi spectaculaire, il avait débandé ses troupes, qui s’égayaient maintenant un peu partout au loin, refluant en désordre dans les rues de la ville en flammes.

Le souffle coupé et les muscles meurtris par l’écrasement qu’il venait de subir et qui s’était achevé par sa projection brutale au sol, Friedrich se releva péniblement. Et adressa un signe de tête chaleureux à son sauveur pour le remercier de son intervention in extrémis, si précieuse :


-Me… Merci. Je t’en dois une sur ce coup là.

Mais malgré la petite victoire du Loup Blanc, l’assaut sur les quais militaires de Nuln n’avait pas cessé ! En effet, si la menace en provenance de l’intérieur des terres semblait pour l’instant repoussée, il n’en était pas de même de celle représentée par les innombrables radeaux ennemis qui convergeaient vers la rive pour tenter de faire taire les batteries de canons qui les envoyaient par le fond les uns après les autres.

L’intervention magique de la noble, dont il n’avait pu être le témoin direct, semblait toutefois n’avait pas eu d’effet significatif sur l’ennemi. Celui-ci était maintenant plus proche que jamais. En revanche, il n’en était pas de même du scythien qui était parvenu, à coups de bouclier, à repousser une barge adverse dans le fleuve, empêchant tout débarquement de troupes !

Au final, la situation restait certes très précaire, puisqu’un grand nombre de radeaux s’approchaient maintenant pour tenter de submerger les défenseurs par un débarquement massif, mais au moins étaient-ils parvenus jusqu’ici à préserver les lieux et ses occupants ! Malgré tout, ils tenaient toujours et ne lâcheraient rien !

Identifiant la menace principale comme provenant des rives, le soldat impérial se décida à courir en direction des rives, bien décidé à limiter au maximum le probable débarquement en imitant son compagnon scythien dont la méthode efficace avait fait ses preuves ! Il était probable, de toute façon que de nombreux ennemis parviennent quand même à passer vu le nombre de bateaux ennemis, mais il faisait confiance à ses compagnons d’infortune pour se battre jusqu’au bout et tout donner pour les repousser dans le fleuve ou les éliminer jusqu’au dernier !

Ainsi, le sous-officier se prépara-t-il, tirant son épée devoir de son fourreau. Ce serait peut-être le dernier combat qu’il livrerait, il en était conscient. Oui, il n’était pas dans sa meilleure forme, couvert de bleus après avoir été écrasé, éjecté et piétiné par ses ennemis ! Mais tant qu’il lui resterait un souffle de vie, il se battrait pour protéger l’Empire et sauver ce qui restait des habitants de cette ville. Ce groupe de survivants était peut-être le dernier espoir des nulners !

Quoi qu’il en soit, les premiers radeaux étaient là. Ils arrivaient.


-POUR L’EMPIRE !

Hurla-t-il autant pour se donner du courage et motiver ses troupes que pour effrayer l’adversaire. Son épée bénie dans sa dextre, son égide d’acier sur sa senestre, l’Ostlander se jeta à l’assaut, prêt à en découdre avec l’ennemi ! Dans un premier temps, il essaierait surtout de parer les coups portés sur lui et de repousser l’ennemi dans le fleuve à l’aide de son bouclier. Dans le même temps, il continuerait de son œil d’expert, d’analyser le style de combat adverse afin d’être prêt si d’aventure il devait ensuite combattre l’ennemi sur les quais de manière plus conventionnelle, avec son épée.

…Et… Mais bordel que faisait donc la magicienne ? Elle s’était à moitié dévêtue, comme pour se délester de son accoutrement il est vrai encombrant, et entreprenait maintenant de sauter telle une équilibriste sur les divers objets flottant afin de rejoindre l’autre rive !!! Peut-être voulait-elle atteindre le grand rat cornu albinos qui se tenait là-bas, mais pourquoi diable lui plutôt qu’un autre ? S’agissait-il de leur chef, du fameux « Rat-Cornu » dont il avait déjà entendu parler tant de temps auparavant ? En tous cas une chose était sûre, cette femme était sans doute folle, mais ne manquait pas de style, ni d’audace d’ailleurs !

J’utilise donc mon bouclier pour PARER, et repousser les ennemis débarquant dans le fleuve !
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ich_hadler

Profil : FOR 10 / END 11 / HAB 10 (9*) / CHAR 10 / INT 9 / INI 9 / ATT 13 (12*) / PAR 13 (12*) / TIR 11 / NA 2 / PV 75/75
*: profil avec armure (bonus des compétences non inclus)

Compétences :
• Sang-froid : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale.

• Coups puissants : augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 pts de dégâts.

• Autorité : bonus de +1 lorsque, confronté à des militaires, il essaye de faire prévaloir son autorité, ses ordres etc.,

• Arme de prédilection : épées à une main : Bonus de +1 en ATT lorsqu'il en utilise en combat. Par contre, lorsqu'il utilise une autre arme que son arme de prédilection, il reçoit un malus de -1 en ATT et en PAR pendant les 1D3 premiers combats qu'il livrera avec cette arme, le temps qu'il s'y adapte.

• Alphabétisation : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde s'il comprend ce langage.

• Langage secret : jargon de bataille : Votre personnage sait parler le jargon des batailles.

• Anticipation : Votre personnage, au combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi. Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• Adresse au tir (arcs) : +1 en TIR avec un arc.

• Volonté de Fer : Votre personnage se révèle être particulièrement très résistants à la peur, aux attaques mentales et à tout ce qui pourrait tenter de briser sa volonté. Il obtient +1 aux tests pour résister à un contrôle mental, à la peur etc…

• Parade : Double les points de parade de l'arme ou du bouclier utilisé.


Equipement de combat : • Devoir (épée à une main) (18 +1D10, 12 Parade) Les morts-vivants, les démons etc… Que la lame touche subissent 1d6 dégâts de plus
• Bouclier d'acier (6+1d6 dégâts, 16 parade)
• Epée à une main (16 +1D8, 12 Parade)
• Cotte de mailles (9 protection, tout sauf tête -1 HAB, ATT et PAR)
• Arc court (26+1D8, -2 TIR/16 m)

Répondre

Retourner vers « [Event 2018] Vermintide »