[Terminé][Les Survivants] Massacre sur le Reik

Image
Une marée de Skavens sans précédent s'abat actuellement sur la cité de Nuln ! Toute aide est la bienvenue pour sauver la ville et ses habitants de l'ignominie des hommes-rats !

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Ombre de la Mort
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Messages : 2398
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=mj_ombre_de_la_mort
Autres comptes : Medenor (PJ) ; Ludwigheid Kraemer
Localisation : Dans l'ombre, je guette...
Contact :

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par [MJ] Ombre de la Mort » 03 mai 2018, 21:42

Résolution des tests

Friedrich Hadler, END avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Sang Froid: 14, raté
Lucretia von Schwitzerhaüm, MAG avec annulation du malus de caractéristique sur un sort supérieur grâce à Maîtrise de l’Aethyr niveau 2, avec bonus de de +2 sur la caractéristique car ingrédient et bonus de -1 sur le jet car compétence chance = 20-1 = 19, échec
Raël Khem, PAR avec bonus de relance pour utilisation d'un bouclier lors d'une parade: 8, réussite
Geralt, TIR avec bonus de +1 sur la caractéristique pour Adresse au Tir: 10-, réussite

6 réussites sur 12 requises pour terminer le défi.
2 échec sur 3 avant la fin prématurée du défi.
Les eaux toutes proches se muèrent en quelques instants en quelque chose de difficilement descriptible pour toute personne non initiées aux arts nécromantiques. Des langues de brumes se levèrent, émergeant des eaux proches des radeaux de fortunes des Skavens en approche. Les mutants, surpris, couinaient si forts qu'on les entendaient depuis la rive où se trouvait le groupe. Puis, aussi subitement qu'elles s'étaient manifestées, les langues de brumes se tendirent dans un râle d'outre-tombe et s'élancèrent vers les Skavens, les transperçant sans un bruit ... ni couinement d'agonie. Néanmoins, l'effet ne fut pas celui attendu. Sur la rive, loin en face, Lucretia pouvait malgré tout voir qu'une autre puissance magique était à l'oeuvre. Une espèce de rat plus grand, aux longues cornes, et blanc, se démarquait sur le paysage et semblait lui aussi invoquer quelque chose. En effet, ses langues de brumes mortelles n'eurent aucun effet sur les radeaux qui continuèrent leur lente et inexorable progression vers eux. Ils étaient à moins de 500 mètres du rivage...
Pendant ce temps, ses trois autres comparses, Friedrich Hadler, Geralt et Raël Khem, s'occupaient de dégager les environs qui commençaient à être envahis. Alors que le premier se retrouvait submergé, le second arriva heureusement à éliminer le chef de bande d'un tir bien ciblé, ce qui provoqua la débandage du reste de la troupe qui, autrement, aurait littéralement écrasé Friedrich sous le poids de la meute. De son côté, le Scythien empêchait le débarquement d'une autre barge de fortune, ce qui permit au fleuve d’entraîner cette dernière un peu plus loin, puis l'écarter du rivage. Simple, mais efficace !
Image
Cliquez si vous l'osez ..
Torture favorite:

░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█▀▀ ░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░█▀▀ ░█▀▀ ░█ ░█ ░░░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░▀▀▀ ░▀ ░░░▀ ░▀▀▀ ░░▀ ░░░▀░▀ ░▀ ░▀▀▀ ░

"Malepierre is My Business..."
" It's gonna be legen... wait for it... dary ! »"
Des questions ? Mon Antre t'est ouverte...
Veillez consulter Les lois du MJ afin de prendre connaissance de ce que vous croyez être vos droits!
Besoin d'un avatar ? D'une bannière ? Ou tout autre demande graphique ? N'hésitez pas à me demander !

Avatar du membre
Lucretia Von Shwitzerhaüm
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Élaboration
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Élaboration
Messages : 465
Profil : FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 14 / Tir 12 / NA 4 / PV 134/140
Lien fiche wiki : http://www.warforum-jdr.com/wiki-v2/dok ... itzerhauem

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Lucretia Von Shwitzerhaüm » 10 mai 2018, 18:53

Alors que Lucretia emmagasinait toujours plus d’énergie en elle, que son esprit absorbait l’Aethyr qui sommeillait en elle, la Lahmiane sentit la Dhar bouillir d’une façon peu commode. Comme un trop-plein ayant atteint son acmé, celle-ci oscilla, se démena, cherchant coûte que coûte à s’affranchir de ses contraintes mentales. Comme animée d’une volonté propre, elle tambourina dans le crâne de la jeune femme, s’attelant à lui faire perdre pied tandis qu’elle luttait de toutes ses forces. Mais bien que concentrée sur sa tâche, un friselis, au loin, l’alerta que tout ne tournait pas rond, et qu’elle n’était pas la seule à l’ouvrage.

Sa vue des plus perçantes n’eut aucun mal, après que ses sens magiques l’eussent aiguillée, à repérer ce qui s’opiniâtrait à altérer sa maîtrise aethyrique. Là-bas, sur l’autre rive du fleuve, une créature blanchâtre, un peu plus imposante que la majorité des hommes-rats, se livrait à quelque psalmodie ésotérique, contrecarrant les plans de la Lahmiane. La bestiole monopolisait elle aussi une formidable quantité d’énergie pour saborder le sortilège que concevait Lucretia, tentant de dissiper ce que tissait, ou martelait, la vampire. Du temps, cela prenait trop de temps, alors même que les radeaux des skavens ne cessaient de progresser sur le Reik. Chaque nouveau fil qu’érigeait la Lahmiane se voyait être défait par l’engeance qui grouillait par-delà les eaux, aussi décida-t-elle de momentanément concéder cette partie pour mener une toute autre guérilla. Si, sur le plan aethyrique, la créature pouvait la contenir, Lucretia doutait fortement que ce rat décoloré pût l’égaler dans des prouesses martiales.

Le sort contrefait que libéra Lucretia n’eut que pour effet d’instiller une peur certaine dans les rangs des assaillants, lesquels renâclèrent dès lors à poursuivre leur avancement. Un vent morbide souffla sur le fleuve alors que des langues fuligineuses se dessinèrent çà et là, enveloppant de brumes noirâtres les esquifs flottants. Les skavens, environnés par la Dhar, pointèrent un bout de museau craintif, poussant des séries de couinements plaintifs. Mais, lorsqu’ils traversèrent ces écrans de fumée sans perte aucune, ils se ragaillardirent, et repartirent derechef à l’assaut.

Lucretia prit un petit moment de recul pour analyser la situation, détaillant ce qui se passait autour d’elle. Le scythien s’était posté au-devant d’une barge ennemie pour empêcher le futur débarquement de la vermine. Campé sur sa position, armé d’un bouclier, il détourna les nombreux coups qui lui furent portés, repoussant les créatures qui ne purent rivaliser contre lui. A l’opposé se tenait le soldat Friedrich Hadler, qui s’évertuait lui aussi à retarder un groupement de rats belliqueux. Usant de mimétisme, à l’instar de l’étranger, il adopta la même attitude défensive. Se calant entre deux éboulis, il dressa son bouclier, et, s’arc-boutant contre lui, obstrua le passage en faisant rempart de son corps. Il retint ainsi une bonne quantité d’ennemis avant de se faire submerger par le poids de la vermine, et il n’en fut de peu pour que l’homme se fît poignarder à moult reprises. Mais c’était sans compter l’intervention de Géralt, dont les dernières arguties avaient rapidement lassé la baronne, qui usa de son pistolet chargé pour éliminer le chef de meute. La déflagration qui s’en suivit se répercuta sur les murs de la ville, tonnant au travers du vacarme guerrier, vrillant les tympans de la Lahmiane, et certainement ceux des hommes-rats qui s’esbignèrent sans demander leur reste en voyant choir leur meneur.

Bien, de précieuses secondes de répit venaient d’être arrachées, mais le combat était encore loin d’être gagné. En vérité, la simple présence de la créature à cornes qu’avait repérée Lucretia augurait un avenir plus difficile encore, en la présence de magie. Et échouer signifierait assurément l’éversion de Nuln, ainsi que la fin du contrat qu’elle avait passé avec le Loup Blanc.

Non, après cet échec ou ce détournement, la faillance ne la prendrait guère en défaut. Mieux encore, elle redoublerait d’efforts pour venger ce méfait ; sa dignité, son ego, sa vanité, lui dictaient pareille conduite afin d’aller escoffier ce simulacre de chamane qui avait éconduit son Souffle de la Vraie Mort. Elle avait justement un compte à régler avec ce spécimen, et s’en prendrait à lui sur un terrain à son avantage. Mais encore fallait-il parvenir jusqu’à lui. Une idée, une foucade osée s’empara de son esprit.

Afin de s’accorder davantage de manœuvres, Lucretia arracha le bas de ses jupons, défit ses falbalas, et s’avança rapidement vers le fleuve. Balayant ce dernier d’un regard attentif, son esprit enregistra chaque petit détail, chaque esquif, chaque cadavre qui flottait à la surface, et qui formerait ce qui serait son guet. Et elle s’élança sur les eaux avec une alacrité que l’on avait rarement vue.

L’on eût presque juré qu’elle courrait sur l’eau ; les encyclies ondoyaient sur la surface de l’eau à chacun de ses lestes pas tandis qu’elle bondissait de récif en récif. La vitesse de son exécution couplée à son agilité lui garantissaient un équilibre aussi insolite que parfait, passant de radeau en cadavre et de débris en écueil. A plus d’une reprise, se portant à la hauteur de biens des skavens, elle fauchait quelques têtes d’un coup de taille bien appliqué, mais sans jamais perdre de vue son objectif final ; atteindre l’autre rive sans commettre le moindre impair, le moindre faux pas, littéralement, qui l’abîmerait dans les profondeurs englouties du Reik.

Test d’HAB (sur 17) pour traverser ainsi le fleuve. J’aurais pu me transformer en corneille, mais, eh, je trouve ça bien plus amusant (coucou la digne Lahmiane qui fait « plouf » en cas de fail. XD) Et puis, si ça réussit, ça aura du cachet. :mrgreen: )
D’ailleurs, si jamais je ne me plante pas, mais que notre groupe échoue et que ça sent le roussi, , je me transforme en corneille et je m’envole vers d’autres cieux. :heart:
Toujours la compétence chance, si jamais.
FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 13 / TIR 11 / MAG 17 / NA 4 / PV 134/140
Ma Fiche
Objets particuliers:
- * Anneau Nowelleux (+1 INI)
- Amulette (relance d'un EC: 2/3 utilisations disponibles)

Compétences acquises (lvl 1):
- Diplomatie
- Éloquence
- Séduction
- Érudition
- Intimidation
- Alphabétisation
- Sens Accrus
- Vision nocturne
- Connaissance des démons
- Comédie
- Force accrue
- Esquive
- Monte - chevaux
- Coup précis lvl 3
- Arme de prédilection - épée à une main
- Escalade
- Coriace
- Chance
- Sens de la Magie
- Conscience de la Magie
- Maîtrise de l'Aethyr - niveau 2
- Etiquette
- Intrigue de cour
- Littérature
- Réflexes éclairs
- Linguistique

Dons du Sang:
- Défi de l'Aube
- Innocence Perdue
- Domination
- Ame Profane
- Forme de Familier : Corneille
- Régénération Impie
- Sang argenté
- Sang vif

Escorte :
- 10 hommes d'armes
- un carrosse tiré par quatre chevaux
- Hans le cocher
- Marcus le capitaine de la garde
- Une petite bestiole attachante nommée Dokhara.

Avatar du membre
Friedrich Hadler
PJ
Messages : 124

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Friedrich Hadler » 15 mai 2018, 07:08

L’espace d’un instant, le plan du sergent d’infanterie parut fonctionner à merveille. Le choc des premiers rangs adverses avait été rude, certes, mais l’impérial sut l’encaisser sans broncher. Ce qu’il avait gravement sous-estimé, en revanche, c’était le poids croissant qui pèserait sur lui par l’intermédiaire de l’égide de métal, unique rempart entre lui et la marée poilue !

Rapidement, très rapidement, trop rapidement même, l’accumulation des rangs successifs ennemis qui poussaient chacun le précédent commença à écraser notre malheureux militaire, qui se rendit compte avec horreur qu’il n’avait plus d’autre choix que de continuer à exercer une force inverse proportionnelle sous peine de voire la masse des bêtes griffues se déverser sur les quais et prendre à revers les défenseurs. La seule option qui s’offrait à lui pour contrer la pression était de s’arc-bouter, d’utiliser ses deux mains et tout son corps même.

Mais ce ne fut pas suffisant ! Qu’il ait sous-estimé l’adversaire ou surestimé ses capacités, le résultat était en définitive identique pour Friedrich Hadler. Pour prix de son audace, le pauvre sous-officier fut submergé en quelques poignées de secondes et, presque immédiatement ensuite, englouti par l’inexorable force du groupe des hommes-rats. L’humain avait cédé d’un coup, de manière comparable à un barrage qui romprait et relâcherait des dizaines de milliers de mètres cubes d’eau en l’espace d’un instant. Sauf qu’en l’espèce, la vague libérée se composait non pas de liquide, mais bien d’une multitude de rats géants et bipèdes assoiffés de sang !

C’en aurait été fini des aventures du sergent Hadler sans l’intervention salvatrice de Geralt l’inquisiteur ! Le Loup-Blanc, comme on l’appelait également, arriva à point nommé. Au moment où la digue humaine avait cédé, celui-ci était déjà prêt. Il avait déjà dégainé son arme d’un geste fluide et pris une visée. L’homme aux cheveux blancs savait ce qu’il faisait. Sa maîtrise du pistolet était indiscutable, et il le démontra une fois de plus. Alors que la cible était éloignée et que la situation gravissime aurait pu effrayer notre héros, le tueur de monstres ne se laissa pas intimider. Concentré uniquement sur son tir, il pressa la détente comme si de rien n’était, et le coup partit. Lumineux, bruyant, mortel.

En l’espace d’un instant, Geralt avait retourné la situation. En éliminant le chef skaven d’une manière aussi spectaculaire, il avait débandé ses troupes, qui s’égayaient maintenant un peu partout au loin, refluant en désordre dans les rues de la ville en flammes.

Le souffle coupé et les muscles meurtris par l’écrasement qu’il venait de subir et qui s’était achevé par sa projection brutale au sol, Friedrich se releva péniblement. Et adressa un signe de tête chaleureux à son sauveur pour le remercier de son intervention in extrémis, si précieuse :


-Me… Merci. Je t’en dois une sur ce coup là.

Mais malgré la petite victoire du Loup Blanc, l’assaut sur les quais militaires de Nuln n’avait pas cessé ! En effet, si la menace en provenance de l’intérieur des terres semblait pour l’instant repoussée, il n’en était pas de même de celle représentée par les innombrables radeaux ennemis qui convergeaient vers la rive pour tenter de faire taire les batteries de canons qui les envoyaient par le fond les uns après les autres.

L’intervention magique de la noble, dont il n’avait pu être le témoin direct, semblait toutefois n’avait pas eu d’effet significatif sur l’ennemi. Celui-ci était maintenant plus proche que jamais. En revanche, il n’en était pas de même du scythien qui était parvenu, à coups de bouclier, à repousser une barge adverse dans le fleuve, empêchant tout débarquement de troupes !

Au final, la situation restait certes très précaire, puisqu’un grand nombre de radeaux s’approchaient maintenant pour tenter de submerger les défenseurs par un débarquement massif, mais au moins étaient-ils parvenus jusqu’ici à préserver les lieux et ses occupants ! Malgré tout, ils tenaient toujours et ne lâcheraient rien !

Identifiant la menace principale comme provenant des rives, le soldat impérial se décida à courir en direction des rives, bien décidé à limiter au maximum le probable débarquement en imitant son compagnon scythien dont la méthode efficace avait fait ses preuves ! Il était probable, de toute façon que de nombreux ennemis parviennent quand même à passer vu le nombre de bateaux ennemis, mais il faisait confiance à ses compagnons d’infortune pour se battre jusqu’au bout et tout donner pour les repousser dans le fleuve ou les éliminer jusqu’au dernier !

Ainsi, le sous-officier se prépara-t-il, tirant son épée devoir de son fourreau. Ce serait peut-être le dernier combat qu’il livrerait, il en était conscient. Oui, il n’était pas dans sa meilleure forme, couvert de bleus après avoir été écrasé, éjecté et piétiné par ses ennemis ! Mais tant qu’il lui resterait un souffle de vie, il se battrait pour protéger l’Empire et sauver ce qui restait des habitants de cette ville. Ce groupe de survivants était peut-être le dernier espoir des nulners !

Quoi qu’il en soit, les premiers radeaux étaient là. Ils arrivaient.


-POUR L’EMPIRE !

Hurla-t-il autant pour se donner du courage et motiver ses troupes que pour effrayer l’adversaire. Son épée bénie dans sa dextre, son égide d’acier sur sa senestre, l’Ostlander se jeta à l’assaut, prêt à en découdre avec l’ennemi ! Dans un premier temps, il essaierait surtout de parer les coups portés sur lui et de repousser l’ennemi dans le fleuve à l’aide de son bouclier. Dans le même temps, il continuerait de son œil d’expert, d’analyser le style de combat adverse afin d’être prêt si d’aventure il devait ensuite combattre l’ennemi sur les quais de manière plus conventionnelle, avec son épée.

…Et… Mais bordel que faisait donc la magicienne ? Elle s’était à moitié dévêtue, comme pour se délester de son accoutrement il est vrai encombrant, et entreprenait maintenant de sauter telle une équilibriste sur les divers objets flottant afin de rejoindre l’autre rive !!! Peut-être voulait-elle atteindre le grand rat cornu albinos qui se tenait là-bas, mais pourquoi diable lui plutôt qu’un autre ? S’agissait-il de leur chef, du fameux « Rat-Cornu » dont il avait déjà entendu parler tant de temps auparavant ? En tous cas une chose était sûre, cette femme était sans doute folle, mais ne manquait pas de style, ni d’audace d’ailleurs !

J’utilise donc mon bouclier pour PARER, et repousser les ennemis débarquant dans le fleuve !
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ich_hadler

Profil : FOR 10 / END 11 / HAB 10 (9*) / CHAR 10 / INT 9 / INI 9 / ATT 13 (12*) / PAR 13 (12*) / TIR 11 / NA 2 / PV 75/75
*: profil avec armure (bonus des compétences non inclus)

Compétences :
• Sang-froid : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale.

• Coups puissants : augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 pts de dégâts.

• Autorité : bonus de +1 lorsque, confronté à des militaires, il essaye de faire prévaloir son autorité, ses ordres etc.,

• Arme de prédilection : épées à une main : Bonus de +1 en ATT lorsqu'il en utilise en combat. Par contre, lorsqu'il utilise une autre arme que son arme de prédilection, il reçoit un malus de -1 en ATT et en PAR pendant les 1D3 premiers combats qu'il livrera avec cette arme, le temps qu'il s'y adapte.

• Alphabétisation : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde s'il comprend ce langage.

• Langage secret : jargon de bataille : Votre personnage sait parler le jargon des batailles.

• Anticipation : Votre personnage, au combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi. Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• Adresse au tir (arcs) : +1 en TIR avec un arc.

• Volonté de Fer : Votre personnage se révèle être particulièrement très résistants à la peur, aux attaques mentales et à tout ce qui pourrait tenter de briser sa volonté. Il obtient +1 aux tests pour résister à un contrôle mental, à la peur etc…

• Parade : Double les points de parade de l'arme ou du bouclier utilisé.


Equipement de combat : • Devoir (épée à une main) (18 +1D10, 12 Parade) Les morts-vivants, les démons etc… Que la lame touche subissent 1d6 dégâts de plus
• Bouclier d'acier (6+1d6 dégâts, 16 parade)
• Epée à une main (16 +1D8, 12 Parade)
• Cotte de mailles (9 protection, tout sauf tête -1 HAB, ATT et PAR)
• Arc court (26+1D8, -2 TIR/16 m)

Avatar du membre
Raël Khem
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Messages : 238

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Raël Khem » 23 mai 2018, 22:28

Un premier skaven tenta de se faufiler au niveau de la jambe gauche du guerrier. Un coup de talon bien placé dans le museau lui appris rapidement qu'on ne trompait pas ainsi la vigilance d'un guerrier scythien. Un second, plus aventureux, tenta de frapper directement son opposant d'un grand coup de sa lame, déterminé à éliminer cet importun qui mettait en doute d'importants projets. Une puissante frappe de bouclier le renvoya dans ses gonds, le faisant planer sur un bon mètre avant de le renvoyer dans la foule de ses congénères où il devait finir piétiné.

La troisième manqua d'être la bonne. Profitant d'une poussée particulièrement violent, un horrible homme-rat se jeta sur le bouclier de notre héros et manqua de le lui arracher des mains. L'effort faillit réussir, malheureusement la lame du kopesh trouva son front et trancha en deux son cerveau corrompu. La frayeur créée par l'effusion de sang suffit à tenir les assaillants suffisamment longtemps pour que Raël puisse souffler. La marée ne tarda pas à entraîner la barque au loin, laissant les skavens hurlant de colère alors que l'eau les emportait. Quelques uns tentèrent la traversée à la nage mais aucun ne réussit. Fier de lui-même, le champion leur offrit son plus beau geste obscène et s'en retourna à la rive. Au passage il observa la noble se dévêtir et sauter de ponton en obstacles… Autant la première partie ne le dérangeait pas, autant la seconde le vexait: c'était LUI le héros du jour! De quoi il aurait l'air avec une bonne femme qui jouait la fille de l'air?

Fâché, le soldat du désert lâcha simplement, en envoyant balader un caillou d'un grand revers du pied:


-"C'est de la triche..."

Il observa d'un oeil distant l'homme au cheveux blanc et l'impérial régulier se dépatouiller comme ils le pouvaient avec une horde d'hommes rats. Il lui fallait une action héroïque, quelque chose d'à la fois noble et brave, sans ça on ne le considérerait pas comme un des artisans de la victoire finale!
Des cris provinrent d'une maison proche, il s'y précipita et se retrouver nez à museau avec de la vermine. Nombreuse mais pas autant que les autres, celle-ci semblait plus grosse, plus agressive et leur pelage noirs percé de deux yeux rouges avait des allures de nuages de colère et de ténèbres. Raël se plaça en position de combat.

Ils allaient payer pour tous les autres et il amènerait leur tête au seigneur du crû, ainsi obtiendrait-il la reconnaissance dont il avait besoin.

J'utilise ATT pour les mettre en charpie! èé
Raël Khem, Maître-d'armes Scythien
Profil: For 12 | End 12 | Hab 9 | Cha 8 | Int 10 | Ini 15 | Att 16 | Par 16 | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Lien Fiche personnage:

http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _rael_khem
Equipement:

Compétences:
Compagnon : Aziz, voleur
Profil : For 6 | End 6 | Hab 11 | Cha 7 | Int 8 | Ini 10 | Att 8 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 40/40
Compétences : Fuite (1) Chance (1) Escamotage (1) Mendicité (1) Vol à la tire (1)

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 231
Profil : FOR :11/ END : 12/ HAB : 14/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 13/ PAR: 12/ TIR : 13/ NA : 3/ PV : 85
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Geralt » 26 mai 2018, 15:34

Le tir du loup blanc fut d'une précision mortel, la bande de rat s'immobilisant même lors du départ du coup, tant la surprise fut total. Le chef de meute vit la petite sphère métallique lui perforer le crâne, tandis qu'il s'écroula dans une gerbe de sang, tout en continuant à convulser nerveusement au sol. Les rats voyant leur capitaine venant d'être tué par un seul homme, la zizanie dans les rangs fut total, tandis que certains rongeurs voulaient déjà prendre la fuite, d'autres tentaient de les retenir. La masse grouillante désormais totalement désorganisée, celle ci n'était dès lors plus une menace, offrant un court répit aux derniers défenseurs de la ville.
Geralt se rapprocha alors d'une sergent Friedrich, qui avait tenté de tenir sa position coûte que coûte mais la masse avait su plus tôt avoir raison de lui, et il ne devait sa survie qu'à l'intervention inopiné du chevalier de Morr. L'aidant à se relever, il passa outre les remerciements, se reconcentrant sur la bataille tandis que les berges du Reik commençaient peu à peu à être envahi.


"On y arrivera pas…"

Geralt avait dit cela avec un tel naturel, que cela ne faissait qu'accentuer l'ampleur du désastre auquel il était confronté. Regardant la marée de vermine se déverser, il vit bon nombres de soldats crouler sous la masse, et tandis que chaque rat tué redonnait un peu espoir dans la situation, ce même espoir était balayé la seconde d'après quand sortant de partout, d'autres renforts arrivaient toujours plus nombreux... Cette armée Skaven était inépuissable...
Le loup blanc n'était pas le genre d'homme à perdre si vite espoir, mais pour la première fois de sa vie, il commençait à croire qu'il n'y avait absolument rien à faire pour sauver Nuln, tout semblait perdu, et peut être vivait il ici ces derniers instants, ainsi que ceux de l'Empire.
Reportant son regard de félin sur l'ensemble de la situation, ces yeux se portèrent sur Lucrétia, qui semblait elle aussi rencontrer quelques difficultés. Ayant tenté d'invoquer sa sombre magie, pour déverser la mort et la désolation dans les rangs ennemis, son action avait été interrrompu... Et l'auteur d'un tel exploit se trouvait de l'autre coté du Reik... Identifiable aisément dans la masse, un rat au pelage blanc semblait concentrer autour de lui quelques sombres puissances... Le leader de cette horde était ici... Mais il était impossible de l'atteindre... Tout du moins par des moyens humains...
La vampire, qui jusque là s'amusait de la situation, semblait avoir été piqué à vif par l'intervention de ce rat blanc ayant osé stoppé son action, déchirant ces jupons, elle se mit à se mouvoir avec dextérité, sautant sur les déchets et les corps flottant sur le Reik dans le seul but de rejoindre au plus vite, celui dont elle désirait ardemment la mort.
Geralt ne pouvait pour l'heure rien faire pour l'aider, et tout allait reposer sur la vampire désormais...


Dès lors, il ne restait plus qu'a tenir le plus longtemps possible, et c'est lorsque le regard du chasseur de monstre se posa sur les canons de la berge qu'une idée lui vint. S'adressant à Friedrich, il donna une consigne :


"L'impérial ! Dit aux derniers survivants de s'éloigner de la berge, on doit se replier et maintenant ! Je vais créer la diversion dont on a besoin !"

Son épée runique à la main, le loup blanc se jeta alors dans la mêlée, mais ne porta pour autant aucun coup, il ne faisait que se faufiler et esquiver chaque coup qu'on tentait de lui porter, faisant preuve d'une dextérité quasi inhumaine, fruit de ses combats contre les vampires. La non vie était un ennemi bien plus terrifiant que les skavens, et il comptait montrer à ces immondes bestioles, pourquoi il était un homme à craindre.

Son itinéraire était tout tracé : là ou se trouvait les canons impériaux, qui avaient jusque là cesser de siffler depuis que les rats avaient débarqué sur la berge. Son plan était simple : Si ces canons n'avaient désormais que peu d'utilité, les réserves de munitions et de poudres elles pouvaient encore servir : Le loup blanc allait faire quelque chose de fou : Allumer ces réserves, dans le but de créer une explosion, suceptible de souffler une partie de la zone. En plus de créer un massacre dans les rangs ennemis, et une total désorganisation des troupes, cela pourrait aussi attirer l'attention du rat blanc, donnant peut être quelques secondes supplémentaires à lucrétia pour qu'elle puisse l'atteindre.

Mais dans ce plan totalement fou, le risque d'être lui même entrainé dans l'explosion était grand. Geralt était prêt à payé le prix de sa vie, si cela lui permettait d'offrir à ces compagnons d'infortunes la chance de renverser la situation.

Tout pouvait se jouer maintenant...

Usage de mon habilité pour esquiver, les différentes attaques de rats pour parvenir à atteindre l'endroit de la berge où se trouve les canons. Si j'y arrive, j'allume les munitions/ réserve de poudre (il doit y en avoir pas mal), pour créer un gros BOOM. Pour limiter les dégâts, on va dire que je plonge dans le fleuve si tout se passe comme prévu.
Etant donné qu'au prochain échec on a perdu, bah... Geralt disparaîtra dans un beau feu d'artifice sinon xD
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 | Tir 13 | NA 3 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Ombre de la Mort
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Warfo Award 2015 de l'ancêtre
Messages : 2398
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=mj_ombre_de_la_mort
Autres comptes : Medenor (PJ) ; Ludwigheid Kraemer
Localisation : Dans l'ombre, je guette...
Contact :

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par [MJ] Ombre de la Mort » 27 mai 2018, 12:02

Résolution des tests

Prise en compte de l'INI pour ce tour (vu que vous n'êtes plus qu'à un pas de l'échec)

Lucretia von Schwitzerhaüm, HAB sans bonus ni malus (tu as déjà bénéficié de chance pour éviter le fiasco du tour précédent) = 16, réussite
Raël Khem, ATT avec bonus de +1 sur la caractéristique pour arme de prédilection : 8, réussite
Geralt, HAB avec bonus de +2 sur la caractéristique pour Acrobatie de combat et esquive: 2, réussite
Friedrich Hadler, PAR avec bonus de relance pour utilisation d'un bouclier lors d'une parade: 12, réussite de justesse

10 réussites sur 12 requises pour terminer le défi.
2 échec sur 3 avant la fin prématurée du défi.
Alors que deux de ses comparses tentaient de gagner du temps près des docks en repoussant tant bien que mal la vague de vermines, Lucretia réussît son audacieux coup d'éclat sous le regard médusés des Nulners présents, de ses compagnons... et des Skavens. Elle atterrît finalement au niveau de l'autre berge, comme une fleur, sous le nez du Skaven blanc, leur mage à priori. Ce dernier était en train de couiner un charabia infâme et incompréhensible en secouant son bâton. L'espace d'un instant, un "Wololo" arracha un regard interrogateur de la part de la vampire. Quel était cet étrange personnage ?
Pendant ce temps, alors que Friedrich Hadler et Raël Khem faisaient finalement des merveilles insoupçonnées grâce à leurs talents martiaux, un autre coup d'éclat était en cours. Approchant avec une habileté déconcertante des stations d'artilleries désertées, il mit son plan à exécution en deux temps trois mouvements : il alluma une mèche de fortune qui reliait les quelques kilos de stocks de poudre présents ici et là, et alluma la mèche qui se mit à se consumer à une vitesse hallucinante. Une poudre de bonne qualité ! Digne des artilleurs de Nuln. Il fut subjugué par cela et perdit quelques secondes à regarder, bêtement, avant de se rappeler que ça allait faire un joli feu d'artifice à quelques mètres de son corps humain. Jurant, il courût sauter dans le fleuve, se laissant emporter par les flots ponctués, ici et là, de cadavres humains et Skavens... Le Prophète Gris, dans ses incantations, fut distrait l'espace de quelques secondes par un énorme flash et la détonation associée, de l'autre côté de la rive. Ce n'était pas son sort qui avait causé cela. Il avait même été interrompu par cette diversion de ces sales choses-hommes ! Il allait devoir tout recommencer ! Et qui était cette étrange chose-femme en face de lui ? La regarder lui arracha des frissons d'horreurs indignes de lui...
Image
Cliquez si vous l'osez ..
Torture favorite:

░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█▀▀ ░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░█▀▀ ░█▀▀ ░█ ░█ ░░░░█▀▀ ░█▀█ ░█ ░█ ░░░
░▀▀▀ ░▀ ░░░▀ ░▀▀▀ ░░▀ ░░░▀░▀ ░▀ ░▀▀▀ ░

"Malepierre is My Business..."
" It's gonna be legen... wait for it... dary ! »"
Des questions ? Mon Antre t'est ouverte...
Veillez consulter Les lois du MJ afin de prendre connaissance de ce que vous croyez être vos droits!
Besoin d'un avatar ? D'une bannière ? Ou tout autre demande graphique ? N'hésitez pas à me demander !

Avatar du membre
Raël Khem
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Messages : 238

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Raël Khem » 27 mai 2018, 15:21

La première des vermines de choc à s'avancer fût aussi la première à mourir. Un coup puissant lui trancha un bras, la condamnant à perdre son sang noirâtre sur le sol dans une longue agonie. Ce fût comme un signal pour sa dizaine d'alliés: ils lâchèrent les habitants qu'ils s'apprêtaient à égorger et se jetèrent à l'unisson sur le guerrier qui osait les défier. Griffes dehors et lames en avant, ils s'entrecognaient entre les murs et le mobilier et faillirent avoir un bouchon quand Raël sauta par une fenêtre pour les affronter à découvert.

Une des abominations poilues tenta de passer la tête par l'encadrure pour suivre son futur repas. Elle fût surprise par l'apparition soudaine d'un lourd morceau de bronze dans sa nuque qui la décapita net. Son corps eut quelques sursauts avant de s'éteindre définitivement. Observatrice, les autres décidèrent qu'il était plus sûr de passer en force par la porte. Heureusement, le champion les prit de court et abattit son kopesh dans la masse des imprudents rats, brisant armure de cuir et fourrure avec la même facilité que les chairs. Un skaven tenta d'attraper l'arme de son ennemi grâce à ses doigts griffus mais le scythien le cueillit d'un coup de genou à la mâchoire avant de bondir en arrière.

L'homme du Sud faisait finalement face à ses ennemis. Il avait réduit leur nombre tant qu'il avait pu en attendant l'inévitable confrontation directe. Bien conscients de leur supériorité, les vermines de choc s'avancèrent avec la bave aux lèvres, impatients de massacrer cet impudent qui osait tuer les leurs. L'endroit étant assez dégagé, ils entamèrent une manœuvre d'encerclement destinée à attaquer Raël de tous les côtés. Le scythien serra les dents, il avait sous-estimé l'intelligence de ces créatures, elles étaient bien capables de s'organiser sans chef pour les diriger.
Maintenant, il fallait trouver une solution pour se sortir de là. Le bretteur tourna la tête à droite puis à gauche et haussa finalement les épaules. Derechef il sauta dans la fenêtre qu'il avait déjà emprunté à l'aller et atterrit avec une roulade, devançant les rats. Il pouffa en voyant les monstres crier de rage et se lancer à sa poursuite. Cette fois ils ne plaisantaient plus et ne tentèrent aucune approche stratégique autre que la mise en pièce. Claquant la porte avec un grand coup de pied sur le premier, lui ouvrant le crâne, Raël eut fort à faire pour parer de son bouclier la lame d'un autre qui était passé par la fenêtre à son tour. L'épée sale rebondit sur l'acier de l'écu et l'antique épée vint lui ouvrir le ventre d'un coup vertical montant.

Il sentit rapidement quelque chose chercher ses côtes. Heureusement, la maille de son armure occulta les dégâts et la créature impudente se retrouve avec une moitié de cerveau en moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire. Trois des monstres se jetèrent simultanément sur son dos pour le faire chuter. Ils réussirent momentanément à le faire tomber, mais le scythien de retourna dans un effort surhumain, faisant lâcher prise à ses agresseurs. L'un d'entre eux périt sous des coups de bouclier alors que Raël reprenait son arme et laissait deux sillons sanglants dans le poitrail d'un ennemi. Comprenant que combattre n'était plus une option, les créatures restantes s'enfuir d'où elles étaient venues. Le maître-d'armes eut juste le temps d'en prendre un au collet et de lui briser le dos d'un coup de genou dans la nuque pour pouvoir l'interroger. Mauvais calcul: il ne comprit pas un mot de ce que délatta la vilaine créature et se contenta finalement de lui tourner la tête à 180° pour l'achever.

Se relevant de sa dernière victime, le guerrier soupira: il avait certes réussit un bel exploit mais pas avancé sur l'origine de l'attaque. Un mouvement en périphérie de son œil le fit se baisser par réflexe et un shuriken passa à quelques centimètres de son crâne. Un autre rat était apparut, fin et élancé, habillé de tenues noires et discrètes ainsi que bardé d'un grand nombre de lames en tout genre. En quelques mouvements il avait éliminé les précédents opposants et avait rengainé un long sabre, fin et courbe. Raël n'avait jamais vu de sa vie un sabre pareil. Une forme longue et épurée, peu large, légèrement courbée. Il rangea son sabre à son tour et se tourna vers l'assassin. Les deux posèrent leur main sur la poignée et s'avancèrent doucement l'un vers l'autre.

Le plus rapide gagnait tout.

J'utilise ma capa d'INI avec Dégainer l'épée niveau 2, soit 17 en INI!
Raël Khem, Maître-d'armes Scythien
Profil: For 12 | End 12 | Hab 9 | Cha 8 | Int 10 | Ini 15 | Att 16 | Par 16 | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Lien Fiche personnage:

http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _rael_khem
Equipement:

Compétences:
Compagnon : Aziz, voleur
Profil : For 6 | End 6 | Hab 11 | Cha 7 | Int 8 | Ini 10 | Att 8 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 40/40
Compétences : Fuite (1) Chance (1) Escamotage (1) Mendicité (1) Vol à la tire (1)

Avatar du membre
Lucretia Von Shwitzerhaüm
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Élaboration
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Élaboration
Messages : 465
Profil : FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 14 / Tir 12 / NA 4 / PV 134/140
Lien fiche wiki : http://www.warforum-jdr.com/wiki-v2/dok ... itzerhauem

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Lucretia Von Shwitzerhaüm » 28 mai 2018, 11:48

Sur le bord de la rive, Lucretia avait embrassé du regard le tableau que composaient les flots saumâtres et les radeaux portant l’invasion skaven. Son esprit, avec une promptitude presque mécanique, avait noté la présence de tous les débris charriés par le fleuve, anticipé leur mouvement, et s’était d’ores et déjà établi un tracé afin d’atteindre l’autre berge. Puis, après avoir libéré ses chevilles des entraves que constituait le bas de ses jupons, s’était élancée avec grâce et agilité sur le premier morceau de bois.

Et elle jaillit, sauta, bondit ; ses pieds lestes, qui auraient pu rendre jalouse une certaine courtisane, avaient à peine effleuré la première épave que, d’un léger appui, ils reposaient désormais sur un nouveau décombre, à plusieurs coudées de là. Réitérant cette suite de mouvements à l’envi, sans jamais défléchir de sa destination finale, elle continua ses cabrioles, franchissant de plusieurs bonds habiles les flots déchaînées sous elle. A plus d’une reprise, elle retomba au beau milieu d’un radeau homme rat, qu’elle nettoya d’un revers de sa lame, avant de poursuivre sa route. La vélocité engendrait l’équilibre, et la Lahmiane voletait et voltigeait dans un ballet de pas toujours plus précis les uns que les autres, sans jamais faiblir. Le moindre arrêt, la moindre hésitation, et sa perte de vitesse l’amènerait à vaciller avant de s’abîmer dans le Reik. Et, pour son ego, plus encore que pour la réussite de cette action insensée, Lucretia ne le souhaitait définitivement pas ; elle avait conscience, toute focalisée qu’elle demeurait pourtant sur sa tâche, que nombre de regards se portaient sur sa personne, observant cette scène surréaliste. Pas question de devoir revenir sur l’une des rives à la nage après avoir coulé, toute gluante et pleine de vase.

Une soudaine déflagration inconnue manqua pourtant de la faire choir ; l’Immortelle sentit un souffle dévastateur la propulser que plus encore vers l’avant, et elle ne dut son salut qu’à un rocher à demi immergé sur lequel elle put prendre appui. Son odorat perçut les effluves capiteux du bois brûlé, de souffre et de salpêtre, et ses connaissances achevèrent de la conduire sur la voie de la poudre noire, quoiqu’elle n’eut pas le temps d’y pourpenser davantage ; un curieux détail vint attirer son attention.

Non loin de là, emporté par les flots, tentait de nager un Géralt. Le Loup Blanc avait assurément dû être lui aussi soufflé par l’explosion, ou, peut-être, effectué un magnifique plongeon dans les eaux pour se soustraire au danger de cette détonation, très certainement mortelle dans ses plus proches environs. Ni une ni deux, elle venait de se tracer une toute nouvelle route.

Une fois de plus, de radeau en cadavre et de débris en écueil, elle franchit une bonne partie de la portion restante du fleuve, avant de se servir de la tête du chevalier de l’Ordre du Corbeau pour se propulser dans les airs et atterrir là où elle l’avait voulu ; sur la rive opposée aux batteries de canon.

Lucretia se réceptionna en douceur, adroitement, tombant nez à nez avec la cible qu’elle s’était fixée. Bien qu’au milieu d’une horde de skavens, ceux-ci la contemplaient bouche-bée, un mélange de crainte et d’appréhension dans le regard. Mais peu lui en chalait ; c’était le rat blanc qui l’intéressait bigrement. Ce dernier, en train d’incanter quelque sortilège, sursauta à son tour en découvrant Lucretia qui le menaçait de sa lame. Il baragouina, lançant des imprécations dans un galimatias de mots et de sons incompréhensibles, avant d’être pris de hoquet et de terminer par un « Wololo » des plus sibyllin. Et pourtant, prise d’une soudaine foucade, elle sut la suite logique de la phrase ésotérique du rat blanc, comme si elle connaissait subitement ce langage. Ou peut-être, d’une manière détournée, avait-elle acquis quelque compétence en rat après avoir fréquenté Géralt ? Le mystère demeurait entier. Toujours fut-il que, avec éloquence, charisme, et diligence, la Lahmiane se fendit moqueusement de la réplique suivante, à l’intention du mage skaven.

« Ayoyoyo ? »

Et, profitant de la certaine stupéfaction du rat, qui ne parvenait pas à expliquer comment cette chose humaine avait décemment pu comprendre les secrets alambiqués et cabalistiques de ses wololo arcaniques, Lucretia attaqua, voltant en avant.

J’attaque donc le rat blanc de mon épée.
ATT de 17, passe à 18 avec la compétence Arme de Prédilection – épée simple.
FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 13 / TIR 11 / MAG 17 / NA 4 / PV 134/140
Ma Fiche
Objets particuliers:
- * Anneau Nowelleux (+1 INI)
- Amulette (relance d'un EC: 2/3 utilisations disponibles)

Compétences acquises (lvl 1):
- Diplomatie
- Éloquence
- Séduction
- Érudition
- Intimidation
- Alphabétisation
- Sens Accrus
- Vision nocturne
- Connaissance des démons
- Comédie
- Force accrue
- Esquive
- Monte - chevaux
- Coup précis lvl 3
- Arme de prédilection - épée à une main
- Escalade
- Coriace
- Chance
- Sens de la Magie
- Conscience de la Magie
- Maîtrise de l'Aethyr - niveau 2
- Etiquette
- Intrigue de cour
- Littérature
- Réflexes éclairs
- Linguistique

Dons du Sang:
- Défi de l'Aube
- Innocence Perdue
- Domination
- Ame Profane
- Forme de Familier : Corneille
- Régénération Impie
- Sang argenté
- Sang vif

Escorte :
- 10 hommes d'armes
- un carrosse tiré par quatre chevaux
- Hans le cocher
- Marcus le capitaine de la garde
- Une petite bestiole attachante nommée Dokhara.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 231
Profil : FOR :11/ END : 12/ HAB : 14/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 13/ PAR: 12/ TIR : 13/ NA : 3/ PV : 85
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Geralt » 30 mai 2018, 17:45

S'infiltrant dans les rangs ennemis sans qu'ils ne puissent jamais le toucher, le loup blanc démontra une nouvelle fois la dextérité dont il était capable même dans les pires moments. Parvenant à atteindre son objectif : les réserves de poudres et autres artifices stockés près des canons, il alluma le tout sans la moindre hésitation avant de hurler dans le tumulte de la bataille :

"Que tout le monde dégage la berge !"

A peine eut il le temps de finir sa phrase, qu'il se jeta dans le Reik, pour s'y immerger totalement. Mais le chevalier déchu fit une erreur, il négligea l'aspect de qualité de la poudre, celle ci s'embrasant bien plus vite qu'elle ne l'aurait dû. L'explosion retentit alors, un flash accompagné d'un bruit sourd, et les hurlements des Skavens prient dans l'explosion se firent entendre. Des morceaux de cadavre de rat virevoltèrent dans les airs, tandis que d'autres agonisaient en poussant d'horribles cris.
De son coté, Geralt se sentit projeté dans les profondeur du Reik, l'onde de choc l'ayant touché de plein fouet, il se cogna alors la tête sur quelques rochers, puis plus rien…

Une obscurité la plus total, il se sentit alors peu à peu partir… Était ce la fin ? La sienne… La mort lui offrait elle enfin le plaisir de la libération ultime ? Lui le héros, le paria, le traître, l'assassin, le sauveur… Tant de titre qui n'avait plus aucun sens une fois qu'on les alignaient ensemble.
Que laissait il derrière lui ? Rien… Omis des remords… Des regrets… Celui d'avoir abandonné ceux qui avaient pu croire en lui, une vie d'échec que cela soit en amitié ou en amour... Des cadavres, des idéaux brisés, la mort… Voici l'héritage qu'il portait.


Il voulait se laisser porter, lâcher prise, mais le destin et la réalité de la vie lui refusèrent ce cadeau. Des sensations lui revinrent, le contacte glacial de l'eau, puis une lumière, venant de la surface, celle d'embarcations Skavens rongées par les flammes...
Poussé par l'instinct de survie, il parvint à remonter à la surface, reprenant une profonde inspiration, tandis que ses poumons avaient été à deux doigts de lui céder. Mais à peine avait il émergé, qu'il sentit quelque chose lui marcher sur le haut du crâne, l'obligeant à s'immerger une demi seconde à nouveau sous l'eau, à la limite de boire la tasse.
Cherchant à reprendre ses esprits, et à se localiser dans cet enfer, il vit Lucrétia virevolter sur l'eau, se déplaçant avec rapidité et grâce. Maudite Lahmiane... Elle n'avait pas hésité une seule seconde à user de Geralt comme un vulgaire marche pied lui permettant d'atteindre son but : le rat blanc. L'avait elle fait sans le vouloir ? le Loup blanc n'en croyait pas un mot, il ne connaissait que trop bien l'esprit malsain des vampires, et ce marché passé entre le corbeau et la corneille, n'était aux yeux de la baronne qu'un prétexte pour s'amuser de la situation et être en mesure d'utiliser le chasseur de monstre pour son bon plaisir, si elle pouvait aussi l'humilier au passage, sûrement ne s'en priverai t'elle pas...

L'explosion et le courant du fleuve, l'avait amené sur la berge opposé, désormais l'impérial et le Scythien n'étaient plus en visuel, et Geralt espéra qu'ils n'avaient pas fini emporté dans l'explosion. Le plan avait il fonctionné ? Sûrement, car au loin on pouvait voir que bon nombre de Skaven commençait petit à petit à fuir le champs de bataille, leur maître lui même n'arrivant plus à tenir totalement son armée.

Nageant comme il le pouvait, il sentit du sang couler sur son crâne, et ce ne fut qu'en rampant sur le sol boueux de la berge, qu'il constata les dégâts que son corps avait reçu. Son bras gauche... Etait en grande partie brulé, et sans aucun doute brisé, du sang s'en écoulait en abondance, il semblait que cette partie de son corps était celle qui avait le plus absorbé le blaste de l'explosion... Jusque là l'adrénaline que son corps avait fabriqué, l'avait épargné de toute douleur, mais en regagnant la terre ferme, il serra les dents tant cette blessure le faisait souffrir.

Se trouvant désormais à une centaine de mètres tout au plus du duel qui allait éclater entre le rat blanc et la vampire. Geralt solicita chaque partie de son corps pour se relever et se maintenir debout. Heureusement pour lui, son épée runique ne lui avait pas échappé des mains, il en empoigna la garde de sa main droite, et tenta d'analyser la suite des évènements.
Malheureusement, l'ennemi se refusa à lui offrir le moindre répit, des vermines de choc, composant sans aucun doute la garde rapproché du rat blanc, se dirigeait à toute vitesse sur lui. Sans aucun doute les hommes rats ne comptaient pas laisser une pareil occasion d'achever un ennemi en si piteuse état. Pour autant, le loup blanc se posta en garde, son regard ne trompait pas, il emporterai ces immondes créatures avec lui.
Ce regard... Déterminé et plein de haine, était le même que celui d'un animal sauvage blessé... Et c'était dans ces moments là, lorsque le loup était acculé... Qu'il était le plus dangereux.


"Finissons en..."
Utilisation de ma cara ATTAQUE. Prendre en compte : Arme de prédilection (épée) et peut être anticipation ? (compliqué à appliquer je pense cette perk en event)
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 | Tir 13 | NA 3 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
Friedrich Hadler
PJ
Messages : 124

Re: [Les Survivants] Massacre sur le Reik

Message par Friedrich Hadler » 06 juin 2018, 21:03

Du feu et du sang, voilà qui résumait bien ce qui s’était passé aux cours des dernières minutes. Friedrich ne comptait plus le nombre de skavens qu’il avait repoussé dans les flots de son bouclier ou tué de sa lame. Pourtant rien n’y faisait, ils étaient toujours plus nombreux, et la ville continuait de brûler. Malgré tout, le sergent d’infanterie gardait espoir. Autour de lui, ses compagnons survivants se battaient eux aussi avec ardeur. Chacun d’eux valait bien dix, non, cent hommes-rats ! L’ennemi semblait innombrable, certes, mais il avait sous-estimé la capacité de résilience des humains. Même lorsque tout semblait perdu, même lorsque la victoire paraissait hors d’atteinte, les Hommes ne renonçaient pas. Ils n’acceptaient tout simplement pas de se soumettre et d’accepter l’inéluctable. Et paradoxalement, sans doute parce qu’ils ignoraient ou refusaient d’admettre que la tâche était impossible, ils pouvaient la réussir.

Car en effet, si les skavens étaient une multitude grouillante dans la ville et ses égouts, le nombre de leurs embarcations, lui, était limité et fondait à vue d’œil. Ils encaissaient les dernières vagues venues du fleuve, et s’ils parvenaient à les repousser, alors la voie serait libre, ils pourraient commencer à embarquer les habitants qui parviendraient jusqu’ici sur les bateaux et à les évacuer en toute sécurité. Oui, c’était presque gagné, il fallait juste tenir un peu plus… Un petit peu plus encore !

C’est alors que le sergent Hadler ressassait ces pensées tout en combattant, afin de se donner l’énergie de continuer à combattre, qu’une formidable explosion retentit non loin sur les quais. Quelqu’un avait mis le feu aux poudres, mais cela, Friedrich n’eut pas le temps de l’analyser. La déflagration le surprit totalement, ainsi que ses adversaires d’ailleurs. Tous, indistinctement, furent projetés au sol ou dans l’eau. Ceux qui se trouvaient le plus près du centre de l’explosion subirent le souffle ardent qui les tua sur le coup. Plus loin, il n’était pas mortel systématiquement, mais néanmoins très dangereux. Les moins chanceux reçurent des éclats ou des projections qui les blessèrent ou pire. Les autres furent projetés dans les airs avant de retomber lourdement sur le sol, sonnés.

Le sergent ostlander était parmi ceux-là. L’explosion s’étant produite dans son dos, il avait fait un vol plané de deux bons mètres avant de s’écraser sur le sol pavé dans un vacarme métallique qu’il n’entendit pas. Durant une poigné de secondes, il resta groggy, à la limite de l’inconscience. Ses yeux étaient restés ouvert, mais son cerveau ne fonctionnait plus. Devant lui, un paysage apocalyptique se peignait : des corps partout, remuant faiblement pour certains, pas du tout pour d’autres, du sang qui recouvrait presque intégralement le sol boueux, des hommes et des rats qui brûlaient vifs, courant tels des fous en agitant les bras en tous sens. Et en toile de fond, une ville à moitié détruite, ravagée par les incendies, et un fleuve rouge chargé de débris et de cadavres.

Le militaire ne sentait plus ses membres, ni ne percevait aucune information d’aucun autre de ses sens. Puis, un à un, les sensations revirent, désagréables, douloureuses… Le goût acre du sang dans sa bouche, puis l’odeur terrible de la chair brûlée vive. Vint ensuite la douleur atroce qui parcourait chaque fibre de son corps meurtri. L’ouïe, elle, ne revint pas de suite. Seul un insupportable sifflement strident, continu et très intense, remplaçait les bruits qu’il aurait dû percevoir.

Se fiant à ses sensations, Hadler estima qu’il pouvait encore se battre. Péniblement, il se redressa en s’appuyant sur son épée. Avant d’impacter le sol, le sergent avait par réflexe interposé son bouclier entre lui et les pavés, pour protéger son corps et sa tête. Malheureusement pour lui, son geste lui avait coûté le bras gauche, comme il s’en aperçut vite. Le membre pendait mollement, et si son fidèle écu était toujours solidement fixé à son avant-bras, il ne lui serait d’aucun secours. Au contraire, il avait probablement au moins une fracture au bras gauche et cela lui faisait un mal de chien de supporter le poids mort du bouclier. Globalement, son état physique n’était guère brillant. Le choc lui avait fait se mordre la langue, inondant sa cavité buccale de liquide vermeil à la saveur ferreuse. Il était presque sûr d’avoir une ou deux côtes cassées, et était couvert d’entailles et de bleus sur toute la surface de son corps. Son dos ne faisait pas exception : c’était lui qui avait encaissé de plein fouet la déflagration, et il ressentait encore la violence du choc, couplée à une sensation très désagréable de brûlure très étendue mais heureusement superficielle.

Seule sa volonté d’acier avait permis à Hadler de tenir encore et de se relever pour se battre, là où d’autres auraient tout simplement abandonné, laissé la douce mort les prendre ou tenté de fuir.

Mais ce n’était pas fini. Non, la bataille des quais s’achevait, certes, mais il restait à en écrire l’épilogue. Au loin, indistinctement à travers les fumées, le guerrier scythien se battait en duel contre un chef adverse, au milieu d’une multitude de corps couverts de fourrure. A un autre endroit, sur la rive opposée du fleuve, la baronne-magicienne affrontait le rat blanc.

Quand au responsable de l’explosion, il avait tout bonnement disparu semblait-il. Sans doute pulvérisé par la violence de ce qu’il avait déclenché.

Resserrant sa prise sur la fusée de Devoir, Friedrich analysa rapidement la situation. Il n’y avait plus d’embarcations ennemies sur le fleuve. Toutes avaient été détruites, vidées de leurs occupants ou bien repoussées au loin à la dérive dans le courant. La voie était donc libre, à la condition de terminer le travail. L’explosion avait momentanément stoppé tous les combats en terrain découvert sur les quais, mais il restait des ennemis vivants sonnés sur place et partout sous terre et dans la ville. La victoire était possible, à portée de main, à la seule et unique condition de parvenir à éliminer les chefs adverses. En effet, les skavens des quais en avaient eu largement assez. Ils avaient eu leur compte, et ne demanderaient qu’à prendre leurs jambes à leur cou si leurs maîtres n’étaient plus là pour les envoyer au combat.

Dans son état et à l’endroit où il se trouvait, le sergent ne pourrait rien faire pour aider Raël Khem ou Lucrétia von Shwitzerhaüm, il en était conscient. Leur sort à tous, et à beaucoup d’autres habitants nulners surtout, reposeraient donc sur la double réussite de ses compagnons dans leur duels. Si l’un ou l’autre échouait, l’attaque se poursuivrait et les quais seraient submergés. En revanche, s’ils réussissaient tous deux, les skavens s’enfuiraient sans demander leur reste et les embarcadères seraient dégagés pour un temps au moins, ce qui serait suffisant pour permettre à beaucoup de quitter les lieux par la voie fluviale en empruntant les bateaux présents, et donc de vivre.

Quoi qu’il advienne, le sergent Friedrich Hadler ne serait pas le héros de cette histoire. Cet honneur ou cette responsabilité reviendrait à la noble et au combattant du Sud. Mais, comme toujours, il ferait tout son possible pour aider ses prochains de son mieux.

Il commença par achever les skavens mis KO par l’explosion avant qu’ils ne reprennent leurs esprits. Ce n’était pas très honorable, mais c’était nécessaire. Les ennemis refluaient pour l’instant, certes, même s’il suffirait d’un ordre d’un de leurs chefs pour qu’ils reviennent plus nombreux encore, et alors ce serait la fin. Toutefois, dans leur fuite actuelle, Friedrich remarqua qu’un groupe d’hommes rats emportait une famille ou ce qu’il en restait avec lui. Ces monstres prenaient des esclaves ! Non, il ne le permettrait pas. Ce n’était qu’une petite histoire dans la grande, qu’une mère, une petite fille et un bébé. Un rien par rapport à tous ceux que la réussite de Raël et Lucrétia pourraient sauver s’ils réussissaient. Mais ce rien valait la peine d’être sauvé, quitte à risquer sa vie pour cela. Sans hésiter une seconde, le cadet des Halder courut vers la bouche d’égout près de laquelle les skavens emmenaient le trio. Levant son épée, il se prépara à sauver cette mère et ses deux enfants, ou à mourir en essayant. Jamais il n’abandonnerait ces gens à leur sort. Et même si Raël ou Ombeline échouait et que tout était perdu, il livrerait alors un baroud d’honneur et se battrait jusqu’à son ultime souffle de vie pour défendre ceux qui comptaient sur lui.


–Relâchez-les bande de sales monstres, ou mourrez !
J’utilise mon ATTaque cette fois-ci, avec les modificateurs que tu juges bon dans mon profil. Même si à priori ce jet ne servira à rien, ce fut un plaisir de participer quand même !

HRP : comme je l'ai signalé je ne suis pas content de la fin du post mais je ne retarde pas plus, en période de concours je n'ai pas le temps de retravailler la finition, en espérant que la fin du post soit potable quand même.

Et pour les jets de dés : Alea iacta est.
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ich_hadler

Profil : FOR 10 / END 11 / HAB 10 (9*) / CHAR 10 / INT 9 / INI 9 / ATT 13 (12*) / PAR 13 (12*) / TIR 11 / NA 2 / PV 75/75
*: profil avec armure (bonus des compétences non inclus)

Compétences :
• Sang-froid : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale.

• Coups puissants : augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 pts de dégâts.

• Autorité : bonus de +1 lorsque, confronté à des militaires, il essaye de faire prévaloir son autorité, ses ordres etc.,

• Arme de prédilection : épées à une main : Bonus de +1 en ATT lorsqu'il en utilise en combat. Par contre, lorsqu'il utilise une autre arme que son arme de prédilection, il reçoit un malus de -1 en ATT et en PAR pendant les 1D3 premiers combats qu'il livrera avec cette arme, le temps qu'il s'y adapte.

• Alphabétisation : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde s'il comprend ce langage.

• Langage secret : jargon de bataille : Votre personnage sait parler le jargon des batailles.

• Anticipation : Votre personnage, au combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi. Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• Adresse au tir (arcs) : +1 en TIR avec un arc.

• Volonté de Fer : Votre personnage se révèle être particulièrement très résistants à la peur, aux attaques mentales et à tout ce qui pourrait tenter de briser sa volonté. Il obtient +1 aux tests pour résister à un contrôle mental, à la peur etc…

• Parade : Double les points de parade de l'arme ou du bouclier utilisé.


Equipement de combat : • Devoir (épée à une main) (18 +1D10, 12 Parade) Les morts-vivants, les démons etc… Que la lame touche subissent 1d6 dégâts de plus
• Bouclier d'acier (6+1d6 dégâts, 16 parade)
• Epée à une main (16 +1D8, 12 Parade)
• Cotte de mailles (9 protection, tout sauf tête -1 HAB, ATT et PAR)
• Arc court (26+1D8, -2 TIR/16 m)

Répondre

Retourner vers « [Event 2018] Vermintide »