[Kieran] La vengeance d'un déchu

Les gens du Hochland sont célébres pour leurs talents de chasseurs et les denses forêts de leur province. Une bonne partie de leurs armées est composée d'habiles arquebusiers. Le Comte Ludenhof tient sa cour à Hergig.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 164

Re: [Kieran] La vengeance d'un déchu

Message par [MJ] Igaram » 24 mars 2015, 15:47

Le découpage de la tête se fit sans trop de problème bien que trancher les muscles puissants de la nuque ne fut pas aussi facile que prévu. Après tout, il n'y avait pas la vitesse d'un coup de tranche pour faciliter la chose. Une fois la tête tranchée, le nécromant put se concentrer pour donner ses ordres à ses esclaves. Ceux-ci y obéirent avec le flegme caractéristique des créatures sans conscience. Le squelette se plaça devant la porte en tenant son arme, la fixant de son regard vide en attendant que quelque chose se passe. Bien que le verrou en garantissait l'étanchéité total.

Les deux zombies qui devaient empêcher quoi que se soit de sortir de la chambre se placèrent à une certaine distance de celle-ci pour ne pas se prendre la porte comme la dernière fois. Tandis que les autres serviteurs décérébrés se mettaient en position autour du vieil homme assoupi. Ce dernier ronflant toujours comme un bien heureux, ne se doutant pas du drame qui se déroulait dans sa demeure.

Le nécromancien lança alors la tête sur les genoux de Griphine en même temps que deux de ses sbires lui agrippaient tant bien que mal, ne visant d'ailleurs pas forcément les bras, comme s'il avait oublié de quoi il s'agissait depuis le temps qu'ils étaient morts. L'un d'eux attrapa ainsi l'épaule tandis que l'autre manqua de lui tomber dessus en même temps qu'il lui attrapa la cuisse, montrant sa tête immonde aux yeux du pauvre homme qui se réveilla en sursaut.
Test de peur : 1 (réussite critique)
[secret=global_moderators] Vieux Griphine : For 13 | End 10 | Hab 7 | Cha 14 | Int 15 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60[/secret]
Il regarda la créature, les yeux plus surpris qu'effrayé par ce qu'il voyait. Puis son regard se porta sur la personne qui venait de se décapuchonné et qu'il sembla reconnaître. On pouvait sentir dans ses yeux une colère sourde et il sembla être sur le point de bondir pour se jeter à la gorge du malotru qui osait rentrer chez lui avec des morts-vivants.
Test de force Zombie vs Papy) : Z1 : 9 (échec) Z2 : 13 (échec) Papy : 18 (échec)


Il réussit d'abord à légèrement se soulever. Mais les zombies réussirent ensuite à le maintenir sur sa chaise. Après quoi, ils parvinrent à le garder bien assis, pour le moment en tout cas. Le vieux avait continuer à soutenir le regard de cette chose qui ne semblait pas avoir vieillie d'un poile depuis la dernière fois qu'il l'avait vu. Il lui parla alors d'une voix pleine de haine et de dégoût, lui crachant presque au visage s'il avait pu.

-TOI ! Créature de l'ombre ! J'aurais dû convaincre les villageois de te traquer pour pouvoir te briser les membres pour les attacher à une roue avant de t'faire dévaler la pente comme on l'a fait avec la catin qui t'servait de parent ! Votre famille a apporté l'malheure sur not'village ! T'aurais jamais du revenir !

Il continua ensuite à essayer de se débattre pour se dégager, toujours le même regard meurtrier dans les yeux. Ce même regard qu'il avait quand il avait mener la foule contre la Guérisseuse.
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Kieran
PJ
Messages : 7

Re: [Kieran] La vengeance d'un déchu

Message par Kieran » 30 mars 2015, 23:42

Voir rouge, Kieran n'avait jamais compris le sens de cette phrase. Pourtant, si à l'instant, il avait été en état de penser objectivement, il aurait apprécié la justesse de la métaphore. Il faut dire qu'il s'était toujours senti un peu poète.

Kieran entrevit ses servants commencer à frapper, mais il ne s'en préoccupa guère. Comment ce déchet osait-il lui parler ainsi ? Comment osait-il salir la mémoire de la Guérisseuse ? Elle avait sauvé ce porc de la mort plus d'une fois, et avait apporté paix et prospérité au village pendant des années.

Ce qu'il lui restait de foi en l'humanité venait d'être balayé par les paroles du vieil homme. La vérité, c'était que les humains étaient des pathétiques boules de haine et de peur, dont la cruauté dépassait toutes les autres races. L'humanité de ne méritait pas de vivre


Je ne suis que ce que ton village pourri a fait de moi. Et je sacrifie mon âme avec joie pour te voir périr, toi et toute les engeances que tu as vomi au cours de ta misérable existence.

Quelle réalité injuste, où l’innocent périssait, et la pire des raclures restait en vie. Les dieux devaient bien rire de regarder cette parodie de monde. Car il n'y avait désormais plus de doute dans l'esprit de Kieran, tout ça n'était qu'une vaste comédie pour les dieux, une distraction pour les aider à passer l'ennui de l'éternité. Et bien, il allait leur donner un spectacle digne de ce nom, avant de leur enfoncer bien profond là où il le pensait.
J'ordonne au squelette et au zombie autour du vieux (ceux qui ne le maintiennent pas), de frapper avec leur gourdin jusqu'à ce que mort s'ensuive, et bien après d'ailleurs, vu que je ne me contrôle plus.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 30 mars 2015, 23:42, modifié 1 fois.
Raison : 3 xps / Total : 31 xps
Kieran, le nain noir, sorcier de village
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | Mag 10 | PV 60/60 PCN : 16/20

Equipement :

Poignard :

Dégâts : 12+1D6

Parade : 6

Bolas : -2 tout les 8 mètres, immobilisante.

Objets : sac à dos, potion de soin, pilon et mortier, outre, pendentif en forme de cygne (porte bonheur).

-Grimoire :

• Flammèche

Portée : Contact

Durée : Le mage peut dissiper le sort quand il le souhaite ; durée max. 1 minute.

Ingrédient : Un morceau de charbon de bois.

Effet : Par un claquement de doigt rapide, le sorcier génère une petite flamme au creux de sa main capable d’allumer une bougie ou d’enflammer un morceau de parchemin, voire même de faire exploser de la poudre noire. Cependant, la chaleur dégagée n’est pas suffisante pour permettre de mettre le feu à des objets plus difficilement inflammables, même constitués de bois, et la flamme n'offre certainement pas assez de lumière pour s'éclairer efficacement.

•Quête de Vie

Portée : Sur soi-même.

Durée : 1 heure.

Effet : Le Nécromant peut sentir la vie à la manière des morts-vivants dans un rayon de 24 mètres : c’est un sens qui ne passe ni par la vue, ni par l’odorat. Il sait simplement où se trouvent les créatures vivantes les plus proches, ainsi que leur nombre et leur grosseur approximative, qu’elles soient cachées ou non (sauf éventuellement cachette magique). Utiliser ce sort en pleine ville ne peut entraîner qu'un désastre pour la santé mentale du Nécromancien.

• Invocation de Nehek

Portée : 12 mètres

Durée : -

Ingrédient : Un os humain

Effet : 1D3 Squelettes ou 1D3+2 Zombies sortent de terre dans le champ de vision du nécromant et s’animent. Ce sort peut également être utilisé pour « réparer » des créatures mort-vivantes, qui regagnent immédiatement 2D6 PdV (1D3 PdV dans le cas d’une créature Vampire ou Éthérée). Ces soins peuvent être répartis entre plusieurs créatures. Notez que les soins peuvent également être utilisé pour « relever » un mort-vivant (sauf Éthéré) qui vient d'être détruit. Notez cependant qu’un mort-vivant réduit en miette peut ne pas pouvoir être ranimé de la sorte. Pour savoir si un cadavre réduit à 0 points de vie peut faire l'objet d’une nouvelle réanimation, ils doivent effectuer un test d’ENDx2. En cas d’échec, le mort-vivants est détruit au delà de toute mesure et restera au sol, pour de bon cette fois.

• Brume Ténébreuse

Portée : Sur soi-même

Durée : 1+1D3 x 10 minutes

Effet : Le corps du Nécromancien se désagrège en un nuage de fumée. Il gagne les compétences Vol et Éthérée, mais ne peut ni attaquer, ni lancer de sort pendant la durée du sortilège. Il ne devient pas invisible (un observateur peut suivre la nécro-fumée du regard sans soucis) et ne peut pas non plus entrer dans les lieux consacrés (pas passer à travers les murs d'un temple, etc.). Le sort persiste pendant 1+1D3 x 10 minutes, mais il peut y mettre un terme quand il le souhaite. Si le Nécromant subit, d’une façon ou d’une autre, des dégâts, le sort prend fin immédiatement.

Si le sort prend fin prématurément et que le Nécromancien se trouve dans un endroit solide (un mur par exemple), il meurt aussitôt.

Compétences :

Alphabétisation : Sait lire et écrire

Sens de la Magie : Est capable de ressentir certaines altérations faites aux vents de magie dans son environnement immédiat

Illégale sorcellerie (nécromancie): Peut effectuer les actions “incanter” et “dissiper” sous sa caractéristique Magie

Chance : + ou -1 sur un jet dé concernant le personnage, 1D3 fois par jour.

Connaissance végétale : sait reconnaître et nommer les plantes.

L'éveil : +1 niveau pour les tests de lien nécromantiques
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_kieran

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 164

Re: [Kieran] La vengeance d'un déchu

Message par [MJ] Igaram » 31 mars 2015, 00:16

Test de force Zombie vs Papy) : Z1 : 4 (Réussi de 2) Z2 : 6 (Réussi de 0) Papy : 7 (Réussi de 5) => Le papy réussi à ce lever, mais les zombies tiennent.
Jet du vieux Griphine : 1 (réussite critique) (Tête)
Attaque 1 de squelette 1 : 11 de dégâts (torse)
Attaque 1 de zombie 3 : 14 de dégâts (torse)
PV Vieux Griphine : 35/60 => Il est assommé et ne peut plus rien faire.
Attaque 2 de squelette 1 : 13 de dégâts (bras gauche)
Attaque 2 de zombie 3 : 10 de dégâts (torse)
PV Vieux Griphine : 12/60
Attaque 3 de squelette 1 : 13 de dégâts (Torse)
Attaque 3 de zombie 3 : 9 de dégâts (Jambe droite)
PV Vieux Griphine : -10/60 (MORT)
Le zombie et le squelette se jetèrent sur le pauvre vieille homme qui avant qu'ils ne lui tombent dessus réuni ses dernières forces et réussi à ce relever pour se tenir doit devant son agresseur et profitant de court moment qui ne durerait pas, il le savait, il lui cracha à la figure. Son mollard vola comme une flèche pour venir se planter en plein milieu du visage juvénile de l'enfant. L'instant d'après, la masse du squelette s'abattit sur son torse, lui chassant l'air de ses poumons et lui empêchant de crier de joie face à cette victoire, une pathétique mais dernière victoire de cette homme. Puis une deuxième masse lui frappa une nouvelle fois le torse, brisant une de ses côtes cette fois si. Les deux zombies réussirent alors à le plaquer une nouvelle fois sur sa chaise tandis que les deux autres créatures se jetaient sur lui pour lui asséner deux nouveaux coups. Sous ceux-ci, le vieillard ne put retenir des gémissement de douleur en même temps que son bras gauche craquait d'un bruit mât, prenant alors une courbure peu naturel et que son torse faisait entendre un nouveau bruit signifiant qu'une côte venait encore de lâcher sous la force du squelette, faisant cracher le sang le pauvre mortel.

Une nouvelle série de coup et après un ultime râle d'agonie, Griphine ne dit plus rien, son corps devenant en même temps inerte, ses bras se rabattant tandis que les deux zombies continuaient à le retenir et que les deux autres sbires s'affairaient à le réduire en pièce sans plus de conscience que ne leur permettait leur état, c'est à dire aucune. Il n'allait bientôt plus rien rester de cette homme qui il y a peu était devenu le chef du village, organisant le mariage de sa fille avec le fils d'une autre riche famille du village et préparant un plan pour le faire sortir de la misère dans laquelle il était resté plongé pendant top longtemps. En réalité, et le nécromancien ne le savait sûrement pas, mais il venait déjà de garantir la misère à ce village, car plus rien ni personne n'était désormais en mesure de le rendre prospère. Rien ni personne ne le sauvera désormais...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Kieran
PJ
Messages : 7

Re: [Kieran] La vengeance d'un déchu

Message par Kieran » 03 avr. 2015, 23:14

Lorsque Kieran retrouva ses esprits, le vieil homme n'était plus que bouilli. Le garçon regarda pensivement le tas de chair sanguinolente, ordonnant à ses squelettes d'arrêter de frapper. Il avait perdu son calme, quelle pitié, il devrait avoir honte. Néanmoins, il se sentait étrangement satisfait. La justice avait finalement frappée. Malheureusement, cela ne ramènerait pas Aurore.

Tiens ? Mais il y avait quelque chose d'humide sur son visage. Kieran prit un pan de sa cape pour s'essuyer, pensant y trouver du sang, mais ce n'était pas ça. Kieran se creusa un instant la cervelle, qu'est-ce qui avait pu rendre son visage ainsi humide ? Bah, il avait des choses plus importantes à faire. Il essuya son poignard encore couvert du sang du gendre, puis le rengaina.

Alors, ses quatre servants autour de lui, Kieran commença à fouiller la maison, cherchant un gros sac vide, ainsi que tout ce qui pouvait être utilisé comme une arme. Couteaux, tisonnier... Il voulait en récupérer le maximum possible, équiper ses servants, et mettre le reste dans le sac. Il alla également ramasser le tromblon sur le cadavre du gendre, puis se mit également à chercher les minutions, le gendre devait forcément en avoir. Pendant ce temps, il gardait un œil sur les deux formes de vie dans la chambre, mais elles ne paraissaient pas vouloir bouger. Ses recherches finies, Kieran s'avança près de la porte, rejoignant les deux zombies la gardant. Bon, cette pitoyable humaine devait être mûre maintenant.

Kieran remit sa capuche sur sa tête, et s'entoura de ses sis servants. Il ordonna alors à l'un d'eux d'ouvrir la porte, lentement et surement. Une faible lumière pénétra dans la chambre, dévoilant ce qui devait sûrement être une vision d'horreur pour la prochaine victime du nécromancien. Celui-ci parla d'une voix qui se voulait grave et caverneuse.


Cette maison est maintenant purifiée. Pauvre mortelle, si tu tiens à ta vie, et à celle de ton rejeton, écoute la voix de la justice. Demain, lorsque sonnera midi, les ténèbres viendront. Ils désigneront les dernières âme corrompues de ton misérable village. Si celle-ci respirent encore à la fin de la journée, c'est tout ton village qui succombera.

Le nécromancien fit une courte pause, ménageant son effet.

Et surtout, ne sors pas avant que le jour naisse. Ce soir, les morts marchent, et si tu n'écoutes pas mon avertissement, tu rejoindras leurs rangs.
Je fouille la maison pour trouver des armes pour mes servants, et je les équipe autant que fait se peux, remplaçant leur petit gourdin. Je cherche également les munitions du tromblon, ainsi qu'un large sac vide, ou que je peux vider, pour pouvoir stocker des armes si j'en trouve plus que je n'ai de servants. Un de mes servants portera le sac, sans porter d'armes, si besoin. Et de toute façon s'il n'y a pas assez d'arme, je prends le sac vide quand même, il me sera utile.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 03 avr. 2015, 23:14, modifié 1 fois.
Raison : 5 xps / Total : 36 xps
Kieran, le nain noir, sorcier de village
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | Mag 10 | PV 60/60 PCN : 16/20

Equipement :

Poignard :

Dégâts : 12+1D6

Parade : 6

Bolas : -2 tout les 8 mètres, immobilisante.

Objets : sac à dos, potion de soin, pilon et mortier, outre, pendentif en forme de cygne (porte bonheur).

-Grimoire :

• Flammèche

Portée : Contact

Durée : Le mage peut dissiper le sort quand il le souhaite ; durée max. 1 minute.

Ingrédient : Un morceau de charbon de bois.

Effet : Par un claquement de doigt rapide, le sorcier génère une petite flamme au creux de sa main capable d’allumer une bougie ou d’enflammer un morceau de parchemin, voire même de faire exploser de la poudre noire. Cependant, la chaleur dégagée n’est pas suffisante pour permettre de mettre le feu à des objets plus difficilement inflammables, même constitués de bois, et la flamme n'offre certainement pas assez de lumière pour s'éclairer efficacement.

•Quête de Vie

Portée : Sur soi-même.

Durée : 1 heure.

Effet : Le Nécromant peut sentir la vie à la manière des morts-vivants dans un rayon de 24 mètres : c’est un sens qui ne passe ni par la vue, ni par l’odorat. Il sait simplement où se trouvent les créatures vivantes les plus proches, ainsi que leur nombre et leur grosseur approximative, qu’elles soient cachées ou non (sauf éventuellement cachette magique). Utiliser ce sort en pleine ville ne peut entraîner qu'un désastre pour la santé mentale du Nécromancien.

• Invocation de Nehek

Portée : 12 mètres

Durée : -

Ingrédient : Un os humain

Effet : 1D3 Squelettes ou 1D3+2 Zombies sortent de terre dans le champ de vision du nécromant et s’animent. Ce sort peut également être utilisé pour « réparer » des créatures mort-vivantes, qui regagnent immédiatement 2D6 PdV (1D3 PdV dans le cas d’une créature Vampire ou Éthérée). Ces soins peuvent être répartis entre plusieurs créatures. Notez que les soins peuvent également être utilisé pour « relever » un mort-vivant (sauf Éthéré) qui vient d'être détruit. Notez cependant qu’un mort-vivant réduit en miette peut ne pas pouvoir être ranimé de la sorte. Pour savoir si un cadavre réduit à 0 points de vie peut faire l'objet d’une nouvelle réanimation, ils doivent effectuer un test d’ENDx2. En cas d’échec, le mort-vivants est détruit au delà de toute mesure et restera au sol, pour de bon cette fois.

• Brume Ténébreuse

Portée : Sur soi-même

Durée : 1+1D3 x 10 minutes

Effet : Le corps du Nécromancien se désagrège en un nuage de fumée. Il gagne les compétences Vol et Éthérée, mais ne peut ni attaquer, ni lancer de sort pendant la durée du sortilège. Il ne devient pas invisible (un observateur peut suivre la nécro-fumée du regard sans soucis) et ne peut pas non plus entrer dans les lieux consacrés (pas passer à travers les murs d'un temple, etc.). Le sort persiste pendant 1+1D3 x 10 minutes, mais il peut y mettre un terme quand il le souhaite. Si le Nécromant subit, d’une façon ou d’une autre, des dégâts, le sort prend fin immédiatement.

Si le sort prend fin prématurément et que le Nécromancien se trouve dans un endroit solide (un mur par exemple), il meurt aussitôt.

Compétences :

Alphabétisation : Sait lire et écrire

Sens de la Magie : Est capable de ressentir certaines altérations faites aux vents de magie dans son environnement immédiat

Illégale sorcellerie (nécromancie): Peut effectuer les actions “incanter” et “dissiper” sous sa caractéristique Magie

Chance : + ou -1 sur un jet dé concernant le personnage, 1D3 fois par jour.

Connaissance végétale : sait reconnaître et nommer les plantes.

L'éveil : +1 niveau pour les tests de lien nécromantiques
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_kieran

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 164

Re: [Kieran] La vengeance d'un déchu

Message par [MJ] Igaram » 04 avr. 2015, 00:12

Test de fouille: 8
Équipement trouvé:
10 coutelas: 12+1d6 parade 6
1 Marteau à viande: 14+1d6 parade 8 Assomant
4 Poêles: 6+1d6 parade 6 Assommant
Le jeune nécromancien fouilla la pièce et la petite maison en commençant par la cuisine. Là, il trouva un grand sac de jute rempli de patates qu’il vida sans aucune honte sur le sol. Après quoi, il chercha ce qui pouvait servir d’arme. Il trouva des coutelas en nombre suffisant pour équiper ses sept serviteurs et plus encore ainsi qu’un marteau pour battre la viande et quatre poilons qui pouvaient parfaitement servir d’arme pour des esclaves morbides. Il équipa ses serviteurs avec les couteaux et mit le reste dans le sac.

Quand il ramassa le tromblon, il trouva également une ceinture d’épaule où était placé une série de petite poche contenant à chaque fois le nécessaire pour recharger l’arme. En tout, une douzaine de coup pouvait être tiré sans compter celui qui était déjà dans l’arme. Cela finit l’équipement qu’il prouva à l’intérieur de cette maison.

Après quoi, il ouvrit la porte menant à la chambre. Par l’ouverture, il put voir la forme de vie se dessiner plus distinctement que via son sort. La femme tenait dans ses bras un petit être tout juste né de quelques mois. La femme portait des vêtements de nuit bleu et blanc qui allait avec perfection avec sa magnifique chevelure noire comme la nuit et des yeux d’un bleu que seul un ciel d’été pouvait rivalisé.
Test de peur: 14 (Échec)
Test d’intimidation: 7 (Réussi)
Mais son regard était rempli de crainte et de peur. Cette femme tremblait de peur, serrant son enfant contre sa poitrine généreuse et le protégeant du regard de cet homme qui venait te semer la mort dans sa maison. Elle n’osa rien dire, fermant juste les yeux d’où des larmes coulaient désormais. Elle posa sa tête sur celle de son enfant, lui chuchotant que tout allait bien aller et qu’il ne devait pas pleurer. Elle ne semblait pas vouloir bouger et encore moins se montrer agressive envers l'intrus et ses sbires venus tout droit des enfers des dieux. Son esprit devant être aussi perdu que celui du nécromancien quand le village s’était retourné contre lui et sa famille.

La pièce était sobrement rangée, il y avait juste un lit à baldaquins différent de celui d’avant, une armoire servant de commode et une penderie légèrement ouverte où l’on pouvait voir des vêtements suspendus à des cintres. Le sol était quand à lui recouvert en partie par un tapis brodé bien que les bords de la pièce laissait voir le planché de chêne de cette pièce.

Dehors, la pluie semblait s’être arrêtée de tomber et il faisait étrangement silence tout à coup. Un silence seulement perturbé par les pleures de la désormais veuve femme et fille de Griphine. Ainsi que par le grincement mélodieux des poutres de la maison qui semblaient accueillir son ancien maître. Puis un coup de tonnerre claqua dans l’air et la pluie recommença de plus belle, faisant choir sur le sol des trombes d’eau. Laissant à ce cours instant un sentiment d’irréalité fugace et bien trop vite rattrapée par la dur réalité de la vie.
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Répondre

Retourner vers « Hochland »