Les sorcières rêvent-elles de moutons Aetheriques?

Les gens du Hochland sont célébres pour leurs talents de chasseurs et les denses forêts de leur province. Une bonne partie de leurs armées est composée d'habiles arquebusiers. Le Comte Ludenhof tient sa cour à Hergig.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 464
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: Les sorcières rêvent-elles de moutons Aetheriques?

Message par [MJ] Le Djinn » 23 sept. 2012, 19:01

Debout contre son mur, Zyra put observer l'activité de l'auberge. Elle parcouru les clients attablés du regard, se demandant quelle profession ils pouvaient bien exercer, désignant la nouvelle cible de son jeu à l'aide du bras de sa poupée. Le premier client désigné ainsi avait une trentaine d'année et ne s'était pas rasé depuis bien des jours, en témoignant une barbe qui commençait à lui grignoter la partie basse du visage. Il portait une cape épaisse sous laquelle Zyra aperçu une tunique de cuir et lorsque l'homme se retourna pour commander un autre pichet de bière, la lueur d'une torche se refléta sur la garde d'une épée à sa ceinture, arnaché juste à coté d'une arbalète de poing. Ses deux compagnons de tablée semblaient équipés de la même manière, bien qu'ils fussent trop mal orientés pour que la petite sorcière devinât leurs atours.
Le métier de cet homme deviné, elle chercha à nouveau. Cette fois ci le frêle bras de Dora se posa sur une femme. Elle était seule, à la table la plus éloignée du feu. Blonde aux yeux bleus d'une pureté digne d'un ciel ensoleillé de Sommerzeit, elle portait des fourrures blanches comme la neige. Par dessous scintillaient une cotte de maille et le fer d'une hache à double tranchant. Elle contemplait son repas sans pour autant y toucher tout en jouant avec habileté avec un coutelas dans sa main gauche.
La troisième personne choisie par Dora fut une famille composée d'un homme courtaud et imberbe, d'une femme à la chevelure aux couleurs de l'automne dont le ventre s'arrondissait gracieusement sous sa tunique et de deux très jeunes garçons -le plus vieux avait tout au plus six ans- chacun dans les bras d'un de leurs parents. Leurs habits semblaient de bonne qualité sans être ostentatoires, et leur table était bien garnie. Zyra se rappela avoir entre-aperçu une diligence quand elle avait visité l'écurie, peut-être étaient-ils ses occupants ? Toujours est-il qu'ils ne portaient aucune arme -visible tout du moins- et qu'ils étaient propres. Zyra eut à peine le temps de supposer un métier pour ces nouveaux candidats qu'une main potelée se posa sur son épaule :

Image"Alors mademoiselle Zyra, prête à faire affaire ? Allons nous asseoir, regardes Klaus nous a choisi une table." Quand Zyra regarda dans la direction indiquée par le marchand, elle put en effet voir que Klaus était assis à la table la plus à l'écart des autres possible et dans l'ombre, la torche sur le mur s'étant éteinte ([comme par miracle). Une fois son pesant séant posé sur la chaise, le marchand continua à voix basse :"Si tu es toujours d'accord jeune fille, j'aimerais avant tout voir l'argent. Et j'aimerais aussi te demander de reconsidérer le fait de réaliser cette "transaction" ici, dans la salle commune de l'auberge. Qui sait qui est assis à ces tables ? Voleurs et bandits sont tout aussi probables qu'honnêtes paysans et marchands ... Saches qu'il ne te seras fait aucun mal, moi Volkhard Eisenhauer t'en fait la promesse. Et Klaus aussi, même si il ne dit rien. Et si tu acceptes je réduirais le prix d'une pistole ! Réfléchis bien, ta sécurité pourrait aussi en dépendre."

Son ton sérieux contrastait nettement avec celui gai et rieur de leur dernière conversation. Tandis qu'il parlait, Klaus guettait les clients assis aux tables alentour comme si ils allaient lui transmettre la peste, les mains sous sa cape surement prêt à dégainer au moindre mouvement suspect.

Post rapide pour relancer le truc, désolé pour l'absence sans prévenir.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Et un jour quelqu'un est venu et m'a libéré, tant pis pour lui. Et pour les autres.

Avatar du membre
Zyra
PJ
Messages : 11

Re: Les sorcières rêvent-elles de moutons Aetheriques?

Message par Zyra » 24 sept. 2012, 13:40

Il était certain que l'homme et ses deux compagnons n'étaient pas des gardes de l'auberge fortifiée, sûrement une bande de mercenaires, mais pour des missions demandant une certaine délicatesse. Quand à la femme blonde, c'était une guerrière expérimentée, probablement originaire du Nord de l'Empire, Elle pouvait elle aussi être une sorte de mercenaire, mais sûrement pas pour les même missions que les trois autres. Elle n'eut pas le temps de s’attarder sûr sa dernière cible, qui était probablement une famille de bourgeois ou de petit noble un peu fauché, que le marchand arriva.

Elle le suivit jusqu'à la table, s'asseyant en face de lui, se disant qu'il était un peu trop prudent pour une transaction aussi simple que la leur, il y avait quelque chose d'autre en dessous. Son discours lui confirma ses soupçons, la question était, qu'est-ce que tout cela pouvait bien signifier ? Se demanda-t-elle, fronçant les sourcils. Elle émit des suppositions, pesa le pour et le contre alors que le silence se prolongeait entre elle et le marchand, il faut dire qu'elle avait quasiment oublié sa présence. Il devait d'ailleurs se demander ce que la petite fille faisait, à contempler le bois de la table comme si elle voulait la réduire en poussière. Après un temps qui avait du lui paraître très long, elle releva la tête, puis sourit comme elle savait si bien le faire, de façon franche et innocente. Lorsqu'elle parla, ce fut du même ton conspirateur que celui du marchand.


Pardonnez ma franchise, mais votre parole vaut autant pour moi que les habits que je porte.

Alors, comme lors de son repas, ses lèvres se remirent à remuer de leur propre volonté, sa voix résonnant comme l'écho sinistre d'une catastrophe à venir, ou peut-être passée ?

La confiance n'est qu'un outil pour que les gens malhonnêtes arrivent à leurs fins, c'est ce qui permet la trahison.

Elle ressentait une douleur au fond d'elle-même, un peu comme si elle venait de rouvrir une plaie mal cicatrisée, mais d'où venait donc cet horrible sentiment d'avoir été trahi ? Elle ne tarda heureusement pas à reprendre contenance, mais ce fut uniquement grâce à l'idée que, bientôt, elle verrait la carte dont elle avait tant besoin. De nouveau, elle fut tout sourire, elle plongea sa main dans sa robe, puis dans sa bourse, tâtonnant, elle finit par trouver le montant recherché, qu'elle prit dans sa petite main. Elle la tendit, la positionnant légèrement au dessus de la table.

Vous prenez vraiment bien trop de précautions pour une transaction aussi simple que celle-ci, cela peut signifier plusieurs choses, mais je m'arrêterais à ces trois possibilités :

Soit vous pensiez me faire peur, pour m'entraîner à l'écart puis me dépouiller. A première vue, cela pourrait paraître imprudent, car nous avons montré que nous avions plus d'argent qu'on pourrait le penser avec le repas que nous avons pris. Cependant, je ne pense pas que l'on serait enclin à nous croire si nous annoncions que c'était moi qui portait l'argent. Et puis, se serait votre parole contre la mienne et deux personnes âgés à l'air misérable, on ne ferait pas le poids. On aurait pu tout dépenser avec le repas en question et tenter d’extorquer un honnête marchand.


Elle laissa tomber une pistole sûr la table.

Soit vous avez des ennemis qui en veulent à votre vie, et d'une façon ou d'une autre, vous êtes au courant. Dans ce cas je ne pense pas risquer grand chose.

Elle laissa tomber une seconde pistole sûr la table.

Soit ces ennemis en question en veulent à quelque chose que vous transportez.

Cette fois-ci, ce fut deux pistoles qui tombèrent.

Vous savez, dans les deux derniers cas, la technique de la diversion peut se révéler extrêmement utile. J'espère néanmoins que si vous êtes dans la dernière situation, vous ne pensiez pas m'utiliser comme leurre.

De nouveaux, deux pistoles tombèrent sûr la table.

De toute façon, quoi qu'il en soit, je pense qu'il est un peu tard pour éviter d'attirer l’attention. Imaginons que les trois personnes, dont au moins une a une épée et une arbalète de poing à leur ceinture, ce que je suis certain, Klaus a remarqué, en aient après vous. Toutes vos précautions ne feraient qu'attiser leur soupçons sur notre très simple transaction, et surtout sûr moi.

Mais en ce qui me concerne, les personnes avec un regard suffisamment perçant ne verront qu'une étrange petite fille, qui a un peu plus d'argent que son apparence ne le laisserait penser, se faire extorquer de l'argent pour regarder une carte.


Les six sous tombèrent sûr la table, rejoignant le reste.

Cela ne leur apprendra rien de plus que ce que notre repas gargantuesque leur avait révélé, moi et mes "grands parents" avons un peu plus d'argent qu'on ne pourrait le penser.
Modifié en dernier par [MJ] Le Vizir des Ténèbres le 13 nov. 2012, 17:10, modifié 1 fois.
Raison : XP total : 52
Zyra, Voie de la sorcellerie illégale
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 11 | Ini 8 | Att 8 | Par 8| Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... fiche_zyra

Même si elle a dix sept ans, Zyra a l'apparence d'un enfant de douze ans. Mesure 1m40, porte constamment sa poupée qu'elle a nommée Dora, porte une robe et une pèlerine noire, les deux en plutôt mauvais état.

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 464
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: Les sorcières rêvent-elles de moutons Aetheriques?

Message par [MJ] Le Djinn » 26 sept. 2012, 13:16

Volkhard Eisenhauer écouta Zyra sans l'interrompre. Son visage bouffi resta de marbre jusqu'à ce que Zyra conclue son analyse puis afficha un sourire énigmatique et répondit sur le même ton qu'auparavant :
Image"Il est rare de rencontrer un enfant de ton âge avec autant de capacité de réflexion, mais la raison pour laquelle je prend autant de précaution est mon affaire. Mais si tu veux tout savoir, le bon sens te fait douter de moi, et c'est ce même bon sens qui me dicte la prudence." Il fit une pause de quelques secondes et ramassa l'argent. "Tu déclines mon offre ?" dit-il en comptant les pièces de Zyra,"Soit. Klaus, sors la carte s'il te plaît."
Celui-ci sortit alors de sous la table un grand tube en cuir fermé par un capuchon qu'il ouvrit. Il en sortit un parchemin de la taille de la jeune fille qu'il étala sur la table. La géographie de tout le Nord de l'Empire y était dessinée, avec toutes les villes plus ou moins importantes dans chaque région et les routes les reliant, les rivières et les fleuves importants ainsi que les massifs montagneux. Les zones forestières était colorées en vert pale et l'eau d'un bleu d'azur. Après quelques secondes de réflexion, Volkhard pointa un doigt dans la baronnie du Hochland à l'embranchement de la route Hergig-Estorf avec celle venant de Stôckse, et dit "Nous sommes ici, à deux vaches près. Tu as deux minutes, fais en bon usage. Ah au fait, le Nord est par là". Zyra l'entendit alors compter les secondes en murmurant, il lui fallait faire vite.
Image
Pour le côté pratique je te donne juste la carte du Hochland, mais Zyra a bel et bien la moitié Nord de l'Empire sous les yeux. Je mettrai une carte avec là où tu es précisement dès que j'ai un accès internet qui m'y autorise ...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Et un jour quelqu'un est venu et m'a libéré, tant pis pour lui. Et pour les autres.

Répondre

Retourner vers « Hochland »