[Morekai] Tous des malades

Cette province désolée au climat inhospitalier est en partie couverte par la forêt de Drakwald. Les soldats de la région vénèrent davantage Ulric que Sigmar. La capitale du Graf Tobringer n'est autre que Middenheim, la Cité du Loup Blanc.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Morekai] Tous des malades

Message par [MJ] Le Grand Duc » 22 oct. 2015, 11:13

La porte de La belle boiteuse se refermait derrière Morekai, requinqué et prêt à rejoindre Henrich et son compagnon spécial, Flint. Morekai remarqua que le temps avait du avoir raison des villageois, il n'y avait plus qu'une bande de paysans en train de fixer la demeure de Flint.
Allant de bon train vers le point de rendez-vous, on pouvait distinguer que Sabot avait repris sa place à l'avant de la chariote. N'étant plus qu'a quelques mètres, Morekai remarqua que la porte était entrouverte. Les curieux observaient le tueur s'approcher de la porte, restant très éloigné de l'échoppe. Il reconnu les voix de Flint et d'Henrich qui discutaient non loin de l’entrebâillement à l'intérieur de la pièce plongé dans l'obscurité. Longeant la palissade, dans avoir l'intention d'écouter aux portes, Morekai put distingué ses mots.


Merci Flint, nos efforts vont enfin payer. Grâce à toi et ton talent, je vais pouvoir finaliser mes travaux et prouver aux habitants de Findaltheim notre valeur !
Oui Maître Maître !! répondit Flint. A en croire les bruits lourds, Flint devait sauter de joie sur le plancher.
Rejoins moi ce soir, viens-viens par où tu sais. Soit discret Flint, personne ne doit savoir que tu me rends visite. Nous allons devenir célèbre.

Morekai pénétra dans la salle obscure. Le visage tout souriant, Henrich reprit.
Vous tombez à pic Maître Nain, j'étais en train de remercier Flint pour ses services ! Ne perdons pas de temps ! Allons y avant que la nuit tombe.

Si tu veux discuter ou autre avec Henrich pendant le retour, je te laisse me poser les questions/ donner tes actions en MP. Je reprendrai la main à votre arrivé chez Henrich. Si tu n'as rien à dire. Dit le moi également, j’enchaîne !
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Morekai Gundrikson
PJ
Messages : 7
Profil : FOR 9/ END 9/ HAB 6/ CHAR 8/ INT 8/ INI 7/ ATT 11/ PAR 9/ TIR 8/ NA 1/ PV 70/70(bonus inclus)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... gundrikson

Re: [Morekai] Tous des malades

Message par Morekai Gundrikson » 03 nov. 2015, 04:29

Morekai sortait de la Belle Boiteuse le sourire au lèvre, ça faisait un moment qu’il n’avait pas ressenti autant de sérénité. Les tourments du Tueurs semblaient être loin mais il suffirait d’un instant de faiblesse pour que ceci reviennent à la charge. Le soleil entamait sa descente et l’animation qu’avait crée la venue d’Henrich et du nain s’était estompé et seulement quelques paysans furetaient autour de la boutique de l’étrange Flint. Morekai pressait le pas car il culpabilisait un peu d’avoir trop traîner dans cette taverne malgré le bon qu’il a passé là bas.

Arrivé devant l’échoppe, le Tueur constata que Sabot était prêt au départ tandis que la porte était entrouverte. Des voix se firent entendre à travers l’obscurité de la pièce c’était Flint et Henrich qui faisait sûrement leurs au revoir. Ce n’est pas trop le genre de Morekai d’écouter au portes mais il ne pu s'empêcher de distinguer certains propos.


-Merci Flint, nos efforts vont enfin payer. Grâce à toi et ton talent, je vais pouvoir finaliser mes travaux et prouver aux habitants de Findaltheim notre valeur !

-Oui Maître Maître !!

-Rejoins moi ce soir, viens-viens par où tu sais. Soit discret Flint, personne ne doit savoir que tu me rends visite. Nous allons devenir célèbre.


Bien que cela ne soit que des bribes d’une conversation, les propos tenus titillèrent la curiosité du nain et la suspicion s'installa dans son esprit.
“Finaliser ses travaux et inviter Flint à un rituel ou je ne sais quoi cette nuit ?” Cette pensée s’était installé et ne semblait pas vouloir partir. Malgré tout le Tueur tentait d’oublier cette pensée pour l’instant pour se consacrait à sa tache en se disant que si ça venait à déraper, il improviserait. C’est dans cet état d’esprit que Morekai s’engouffra dans l’échoppe.


-Vous tombez à pic Maître Nain, j'étais en train de remercier Flint pour ses services ! Ne perdons pas de temps ! Allons y avant que la nuit tombe.

Flint observait le Tueur d’un air méfiant tandis qu’Henrich et Morekai sortaient pour faire le chemin du retour vers la cabane dans les bois accompagné par le fidèle Sabot et la discussion s’entama.

-A quoi va servir ce que Flint vous a récupéré ?

-A renforcer les protections que je mes en place. Et bien sur finaliser mes potions et autres remèdes afin de ré ouvrir la boutique du pauvre Flint.

-Je m'attendais à plus de grabuge dans le village, votre protection était une nécessité?

-C'est grâce à votre compagnie Maître Nain ! Ça n'est jamais aussi calme qu'aujourd'hui ! Merci d'être venu avec moi. Je vais d’ailleurs vous permettre de reprendre votre route plus tôt que prévu. Mes travaux font prendre fin cette nuit. Je vais enfin pouvoir leur prouver que je ne suis pas un vieux fou et honorer la mémoire de ma bien aimée.

-Apparemment d'après ce qui se dit, les peaux vertes ont attaqué le village après votre exil. Vos "charmes" protégeaient le village autrefois?

-Mes charmes, comme vous dites, ont toujours protégé le village. Ils subissaient des attaques bien avant que j'arrive. A la mort de ma femme, comme si la foudre m'avait traversé... J'ai décidé de protéger le village des menaces extérieurs et de Fréderic, l'escroquerie intérieur.

-En tant que guérisseur, vous auriez les capacités de produire des substances stimulantes? Çà pourrait m’intéresser pour la suite de mon voyage.

-Je vais voir ce que je peux faire pour vous... Je devrai pouvoir vous concocter quelque chose d'ici demain matin…


Henrich était de très bonne humeur, sûrement du au fait que ses travaux vont aboutir. Après tout peut-être que Morekai se fait des idées sur Henrich. Le fait qu’Henrich puisse concocter des stimulants pourrait être salvateur pour le nain. En effet, il a épuiser ses réserves depuis un moment et trouver des personnes compétentes dans l'herborisme est ardu. Le Tueur préféra ne pas parler de ce qu’il a entendu auparavant et parla plutôt de son passage à la taverne et de ses joyeux clients histoire de passer le temps jusqu’au retour à la maison d’Henrich.
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 06 nov. 2015, 11:50, modifié 1 fois.
Raison : 5 xps / Total : 30 xps
Morekai Gundrikson, Voie des Tueurs
Profil: For 9 | End 9 | Hab 6 | Cha 8 | Int 8 | Ini 7 | Att 11 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70
Fiche personnage

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Morekai] Tous des malades

Message par [MJ] Le Grand Duc » 06 nov. 2015, 11:49

Quitter le village et regagner la demeure d'Henrich fut un jeu d'enfant ! Certainement grâce à son nouvel allié! Henrich, chantonne libérant Sabot de son armature. Le crépuscule concordait avec les bruits d'estomac du Tueur. Henrich en homme de parole relança le feu et mit à réchauffer le repas du soir. Ça sentait divinement bon !
Henrich demanda à Morekai de l'aider à mettre les caisses récupérées plus tôt dans l'après-midi à l'abri. Et de six, Morekai avait transpiré ! Elles étaient plus lourdes qu'elles en avaient l'air.

Henrich enleva la cale de porte et invita Morekai à passer à table. Il avait eu le temps de déposer deux gamelles en bois ainsi que les couverts le temps des allés retours du nain.


Et il y en a d'autre si vous souhaiter Maître Nain! Annonça Henrich faisant frétiller la barbe de son invité.
Et les dés roulèrent...
Test de Perception = 13 = raté
Morekai inspira fortement permettant à l'appétissant fumet de pénétrer à l'intérieur de ses narines grandes ouvertes. Une première cuillère, puis une deuxième firent catapulté directement au fond du gosier du nain. Henrich le regardait se régaler. Rapidement, l'auge de Morekai fut vidé.
Et les dés roulèrent...
Test d'endurance = 15 = raté
Désirez vous une autre assiette Maître Morekai ? celle-ci est peut être suffisante? Les mots qui sortaient de la bouche d'Henrich paraissaient déformés aux oreilles du tueur. Surpris, Morekai pris quelques secondes avant de répondre. Henrich en profita pour afficher un grand sourire.

Maître Nain ? Pardonnez mon ironie mais vous n'avez pas l'air dans votre assiette.
Tu peux tenter de lui répondre ou lui poser une question. Tu as juste le temps de tenter une action. Après coup, tu t'effondrera. Je m'occuperai via un lancé de dé pour valider la réussite de ton action.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Morekai Gundrikson
PJ
Messages : 7
Profil : FOR 9/ END 9/ HAB 6/ CHAR 8/ INT 8/ INI 7/ ATT 11/ PAR 9/ TIR 8/ NA 1/ PV 70/70(bonus inclus)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... gundrikson

Re: [Morekai] Tous des malades

Message par Morekai Gundrikson » 08 nov. 2015, 03:35

Le chemin du retour se fit sans encombre. Le soleil tombait doucement tandis que l’air se rafraîchissait lorsque le groupe arriva devant la cabane. Le ventre de Morekai commençait à gronder et il ne cracherais pas sur un peu du ragoût d’Henrich. Ces dernières semaines de voyages en dehors des royaumes nains n’ont pas été faciles entre les périodes de jeûnes ou encore les ces jours d’errances sur le territoire impérial ont été éprouvante pour le nain. Mais ces deux derniers jours ont eu le mérite d’être plein de surprises et de réconforts. Morekai ne pu s’empêcher de penser qu’il s’est relâché ses derniers jours avec toute ces rencontres pour le moins salvatrices.

Henrich, ayant entendu le râle du ventre du nain, se mit à rire et rentra dans la cabane pour relancer le feu pour préparer le dîner tandis que Morekai vida la charrette de sa cargaison. Ces six caisses étaient bien lourdes pour n’être que de simples ingrédients pour herboriste, et le Tueur suait à grosse goutte après les avoir déchargés. Tandis que le nain reprenait son souffle, le doux fumet du ragoût d’Henrich se fit sentir et un sourire se dessinait derrière sa barbe. Le vieillard sortit de la cabane pour appeler Morekai à le rejoindre à table. Deux gamelles étaient posés sur la table ainsi que les couverts tandis que le parfum du plat palnait dans la piece. Tout était servi, il n’y avait plus qu’à se remplir la panse !

Henrich était toujours aussi souriant et regardait avidement le nain sans toucher à sa gamelle. Il prévint le nain qu’il restait du ragoût si besoin est. Morekai quant à lui ne fit qu'enchaînait les cuillères de ce succulent plat tout en acquiesçant au propos d’Henrich. L’assiette vide, le Tueur repris son souffle tandis que le vieillard lui demandait s’il voulait une autre assiette. Ces paroles semblèrent lointaine pour Morekai, ce sentiment était étrange pour un simple ragoût. Une impression de menace se faisait sentir tandis qu’Henrich fixais le nain avec un sourire plus grand que jamais.


-Maître Nain ? Pardonnez mon ironie mais vous n'avez pas l'air dans votre assiette.

Tandis que ces paroles raisonnaient dans son crane avec un étrange écho, Morekai ne put s'empêcher de se rappeler des propos étranges du vieillard et de Flint avant de quitter le village. Cette sensation d’être ailleurs ne pouvait venir que du ragoût ! Il a été drogué par Henrich mais pourquoi ?

Sentant ses forces le quitter, il tente, dans un excès de rage d’avoir été trompé, de se lever et de prononcer ces mots :


-Boga ! Tu m’as drogué ordure ! Pourquoi ?!
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 14 nov. 2015, 17:32, modifié 1 fois.
Raison : 5 xps / Total : 35 xps
Morekai Gundrikson, Voie des Tueurs
Profil: For 9 | End 9 | Hab 6 | Cha 8 | Int 8 | Ini 7 | Att 11 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70
Fiche personnage

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Morekai] Tous des malades

Message par [MJ] Le Grand Duc » 14 nov. 2015, 17:32

Ordure ? Veuillez surveiller votre langage sous mon toit Maître Nain. J'ai décidé de vous utiliser pour finaliser mon travail. Laisser le poison agir. Tout sera bientôt terminé... Merci pour vos services.

La paupière du tueur était lourd et tomba aussi violemment que son corps sur le sol.
Que Ranald soit avec toi...
Test d'endurance = 5 = réussi (enfin un qui passe!)
Le poison avait agit rapidement et la dose dissimulé dans le plat ne devait pas être suffisamment puissante pour assommer Morekai. A son réveil,il était toujours chez Hemrich. Il reconnu très facilement la chambre que l'ancien lui avait fournit. En revanche, allongé, il était cette fois ci ligoté à la tête de lit métallique. Quelques outils étranges, à première vu médicaux, reposaient sur le lit au niveau des jambes du nain. Ses plaies simples au cuisses avaient été ré-ouvertes. Vraiment rien de douloureux mais Hemrich avait du prélever du sang ou de petits morceaux de chair. La maisonnette avait l'air étrangement calme. La porte de la chambre était entrouverte, ne laissant rien entrevoir de menaçant.
Que Ranald soit avec toi...
Test de force = 8 = réussi (la machine est lancée !!)
Un élan de colère suffit pour arracher la tête de lit. Tout comme la première fois, l'équipement de Morekai était stocké dans un coin de la chambre. Passant la tête par l’entrebâillement de la porte, le tueur remarqua que le reste de la maison était vide. Dans cette même salle, la table avait été déplacé laissant l'accès à une trappe dissimulée dans le plancher. La porte d'entrée était entrouverte. Morekai était enfin libre et seul...
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Répondre

Retourner vers « Middenland »