[Taille Tallgott] Initiation

Cette province désolée au climat inhospitalier est en partie couverte par la forêt de Drakwald. Les soldats de la région vénèrent davantage Ulric que Sigmar. La capitale du Graf Tobringer n'est autre que Middenheim, la Cité du Loup Blanc.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Faussaire
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 82

Re: [Taille Tallgott] Initiation

Message par [MJ] Le Faussaire »

Rappel des voix et couleurs : Gäbel , Lufti , Tsara , Elzie, Jorma, Kat, Alyssen

- " Bordel, on l’avait presque ! Sa putain de tête devrait être défoncée à coup de marteau !
- En formation défensive, on reste à couvert de leurs putains d’archer, on les tient au maximum à distance, faut que nos blessés puissent souffler un coup.
- Ça va le faire ou pas ? On leur montre qu’on a de belles paires de burnes ! "


- T-t-s'rai-mort-sans-moi-mais-p'rr-quoi-pas !"

Au fur et à mesure qu'il parlait, le visage du Lufti semblait y répondre sans un mot. Il y eut d'abord l'euphorie, puis la surprise, et enfin le mépris. Cependant, c'était assez dur de le juger du regard, tant tout ce qu'il faisait semblait trop vif. Sa respiration, sa voix, ses mots étaient si rapides et si saccadés à l’œil nu que l'on aurait dit qu'il vibrait, qu'il tremblait ou que ses contours disparaissaient de temps à autre. D'en haut, un rire sec et éphémère s'échappa des branchages, comme si le rire provenait d'un saule qui aurait surpris cette bribe de conversation.

Mais quoi qu'il en soit, les têtes cornues avaient déjà refait surface de tout coté. Bien que la région soit terriblement éloignée de l'océan, cette demi-douzaine de têtes braillardes ressemblaient en tout point à une deuxième vague d'hostilités. Par chance, il n'y avait aucun tireur ou tirailleur à portée, à moins que ceux-ci ne soient encore dissimulés dans le paysage, tendant un piège retors à ceux qui voudraient se disperser. Tous les nouveaux venus étaient parés de lames irrégulières, de haches, de rondaches rouillées ou encore de grossiers boucliers formés d'amas de planches craquelées.

- "Elzie, avec moi !

- Six, loh, dri, loh !

- Hm !

- Allez, tch..."

Ainsi la pause n'avait duré qu'un instant. Des six créatures, presque toutes s'élancèrent en même temps. Deux javelots fusèrent en même temps qu'un claquement soudain, et l'un des homme-chèvres fut stoppé net dans son élan. Il se mit alors à baragouiner, à baver tout en balayant les environs avec ses épées. Trois autres arrivèrent juste contre la haie de branches taillées, coinçant et tailladant à tout-va le pisteur esseulé. En réaction, Jorma bondit au-devant de Taille, suivi du bâtisseur, afin d'équilibrer la mêlée.

Équilibrer était un bien grand mot, vu la pluie de chocs et d'éclats qui s'abattait de toute part. A chaque impact, l'outil de Taille semblait céder quelques éclats, quelques dents de graveline qui s'enfonçaient dans les chairs molles de son opposant. Le tumulte se reforme, les voix s'emmêlent, Lufti plie un genou. L'instant d'après, le ventre d'un bélier rompt, les tripes perforées, les côtes fendues comme du vieux chêne.

Une lame émoussée lacère la cuisse du bâtisseur, tandis qu'une autre se coince contre la première, déstabilisant l'assaillant. Le temps qu'il se replace, il est foudroyé par lance, marteau et hache, s'effondrant durement aux pieds de son dernier allié.

Mais ensuite, quelque chose d'étrange se produit.
Quelque chose de taille, dans le dos de Taille.

Du coin de l’œil, c'est une ombre velue qui gronde et qui fulmine, une bête furieuse qui fend l'air, remue les feuilles et encastre quelque chose durant sa course. Un cri d'agonie est vite étouffé par des bruits sourds, des choses qui craquent tels des noix sèches, d'autres comme des fruits trop mûrs. L'ardeur du dernier cornu, déjà bien essoufflée, s'estompe en un clin d’œil. Il remonte la pente à une vitesse folle, disparaissant avec le dernier homme-bête.

Les grondements ne s'estompent pas pour autant. Ils forment même des mots, des paroles inintelligibles pour le bâtisseur, à mi-chemin entre le guttural et le râle de nez.

- "On les a eu ?

- Faut déguerpir ! Gäbel, Lufti !

- M'oc-cupe-de-lui-haaaah-'vous-r'j-oin-d'rai !"

A peine les mots sont-ils lancés que Lufti a déjà sauté vers la silhouette qui tonne. Les archères descendaient à la hâte jusqu'au sol, tandis que Tsara et Elzie commençaient à s'éloigner avec plus ou moins de vivacité. Jorma, ruisselant de sueur et tacheté de viscères, poussa le bâtisseur à l'opposé de la butte en murmurant :

- " Faut contourner, ramasse ce qu'tu peux et viens !"
Test de CHA+FOR/2 : 5, réussi ! Ils t'écoutent !
Alissen recharge et vise le premier qui vient ;
Elzie fonce vers Gäbel et aide Tsara ;


Fin du tour 4 - Ungor 1 & 2 mort, Gor mort, Bête à 36/75, Gabel à 0/75, Tsara à 18/60, Alissen à 47/65 ;

Groupe 2 : 3x double épée + 3x épée & bouclier ;

Tour 5 -
Alissen décoche, sur Gor 2, à -2 : 5, touché ! 22 pv perdus par Gor 2
Lufti recule, atrappe un javelot et le lance sur Gor 2 : 8, de justesse. 16 dégats dans le torse + la poudre fait effet !
Jorma suit le mouvement et lance un javelot : raté.
Gäbel attrape Tsara par réflexe ;
Kat tire à la volée : 18, aucune touche, plusieurs flèches perdues, et les Gors ne sont pas effrayés ;
Tsara termine d'incanter : 5, réussi. Effet secret ;
Gor 2 panique, immobile.
Gor 3 fonce quand même, seul, puis est rejoint par Gor 4 - Rien x2
Gor 5 s'arrête en regardant Gor 2, laissant Gor 6 dévaler la pente, surexcité : 3, Lufti est enfin touché. 31 pv perdus.
Taille attaque : parée, le marteau se craquèle encore.
Alissen recharge et tire à la hâte (malus de -4) : Rien.
Elzie aide Gäbel et Tsara ;

Fin du tour 5 -
Gor 2 a perdu 38 pv, la Bête a perdu 39 pv, Alissen est blessée, Tsara aussi, Lufti a perdu 31 pv;

Tour 6 -
Lufti reprend sa lance à deux mains : 3, touché. 37 pv infligés à Gor 6;
Jorma enchaîne avec sa hache : 3, décidément ! La cage thoracique de Gor 6 est fracturée ;
Gäbel se relève, et grogne quelque chose : résultat secret
Kat tire une nouvelle volée : 15, toujours aucun effet.
Tsara se relève, et court vers la "haie".
Gor 2 est assommé.
Gor 3 sur Jorma : 1ère attaque parée, la deuxième épée tape contre la première ; 13 pv infligés à Taille
Gor 4 sur Lufti : Esquivée sans aucun souci.
Gor 5 panique.
Taille attaque Gor 3 : le marteau se craquèle de plus en plus, et des éclats se plantent dans la chair.
Alissen recharge et vise Gor 2.
Elzie arme sa fronde mais trébuche en s'avançant.

Fin du tour 6 - Gor 2 a perdu 38 pv, la Bête a perdu 39 pv, Gor 6 s'effondre, mort
Alissen est blessée, Tsara aussi, Lufti a perdu 31 pv, Taille perd 13 pv ;

L'ardeur des deux camps commence à faiblir...

Tour 7 -
Lufti s'attaque à Gor 3 tant qu'il est déstabilisé : Imparable. 36 pv infligés.
Jorma enchaîne à nouveau : 4, réussi. 26 pv infligés à Gor 3. Gor 3 s'effondre en hurlant.
??? charge : Gor 2 est renversé, fendu comme du bois sec, et piétiné.
Kat tire sur Gor 5 : Toujours rien.
Tsara décroche un javelot mais n'arrive pas à le lancer.
Gor 1, 2, 3, 6 sont morts.
Gor 4 panique et fuit.
Gor 5 fuit.
Taille reprend sa respiration.
Alissen ne tire pas et descend de l'arbre.
Elzie se relève.

Tour 8 et +
Lufti fonce vers ???
Kat et Alissen retrouvent le sol, et s'éloignent avec Jorma
Tsara et Elzie tentent de récupérer quelques flèches/javelot(s) avant de suivre le mouvement.

Victoire ?
<< Bah alors, qu'est-ce que tu cherches mon gars ? L'or, les femmes, le pouvoir ?
J'ai tout et plus encore dans ma baraque, viens jeter un œil !
Oh non, ce n'est pas loin, c'est au coin de la rue là-bas.
Mais attends, t'as les moyens j'espère ?

...

Oh, tu sais, on peut toujours s'arranger... >>

Avatar du membre
Taille Tallgott
PJ
Messages : 97

Re: [Taille Tallgott] Initiation

Message par Taille Tallgott »

La bave aux lèvres et les tympans en feux. J’étais en train de garantir que les hommes bêtes qui gisaient à terre à mes pieds étaient véritablement crevés, de quelle façon ? En leur fracassant la boite crânienne à l’aide de mon marteau. Ceux-ci ne se redresseraient pas, sûr de sûr !
Lorsqu’une patte amicale me tira en chuchotant.


- « Faut contourner, ramasse ce qu’tu peux et viens ! »


— Contourner ? Contourner quoi ? fuir ?


Je n’avais pas eu le temps de finir mon phrasé que Jorma était déjà parti, me laissant hébété et esseulé. Une seconde fois, l’agitation commençait à redescendre lentement, et mes grosses mains de bâtisseur commençaient à desserrer leurs emprises sur le manche de mon arme. Les derniers mutants en vie avaient apparemment tous filé de l’autre côté du talus et plus rien ne semblait remuer par ici.
Pourtant les exclamations persistaient depuis la cime de la bute, était-ce les cris d’agonie de la bête noire ? J’essuyai du revers de la main les gouttes de sueur qui perlait abondamment sur mon front. Lufti était parti comme une furie en direction des fuyards, et dire qu’il y a quelques minutes il m’empêchait justement de faire la même chose… Voulait-il se garder la victoire pour lui seul ou avait-il un autre plan ?
Il est vrai que la perte d’un chaman mutant ferait du bien à cette partie de la sylve et moins il y avait de souillure dans le coin et plus la vie y était sereine.
À présent, j’étais tiraillé entre l’envie de rejoindre Lufti pour le soutenir ou bien venir en aide aux blessés pour qu’ils puissent se mettre plus rapidement à l’abri. Quoi qu’il en soit, les autres n’avaient pas tenté de retenir Lufti, c’était donc le signe qu’il n’y avait pas de problèmes majeurs. Devais-je choisir la fougue ou bien la modération ? Il fallait dire que l’échauffourée m’avait bien esquinté moi aussi et je sentais le picotement de mes blessures arpenter ma chair. Je n’avais pas encore pris le temps d’inspecter l’état de mon corps et j’avais peut-être besoin de soins et de repos tout autant que les autres finalement.
Je restais quelques secondes là, tiraillée entre la prudence et la témérité, mais l’impétuosité de la jeunesse était bien trop forte et commençait à me faire rager intérieurement. Sans plus de fioriture, j’accrochai mon fidèle marteau à ma ceinture en boudant. Je ramassais donc deux javelots en maugréant de plus belle dans ma barbe.
Voilà, un dans chaques mains, ensuite je me lançais à la poursuite de Jorma qui commençait a prendre de l’avance. À cet instant, je ne savais toujours pas si l’on allait véritablement contourner ou fuir, mais une chose restait sûre, je voulais vraiment savoir où en était Lufti, je devais en avoir le cœur net. Cette saloperie à la toison noire devait périr cependant je devais garder à l’esprit que ma principale mission était de mener à terme mon initiation.


— Par les saintes burnes de Taal. En route !


Prestement, je rattrapais donc le reste du groupe pour venir en aide aux femmes qui étaient blessées aux guibolles.
Taille Tallgott, Voie de la foi guerrière.

FOR 9 / END 9 /HAB 9 / CHAR 9 / INT 10 / INI 9 /ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / 29/65 PV

Compétences :

-Sociales: Alphabétisation, Doctrine du culte ( Taal et Rhya ).
-Artisanales: Architecture, Travail de la pierre.
-Sylvestres: Camouflage, Orientation.
-Martiales: Coriace, Résistance accrue, Coups puissants.


lien fiche personnage : https://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.p ... e_tallgott

« Par la terre, l’arbre et les os. » : Serment courant chez les adeptes de Taal et Rhya.

Avatar du membre
[MJ] Le Faussaire
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 82

Re: [Taille Tallgott] Initiation

Message par [MJ] Le Faussaire »

Javelots en main, Tallgott s'élance à la suite de Jorma, tandis que le reste de la troupe s'éparpille entre les souches, les branches et les buissons. Très vite, un mugissement terrifiant survient, glaçant le sang de tous ceux qui l'entendent. Malgré ses blessures, le bâtisseur est pratiquement à la tête de la meute, derrière Jorma, talonné de tout coté par les archères. Chaque pas, chaque enjambée manque de les faire tomber, tant le terrain grossier se déroule sous leurs pieds.

Chacun essaye de prendre un rythme, ou de maintenir les autres au sien, mais rien n'y fait : c'est la débâcle, la course folle. Le sol craque de toute part, branches et feuilles comprises. Rien n'est immobile, tout est affolé. La tête de file change sans arrêt, selon les secondes, la pente, la direction. Si un rang il y a, rien ne peut le prouver. Tout le monde se dépasse, s'évite, se contourne sans avoir de direction fixe.

- "Dri, dri, dri !"

On bifurque à droite, derrière un fourré. Un chemin de terre apparaît, mais personne ne s'y intéresse. On croise à travers un cratère, sautant par-dessus un tronc rongé, glissant au détour d'une pente d'ardoise, sans jamais tomber. Les fuyards se croisent, s'évitent, s'esclaffent à chaque faux pas. Certains ont quitté le champ de vision de Taille depuis si longtemps qu'il n'est même pas sûr de la route à prendre. Pas le temps de s'arrêter, pas l'audace de se retourner, il faut foncer. Les cris sont toujours plus nombreux, toujours plus proches. Courir, courir, courir... Mais jusqu'à quand ?

- "Sur ta gauche ! Ha-pf-ha-pf"

Elzie surgit au détour d'une souche, les mains serrées sur ses cuisses, tissus et cuirs en pagaille.

- "Alyssen ? Alyssen !

- Dri ! Dri ! Ba-dri !"

Nouveau détour, la pente s'accentue, la terre se dérobe. Tête qui tremble, gorge qui brûle, oreilles qui sifflent. Courir, courir, courir. Un dard siffle au-dessus de sa tête - Courir, plus vite ! Un grondement haletant sur sa droite - Courir, encore !

- "Lyss ! Là !

- Ja-hhh-ri-!"

Un choc sourd arrache le souffle à cette personne. Un craquement, un rugissement bestial, un hurlement d'horreur.

- "Kat, attends !

- Magnez-vous !"

Les muscles qui tendent, les jambes qui faiblissent. Ralentir ? Jorma ralentit, s'essouffle peu à peu, hache en main.

Soudain, un grondement retentit, encore. Un craquement survient, comme un rocher qui éclate. Ca glapit, ça crie, on râle, mais le bruit s'éloigne. Enfin, un instant de silence. Là, un fourré d'épines noires. Est-ce que la foudre vient de tomber ?

- "Kaaaaat ! Je p-haaa, plus...

- On y est presque. Jorma... Elzie... Tallgott. On y est..."

L'ainée s'écroule contre un sapin, suivie de près par le bûcheron et la bâtisseur. Elzie arrive quelques secondes plus tard, ruisselante de sueur, à moitié débraillée, les cheveux en bataille. Derrière eux, les cris se dispersent, la forêt s'affole, s'éparpille. Quelques silhouettes sont visibles au loin, à plus d'une trentaine de mètres. Trois à terre, deux à genoux, sinon l'inverse. Ça gémit dans tous les sens, mais rien n'approche les quatre coureurs fatigués.

Serait-ce le signe d'un peu de répit ? Espérons qu'il ne sera pas de trop courte durée.
Vu la situation, on démarre avec un test d'HAB ou d'INI, suivi d'un test d'END pour tenir l'allure.
Tous les autres tours, ce sera un test d'HAB+END/2 pour chaque coureur, Taille y compris, afin de représenter la distance entre les poursuivants et les poursuivis.
Chaque degré de réussite réduit cette valeur de 1, et chaque degré d'échec l'augmente
Plus la valeur est grande, plus les poursuivants sont proches.
Je considère qu'à "-15", vous avez automatiquement distancé tout le monde, et à "+30", vous êtes automatiquement rattrapé.

Départ :
Elzie à +11
Alyssen à +14
Tsara à +5
Kat à +2
Jorma à -6 (départ canon, il est largement devant)
Taille à 0/+1
--
Lufti à +16
Gäbel à +14
--
Les cornus sont à 27 mètres

Premier tournant :
Jorma et Kat à -4
--
Elzie et Taille sont à +10
Gäbel et Tsara à +14
--
Alyssen et Lufti à +20
--
La Bête à +23
Les cornus à +32

Second tournant :
Kat à -8
--
Jorma et Taille à +0
--
Elzie à +13
--
Gäbel, Lufti, Tsara à +20
Alyssen tombe, percutée par quelque chose
---
Les cornus se regroupent, restent à +30

Troisième tournant :
Kat à -5
Jorma à +0
Taille à +3
--
Elzie toujours à +13
---
Gäbel, Lufti, Tsara passent à +26
Un bruit fracassant éclate.
Certains tombent à genoux.

Les cornus s'affolent, se dispersent... Ou pas ?
<< Bah alors, qu'est-ce que tu cherches mon gars ? L'or, les femmes, le pouvoir ?
J'ai tout et plus encore dans ma baraque, viens jeter un œil !
Oh non, ce n'est pas loin, c'est au coin de la rue là-bas.
Mais attends, t'as les moyens j'espère ?

...

Oh, tu sais, on peut toujours s'arranger... >>

Répondre

Retourner vers « Middenland »