[Umah] Dans la gueule des fous

L’Empereur Karl Franz siège à Altdorf, capitale impériale depuis. Altdorf est un carrefour du savoir et son université est l’institution académique la plus respectée de tout l’Empire. Là, les seigneurs et les princes de nombreux pays viennent s’asseoir aux pieds des plus grands penseurs du Vieux Monde. Altdorf est aussi le centre du savoir magique et ses huit collèges de magie sont fort justement réputés bien au-delà du Vieux Monde. Altdorf est une ville affairée, avec un nombre important d’étrangers, de commerçants et d’aventuriers. La cour impériale elle-même engendre une activité économique florissante, qui attire toutes sortes de gens.

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 147

[Umah] Dans la gueule des fous

Message par [MJ] Neferata » 24 mai 2018, 02:24

La première matinée d'Umah dans le coeur de l'Empire avait été ensoleillé et plutôt chaud. En effet il semblait claire que la saison actuel était encore le printemps, l'été semblait bien impatiente de pointer le bout de son nez. Ce qui bien sur était une véritable torture pour Thica. L'invitée de la maison mangea son déjeuner majoritairement seule tandi que l'hôte prenait un bain d'eau froide pour l'aider à affronter les températures de la journée. Température clairement non excessif, mais il y avait clairement un désavantage d'être habitué aux températures glaciales de Karond Kar... et c'était que Thica était désormais bien plus sensible a des températures considérées comme normal ici.



Elle fit néanmoins une apparition pour donner quelque dernier renseignement sur sa destination, juste pour la préparer aux mieux. Non pas que la Druchii blanche s'attendait à un drame avec Moreje, mais il serait fort facile pour une expatrié... et surtout une expatrié d'un pays hostile à l'Empire de faire une mauvaise action qui lui attirerait l'animosité des gens. Surtout qu'en l'occurrence, l'asile était tenu par l'église de Sigmar, le dieu principal du Reikland... un dieu guerrier d'ont les adeptes affrontent toujours les ennemis de l'Empire avec un fanatisme et une fugue rarement vu chez des humains. Mais difficile d'imaginer que la totalité des gardiens soient des prêtres guerrier redoutable... mais il était claire qu'il n'apprécierait clairement pas un mot de travers.



En tout cas, le trajet que fit Umah eu le mérite de lui faire découvrir l'activité de la ville de bon matin, les grandes rues étaient noires de monde, remplie de charrette, de travailleur, de citoyen de carrosse noble et de patrouille de soldat s'assurant que rien ne vienne troubler l'ordre. Les petites rues et ruelle, bien que clairement plus praticable restaient néanmoins très active a l'image des docks, nécessitant de la place pour le déversement constant de marchandise, mais extrêmement actif.



Mais plus Umah s'approchait des bas quartiers, plus l'agitation ce faisait... faible. La ville ne devenait toujours pas une zone fantôme, mais peu de gens allaient et venait. Puis vint alors le passage du pont dans les bas quartiers... un moment étrange ou à part deux trois citoyens de moyen ou basse classe, personne n'était présent. Une fois le pont passé... il n'y avait que des rodeurs, des habitants restant proche de leur maison ou de très large patrouille de soldat très bien armée abordant les rues dans de grand charriot de guerre équipée de longue arquebuse. Si le reste de la ville avait quelque chose de majestueux et de grandiose avec de grand bâtiment sur plusieurs étages... ici... bien que les maisons étaient faite de pierre... elle ne dépassait que rarement les deux étages... voir même... la plus part n'avaient qu'un rez de chaussé.



Les gens regardaient Umah avec un très grand étonnement, bien plus que les citoyens du reste de la ville juste surpris de voir une elfe. Ici les humains étaient surpris de beaucoup de choses en voyant passé la Druchii. Ahuris, choqué, hébété, intrigué... les expressions de surprise à l'encontre de l'expatrié ne manquait pas. Par ailleurs, des chuchotements se faisait entendre, des gens partaient d'un pas pressé après une courtes discutions... mais personne n'approchait Umah malgré cet intérêt qu'elle avait créé par sa seule présence. Soudainement, le pourquoi elle devait rentrer avant la tombée de la nuit devenait bien plus évidant... même si pour l'instant... aucun danger n'était visible... mais juste ressentit... caché dans l'ombre.



Malgré tout, après plusieurs minutes de marche pouvant sembler plutôt inconfortable avec tous ses regards Umah arriva enfin devant un muret de trois metres de haut, entourant un grand bâtiment de briques rouges sur cinq étages. Du moins, un bâtiment soudé a deux autres sur les coté de juste trois étages. C'est une une structure très impressionnante dans un quartier minable, surement là le souvenir d'une époque plus glorieuse. De là où était Umah, elle pouvait voir que des barreaux avait été mis à chacune des fenêtres des trois bâtiments et que des piques ornaient le haut des murs entourant l'établissement. Les piques étaient les plus simples possible rappelait de manière bien froide qu'il n'était pas pour la décoration.



► Afficher le texte

► Afficher le texte

► Afficher le texte


Le portail par contre était décoré de nombreuse gravures dont la signification échappait complètement à Umah qui n'était clairement pas spécialisé en culture Imperial en dehors de la généralité qu'elle a apprise à Naggaroth et Ulthuan. Les gravures qui revenaient souvent étaient une colombe, une femme, un cœur. Tout cela avait pour but d'être rassurant, mais il était clair que le mauvais entretien du portail métallique avait laissé une rouille légère s'installer en plus de quelque dégâts superficiel dut au temps.



Umah remarqua que deux gardes se trouvaient devant le portail... du moins, ils avaient plus des allures de mercenaire avec leur armure de cuir clouté et leurs gourdins à pointes... si l'on oubliait les amulettes religieuses et autre sceaux de puretées accrochées à leur armure ou étaient écrit des prières envers leur dieux. Les deux hommes étaient chauves et même si un avait regardé Umah, il n'y avait que de la neutralité dans son regard... neutralité avec un soupçon de méfiance. A l'intérieur de la cour, Umah pouvait voir quelques hommes en robes brunes, des religieux, proche d'autre gens plus diverse vêtu d'haillons... surement des malades... dans un Sanatorium qui ressemblait bien plus à une prison qu'à un endroit de guérison.
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Umah
PJ
Messages : 54
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par Umah » 24 mai 2018, 05:13

La jeune Druchii se réveilla de bonne heure, le matin suivant son arrivée à Altdorf. Après s'être étirée dans son lit, et se leva, nue, et s'approcha de la fenêtre pour regarder à l'extérieur, souriante. La jeune elfe posa les mains sur ses hanches, prit une longue inspiration, puis hoche la tête. C'était désormais officiel, elle était une citadine d'Altdorf, y ayant passée sa première nuit. Le lit avait été très confortable, bien plus qu'elle ne l'aurait penser d'un lit conçu par des Humains, et elle n'était pas aussi indisposée par la chaleur que son hôte Thica, qui avait passée trop de temps en Naggaroth et ne s'était pas encore habituée au climat plus chaud de l'Empire.

L'elfe fit quelques étirements, seule dans sa chambre, pour se préparer pour sa longue journée. Car après tout, cette journée n'avait pas pour but de lui faire prendre du bon temps. Loin de là, elle avait du travail. Après ses étirements, elle se vêtit de la robe que lui avait offerte Thica, qui était bien différente de ses vêtements ordinaires. En effet, ces vêtements-ci, bien que légers, la couvraient plus que ses habits habituels. Le tout était aussi bien plus décent. Donc, plus sécuritaire, et moins voyant. Elle aurait plus de chances de passée inaperçue vêtue ainsi que dans sa tenue de base.

Quand Thica vint lui faire le résumé de ce qu'elle devait savoir, la jeune Elfe écouta en silence, hochant la tête, comprenant très bien que ce n'était pas sans risque. Après tout, allez dans un antre de sigmarites, quand on était pas sigmarite, et même pas Humain, était toujours un risque. Mais la jeune Elfe était prête a prendre le risque, surtout que Thica avait promis de l'aider pour son problème avec l'ambassadeur Asur une fois son propre problème régler.

La jeune Elfe quitta donc la luxueuse demeure de son hôte, de bonne heure, le soleil se levant à peine. C'était une belle journée qui s'annonçait, ensoleillée, fraiche. Une magnifique matinée. Au départ, les choses étaient bien calmes, mais cela changea à mesure qu'elle s'approchait des bas quartiers de la cité. En effet, plus elle s'en approchait, plus les gens semblaient la remarquer, et plus ils étaient nombreux. La jeune Druchii fit de son mieux pour se montrer inoffensive, offrant des sourires amicaux aux gens la dévisageant comme une bête de foire.

Elle évita tant bien que mal les patrouilles, pas par peur mais pour éviter les questions surtout, et se dirigea donc vers les bas quartiers. Aussitôt arrivée, elle vit que la foule y était plus dense, mais que les gens gardaient une distance avec elle. Comme s'il y avait un aura autour d'elle. Ou comme si les 'maîtres secrets' des lieux, les chefs des gangs, préféraient qu'on la laisse seule, du moins pour l'instant. Sûrement à cause des patrouilles de la garde locale.

La Druchii pouvait néanmoins 'sentir' une menace, bien qu'elle ne voit rien. Comme si tout les gredins du coin l'observaient, préparant sans doute quelque plan tordu. Après tout, s'ils la prenaient pour une Asur, ils demanderaient sans doute à l'Empire une rançon pour libérer un membre des Hauts Elfes, ces derniers étant après tout des alliés de l'Empire. Et si cela arrivait, les enquêteurs et négociateurs de l'Empire finiraient, d'une manière ou d'une autre, par découvrir ses véritables origines..

Quand elle arriva, enfin, devant le bâtiment cible, elle s'arrêta pour l'observer. C'était un bâtiment plutôt lugubre, selon elle, avec ses barreaux aux fenêtres et les piques ornant les murs entourant le complexe. Elle soupira et entra finalement dans la cour, puis vit les gardes près du portail. La jeune elfe afficha son plus charmant sourire et s'avança vers les gardes, après un bref coup d’œil aux motifs gravés sur le portail. Elle inclina poliment la tête.

"Bien le bonjour, messire." dit-elle dans son meilleur Reikspiel. "Je me nomme Umah."

Elle sourit aux gardes.

"Pourrais-je m'entretenir avec le maître des lieux, je vous pris?" demanda-t-elle.

Mieux valait se montrer protocolaire et faire les choses comme il se devait, si elle voulait avoir une chance de réussir a comprendre ce qui était arrivé au jeune von Akselov. Si elle pouvait avoir le soutien du maître des lieux, son enquête irait beaucoup mieux.
Modifié en dernier par [MJ] Neferata le 29 mai 2018, 21:02, modifié 2 fois.
Raison : Raison : + 5 xp - Total rp : 10 xp / Total : 84
Umah, Cultiste de Slaanesh
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV 50/50
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 147

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par [MJ] Neferata » 25 mai 2018, 22:15

► Afficher le texte


Les deux hommes jugèrent Umah du regard, surtout car, ils n'étaient pas vraiment habitués à voir une elfe trainer dans un quartier pareil. Une elfe surement jeune à leur yeux éduqués, une elfe particulièrement belle par ailleurs. Néanmoins il n'y avait aucun désir charnel dans leur regard, juste une légère surprise atténué par un comportement professionnel et une certaine ferveur religieuse. Umah put d'ailleurs voir qu'il s'agissait d'homme assez jeune et pourtant très bâtie pour leur âge. Mais malgré ça, ils avaient déjà des yeux d'adulte... semblant avoir vu de nombreuses choses que même Umah n'aurais pas vu malgré déjà sa longue jeune vie.


-Le... maitre des lieux ?

► Afficher le texte


Les deux hommes se regardèrent, surement ne sachant pas vraiment quoi annoncer au responsable su sanatorium. Une elfe voulait le voir ? Surement ne recevait-il pas la visite d'une étrangère tous les jours... le quartier et le bâtiment étant très loin d'être un lieu touristique. Mais il semblait au contraire qu'il s'agissait d'autre chose qui dérangeait les deux hommes, un problème bien plus simple qu'ils annoncèrent aisément.


► Afficher le texte

-Malheureusement, mademoiselle d'Ulthuan, le maitre des lieux est indisposé pour une durée indéterminée.


Du fait du terme employé pour désigner Umah, il était clair que les deux hommes étaient suffisamment éduqués pour reconnaitre l'âge d'un elfe, mais pas totalement assez pour différencier une Druchii d'un Asur. Une aubaine pour cette disciple de Slaanesh qui était clairement en train de parler à des êtres ayant juré de détruire toute forme de sa religion chaotique et de péchés. Mais cela eu aussi le mérite de rappeler que si eux n'était pas bien âgé dans le culte de Sigmar... certain dans l'établissement l'était suffisamment pour remarquer que la petite Druchii n'était pas ce qu'elle prétendait être... dans le bâtiment. C'était là un risque bien présent qu'il ne fallait pas oublier.



Tandis qu'à l'arrière, dans la cour, les hommes en robes religieuses commençaient à escorter leur patient à l'intérieur, dans les trois bâtiments différents. Il n'était pas encore midi, peut-être donc était ce pour prodiguer des soins psychologiques si difficile à faire. Umah vu d'ailleurs que les prêtres, aussi bien des hommes que des femmes, portaient tous un insigne à la ceinture et au coup, une médaille d'argent en forme de colombe portant une clé. Peut-être s'agissait il la d'un moyen pour les reconnaitre facilement.



-Mais...


Une réflexion d'un des deux gardes sorti Umah de son observation. Le deuxième avait sorti un gros trousseau de clé, mais observait la Druchii avant de faire quoi que ce soit.


-Etait-ce pour voir un patient ?
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Umah
PJ
Messages : 54
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par Umah » 25 mai 2018, 23:00

Les deux gardes, de sacrés gaillards malgré leur jeune âge, l'observèrent un moment, probablement surpris de voir une Elfe dans ce quartier, et encore plus de voir ladite elfe devant le sanatorium. Dans leurs yeux durs, presque froid, on pouvait lire l'intelligence, l'érudition. Ces hommes n'étaient pas des sots, mais des gens éduqués, probablement par le Temple de Sigmar, étant donné qu'ils étaient les gardiens d'un établissement appartenant audit Temple.

Quand l'un des gardes parla, a propos du maître des lieux, la jeune elfe sourit et hocha doucement la tête.

"Oui, le maître des lieux. L'intendant, ou le clerc en charge de l'endroit."

Les deux hommes se regardèrent alors, songeant sûrement a comment introduire une Elfe a leur supérieur. Mais, après une délibération silencieuse entre les deux hommes, l'un d'eux lui annonça que leur supérieur était indisposé pour une durée indéterminée. Umah hocha doucement la tête a nouveau, réfléchissant.

Puis elle réalisa qu'ils avaient dit qu'elle était une demoiselle d'Ulthuan. Si les gardes ordinaires étaient capables de déterminé plus ou moins son âge, est-ce que cela voulait dire que ceux a l'intérieur, fort probablement plus éduqués, pourrait reconnaître en elle une Druchii? Si oui, cela devenait très risqué pour elle.

Elle réfléchissait a quoi faire, tandis que les hommes en robes faisaient rentrés leurs patients, quand l'un des gardes parla a nouveau, ce "mais" qui pouvait tout changer. Umah leva les yeux vers l'homme et croisa les mains dans son dos, puis hocha doucement la tête.

"Oui, messire. C'est en effet pour voir un patient. Le jeune sire von Akselov."

Elle pouvait bien essayer d'entrer sans voir le maître des lieux, en s'attirant les bonnes grâces des gardes. Et en étant amicale, sans tenter de les séduire, elle pourrait bien avancer plus rapidement, et plus sécuritairement, qu'en essayant de séduire des gens.

"Ai-je votre permission d'allez le voir, messires?" demanda-t-elle. "J'aimerais pouvoir le voir, avec votre permission."

La jeune Druchii se montrait aussi courtoise, polie, que possible, et faisait montre d'une déférence exemplaire envers les représentants de Sigmar en ce monde. Après tout, elle devait tout faire pour ne pas se mettre les sigmarites a dos.
Modifié en dernier par [MJ] Neferata le 29 mai 2018, 21:02, modifié 1 fois.
Raison : Raison : + 5 xp - Total rp : 10 xp / Total : 89
Umah, Cultiste de Slaanesh
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV 50/50
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 147

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par [MJ] Neferata » 28 mai 2018, 00:14

► Afficher le texte

► Afficher le texte


Umah expliqua alors le but de sa visite, annonçant vouloir rencontrer le jeune Moreje, fils des von Akselov. Les deux gardes froncèrent les sourcils, surement intrigué sur ce que pouvait bien vouloir une elfe à ce garçon. Elle n'était clairement pas de la famille. Alors quoi... une amie ? Une tutrice ? Ils ne demandèrent pas, se contentant de se regarder du coin de l’œil et après quelques minutes de patience, l'un d'entre eux hocha la tête et invita Umah à venir avec eux.



Le petit groupe s'approcha de la porte du bâtiment principal dont l'un des gardes déverrouilla la porte à l'aide d'un gros trousseau de clé. La porte de bois sombre grinça en ouvrant, mais Umah put voir que la surface intérieure avait été renforcée avec des plaques de métal... surement pour empêcher des évasions. A peine cette porte passée et refermé qu'Umah se retrouva devant une autre porte renforcé ou une meurtrière permettait de voir que quelqu'un de l'autre côté surveillait ce qui entrait. Cette porte s'ouvrit de derrière et ainsi l'elfe put faire ses premiers pas dans l'asile. Ce vieux bâtiment donnait l'impression d'avoir été laissé aller depuis longtemps. Les murs étaient de bois peints, semblant représenter des motifs simples géographique tandis que le sol était fait de carrelage de différentes couleurs... autrefois éclatante... maintenant terne... comme le reste du bâtiment. Les murs étaient parcourus de petits chandeliers à deux bougies dû à l'absence de fenêtre, donnant un aspect très sombre et inquiétant à l'endroit. Umah venait d’entre dans un couloir allant à sa gauche et sa droite... couloir parcourus d'un nombre incalculable de porte. Des portes de métal renforcé, parcourus de parchemins de prières... pour aider à la guérison des patients.



-Une nouvelle patiente ?

-Nan, elle veut voir Moreje.


Le garde de la porte se mit à glousser. Bien qu'il était vêtu comme les autres, il semblait aussi un peu plus âgé... et... avait quelque chose d'autre qu'Umah ne saurait décrire... dans son comportement. Mais la jeune Druchii n'eut pas le loisir d'observer plus car, les deux gardes continuèrent de... « L'escorter »... mais tout ceci commençait à donner une impression très bizarre. Toujours est-il que maintenant elle parcourait de nombreux couloir sous des sons déments. Les râles des fous et des oublié se faisait entendre en écho dans ce bâtiment. Par courant de qui semblait être un labyrinthe, Umah ne croisa vraiment personne, à peine quelques prêtres au visage caché par leur capuchon... et aucun malade, surement tous dans leur geôle.


► Afficher le texte


Tous ces dédale et changement de direction firent quelque peu perdre son orientation a Umah... elle était sûr d'avoir passé au moins un ou peut être deux étages mais... elle n'en était même pas sûr. Il était clair qu'elle était vraiment perdue dans le bâtiment... heureusement que les gardes étaient là pour l'aider à la guider. Les deux n'avaient d'ailleurs pas été vraiment silencieux d'ailleurs, se parlant entre eux à voix basse à certain moment sans qu'Umah puisse entendre quoi que ce soit. Mais finalement, l'un d'entre eux, commença à parler à Umah.


-Vous êtes une amie de la famille ?


Enfin ils arrièrent devant une porte, ne possédant d'ailleurs aucun parchemin de prière dessus. Le deuxième garde commença à chercher dans son trousseau, la clé de la porte. Le premier continuait ses questions.


-Après tout, nous avions entendu parler d'une elfe ami à Moreje, mais nous pensions qu'elle ne pouvait pas quitter son bâtiment. Moreje va être surpris.


Finalement, un click ce fit entendre, annonça que la porte était enfin ouverte. Les gardes s'écarter alors qu'Umah pouvait voir l'intérieur ampli d'obscurité. L'un des hommes pris une bougie d'un chandelier et la tandis a Umah.


-Apres vous.
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Umah
PJ
Messages : 54
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par Umah » 28 mai 2018, 21:27

La jeune elfe put voir le doute sur le visage des gardes quand elle leur dit le but de sa visite. Mais néanmoins, ils devaient avoir entendu parler de "l'amie elfe" de Moreje von Akselov, et ils n'avaient aucun moyen de savoir qu'elle n'était pas cette amie-là. Après tout, combien d'Elfes viendraient dans un asile de fous pour visiter un patient? Elle attendit donc, immobile, que les gardes se consultent du regard, puis sourit quand ils lui firent signe de les suivre.

"Merci, messires." dit-elle.

Sur ce, elle se mit a les suivre dans le bâtiment, essayant de mémoriser les couloirs. A gauche, a droite, puis gauche, encore gauche.. non, droite. Ou tout droit? Difficile a dire, tout les couloirs se ressemblaient ici, avec leur air pourri. Alors qu'elle suivait les gardes, elle observait les marques du passage du temps sur les lieux. Sur les murs, il y avait, outre la peinture, des marques de saletés sur les murs, même du sang sécher, bruni, a quelques endroits, preuve du passage de patients moins coopératifs.
Elle observa aussi les portes lourdes, toutes conçues pour pouvoir bloquer les patients a l'intérieur en cas de révolte. L'endroit ressemblait plus a une forteresse ou a un donjon de tortionnaire que a un centre pour les malades mentaux.

L'Elfe assimilait toujours ses détails quand elle remarqua alors les bruits, les gémissements des fous, d'autres qui parlaient de chose sans aucun sens. Certains parlaient en Reikspeil, d'autres dans des langues qu'elle ne connaissait nullement et dont elle n'avait aucune idée de la provenance.

Quand l'un des gardes lui parla, elle tourna la tête vers lui.

"On peut dire cela, oui." dit-elle.

Ils arrivèrent enfin devant une porte, qui devait être celle de la 'cellule' de Mojeve. Umah sourit et inclina la tête.

"J'espère bien. J'espère pouvoir l'aider, le pauvre. Et j'ai eue une permission spéciale pour pouvoir venir le voir."

Quand le garde ouvrit la porte, Umah inclina la tête, puis s'avança pour passer près de lui et entrer dans la pièce sombre.
Modifié en dernier par [MJ] Neferata le 29 mai 2018, 21:03, modifié 1 fois.
Raison : + 5 xp - Total rp : 15 xp / Total : 94
Umah, Cultiste de Slaanesh
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV 50/50
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 147

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par [MJ] Neferata » 30 mai 2018, 04:23

Umah passa la porte, s’aidant de la seule bougie pour y voir ne serait qu’un peu claire, mais une simple petite flamme n’allait pas vraiment aider Umah pour la suite.


-Le pauvre ? Oh, non il va très bien…

► Afficher le texte


A peine Umah était-elle rentré qu'un bruit sourd métallique se fit entendre juste derrière elle, la lourde porte de fer claqua dans le dos de l'elfe la laissant seule de le noir. Par chance, elle parvint à ne pas faire tomber sa seule source de lumière par terre et donc ne pas être plongée dans le noir le plus total.


-Toi par contre c'est moins sûr gamine... bon séjour.


Umah entendis les gardes s'éloigner en ricanant, ne laissant bien vite place qu'au silence le plus complet. Bien vite, l'écho de la porte disparu et les oreilles de la Druchii s'adaptèrent et alors les bruits du bâtiment, bien que subtil ce firent entendre. Les craquements des murs... des échos lointains des gémissements des malades... les vibrations des activités du bâtiment et même les insectes arpentant les murs de leurs petites pattes. Cela sembla durer pendant des heures... seules dans la solitude... qu'importe qu'Umah appelait ou non... cet endroit avait tout l'air d'une oubliette. Mais était-ce alors ce que faisaient tous les humains de leur malade ou quelque chose était arrivé pour qu'Umah soit mise en cellule. Et si les gardes c'était aperçu de sa vraie nature et l'avait mise hors d'état de nuire le temps que la milice de la ville venait la chercher ?


► Afficher le texte


Heureusement, la jeune avait gardé un calme olympiens et ses yeux, malgré la luminosité de la bougie proche d'elle, avait réussis à compenser suffisamment l'obscurité pour voir sans aucun problème. Il était en effet clair que quelqu'un avait logé dans cette « chambre ». Elle pouvait voir les restes en bois d'un lit et d'un petit bureau au fond de la cellule. Il n'y avait aucune fenêtre, mais sur le mur à sa droite se trouvait de nombreux petits trous et de très nombreuse inscription fait surement à partir de charbon. Qu'importe qui avait écrit tout ça, il était claire qu'il avait semble-t-il passé un très bon moment.



Malgré que les phrases écrites fussent très décousue, elle avait une certaine logique, servant de journal intime. Celui qui avait écrit tout ça racontait ce qui c'était passé avant son arrivé ici... parlant de comment il adore sa famille, comment il aime son frère et comment il est impatient de le retrouver. Par la suite les dirent parlèrent comme quoi il était temps de faire tomber son masque... un massacre eu lieu dans un théâtre de la capitale suivis d'une prise d'otage pour enfin aboutirent à sa capture et son enfermement ici. La suite devint beaucoup plus difficile à comprendre... mais il semblait que de nombreux autres malades, si ce n'est tous, voyaient en cette personne leur chef... suivis d'une bonne majorité de l'établissement... et ceux qui n'était tombé sous son autorité finirent par « disparaitre ». Il parlait ensuite d'un plan, d'un projet ou tout le monde, toute la ville, tout l'Empire deviendrait libre de leur prison. Néanmoins, le terme prison ne semblait pas désigner le bâtiment aux sens propre... il y avait donc un autre sens dans tout ceci. Mais avant qu'Umah puisse continuer de regarder les dernières inscriptions, une voix s'éleva.



-Uh oh ah ah ah...


L'écho de ce rire résonna dans la cellule, rendant difficile sa localisation, mais un bref coup d'oeil confirma que cela ne venait pas de la cellule.


-Ouuuuuuhhouhhh... je suis le fantôme du sanatorium.... Ah ah ah...


La voix avait la particularité d'être étrange, à la fois jeune et d'un beau timbre au ton medium, pouvant varier dans les claire et les graves sans aucun problème... elle était aussi légèrement caverneuse et comme... « Entravé », quelque chose gênait à son élocution.


-Alors comme ça une petite elfe vient ici pour trouver Moreje ? Une elfe que Moreje ne connait pas ?


Il y eu ensuite un petit rire aigus et alors qu'Umah continuait de chercher d'où pouvait bien venir la voix, elle remarqua une carte de jeu par terre, représentant un Empereur Imperial, mais il semblait que les yeux avaient été brulés lui donnant l'apparence d'avoir les yeux crevé... et un large sourire difforme avait été taillé au couteau, sortant même du visage. Avant que la voix reprit, il y eu alors un son, venant clairement de l'autre côté du mur cette fois.


-Et maintenant tu te retrouves pris au piège comme un petit papillon entre les mains d'un enfant qui une fois tes ailes arraché, t'écrasera...


Umah pouvait cette fois si en être sûr, la voix venait de l'autre côté du mur emplis de graffiti et de quelques trous.


-Mais dit moi petit papillon... quel nom vas t'on écrire sur tes ailes pour savoir à qui elles appartenaient ?
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Umah
PJ
Messages : 54
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par Umah » 01 juin 2018, 18:04

La jeune Elfe noire pénétra donc dans la pièce obscure. LA bougie qu'elle tenait n'était pas vraiment utile, car elle était, après tout, nyctalope, mais elle voulait que celui a qui elle allait parler puisse se sentir a l'aise, raison pourquoi elle gardait ladite bougie. Puis, alors qu'elle mettait les pieds dans la pièce, elle entendit les paroles du garde, qui referma la porte derrière elle.

Elle sursauta quand la porte ce ferma, mais elle réussit a garder son calme. Malgré les derniers mots du garde, elle garda son calme. Le ricanement des gardes s'éloigna doucement, jusqu'à disparaître, alors l'Elfe tenta d'étudier la pièce ou elle se trouvait. Elle resta ensuite immobile, pour écouter les bruits ambiants, les craquements lugubres, les rires malsains d'autres détenus, ainsi que les gémissements d'autres pauvres haires de cet endroit macabre.

Après quelques minutes, qui lui semblèrent une éternité, elle s'avança vers l'un des murs de la cellule, pour y observer les écritures. Elle put donc lire ce qui ressemblait au journal personnel d'un des 'locataires' de cet endroit. En fait, ce journal ressemblait bien aux divagations d'un esprit malade, avec son 'plan' et le sort réservé à ceux qui refusèrent son autorité.

Elle ne put terminer la lecture, car elle entendit un rire près d'elle, mais pas de l'intérieur de la pièce cependant. Elle se retourna doucement, la bougie tenue au niveau des épaules, devant elle. Elle comprit rapidement que c'était un fou, quand la voix parla du fait qu'elle était le fantôme du sanatorium.

"Je viens en effet voir Moreje." dit-elle. "De la part de son amie Thica."

La voix continua son délire, disant qu'elle était piègée comme un petit papillon entre les mains d'un enfant. Elle sourit doucement.

"Mais pourquoi voudriez-vous m'arracher les ailes?" demanda-t-elle. "Ne proposez-vous pas au gens de vous servir, avant de tuer ceux qui refusent?"

L'Elfe sourit, puis approcha la bougie de son visage. Elle souffla alors la flamme, se plongeant dans une obscurité totale. Bien sur, sa propre vision nocturne allait l'aidée ici. C'était surtout qu'elle ne croyait pas avoir besoin de conserver cette source de lumière.

"Mon nom est Umah, soit-dit en passant." dit-elle, se déplaçant vers le centre de la pièce. "Et je ne suis pas votre ennemie."

Si elle voulait sortir d'ici, elle allait devoir tenter de persuader le 'maître des lieux' qu'elle était de son côté.
Umah, Cultiste de Slaanesh
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV 50/50
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 147

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par [MJ] Neferata » 02 juin 2018, 02:52

► Afficher le texte


Pendant qu'Umah parlait, il n'y eu aucune réaction de la part de son interlocuteur... pourtant la jeune elfe était persuadé qu'il était toujours là, l'écoutant. Mais bien vite la voix commença à glousser de nouveau. La druchii pouvait être sur a cent pour centre que ce gloussement était accompagné d'un très large sourire d'une oreille à l'autre.


-Pas mon ennemi ? Oh ma pauvre petite... tu as tellement à apprendre.


Il riait doucement et malgré que ce rire semblait délirant au premier abord, il n'était pas poussé par hasard, se c'était qu'un rire fou en apparence... pas en sens. Ce rire permis à Umah de savoir d'ailleurs que la personne avait changé de place, désormais proche d'un autre trou, plus haut. Surement c'était-il mit debout cette fois. Malheureusement dans le noir complet, la vision nocturne d'Umah avait là bien du mal à compenser le manque de lumière. Ainsi elle ne fit que se positionner proche de là où il était derrière le mur.


-Quand à savoir pourquoi t'arracher les ailes... et bien, la réponse est plutôt simple jeune elfe.... Pour s'amuser... parce que je le veux.... Et avoir quelque d'aussi solennel et ennuyeux que toi à le don de m'agacer... mais tu es nouvelle, donc je n'irais pas sévir tout de suite.


Il y eu un bruit, surement ce rapprochait il et cela se confirma par ses prochains propos.


-Mais... je ne suis pas du genre patient quand on m'ennui...


Il sembla se reculer et cette fois Umah entendit clairement des pas lent, surement faisait-il les cent pas dans sa cellule. A l'extérieur, il commençait à y avoir de l'agitation... rien de très inquiétant mais simplement beaucoup de mouvement. Des gens passaient, l'on toquait au porte, des paroles étaient échangées... un contrôle de routine ? L'heure du repas ? Autre chose. Malheureusement la jeune elfe ne savait pas grand-chose en administration de Sanatorium humain... en fait en administration humaine tout court.


► Afficher le texte


Cette petite diversion eu malheureusement pour cause de faire perdre la localisation de l'interlocuteur de la cellule d'à côté.... Mais après un coup d’œil approfondi par les trous, la jeune Umah put confirmer qu'il n'était plus dans la cellule... une cellule vide. Mais des pas ce rirent alors entendre devant la porte et trois coups frappant le métal de cette dernière... avant de devenir des coups rythmé, musicaux... et la même voix reprit alors.


-Alors... on cherche Moreje petit papillon ? Envoyée par une amie elfette comme toi ?


Il eut de nouveau un rire un peu plus fort, clairement amusé cette fois suivi d'un chuchotement tout aussi amusé « Ami ».


-Et que veut donc un petit papillon naïf comme toi ? Enfermée par sa propre tête dont elle ne pourra pas s'échapper à ce... « Pauvre Moreje » ?


Il y eu un petit blanc avant que la voix ne reprenne encore plus excité.


-Papa s'entend bien avec sa nouvelle dinde ? J'espère pouvoir la rencontrer un jour pour lui montrer tout l'amour que j'ai pour mes mamans. AH AH AH AH AH !!!!


Il explosa alors de rire, un rire des plus cruel et sadique qui était du genre à rester graver dans les cranes de ceux qui l'entendait.
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Umah
PJ
Messages : 54
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Re: [Umah] Dans la gueule des fous

Message par Umah » 02 juin 2018, 17:23

Elle avait tellement a apprendre, disait son mystérieux interlocuteur. Donc, si elle jouait sur cela, peut-être avait-elle une chance. Alors elle fit un sourire charmant, charmeur même, et posa la main gauche sur sa hanche gauche, utilisant la main droite pour jouer avec une mèche de ses cheveux, d'un air innocent.

"Si j'ai tant a apprendre, pourquoi ne m'enseigneriez-vous pas, dans ce cas?" demande-t-elle.

Elle hoche la tête.

"Je n'ai pas a être sérieuse et solennelle, vous savez? Vous n'avez qu'a me dire ce que vous voulez que je fasse."

Elle pouvait l'entendre, plus proche, lorsqu'il lui parla de sa patience. Elle pouvait aussi entendre cogner a d'autres portes, dans le couloir, mais elle préféra l'ignorer. Après tout, elle ignorait tout des sanatoriums, qu'ils soient Humains ou Elfiques, n'y ayant jamais mis les pieds dans le passé. Quand elle se concentra a nouveau sur son interlocuteur, cependant, elle ne savait plus ou il se trouvait. Essayant de ne pas paniquer, elle se rapprocha du mur pour regarder a travers les trous, mais ne vit qu'une cellule vide.

Puis on frappa a la porte de 'sa' cellule, et elle entendit a nouveau la voix de son interlocuteur. Ainsi, il n'était pas coincé dans sa cellule.

"Je suis une amie de Dame Thica." dit-elle. "Et si je suis ici, c'est pour trouver un moyen d'aider Moreje."

Puis, alors qu'il éclata de rire, elle pose les deux mains sur ses hanches.

"Je ne suis pas ici pour vous causer des problèmes, je vous l'assure."
Umah, Cultiste de Slaanesh
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 11 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi NaN | Mag | NA 1 | PV 50/50
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_umah

Répondre

Retourner vers « Altdorf, Capitale de l'Empire »