Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait aller plus loin avec les golems

Avatar du membre
Avicebron Lebenstein
PJ
Messages : 8

Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait aller plus loin avec les golems

Message par Avicebron Lebenstein » 06 avr. 2019, 20:27

Nom et Prénom: Avicebron Lebenstein
Sexe: Masculin
Age: 20 ans
Race: Humain
Carrière: Apprenti Sorcier
Lieu/ville de départ: Reikland, au collège doré
Fréquence de jeu: techniquement tous les jours si il n'y a pas de pépin
Profil: FOR 8 / END 8 / HAB 8 / CHAR 8 / INT 9 / INI 8 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 8 / FOI 0 / MAG 10 / NA 1 / PV 60/60 (aucun bonus/malus de compétences ou venant de mon équipement ne s'y trouve, uniquement les PC gratuits)

Description physique :
Avicebron est un jeune homme âgé de 19 ans. Il mesure environ 1m84 et il a une stature droite, un peu maigre et poser. Il a des cheveux mi- long, blond avec les pointes assez sombres. Il porte une barbe et une moustache de 10 jours, qu’il en prend soin régulièrement en la brossant ou en la coupant chez le barbier. Il a des yeux vert clair, très clairs, comme deux petites pierre précieuse. Ces yeux ont bon être beau, elles sont tellement claires qu’ils sont légèrement sensibles à la lumière, poussant un peu Avicebron a travaillé dans des lieux plutôt sombres, avec la luminosité au minimum. Il a un corps assez svelte même si un œil attentif pourra remarquer une certaine pâleur de peau et d’étrange trace au niveau des coudes et des genoux. Il prend soin de son corps le mieux qui le peut et le maintien propre, même si cela n’est pas parfait et qu’il a souvent les cheveux en légèrement batailles. Si on les regarde, on remarque que ses mains montrent des signes de travail ; marque d’écorchures, des cicatrices, des cornes et des traces de brûlures sont présentes sur ses mains et ses doigts et sont la preuve de tous ces expériences et travaux manuelles qu’ils mènent. Pour sa tenue, Avicebron préfère porter des choses humbles, résistante et pratique. Il porte ainsi une tunique et un pantalon noir épais, par-dessus il passe un manteau bleu nuit, qui lui permet de se protéger des intempéries et de transporter un peu de matériel. Cette tenue est pourvue d’une capuche qui lui protéger la tête des intempéries et lui permet d’éviter les regards. Il porte aussi de grande potes et des gants épais marron clair, presque jaune. Il n’aime pas porter des bijoux, qui considèrent comme trop clinquant. Le seul qui porte est un brassard en or, qui le porte sur sa main droite. Ce brassard est d’origine elfique et lui rappel tous les jours son objectif. La chose qui dénote est son masque, presque lisse, en métal et qui recouvre son visage. Pour suivre l’image du grand-maître du collège doré et comme la plupart des mages du collège, Avicebron a décidé de porter un masque. Il a pris un fer teinté et la travailler pour que celui-ci corresponde aux formes de son visage. Ce masque est lisse, comme une grande visière qui lui recouvre la tête. En plus de cacher son visage, il permet de le protéger lorsqu’il travaille (par exemple, une étincelle qui atterrit sur lui). Il l’a aussi travaillé pour qu’il ne le gêne pas, autant pour respirer ou pour parler. Il la porte presque tous le temps, car elle lui permet de s’isoler un peu.
Description psychologique :
Avicebron est surtout quelqu’un de travailleur et studieux. Il passe ses journées à travailler, étudier, évaluer, simuler et expérimenter. Il passe son temps à lire des livres, à apprendre et mémoriser les expériences des mages d’avant et à travailler et améliorer son projet.
Avicebron est obnubilé par la connaissance et surtout par son objectif ; créer son modèle de golem parfait, l’entretenir, lui donner vie, de sorte qu’il soit plus proche de l’humain.
Ses travaux sont liés à la magie liée au golem, au rituel en rapport et sur la mécanique. Avicebron ne veut pas créer un golem normal. Ce golem devra ressemblait le plus possible à un humain, tous en gardant ses habilités d’être d’acier. Il veut savoir si c'est des êtres peuvent atteindre un stade supérieur, une autre voie dans ce monde et étudier les possibilités. Il a pensé comment fabriquer et traiter son futur golem. Le sien aura l’apparence d’une jeune femme. Avicebron trouve que la beauté féminine est la forme de beauté la plus pure et la plus universelle de ce monde, contrairement à la beauté masculine, qui trouve trop abstraite et personnel. Il veut voir les possibilités des golems et du rituelle du don ultime. Peut-on faire évoluer ce rituel ? donner vie a d’autre forme de vie ? voir, prolonger une ou transféré une ?
Il fera tous pour créer son futur golem et se jure de le traiter comme la prunelle de ces yeux. Il espère qu’un lien fort entre lui et son golem se créera lors de l’acte d’obtention de vie. Il pense qu’il y a des chances que son golem le voie comme un père ou un grand frère. Ainsi, Avicebron étudie la mécanique, la géométrie et les mathématiques pour créer un jour le golem de ces rêves. Il pense déjà au moyen de la créer, comment créer telle éléments, etc…
Ainsi, Avicebron passe son temps à étudier et travailler. Quand il ne travaille pas, son temps est dédié soit au repos, ou alors à la contemplation. Avicebron en sensible à la beauté ; celle des gens, de la nature et des arts. Il aime ainsi s’asseoir sous un arbre et contemplé le paysage qui s’ouvre à lui, dans le silence. Ces moments l’inspirent, le calme et le rassure. C’est dans ce moment où il réfléchit sur le monde, sur lui, sur son projet, sur la magie, son pays, sa famille. Ses moments lui donnent des idées d’avancer, de réfléchir, de s’imaginer.
Avicebron est centré sur son objectif, c’est pour cela qu’il n’est pas un altruisme. Ce n’est pas qu’il est méchant, il ne méprise pas sur les autres. Mais il veut que son projet aboutisse et il est prêt à plein de choses pour ça et il a besoin surtout de moyen. Ainsi, chaque service qu’il rend n’est jamais gratuit. Il demandera toujours un paiement. Il réclamera essentiellement de l’or, mais cela peut changer selon la personne. Il peut ainsi réclamer du matériau a un forgeron ou des bijoux à une joaillerie. Ce qu’il l’intéresse, ce n’est pas l’or en lui-même, c’est ce qu’il peut faire avec cette ressource. Après, ce n’est pas parce qu’il n'est pas un altruisme et ni un héros du peuple, qu’il est un criminel et un défenseur du mal. Il n’empêche que techniquement, il serait capable de crouler sous une immense dette une famille entière.
Avicebron est une personne extrêmement calme, très calme. Il parle peut et garde un sang-froid à toute instant, il est même flegmatique certaine fois. Il lui arrive d’être glacial et ferme dans certaines situations. Il déteste la bêtise et les actes irréfléchis. Il est inflexible et franc. Quand il parle, il dit les choses directement. Il déteste tourner autour du pot et lorsqu’il y a quelque chose à dire, il faut le dire franchement. Pour lui, la vérité est mieux que le mensonge. Il faut mieux faire face à la vérité de la vie qu’être aveugle dans un agréable mensonge. Ces traits de caractère font de lui quelqu'un de franc et aussi sans tact des fois. Avicebron est quelqu’un qui déteste attendre et faire attendre. Il veille à toujours être à l’heure au rendez-vous et les gens qui sont en retard passent un savon avec lui. Comme il est de nature renfermer et silencieuse, il n’a pas vraiment d’ami. Mais les gens qui sont arriver à être proche de lui savent qu’il est loyal et que malgré sa sévérité et sa froideur, quand il donne sa parole, il la respecte.
Avicebron a beaucoup d’estime pour les artistes et les artisans. Mais les gens pour lesquelles il respecte le plus au monde, ce sont ces collègues magicien. Avicebron connaît la magie et pour lui, la magie est le chaos, un art et un outil à la fois. Il respecte ainsi tous les magiciens, car il connaît la difficulté et le danger de manier les vents de magie. Avicebron connaît les dangers de la magie et les respecte. Il manie la magie avec beaucoup de concentration. Il ne veut pas que la chose qui lui permet de réaliser son projet se retourne contre lui.
Même s’il a de l’estime pour tous les lanceurs de sort, il a au fond de lui une préférence pour certains collèges au lieu d’autres.
Il a une grande estime forcément pour le collège doré, le sien. Il aime ces érudits qui travaille toutes leurs vies pour faire avancer les sciences humaines et magiques. Il a beaucoup d’estime pour le maître du collège, Balthasar Gelt, raison pour laquelle il porte un masque, comme la plupart des érudits d’or.
L’autre collège qui estime beaucoup est le collège vert. Assez surprenant, Avicebron respecte les druides du collège. Il trouve que leur devoir pour la nature et leurs pouvoirs qui permet de manier la vie autour d’eux comme fascinant et mérite une grande attention. Il est à noter que pendant un moment, quand Avicebron avait un congé, il a sorti brièvement avec une apprentie de collège vert du nom de Mara. Leur caractère calme et leur amour pour la nature se rejoignant. Mais leurs relations ses quand Mara du repartir sur les routes et qu’Avicebron retourne vers ses travaux.
L’autre collège dont il a un grand respect est le collège bleu. Les activités des magiciens bleus sont semblables à ceux du collège jaune, à savoir la recherche et l’érudition. Les différences étant les manières de recherche et le domaine « scientifique » visé.
Ensuite, viens le collège blanc, qu’il respecte pour le maniement de la magie blanche, la plus dur à diriger et invoquer. Ensuite, viens le collège violet, la magie de la mort étant curieux et pourrait faire un sujet de recherche même si hélas, on risque de tomber sur le domaine nécromantique. Ensuite, viens le collège gris, dont la magie est captivante, mais dont les mages sont plus des agents spéciaux que des manieurs de sort. Après, vient le collège d’ambre, dont la magie pourrait être intéressante si on en savait un peu plus et si ses mages n’étaient pas tous des sauvages vivant dans la nature.
Après, vient le collège rouge qui laisse Avicebron presque indifférent, car pour lui « la pyromancie, c’est comme la cornemuse. Les gens qui l’utilisent font des années d’apprentissage pour pouvoir jouer seulement une seule tonalité ».
Avicebron a des relations froides avec sa famille. Ses parents n’approuvent pas forcément la voie de leur jeune fils, qui sort de la tradition familiale. Ces grands frères eux, sont trop occupés dans les ordres de chevalerie respective pour se soucier de leur benjamin de frère.
Avicebron n’est pas un grand patriote. On ne peut pas vraiment dire qu’il a des proches à défendre, sa famille est distante et le laisse indiffèrent et il n’a pas vraiment « d’ami ». La seule raison pour laquelle il serait prêt à faire campagne pour son pays, c’est parce que celui-ci reste le meilleur endroit où il peut effectuer ses recherches et le lieu où se trouve le collège doré.
Du fait de sa vocation d’érudit, il n’est pas forcément un grand croyant. Il ne renie pas Sigmar ni les autres dieux, mais il est plus réflexion et action que prière et foi.
Il y a deux races qui éveillent la curiosité du jeune mage ; les hauts-elfes et les nains.
Les hauts-elfes sont les meilleurs mages du vieux monde. Les seuls à pouvoirs maîtrisés la magie des couleurs et possèdent des connaissances magiques millénaires. Qui plus est, ils ont une culture riche, un patrimoine magnifique, des artisans de renom et leurs femmes sont d’une beauté légendaire. Rajouter que la femme qui inspire Avicebron est une haute elfe et vous devinez l’attention du mage envers les Hauts elfes.
A contrario, la curiosité envers les nains provienne de leur habilité à la forge. Ils sont des ingénieurs d’exception et produisent des machines redoutables et fiable. Ils sont sans doute ceux qui peuvent le plus l’aider dans la conception de son golem. Qui plus est, ils sont des gens de bonne compagnie s’ils s’ouvrent aux autres, et Avicebron ne dit pas forcément non à une petite bière.
Une chose qui déstabilise les gens avec Avicebron est son écriture. Avicebron prend souvent des notes et pour gagner du temps, ils abrègent et écrit très rapidement. Au fil des années, il a l’habitude d’écriture dans un écrit compréhensif seulement pour lui tellement, c’est illisible. Il abrège le plus possible les mots, faits des desseins petits et rapidement et à une écriture vraiment pressée. C’est avantageux pour son carnet, qui est du coup quasiment indéchiffrable, mais lorsqu’il donne des indications écrites aux autres, ceci prie pour que le mage ne fût pas pressé lorsqu’il écrivait.
Avicebron est centré vers ses occupations intellectuelles, et il n’accorde pas de temps à des activités plus sportifs. Mais il a une certaine envie qu'un jour, une personne lui enseigne, les bases du moins, de l’escrime. Peut-être pour respecter une certaine partie de la tradition familiale.

Alignement : neutre absolue
Historique :
Avicebron est née dans la grande et prestigieuse famille des Lebenstein, une famille noble, humaine située en Averland. Les Lebenstein sont connus pour leur grande tradition chevaleresque. Tous les garçons de la famille doivent rejoindre un ordre de chevalerie, même l’ainé doit rentrer dans l’ordre de la Reilsguard, jusqu’à qu’ils reprennent le domaine familial. C’est une famille célèbre pour ces héros qui ont engendrait et ces exploits guerriers (plus ou moins romancer). Le père d’Avicebron, Arrystar Lebenstein, a servi dans la Reiksguard pendant de longues années, avant de se pendre une flèche dans le genou, dans les deux sens du terme ; il s’est effectivement pris une flèche dans le genou droit dans une escarmouche contre des peaux vertes, ce qu’il le handicap. Puis il a dû rentrer chez lui rependre le domaine familial et se marier.
Avec son épouse Anna Delvast, il eut 5 enfants. Tous des fils, qui a leur naissance firent la fierté de leur père. Comme le veut la tradition, chaque fils de la famille dois servir l’empire en rejoignant et combattant dans un ordre prestigieux de chevalier impériaux.
L’aînée, Alphonse, rejoignit ainsi la Reiksguard jusqu’au jour où il devra succéder à son père. Les autres fils avaient plus de choix en l’ordre qu’il pouvait choisir. Mark, le second, le plus pieux de la famille, rejoignit l’ordre des chevaliers panthère. Galeed, le troisième, connu pour son grand sang-froid, choisi un peu étrangement l’ordre des chevaliers du soleil. Le quatrième, Victor, le plus fougueux, choisit les chevaliers griffons.
Alors que le quatre premier fil pouvait entrer dans le monde dans la chevalerie en tant que page sans encombre. Ce fut inaccessible pour le dernier, Avicebron. Celui-ci est né avec une affinité avec Shamon. Sauf qu’il n’était pas forcément la conscience et qu’il ne maîtrisait pas le vent de magie. Le faible vent d’or se manifesta en lui d’une manière handicapante. Il avait presque entièrement endurci les articulations du jeune homme pour le rendre quasi paraplégique. Il pouvait à peine bouger, juste effectuer des actions simples très lentement. Son avenir dans la chevalerie de l’empire fut ainsi tous simplement impossible pour lui, ce qui provoqua le mécontentement de ces parents, et l’indifférence de ces frères. Ce fut les domestiques qui prenait en charge le jeune homme et l’aidait constamment au quotidien.
La nature de sa maladie ne fut jamais découverte, car aucune personne avec des connaissances magiques n’était à dispositions de la famille. Qui plus est, les parents se fichais de la raison du mal, mais plutôt de ces conséquences.
Avicebron, ne pouvant pas jouer dehors, se mit à passer ses journées dans la vieille bibliothèque du manoir familiale pour passer le temps à lire. Au début, il lut des ouvrages qui plaît aux enfants de son âge, de mythe héroïque et de conte fantastique. Mais au fur et à mesure que les livres s’épuisait, Avicebron pour tuer l’ennui, lisait des ouvrages de plus en plus compliquer, parlant de religion, de science, d’art, de politique, de géographie, de math, et d’autres encore. Et lorsque tous les livres de la bibliothèque étaient épuisées, Avicebron fut triste, car il avait pris goût à la lecture.
Son calvaire prit fin lorsqu’il fit la rencontre de Lavenza Morinehtar. Lavenza était une haut elfe, mage de renom. Celle-ci voyageait et étudiait dans le vieux monde toute l’année et revenait dans son pays avec le résultat de ces recherches. Elle essayait d’améliorer de Ulthuan, en cherchant de nouveau moyen magique. Elle maîtriser la magie des couleurs et avait une grande réputation de chercheuse magique, que ce soit par les hauts-elfes et par les habitants du vieux monde, en particulier avec les collèges de magie de l’empire, où elle entretenait des liens étroits. Lavenza semblait étrange à première vue. Elle était une elfe magnifique ; de longs cheveux blonds, des yeux semblables à des saphirs, un teint lumineux, des traits fin et raffiné et une aura rayonnante. Qui contraster avec sa tenue ; un grand manteau gris sombre, avec des bottes de fourrures noirs et un drôle de chapeau immense et usé. Pourtant, quand on la connaissait, on avait une femme indépendante, forte, curieuse, intelligente, cultivé, bienveillante et savante.
Elle connaissait et maîtrisé beaucoup de sorts et de rituel humain et parmi ces expériences, elle conçut et donna vie à son golem personnel, Glamdring. Celui-ci était différent des autres. Il était plus fort et plus élaboré que les autres, construit selon la vision elfique. Il ressemblait à un garde Phoenix fait d’acier et portant une armure dorée. Seule sa taille pouvait se trahir, il mesurait facilement 4 m de haut. Il portait en plus un espadon elfique qui pouvait facilement trancher un cheval en deux comme du beurre. Lavenza avait créé Glamdring pour différentes raisons. La première était de créer un garde du corps permanent pour protéger ses arrières. L’autre raison était d’étudier la magie des golems pour voir s'ils pouvaient être adaptés aux elfes et à la défense de Ulthuan. Au fur et à mesure qu’elle voyagé avec son golem, elle s’attacha à lui et lui donna le don de vie. Glamdring devient ainsi plus proches d’elles et devient le grand frère qu’elle n’a jamais eu.
Lavenza et Glamdring firent la rencontre d’Avicebron au début de l’hiver, alors que celui-ci avait 11 ans. Ils voulaient à la base juste trouvait un lieu au passé le froid et avoir la paix avant de rentrer à Ulthuan. Ils atterrirent dans une auberge proche du domaine Lebenstein. En parlant avec l’aubergiste, ils découvrirent l’histoire et les coutumes des Lebenstein, et de fil et équille, ils apprirent que le benjamin de la nouvelle fratrie était touché par un mal étrange.
Voyant une occasion, ils se présentèrent à la famille, Lavenza proposa en échange du gîte et du couvert pendant l’hiver de soigner leur fil. Les parents, un peu surprirent, acceptèrent, même si pour eux, Avicebron ne sera jamais un chevalier, celui-ci était trop faible et trop fragile même sans sa maladie magique. Lavenza examina Avicebron et grâce à sa maîtrise de la magie, elle identifia le problème qui était de nature magique et réussie à dissiper le vent en lui et à stabiliser son contrôle magique, pour que celui-ci soit normal. Avicebron était ravi d’être guéri et il était rempli de satisfaction envers la magicienne.
Alors que l’hiver s’écouler lentement, Avicebron, Lavenza et Glamdring passait leurs journées ensemble, un lien fort s’était établis entre eux. Avicebron admiré Lavenza, était captivé par ses histoires et ses leçons et Glamdring le fasciné. Lavenza vit le potentiel magique d'Avicebron et répondait à toutes ces questions avec plaisirs et lui enseigné plusieurs choses. Glamdring lui était amusé de ce petit homme et aimait bien passez du temps avec lui.
Lavenza prit Avicebron comme élève, mais ne lui enseigna aucun sort. Elle estimer que c’était trop tôt pour lui. Elle lui expliqua comment marcher la magie, les vents de magie et les dangers qui en découlent. Elle lui conseiller de pratiquer la magie de façon méthodique et d’une grande précision. Elle lui parla d’autres sujets, comme l’histoire, aussi bien celui des elfes que des humains, des anecdotes, des faits scientifiques et magiques, de ses voyages, de ses recherches et l’aida dans ses études.
Glamdring lui, jouer avec lui pour passer le temps, lui racontant des faits étranges et intrigantes qu’il avait vécus en tant que golem.
L’elfe et le golem étaient devenus comme une sœur et un frère pour lui et ceux-ci, c’était beaucoup attaché à Avicebron, si bien que leur séjour se rallongea jusqu’à la moitié du printemps.
Mais le jour où ils durent partir arriva. Lavenza, ne voulant pas laisser le jeune homme comme cela et écrivit une lettre de recommandation de son nom auprès du collège doré, pour que celui-ci le prenne en charge. Étant donné que maintenant qu’Avicebron était guérie et qu’il manifesta des dons pour la magie, ajouté à la recommandation de la grande Lavenza, le collège accepta et prit en charge le jeune homme en tant que novice.
Ces parents étaient légèrement contents. Il rompt toujours la tradition familiale des héritiers de pur chevalerie, mais le collège d’or est le collège le mieux considéré de l’empire, et au moins, il allait faire quelque chose.
C’est ainsi qu’Avicebron quitta son foyer et se sépara de l’elfe Lavenza et de son golem Glamdring pour aller vivre et étudie au collège d’or. Le début fut rude, lui qui avait plus l’habitude de passer ses journées allongées et à lire, était maintenant à faire plein de corvée, comme passé la poussière et à transporter des matériels de bout à bout du collège. Mais bon, cela changer d’avant et c’était plutôt enrichissant au fond. Il réussit au fil des années, a gagner un léger soutien auprès de ces aînées, car celui-ci était très studieux et surtout qu’il ne parlait presque jamais et du coup, il était silencieux et peu encombrant, les qualités qu’on recherche auprès d’un apprenti magicien.
Alors que les années passent, ses souvenirs de Lavenza et Glamdring était rester bien dans sa tête et alors que ces études avançaient, des questions autour des golems germait dans son esprit. Il se questionna sur leur potentiel et sur le rituel de don ultime. Est qu’on pouvait créer une autre forme de vie avec cette magie. Plus il se questionna et plus l’envie de réaliser ce projet devenait forte. Il se promis donc de passer sa vie s’il le fallait à créer un golem parfait et lui donnait le don ultime pour vérifier le potentiel qui sommeillait. Ce jeune mage, qui n’était qu’avant qu’un jeune homme coincé par son corps, avait maintenant un objectif, un rêve.


Compétences :
• SENS DE LA MAGIE (E)
• INCANTATION (E) (domaine du métal)
• CONSCIENCE DE LA MAGIE (E)
• ALPHABETISATION (E)
• LANGUE HERMETIQUE – MAGIKANE (E)
• TECHNOLOGIE (E)

Bourse: 6 Couronnes d'or || Autres :
Inventaire:
Bâton des collèges
Veste de Cuir
Masque
Manteau lourd
Brassard
Accessoires de calligraphie
Livre, relié et imprimé

Autres:

Attribut de domaine : Altération du métal
Les armures en métal n'offrent que peu de protection face à un Sorcier Doré compétent, et ce serait même plutôt tout le contraire : un fantassin en armure de cuir cloutée s'en sortira avec quelques brûlures sans gravité tandis qu'un chevalier en armure de plate complète a toutes les chances d'y laisser la vie. Les sorts de combat lancés par un Sorcier Doré sur des cibles portant des armures en métal ignorent les protections offertes par celles-ci et infligent à la place autant de points de dégâts que ce que l'armure leur confère habituellement comme protection jusqu'à ce qu'elles soient parvenues à enlever leur armure.
Sigmar : 5
Véréna : 5
Taal et Rhya : 5
Shallya : 5
Serviteur de métal (Chamon), moyen : Portée : 1 mètre Durée : 1D10 heures (jours pour les versions supérieures et majeures) Ingrédient : Un œil de fer Effet : A partir d'un amas de métal situé devant lui, le sorcier créé un serviteur dont la taille n'excède pas 1 mètre. Dénué de toute intelligence, il obéit aveuglément à son créateur pendant 1D10 heures (jours pour les versions supérieures et majeures) au terme desquelles la magie qui l'animait cesse d'opérer. Le sorcier ne peut invoquer qu'un golem à la fois. Ce sort peut être lancé en une version supérieure ou majeure. Considérez-le alors comme un sort de la catégorie choisie en ce qui concerne sa difficulté, son temps d'incantation et ce qu'il rapporte en expérience magique. Chaque point de “Maitrise de l’Aethyr” que possède le lanceur de sort augmente la durée de vie des golems de 5 heures/jours (en fonction du niveau du sort) supplémentaires et leurs Pvs de 10.
Soupçon de panacée : Portée : Contact Durée : Instantané Effet : Le sorcier enchante le liquide d'un verre d'une boisson quelconque. Boire son contenu permet de guérir instantanément d'une maladie, magique ou non. En fonction de la gravité de la maladie et de son état d'avancement, le MJ peut décider de soumettre le malade à un ou plusieurs test d'END avant la guérison.
Armure de plomb : Portée : 16 mètres Durée : 1+1d3 rounds Effet : La cible du sort ploie sous le poids de son armure et ne parvient plus à se déplacer et bouger aussi aisément qu'à l'accoutumée. Un malus de -2 sera appliqué à toutes les actions de la cible qui nécessitent un mouvement jusqu'à ce que le sort s'estompe ou que la cible retire son armure.
Remise à neuf : Portée : Contact Durée : 1 demi heure pour un objet non magique, 1 jour pour un objet magique (le contact doit être maintenu durant toute la durée du sort) Effet : Le sorcier touche un objet, une arme ou une armure métallique qui va peu à peu se régénérer jusqu'à reprendre son état neuf.


Code pour fiche

Code : Tout sélectionner

<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Informations générales sur le personnage :<html></p><center></html>

|< 50em >|
|  **Nom et Prénom:**  |  Avicebron Lebenstein   |  <html><img src="https://www.google.com/url?sa=i&source=images&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiX0eHn9rvhAhUJxoUKHVjBCL4QjRx6BAgBEAU&url=https%3A%2F%2Fwww.pintaram.com%2Ft%2Fcasterofblack&psig=AOvVaw2pC1m1lJz8rWFdhL3Gdqc_&ust=1554655887315797" /></html>  | 
|  **Age:**   |  20 ans    |  :::  |
|  **Sexe: **  |    Masculin   |  :::  | 
|  **Race: **  |   Humain   |  :::  | 
|  **Carrière: **  |  Voie du Sorcier des Collèges de Magie  |  :::  | 
|  **Lieu/ville de départ:**   |  Reikland, au collège doré  |   :::  |
|  **Fréquence de jeu:**   |  techniquement tous les jours si il n'y a pas de pépin  |   :::  |
|  **MJ:**   |  **à compléter**  |   :::  |


<html><br></html>
<html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre1.jpg" align="center" /></html>


^  Nom de la ligne  ^  FOR         ^  END           ^  HAB                            ^  CHAR                            ^  INT                            ^  INI                            ^  ATT                            ^  PAR                           ^  TIR                           ^  FOI                           ^  MAG                           ^  NA                           ^  PV                            ^
|  Profil de départ (+4 PC initiaux)  |  8   |  8     |  8                      |  8                      |  9                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  0                      |  10                      |  1                      |  60/60                      | 
|  Profil actuel  |  8   |  8     |  8                      |  8                      |  9                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  0                      |  10                      |  1                      |  60/60                      | 
|  Améliorations restantes à acquérir pour level up (déjà acquis/à acquérir)  |  A remplir par le MJ   |||||||||||||
<html><br></html>

| **XP disponible:**  |  0     | 
| **PC dépensés:**  |    4     | 

<html><br></center></html>

----
<html><br></html>
<html><img align="right" src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre2.jpg" style="padding-left:10px;padding-bottom:10px;" /></html>
<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Description physique :<html></p></html>
 
Avicebron est un jeune homme âgé de 19 ans. Il mesure environ 1m84 et il a une stature droite, un peu maigre et poser. Il a des cheveux mi- long, blond avec les pointes assez sombres. Il porte une barbe et une moustache de 10 jours, qu’il en prend soin régulièrement en la brossant ou en la coupant chez le barbier. Il a des yeux vert clair, très clairs, comme deux petites pierre précieuse. Ces yeux ont bon être beau, elles sont tellement claires qu’ils sont légèrement sensibles à la lumière, poussant un peu Avicebron a travaillé dans des lieux plutôt sombres, avec la luminosité au minimum. Il a un corps assez svelte même si un œil attentif pourra remarquer une certaine pâleur de peau et d’étrange trace au niveau des coudes et des genoux. Il prend soin de son corps le mieux qui le peut et le maintien propre, même si cela n’est pas parfait et qu’il a souvent les cheveux en légèrement batailles. Si on les regarde, on remarque que ses mains montrent des signes de travail ; marque d’écorchures, des cicatrices, des cornes et des traces de brûlures sont présentes sur ses mains et ses doigts et sont la preuve de tous ces expériences et travaux manuelles qu’ils mènent. Pour sa tenue, Avicebron préfère porter des choses humbles, résistante et pratique. Il porte ainsi une tunique et un pantalon noir épais, par-dessus il passe un manteau bleu nuit, qui lui permet de se protéger des intempéries et de transporter un peu de matériel. Cette tenue est pourvue d’une capuche qui lui protéger la tête des intempéries et lui permet d’éviter les regards. Il porte aussi de grande potes et des gants épais marron clair, presque jaune. Il n’aime pas porter des bijoux, qui considèrent comme trop clinquant. Le seul qui porte est un brassard en or, qui le porte sur sa main droite. Ce brassard est d’origine elfique et lui rappel tous les jours son objectif. La chose qui dénote est son masque, presque lisse, en métal et qui recouvre son visage. Pour suivre l’image du grand-maître du collège doré et comme la plupart des mages du collège, Avicebron a décidé de porter un masque. Il a pris un fer teinté et la travailler pour que celui-ci corresponde aux formes de son visage. Ce masque est lisse, comme une grande visière qui lui recouvre la tête. En plus de cacher son visage, il permet de le protéger lorsqu’il travaille (par exemple, une étincelle qui atterrit sur lui). Il l’a aussi travaillé pour qu’il ne le gêne pas, autant pour respirer ou pour parler. Il la porte presque tous le temps, car elle lui permet de s’isoler un peu.
 
 
<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Description psychologique :<html></p></html>
 
Avicebron est surtout quelqu’un de travailleur et studieux. Il passe ses journées à travailler, étudier, évaluer, simuler et expérimenter. Il passe son temps à lire des livres, à apprendre et mémoriser les expériences des mages d’avant et à travailler et améliorer son projet.
 Avicebron est obnubilé par la connaissance et surtout par son objectif ; créer son modèle de golem parfait, l’entretenir, lui donner vie, de sorte qu’il soit plus proche de l’humain. 
Ses travaux sont liés à la magie liée au golem, au rituel en rapport et sur la mécanique. Avicebron ne veut pas créer un golem normal. Ce golem devra ressemblait le plus possible à un humain, tous en gardant ses habilités d’être d’acier. Il veut savoir si c'est des êtres peuvent atteindre un stade supérieur, une autre voie dans ce monde et étudier les possibilités. Il a pensé comment fabriquer et traiter son futur golem. Le sien aura l’apparence d’une jeune femme. Avicebron trouve que la beauté féminine est la forme de beauté la plus pure et la plus universelle de ce monde, contrairement à la beauté masculine, qui trouve trop abstraite et personnel. Il veut voir les possibilités des golems et du rituelle du don ultime. Peut-on faire évoluer ce rituel ? donner vie a d’autre forme de vie ? voir, prolonger une ou transféré une ?
Il fera tous pour créer son futur golem et se jure de le traiter comme la prunelle de ces yeux. Il espère qu’un lien fort entre lui et son golem se créera lors de l’acte d’obtention de vie. Il pense qu’il y a des chances que son golem le voie comme un père ou un grand frère. Ainsi, Avicebron étudie la mécanique, la géométrie et les mathématiques pour créer un jour le golem de ces rêves. Il pense déjà au moyen de la créer, comment créer telle éléments, etc…
Ainsi, Avicebron passe son temps à étudier et travailler. Quand il ne travaille pas, son temps est dédié soit au repos, ou alors à la contemplation. Avicebron en sensible à la beauté ; celle des gens, de la nature et des arts. Il aime ainsi s’asseoir sous un arbre et contemplé le paysage qui s’ouvre à lui, dans le silence. Ces moments l’inspirent, le calme et le rassure. C’est dans ce moment où il réfléchit sur le monde, sur lui, sur son projet, sur la magie, son pays, sa famille. Ses moments lui donnent des idées d’avancer, de réfléchir, de s’imaginer.
Avicebron est centré sur son objectif, c’est pour cela qu’il n’est pas un altruisme. Ce n’est pas qu’il est méchant, il ne méprise pas sur les autres. Mais il veut que son projet aboutisse et il est prêt à plein de choses pour ça et il a besoin surtout de moyen. Ainsi, chaque service qu’il rend n’est jamais gratuit. Il demandera toujours un paiement. Il réclamera essentiellement de l’or, mais cela peut changer selon la personne. Il peut ainsi réclamer du matériau a un forgeron ou des bijoux à une joaillerie. Ce qu’il l’intéresse, ce n’est pas l’or en lui-même, c’est ce qu’il peut faire avec cette ressource. Après, ce n’est pas parce qu’il n'est pas un altruisme et ni un héros du peuple, qu’il est un criminel et un défenseur du mal. Il n’empêche que techniquement, il serait capable de crouler sous une immense dette une famille entière.
Avicebron est une personne extrêmement calme, très calme. Il parle peut et garde un sang-froid à toute instant, il est même flegmatique certaine fois. Il lui arrive d’être glacial et ferme dans certaines situations. Il déteste la bêtise et les actes irréfléchis. Il est inflexible et franc. Quand il parle, il dit les choses directement. Il déteste tourner autour du pot et lorsqu’il y a quelque chose à dire, il faut le dire franchement. Pour lui, la vérité est mieux que le mensonge. Il faut mieux faire face à la vérité de la vie qu’être aveugle dans un agréable mensonge. Ces traits de caractère font de lui quelqu'un de franc et aussi sans tact des fois. Avicebron est quelqu’un qui déteste attendre et faire attendre. Il veille à toujours être à l’heure au rendez-vous et les gens qui sont en retard passent un savon avec lui. Comme il est de nature renfermer et silencieuse, il n’a pas vraiment d’ami. Mais les gens qui sont arriver à être proche de lui savent qu’il est loyal et que malgré sa sévérité et sa froideur, quand il donne sa parole, il la respecte.
Avicebron a beaucoup d’estime pour les artistes et les artisans. Mais les gens pour lesquelles il respecte le plus au monde, ce sont ces collègues magicien. Avicebron connaît la magie et pour lui, la magie est le chaos, un art et un outil à la fois. Il respecte ainsi tous les magiciens, car il connaît la difficulté et le danger de manier les vents de magie. Avicebron connaît les dangers de la magie et les respecte. Il manie la magie avec beaucoup de concentration. Il ne veut pas que la chose qui lui permet de réaliser son projet se retourne contre lui.
Même s’il a de l’estime pour tous les lanceurs de sort, il a au fond de lui une préférence pour certains collèges au lieu d’autres. 
Il a une grande estime forcément pour le collège doré, le sien. Il aime ces érudits qui travaille toutes leurs vies pour faire avancer les sciences humaines et magiques. Il a beaucoup d’estime pour le maître du collège, Balthasar Gelt, raison pour laquelle il porte un masque, comme la plupart des érudits d’or.
L’autre collège qui estime beaucoup est le collège vert. Assez surprenant, Avicebron respecte les druides du collège. Il trouve que leur devoir pour la nature et leurs pouvoirs qui permet de manier la vie autour d’eux comme fascinant et mérite une grande attention. Il est à noter que pendant un moment, quand Avicebron avait un congé, il a sorti brièvement avec une apprentie de collège vert du nom de Mara. Leur caractère calme et leur amour pour la nature se rejoignant. Mais leurs relations ses quand Mara du repartir sur les routes et qu’Avicebron retourne vers ses travaux.
L’autre collège dont il a un grand respect est le collège bleu. Les activités des magiciens bleus sont semblables à ceux du collège jaune, à savoir la recherche et l’érudition. Les différences étant les manières de recherche et le domaine « scientifique » visé.
Ensuite, viens le collège blanc, qu’il respecte pour le maniement de la magie blanche, la plus dur à diriger et invoquer. Ensuite, viens le collège violet, la magie de la mort étant curieux et pourrait faire un sujet de recherche même si hélas, on risque de tomber sur le domaine nécromantique. Ensuite, viens le collège gris, dont la magie est captivante, mais dont les mages sont plus des agents spéciaux que des manieurs de sort. Après, vient le collège d’ambre, dont la magie pourrait être intéressante si on en savait un peu plus et si ses mages n’étaient pas tous des sauvages vivant dans la nature. 
Après, vient le collège rouge qui laisse Avicebron presque indifférent, car pour lui « la pyromancie, c’est comme la cornemuse. Les gens qui l’utilisent font des années d’apprentissage pour pouvoir jouer seulement une seule tonalité ».
Avicebron a des relations froides avec sa famille. Ses parents n’approuvent pas forcément la voie de leur jeune fils, qui sort de la tradition familiale. Ces grands frères eux, sont trop occupés dans les ordres de chevalerie respective pour se soucier de leur benjamin de frère.
Avicebron n’est pas un grand patriote. On ne peut pas vraiment dire qu’il a des proches à défendre, sa famille est distante et le laisse indiffèrent et il n’a pas vraiment « d’ami ». La seule raison pour laquelle il serait prêt à faire campagne pour son pays, c’est parce que celui-ci reste le meilleur endroit où il peut effectuer ses recherches et le lieu où se trouve le collège doré.
Du fait de sa vocation d’érudit, il n’est pas forcément un grand croyant. Il ne renie pas Sigmar ni les autres dieux, mais il est plus réflexion et action que prière et foi.
Il y a deux races qui éveillent la curiosité du jeune mage ; les hauts-elfes et les nains.
Les hauts-elfes sont les meilleurs mages du vieux monde. Les seuls à pouvoirs maîtrisés la magie des couleurs et possèdent des connaissances magiques millénaires. Qui plus est, ils ont une culture riche, un patrimoine magnifique, des artisans de renom et leurs femmes sont d’une beauté légendaire. Rajouter que la femme qui inspire Avicebron est une haute elfe et vous devinez l’attention du mage envers les Hauts elfes.
A contrario, la curiosité envers les nains provienne de leur habilité à la forge. Ils sont des ingénieurs d’exception et produisent des machines redoutables et fiable. Ils sont sans doute ceux qui peuvent le plus l’aider dans la conception de son golem. Qui plus est, ils sont des gens de bonne compagnie s’ils s’ouvrent aux autres, et Avicebron ne dit pas forcément non à une petite bière.
Une chose qui déstabilise les gens avec Avicebron est son écriture. Avicebron prend souvent des notes et pour gagner du temps, ils abrègent et écrit très rapidement. Au fil des années, il a l’habitude d’écriture dans un écrit compréhensif seulement pour lui tellement, c’est illisible. Il abrège le plus possible les mots, faits des desseins petits et rapidement et à une écriture vraiment pressée. C’est avantageux pour son carnet, qui est du coup quasiment indéchiffrable, mais lorsqu’il donne des indications écrites aux autres, ceci prie pour que le mage ne fût pas pressé lorsqu’il écrivait.
Avicebron est centré vers ses occupations intellectuelles, et il n’accorde pas de temps à des activités plus sportifs. Mais il a une certaine envie qu'un jour, une personne lui enseigne, les bases du moins, de l’escrime. Peut-être pour respecter une certaine partie de la tradition familiale.

 
__Alignement :__ neutre absolue
 
 
<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Historique du personnage :<html></p></html>
 
Avicebron est née dans la grande et prestigieuse famille des Lebenstein, une famille noble, humaine située en Averland. Les Lebenstein sont connus pour leur grande tradition chevaleresque. Tous les garçons de la famille doivent rejoindre un ordre de chevalerie, même l’ainé doit rentrer dans l’ordre de la Reilsguard, jusqu’à qu’ils reprennent le domaine familial. C’est une famille célèbre pour ces héros qui ont engendrait et ces exploits guerriers (plus ou moins romancer). Le père d’Avicebron, Arrystar Lebenstein, a servi dans la Reiksguard pendant de longues années, avant de se pendre une flèche dans le genou, dans les deux sens du terme ; il s’est effectivement pris une flèche dans le genou droit dans une escarmouche contre des peaux vertes, ce qu’il le handicap. Puis il a dû rentrer chez lui rependre le domaine familial et se marier.
Avec son épouse Anna Delvast, il eut 5 enfants. Tous des fils, qui a leur naissance firent la fierté de leur père. Comme le veut la tradition, chaque fils de la famille dois servir l’empire en rejoignant et combattant dans un ordre prestigieux de chevalier impériaux.
L’aînée, Alphonse, rejoignit ainsi la Reiksguard jusqu’au jour où il devra succéder à son père. Les autres fils avaient plus de choix en l’ordre qu’il pouvait choisir. Mark, le second, le plus pieux de la famille, rejoignit l’ordre des chevaliers panthère. Galeed, le troisième, connu pour son grand sang-froid, choisi un peu étrangement l’ordre des chevaliers du soleil. Le quatrième, Victor, le plus fougueux, choisit les chevaliers griffons.
Alors que le quatre premier fil pouvait entrer dans le monde dans la chevalerie en tant que page sans encombre. Ce fut inaccessible pour le dernier, Avicebron. Celui-ci est né avec une affinité avec Shamon. Sauf qu’il n’était pas forcément la conscience et qu’il ne maîtrisait pas le vent de magie. Le faible vent d’or se manifesta en lui d’une manière handicapante. Il avait presque entièrement endurci les articulations du jeune homme pour le rendre quasi paraplégique. Il pouvait à peine bouger, juste effectuer des actions simples très lentement. Son avenir dans la chevalerie de l’empire fut ainsi tous simplement impossible pour lui, ce qui provoqua le mécontentement de ces parents, et l’indifférence de ces frères. Ce fut les domestiques qui prenait en charge le jeune homme et l’aidait constamment au quotidien. 
La nature de sa maladie ne fut jamais découverte, car aucune personne avec des connaissances magiques n’était à dispositions de la famille. Qui plus est, les parents se fichais de la raison du mal, mais plutôt de ces conséquences.
Avicebron, ne pouvant pas jouer dehors, se mit à passer ses journées dans la vieille bibliothèque du manoir familiale pour passer le temps à lire. Au début, il lut des ouvrages qui plaît aux enfants de son âge, de mythe héroïque et de conte fantastique. Mais au fur et à mesure que les livres s’épuisait, Avicebron pour tuer l’ennui, lisait des ouvrages de plus en plus compliquer, parlant de religion, de science, d’art, de politique, de géographie, de math, et d’autres encore. Et lorsque tous les livres de la bibliothèque étaient épuisées, Avicebron fut triste, car il avait pris goût à la lecture.
Son calvaire prit fin lorsqu’il fit la rencontre de Lavenza Morinehtar. Lavenza était une haut elfe, mage de renom. Celle-ci voyageait et étudiait dans le vieux monde toute l’année et revenait dans son pays avec le résultat de ces recherches. Elle essayait d’améliorer de Ulthuan, en cherchant de nouveau moyen magique. Elle maîtriser la magie des couleurs et avait une grande réputation de chercheuse magique, que ce soit par les hauts-elfes et par les habitants du vieux monde, en particulier avec les collèges de magie de l’empire, où elle entretenait des liens étroits. Lavenza semblait étrange à première vue. Elle était une elfe magnifique ; de longs cheveux blonds, des yeux semblables à des saphirs, un teint lumineux, des traits fin et raffiné et une aura rayonnante. Qui contraster avec sa tenue ; un grand manteau gris sombre, avec des bottes de fourrures noirs et un drôle de chapeau immense et usé. Pourtant, quand on la connaissait, on avait une femme indépendante, forte, curieuse, intelligente, cultivé, bienveillante et savante.
Elle connaissait et maîtrisé beaucoup de sorts et de rituel humain et parmi ces expériences, elle conçut et donna vie à son golem personnel, Glamdring. Celui-ci était différent des autres. Il était plus fort et plus élaboré que les autres, construit selon la vision elfique. Il ressemblait à un garde Phoenix fait d’acier et portant une armure dorée. Seule sa taille pouvait se trahir, il mesurait facilement 4 m de haut. Il portait en plus un espadon elfique qui pouvait facilement trancher un cheval en deux comme du beurre. Lavenza avait créé Glamdring pour différentes raisons. La première était de créer un garde du corps permanent pour protéger ses arrières. L’autre raison était d’étudier la magie des golems pour voir s'ils pouvaient être adaptés aux elfes et à la défense de Ulthuan. Au fur et à mesure qu’elle voyagé avec son golem, elle s’attacha à lui et lui donna le don de vie. Glamdring devient ainsi plus proches d’elles et devient le grand frère qu’elle n’a jamais eu.
Lavenza et Glamdring firent la rencontre d’Avicebron au début de l’hiver, alors que celui-ci avait 11 ans. Ils voulaient à la base juste trouvait un lieu au passé le froid et avoir la paix avant de rentrer à Ulthuan. Ils atterrirent dans une auberge proche du domaine Lebenstein. En parlant avec l’aubergiste, ils découvrirent l’histoire et les coutumes des Lebenstein, et de fil et équille, ils apprirent que le benjamin de la nouvelle fratrie était touché par un mal étrange.
Voyant une occasion, ils se présentèrent à la famille, Lavenza proposa en échange du gîte et du couvert pendant l’hiver de soigner leur fil. Les parents, un peu surprirent, acceptèrent, même si pour eux, Avicebron ne sera jamais un chevalier, celui-ci était trop faible et trop fragile même sans sa maladie magique. Lavenza examina Avicebron et grâce à sa maîtrise de la magie, elle identifia le problème qui était de nature magique et réussie à dissiper le vent en lui et à stabiliser son contrôle magique, pour que celui-ci soit normal. Avicebron était ravi d’être guéri et il était rempli de satisfaction envers la magicienne.
Alors que l’hiver s’écouler lentement, Avicebron, Lavenza et Glamdring passait leurs journées ensemble, un lien fort s’était établis entre eux. Avicebron admiré Lavenza, était captivé par ses histoires et ses leçons et Glamdring le fasciné. Lavenza vit le potentiel magique d'Avicebron et répondait à toutes ces questions avec plaisirs et lui enseigné plusieurs choses. Glamdring lui était amusé de ce petit homme et aimait bien passez du temps avec lui.
Lavenza prit Avicebron comme élève, mais ne lui enseigna aucun sort. Elle estimer que c’était trop tôt pour lui. Elle lui expliqua comment marcher la magie, les vents de magie et les dangers qui en découlent. Elle lui conseiller de pratiquer la magie de façon méthodique et d’une grande précision. Elle lui parla d’autres sujets, comme l’histoire, aussi bien celui des elfes que des humains, des anecdotes, des faits scientifiques et magiques, de ses voyages, de ses recherches et l’aida dans ses études.
Glamdring lui, jouer avec lui pour passer le temps, lui racontant des faits étranges et intrigantes qu’il avait vécus en tant que golem.
L’elfe et le golem étaient devenus comme une sœur et un frère pour lui et ceux-ci, c’était beaucoup attaché à Avicebron, si bien que leur séjour se rallongea jusqu’à la moitié du printemps.
Mais le jour où ils durent partir arriva. Lavenza, ne voulant pas laisser le jeune homme comme cela et écrivit une lettre de recommandation de son nom auprès du collège doré, pour que celui-ci le prenne en charge. Étant donné que maintenant qu’Avicebron était guérie et qu’il manifesta des dons pour la magie, ajouté à la recommandation de la grande Lavenza, le collège accepta et prit en charge le jeune homme en tant que novice.
Ces parents étaient légèrement contents. Il rompt toujours la tradition familiale des héritiers de pur chevalerie, mais le collège d’or est le collège le mieux considéré de l’empire, et au moins, il allait faire quelque chose. La seule chose qui firent pour lui est de lui offrir un poulain (devenue adulte avec le temps) du nom de Roshar. La famille possède un immense élevage de chevaux et ça ne les déranger pas dans fournir un petit au benjamin.
C’est ainsi qu’Avicebron quitta son foyer et se sépara de l’elfe Lavenza et de son golem Glamdring pour aller vivre et étudie au collège d’or. Le début fut rude, lui qui avait plus l’habitude de passer ses journées allongées et à lire, était maintenant à faire plein de corvée, comme passé la poussière et à transporter des matériels de bout à bout du collège. Mais bon, cela changer d’avant et c’était plutôt enrichissant au fond. Il réussit au fil des années, a gagner un léger soutien auprès de ces aînées, car celui-ci était très studieux et surtout qu’il ne parlait presque jamais et du coup, il était silencieux et peu encombrant, les qualités qu’on recherche auprès d’un apprenti magicien.
Alors que les années passent, ses souvenirs de Lavenza et Glamdring était rester bien dans sa tête et alors que ces études avançaient, des questions autour des golems germait dans son esprit. Il se questionna sur leur potentiel et sur le rituel de don ultime. Est qu’on pouvait créer une autre forme de vie avec cette magie. Plus il se questionna et plus l’envie de réaliser ce projet devenait forte. Il se promis donc de passer sa vie s’il le fallait à créer un golem parfait et lui donnait le don ultime pour vérifier le potentiel qui sommeillait. Ce jeune mage, qui n’était qu’avant qu’un jeune homme coincé par son corps, avait maintenant un objectif, un rêve.

 
 
<html><br></html>
----
<html><br></html>
 
<html><img align="left" src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre4.jpg" style="padding-right:10px;" /></html>  <html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Compétences :<html></p></html>
		
• **SENS DE LA MAGIE (E)** : Votre personnage est capable de ressentir certaines altérations faites aux vents de magie dans son environnement immédiat : sans précision aucune, il sait que quelque chose ou quelqu'un concentre ou manie de la magie dans un périmètre proche. Ce “sixième sens” se manifeste de différentes manières selon le type de magie et la race du personnage ; certains la sentent -littéralement-, d'autres la perçoivent dans leur esprit, l'associent à un frisson bizarre ou ont l'intime conviction de sa présence, d'autres encore voient leur comportement s'altérer, en lien avec le vent sollicité. C'est au MJ de décider de la manière dont cette présence magique se révèle au personnage.De plus, votre personnage peut dorénavant gagner des “points d’expérience magique” (xPm) selon les différentes méthodes de gain d’expérience magique décrites dans la section Magie des règles.
		
• **INCANTATION (E) (domaine du métal)** :  Votre personnage sait utiliser et plier la magie selon sa forme particulière relative au domaine choisit. En terme de règles, il: - gagne 7 points dans la caractéristique Magie si il n'en a pas déjà - peut effectuer les actions “incanter” et “dissiper” sous cette caractéristique Magie - peut dépenser des points d’expérience magique pour apprendre des sorts du domaine choisit et du domaine commun (Magie primaire).
		
• **CONSCIENCE DE LA MAGIE (E)** : Votre personnage est doté d'un sens plus acerbe de la magie. Non seulement il prend conscience de sa présence, mais il est capable de déterminer sa nature et son origine avec plus de certitude. Au toucher, il détermine avec exactitude si un objet est magique ou non ou si un individu est doté de pouvoirs magiques ou non. Enfin, si il se concentre et réussit un test d'intelligence, il voit littéralement les différents courant de magie et leur nature. Cette dernière action nécessite une concentration totale: se battre, courir ou réaliser toute action annule immédiatement l'effet. En revanche, le personnage peut se déplacer doucement.
		
• **ALPHABETISATION (E)** : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde (Bretonnien, Tiléen, Estalien, etc.,)
		
• **LANGUE HERMETIQUE – MAGIKANE (E)** : Votre personnage sait parler, écrire et lire le magikane. Le magikane est le langage hermétique usuel utilisé dans le vieux monde. La plupart des parchemins sont écrits en magikane et tous les sorciers ainsi que quelques personnages privilégiés peuvent l’utiliser.
		
• **TECHNOLOGIE (E)** : Votre personnage a acquis une très bonne compréhension des principes de la mécanique et des méthodes de construction. Il sait tracer des plans et interpréter des dessins techniques quel que soit leur niveau de complexité ou leur manque de clarté. Il s'est familiarisé avec les outils et la terminologie du travail du bois, du métal, etc., S'il possède le temps et le matériel nécessaire il peut, sur un test réussi, réaliser la plupart des travaux dans une de ces matières
 
<html><br></html>
----
<html><br></html>

<html><center></html>
<html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre3.jpg" /></html>
<html><p style="font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Inventaires et biens du personnage:<html></p></html>


|  **Bourse:**  |  6 Couronnes d'or  |

<html><br></html>

|< 50em >|
^  Inventaire                          ^^^^
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Bâton des collèges**    |  7+1d6 dégâts, 7 parade  |  Assommante & Utilisable seulement par les classes magiques ; +1 PAR  |
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Veste de Cuir**    |  5pts protection  |  Armure légère, Torse, dos et bras  |
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Masque**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Manteau lourd**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Brassard**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Accessoires de calligraphie**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Livre, relié et imprimé**  |||
<html><br></html>

|< 50em >|
^  Grimoire                          ^^
|  **Serviteur de métal (Chamon), moyen**    |  Portée : 1 mètre  Durée : 1D10 heures (jours pour les versions supérieures et majeures)  Ingrédient : Un œil de fer  Effet : A partir d'un amas de métal situé devant lui, le sorcier créé un serviteur dont la taille n'excède pas 1 mètre. Dénué de toute intelligence, il obéit aveuglément à son créateur pendant 1D10 heures (jours pour les versions supérieures et majeures) au terme desquelles la magie qui l'animait cesse d'opérer. Le sorcier ne peut invoquer qu'un golem à la fois. Ce sort peut être lancé en une version supérieure ou majeure. Considérez-le alors comme un sort de la catégorie choisie en ce qui concerne sa difficulté, son temps d'incantation et ce qu'il rapporte en expérience magique. Chaque point de “Maitrise de l’Aethyr” que possède le lanceur de sort augmente la durée de vie des golems de 5 heures/jours (en fonction du niveau du sort) supplémentaires et leurs Pvs de 10.  |
|  **Soupçon de panacée **    |  Portée : Contact Durée : Instantané Effet : Le sorcier enchante le liquide d'un verre d'une boisson quelconque. Boire son contenu permet de guérir instantanément d'une maladie, magique ou non. En fonction de la gravité de la maladie et de son état d'avancement, le MJ peut décider de soumettre le malade à un ou plusieurs test d'END avant la guérison.   |
|  **Armure de plomb **    |  Portée : 16 mètres Durée : 1+1d3 rounds Effet : La cible du sort ploie sous le poids de son armure et ne parvient plus à se déplacer et bouger aussi aisément qu'à l'accoutumée. Un malus de -2 sera appliqué à toutes les actions de la cible qui nécessitent un mouvement jusqu'à ce que le sort s'estompe ou que la cible retire son armure.   |
|  **Remise à neuf**    |  Portée : Contact Durée : 1 demi heure pour un objet non magique, 1 jour pour un objet magique (le contact doit être maintenu durant toute la durée du sort)  Effet : Le sorcier touche un objet, une arme ou une armure métallique qui va peu à peu se régénérer jusqu'à reprendre son état neuf.   |
 
<html></center></html>
 
<html><br></html>
===== Parcours =====
 
===Quêtes accomplies===
 
Nom + lien + récompenses obtenues
 
=== Classes acquises ===
 
=== Carrière et classe en cours d'apprentissage===
 
**Carrière :** Voie du Sorcier des Collèges de Magie
<html><br></html>
**Classe actuelle :** Apprenti Sorcier
 
=== Dévotion religieuse ===

^  Dieu      ^  Points de dévotions disponibles           ^  Points de dévotions dépensés         ^
|  **Sigmar**    |  5  |  0  |
|  **Véréna**    |  5  |  0  |
|  **Taal et Rhya**    |  5  |  0  |
|  **Shallya**    |  5  |  0  |
 
 
==== Autres ====
 

Attribut de domaine : Altération du métal
Les armures en métal n'offrent que peu de protection face à un Sorcier Doré compétent, et ce serait même plutôt tout le contraire : un fantassin en armure de cuir cloutée s'en sortira avec quelques brûlures sans gravité tandis qu'un chevalier en armure de plate complète a toutes les chances d'y laisser la vie. Les sorts de combat lancés par un Sorcier Doré sur des cibles portant des armures en métal ignorent les protections offertes par celles-ci et infligent à la place autant de points de dégâts que ce que l'armure leur confère habituellement comme protection jusqu'à ce qu'elles soient parvenues à enlever leur armure.
Avicebron Lebenstein, Voie du Sorcier des Collèges de Magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:avicebron_lebenstein

Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1317
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par [MJ] The Puppet Master » 08 avr. 2019, 19:01

Je suis en train de relire tout ça mais c'est compliqué de suivre avec toutes les erreurs de Français...
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Avatar du membre
Avicebron Lebenstein
PJ
Messages : 8

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par Avicebron Lebenstein » 08 avr. 2019, 19:44

J'ai pourtant utilisé Scribens plusieurs fois
Avicebron Lebenstein, Voie du Sorcier des Collèges de Magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:avicebron_lebenstein

Avatar du membre
[MJ] Katarin
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 48
Autres comptes : Dokhara de Soya

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par [MJ] Katarin » 08 avr. 2019, 19:56

Avicebron Lebenstein a écrit :
08 avr. 2019, 19:44
J'ai pourtant utilisé Scribens plusieurs fois

Et ça se voit, merci pour l'effort fait, je sais combien les relectures successives sur scribens sont pénibles.
Je te conseillerais néanmoins un logiciel plus solide et adapté à tes soucis : scribens étant gratuit, il est très, très limité. Pour ma part je fais souvent la publicité d'Antidote, qui est payant mais ô combien efficace pour traquer les erreurs de grammaire, de conjugaison, de syntaxe, de rythme, bref, toutes ces petites choses que scribens ne peut pas détecter (scribens se contente de chercher les fautes d'orthographe, une sorte de correcteur word un peu améliorée).
Évidemment, c'est payant, mais libre à toi de commettre l'irréparable en le récupérant de manière peu orthodoxe, ce que je ne t'encourage bien évidemment pas à faire puisque je suis une femme à la moralité irréprochable, voyons voyons.

Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1317
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par [MJ] The Puppet Master » 08 avr. 2019, 20:15

Avicebron Lebenstein a écrit :
08 avr. 2019, 19:44
J'ai pourtant utilisé Scribens plusieurs fois
Ne t'en fais pas, je vais m'en sortir. ;)
Je signalais juste que je suivais ta fiche et que j'étais en train de la corriger.
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Avatar du membre
[MJ] Katarin
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 48
Autres comptes : Dokhara de Soya

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par [MJ] Katarin » 08 avr. 2019, 22:19

Hop, tout lu ! Je te devance donc un peu Puppet :D

Déjà, belle cohérence entre profil psy et histoire. Le perso est logique, son histoire colle bien avec sa personnalité, on comprend pourquoi il est comme il est, c'est très cool.
D'ailleurs, le profil psy est vraiment très complet et crédible, c'est vraiment bien ! On cerne très bien qui est Avicebron.

Ensuite, de fait, des soucis de français qui rendent la lecture parfois un peu ardue - je te renvoie vers mon post précédent si tu veux un outil qui pourrait, je pense, t'aider.

Aussi, c'est moi où tu n'as utilisé que 3 des 4 PCs gratuits pour tes caractéristiques ? Je compte 2 en MAG et 1 en INT, il en manque un, non ?

Quelques pinaillages pour finir sur le lore des mages, mes collègues me reprendront c'est pas ma spécialité :
- Magie de mort et nécromancie sont très éloignés. Ils sont même ennemis.
- La fin de ton histoire laisse croire que tu avais "le choix" d'aller ou pas au collège doré, mais en vrai dans l'empire à la seconde où tu présentes des dons, c'est soit le collège, soit le bucher :D


Bref, dans l'ensemble c'est pas mal du tout tout ça !

Puppet, à toi :mrgreen:

Avatar du membre
Avicebron Lebenstein
PJ
Messages : 8

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par Avicebron Lebenstein » 08 avr. 2019, 23:30

[MJ] Katarin a écrit :
08 avr. 2019, 19:56
Avicebron Lebenstein a écrit :
08 avr. 2019, 19:44
J'ai pourtant utilisé Scribens plusieurs fois

Et ça se voit, merci pour l'effort fait, je sais combien les relectures successives sur scribens sont pénibles.
Je te conseillerais néanmoins un logiciel plus solide et adapté à tes soucis : scribens étant gratuit, il est très, très limité. Pour ma part je fais souvent la publicité d'Antidote, qui est payant mais ô combien efficace pour traquer les erreurs de grammaire, de conjugaison, de syntaxe, de rythme, bref, toutes ces petites choses que scribens ne peut pas détecter (scribens se contente de chercher les fautes d'orthographe, une sorte de correcteur word un peu améliorée).
Évidemment, c'est payant, mais libre à toi de commettre l'irréparable en le récupérant de manière peu orthodoxe, ce que je ne t'encourage bien évidemment pas à faire puisque je suis une femme à la moralité irréprochable, voyons voyons.
Et bien, j'ai déjà techniquement antidote!
J'ai besoin d'un PC pour étudier au lycée et l'état m'a donc remis un ordinateur portable (après 9ans d'attente par contre)
J'ai reçu aussi un lecteur cd et le logiciel antidote.
Mais malgré que je l'ai installé, le logiciel...est inexistant.
Je sais pas si je dois activé une bricole mais il ne semble pas être actif x3
Avicebron Lebenstein, Voie du Sorcier des Collèges de Magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:avicebron_lebenstein

Avatar du membre
Avicebron Lebenstein
PJ
Messages : 8

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par Avicebron Lebenstein » 08 avr. 2019, 23:37

[MJ] Katarin a écrit :
08 avr. 2019, 22:19
Aussi, c'est moi où tu n'as utilisé que 3 des 4 PCs gratuits pour tes caractéristiques ? Je compte 2 en MAG et 1 en INT, il en manque un, non ?
Si j'ai bien lu les règles, lorsqu'on lance un érudit magique, notre caractéristiques magiques de base est 7, 7+3=10, j'ai ensuite augmenté l'intelligence de 1, 1+8=9
Donc à moins que les humains magique ont la caractéristique magique à 8 comme les autres, sa devrait aller ^^'
Avicebron Lebenstein, Voie du Sorcier des Collèges de Magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:avicebron_lebenstein

Avatar du membre
[MJ] Katarin
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 48
Autres comptes : Dokhara de Soya

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par [MJ] Katarin » 09 avr. 2019, 00:00

Avicebron Lebenstein a écrit :
08 avr. 2019, 23:37
Si j'ai bien lu les règles, lorsqu'on lance un érudit magique, notre caractéristiques magiques de base est 7, 7+3=10, j'ai ensuite augmenté l'intelligence de 1, 1+8=9
Donc à moins que les humains magique ont la caractéristique magique à 8 comme les autres, sa devrait aller ^^'
C'est donc bien moi qui suis fatiguée - de fait, côté magie c'est 7 en MAG, pas 8, donc le compte est bon :D

Pour antidote normalement au lancement tu peux l'associer à word, puis depuis word un onglet spécial "antidote" devient disponible, à partir duquel tu peux analyser un texte que tu y as écrit. Il est aussi possible de lancer antidote et directement écrire dedans.
Je vais pas pouvoir t'aider davantage, mais je t'encourage vivement à persister pour trouver comment le faire marcher - c'est un bijou pour accompagner les apprentis écrivains en herbe !

Je laisse mes collègues faire une relecture, mais pour moi c'est ok pour la validation.

PS : évite les double posts ! :antitarte:

Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1317
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

Re: Avicebron Lebenstein, le mage qui voulait allez plus loin avec les golems

Message par [MJ] The Puppet Master » 10 avr. 2019, 21:02

[MJ] Katarin a écrit :
08 avr. 2019, 22:19
Hop, tout lu ! Je te devance donc un peu Puppet :D
:wink:

[MJ] Katarin a écrit :
08 avr. 2019, 22:19
Quelques pinaillages pour finir sur le lore des mages, mes collègues me reprendront c'est pas ma spécialité :
- Magie de mort et nécromancie sont très éloignés. Ils sont même ennemis.
- La fin de ton histoire laisse croire que tu avais "le choix" d'aller ou pas au collège doré, mais en vrai dans l'empire à la seconde où tu présentes des dons, c'est soit le collège, soit le bucher :D

Puppet, à toi :mrgreen:
Absolument ! La nécromancie et le Collège d'Améthyste sont réellement opposés : les uns veulent dompter et vaincre la mort, les autres la respectent et donnent la chasse aux premiers.

Pour le collège, Katarin a raison aussi : il n'y a pas à être "recommandé" pour y entrer, c'est plutôt une "obligation" de survie.

Pour pinailler aussi un peu, j'ai l'impression que tu vois les collèges comme une sorte d'université où les étudiants vont, viennent, sortent, rencontrent d'autres étudiants des collèges voisins, etc. Ce n'est pas vraiment le cas : https://bibliotheque-imperiale.com/inde ... n_Apprenti

Sinon, j'aime bien ce personnage... Je valide aussi. Lukas va pouvoir créer ta fiche.
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Verrouillé

Retourner vers « Archives fiches personnages »