[Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Image
Les Terres Sombres sont coincées entre les Montagnes du Bord du Monde à l'Ouest et les Montagnes des Larmes à l'Est

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 231

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par [MJ] Neferata » 26 mai 2019, 18:35

► Afficher le texte


Dalgur ecouta les paroles de son fils, les comprenant, mais décida autrement que prévu. Bien qu'il ait laissé le choix à son fils, il secoua la tête, indiquant un refus clair et net, mais surtout un simple test. Était-ce parce que les arguments de son fils n'étaient pas présent ou par simple test pour voir si son fils choisirait la bonne réponse. Toujours est-il que la réponse était maintenant claire.


Image-Un choix intéressant mon fils, mais avant de négocier, tu dois savoir fabriquer.


Il tourna les yeux vers Greenath et lui ordonna d'un signe de main de prendre avec lui le jeune apprenti. Le maître ingénieur hocha la tête, accompagné d'un grognement, mais ne pouvait pas faire plus. Le patriarche avait toujours le dernier mot sur sa famille. Kegtheros fut donc accompagner dehors par Greenath, qui rouspéta une fois les portes refermées, non loin de Guirnak les bras croisés et surement impatient que cette rencontre se terminant car, n'appréciant pas beaucoup faire le guet. Du moins, quand il n'y a pas de danger. Il ne fit aucun cas à l'humeur pétante du maître ingénieur, le regardant simplement avant de retourner à sa garde. Le maître ingénieur demanda néanmoins que plusieurs gardes frappe mortier les rejoignent aux enclos a esclave, avant de reprendre la route pour rejoindre les galeries ou étaient stockés les esclaves.



Dans la tradition de la tour et des deux clans se disputant les faveurs du prophète sorcier, ce dernier est toujours le premier à choisir les esclaves qui lui reviendront, généralement pour les mines. Puis, c'est le clan chargé de la commande qui peut choisir ce qu'il souhaite. Le deuxième clan a droit au reste et tout ce qui n'est pas pris, finit au sacrifice. Bien entendu, le clan qui prend en premier doit toujours laisser suffisamment pour le sacrifice… pour ne pas paraître ne penser qu'a eu et non à Ashut. Chose que n'avait pas faites les poudriers la dernière fois, ce qui leur a valu d'avoir été écarté pour cet accord malgré leur spécialisation dans la forge démoniaque qui leur permet d'inventer de multitude de monstruosité d'acier destructeur.



Les galeries ou était entreposé les enclos à esclaves est un endroit bien sombre et lugubre, un entremêlement de tunnel très étroits… trop pour les esclaves qui sont la plupart du temps obligé de se baisser parfois même de marcher à quatre pattes pour se déplacer. Les nains du chaos n'ont pas ce genre de problème. Accompagné souvent de grosse créature semblable à des chiens mais de taille imposante et a plusieurs têtes pour certains d'entre eux. L'ancien payement d'un sorcier du grand nord désirant une puissance artillerie de la part des Poudriers. Ces derniers ont ensuite offert les chiens à Korrak, le maître esclave de la tour pour obtenir ses faveurs. Difficile de savoir ce que les poudriers ont obtenu en échange car, ce dernier n'a jamais rejoint le clan… à vrai dire, il n'a jamais rejoint aucun clan, même pas celui du sorcier prophète. Beaucoup disent qu'il aime jouer sur plusieurs tableaux à la fois et que de toute manière, personne ne peut prendre sa place actuellement.



► Afficher le texte




Korrak était dans une espèce de maisonnée à l'entré des galeries, une maisonnée de pierre grisâtre éclairé par des torches et dont la porte était protégé par l'un des massif chiens de garde. L'accès aux galeries était une large herse bardé de pique ou était positionné d'autre chien mais aussi des nains du chaos, équipé de grande fourche. Le maitre esclaves avait de nombreux hommes à ses ordres, mais ses derniers sont surtout à l'intérieur des galeries, à s'assurer que tout ce passe pour le mieux et éviter toute révolte. Ce qui veut généralement dire : une chasse impitoyable des éléments les plus rebelles de manière constante et l'écrasement de tout rassemblement pour les laisser vivre dans la terreur. Greenath parla à l'un des gardes, exigeant de voir le maitre esclave avant de revenir vers son apprenti. Qui attendit en silence avant de parler.



Image-Au moins une dague ne sera pas compliquée à faire… Cependant je pense qu'il serait important que l'on puisse montrer à ton père que tu es prêt à monter en statue. Si jusque-là tu t'es chargé de superviser la construction des arquebuses dans les fonderies, maintenant tu vas devoir faire une véritable arme digne de la forge.


Il se racla la gorge, réfléchissant un peu plus avant de reprendre.


Image-Tu vas te charger de toute la construction, je te guiderais pour éviter que tu te trompes, mais tu seras en charges. D'où l'importance de prendre de bon esclave et d'avoir un bon projet pour la dague.


Il se tourna vers son apprenti.


Image-Sans excentricité, sa doit rester sur une base simple pour le Kurgan. Mais digne de la forge pour qu'en suite ton père en soit fier.
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Kegtheros
PJ
Messages : 15
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 7 / CHAR 9 / INT 10 / INI 6 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / PV70/70
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par Kegtheros » 08 juin 2019, 15:43

Au final, le choix qui avait été proposé à Kegtheros n’en était pas un. Quoique fusse sa réponse, sa liberté n’existait pas vraiment, et son père avait déjà décidé ce qu’il allait se passer. Elle aurait probablement eu l’air vrai s’il avait choisi la proposition de son père. Mais bon, ça, il en avait l’habitude, car il n’était qu’un apprenti, quasiment au fondement de la chaîne alimentaire de la société Dawi Zharr, juste au-dessus des esclaves.
Ce n’es pas tant pour voir son père négocier avec le Kurgan qu’il voulait les accompagner, mais plus pour essayer de leur faire changer d’avis concernant l’arme offerte. Malheureusement pour lui, il allait devoir se résigner à confectionner une dague.
Il y mettrait tout son cœur, évidemment, car il s’agissait là d’une épreuve que son géniteur lui soumettrait, mais son entrain aurait été largement supérieur s’il avait pu faire ce qu’il voulait lui.

Kegtheros cacha donc son soupir.

Il accompagna son maître vers l’enclos aux esclaves, et se mit à réfléchir en marchant à l’arme dont il allait devoir forger.
Le jeune apprenti s’enthousiasma un peu tout de même, car il allait malgré tout avoir une grosse part de liberté dans la réalisation du couteau, chose confirmée par Greenath par la suite.

Il imagina grossièrement plusieurs concepts d’armes différentes, dont l’allure de la lame variait énormément a chaque fois.
La dague était composée de trois éléments principaux : la lame, la poignée, et la garde, chacun demandant une attention particulière. Quel que soit l’aspect que l’arme aurait au final, la planification de sa réalisation aurait le même schéma.

Quand ils arrivèrent à proximité de l’enclos aux esclaves, Kegtheros grimaça.
Il n’aimait pas vraiment les chiens de garde qui protégeaient le lieu. Heureusement pour lui, ils étaient bien dressés, et les gardiens les tenaient bien en laisse.

Alors que son maître s’adressait à son élève, ce dernier se grattait le menton, et les pointes de sa barbe carillonnaient en s’entrechoquant du mouvement.
Il hocha la tête puis s’exprima :

Image- Je ne décevrai pas le clan, Maître. J’ai déjà deux-trois idées différentes du modèle que je vais faire, même si rien n’est précis pour l’instant.

Il n’avait pas tord, l’expérience qu’il avait eue auparavant lui avait montré que le chef de guerre ne saurait peut-être pas apprécier ses œuvres à sa juste valeur.
Malgré tout, Kegtheros était persuadé d’être un artiste (certes, loin d’être le plus compétent pour le moment), et il ne voulait pas lui fabriquer une arme banale.
Il répondit alors à son maître, d'un ton peu assuré :

Image- Euuuhh … Oui, vous avez raison, il lui faut quelque chose de simple... mais je voudrais faire une arme unique, puis-je faire une ou deux petites excentricités pour rendre la rendre spéciale ?
Rien de choquant, bien sûr.
Fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Carrière:
Voie de l'Ingénierie Chaotique

Profil:
For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 10 | Ini 6 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Compétences:
► Afficher le texte
Equipement:
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 231

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par [MJ] Neferata » 10 juin 2019, 12:22

► Afficher le texte


Greenath se mit à réfléchir longuement à la nouvelle proposition du jeune ingénieur encore en apprentissage. Des excentricités ? Voilà qui était pour le moins étrange pour une arme aussi simple… est-ce-que cela ne risquerait pas de déranger le Kurgan qui par la suite ne serait pas satisfais ? C'était un risque et il serait dommage de perdre les faveurs du sorcier prophète de la tour contre les Poudriers. Cependant, le maitre ingénieur ne semblait pas contre l'idée mais n'eut pas vraiment le temps de répondre qu'un claquement de porte se fit entendre. La petite porte de la maisonnée avait été enfoncée d'un coup de pied et sortait alors le maître esclave Korrak, un os dans la main et une bière de l'autre.


Image-Bien Greenath !! Allons chasser !!

► Afficher le texte


Il jeta son os sur le côté et aussi tôt fait, un chien vint se mettre à courir après avant de le ramener à son maitre, tout joyeux en remuant la queue. Korrak, bien qu'appréciant s'isoler et jouant sur les deux tableaux, reste un heureux bon vivant, appréciant la bière et la bonne chair. Certain disent qu'il se met à préférer celle des esclaves, mais rien n'est fondé dans ces rumeurs… surtout que… qui viendrait s'en plaindre. S'approchant du maître ingénieur, il lui tapa l'épaule avant de le prendre dans ses bras. Puis, il se tourna vers le jeune ingénieur qu'il prit aussi dans ses bras avec force.


► Afficher le texte


Entre l'odeur d'alcool forte et la prise brutal, il ne fallut pas longtemps à Kegtheros de réaliser que ses pieds ne touchaient plus le sol. Le maitre esclave était plus grand que la moyenne naine et le faisait souvent remarquer malgré lui dans ses actes de pur sympathie… même s'il sait se retenir minimum avec le sorcier prophète… un minimum seulement. Il vint enfin laisser tomber Kegtheros qui tomba sur les fesses avant de se relever. Greenath fut le premier à prendre la parole alors que Korrak vint arracher l'os des crocs de son immense chien… n'écoutant pas vraiment le maitre ingénieur.


Image-On vient voir les esclaves pour que Kegtheros puisse en choisir un… les autres serront recupéré par…

Image-Cet idiot de chef de garde juste bon à tout casser !! Oui oui, la routine habituelle… Mais parfait !! Le petit Keg va avoir un esclave personnel, qu'est-ce qu'il grandit vite !! En plus les Kurgan m'ont amenés un bon stock de Norse… de bels bêtes, c'est fort !!


Le maitre esclave vint s'interrompre alors que le chien lui lécha la figure à cause d'un trop plein d'amour des bestiaux. Malgré leur apparence, il était clair que les chiens aimaient beaucoup leur maitre.


Image-Ah… je crois qu'il a faim lui… on va chasser de l'esclave, ça lui remplira le ventre. Je vous ouvre la porte et on n'y va.


Le maitre esclave s'éloigna, sifflant ses chiens qui vinrent s'asseoir proche de lui. Greenath et Kegtheros le suivirent de plus loin, surtout pour reprendre leur petite discussion.


Image-Il n'a pas changé en tout cas… mais il devrait trouver de bons esclaves, surtout pour toi.


Il marqua une pause alors que Korrak ouvrit la lourde porte.


Image-Mais… a quelle excentricité penses-tu ?
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Kegtheros
PJ
Messages : 15
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 7 / CHAR 9 / INT 10 / INI 6 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / PV70/70
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par Kegtheros » 15 juin 2019, 17:35

Alors que le maître esclavagiste le serra fort dans ses bras, Kegtheros se souvînt de l’hospitalité du personnage.
Korrak a toujours fait preuve de jovialité envers les dawi zharr qui se présentaient à lui. Plus jeune, lorsqu’il venait en de rare occasion avec son paternel dans la fosse, Korrak avait montré la même affection envers le jeune nain, se comportant presque comme un tonton complice.
Son comportement avec ses semblables contrastait totalement avec son rapport aux esclaves, avec qui il était impitoyable et cruel.
Plusieurs fois, le grand nain avait montré au jeune ingénieur comment les faire souffrir pour qu’ils obéissent, en les frappant là où la douleur leur était la plus palpable.
Chaque race a ses points faibles, il suffisait juste de les connaître.
Puis il avait déjà organisé des chasses au gobelin pour les enfants nains du clan.

En tombant au sol, Kegtheros se releva en offrant un large sourire à Korrak.
Il tapota les zones de son pantalon qui avait touché le sol, replaçant les tresses de sa barbe correctement.

Image- Content de vous revoir, Korrak.

Par contre, le jeune nain resta aussi loin qu’il put de la bête qui accompagnait l’esclavagiste. Il en avait déjà vu dévorer des esclaves vivant, et même si elles étaient bien dressées, Kegtheros avait toujours eut peur qu’elle échappe au contrôle de leur maître l’espace d’un instant.

Il écouta silencieusement Greenath et Korrak échanger à propos des esclaves.
Kegtheros allait avoir son premier esclave, et ça, c’était une grande nouveauté pour lui.
Il commençait déjà à imaginer ce que ce pourrait être.
Un puissant orque ? Mouais, pratique pour tordre ou frapper l’acier. Ils sont bien pour les grandes armes ou les grosses pièces d’artillerie.
Un gobelin pourrait être pratique pour des tâches demandant de l’habileté, comme l’assemblage de composant ou les limages précis des pièces, mais ils restaient malhabiles comparés à un nain.
Un humain peut-être ? Pratique pour faire les finissions, puis ils sont relativement polyvalents.
Bref, dans tous les cas, les esclaves n’était pas face à lui, si ça se trouve, on lui proposerait trois ou quatre hommes bêtes différents, donc ça ne servait à rien pour le moment d’espérer quoique ce soit.

Lorsque Korrak poussa la porte, son maître s’adressa à Kegtheros:

Image-Mais… a quelle excentricité penses-tu ?

Le jeune nain haussa des épaules en répondant à Greenath.

Image-Oh, rien d’extraordinaire, Maître, c’est juste que c’est un peu original. J’aurais voulu faire une garde creuse. Ce serait un gros anneau sur lequel il y aurait les huit flèches du chaos. Avec les verticales et horizontales plus longes que celles en diagonale. Les horizontales permettraient de délimiter la garde.
Les verticales seraient incrustées dans la lame pour celle du haut, et dans la poignée pour celle du bas.
Éventuellement, si j’ai le temps, je pourrai forger en quatre petits symboles en relief des différents dieux du chaos et les fusionner à l’intérieur de l’anneau. Enfin, ça demande un peu de technique, c’est sûr…
Après, pour la lame et la garde, rien d’extravagant pour le coup.
Qu’en dites-vous, Maître ? N'est-ce pas trop compliqué pour un apprenti comme moi ?
Fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Carrière:
Voie de l'Ingénierie Chaotique

Profil:
For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 10 | Ini 6 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Compétences:
► Afficher le texte
Equipement:
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 231

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par [MJ] Neferata » 17 juin 2019, 18:52

► Afficher le texte


Greenath écouta son apprenti, son idée n'était pas mauvaise, mais justement, n'était-elle pas trop compliquée justement comme le demandait le jeune apprenti ? Le maitre sembla hésiter… n'étant pas vraiment sur et surement un peu trop compliqué pour son apprenti, le maitre répondit enfin. Ce n'était pas la meilleure réponse… mais au moins elle ne refusait pas tout.


Image-Humm… c'est plutôt avancé pour ton niveau Kegtheros… l'idée reste cependant plaisante en effet…mais je me chargerais de réaliser cette pièce en grande majorité. Je te monterais et t'aiderais à faire certain morceau pour que plus tard tu puisses la reproduire.


Korrak retourna alors vers le groupe, l'accès à la zone des esclaves était maintenant ouverte et prête à accueillir de nouveau acheteur. Quatres nains en armure complète et armée de tromblon à baïonnette les attendaient de l'autre côté, positionné la pour arrêter les esclaves s'approchant trop prêt de la porte… comme pouvait le témoigner les larges trace rouges de sang séché devant cette dernière sur le sol de pierre de la grande caverne. Les gardes hochèrent la tête, transmit quelque mot à Korrak et ce dernier invita les deux artisans à le suivre dans les galléries.



L'endroit était d'un calme étrange, parsemé d'écho lointain de cri de douleur ou de mouvement d'armure lourde. Les patrouilles de chasse, là pour garder les esclaves dans les rangs et surtout la peur, était équipée de grande armure, mais surtout de lance et d'arbalète. L'armure avait d'ailleurs un effet plus psychologique que véritablement pour les protéger, marquant leur pas avec ces cliquetis métalliques si particulier. Les esclaves eux, les craignent et se cache… autant que possible. Car, si la grotte a en effet un aspect naturel, elle a été grandement étudiée et réarrangé pour ne laisser justement aucune petite cavité capable de cacher les esclaves, un véritable labyrinthe dont seul les nains et les chiens arrivent à se retrouver… car détruisant toute marque de repère faite par les esclaves.


Image- Les nouveaux produits amenés par les Kurgans sont plutôt intéressants, assez combatif, difficile à dresser… mais robuste et certain sont de bon petit sculpteur et artisan… ça vous serra utile je pense.


Il marqua une pause en se raclant la gorge avant de reprendre.


Image-Mais par contre pas beaucoup de diversité de race.


Cela n'était pas vraiment une bonne nouvelle pour Kegtheros s'imaginant déjà surement ramener des peaux vertes ou autre chose d'exotique… mais malheureusement, il allait falloir faire avec pour l'instant. Au moins il semblait que les Kurgan n'avait pas ramené que les inutiles… a moins que cela soit déjà passé dans les bassins sacrificiels d'Ashut… c'était une possibilité a envisagé. Korrak continua son avancé comme s'il connaissait se dédale de galerie comme sa poche, accompagné de son chien fidèle. Il semblait poursuivre une chasse dans les galeries les plus profondes, criant et appelant quand les bruits étaient proches pour finalement tomber sur une patrouille s'étant attaqués à un groupe d'esclave… des norses vus leurs statures mais au moins encore vivant. Le maitre esclave et ses hommes parlèrent alors que les gardes tenaient en joue le petit trio d'esclave.


► Afficher le texte

► Afficher le texte


Ils s'agissaient de trois femmes, plutôt sauvages dans leurs accoutrements et surtout dans leur matière de défier les gardes qui le tenaient en chaines. La plus grande balafré au visage semblait être plus une guerrière qu'une artisane, bien que son corps athlétique soit un témoin évidant de force pour des travaux manuelles. Quelques traces noirs de brulure étaient cependant visible sur ses mains… mais impossible d'en déterminer la cause, ce n'était pas de la torture en tout cas. La deuxième, à côté de la guerrière était bien plus petite et menu, voir même effrayer, surement plus simple à briser, une gamine parfaite pour les petits travaux demandant une petite taille quand on n'a pas de gobelin sous la main… mais surtout garantit sans la maladresse des gobelins. Cela retire certes un peu de divertissement… mais ajoute une plus grande précision et beaucoup moins d'accident. La troisième était un peu plus dur à cerner, de taille moyenne et fine, elle n'était nullement inquiété par quoi que ce soit et la présence de l'imposant molosse ne la fit pas élever un sourcille. Ses yeux étaient d'un noir abyssale et ils semblaient voir beaucoup de chose inconnu a la plus part des nains de la tour.


► Afficher le texte

Image-Bon en temps normal j'ai plus de males que ça… mais d'après les Kurgan, leurs femelles ont massacré leur males après leur défaite…


Il marqua une petite pause en ricanant.


Image-Heureusement que je n'ai pas à partager mon lit.


Il se tourna alors vers Kegtheros.


Image-Alors ? Tu veux quoi petit ?
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Kegtheros
PJ
Messages : 15
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 7 / CHAR 9 / INT 10 / INI 6 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / PV70/70
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par Kegtheros » 30 juin 2019, 12:38

Kegtheros se satisfit de la réponse de son maître. Il savait qu’il avait encore beaucoup à apprendre, et que la complexité de ce qu’il voulait faire risquait de tourner court au fiasco s’il n’était pas aidé.
Malgré tout, ça resterai son œuvre, avec la forme et les matériaux qu’il aurait choisi lui.

Le jeune nain haussa les épaules quand il apprit qu’il n’y aurait que des norses. Ce n’était pas grave en soit, ça risquait juste de limiter ses possibilités. Mais bon, il devait s’adapter et faire avec.
Il fut surpris lorsqu’il vu que les trois esclaves était des femelles. Des femelles bon sang !
Il lui fallait des individus compétents, capable de forger ou manipuler des armes ... pas des soubrettes qui nettoieraient l’atelier.
Il ravisa son jugement en s’approchant des trois individus.

Il les étudia toutes les trois, jouant de sa lunette en tournant autour d’elles.

La première, grande et musclée, pouvait se montrer utile pour la forge de grosse pièces métalliques, comme des lames d’espadons, des plaques d’armures… Ou les canons de mortiers et autres pièces d’artillerie. En plus, ses mains brûlées trahissaient ses compétences dans ce domaine. Puis sa constitution indiquait qu’elle résisterait longtemps aux conditions que l’esclavage lui imposerait. C’était un individu intéressant.

La deuxième intéressa un peu plus notre jeune nain. Elle était peut-être plus frêle, ce qui signifiait qu’il faudrait y faire plus attention, mais ses mains agile pourrait se montrer un atout non-négligeable pour le travail de précision qu’aimait à réaliser Kegtheros. Puis pour la fabrication de la dague, elle se montrerait beaucoup plus utile.

La dernière, en revanche, ne présentait à première vue que peu d’intérêt. Kegtheros l’observa tout de même, essayant de la juger, après quoi il haussa les épaules.

Il allait devoir choisir. Il hésitait entre la grande guerrière et la petite norse du milieu. Les deux présentaient des avantages pour un certain type de tâches.
La question que Kegtheros se posa, c’est ce qu’il ferait par la suite ? Certes, la dague était un point de départ, mais il garderait probablement l’esclave une fois l’armé réalisée. Il lui fallait un individu qui corresponde à ce que lui entreprendrait par la suite.

En tout cas, la forge de grandes épées et d’armures n’était clairement pas ce qu’il voulait faire. Les pièces d’artillerie, par contre, ça pouvait être intéressant.

Pourtant, réaliser des armes à feu légères l’enthousiasma beaucoup plus.
Aussi, il se tourna vers la petite esclave, le large sourire d’un enfant choisissant une friandise sur le visage, puis la pointa du doigt.

Image- Je veux voir celle-là !

Kegtheros fit un pas en avant.

Image- Approche, vermine !

Il attrapa et fit tourner le visage de son esclave, qu’il observa de plus près.
Puis il prit ses mains et fit de même, comme s’il manipulait un vulgaire objet. De sa sacoche, il sortit un mètre ruban avec lequel il mesura ses avant-bras, sa taille, son tour de taille, la largeur de ses épaules…
La jeune norse n’était rien de plus qu’un outil dont il prenait les paramètres avant de jeter son dévolu dessus.
Finalement, le jeune nain fut satisfait.

Image- Celle-là me convient Maître Korrak.
Fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Carrière:
Voie de l'Ingénierie Chaotique

Profil:
For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 10 | Ini 6 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Compétences:
► Afficher le texte
Equipement:
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 231

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par [MJ] Neferata » 30 juin 2019, 18:18

► Afficher le texte


Kegtheros, attrapant la plus frêle des trois, observa sur ce corps doux et larmoyant certaine trace étrange, qu'il n'avait pas vu au départ. La peinture portée sur elle ne semblait pas être vraiment une norme chez les deux autres norses, de même que sa tenue était un peu différente malgré quelque similarité. Une autre tribu norse ? Cela aurait été une possibilité… au détail prêt que si de surface il y avait des ressemblances, au final il s'agissait d'une culture différente, ce n'était donc pas une norse. Mais alors que faisait-elle ici ? Un autre détail vint mettre la puce à l'oreille sur cette question, une trace au fer rouge au niveau du bas du dos, entre les reins. Une marque ressemblant à un insigne tribal, elle était donc marquée comme une propriété. De ce fait, Si l'apprenti ne pouvait déterminer l'origine de celle qu'il avait choisie. Il était clair qu'elle était déjà esclave en Norsca et qu'elle a déjà dû apprendre à obéir… rapidement car, il n'y avait de trace de fouet ou d'autre supplice sur elle. Du moins, de manière visible.


Image-Aaaah, bon choix Kegtheros, toi qui apprécie travailler sur de petit objet ou petite pièce, elle sera parfaite.

Image-Fait attention à ne pas la casser, je n'ai pas souvent des comme ça vu qu'ils meurent très vite.


La Norse plus forte que les trois autres voulut s'interposer, mais son seul succès fut de recevoir un puissant coup à la mâchoire de la part de Korrak tandis que la troisième femme se contenta d'observer sans être inquiétée plus que ça. Le maître esclave se tourna alors vers le maître ingénieur, lui demandant s'il était intéressé par quelque chose. Étrangement, Greenath décida de prendre les deux dernières, la forte pour un travail évidant à la forge mais insistant tout particulièrement sur la troisième malgré le peu d'intérêt visible qu'elle offrait. Kegtheros n'était pas bien sur… mais il semblait que son intérêt était plus invisible qu'apparent. Pour Korrak, cela ne faisait pas bien de différence, il accepta sans difficulté et fit un signe de tête à ses gardes.


Image-Je t'offre même l'emballage Greenath vu que le petit Keg prend sa première esclave.


Dans son langage, « offrir l'emballage » voulait simplement dire qu'il offrait une escorte jusqu'à la forge ou les gardes des Frappes Mortiers pourront prendre le relais. Les deux discutèrent un peu plus, demandant à Korrak d'être attentif et d'attendre le reste des gardes pour prendre le reste à destination des forges du clan avant de repartir, escorté par les gardes en armure lourde de Korrak. D'autre garde allait et venait, sprintant leurs armes devant pour massacrer et persécuter les esclaves trop… dur.


Image-Tu as bien choisis Kegtheros… mais n'oublie pas que l'avantage d'un esclave menu c'était justement de pouvoir exécuter les taches délicates et qu'ils sont fragiles physiquement. Soit ferme et impitoyable… mais… évite les punitions corporelles qui pourrait les rendre par la suite inefficace.


Il tourna la tête derrière lui, observant les trois esclaves et surtout celle qu'il avait insisté pour avoir avant de regarder son apprenti.


Image-Bien… parle-moi plus en détail de cette dague pendant que nous rentrons, chaque détail est important.
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Kegtheros
PJ
Messages : 15
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 7 / CHAR 9 / INT 10 / INI 6 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / PV70/70
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par Kegtheros » 06 juil. 2019, 17:36

Kegtheros fit un petit grognement de satisfaction en regardant son esclave.
C’est la première fois qu’il avait une esclave, et en fait, il ne savait pas trop comment s’y prendre.
Il fallait sûrement lui faire comprendre dès le début qui était le patron, et l’intimider régulièrement pour qu’elle ne se rebelle pas. Elle était de faible constitution, la violence psychologique serait préférable aux châtiments corporels, même s'il n’hésiterait pas à les utiliser en dernier recours.
Enfin, ce serait encore mieux si elle était obéissante et qu’il n’avait pas à perdre de temps dans la torture et le sadisme.

Il tapota sa joue droite avec ses gros doigts boudinés crasseux, couverts de suie et d’huile pour arme.
Il regarda son esclave droit dans les yeux, sourcils froncés.

Image- Je suis Kegtheros Frappe-Mortier, ton nouveau Maître. Sache que tu n’es rien. Juste une poussière dans un océan de cendre. Je t’ai choisi parce que j’ai besoin d’un serviteur aux doigts habiles. Si tu ne fais pas l’affaire, je n’hésiterai pas à mettre cette poussière aux rebuts et à en prendre une autre qui me conviendra. Tu dormiras quand je te l’ordonnerai. Tu mangeras quand je te l’ordonnerai. Tu iras aux toilettes quand je te l’ordonnerai. Tu respires parce que je t’en donne l’autorisation, est-ce bien clair ?

Avec son pouce, il fit une caresse sur la mâchoire de sa nouvelle servante, en la regardant sévèrement.

Image- Fais ce que je te dis, et ce visage n’aura pas besoin d’être abîmé.
Désobéis ou déçois moi, et je te ferai découvrir des douleurs que tu n’aurais pas pu imaginer.
Mais tu dois déjà savoir tout ça, tu as déjà été esclave, je me trompe ?

Kegtheros ôta sa main du visage de la jeune humaine.

Image- Tu m’assisteras et me serviras dans la réalisation d’armes technologiquement bien supérieures à tout ce que tu a pu connaître jusqu’à maintenant. La moindre pièce doit être réalisée avec une précision infinie.
Et la moindre tâche réalisée méticuleusement. Ne me déçois pas, je t’ai choisi pour ça.

Le jeune ingénieur grogna, puis se gratta la barbe, en réfléchissant. Il fallait un nom à son premier laquais.
Il se remémora tous les noms des esclaves qu’il avait vus jusqu’à présent, et cela changeait beaucoup d’un maître à l’autre.
Certains nains du chaos donnaient des noms qui rabaissaient totalement les esclaves, histoire de leur rappeler en permanence leur condition, comme Vermine, Asticot et autres noms d’oiseaux.
Il avait vu d’autres Dawi Zharr seulement changer leur nom en quelque chose d’autres. Parfois un prénom nain. D’autres encore leur donnaient des sortes de surnoms.
Son visage s’illumina quand il trouva le nom qu’il allait lui donner.

Image- À partir de maintenant, ton nom est Poinçonneuse. Tu seras mon outil de précision, bien plus que ces incompétents de gobelins.

Kegtheros pointa du doigt la marque dans le bas du dos de son esclave.

Image- Il faudra que nous remplacions cette marque par celle des Frappe-Mortier, Poinçonneuse. Il est hors de question que tu portes le symbole d’un autre, tu es à moi maintenant.

Kegtheros ricana, puis se re concentra sur Korrak et son Maître qui discutaient.
Le dernier avait raison, il faudrait faire attention à son nouvel outil de précision. Il fallait le rendre malléable, mais également lui montrer un certain “soin”.
Elle montrera ses qualités durant la réalisation de la dague, sujet qui fut abordé par Greenath.

Kegtheros n’avait pas encore d’idée extrêmement précise concernant la lame ou la poignée, car il avait surtout réfléchi à la garde complexe qu’il voulait réaliser.
Mais il avait quand même un certain concept pour les deux autre parties.

Image- Et bien, j’ai déjà développé la garde. Pour la lame, je pensais en faire une double-tranchant avec une forme relativement simple, même si elle n’est pas très précise dans ma tête pour le moment. Puis elle serait gravée.
C’est plus au niveau du matériau. J’aurais voulu que la lame soit sombre, et faire en sorte que les gravures ressortent en rouge sang.
Et la poignée, la faire avec du bois sombre. Elle aurait une forme simple également.
L’extrémité se terminerait par une pointe gravée du symbole du seigneur Portecendre.
Fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Carrière:
Voie de l'Ingénierie Chaotique

Profil:
For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 10 | Ini 6 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Compétences:
► Afficher le texte
Equipement:
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 231

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par [MJ] Neferata » 21 juil. 2019, 16:58

Greenath écouta son jeune apprenti attentivement, cherchant dans sa description une difficulté a pointé du doigt ou autre chose qui demanderont plus d'investissement… mais de manière générale, les choses semblaient convenir au maître ingénieur. Il semblait que Kegtheros avait retenu le principe de simplicité. Et c'était une bonne chose. Greenath hocha la tête simplement tout en continuant sa marche, puis, il donna quelque directive aux gardes pour escorter les esclaves dans la demeure des frappes Mortier. Il semblait que le maître ingénieur n'avait pas envie tout de suite de se mettre au travail.


Image-Viens, avant de nous mettre à l'ouvrage, j'ai soif… allons donc boire.

► Afficher le texte


La simple envie de boire pouvait paraître anodine… mais il fallait bien connaitre le maître ingénieur pour savoir qu'il y avait un autre but derrière. La famille des frappes mortiers pouvaient boire dans leur appartement entre le travail. La taverne de la tour était donc une non priorité… sauf à cette heure précise ou se trouvait des poudriers. Greenath avait d'ailleurs un différend avec l'un des Poudriers, un certain Korrk, le maître ingénieur du clan, créant des corps d'acier et de poudre noir pour des démons placés dans les machines infernal. Mais il était aussi de notoriété publique que le maître ingénieur était un alcoolique notoire… même pour un nain, mais pour garder un bon rendement de travail, il allait boire à des heures bien précises. Quatre fois dans la journée. Les deux ingénieurs c'était créé une rivalité absurde sur celui capable de faire le canon le plus destructeur. Bien que Korrk ait gagné… Greenath n'a toujours pas digéré sa défaite et le fait bien savoir à sa façon. Au final, l'envie de boire était juste une excuse.



La « Taverne » avait d'ailleurs plus une apparence de petite usine, des tables de fers en rang avec des bans du même métal de chaque côté. De loin il aurait été facile de croire à des établis ou étaient assemblées les armes à poudre des nains du chaos… mais c'était sans compter sur le comptoir tout au bout de la longue pièce ou trônait de large Fut en verre de bière et autre alcool fort. Les nains du chaos ne rivalisait pas juste d'ingéniosité pour les armes et armures… mais aussi pour faire des alcools tellement fort qu'il serait capable de tuer d'ébriété un humain et faire passer la fameuse bière de Bugman… pour un breuvage de petite fille elfe.



Image-Korrk !!! Toujours la a boire ta pisse d'orc !!?


A peine rentré, Greenath avait hurlé à l' intention de son rival poudrier. Ce dernier était assis, entouré d'autre poudrier reconnaissable par leur masque d'acier et une odeur de poudre et de brûlé quasi constante les entourant. Le dénommé Korrk était en train de boire à une chope faisant plus que la taille de son avant-bras. Il tourna la tête lentement tout en caressant sa barbe couleur cendre, jetant un regard dédaigneux envers celui venant le déranger durant sa pause réglementaire.


► Afficher le texte

Image-Je me disait bien qu'il manquait un petit louveteau pour me distraire.


Tout en avançant, Greenath tenait presque le jeune Kegtheros par l'épaule, tout en lui chuchotant a l'oreille.


Image-Tu vas faire ta première arme… mais hors de question que tu deviennes un vrai ingénieur frappe mortier… sans avoir humilier un poudrier.


Greenath s'arrêta au comptoir pour prendre deux bières aux esclaves, une pour lui et l'autre pour son apprenti avant de s'avancer proche de Korrk. Le maitre ingénieur poudrier termina sa chope qu'il posa sur le côté ou se trouvait trois autres chopes… un petit début pour lui.


Image-Tu me dois toujours un métal de cendre pour la dernière fois Korrk…


Le concerné cracha simplement au pied de Greenath pour première réponse.


Image-Et alors ? Je me promène pas avec tous mon matos avec moi… si tu passais par notre forge plutôt pour demander… pas sûr que tu ais quoi que ce soit cela dit.


Korrk tourna la tête vers Kegtheros.


Image-Et le morveux de papa Frappe Mortier il veut quoi, il se prend pour un homme peut être ?
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Kegtheros
PJ
Messages : 15
Profil : FOR 8 / END 9 / HAB 7 / CHAR 9 / INT 10 / INI 6 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / PV70/70
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Re: [Kegtheros] Battre le fer pendant qu'il est chaud

Message par Kegtheros » 01 août 2019, 17:40

Greenath voulait aller à la taverne.
Ce dernier avait bien compris que son Maître voulait aller voir son rival au comptoir, plus que de se désaltérer le gosier en cet après-midi cendreux.
Kegtheros essaya de cacher comme il put sa surprise et son stress. Il offrit un sourire forcé à son maître. Quelques gouttes de sueurs coulèrent de son front.
En effet, il avait un temps relativement limité pour créer son œuvre, et il n’était pas spécialement à l’aise avec la forge d’armes, plus habitué à assembler des arquebuses. Tous ces paramètres avaient eu rapidement tendance à l’angoisser, car jusqu’ici, il n’avait pas encore connu la pression des responsabilités et de l’échéance. C’était la dague destinée à un chef de guerre Kurgan après tout, pas un vulgaire couteau qui serait présenté dans une vitrine.
Il était hors de question qu’il échoue ou qu’il termine le travail en retard. Son père ne le tolérerait pas, aussi, voulait se mettre au travail le plus vite possible afin de ne pas perdre une seconde.

Kegtheros était inexpérimenté, et les effets qu’il voulait réaliser sur l’arme allaient lui demander de la documentation sur les matériaux et composants, ainsi que sur les techniques du travail du métal.
Il était souhaitable qu’il fasse un tour à la bibliothèque du clan avant de retourner à l’atelier.
Même si Greenath devait certainement déjà savoir comment Kegtheros allait devoir s’y prendre pour forger correctement le poignard, au vu de la description qu’il avait en avait fait, il voulait limiter le plus possible l’intervention de celui-ci. S’il voulait grimper dans la hiérarchie, le jeune nain devait montrer qu’il était capable de se débrouiller tout seul, ce qui augmentait le poids qu’il se mettait tout seul sur les épaules.
Aller à la taverne cet après-midi n’était pas vraiment dans ses plans à la base

Mais il ne voulait pas froisser son Maître en déclinant sa proposition.

Image- Très bien Maître, mais s’il y avait moyen de ne pas s’y éterniser… Il faudrait que je passe chercher de la documentation aux archives. Poinçonneuse viendra avec moi pour m’aider à récupérer les différents tomes qui m’intéresseront.

Sur le chemin, le jeune ingénieur continua à réfléchir précisément aux formes et à l’aspect que prendraient la lame et la poignée de l’arme, et une image un peu moins floue commença à se dessiner dans son esprit.

Devant l’établissement, Kegtheros fit un grognement de mépris à la vue des quelques Poudriers présent devant l’entrée.

Il s’adressa à sa serviteuse avant de pénétrer dans l’établissement, sourcil froncés.

Image- Écoutes moi bien Poinçonneuse, on va rentrer dans un endroit où y a des raclures et des gens pas fréquentables.
Tu vas donc faire exactement s’que je te dis : tu baisse les yeux et tu regardes personne.
Tu dis rien, sauf pour me répondre à moi ou à Maître Greenath. Uniquement nous.
Sinon j’veux pas entendre un foutu son sortir de s’qui te sert de bouche.
Et enfin, tu restes proche de moi, c’est bien clair ?

L’esclave hocha timidement la tête.

Quand ils passèrent la porte, l’odeur propre au lieu s’imprégna dans ses narines.
La taverne était un endroit où Kegtheros aimait bien venir avec les autres apprentis après le travail, pour venir boire une bonne bière rafraichissante.
D’habitude, il prenait toujours une pinte de rouillée, qu’il trouvait plus savoureuse que les bières cendreuse ou carbonées

Assis aux tables, il vit des nains d’un peu touts les clans de la forteresse, que ce soit les différents clan miniers ou commerçants, joaillers ou artisans.
Il y avait bien évidemment des Frappe-Mortier et des Poudriers, mais chacun restait dans son coin.
Les rivalités entre autres clans de même profession existaient également, et c’est dans la taverne que l’on pouvait aisément deviner quel clan était en froid avec quel autre.

Kegtheros bombait le torse fièrement. Il voulait montrer la puissance et la supériorité de son clan par son attitude. L’héritier du chef des Frappe-Mortier ne devait laisser paraître aucune faiblesse dans un lieu comme celui-ci, où il était observé et jugé par les représentants de toutes les communautés d’Erghoroz.

Il veillait à chaque instant que Poinçonneuse applique bien ses consignes, et il observait le regard que les autres nains pouvaient porter à sa personne, maintenant qu’il possédait une esclave.
Avoir un laquais personnel était encore une fois une marque de statut social.

Greenath voulait que Kegtheros humilie un Poudrier. Chose qu’il faisait habituellement, mais ça restait d’autres apprentis comme lui. Jamais il n’oserait s’en prendre à un ingénieur du clan rival, car même s’il les détestait, il avait un profond respect pour l’ordre social établi dans leur société.
Son Maître le mettait dans une situation délicate

Image- Euh … Maître, vous êtes sûr ? Il est ingénieur, moi je suis qu’apprenti …

Kegtheros cru entendre Greenath rigoler discrètement.

Son maître et lui s’approchèrent donc de l’ingénieur Poudrier Korrk
Maître Greenath semblait le provoquer, et il est fort à parier que ça risquait de finir en pugilat.
“Espérons juste que ça dure pas cent ans” pensa Kegtheros. Il ne comptait pas provoquer Korrk comme le souhaitait son Maître, par contre il n’hésiterait pas à soutenir ce dernier en cas de bagarre.

Korrk avait visiblement une dette envers Greenath, qu’il ne comptait pas honorer aujourd’hui. Pas étonnant qu’un membre de leur espèce doivent quelque chose aux Frappe-Mortier.
Intérieurement, le jeune ingénieur ricana. Un Poudrier qui ne paye pas ce qu’il doit, c’est un sacré pléonasme. Après tout, par nature, un Poudrier est indigne de confiance.

Kegtheros se contentat d’écouter les deux ingénieurs échanger. L’apprenti n’osa pas s’immiscer dans la conversation pour le moment.
Jusqu’à ce que Korrk ose provoquer le jeune nain, et le qualifiant de “morveux.
“Morveux” ! Il vait beau être d’un rang superieur, Kegtheros ne pouvait laisser passer ça.
Le poudrier l’avait cherché, lui, fils de Dalgur Frappe-Mortier, héritier du clan ! Et bien il allait le trouver.

Il regarda Korrk droit dans les yeux, menton relevé.

Image- Avec tout le respect que je vous dois Maître ingénieur, je ne veux rien d’un Poudrier, les Frappe-Mortier se suffisent à eux même. Mon Maître attend encore que vous lui rendiez ce que vous lui devez alors qu’il est ingénieur, je ne suis donc pas sûr que vous preniez en considération la demande d’un simple apprenti comme moi.

Kegtheros fit un pas en arrière et posa tapote sa sacoche d’outillage.

Image- Et puis, je pense sincèrement nos clans n’ont pas du tout les mêmes valeurs. Chez nous, maître ingénieur, on apprend qu’un bon ingénieur a toujours son matériel avec lui. Comme ça, nous sommes capables d’intervenir n’importe où et n’importe quand. Par exemple, imaginons pour une raison X ou Y que la tireuse à bière venait à être cassée dans l’immédiat, je suis capable d’essayer de la réparer directement, ce qui profiterait au rayonnement de mon clan. De vrais ingénieurs de terrain en somme.

Le jeune nain avait conscience qu’il s’était montré très arrogant et méprisant dans sa réponse. Il espérait ue Korrk avait été piqué dans son estime. C’était le but. Ce dernier avait cherché une faiblesse chez lui, il était hors de question qu’il le laisse profiter d’une quelconque faille.
Maintenant, allez savoir comment l’ingénieur Poudrier allait réagir à ça. Dans le doute, Kegtheros était prêt a à se défendre.
Fiche: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_kegtheros_frappe-mortier

Carrière:
Voie de l'Ingénierie Chaotique

Profil:
For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 10 | Ini 6 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70

Compétences:
► Afficher le texte
Equipement:
► Afficher le texte

Répondre

Retourner vers « Les Terres Sombres »