[Snorri] Rester c'est exister. Voyager c'est vivre.

Image
Les Montagnes sont depuis l'aube des temps le domaine des Nains : c'est là, parmi les pics colossaux et les précipices vertigineux, qu'ils bâtirent jadis d'immenses forteresses souterraines.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - RP
Messages : 1158
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Snorri] Rester c'est exister. Voyager c'est vivre.

Message par [MJ] Le Djinn »

Les interrogations légitimes de Snorri parurent agacer son aîné qui fronça les sourcils en grognant. D'une main sûre, il porta une nouvelle gourde à sa bouche et en avala une gorgée conséquente. L'odeur de l'alcool qui en émanait brûla les narines pourtant accoutumée du jeune ingénieur. Rugni claqua la langue deux fois et rangea son objet avant de sourire ostensiblement, la réponse enfin en tête.

-"Un contrepoids au clan? Allons bon mon petit, tu te vois déjà ben trop haut. Que crois-tu? Que tu es un dawi si riche et puissant que tu vas devoir te poser des limites morales ou politiques afin de garantir l'équilibre entre le roi et les aînés? Que ton influence sera si grande qu'elle déclenchera ici des guerres de rancune pour avoir l'honneur de t'accueillir à notre table? Je vais te dire la vérité, mon garçon: il est fort probable que tu finisses comme un énième ingénieur de ville comme il en existe tant et que ta plus grande réussite politique sur toute ta vie soit d'avoir fait changer le tapis de la salle commune et dont personne ne se sera jamais soucié!"

Amusé par son beau mot, le vieux nain se remit dans son siège, tête en arrière et ricanant dans sa barbe fournie. Après une trentaine de secondes à se moquer, il retrouva sa place première, soudainement plus sérieux.

-"Je te taquine, mais pas sans raison. Les clans n'auront qu'à peine connaissance de toi et s'en ficheront probablement. Tu seras libre, au début du moins. Pour ce qui est de ton installation... Le plus sûr est de t'envoyer chez un ami des Fières-Plumes, il y a un nom ici... Olgron Davulson du clan Forge-Braise... Il est encore en vie celui-là? Par ma barbe, ou bien mes notes sont dépassées ou bien il nous enterrera tous. C'est un maître de forge ami de notre clan. Nous te donnerons de l'argent et un peu de matériel pour que tu n'arrives pas cul-nu, ensuite il t'installera. En plus cela renforcera nos liens avec le clan Forge-Braise... Ah, tu es peut-être un atout, finalement!"

Ainsi Snorri n'aurait sans doute pas une indépendance totale: il était probable que le-dit Olgron demande une certaine compensation pour accueillir un ingénieur d'un autre clan parmi les siens, mais d'un autre côté cela pouvait aussi permettre d'évoluer loin de l'environnement familial. Il restait bien sûr la possibilité de partir à l'aventure comme ça et de s'installer où bon lui semblerait, mais on ne savait jamais comment ce genre de choses pouvaient se passer. Rugni attendait en tout cas une réaction qu'il estimait être du domaine de l'affection et de la satisfaction. En soi, il avait agi comme n'importe quel dawi sensé l'aurait fait: avec un certain sens des affaires, une honnêteté dans la voix et une bonne dose de népotisme.

-"Par contre tu seras le seul Fière-Plume, enfin, affilié à Fière-Plume, sur place. Nous avons de la famille dans d'autres villes tiléennes, mais pas celle-là. Ogron sera ton seul contact sur place. Nous avons peut-être des clans amis ou alliés mais il faut que j'aille parle à mes frères pour leur demander plus précisément, je n'ai pas les informations sous la main. Dans tous les cas, fais honneur à ta famille, mon garçon!"
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Snorri Sturillson
Warfo Award 2020 du meilleur membre - Développement
Warfo Award 2020 du meilleur membre - Développement
Messages : 81
Profil : For 8 / END 10 / Hab 8 / CHAR 8 / INT 10 / INI 7 / ATT 9 / PAR / TIR 9 / NA 1/ PV 70 (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_snorri_sturillson
Autres comptes : Alekzan Gievlevitch (en construction)
Localisation : Près d'un fourneau

Re: [Snorri] Rester c'est exister. Voyager c'est vivre.

Message par Snorri Sturillson »

Bon, il profite d'une exagération voulue pour m'insulter, mais passons. J'ai toutes les réponses que je voulais, et surtout celles que je voulais. C'est cela qui compte le plus. Il me prend certainement pour un parvenu, puisqu'il méprend mon interrogation pour de l'égo. Bah, tant mieux. J'ai un nom, l'assurance de n'avoir aucun lien de parenté dans ces terres méridionales, et en plus de tout cela, la cerise sur le gâteau : un emprunt sans intérêt pour m'aider dans mes pérégrinations et mon << installation >>. Enfin, je ne m'attends pas à ce que tout soit parfait. Je n'ai pas encore vu la couleur des pièces ni la texture du matériel emprunté.

Quoiqu'il en soit, j'ai au moins l'assurance d'avoir la paix en dehors de Karak Hirn - de la part des maîtres de Zhufbar et de ma famille. Maintenant, il ne me reste plus qu'à retrouver Père et Mère, et ...

Eh, mais dis donc, quelque chose cloche, là. Mon père s'appelle Sturill Noradsson, pas Sturill Ronaldson. Donc ...

Pourquoi est-ce qu'il me considère comme son petit-fils, ce grand-oncle ou arrière grand-oncle ? Non, mieux : Est-ce que je lui dis que je ne suis pas exactement son petit-fils ? Hmmm...

...

Dans tous les cas, il faut que je dise quelque chose, sinon il va me prendre pour un scribe.

- "Ah, bon, je vois. Je tâcherai de faire honneur, sans aucune hésitation. Mais dites-moi, grand-père, je ... Y-a-t'il un Norad dans la fratrie ou dans le clan ? Quelqu'un qui devrait avoir un siècle et demi voir deux, le front glabre ou au moins aussi dégarni que celui de ses descendants, ... Je sais que cela n'aide pas beaucoup à l'identifier, mais j'aimerais le rencontrer, s'il est là ou s'il existe - et ce, de préférence avant que mon père n'arrive ici. Serait-ce possible ?"

Après tout, qu'ai-je à y perdre, sinon quelques heures d'attente et d'errance dans le fortin. Ce n'est pas comme si j'avais envie de rentrer tôt dans la maison troglodyte de mes parents maternels. Déjà qu'être ingénieur semble les avoir crispé jusqu'aux ongles, si je dis que j'ai une invention novatrice à mon épaule, je risque le bas-relief de trois-quart, couleur couenne et sang-de-nain ! Ah, oui, je sais ce que j'ai oublié avant tout cela.

- "Très bien, merci pour cette entrevue et tout ce qu'elle a pu m'apporter, grand-père. Comment serais-je informé que mon paquetage est prêt à partir ? Je veux dire, je ne voudrais pas ralentir ou gêner quoi que ce soit ni qui que ce soit parmi notre clan ou nos amis. D'ailleurs, si jamais dans un futur plus ou lointain la situation s'envenimait autour de Miragliano, pourrais-je savoir quelle autre ville tiléenne contient des gens de notre clan ? Promis, je cesse de te faire perdre plus de temps après cela, et je file trouver Norad."


Oui, voilà tout ce que j'avais à dire, et tout ce que je pourrais dire. Au-delà, je n'ai plus qu'à attendre que la saison passe, et préparer tout ce qui peut l'être avant le printemps prochain. Ah, si, je sais : Je vais aller prier un peu. J'ai bien besoin de cela avant l'arrivée de Père et Mère. Et puis, Gazul ne m'embêtera pas de sitôt, lui.
Snorri Sturillson
Voie de l'étude de l'ingénierie - Compagnon (Ingénieur Nain de Zhufbar)
Profil: For 8 | End 10 | Hab 11 | Cha 9 | Int 11 | Ini 7 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 || NA 1 | PV 75/75

"Vous n’avez pas le droit d’avoir votre opinion. Vous avez le droit d’avoir votre opinion renseignée.
Personne n’a le droit d’être ignare.
"
Snorri dans un univers parallèle très mignon et propre :
Image

Fiche personnage wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_snorri_sturillson

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - RP
Messages : 1158
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Snorri] Rester c'est exister. Voyager c'est vivre.

Message par [MJ] Le Djinn »

La remarque de Snorri sur un dawi du nom de Norad ne passa pas inaperçue. Si jusque là Romald semblait d'une humeur, si pas joyeuse, au moins agréable quand on la comparait aux standards nains, cette fois le ton avait changé. Son front épais s'était assombri et plissé alors que son corps tout entier semblait se recroqueviller. Il réfléchissait à quelque chose également et avait l'air soucieux du chercheur sur le point de découvrir une invention d'importance.

-"Ah, je comprends... C'est parce que je t'ai appelé "petit-fils" au lieu de "petit-neveu", ce que tu es pourtant, c'est cela? Je comprends, je comprends."

Il se replaça dans son siège, ses yeux ne lâchant pas le visage de Snorri.

-"Norad était mon frère cadet et ton grand-père par le sang. Il est mort avant ta naissance d'une attaque d'urkis sur un comptoir commercial qu'il aidait à protéger. Je croyais que tu le savais déjà... Mais c'est pour cela que je t'appelle "petit-fils", car désormais tu es considéré comme le petit-enfant de notre fratrie car ton grand-père ne peut plus te le dire. C'est surtout protocolaire à vrai dire, mais c'est une tradition que j'apprécie. Si jamais tu as envie de voir ton grand-père, rends toi au temple de Gazul et demande à voir les caveaux du clan Fière-Plume. Il y sera."

Un profond soupir s'échappa de ses lèvres et il attrapa sa pipe pour en tirer une large bouffée.

-"J'enverrai un de tes cousins te chercher quand ton paquetage sera prêt. Et pour ce qui est des gens de notre clan, chaque cité tiléenne a un registre régulièrement mis à jour avec les positions des différents dawis des clans présents, à l'exception des itinérants qui bougent trop souvent pour être pris en compte. Tu en sauras plus là-bas. Va, à présent. Tu as fait remonter des souvenirs."

Pendant que Snorri récupérait ses affaires, il put voir son Rugni sortir ce qui ressemblait à une plaquette de pierre représentant quatre dawis présentés de profils. Tous avaient l'air très jeunes et levaient en même temps différents outils, notamment une plume.

Direction le temple de Gazul qui était à Karak Hirn aussi peu accueillant qu'à la Cité du Torrent. Ce n'était pas vraiment le bâtiment lui-même qui se composait somme toute des codes architecturaux les plus classiques des nains ou l'ambiance générale, certes studieuse et respectueuse mais pas plus mauvaise qu'ailleurs, non. C'était le profond sentiment de malaise qu'on avait en observant les visages des masques qui ornaient les murs. Ces yeux vides qui fixaient le visiteur. Le temple ne fourmillait pas d'activités mais quelques prêtres et scribes des runes allaient et venaient, discutant de la reproduction de certains textes funéraires ou de l'entretien des tombes. De temps en temps entrait un dawi qui se mettait en prière près des différents autels qui ornaient ce bâtiment formé d'un T à deux têtes. Il suffit à Snorri de demander à accéder au caveau des Fière-Plume pour qu'on lui en ouvre l'accès: cela pouvait paraître étrange mais chez les nains le concept même de pillage de tombes était inconnu tout comme celui de profanation. Les peines les plus sévères étaient prévues pour de tels crimes, mais voilà bien mille ans que plus personne n'avait été jugé pour ce motif à Karak Hirn.

Attrapant une torche pour voir dans le noir complet, Snorri pénétra dans la dernière demeure de ses ancêtres paternels. Un caveau tout simple mais reprenant les quelques grands styles funéraires qui avaient parcouru l'histoire naine: les tombes plates, les tombes au sol, les gisants... Snorri dû d'ailleurs s'excuser après avoir marché sur la barbe de son arrière-arrière-arrière grand-oncle.
Et enfin, tout au bout du couloir qui semblait s'étendre à l'infini, il trouva la tombe de son grand-père dans une cavité. Une tombe simple, sans fioriture inutile, ornée d'une inscription:


CI-GÎT NORAD, FILS DE KORUM.
MEMBRE DU CLAN FIERE-PLUME
NÉ EN 3584, A PÉRI EN 3667, CALENDRIER DE KARAK HIRN

TA SAGESSE NOUS MANQUE ICI-BAS
MAIS NOUS SOMMES HEUREUX
CAR TU TRINQUES A PRÉSENT AVEC LES ANCÊTRES

Et c'était tout. Pas de gravure, pas de visage. Quelques mots et le froid de la pierre. A côté de lui, quelques tombes plus récentes, deux ou trois, puis des cavités vides qui s'étendaient sur des dizaines de mètres. Un jour, s'il n'allait pas dormir chez les Juste-Marteau, Snorri les rejoindrait, ici. Un nom de plus parmi des centaines, oublié par les vivants. Peut-être que ses proches se rappelleraient de lui encore un peu, puis son existence deviendrait celle d'un bloc de granit enterré au fond d'un puits, bien loin sous la surface et sous les Karak. Au moins, ici, il pourrait rêver en paix.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Snorri Sturillson
Warfo Award 2020 du meilleur membre - Développement
Warfo Award 2020 du meilleur membre - Développement
Messages : 81
Profil : For 8 / END 10 / Hab 8 / CHAR 8 / INT 10 / INI 7 / ATT 9 / PAR / TIR 9 / NA 1/ PV 70 (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_snorri_sturillson
Autres comptes : Alekzan Gievlevitch (en construction)
Localisation : Près d'un fourneau

Re: [Snorri] Rester c'est exister. Voyager c'est vivre.

Message par Snorri Sturillson »

Bon, huitième sous-sol, soit le quatorzième depuis la surface, et ensuite cinquième halle depuis le front Est, soit la troisième depuis ma station. Ce serait plus simple avec un plan ou une carte, mais bon, si je ne me suis pas trompé dans mes numéros ...

...

C'est là. C'est vraiment là ? Je ne vois rien de spécial pour indiquer le lieu ou l'entrée. Bizarre. Je ... Ah, tiens, un pot en fer forgé, avec ... des bâtons - ah non, des torches. Mais oui, des torches ! Imbécile, évidemment qu'il faut une torche ! Il n'y a pas les pierres-lumière de Zhufbar ici, puisque je ne suis plus à Zhufbar ! C'est ...

...

Ce serait quand même mieux avec deux-trois pierres-lumière. J'ai l'impression d'entrer par effraction. Brrr, quelle idée saugrenue. Un Nain qui entre par effraction dans la demeure d'autres Nains. Et pourquoi pas des Nains qui se rasent ou qui se teignent en blanc, hm ? J'ai de ces idées des fois, pfff.

Eh bien, en voilà des visages consternés. C'est pour moi qu'ils font de telles grimaces, ou c'est juste leur humeur générale ? Hm, sans doute les deux. Après tout, je suis un inconnu pour tous ces gens - surtout ceux-là -, alors je ne devrais pas m'attendre à de la sympathie dans leurs regards. Déjà que ceux d'au-dessus me prennent pour un piquet de pâture tout juste sorti du sol, c'est déjà bien que ces gargouilles me regardent dans les yeux. Et puis, d'un certain coté, que ceux-là m'aiment ou non, ceux d'en bas ont au moins l'amabilité de se taire. C'est peu, mais il faut prendre tous les gains possibles là où ils sont.

...

Bon sang, je pense comme Morgasson. J'ai vraiment des idées étranges, si je me mets à réfléchir comme Morgasson. Un peu plus et je deviendrais vaporiste. Heh, quelle idée saugrenue. Alors, comment sont-ils rangés, ces caveaux ? A... B... V ... K... Par ordre alphabétique, je vois. Qu'est-ce que ça donne déjà ? A, B, V, K, E, F, H, G et Gh, Y, Kh, L, M, ... Je suis allé trop loin. C'est F que je cherche, comme frotte-canons. Ah, voilà. Fa, Fu, Fe, Fi... Fière-plume, là ! Euh, c'est ... Ca manque de statues en bronze et de tourmaline noire. Après tout, c'est leur spécialité minière, non ? Quoique, j'ai de la place pour m'asseoir. Je ne m'en plains pas.

Aaaah, voilà donc mes véritables ancêtres... Tant pis pour les histoires de Mère et de Mereana Juste-Marteau, j'irai la voir une autre fois. Elle ne m'en voudra pas de toute façon. Elle a d'autres choses à faire, j'imagine. Qu'est-ce qu'ils peuvent bien faire d'ailleurs, emmuré sous des dalles en gabbro et des stèles en calcaire plein ? Pas grand chose, j'imagine. J'espère au moins que c'est confortable. Je ... Oh, pardon pour la barbiche. Je... Désolé ? Je vais m'asseoir là, excusez-moi, ... Il n'a pas de nom. Excuse-moi, vénérable aïeul.

J'en étais où ? Je ne sais plus. Oh, de toute façon ils ne m'entendent pas. Eux au moins auront le respect - sinon la dignité - de ne pas m'interrompre et de ne pas me juger pour mes mots ou mes manquements. C'est fou comme je préfère ces endroits soit-disant lugubres remplis de tombeaux et de statues mornes aux trépignations navrantes des Dawis. J'aimerais pouvoir dire qu'il s'agit d'un simple quiproquo ou d'une mésentente entre deux clans, mais déjà à Nuln je n'aimais pas cotoyer les gens du Mighdal-bar, sans doute parce qu'ils avaient tous un mot à dire à mon Père, et ni le courage ni le respect de lui adresser en face à face. Enfin, je n'ai relayé que quelques fois leurs dires, et la réponse de Père fut toujours la même : "Qu'ils viennent me le dire en face". Depuis, je cherche à comprendre tous ces gens. J'ai essayé, et j'essaye encore, mais je dois manquer une étape. Il doit y avoir une marche dans cet escalier de pensée que je rate à chaque fois, ou un barreau de l'échelle qui m'oblige à bifurquer dans mon raisonnement. C'est la seule théorie qui tienne à présent - et Gazul sait que j'en ai produit bien d'autres durant mes quinze années d'apprentissage.

Oui, Gazul sait bien des choses sur moi et mes pensées. Plus que beaucoup de monde, morts ou vivants. Enfin, mes professeurs de l'Université de Nuln auraient certainement de quoi rivaliser avec le Dernier Ancêtre, mais à moins que le calendrier ne me mente, ils sont tous enterrés à présent. Des gens qui me connaissent et m'ont connu, il ne reste que mes parents et mes camarades de Zhufbar, et ...

Les premiers, je ne les ai pas vu depuis quinze ans, les seconds, je ne les reverrai pas dans ce siècle - et certains des seconds ne reverront ni mon visage ni les Pics, là où ils vont. Certains diraient que c'est un constat triste, mais ils se trompent lourdement. Le véritable constat triste, c'est que je me suis lancé à corps perdu dans une quête construite de toute pièce, afin de m'éloigner des miens et d'enfin trouver la paix et le silence, et l'on vient de m'annoncer que je n'aurai ni paix, ni silence, ni distance avec qui que ce soit. Tu dois bien de moquer de moi, toi tout-en-bas, hein ? Oh, si, je suis sûr que tu dois bien te gausser, puisque tu m'écoutes depuis si longtemps. Vous aussi, hein, les statues ? Ce doit être terriblement drôle hein, de voir un nain échouer avant d'avoir commencé. Allons, je sais que vous ne pourrez jamais me répondre ni me faire de signe, mais je suis sûr que vous devez me juger de bien haut et rire dans mon dos. Pfff, que c'est navrant ...

On me vend et l'on me placarde depuis tant de temps une Tilée indépendante, libre, folle et ridicule comme une immense pièce de théâtre Umgi, et voilà que finalement, avant même le troisième acte, le rideau tombe, et l'incident tourne au fiasco. La merveilleuse Tilée humaine n'est qu'un ramassis de cités parsemées de Dawis et de guildes du même acabit, avec leurs décisions à rallonges, leurs plis du front, leurs jugements hâtifs et leurs paroles longuettes... Quelle déception, quelle indignité, pire, quelle ignominie ! Ainsi la seule nation capable de se construire et de produire quoi que ce soit en ce monde sans le jugement et l'aval d'une Komission de Nains est l'absurde Bretonnie et la risible Estalie ! Voilà tout ce que l'animal humain est capable ! Voilà la limite de cette mascarade infecte, de cette foire grotesque, de cette supercherie interminable, hein ?! Des nains, partout des nains, des putains de nains ! A Middenheim, des nains ! A Altdorf, des nains - et mon frère aussi, mais l'un n'empêche pas l'autre ! A Nuln, bon, passe encore. Et maintenant, à Miragliano, Verezzo, Tobaro, Trantio, Remas, Luccini, Monte Negro, Monte Castello, et que sais-je encore, toujours des Nains !

Qu'est-ce qu'ils font là-bas, hein ? Que je sache, aucun Nain n'est assez stupide pour accepter l'or tiléen, ni même pour vendre des armes et des outils de facture Dawi à des Umgis qui ne sont pas soumis à l'Alliance de Sigmar ! Aucun Nain de bonne facture n'oserait prendre de l'or tiléen. Aucun. C'est la loi des Forts, nom d'un canon, de tous les Forts du Monde ! Que font-ils de leurs journées, hein ? Ils passent leur temps à gratter la monnaie, à compter les moustaches, à faire confiance à ces faux-monnayeurs, à ces menteurs de première gamme ? Ou bien passent-ils leur temps à juger les dernières créations des savants Umgis ? Quel mérite ont ces illustres savants, d'ailleurs, si des Nains sont dans leurs villes, ou y étaient avant leur naissance, hm ?! Quel mérite y-a-t'il alors à toute la technologie Umgi, toute leur affolante audace, leur irrespect des règles coutumières, leur innovation si stupide et pourtant si utile à leur espèce, si toutes les nations ayant accès à la poudre et à l'acier sont ... - oui je vais le dire tiens - Si elles sont gangrenées par des Nains ?!

Leonardo de Miragliano, avec ses dizaines de prodiges Umgi, était-il instruit par des Nains ? L'autre empaffé de Borgio aussi ? Marco Colombo aussi ? Est-ce là la fin de la blague ? Tout a été inventé ou produit par les Nains ou en leur présence ou avec leur aval ? Si cela est vrai, qu'est-ce que c'est insultant et navrant d'être un Umgi. Tout Umgi n'est alors qu'un simple animal de foire, muselé selon la guise d'autrui, incapable de vivre avec les siens sans aide, incapable de produire quoi que ce soit sans le regard d'autrui, incapable d'innover ou de se différencier sans que sa civilisation ne soit mélangée de force à d'autres peuples plus anciens. Quelle blague immonde, et en même terrible. Les Umgis ne sont donc que du bétail, des bêtes de somme bipèdes, juste bonne à récurer les anciennes cités et trifouiller nos règles ancestrales. Après tout, la preuve en est par l'exemple : La Bretonnie ne contient aucun nain, et ils sont bêtes comme leurs pieds, de leur système arithmétique à leur système artisanal ; L'Estalie ne contient aucun nain, et elle est incapable de produire quoi que ce soit, sinon des soudards, des chiens de guerre et des galères qui se perdent dans le Grand Océan.

Tiens, qu'est-ce que c'est que ça ?

Ci-gît Norad, fils de Korum.
Ci-gît Korum, fils de Stragud. Je vois d'où Père tire son pseudonyme.
Ci-gît Kartim, fils de Stragud.
Ci-gît Thorun, fils de Stragud.
Ci-gît ... Il n'y a pas de nom.

...

Vous m'excuserez, ancêtres, pour ce que je dis, ai dit, et vais dire. Toi aussi, tout-en-bas, pardonne-moi et prends bien note de chacun de mes mots. Je le promets - non, je le jure ...

Oh et puis merde. L'autre ainé à moitié sourd me l'a affirmé. S'il m'a menti, il périra en premier.

Je fais le serment...

Oui, je fais le serment, devant tous mes ancêtres et sur toute ma descendance, qui que vous fûtes et qui que vous auriez pu être, de débarrasser la Tilée de tous ces crétins de Nains irrespectueux des lois des Forts du Monde. Je fais le serment devant Gazul et toutes ses ouailles de débarrasser, séance tenante, toute la Péninsule de ses Dawis menteurs et parjures. Je ne leur accorderai ni le respect de la poudre, ni l'intimité de la pierre. Je leur promets la foudre et le fracas du ciel, la sécheresse et l'amertume du cuivre dans leurs nasaux. Je ne demande en échange que la paix et le silence des Caves, et la réussite dans mes projets personnels.



Et par Pierre et Acier, j'aurai la paix et la réussite.
Tant pis si cela renvoie la Tilée à l'âge de pierre, ou si cela démolit tout espoir de nation Umgi. Ils n'ont pas sauvé le moindre Haut-Roi, que je sache.
Snorri Sturillson
Voie de l'étude de l'ingénierie - Compagnon (Ingénieur Nain de Zhufbar)
Profil: For 8 | End 10 | Hab 11 | Cha 9 | Int 11 | Ini 7 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 || NA 1 | PV 75/75

"Vous n’avez pas le droit d’avoir votre opinion. Vous avez le droit d’avoir votre opinion renseignée.
Personne n’a le droit d’être ignare.
"
Snorri dans un univers parallèle très mignon et propre :
Image

Fiche personnage wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_snorri_sturillson

Répondre

Retourner vers « Les Royaumes Nains »