[Temple de Shallya] Siegfried Villenbach

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] Loec
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Messages : 246

[Temple de Shallya] Siegfried Villenbach

Message par [MJ] Loec » 25 avr. 2015, 10:24

Les cris résonnaient à l'extérieur du temple. Cri de guerre, cri de douleur, cri de haine. Tout s'entremêlait dans un brouhaha indescriptible auquel se mêlait le bruit du fer contre le fer. Par intermittence, une explosion ébranlait le sol et les murs du bâtiment.
D'où il était, Siegfried ne pouvait rien voir. Il était dans la chapelle centrale du temple. Les bancs et les chaises ainsi que tous les objets religieux avaient été poussés sur les côtés afin de laisser un maximum d'espace libre. Des couchettes en plus ou moins bon état s'accumulaient par groupes épars un peu partout. Les quelques feu de camps que l'on avait allumé à l'intérieur même de ce lieu sacré lors des nuits précédentes avaient déjà noirci la charpente de suie. Le temple de Shallya, transformé en refuge de fortune, avait bien triste mine.

Autour de lui, tous les hommes s'affairaient. Un flux constant de gens armés, parfois uniquement de simples fourches, se dirigeait vers la porte principale.


"Ne laissez pas ces pourritures rentrer !" Un tonnerre de hurlements répondit à ce cri, puis les bruits du combat reprirent le dessus.

A l'inverse, le fond du temple semblait plus calme. Mais une bien triste réalité s'y cachait. On y avait allongé à même le sol les estropiés et les blessés. Certains ne s'en sortiraient pas. Les infirmiers et les prêtres faisaient leur maximum. Mais ils n'étaient pas assez nombreux pour soigner toutes ces personnes.
Au moins, grâce au bourdon assourdissant qui résonnait au dehors jusque sous les voûtes de pierre du toit, on ne pouvait pas entendre les râles des mourants. Macabre consolation...


Soudain, le mur du fond du temple trembla de toute part sous l'effet d'une force inconnue. De la poussière et des morceaux de gravas tombèrent du plafond.

"Ils essayent d'enfoncer l'arrière !"
Le cri de détresse avait été lancé par un jeune infirmier à la tenue maculée de sang. Mais personne ne sembla prêter attention à son appel. La plupart des gens étaient déjà bien trop occupés.

C'est alors qu'une boule embrasée siffla au dessus de la foule et s'introduit par la large porte à double battant de l'entrée.
Projectile aléatoire :

1D6 : Obtenu -> 6. relancer 2 dès

Obtenu -> 1. Flammes Blanches de la Fluctuation
Obtenu -> 3. Flammes Vertes de la Mutation
Le projectiles se scinda à mi-course en deux orbes incandescentes, une blanche et une verte.
Test d'esquive :
HAB/2

Obtenu -> 3 (réussite)
Siegfried était sur la trajectoire d'une des deux orbes mais réussit par miracle à l'esquiver. Les projectiles allèrent s'écraser derrière, propageant instantanément leurs flammes malsaines sur plusieurs mètres de diamètre.
Les gens pris dans l'explosion écarlate s'embrasèrent comme des allumettes. Leurs chairs fondirent en quelques instants tandis que d'horribles mutations commençaient à émerger de la viande brûlée. Sans aucun doute, la puissance implacable du chaos était à l’œuvre.
Oserez-vous vous aventurer dans les Bois sauvages de Loren ?

Avatar du membre
Siegfried Villenbach
PJ
Messages : 3
Profil : FOR 8/ END 9/ HAB 10/ CHAR 11/ INT 14/ INI 10/ ATT 11/ PAR 10/ TIR 10/MAG 16/ NA / PV 70

Re: [Temple de Shallya] Siegfried Villenbach

Message par Siegfried Villenbach » 25 avr. 2015, 23:43

Le chaos... Partout autour de moi. Je le pensais loin dans les contrées inexplorés et sauvages du nord. Mais il avait frappé à la porte de chez moi. Marienburg, lieu de ma naissance mais sûrement pas de ma mort par les neufs alliages!
Le temple était dans un véritable état de siège. Les murs tremblés sous les coups répétés des béliers et le martellement des bottes tout autour. Tout était sens dessus-dessous, les tables servaient à combler les brèches et les quelques œuvres d'art dédiées à Shallya avaient laissé place à des couchettes et des matelas pour les blessés.
Ce temple était si beau il y a de cela quelques semaines. J'y venais souvent entre deux recherches ou expériences. Il y avait cette sœur avec qui j'avais tissé des liens dans le temple. Il m'était arrivé de m'intoxiquer au mercure il y a deux ans; elle avait pris soin de moi pendant trois jours sans rien demander en retour. Je suis alors retourné plusieurs fois au temple pour la voir: lors mon temps libre je prétextais des douleurs pour qu'elle soit prêt de moi quelques instants. Puis j'ai fini par être un personnage du temple. Il m'est arrivé de réparer les gonds rouillés ou même de rendre leur beauté d'antan à des calices antiques.

Mais depuis qu'ils étaient arrivés tout cela était perdu dans le passé. J'ai perdu de vue la sœur lorsque nous nous sommes réfugiés dans le temple et il y avait trop de monde pour que je puisse l'apercevoir. Nous étions isolés dans le temple, sans aucun moyen de savoir si les chevaliers du Loup allait nous porter secours. Le temple d'Ulric était proche et avec la porte ouest qui était surement tombée, il devait être bloqué dans les rues ou dans leur temple comme nous.
La situation s'aggrava lorsqu'ils contournèrent le bâtiment pour nous prendre à revers. Seuls les vents d'Aethyr me prévinrent assez tôt: il avait un manipulateur d'arcane avec eux ou tout du moins un objet de magie pure comme cette 'malepierre' aux étranges pouvoirs. Le mur céda alors sous une énorme sphère enflammée qui alla exploser puis se déverser sur nous. Je me suis écarté à temps mais je n'en disposais pas assez pour prévenir les autres du danger. Les flammes léchèrent leur chair alors qu'ils hurlaient de douleur. Puis les corps à demi-carbonisés commencèrent à muter donnant naissance à des appendices monstrueux.

-Jetez de l'eau bénite sur les cadavres affectés par le Chaos! Vite! Ou nous serons pris entre deux feux!

Je devais pour ma part me concentrer sur la nouvelle brèche. Quoi qui rentrerais par cette porte il serait transpercé par des dizaines de lances si cela devait s'avérer nécessaire. J'avais récupéré une lance de métal sur le cadavre d'un garde agonisant dans le hall d'entrée. Les vents d'Aethyr était avec moi, et je ne laisserais pas une seule de ses engeances souiller ce lieu sacré! Par Grungni maître du métal!

Avatar du membre
[MJ] Loec
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Messages : 246

Re: [Temple de Shallya] Siegfried Villenbach

Message par [MJ] Loec » 28 avr. 2015, 16:30

Test d'autorité (sous le CHAR) :
Difficile, malus de +1

Obtenu -> 18+1 = 19 (échec).
Le bruit des combats était trop fort, personne n'entendit les ordres de Siegfried. Heureusement, les mutations se résumèrent à quelques mains avides qui battirent le vide sans faire plus de dégâts.
Test de mémoire :

Obtenu -> 2 (réussite).
C'est ce moment que choisit l'esprit du mage dorée pour lui envoyer des flash de souvenirs. Le temple de Shallya était celui de Middenheim. Pourquoi se trouvait-il là ? Il ne souvenait pas bien, tous ses souvenirs s'embrouillaient dans sa tête et formait un maelström incompréhensible. Certains mots résonnait dans sa tête sans aucune logique : Azok, Tzeentch, Nicodémus, et bien d'autres. Pourtant, un terme semblait sortir du lot : Le Sylmaril !

Une part de l'énigme s'illumina. Il devait chercher et trouver l'artefact appelé le Sylmaril. Il ne comprenait pas pourquoi, mais un pressentiment lui disait qu'il était indispensable qu'il se dépêche de trouver cet objet. Ainsi, ce cauchemar sur terre pourrait cesser. En attendant, les vagues de démons et de cultistes s'abattaient sur la frêle barricade de l'entrée. S'il voulait se concentrer sur la quête qui lui avait été donné, il devait d'abord gagner cette bataille. Le mur du fond trembla une nouvelle fois.

C'est à ce moment qu'une brèche fut faite dans les défenses des soldats. Dans une explosion pyrotechnique impressionnante, deux démons aux corps torturés s'introduisirent à l'intérieur du temple.

Image
La peau de ses créatures semblait changer et se modifier à chaque instant, donnant l'impression d'un tapis de chair mouvant aux allures répugnantes. Leurs nombreuses tentacules frétillaient dans l'air sec d'une énergie impie malsaine dont les éclairs bariolés semblait corrompre tout ce qu'ils touchaient. L'existence même de ces deux monstres frétillants était un insulte à la raison. Mais Siegfried ne se laissa pas impressionner et s'avança promptement afin de les affronter.
Round 1 :
Les horreurs commencent à jouer. Elles utilisent leur règle spéciale "Flammes de la corruption"
Horreur 1 sur Siegfried :
Le tir réussi (14) et touche Siegfried pour [26+4]-9 = 21 points de dégâts. Il reste 49 PVs à Siegfried.
Les flammes de Tzeentch embrasent Siegfried et appliquent les effets de 1. Flammes Blanches de la Fluctuation (aléatoire) :
Siegfried gagne 1D6 -> 4 points de folie.

Horreur 2 sur Siegfried :
Le tir réussit (7) et touche Siegfried pour [26+3]-9 = 20 points de dégâts. Il reste 29 PVs à Siegfrid.
Les flammes de Tzeentch embrasent Siegfried et appliquent les effets de 1. Flammes Blanches de la Fluctuation :
Siegfried perd 1D6 -> 5 (donc 4) points de folie. Il subit [10+2+3+1+7]-8 = 15 points de dégâts avec l'attribut feu mutant. Il reste 34 PVs à Siegfried.
Feu mutant :
Test d'END de Siegfried :

Obtenu -> 8 (réussite). Siegfried va régénérer 1D6 Pvs pendant 1D3 > 3 Rounds.
Siegfried régénère (5) PVs ce tour-ci. Il reste 39 PVs à Siegfried.
_________________
Siegfried lance Mur de lances :
Utilisation d'un ingrédient, bonus de +2 au lancement

Obtenu -> 6-2 = 4 (réussite).

5/10 lances touchent l'Horreur 1 (le reste est esquivé) et infligent [80+4+1+2+1+6]-10-10-3 = 71 points de dégâts. Il reste 9 PVs à Horreur 1.
6/10 lances touchent l'Horreur 2 et infligent [96+4+2+7+7+7+6]-10-10-3 = 116 points de dégâts. Horreur 2 meurt.
Siegfried : 39/70
Horreur 1 : 9/80
Horreur 2 : Morte
-- 28 Avr 2015, 16:30 --
Caprice de Ghyran : Le vent de la vie se lève et prédominera sur les autres pendant une semaine (IRL). Durant cette période, tous les sorts de la vie bénéficient d'un bonus de +1 au lancement. Tous les morts-vivants sont affaiblis de 10 PVs.
Oserez-vous vous aventurer dans les Bois sauvages de Loren ?

Avatar du membre
Siegfried Villenbach
PJ
Messages : 3
Profil : FOR 8/ END 9/ HAB 10/ CHAR 11/ INT 14/ INI 10/ ATT 11/ PAR 10/ TIR 10/MAG 16/ NA / PV 70

Re: [Temple de Shallya] Siegfried Villenbach

Message par Siegfried Villenbach » 29 avr. 2015, 20:42

Deux créatures tentaculaires firent irruption dans l'église mais j'étais le seul à le faire face, car la confusion régnait. Le chaos était bel et bien là. Par pure curiosité scientifique j'aurais aimé disséquer ces abominations et tester quelques petits sorts sur elles. Tout comme ses mutations d'ailleurs. Des mains avaient poussées des cadavres encore frais. S'il était possible de faire pousser des membres grâce à cette magie, combien d'estropiés pourrions-nous réparer? Mais je m'égare... Cette magie est bannie pour une seule et bonne raison: ceux qui l'utilise apporte aussi leurs maux de douleurs et des horreurs chaotiques comme celles qui se trouvent devant moi.
Leur vitesse était fulgurante pour un amas aussi anarchique de chair et de tentacules. De leurs mains atrophiés jaillirent des sphères d'énergie pure. Puis d'un geste en relevant leurs poignets elles dirigèrent les sphères vers moi. Leur lueur bleue écarlate m'avait presque hypnotisé et j'eu beau faire un saut sur le côté, les horreurs les redirigèrent vers moi seulement par leur volonté. La lueur m'impacta par deux fois. La première eut pour effet une brûlure intense à mon côté droit. Le feu sembla se propager jusqu'à ma boîte crânienne, comme s'il transmettais une sorte de pensée latente. Mais je suis un mage impérial, un mage d'Or! Et devant cet affront je suis resté stoïque et indéfectible. Même la seconde sphère qui eu un effet bien moindre ne m'affecta pas. D'ailleurs ma résistance naturelle d'homme de l'Empire me permis en toute modestie de mieux encaisser le choc. Je pense que cela est dû aussi à la magie qui incarne ses êtres et leurs attaques. Peut-être ont elles un effet bénéfique après tout. Quel dommage de ne pas pouvoir expérimenter cela. Imaginez un peu pouvoir restaurer toute une armée en un clin d’œil et ce sans le moindre mage soigneur ou prêtresse. Mais bon trêve de rêverie! A mon tour de répondre à l'appel de la bataille. Les vents affluaient déjà autour de moi et j'avais déjà tout ce qui me fallait en énergie pour riposter.

Par les lances de l'Empire! Pour Middenheim et Ulric le Dieu-Loup!!!

D'un revers je planta la lance dans le sol. A cet appel répondirent d'autres pointes avides de purge! Le chaos n'avait pas sa place dans ce lieu sain et j'allais l'en expulser. Une des créatures furent instantanément empalée: elle tomba alors en poussière, renvoyée sur son plan d'origine maudit. L'autre eu plus de chance car quand les lances cessèrent de la transpercer, elle retomba mollement sur e sol mais se releva, agonisante mais pas encore morte.
Pas grave, c'est une question de secondes ma laideur. Tu vas voir avec quelles armes ont se bat ici! Déjà le cœur ensuite l'esprit! Puis viens la plus puissance de toute: l'espoir!
Mais pour cela il me fallait une arme. Hors de question que j'aille titiller ce truc à main nues. C'est déjà répugnant mais je pourrais attraper une maladie ou quelque chose de bien pire. Mais s'il fallait vraiment en venir à bout sans rien je lui lancerais une flèche d'acier, mais cette fois sans l'ingrédient clé. Inutile de gâcher le peu que contenait ma besace.

Après cela il me faudra néanmoins changer de tactique: la lutte est impossible. Seules deux créatures m'ont attaqué et je suis déjà à bout de forces. Middenheim est parcourue par de vastes souterrain, dont certains mèneraient même à l'essence d'Ulric sous son temple. Mais même l'Empereur accompagné par un archimage elfe n'a pas réussi à trouver ce sanctuaire. Je dois pourtant y trouver un accès, ma vie en dépend. Une détection magique me permettrait surement de trouver les gonds d'une porte cachée ou même la direction d'un accès souterrain, mais avant cela j'irais trouver et questionner la mère supérieure ou à défaut une simple sœur. Nous devons évacuer les lieux, la bataille est perdue.

Avatar du membre
[MJ] Loec
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Messages : 246

Re: [Temple de Shallya] Siegfried Villenbach

Message par [MJ] Loec » 01 mai 2015, 19:56

Test d'observation (sous l'HAB) :

Obtenu -> 4 (réussite). Fragas trouve une flèche brisée.
Par chance, Siegfried réussit à trouver une pointe de flèche brisée qui gisait sur le sol. Il s'en saisit immédiatement et commença à infuser Chamon dans l'objet afin de créer une flèche d'acier aethyrique qui lui permettrait d'achever l'Horreur rose.
Siegfried lance Lance d'acier :
Bonus de 2

Obtenu -> 8-2 = 6 (réussite). La lance achève l'Horreur.
La lance magique transperça le démon de part en part et l'acheva. Le gargouillement d'agonie ne dura pas longtemps et le monstre s'effondra finalement inerte sur le sol. Cela était bien étrange, car son corps aurait du retourner dans le plan des royaumes du chaos. Pourtant, la masse informe de tentacules resta là sans bouger. Il en était de même pour le deuxième démon ainsi que pour tous les corps que Siegfried pouvait apercevoir d'où il était. Mais il n'avait pas plus de temps pour s’appesantir sur ce problème. Il entreprit donc de chercher une porte cachée ou une ouverture qui pourrait l'amener dans les souterrains et les égouts de Middenheim.
Test d'observation (sous l'HAB) :

Obtenu -> 9 (réussite).
En effet, il aperçut une trappe dérobée en bois dont personne ne se préoccupait. Il s'empressa d'aller jeter un coup d’œil.
Test de FOR :

Obtenu -> 1 (réussite critique).
Malgré la rouille et le bois gonflé par l'humidité et le temps, il arriva à l'ouvrir sans peine. Un profond tunnel s'enfonçait verticalement dans les profondeurs de la terre. Une simple échelle constituée de barres de métal accrochées à la paroi permettait d'emprunter l'abrupte chemin. Malheureusement, il n'y avait la place que pour faire passer qu'une seule personne à la fois. Les ténèbres qui obscurcissaient le fond du trous étaient aussi trop épaisses pour qu'on puisse voir où il menait. Mais Siegfried avait-il seulement le choix ?

Une nouvelle explosion se fit entendre et le mur du fond explosa, projetant des morceaux de pierre et de bois dans toutes les directions. Certains prêtres malchanceux reçurent un de ces éclats mortels et s'effondrèrent sur le sol, le visage en sang. Les autres durent faire face à une marée de démons enragés et assoiffés de sang qui se déversa depuis la brèche.
Au même moment, le front de la porte d'entrée céda. Les démons se jetèrent dans cette nouvelle ouverture et entreprirent de massacrer les soldats et les civils sans distinction. Le carnage était total. La débandade des forces humaines permettait au chaos de faucher les hommes sans rencontrer de résistance. Le sang éclaboussa l'intérieur du temple dont les murs se teintèrent bientôt de rouge. Partout, des hommes et des femmes criaient leur détresse. Plus personne ne s'occupait des blessés qui se faisaient piétiner. Le spectacle était insoutenable.

Par endroits, des groupes de résistants essayaient toujours de se défendre. Mais les démons étaient trop nombreux. Siegfried ne pouvait pas sauver tout le monde. Devait-il s'enfuit tout seul ?
Une dizaine de démons étaient à sa portée, mais ils ne se préoccupaient pas encore de lui. Un groupe de soldats et un groupe de civils se trouvaient aussi non loin. C'était un choix cornélien pour le mage. Mais il était aussi inéluctable.

Test de mémoire (sous l'INT) :

Obtenu -> 1 (réussite critique).
Peut-être était-ce du à l'adrénaline ou à l'excitation du combat, mais Siegfried reçut au même moment des flash mémoriels qui s'imposèrent dans son esprit. Il avait été envoyé par le Collège doré pour récupérer le Sylmaril. Mais d'autres sorciers avaient sans doute été envoyés dans ce Middenheim fantasmagorique pour retrouver cet artefact avant lui. Non seulement il devait faire face aux démons, mais il ne pourrait pas sortir de ce cauchemar s'il ne trouvait pas l'artefact avant les autres.
La situation était de plus en plus désespérée. Sur un bord du tunnel, il remarqua une petite carte inscrite sur du papier jauni.

Image
Oserez-vous vous aventurer dans les Bois sauvages de Loren ?

Avatar du membre
Siegfried Villenbach
PJ
Messages : 3
Profil : FOR 8/ END 9/ HAB 10/ CHAR 11/ INT 14/ INI 10/ ATT 11/ PAR 10/ TIR 10/MAG 16/ NA / PV 70

Re: [Temple de Shallya] Siegfried Villenbach

Message par Siegfried Villenbach » 02 mai 2015, 22:05

Une flèche providentielle avait été mise sur ma route. Les vents de Chamon brillèrent alors tout autour de moi durant l'incantation. Je concentrais cette énergie au bout de ma main, et avant même que l'hideur eu le temps de réagir, la pointe de métal était enduite de magie: elle fila à travers la salle et vint s'engouffrer dans le ventre de la bête. Elle s'écrasa sur le sol mais ne se dissipa pas. Et en regardant mieux l'autre non plus n'avait pas regagné son plan. Peut-être cette impression était-elle due à une quelconque magie impie.
Quoiqu'il en soit une telle attaque ne pouvait pas se reproduire. J'étais trop affaibli pour recommencer une telle bataille et encore moins la remporter. Il me fallait fuir les lieux.
Et quelle divine providence fut de trouver une trappe à quelques mètres de moi. Et sans difficulté je pu l'ouvrir assez vite et me glisser à l'intérieur. Elle donnait sûrement sur un lieu un peu moins dangereux que celui-ci et pourrait me permettre de mener à bien ma quête. Oui! Ma quête. Je dois retrouver le Sylmaril sur ordre du collège Doré. D'ailleurs je ne suis pas seul: les autres collèges ont eux aussi leurs émissaires mais seul l'un d'entre nous dois rapporter le Sylmaril. Il me faudrait donc collaborer, trahir ou affronter les miens... Je n'aimais pas trop cette idée: je me bats d'abord pour l'Empire et Sigmar. Et contre le chaos, ce en quoi nous croyons tous.
Mais avant de descendre j'entendis des cris: la porte avait fini par céder et d'autres failles dans notre défense s'étaient crées. Tout était perdu et le chaos régnait à nouveau dans l'enceinte du temple. Seuls deux groupes pouvait encore me rejoindre: l'un de militaire, l'autre de civil. Mais des démons se trouvaient à proximité, il me faudrait donc m'occuper d'eux si je voulais sauver l'un des deux groupes.
Lorsque ma décision fut prise je remarqua un plan des égouts de la ville sur un petit bout de papier sur le mur. Je le pris rapidement et le mis dans mon sac en le pliant en deux.

"Soldats de Middenheim avec moi vite! Je couvre notre repli!"

Chamon. Ô ma raison, soit encore avec moi un moment.
"Les grêlons de Chamon! Que brûle les chairs maudites de ces créatures par la pureté du mercure!"

Répondre

Retourner vers « La voie d'Or »