[Kashritt] Dans la puanteur.

Image

Modérateur : Equipe MJ

Verrouillé
Avatar du membre
[MJ] Le chroniqueur
PJ
Messages : 233
Profil : Invincible
Autres comptes : Lance, Rodolphe Rosenbaum & (Giovanni De Conti)
Localisation : Devant un livre, où j'écris l'Histoire...

[Kashritt] Dans la puanteur.

Message par [MJ] Le chroniqueur » 18 mars 2010, 18:50

Je caserait ce passage de ton histoire dans ton aventure principale ;)
Kashritt suivait le petit groupe de skavens avec lequel il avait été placé. Envoyé par "La voix", sa mission était simple: rejoindre cette fameuse invasion dont les trois clans du vieux monde avait eut vent et rapporter un échantillon de cette étrange peste. "La voix" cherchait à l'étudiée et à en comprendre le principe. C'était là son explication qui, aux yeux de Kashritt, n'était pas plausible. Kashritt avait rejoint un groupe de skaven-mercenaires à la solde du clan Pestilien en partance pour la capitale des futurs esclaves. Même si l'assassin rechignait à collaborer avec ses traîtres de Pestiliens, il devait collaborer avec eux si il désirait rejoindre la bataille et se faire un nom parmi les inconnus.
Ils avaient été regroupés par clan afin qu'il n'y ait pas de mésentente entre les rats. Le groupe avait pour ordre d'avancer le plus possible vers le sud et de rejoindre d'autres forces qui s'étaient massées la-bas.
Ne se connaissant pas, les membres de ce petit escarmouche ne parlaient pas et avançaient en silence dans les égouts de la ville. Seuls les bruits de leur patte sur les petites flaques qui jonchaient le sol rompait le silence environnant. On entendit cependant une foi un bruit sourd qui fit trembler l'ensemble des murs. Ce devait être un chariot ou un carrosse qui fonçait à toute vitesse au dessus d'eux. C'est à ce moment là que Kashritt pu déterminé les plus couards de ses "camarades". Ceux-ci s'étaient réfugiés derrière les plus gros et les plus robustes qui tenaient la première ligne du petit peloton. L'un d'eux se prit alors pour le chef et après avoir tapé sur quelques un des "faibles", il ordonna qu'on se mette en marche. Mais cet auto-élection déplu aux autres qui le ramenèrent à sa place. Il s'en suivit un petit combat et finalement, après la mort de l'ex-chef, un autre décida de prendre la tête. Mais l'esprit de mésentente est tel chez les skavens qu'un autre se révolta et tenta d'assassiner lâchement le nouveau chef. Mais d'un geste souple, celui-ci prit son assaillant à la gorge et lui fit exploser le crâne contre la paroi du mur. Après ce petit contre-temps, le groupe se remit en marche quelques minutes lorsque soudainement, une voix rompit le silence:


- Les gars, c'est vous? Par Sigmar, vous en avez mis le temps! Allez montrez-vous, pas de blague hein?

Cela provenait d'un couloir perpendiculaire à celui qu'ils suivaient, une lumière jaune, semblable à celui que fait une lampe en jaillissait. Déjà les couards s'étaient réfugiés derrière les plus gros...
"Les tyrans ont rarement besoin de prétextes"

"Oderint, dum metuant!"

"Lis ceci et pleure"

Avatar du membre
Kashritt
PJ
Messages : 16

Re: [Kashritt] Dans la puanteur.

Message par Kashritt » 24 mars 2010, 12:08

Kashritt n'avait jamais eu l'occasion de venir à la capitale de l'Empire, pour quelque raison que ce soit ... et son lot de motivations avait grandit en route. Certes, il souhaitait toujours faire ses preuves, montrer ses aptitudes et être craint, tout en servant le Rat Cornu, mais l'objectif de la mission l'avait fortement intéressé. Il avait toujours eu une certaine estime pour ceux qui faisaient ce pour quoi ils étaient nés, quand bien même ce pouvait être des rivaux ou des ennemis, et le Clan Pestilens avait le mérite de faire cela à ses yeux. Et le lot de maladies qui les suivaient dans leur sillage lui avait donné des idées plus d'une fois ... qu'il lui resterait à appliquer.

Les motifs de la Voix quant à la récupération de bactéries de la prochaine propagation avaient dès le début été sujets à la méfiance de la vermine, qui, s'il ne voyait pas totalement clair dans le jeu du vieux rat, se doutait qu'on n'allait pas chercher la source d'une possible épidémie ravageuse simplement pour la regarder ou comprendre comment elle fonctionne ...

Enfin, il était sur place, et il savait que ce serait intéressant ... Se trouvant dans les égouts de la cité, en compagnie d'un groupe de mercenaires Pestilens, il ne se sentais pas vraiment en sécurité auprès d'eux, mais il porta un regard respectueux envers ceux qui semblaient les plus forts, les plus aguerris.

C'est à ce moment qu'il eu sa première déception : alors qu'un bruit sourd et que des vibrations dans le tunnel se manifestèrent, sûrement de cause surfacienne, une bonne partie des Skavens ici présents ne se montrèrent pas plus courageux qu'une chose-homme. L'une des vermines du groupe se prit pour le chef et finit sur la pierre humide, baignant dans son propre sang, alors qu'un ce ceux qu'il avait jugé potentiellement intéressant reprenait la tête de l'expédition, tuant un peu plus loin un rat qui n'était pas content de cela, et qui avait tenté un assassinat, fort peu discret. Tuer sans que la victime ne s'en rende compte est tout un art, inaccessible à une majorité de choses-vivantes, on ne pouvait pas s'improviser assassin comme cela, mais mort, oui. La tête avait explosé sur le mur, laissant une trace de sang, sensiblement ressemblante à une fleur pourpre ...

Le répit après toute cette agitation fut de bien courte durée, car une voix les appela, provenant d'un tunnel perpendiculaire au leur, et déjà les couards se blottissaient-ils derrière les plus imposants, de nouveau. Presque en tête de groupe pour sa part, Kashritt fit signe de se taire aux autres et se colla contre la paroi, sortant dans le plus grand silence son poignard et son épée rouillée. Tenant l'arme usée, mais aiguisée du mieux qu'il pouvait, dans sa main opposée à l'intersection, droite et prête à s'enfoncer dans le torse de la chose arrivant, et son poignard dans l'autre, main, à l'envers afin de pouvoir donner une double attaque au plus vite ou bien de pouvoir placer le poignard sous la gorge de l'inconnu tout en pouvant parer de l'épée la possible arme de l'individu, l'assassin attendit patiemment sa victime en silence.

Si cette chose semblait attendre quelqu'un, cela pouvait ne pas être eux, et plusieurs éléments l'attestait. Tout d'abord, la phrase avait été formulée telle que le font les choses-hommes, ensuite, l'être avait juré "par Sigmar", ce qui rétrécissait ses chances d'être de leur bord ... Mais le fait que la voix se fasse aussi méfiante et que l'individu leur demande de se montrer sans faire de "blague" pouvait signifier que la chose devait possiblement leur servir à quelque chose, de gré ou à contrecœur ...

Le tueur attendit alors que la chose n'avance, afin de pouvoir lui passer sa lame sous le cou, dans l'optique de pouvoir vérifier si oui ou non il devait le tuer, l'épée prête à parer toute tentative d'attaque ...

Avatar du membre
[MJ] Le chroniqueur
PJ
Messages : 233
Profil : Invincible
Autres comptes : Lance, Rodolphe Rosenbaum & (Giovanni De Conti)
Localisation : Devant un livre, où j'écris l'Histoire...

Re: [Kashritt] Dans la puanteur.

Message par [MJ] Le chroniqueur » 24 mars 2010, 18:37

La petite lumière éclairait faiblement le croisement des deux couloirs. Les peureux skavens se cachaient derrière et Kashritt n'eut aucune difficulté à prendre les devants du groupe. Il se profila contre le mur et attendit que l'homme (enfin, ce qu'il espérait n'être qu'un homme) commette l'erreur de déborder en dehors de son couloir.
Jet de chance: résultat caché :twisted:
Le rat entendit le grincement d'une lampe que l'on bougeait, suivis par des bruits de pas. Il entendit également le bruit que produisait le frottement du fer sur le cuir. L'adversaire était armé et peut-être cherchait il à le montrer. Kashritt ne pouvait pas voir d'ombre car la lumière devait être situé devant lui. Tout se jouait donc sur l'ouïe et le calcul de la distance de la lampe (et donc l'ennemi potentiel) par rapport au coin où se trouvait le tueur.
Jet d'int: résultat caché (nananère!)
Il l'estimait à moins de deux mètres...

- Dites moi qui vous êtes où j'appelle les autres! J'ai pas le cœur à rigoler!
"Les tyrans ont rarement besoin de prétextes"

"Oderint, dum metuant!"

"Lis ceci et pleure"

Avatar du membre
Kashritt
PJ
Messages : 16

Re: [Kashritt] Dans la puanteur.

Message par Kashritt » 04 avr. 2010, 15:56

La chose se serait-elle arrêtée à deux mètres de lui ? Il ne pouvait pas en être entièrement sûr, mais il devrait s'en contenter. S'il avait bien estimé la distance, il devrait agir très vite, ne devant pas laisser de temps à l'inconnu pour réagir. Mais s'il se trouvait à plus de deux mètres, il aurait toutes les peines du monde à ne pas devoir combattre l'individu ...

Il ne doutait pas de ses capacités, mais était-ce un allié ou un guide venu à leur attention ? Un guide de Skaven qui jugerait comme une chose-impériale et qui serait sur le point d'appeler d'autres choses ... Pas le temps de réfléchir à ça, s'il était de leur bord, il n'avait qu'à bien choisir ses termes au lieu de laisser planer un doute inutile.

Et puis si cette chose se trouvait être un Skaven, mais Kashritt en doutait, il aurait le temps d'arrêter son attaque en s'en rendant compte ...

Le plan était simple : fondre droit sur la créature, l'épée protégeant d'avance la tête, le bras prêt à se mouvoir pour parer sur les côtés, et le poignard assoiffé de sang et devant à tout prix chercher le point vital à porter le plus proche : la gorge, le cœur, l'artère passant à l'intérieur de la cuisse, le foie ou tout autre organe découvert ...

Maintenant, le tueur bondit et s'élança droit sur sa cible, armes en main, espérant paralyser sa victime par la surprise ou par la peur pour en finir au plus vite ...

Avatar du membre
[MJ] Le chroniqueur
PJ
Messages : 233
Profil : Invincible
Autres comptes : Lance, Rodolphe Rosenbaum & (Giovanni De Conti)
Localisation : Devant un livre, où j'écris l'Histoire...

Re: [Kashritt] Dans la puanteur.

Message par [MJ] Le chroniqueur » 05 avr. 2010, 13:25

Malheureusement pour notre jeune assassin, l'homme (car c'en était bien un), était plus loin qu'il ne l'avait estimé.Tout se passa en un éclair. Kashritt, qui bénéficiait de l'effet de surprise, parcouru la mis distance sans être inquiété. Mais l'humain se ressaisit bien vite et voyant le rat armé jusqu'aux dents foncer vers lui avec détermination, il...
Jet sur 1D6 (c'est plus drôle)
1: il crie
2: il s'enfuit
3 -4: il attaque
5: il jette la lampe vers le skaven
6: il reste paralysé

Résultat: 1, lol
... se mit à hurler de peur. Il ne s'attendait apparemment pas à voir arriver un skaven en ce lieu! Kashritt, voyant que ce cri d'horreur risquait de faire repérer le petit groupe, décida de mettre fin à ce spectacle burlesque et s'attaque à l'homme.
Attaque Kashritt: 2!! wow
Parade: 10, raté 28 Points de dégâts!!
2e attaque: 6, ptain abusé!
Parade: 4, réussie 0 points de dégâts.
L'épée du rat siffla et vint ouvrir le flanc du malheureux. Le sang gicla et vint repeindre légèrement la paroi. Kashritt tenta de l'achever avec son poignard mais par chance, l'arme de l'humain vint stopper celle de l'assassin.
Jet d'endu: 1, très bonne réussite.
Malgré sa blessure, l'homme ne perdait pas l'équilibre. Au contraire, la douleur semblait le revigorer!
"Les tyrans ont rarement besoin de prétextes"

"Oderint, dum metuant!"

"Lis ceci et pleure"

Avatar du membre
Kashritt
PJ
Messages : 16

Re: [Kashritt] Dans la puanteur.

Message par Kashritt » 20 mai 2010, 01:25

Désolé d'avoir bloqué un groupe de rats dans les égouts ^^'.

Ses sens l'ayant trompé, l'assassin improvisa, et chargea dans les règles de l'art, provoquant de la terreur à la chose-homme qui se mit à hurler comme une chose-femme ... déplorable ! Afin de le faire taire, le Skaven enfonça l'épée rouillée dans son flanc, mais quand l'idée lui vint de l'achever avec son poignard, l'ennemi réagit promptement de sa propre arme pour parer.

L'égorgeur était vraiment les défis, mais venant d'un misérable petit égoutier Impérial, il aurait souhaiter un peu plus de fatalisme et de sensibilité à la douleur ... car personne n'irait vanter ce combat, et qu'il n'était qu'un échauffement après tout ... Mais sous-estimer un adversaire, aussi insignifiant soit-il était tout sauf judicieux, et la créature malsaine allait mettre nettement plus de volonté et de fureur dans ses attaques.

Le plan était simple : enfoncer encore plus profondément l'épée dans le corps de l'humain, avant de s'en servir comme appui pour atteindre le cou ou le visage de cette larve avec le poignard, tout en évitant de se faire lacérer au passage ... A défaut de dépenser le moins d'énergie possible dans ce combat, il ferait dans le spectaculaire, afin de montrer au groupe que s'il ne revendiquait pas le titre de chef, il ne fallait pas l'ennuyer, et afin de se faire remarquer par le Rat Cornu ...

... Et justement ses pensées tournées vers son Dieu, il en profita pour placer ce futur massacre à son honneur, mêlant avec sadisme et sauvegerie les paroles aux gestes


"Pour mon Sombre Seigneur, tes-tes tripes je piétinerais !"

Verrouillé

Retourner vers « Les Égouts »