[Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Image
L’île d’Ulthuan est la demeure des Hauts Elfes. Le continent insulaire des elfes est situé dans le Grand Océan de l’Ouest, entre le Vieux Monde et le Nouveau Monde. C’est un anneau de terres, entouré d’archipels dispersés. Durant la guerre civile entre les Hauts Elfes et les Elfes noirs, plus connue sous le nom de Déchirure, Ulthuan perdit une grande partie de ses terres nordiques.

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] Loec
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Messages : 246

[Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Message par [MJ] Loec » 10 mars 2015, 01:54

Le soleil approchait de son zénith et sa chaleur commençait à se faire ressentir. La trentaine de recrues s'étaient levé à l'aube et ils répétaient inlassablement depuis les mêmes mouvements d'attaque et de parade dans le champ d'entraînement poussiéreux. Entouré par de hauts murs de pierre blanche ainsi que d'une galerie aux fenêtres ouvertes, le terrain n'offrait nulle distraction pour les initiés hormis le ciel bleu dénué de nuages au dessus d'eux. Par intermittence, on pouvait entendre le râle de l'un d'entre eux ou le bruit des épées de bois s'entrechoquant. Il n'y avait personne pour les surveiller, pourtant, aucun ne se plaignait et les exercices se faisaient dans le silence le plus religieux. Ils étaient tous là de leur propre chef, et ils savaient que ces durs moments d'entraînement n'étaient qu'un moindre mal sur la longue route qui les amènerait un jour à devenir maîtres des épées. Comme les autres, Nimiel suait à grosses gouttes. Sa fine chemise en étoffe bleu ciel était déjà détrempée et ne lui offrait plus aucune protection contre les rayons acérés de midi, ni contre ses propres fluides corporels. Le bandeau de tissu qui lui comprimait la poitrine était aussi une gêne supplémentaire qui lui faisait presque envier la condition de ses camarades masculins. Heureusement, la pause déjeuner n'allait pas tarder à arriver, sonnant ainsi la ruée vers les douches, puis un repas mérité.
Effectivement, maître Thranduil apparut dans l’entrebâillement de l'unique porte de bois blanc qui donnait sur la cour de terre battue.


"Fin de la session matinale ! Nimiel, venez me voir dans mon bureau !"

Nimiel sursauta à l'appel de son nom. Elle n'était pas habituée à ce qu'on lui porte attention. Même si elle ne s'isolait pas consciemment, son attitude légèrement distante ne manquait pas de l'exclure des moments de convivialité que partageaient les autres élèves de sa promotion en dehors des périodes d'entraînement. De plus, fait rare, elle était l'une des rares elfes encore en entraînement. Bien sûr, il lui arrivait de croiser quelques homologues féminins, mais c'était toujours des supérieurs hiérarchique ou des érudits qui n'étaient que de passage.

La nouvelle ne manqua donc pas de l'intriguer. Autant qu'elle se souvienne, elle n'avait rien fait de réprimandable. Mais le ton de Thranduil était sec et tranchant, ce qui ne lui ressemblait pas beaucoup. De tous les entraîneurs qu'elle pouvait fréquenter, c'était sans doute le plus indulgent (bien que ce concept soit très relatif au sein de la discipline de fer de Hoeth). Peut-être devrait-elle aller le voir immédiatement, quitte à exposer une image d'elle assez peu enjoliveuse.


"Tu ferais bien de te dépêcher si tu veux qu'il reste à manger !" cria Ilthariel du bout du terrain.

Perdue dans ses pensées, Nimiel n'avait pas vu que presque tous les apprentis étaient déjà partis. Seul restait Ilthariel, un jeune noble de Lothern de quelques années son cadet. Il n'avait jamais brillé par son talent et représentait l'archétype même du jeune blondinet, dernier de sa famille, qui n'avait été envoyé ici que parce que ses parents ne savaient quoi en faire. D'après ce que Nimiel avait pu observer, il était plutôt moyen dans tous les domaines, voir carrément mauvais dans certains. Elle s'entendait toutefois relativement bien avec lui. Sa perpétuelle bonne humeur et son air joyeux lui avait attiré sa sympathie.

Ce qui n'était certainement pas le cas d'Araën, un mètre quatre-vingt-dix d'arrogance et d'ego surdimensionné qui faisait la fierté de tous les entraîneurs par les prouesses martiales qu'il accomplissait. Elle ne se le serait jamais avoué, mais en dépit de son caractère de cochon, Araën était bon, peut-être même plus qu'elle. Pas une seule fois, elle ne l'avait battu en duel. Quoiqu'il en soit, elle avait essayé jusque là de l'éviter autant que possible, lui et sa bande d'admirateurs abrutis qui lui collait aux chausses.

Quelques autres noms lui revenaient aussi en tête; Finubar le rouquin, mystérieux et timide, Altharael, expert en archerie, ou Isildur l'agile, aussi insaisissable qu'une anguille.

A vrai dire, elle n'avait pas fait beaucoup d'effort pour retenir le nom de ses camarades. Elle avait d'autres soucis en tête, son entraînement, et en l’occurrence, sa convocation. Thranduil ne lui avait pas explicitement demandé de venir tout de suite. Elle pourrait sûrement faire un détour vers le bâtiment des bains et même grignoter un brin. Dans tous les cas, l'obscur bureau de l'entraîneur était situé totalement à l'opposé des bâtiments et il fallait marcher une dizaine de minutes à travers les couloirs immaculés de Hoeth pour y arriver. Elle n'y était allé qu'une seule fois, elle n'était même pas sûre de l'emplacement exact.

/HRP Tu peux décrire les bâtiments à ta guise s'il le faut.
Oserez-vous vous aventurer dans les Bois sauvages de Loren ?

Avatar du membre
Nimiel
PJ
Messages : 13
Profil : FOR 8 / END 8 / HAB 9 / CHAR 10 / INT 9 / INI 9 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 10 / NA 1 / PV 50/50
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... el_elanwie

Re: [Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Message par Nimiel » 14 mars 2015, 01:50

Gauche. Droite. Fente vers le bas. Et remonter. Presque. Voilà des heures qu’elle répétait, et Nimiel commençait à ne plus savoir ce qu’elle devait faire. A vrai dire, sa tête était vide. Seul son corps répétait inlassablement les mêmes mouvements. Elle s’arrêta à la fin de sa fente, la bouche sèche, la langue piquante, cherchant en vain quelqu’onces d’humidité. En face d’elle, les mouvements désordonnés d’Ilthariel lui firent naître un sourire. Le pauvre garçon était vraiment maladroit. Sans compter sa mèche blonde qui lui revenait sans cesse dans les yeux pour renforcer l’effet comique. Quittant des yeux son camarade, elle s’entreprit de desserrer quelque peu son harnachement pour mieux respirer. Elle croisa ce faisant les yeux plissés d’Araën. Par Isha, tout sauf lui. Tant pis pour son confort. Nimiel baissa les yeux, et s’entreprit de répéter, encore, le sempiternel mouvement. Au moins, cela l’empêchait de trop réfléchir. Ilthariel vint se placer en face d’elle, dans une invitation au défi, un grand sourire sur le visage :

« Alors, Nimiel, on fatigue ? » dit-il.
Elle haussa la tête : « Pas maintenant, Ilthariel », dit-elle dans un soupir, en baissant son arme.
« Trop tard ! » lui répondit l’effrontée, en lui lançant un coup d’épée.

Nimiel, les bras lourds, parvint à parer les deux premiers assauts mais le troisième vit s’envoler son arme de bois, sous le regard du blondinet qui parvenait à peine à cacher son exultation.

« Woooh ! J’ai gagné ! J’ai gagné ! J’ai bat… » Sa joie fut de courte durée. Nimiel avait profité de son triomphe pour se jeter sur lui, le plaquant au sol, dans un cri qui tenait plus de la déception que de la douleur. Elle posa avec délicatesse le pied sur le torse de son camarade, avant de lui dire, avec un sourire « Et non, ce n’est pas aujourd’hui que tu me battra, Ilthariel ! ». Un sourire apparu sur le visage du blondinet. Elle lui tendit la main pour l’aider à se lever et épousseta sa tunique, dorénavant trempée. Il ne lui restait plus qu’à ramasser son épée. Elle venait à peine de ramasser son arme que Maître Thranduil passait la tête à travers l’embrasure de la porte. L’avait-il appelée ? Oui, pour sûr. Le ton du maître ne laissait aucun doute. Plus sec qu’à l’ordinaire, d’ailleurs.

Nimiel ne savait pas ce qui avait pu lui attirer aussi déplaisamment l’attention du Maître. Son action peu orthodoxe contre Ilthariel était-elle si répréhensible ? Non, peut-être s’agissait-il de sa chambre, qui n’était pas la plus ordonnée qui soit. Non, se faire convoquer pour cela semblait illogique. A moins qu’elle n’ait oublié de réaliser l’une de ses corvées ? Pourtant, elle n’oubliait jamais de faire son devoir à ce niveau. Alors quoi ? La culpabilité lui montait dans la poitrine, bien qu’elle ne parvenait pas à mettre le doigt sur ce qui pouvait lui être reproché. Un gargouillement bruyant de son estomac la plaça encore dans une indélicate situation. L’entraînement l’avait épuisée. Dès que l’excitation du combat serait retombée, rester éveillée et alerte lui serait très difficile, d’autant plus, sans rien avoir mangé. Elle espérait seulement qu’Ilthariel aurait assez de bon sens pour lui garder un peu de nourriture, ne serait-ce qu’une miche de pain. L’elfe prit tout de même le temps de ramasser son arme de bois pour la remiser sur le râtelier. L’urgence ne prévenait pas de la discipline. Elle quitta le champ d’entraînement pour se diriger vers les jardins les plus proches. Il y avait un puit ici. L’elfe tira un seau d’eau dans lequel elle plongea les mains en grimaçant. L’eau était glacée. Elle se nettoya le visage et les mains avec grande peine. L’eau froide, au lieu de la réveiller, la sonnait presque. Nimiel plaça la base de ses pouces sur ses tempes et les massa lentement. Bien. Elle n’avait plus qu’à aller voir Maître Thranduil maintenant.

A l’intérieur de la Tour, il faisait plus frais. Nimiel n’avait jamais su dire pourquoi, mais il semblait que la température ici soit toujours agréable. Chaude lorsque les neiges tombaient sur les Anuliis, tiède lorsque l’on revenait d’exercices nocturnes, fraîche en été et froide lorsqu’à la faveur de la nuit, l’on quittait sa chambre sans réelle raison. L’elfe entendit des rires qui venaient d’un peu plus loin dans le couloir. La salle des bains, bien entendu. Elle se mordit la lèvre de dépit. Qu’elle aurait aimé se prélasser - ne serait que quelques minutes -dans l’eau chaude ! Alors bien sûr. Elle aurait eu à affronter les allusions crasses de ses camarades… Mais après une matinée pareille, peu lui importait… Non. Cela ne servait à rien de penser à cela maintenant. Au plus vite elle en aurait fini avec cette mystérieuse convocation, au plus vite elle pourrait passer à autre chose. Et qui sait, peut-être que Maître Thranduil aurait pitié de son état? Elle traversa le couloir, et entreprit l’ascension des degrés de pierre. Bien, elle était au bon étage. Et heureusement pour elle, deux autres occupants de la Tour passait par là en discutant à voix basse. S’interposant face à eux, l’initiée leur demanda, la voix éteinte, où se trouvait l’office de Maître Thranduil. Un doigt tendu lui indiqua une porte, un peu plus loin dans le couloir.

Nimiel leva le poing, inspira profondément, tentant de reprendre une respiration normale avant de frapper, deux fois, à la porte.
Modifié en dernier par [MJ] Loec le 17 mars 2015, 00:10, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps | Total = 6 xps
"Sonnez dont la trompette et battez les tambours !
En l'honneur de la guerre et en l'honneur des amours !"

Fiche de personnage

Profil : FOR 8 | END 8 | HAB 9 | CHAR 10 | INT 9 | INI 9 | ATT 8 | PAR 8 | TIR 10 | NA 1 | PV 50

Avatar du membre
[MJ] Loec
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Messages : 246

Re: [Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Message par [MJ] Loec » 15 mars 2015, 00:17

"Entrez" cria la voix de Thranduil depuis l'intérieur. Nimiel rentra dans le petit bureau du vieux maître des épées. L'intérieur était rustique et épuré, à l'image de son caractère. Les murs d'un blanc immaculé n'étaient recouvert par aucun tableau ni aucune décoration. Tout juste quelques étagères de bois brun laqué tremblaient sous le point des monceaux de livres qu'elles soutenaient et parvenaient à peine à briser la monotonie fade de l'endroit. Au fond de la pièce, deux fenêtres ovales aux carreaux translucides permettaient à la lumière du soleil de rentrer.
Thranduil était assis derrière son bureau qui trônait fièrement au milieu de la pièce. Le meuble d'un bon mètre et demi de longueur, manifestement en chêne massif, faisait face à Nimiel et à la chaise vide devant elle. Posé sur celui-ci se trouvait en désordre des livres et des parchemins à moitié ouverts, des plumes et de l'encre, des lettres encore fermées et tout un bazar indéfinissable qui aurait fait rougir de honte l'état de la chambre de Nimiel.

C'est alors que la jeune initiée s'aperçut de la présence d'un troisième personnage. A côté de son entraîneur se tenait un autre elfe. Il portait une longue toge de soie en dégradés de bleus délicatement cousue de fils d'or par endroit. De long cheveux blonds s'épanouissaient doucement le long de ses épaules et reflétaient délicatement les rayons du soleil, lui donnant un aspect surnaturel hypnotisant. Son visage sans imperfections et ses traits fins marquaient une vie loin de tout combat, dédiée à l'étude et à la connaissance.

Image
Dans sa main droite, un long sceptre surmonté d'une demi-lune dorée marquait son statut de mage de Hoeth. Nimiel éprouva alors instantanément la honte de se montrer dans un si piètre accoutrement. La sueur séchée formait d'inélégantes auréoles sur son torse et sous ses bras et la poussière de la cour d'entraînement avait imprégné toute sa tenue, sans parler de l'état déplorable de ses chaussures. A l'idée que l'odeur puisse être bien pire, Nimiel avait envie de partir aussi loin qu'elle le pouvait, là où personne ne pourrait la voir dans cet état.
Elle possédait bien peu de vêtements et de parures par rapport à sa vie d'antan, mais si elle avait su qu'elle aurait à se présenter devant un personnage aussi important, elle se serait préparée un minimum. Dans un coin de sa tête, les reproches imaginaires de sa belle-mère sur son maintien en public et dans la "bonne société" se rappelèrent amèrement à son souvenir.


"Depuis quand les élèves de Hoeth sont si peu présentables ?" ne manqua pas de faire remarquer Thranduil qui ne lui laissa pas le temps de répondre et continua, "Voici Al'shanaar Beladris, l’œil céleste de la tour blanche".

Un nom bien pompeux, comme tous les titres honorifiques qu'ont pouvait donner à ceux qui avaient rendu service à Ulthuan.
Entre-temps, Thranduil s'était tourné vers Beladris.


"Comme vous l'avez demandé, voici Nimiel Elanwië. Mais si je peux me permettre, je reste persuadé que vous devriez prendre plus au sérieux votre protection. Elle n'est pas encore prête pour une telle responsabilité."

Beladris agita la main, comme s'il voulait chasser les paroles de Thranduil puis entreprit de regarder Nimiel.

"Vous devez être Jeune Dame Elanwië. Les étoiles m'ont chuchoté votre nom. J'étais bien étonné en apprenant votre présence entre nos murs. Il se trouve que je suis sur le départ d'un voyage qui me mènera hors des frontières de Saphery. J'aurais grand besoin d'un peu de compagnie. A mon âge, la solitude n'est pas une très bonne chose."

"Allons Beladris, c'est déraisonnable ! Si vous tenez tant que cela à ce que Nimiel vous accompagne, acceptez au moins que je vienne aussi avec quelques maîtres des épées affirmés !"

Les mots polis est distants de Thranduil avaient disparu, laissant place à un ton bien plus vulgaire qui pouvait sembler inimaginable entre un soldat et un mage de Hoeth. Mais le vieux maître des épées semblait actuellement se moquer éperdument des règles de la société elfique. Si Thranduil n'avait pas été un vétéran endurci ayant participé à des milliers de batailles pour la gloire et la victoire des mages de la tour, un tel comportement aurait pu l'emmener en conseil de guerre et le faire exiler.

"Certainement pas, la dernière fois que j'ai autorisé vos bourrins à me suivre, il ont fait échouer la collecte de fragrances arcaniques et gâché des années entières de préparation !"

"Votre sécurité importe plus que tout ! Je vous rappelle que la situation était critique !"

"Je ne reviendrai pas sur ma décision. Si elle le souhaite, seule Dame Elanwië peut m'accompagner. A moins qu'elle ne veuille aussi un troisième compagnon ? Mais une troupe de plus de trois personnes nous ralentirait." répondit Beladris en se tournant vers la jeune apprentie.

"Parfait ! Ce sera moi !"

"Maître Thranduil, avec tout le respect que je vous dois, vous devenez insistant. Et qui s'occuperait des élèves ?"

"Les autres professeurs sont très compétents, je suis sûr qu'il sauront se passer de ma présence."

"Et vous croyez peut-être qu'une jeune dame de son âge voudrait voyager avec son professeur ?"

Manifestement, le débat semblait ne pas vouloir en finir. Nimiel qui était restée silencieuse jusqu'alors allait devoir prendre la parole et trancher. Les regards menaçants que Thranduil lui jetait fréquemment lui faisait craindre quelques représailles de sa part si elle ne prenait pas son parti. Mais en y réfléchissant, elle serait bien loin de son influence si elle quittait la tour avec Beladris.
Le mage lui avait aussi proposé d'emmener une troisième personne. Elle s'imaginait mal un voyage à subir les disputes incessantes de Thranduil et de Beladris. Mais peut-être qu'un autre soldat serait utile. La question qui se posait était "qui" ? Ilthariel ? Il pouvait parfois être un poids plus qu'une aide...
Oserez-vous vous aventurer dans les Bois sauvages de Loren ?

Avatar du membre
Nimiel
PJ
Messages : 13
Profil : FOR 8 / END 8 / HAB 9 / CHAR 10 / INT 9 / INI 9 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 10 / NA 1 / PV 50/50
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... el_elanwie

Re: [Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Message par Nimiel » 17 mars 2015, 00:10

La tête basse, Nimiel entra dans la pièce sous l'injonction du Maître du Savoir. Bien qu'elle tenta de se faire la plus discrète possible, ce fût peine perdue, puisqu'elle heurta l'une des rares bibliothèques qui se trouvait dans la pièce. Faisant tomber au sol quelques volumes, qu'elle ramassa derechef. Et bien, en plus d'être sale, elle ne faisait vraiment pas montre d'une grande débrouillardise. Elle avait à mettre cela sur le compte du rude entraînement de la matinée. Son corps était si gourd qu'elle avait du mal à le contrôler. Après cet incident, elle tourna enfin les yeux vers Maître Thranduil et son mystérieux invité. Elle avait appris l'héraldique auparavant, et su à sa tenue qu'il était un mage confirmé. Sûrement avait-il étudié ici même des décennies auparavant. Son riche habillement détonnait avec le spartiate des lieux et il était bien le seul à apporter quelques touches de couleurs dans cette atmosphère de blancs et de gris. Le cœur de Nimiel commençait à reprendre un rythme régulier, alors que la sueur de son dos, son torse et ses aisselles semblaient s'évaporer dans une agréable sensation de fraîcheur, vite surmontée par l'odeur fétide des fluides qui n'allait pas tarder à emplir la pièce. Elle avait bien honte d'elle-même de se présenter dans cet état. Et la remarque de Maître Thranduil ne fit qu'empirer son sentiment de culpabilité. Mais ne valait-il pas mieux ça que d'être en retard?

"Pardonnez-moi, Maître. Je ne voulais simplement pas vous faire attendre" balbutia-t-elle en baissant la tête.

La présentation de l'invité par Thranduil confirma la première hypothèse de la jeune elfe. Il s'agissait donc bien d'un mage. Et les dieux seuls savaient de quoi l'un d'entre eux pouvait être capable. Alors un mage éduqué à la Tour Blanche, de son âge, avec cet expérience... Il pourrait sûrement transformer Nimiel en tas de charbon ou en statue de plomb si la simple envie lui prenait. Puis le Mage prit la parole. Ainsi donc, il désirait de la compagnie de la jeune Asur, en mépris de ses capacités martiales somme toute, assez moyennes? L'Aethyr lui avait apparemment murmuré son nom, d'après les mots du sorcier. Comment cela était-il possible? Pour Nimiel, il était difficile de se convaincre que l'Aethyr était un maelström incompréhensible. Si c'était le cas, alors comment pouvait-on l'étudier et le maîtriser? Son éducation l'avait formé à ne pas croire en le hasard... Mais alors, quelles circonvolutions magiques pouvaient-elles pousser sa personne à venir en l'esprit d'un mage aussi puissant qu'Al'Shanaar Beladris?

Elle n'eut pas le temps de répondre que déjà Maître Thranduil contredisait le mal, dans un langage qui fût fort surprenant pour l'apprentie Maître des Epées. Jamais elle n'aurait pu imaginer un individu aussi respectable se laisser aller à de tels sursauts de familiarité. Le ton montait, bien que le mage semblait garder son calme... Ce qui le rendait bien plus sûr de lui que le vieux maître. Jamais Nimiel n'aurait oser exprimer ces pensées, mais le constat s'imposa à elle. Al'Shanaar ne manquait pas de répartie, d'ailleurs. Les deux elfes semblaient se connaître... Ou du moins avaient eu maille à partir dans le passé. Peut-être d'ailleurs pas une si bonne relation, tant le mage semblait vouloir éviter la compagnie du Maître des Epées. Qu'est-ce qui pouvait le motiver autant à éviter la présence de Thranduil? Il était indécent de demander. Et sûrement fort peu à propos. Beladris s'en ouvrirait peut-être si cela s'avérait pertinent. Quoi qu'il en soit, il était inutile de se faire tant de mystère. Nimiel n'était certainement pas assez ancienne ou gradée pour pouvoir être intéressées dans ces histoires.

Voilà maintenant que la dispute prenait du volume. Les paroles, bientôt les cris des deux interlocuteurs s'enfonçaient en un brouhaha indistinct dans l'esprit de Nimiel. Les regards insistants lancés de part et d'autre et les références de chacun à sa personne semblaient néanmoins toujours l'introduire dans la conversation. Cette conversation qui était parvenue au point où chacun des camps campait sur ses positions, sans rien lâcher. Cela n'irait pas plus loin. C'était à elle d'intervenir. Un poids lui remonta dans la poitrine, bloquant ses paroles. Bon sang! Il fallait bien couper court aux cris qui emplissaient la pièce, et qui, par leur absence protocolaire, touchaient sous un air nouveau la jeune elfe.

"Très... Très bien! Je vais y aller. Je vais y aller avec Araën!". Elle se tut à la fin de sa phrase. Qu'avait-elle dit? Araël?! Par quel mystère ce nom lui était venu en tête? Non, certainement pas lui! Sa présence était bien trop dérangeante. Elle ne l'appréciait pas. Il bombait trop du torse ; était bien trop artificiel à l'escrime... Parce qu'il maîtrisait le domaine?
Elle tenta de raisonner sa décision en quelques secondes. Elle ne pouvait plus changer d'avis, maintenant. Elle devait se montrer sûre d'elle devant le mage, et devant son maître. Ne pas montrer qu'elle était une élève inconstante et faible. Surtout pas devant Thranduil.

Devant la mine effarée des deux elfes qui s'étaient tus, elle s'éclaircit la voix.

"Si vous n'estimez pas mes capacités, Maître Thranduil, vous ne pourrez pas dire cela d'Araën. Je... Je l'admets, il est très fort. Sûrement le meilleur dans ses domaines. Il sera capable d'accomplir la tâche de Maître Beladris si je faillis..." elle se reprit. "Cela n'arrivera pas, bien entendu, tant que j'aurais encore un souffle de vie. Mais ainsi, vous ne serez pas dérangé dans vos importantes tâches, et Maître Beladris devrait être rassuré. Si cela vous convient, bien sûr..."

Son esprit bouillonnait. Oui, ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée que ça. Peut-être que la tendance d'Araën à se vanter s'effondrerait-elle devant les critiques du mage? Et qui sait, peut-être que son orgueil insupportable pourrait être rapporté à ses professeurs? Et qu'ils le verraient enfin comme ce qu'il est: un élève doué, certes, mais bien trop arrogant pour pouvoir progresser. Et puis, qui sait? Peut-être qu'en dehors du regard de ses idiots de suivants, son caractère serait différent? Peut-être n'affichait-il cette image qu'en public? Comme Nimiel, il était autrefois lui aussi noble. Son éducation reprenait-elle parfois trop son héritage? Elle ne s'était jamais vraiment intéressé à lui. Alors pourquoi pas? Oui, elle espérait seulement qu'il soit différent en groupe réduit.

Dansant d'un pied sur l'autre, les mains serrées dans le dos, la tête basse, Nimiel attendait l'avis de ses aînés. Au pire, Maître Thranduil était sûrement très capable...
Modifié en dernier par [MJ] Loec le 17 mars 2015, 00:10, modifié 1 fois.
Raison : 7 xps | Total = 13 xps
"Sonnez dont la trompette et battez les tambours !
En l'honneur de la guerre et en l'honneur des amours !"

Fiche de personnage

Profil : FOR 8 | END 8 | HAB 9 | CHAR 10 | INT 9 | INI 9 | ATT 8 | PAR 8 | TIR 10 | NA 1 | PV 50

Avatar du membre
[MJ] Loec
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Messages : 246

Re: [Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Message par [MJ] Loec » 19 mars 2015, 21:13

Le vigoureux débat prit immédiatement fin lorsque Nimiel parla. Thranduil et Beladris, aussi étonné l'un que l'autre se retournèrent vers la jeune apprentie, comme s'ils n'avaient pas bien saisi le sens de ses mots.

"Et bien... Araën a encore beaucoup à apprendre, mais il est vrai que je me sentirai plus rassuré si vous êtes tous les deux pour accompagner Maître Beladris." asséna Thranduil, dont la moue énigmatique semblait contredire ses paroles.

"Pour ma part, même si je ne connais pas cet Araën, je n'y vois pas d'inconvénient." renchérit Beladris.

Ce calme presque trop parfait qui faisait suite à l'agitation résonnait de manière étrange dans le petit bureau. Mais Nimiel se réjouit que sa tentative ait marché. Il ne restait maintenant plus qu'à supporter Araën.

La suite des évènements se déroula sans troubles. Nimiel fut renvoyée dans ses quartiers afin de préparer ses affaires. Le départ était prévu le lendemain matin. Thranduil avait assuré qu'il s'occuperait d'annoncer la nouvelle à Araën, mais peut-être devrait-elle aller le voir une fois avant le départ ? Au moins pour fixer les choses aux clair. Les deux apprentis étaient parfaitement conscients qu'ils ne se portaient pas mutuellement dans leur cœur. Même s'ils réussissaient à s'éviter la plupart du temps, leurs rares rencontres se terminaient souvent dans une hostilité froide déclarée.
Thranduil avait aussi donné 6 pièces d'or à Nimiel pour qu'elle achète ce qu'elle jugeait nécessaire. Régulièrement, des marchands et des fournisseurs officiels venaient renflouer les stocks de l'académie de Hoeth en fournitures. La plupart des armes d'entraînement et la nourriture qu'utilisaient les apprentis venaient de là. Ce n'était pas un problème de les emprunter en temps normal. Mais Nimiel devait partir pour une durée plus longue et elle devrait donc les échanger contre de l'argent.

Heureusement, elle possédait déjà un couchage portatif et une épée qu'elle avait apporté de son ancienne maison. Cependant, Beladris lui avait conseillé de se doter de quelques autres objets élémentaires, comme des vêtements de rechange ou quelques rations de nourriture et une gourde.
Ils pourraient acheter ce qui leur ferait défaut en chemin, mais rien n'empêchait d'être prévoyant.

En se dirigeant vers les entrepôts, Nimiel pensa d'ailleurs qu'elle n'avait même pas demandé la destination de ce mystérieux voyage.

Les fournitures sont disposés dans différents entrepôts, souvent sous la surveillance d'un gardien. Voici la liste des objets que tu peux y trouver, mais peut-être pourras-tu trouver des trésors insoupçonnés en cherchant bien. Tu peux rentrer dans le bâtiment que tu veux. Je te laisse décrire la/les personne(s) que tu rencontres (sans trop empiéter sur les actions des PNJs bien sûr).
Entrepôt de nourriture et autres produits consommables :
-Huiles diverses. Prix variable.
-Épices diverses. Prix variable
-Miel. 1 co/pot
-Cidre doux. 3 s/bouteille
-Jus de fruit (divers). 3 s/bouteille
-Ration de fruit sec. 3 pa/u
-Graines et farines de différentes sortes. Prix variable
Entrepôt de fournitures générales :
-Allumettes. 1s/u
-Teintures diverses. Prix variable.
-Herbes en tout genre. Prix variable.
-Bâche. 2 pa/u
-Brosse/Peigne. 6 s/u
-Cadenas de fer 6 pa/u
-Corde. 5s/m
-Couchage portatif. 5 co/u
-Couvert en bois. 2 pa/u
-Couverture. 13 pa/u
-Dés en bois. 3 pa la paire
-Gourde. 3 pa/u
-Huile pour lampe. 5 pa/u
-Lanterne. 2.5 co/u
-Maquillage. 5 pa
-Miroir (petit). 4 co/u
-Nécessaire d’écriture. 2 co/u
-Papier. 2 pa/u
-Parfum. 5 pa/u
-Appeau (divers). 13 pa/u
-Piège à loup. 2 co/u
-Savon. 3 s/u
-Torche. 4 s/u
Magasin de vêtements :
-Pierre en tout genre. Prix variable.
-Bijoux/Amulette en tout genre. Prix variable.
-Vêtements (à définir). Prix variable.
Infirmerie :
-Cataplasme médical. 2s/u
-Nécessaire anti-poison. 1.5 co/u
-Pansements. 5s/u
Librairie :
-Accessoires de calligraphie. 4 co/u
-Bâton de craie. 1 pa/u
-Bâton de fusain. s/u
-Cartes diverses. Prix variable
-Encre noire. 2.5 co/u
-Encre de couleur. 4 co/u
-Livre vierge. 4 co/u
-Livre divers. Prix variable
Armurerie :
-Arc court. 4 co/u
-Cape de fourure. 10 co/u
-Capuchon en cuir. 5 co/u
-Casque à plume. 3 co/u
-Chemise en cuir poli. 100 co/u
-Casque en cuir poli. 20 co/u
-Combinaison en cuir. 35 co/u
-Epée à une main. 20 co/u
-Coutelas/couteau/dague. 7 co/u
-Gibecière. 1 co/u
-Grappin 2 co/u
-Lame d'Azur. 1 co/u
-Lance elfique. 5 co/u
-Lame de maître des épées. 6 co/u
-Baton. 5 co/u
-Sac à dos (grand) 50 pa/u
Oserez-vous vous aventurer dans les Bois sauvages de Loren ?

Avatar du membre
Nimiel
PJ
Messages : 13
Profil : FOR 8 / END 8 / HAB 9 / CHAR 10 / INT 9 / INI 9 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 10 / NA 1 / PV 50/50
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... el_elanwie

Re: [Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Message par Nimiel » 24 mars 2015, 02:08

Voici mes achats :

- 3 rations de fruits secs (-9pa)
- 3 packs d'allumettes (-3sc)
- Bâche (-2pa)
- Corde (10m) (-50sc)
- Couverts (-2pa)
- Couverture (-13pa)
- Gourde (-3pa)
- 3 Torches (-15sc)
- 5 Cataplasmes (-10sc)
- 3 Pansements (-15sc)
- Gibecière (-1co)

Ce qui finit donc, si j'ai bien compté, sur un total de 1CO, 4PA et 7SC. Je profite également du temps que j'ai pour fureter un peu plus longuement dans l'infirmerie, histoire de peut-être trouver des trucs en plus.
Un silence pesant avait envahi le petit bureau de Maître Thranduil. Beladris et le Maître du Savoir se fixaient tour à tour l'un l'autre, Nimiel, la fenêtre, dans un ballet d'oeillades qui dura une longue minute. L'initiée ne savait pas sur quel pied danser, ni quel regard soutenir pendant ce qui fut un long moment d'incertitude. Finalement, Maître Thranduil finit par trouer le silence, après un regard appuyé et interrogatif en direction de Nimiel. Elle avait semble-t-il eu la bonne intuition, puisque les deux maîtres acquiescèrent à sa proposition. Thranduil, de son habituelle voix morne, avait ensuite congédié la jeune elfe, lui conseillant de rassembler ses affaires pendant qu'il finissait de s'entretenir avec Beladris. Elle était donc retourné à sa chambrée et avait commencé à empaqueter ses maigres effets. L'enseignement de la Tour Blanche promouvait un train de vie humble, et Nimiel ne dérogeait pas à la règle. Elle portait chaque jour les mêmes vêtements dépourvus de fantaisie, et les murs blancs de sa chambre restaient nus: pas de peintures sur les murs, pas de bibliothèques croulantes de volumes ou d'artificiels chandeliers pendus au plafond. Même la meurtrière percée dans le mur semblait filtrer la lumière nécessaire à l'éclairage de la pièce. On frappa à la porte, et un serviteur apparut lorsque Nimiel ouvrit le battant. Il tenait dans sa paume ouverte une bourse, qu'il tendit à l'elfe :

“Maître Beladris m'envoie. Il vous fournit ces quelques pièces afin que vous puissiez vous équiper au mieux pour le long voyage qui vous attends. Il vous recontactera lorsqu'il sera prêt au départ.”

Nimiel resta silencieuse et récupéra la bourse qu'elle jeta sur le lit, au milieu des affaires qui constituaient son baluchon de voyage.

“Veuillez bien remercier Maître Beladris. Je me tiens à sa disposition! Transmettez-lui mes plus sincères respects.”

Le serviteur acquiesça, mais ne dit rien de plus. Il baissa la tête en signe de déférence avant de repartir et de disparaître à l'angle d'un couloir, lui seul savait pour quelle raison. Bien. Il ne lui resterait plus qu'à aller se fournir en matériel et s'entretenir avec Araen pour la suite des événements. Autant dire, une épreuve. Elle regrettait déjà son choix... Par Vaul, quelle folie avait-elle pu la pousser à prononcer son nom?! Sans compter qu'Ilthariel lui en voudrait sûrement... Elle ne voulait juste pas qu'il puisse se blesser, ou pire, lors de cette escapade hors de la Tour. Ce dont elle se fichait éperdument pour Araen. Nimiel était plongée dans ses pensées. Elle se rendait compte qu'elle ne savait même pas dans quoi elle s'embarquait. Elle qui cherchait à tout maîtriser, à comprendre les tenants et aboutissements des choses. Elle avait juste laissé Thranduil et Beladris décider pour elle. Elle aurait des questions à poser à Beladris lorsqu'elle le reverrait. Assise sur le lit, elle se souvint alors qu'elle n'avait toujours pas mangé et qu'elle s'était encore moins lavée. Peut-être que la moue désapprobatrice du valet de Beladris venait de là... Bien, elle aurait à faire un détour par les bains, alors. Et fureter dans la cuisine pour trouver des restes... et supporter les regards lourds des cuisiniers. De toutes façons, ses affaires étaient prêtes, maintenant. Bien, un brin de toilette lui ferait sûrement du bien...

L'eau chaude coulait abondamment de la canalisation, produisant un nuage de vapeur au-dessus du baquet. Personne à l'horizon. Tous devaient être en étude, occupés quelque part. Bien, Nimiel n'aurait pas à supporter les moqueries ou les regards impromptus. Ôtant délicatement sa tunique, elle se plongea précautionneusement dans l'eau, avant de s'immerger complètement sous l'eau chaude. Sa peau avait rosi au contact de l'eau, faisant apparaître plus visiblement encore les écorchures, les croûtes et les griffures dues à son entraînement. Elle attrapa le savon qui se trouvait un peu plus loin et prit un long moment pour se nettoyer, évitant les blessures encore douloureuses et appréciant pleinement le contact doux du savon sur sa peau nue. De tels moments étaient trop rares à la Tour Blanche, mais ils étaient toujours appréciés à leur juste mesure. Nimiel aurait pu rester longtemps dans l'eau, à détendre son corps et son esprit... Mais l'après-midi était trop courte pour s'accorder longtemps ce plaisir. Elle essayait de se convaincre de quitter cet instant de paradis. Et l'idée d'avoir à parler à l'arrogant Araen ne l'inclinait pas à finir tout de suite ses ablutions. Elle ferma les yeux.

Elle se réveilla en sursaut alors que de l'eau s'immisçait dans ses narines. Combien de temps avait-elle été assoupie? Elle grelottait légèrement dans l'eau désormais froide et grise. Le devoir avant tout. Elle tentait de s'en convaincre. Nimiel finit par s'extirper de l'eau, et le contact avec l'air frais des bains lui donna la chair de poule. S'emmitouflant dans une serviette, elle se sécha le plus vite possible, avant d'enfiler l'une des anonymes tuniques qui pendaient là, à disposition. L'eau gouttait de ses cheveux sur son visage et dans son cou, et bien qu'elle en eut des frissons, elle n'avait pas le temps de s'occuper plus longtemps de son bien-être. Manger, s'arranger de son équipement et parler à Araen, voilà ce qu'elle avait à faire. Puis attendre que Beladris ne la mande. Habillée, elle se glissa hors de la salle des bains et descendit jusqu'aux cuisines. Deux des cuisiniers discutaient agréablement devant la porte. La jeune elfe s'approcha d'eux :

“Bonjour! Dîtes-moi, vous resterait-il quelque chose à manger? Je... J'ai eu des obligations et je n'ai pas eu le temps de participer au repas...”

Comme prévu, les deux serviteurs lui jetèrent un regard lourd. L'un grommela : “Je vais voir ce qu'il reste, mais ne t'attends pas à un banquet, ma jolie!”. L'autre restait silencieux.

Après un bref instant, il revint avec un bol de bois, contenant une miche de pain, baignant dans une sorte de mixture de fruits secs.

“C'est tout ce qu'il nous reste, ma demoiselle. Désolé!”

La “demoiselle” eut un sourire gêné en remerciant le cuisinier, mais lui prit le bol des mains et s'éloigna dans le couloir. Elle s'adossa contre un mur, loin de tout regard, et mangea lentement son repas. Le pain était un peu sec, et la compote manquait un peu de fraîcheur. Néanmoins, l'un dans l'autre, c'était bien suffisant pour un repas de milieu d'après-midi. Maintenant qu'elle avait fini de s'occuper d'elle, il fallait penser à la suite. Elle n'était jamais vraiment allé à la réserve, bien que l'imposant bâtiment de la réserve ne passait pas inaperçu, à l'extérieur de la Tour. A pas légers, elle sortie de la tour proprement dite pour se retrouver dans la cour, d'où l'on entendait encore les bruits d'un entraînement. Celui de ce matin avait été particulièrement épuisant, et l'elfe éprouvait une profonde solidarité pour ceux qui avaient à faire cela sous le soleil pesant de l'après-midi. Nimiel contourna le bâtiment pour se retrouver face à celui, plus commun, des réserves. Il était de forme cubique, construit dans les mêmes pierres blanches que la tour. Sa silhouette trapue dénotait néanmoins d'une orientation beaucoup plus militaire et pratique. Nimiel, s'engouffra à l'intérieur, déclina son identité au garde en faction, et entreprit de fouiller avec soin les différentes ailes des réserves, tentant de mesurer ce dont elle pourrait avoir besoin de ce qui était accessoire, tout en recomptant sans cesse dans sa tête ce que cela lui coûterait, par rapport aux fonds que lui avait fourni Belaris.
Elle s'attarda particulièrement dans l'infirmerie, regardant chaque fiole et chaque alambic, du moins ceux qui étaient étiquetés, espérant trouver quelque chose de performant si les choses tournaient mal.

Elle avait fini par empiler ses emplettes dans une large caisse de bois, qui grinçait légèrement sous le poids contenu. L'Asur se hâta vers sa chambre sous le soleil couchant, tentant de disposer avec le plus grand soin ses effets afin qu'ils prennent le moins de place possible et qu'ils équilibrent au mieux le poids qu'elle aurait à porter pendant un moment qui s'avèrerait probablement long. Bien, il était désormais temps d'aller parler à Araen. Alors qu'elle se déplaçait dans les couloirs, Nimiel se mit à espérer qu'il avait déjà été mis au courant par quelqu'un, et que la désagréable rencontre n'aurait à durer que quelques secondes. Une bouffée de chaleur lui remontait déjà dans le visage, habillant vraisemblablement ses joues roses d'un profond cramoisi. Elle était arrivée devant la chambre de son camarade. Elle frappa. Plus fort qu'elle ne s'y attendait, et sans attendre de réponse, elle ouvrit la porte pour se retrouver face à celui qu'elle détestait. Il avait un grand sourire narquois aux lèvres, mais ne disait pour le moment rien. Prenant une profonde inspiration, Nimiel se résolu à briser le silence.

“Bien, Araen... Il semble que nous aillons à être ensemble pour quelques tâches en dehors de la Tour. Et pour être honnête, cela ne m'enchante guère... Mais soit, il le faut!
Nous devons accompagner l'Archimage Al'shanaar Beladris. Alors j'espère que tu sauras te tenir et montrer notre valeur en tant recrue. Tu ne le feras certainement pas pour moi, alors fait le pour toi ou pour Maître Thranduil...”


Tandis qu'elle parlait, elle n'avait pas quitté des yeux le regard émeraude d'Araen, le défiant du regard. Elle n'avait pu non plus empêcher un soupçon de mépris de transpirer de ses paroles. Mais il valait mieux poser les limites maintenant, tant qu'elle était toujours poussée par sa détestation de l'être arrogant et vantard qu'il était...
"Sonnez dont la trompette et battez les tambours !
En l'honneur de la guerre et en l'honneur des amours !"

Fiche de personnage

Profil : FOR 8 | END 8 | HAB 9 | CHAR 10 | INT 9 | INI 9 | ATT 8 | PAR 8 | TIR 10 | NA 1 | PV 50

Avatar du membre
[MJ] Loec
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Warfo Award 2015 du meilleur MJ - élaboration
Messages : 246

Re: [Nimiel Elanwië] Ecrit dans les astres

Message par [MJ] Loec » 01 avr. 2015, 23:35

Poisson d'avril ! ^^
Nimiel n'avait pas fermé sa bouche qu'un bruit retentissant ébranla les murs de la pièce. Elle suivit immédiatement Araën qui s'était précipité à la vitre de l'unique fenêtre. Au dehors, les spires blanches d'Hoeth tremblaient sous l'effet d'une tempête invisible.
Les deux elfes le ressentaient au plus profond de leur être. Quelque chose de malsain et de maléfique avait percé les protections enchantées de l'académie. Nimiel n'était pas une magicienne ni une érudit. Dans de rares occasions, il lui avait semblé percevoir le doux souffle des humeurs aethyriques sur sa peau. Mais sa perception de la magie et du monde surnaturel s'arrêtait là.
Pourtant, cette fois était différente. Un sentiment viscérale de répulsion lui nouait le ventre. Elle n'était pas malade, et pourtant elle arrivait à peine à s'empêcher de vomir le frugal repas de midi. Au milieu des nausées et des vertiges, des flash embrasaient son esprit de scènes de guerre et de violence. La haine, la barbarie, la brutalité forcenée; autant d'émotions qui brouillaient chaotiquement ses cinq sens habituellement si aiguisés.

Test d'END :
Obtenu -> 5 (réussi)
Au prix d'un immense effort, elle réussit à se reprendre. Ses jambes tremblaient encore sous le poids du choc psychologique qu'elle avait reçu, mais elle était encore consciente. Ce n'était pas le cas d'Araën qui gisait inanimé sur le sol et dont les yeux révulsés avaient pris une inquiétante couleur laiteuse.
A son tour, elle regarda par la fenêtre.

Image
L'académie toute entière brûlait dans un enfer de flammes miroitantes aux reflets éthérées. Mais c'est lorsqu'elle aperçut cet immense démon aux ailes chitineuses qu'elle se rendit vraiment compte de la situation.
Le vortex sacré d'Ulthuan était tombé, et l'île de son peuple, maintenant envahie par les forces du chaos n'allait pas tarder à faire de même.
Je te fais ton vrai post avant ce week-end ;)
Oserez-vous vous aventurer dans les Bois sauvages de Loren ?

Répondre

Retourner vers « Ulthuan »