Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Image

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
Thaelin Grimdale
PJ
Messages : 10
Profil : 8/ 8 / 9 / 10 / 8 / 9 / 10 / 10 / 9 / 1 / 50/50
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:thaelin_grimdale

Re: Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Message par Thaelin Grimdale »

Alors que les autres habitants du vieux monde s’adonnaient aux festivités de Mondstille, un tel élan de générosité qui n’était probablement pas plus qu’un mythe, ou du moins c’était ce que l’elfe noir pensait. Des voyageurs brettoniens et impériaux avaient parlés d’un nain distribuant des cadeaux, quelle idée absurde ! Ils avaient probablement trop abusé du vin Ellyrien que la plupart des marchands d’outre-mer payaient une fortune pour l’aristocratie humaine mais qui était un peu plus abordable pour les chanceux ayant l’occasion de poser le pied sur Ulthuan, terre ancestrale des hauts elfes et berceau du grand vortex.

Thaelin, qui était à demi enseveli sous la neige qui continuait de blanchir la fourrure de son manteau ainsi que ses cheveux d’un noir corbeau qui s’échappaient de sa capuche et étaient tiraillés en tous sens par le vent glacial, eut un petit rictus d’ironie, invisible sous son col protégeant son visage jusqu’à son nez, à l’idée qu’il puisse exister une fête aussi naïve. De son côté, loin de se complaire dans la chaleur de son foyer devant un bon feu de cheminée, il avait décidé d’explorer certains cols des Anullii pour repérer le terrain, de plus, les conditions climatiques difficiles constituent à elles seules un entrainement à part entière. Il pensait que la solitude l’aiderait à réfléchir à un meilleur plan pour tuer le griffon mais la neige sapait trop ses forces pour cela, en définitive peut être n’était-ce pas une si bonne idée…
Il trébucha alors sur une pierre ensevelie dans une épaisse poudreuse et en souleva en nuage en s’affalant brutalement. La neige commençait à s’infiltrer par sa capuche démise par l’impact de sa chute et ses efforts vains ne lui firent que perdre de l’énergie, ses membres s’engourdissaient peu à peu et son souffle se faisait de plus en plus rare et la dernière chose qu’il vit avant de s’évanouir fut une main gantée de vert l’attrapant par l’épaule.

Lorsque l’ancien tristelame se réveilla, il était de retour dans sa cellule, prisonnier du seigneur d’Hernelis. La liberté ne restera qu’en rêves comme celui-ci jusqu’à ce qu’il arrive enfin à sortir d’ici. Il maudit les hauts elfes et leur racisme mais bien plus encore ses semblables pour leur corruption qui a menée à une telle haine à leu égard. Subitement sorti de ces sombres pensées, il contempla avec un étonnement qu’il avait rarement éprouvé jusque-là une scène plus qu’inhabituelle. Il se demandait si ça avait d’ailleurs déjà eu lieu auparavant.

Un nain se tenait dans le couloir, son armure d’acier et d’or paraissait rustique en comparaison avec les fioritures décoratives que les hauts elfes mettaient dans nombre de leurs créations, quelques flocons de neige étaient encore en train de fondre sur sa barbe brune et sa cape de fourrure blanche devait lui avoir permis de traverser le blizzard mais le détail le plus étrange de ce personnage était bien son chapeau. Une espèce de bonnet d’un rouge aussi vif que les habits des saltimbanques terminé à son extrémité d’un petit pompon de fourrure blanche.

Aussi insolite que cette vue puisse paraitre, une fois la surprise passée, le visage de Thaelin se fendit d’un des sourires les plus joyeux qu’il ait eu, comme si par un quelconque artifice le nain aurait réchauffé ce cœur dur comme la pierre des montagnes et aussi froid que la neige qui le recouvre. Ce n’était pas certes un élan de joie aussi grand que lorsqu’il était aux côtés de sa bien aimée et qu’il pensait naïvement que tout irait pour le mieux mais cela faisait depuis la mort de Meldira qu’il n’avait pas ressenti de la joie. Les gardes hauts elfes étaient adossés aux murs et dormaient, un sourire bienheureux aux lèvres. Thaelin se demanda alors quel genre de sorcier était ce dawi et se dit qu’avec une telle magie aux secrets encore inconnus des asurs, pas étonnant que la guerre de la barbe se soit achevée par une égalité avec tant de puissance dans chaque camp. Il se sentit lui aussi s’assoupir de nouveau et eut à peine le temps de scruter les yeux plein de sagesse du nain avant de retomber dans le même sommeil joyeux que les gardes. Lorsqu’il se réveilla, une drôle de boite carrée fermée par un ruban avec un nœud sur le dessus était posée à côté de lui ainsi qu’à côté de toutes les autres personnes de la pièce, à peine libérées de ce sortilège d’assoupissement. Son nom était marqué dessus et il commença donc à dénouer le ruban et ouvrit la boite….

Avatar du membre
Hans Dietöt
PJ
Messages : 18
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Orléans

Re: Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Message par Hans Dietöt »

C’est Nowel !
Dans cette jolie grotte décorée de toute part, tout le monde chante, danse, hurle, rit : C’est la fête !

Le sapin, immense et en dehors de la grotte, avec ses nombreuses guirlandes scintillantes et ces boules jaunes, illuminent l’entrée. Les petits être courent dans tout les sens, pour une fois qu’ils ont du repos. Le buffet, bien garnis, contient des mets de toutes les régions. L’alcool coule à flot, et ce n’est que rire et conversations qui résonnent de bout en bout.

Le père Nowel, avec son grand ventre et sa tenue incomparable, est assis sur une sorte de trône : ravis. A ses côté, Hans, le sourire jusqu’aux oreilles, savoure ce spectacle. Il partage avec tous cette bonne humeur qui émane de cette fête magique. Quel régal !

Vers minuit, le gros bonhomme rouge fit signe à certains de ses lutins, qui apportèrent alors une grosse boîte paquetée d’un papier ornementé ainsi que d’un grand ruban rouge.
« - Ho ho ho, Joyeux Nowel Hans ! Et merci pour cette fête ! »
Et ce furent les derniers souvenirs de Hans avant un nouveau réveil en sursaut.





Ahhhhh.... ma tête me fait un de ses mal… Faut vraiment que j’arrête les champignons, je deviens fou !
Et puis qu’est-ce que je m’imagine moi, un soir d’hiver ? Déjà, si je survis ce mois ce sera un miracle.


Soudain, le regard de Hans fut happé par un détail dans cette grotte humide et sombre : à sa droite, un objet de couleur vive, presque aveuglant. Un cadeau ! Comme dans ses rêves ! Il croyait halluciner, et pourtant c’était bien réel. Il se releva maladroitement et se rua vers cet objet. Accrochée dessus, il y avait une petite étiquette avec écrit dessus :
Joyeux Nowel, mon cher Hans ! Et à l’année prochaine ! Père Nowel.
Hans Dietöt, Voie du sorcier de Tzeentch
Profil: For 8 | End 7 | Hab 8 | Cha 10 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: https://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.p ... ns_dietoet

Avatar du membre
Yan Xishan
PJ
Messages : 19
Profil : FOR 9 / END 8 / HAB 8 / CHA 10 / INT 11 / INI 9 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / 65PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_yan_xishan
Autres comptes : Martin, Alicia

Re: Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Message par Yan Xishan »

Dans une nuit d'hiver, autour du feu brûlant dans l'âtre, et dont la douce chaleur diffuse venait réchauffer le public présent, le conteur sonda le public de son unique œil, avant d'entamer son histoire.

C'était il y a bien longtemps, un temps que les plus jeunes d'entre vous n'ont pas connus. Quand nous ne fêtions guère Nowel, cette tradition barbare de cette peuplade considérée comme arrière s'exprimant dans ce langage cru que l'on nomme "reikspeil". Quelques amis, déçus des présents, ou plutôt l'absence de présents pour leur nouvelle année, s'en étaient plaints à haute voix.
Le fils du shaman, parmi eux, eut alors une idée. Dans les livres et ouvrages impies de son père, gardes secrets et en sûreté, se trouvait un grimoire permettant d’exaucer les vœux. Ce gamin avait toujours été bizarre, un peu à part.... Mais on l'écouta.


Scrutant les réactions de son public, il repéra quelques mines inquiétés dans la foule présente, certains des plus âgés devinant que la suite du conte n'allait pas être jolie jolie. Seuls les plus jeunes semblaient enthousiastes pour la site.

La nuit du nouvel an, profitant que leurs aïeuls s'étaient réunis entre adultes pour cuver le bon alcool de riz fermenté au cours de l'année passée, les enfants se retrouvèrent à la hutte du shaman, au bord du village. Le fils de celui ci les attendait sur le pas de la porte. Ses parents étaient partis rejoindre la fête collective réservée aux "grands".
Un lourd ouvrage à la main, torse nus, le corps recouvert d'écritures inconnues, venant peindre d'un noir d'encre son cuir, son apparence vint décourager les moins hardis du groupe.
Hésitants, sous les quolibets des plus forts de gueule, ils s’engouffrèrent dans la hutte pour montrer qu'eux aussi, ils "en avaient", à l'horreur de leurs provocateurs qui espéraient, devant leur refus, de laisser tomber l'affaire et sauver la face.
Ils furent menés dans une pièce où, à la craie blanche, une étoile à huit branche avait été tracée au sol. Une branche pour chaque enfant.
Là, le meneurs au livre insista pour qu'on éteigne toutes les bougies, mais les enfants, trop terrifiés pour cela, insister qu'on les laisse allumées.
Maugréant qu'ils étaient tous des froussards, le meneur accepta néanmoins cette condition devant leurs cris d’orfraies. Les prévenant qu'ils ne devaient en aucun cas sortir du cercle, il débuta un sinistre rituel qui allait transformer cette nuit tranquille en quelque chose de bien plus macabre.
Ouvrant l'ouvrage qu'il tenait aux bras, il se mis à incanter de noires paroles. Dans l'ambiance tamisée de la pièce, un froid commença à s'infiltrer dans les lieux. Des veloutés de fumée noires semblaient se mouvoir dans les ténèbres. Quand soudainement.... Du mur, une créature horrible se détacha. Elle avait la silhouette des esprits des montagnes, mais était dépourvue de leur noblesse. Au lieu de traits sévères, elle affichait un rictus ne présageait rien de bon. Sa barbe n'était composée de cheveux mais de visages déformés en mouvement. Ses yeux étaient des puits d'une noirceur malveillante. Ses atours étaient d'un rouge sale, comme tachés de vin ou de sang. Sa peau était sale, recouverte de crasse, huiles et charbon venant colorer le cuir de son visage. Et ses mains, ses grosses mains touffues, se terminaient de griffes courtes et épaisses, capables de broyer du fer.


Où est mon repaaaaaaaas.... Prononça dans un souffle la créature de ténèbres.

Sans doute moins sain d'esprit que les autres, ou ayant une vague idée de ce qu'il faisait, l'enfant au livre prit la tête de la discussion, sous les yeux effrayés de ses coreligionnaires.


Silence vermine ! Je t'ai invoqué pour que nous ayons des cadeaux en ce nouvel an !

Sans effet sur la créature, celle ci intima du regard le parleur de se taire, avant de reprendre sa question.

Ou es mon repas...

S'approchant du pentagramme à huit branches, la créature se pencha par dessus l'épaule d'un des enfants. La fille du cordonnier.

J'ai faim.... Et elle tendit son bras en direction de l'enfant.

Paniquée, celle ci fut un pas de côté, puis deux, pour éviter ce qu'elle jugeait comme étant une menace.

Non ! Restes dans le cercle !

Mais il était déjà trop tard. Sortant de la zone protégée par le rituel, enfant fut immédiatement saisie du bras par l'engeance.

Mon repas.... Enfin à manger!

Téméraire, l'un des enfant, ayant certainement le bégin par la gamine, sorti également à son tour du cercle, pour se jeter contre la terrifiante entité. Il lui donna un coup de coude dans le bas ventre, mais sans effet. Tout juste termina-t-il sous l'emprise de l'adversaire qui approcha alors ses griffes pour lui faire violemment sauter l'œil d'un rapide coup, laissant une tranchée sanglante sur son visage.
L'abomination s'apprêtait à donner le coup de grâce aux malheureux enfants sortis du cercle, quand elle cessa son geste au dernier moment.


Stop ! Dégages tout de suite ou je brûle le livre ! Tu ne pourras plus jamais être invoqué ! hurla à abomination l'invocateur, menaçant celle ci, une bougie à la main, de brûler le grimoire.
L'entité, se relevant de toute sa hauteur, fixa d'un œil torve le petit homme qui le menaçait ainsi impudemment, avant de lentement, mais sûrement, reculer, non sans leur adresser une sinistre prophétie d'une
"je reviendraiiiiiiis......". Mais pas sans se repaître auparavant de l'œil arraché précédemment. Et ce furent dans les ténèbres qu'il s'en fonça à nouveau.
Cette année là, les parents offrirent à leur descendance des bibelots.

Depuis lors, à l'écoulement de chaque année, il est coutume de laisser un présent aux petits, afin que nulle mauvaise idée ne traverse leur caboche, et de laisser quelques sustentions non loin de l'âtre, pour que si l'esprit mauvais ressorte des ombres, il se contente de ces présents, et n'aille plonger ses griffes vers nos gorges bien chaudes.


Et ce fut sur ce conte que le troubadour termina la soirée, observant d'un unique œil sévère les spectateurs.....
Si un est supérieur à d'autres, alors il doit protéger ceux lui étant inférieur. Et si un est inférieur, alors il doit uniquement s'acquitter de sa tâche diligemment. Le rang ne fait pas l'individu, mais les individus font leur rang.
Ceux qui changent selon leur rang sont de petits hommes. A l'inverse, ceux qui s'acquittent de leur tâche - qu'elle soit aisée ou difficile - diligemment, peu importe leur rang, sont ceux qui sont nommés "nobles". Pour parvenir à un but, il n'y a pas une méthode mais plus de dix.
FOR 9 / END 8 / HAB 8 / CHA 10 / INT 11 / INI 9 / ATT 9 / PAR 9 / TIR 8 / NA 1 / 65PV

Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 151
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin
Autres comptes : Alicia, Yen Xishan
Localisation : Les Pales soeurs

Re: Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Message par Martin »

Après un exécrable voyage maritime où ils eurent à supporter les tempêtes de neige, en haute mer, les hargendorffrais accostèrent enfin à la seigneurie où ils purent débarquer dans l'hanse nouvellement organisée. Cela faisait déjà des mois que les tractations et infinis détails de négociations organisées entre bretonniens, marienbourgeois et impériaux avaient été entamées, et elles étaient quasiment terminées.
Le projet de trouver des colons pour repeupler les villages et champs attaqués lors du déluge avançait. On avait plus que besoin de la signature du duc et des elfes, à la suite d'une sombre histoire avec l'exarchat des asurs que Martin n'avait guère bien saisit.

Arutha avait pris en charge le gros des négociations, tandis que Martin, lui, n'avait joué dans celles ci qu'un rôle mineur, puisqu'il avait passé le plus clair de celles ci à se les geler dans les montagnes grises, à chasser le dragon. La vie en ville n'était certainement pas faite pour lui, encore moins à Marienbourg, bien pire que Middenheim.

Mais il ne revenait cependant pas les mains vides. Arutha avait beau avoir accomplit diligemment plus que ce qui lui était demandé, il n'en restait pas moins quel e jeune chasseur avait accomplit moult actes de bravoure dans son séjour méridional. Il avait pourfendu des araignées géantes à l'arc et la hache. Affronté la charge brutale et meurtrière d'un reptile volant. Monté une fourmi géante. Voyage à travers un chariot à vapeur. Et combattu à la lutte un hobereau trop imbu de lui même, quasi nu, quand l'ennemi était en armure lourde. Et surtout, il revenait de l'étranger avec quelques trophées dont il escomptait bien faire présent aux siens, et ainsi officialiser, devant tous, sa parenté avec le duc, comme convenu au départ du voyage. Non pas qu'il se souciasse réellement des droits que lui conféraient cette noblesse, mais plutôt qu'il s'inquiétait de risquer de faire perdre la face au duc si celui ci reconnaissait de son sang un fils légitime perdu et non méritant. Et ce serait bien plus aisé pour Martin de côtoyer "les siens" si sa naissance était dument exposée.

Ainsi avait il demandé aux nains dans les Pâles Soeurs de fabriquer une cane de fer, à laquelle avait été ajoutée une lame dissimulée, et une dent de vouivre pour l'orner ; un présent tant pour le confort du duc qui avait eu une de ses jambes rongée par l'acide d'un démoniste, et pour renforcer son prestige social en se paradant avec un objet montrant la valeur de celui lui ayant offert celui ci, c'est à dire Martin.
Pour Lyam, il avait fait réaliser, dans un des morceaux de cuir inutilisés, un couvre chef à partir de peau de vouivre.
Pour Arutha, ce fut une lame ornementale réalisée à partir d'un croc de vouivre travaillé.
Quand à Carline, son présent fut un collier avec en bout un croc d'une araignée géante que Martin avait aidé à pourfendre et, discrètement, ultérieurement, une petite fiole de poison paralysant. Il n'avait pas eu beaucoup d'idées pour le présent de la petite dernière, mais apparemment, selon l'elfe qui avait accompagnée l'expédition, ce genre de présents était très apprécié par chez elle. Martin avait bien entendu eu quelques doutes, mais après tout, Carline n'était pas vraiment une file comme les autres, et le poison restait non mortel, alors pourquoi pas.....
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin

Avatar du membre
Vasiliev von Reinhard
PJ
Messages : 11
Profil : FOR 9/ END 9/ HAB 8/ CHAR 8/ INT 8/ INI 9/ ATT 7(8)*/ PAR 8(9)*/ TIR 8/ NA 1/ PV 60 (*Armure -1)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_vasiliev_von_reinhard
Localisation : Empire-Ostermark.

Re: Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Message par Vasiliev von Reinhard »

C'était le matin sur l'empire, et un beau matin de Vorhexen, l'avant sorcière.

Nous étions en 2513, dans le bourg de Harstein en Ostermark, si nous nous dirigeons chez les dirigeants des lieux, nous pouvons voir dans leur demeure, une cours extérieure dotée d'une ravissante neige nouvelle, récemment "née" et ainsi en parfait état.

Enfin... Elle l'était jusqu’à se que des portes en bois s'ouvre, laissant des cris de joie émis par des enfants en provenance de l'intérieur du bâtiment, troublé le calme ambiant, et détruire de leurs petits petons dotés de la vivacités d'une jeunesse innocente, cette neige pourtant parfaite.

Eux, enfants ignorant les drames extérieurs pouvant les menacer, comme les ravage de l'armée du terrible Massacreur, terrifiant adversaire combinant brutalités raciales et sombres magie. Ce monstre vert détruisant avec son armée bien des cités, avec la même aisance que ces enfants détruisent la perfection de cette neige nouvelle.

Mais tous cela était pourtant loin des préoccupations de ses jeunes sangs bleus, qui pour l’heure jouaient dans la neige. Tous en se dirigeant, accompagné par leurs parents, vers un sapin au milieu de la cours.

Ces enfants, aux nombres de quatre, portaient comme vous et moi des noms, et les voici :

Elias, âgé de douze ans et l’aîné des quatre, avec une peau de couleurs mis-basané héritées des gènes Ungols, accompagné de ses yeux vert sombre, et de cheveux raide et blanc avec pourtant quelques nuances de noirs. Ils étaient habillés d’une veste en fourrure et étaient cachés derrière un arbre, préparant une boule-de-neige pour riposter contre son agresseur sa sœur :

Anika et ses neuf ans, qui étaient plus facilement repérable dans la neige, de par ses chevaux ébène à reflets bleu mais pourtant tous aussi raide que ceux de son aînée, contrastant avec sa peau asse clair, mais pas avec ses yeux entièrement de couleurs elle-même similaire à de l’ébène. Elle qui surveillait d’un œil Elias, et de l’autre son premier petit frère :

Kollmann age quant à lui de onze ans, comme ses yeux vert clair et ses cheveux plus souples de couleurs blond à reflets brun-roux, le tout accompagnant sa peau à tendance basané aussi, bien que moi que son aîné. Jeune Kollmann qui lui ne préparait pas de boule-de-neige pour la tirer t’elle un soldat et son arquebuse, mais aidait plutôt son cadet à avancé dans cette épaisse neige.

Son cadet le jeune Vasiliev age de seulement cinq ans, qui avec ses cheveux brun foncé et ses yeux gris acier peinait à avancer dans une neige aussi haute que ses courtes jambes d’une peau claire cachée par ses vêtements. Le plus petit en âge comme en taille il accepta volontiers l’aide de son frère pour avancer dans la neige avant d’être soudainement attrapé par-derrière par un grand homme qui le posa sur ses épaules.

Ainsi sur les épaules de son père, le jeune enfant s’agrippa à ses cheveux mis-roux mis-blond et profita des 1m89 de ce dernier pour avoir une vue digne des plus beau panorama -pour lui- de la cours pouvant mieux observer le sapin qui les attendaient, décorer de roses et fruits habillement conservé pour ce jour si, comme chaque année, il n’y avait plus qu'à le secoué pour que les petits se régalent.

Mais alors que sa mère pure produit de l’Ostermark aux chevaux noir attaché en une longue natte s’étalant sur son dos, pouffait de rire en voyant son mari essuyant une boule-de-neige qu’il venait de recevoir en pleine figure. Le cadet de la famille remarqua une anomalie dans leur sapin ! Et le fit aussitôt remarquer.

Alors les hostilités prirent fin, comme si il venait d’ordonner un cesser de feus sur-le-champs de batailles qui fut crées par ses frères et sa sœur. Tous le monde se dirigea vers le sapin et constata qu’effectivement, des petit paquets si situaient. Intrigué les parents ne purent rien faire pour autant, tant leurs enfants piqués par une vive curiosité se précipitèrent pour secouer l’arbre.

Ainsi tombèrent des petits paquets colorés et décorés d’un ruban étiqueté aux noms des Von Reinhard, mais aussi des différent servant et gardes des lieux ! Qui furent convoquée pour qu’ils puissent venir voir cette étrange surprise. Ainsi tout le monde reçu un paquet. Et ces dernier inspirant une t’elle étrange sympathie, que prudence fut mise de côté et tout le monde ouvris le siens.

Et c’est ainsi qu’un joli paquet bleu entre les mains, le jeune Vasiliev revenus au sol commença à tirer sur le ruban puis ouvrat le couvercle pour découvrir à l’intérieur :
Vasiliev von Reinhard, Voie du chevalier Impérial.
Profil: For 9 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 8 | Par 9 | Tir 8 | Foi | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_vasiliev_von_reinhard

Mère, Père, Sœur, Frère, DEMEURONS UNIS ! Contre les assauts de nos sombres ennemis !
Devise des Von Reinhard. (Vise principalement le chaos.)


Bonjour/bonsoir bonne journée/soirée.

Profil actuelle (Avec malus d'armure.) :
► Afficher le texte
Informations pratique. (Je dirais.) :
► Afficher le texte

Clan : Anti tartes.
Reculez entarteurs ! Reculez ! :antitarte: Gneu ! :antitarte: Gneu !

Avatar du membre
Ar'Karan
Warfo Award 2019 de l'Affreux
Warfo Award 2019 de l'Affreux
Messages : 74
Profil : FOR 8/ END 9 / HAB 8/ CHAR 8/ INT 8/ INI 8 / ATT 12 / PAR 7 / TIR 7/ NA 1/ PV 65 (bonus inclus)

Re: Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Message par Ar'Karan »

Sans savoir pourquoi, je me retrouve où beau milieu d'un environnement enneigé, mais étrangement je n'ai pas froid. Comment suis-je arriver ici ? J'ai une impression de déjà vu...devant moi se dresse une bicoque, pourtant l'air simple, mais qui dégage une aura chaleureuse. Étant le seul bâtiment dans les alentours, je me presse en direction de la bicoque. Je toque une première fois et une voix grave résonne de derrière.

"Entrer !"

Sans prendre plus de temps, j'ouvre la porte et contemple l'intérieur de la bâtisse. Des décorations festives de rouge et de blanc se trouve de part et d'autre. Tandis qu'un nain grassouillet est debout devant une cheminée depuis laquelle crépite des flammes. Le nain, affublé d'un étrange accoutrement du même acabit de sa décoration fixe les flammes et semble m'adresser la parole

"Hohoho ! Bienvenue dans mon..."

Puis il se tourne vers moi et son visage se marque par un mélange de dégoût et de surprise.

"Oh par ma barbe ! Putain ! Prend ça et dégage ! Hors de ma vue !"

Avant que je ne puisse protester ni même poser un pied à l'intérieur, le nain me lance un cadeau droit au visage et la porte se referme, me claquant au nez. Soudain un blizzard se lève, ma vue est obstrué par un épais manteau blanc et puis je me retrouve à nouveau dans ma forêt, comme si tout cela n'était qu'un rêve. Je l'aurai bien cru, si je ne voyais par un cadeau à mes pieds
Ar'karan, Guerrier de Malal
Profil: For 9 | End 10 | Hab 7 (8-1*) | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 (8*) | Att 12 (13-1*) | Par 7 (8*) | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
* Malus Armure du Chaos
Lien Fiche personnage: https://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.p ... e_ar_karan

Quoi de mieux qu'un monstre pour en tuer d'autres ?
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Faussaire
Warfo Award 2021 du meilleur membre - Développement
Warfo Award 2021 du meilleur membre - Développement
Messages : 116

Re: Les cadeaux mystères du Vieux Nain de Nowel [Fin : 10/01/2022]

Message par [MJ] Le Faussaire »

Image Ho Ho Ho
Tirage de cadeaux !

Retrouvez le descriptif des effets des objets sur wiki-v2/doku.php?id=10.2_nowel_-_les_te ... owel_aussi

Rovk - 25
Le top de la mode ! Ce ravissant bonnet à la petite fourrure de Rhinox ira à ravir à n'importe quelle personne qui le portera. Du moins, c’est l’avis des grands couturiers de Tilée menés par la firme Dolce Sartosa

Image

Franziska - 52
Un grand sac en toile qui sent atrocement la résine et le sapin fraîchement coupé. Contenance appréciable néanmoins ! À la base, il était utilisé par les collèges de magie pour transporter facilement les sapins qui ornaient le palais de l'empereur, ensuite Marry Poppinins, une elfe célèbre douée de capacité de vol, en a acheté un et la mode fut lancée…

Image Sac à sapin (sera ajouté à l'inventaire)
2 XPs
Adémar - 13
Ka-boum ! Du cadeau ressort une sphère lourde de métal munie d'une mèche avec un visage jaune souriant sadiquement peint dessus. Cela a tout l'air d'une bombe à lancer: profitez en, c'est un cadeau d'un gout douteux, en témoigne le visage ! - 2xp
Arthur - 89
À l'intérieur du cadeau, un unique petit parchemin écrit dans une élégante écriture : "La voie est close. Elle fut faite par ceux qui sont morts et les morts la gardent. La voie est close...". Un message des plus énigmatiques !

Gain de consolation :
Image Sap-biscuit de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:
Snikkit - 77
Le cadeau contient un petit flacon étiqueté "Champignons et verre-pilé, pour la petite bourgeoisie et le peuple qui n'ont pas les moyens de se gratter". Et ça se sent !

Gain de consolation :
ImageBarre de chocolat de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:
Piero - 38
Le célèbre kit de crochetage du Vieux Nain de Nowel, censé permettre l'ouverture de toutes les portes et toutes les cheminées. Dans un but philanthropique, bien sûr : il faut bien distribuer les cadeaux...

ImageOutils de crochetage (ajouté à l'inventaire)
2 XPs

Nola - 5
Le cadeau contient un magnifique instrument d'optique, une merveille de la modernité qui permet de grossir jusqu'à 5 fois les objets et les environs.
Image Vieille Longue-vue (sera ajouté à l'inventaire) - 2 XPs
Goraxul - 18
Ka-boum ! Du cadeau ressort une sphère lourde de métal munie d'une mèche avec un visage jaune souriant sadiquement peint dessus. Cela a tout l'air d'une bombe à lancer: profitez en, c'est un cadeau d'un gout douteux, en témoigne le visage ! - 2xp
Helmut - 70
Le cadeau contient un petit flacon étiqueté "Graillon noir, pour la petite bourgeoisie et le peuple qui n'ont pas les moyens des nobles". Et ça se sent !

Gain de consolation :
ImageBarre de chocolat de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:
Thaelin - 60
À l'intérieur du cadeau, un unique petit parchemin écrit dans une élégante écriture : "Il est temps, Monsieur Anderssen". Un message des plus énigmatiques !

Gain de consolation :
Image Sap-biscuit de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:
Hans - 62
À l'intérieur du cadeau, un unique petit parchemin écrit dans une élégante écriture : "C'est l'heure de dormir". Un message des plus énigmatiques !

Gain de consolation :
Image Sap-biscuit de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:
Yan - 74
Le cadeau contient un petit flacon étiqueté "Graillon noir, pour la petite bourgeoisie et le peuple qui n'ont pas les moyens des nobles". Et ça se sent !

Gain de consolation :
ImageBarre de chocolat de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:
Martin - 70
Le cadeau contient un petit flacon étiqueté "Graillon noir, pour la petite bourgeoisie et le peuple qui n'ont pas les moyens des nobles". Et ça se sent !

Gain de consolation :
ImageBarre de chocolat de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:
Vasiliev - 51
Un grand sac en toile qui sent atrocement la résine et le sapin fraîchement coupé. Contenance appréciable néanmoins ! À la base, il était utilisé par les collèges de magie pour transporter facilement les sapins qui ornaient le palais de l'empereur, ensuite Marry Poppinins, une elfe célèbre douée de capacité de vol, en a acheté un et la mode fut lancée…

Image Sac à sapin (sera ajouté à l'inventaire)
2 XPs
Ar'Karan - 88
Le cadeau contient un petit flacon étiqueté "Graillon noir, pour la petite bourgeoisie et le peuple qui n'ont pas les moyens des nobles". Et ça se sent !

Gain de consolation :
ImageBarre de chocolat de Nowel ! (sera ajouté à l'inventaire)
1 XP
Peut-être ... Une prochaine fois ? :chapeau:


Evenement terminé.
Merci à tous.
<< Bah alors, qu'est-ce que tu cherches mon gars ? L'or, les femmes, le pouvoir ?
J'ai tout et plus encore dans ma baraque, viens jeter un œil !
Oh non, ce n'est pas loin, c'est au coin de la rue là-bas.
Mais attends, t'as les moyens j'espère ?

...

Oh, tu sais, on peut toujours s'arranger... >>

Répondre

Retourner vers « Cirque Zavattaniels et Taverne RP "Au Squig Unijambiste" »