Grande Course de Squig, deuxième édition

Image

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
Lucretia Von Shwitzerhaüm
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Élaboration
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Élaboration
Messages : 478
Profil : FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 14 / Tir 12 / NA 4 / PV 134/140
Lien fiche wiki : http://www.warforum-jdr.com/wiki-v2/dok ... itzerhauem

Re: Grande Course de Squig, deuxième édition

Message par Lucretia Von Shwitzerhaüm » 07 juin 2018, 14:26

L’anarchie la plus totale, un tohu-bohu monstre, un capharnaüm assourdissant qui vrilla de par sa puissance l’ouïe si affûtée de Lucretia. Ça se chamaillait dans tous les sens, ça baroudait à tout bout de champ, ça se bâfrait à perdre ventre, et ça chopinait ribon-ribaine. Lieu de fête, lieu de gloire, lieu de pari, mais, à sa manière, lieu de mort également. En cet évènement des plus cosmopolites, toutes les races s’étaient mélangées les unes aux autres, et la Lahmiane, quoiqu’aucunement experte en la matière, parvenait déjà à entrapercevoir un futur des plus incertains. Dans quelques mois, l’on ne tarderait point à voir apparaître l’existence de créatures transgéniques, et nombre de savants se pâmeraient dans l’étude de cette nouvelle tératologie. Des enfants humains à tête de lézard et à peau écailleuse, des bambins aux oreilles étrangement allongées et fines, taillées en pointe, mais à la teinte verdâtre, et pourquoi pas d’autres encore qui verraient poindre sous leur nez subitement allongé une paire de moustaches, ainsi qu’une queue de rat ? Affichant une moue plus que dégoûtée, Lucretia passa son chemin. Peu lui en chalait, finalement, les absurdités dont étaient capables les habitants de ce monde ; elle n’était pas là pour cela. Et pour cause, l’Immortelle ne s’était liée à ces lippées que de manière à pouvoir se sustenter. Au beau milieu de cette euphorie publique au travers de laquelle tous les excès étaient permis, l’on ne manquerait assurément pas d’oublier la présence de telle ou telle personne. Elle n’eut qu’à se pencher pour choisir. Sélectionnant sa proie, elle lui fondit dessus, et ses crocs eurent tôt fait de faire leur travail.
***


« Wow, put… », s’exclama Lucretia en ouvrant des yeux ronds comme des soucoupes. Celui-là était sacrément chargé. Le sang, qu’elle avait aspiré, lui monta à la tête avec une vitesse fulgurante, et elle sentit une étrange chaleur diffuse envahir son corps. Voilà que le monde commençait à tanguer de manière dangereuse, à croire que la terre ferme, désormais instable, ne reposait désormais que sur un gigantesque océan qui se serait étendu à perte de vue. Même si, étrangement, elle ne parvenait pas à poser son regard dessus. Elle le chercha un instant durant, s’abaissant çà et là pour tâter de la possible ductilité du sol, espérant peut-être trouver cette eau trompeuse qui manquait de la faire chavirer à chaque pas, en vain.

En fin de compte, c’était bonne ambiance, tout ça. Le regard un peu flou, elle fit quelques pas, puis s’arrêta de manière contemplative, et un peu stupide, devant le théâtre qui se déroulait devant elle. Des orcs se rentraient devant dans une jovialité excessive, des haflings balançaient des tartes au visage des nouveaux venus, des elfes noirs s’amusaient, le plus rapidement possible, à planter entre leurs doigts un couteau dont la trajectoire s’en trouvait toujours plus modifiée par les diverses bousculades aux alentours, et les appendices se perdaient aussi bien que les cris de douleur. Quelques gobelins avaient décidé de troquer la catapulte pour des canons impériaux abandonnés sur un champ de bataille, mais, étrangement, la poudre noire avait un effet tout à fait différent sur leur corps que ne l’avait l’inertie et la simple projection. Ca pétardait dans tous les sens, et une flopée de petits morceaux verdâtres s’envoyaient en l’air. A ce propos, un minotaure, venant tout juste de rencontrer une femelle braie, avait décidé de… Lucretia détourna les yeux.

Plus loin, un pogo avait débuté entre des orcs noirs et des nains, et les armures s’entrechoquaient allègrement dans un concert métallique qui faisait peine à voir. Quelques haflings, happés par la foule, ou délibérément poussés par leurs comparses à l’humour douteux, furent broyés en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, sous les éclats de rire d’une Lucretia imbriaque. Totalement défoncée, l’immortelle décida de tenter sa chance, mais, plutôt que le pogo, opta pour le limbo. Tournant son buste vers le ciel, la vampire s’attela à s’incliner vers l’arrière, franchissant ce mur de coups de poing et de bastonnade, esquivant le tout de la manière la plus gracieuse possible.

« Youhouuu ! », cria-t-elle en s’élançant au beau milieu de cette mortelle cacophonie, tête à l’envers en frétillant des épaules. Juste avant d’être arrêtée net en se mangeant une violente patate de forain, qui, bien qu’envoyée par mégarde, la calma direct. Toute décoiffée, mais n’y prenant pas garde, elle vociféra en levant bien haut le point, tournant sur elle-même dans ce bain de foule sans parvenir à repérer son agresseur.

« Viens là que j’te retrouve. J’vais si bien t’défoncer que même ta mère te r’connaîtra plus. Connard, va. »

Fort heureusement bien plus solide que la normale, seule sa stature, déjà bien entamée, en avait pâti, et la Lahmiane parvint à se frayer un bout de chemin au travers de toute cette agitation. Cela juste avant d’entendre un bruit des plus inopinés.

« Bip-bip ! »

Et voilà la fière vampire qui se fit tout bonnement rouler dessus par une troupe de quatre gus, dont un nouvel orc noir, troupe qui traversa à son tour la plèbe en fonçant dedans comme dans du beurre. Clignant des paupières d’un air ahuri, Lucretia se releva tant bien que mal, époussetant ses vêtements nouvellement marqués de traces caoutchouteuses sur lesquelles l’on pouvait lire Miche-lain. Demeurant dans l’incompréhension la plus totale après ce qui venait de se passer, elle remarqua toutefois que l’allée était à présent dégagée, et s’engouffra dans la faille qu’avait formée le bus de la Suicide Squad.

Titubant à plusieurs reprises, boitant quelque peu, elle parvint non sans mal jusqu’à une espèce de bureau de vote. Là, une pancarte avait été dressée, rappelant les règles de la course qui n’allait pas tarder à débuter. Son regard trouble se posa sur les lettres, qui se mirent à tournoyer dans tous les sens, lui donnant un sacré mal de crâne. Une fois de plus, Lucretia tiqua, clignant des paupières, demeurant faussement droite et stoïque face à cet ensemble de phrases dont le sens lui demeurait sibyllin. De la concentration à la stupidité, il n’y avait qu’un pas. La Lahmiane l’avait bel et bien effectué.

« Bha… j’ai rien bité », grommela-t-elle d’une voix avinée et hasardeuse, tout en tournant les talons pour poser ses coudes sur le comptoir, avant d’adopter la posture qu’elle trouvait le plus naturelle possible. Avachie, ouvrant une paupière lourde, elle observa les environs, afin de comprendre ce qui se tramait et comment tout cela pouvait bien fonctionner. Puis, après qu’un chaland eut parié, et que Lucretia eut remarqué la présence d’un immense hibou, le déclic se fit, et un « o » se forma sur ses lèvres. Se relevant brutalement, envoyant valser son tabouret, l’Imortelle s’engagea vers la piste, en direction du hibou. C’était donc lui qui tenait les comptes des votants, et, même si elle était assurément trop saoûle pour tous les dénombrer, elle avait bien compris qu’il y en avait un paquet. Levant la main, puis l’index, à la manière de celle qui savait, et de celle qui allait annoncer quelque chose de très important, elle s’adressa au volatile.

« Youhouu², du piaf ! Je vote dix sur Bleu-Bong ! Sinon, ça boom, toi, t’es pas trop en PLS à tout compter ? Aloooooors, , continua-t-elle presque en zozotant, la voix geigneuse et hasardeuse, tandis qu’elle s’appuyait sans grâce aucune contre une palissade, sinon, j’ai un boooooon conseil à te donner, gros. Y’a un truc fort efficace qui pourrait t’aider, fabriqué par les z’aut’ nabots des montagnes. J’crois qu’ça s’appelle un solveur, mais, eh, s’il est facile à dénicher, faut encore réussir à l’ouvrir, le bordel, et ça, çaaaaaaa, mon gugus, c’est pas facile facile, moi j’te’l’dis ! »

Ayant déversé sa science, elle s’en retourna, zigzaguant, avant de manquer de se percuter une nouvelle fois par une immense créature qui roula la tête la première sur le comptoir. Une panse énorme, un corps démesurément gras, presque pas de cou, et une expression presque aussi intelligente que celle de la baronne de Bratian, qui le contempla, l’œil circonspect. N’ayant plus aucune notion de danger, elle s’en approcha, lui tapotant le gras du ventre du bout du doigt.

« Toi, mon poto, t’es du genre à rouler plutôt qu’à tomber quand on t’pousse. »

Puis Lucretia eut une nouvelle révélation ; elle l’imagina dans un tableau, entouré de jaune, l’air vraiment pas content, levant les deux bras au ciel tout en tenant une énorme barre de métal et en déversant sa malédiction sur une pauvre créature en contrebas.

« Eh mais c’trop la classe, ça ! Par contre, j’ai toujours pas réussi à piger… C’que tu sais cracher, c’est du feu, ou d’la fondue savoyarde ? »
Et la question avait tout l’air d’être des plus sérieuses ; plongeant son regard dans le sien, Lucretia avait ses sourcils froncés, le front plissé, et tentait de comprendre tout le mystère qui environnait aussi bien l’ogre que sa propre question. Elle finit par hausser les épaules et s’en détourner, comme si cela, au fond, n’avait plus aucune importance.

Et là-bas, n’était-ce pas un affreux ruffian, qu’elle venait d’apercevoir ? Ni une, ni deux, la vampire apparut derrière sa chaise, y faisant dépasser soudainement sa tête dans un petit « plop ». L’air renfermé sur lui-même, prudent, des cicatrices plein la trogne, ne lui disait-il pas quelque chose, d’une manière étonnamment curieuse ? Si, et elle connaissait son principal défaut.

« T’inquiète, j’suis là pour t’apprendre, mwa », clama-t-elle dans une allure fanfaronne. Et à la digne Lahmiane, pleine de poussière et débraillée, de se diriger vers une porte, qu’elle arracha prestement. Comme ça, sans crier gare, sans prendre de gant, et, surtout, contrairement à certains, sans difficulté aucune. Par contre, s’il lui était aisé de la déraciner de ses gonds, elle s’avérait bien moins facile à rapporter. Car oui, c’était bien ce que Lucretia avait en tête.

La prenant dans ses bras du mieux qu’elle le put, elle se mit à tanguer et à vaciller comme jamais. Dans son équilibre précaire, elle n’avait pas l’allure fine, et ses mouvements ne l’étaient pas non plus. Chavirant d’un côté comme de l’autre, elle racla plus d’un comptoir, envoyant valser les verres et les bouteilles, cogna trois quatre personnes et en envoyant à terre tout autant de son lourd battant de bois. La voilà qui fut déséquilibrée sur la gauche, son pied droit soulevé dans le vide, et elle dut faire contrepoids pour rétablir son assiette… avant d’y avoir mis tant de détermination que ce fut au pied gauche de ne plus toucher le sol. Mais, avec force de volonté, elle parvint à revenir auprès de Konrad.

« Et voilà ! Tiens, cadeau, en souvenir », lui affirma-t-elle tout en lui lâchant la porte dessus. Et elle s’en fut de nouveau.

Attendant le départ de la course, ses pas la conduisirent jusqu’à un positionnement bien placé pour admirer la scène, où elle tomba nez-à-nez avec le groupe qui l’avait envoyé valser. Alors que, les mains sur les hanches, elle s’apprêtait à faire entendre sa colère, le manège de la femme rousse, qu’elle ne reconnut pas plus que cela, lui sauta aux yeux. L’autre, culottée, usait de ses charmes pour se payer un ou deux verres, et déboutonnait sa chemise qui en révélait déjà bien trop. Ni pute, ni soumise, la Lahmiane en manqua de s’étrangler. Elle était bien prête à redresser les torts de la société, et à user de toute son éloquence pour marquer sa désapprobation aussi bien que sa détermination. Aussi, dans son cataglottisme le plus alambiqué qui fût, usant de figures de style toutes aussi bien distinguées les unes que les autres, elle s’exclama :

« Haaaaaannnn la saaaaaloooopeeeeee !!!! »
FOR 16 / END 14 / HAB 17 / CHAR 18 / INT 17 / INI 19* / ATT 17 / PAR 13 / TIR 11 / MAG 17 / NA 4 / PV 134/140
Ma Fiche
Objets particuliers:
- * Anneau Nowelleux (+1 INI)
- Amulette (relance d'un EC: 2/3 utilisations disponibles)

Compétences acquises (lvl 1):
- Diplomatie
- Éloquence
- Séduction
- Érudition
- Intimidation
- Alphabétisation
- Sens Accrus
- Vision nocturne
- Connaissance des démons
- Comédie
- Force accrue
- Esquive
- Monte - chevaux
- Coup précis lvl 3
- Arme de prédilection - épée à une main
- Escalade
- Coriace
- Chance
- Sens de la Magie
- Conscience de la Magie
- Maîtrise de l'Aethyr - niveau 2
- Etiquette
- Intrigue de cour
- Littérature
- Réflexes éclairs
- Linguistique

Dons du Sang:
- Défi de l'Aube
- Innocence Perdue
- Domination
- Ame Profane
- Forme de Familier : Corneille
- Régénération Impie
- Sang argenté
- Sang vif

Escorte :
- 10 hommes d'armes
- un carrosse tiré par quatre chevaux
- Hans le cocher
- Marcus le capitaine de la garde
- Une petite bestiole attachante nommée Dokhara.

Avatar du membre
Taille Tallgott
PJ
Messages : 28

Re: Grande Course de Squig, deuxième édition

Message par Taille Tallgott » 09 juin 2018, 15:08

En se dirigeant vers les coulisses, le bâtisseur fut pris dans une émeute comme il n'en avait jamais connu, écrasé parmi les nains qui semblaient pour leurs part aimer l'ambiance, il n'eut pas le loisirs de comprendre les raisons et le pourquoi de la joyeuse danse débuté par la troupe.

Par Tall ! Je ne connais rien à vos rituels !
Ni une ni deux, dans le tumulte infernal et assourdissant un coup d'écu dans les côtes le projeta tête la première contre une porte, celle-ci d'une apparence plutôt banal ce révélait en fin de compte très résistante.

La pression des corps allait le broyer contre cette fameuse porte, quand comme par magie il ce retrouva de l'autre côté, le brouhaha avait disparu l'atmosphère était pesante et le silence presque dérangeant, des poupées traînaient de ci de là, des centaines de marionnettes pendant mollement accrochées aux murs.

Au milieu de cette pièce assis à une table lui tournant le dos, un homme au visage cacher par un capuchon semblait fort affairé.
Sans même lui demander les raisons de la présence en son antre, le marionnettiste lui fit une proposition, le travaille consistait à faire des erpé, Taille accepta un brin sceptique.

Sortant de l'antre une poignée d'ixpés et quelques couronnes en mains, le bâtisseur interpella le bookmaker a plumes.

8 ixpés sur l'bleu !

Puis il s'installat aux coter de l'elfe a moitiée saoule, essayant de réguler ces arrières pensée.
Taille Tallgott, Voie de la foi guerrière.

FOR 9 / END 9 /HAB 9 / CHAR 8 / INT 9 / INI 8 /ATT 8 / PAR 8 / TIR 8 / FOI 8 / MAG 8 /NA 1 / 34 PV

lien fiche personnage : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_taille_tallgott

« Par la terre, l’arbre et les os. » : Serment courant chez les adeptes de Taal et Rhya.

Avatar du membre
kai
PJ
Messages : 10
Profil : FOR6 / END8 / HAB12 / CHAR8 / INT10 / INI11 / ATT8 / PAR8 / TIR9 / NA1 / PV50/50 (bonus inclus)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... :fiche_kai
Autres comptes : Adohigar

Re: Grande Course de Squig, deuxième édition

Message par kai » 12 juin 2018, 19:41

► Afficher le texte
Le skink se réveilla il avait mal au crâne comme à chaque réveil de cuite. Il regarda rapidement autour de lui pour vérifier l'endroit où il se trouvait et il remarqua que cela ne ressemblait en aucun cas à la Lustrie mais cela il commençait à en avoir l'habitude et il n'y avait plus rien de surprenant.

l'alcoolique prit alors un peu de temps pour étudier la situation il était à une course de squigs. Il remarqua que trop de personnes présentes dans ce lieu appartenaient à la catégorie "hors du grand dessein" et que les tuer serait trop long (enfin impossible mais le skink ne veut pas se l'avouer) il regarda les squigs présent et surtout les cotes il vit que celles d'un certain Bleu-Bong avaient une très bonne cote et rapporteraient beaucoup.

Le skink vit qu'une sorte de volatile semblait noter les paris et organiser la course.
Il le regarda puis il lui lança 3 petites piécettes nommées "Hykspait" et dit 3 sur le sssssquigs bleu!
kai ,voie du tirailleur skink
Profil: For 6 | End 8 | Hab 11 | Cha 8 | Int 10 | Ini 9 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | NA 1 | PV 45/45
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... :fiche_kai

Citations:"un jour j'était dresseur skink puis je me suis pris un coup de griffe dans l'oeil"
"Je ne reculerai devant rien si l'accomplissement du grand dessein est en jeu sauf peut être devant une taverne :biere:"

Avatar du membre
[MJ] Galrauch
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - Animation
Messages : 99
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=mj_galrauch

Re: Grande Course de Squig, deuxième édition

Message par [MJ] Galrauch » 15 juin 2018, 00:33


----====MUSIQUE D’AMBIANCE====----
ImageMais là tu t’imagines ce que je lui ai dit à sa mère? … hem… quoi? Non, non, je t’assure les micros sont éteints. Je te jure c’était pas possible, elle sentait la… comment ça allumé… ils ne sont pas allumés je te dis. Regarde… oh mer… BONJOUR MESDAMES ET MESSIEURS! MES ORCS ET MES ELFES BIENVENUS À cette toute nouvelle édition de la course de Squig annuel de GOooooorlla l’Fuuutééé.
ImageGORLA! GROLA! GORLA! GORLA!
ImageEncore une fois cette année devant vos yeux ébahis, mon humble personne, Ïorgen Gross, hurleur public par excellence, pas du tout prisonnier et fier d’être ici avec vous! Je vous présente mon coanimateur, le très délicat et toujours aussi affectueux, GURK MACHE’FER!! Bonjour Gurk, comme s’est passé ton dernier Waagh?
ImageWAaaAAAAAGHH!!!!!
ImageWAAAAAAAGHHHHH!HH!!H!HH!H
ImageJe voit que tous tes cousins étaient là avec toi! Ça fait du bien à entendre! De mon côté, les ruines et les désolations ont été favorables, le dernier tournoi de Bloodbowl m’a gardé très occupé, surtout avec tous ces voyages, l’équipe Kislev de cette année était on ne peu plus impressionnante, vous auriez du voir la taille de l’ours sur la ligne défensive, et non je ne parle pas du Boyar qui le chevauchait, Arseni Olegovich, ancien champion de la ligue XXX du nord.
ImageNous en sommes maintenant a notre deuxième édition de la course de Squig, de Gorla, je vous rappelle les faits saillants de l’année dernière. À peine les premières verges franchies, Jaun’Habil a sauté sur le dos de Vert Eul’trè’vite, lui dévorant la moitié du visage dans le processus. Laissant le champ libre pour Rouj le Kokeur de prendre l’avance nécessaire pour faire une victoire très rapide. Pendant ce temps, Bleu Bong trainait de la patte et semblait avoir quelque difficulté avec ses propres pattes, chose commune dans le monde de la course de Squig.
ImageCette année comme vous l’avez surement déjà remarqué, nous avons un nouveau concurrent pour remplacer Vert Eul’trè’vite. Je vous présente la recrue de l’Année, provenant de la région de Zorn Uzkul, faisant affaire avec les plus grands maitres armurier nains chaotiques que la région peut offrir. Il me fait honneur de vous présenter, le seul et l’unique, ECRAZATATOR!!
Image‘TATOR! ‘TATOR! ‘TATOR! ‘TATOR!
ImageLe rejoignant sur la ligne de départ, survivant de l’année dernière, connue pour ses aptitudes aux sauts et sa tendance à rester en arrière du groupe. Une bonne poire, je vous invite à applaudir fortement et avec coeur, BLEUUUUUU, BONG!!!!
ImageBLEARGGHHH
ImageMerci Gurk pour ce merveilleux et profond rôt, j'apprécie toujours ton honnêteté. Tu sais Gurk, lors de notre entrevue avec Gorla avant la course, il me faisait savoir qu’il avait bien hâte de voir du sang encore cette année, est-ce que tu crois que Jaune saura nous offrir la marchandise encore une fois?
Un grand favori de la dernière édition, le dangereux JAUNNNNE’HABIL’!
ImageWAAAAAAGHHH!!!
ImageJ’aimerait vous demander tous vos cris et hurlements pour celui qui n’a pas besoin de présentation. Le grand champion de l’année dernière, il fonce toujours droit vers la ligne d’arrivé, un vainqueur né, ROUJ’ LE KRO-KRO-KROKEUR!!!!!
ImageROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ!
ImageJ’entend votre enthousiasme foulle endiablé, Gork doit se réjouir de vos hurlements! Ou est-ce que c’est Mork? Peu importe! Sans vous laisser plus attendre, Gurk, si tu veux, je te demanderais de faire sonner ce gigantesque bouclier à l'effigie de Sigmar à l’aide de ton énorme massue pour faire sonner le dé…
ImageBWANNNGGGGGG!!!!!
ImageET LA COURSE EST LANCÉ, QUE LE MEILLEUR SQUIGS GAGNE!
ImageWAAAAGHH!!!!!!!!!
ImageGurk regarde moi ça, à peine quelque pas de fait et ROUJ LE KROKEUR s’est déjà retourné sur BLEU BONG et lui a retiré son oesophage et par le fait même sa volonté de courir, mais quelle scène horrible! C’est Gorla qui sera heureux!
ImageROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ!
ImageEt à en croire la foule, tout le monde aussi profite de ce spectacle sanglant!
JAUNE’HABIL’ et ECRAZATATOR en profitent pour prendre les devants alors que ROUJ LE KROKEUR repend les entrailles de son adversaire.
ImageROUJ! ROUJ! ROUJ!
ImageECRAZATATOR ne semble rien voir, il fonce tête première sur JAUNE’HABIL’ qui tente de l’éviter, mais, trop peu trop tard, est écrasé sous le poids immense de l’armure de son rival. Par chance tout le monde semble être en un seul morceau, à l’istar de Bleu Bong n’est-ce pas Gurk?!
Image???
ImageProfitant du cafouillage de JAUNE’HABIL et d’ECRAZATATOR, ROUJ LE KORKEUR prend les devants, il semble revigoré par son CARNAGE et dépasse les autres coureurs. ROUJ PREND LA TÊTE!
Image ROUJ! ROUJ! ROUJ!
ImageJAUNE’HABIL se relève et profite du moment pour se venger sur ECRAZATATOR, il tente de percer son armure avec ses pattes arrière et ses crocs affilés, mais rien ne semble y faire. Par chance pour lui, il ne se blesse pas dans le processus. ROUJ LE KROKEUR continue a prendre de l’avance, ECRAZATATOR tente de le rattraper en bondissant, mais le poids de son armure le ramène rapidement au sol. C’est à croire Gurk qu’une boite en fer peut difficilement aller aussi vite qu’un minotaure qui aperçut une jeune génisse en chaleur!
ImageROUJ est en tête, suivi d’ECRAZATATOR et le peloton se termine avec JAUNE’HABIL tout près derrière. ROUJ tente de semer le groupe alors que JAUNE bondi de plus en plus rapidement et qu’ECRAZATATOR continue sa lancé.
ImageProfitons Gurk de ce moment pour faire un message publicitaire. Le culte de la Main Mauve vous invite à ses rencontres pour Affectif Anonyme tout les soirs de pleine lune dans votre chambre de culte local. Un rendez-vous à ne pas manquer.
Image‘GARDE GROSS, TOUT L’MONDE VEU’ S’MORDE!!
ImageEffectivement Gurk, malgré la distance entre les coureurs, on sent une bonne animosité sur la piste. Les dents sorties, la bave qui coulent à flots, je ne voudrais pas être dans cette arène actuellement Gurk.
ImageAlors que ROUJ LE KROKEUR prend encore de l’avance sur le groupe, JAUNE’HABIL trébuche et mort la poussière! ECRAZATATOR fait de même!!!!
ImageOUUUUUUUU!!!!!!!!!
ImageOUCH! Ça doit faire mal! Je ne sais pas si tu l’as vue comme moi Gurk, mais la façon dont ECRAZATATOR est tombé, ça ne doit pas faire du bien.
ImageC’KASSÉ!
ImageOui Gurk, on dirait bien que l’ECRAZATATOR s’est foulé une cheville en nettoyant l’arène avec son visage. Tandis que JAUNE’HABIL se relève encore une fois d’une chute, d’ailleurs Gurk je crois qu’il va falloir lui changé son surnom à lui, ROUJ dépasse le milieu de la piste!

PLUS QUE DEUX CONCURRENTS DEBOUT GURK! ROUJ LE KROKEUR EST LOIN DEVANT ET JAUNE REPREND LA COURSE!
ImageROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ!!!
ImageLes deux squigs donnent tout ce qu’ils peuvent dans ce tête à tête! ROUJ LE KROKEUR se mets a bondir de plus en plus haut! Est-ce qu’il prépare un Rebond pour sceller l’issue de cette course, Gurk! Dit moi qu’on va voir un rebond!
ImageJAUNE’HABIL TOMBE ENKOR’!!
ImageET ROUJ LE KROKEUR REBONDIT! PAR SIGMAR GURK, ROUJ LE KROKEUR REBONDIT ET PREND ENCORE PLUS D’AVANCE! Le temps nécessaire pour que JAUNE’HABIL se relève offre une fenêtre d’opportunité à ROUJ pour se diriger droit vers la ligne d’arrivée. IL EST ENRAGÉ! JAUNE’HABIL TENTE DE REPRENDRE LA DISTANCE, MAIS C’EST TROP PEU!
ImageROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ!
ImageWAAAAAAAAGHHHHH!!!!!
ImageET C’EST TERMINÉ POUR LA COURSE, MESDAMES ET MESSIEURS! ROUJ LE KROKEUR’ ENCORE UNE FOIS CETTE ANNÉE À DOMINER LA PISTE. JAUNE’HABIL’ termine en deuxième postions, suivi de l’abandon de l’ECRAZATATOR et la défaite sanglante de BLEU BONG!
ImageROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ!
ImageROUJ! ROUJ! ROUJ! ROUJ!
Image
ImageEt oui mesdames et mes monstres, encore une fois, ici et aujourd’hui nous voyons une légende se bâtir. En se fiant aux histoires comme quoi les chars de guerre Orcs sont plus rapides lorsque peinturé rouge, ce ne serait pas un mythe mesdames et messieurs, mais bel et bien LA RÉ-A-LITÉ!
ImageEncore une fois Gurk, il me fait un plaisir de voir et de participer à cette course avec toi, tant d’émotion!
ImageGURK MACHE’FER!
ImageEt c’était Ïorgen Gross, en direct de l’arène de course de Squig du Cirque Zavattaniels. Revenez-nous l’année prochaine et surtout, restez loin du Chaos!
► Afficher le texte
Les dons des dieux de la ruine aux citoyens du monde entier ne sont pas la douleur, la luxure, la corruption et la maladie,
mais bien le courage, la découverte, l'ambition et la résilience.

Voyez par vous même!

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 987

Re: Grande Course de Squig, deuxième édition

Message par [MJ] Le Grand Duc » 15 juin 2018, 14:04

Gorla l’Futé était occupé à compter les pièces d’or et les sacs d’xpés que cette nouvelle course venait de lui rapporter. Ou plutôt il agitait son fouet en direction des gobelins-comptables dont c’était la tâche. Gorla était, selon ses propres mots, « tré kontan ». Une nouvelle édition couronnée de succès et dont les gains lui permettraient de devenir presque aussi riche et important qu’un Big Boss. L’ambitieux Peau-Verte oubliait probablement que ses congénères avaient une idée très limitées des concepts « ékonomiks » et se voyait déjà l’heureux propriétaire d’un troupeau de trolls ou d’un char à sangliers flambant neuf.

Pour ce qui était de remplacer l’infortuné Bleu-Bong, Gorla avait déjà sa petite idée. On ne l’appelait pas « l’Futé » pour rien. Il avait entendu parler d’un squig noir, une créature maléfique imprégnée par le mal qui rongeait les terres où se trouvait son infâme tanière. Les agents du bookmarker orc le plus célèbre du Vieux Monde étaient déjà sur le coup et la rumeur disait que c’est en Sylvanie qu’ils allaient traquer la bête. Cette dernière serait présentée lors de la prochaine course … si tout se déroulait comme prévu !

Le fouet claqua dans l’air lorsqu’il fut temps aux pauvres employés gobelins d’aller remettre les mises entre les mains de ceux qui avaient eu l’intelligence de croire en Rouj’ le Krokeur, qu’on surnommait déjà « le léjandèr ». Les gradins se vidaient lentement autour du champ de courses tandis que les buvettes étaient littéralement prises d’assaut. Les célébrations allaient durer toute la nuit et ceux qui survivraient à cette fête brutale se réveilleraient avec une sacrée gueule de bois.








Merci à tous pour votre participation lors de cette nouvelle édition. Réponses drôles et décalées de votre part, je me suis bien amusé à vous lire.

Merci à Gora pour les résolutions et le commentaire haletant.

Les gains/pertes seront comptabilisés sur les fiches wiki des participants sous peu. Pour les perdants dont les fiches affichaient 0 points d’expérience disponibles, le résultera sera donc en négatif.

Merci encore, et à l’année prochaine pour une nouvelle course !


Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Répondre

Retourner vers « Cirque Zavattaniels et Taverne RP "Au Squig Unijambiste" »