[Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Nuln est la seconde ville de l’Empire et du Reikland. Nuln centralise tout le commerce du sud, c’est là que convergent les voyageurs du Wissenland, du Stirland, d’Averland et des régions plus à l’est. Nuln est le siège de l’Ecole Impériale d’Artillerie, où les canons sont fondus et où les artilleurs apprennent la balistique. Ils y étudient les nombreux problèmes pratiques liés au déplacement et à la mise en œuvre des pièces d’artillerie. Grâce à leurs efforts, l’Empire bénéficie d’un vaste et efficace corps d’artillerie, de loin supérieur à tous ceux des pays frontaliers.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] La Fée Enchanteresse
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Messages : 782
Autres comptes : Armand de Lyrie

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par [MJ] La Fée Enchanteresse »

Dans la boîte du talkie, Reinhard entendit la réponse de Dextre — pas tellement des mots au départ, plutôt un souffle, un petit bruit, puis un « clic », et plus rien. Visiblement, le docteur semblait parfaitement inquiet.
Mais tel Valitch et sa bande de serviteurs du Dieu-Aigle, il tenta de reprendre bien vite la conversation avec un ton calme et analytique, comme s’il ne venait pas d’être tout bonnement humilié.

« Je n’essayais pas de vous tuer monsieur, comme communiqué, mon simple souhait était de vous capturer — plus par peur que par malice. Et étant donné ce que vous avez fait de mes hommes, pouvez-vous vraiment m’en vouloir ?
Je crois savoir d’où vous venez… Je sens beaucoup d’honnêteté dans votre ton. Nous pourrions… Oublier ce premier contact un peu franc…
Déposez vos armes, et demeurez bien au milieu du laboratoire, à genoux et les mains derrière la tête. Je viendrai en personne vous rencontrer, et nous pourrons parler de Nurgle, trouver un… Terrain d’entente ? »


Les serpents de Mémé Gâteuse observèrent furtivement tandis que Reinhard ramassait une des petites arquebuses des assaillants. En voilà un étrange engin : ça ne produisait pas de fumée, et on aurait plutôt dit que c’était un piston à clous qu’une arme à feu — sauf que les clous venaient dans une boîte transparente, par paquets de cinquante, et pouvaient trouver à distance à peu près n’importe quoi.
Alors qu’il étudiait l’armement adverse, Mémé Gâteuse décida de fournir enfin un peu d’explications.

« L’homme dans la boîte — il m’utilise pour aller dans les Jardins. Tu vois, je suis là, mais pas vraiment là non plus.
Au moment où tu as détruit mon enveloppe corporelle, je suis redevenue un jouet pour le plaisir de Pépé. Il m’a transformé en magnifique arbre, qui pousse haut, si haut en fait, que je peux essayer de pousser dans d’autres mondes…
Les habitants de ce monde semblent être des humains comme nous, mais très évolués technologiquement. Et sans Dieux, ni morales. Ils ont lancé des expéditions dans les Jardins, dans le simple but de voler et copier les cadeaux de papy, afin d’élaborer des remèdes et des concoctions pour lutter contre. Ils ont même volé ta maladie… »


Elle sembla pointer vers un des écrans qui n’avait pas été cassé par les grenades et les balles.

« Je peux essayer de te ramener sur le Pellagra si tu le souhaites — c’est mon lien avec Nuln, la dernière chose qui reste de moi dans l’univers où j’ai grandi.
Mais là, cette pièce menace de brûler, et une partie de moi avec ! »


Était-ce vraiment si grave, si ce morceau de Mémé brûlait ? Le laboratoire semblait être tout plein de recherches de Dextre, et si en plus il se servait de l’arbre pour aller espionner et lutter contre Papy — c’était presque un devoir de Nurglite, de réellement tout gâcher pour lui avant de prendre la poudre d’escampette.
À moins que Reinhard souhaite tout prendre pour lui-même…
Jet de charisme : 4, réussite

Jet d’intelligence : 9, réussite aussi

Jet de mécanique (-6) : 2, réussite quand même, tu ramasses un P90 en parfait état et tu comprends à peu près comment ça se recharge.
Image

Avatar du membre
Reinhard Faul
Monster Vieux Monde 2021
Monster Vieux Monde 2021
Messages : 249
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par Reinhard Faul »

« Je ne vais certainement pas me mettre à genoux pour quelqu’un qui a tenté de me tuer – et qui a échoué. »

Je lâche le bouton du talkie, puis je fourre l’objet dans une poche. Je me livre ensuite à un pillage minutieux. Les leçons d’Irmfried ont porté leurs fruits ; je parviens à comprendre ce qui fait marcher les étranges armes des soldats morts, et je parviens à en recharger une sans me pincer les doigts. Ça ressemble de très loin à une arme de chez moi, si on se met dans une logique d’homme bourré. Le chargeur est sur le dessus, le canon est curieusement court, y a rien qui va. Ce qui m’inquiète, c’est les munitions. Vu le nombre de balles que crache ce truc à la minute, ça doit manquer très vite. J’ignore totalement tous les bidules technologiques du laboratoire pour essayer d’embarquer un maximum de ces magasins bizarres. Un machin long et à moitié transparent. Je m’en fourrerais dans le cul si je le pouvais pour en emporter plus (mais mon ampoule rectale est pas si grande). La magie c’est très bien, mais dans le fond j’ai passé plus de quarante ans sans m’en servir, alors qu’une arme à feu bien tangible reste la meilleure amie de l’homme pris de court – rappelons nous l’épisode avec la vampire.

Le problème, c’est que je suis en train de me vider comme une vieille outre à bière pendant une réunion de clodo. Je découvre que mon ventre n’était pas plein de gras comme je le croyais mais de gaz de décomposition issus de mes organes morts. Des asticots et des humeurs putréfiées me glissent le long de la jambe. Si j’ai la joie de voir mon ventre redevenir plat comme à mes vingt ans, je perds à la fois mon bandage improvisé et mon froc. Heureusement, les soldats morts ont plein de ceintures et de vestes avec des sangles partout, et j’essaie de m’emballer pour préserver un maximum de mon intégrité physique. Ces armes automatiques m’ont mis en pièce, je devrais déjà être mort, et encore plus incapable de tenir debout. Ma jambe en lambeaux a tendance à glisser dans la mare de sang que je laisse derrière moi, mais en dehors de ça je ne souffre pas trop. Le Chaos est puissant, et je peux même me baisser pour ramasser plus de ces biduliers plein de balles.

Mais en plein dans les affres de la logistique et de la manutention, Mémé qui me racontait sa vie aborde une horreur que je n’aurais jamais pu imaginer dans mes pires cauchemars. Ces humains parviennent jusqu’au royaume de Grand Père… sans avoir vendu leurs âmes. Leur technologie si surprenant ne leur sert pas qu’à vendre de l’eau rose fluo. Ils peuvent faire ça.
Je ne sais pas comment mettre l’emphase sur l’impossibilité de la chose. Ça serait comme si, moi, puant de magie nurglite, je rentrais dans la salle de bain de l’Empereur pendant qu’il fait caca simplement… bah en passant la porte. Les gardes d’élite ? Les sorciers qu’il a à résidence ? Les prêtres ? Tu oublies ! Et encore, ce n’est pas une très bonne comparaison parce que les Jardins se trouvent dans un autre… un autre ancien Monde ? On peut imaginer aller dans les Royaumes du Chaos sans être affilié au Dieu concerné, Fururga’th m’a bien demandé d’aller dans le Labyrinthe… mais certainement pas comme un petit humain imbécile venu faire ses courses pour Shallya ! Je regarde autour de moi avec des yeux ronds. Il faut tout péter ! Tout péter !

Mais je ne sais pas ce qu’est du gaz, et encore moins que ça explose avec une simple flamme. Comment le saurais-je ? Il n’y a pas de cours de physique-chimie dans les caniveaux de Nuln. Je demande à Mémé, comme un con :

« Mais comment ça pourrait brûler ? C’est du métal ! »

J’en ai rien à foutre qu’une branche de Mémé crame dans le processus. Déjà, parce qu’elle a essayé de me tuer, ce qui abîme beaucoup la compassion des gens (et je pense pas être très rancunier). Ensuite, elle est déjà morte et elle vient de me dire qu’elle est un arbre mystique ou je sais pas quoi. Les arbres-mondes, c’est comme les épées magiques ou les femmes sexuellement épanouies qui veulent tuer des hommes, c’est un classique de littérature qui ne veut jamais crever. Et puis même… On parle quand même de gros pilleurs athées qui viennent par effraction chez notre Dieu ! J’ai pas vendu mon âme pour laisser passer des choses pareilles. Je sais même pas si c’est possible. Mémé a visiblement un sens de la dévotion très limité, mais moi je suis obligé d’aimer Papy même quand je n’en ai pas envie.

Alors pris de court, déboussolé comme un pauvre petit fils perdu dans une cage en métal, je me tourne vers ce que je connais le mieux : je me mets à pisser sur tout ce que je vois. Ce qui n’est pas une bonne idée. Certes, des dalles lumineuses s’éteignent grâce à mon vandalisme, mais rapidement de la technologie invisible vient me mordre la bite, comme un coup de jus quand on caresse un chat. De rage, je pousse une autre dalle lumineuse par terre. Mais il y en a tellement et j’ai si peu de temps ! Je supplie Mémé :

« Aide-moi ! Je dois bousiller ça et rentrer chez moi ! Elspeth veut détruire ma secte et je suis coincé ici à pisser sur des cubes en métal ! Je peux faire du feu mais je ne sais pas quoi brûler ! Putain, t’as pas un petit peu de loyauté pour Papy ? Je l’aime tellement de m’avoir donné le typhus ! »
Natus est cacare et abstergere coactus est.
Image
Si vous vous y connaissez en latin pitié aidez moi.


Lien Fiche personnage: Ici

Stats :
Voie du sorcier de Nurgle (Profil avec empreintes occultes et mutations)
For 8 | End 11 | Hab 9 | Cha 8 | Int 13 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | Foi 8 | Mag 16 | NA 2 | PV 100/100

État temporaire :
Clairvoyance : +1 en Magie et en Intelligence
Nuages de mouches : -1 ATT/PAR/TIR/INI pour toutes les personnes à moins de 6m
Plaies suppurantes : 1d3 dégâts retranchés à chaque blessure
Pourriture de Neiglish : Porteur sain
Protection de Papy : 2d4 PdC à chaque critique en incantation


Grimoire :

- Lumière : À appliquer sur un objet ; Fait de la lumière pendant 1h
- Flammèche : Petite étincelle au doigt pendant une minute
- Météo : Connaît la météo prochaine
- Repos : Peu faire se détendre quelqu'un

- Infestation de Nurglings : 24m / 1d4 tours / Projectile magique. Une fois qu'une personne est touchée, elle subit 10+2d10 dégâts magiques par tour / Dès la fin du sortilège ou la mort de l'ensorcelé, des bubons explosent, libérant 2d3 amas de chair, qui sont autant de nurglings
- Fontaine putride : 6m / Instantané / 30+2d10 dégât devant lui + gain de 7 armure temporaire magique / +5 dégât par point de MA
- Gerbe corruptrice : 12m / 10+1d10 dégât dans une zone de 6m, esquivable ; métal rongé après 1d4 tours / -1 esquive par MA

- La multitude fait le tout : Se change en nuée de mouches
- Prodigieuse santé : Contact / Devient ultra bogosse et ultra chad
- Grande invocation de petits amis : Invoque des insectes pour servir d'ingrédients
- Immonde messager : Peut envoyer des messages twitter (Caractères limités)
- Allégresse fétide : Supprime toute douleur mentale ou physique
- Divine urgence : Force la cible à faire un jet d'END. Diarrhée en cas d'échec.
- Paludisme dévorant

- Invocation : Nurglings
- Invocation : Bête de Nurgle
- Invocation : Porte Peste
- Octogramme de conjuration


Compétences :
- Résistance accrue : +1 END aux jets testant la résilience physique (Fatigue, drogue, alcool, torture...)

- Vol à la tire : +1 pour escamoter quelque chose
- Baratin : +1 pour endormir la vigilance de quelqu'un
- Déplacement silencieux : +1 pour fureter quelque part
- Déguisement : +1 pour s'infiltrer en étant déguisé
- Alphabétisation
- Autorité

- Sens de la magie : Sur un test, détecte les événements magiques
- Incantation (Domaine de Nurgle)
- Maîtrise de l'Aethyr (Nurgle) : 2
- Contrôle de la magie
- Divination (Oniromancie) : Sur un test au cours de son sommeil, peut découvrir la destinée de certains personnages
- Langue hermétique (Langue Noire) : Parle la langue immonde du Chaos
- Confection de maladies : Peut fabriquer des maladies communes et rares


Équipement de combat :
- Bâton démoniaque : 2 mains ; 10+1d8 dégâts ; 8 parade ; Assommante & Utilisable seulement par les classes magiques. +1 PAR
- Pistolet à répétition : 46+1d8 dégâts, malus -2 TIR/8 mètres, peut tirer cinq fois à la suite avec un malus de -1 TIR par chaque nouveau canon qui fait feu
- Agaga (Épée à une main) : 18+1d10 dégâts ; 13 parade ; Rapide, Précise, Perforante (2) ; +1 INI
- Cocktail Molotov (x4) : Dans un rayon de 1m, toute personne qui est touchée par la bouteille prend trois états de « Enflammé ». Dans un rayon de 2m, c'est 2 états seulement. Dans un rayon de 3m, un seul état.

- 15 balles et poudres

- Tenue de cultiste de Nurgle : 5 protection ; Tout le corps sauf tête

- Anneau d'Ulgu : Lorsque porté, vous pouvez faire croire à ceux qui vous entourent que vous êtes un humain lambda (sans mutation aucune ni trait particulier) pendant 1 heure. Vous ne pouvez utiliser cette capacité qu’une fois par jour. Vous ne pouvez pas prendre l’apparence d’une personne en particulier.

- Miroir de la Demoiselle d'Acques
- Cor de la harde des Museaux Annelés



Équipement divers :

- Marque de Nurgle
- Caresse de la vipère (poison) : Un sujet blessé par une arme enduite de ce venin doit réussir un jet d'END-4 sous peine de mourir dans END minutes. Chaque minute avant sa mort, le sujet subit 5 points de dégâts non sauvegardables, et un malus cumulable de 2 à ses caractéristiques.


- Couverts en bois
- Sac à dos
- Couronnes dentaires en bois
- Tatouages
- Porte-bonheur

- Sap-biscuit

- Costume de répurgateur + Fleuret (Déguisement)



Divers divers :

Image

Avatar du membre
[MJ] La Fée Enchanteresse
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Messages : 782
Autres comptes : Armand de Lyrie

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par [MJ] La Fée Enchanteresse »

Nombre de créatures de l’au-delà étaient inquiétantes du simple fait que leurs émotions étaient difficiles à déchiffrer — incapables de complètement singer un visage humain, ces créatures d’une autre dimension étaient pétries d’émotions qui ne ressemblaient que vaguement à celles qu’un être terrestre pouvait ressentir.
C’était l’exact inverse avec Mémé Gâteuse. Les visages composant l’arbre de chair se mirent à plisser des sourcils ensemble, dans d’abominables grimaces mutées, montrant clairement la colère que pouvait ressentir alors celle revenue d’entre-les-morts.

« Loyauté ?!
Ne doute pas de ma loyauté envers le grand Nurgle — j’ai donné mon existence entière pour lui, et j’en paye toujours le prix !
Nurgle désire s’étendre dans cette dimension — il souhaite convertir des fidèles et déployer sa gloire ! Je suis un minuscule judas à travers lequel il peut voir les milliards d’âmes à dévorer pour s’agrandir, et enfin remporter le Grand Jeu ! »


On entendit des tirs. Le couloir s’illuminait d’éclairs. Visiblement, le porte-peste était tombé sur monsieur Euclide.

« Tu as quand même le don effroyable d’être toujours au bon endroit, au bon moment… Ce n’est plus de la chance, ce n’est même plus le destin, c’est presque de l’ingénierie.
Tu disais que l’Interlope t’as perdu ici ? C’est plus inquiétant que Dextre… »


Les tirs se rapprochaient. Ils n’allaient pas pouvoir rester là à discuter plus longtemps. Et tandis que Reinhard cherchait désespérément un moyen de tout détruire ici, Mémé Gâteuse prit un ton légèrement plus suppliant, même si ses dizaines de voix grésillaient toujours à travers des cordes vocales de victimes torturées.

« Je t’en prie, même si je n’arrive pas à te convaincre de lutter ici — laisse-moi te permettre de t’enfuir maintenant, sans tout anéantir ! Enfuis-toi maintenant, mais ne détruit pas ma souche qui pousse dans ce monde ! Elle pourrait très bien resservir ! »

L’arbre de chair se mit à s’ouvrir. Le bois s’écarta pour faire une ouverture, suintante d’épaisses gouttes noires, comme du goudron, et les os s’éclataient en même temps que des tendons, pour imiter la fente entre deux murs d’une maison.
À l’intérieur, Reinhard retrouvait l’étrange portail bruyant, fait de tous les vents de magie colorés. Mais cette-fois, ce ne serait pas une chute — cette fois, le Grand Coësre saurait où il allait…


Même s’il ne comprenait pas comment tout ici pouvait brûler, rien ne l’empêchait de trahir à nouveau, et de tenter de faire une étincelle avant de se jeter dans cette ouverture — il pourrait quitter à jamais ce monde, en s’assurant que Dextre soit privé de son lien avec l’immensité des jardins de Nurgle.
Mais Mémé avait-elle raison ? Nurgle convoitait-il cette Terre ?
Jet d’intelligence (Difficile : -4) : 10, échec
Jet de fouille supplémentaire : 16, pas de cadeaux en plus
Image

Avatar du membre
Reinhard Faul
Monster Vieux Monde 2021
Monster Vieux Monde 2021
Messages : 249
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par Reinhard Faul »

J’aurais pu ramasser des trucs dans la pièce, me servir de mon intelligence tel un bon petit soldat, mais les paroles de Mémé me rendent… fou de rage. Je deviens maboule ! Ses grimaces furieuses n’y changent rien ; je n’ai pas peur d’elle, je suis en colère. Elle a essayé de me tuer ! De quel droit me dit-elle ce que je dois faire ? Je me souviens de ce qui s’est passé, même si ma mémoire est un peu floue sur cette époque. On m’a mis un sac sur la tête, on m’a frappé, et Mémé était au-dessus de moi à vouloir me tuer parce que j’avais discuté avec un démon. Je ne me rappelle pas ce qu’il m’avait dit, d’ailleurs, mais ses raisons me paraissaient… légitimes, à l’époque.

En tout cas, ça ne serait jamais arrivé si elle ne m’avait pas menti. J’étais le premier surpris que Furuga’th ait quelque chose à me dire ! Je ne connaissais rien à la magie à l’époque, rien aux démons, rien à rien. Je peux affirmer néanmoins que mes actions n’étaient pas dictées par la malveillance. J’en suis sûr, car – et j’insiste sur ce point – j’étais beaucoup trop con pour comploter.
Ce n’était pas ma faute. Ça avait été une sale année pour Reinhard Faul. Après de longues misères, il était tombé très malade puis un Dieu maléfique lui avait violé la tête et prolongé sa vie grâce à des puissances interdites et obscures. Le pauvre petit bonhomme faisait ce qu’il pouvait. Je ne me souviens pas si Mémé m’avait ramassé dans le caniveau, ou si je m’étais mis spontanément à la suivre en flairant sa magie dans la rue. Grand Père voulait que je le serve comme sorcier, mais je ne savais pas comment faire. Je n’aurais jamais nui à la vieille femme parce que j’en avais trop peur et trop besoin.

Et c’est ce qui me rendait fou furieux. J’ai des souvenirs tristes de cette époque, et flous, comme si ils appartenaient à un animal. Je ne pensais qu’à manger et trouver un coin ou dormir, j’étais aussi trouillard qu’un chien battu, et en voyant ça Mémé avait préféré me zigouiller ! J’étais humilié de repenser à ma peur et mon incompétence d’alors. Et ce n’était pas son seul crime ! Je ne sais toujours pas pourquoi, mais elle avait estimé utile de me lier mentalement avec d’autres personnes, des Nulnois que je ne connaissais pas. J’avais encore le cœur en miette de la mort de Steiner. Cette laisse qu’elle avait attachée à d’autres gens m’étranglait. Je suis obligé de me préoccuper d’eux. Je ne le veux plus.

Je passe ma langue sur quelque chose de gros qui me gêne, entre mes dents. J’y passe machinalement l’ongle de mon index. Ça a une texture bizarre, j’y jette un coup d’œil. C’est un morceau de peau, avec des poils de barbe dessus. Pas la mienne. Ça appartient au gars que j’ai mordu à la jugulaire. C’est un souvenir apaisant. J’avais apprécié de goûter tout ce sang. Ça me rappelle que je pouvais re-tuer Mémé, tuer l’Interlope, puis revenir tuer Dextre. J’étais déjà dans une pièce pleine de cadavres. Je ne comprenais rien aux meubles, mais il était clair que ma présence avait beaucoup détruit. Je n’étais plus un clodo impuissant, je n’avais pas à repenser à des souvenirs désagréables. Je pouvais brûler cette pute d’arbre.

Mais le bruit du « pote Euclide » me détourna de mon projet. Lui aussi je pouvais le tuer. Mais… était ce si urgent ? Non. Pendant que je faisais le con, peut être qu’un dragon et sa copine étaient en train de détruire ma secte. Je dois rentrer par le portail, même si ça me dégoûte de me servir de Mémé comme d’une porte. Puis j’ai sorti l’oeil de l’Interlope que j’avais conservé, et voir les lumières tournoyantes… beurk. Les éclairages étranges de ce monde me brûlent déjà les yeux, je veux pas retourner dans cet enfer.
Mais dès que je ressors, je vais faire une grande séance d’élagage.
Natus est cacare et abstergere coactus est.
Image
Si vous vous y connaissez en latin pitié aidez moi.


Lien Fiche personnage: Ici

Stats :
Voie du sorcier de Nurgle (Profil avec empreintes occultes et mutations)
For 8 | End 11 | Hab 9 | Cha 8 | Int 13 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | Foi 8 | Mag 16 | NA 2 | PV 100/100

État temporaire :
Clairvoyance : +1 en Magie et en Intelligence
Nuages de mouches : -1 ATT/PAR/TIR/INI pour toutes les personnes à moins de 6m
Plaies suppurantes : 1d3 dégâts retranchés à chaque blessure
Pourriture de Neiglish : Porteur sain
Protection de Papy : 2d4 PdC à chaque critique en incantation


Grimoire :

- Lumière : À appliquer sur un objet ; Fait de la lumière pendant 1h
- Flammèche : Petite étincelle au doigt pendant une minute
- Météo : Connaît la météo prochaine
- Repos : Peu faire se détendre quelqu'un

- Infestation de Nurglings : 24m / 1d4 tours / Projectile magique. Une fois qu'une personne est touchée, elle subit 10+2d10 dégâts magiques par tour / Dès la fin du sortilège ou la mort de l'ensorcelé, des bubons explosent, libérant 2d3 amas de chair, qui sont autant de nurglings
- Fontaine putride : 6m / Instantané / 30+2d10 dégât devant lui + gain de 7 armure temporaire magique / +5 dégât par point de MA
- Gerbe corruptrice : 12m / 10+1d10 dégât dans une zone de 6m, esquivable ; métal rongé après 1d4 tours / -1 esquive par MA

- La multitude fait le tout : Se change en nuée de mouches
- Prodigieuse santé : Contact / Devient ultra bogosse et ultra chad
- Grande invocation de petits amis : Invoque des insectes pour servir d'ingrédients
- Immonde messager : Peut envoyer des messages twitter (Caractères limités)
- Allégresse fétide : Supprime toute douleur mentale ou physique
- Divine urgence : Force la cible à faire un jet d'END. Diarrhée en cas d'échec.
- Paludisme dévorant

- Invocation : Nurglings
- Invocation : Bête de Nurgle
- Invocation : Porte Peste
- Octogramme de conjuration


Compétences :
- Résistance accrue : +1 END aux jets testant la résilience physique (Fatigue, drogue, alcool, torture...)

- Vol à la tire : +1 pour escamoter quelque chose
- Baratin : +1 pour endormir la vigilance de quelqu'un
- Déplacement silencieux : +1 pour fureter quelque part
- Déguisement : +1 pour s'infiltrer en étant déguisé
- Alphabétisation
- Autorité

- Sens de la magie : Sur un test, détecte les événements magiques
- Incantation (Domaine de Nurgle)
- Maîtrise de l'Aethyr (Nurgle) : 2
- Contrôle de la magie
- Divination (Oniromancie) : Sur un test au cours de son sommeil, peut découvrir la destinée de certains personnages
- Langue hermétique (Langue Noire) : Parle la langue immonde du Chaos
- Confection de maladies : Peut fabriquer des maladies communes et rares


Équipement de combat :
- Bâton démoniaque : 2 mains ; 10+1d8 dégâts ; 8 parade ; Assommante & Utilisable seulement par les classes magiques. +1 PAR
- Pistolet à répétition : 46+1d8 dégâts, malus -2 TIR/8 mètres, peut tirer cinq fois à la suite avec un malus de -1 TIR par chaque nouveau canon qui fait feu
- Agaga (Épée à une main) : 18+1d10 dégâts ; 13 parade ; Rapide, Précise, Perforante (2) ; +1 INI
- Cocktail Molotov (x4) : Dans un rayon de 1m, toute personne qui est touchée par la bouteille prend trois états de « Enflammé ». Dans un rayon de 2m, c'est 2 états seulement. Dans un rayon de 3m, un seul état.

- 15 balles et poudres

- Tenue de cultiste de Nurgle : 5 protection ; Tout le corps sauf tête

- Anneau d'Ulgu : Lorsque porté, vous pouvez faire croire à ceux qui vous entourent que vous êtes un humain lambda (sans mutation aucune ni trait particulier) pendant 1 heure. Vous ne pouvez utiliser cette capacité qu’une fois par jour. Vous ne pouvez pas prendre l’apparence d’une personne en particulier.

- Miroir de la Demoiselle d'Acques
- Cor de la harde des Museaux Annelés



Équipement divers :

- Marque de Nurgle
- Caresse de la vipère (poison) : Un sujet blessé par une arme enduite de ce venin doit réussir un jet d'END-4 sous peine de mourir dans END minutes. Chaque minute avant sa mort, le sujet subit 5 points de dégâts non sauvegardables, et un malus cumulable de 2 à ses caractéristiques.


- Couverts en bois
- Sac à dos
- Couronnes dentaires en bois
- Tatouages
- Porte-bonheur

- Sap-biscuit

- Costume de répurgateur + Fleuret (Déguisement)



Divers divers :

Image

Avatar du membre
[MJ] La Fée Enchanteresse
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Messages : 782
Autres comptes : Armand de Lyrie

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par [MJ] La Fée Enchanteresse »

Il est vrai que l’âme qui était appelée un jour « Reinhard Faul » avait beaucoup changé en si peu de temps. Mais cet esprit avait toujours su évoluer et s’adapter à toute vitesse, à toutes les circonstances, en écoutant son instinct et en réagissant à chaque obstacle que lui balançait la vie — en soi, Reinhard ressemblait bizarrement plus aux idéaux de Tzeentch qu’à ceux de son patron de la peste, mais ce n’était pas la première incohérence devant laquelle on s’arrêtait en étudiant sa vie.
La magie était proprement terrifiante, mais c’est par un grand bon que le Coësre s’enfonçait, guidé par un troisième œil tenu entre ses doigts, au milieu d’un portail qui l’attirait vers cet immense tunnel scintillant. L’horrible bruit, ce terrible vrombissement métallique, il sonnait à nouveau à tue-tête dans ses oreilles, un hurlement venu d’outre-tombe, de l’au-delà, qui avait de quoi anéantir la volonté de n’importe quel être humain plus faible que lui.

Le tunnel rétrécissait. Il ondulait, les vents se repliaient sur eux-mêmes, s’écrasaient ensemble dans une étrange courbure — on semblait lui tracer un chemin. En fait, Reinhard comprenait à rebours ce qui était en train de se passer : Mémé Gâteuse l’amenait chez elle, comme promis, au milieu du territoire de Papy. Mais l’œil de l’Interlope lui permettait de percevoir au-delà de son étreinte, au-dessus des branchages et des cartilages de chair qui avaient attrapé son corps. De ses propres yeux, il ne voyait rien qu’une lumière lointaine, et il se sentait être poussé vers elle — mais c’était un artifice, et en quelque sorte, Reinhard voyait comme s’il était derrière la machine d’une usine, comme s’il voyait les essieux et les chaînes avalées par automatisme — le derrière de la scène, le mécanisme du décor. Mémé utilisait la même voie de communication que l’Interlope, et peut-être que tous les magiciens du monde, et tous les illusionnistes, tous les tricheurs de sa trempe, trouvaient la source de leurs prestidigitations dans ce conduit qui liait les mondes entre eux…



Qu’est-ce que l’Interlope avait cherché à faire, en balançant Reinhard dans cet enfer ? Était-ce un moyen bien néfaste d’obtenir quelque chose ? Ou de susciter une réaction ? Qu’importe. Reinhard portait son œil à sa gauche, et à sa droite, et il voyait encore, entre les limbes d’énergies, les vies et les essences d’univers bien différents.

Et puis, il y en avait une en particulier, qui se dessinait face à lui…
Image

L’endroit était bizarrement… Familier. Pas accueillant, familier, ce qui était absolument différent comme adjectif. Il avait déjà vu cette chose.

Une grande tour dans le noir. Une flèche élancée comme la pointe d’une cathédrale, faite d’obsidienne. Une brume grise, et des flammes bleutées aux fenêtres. Autour, un lac à l’eau noire sur laquelle l’incendie d’azur se reflétait, et pour une étrange raison, on avait pas du tout envie de regarder sous la surface de cette mare — elle semblait être faite d’encre.

Il l’avait déjà vue en rêve. Des rêves qu’il avait partagés avec quelqu’un d’autre… Les rêves de Valitch.


Mémé Gâteuse continuait de tirer gentiment Reinhard dans un sens, comme un enfant. Elle n’était pas en train de le perdre ou de le trahir — peut-être que sa mort l’empêchait d’à nouveau réagir par passion. Elle l’amenait vers l’infecte sécurité de Nurgle.

Mais cet endroit, cette tour… Il y avait quelque chose que Reinhard désirait là-dedans. Quoi ? Quoi ?

Comme si elle lisait dans ses pensées, la voix de Mémé Gâteuse résonna dans sa tête.


La curiosité a tué le chat, elle lui a arraché sa peau et rôti sa chair. Arrête de marcher sur un fil… Ce Dieu répugne Nurgle. J’ai voulu te tuer parce que tu t’es aligné avec. Furug’ath a toléré tes aventures, quand ça convenait encore à Ses plans — ne crois pas que cet arrangement tiendra éternellement.

Jets cachés.
Image

Avatar du membre
Reinhard Faul
Monster Vieux Monde 2021
Monster Vieux Monde 2021
Messages : 249
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par Reinhard Faul »

Je regardais les décors en dehors du tunnel de lumière simplement pour reposer mes yeux. Les couleurs tournoyantes me rendent vraiment très malade. Néanmoins j’étais pressé de rentrer chez moi. Nuln, Elspeth, le dragon, j’en avais plein la tête. Peu de chose aurait pu me pousser à m’arrêter et à regarder plus attentivement au-delà du chaos de couleurs et de lumières.
La grande tour noire en fait partie.

Je l’ai déjà vue, ça va me revenir, je l’ai sur le bout de la langue… Valitch. Cette tour a un lien avec Valitch. J’ai la brutale envie de faire un trou dans les organes de l’arbre pour explorer cet étrange paysage. Il y a quelque chose que je désire, là-bas. Je fronce les sourcils en réfléchissant à ce que ça peut être. Mes sentiments sont confus. Sans doute quelque chose de magique en rapport avec la sorcière. Ça me plairait, ça. Des métamorphoses, peut être. Nous avions volé ensemble, elle sous forme d’oiseaux et moi de mouches. C’était un des souvenirs les plus grisants de ma vie. Elle m’avait aussi offert un anneau, et m’avait prodigué de nombreux conseils sur l’art de changer de forme. Je ne sais pas si tu te souviens, ça date de l’époque où j’incarnais plus fréquemment Maximale Leistung. Ça fait quoi, deux ans ? Bref, toutes ces transformations me faisaient mal, et elle m’a appris des exercices respiratoires du Collège Blanc pour mieux gérer ça. Ou de nombreuses connaissances ? Ça serait logique, c’est un puits de science cette femme. Je lui ai souvent demandé de l’aide par lettres pour des extraits en langue étrangère que je ne parvenais pas à traduire. Comment aurais-je pu concocter un rituel de nécromancie sans son aide ? Y a un cadavre bien profané par les sorcelleries chaotiques qui fait route vers le Nord en ce moment même grâce à elle. Je ne lui ai pas tout raconté par le menu, bien sûr, mais je lui ai demandé quelques conseils pour des dialectes barbares bien spécifique…
Ou alors c’est sa petite planque perso. C’est Valitch elle-même qui se trouve à l’intérieur. Je plisse les yeux pour apercevoir un signe de sa présence. J’aimerais bien lui raconter Paris. Elle est curieuse, elle poserait des questions. J’ai pris l’habitude de son bavardage et de ses interrogations, j’y ai même pris goût. On ne m’avait jamais demandé autant mon avis sur des trucs. Comme si je n’étais pas un mendiant inintéressant, mais que j’avais un point de vue qui m’appartenait en propre sur le coin du monde où j’étais, égal à n’importe quel autre. Elle m’avait demandé l’origine de mon tatouage, ce que personne n’avait jamais fait. D’accord, d’accord, deux loups qui hurlent à la lune c’est beauf et commun, mais pourquoi j’avais choisi ça sur mon épaule ? Par mauvais goût, c’est évident, mais l’intention derrière ? J’avais bredouillé que quand j’étais jeune, les loups c’était viril et mystérieux, et que ça me plaisait sans doute d’incarner ces valeurs-là. J’étais un gamin. J’avais commencé à lui expliquer que j’étais bête, influençable et peu sûr de moi, mais elle avait chassé de la main cette séance d’auto flagellation en rétorquant que ce n’était qu’un tatouage. J’étais soulagé qu’elle ne se moque pas de moi.

Je suis interrompu dans mes pensées tendres par Mémé. Comme si elle avait lu dans ma tête. J’ai senti la colère quitter mon corps quand elle m’a fait remarqué mes amitiés étranges. La trouille m’a séchée la bouche. D’une voix éteinte, j’ai répondu :

« Ça serait stupide de se lier à ces choses. Ce sont des traîtres. Ils trahissent tout le temps. Aucune amitié n’est possible. »

Je ne regarde pas les organes de Mémé dans les yeux, j’ai pas le courage. Je tente de noyer le poisson :

« Puis de quel alignement tu parles ? Je n’ai rencontré d’autres serviteurs du Chaos qu’après ta mort. »

La sorcière nurglite me savait capable d’oniromancie. Elle m’avait aidé à utiliser ce pouvoir, et j’avais vu le bateau du capitaine tiléen sombrer. Si j’avais rêvé d’autres choses de pertinent, je ne m’en souviens pas.
Natus est cacare et abstergere coactus est.
Image
Si vous vous y connaissez en latin pitié aidez moi.


Lien Fiche personnage: Ici

Stats :
Voie du sorcier de Nurgle (Profil avec empreintes occultes et mutations)
For 8 | End 11 | Hab 9 | Cha 8 | Int 13 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | Foi 8 | Mag 16 | NA 2 | PV 100/100

État temporaire :
Clairvoyance : +1 en Magie et en Intelligence
Nuages de mouches : -1 ATT/PAR/TIR/INI pour toutes les personnes à moins de 6m
Plaies suppurantes : 1d3 dégâts retranchés à chaque blessure
Pourriture de Neiglish : Porteur sain
Protection de Papy : 2d4 PdC à chaque critique en incantation


Grimoire :

- Lumière : À appliquer sur un objet ; Fait de la lumière pendant 1h
- Flammèche : Petite étincelle au doigt pendant une minute
- Météo : Connaît la météo prochaine
- Repos : Peu faire se détendre quelqu'un

- Infestation de Nurglings : 24m / 1d4 tours / Projectile magique. Une fois qu'une personne est touchée, elle subit 10+2d10 dégâts magiques par tour / Dès la fin du sortilège ou la mort de l'ensorcelé, des bubons explosent, libérant 2d3 amas de chair, qui sont autant de nurglings
- Fontaine putride : 6m / Instantané / 30+2d10 dégât devant lui + gain de 7 armure temporaire magique / +5 dégât par point de MA
- Gerbe corruptrice : 12m / 10+1d10 dégât dans une zone de 6m, esquivable ; métal rongé après 1d4 tours / -1 esquive par MA

- La multitude fait le tout : Se change en nuée de mouches
- Prodigieuse santé : Contact / Devient ultra bogosse et ultra chad
- Grande invocation de petits amis : Invoque des insectes pour servir d'ingrédients
- Immonde messager : Peut envoyer des messages twitter (Caractères limités)
- Allégresse fétide : Supprime toute douleur mentale ou physique
- Divine urgence : Force la cible à faire un jet d'END. Diarrhée en cas d'échec.
- Paludisme dévorant

- Invocation : Nurglings
- Invocation : Bête de Nurgle
- Invocation : Porte Peste
- Octogramme de conjuration


Compétences :
- Résistance accrue : +1 END aux jets testant la résilience physique (Fatigue, drogue, alcool, torture...)

- Vol à la tire : +1 pour escamoter quelque chose
- Baratin : +1 pour endormir la vigilance de quelqu'un
- Déplacement silencieux : +1 pour fureter quelque part
- Déguisement : +1 pour s'infiltrer en étant déguisé
- Alphabétisation
- Autorité

- Sens de la magie : Sur un test, détecte les événements magiques
- Incantation (Domaine de Nurgle)
- Maîtrise de l'Aethyr (Nurgle) : 2
- Contrôle de la magie
- Divination (Oniromancie) : Sur un test au cours de son sommeil, peut découvrir la destinée de certains personnages
- Langue hermétique (Langue Noire) : Parle la langue immonde du Chaos
- Confection de maladies : Peut fabriquer des maladies communes et rares


Équipement de combat :
- Bâton démoniaque : 2 mains ; 10+1d8 dégâts ; 8 parade ; Assommante & Utilisable seulement par les classes magiques. +1 PAR
- Pistolet à répétition : 46+1d8 dégâts, malus -2 TIR/8 mètres, peut tirer cinq fois à la suite avec un malus de -1 TIR par chaque nouveau canon qui fait feu
- Agaga (Épée à une main) : 18+1d10 dégâts ; 13 parade ; Rapide, Précise, Perforante (2) ; +1 INI
- Cocktail Molotov (x4) : Dans un rayon de 1m, toute personne qui est touchée par la bouteille prend trois états de « Enflammé ». Dans un rayon de 2m, c'est 2 états seulement. Dans un rayon de 3m, un seul état.

- 15 balles et poudres

- Tenue de cultiste de Nurgle : 5 protection ; Tout le corps sauf tête

- Anneau d'Ulgu : Lorsque porté, vous pouvez faire croire à ceux qui vous entourent que vous êtes un humain lambda (sans mutation aucune ni trait particulier) pendant 1 heure. Vous ne pouvez utiliser cette capacité qu’une fois par jour. Vous ne pouvez pas prendre l’apparence d’une personne en particulier.

- Miroir de la Demoiselle d'Acques
- Cor de la harde des Museaux Annelés



Équipement divers :

- Marque de Nurgle
- Caresse de la vipère (poison) : Un sujet blessé par une arme enduite de ce venin doit réussir un jet d'END-4 sous peine de mourir dans END minutes. Chaque minute avant sa mort, le sujet subit 5 points de dégâts non sauvegardables, et un malus cumulable de 2 à ses caractéristiques.


- Couverts en bois
- Sac à dos
- Couronnes dentaires en bois
- Tatouages
- Porte-bonheur

- Sap-biscuit

- Costume de répurgateur + Fleuret (Déguisement)



Divers divers :

Image

Avatar du membre
[MJ] La Fée Enchanteresse
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Messages : 782
Autres comptes : Armand de Lyrie

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par [MJ] La Fée Enchanteresse »

Mémé Gâteuse sembla soupirer.

C’était stupide, parce qu’elle n’était pas capable de soupirer — qu’importe ce que la vieille dame était avant, ce qu’elle était à présent n’était absolument plus humain ; ou du moins, c’était une âme humaine détruite et remodelée jusqu’à l’extrême, de telle sorte qu’elle n’avait plus vraiment de corps, ou d’émotions. Mais quelque chose sembla l’animer, et la cervelle de Reinhard décida de traduire ça comme un soupir, comme si elle était agacée, ou déçue, de la réponse du garçon.

Tu n’as plus besoin de me mentir. Tu m’as déjà vaincue. Tu as pris ma vie, ma ville, mes sicaires, mes potions, mes ouvrages, et même mes chats. Je n’ai plus rien pour te faire chanter ou te menacer. Je ne suis plus que la créature de Grand-Père, maintenant — et la tienne, si tu le souhaites.
Je sais, pour Valitch. Je sais que c’est elle qui t’a convaincu de prendre le démon pour toi, de le déchaîner sur Nuln pour la servir. Ma mort, elle a été causée par moi-même : j’ai voulu te tuer et j’ai échoué, même si pour me vaincre tu as été forcé de vendre ton âme au pire moment possible. Mon empressement et mon impulsivité m’ont perdue, et j’ai l’éternité maintenant pour m’en mordre les doigts…
Valitch. Je ne comprends pas ce qu’il y a entre toi et moi. Mais je sais une chose : Tout le monde est au courant pour elle et toi. Et ça ne fait plaisir ni à Tzeentch, ni à Nurgle. Au départ, vous ne faisiez que des broutilles. Maintenant vous jouez avec une ville entière, et donc un pays entier, et donc un continent entier, et donc la Terre entière, et toute la planète et leurs milliards d’âmes que se disputent les Dieux dans leur Grand Jeu. Fais attention, Reinhard, ou tu vas perdre plus que toi-même.



Évidemment, que Mémé Gâteuse allait dégobiller ses explications de la manière la plus cryptique possible. Les créatures surnaturelles étaient comme ça. Fut un temps, elle était une mamie bien plus sèche et terre-à-terre : l’époque où il taillait les ongles de ses orteils. Mais elle parlait d’une voix si calme, et si honnête…

La tour se dressait toujours là-bas, à travers le tunnel. Pourquoi Reinhard avait tellement envie d’y aller ? Il avait l’impression que là-bas se trouvaient toutes les réponses à toutes les questions qu’il s’était posé depuis le début de sa vie. Tzeentch savait tout, mais pour une vérité il assénait neuf mensonges, à chaque fois. Nurgle était tellement plus simple, tellement plus droit, et honnête…

Allait-il écouter Mémé ? Ou faire un détour avant de rentrer chez lui ?
Image

Avatar du membre
Reinhard Faul
Monster Vieux Monde 2021
Monster Vieux Monde 2021
Messages : 249
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par Reinhard Faul »

Pourquoi j’écouterais Mémé ? Quasiment dans la même phrase, elle justifie sa tentative d’assassinat auprès de moi puis me dit ce que je dois faire. Un être maléfique plus patient que moi serait déjà en train de l’étrangler si elle avait encore une gorge. Je crache de rage vers ce que j’identifie être sa figure, puis j’explose :

« Ah oui ? Et comment on joue à un jeu dont on ne connaît pas les règles ? Si tu n’avais pas eu des petits secrets, des petits « je t’expliquerai plus tard », des petits mensonges plein la bouche, j’aurais peut-être préféré te faire confiance à toi plutôt qu’à la gonzesse bizarre qui porte l’odeur de l’Ennemi ! Tu peux pas me regarder dans les yeux et me dire que j’étais… »

Je plisse le visage de dégoût. J’étais une belle merde, voilà ce que j’étais. Ignorant. Faible. Vulnérable. C’est ça qui me bute. La sorcière n’avait pas à se méfier de moi, je lui faisais absolument confiance. C’est pour ça qu’elle a pu m’entraîner dans un rituel complexe sans que je pose de question. Je rougis de honte à ma stupidité d’alors. J’ai pas envie que Mémé se délecte d’évoquer cette période, je préfère repartir dans l’autre sens :

« Et regarde-toi ! T’essaie encore de me retourner la tête ! Comme tu l’as fait avec ton sort de merde là, ton… - je fais un geste du bras pour dire que mon vocabulaire n’est pas à la hauteur de ma colère – ton TRUC ! »

C’est difficile de lire la perplexité sur le visage d’un arbre, mais Mémé fait beaucoup d’effort. Moi ça me met encore plus en rogne :

« Ton sort de merde là ! Tu vois lequel je parle ! Quand t’as foutu la merde dans ma tête en me liant avec des nulnois ! Y en a un qui est mort y a pas longtemps et… ça m’a fait mal. »

Le chagrin que je ressens tout à coup est humiliant. C’est Mémé qui m’oblige à le ressentir. Elle doit bien se foutre de ma gueule de m’avoir joué ce tour à la con. Je creuse quand même la fosse à merde, même si j’ai honte, parce que ça me tourmente beaucoup de savoir pourquoi, et comment :

« Et quand j’ai tué la sœur d’Irmfried, la prêtresse de la Colombe… c’était la bonne chose à faire, mais ça m’a déchiré en deux. Je ne me souviens plus… je n’arrive pas à… »

Je fronce les sourcils, confus. Je me rappelle une époque où je n’aurais pas tué une femme désarmée pour profaner son cadavre, je n’aurais pas tué la sœur d’un ami, mais ces souvenirs et les émotions que j’y rattachais me semblent de plus en plus flous. Ce que je sais c’est que si les intérêts de Grand Père ne vont pas dans le même sens que les gens du cercle, ça me fait mal.
Natus est cacare et abstergere coactus est.
Image
Si vous vous y connaissez en latin pitié aidez moi.


Lien Fiche personnage: Ici

Stats :
Voie du sorcier de Nurgle (Profil avec empreintes occultes et mutations)
For 8 | End 11 | Hab 9 | Cha 8 | Int 13 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | Foi 8 | Mag 16 | NA 2 | PV 100/100

État temporaire :
Clairvoyance : +1 en Magie et en Intelligence
Nuages de mouches : -1 ATT/PAR/TIR/INI pour toutes les personnes à moins de 6m
Plaies suppurantes : 1d3 dégâts retranchés à chaque blessure
Pourriture de Neiglish : Porteur sain
Protection de Papy : 2d4 PdC à chaque critique en incantation


Grimoire :

- Lumière : À appliquer sur un objet ; Fait de la lumière pendant 1h
- Flammèche : Petite étincelle au doigt pendant une minute
- Météo : Connaît la météo prochaine
- Repos : Peu faire se détendre quelqu'un

- Infestation de Nurglings : 24m / 1d4 tours / Projectile magique. Une fois qu'une personne est touchée, elle subit 10+2d10 dégâts magiques par tour / Dès la fin du sortilège ou la mort de l'ensorcelé, des bubons explosent, libérant 2d3 amas de chair, qui sont autant de nurglings
- Fontaine putride : 6m / Instantané / 30+2d10 dégât devant lui + gain de 7 armure temporaire magique / +5 dégât par point de MA
- Gerbe corruptrice : 12m / 10+1d10 dégât dans une zone de 6m, esquivable ; métal rongé après 1d4 tours / -1 esquive par MA

- La multitude fait le tout : Se change en nuée de mouches
- Prodigieuse santé : Contact / Devient ultra bogosse et ultra chad
- Grande invocation de petits amis : Invoque des insectes pour servir d'ingrédients
- Immonde messager : Peut envoyer des messages twitter (Caractères limités)
- Allégresse fétide : Supprime toute douleur mentale ou physique
- Divine urgence : Force la cible à faire un jet d'END. Diarrhée en cas d'échec.
- Paludisme dévorant

- Invocation : Nurglings
- Invocation : Bête de Nurgle
- Invocation : Porte Peste
- Octogramme de conjuration


Compétences :
- Résistance accrue : +1 END aux jets testant la résilience physique (Fatigue, drogue, alcool, torture...)

- Vol à la tire : +1 pour escamoter quelque chose
- Baratin : +1 pour endormir la vigilance de quelqu'un
- Déplacement silencieux : +1 pour fureter quelque part
- Déguisement : +1 pour s'infiltrer en étant déguisé
- Alphabétisation
- Autorité

- Sens de la magie : Sur un test, détecte les événements magiques
- Incantation (Domaine de Nurgle)
- Maîtrise de l'Aethyr (Nurgle) : 2
- Contrôle de la magie
- Divination (Oniromancie) : Sur un test au cours de son sommeil, peut découvrir la destinée de certains personnages
- Langue hermétique (Langue Noire) : Parle la langue immonde du Chaos
- Confection de maladies : Peut fabriquer des maladies communes et rares


Équipement de combat :
- Bâton démoniaque : 2 mains ; 10+1d8 dégâts ; 8 parade ; Assommante & Utilisable seulement par les classes magiques. +1 PAR
- Pistolet à répétition : 46+1d8 dégâts, malus -2 TIR/8 mètres, peut tirer cinq fois à la suite avec un malus de -1 TIR par chaque nouveau canon qui fait feu
- Agaga (Épée à une main) : 18+1d10 dégâts ; 13 parade ; Rapide, Précise, Perforante (2) ; +1 INI
- Cocktail Molotov (x4) : Dans un rayon de 1m, toute personne qui est touchée par la bouteille prend trois états de « Enflammé ». Dans un rayon de 2m, c'est 2 états seulement. Dans un rayon de 3m, un seul état.

- 15 balles et poudres

- Tenue de cultiste de Nurgle : 5 protection ; Tout le corps sauf tête

- Anneau d'Ulgu : Lorsque porté, vous pouvez faire croire à ceux qui vous entourent que vous êtes un humain lambda (sans mutation aucune ni trait particulier) pendant 1 heure. Vous ne pouvez utiliser cette capacité qu’une fois par jour. Vous ne pouvez pas prendre l’apparence d’une personne en particulier.

- Miroir de la Demoiselle d'Acques
- Cor de la harde des Museaux Annelés



Équipement divers :

- Marque de Nurgle
- Caresse de la vipère (poison) : Un sujet blessé par une arme enduite de ce venin doit réussir un jet d'END-4 sous peine de mourir dans END minutes. Chaque minute avant sa mort, le sujet subit 5 points de dégâts non sauvegardables, et un malus cumulable de 2 à ses caractéristiques.


- Couverts en bois
- Sac à dos
- Couronnes dentaires en bois
- Tatouages
- Porte-bonheur

- Sap-biscuit

- Costume de répurgateur + Fleuret (Déguisement)



Divers divers :

Image

Avatar du membre
[MJ] La Fée Enchanteresse
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2021 du meilleur MJ - Élaboration
Messages : 782
Autres comptes : Armand de Lyrie

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par [MJ] La Fée Enchanteresse »

Mémé Gâteuse écouta. Contrairement à ce que son surnom sous-entendait, elle n’avait rien d’une mémé. Elle n’était pas une vraie grand-mère, elle n’était pas cette figure maternante, tendre, à laquelle on pouvait confier des peines et des secrets. Elle n’était pas le genre d’être humain qui écoutait les peines de cœur d’autrui, à moins de pouvoir les utiliser contre eux plus tard. Elle n’était pas la mamie de Reinhard Faul.
Et pourtant, elle écoutait. Elle se taisait pendant que son ancien élève déballait ce qu’il avait sur le cœur — il faut dire que quelque part, il ne serait pas là où il est aujourd’hui sans elle. Il devait tout à Mémé : sa secte, ses connaissances, son art de la magie. Elle avait été une bouée de sauvetage au milieu de l’océan, un phare dans la nuit, elle l’avait tiré d’un gouffre gigantesque. Sans elle, son destin aurait été écourté. Reinhard Faul aurait flambé sur le bûcher de la cour du Donjon de Fer, tel un papillon de nuit s’approchant trop près des flammes. Et elle avait tenu entre ses mains les pires secrets de l’univers. Qui mieux qu’elle pour adoucir le jeune homme, le conseiller, à nouveau l’aider, puisqu’il en avait besoin ?



Mais c’était un leurre. En réalité, Mémé Gâteuse n’écoutait rien de ce que Reinhard disait. Elle ne faisait qu’entendre.


Oh mon Poussin, mon pauvre Poussin…
Tu parles tout seul. Tu parles à toi-même. Et tu ne te rends pas compte de l’écho de tes paroles.
Il n’y a plus que toi, maintenant. Et même plus que toi, en fait, toi et le diable en toi. Comme moi, ton corps, ta chair et tes viscères appartiennent à d’autres — et ton âme avec.
Je suis morte dans les égouts de Nuln, tout comme toi tu es mort dans ce squat infecté par le typhus. Tu sais pourtant que le bateau a brûlé derrière toi. Alors pourquoi ce sentimentalisme si soudain ?



Il y eut une pause. Un silence. Un instant de mutisme.


Et d’un coup, il semblait que Reinhard pouvait sentir un courant d’air glacial.


Non.

Ne me dis pas que…

Ne me dis pas que tu as peur de mourir ? Pas encore ?
Image

Avatar du membre
Reinhard Faul
Monster Vieux Monde 2021
Monster Vieux Monde 2021
Messages : 249
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Le Coësre] « Ce n’est pas la fin du monde. Mais tu peux la voir d’ici. »

Message par Reinhard Faul »

« C’est quoi cette question de merde ? »

Réponse sortie spontanément de ma bouche sans l’intervention de mon cerveau. Je réponds sans trop réfléchir :

« Évidemment ! Ça serait complètement con de ma part de pas m’en faire. J’ai pas envie d’être une saloperie d’arbre. Puis le démon m’a montré ce qu’il me ferait quand mon âme ne sera plus attachée au monde, ça sera pas agréable. »

Puis y a Elspeth. Elle manipule le Vent Violet, celui de la Mort. J’y repense d’un coup, parce que c’est celle la plus susceptible de me tuer dans un avenir proche. Je ne sais pas ce qu’elle est en capacité de faire, le Chaos n’est pas très doué pour m’expliquer la magie divisée en Vents, mais j’ai peur qu’elle sente que… que je ne devrais plus être là. Je connais l’odeur de Shyish, elle est sèche, froide, poussiéreuse, comme l’intérieur d’un caveau qui n’a pas été ouvert depuis très longtemps. La fin de l’univers a cette odeur-là, quand le monde sera un grand désert sec et noir sous un ciel dénué d’étoile.
Je soupçonne que Grand Père ne soit pas la vraie fin des gens, mais l’incarnation des peurs et des dégoûts qu’on ressent avant de mourir. L’horreur devant le corps qui s’affaiblit, puis qui pourrit. La solitude. L’impuissance. Mais c’est qu’une théorie. En tout cas quand je pense à la dame au dragon, j’ai peur de faire face à ma vraie fin.
Mais je fronce les sourcils. Putain Mémé !

« Tu changes de sujet ! Tu changes de sujet exprès ! Dis-moi juste pourquoi tu m’as lié à des gens, putain c’est pas dur comme question ! »
Natus est cacare et abstergere coactus est.
Image
Si vous vous y connaissez en latin pitié aidez moi.


Lien Fiche personnage: Ici

Stats :
Voie du sorcier de Nurgle (Profil avec empreintes occultes et mutations)
For 8 | End 11 | Hab 9 | Cha 8 | Int 13 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | Foi 8 | Mag 16 | NA 2 | PV 100/100

État temporaire :
Clairvoyance : +1 en Magie et en Intelligence
Nuages de mouches : -1 ATT/PAR/TIR/INI pour toutes les personnes à moins de 6m
Plaies suppurantes : 1d3 dégâts retranchés à chaque blessure
Pourriture de Neiglish : Porteur sain
Protection de Papy : 2d4 PdC à chaque critique en incantation


Grimoire :

- Lumière : À appliquer sur un objet ; Fait de la lumière pendant 1h
- Flammèche : Petite étincelle au doigt pendant une minute
- Météo : Connaît la météo prochaine
- Repos : Peu faire se détendre quelqu'un

- Infestation de Nurglings : 24m / 1d4 tours / Projectile magique. Une fois qu'une personne est touchée, elle subit 10+2d10 dégâts magiques par tour / Dès la fin du sortilège ou la mort de l'ensorcelé, des bubons explosent, libérant 2d3 amas de chair, qui sont autant de nurglings
- Fontaine putride : 6m / Instantané / 30+2d10 dégât devant lui + gain de 7 armure temporaire magique / +5 dégât par point de MA
- Gerbe corruptrice : 12m / 10+1d10 dégât dans une zone de 6m, esquivable ; métal rongé après 1d4 tours / -1 esquive par MA

- La multitude fait le tout : Se change en nuée de mouches
- Prodigieuse santé : Contact / Devient ultra bogosse et ultra chad
- Grande invocation de petits amis : Invoque des insectes pour servir d'ingrédients
- Immonde messager : Peut envoyer des messages twitter (Caractères limités)
- Allégresse fétide : Supprime toute douleur mentale ou physique
- Divine urgence : Force la cible à faire un jet d'END. Diarrhée en cas d'échec.
- Paludisme dévorant

- Invocation : Nurglings
- Invocation : Bête de Nurgle
- Invocation : Porte Peste
- Octogramme de conjuration


Compétences :
- Résistance accrue : +1 END aux jets testant la résilience physique (Fatigue, drogue, alcool, torture...)

- Vol à la tire : +1 pour escamoter quelque chose
- Baratin : +1 pour endormir la vigilance de quelqu'un
- Déplacement silencieux : +1 pour fureter quelque part
- Déguisement : +1 pour s'infiltrer en étant déguisé
- Alphabétisation
- Autorité

- Sens de la magie : Sur un test, détecte les événements magiques
- Incantation (Domaine de Nurgle)
- Maîtrise de l'Aethyr (Nurgle) : 2
- Contrôle de la magie
- Divination (Oniromancie) : Sur un test au cours de son sommeil, peut découvrir la destinée de certains personnages
- Langue hermétique (Langue Noire) : Parle la langue immonde du Chaos
- Confection de maladies : Peut fabriquer des maladies communes et rares


Équipement de combat :
- Bâton démoniaque : 2 mains ; 10+1d8 dégâts ; 8 parade ; Assommante & Utilisable seulement par les classes magiques. +1 PAR
- Pistolet à répétition : 46+1d8 dégâts, malus -2 TIR/8 mètres, peut tirer cinq fois à la suite avec un malus de -1 TIR par chaque nouveau canon qui fait feu
- Agaga (Épée à une main) : 18+1d10 dégâts ; 13 parade ; Rapide, Précise, Perforante (2) ; +1 INI
- Cocktail Molotov (x4) : Dans un rayon de 1m, toute personne qui est touchée par la bouteille prend trois états de « Enflammé ». Dans un rayon de 2m, c'est 2 états seulement. Dans un rayon de 3m, un seul état.

- 15 balles et poudres

- Tenue de cultiste de Nurgle : 5 protection ; Tout le corps sauf tête

- Anneau d'Ulgu : Lorsque porté, vous pouvez faire croire à ceux qui vous entourent que vous êtes un humain lambda (sans mutation aucune ni trait particulier) pendant 1 heure. Vous ne pouvez utiliser cette capacité qu’une fois par jour. Vous ne pouvez pas prendre l’apparence d’une personne en particulier.

- Miroir de la Demoiselle d'Acques
- Cor de la harde des Museaux Annelés



Équipement divers :

- Marque de Nurgle
- Caresse de la vipère (poison) : Un sujet blessé par une arme enduite de ce venin doit réussir un jet d'END-4 sous peine de mourir dans END minutes. Chaque minute avant sa mort, le sujet subit 5 points de dégâts non sauvegardables, et un malus cumulable de 2 à ses caractéristiques.


- Couverts en bois
- Sac à dos
- Couronnes dentaires en bois
- Tatouages
- Porte-bonheur

- Sap-biscuit

- Costume de répurgateur + Fleuret (Déguisement)



Divers divers :

Image

Répondre

Retourner vers « Nuln »