Darn vs Arzhogh : Manque de Civilités

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
Arzhogh
PJ
Messages : 3

Darn vs Arzhogh : Manque de Civilités

Message par Arzhogh » 12 mars 2019, 18:34

[Petit duel amical avec Darn, qui verra s'affronter un Ogre et un Gor, accompagné de ses 3 chiens du Chaos dont le profil se trouve dans ma fiche x). Le but n'étant pas de viser la mort de l'opposant mais de le capturer, le duel s'arrêtera lorsque Darn aura moins de 20HPs et moins de 10HP dans mon cas.

Une fois l'un de ces seuils franchis, une fuite sera tentée et un jet pour simuler la fuite décidera s'il y a un mort ou non :D ]



La Harde de son chef s’était installé dans une forêt, non loin d’un village détruit.

Les derniers villages visités furent massacrés, avec toute la rage et la haine que pouvaient contenir les enfants de Morrslieb.
Le minotaure Orvhast était impossible à canaliser, arrachant les membres et les dévorant, ces derniers mus par des spasmes, alors que leurs propriétaires en étaient encore à invoquer leurs pathétiques dieux, pleurant et hurlant tandis que leur fin s’approchait. Certains fous imploraient une pitié qu’ils savaient ne jamais obtenir.

Quant à Arzhogh, il restait proche de son chef Tihre Lirre qui observait le massacre, même s’il savait pertinemment que rien ne le blesserait parmi ces sacrifices. Un humain le détrompa, tentant de s’élancer vers eux, une fourche sortie. Un profond mépris remplit le regard du Garde et, avec un simple sifflement, il vit l’homme s’effondre à quelques pas, hurlant de terreur tandis que trois monstrueux chiens du Chaos le jetèrent au sol et commencèrent à le dévorer vivant, entaillant son estomac afin de se repaître de ses intestins encore chaud, le tout ponctué par les hurlements et sanglots du méprisable Homme.

Enfin, Karphaos, une fois le massacre terminé, se posa au sol et commença à instaurer un Autel aux Puissances de la Ruine et ce malgré les grognements de certains Ungors, grognements vite interrompus une fois que l’un de ces grognement se transforma en épouvantable cri qui s’interrompit d’un coup et fut suivi du bruit d’un poids mort tombant au sol.

Les cadavres des villageois furent profanés … du moins ceux n’ayant pas été entièrement dévorés par Orvhast.
L’autel sanglant s’élevait au centre du village désormais symbole d’hommage rendu aux Puissances de la Ruine et Karphaos contemplait son œuvre.

Le campement installé, il informa son Chef de Garde qu’il allait tenter de trouver de la nourriture pour ses chiens. Il savait surtout que c’était la chasse qui lui convenait et il espérait trouver un Homme effrayé sur lequel aiguiser sa hache. Ou qu’il pourrait sacrifier envers le Purulent.

Commençant à s’aventurer dans la forêt, ses chiens sur ses talons, il sentait au loin l’odeur du sang séché et de la fumée du village. Il ne parviendrait à trouver personne si proche de cet autel sacrificiel voué aux Puissances de la Ruine et désira de s’aventurer plus loin.

Après un moment de marche, il se rendit compte que ses chiens agissaient étrangement. Ils n’agissaient pas comme s’il y avait une proie connue, tel un simple animal ou un Homme. Ce n’était visiblement pas non plus un autre Sabot-Fourchu.
Intrigué, il emmena ses chiens avec lui et sentit une odeur de fumée et la même odeur que la chair des Homme enfermé dans une maison qu’ils avaient incendiés. S’approchant discrètement, il vit dans une sorte de clairière un feu et une créature grotesque.
Ce n’était pas un Homme, il semblait bien plus gros et imposant. Sa musculature également.

C’était particulièrement étrange comme créature. Elle semblait dangereuse … Mais elle pourrait également faire un parfait sacrifice à Nurgle. Il pourrait peut-être la torturer. Et si jamais il avait le malheur de la tuer, cela fera un repas parfait pour ses chiens et lui.
Se redressant, il intima a ses chiens l’ordre d’attaquer et, sortant son cor de chasse, souffla dedans pour sonner l’hallali.

Il chargea la Créature, sa hache à deux mains prête à frapper, accompagné de ses chiens, tout en hurlant :

« Tu seras un Sacrifice parfait à la gloire du Purulent ».
Modifié en dernier par Arzhogh le 12 mars 2019, 18:38, modifié 1 fois.
Arzhogh, Voie du Bourreau

FOR 12 / END 10 / HAB 8 / CHAR 5 / INT 6 / INI 8 / ATT 10 / PAR 9 / TIR 8 / FOI / MAG / NA 1 / PV 65/65

Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_arzhogh


3 Chiens du Chaos (obtenus via les récompenses chaotiques) :
Gueule Putride : wiki-v2/doku.php?id=fiche_chien_du_chaos

Croc Suintant : wiki-v2/doku.php?id=fiche_chien_du_chaos

Griffe Purulente : wiki-v2/doku.php?id=fiche_chien_du_chaos

Mutation : 23) Résistant Votre corps se renforce, vos os épaississent, vos muscles se densifient. Vous êtes soudain beaucoup plus dur à tuer. END +1

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 19
Profil : 11 FOR /11 END /5 HAB /6 CHAR /6 INT /6 INI /9 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /125 PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: Darn vs Arzhogh : Manque de Civilités

Message par Darn le Grossier » 14 mars 2019, 18:42

Au centre d'une grande clairière éclairé par un doux soleil, l'ogre dénommé Darn s'attelait à préparer son dîner.
Ses derniers jours avaient étaient fructueux pour le mercenaire, car, malgré des débuts difficiles à se perdre dans les épaisses forêts, il avait pu se faire un joli stock de viande fraîche.
Il avait enfin réussi à mettre la main sur la bande de gobelins qui terrorisait autrefois la province du Reikland, ses derniers étaient en train de négocier avec des humains contrebandiers quand le mangeur-d'homme leur étaient tombé dessus. Personne n'avait eu le temps de le voir venir, et à peine avaient-ils compris qu'ils se faisaient attaquer que la plupart d'entre eux était déjà aplati par les pieds de leur agresseur. La suite du combat fut d'une facilité enfantine et très vite les agressés se dispersèrent dans toutes les directions. Maintenant, l'ogre s'attelait à réduire les cadavres en bouilli sur une pierre plate à l'aide de violent coup de poing à fin de mélanger les différentes viandes et d'en faire des steaks-broyé. Il incorpora à la viande de gobelin et d'humain un peu tout ce qu'il avait trouvé dans les bois environnent, noisettes, noix, glands, champignons, baies, écureuils, mulots, pommes de pin, il avait même trouvé une petite ruche d'abeille remplis de bon miel qu'il s'était empressé d'ajouter au mélange, ruche et abeille compris. Et pour relever le tout, il ajouta ce qu'il lui restait d'un combat qu'y s'était déroulé des semaines auparavant, la longue queue d'un insecte géant auquel ont avait arraché l’extrémité, à moins qu'il ne s'agissait d'un escargot qui avait muté.
Une fois tout le stock de viande épuisé et plusieurs pâtés de taille divers formés, Darn alluma un grand feu de camp. Il bricola une grille de cuisson à mettre par-dessus avec quelques bâtons plantés autour du feu et en y attachant une grande cote de maille tendue qui avait appartenu au chef grassouillet des contrebandiers. Puis il commença à faire cuire ses créations encore sanguinolentes en les déposant sur le métal chauffé.

L'odeur qui en dégagé faisait saliver le colosse, il eu bien du mal à ne pas tout dévorer de suite tellement son estomac s'impatientait.

Quelques minutes plus tard, son repas était prêts. Darn posa délicatement ses tas informe et à moitié brûlé sur la pierre encore couverte de sang frais et il était sur le point de commencer à manger quand des aboiements de chien et le son d'un cor se firent entendre. Il se retourna et put voir trois horribles bêtes lui foncer dessus, suivi par un grand cerf marchant sur ses deux sabots et brandissant une hache à deux mains.
L'ogre fut frustré par cette interruption, mais la curiosité devant de tel créature l'adouci un peu. Il avait déjà mangé de l'homme-bête et du chien, mais ils avaient habituellement des tête de bovin, ainsi que le goût, et les cabots étaient généralement moins moche que ses créatures. De nouveaux arômes lui fonçaient droit dessus, et il lui tardait de les découvrir.


T'oses m'empêcher d'bouffer ? Bien, t'seras dans l'menu toi aussi ! Et tes bois m'serviront d'cure-dent !

L'ogre chargea, la bave débordant de sa bouche. C'était vraiment une belle journée.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 11 | End 11 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 6 | Att 9 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 125/125 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Bugman
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 20

Re: Darn vs Arzhogh : Manque de Civilités

Message par [MJ] Bugman » 16 mars 2019, 11:10

C'est l'heure du sang!
► Afficher le texte
viewtopic.php?f=2&t=6555&p=114161#p114161

-Venez donc boire une bonne pinte, ou deux!

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 19
Profil : 11 FOR /11 END /5 HAB /6 CHAR /6 INT /6 INI /9 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /125 PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: Darn vs Arzhogh : Manque de Civilités

Message par Darn le Grossier » 18 mars 2019, 19:00

Le combat n'avait pas duré longtemps.
L'ogre n'avait même pas eu le temps de lever son poing ganté pour porter un coup à l'un des chiens que ses derniers lui avait déjà sauté dessus. Les griffes purulentes écorchaient la peau et entaillaient la chaire pendant que les crocs étaient profondément enfoncés dans le cuir épais du mangeur-d'homme. Heureusement qu'il était un ogre, sa taille et son poids lui permirent de ne pas tomber sur le dos à l'instant ou les molosses étaient sur lui.
Il parvint à se débarrasser des hideuses bête à grand coup de baffe, en tournant sur lui-même très rapidement et en sautant dans tous les sens, forcent ses agresseurs à lâcher prise, ou en provoquant la perte d'un joli morceau de viande.
Des entailles profonde, de la peau arrachait qui pendaient mollement et des plaies grande ouverte recouvrait les bras, les jambes et le torse de Darn, qui était maintenant encerclé par ses chiens répugnant. Et l'homme-bête qui n'était plus cas quelques pas de notre malheureux héros qui, déjà, se sentait faiblir à cause de la douleur omniprésente sur tout son corps et à cause du sang qui s’échappait en quantité.
L'ogre prit alors une décision qui jettera le déshonneur sur lui. La Fuite.

À peine l'idée lui est-elle venue à l'esprit qu'il se mit à courir dans une direction au hasard. Il ne fit pas attention au chien sur son chemin qui, en essayant de maîtriser le fuyard en l'attrapant à la jambe, ce prix un coup de pied en pleine mâchoire, ni la souche morte qui faillis le faire trébucher, il ignora même les bruits qui venaient de derrière lui. Tout ce qu'il avait à l'esprit, c'était la douleur et l'humiliation, la rage et la soif de vengeance. Toutes ses émotions lui donnaient de la force, de la vitesse, il courut sans s'arrêter, puis lui revint en mémoire son repas qu'il avait laissé à la merci des abominations qui l'avaient battu, c'est alors qu'il se mit à courir plus vite.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 11 | End 11 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 6 | Att 9 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 125/125 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Répondre

Retourner vers « La plaine et son plat ... »