[Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 897

[Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par [MJ] Kriegsherr » 09 mai 2018, 00:31

Sartosa, cité des pirates. Le centre du monde connu, l’endroit d’où l’on pouvait aller partout et où l’on pouvait rencontrer tout le monde.

En cette belle fin de matinée d’un quelconque aubentag du mois du sommerzeit 2529, les rues de la métropole étaient bondées. Les fêtards et ceux qui avaient trop bu la veille avaient eu le temps de décuver et commençaient à errer comme des âmes en peine, tandis que les nombreux bateaux accostaient et repartaient sans cesse dans un ballet qui durait déjà depuis le petit matin. Les tavernes, les docks, les boutiques, les cours d’entraînements des mercenaires… Tout ce petit monde était bien réveillé et grouillait d’animation, dans une atmosphère certes moins inquiétante et moins animée que celle de la nuit, mais également plus propice à la productivité et non moins pittoresque. Ici, entouré par une foule de curieux de tous les âges, un estalien défiait en duel un tiléen, selon les lois du code de la piraterie. Là, un cracheur de feu impressionnait les passants pendant que son complice délestait de leurs bourses les badauds qui avaient le malheur de s’arrêter un peu trop longtemps pour admirer le spectacle. Un peu plus loin, un docker norse déchargeait des caisses d’alcool de contrebande depuis un navire marchand jusqu’à une échoppe minable.

Pour ceux qui ne la connaissaient pas, Sartosa valait le détour, rien que pour son architecture insolite, témoin à la fois de son histoire et de l’ingéniosité dont il avait fallu faire preuve pour s’adapter à l’environnement géographique. L’île entière de Sartosa était entourée de falaises calcaires, qui dans la cité éponyme atteignaient la hauteur de trente-cinq mètres. La ville entière était conçue sur trois niveaux.

Les docks et les bas-fonds étaient évidemment au niveau de la mer, sur le rivage. Cet endroit était toujours très animé, puisque c’était le lieu de passage obligé pour arriver ou partir de la ville et le plus souvent même de toute l’île. On pouvait y fréquenter toutes sortes de gens plus ou moins recommandables, en fonction des quartiers et des docks. D’ailleurs, pour ceux qui s’y connaissaient, chaque emplacement était implicitement réservé à un type bien particulier de navire, et celui qui ignorait ces usages pouvait risquer gros, allant de la simple insulte et remontrance du pêcheur local ou du passage à tabac pour s’être amarré sur la jetée des seigneurs pirates, jusqu’à un défi en duel pour les récidivistes durs d’oreille ou ceux qui défiaient volontairement les « propriétaires » des emplacements « squattés ».

Après la partie bâtie au niveau de la mer, relativement limitée en superficie, venait l’à-pic, la falaise sur laquelle avait été construit tout un réseau complexe et pas forcément cohérent de passerelles, échelles, cordages et échafaudages, qui avait été modifié, complété et parfois partiellement détruit au cours des âges. Dans le même temps, de nombreuses bâtisses avaient été construites sur les éperons rocheux dépassant de la falaise, ou parfois même simplement accrochées, suspendues à flanc de falaise au dessus du vide par des câbles et cordages ou supportées par des poutres, étais et piliers branlants. A ces diverses constructions dépassant de la falaise venaient s’ajouter celles qui s’enfonçaient dedans. Bien entendu, les diverses grottes, trous fissures et autres cavités naturelles avaient toutes été élargies et exploitées au maximum de leurs possibilités pour former un véritable gruyère d’habitats et d’établissements troglodytes, creusés à même la roche. Parfois même, mais cela était rare car ça demandait beaucoup d’efforts et présentait un risque certain, on creusait dans la roche une nouvelle cavité afin d’y abriter un nouveau bâtiment. L’ensemble n’était qu’une accumulation d’initiatives de construction s’étalant sur plusieurs siècles, sans concertation ni logique apparente. Il en résultait un capharnaüm terrible, avec parfois des passerelles débouchant sur le vide, et des lieux pratiquement inaccessibles si l’on ne savait pas exactement quel chemin emprunter pour s’y rendre. Parfois, descendre d’une passerelle pour aller dans un établissement de boisson situé juste trois mètres en dessous de là on se trouvait nécessitait si l’on ne voulait pas faire d’acrobatie, de parcourir un bon kilomètre en tout pour y arriver, après avoir emprunté 3 échelles, 18 passerelles plus ou moins longues, et un escalier creusé dans la roche. Pour le visiteur non habitué, ce labyrinthe était très impressionnant du fait de sa dangerosité, même si par chance, l’accumulation des passerelles, filets et cordages formait un réseau si dense qu’une chute directe jusqu’au pied de l’à-pic sans être stoppé ou freiné par un quelconque ouvrage paraissait très improbable voire quasi-impossible.

Le troisième niveau de la ville était sans doute le plus cossu, car il était situé au dessus de la falaise, sur le plateau volcanique très fertile de l’île. Le mont Ertinia, le volcan à l’origine de l’île de Sartosa, aurait été créé selon la légende par le dieu roublard Ranald lui-même pour sauver Jack des Sept Mers, le pirate légendaire dont la statue en pierre, haute de sept mètres, trônait sur un éperon rocheux dépassant de la mer au milieu de la baie des pirates, l’entrée du port de Sartosa. Quoi qu’il en fut, ce qui était certain était que le volcan en question était depuis longtemps en sommeil, ne produisant plus que des panaches de fumée de temps à autre. Un certain nombre de paysans s’étaient même établis sur l’île, exploitant les terres arables, mais non peuplées du plateau rocheux. Ces bouseux n’avaient toutefois pas leur place aux environs de la cité elle-même, car la partie du plateau surplombant la ville était réservée à une élite. Pour la plupart, il s’agissait des chefs des grandes compagnies mercenaires influentes à Sartosa, de grands capitaines redoutés par tous, dont les terribles « seigneurs pirates », et de quelques marchands suffisamment riches, puissants et dénués de scrupules pour avoir percé dans cette ville où la seule règle (mis-à-part le discutable « code pirate ») était l’anarchie.



Cette journée-là, donc, le soleil était déjà haut dans le ciel et promettait une après-midi de plomb, puisque la chaleur était déjà à la limite du supportable, approchant les trente degrés à l’ombre alors qu’il n’était pas encore midi.

C’est dans un établissement peu connu de Sartosa que deux aventuriers aux origines insolites, mais tous deux issus d’un père estalien, se rencontrèrent pour la première fois.

Orcbolg Tiburon, d’ascendance noble du côté de sa mère gospodar kislévite et de son père nobliau estalien, était parti naguère de Bretonnie par un bateau soi-disant en partance pour le Nord. Hélas, une fois à bord, l’explorateur s’était vite aperçu qu’il s’était fait rouler ! Le navire en question n’allait pas à Erengrad comme il l’avait indiqué à l’officier du port de Bordeleaux pour les registres, mais bien à la Cité-des-Pirates ! Il s’agissait en fait de blanchisseurs de marchandises volées en lien avec une organisation criminelle majeur de Bretonnie sur laquelle Orcbolg sut qu’il était préférable de ne pas se montrer trop curieux. Ne pouvant descendre ni forcer les matelots contrebandiers à faire demi-tour, l’aventurier avait été contraint de les suivre jusqu’à Sartosa où il avait débarqué la veille. Fort heureusement pour lui, il connaissait déjà un peu la ville, pour y être passé en compagnie de son mentor Fernando de Magellus. Cela lui avait permis de ne pas froisser les codes implicites et de ne pas s’attirer d’ennuis sans le faire exprès. Il avait également pu identifier une auberge connue : « Les Deux Mâts et Demi », qui était plutôt sure mais pas dépourvue d’ambiance pour autant, et où il avait pu passer la nuit tranquille.

Par un curieux caprice du destin, c’est dans cette même auberge des « deux mâts et demi » que se trouvait également un autre explorateur en herbe, un tiléen de naissance, né dans un bordel de Trantio, mais conçu par un quelconque duelliste estalien de passage, comble de l’étrangeté quand on savait à quel point les tiléens et estaliens ne se supportaient pas en général. Illettré, mais beau parleur et non dénué de talents, « Piero Orsone da Trantio », comme il aimait se nommer, répandait ou tentait de répandre « sa légende » à travers des histoires à dormir debout dans tous les tripots miteux où il posait son baluchon. Lui-même était à Sartosa depuis un certain temps déjà, peut-être même trop longtemps puisqu’on commençait à trop le connaître dans le coin et que certaines personnes s’échauffaient de plus en plus à cause des récits de ce soi-disant héros. Il serait bientôt temps pour lui de lever les voiles et de laisser les têtes se refroidir !

Alors que midi approchait, l’établissement était presque plein, et le hasard voulut que les deux aventuriers soient attablés chacun à une même table ronde prévue pour quatre personnes. C’est alors qu’ils furent tous deux abordés par un jeune homme à l’allure somme toute banale. Il s’agissait d’un marin probablement originaire de Sartosa d’après son accent local, qui portait des braies bleues foncées et un bandana rouge. Torse nu, il arborait des tatouages de vagues typiquement marins, avait des yeux marrons, les oreilles percées de boucles diverses, des cheveux noirs dont une mèche à l’avant était agrémentée de bijoux peu précieux (des perles en bois probablement), ainsi qu’une barbe savamment négligée et une cicatrice sur la joue gauche qui avait dû faire chavirer bien des cœurs, couplé à sa gueule d’ange pirate. Il arborait au cou pas moins de quatre colliers, dont un était constitué d’une simple corde, l’autre orné de trois dents de requin, le troisième de perles colorées et d’un fil tressé, et le dernier d’une sorte de médaillon taillé à l’image d’un navire.

Image

-Bien le bonjourno senors. Je me présente, Marco Eusabio, pour vous servir. Si ce qu’on dit est vrai, vous seriez tous deux des explorateurs potentiellement disponibles et pas qui n’hésiteront pas à participer à ce qui ce qui pourrait être une « aventure » non ? Il se raconte que l’un de vous avait été vu ici il y a quelques années de cela en compagnie de rien de moins que Fernando de Magellus ! Et que l’autre aurait même embrassé une vampire belle comme la nuit et lui aurait même ravi son cœur !

Ma qué ! Seuls les gens du Sud peuvent se vanter de tels exploits en amour, mais je comprends que vous ayez préféré la laisser pour revenir à nos filles chaudes et vivantes ! A Sartosa, elles ont un tempérament de feu !

Enfin, trêve de bavardage amigos ! C’est Madame Von Diehl en personne qui m’envoie, et si vous le voulez bien, elle vous donne rendez-vous cet après-midi à la Tête de Bœuf. C’est elle qui vous invite. Demandez au patron il vous indiquera sa table et vous fournira des masques si vous tenez à conserver l’anonymat. Autre chose : c’est un endroit très huppé, et les armes n’y sont pas autorisées.


Le coursier, qui était assurément bavard comme beaucoup de beaux parleurs des pays du Sud du Vieux-Monde, attendit d’éventuelles réactions ou questions de la part des deux hommes...
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Piero Orson
PJ
Messages : 10

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par Piero Orson » 09 mai 2018, 14:03

Assis sur un tabouret , le Méridionale ne s'était pas séparé , malgré qu'il soit en intérieur , de son précieux chapeau qui dissimulait son visage selon sa position qu'il adoptait. Il avait néanmoins remisé sa veste de voyage et sa cape ; c'est en chemise à lacet qu'il descendait sa bière mousseuse. Il faisait trop chaud à cette heure ci pour les histoires et il était resté tranquille , tapant causette avec les clients dont ce brave qui était comme lui d'ascendance estalienne par le Patriarche.
Quand le Marco était arrivé devant eux il l'avait salué d'un signe de chope en redressant son couvre-baratineur. Quand le marin lui parla de l'anecdote de la Vampire , son orgueil déjà gros comme un Squig de guerre avait été encore flatté mais il effaça son air niais quand Eusabio aborda sa commanditaire. Il fallait montrer son intérêt pour un éventuel travail , mais sans paraitre trop empressé . Quand il ajouta un rendez-vous à la Tête de Boeuf il manqua de recracher sa bière. Après avoir lutté pour conserver sa prestance il finit par prendre la parole , hélas sans catalyser les émotions :
-Madre dé Myrmidia! La Tête dé Bovino ?! Et moué qui souis sapé commé oune balayeur dé quais...Va falloir loustrer les botas , repasser la cape, et la chaqueta ! Comment qué vous voulez avoir l'air digne si la chaqueta a oune accroc ?
Il regarda Marco et Orcbolg comme si l'honneur de la Tilée était en jeu avant de se racler la gorge et de reprendre sur un ton plus calme.
-Quoi qu'il en soué ié souis totalmente partant pour lé rendez-vous.
Il se leva et tendit la main vers Marco.
-I'é souis votre uomo !
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 21 mai 2018, 22:45, modifié 2 fois.
Raison : +3 xps
Piero Orsone da Trantio, explorateur
Profil: For 10 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 8 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 0 | NA 1 | PV 65/65
Lien: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_piero_orsone_da_trantio

Avatar du membre
Orcbolg
PJ
Messages : 12
Profil : FFor 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:orcbolg_tiburon

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par Orcbolg » 09 mai 2018, 23:16

assis à la table, Orcbolg était un peu dégoutter. Il venait de ce faire avoir par des simples criminelles et il ce retrouver presque coincer sur cette île. Il se promis qu'une fois qu'il aurait retrouver le continent, il voyagera dorénavant à pieds ou en caravane, réservant dorénavant les bateaux pour de vraie expéditions. Il garda aussi une pensée pour celui qui l'avait arnaquer, bien que c'était pas sa priorité, il fallait mieux qu'il évite de se présenter seul à lui. Mais Sartosa ne lui déplaît pas, il aimer l'ambiance de liberté de l'île, les gens ne lui venait pas lui chercher des problèmes puis il pourrait trouver de l'équipement et des fournitures ici.
Quand le jeune homme vient à ça rencontre et qu'il à commencer à parler, il remercia le ciel de lui avoir pas passer l'accent Estalien de son père, contrairement à son frère et sa soeur, c'était beaucoup plus discret comme ça. Se sentiment grandis quand il entendis Piero parler, bien qu'il le trouver sympathique.
Orcbolg fut surtout curieux; comment les gens sut de sa venue "accidentel" ici? et comment il savait qu'il était un disciple de Fernando? Bien qu'il ne pouvait pas se permettre de refuser une mission, il fallait mieux se montrer prudent, ont est en plein territoire pirate ici et faut mieux ne pas l'oublier.
Orcbolg réajusta sa capuche sur sa tête et regarda le jeune homme.
dit moi, Marco Eusabio, je viens tous juste d'arriver et je connais pas bien les lieux et encore moins les têtes pensantes de l'îles. Où se trouve la tête de bœuf? et surtout, qui est madame Von Diehl? vous travailler pour elle?


excuser moi du retard, j'ai eu un petit soucis
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 21 mai 2018, 22:45, modifié 1 fois.
Raison : +3 xps
Orcbolg Tiburon, Explorateur
Profil: For 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:orcbolg_tiburon

Avatar du membre
Piero Orson
PJ
Messages : 10

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par Piero Orson » 09 mai 2018, 23:32

Orsone se retourna vers l'autre aventurier avec des yeux gros comme des perles de Lustrie , avant de s'exclamer :
- Ma que ?! La Tête dé Bovino est l'endroit lé plus houppé dé tout Sartosa , là où des pirati dé légende fêtent leurs victoires !
Tou as intérêt d'être sour ton Trentuno pour né pas être jarté comme oune malpropre ! Et Signora Von Diehl avec lé blase qu'elle sé trimballe c'est sûrement qualcuno dé l'Empire...Et pas oune vagabonda !

Il tourna la tête vers Marco pour chercher du crédit à ses affirmations et éclairer Orcbolg. En essayant de l'expliquer par des gesticulations propres aux deux pays de Myrmidia.
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 21 mai 2018, 22:45, modifié 1 fois.
Raison : +1 xp
Piero Orsone da Trantio, explorateur
Profil: For 10 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 8 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 0 | NA 1 | PV 65/65
Lien: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_piero_orsone_da_trantio

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 897

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par [MJ] Kriegsherr » 11 mai 2018, 16:23

Le nommé Marco Eusabio semblait, à l’instar de nos deux compères, être un bon vivant. Aussi, voyant que les deux larrons qu’il venait d’apostropher lui répondaient favorablement et semblaient l’apprécier, il s’assit à leur table et fit signe au patron qu’on lui apporte un petit apéritif. Quelques instants plus tard, une jolie serveuse passa lui donner sa commande, dont il but une rasade avant d’acquiescer d’un signe de tête enjoué aux propos de Piero Orsone. Il reprit alors la parole en ces termes, en commençant par confirmer ce qui venait d’être dit à Orcbolg :

-Ton amigo a raison ! La tête de boeuf est le meilleur établissement de toute l’île, on y sert des viandes succulentes à ce qu’il paraît. Ma le ristorante est surtout fréquenté par les gens de la haute : seigneurs pirates, riches marchands, princes et tutti quanti… Personnellement je n’ai jamais eu la chance d’y être invité. Oui, il ne faut pas y aller sapé comme un peón, sans quoi vous seriez jetés par les videurs.

Quant à Madame Von Diehl… C’est quelqu’un de très respecté, ma de très discret aussi. A ce que l’on dit elle est arrivée d’el diablo sait où à Sartosa il y a quelques temps pour y monter des expéditions. Moi je ne suis qu’un modeste travailleur qui vend ses services au plus offrant, et j’ai été embauché par un de ses hommes pour recruter une équipe. Je n’ai pas vraiment de qualification, ma je connais bien Sartosa ! Eh, pardi ! J’y suis né et y ai passé toute ma foutue vie sur ce caillou ! Comme elle recherche plus particulièrement des explorateurs et des aventuriers dignes de ce nom, capables de voyager loin et d’affronter le danger sans rechigner, et bien, je me suis dit que vous pourriez faire l’affaire quand mes contacts m’ont informé que vous étiez en ville.


Sur ces paroles, Marco leva son verre et but une longue rasade de liquide vermeil. Maintenant qu’il s’était assis et avait commandé à prendre l’apéritif, il allait sans doute rester un moment dans l’auberge afin de s’y restaurer. C’était l’occasion pour nos deux héros en herbe de lui poser davantage de questions s’ils en avaient envie, ou tout simplement d’essayer d’apprendre à se connaître, puisqu’ils étaient tous deux confiés. Bien évidemment, d’ici au soir, Orcbolg Tiburon et Piero Orsone da Trantio disposaient de plusieurs heures pour vaquer à leurs éventuelles occupations ou se préparer à ce mystérieux rendez-vous qui s’annonçait important.
Comme indiqué dans le texte RP, vous êtes libres d’engager une conversation entre vous si vous souhaitez en apprendre plus sur vos personnages respectifs (gardez à l’esprit que si vous en tant que joueur pouvez lire la fiche personnage de votre camarade, votre personnage, lui, ignore presque tout de son futur coéquipier).

Vous pouvez également poser davantage de questions à Marco Eusabio, ou agir librement dans Sartosa durant l’après-midi.


Petit tutoriel : Comment le RP fonctionne-t-il à 3 ?
 En principe, l’ordre de post est le suivant : 1 post du MJ, 1 post de chaque joueur (votre ordre de post m’importe peu -sauf mention contraire- il peut même varier), puis un post du MJ.
 Par exception, comme quand il y a dialogue entre vous, vous pouvez, avec l’accord du MJ, poster plusieurs posts d’affilée sans intervention du MJ. Ici, c’est le cas, à bon escient (j’ai dit via discord à Piero que c’était possible).
 Enfin, si à n’importe quel moment vous avez des questions/remarques à me faire, je reste disponible par MP (message privé sur le forum), ou même via discord.


Sur le rythme de post, en tant que PJ, vous n'avez aucune obligation théorique. Mais puisque vous êtes dans un RP commun, un trop gros délai peut gêner l'autre PJ. Considérez qu'une semaine de délai en temps normal à partir du post du MJ est un délai raisonnable. Bien évidemment, si ponctuellement ou pour une période donnée vous avez des difficultés à poster, signalez-le moi, ça peut très bien arriver d'être occupé ou indisponible pendant un certain temps, en ce cas là il suffit de prévenir. ;)


Remarque annexe sur la mise en page et la grammaire/orthographe :

N’hésitez pas à sauter des lignes ! Ca aérerait beaucoup vos textes et les rendraient plus agréables à lire.

Libre à vous de jouer sur les couleurs, comme je l’ai déjà indiqué à Piero par discord, donner aux paroles/pensées rapportées au discours direct par votre personnage une couleur de votre choix peut aider à la lisibilité et également donner de la personnalité à votre PJ, un peu comme si vous lui donniez un « ton » ou un « accent ».
Par défaut, moi je donne toujours une couleur aux paroles des PNJs potentiellement importants, les PNJs peu importants n’ayant droit qu’au gras.

Globalement je ne suis pas rigide avec la grammaire et l’orthographe (enfin en réalité IRL si je le suis, je ne supporte pas les fautes), mais sur le forum ce qui m’importe surtout c’est la bonne volonté et les progrès !
Ici surtout c’est bizarre Orcbolg tu sembles oublier les majuscules sauf aux noms propres, est-ce parce que tu écris sur téléphone ?


Voilà, en tout cas j'espère que l'entrée en matière vous plaît !
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Orcbolg
PJ
Messages : 12
Profil : FFor 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:orcbolg_tiburon

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par Orcbolg » 11 mai 2018, 21:37

Orcbolg était dubitatif. Il resta assis sur sa chaise, les coudes posés sur la table et les mains sur le menton.
Cette affaire lui semblait louche. Cela ne fessait même pas une journée qu'il était sur cette île que voila qu'une étrange femme lui demandé des services.
Il était sur Sartosa, l'île de la liberté certes, mais surtout l'île des pirates, qui se fichait de méthode, tant que leurs bénéfice grimpé.
C'est a cause d'une entourloupe de pirate qu'il c'était retrouvé ici contre ça volonté, et il n'était pas près de l'oublier.
Pour l'heure actuelle, il devait essayé d'obtenir plus d'information sur cette Von Diehl, pour voir si il fonçait dans un traquenard.
Il s’organisera selon les informations dont il obtiendra, même si il savait qu'il y a de grande chance qu'il aille à la rencontre de cette mystérieuse dame.
Quoi qu'il en soit, il allait probablement partir dans le quartier marchand pour possiblement acheter du matériel.
Il possédait de peu de matérielle et si possible, il voudrait l'agrandir avec une corde, un duvet ou un couteau, pour faire face à de possible problème futur.
En tous cas, hors de question de se payer un costume. Il détestais cela, ça gratte et il a l'aire ridicule avec. Puis c'est Sartosa ici, un tricorne est un vêtement de luxe et tant qu'on puait pas, tous les lieux cossus était accessible. Puis sur le long terme, il ne voyais vraiment pas l’utilité.
Il songeait aussi à allait à la chasse au infos, d'abord sur Madame Von Diehl, pour savoir ce qu'elle mijoter, puis il voulait trouver pour plus tard un bateau en destination du continent, ne souhaitant pas éternisé ici. Il visait au mieux l'empire, au pire l'Estalie.
Pour l'instant, il fallait voire ce que Marco savait de la dame avant de s'avancer. Après tous, prudence est mère de sûreté. Il voulait surtout pour le moment s'embarqué dans une affaire rocambolesque qui allait lui attirer des ennuies.
Il posa doucement les mains sur les coudes, le regard dissimulé sous sa capuche noir. Il dit au jeune homme:

Vous savez quoi sur ces expéditions qu'elle monte? ces grâce à cela qu'elle s'enrichit?

Orcbolg était attentif aux réponses que Marco allait lui fournir.

(comment on fait pour changer de couleur de gras?x3)
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 21 mai 2018, 22:46, modifié 1 fois.
Raison : +4 xps
Orcbolg Tiburon, Explorateur
Profil: For 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:orcbolg_tiburon

Avatar du membre
Piero Orson
PJ
Messages : 10

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par Piero Orson » 13 mai 2018, 11:50

Piero leva sa chope en réponse à Eusabio , avant de descendre le restant de bière. Il regarda le reste des clients d'un tour de tête panoramique avant de demander sur un ton plus calme que précédemment :

-Ma iousté ; comment tes "contactos" ils ont tracé lé pálido ?

Il désigna Orcbolg de sa chope avant de reprendre:

-Moué , c'est comprensibile , ié la discrétion d'oune ogro dans oune taverne , ma lui ?

Il comptait grappiller le maximum d'informations avant de prendre un risque irréfléchi , chose qui ne lui arrivait jamais ! Enfin...Jamais depuis quatre jours.
Il pourrait ensuite se préparer pour la rencontre avec cette Von Diehl , et il commençait déjà à établir la liste des choses à faire dans sa tête pour arriver en conquérant à la Tête de Bœuf. Une expédition pourrait lui apporter ce qu'il aimait le plus avec les filles, l'alcool et les cannellonis de sa mère : L'Aventure.
Cela faisait sept mois qu'il avait juste erré entre les cités de Tilée , une façon de vivre bien morne mais c'était une période de vache maigre.
Si il s'était embarqué à Sartosa c'était pour dégotter une opportunité. Madame Von Diehl pourrait lui en offrir une , il ferait en sorte de ne pas se foirer.
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 21 mai 2018, 22:47, modifié 2 fois.
Raison : +3 xps
Piero Orsone da Trantio, explorateur
Profil: For 10 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 8 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 0 | NA 1 | PV 65/65
Lien: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_piero_orsone_da_trantio

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 897

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par [MJ] Kriegsherr » 20 mai 2018, 16:30

Il n’y eut pas besoin de l’y forcer pour que le nommé Eusabio réponde aux nombreuses questions de ses nouveaux camarades. Au contraire, Marco se faisait un plaisir d’expliquer ses trucs et astuces et comment il était capable de trouver n’importe quoi ou n’importe qui en un clin d’œil dans « sa » ville. C’est donc d’un ton jovial qu’il répondit en premier lieu aux interrogations de Piero :

-Ahaha ! Ma ici, c’est ma ville, je peux vous trouver ce que vous voulez ici, suffit de demander, amigos ! Et puis, pour le retrouver, ce n’était pas très difficile. Le señor Orcbolg était déjà venu ici il y a un certain temps, en compagnie d’un illustre navigateur et son bateau, un nommé Fernando de Magellus. A l’époque, ils n’étaient pas très discrets. Les gens se souviennent de ce genre d’informations par ici, car ça peut toujours servir. Pour preuve : j’avais besoin d’un explorateur pour mon employeuse alors j’ai directement pensé à vous, c’est aussi simple que ça.

Alors qu’il racontait avec passion comment il avait mis le grappin sur Orcbolg Tiburon, une serveuse entre vingt et trente ans, à la mine jovial, lui apporta un plateau chargé de victuailles. La cuisine était simple, mais sentait bon. Une fricassée légumes au poulet avec une cervoise importée tout droit du continent, car la rumeur –fondée- était que les bières brassées à Sartosa même étaient imbuvables... Marco jeta un regard avide à la mignonne aux formes généreuses et lui offrit un sourire ainsi qu’un baisé envolé avec un clin d’œil, auquel la serveuse répondit par un soupir et un haussement d’épaules, sans doute habituée à ce qu’on lui fasse du gringue. Mais le jeune homme oublia vite la fille et se tourna vers son plat. Il se saisit d’un morceau de poulet et mordit à pleines dents avec une satisfaction non dissimulée. Puis, la bouche pleine, il continua, répondant cette fois à Orcbolg :

-Che comprends ta curiosité, churtout étant donné que tu pourrais travailler pour elle. Ch’avoue que che ne sais pas grand-chose chur elle, ma Che vais te dire ce que che peux.

Après avoir avalé à grande vitesse plusieurs bouchées de son appétissant plat, Marco se désaltéra d’une grande rasade de sa choppe. Puis il se passa le dos de la main sur le menton pour essuyer la mousse qui lui restait, et parut rassembler ses esprits avant de répondre, tout aussi enjoué qu’à l’habitude, en s’attaquant maintenant une miche de pain, voracement :

-Ahh. Il n’y a pas à dire c’est de la bonne bière ! Enfin bref… Oui nous disions, les expéditions de Madame von Diehl. Et bien elle est à ma connaissance à la recherche de divers objets à travers le monde, mais à vrai dire je doute qu’elle fasse du bénéfice là-dessus. Au contraire, ce serait plutôt un gouffre financier si vous voulez mon avis. Non, elle est très riche pour sûr, mais je ne sais pas d’où vient cette fortune, elle était déjà cousue d’or bien avant de poser le pied sur cette île. Une chose est sûre, ça n’est pas une pirate. Ma bah, qu’importe après tout ? Du moment qu’elle nous paye, le reste ne nous regarde pas, pas vrai ? Et puis, vous pourrez lui poser toutes ces questions vous-même si vous voulez.
Pareillement, si vous voulez faire des achats/actions diverses durant l’après-midi, vous pouvez le signaler dans vos posts.

Vous pouvez aussi indiquer directement dans vos posts que vous faites vos achats, au prix classique indiqué. Je modifierai vos fiches en conséquence.

Puis une fois que vous aurez fait tout ce que vous avez à faire l’après-midi, nous passerons à la suite.

Pour les couleurs il s'agit de la "goute" à droite des "A" sur le haut de la fenêtre d'écriture des posts.
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Piero Orson
PJ
Messages : 10

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par Piero Orson » 20 mai 2018, 19:52

Après avoir écouté le Sartosien et fait les salutations nécessaires et fort enjouées propres à la culture locale , Piero sortit pour sa quête : Être impeccable pour la Tête de Bœuf.
Il déambula dans le dédale suspendu des passerelles de l’à-pic côtoyant marins en permission , gavroches chapardeurs et catins décaties jusqu'à la bicoque où il logeait depuis son arrivée sur l'ile , même si entre les soirées à boire , à fréquenter les quais ou à se promener dans les champs d'un air mystérieux , il ne passait véritablement que quelques nuits par semaine à y dormir.
La logeuse était assis sur le palier dans son nuage de fumée de tabac gris dont elle était avide consommatrice , tout en caressant son chien , un roquet tacheté de bruns.
Après l'avoir salué en ôtant son chapeau le tiléen gravit deux par deux les marches gondolées jusqu'à sa minuscule chambre.
Deux étagères , un lit qui lui laissait baller les pieds la nuit tellement il était court , une bassine d'eau en bois et un petit miroir servaient d'unique ameublement.
Il se pencha sous le lit et tira un paquet en toile cirée qu'il dénoua promptement.

Sa cape en calicot d'un rouge éclatant et sa veste de voyage , sa compagne d'infortune depuis déjà huit bonne années , étaient soigneusement repliées. Il les étala sur le lit avant d'attraper sur l'étagère son rasoir et une boite de savon à raser à l'huile d'olive. Il était une nécessité absolue pour lui d'être soigneusement rasé en toute circonstance car "l'homme qui néglige son visage néglige tout" comme il le disait souvent.
Il s'approcha donc du miroir en sifflant une chanson de marin sur une sirène et son matelot , se barbouillant allègrement le menton et la mandibule de savon mousseux. Dépliant son coupe-chou il commença à l'affiler sur le cuir pour s'assurer de son coupant et après cette précaution effectuée il commença à se raser tout en continuant sa chanson.
Après plusieurs minutes à agir avec une précision digne d'un orfèvre il regarda ses joues mats dans le miroir et impeccables et reposa son sabre. Il frisotta ses moustaches jusqu'à leur donner une forme distinguée et après avoir obtenu pleine satisfaction pour son visage il se détourna de son reflet.

Il renoua ses cheveux en un catogan avant d'accrocher sa cape à sa veste. Il ne luit resterait plus qu'à trouver un cireur de bottes et il serait parfaitement capable d'aller à la Tête de Bœuf sans passer pour un vendeur de coquillages sur la jetée. Il était réticent à poser son pistolet et son sabre, mais il valait mieux arriver sans armes que d'attiser la suspicion des vigiles de l'entrée.

Piero sortit ainsi de sa chambre en sifflant , prêt à lustrer ses bottes puis à partir jusqu'au fameux rendez-vous.
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 21 mai 2018, 22:47, modifié 1 fois.
Raison : +4 xps
Piero Orsone da Trantio, explorateur
Profil: For 10 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 8 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 0 | Mag 0 | NA 1 | PV 65/65
Lien: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_piero_orsone_da_trantio

Avatar du membre
Orcbolg
PJ
Messages : 12
Profil : FFor 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:orcbolg_tiburon

Re: [Orcbolg et Piero] « Madame » Von Diehl

Message par Orcbolg » 21 mai 2018, 00:06

Orcbolg était septique.
Il resta assis sur sa chaise, les coudes posé sur la table, les mains sur son menton, sa capuche sombre toujours rabattue sur sa tête et le regard neutre, plongé dans le vide.
Orcbolg était en train de réfléchir.
Il n'était pas du genre à dire non à ce genre d'affaires mais il n'était pas aussi du genre à foncer tête baissée, même si il avait besoin d'argent.
En faite il trouvé cette dame Von Diehl très suspect.
Certes, le voyage de son mentor ici n'avait pas passé inaperçu et oui, il fessais partie du voyage, mais il était jeune et c'était qu'un novice, un simple assistant. Comment on aurait pu ce souvenir de lui?
Est ce que cette femme était une connaissance de son maître? Venait elle aussi d'Estalie?
Ce qui était sur, c'est qu'elle était riche et influente car elle pouvait se permettre de perdre de l'argent dans des expéditions et qu'elle avait réussi à le retrouver.
Mais pourquoi fessait elle des expéditions ?
Il y a plusieurs raison possible :
- elle recherche un territoire a colonisé, il est vrai que ça peut rapporte mais c'est très dangereux
- elle est une érudit passionné, possible mais peut probable
- elle est à la recherche d'une chose précise, elle recherche un lieu ou un objet précis qu'elle veut absolument s'accaparer, c'était la raison la plus plausible qu'il envisage
Puis il pensa à quelque chose;
Déjà qu'il savait qu'il avait déjà venu ici était une chose, mais comment il savait qu'il était un aventurier ? Cela fessais à peine quelques semaines qu'il était partie de chez lui, comment elle pouvait être au courant?
Et si....c'était elle qui l'avait amené ici? Qu'elle c'était arrangé pour le piéger et l'amener à Sartosa.....mais pourquoi elle aurait fait ça ? C'était personne, il avait des connaissances mais aucune expérience.
Il était méfiant, cette affaire caché quelque chose de pas nette.
Il était à la fois pas rassuré et aussi intriqué. C'était certes flou mais curieux quand même.
Il décida donc d'aller à ça rencontre, en espérant que le restaurant dispose d'un vestiaire pour son arme et son sac.
En tout cas, Marco ne semblé ne pas avoir plus d'informations sur elle. C'était inutile de l'interroger plus longtemps.
En voyant Piero partir vers sa chambre, il se dit qu'il était temps de s'en aller aussi.
Il se leva de sa chaise, scruta la salle un instant, visualisant les gens riaient et chantant, rhume à la main. Il dit calmement à Marco
Bien, il est temps que j'aille, merci jeune homme de tes informations, je te souhaite un bonne appétit et une bonne journée
Sur ces mots, il sortit de la taverne en passant par la porte principal.
La lumière du soleil tapais sur les bâtiments et les gens dehors. Il remercia sa capuche de le protéger des rayons du soleil.
Sa priorité était d'aller dans le quartier marchant de la ville pour acheter du matériel.
Qu'il accepte le travail ou non, il avait besoin d'équipements pour le long thermes.
Il partie acheter si possible :
- une corde, 10 m si possible (5s)
- des allumettes (1s)
- une outre (4 pa)
- torche traité (4s)
- rations (3 pa)
Puis, si il a le temps, il voudrait se renseigné sur cette femme, dame Von Diehl.
Il pensé à essayer de se souvenir si il avait des connaissances ici, datant de sa venue ici. Si oui, il voudrait les rencontres pour essayer d'obtenir plus d'informations.
Si non, il essayerait de voir sur les quais si il pouvait apprendre quelque chose.
Si elle organise des expéditions, c'est qu'elle possède un navire.
Il pourrait essayer de le trouver et obtenir des réponses, car après tout, les marins disent bien ;
"Montre moi ton bateau et je dirais qui tu es"
Mais ça priorité reste l'équipement, il verra le reste après.
C'est ainsi que Orcbolg se dirigea vers le quartier animé marchand, en quête de matériel utile pour sont activité.
Et si le temps se présenter, il irait partir, en quête d'information cette fois ci.





[*après mes achats, je voudrais savoir si j'aurais le temps pour aller enquêter sur Dame Von Diehl, et si possible, peut sous la forme d'un jet, voir si j'ai des connaissances ici, pour aller les voir et leur parlé, après si j'ai le temps car si je m'abuse, le rendez-vous est programmé à cette après midi. Je voudrais aussi savoir si pour écrire sur un livre, il faut impérativement un stylo plume et de l'encre, ou on considère que le crayon fait partie du journal d'Orcbolg et que j'ai pas en m'en soucier]
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 21 mai 2018, 22:48, modifié 1 fois.
Raison : +3 xps
Orcbolg Tiburon, Explorateur
Profil: For 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:orcbolg_tiburon

Répondre

Retourner vers « Tilée »