[Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 34
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 14 févr. 2019, 15:07

Un des escrimeurs, un jeune hidalgo à l'air crâneur, s'approcha de Daine, rapière au clair et lui répondit :
-Bien entendou, Norteño. Voyons comment tou maitrises l'art dé l'esgrima !
Il se plaça en position, main gauche dans le dos, une jambe en avant. Sa lame rayonnait dans le soleil matinal. Il commença à tourner avec le middenlander, ça allait être à qui tente le premier assaut, la première estocade. Ce petit combat allait être un bon moyen pour Daine de voir si son entrainement de ces derniers jours avait porté ses fruits.
► Afficher le texte
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 40
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 03 mars 2019, 11:09

Voyant son adversaire, Daine le jaugea du regard un moment, tout en gardant un air impassible, même si en vérité il était rassuré que ce soit un jeune qui ai relevé son défi, plutôt qu'un des vétérans couturés de cicatrices qui s'étaient écartés pour leur laisser de la place, et regardaient maintenant les jeunes tester leurs talents. Le spadassin adressa alors un petit sourire ironique à son adversaire, lui souhaita bonne chance, s'inclina de quelques centimètres, puis se plaça en garde basse, semblant se préparer à une offensive de son adversaire, alors qu'il prévoyait d'attaquer rapidement dès que son adversaire ferai le premier pas.

Afin de ne pas dévoiler ses intentions, il ne regardai pas son adversaire dans les yeux, mais fixai plutôt ses pieds et son arme , pour réagir le plus rapidement possible sans être déconcentré par le paysage ou encore leurs quelques spectateurs. A côté de cela, Daine essaya de sortir toute pensée malvenue de sa tête, tel le fait que son cheval risquait de lui en vouloir si il était en retard, ou encore la belle hidalgo qu'il croisait tout les matins sur le chemin des pâturages... Le jeune homme secoua la tête : il pensait trop ! Il se replongea donc dans le duel à venir, se concentrant sur les mouvements de son adversaire, espérant pouvoir lui faire ravaler son air crâneur, tout en se préparant à possiblement subir une raclée.

C'était après tout son premier vrai duel depuis son arrivée au camp (donc le premier de toute sa vie puisque ses seules utilisations de son épée auparavant n'étaient que durant des entraînements), et, même si il avait progressé, on ne s'improvisait pas guerrier en une semaine. Le moment qu'il allait passer allait donc être un bon moyen de tester ses capacités, et il se devait de donner son maximum, sans toutefois blesser gravement son adversaire bien sûr, qui faisait quand même parti de sa troupe.

Son adversaire allait bouger d'une seconde à l'autre, et Daine se répéta une dernière fois son plan mental : attendre le premier pas du jeune hidalgo, tenter de le surprendre en attaquant en premier, si échec de cette manœuvre, esquiver la lame en passant dessous pour mieux le toucher avec la sienne. Ensuite, il allait continuer à esquiver les coups de son adversaire en essayant de frapper le premier à chaque fois, jusqu'à ce que l'un des deux fasse le premier sang, ou tombe KO sous les coups de son adversaire.

L'estalien fit un pas en avant, amorçant une botte, et Daine prit une profonde respiration, puis réagit donc de toute sa vélocité, espérant le prendre de vitesse, dans ce combat qui n'avait en soi rien d'important, mais qui marquait une petite étape dans sa nouvelle vie.
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 10 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 34
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 13 mars 2019, 23:55

-Partons sur quatre touches Norteño vous lé voulez bien ?

Le jeune duelliste svelte comme une fouine des Irranas cessa de tournoyer pour se jeter sur Daine, ce dernier put l'esquiver avant d'asséner le premier coup d'estoc dans la veste de l'Estalien. La première touche.
Il s'ensuivit alors une danse entre les deux jeunes qui s'en allaient à la guerre, une danse où l'on frappait, on sautait sur le coté, comme deux oiseaux tropicaux. Jusqu'à la seconde touche. Une fois encore l’œuvre du middenlanders. L'Hidalgo n'en démordait pas, sa veste colorée battant au vent alors qu'il flottait vers son ennemi d'un instant. Et cette fois ce fut l'Estalien qui toucha.

Image

La sérénade des diestros reprit, sous les clameurs des vétérans balafrés, des hommes des collines arborant des masses faites pour briser les doigts comme les noix d'Estalie. Même le Vieux Borgne au parler si reconnaissable s'était arrêté voir le remue ménage entre le Norteño et la gueule d'ange de Proconzo. En posant la pointe de sa lame sur le thymus de Daine il demanda d'un ton narquois :
Dos partout aimable adversaire.
Seulement cette égalité ne pouvait pas durer car comme tous les mythes elle s'évanouit en la faveur du crâneur proconzien. Sa lippe sertie d'une fine bacchante d'un noir si caractéristique se retroussait alors que sa lame reflétait la lumière du soleil. Le duel se poursuivait, le sable se soulevait à chaque pas, à chaque feinte. Ce n'était pas la guerre, la vraie, mais ça faisait remuer le sang. Encore une touche pour ce gredin du Sud. Les deux combattants étaient en nage...Toute forme toute élégance était partie pour laisser place aux souffles rauques, à la sueur qui fait coller les vêtements...
Les yeux gris plongèrent dans les yeux noirs. Ce n'était plus un duel c'était une envie de vaincre, un instinct bestial inassouvi par des millénaires de domestication. Les ventres mous du Sud se découvraient une âme de loup comme disaient les shamans des steppes orientales. Les bretteurs se chargèrent. Daine envoya comme une volée de bois vert sa lame frapper contre l'Hidalgo. Ce dernier recula alors qu'un hématome se formait sous les vêtements. La dernière frappe serait celle de la consécration. Et le temps s'arrêta quand lors d'une attaque téméraire et enragée Daine senti la lame de son diestro d'adversaire lui barrer le torse. Il avait gagné.
-Magnifique douel il faut le dire.
► Afficher le texte
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 40
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 30 mars 2019, 22:51

Ça y est, le combat commençait, et l'appréhension que ressentait Daine se transforma bien vite en froide résolution, il allait rester concentré et se battre du mieux qu'il pouvait pour arracher la victoire à son adversaire. La première passe d'arme se passa exactement comme prévu, puisque Daine parvint, d'un mouvement de la poitrine, à passer en dessous du coup de son adversaire et à asséner une première touche, qui fit naître un sourire chez le spadassin, alors qu'il reculait après ce premier assaut fructueux. Cette fois, il profita des quelques secondes durant lesquels ils se tournèrent autour sans s'approcher pour regarder son adversaire dans les yeux, lui faisant savoir qu'il se battrait de toute son énergie. Puis ils se jetèrent l'un sur l'autre.

La manière dont ils combattaient étaient de bien des façons différentes de celle auquel les soldats du nord avaient l'habitude, puisque ici, dans ce duel à l'estalienne, l'agilité primait largement sur la force brute, les adversaires sautillant en tous sens pour éviter les coups de leur opposant. C'était de cette manière que Daine apprenait à se battre depuis quelques jours, et cela lui convenait parfaitement, lui qui aimait la sensation de liberté qu'il avait en étant parfaitement libre de ses mouvements. Et puis, de par sa constitution mince et ses bons réflexes, l'esquive restait pour le jeune homme la meilleure manière d'éviter de se faire transformer en charpie par ses adversaires.

Le duel se poursuivait donc sous un rythme soutenu, et Daine ne tarda pas à toucher une deuxième fois son adversaire, pensant s'assurer ainsi un ascendant qui l'amènerais directement à la victoire. Mais, malheureusement pour le jeune homme qui croyait déjà à sa victoire, son adversaire n'avait pas dit son dernier mot, et, sans laisser le temps au spadassin de s'écarter, il profita d'une demi-seconde d'inattention pour placer sa première touche, un petit sourire venant remplacer son air concentré pendant quelques instants.

L'écart qui venait se rétrécir avec cette touche disparut bien vite lorsque après une passe particulièrement mouvementée, Daine relâcha sa garde un instant à cause de la fatigue, un instant qui fut suffisant à son adversaire pour placer son épée sur son torse. Le jeune homme se maudit intérieurement pour cette erreur, secoua la tête pour se rafraîchir les idées, puis reparti de plus belle dans ce duel qui signifiait beaucoup plus dans cette partie du Vieux Monde. Les deux jeunes se tournèrent encore longtemps autour, et le temps sembla de plus en plus long à Daine, qui sentait la sueur couler le long de son dos, mais ne désespérait pas, d'autant plus qu'il était revigoré par le fait que son adversaire semble aussi en nage, n'échappant pas à la fatigue qui augmentait très vite.

Mais au bout d'un moment, l'estalien parvint à passer sous la garde de son adversaire, provoquant chez ce dernier une bouffée d'adrénaline le poussant à se donner au maximum pour tenter d'égaliser à nouveau. Son adversaire n'avait plus besoin que d'une touche pour gagner ! Daine donna tout ce qu'il avait dans les dernières secondes de ce duel, parvenant à toucher son adversaire... qui en profita pour lui barrer la poitrine de son épée. Il avait perdu. Le jeune homme releva les yeux, où l'on pouvait lire une certaine déception, mais bien vite un sourire s'afficha sur son visage à la vue de son adversaire aussi exténué que lui, et à la phrase de ce dernier il répondit :

En effet, je vous félicite, vous vous êtes battu comme un lion ! C'était un plaisir, j'espère pouvoir prendre ma revanche demain matin, même heure, si vous ne vous dégonflez pas.

Daine avait dit cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie, car, après ce duel, il ressentait un respect nouveau pour son adversaire, le genre de respect qui ne s'acquerrait que dans une confrontation à la loyale, lorsque l'on trouvait opposant à sa taille. Le jeune homme prit ensuite quelques minutes pour se reposer, avant de continuer à s'exercer seul à l'épée sur un mannequin d'entrainement. Après avoir passé un temps suffisant à frapper sur un objet inanimé, le spadassin salua les hommes présents, puis alla marcher un peu au milieu du camp, cherchant quelque chose d'intéressant à faire ainsi qu'un marchand pour acheter un pomme, qu'il offrirait à son cheval dans quelques heures.
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 10 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 34
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 04 avr. 2019, 15:54

L'autre épéiste hocha la tête, bien entendu qu'une revanche était à prendre. Nous étions en Estalie pardi !
Après s'être remis de ses émotions et terminé ses échauffements matinaux le spadassin se mit en quête du fruit défendu. Cependant dans cette ville de tentes et de caisses où l'on croisait tour à tour guerrier des montagnes, fusilier désœuvré de la dernière grande bataille de Cebreros et le bizut chargé de brosser les bottes de toute l'armée, trouver quelque chose qui n'était pas la propriété d'un soudard négligeant relevait de l'exploit. Néanmoins après avoir mit la main sur une pomme le jeune impérial pu voir les deux chefs de l'entreprise en train de discuter près du centre du campement.
Don Emilio fit signe à Daine de s'approcher pour lui parler :
-Ah Daine ! Régarde moi cette merveille ! Nous qui partîmes à trois arrivâmes à trecientos ! Quand nous partirons sour la route dé Castillo Visconze cé séra une vraie armée qui s'élevera comme oune seul hombre !

Le soleil était haut dans le ciel d'hiver et seuls quelques paresseux cumulus se traînaient de toute leur blancheur immaculée dans la vaste mer céleste.

-Mañana, cé séra lé grand jour ! Profitez bien dé votre soirée Daine, la guerre arrivera bien vite. Mais cé soir cé séra les réjouissances !
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 40
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 08 mai 2019, 19:14

Trouver une pomme fut bien plus difficile que ce que Daine avait imaginé. En effet à cause de la température relativement douce d'Estalie, il avait cru, en se référent au froid habituel de son Nordland, qu'il se situait vers le mois de Brauzeit, et donc que le fruit abondait dans les environs, surtout vu la fertilité du coin. Sauf qu'après avoir fait deux fois le tour du campement et avoir parlé à une demi-douzaine de matrones agacées, quelqu'un le renseigna enfin sur le fait que trouver une pomme alors qu'ils étaient en pleine saison froide serait franchement compliqué. Le jeune homme en entendant cela se frappa le front de sa paume en se traitant d'idiot, puis se résigna après un soupir à aller s'occuper d'Aube sans aucun friandise.

Heureusement pour lui un gamin au moins aussi sale que ses bottes qui étaient pourtant plus poussiéreuses que jamais le rattrapa au bout de quelques mètres, un sourire fier sur le visage et une pomme rabougrie dans la main. Le marmot s'exclama alors qu'il avait trouvé cette pomme pour lui et lorsque Daine lui demanda pourquoi, le petit répondit qu'il était ici par ce que son papa allait combattre, et qu'il voulait aider les amis de son papa. Le jeune homme accepta la pomme avec gratitude puis ébouriffa les cheveux du gosse, avant de s'en aller rejoindre Aube un sourire au lèvres.

Ce monde avait beau être corrompu jusqu'à la moelle, et la vie d'un homme ne valait peut-être rien, il y avait toujours quelque chose pour vous redonner l'espoir, une sorte de drogue qui vous maintenait en vie, même avec vos parents massacrés, votre petite sœur disparue, et vous réduit à l'état de tueur cherchant à échapper à ses ennemis comme à sa morale. Et voilà qu'il se retrouvait à philosopher. Daine essaya de supprimer ce sourire trop niais à son gout de son visage, et, apercevant Don Emilio qui lui faisait signe, alla le rejoindre.

Après une brève accolade, ce dernier informa Daine que ce soir serai un soir de réjouissance, peut-être le dernier avant le début des affrontements, car maintenant l'armée avait pris du galon, et se préparait à prendre la route. Le jeune homme sourit en imaginant tout ce qu'il pourrai faire ce soir, puis répondit, avec un sourire encore plus prononcé :

Oui c'est impressionnant comme notre puissance s'affermit rapidement, j'ai hâte de commencer à partir, surtout pour voir quelle taille l'armée atteindra devant les murailles ! Et je compte en effet de profiter de cette soirée, on ne sait pas ce qui peut se passer demain. Sur ce, bonne journée, il faut que j'aille faire un tour en forêt, et j'ai encore pas mal de choses à faire avant de m'amuser.

Le jeune homme s'éloigna après un signe de tête en guise de salut pour aller voir Aube, qui apprécia grandement sa friandise, puis s'occupa de lui pendant une bonne heure, tout en profitant de ce temps pour manger un repas frugal constitué de pain et de lard, afin de ne pas trop se remplir la panse avant ce soir. Daine prépara ensuite tout l'équipement pour sa chevauchée de l'après midi, puis monta Aube pour le mener jusqu'à sa tente, où il prit ses sacoches où il mettrait ses plantes récoltées, ainsi que son arbalète qu'il posa en travers de son dos, avant de quitter le campement à cheval en faisant signe à une sentinelle, direction un bosquet un peu plus éloigné que les dernières fois.

Là-bas, il explorerait un peu en espérant trouver des ingrédients pour ses poisons, où au moins quelque chose d'intéressant.
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 10 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 34
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 28 mai 2019, 19:04

Les herbes dorées s'agitaient sous le vent comme les vagues de l'océan. Les plaines d'Estalie et ses maisons blanches isolées aux creux des collines, les bosquets d'arbres bordant les près. Ses ruines sur le bas côté des routes de terre. Il était seul dans ce panorama idyllique.

Image

Et pourtant quelque chose clochait alors qu'il approchait d'une vieille bâtisse que les arbres avaient colonisés jusqu'à ce que les racines s'enroulent autour des fragments de murs picotés de mauvaises herbes. Deux caravanes aux couleurs affadies étaient immobilisées à l'ombre d'un mur. Une odeur picota le nez du jeune impérial. Une odeur qui ne le quittait plus jamais réellement depuis son crime. Celle de la Mort.
Un corps gisait appuyé contre une roue. Un vieillard chauve au visage ridé comme un pruneau confit. Une tache lie de vin maculait son flanc droit. Un autre homme à l'épaisse chevelure noire bouclée avait la face contre poussière. Avant même de pouvoir s'attarder sur eux, un cri déchira l'air alors qu'on déchirait ses juppons. Un cri féminin qui s'échappait de l'autre coté des carrioles.
-Mais f'tait la taire b'del ! J'aime pas quand elles crient !
Une silhouette dégingandé passa entre les deux chariots. C'était un soudard ou un bandit. Il puait la vinasse et la sueur. Ses habits auraient pu tenir tout seuls au vu de la couche de crasse qui les maculaient. L'Homme poussa un petit Huh ? de surprise en voyant le voyageur à cheval.

Image

Il allait falloir agir prestement. Il était seul, ils étaient un groupe. Ils étaient des tueurs. Seulement...lui aussi.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 40
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 28 mai 2019, 23:31

Daine chevaucha en direction du nord, une direction qu'il avait peu exploré jusqu'à présent, dans le but de trouver des plantes plus rares qu'à l'habitude. Il faisait ainsi route pendant quelques dizaines de minutes, flânant parmi les prairies sans vraiment se soucier de rien en essayant de profiter du moment, quand quelque chose d'inhabituel vint titiller son instinct, à la vue de deux caravanes immobilisées. A y regarder de plus près, il y avait en effet un cadavre. Et un deuxième. Le premier était appuyé sur une roue et le second un peu plus loin affalé par terre. Mais la vue n'était pas le sens du jeune homme le plus affecté par cette scène. Ça sentait le sang, la sueur, la souffrance presque. Ça sentait la mort, une des pires odeurs existantes, immobile, bien trop caractéristique, d'autant plus si on la connaissait.

Le spadassin dut se retenir pour éviter de vider son estomac, et ce qui suivit ne fit rien pour le ménager. Après le bruit d'un tissu se déchirant et le cri désespéré d'une jeune femme, la vue d'un soudard aussi sale qu'un égout impérial interpellé par une voix rauque appartenant surement à un autre bandit acheva de le dégoutter. Ces hommes étaient des tueurs et des violeurs sans foi ni loi, et le jeune homme avait face à lui une scène d'attaque de caravane. Daine, révulsé, tenta de réfléchir le plus rapidement possible à un moyen d'aider la voix féminine qu'il avait entendu. Il aurait pu certes la laisser là et fuir sans problème en cheval, mais il n'était pas un connard fini, du moins pas encore, et ne disposait pas de l'insensibilité nécessaire pour simplement faire volte face.

C'est alors que l'homme l'aperçu, en poussant une exclamation de surprise qui lui donnait un air encore plus stupide que d'ordinaire. Il n'avait plus le choix maintenant, il allait devoir foncer, le camp était beaucoup trop loin, et le temps d'aller chercher du renfort ces salauds seraient loin et la femme, morte. Daine prit une profonde inspiration, s'empara de son arbalète attachée dans son dos, visa le soudard devant lui, appuya sur la détente, puis lança Aube au galop pour contourner la caravane et voir ce qui se passait derrière, afin d'avoir un meilleur point de vue sur la situation. Regarder si il avait touché avec son premier carreau ne comptait pas, le but était de garder l'effet de surprise pour ne pas laisser le temps à son complice de faire plus de mal à sa victime.

Le jeune homme n'avait pas vraiment eu le temps de réfléchir à un meilleur plan, et, alors qu'il chevauchait à bride abattue en réfléchissant à toute vitesse, il espérait qu'il allait pouvoir s'en tirer sans problème. Une fois de l'autre côté, il décocherait son second carreau si sa cible n'était pas trop proche de la jeune femme, et dans le cas contraire il tenterait de l'embrocher avec une charge rapide. La rapidité serait en effet le mot clé de ses actions, car sans elle risquer sa vie ne servirait à rien, il devait foncer comme une tête brûlée, quitte à trop se précipiter. Bizarrement, une fois lancé, les sensations qu'il ressentait n'étaient plus du tout les mêmes, le dégoût et la peur étaient remplacés par la détermination et une sorte d'euphorie n'ayant aucun sens.

Daine se surprit, en pleine charge, à sourire, d'un espèce de sourire dément et ironique à la fois. Il était con, il pensait trop, et il était heureux d'aller tuer un homme ? La concentration serait primordiale dans ce qui allait suivre, il ne devait pas se laisser distraire par ses pensées. Sa cible devait être sa seul priorité, comme lui avait appris ses enseignants, même si ici il ne s'agissait pas vraiment d'un meurtre.
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 10 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 34
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 07 juin 2019, 19:21

► Afficher le texte
Dans sa manœuvre à cheval le Middenlander envoya son trait en direction du soudard. Le carreau fusa, sifflant, jusqu'à se ficher dans le goitre vineux. L'homme tomba à genoux dans un "Hoc !" glaireux mais Daine était déjà en train de contourner la roulotte. Les sabots ferrés d'Aube écrasèrent l'occiput d'un autre caravanier massacré dans un bruit d’œuf brisé. De là il pouvait voir la scène. Le bandit infecte penché sur une jeune femme, les chausses baissées.
Dans ce fatras de jupons déchirés et de robe écarlate souillée, l'homme leva son mufle vérolé.

Image

-Putain mais qui t'es t-.
Un autre carreau avait volé, l'empennage rouge s'agitait entre les omoplates du violeur alors qu'il éructait des cris de douleurs. C'est en agitant son encéphale que dans un bref laps de temps notre exilé put l'à voir. La joue gauche gonflée par un coup de poing, ses larmes creusant des sillons sur ses joues cannelles. De long cheveux noirs...Et de la peur dans ses yeux d'or.

Image

Le chuintement d'une arme sortie du fourreau assailli le tympan de Daine.
-Chiard de putain on va te saigner comme un porc !
L'homme au bouclier chargea épée au clair. Plus de carreau dans l'arbalète. Avec lui il faudrait croiser le fer.

Image
► Afficher le texte
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 40
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 08 juin 2019, 20:17

Touché ! Son premier carreau était allé se ficher en plein dans la figure du premier bandit, d'après ce qu'avait pu voir le jeune homme en passant en coup de vent. Un début d'exaltation montait en lui, mais il se força à le retenir, après tout ce chien n'était pas seul. Il fut tiré de ses pensées par un CRAC retentissant dû à l'éclatement d'un cage thoracique sous les sabots d'Aube, et Daine se maudit de ne pas avoir été plus prudent. Son père lui avait toujours enseigné qu'un cadavre devait être respecté pour faciliter son passage vers le jardin de Morr et il n'aurait clairement pas apprécié cette profanation, bien que faite par inattention et peu importante par rapport aux événements en cours. D'ailleurs, c'était quand il défendait les morts seulement que son père se mettait vraiment en colère, et le jeune garçon qu'il était à l'époque ne pouvait que garder un air penaud alors qu'il se faisait engueuler, tout sauf fier d'avoir déçu son père.

Mais ce dernier était mort lui aussi, maintenant. Le spadassin serra les dents au moment de contourner la carriole, et vit devant lui un spectacle peu ragoutant : un autre soudard était en train de se défroquer devant une jeune femme dont la robe était en lambeau, et s’apprêtait sans le moindre doute à profiter d'elle. Daine réagit sans réfléchir, il devait stopper ça. Son doigt se posa de lui même sur la gâchette de son arbalète, il leva la crosse devant lui, visa, et envoya le second carreau chargé droit dans le bas du dos de l'homme en face de lui. Il n'eut que le temps d'un petit sourire qu'une voix s'élevait derrière lui, il y avait un troisième de ces connards !

L'homme n'était qu'à deux pas de lui, et la place était restreinte entre les caravanes, il n'aurait pas le temps de faire volte face efficacement à cheval, ni de descendre de celui-ci. La situation semblait mauvaise, d'autant que l'homme qu'il avait touché n'était pas encore pleinement hors de combat. Mais le craquement du cadavre de tout à l'heure donna une idée à l'assassin : il devait aller de l'avant. Faisant mine d'ignorer le soudard derrière lui, il lança de nouveau Aube au galop, droit sur celui qui avait pris un carreau entre les omoplates. Il laisserait son cheval lui passer dessus pour l'écraser sous les sabots ferrés, puis une fois sorti des roulottes, il descendrait d'Aube afin d'avoir plus de liberté de mouvement dans cet espace étroit, il pourrait alors foncer sur le troisième bandit pour croiser le fer avec lui, et esquiver à sa guise.

D'ailleurs, pensa Daine alors qu'il lançait sa charge, donner son arbalète déchargée ainsi qu'un carreau à la jeune femme pouvait être une bonne idée, avec un peu de chance elle n'était pas encore assez en état de choc pour ne pas savoir s'en servir, et avoir un allié supplémentaire serait d'une aide précieuse si il voulait s'en sortir en vie, et la "demoiselle" avec elle. Il sortit donc un carreau de son carquois, et juste avant d'atteindre le truand blessé le lança en même temps que l'arbalète près de la jeune femme. En espérant qu'elle sache sans servir.

Le choc était maintenant imminent, mais le jeune homme ne put s’empêcher d'admirer le visage de porcelaine de celle qu'il cherchait à sauver, malheureusement enlaidi par un bleu allant grandissant sur sa joue gauche. Il n'eut qu'un bref aperçu de ses yeux dorés dans le feu de l'action, mais, n'ayant jamais vu une telle couleur dans les yeux d'une femme, il espérait pouvoir les regarder de plus près, dans un environnement disons... plus calme. Oui, cela avait beau ne pas être sa vocation, il allait sauver cette femme, ne serait-ce que parce que ceux qui prenaient la vie des autres pour le plaisir le révulsaient, et méritaient cette mort qu'ils distribuaient sans se soucier d'autre chose que de leur plaisir sadique.
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 10 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Répondre

Retourner vers « Estalie »