[Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 992

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Grand Duc » 07 déc. 2018, 16:19

Post rédigé par l'Assistant-Mj Piero Orsone Salvadore Manicha Enrico de Riviera di Cruz da Trantio
Image Le Harras était divisé entre la maison de l'éleveur, une longue écurie de terre crue devant laquelle dormait un vieux chien bâtard et plusieurs enclos où batifolaient les chevaux. De robe et de taille variées, Daine pouvait voir les lourds chevaux de trait que l'on vendait aux chantiers bilbaliens et alquézars. Le Don le prévint de rechercher une bête à son goût avant de partir s'entretenir avec deux palefreniers burinés tandis qu'un troisième partait chercher le propriétaire.
Dans un paddock voisin paissaient des roncins trapus presque aussi forts que des ânes mais de bien piètres montures. Un ouvrier apporta l'avoine et les plus belles conquêtes de l'Homme se mirent à s'approcher de la barrière.
Les chevaux de monte d'Estalie avaient été croisés avec les élancés pur-sangs arabiens lors de la conquête, donnant un port gracieux et recherché qu'entretenaient les maîtres d'écurie méridionaux. Il y avait des hongres alezans et bais qui côtoyaient des juments rouannes. Quelqu'uns avaient une robe noire comme la chevelure des estaliens mais un se démarquait encore du lot, avec son crin blanc et long.
Image
-Ha ils sont beaux hein Gringos ?
L'ouvrier continuait de remplir l'auge tout en parlant à Daine.
-Les plous grands caballeros dé l'Estalie dou Nord viennent acheter leur monture ici ! Toi et ton amigo avaient bien choisi où venir.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 30

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 15 déc. 2018, 20:07

En arrivant au harras, Daine dut s'avouer qu'il s'attendait à plus grand, après tout les chevaux n'étaient pas réservés au premier venu dans ce monde d'inégalités ! Mais même si part rapport aux rêves de grandeur que s'était fait le jeune homme, l'élevage de chevaux semblait petit, il était situé au milieu de vastes champs et de nombreux paddocks où vivaient d'encore plus nombreux animaux. Des palefreniers vinrent parler à Don Emilio, qui laissa Daine vaquer à ses occupations en se trouvant un étalon digne de ce nom. Renonçant à écouter la discussion, le spadassin fit le tour de l'écurie, jetant à peine un regard aux lourdes bêtes de trait, pour aller voir de plus près les bêtes plus agiles situées dans les paddocks.

Là un autre employé du harras était en train de rajouter de l'avoine dans une mangeoire, et aussitôt des bêtes magnifiques vinrent prendre leur part de nourriture. Voyant que Daine semblait émerveillé par ces animaux, le palefrenier vanta leurs qualités avec une fierté pas vraiment usurpée mais pas non plus dissimulée, faisant sourire le jeune homme qui se demanda si les estaliens étaient tous les mêmes avec amusement. Il vit alors un cheval qui éclipsait tous les autres, et Daine resta bouche bée devant cet étalon noir de geais, avec une crinière blanche et dorée qui faisait miroiter les rayons du soleil qui embrassait la plaine. Parvenant après de longues secondes à détourner le regard, le jeune homme répondit au palefrenier :

En effets, ce sont de très belles bêtes que vous avez là, et je suis d'avis qu'on ne regrettera pas d'être venu ! Comment les élevez vous pour qu'ils aient un ... crin pareil ?

Daine sourit amicalement et fit mine de s'intéresser à à peu près toutes les bêtes, puis d'un air peu convaincu désigna le cheval remarqué plus tôt, espérant marchander le prix le plus bas possible, pour épargner à son employeur des dépenses supplémentaires, et reprit la parole :

Par exemple, celui-là, combien coûte t-il ? J'ose espérer que les prix ne sont pas aussi grands que vos champs, ma bourse n'est pas infinie.

Faire croire que l'on avait peu de moyens, une autre technique pour faire baisser les prix. Il avait appris tout cela de sa mère, lorsque les colporteurs venaient pour vendre leur marchandise dans ce petit bourg du nord du Middenland, et que celle-ci souhaitait un nouveau bracelet ou une belle étoffe. Avoir le sens des affaires était important, disait-elle, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il avait tôt appris le calcul. Daine attendit que le palefrenier lui réponde en détaillant l'étalon d'un œil qui se voulait expert, alors qu'en réalité, tout ce que le jeune homme savait des chevaux, c'était que le plus beau représentant de cette race qu'il n'ait jamais vu se trouvait devant lui.
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 9 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 7
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 15 déc. 2018, 21:41

Le Péon se mit à rire à la première question de Daine :

-Haha ! C'est nos sécrets gringos !

Mais à la seconde son visage se renfrogna comme si il était plongé dans une intense réflexion. Plusieurs longues secondes glissèrent avant qu'il ne reprenne parole :

-Alors ié né sais plous, ié vais démander...

Dans la plupart des régions un tant soit peu civilisées une personne normale se serait éloigné pour demander à une autre personne, à un degré sonore normale...Mais l'on était en Estalie.

-MARTINEZ ! Combien coûte lé caballo avec la melena plateada ?

Un autre paysan qui s'approchait des chevaux de trait avec un sac d'avoine s'arrêta net pour répondre :

-ATTENDS ! PEDRO ! À combien est lé sémental argent ?

Une voix retentit des écuries :

-Ié vais demander à Rodriguo !
-ARRÊTEZ DÉ CRIER IÉ VIENS !
Une réponse générale fut un tintamarresque "D'ACCORD PATRON !" qui confirma à Daine qu'il ne valait mieux pas être mal-entendant pour vivre en Estalie.
Deux silhouettes se rapprochèrent du paddock et de l'Impérial. L'une étroite, chapeautée et reconnaissable, l'autre plus râblée.
-Alors ié vois qué ton choix a fait fort impression.
Le Don affichait son sourire caractéristique tandis que l'autre individu foudroyait les péons du regard.
► Afficher le texte
-Et donc pour répondre à la question Signor, il est à deux-cent cinquante reals.

Emilio effaça son sourire et s'approcha de Daine avant de se placer à côté de lui, regardant le cheval, puis daine, puis le propriétaire, puis le cheval, puis le propriétaire, puis il soupesa sa bourse et regarda à nouveau le cheval et enfin Daine. C'était l'heure des négociations non ?
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 30

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 19 déc. 2018, 18:59

Face au tintamarre produit par les palefreniers, Daine fut d'abord interloqué avant de rire de bon coeur. Voyant arriver Don Emilio et le "grand patron", il essaya de se contrôler pour paraître détendu et professionnel. Le maître d'écurie était un homme corpulent portant la moustache qui commençait à devenir familière au nouveau venu dans ce pays, et avait un physique qui n'aurait pas dérangé dans une forge. Il incarnait vraiment le respect, et tout ses employés avaient l'air fier de travailler pour leur patron. Puis Daine entendit le prix du cheval. Deux-cent cinquante reals ! Si il avait bien compris, les reals correspondaient aux couronnes de l'Empire, et le prix demandé était plus que tout ce qu'il avait jamais possédé ! Le jeune homme fit les yeux ronds puis reprit contenance, il allait devoir négocier tel un véritable maître ! Le cirque de Salvadore lui fit comprendre que, même si il avait peut-être une telle somme, il ne pouvait tout simplement pas la dépenser juste pour un cheval. Daine entama donc les négociations, en se craquant mentalement les phalanges :

Wow, eh bien, ce cheval pond des œufs d'or ? Plus sérieusement, je m'intéresse un peu aux chevaux et aux prix en vigueurs pour les étalons, et il se trouve que j'en ai vu un a peine moins fringuant pour seulement cent-cinquante reals ! Je sais que la qualité se paie, mais à ce point là... J'imagine qu'il ne serait pas trop compliqué pour vous de baisser le prix, vu le nombre de chevaux que vous posséder ?

On commençait par un petit bluff en essayant de se faire passer pour un connaisseur et on donnait un prix ridicule (enfin il l'imaginait), pour forcer l'homme en face à réduire le plus drastiquement possible le prix de l'étalon. Si cela ne fonctionnait pas, Daine avait d'autres atouts dans sa manche, il attendit donc avec une flegme feinte la réponse du propriétaire, en espérant que celui-ci allait tomber dans le panneau. Il jeta aussi un clin d’œil discret à Don Emilio, voulant lui signifier qu'il avait pour l'instant la situation bien en main, même si le jeune homme n'en était pas sûr à deux-cent pour cents. Il voulait ce magnifique cheval, et il ne le laisserait pas filer sous son nez si facilement !
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 9 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 7
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 21 déc. 2018, 15:06

► Afficher le texte
Don Emilio écouta la réponse de Daine d'un air grave, visiblement guère convaincu par les talents de négociation de son associé...Même si il essayait de ne pas le laisser trop transparaître.
Autour du Patron et des deux clients, se massèrent en demi-cercle toute la cohorte de péons, c'est qu'une bonne négociation ça ne devait pas se rater.

-Dix sour lé patron.Murmura l'un à son compère qui s'accoudait sur sa bêche.
-Ténous !

Le Patron lui écouta la réponse de Daine avec un calme digne d'un martelier nain faisant face à la plus grande Waaaaaagh depuis les Guerres Gobelines. Quoi que des Waaagh en Estalie ce n'était pas vraiment fréquent. Cependant quand l'Impérial termina, ses joues se colorèrent comme le plumage d'un bouvreuil et il se mit à rire de façon tonitruante.

-Sacré bonhomme ! Vous pouvez être fier dé vot'chico , señor. Il ira loin avec autant dé verve ! Alors pour ta gouverne norteño, il né pond pas des oeufs mais tu né trouvera pas de meilleurs caballos dé San Luis à la Gasconnia ! Comme tou sembles apprécier ces bêtes autant qué moué, ié veux bien abaisser le prix à...Disons deux cents réals ! Après tou m'assassine !

Les arcanes de la négociation étaient définitivement bien abscons...Deux cents réals...Cela représentait toujours une sacré somme mais Daine pouvait-il espérer mieux ? C'était à lui de voir où pouvait le mener son éloquence.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Daine
PJ
Messages : 30

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par Daine » 28 déc. 2018, 14:56

Devant le rire tonitruant du Patron, Daine faillit s'empourprer, mais se retint juste à temps pour offrir un grand sourire à son interlocuteur puis rire un coup avec lui. Bon, on dirait que ses talents de négociateurs n'étaient peut-être pas aussi bons que ce qu'il pensait ! Il allait devoir revoir sa stratégie... Alors comme ça le maréchal-ferrant aimait le culot ? Très bien, alors il allait y aller au culot ! Dans un coin de sa tête, le jeune homme pensa qu'il n'était pas tout à fait sobre, mais le reste de son être trouvait tout à fait normal de faire la discussion avec des inconnus en essayant de marchander sur le prix de quelque chose dont il n'avait aucune idée de la valeur exacte. Il tourna alors la tête vers Don Emilio, qui affichait un air que l'on pouvait qualifier de peu convaincu, et il fit un clin d’œil discret. Daine regarda alors le Patron droit dans les yeux, et lui dit avec le plus d'assurance qu'il pouvait trouver en lui :

Ahah, je dois bien avouer que c'est une magnifique bête, qui m'intéresse plutôt. Mais deux cents réals, avec en plus l'équipement... Je ne suis pas sûr d'avoir les moyens. Je vous propose donc cent-quatre-vingts réals, et vous m'offrez une selle, de préférence neuve, avec ses étriers, ainsi que des cours de monte et un sac de grain. Je suis sûr que vous avez les moyens de faire cela pour moi, et je vous promet que ce cheval sera traité comme celui d'un roi, avec tous les soins que je pourrait lui apporter.

Le spadassin avait pris un air sérieux pour ses dernières paroles. En effet, son cheval serait son bien le plus précieux, avant même son arbalète ou son nécessaire d'alchimie, et il s'en occuperait comme de la prunelle de ses yeux. Il espérait que comme cela, le maréchal-ferrant, qui semblait être un homme bien se souciant du bien-être de ses bêtes, accepterait de lui vendre l'étalon à moindre prix. Sinon, eh bien... Daine avait vraiment besoin de ce cheval, et avait eu un coup de coeur pour lui, donc, même si cela lui ferait mal au coeur, il y avait une autre solution : le voler durant la nuit et filer en douce de la ville avant que les palefreniers s'en aperçoivent. Malgré cela le jeune homme ne souhaitait pas se faire d'ennemi si rapidement dans cette nouvelle contrée, et ce serait donc un choix de dernière extrémité.

Un coup de vent le sortit de ses pensées, et Daine réajusta sa cape autour de lui. Cela lui fit penser que l'hiver existait ici aussi, même si on était loin de la neige recouvrant son village natal, et que la température de la ville Estalienne équivalait à celle de Carroburg l'été. Pendant que lui prenait du bon temps au soleil, sa sœur, elle, était morte, ou bien perdue dans l'hiver, le froid étant le prix de sa liberté si elle avait su échapper aux hommes-bêtes. Malheureusement, il ne pourrait rien pour elle tant que la secte d'assassins le rechercherait, et il devrait faire profil bas un moment avant de pouvoir revenir dans l'Empire avec une certaine sécurité. Et pour la rechercher efficacement il aurait avant tout besoin d'un cheval ! Daine se replongea donc dans la vente, en espérant que ses moments d'absences ne se remarqueraient pas trop.
Une cible ? Donnez moi la preuve qu'elle ne mérite pas de vivre, et plus jamais elle ne commettra de méfaits...

Daine BlauesHerz, Voie du meurtre
Profil: For 9 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_daine_blauesherz

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 7
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Daine] Le roi, le péon et le spadassin

Message par [MJ] Le Roi maudit » 10 janv. 2019, 11:30

► Afficher le texte
Un silence de plomb s'abattit sur l'assemblée en écoutant la verve du jeune impérial. Les ouvriers se fixèrent Les uns les autres avant de tourner leur regard vers le Patron. Celui-ci prit des teintes écarlates, puis pourpres, puis violacées alors qu'il éclata à nouveau de rire jusqu'à en frôler l'apoplexie. Alors qu'il devait s'appuyer de tout son poids sur l'épaule malheureuse du péon le plus proche, son rire se changea en une longue respiration après avoir mit à si rude épreuve ses poumons. Quand il redressa sa tête encore hilare vers Daine il s'écria :

-Par todas les tours dé Bilbali ! Avec un culot pareil tou iras loin niño ! Sacré nom dé nom ié n'avais plous ris comme ça dépouis l'armée.

Il tourna la tête vers un des ouvriers et gueula :

-Cours à l'écourie Perezoso avant que ié té botte l'arrière-train iousqu'en Gasconnie ! Norteño...Ié te laisse lé sémental, la selle et les étriers pour deux cents réals, ié né descendrais plous mais oh bon sang dé bon sang...Quoi qué tou es venu chercher en Estalie tu le trouveras.

Don Emilio tourna la tête vers Daine et hocha la tête. On était enfin resté dans quelque chose de plus satisfaisant. Il s'en alla s'entretenir avec le propriétaire, laissant Daine et un des péons qui souleva le loquet qui fermait le paddock. Il approcha doucement du cheval et lui passa une bride. Et voilà qu'en clignant des yeux le jeune BlauesHerz se retrouvait propriétaire d'un étalon qui le fixait de ses yeux noirs alors que Martinez le tirait de l'enclos.
-Tiens señor.
Il lui tendait la longe. Ce n'était pas une blague, il avait un cheval, et déjà arrivait un autre obrero amenait une selle et une paire d'étriers qui s'entrechoquaient à chacun de ses pas.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Répondre

Retourner vers « Estalie »