[Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Les Terres du Sud relient le sud et la terre des morts Khemri et sont principalement composées de marécages et de forêts tropicales. Les habitants des terres du sud sont les Hommes-lézards, les Orques sauvages et les gobelins des forets, et quelques tribus humaines qui sont appelé par les aventuriers hommes sombres, lesquelles vivent en paix avec la nature et semble protégés par les Hommes-lézards. On y retrouve également des colonies pygmées, et les légendaires Amazones.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 805
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 06 oct. 2019, 22:47

Les chevaliers bretonniens revenaient de leur promenade, visiblement assez déçus du voyage. Le sable plein les bottes et un crabe accroché aux lanières de lin qui tenaient leurs plaques d'armure ensemble, lesquelles surchauffaient d'ailleurs sous le soleil éclatant. Les troupes mercenaires finissaient de désosser le comptoir à la recherche de nourriture ou d'eau, denrées vitales pour la suite du voyage. Pas de chance cependant: les quelques tonneaux de fruits secs et les litrons de liquide ne permettraient pas de tenir plus de quelques jours.
Des officiers faisaient les cents pas en penchant la tête, soucieux. Pas difficile de comprendre ce qui trainait dans leur esprit: ils avaient environ mille neuf-cents hommes à emmener à l'autre bout du monde et les vivres s'amenuisaient. Alors certes personne n'avait jamais pensé qu'ils arriveraient tous en vie, la réalité des voyages étant ce qu'elle était, mais si on risquait la mutinerie pour famine après à peine un quart du voyage alors autant rebrousser chemin de suite.

Et rebrousser chemin pour quoi? L'infamie? La ruine? La rue? Les paroles du danseur elfe rendirent ces hommes en armure plus qu'heureux. Au départ pourtant c'était à peine si le capitaine mercenaire avait levé les yeux sur cet être étrange aux longues oreilles et aux tatouages stylisés.


-"Je pense savoir qui a attaqué cet endroit, humain. Nous avons trouvé un peuple d'hommes noirs dans la jungle. Nous nous en sommes sortis de peu, j'ai cru reconnaitre certains éléments de votre… mode… sur un d'entre eux."

Alors le regard du soldat à vendre s'était éclairé et il avait simplement demandé:

-"Où?!"

------------------------------------------------

Le général Vasco de Maga était pied à terre, sur la plage, rutilant dans son armure dorée bardée de plumes, la barbe rousse fière et le nez haut, couvant d'un oeil hautain la petite armée qui se dressait devant lui. Quand la nouvelle lui était parvenue que les responsables du massacre étaient des sauvages il n'avait pas traîné à décider de la suite des événements: cette racaille bonne à vivre en pagne voulait la guerre? Elle allait l'avoir.

Et pour cela il avait mis les petits plats dans les grands: huit-cents hommes, soixante officiers, presque la moitié des forces restantes. Ils allaient fondre dans la jungle en huit colonnes jusqu'à trouves ces barbares incultes les mettre en pièces, jusqu'au dernier. Darn et Trucmuche s'étaient fait refourguer dans ce qu'il convenait d'appeler "l'escouade ogre" qui accompagnerait le cinquième colonne, la droite-centrale. ils serviraient de force d'appui lourde et devraient être souples pour foncer dès qu'un village serait repéré quelque part. Naturellement dans la vingtaine d'ogres présents il y avait ceux que nous connaissons déjà, menés encore une fois par Rousbif dont le gnoblard-perroquet ne cessait de brailler. La troupe allait se mettre en marche, il était temps de faire les derniers préparatifs. A voir d'ailleurs si Darn avait partagé son humain avec eux.


-"Les gars, les ordres sont simples: on rentre dans cette putain de jungle et on bouffe tous les noirs qu'on croise! On pique leur boustifaille pour la troupe et on a le droit de garder les cadavres. L'pognon qu'on trouve va dans l'coffre d'guerre, alors pas touche les moutards! Et maintenant l'grand moment avant le départ: on doit se choisir un nom de groupe, des idées les petits?"

Les braillements commencèrent à la suite...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 49
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 10 oct. 2019, 11:46

Darn laissa parler le danseur elfe avec l’officier, il n’intervenait que pour raconter brièvement sa rencontre avec l’archer indigène et son intervention dans la bataille, il remis également également l’arc brisé, l’une des flèches à pointe d’os et la tête qu’il avait récupéré au capitaine de la troupe de reconnaissance, il lui montra aussi les armes et les protections primitive qu’il avait récupéré en faisant bien comprendre qu’il était hors de question que quelqu’un les touches avec autre chose que les yeux. Le rapport terminé, Darn s’éloigna un peu des humains pour s’installer à l’ombre d’un mur en bois à moitié brûlé et fit signe à Al-Sharruh et à Rousbif pour qu’ils le rejoignent. Le Gueule-de-Givre partagea avec ses gros-frères les deux sacs de viandes qu’il avait récupéré tout en leur racontant ses périples dans cette terre hostile, il leur parla du terrain humide et accidenté, des arbres presque aussi gros que des mammouths, de sa victoire sur l’archer, puis comment il avait, à lui tout seul, sauver les oreilles pointues. Une fois son récit et le goûtée terminer, Darn décida de profiter du peu de temps libre qu’il lui restait pour dormir un peu, la fatigue des combats, le bruit des vagues et de l’activité des mercenaires et la digestion bercèrent le mangeur-d’homme qui s’endormit rapidement.

---------------------------------

Darn ouvrit péniblement son œil pour voir les faces de Rousbif et de coco qui le regardaient, sont chef était penché au-dessus de lui et l’avait réveillé en le secouant brusquement.


C’est l’heure de te réveiller gamin ! Le général, il vient de débarquer et il veut tout le monde sur la plage, alors grouille toi.

C’est en poussant un grognement de désapprobation que le jeune colosse se redressa, il observa un peu les alentours et il constatât qu’un grand nombre de mercenaires avaient rejoint la force de reconnaissance et que les guerriers étaient tous en train de se mettre en rangs, plus ou moins bien ordonné, sur la plage. Il attrapa Trucmuche qui était encore profondément endormi, puis il rejoignit la troupe partiellement organisée des siens pour écouter l’ogre pirate qui leur expliqua le plant de bataille, puis le moment le plus important arriva, le choix du nom qu’aurait le groupe d’ogre. Beaucoup de noms furent proposés, comme « Grosse-Gueules », « le Fléau de Vasco », « les Tarte-ta-Gueule » ou « les Mâcheurs-Blanc ». Darn proposa un nom au milieu des dizaines qui étaient cité à haute voix, un nom qui pourrait convenir au vu du combat qui allait bientôt avoir lui, ce nom, c’était « les Croques-Obsidienne ».
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 130/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 805
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 16 oct. 2019, 22:56

Le débat des ogres était des plus animé. Des noms sortis de nulle part fusaient des gorges avides de gloire des obèses, hurlant des titres aussi stupides que variés et désespérant quelques peu le tyran officieux du groupe. Bouz le Boumeur, notamment, semblait plus que ravi de mettre sa pierre à l'édifice et donnait même du canon pour agrémenter ses propositions, provoquant ou bien l'hilarité ou bien la colère du reste de l'armée. Après quasiment deux minutes de "débat", Rousbif en était venu à sa décision finale:

-"D'accprd les gros, j'ai décidé! On va s'appeler Les Mâcheurs-Blancs! Et le premier qu'est pas d'accord je lui arrache la tête, c'est pigé?! Hahaha!"

Les réactions furent globalement mitigées à l'exception du mangeur-d'hommes ayant préalablement fait cette proposition qui se lança dans un "youhou" contagieux. Une baffe lui fût donc collée pour le calmer. Approuvé par ses pairs, le pirate à grand ventre attrapa un reste de main de guerrier local pour la gober d'un trait, une petite friandise somme toute bien méritée. A présent les colonnes entraient dans le forêt et les disparités de classe sautaient aux yeux du moins averti des hommes.

Un capitaine avait sous ses ordres de cinquante à cent hommes, à l'exception du chef de l'expédition qui en commandait sans doute aux environs de cent cinquante. On y voyait les races et les carrières se rencontrer mais pas se mélanger: des rangs bien droits d'elfes défilaient à côté des groupes dispersés de tirailleurs de la pègre, proches eux-mêmes des formations complètement désynchronisées des débutants, bleus et autres petits riches inaptes à recevoir des ordres. En résultait un spectacle étonnant où certains officiers ayant bien choisis leurs hommes faisaient avancer au pas cadencé des cohortes de piquiers et d'épéistes en lignes parfaites alors qu'un autre trimballait une horde sauvage plus avide de gloire qu'inquiète du combat à venir.
La jungle elle-même s'était tût devant cette démonstration de force. Les animaux ne faisaient plus le moindre bruit, les insectes volaient en masse hors de la trajectoire de cette armée et même les plantes semblaient attendre, respectueuses et craintives, la fin de la marche. Accompagnant une soixantaine de mercenaires de basse-extraction, des hommes à l'allure patibulaire mais à l'équipement du pauvre, la troupe ogre s'en donnait à cœur joie en boutade et roulages de mécanique. Rapidement les plus expérimentés des Gros Gens mirent fin à ces bêtises puériles: ils étaient en territoire ennemi, bon sang! Tout pouvait arriver d'une seconde à l'autre…

Leurs craintes ne devaient cependant pas se confirmer immédiatement. Une bonne heure passa alors qu'ils marchaient tous en ligne droite, les colonnes se perdant de vues les unes des autres. De temps à autre des cris ou des appels étaient entendus, provenant d'un coin quelconque de la forêt autour d'eux. Des embuscades, des accidents, de fausses alertes?
La chance suivait pourtant cette colonne précise car un intéressant objectif fût rapidement en vue: un village! Enfin, quelques huttes de paille, de torchis et de bois posées en cercle entre les arbres, se mêlant à la forêt dans une délicate harmonie. L'endroit semblait en effervescence: des hommes hurlaient dans une langue inconnue, faisant avancer un nombre de guerriers aux airs déterminés malgré une infériorité numérique différente. Derrière eux des femmes, enfants en pleurs aux bras, fuyaient dans les plus grandes maisonnettes ou fuyaient droit dans la jungle. Sur la droite, enfin, un vieillard à la barbe blanche, entouré de quelques grands hommes d'une taille largement supérieure à celle d'un impériale, agitait les bras en hurlant des malédictions dans sa propre langue. La réaction de l'officier Gustavo et de Rousbif furent proches:


-"A l'assaut mes gaillards! Vivres, vengeance et femmes nous attendent!"

-"A L'ASSAUT LES GARS! C'EST LA FÊTE CE SOIR!"

Le manque de coordination des troupes se fit alors sentir: elles s'égayaient dans toutes les directions, incapables de s'accorder sur un adversaire précis, même si les guerriers dotés de lames à pointes noires et de grands boucliers en peau et en bois étaient prioritaires pour beaucoup. Darn avait donc plusieurs choix dans sa course: suivre les fuyards faibles et se repaître de leur chair? Attaquer de front les guerriers et les avaler vivants? Abattre cet étrange vioc' et ses gardes si appétissants? Le reste de la troupe s'en donnerait à coeur joie dans tous les cas...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 49
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 19 oct. 2019, 10:32

Le Brouhaha était assourdissant, des noms et des cris volaient de toutes les directions, les gnoblards, qui essayaient de se faire entendre, sautaient et secouaient les bras en poussant des cris aigus qui allèrent se perdre dans le bruit ambiant, Darn du faire taire Trucmuche de force, car la petite créature perçait les tympans de son maître à force de crier. Certains gros s’étaient mis à se disputer, chacun cherchait à imposer son choix aux autres par des noms d’oiseaux et des menaces, puis Bouz se mis à tirer en l’air avec son canon, créant encore plus de désordres que Rousbif calma en quelques mots. Personne n’osa contester son choix, personne ne voulait prendre le risque de finir écraser par le Tyrans aux bourrelés qui touchaient presque le sol.

Le choix du nom fait, la troupe nouvellement nommé en Mâcheur-Blanc pris la route en suivant une petite formation d’humains inexpérimenté au combat et donc l’équipement se limitait au stricte nécessaire, Darn reconnue dans le groupe d’humain le jeune Michel, marchant fièrement au milieu de la cohorte hétéroclite, sa pique tenu bien droite devant lui comme s’il était un soldat de carrière, l’ogre reconnue d’autres humains avec qui il avait voyager sur le navire de guerre mais il abandonna rapidement sa tentative pour se remémorer leurs noms. La troupe avançait étonnamment bien dans cette épaisse jungle dépourvue de sentier, c’était comme si la végétation et le relief se changeait pour faciliter le passage des soixante humains et de la vingtaine d’ogre et seul le bruit des bottes ferré des soldats et du pas lourd des Gros-gens se faisait entendre, se son donnait du courage à tous et donnait envie à chacun d’accélérer le pas pour en découdre avec les sauvages qui avaient brûlé le poste côtier, même le craintif Trucmuche semblait rassuré à la vue d’autant de guerrier qui l’entourait et il donnait des tapes rythmé par le bruit des pas sur l’épaule de son maître, comme s’il tapait sur un tambour de guerre annonçant leur destin funeste aux autochtones.

Une fois arrivé au village des indigènes, le semblant de discipline don faisaient preuve les humains et les ogres s’envola à l’ordre de l’assaut, chacun choisit sa cible et fonça vers l’un des trois groupes d’humains primitif. La plupart des combattants foncèrent vers la formation de soldat, Rousbif était en tête de cette charge, suivi de très prêt par Thorgut, Lovok Lovok, Gortuk et Tag qui semblaient se jeter, non pas sur un ennemi à dépiauter, mais sur un buffet à volonté, ils étaient suivis par d’autres ogres et plusieurs dizaines d’humains, don le jeune Michel qui fonçait, pique baissé, vers le mur de bouclier qui les attendaient tous. Le chef humain de cette troupe avait choisi de contourner la formation de guerrier avec une petite quinzaine de soldat pour attaquer les femmes, les enfants et les vieillards en fuite, visiblement cet officier semblait préférer le combat à la déloyal, c’était quelque chose que beaucoup d’ogre n’appréciaient guère et Darn en faisait partie, voir ses humains à peine dignes d’être nommé « Mercenaire » agir ainsi fit grincer des dents le jeune Gueule-de-Givre. Notre gros héros préféra charger le vieil homme entouré par les géants doté d’une musculature parfaite, si son expérience des combats ne le trompait pas, le vieillard devait être une sorte de mage ou de prêtre, et qui dit magie dit aussi mauvaise nouvelle. Darn avait déjà vu des jeteurs de sort Impérial, Bretonnier, Nain et Ork à l’action et il savait très bien que ses mystérieux gaillards pouvaient être assez puissants pour renverser le cours d’une bataille. Il choisit également d’attaquer cette ennemie en particulier parce qu’il n’y avait qu’une douzaine d’humains et quatre ogres qui avaient choisis cette cible, quatre ogres don Al-Sharuh et Bouz qui menaient l’attaque, et moins de monde veux dire aussi moins de pillard et donc plus de bibelots à dépouiller. Le mangeur-d’homme courut à la suite de ses deux amis, poings serrés et bave aux lèvres, pendant que Trucmuche, partageait entre excitation et crainte, sautillait sur l’épaule de son maître en poussant des coincements aigus.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 130/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 805
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 20 oct. 2019, 23:00

La cohue commençait à se dissoudre quand Darn surgit de la foule pour foncer tête baissée vers le vieux et ses gardes du corps, le poing levé et prêt à s'abattre. Disciplinés et sans doute vétérans de plusieurs batailles les fameux hommes noirs se placèrent en une formation de levée de boucliers devant l'ancêtre, les lances en avant pour supporter un choc frontal. Ils étaient huit au total et en s'approchant Darn put s'apercevoir à quel point ils étaient grands, dépassant facilement d'une à deux têtes les impériaux présents. Ils poussèrent à l'unisson un cri semblable à un rugissement quand les premiers mercenaires se jetèrent sur eux, repoussant l'impact sans trop de problème… Mais pourraient-ils repousser un ogre?
Note: tu n'as pas régénéré de PVs au début du combat, tu es toujours à 104 / 130 Pvs.

Al-Sharruh, Bouz et toi allez charger approximativement en même temps. Pour simplifier l'impact et le choc que doivent endurer les vétérans contre une tonne en pleine poire, je vais faire comme suit: Jet d'opposition entre ta FOR (12) et leur END (10). Cinq tests d'affilée, le premier à 3 oppositions gagnées remporte la manque. Si tu gagnes le combat se déroulera normalement contre un adversaire, si tu perds ce sera également le cas mais l'ennemi aura des bonus.

Prêt? Voici les jets sachant qu'ils sont toujours sous forme "les ogres vs les humains" :

7 vs 3. Victoire des humains.
10 vs 15. Victoire des ogres.
5 vs 17. Victoire des ogres.
17 vs 19. Victoire des ogres.

Les ogres gagnent l'opposition.
Ce fût un impact digne des légendes. Trois boulets de canon défonçant une muraille qui n'en demandait pas tant. Les guerriers se retrouvèrent propulsés en arrière, projetés au sol ou tenant très difficilement debout. Pour les guerriers du Nord c'était le signe qu'il fallait avancer! Les mercenaires, en vils pillards, se jetèrent sur leurs ennemis affaiblis. Darn eut cependant la mauvaise surprise de constater que son vis-à-vis avait tenu le choc et n'entendait pas mourir si aisément.
Image
Combat!!

Le Vétéran attaque toujours en premier, il est plus rapide que Darn.

Round 1:

Vétéran attaque: 19, échec.

Darn attaque: 14, échec.

Round 2:

Vétéran attaque: Votre attaque a réussi (4). Localisation: jambe droite. La parade de votre adversaire a réussi (7).Vous lui infligez une perte de 10 PV. Il reste 94 Pvs à Darn.

Darn attaque: 12, échec.

Round 3:

Vétéran attaque: Votre attaque a réussi (5). Localisation: bras gauche. La parade de votre adversaire a échoué (14).Vous lui infligez une perte de 15 PV. Il reste 79 Pvs à Darn.

Darn attaque: 14, échec.

Round 4:

Vétéran attaque: Votre attaque a réussi (5). Localisation: bras gauche. La parade de votre adversaire a échoué (14).Vous lui infligez une perte de 17 PV. Il reste 62 Pvs à Darn.

Darn attaque: 16, échec.

Round 5:

Vétéran attaque: Votre attaque a réussi (3). Localisation: torse. La parade de votre adversaire a réussi (3).Vous lui infligez une perte de 5 PV. Il reste 57 Pvs à Darn.

Darn attaque: Votre attaque a réussi (5). La parade de votre adversaire a réussi (1). Annulation des dégâts.

Round 6:

Vétéran attaque: Votre attaque a réussi (8). Localisation: torse. La parade de votre adversaire a réussi (9).Vous lui infligez une perte de 15 PV. Il reste 42 Pvs à Darn.

Darn attaque: Votre attaque a réussi (7). Localisation: Bras gauche. La parade de votre adversaire a échoué (20). Echec critique. Vous lui infligez une perte de 41 PV. Il reste 39 Pvs à Vétéran.

Round 7:

Vétéran attaque: Votre attaque a réussi (7). Localisation: torse. La parade de votre adversaire a réussi (1). Dégâts annulés.

Darn attaque: 11, échec.

Round 8:

Vétéran attaque: Votre attaque a réussi (2). La parade de votre adversaire a échoué (13).Vous lui infligez une perte de 32 PV. Il reste 10 Pvs à Darn.

Darn attaque: Votre attaque a réussi (3). La parade de votre adversaire a échoué (20). Echec critique, perte de son arme. Vous lui infligez une perte de 42 PV. Il reste 0 Pvs à Vétéran. Vétéran est mort!.
Dire que l'affrontement fût difficile aurait été un euphémisme duraille à avaler. Le guerrier noir était une force de la nature que son désespoir face à la mort rendait redoutable, tel un rat pris au piège et décidant qu'il valait mieux tenter sa chance en tuant son prédateur que mourir sans avoir essayé. Il combattit avec la dextérité de l'araignée, la force du lion et la vitesse du guépard et ce même si Darn n'avait jamais entendu parler de ces animaux exotiques. Pendant un long moment il sembla bien qu'il avait le dessus à tous les niveaux, parant et frappant comme un damné, trouvant toujours la faille dans l'armure de l'ogre. Finalement notre gros héros parvint à outrepasser sa défense et à le mettre à terre défintivement.

Mais à quel prix? Trucmuche regardait, inquiet, son maître qui devait poser genou à terre sous le poids de ses blessures. Il était percé de part en part, saignait abondamment et était proche de la syncope. Autour d'eux le massacre continuait et les hurlements des femmes se mêlaient aux râles des mourants. Le vieillard avait invoqué des énergies mystiques et frappé par la foudre Bouz qui s'était tétanisé sur place, les vétérans et les guerriers ployaient peu à peu tout en offrant une formidable résistance...

A Darn de décider s'il était assez fou pour continuer à se battre ou s'il préférait partir en arrière.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 49
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 24 oct. 2019, 11:37

Les soldats attaquaient dans toutes les directions sans aucune discipline, ni la moindre organisation. Les hommes allèrent se briser sur les murs de bouclier et de lance, tous se marchaient dessus pour être les premiers à en découdre avec l’ennemi, heureusement que les mercenaires étaient en surnombre et qu’ils avaient avec eux des ogres qui brisèrent, presque à eux seul, les formations des guerriers primitifs. Le spectacle avait de quoi étonner les observateurs : des hommes civilisé équipé d’armes, d’armures et de bouclier en fer ou en acier qui attaquaient dans le désordre le plus total des hommes de la jungle sans la moindre éducation maniant des armes en pierre et des bouclier en bois, en écailles, en os et en peau, qui se battaient en formation et qui répondaient aux rares manœuvres des hommes du nord par des mouvements de troupe rapide qui révélaient une certaine compétence de la part des chefs des primitifs dans les tactiques de combat.

Comme tous les autres mercenaires présents, Darn avait attaqué de front des lignes solide et tenues par des hommes courageux, déterminé et prêt à encaisser l’attaque, et comme tous les autres hommes et certains des ogres qui avaient foncé tête baissée, il fût récompensé avec plusieurs blessures plus ou moins grave qui lui furent donner par l’un des géants d’ébène.
Le mangeur-d’homme venait d’enfoncer la cage thoracique de son adversaire avec un coup de poing puissant et la première chose qu’il fit fut de mettre un genou à terre en reprenant son souffle et en appuyant sur les plais qui versaient une quantité inquiétante de sang. L’ogre semblait sonné, il observait le sol d’un air absent, submergé par le flot continue d’information que lui envoyait son cerveau, heureusement qu’il pouvait compter sur son gnoblard pour le faire revenir à la réalité. Trucmuche, toujours agrippé à l’épaule de son maître, lui criait à l’oreille et essayait de le faire réagir en lui donnant des claques sur la tête.


DEBOUT BOSS ! J'VAIS ... ON VA CREVER ICI SI TU N'NOUS TIRES PAS D'ICI ! LÈVE TOI BOSS ! BOOOOOOOOOOOOOOOOOOSSSSS ! ...

C’est en grimaçant et en poussant un long râle de douleur que le Gueule-de-Givre se redressa, il ignora un court instant la douleur qui parcourait son corps pour observer le combat qui avait lieu autour de lui. Il vit ses camarades humains combattre les guerriers sauvages, les premiers avaient l’avantage du nombre, mais cet atout semblait être très faible vu comment les deuxièmes arrivaient à les tenir en respect et à infliger des blessures et des pertes aux mercenaires, les ogres aussi avaient des difficultés face à ses adversaires farouche, les membres de l’expédition prenaient lentement et difficilement l’avantage, mais l’issu semblait encore incertaine. C’est avec frustration que Darn attrapa l’ennemi qu’il avait terrassé par un pied et qu’il commença à sortir de la mêlée, en chemin il vit Bouz se faire frapper par un éclair qui le paralysa totalement, celui que l’ont surnom le brûle-chicha fut pris d’une furieuse envie de foncer vers se vieille homme pour lui arracher les bras et les lui enfoncer dans le fondement, mais ses blessures profondes et la douleur cuisante qui allait avec lui rappelait constamment sont état, il savait très bien qu’il ne survivrait plus très longtemps s’il se battait alors qu’il avait à peine asse de force pour tenir debout.
C’est en boitant et en maudissant sa malchance qu’il rejoignit un petit groupe de blessé qui avait était rassemblé à l’écart des combats, il y avait une demi-douzaine de soldats qui avaient réussi à s’extraire de la mêlée ou qui avaient étaient écarté par un de leur camarade qui était moins aveuglé que les autres par la soif de sang qui s’était emparé de l’esprit de tous les membres de cette expédition punitive. L’ogre alla s’appuyer contre un arbre non loin du petit groupe de combattant estropié ou à moitié assommé et il se laissa glisser tout le long jusqu’à ce que ses grosses fesses atteignent le sol. Il sentait ses forces diminuaient proportionnellement à la quantité de sang qui s’échappait de ses plaies, cette sensation lui rappela la fois où il avait étranglé à mort un ours géant à moins nu et de l’épreuve qu’avait été de traîner la dépouille de la bête jusqu’à son clan alors qu’il tenait à peine debout, souvenir qui lui fit oublier un petit instant la douleur qui parcourait son corps. Il rassembla tous les objets en tissus qu'il avait sur lui et qu'il trouva à sa portée et il en fit des bandages qu’il donnait à Trucmuche pour que son larbin puisse panser ses blessures et arrêter les hémorragies du mieux qu’il le pouvait, puis il rassembla tout ce que le cadavre noir avait sur lui en deux tas, le premier était constituer de tous les objets de valeur que n’avait pas le droit de piller, objets qui seraient remis au butin de guerre à contre cœur et le deuxième était constitué des objets que l’ogre pouvait prendre. Il inspecta d’un œil fatigué chaque pièce qui composé la deuxième pile. Le bouclier tapa dans l’œil du gros-gens, cette équipement d’une fabrication primitive avait réussi à encaisser les attaques de Darn sans subir de dommages trop important, une preuve de sa solidité et de sa qualité, l’ogre décida donc d’en faire son trophée, souvenir de cette adversaire qui avait failli l’envoyer dans les bras de la mort et qui serai exhibé aux yeux de tous, un témoin de la solidité des ogres et de la valeur des hommes de la jungles qui ne semblait pas aussi primitif et sauvage que se qu’ils pourraient laisser penser en les regardant.
Le jeune gros-vadrouilleur continua à inspecter se maigre butin, il profita de cet instant de calme pour manger celui qui lui avait infligé ses blessures si douloureuses et il jetait des coups d’œil en direction de la bataille qui faisait rage non loin de lui, ainsi que sur Trucmuche fixait avec envie les jolis objets brillants qui composaient la pile destinée aux coffres de l’expédition.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 130/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 805
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 27 oct. 2019, 22:50

Au-devant des convalescents la bataille continuait de faire rage. Les guerriers locaux affrontaient les envahisseurs avec l'énergie du désespoir, combattant un ennemi qui les avait acculés et qui s'en prenait déjà à leurs femmes et leurs enfants. Le vieillard au bâton convoquait autant d'énergies qu'il le pouvait, haranguant les hommes survivants et donnant des ordres en même temps qu'il donnait ses malédictions aux ogres. Un coup de malchance lui fit rater une syllabe sur une incantation des plus importantes, laissant tout le loisir à Al-Sharuh de lui couper le corps en deux parties au niveau du torse, laissant un buste coupé net ainsi que deux bras ballants toucher terre alors que les jambes tenaient encore en équilibre les hanches et l'estomac, par un miracle quelconque. Evidemment l'ogre, affamé par toute cette action, plongea bien vite son bras dans les entrailles du mort pour en arracher les organes et les porter à sa bouche avant de retourner au combat tout en mâchant bruyamment.

Au centre la bataille tournait de plus en plus court: les hommes non-isolés par la charge de Rousbif et de ses sbires perdaient du terrain à grande vitesse, finissant entre les lames des conquistadors et les dents du Gros-Peuple. Inutile de parler du refuge des femmes: celles qui n'étaient pas violées par les monstre hideux qu'étaient devenus les mercenaires voyaient leurs enfants être dévorés vivants sous leurs yeux par les Obèses que l'appétit avait dompté.

Une trentaine de minutes plus tard les derniers sursauts d'orgueil des Sudistes s'achevaient, les hommes étaient égorgés et souvent dévorés dans un spectacle écoeurant. Les humains présents détournèrent le regard, écoeurés et préférant nettement attendre leur tour pour les cuisses des femmes évanouies et salement amochées qui avaient tenus les assauts brutaux des vauriens. De toute façon elles seraient toutes exécutées avant de monter sur le navire, alors à quoi bon se soucier de ce qu'elles pensaient?
Notre bon Darn, lui, ne devait sa survie qu'à sa carrure toute ogre. Trucmuche faisait bien son possible pour lui passer les bandages, profitant en cela des conseils de certains vétérans plus habitués à l'exercice, sans parvenir pour autant à un résultat très convenable. En définitive ce fût un dénommé Paco, chirurgien-barbier dans la vie civile, qui s'occupa de panser le héros du jour. Ses plaies étaient profondes et mettraient du temps à se remettre, heureusement le trajet en bateau était encore long et les plaies auraient le temps de cicatriser.
Bien vite la stature impressionnante d'Al-Sharuh fit de l'ombre au Gueule-de-Givre. Un puissant bras d'humain à la peau noire tomba sur le bide de Darn, suivit d'une paire de jambes. Avec son lourd accent arabéen, le mangeur-d'hommes informa son confrère:


-"Ta part, gringalet. Tu t'es bien battu aujourd'hui, mais t'as encore bien des trucs à apprendre. Allez enfile-toi ça et finis de lécher tes plaies, on pille l'endroit et on part."

Trop affaibli pour se joindre à la ripaille, notre baladeur eut au moins le loisir d'observer les trouvailles. De la nourriture surtout: des fruits étranges, des viandes à la saveur inconnue, des dattes et des oranges, des cacahuètes également. Niveau richesse ce n'était pas ça, par contre: des babioles surtout, quelques joyaux et pierres semi-précieuses mais rien de grande valeur. Tant pis. Au moins la colonie serait vengée et ce petit bout de butin servirait d'amuse-bouche pour la suite des événements.

Une suite de cors sonna bientôt à travers la jungle: l'appel à la retraite, il fallait retourner au bateau.

Vous partez directement, aussi tu peux RP les premiers jours sur le bateau, sachant que tu reprends très lentement tes forces.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 49
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 14 nov. 2019, 17:53

Darn observait les combats qui sévissaient un peu plus loin avec un regard absent et en mangeant le guerrier d’ébène morceau par morceau. Il ne remarqua presque pas l’humain qui prit la place du gnoblard, ni même que ce dernier arrachait des doigts et des orteils de l’homme noir pour les ronger rapidement, ce fut un bras musclé et une paire de jambes qui tomba sur ses guibolles qui sortit le Gueule-de-Givre de la somnolence provoqué par cette journée épuisante et douloureuse, il écouta avec peine son camarade de tente, lui répondit avec un grognement amer et retourna dans ses pensées en mangeant ce qu’il restait des indigènes à sa portée.

L’ogre errant fut transporté jusqu’à son bateau par deux de ses camarades où il fut immédiatement amené jusqu’à la partie du navire qui avait été spécialement aménagé en hôpital de fortune, il fut déposé nonchalamment sur un tas de paille recouvert d’un drap, puis il attendit que le médecin de bord vienne le voir et lui administre les soins dont il avait besoin. Darn resta tout ce temps dans un état semi-conscient, non pas qu’il était au bord de la mort mais ses nombreuses blessures, la quantité de sang perdu et les deux combats auquel il avait participé l’avait épuisé et il ne rêvait que d’une seule chose ; pouvoir dormir. Il n’eut pas à attendre longtemps pour avoir ce droit, à peine le médecin avait terminé son office que le mangeur-d’homme eut la paupière qui se refermait toute seule, il se laissa donc emporté dans un profond sommeil réparateur bien mérité.

Le lendemain matin, Darn se réveilla et se redressa avec peine en poussant des grognements, ses bruits alertèrent le médecin qui se précipita sur lui pour forcer le gros-gens à se recoucher. Cet humain d’une cinquantaine d’années avait de profondes rides, des cernes de la couleur de la suie et des cheveux poivre et sel, des traces des longues journées et des nombreuses nuits blanches qu’il avait passé durant sa longue carrière. Ses cicatrices laissaient par le temps allaient à merveille avec ses yeux bleus qui fixaient notre héros avec un regarde autoritaire et glaciale, on pouvait comprendre par sa voix rocailleuse et son ton sévère qu’il ne laisserait pas ses patients sortir de leur lit avant qu’il ne leur soit dit et qu’il ne se laisserait pas impressionner par un ogre à peine capable de garder son œil en face du trou. Darn ne pouvait faire face à ce redoutable et vigoureux vieillard et il rendit les armes en s’allongeant lentement. Il regarda autour de lui, il regarda les autres blessés qui étaient tous endormi sur dans lit improvisé et il se rendit compte que Trucmuche n’était pas à ses côtés, l'ogre commença à l’appeler aussi fort qu’il le pouvait en réveillant toutes les personnes dans la cale, ce fut le médecin qui fit taire le Grossier en lui aboyant dessus que le gobelinoïde avait été viré de l’hôpital car la petite créature s’était mise à vomir partout dès l’instant où la flotte avait repris son chemin et qu'elle avait atteinte la haute mer.
La journée fut courte et ennuyeuse pour l'ogre. Il passa le plus clair de son temps à dormir, assommé par la perte de sang de la veille et par les breuvages que le médecin de bord le forçait à boire, les quelques moments où il réussissait à rester réveillé étaient toute de trop long moment ou il aurait volontiers fait le serment d'être poli toute sa vie si cella lui permettait de voir les minutes être changé en seconde, les activités à faire dans un lit d'hôpital sont limité, surtout pour les illettré, et ce ne fut pas le retour de Trucmuche qui permit de les varier. Le lendemain fût un peu plus actif pour le mangeur-d’homme, ce dernier se sentait déjà un peu mieux. La fatigue n’avait plus autant d’emprise sur lui et ses extrémités avaient cessé d’être engourdi, il réveilla donc Trucmuche et l’employa dans ce qui serait sa principale occupation jusqu’à ce qu’il soit remis ; transformer les bibelots récupérés durant les précédents combats pour en faire quelque chose qui pourraient lui être utile. Son objectif prioritaire fut de renforcer son pantalon avec les morceaux d’armure en écaille pour protéger son imposant fessier des épreuves que les dieux s’amusaient à lui soumettre, il comptait poursuivre en modifiant le bouclier du colosse à la peau de charbon qu’il avait combattu pour qu’elle puisse protéger son dos en le faisant tenir avec les lanière de sa plaque ventrale, il finirait par décorer ses poings ogre avec les dents en pierre d’une des deux épées en les incrustants dans chaque phalange et dans le dos des gantelets, il comptait également fabriquer une petite lance pour Trucmuche avec les restes de l’épée et les flèches en os pour permettre à son larbin de se défendre. Darn se chargerait du plus gros du travail, mais il laisserait les parties nécessitant du doigté et de la précision à son gnoblard, se dernier se vit également confier une mission importante, trouver et "emprunter" tout ce qui pourrait être nécessaire dans l'élaboration des objets. Un long travail l’attendait, il ne s’attendait pas à faire des merveilles, ni même que ses créations soient réussis, mais cela lui permettrai dépasser le temps et d’éviter de se rappeler que son tonneau de bière était vide et qu’il ne pourrait peut-être pas en revoir un plein de sitôt.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 130/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 805
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 16 nov. 2019, 21:45

C'est parti pour une semaine en mer, temps que j'estime nécessaire pour tes jets d'artisanat.

Tu récupères 5 Pvs par jour grâce à ta constitution d'ogre minorée aux désastreuses conditions de vie à bord.

Vous entrez dans les eaux sauvages et dangereuses des Terres du Sud lointaines. Cette deuxième semaine sera lancé un dé des rencontres aléatoires.

Résultat de cette semaine: Mauvaise direction. Une seconde semaine passe. Tes actions de cette semaine seront refaites à l'identique.

Maintenant passons aux jets d'artisanat, Trucmuche étant un gnoblard (et donc doué pour fabriquer des bidules) il te donne un bonus de 1 à tout résultat d'artisanat.

Ta caractéristique d'artisanat est égale à (6/2)+1= 4 car tu n'as pas la compétence Artisanat :

Tu tentes d'améliorer ton pantalon avec les écailles et morceaux d'armures récupérées sur les indigènes. Résultat; 15 puis 6, échec.

Tu tentes de créer un bouclier adapté à ta taille. Résultat: 16 pui 7, échec.

Tu tentes d'améliorer tes cestes avec les bouts d'obsinites récupérés sur les épées et les haches des indigènes. Résultat: 10 puis 7, échec.

Tu ne parviens pas à quoi que ce soit de probants et les objets indigènes incriminés sont détruits dans l'exercice. Leurs morceaux sont toujours là let l'expérience pourra être retentée.
Le défilement des jours se faisait chaque heure plus long pour les différents équipages, occupés à panser leurs plaies, jeter les camarades expirants par dessus bord et boire les rations d'alcool offertes par les officiers. Le moral n'était pas si bas malgré des pertes non-négligeables (une centaine) et les relents âpres des malades. Les pillages avaient permis aux hommes de se divertir et de remettre en état les réserves de nourriture et d'eau, notamment via les jus tirés de fruits exotiques, assurant la bonne chaire pour les guerriers. Bien entendu les ogres, sans recevoir d'autorisation officielle d'ailleurs, s'étaient servis chez les ennemis et ceux qui n'avaient pas eu la chance de périr dans la bataille terminèrent leur vie entre deux mâchoires. Le même supplice avait attendu les femmes suppliantes et brisées, mises en pièce et dévorées sans aucun état d'âme par le Gros-Peuple.

A présent ces souvenirs se faisaient lointain et la flotte avait repris la mer, s'éloignant des côtes pour rejoindre les flots déchainés de l'océan central. On quittait pour de bon les terres à peu près connues pour s'enfoncer bien plus loin au Sud, vers les terres étranges et mystiques, auréolées de légendes et de mythes. Quelques comptoirs de faible importance émailleraient encore le voyage pour ravitailler la troupe et mettre un pied à terre, puis ce serait le grand plongeon, le saut dans l'inconnu. Pour la Tilée, pour la gloire et pour l'or.
Ces considérations ne semblaient cependant pas prendre aux tripes le jeune Darn. Celui-ci s'échinait depuis plusieurs jours à essayer de donner formes à certaines inventions farfelues qui lui passaient en tête, attirant sur lui la curiosité des hommes de bord. Ses tentatives ne furent toutefois pas couronnées de succès, au contraire: son pantalon ne tenait pas debout, son bouclier s'effritait comme du sable et impossible de faire tenir les morceaux d'obsinite sur ses gantelets métalliques. Trois échecs complets. Tout n'était pas perdu cependant: les matériaux avaient été rassemblés par Trucmuche, lequel les avait fourrés dans un sac dont on pourrait les ressortir plus tard pour retenter l'expérience.

La grande nouvelle de la semaine fût le jet par-dessus bord d'un des navigateurs principaux. L'imbécile avait perdu la flotte en pleine mer et considérablement retardé via des calculs foireux l'itinéraire, faisant perdre un temps et des ressources précieuses à l'expédition. Heureusement un officier s'en était rendu compte et avait tout dévoilé. Maintenant les bateaux pouvaient virer de bord et regagner leur route.
Une autre semaine encore plus morne que la précédente se déroula jusqu'à ce que la terre soit en vue! Trois heures de plus et le comptoir (apparemment nommé Point-du-Sud) se découpa sur l'horizon. Intact, le lieu était plus proche de la place militaire que de la sympathique ville marchande.

Image
Les navires ne pouvant tous accoster au port étroit de cette bourgade qui ne devait pas dépasser les trois-cents âmes les galions mouillèrent un peu plus au large, laissant leurs hommes aller et venir à bord de chaloupes. Il y aurait de la boisson, de la nourriture à profusion et de quoi passer un bon moment pour ces messieurs. La flotte y resterait deux jours avant de repartir. Le voyage était encore long et il ne fallait pas trop traîner afin d'éviter de se décourager...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 49
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 23 nov. 2019, 10:15

La première semaine en mer fut riche en frustration et en découverte. Les bricolages de Darn avaient toutes échoué et ses échecs lui avaient révélé qu’il n’était pas fait pour les travaux manuels, les matériaux avaient pu être récupérés et Trucmuche put servir de défouloir à chaque fois que l’ogre admirait ses créations grossières et fragiles, mais cela n’arrivait pas à calmer le colosse potelet qui passait son temps libre à râler sur sa mauvaise fortune. Sans parler des douloureuses et humiliantes blessures, les plaies cicatrisaient lentement, mais la douleur était toujours présente, elles étaient un rappel constant de sa faiblesse et de ses erreurs et elles accentuaient l’énervement qui se cumulait en lui. Heureusement, la deuxième semaine fut un peu plus agréable, déjà parce qu’il avait décidé de remettre l’amélioration de son équipement à plus tard, mais surtout parce que le médecin de bord lui avait parmi de sortir de l’hôpital durant la journée pour lui faire prendre le grand air et pour soulager les patients de la mauvaise humeur constante du Gros. Ses petites balades sur le pont lui permirent de se détendre un peu en discutant avec certain de ses camarades et en observant les séances d’entraînement.

Les journées passèrent, les blessures se refermaient doucement et le moral prenait lentement de l’ampleur. Les combats de la dernière sortie en terre avaient été lourde en perte, mais elles avaient permis aux hommes et aux ogres de se défouler un peu et avait créer une envie générale de massacrer à nouveau des sauvages. Ni la nouvelle du navigateur jeté à la mer pour incompétence, ni les pertes provoquaient par la maladie et les blessures trop grave n’avaient entamé le moral des hommes qui avaient hâte d’arriver à destination.

Au quatorzième jour de voyage, la flotte arriva à l’escale suivante : un petit port entouré par des maisons construites dans le pur style Estalo-Tiléen surplombée par une petite forteresse en pierre. La bourgade ressemblait plus à un croisement entre une place-forte militaire et un repère de pirate, mais cette vision de civilisation enchanta les mercenaires qui s’empressèrent de sauter dans les chaloupes pour atteindre la terre ferme. Darn et Trucmuche furent parmi les premiers à atteindre l’un des quais et c’est en prenant une grosse bouffée d’air empestant le poisson pourri, le cuir tanné et les excréments que les deux compères se mirent à chercher leurs camarades Gros.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 130/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Répondre

Retourner vers « Terres du Sud »