[Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Les Terres du Sud relient le sud et la terre des morts Khemri et sont principalement composées de marécages et de forêts tropicales. Les habitants des terres du sud sont les Hommes-lézards, les Orques sauvages et les gobelins des forets, et quelques tribus humaines qui sont appelé par les aventuriers hommes sombres, lesquelles vivent en paix avec la nature et semble protégés par les Hommes-lézards. On y retrouve également des colonies pygmées, et les légendaires Amazones.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 793
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 27 juil. 2019, 20:30

Après environ neuf jours la fatigue et la lassitude commencèrent à se faire sentir. le voyage allait durer plusieurs mois, au moins quatre et au pire six, si on en croyait les estimations, et au bout d'une grosse semaine l'ennui frappait déjà! Heureusement, comme des officiers de bord l'avaient expliqués aux mercenaires assez patients ou intéressés pour l'écouter, il y aurait quelques arrêts, du moins le temps de se ravitailler sur les rares colonies de la côte Ouest des Terres du Sud et le premier viendrait assez rapidement. A la vitesse où ils allaient d'ici encore une semaine la côte d'Arabie serait en vue avec notamment la ville de Copher qui permettrait à tous de se ravitailler. Cela tombait bien car les rations de nourriture fraîche, notamment les fruits et les légumes, indispensables au moral des soldats, venaient de se tarir. C'était souvent ainsi dans ces bateaux surpeuplés: la nourriture fraîche était mangée la première, ce qui était logique au vu de sa péremption, mais du coup elle avait disparue en une semaine. Ensuite venaient les produits à conservation moyenne: biscuits humides, œufs, poissons salés et légumes anciens. Puis on finissait par les biscuits secs, les plats séchés, les légumes secs et les poudres. Mais ce n'était pas cette partie-ci du voyage que le capitaine du navire redoutait, non, c'était la fin du voyage, le dernier tiers, les deux derniers mois. Il n'y aurait aucun ravitaillement possible, aucune pêche ne serait suffisante et aucun port ne pourrait les aider: ils seraient livrés à eux même jusqu'à arriver à l'Île du Dragon où ils devraient se nourrir sur place. Autant dire qu'il y aurait beaucoup de malheurs sur cette partie du trajet.
Evénement aléatoire: une fois tous toutes les semaines. ll y a donc eu 2 événements.
Au dixième jour pourtant la petite flotte assista à un événement impromptu et sans doute mémorable pour beaucoup: une pieuvre géante passa à côté du navire! La bête était immense, au moins une vingtaine de mètres de long, aussi grande que le bateau ou presque! Elle nagea quelques secondes et il fût bien ordonné de ne rien lui faire pour ne pas l'énerver: qui savait ce que ce genre de monstre pouvait faire à la coquer délicate du navire si elle s'y mettait vraiment. Après une heure à suivre les architectures de bois elle sembla se lasser et retourna dans les profondeurs pour ne plus réapparaitre.

Mais ce ne fût rien comparé à ce qui arriva dans la nuit du treizième au quatorzième jour, alors que chacun dormait à poings fermés après avoir reçu la rasade de vin quotidienne. La cloche de bord sonna à toute allure, paniquée. Les hommes d'équipage ainsi que les mercenaires furent tirés de leur sommeil réparateur pour voir ce qu'il se tramait et elle était là, la Bête. Une créature à la forme de baleine, incroyablement imposante, si grande qu'elle semblait se tenir sur les fonds marins eux-mêmes. Plus d'un mouilla ses braies ce soir là, tétanisé par la monstruosité qui se voyait à l'horizon. Finalement la chose sembla plonger et disparaitre, ne laissant derrière elle que des souvenirs et des peurs.

Enfin au tout matin du vingtième jour la ville de Copher était en vue, enfin! C'était tant mieux: les rations fraiches étaient finies depuis belles lurettes et les rations modérées avaient sacrément pris du plomb dans l'aile. Darn n'avait jamais vu une cité pareille: toute en pierre blanche, parcourue de dômes et de hautes tours, une cité merveilleuse, digne de légendes, survolées par des myriades d'oiseaux qui chassaient le pain tombé au sol ou le poisson peu surveillé.
Les bateaux accortèrent dans l'enclave du port, entourés par des gardes maritimes venus s'assurer que les taxes soient correctement payées. Evidemment c'était à Vasco de Maga de s'occuper de tout ça, les mercenaires n'avaient pas leur mot à dire ou de participation à donner. Les règles étaient simples: les marchandises avaient été commandées et apprêtées en amont, des porte-faix se chargeraient de les monter dans les galions. Cette question réglée les mercenaires avaient toute latitude pour passer la journée dans la ville à la condition qu'ils ne fassent aucun grabuge: la flotte partirait le lendemain matin aux aurores et tant pis pour ceux qui resteraient sur place.

Deux milles mercenaires lâchés dans une cité… Il y aurait forcément des problèmes.


Image
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 46
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 28 juil. 2019, 14:39

Les jours se suivaient et se ressemblaient toutes. Une petite routine s’était installée ; le matin, les mercenaires se rassemblaient sur le pont pour prendre leur premier repas, puis l’entraînement commençait et se poursuivait jusqu’au milieu de la journée ou tout le monde faisait une pause pour prendre un dîner encore plus frugal que le petit-déjeuner. L’après-midi, certains reprenaient l’entrainement et d’autres essayaient de passer le temps en jouant à divers jeu, en discutant ou en essayant d’interpeller leurs camarades sur les autres navire en leur faisant de grande signe, accompagné de cris et de sifflements, et le soir, après le souper, tout le monde allaient se coucher les uns après les autres, mais il arrivait quelques fois qu’un des passagers ou que l’un des marins ayant finit sa journée de travail propose une activité, comme des compétitions de bras de fer, des séances de chant ou raconter des histoires réel ou fictif. Les tentatives pour changer la pesante routine étaient nombreuses, mais personne n’arrivait à échapper longtemps à l’ennui et à la faim.
Darn avait pris une place d’importance dans une partie de cette routine, les officiers voulaient profiter de la présence de l’ogre et de la motivation des passagers pour se maintenir en forme pour leur apprendre à se battre contre des adversaires plus grand et plus fort qu’eux. Ainsi, l’ogre était sollicité un après-midi sur deux pour jouer le rôle du grand monstre sauvage et sanguinaire devant être terrassé par un, deux, trois, voire quatre adversaire équipé de manche à balais et de divers autres morceaux de bois en guise d’arme. Le mangeur-d’homme appréciait ces petites séances spéciales, il se donnait un malin plaisir à jouer le troll stupide et violant, ou le minotaure aussi imprévisible que frénétique, en suivant bien les règles imposées par l’officier supérieur qui tenait à garder le bateau et son équipage entier. Au début, il était assez simple pour le Gros-gens de battre ses adversaires, il jouait sur le fait que ses adversaire étaient équipés d’armes en bois pour les désarmer ou pour foncer dans le tas afin de briser la cohésion des formations que les supérieurs cherchaient à faire rentrer dans le crâne de leurs troupes. Ses charges faisaient souvent râler ses camarades, mais leurs plaintes finissaient toujours pas s’arrêté quand les supérieurs leurs rappelaient qu’ils devaient se préparer au pire et que beaucoup de leurs adversaires monstrueux profiteraient de leur masse et de leur force pour prendre le dessus et que ses créature ne craignaient que très peu les blessures que pouvait leur infliger une épée ou une pique. Les moments préférés de l’ogre étaient quand il avait l’estalien qui avait agressé Trucmuche comme adversaire et que Darn avait baptisé Tête-à-Claque, il n’hésitait pas à l’humilier devant tout le monde en le posant dans les seaux servant de toilette aux membres d’équipage pendant qu’un marin les vidés par-dessus bord par exemple. Il aimait beaucoup l’entraînement avec les nains également, leur discipline et leur cohésion faisaient d’eux des adversaires plus difficiles à battre et parce qu’ils n’hésitaient pas à lui mettre de vrais coups, contrairement à la plupart des mercenaires humains qui craignaient de se prendre un poing plus gros que leur tête dans la figure en représailles.
Le reste de la journée, Darn s’occupait comme il le pouvait. Le matin, il entraînait Trucmuche, lui enseignant comment éviter les coups et comment il fallait s’y prendre pour faire tomber un adversaire plus grand que lui, l’ogre sollicitait souvent l’aide des deux chasseurs impériaux qui acceptaient généralement avec plaisir, heureux de pouvoir donner des coups à un gobelinoïde et amusé par la petite créature qui essayait de leur porter de faibles attaques aux genoux et à la taille pour essayer de les faire chuter. Quand il n’entraînait pas son gnoblard, le mangeur-d’homme formait Michel avec d’autres humains, ils essayaient de faire de ce petit garçon de ferme qui ne parlait que d’histoire de chevalier et de héros protégeant la veuve et l’orphelin un piquier compétent, capable de se battre et de survivre. Le petit avait un certain potentiel, mais il avait la fâcheuse habitude de charger son adversaire alors que son arme était plus adapté pour le combat à distance et pour la défense, ses compagnons ne manquaient pas de lui rappeler ses erreurs à chaque fois qu’ils arrivaient à passer sa garde en lui mettant des claques sur l’oreille, des coup de poing ou de pied dans l’estomac, ou en esquivant ses charges pour l’envoyer se casser la figure dans le décore avec un coup de pied au cul. Durant leurs après-midi libres, Darn et Trucmuche préféraient discuter ou observer l’horizon dans l’espoir de repérer quelque chose qui briserait la monotonie, et quel surprenant spectacle c’était présenté à eux le dixième jour. Tout le monde avait interrompu ses activités pour voir la pieuvre géante qui était remontée des profondeurs pour inspecter la flotte et frôler chaque navire avec ses immenses tentacules. Certains passagers avaient pensé au pire et c’était armée, redoutant une potentielle attaque qui n’arriva jamais. Le mangeur-d’homme avait était impressionné par cet animal, les histoires vantaient la beauté de ses bêtes ainsi que le danger qu’elles pouvaient représenter et il n’aurait jamais cru en voir une un jour. Une fois la pieuvre partie, tout le monde fut rassuré et purent reprendre les tâches en cour, l’animal devint le sujet de discussion principal pendant plusieurs jours. Les soirs, l’ogre préférait se coucher tôt pour essayer d’avoir un peu plus de place, mais il lui arriva par deux fois de veiller avec ses compagnons de voyage. Sa première nuit de veille fut animée par des chants marins entrecoupés de chanson tiléenne et accompagné par une flûte, des tambours et une guitare, des hommes dansaient pendant que d’autres tapaient dans leurs mains au rythme des mélodies jusqu’à minuit passé et que les danseurs et les chanteurs n’aillent se coucher, épuisé et le sourire aux lèvres. La deuxième était une nuit plus tranquille, Darn et Trucmuche s’étaient joins à un petit groupe composé de deux estaliens, de trois citoyens des principautés et de l’un des nains qui répondait au nom de Bogruïn, les membres du groupe se racontaient des histoires sur les pires créatures qu’ils avaient put rencontrer et seul le nain et l’ogre en avait qui ne parlez pas uniquement d’ork ou d’homme-bête. Le premier parla de rats géants qui vivaient dans les profondeurs de la terre, de la vermine que les siens cherchaient à exterminer à tout prix, tendis que le deuxième parla de la faune des montagnes des larmes, en particulier des mammouths géants et des yétis qui vivaient aux sommets des plus hauts pics. Les histoires étaient impressionnantes et effrayantes, mais les humains les prenaient pour de simples légendes que Bogruin et Darn devait avoir entendu durant leur jeunesse, l’ogre se moquait bien d’être cru ou non, mais le nain semblait vexé de la réaction des humains.

Un soir, alors que Darn et Trucmuche ronflaient paisiblement, une cloche retentis et des cris se firent entendre. La cale accueillant les passagers fut immédiatement animée, un tel son ne pouvait annoncer qu’une seule chose, un danger approchait. L’ogre et son compagnon furent parmi les premiers à arriver sur le pont, impatient de pouvoir enfin se battre, de tuer et de manger quelque chose de bon et de frais, mais cette impatiente fit rapidement place à la surprise. Sous les yeux des passagers, éclairé par les étoiles et par la lune d'argent, une créature d’une taille inimaginable était en train de nager non loin des bateaux. Le mangeur-d’homme n’avait jamais vue de bête aussi grande et cette magnifique nouveauté fît émerger plusieurs sentiments chez lui, de l’admiration et du respect envers cette force brute de la nature, de la curiosité concernant la chaire de l’animal et le gout qu’elle pouvait avoir, et la crainte qu’elle décide de faire des navires son prochain repas, mais tout rentra dans l’ordre quand le monstre marin retourna dans les abysses ce qui provoqua un soulagement général aussi palpable que l’odeur d’urine ou d’excrément qui venait de ceux qui n'avaient pas sût se retenir devant la bête. Darn et son gnoblard retournèrent se coucher, mais le deuxième ne put s’endormir, tremblant et inquiet à l’idée de voir la créature des profondeurs revenir pour dévorer tout le monde.

Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis l’apparition du monstre marin et la terre était enfin visible. La flotte entra dans le port d’une ville qui laissa bouche-bée bon nombre des passagers, la cité blanche brillait au soleil comme un phare et les bâtiments à l’architecture unique donnaient l’impression qu'ils avaient été sculpté directement dans la roche et non construit brique par brique.

Les navires accostèrent et les passagers descendirent des constructions en bois, heureux de retrouver la terre ferme. Darn en profita pour inspecter ses réserves et fut heureux de voir qu’il avait réussi à se modérer, il lui resté la moitié de ses provisions et seul son tonneau était presque vide, il devrait donc refaire son stock de boisson, mais la priorité était de trouver une cantine pour pouvoir prendre un repas digne de ce nom. Il fit un tour rapide des docks pour saluer et discuter un peu avec ses amis, puis il prit la route pour le centre-ville, salivant à l’avance des spécialités du coin qu’il allait pouvoir dévorer.
Modifié en dernier par Darn le Grossier le 21 sept. 2019, 18:15, modifié 2 fois.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 10/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 793
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 29 juil. 2019, 20:35

C'était la grande fête, il fallait le dire. Deux mille mercenaires n'ayant pas vu terre depuis vingt jours qui se précipitaient dans les rues d'une cité commerçante, parfaitement rompue à ce genre d'exercice, et qui attendait ce débarquement comme une annonce providentielle. Bien établis, préparés et un sourire aux lèvres les marchands accueillaient les visiteurs, indépendamment de leur race ou de leur statut social, seul l'argent les intéressait. Des gardes bien armés à l'œil attentif tenaient à l'œil la véritable armée qui s'était déversée dans les rues. Des centaines de brutes et de truands lâchés sur une population aussi avide que méfiante… Un cocktail explosif.

Chez les ogres le dénommé Al-Sharuh avait pris les choses en main. Fin connaisseur du coin à peine avait-il récupéré quelques congénères qu'il les emmena dans des rues étroites de la ville où les bedonnants avaient du mal à circuler. Toujours engoncé dans son éternelle armure, Thurgot Panse-Noire houspillait les lieux.


-"Qu'une hydre me bouffe la bedaine! On passe pas à travers c'te ville à la mord-moi-le-gnob!'

-"Faut que t'y fasses avec mon gros! J'vous emmène à la meilleure adresse de la ville, vous m'en direz des nouvelles quand vous y serez!"

En tout ils étaient cinq à s'aventurer ainsi dans les tréfonds de Copher. Al-Sharuh, Thurgot, Darn, Rousbif et un certain Iovok Iovok, bête comme une pierre et au crâne tout aussi solide. Habillé dans un style très ogre, plutôt orienté montagnard, il s'émerveillait de tout ce qu'il croisait, même de l'animal le plus petit ou d'un insecte volant. A vrai dire il agaçait même les autres Gros-Gens par sa stupidité, ce qui n'était pas peu dire pour cette race bien souvent simplette.
Heureusement le résultat fût à la hauteur de l'attente: la taverne en question était vide et tenue par un aubergiste ogre à la panse bien ronde qui rit de bon cœur en voyant rentrer Al-Sharuh et lui donna fraternellement l'accolade. La salle était large, la cheminée ne brûlait pas ce qui se comprenait vu la température ambiante et la décoration était très arabéenne. Des murs blancs parcourus de mosaïques, des poutres apparentes, des chaises et des tables stylées, tout en rondeur.


-"Ah, Al! Ca fait tellement longtemps! Qu'est-ce que tu deviens?"

-"J'roule ma bedaine dans le Nord et là j'pars vers l'Orient. Mais assez causé, ça fait vingt jours qu'on a pas mangé correctement! Sers nous ta spécialité!"

Sitôt-dit, sitôt-fait! Le reste du bâtiment était vide ce qui était normal si on en croyait Al-Sharuh. Il avait envoyé un message avec la date approximative de son arrivée au tavernier, El-Chofouin, qui avait tout préparé. Le banquet pouvait commencer! Et quel repas! Quel enchaînement de plats divers! En apéritif il y eut bien sûr les vins de dates et les alcools d'anis, aux saveurs fortes et uniques qui chatouillaient la gorge en descendant. En entrée pour accompagner les boissons furent servies des dolmadakias: du blé et du riz enveloppés dans des feuilles de vignes et arômatisés aux épices, notamment du piment. Puis arriva le plat principal: un couscous énorme, gigantesque, servi sur une unique soucoupe d'acier et plus large que la table! Sur la montagne de graines trônait un splendide chameau rôti, prêt à être dévoré par les ogres qui ne se firent pas prier! En quelques secondes tous mettaient leurs énormes paluches dans le plat, avalant sans mâcher le blé, les légumes et la viande, se servant abondamment de cette sauce au piment qui renforçait la saveur du plat. Les mentons dégoulinaient de graisse, les mains étaient sales de bave et de nourriture perdue, la salle était dans un chaos indescriptible. Enfin vinrent les pâtisseries au miel si typiques de ce coin là! Vermicelles confites, baklavas, gâteaux et douceurs divers. Un plaisir!

L'après-midi était plus qu'avancée quand les ogres sortirent de là, repus et rotant tout leur saoul et délestés sans le savoir de quelques économies...

Perte de 1 pièce d'or! Il est 16h.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 46
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 10 août 2019, 18:07

Darn et Trucmuche suivirent leur camarade barbu qui les guida dans les rues de la cité blanche. L’ogre était émerveillé par tout ce qu’il pouvait voir, sentir et entendre. Les bâtiments d’un blanc immaculé, les habitants habillés de vêtement aux couleurs vive et qui parlaient une langue étrange et musicale. Il avait trouvé en Lovok Lovok un camarade aussi curieux et intéressé que lui par toutes ses merveilles, il sympathisa très vite avec lui et savourèrent ensemble toutes ces nouveautés qui ne semblait guère intéresser leurs trois compagnons, mais cette activité finie par l’agacer quand il vit Lovok Lovok s’émerveiller pour la troisième fois devant un chat qui faisait sa toilette.

Arrivé à l’auberge, le mangeur-d’homme observa un moment les fresques murales avant de s’installer avec ses semblables et de commencer à manger le repas le plus copieux et le plus savoureux qu’il est eu depuis longtemps. C’était la première fois qu’il goûtait à de tels alcools et qu’il mangeait du couscous et du chameau et il ne se priva pas de savourer tous ses arômes nouveaux, il mangeait tellement vite qu’il pouvait sentir des graines de semoules pimenté remonter dans son nez. Il s’empiffra et bu autant que son estomac le lui permettait, même son gnoblard put manger comme jamais il ne l’avait fait auparavant.
Une fois le festin terminé, Darn, comme la plupart de ses camarades, récupéra les aliments perdus qui s’étaient coincé entre les articulations de ses gants ou qui étaient aller se loger entre sa plaque ventrale et son ventre recouvert de goutte de vin et de sauce tout en félicitant le chef pour ce repas magique, puis les cinq gros sortir de l’auberge en rotant et en riant. Tous se tournèrent vers Al-Sharuh pour savoir si ce dernier allait les mener vers un autre lieu avant de retourner vers le port.
Modifié en dernier par Darn le Grossier le 21 sept. 2019, 18:18, modifié 1 fois.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 10/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 793
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 11 août 2019, 17:03

Après un festin pareil même un ogre de la carrure d'Al-Sharuh n'avait plus qu'une idée en tête: une bonne vieille sieste! Et justement il connaissait le coin parfait pour cela…
Dans le secteur commerçant de la ville, coincé entre deux échoppes de commerçants fruitiers, un bâtiment ne payait pas de mine et représentait simplement sur sa devanture une espèce de grande coupe surmontée d'un tuyau. Confiant, l'ogre d'Arabie ouvrit une porte un peu petite pour quelqu'un de son calibre. A l'intérieur tout était sombre et enfumé, des odeurs et des parfums se mélangeaient à foison à tel point qu'on ne pouvait plus distinguer les arômes. Dans l'obscurité, assis sur de lourds couffins, des pachas aux panses dodues et des pauvres bougres moins bien lotis fumaient des vapeurs venant de vases similaires à celui figurant sur l'entrée. Un homme en djellaba, le visage émacié et fatigué vint à la rencontre du petit groupe. Lui et le meneur actuel du groupe discutèrent quelques secondes en arabéen, les deux ayant l'air ravis de se revoir. Bien vite le propriétaire fit passer l'énorme groupe dans une salle spéciale, bien plus vaste et au centre de laquelle trônait un gigantesque appareil pour fumer, muni d'une dizaine de tubes en bois et métal pour y fumer. Des sofas et coussins étaient installés tout autour de la pièce, aérée uniquement par quelques trous dans les murs et illuminée par des lampes tamisées par des verres épais de toutes les couleurs.


-"J'ai travaillé ici comme videur une dizaine d'années. Le patron m'en doit toujours une, alors j'vais lui demander sa spécialité, vous allez voir, ça pète le plafond. Et c'truc là au milieu ça s'appelle une chicha ou un narguilé, et pour cette aprèm c'est not' festin, vous allez voir."

Un serviteur ramena bien vite un seau d'eau pour remplir l'appareil, puis apporta un mélange d'herbes et d'épices qu'il plaça sur le foyer avant de rajouter des charbons ardent. Il allait souffler dans un des tubes quand Sharuh l'arrêta d'un geste pour s'en occuper lui-même. Prenant bien son souffle il lança l'incinération du bois noirci, créant d'énormes volutes de fumée au parfum de cannelle, de safran et de bien d'autres choses encore.

-"Allez les gars, vous pouvez tirer, soyez prudent par contre, l'mélange-ci l'patron l'appelle le "Tue-Géant", c'est vous dire le machin."
Test d'END - 3(pas habitué): 6, réussite. Test d'End -3 pour Trucmuche: 11, échec.
L'expérience fût bien différente pour l'ogre et pour son servant gnoblard. Si Darn sembla tenir le choc du mélange, la tête lui tournant seulement un peu après quelques bouffées, pour Trucmuche ce ne fût pas la même. La petite créature s'effondra presque après une aspiration trop grosse, disparaissant sur le canapé, engloutie par les coussins. Les autres ogres rirent de bon coeur, quand bien même Rousbif n'avait pas l'air de se sentir si bien non plus...
Vous allez rester là 2-3h, si tu veux détailler des plaisanteries ou des histoires que tu veux raconter (ou des visions hallucinogènes provoquées par le puissant mélange de drogues, certaines étant assez dures), tu peux!
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 46
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 15 août 2019, 17:06

Ils étaient repartis dans les rues étroites de la ville. Les quatre ogres suivirent Al-Sharuh jusqu’à un bâtiment ressemblant à tous les autres, à l’exception d'une représentation d'un appareil bizarre incrusté dans la porte, ils y entrèrent un par un avec peine et furent accueilli par un léger brouillard de fumée odorante. Darn laissa son camarade de tente discuter avec le patron et il regarda les humains présent dans la pièce, certains discutaient en prenant des petites bouffés sur des étranges tuyaux reliés à des appareils pour recracher une grande quantité de fumée et d’autre étaient avachies sur leurs couffins et prenaient de longues inspirations en regardant fixement le plafond ou l’un des murs de la pièce, perdu dans des pensées et des songes inconnues. Après un échange rapide avec le tenancier, l’ogre barbu guida ses frères jusqu’à une large pièce pauvrement décorée et dans le quel se trouvait un autre appareil, mais beaucoup plus grand que ce que Darn avait vu jusqu'à maintenant, la pièce était asse grande pour accueillir le petit groupe et leur permettre de s’installer confortablement sur les coussins et les fauteuils géant. Darn s’assit sur une pile de coussin en écoutant le chef de l’expédition leur présenter les fameux engins.

Une chicha ? Et ça sers à quoi c'truc ? Demanda-t-il à son camarade qui se contenta de lui faire un sourire à moitié caché dans sa barbe. Un petit homme arriva rapidement et prépara le narguilé sous le regard curieux et attentif des gros et des gnoblards, puis Al-Sharuh testa le fonctionnement de l’appareil et invita l’assemblé à participer. Darn prit deux longs tubes, il en donna un à Trucmuche avant de prendre une très longue bouffée. Un bruit de bulle s’échappait de l’appareil, puis ce fut de violente quintes de toux qui résonnèrent dans la pièce. Le Gueule-de-Givre senti sa tête tourner, son œil commençait à le piquer et des fourmis se firent sentir à ses extrémités, il regarda ses camarades affalés dans leurs sièges et il put constater que les yeux de chacun d’entre eux étaient devenue rouge et brillant. Il jeta son œil sur son épaule pour voir qu’elle effets pouvait avoir cette fumée sur son gnoblard, mais il fût surpris de voir qu’il avait disparu. Il le chercha rapidement autour de lui et il finit par le trouver allongé sur le dos sur un coussin, totalement inerte et en train de lentement glisser entre deux autres coussins pour disparaître, il regarda ses camarades qui fixaient le larbin qui continua ça route jusqu'à se qu'il n'y est plus que ses pieds nus qui soient visible, tous furent pris d'un puissant fou rire à cette vision, sauf Lovok Lovok qui fixa les deux pieds dépassant des coussins pendant plusieurs minutes, il avait l'air de ne pas tout de suite comprendre se qu'il voyais, mais il finit par rire lentement à son tour.

Les gros commencèrent à discuter de leur petit tour en bateau. Chacun raconta qui était avec qui ou avec quoi et comment chacun s’occupait. Ils parlèrent de la pieuvre géante qui avait rendu visite à la flotte et du monstre marin que tout le monde avait vue durant la nuit, tous furent pris d’un fou rire quand Rousbif leur révéla que Coco avait souillé l’épaule de son maître à la vue de cette gigantesque créature. Puis Al-Sharuh posa la question qu’il ne fallait jamais poser, il demanda à Thorgut comment il avait eu son armure et ce dernier se lança avec joie dans un monologue théâtrale. Était-ce à cause de cette histoire à dormir debout, ou était-ce dû à la fumée qui lui montait de plus en plus à la tête, mais l’œil de Darn devint de plus en plus lourd, son corps de plus en plus mou et ses sens et son esprit de plus en plus brouillé. Il se sentit léviter, sortir hors de son corps et disparaître vers une obscurité à la fois accueillante et terrifiante.
Modifié en dernier par Darn le Grossier le 21 sept. 2019, 18:26, modifié 1 fois.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 10/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 793
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 19 août 2019, 21:20

Test d'END: 20, échec critique.
Les formes se mélangeaient dans la vision confuse de Darn. L'ogre avait beau tenter de fixer son œil sur quelque chose, tout lui paraissait flou. C'était comme si les lignes minuscules dessinant le monde bougeaient à l'unisson mais dans des directions contraires, transformant le tabouret le plus banal en imbroglio indescriptible. L'ogre tenta tant bien que mal de se lever, mais il s'écrasa tête la première contre la chicha, tomba avant elle. Un énorme rire le pris, inarrêtable, incroyable. La masse de chair, de graisse et de muscle se roulait par terre, répandant charbons ardents et cendres chaudes sur le tapis et les coussins. Une énorme fumée noire s'ajouta bientôt aux drogues et épices colorées avalées par les ogres présents.

Mais Darn avait complètement perdu la tête. Il battait le sol de ses bras et de ses jambes, collant claques et torgnoles aux imprudents tentant de venir à son aide. Et dans quel état étaient les autres? Rousbif tabassait à mort des serviteurs, hurlant à qui voulait l'entendre qu'il était attaqué par des démons, Thurgot mangeait un coussin, les yeux hallucinés et brayant des âneries incompréhensibles entre chaque bouchée. Ne parlons pas d'Iovok Iovok qui était parti à la recherche de la "Caverne d'Al Ibaba", un vieux comte qu'il avait entendu et qui prétendait qu'un trésor se cachait derrière une porte ne s'ouvrant qu'avec "Sésame"; aussi prononçait-il ce mot en boucle devant une armoire vide. Des gnoblards couraient dans tous les sens, dégobillant sur les flammes provoquées par les charbons. Heureusement Al-Sharuh était sur le coup et essayait désespérément d'avaler les dernières drogues afin de calmer son opiomanie. Le patron accourut en quatrième vitesse pour voir les dégâts et fût promptement boulotté par Rousbif qui hurla avant de l'anéantir:


"UN DÉMON MAJEUR! IL EST MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOCHE!!!"
Sans doute alerté par les flammes et le hurlement tonitruant de son compagnon, Thurgot revint à lui. La résilicience acquise après des années de vie chez les druchiis fit son effet et, comprenant rapidement la situation, il empoigna Darn et Iovok pour les balancer à la rue, recommençant l'opération avec Al-Sharuh, il eut le déplaisir de constater que la face de celui-ci était couverte d'une farine blanche qui recouvrait de ses mentons à son front. Le salon de thé flambait déjà et leurs crimes resteraient sans doute impunis ce jour... Mais tout ce dont se souviendrait Darn serait l'ultime hurlement d'Al-Sharuh avant de sombrer dans les ténèbres:

KHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN!!
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 46
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 24 août 2019, 20:07

Un océan de vide absolu l'entourait. Un vide profond, mais palpable, c’était comme s'il était en train de couler dans les profondeurs de la mer. La seule source de lumière était une étoile lointaine et presque imperceptible don les rayons arrivaient difficilement jusqu’à l'ogre qui se mit à nager dans sa direction. Cette tâche s’avérait difficile car il avait l’impression de ne pas arriver à avancer dans cette eau plus noir qu’une nuit sans lune, mais cette épreuve fût facilitée par une aide quelque peu inattendue. Deux dauphins apparurent et s’approchèrent suffisamment prêt du mangeur-d’homme pour qu’il puisse les attraper par leurs nageoires dorsales, les deux animaux tractèrent le gros avec facilité en direction du point lumineux qui, maintenant, ne faisait que grossir. L’astre lointain se faisait de plus en plus grand, de plus en plus brillant, plus Darn s’en approchait et plus il pouvait sentir sa chaleur qui ne faisait que croître, croître jusqu’à devenir aussi ardent qu’une fournaise et encore plus grand et plus brillant que le soleil. Le colosse était arrivé à destination et ses deux assistants ceux dégagèrent de son emprise pour disparaître dans le néant d'où ils étaient venus, il plongea dans cette source de lumière flamboyante et tomba dans un gouffre de feu, il fut accompagné tout le long de sa chute par un hurlement de rage et de haine pur qui disait un nom :


KHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!

Un choc violent frappa Darn, il ouvrit l’œil et constata qu’il était dans un égout. Un air nauséabond, lourd et cuivré agressé ses narines et sa bouche, il pouvait voir les parois et le plafond de pierre recouvert de crasse, de mousse et… De sang ? Oui ! Les murs étaient recouverts de sang frais et le sol, que l’ogre n’avait pas encore regardé, était jonché de cadavre de norse et d’homme-rat, certain étaient coupé en deux, d’autres avaient des parties de leur corps broyaient ou étaient criblé de flèches et d’autre semblaient avoir étaient calciné. Le mangeur-d’homme fut étonné par ses centaines de morts taillé en pièces. Un coup de feu résonna dans la galerie, suivi de hurlement et de bruit de combat, l'ogre se précipita vers ses sons, les poings serrés, prêt à se joindre à la fête qui semblait avoir lieu un peu plus loin. Sa course fut interrompue par un obstacle, un petit humain attendait, debout au milieu du couloir, il était habillé d’une chemise blanche, d’un pantalon beige et d’une veste de la même couleur, il portait une paire de lunettes ronde et avait une fine tranche de fromage jaune posé sur la tête. Le petit bonhomme regardait l'ogre qui s'approchait prudemment de lui, puis il parla.

Ce n’est pas le fromage qui me porte ! C’est moi qui porte le fromage ! Dit-il au jeune Gueule-de-Givre avant de passer à côté de lui et de sortir de son champ de vision.

Kwa ?

L’ogre se retourna pour demander à l’humain de répéter sa phrase, mais il avait disparu. Il aurait bien aimé comprendre le sens de ses mots, mais son instinct guerrier repris le dessus quand il refit attention au son des lames qui s’entrechoc et du marteau qui écrase les crânes, il reprit donc sa course et fût vite déçu quand les bruits de combats s’arrêtèrent, remplacé par des voix. Darn pouvait entendre deux femmes et deux hommes, don un nain à en croire l’accent de l’un d’entre eux, se féliciter pour leurs prouesses et se railler amicalement. Le groupe était proche et l’ogre n'eut pas de mal à les rattraper, il lui suffisait juste de suivre la piste de cadavre qu'ils laissaient derrière eux. Il avait envie de rencontrer ses incroyables combattants, de rejoindre leur équipe et c’est avec précipitation qu’il arriva à un croisement, à peine avait-il tournait la tête dans la direction des voix qu’il entendit un sifflement et sa dernière vision fût la pointe d’une flèche qui se dirigeait droit vers son œil.

L’ogre ouvrit son œil et ne vit que des silhouettes floues.

Il se réveille ! Amenez-lui de l’eau !

Tu as perdu le pari Heddrick ! Par ici la monnaie !

Darn reconnue les voix de Michel et d'Alfrick, le jeune bretonnien et l’un des deux jumeaux impériaux avec qui il voyageait.

Raaaaaah ! Douc'ment les gars ! J’ai l'impression qu'un troupeau d'Férox m'a piétiné la tête!

Estime toi heureux de n’avoir que mal à la tête. Tes potes, l’ogre barbu et celui avec l’armure noir, ils ont dit que tu risquerais de ne pas te réveiller avant plusieurs jours. Ils ne savaient même pas si tu serais toujours capable de parler à ton réveil.

Tiens ! Bois ça !

Sa vue revenait lentement à le normal et il pouvait voir Heddrick, le deuxième jumeau, lui tendre un seau d’eau qu’il prit et vida en deux gorgés.

On est ou là ?

Sur le bateau. La flotte a repris la route il y a quelques heures.

Darn jeta un œil autour de lui, il reconnut la cale dans-là qu’elle il avait passé les dernières semaines et le fait que tous semblaient tanguer ne devait pas être uniquement dû aux drogues qu’il avait fumées. Il continua de regarder autour de lui et une pointe d’inquiétude l’envahi quand il remarqua que Trucmuche n’était pas avec lui. Il foula son sac, ses poches, puis entre sa plaque ventrale et son ventre ou il trouva son larbin. Curieusement, la petite créature respirait toujours, mais elle était inconsciente. Darn essaya de la réveiller en la secouant, en lui mettant des baffes et en lui vidant un seau d’eau dessus, mais rien ne semblait être capable de la réveiller, l’ogre le posa donc dans un coin. Il sortit de son sac un morceau de fromage qu’il regarda un moment d’un air interrogateur avec d’en croquer un morceau. Qu’est-ce que le petit homme de son rêve avait voulu lui dire ?
Modifié en dernier par Darn le Grossier le 21 sept. 2019, 18:34, modifié 1 fois.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 10/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 793
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par [MJ] Le Djinn » 27 août 2019, 19:09

Deux jets de rencontre aléatoires pour deux semaines de voyage.
Les quolibets fusaient de toute part envers notre obèse héros durant la première semaine après son départ. S'il était encore un parfait inconnu en embarquant sur le navire, sa réputation et ses mœurs s'étaient répandues comme une traînée de poudre à la seconde où ses camarades et lui avaient fait brûler un établissement! Les marins l'affublaient de surnoms idiots comme "Brûle-Encens" ou "Flambe-Chicha". Faire valoir sa force sur les importuns était d'ailleurs notoirement compliqué, déjà parce que ceux-ci ne parlaient jamais devant lui directement, ensuite parce qu'ils avaient souvent des armes à feu et étaient plusieurs et enfin parce que d'autres ogres, comme ces idiots de Karakak et Grossemoel.
Deux êtres fascinants d'ailleurs, deux frères ayant officié des années dans les Régions du Haut-Nord, comme le montraient leurs vêtements. Des casques de cuir et de fourrure, des manteaux très épais et très poilus qui protégeaient parfaitement du froid, des plaques ventrales couvertes de symboles cabalistiques inconnus mais qui semblaient effrayer plus que de raison les mercenaires impériaux… Et bien entendu des braies en morses dont les dents géantes avaient été placées de force dans leur bouche afin de remplacer leurs canines, offrant à ces monstres bien en chair une apparence encore plus hideuse. Autre fait étonnant: si l'un des frères maniait une énorme hache à deux mains dans un acier terriblement tranchant l'autre avait un gigantesque arc en os de mammouth qu'il n'hésitait pas à exhiber, claironnant à qui voulait l'entendre qu'il avait tué la bête seul, l'avait dévoré puis avait pris ses os pour faire un arc et un stock de flèches aux dimensions ogres. A voir s'il savait s'en servir.

La nourriture ne faisait pas vraiment défaut pendant cette partie du trajet mais les premiers malades se déclarèrent après deux jours de voyage. Outre les éternels partisans du mal de mer des fièvres poussaient dans les fronts des humains ça et là, sans prendre de vie pour le moment mais forçant parfois à aliter le patient dans un environnement pourtant sale et malodorant. Le médecin de bord prescrivait des saignées et des onguents, sans succès.

Le premier événement marquant post-départ d'Arabie fût un incendie qui se déclara en milieu d'après-midi dans la cabine du capitaine. Celui-ci sortit en hurlant, ses vêtements en feu, alors qu'une gerbe de flammes suivit l'arrivée d'air causée par l'ouverture brutale de la porte de sa cabine. Une chaine humaine se créa alors et éteignit le capitaine et le petit feu qui s'était déclaré. Par chance ce n'était qu'une bougie qui s'était renversée, rien de grave surtout que les cabines, comme les cuisines, étaient traitées (comme l'expliqua un marin) de façon à empêcher la propagation du feu. On enregistra le lendemain le premier décès officiel de la traversée. Un pauvre jeune de quatorze ans qua sa fièvre avait terrassé. Le capitaine n'en fit même pas une oraison funèbre et le corps fût promptement balancé par dessus bord avec ses seuls vêtements ainsi qu'un doigt en moins, récolté par Trucmuche.

Deux semaines plus tard trois autres l'avaient rejoint au fond de l'océan et visiblement les autres navires de l'épopée avaient eu leur moisson également. C'est là qu'intervint un obstacle inattendu: une petite vieille, postée sur une barque, flottant paresseusement au milieu des eaux calmes de la côte Ouest des Terres du Sud. Le navire-amiral arriva à sa hauteur et une discussion sembla s'engager entre elle et le Généralissime Vasco de Maga. Après quelques minutes il lui lança un objet indéfinissable à moyenne portée. Le soir, après un échange de provisions entre les navires, Darn apprit que l'ancêtre avait exigé du militaire ce qu'il possédait de plus précieux sur son navire en échange d'un droit de passage. Craignant une malédiction l'amiral lui avait donné sa boussole d'or qui contenait des peintures réduites de sa famille.

Une nouvelle semaine passa sans encombre ni mort, même si les malades se multipliaient. Un comptoir allait être atteint dans quelques secondes. La côte était en vue et une forêt luxuriante couvrait l'horizon. Malheureusement tout ce qui était visible de loin était la ruine d'une forteresse de bois qui avait dû être Cœur-d'Estalie, bourgade d'étape. Après quelques minutes de consultations les capitaines convinrent qu'il fallait envoyer des esquifs en repérage et demandèrent des volontaires...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Darn le Grossier
PJ
Messages : 46
Profil : 12 FOR /12 END /6 HAB /6 CHAR /6 INT /8 INI /10 ATT /9 PAR /6 IR /1 NA /130PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier

Re: [Darn] Nous irons jusqu'aux Îles du Dragon!

Message par Darn le Grossier » 30 août 2019, 16:08

La routine du voyage était revenue. Réveil, petit-déjeuner, entraînement, dîner, quartier libre, souper, jeu, dodo. Heureusement qu’il y avait quelques nouvelles têtes avec qui discuter, les deux frères ogres en particulier avec qui Darn sympathisa très rapidement, les petits surnoms qui lui avait était donné par ses camarades de voyage aussi était une nouveauté rafraîchissante. Le mangeur-d’homme en entendit rapidement parler et il se doutait que ses pseudonymes lui furent donné pour se moquer de lui, mais il ne le prenait pas mal, il trouvait que certains étaient même marrant et se décida d’en ajouter quelques-uns à son nom : Darn le grossier, enfant de la Gueule, fils des Gueules-de-Givre, Flambe-Chicha, le brûleur d’encens. Ça lui plaisait. Mais il devait garder la face devant ses compagnons, il ne devait pas laisser croire que l’on pouvait se moquer de lui, cela serait perçu comme un signe de faiblesse et aucun Gros-gens de pouvait ne pouvait se permettre de laisser des nabots sans graisse remettre en cause ça force, c’est pour cela qu’il confia à Trucmuche la tache d’espionner les marins et les mercenaires et de venir lui rapporter la liste de tous se qui prononçaient des noms d’oiseaux à l’encontre de son maître. Normalement, l’ogre en aurai aplati un ou deux devant tout le monde en guise d’exemple, mais il se contenta de les fusiller du regard en public, de les humilier durant les entraînements si cela était possible et de déposer dans leurs affaires personnelles quelques petit cadeau, comme des excréments d’ogre particulièrement odorante ou des rats broyait que Trucmuche trouvait dans les différentes réserves dans lesquels le gnoblard aimait fureter la nuit, mais ses punitions vulgaire que l’ogre distribuait volontiers n’était rien comparé à celle que la Gueule envoya sur les insolent humains.

Durant le deuxième jour de voyage, une fièvre frappa les frêles créatures. Elle ne s’avéra pas mortelle, mais elle affaiblissait considérablement les marins et les mercenaires qui en étaient atteints. Le capitaine ordonna alors une quarantaine, tous les malades étaient placés dans une cale inférieure qui fut spécialement aménager pour en accueillir le plus possible, seul le médecin de bord et ses assistants furent autorisé à s’y rendre pour administrer les traitements nécessaires, assistant qui était composé de quelques « volontaires » humains et des seules personnes à bord qui ne semblaient pas pouvoir être atteint par cette fièvre, les nains et les ogres. Darn n’apprécia pas particulièrement l’idée de devoir jouer aux infirmiers. Déjà, parce que sa passion est de défoncer des os à coup de poings et non de poser des torchons humides sur le front d’être tellement faible qu’une simple montée de température suffis à terrasser, mais aussi parce qu’il se retrouva obligé de s’occuper des personnes qui s’étaient moqué de lui. L’humeur de l’ogre n’était pas bonne et il ne pouvait même pas conter sur son larbin pour l’aider ou pour se défouler dessus, car ce dernier, encore plus faible que les humains dons le Gueule-de-Givre devait s’occuper, pouvait à son tour tomber malade.

Cette nouvelle routine, encore plus pénible et frustrante que la première, fût brisée lorsque un incendie eut lieu dans la cabine du capitaine. Toutes les personnes valide à bord furent mobilisées pour lutter contre les flammes et ils purent être rapidement éteint. Cet événement eut pour seule conséquence un capitaine brûlé, mais il en fallait plus pour force cet homme à quitter son poste et il put reprendre son travail tout de suite après que ses épaules et ses bras furent recouvert d’onguent et de bandage.

Les jours passèrent et les malades se cumulèrent. Les morts étaient peu nombreux, mais cela porté un violent coup au moral de tout le monde à chaque fois qu’une dépouille était jeté par-dessus bord. Les entraînements avaient été stoppé, les chants et les danses du soir avaient étaient arrêté et les discussions étaient de plus en plus tourné vers des suppositions superstitieuses sur la cause des événements passé et de plus en plus d’hommes craignaient de ne jamais arriver à destination. Cela empira le jour ou la flotte croisa une vieille folle à bord d’une barque et que le chef de l’expédition dû lui offrir un tribut. Beaucoup de discussions à voix basse suggérée de faire faire demi-tour aux navires, craignant que l’offrande qui avait était donné à la sorcière ne suffise pas, mais les plants de mutineries potentiels s’envolèrent quand quelques malades parvinrent à se remettre. Le nombre de patients continué à croître, mais il n’y avait plus de morts et certains des premiers hommes qui furent mis en quarantaine réussirent à vaincre suffisamment le mal qui les rongeait pour pouvoir manger de la nourriture solide, il y en avait même qui avaient asse de force pour prendre la place des ogres qui purent retourner avec les autres mercenaires. La nouvelle se propagea vite et l’espoir semblait reprendre lentement place dans le cœur des voyageurs. Les jours passèrent et l’impatience de retrouver la terre ferme grandissait dans le cœur de tous, chacun avait envie d’oublier la fièvre en noyant se souvenir dans une bonne bière, en avalant un repas digne de ce nom, ou en plongeant entre les cuisses d’une femme peu farouche, mais cette impatience fit à nouveau place à une crainte superstitieuse quand tous virent les ruines du lieu ou la flotte devait se ravitailler. Quelques minutes silencieuses passèrent, Darn pouvait voir la peur et le doute dans le regard de quelques marins et passagers, tout le monde se demandé ce qui les attendaient sur ses rivages que la civilisation semblé avoir abandonnés.

Le capitaine rassembla tous les mercenaires valide et il leur demanda des volontaires à envoyer en éclaireur, se fut spontanément que Darn leva son bras ganté, déterminé à poser le pied sur le sol et espérant y trouver quelque chose de vivant sur lequel passer la frustration cumulée de ses derniers jours et pour faire le plein de viande fraîche.
Darn le Grossier, Voie du Buffle Errant
Profil: For 12 | End 12 | Hab 6 | Cha 6 | Int 6 | Ini 8 | Att 10 | Par 10 | Tir 6 | Foi | Mag | NA 1 | PV 10/130 (bonus inclus)
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_darn_le_grossier
"Tavernier ! Apporte moi d'la graille et d'la bière ! ET PAS TA PISSE DE GOBELIN ! SINON J'CASSE TOUT DANS LA CABANE ! ET AVEC TA TÊTE ! Haha."

Répondre

Retourner vers « Terres du Sud »