[Vladimir & Zack] Les vents givrés du pouvoir

Le Pays des Trolls est le nom que l'on donne au territoire glacial et désolé situé au nord de Kislev et au sud des Désolations du Chaos. Le paysage est aussi redoutable que les créatures qui y vivent. Comme son nom l'indique, cette terre aride et rocailleuse est infestée de trolls en tous genres: trolls des rivières, trolls de pierre, et au nord, les terribles trolls du Chaos, exposés à l'énergie mutatrice des vents du Chaos sont des créatures infâmes à la force redoutable et sauvage, et à l'endurance inimaginable.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
Zack
PJ
Messages : 112

Re: [Vladimir & Zack] Les vents givrés du pouvoir

Message par Zack » 26 avr. 2012, 14:55

Une fois équipés de pierres nous nous élancèrent comme un seul homme, bien que les chaînes nous handicapèrent nous arrivâmes bientôt au contact de l'ennemi : prêt à déchaîner toute notre sauvagerie sur ceux-ci. Alors que deux de nos adversaires étaient d'ores et déjà en train de se faire réduire en charpie les trois autres adoptèrent une formation de combat; deux cavaliers nous assaillirent renversant l'initiative à leur profit alors que le dernier se mit immédiatement à nous tirailler de son arc court : la bataille commençait !

Le puissant destrier du cavalier en cuir bouilli chargea droit sur mon groupe et devant sa promptitude mes camarades et moi-même ne purent envisager de le cribler de pierre car bientôt son cheval nous renversa tous les cinq dans un nuage de poussière ! Je me releva immédiatement tirant sûr mes chaînes pour aider mes camarades à s'élever à ma suite, tandis que nous nous apprêtions à de nouveau faire face : l'ombre du cavalier me recouvrit et alors que je levais les yeux et que le soleil m'aveuglait je vis l'éclipse de sa masse tomber sur moi; à ce moment précis j'étais totalement désemparé : Tarik me poussa et l'arme contendante s'abattît sur lui dans un bruit sourd et effroyable, son crâne se brisa sous l'impact et bientôt je fus recouvert de sang et de morceaux de cerveaux...


* " Pourquoi ?! Il a fallu que ta récurrente gentillesse soit encore une fois un obstacle au bon déroulement des plans, ce coup-là était pour moi et moi seul, je n'aurais pas réussi à le parer c'était : ma faute ! Alors, par Tor : pourquoi ? D'où t'es venu ce courage ? Nos vies avaient pourtant aujourd'hui la même valeur ! Je n'étais pas noble tu n'étais pas soldat : nous étions esclaves ! ô mon frère par les dieux qui nous observent je jure de te venger de mes poings, de mon sang ! Que la haine qui m'anime n'ait de cesse que lorsque chacun de ces dolgan rejoindra ses ancêtres ! " *


J'hurlai d'un cri à défier les dieux eux mêmes et alors que je m'apprêtais à m'élancer j'eus le plaisir de sentir mes chaînes me tirer vers l'avant : mon cri semblait avoir redonné un nouvel élan de courage aux survivants ! Je n'osais regarder le cadavre de Tarik à mes côtés à la fois honteux de mon attitude et obnubiler par la rage qui m'animais je frappais de toutes mes forces le cavalier qui venait d'ôter la vie de mon ami.
(j'utilise donc coups puissant)


Pendant ce temps-là ceux qui m'accompagnaient, tentèrent d'attaquer le cavalier conjointement ; le dolgan devraient soit fuir, soit parer : puisse le sacrifice de Tarik ne pas être vain ! La même scène semblait se dérouler non loin de nous face à l'esclavagiste à la lame recourbé : notre fureur avait à présent pour but de contenir la contre attaque ennemi, infliger le maximum de dégâts : soit, mais il était plus probable que nous allions au-devant de certains sacrifices : distraire l'attention de l'adversaire par nos propres vies : tél était à présent la tactique. L'art de la guerre était cruel, mais cette bataille nous nous y étions depuis des semaines préparés : rien ne nous arrêteraient, si ce n'est la mort personnifié.

La lutte risquait d'être fort âpre et il nous faudrait résister le temps que nos dix compagnons qui avaient jusqu’à présent plus de chance que nous puisse tirer profit de la situation et exterminer ces immondes bâtards ! Ils se muniraient bientôt des armes de nos tortionnaires pour les retourner contre ceux-ci, les plus habiles cavaliers prendraient la monture des défunts et essayerait de défaire les dolgans qui nous résistaient encore, il était aussi vital d'abattre le tirailleur et c'est pour cela que tout esclave qui arrivera à se munir d'un arc aurait pour première mission de le liquider avant que celui-ci n'ait le loisir de nous nuire. Les autres encore pourvus de pierres se répartiraient où la situation requéraient leur présence, prêt à se munir des armes de leurs compagnons ou de leurs adversaires.


Hrp : Message totalement édité !
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 27 mai 2012, 11:19, modifié 1 fois.
Raison : +6 xps
Tokavaleskï, Zack, Voie de l'esclave
Profil: For 11 | End 10 | Hab 11 | Cha 8 | Int 9 | Ini 9 | Att 12 | Par 10 | Tir 8 | NA 2 | PV 23/75
Lien Fiche personnage
Compétences :


• BAGARRE(A)(S): - niveau 1 : ne subit pas de malus sur son ATT et sa PAR et ses dégâts sont évalués par un jet de 1D12 points de dégâts.

• RESISTANCE ACCRUE(C): - niveau 1 : Il peut ajouter un bonus de +1/niveau sur tous ses test d'endurance.

• SANG FROID(C): - niveau 1 : Il bénéficie d'un bonus de +1/niveau sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale.

• COUPS PUISSANTS(S)(A): - niveau 1 : Augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.

• AMBIDEXTRIE(S): - niveau 1 : à MAJ.

• MUSCULATION(A)(S): - niveau 1 : Il se voit crédité d'un bonus de +1 lors de tous les tests de FOR et peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure.

• FORCE ACCRUE(S)(A): Il obtient un bonus de +1 lors de tous ses test sous la caractéristique FOR.

• ANTICIPATION(S): A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire.

• Autres : Chant, Résistance au froid, Esquive et Langue Norse

Avatar du membre
Vladimir Kergan
Messages : 522
Profil : For 17 | End 15 | Hab 15 | Cha 16| Int 16 | Mag 18 | Ini 15 | Att 17 | Par 16 | NA 4 | Tir 15 |
Autres comptes : [MJ] Le Grand Nécromancien

Re: [Vladimir & Zack] Les vents givrés du pouvoir

Message par Vladimir Kergan » 20 mai 2012, 18:00

Les cadavres sans vie des Dolgans s’effondrèrent de leurs montures alors que ces dernières prenaient la fuite dans un henissement apeuré. Au loin, le nuage de poussière soulevé par le reste des esclavagistes se rapprochait lentement de Vladimir et de ses hommes. En faisant des gestes rapides des bras, Kergan ordonna à ses hommes de se disperser dans les hautes herbes et laissait Andreï décider du meilleur moment pour lancer la première salve. Il ne fallut que quelques secondes aux mutants pour prendre position et se fondrent totalement dans la masse verte et disparaître totalement de la vue des Dolgans qui se rapprochaient encore. Vladimir lui demeurait tranquillement immobile, tel un récif noir dans la mer verte de la plaine, ses yeux au regard d’acier toisant avec un mépris grandissant la troupe de cavaliers qui se ruaient dans sa direction en poussant des cris incompréhensibles. A leur tête se trouvait un Dolgan encore plus massif que les autres portant dans sa main droite une lance acérées aux pointes similaires à celles d’un trident.

Derrière lui, Kergan sentit que les archers se mettaient en position et le Vampire observa une volée de tirs s’envolée vers le ciel en se dirigeant vers les assaillants qui n’étaient plus qu’à quelques dizaines de mètres à présent. Un sourire satisfait se dessina sur le visage blanchâtre du von Carstein lorsqu’il vit que 5 traits venaient de se ficher dans la chair des Dolgans qui s’effondrèrent de leurs montures. La supériorité numérique venait de passer clairement dans le camp de Vladimir, certains de ses Mutants pourraient à présent se battre à deux contre un, un avantage non négligeable. Le chef quant à lui fut épargné, comme Vladimir l’avait demandé quelques secondes auparavant. Kergan porta la main à son dos et tira une flèche qu’il encocha dans son arc court, ce dernier était moins puissant et avait une portée moindre que ceux des rôdeurs qui l’accompagnaient, cela impliquait d’attendre encore un peu avant de tirer. Les Dolgans en poussant des cris se saisirent de leurs arcs et tirèrent un peu au hasard en direction des hautes herbes, leurs traits vinrent s’éparpiller dans l’herbe sans causer le moindre dommage à Vladimir ou à ses hommes.

Du coin de l’œil, le Comte Vampire avait continué d’observer le chef qui venait d’abaisser sa longue lance tout en se rapprochant de son adversaire direct, c’est à ce moment précis que Vladimir tira sur la corde de son arc en fermant un œil, il visa pendant quelques secondes et relâcha la pression sur la corde qui laissa la flèche s’envoler dans les cieux, le trait vola dans la direction du Chef des Dolgans et transperça le bras droit de ce dernier , celui-là même dont il se servait pour manier sa lourde lance qu’il lâcha en poussant un cri qui mêlait à la fois la surprise et la douleur.

Tirez une nouvelle fois, ceux n’ayant pas de vis-à-vis direct, allez prêter main forte aux autres. S'ils se rendent ne les tuez pas. cria Vladimir alors qu’il repassait son arc en bandoulière et sortait de sa ceinture son pistolet impérial, Kergan pointa le canon dans la direction du Chef Dolgan et pressa la détente, le coup partit dans un coup de tonnerre assourdissant. Vladimir remit l’arme à feu à sa ceinture et dégaina sa Rapière décorée des armoiries de son Domaine en Sylvanie avant de presser les flancs de Nahar qu’il lança au galop à la rencontre du chef de la troupe de pillards. Le petit poney du chef faisait pâle figure face au grand coursier de Sylvanie dont les jambes frappaient le sol avec violence alors qu’il s’élançait vers son vis-à-vis, voulant montrer sa supériorité sur la monture de l’adversaire de son maître.
Bien bien bien.... Première action: Vladimir tire avec son pistolet impérial vers le Chef. Deuxième action: SI le Chef tombe de son cheval en supposant que le tir réussi, Vladimir le fait piétiner par Nahar. S'il reste sur son cheval quel que soit le résultat du tir, Vladimir utilise Désarmement niveau 1 pour lui faire lacher son sabre (Bonus de +1 au jet d'ATT pour le désarmement). Si le tir touche le bras droit et qu'il lache son arme ce sera une attaque normale avec coup puissant niveau 1 . J'utilise quoi qu'il en soit: Réflexes Eclairs niveau 1, Dégainer l'Epée niveau 1 (je ne sais pas si ces compétences servent toujours) et Anticipation niveau 1 pour avoir un bonus de +1 ATT et +1 PAR dans deux tours je pense. Régénération Impie fonctionne tous les deux tours aussi et la Rapière inflige un malus de -2 en PAR pour l'adversaire, voilà. :)
Modifié en dernier par [MJ] Souriceau le 20 mai 2012, 18:00, modifié 1 fois.
Raison : 6 XP | Total : 23 XP
Image
~ À compter de cette Nuit je suis votre Seigneur et Maître. Que vous désiriez me servir dans la Vie ou dans la Mort ne revêt que peu d'importance à mes yeux. ~
Vladimir Kergan, Seigneur de la Nuit
Profil: For 17 | End 15 | Hab 15 | Cha 16 (17)| Int 16 | Mag 18 | Ini 15 (16) | Att 17 | Par 16 (17) | NA 4 | Tir 15 | PV 160
Lien Fiche personnage: Ma Fiche

PVs actuels: 160/160

Apprentissage arme de prédilection: 6/8
LNs: 619 /648

Bataillons Défunts (non comptés pour les Lns): 8 Bataillons de 30 Guerriers Squelettes. 2 Bataillons de 30 Revenants. 1 Bataillon de 30 Chevaliers Noirs. Un Bataillon d'Esprits ==> (240 Squelettes en Bataillons, 60 Revenants, 30 Chevaliers Noirs et 30 Esprits)

- 8 Bataillons de Squelettes prennent: 48 LNs (16 Squelettes les contrôlant)

- 2 Bataillons de Revenants prennent: 32 LNs (4 Revenants les contrôlant)

- Bataillons de Chevaliers Noirs: 16 LNs ( 2 Chevaliers Noirs contrôlés par Cécielle des Champs d'Or ==> Commandant Cécielle)

- Bataillon d'Esprits: 12 LNs ( Deux esprits les contrôlent)

-Cécielle des Champs d'Or: 12 LNs. (Utilise 16 de ses LNs pour contrôler les deux Chevaliers Noirs qui tiennent les tambours et bannière du bataillon).

-Morbius: 20 LNs.

- 50 Zombies (Clan Keerk): 100 LNs.

- 64 Loups Funestes: 192 LNs.

-13 Esprits: 78 LNs.

- 25 Cavaliers Squelettes: 125 LNs

Troupes endormies: 95 Guerriers Squelettes, 415 Zombies, 6 Revenants, 8 Chevaliers Noirs (Contrôlés par Ishar). 1 Esprit ==> Château de la Terreur.

Troupes à relever: Malebrute, Rat-Ogre
-Objets: Chevalière de Discipline (Par +1), Bague Magnifique (Char +1), Anneau de Vivacité (Ini +1), Grand Manteau Noir, Baiser de Malfleur (Talisman Magique: Effet sur fiche de personnage)

-Armes, Armures:
- Hache en Gromril: 24+3d8, 8 points de parade. Percutant, Perforant (4)

- Faraigr: Bouclier, 20 points de parade, offre une parade gratuite.

- Serment: 25+1d20 de dégâts,10 parade, 2 mains Percutante, Lente. Enchantement : Hex vengeur, qui permet de porter une attaque supplémentaire en cas de parade réussie.

- Zheres: Sceptre de Maîtrise de la Non-Vie

-Gilet en Cuir Bouillis: 7 points de protection torse bras et dos. -1 PAR, -1 HAB, -1 ATT (Porté)

-Destrier: Nahar, Cauchemar Mort-Vivant.

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 1047

Re: [Vladimir & Zack] Les vents givrés du pouvoir

Message par [MJ] Kriegsherr » 07 juin 2012, 12:12

La première petite embuscade qu’avait tendue Vladimir Kregan et ses nouveaux hommes aux barbares nomades dolgans s’était soldée par un échec. Ces derniers ne s’étaient pas laissés faire et avaient réussi à repousser les assauts des mutants dirigés par le vampire, même si le groupe des assaillants n’avait pas eu à subir de pertes humaines au cours de l’escarmouche, ce qui était plutôt une bonne nouvelle, surtout pour leur chef qui désirait se constituer une petite armée pour pouvoir attaquer et assiéger victorieusement le village de Leblya, qui était aussi une place forte assez bien défendue. La créature de la nuit se retrouvait donc une fois encore dans la même position délicate, le même dilemme qu’avant sa première action militaire qu’il avait menée pour essayer, non d’exterminer les dolgans, mais bien de les recruter sous son aile. Mais le vampire était coriace et froidement déterminé à accomplir ce qu’il avait en tête. Il devait accroître sa puissance, à tel point qu’il puisse mener un siège, ce qui passait essentiellement par le recrutement d’une armée de sbires dévoués sous ses ordres, des soldats qui serviraient sa volonté et augmenteraient sa force. Comme la plupart de ceux qui avait étés maudits et condamnés à la non-vie par le terrible baiser de sang, Vladimir était très ambitieux, et très confiant dans ses pouvoirs et ses capacités, voire même, diraient certains non sans justesse, orgueilleux ou vaniteux. Cette ambition et cette foi absolue en lui pouvaient se révéler être à la fois des qualités intéressantes comme des défauts mortels. En tous les cas, ce qui était certain et vérifié dans le cas de Kregan, c’était que ses projets lui ferraient des ennemis à la hauteur de ses aspirations. Mais n’était-ce pas le lot de tous ceux qui aspiraient à la grandeur ? Un homme puissant a des ennemis puissants, dit-on. Ce n’était pas toujours vrai, mais s’appliquait bien à la situation de Vladimir, et en conséquence, la seule manière pour lui de perdurer et d’arriver à atteindre ses buts était de supprimer tous les ennemis qui se mettraient sur sa route, car un seul échec entraînerait sa chute et sa disparition à jamais, puisqu’on ne pouvait pas réellement parler de « mort » dans son cas, parce qu’il n’était plus vraiment « vivant ».

Toujours était-il que ce premier échec pouvait avoir entamé le moral des hommes de Vladimir, même si pour l’instant, aucun d’entre eux n’avait bronché en présence du vampire. Andreï, son lieutenant dévoué, saurait maintenir l’ordre dans les rangs, c’était certain, mais pour combien de temps, et à quel prix ? Si le Von Carstein ne réussissait pas une seconde opération ou un coup de force, sa légitimité et peut-être même son autorité seraient remises en cause. Cela ne représentait pas vraiment un danger pour lui, d’autant qu’il pourrait sûrement retrouver son pouvoir en tuant quelques rebelles, mais cela nuirait tant à son image qu’à ses ambitions. Non, la seule solution envisageable était de tenter de nouveau quelque chose, et cette fois de le réussir haut la main, si possible en se mettant le plus en avant possible pour qu’il puisse assoir son autorité de chef en montrant sa véritable force, du moins s’il en était vraiment capable. Mais s’il n’y parvenait pas, alors tout serait perdu, et il n’aurait plus qu’à rentrer, défait, en Sylvanie, et n’atteindrait sûrement jamais le pouvoir et la puissance auxquels il aspirait. Toutefois, pour pouvoir tenter quelque chose, il lui fallait d’abord une cible, un objectif à très court terme à atteindre. Hors, dans ces plaines gelées et désertiques, il était rare de tomber sur des petits partis d’humains, nomades ou voyageurs, et ceux-ci étaient d’ailleurs généralement bien armés et biens préparés. Andreï, qui connaissait parfaitement les environs, vint le trouver en privé dans sa tente et lui fit part des options que le vampire avait devant lui, selon lui :


-Monseigneur, que devons nous faire ? Il est très rare de tomber sur de petits groupes de nomades tels que celui que nous avons croisé hier. Mais en cherchant bien, on pourrait débusquer des campements un peu plus importants de dolgans et autres barbares. L’ennui est qu’ils sont généralement bien défendus et forts, et qu’ils seront plus nombreux que nous. Une autre possibilité est de redescendre au Sud, vers l’intérieur des terres de Kislev ou, plus à l’Ouest, de Norsca, et de s’attaquer alors aux petits villages que nous trouverons. Dans tous les cas, nous pourront surprendre nos adversaires par notre attaque, notre petit groupe passant inaperçu, et les villages se croyant en sécurité relative dans les terres, ils ne s’attendront pas à des attaques. Si vous choisissez plutôt les dolgans, tomber sur leurs campements pourrait être plus difficile et plus dangereux, car ils sont toujours sur leurs gardes, mais ils seraient de meilleurs guerriers.

Il ne faisait aucun doute que tout le poids la décision reposerait entièrement sur Vladimir Kregan, son lieutenant se considérant comme très inférieur à lui et étant prêt à suivre aveuglément à peu près n’importe quel ordre de son maître, aussi suicidaire serait-il. Il avait une confiance totale dans la puissance et le jugement du vampire.
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Répondre

Retourner vers « Pays des Trolls »