[William Hecker] Le vent et le sel

Image
Les Zones Maritimes représentent l'ensemble des mers et océans du globe. Les mers peuvent être calmes et propices à milles découvertes, ou être traîtresses...

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Messages : 367
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

[William Hecker] Le vent et le sel

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Bien des choses s'étaient passées depuis leur retour à la quasi-civilisation. Pendant que les blessés et les malades devaient se remettre des épreuves de la jungle, on s'occupa de remettre en état les navires. Une tâche harassante, longue, auquel ne pu échapper William qui se retrouva à gratter la coque de tout ce que l'océan devait compter de coquillages et de tarets. Repriser les voiles, cirer le pont, faire le plein de vivre et d'eau.

Il y eu ensuite l'attribution du butin. Un tiers pour les Estaliens, un pour les Norses et un pour les pirates même si l’œil avisé pouvait remarquer que la grosseur des tiers était assez relatif. Au sein de l'équipage, la répartition suivit le code de la piraterie. Deux part pour Achab et Flint, une et demi pour chacun des officiers, quartier-maître et maître d'équipage. Les hommes ayant pris part à l'expédition reçurent une part et ceux qui étaient restés sur le navire se contentèrent d'une demi-part. Mais au vu de l'énormité de la prise, cela restait une somme considérable. Une somme qui motivait les hommes à se jeter sur les mers pour faire face au Nouveau Monde et à ses dangers.

Quant à notre mousse, ayant choisi de céder sa part sur l'honneur, il se contenta de quelques pépites d'or, grosses comme des prunes tout de même, que lui offrit Flint.

Un jour, ce fut l'heure de repartir. Pressés sur les quais, les colons observèrent le départ de ces singuliers forbans et des redoutables guerriers norses. Un accord avait été fait entre Achab et les barbares du nord. Ils débarqueraient à la prochaine étape du voyage pour pouvoir de là rejoindre Skeggi. Lorsque le vent fit battre les voiles, tous étaient soulagés. La sirène ivre retournait à l'océan.

Ivanka expliqua où ils feraient donc escale avant de repartir vers le vieux monde. Port-des-Pillards.

Image
Deux semaines de traversée pour arriver à cette espèce d'excroissance de Sartosa fixée sur la côte de Lustrie. Des bicoques mal travaillées s'était nichées sur les pans d'un fort d'inspiration tiléenne couvert de lianes et de mousse. Ce capharnaüm architectural était renforcé par des centaines de tentes installées là où l'on avait défriché la jungle. Des dizaines de navires mouillaient dans la baie. Des navires de pirates comme le leur, des écumeurs des océans et des receleurs peu scrupuleux.
Les quais étaient si branlant que les marins réfléchirent à deux fois avant de descendre sur le bois. Mais les guerriers norses ne se laissèrent pas impressionner et partirent non sans un dernier merci adressé à leurs frères en pillage.

Roger et Flint regardèrent les bâtisses les plus imposantes. Le premier maugréa :
"Les tavernes..."
"Il va bien falloir remplumer l'équipage." Toujours affaibli, le Second sourit en replaçant son tricorne.
"Si la moitié des hommes ne fuit pas. Quoi qu'il arrive, les marins ont soif, et ils ont de l'or. Port-des-Pillards n'est pas prêt pour la Sirène Ivre.
"À nous de jouer mon vieil ami. Il est l'heure de ramener à nous les fils égarés du grand Jack."

Les deux officiers semblaient partant pour recruter. Giovanni lui allait faire le plein de provisions pour la traversée au marché de la ville. Pendant que les marins descendaient pour gouter aux plaisirs de la bière, du rhum, de la viande rôtie et des femmes, Ivanka passa à proximité. "J'vais faire un tour."

C'était sous un autre ciel, avec plus d'expérience et à peine plus d'or, que William Hecker renouait avec les ports pirates. Plus qu'à laisses ses pas le mener quelque part. En espérant ne pas faire de mauvaise rencontre.
Image

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Messages : 63

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par William Hecker »

Quelques semaines s'étaient écoulées depuis que William et le reste des survivants s'étaient échappés du joue des Amazones, des semaines éreintantes passées à soigner les malades et les blessés, à se rétablir de la malnutrition dû à la captivité, et à retrouver un semblant de vie normal où les anciens captifs reprirent goût au travail en reprenant les rôles qu'ils avaient au sein de la Sirène Ivre, le jour où ils foulèrent le pied de la Lustrie.
Malgré les morts et les épreuves, le quartier maître Roger beugla de plus belle sur ces hommes lorsqu'ils étaient de corvée, Flint commença déjà à raconter ces futurs escapades en bonne compagnie une fois que le navire reprendrai la mer pour de nouveau horizon, et le capitaine Achab lui... restait bien souvent isolé dans sa cabine, travaillant déjà sans nul doute à tracer sur l'une des cartes qu'il possédait le prochain itinéraire qui pourrait leur permettre d'atteindre le prochain port où ils feraient escale.
A voir tant de vie animer à nouveau le navire, Will ne pensait s'empêcher de penser que tout ce qu'il avait vécu avec les Amazones n'avait tout simplement été qu'un simple cauchemar, illusion s'étant entremêlé avec la réalité, alors que les guerrières de la jungle et leurs trésors n'avaient été qu'au mieux que de simples légendes fabriqués par leurs esprits rongés par l'épuisement et le rhum.
Mais dans les yeux des pirates, on pouvait voir l’horrible vérité... tous continuant d'y penser sans jamais vouloir en parler à voix haute... Tous ces morts... ces rites étranges... les cadavres et le sang...

Puis le jour du départ arriva enfin, la colonie se rassemblant pour faire ces adieux aux pirates et aux survivants Norses, les barbares ayant signé un pacte avec le capitaine du Navire dont les termes constituaient à débarquer les guerriers dans le prochain port pour qu'ils puissent trouver une solution pouvant leur permettre de rejoindre leur terre natal : Skeggi.
Du coté du jeune mousse, ce fut Hélène et Tulio qu'il vint personnellement saluer, ayant passé ces dernières soirées en compagnie du chirurgien pour qu'il puisse continuer à lui apprendre les connaissances qu'il avait accumulé durant sa captivité au sein du village de Nasha, les deux hommes rassemblés dans la souffrance et la difficulté, s'étaient ainsi lié d'amitié, au point que Tulio, avait décidé d'offrir le prénom de William, à son nourrisson fraichement né, expliquant qu'avec un nom pareil, il ne pouvait qu'avoir bonne fortune, quand on voyait toutes les épreuves desquels Hecker s'était tiré indemne dans cette terre hostile qu'était la Lustrie.

Ainsi, ce fut sur le pont de la Sirène Ivre que William vit les côtes de la Lustrie s'éloigner de son regard, un sentiment de soulagement couplé à de la tristesse lui tiraillant les entrailles, alors qu'il eut pour ultime pensée, le visage de Nasha, amante de la jungle qui par l'attention et l'amour qu'elle lui avait porté, avait servi à ce qu'il puisse sortir en vie de toute cette aventure.

Deux semaines de traversée calme et monotone furent ainsi le quotidien de l'équipage, jusqu'au moment où une terre se dessina sur l'horizon bleu, Port-des-Pillards s'affichant aux yeux des marins, qui s'exclamèrent d'allégresse alors qu'ils savaient pouvoir enfin dépenser une partie des richesses qu'ils avait pu accumuler, l'alcool, la viande et surtout les femmes étant des plaisirs dont ils n'avaient pu jouir depuis trop longtemps déjà.
Port-Des-Pillards semblait être une ville aussi sinistre qu'étrange, ayant quelques similitudes ,dans son ambiance avec Sartosa, Ivanka expliqua à Will qu'elle était un repaire de pirates venue de toutes parts, une terre de non droit et un point de passage obligé entre le vieux et le nouveau monde pour tout navire cherchant à écouler des richesses et recruter de nouveaux hommes alors que la Sirène Ivre tournait ces derniers jours à flux tendu suite au importantes pertes dans leur recherche du trésor des Conquistardors.

Accostant sur des quais miteux et branlants, on autorisa alors l'ensemble de l'équipage à une permission plus que mérité, alors que déjà Roger désirait au plus vite se désaltérer dans la taverne la plus proche, Flint comptait enrôler au plus vite de nouveaux hommes, non sans en profiter pour partager sa nuit avec une créature exotique du coin susceptible de lui faire oublier ces nombreuses blessures, et concernant "la Rouille" ... la jeune femme à la chevelure flamboyante décida de s'éclipser sans plus explication, laissant ainsi Will livré à lui même dans cette nouvelle destination où il était connu de pouvoir faire de bonnes comme de mauvaises rencontres.
Posant pied à terre, Will désormais forgé par les épreuves de la vie de pirate, décida alors de faire ici cavalier seul, vadrouillant sans but réel omis celui de peut être pouvoir dépenser quelques pièces de sa bourse dans de nouvelles connaissances où objets en lien avec la culture des Amazones pour laquelle il s'était prit de passion... Où bien peut être irait il tout simplement profiter d'un verre dans l'une des nombreuses tavernes de Port-Des-Pillards...

En réalité il ne désirait qu'une seule chose en cet instant, un peu de tranquillité et de repos, bien loin des tracas de ces dernières semaines.
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 10 juin 2022, 16:23, modifié 1 fois.
Raison : xp : 5 / total xp : 10
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 9 | End 10 | Hab 11 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Messages : 367
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par [MJ] Le Roi maudit »

C'était donc seul que William s'aventura dans la ville. Des âmes acides jetaient des regards méfiants sur les nouveaux venus. La bouteille de rhum en main et le coutelas pas loin, ainsi était le passant moyen dans cette anarchie branlante qu'était Port-des-Pillards. Contrebandiers Tiléens, boucaniers d'Estalie, austères impériaux en disgrâce, Marienburgeois qui ne se séparaient pas de leur tableaux de calcul. Une foule bigarrée aux relents de sueur, de sable et de tord-boyaux.
À son passage des camelots et des brocanteurs proposaient des fruits, du matériel pour les futures expéditions dans la jungle, des bottes presque neuves, utilisées que deux fois, du bœuf salé et même pour certains des gourdes d'eau coupée à l'alcool pour ne pas macérer trop vite.
Deux marins commentèrent que la vraie richesse ne se trouvait pas sous la canopée mais en escroquant les infortunés débarqués ici.
Comme à Sartosa, les tripots s'alignaient sous de lourdes tentures et des toitures rafistolées. Malgré la taille de la colonie, il semblait que la forêt n'attendait qu'un moment d'inattention pour la reconquérir.

Il se retrouva à longer les remparts épais du fort tiléen.

Image
Jets cachés
Par ici les marchands et les tavernes laissaient la place à des bicoques où se reposaient des colons fatigués. La maladie qui l'avait tourmenté durant ses semaines dans la jungle semblait toucher pas mal du monde, baptême pour ceux qui espéraient trouver une autre vie dans le nouveau monde. D'autres personnes arboraient des cicatrices qui indiquaient qu'ils n'en étaient pas à leur première expédition. Son épaule, là où Nasha l'avait touché avec sa flèche il y a si longtemps le tirailla.
Au détour d'une ruelle, à défaut d'un autre terme pour les sentiers dérobés entre les maisons branlantes, il se retrouva seul. Plus de passants. Pas d'ivrognes adossés à un tonneau, pas de portefaix ni de catins. Seul. Avec la moiteur des tropiques et ses propres démons. Mais en avançant, il aperçut que le chemin était barré. Par un solide gaillard. Des favoris châtains, des guêtres en mouton, un veston en cuir.
"Regardez qui voilà. Perdu le mousse ? C'est dangereux par ici, on peut faire de mauvaises rencontres. "
Bretonnien à l'accent. Pas de doute.
En tournant la tête, deux autres du même acabit.
"On peut faire ça de deux façons le mousse. Avec ta coopération, ou après ta correction. File-nous tout ce que tu as."
Jamais loin de leur coutelas. La règle d'or de la flibuste.
Image

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Messages : 63

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par William Hecker »

Ce fut donc seul qu'il visita la cousine de Sartosa : Port-des-Pillards. A travers des dédales de ruelles jonchées par les ruines du fort et de la végétation ambiante, il se faufila à travers la masse grouillante composant cette terre d'accueil pour toutes les crapules ou les désespérés venu ici dans l'espoir de se faire un nom ou commencer une nouvelle vie.
Au milieu des étables et des marchands, il s'attarda alors de temps à autre à écouter les récits bien souvent faux, de quelques ivrognes ou encore d'escrocs vantant à qui voulait l'entendre, qu'ils possédaient des cartes de Lustrie pouvant amener les plus aventureux à découvrir des richesses que même les rois jalouseraient. Pire encore, il tomba même sur un marchand d'esclave qui présentait devant un bon public, une jeune femme qu'il disait être une terrifiante Amazone, capturé lors d'un de ces derniers voyages dans l'enfer vert... Will y voyait ici la duperie de l'esclavagiste, tant les soit disant peintures de guerre dont on avait décoré le bout de viande qu'il cherchait à vendre était aussi rudimentaires que mal imités. Pour autant, si Will se mura dans le silence devant pareil spectacle, il ne put qu'exprimer un certain dégoût face au nombre de volontaires prêt à dépenser une fortune pour acquérir la fausse Amazone, vieux pervers et dépravés en recherche d'exotisme, alors qu'ils étaient trop couards pour tenter de s'aventurer dans les jungles de Lustrie de leur propre initiative. Will imagina alors ce que Nasha aurait fait si elle avait été ici avec lui en cet instant, à contempler la déchéance du monde des hommes libres, dont il lui avait pourtant tant vanté les mérites. Qui était les véritables sauvages ici ? C'était à se le demander.

Dans la cohue générale et alors qu'il marchait ici et là sans but précis, il tomba sur des colons, ayant quitté l'Empire à la recherche d'une nouvelle vie, dans ce nouveau monde dont on leur avait vendu un plus belle avenir... Si seulement ils savaient... Que le prix pour cette nouvelle vie était bien trop lourd pour de braves gens... Le monde moderne n'étant pas capable de s'adapter à la vie sauvage dont les cruels règles régissaient la Lustrie toute entière. Comme écho de sa pensée, il se massa alors l'épaule où Nasha l'avait blessé, grimaçant à l'encontre de cette douleur fantôme que son esprit encore épuisé devant tout ce qu'il avait vue, cherchait à se protéger.
Perdu dans les souvenirs des dernières semaines, il ne réalisa que trop tard qu'il s'était de lui même engouffré dans des ruelles plus sombres et bien moins fréquentées, alors qu'un gaillard accompagné de ces deux sbires lui bloqua la route, le menaçant dans le but de lui racketter ces possessions.
Levant le regard devant l'homme à l'accent chantant et trahissant ces origines Bretonnienne, le jeune pirate de la Sirène Ivre se mura tout bonnement dans le silence, se tétanisant sur place alors que les menaces de son agresseur glissèrent sur lui, comme la brise du vent sur les vagues de l'océan. Était ce la peur qui l'envahissait ici ? Pas du tout... L'homme qu'il était avant de fouler le sol de Lustrie était mort dans cette jungle, bien loin était le jeune homme peu sûre de lui, et se voyant encore à livrer bataille contre un conquistador alors qu'il lui avait ôté la vie, le bras tremblant, ses mains recouvertes de sang et l'odeur de putréfaction lui donnant à cette époque la nausée... Mais désormais... c'était une forme de lassitude qui s'était emparé de lui, devant la violence sur laquelle ce monde était bâti... Les forts marchant sur les faibles, les faibles cherchant à devenir les forts...
Après toutes les horreurs des dernières semaines... Will ne recherchait que de la tranquillité... rien que de la tranquillité... Mais voila que ces hommes... des ordures... cherchaient à l'en privé. Devait il se comporter comme le jeune homme originaire de Rémas qu'il fut ? Devant s'écraser devant ces brutes, ouvrant le dialogue pour éviter le conflit, faire couler le sang étant quelque chose l'ayant toujours répugné... non... Désormais il était un pirate, membre d'équipage de la Sirène Ivre, hommes et femmes ayant survécu à l'enfer vert et aux Amazones, lui même ayant été l'amant d'une de leur plus grande guerrière... Alors il fallait... Il devait...

Bousculé par le Bretonnien pour enfin obtenir une réaction de sa victime, Will émargea enfin des méandres de son esprit, alors qu'un chuchotement en langue Amazone vint se glisser dans le creux de son oreille, une voix significative, car elle appartenait à celle de la grande prêtresse des sœurs guerrières, l'odeur de l'étrange poudre qu'elle lui avait fait un temps ingérer, remontant soudainement dans ces narines, au point de le faire saigner du nez en cet instant.
Ce fut alors avec un calme terrifiant, que le jeune Hecker glissa sa main dans sa chemise, ce geste entrainant le ricanement de son agresseur qui se voyait déjà en possession de la bourse du mousse mais... Ce fut soudainement avec le canon d'un pistolet avec lequel il se retrouva nez à nez, la détente s'actionnant, le marteau claquant, alors qu'une puissante détonation raisonna dans la ruelle, la fumée s'échappant de l'arme de Will et masquant sur le moment, le résultat de l’œuvre du mousse qui, le regard froid et sans l'ombre d'une hésitation venait de tuer quelqu'un.


*Un jour... un jour... mon nom sera synonyme de respect et de peur... J'ai fais une promesse... à Sophia... à Nasha... Et si je dois me battre et tuer pour atteindre mes objectifs... Alors soit... Ainsi est la vie d'un homme libre, d'un pirate... taché par le sang de ces adversaires !* Ces mots raisonnèrent en lui, comme l'écho de ses nouvelles résolutions pour atteindre ses buts.
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 10 juin 2022, 16:24, modifié 1 fois.
Raison : xp : 5 / total xp : 15
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 9 | End 10 | Hab 11 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Messages : 367
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par [MJ] Le Roi maudit »

C'est l'heure du com-com-com-combat !
Jet d'initiative : 6
Jet pour ton tir (avec visée) : 2, ton adversaire 1 a désormais du cervelas à la place de la tête.
Jet d'attaque d'adversaire 2 : 8, ta parade échoue tu perds 32 pv
Jet d'attaque d'adversaire 3 : 5, ta parade réussie tu perds 5 pv
Jet d'attaque au corps à corps sur adversaire 2 : 2, sa parade échoue il perd 32 pv
Jet d'attaque de pirate 2 : 15, échec
Jet d'attaque de pirate 3 : 2, ta parade réussie tu perds 5 pv, il te reste 23 pv
Jet d'attaque de will: 11, échec
Jet d'attaque de ??? sur pirate 3 : réussite
Jet d'attaque de pirate 2 : 18, échec
Jet d'attaque de pirate 3 sur ??? : échec
Jet d'attaque de will : 6, la parade réussit, pirate 2 perd 18 pv
Jet d'attaque de ??? : réussite
Pirate 2 et 3 vont tenter une évasion : 20 et 6
L'attaque de will sur pirate 2 réussie (7), il est mort
??? attaque pirate 3 à distance, réussite, il est mort aussi
Les yeux du malfrat s'ouvrirent comme deux soucoupes, Will pouvait voir la sclère rosâtre à cause des veines éclatées entre ses paupières mangées de croûte. Il s'écria : "Putain il a un flin-" Des derniers mots plus fréquents que ce que l'on pense.
À cette distance, ce fut un abattage en règle. La balle de plomb pulvérisa le visage du bougre, faisant voler des morceaux de cartilage, des dents et des éclats d'os sur le mousse. La boite crânienne explosa et projeta sur la boue et les murs de torchis une purée rosâtre de cervelles. Un râle horrible s'échappa de la pulpe sanglante qui tenait lieu de tête à la fripouille avant qu'il ne s'affaisse au sol, maculant encore plus la venelle de ses restes poisseux.

Les deux autres lâchèrent une volée de jurons avant de dégainer leurs cuillères à pot. Deux contre un. C'était mal barré. Mais l'entraînement et l'épreuve du feu avaient payé. Il encaissait les coups. Les lames se raclaient dans un tintement d'acier. Il se fit blesser une fois, deux fois. Trois fois, mais il rendait les coups. Le sang empourprait les chemises des trois adversaires. Mais ils avaient la force du nombre, il avait mal et son cœur battait à tout rompre.

Mais une quatrième lame fut tirée. Le pirate qu'il n'avait pu blesser se prit un coup par derrière qui lui ouvrit le flanc, il hurla. Une furie rousse était là. Une furie rouille.
Le combat était plus équilibré désormais. Ivanka était plus fraiche, plus experte. Les Bretonniens décidèrent de détaler mais le premier trébucha sur le corps de son ami. William pu l'achever sans peine. L'autre fit un mètre, deux mètres. Et une dague se ficha dans son dos. Et c'est la gueule dans la boue qu'il acheva sa course.

"Je vois que mes leçons ont porté leurs fruits." Elle s'approcha d'un des macchabées avant de récupérer une bourse. Fouillant sous le manteau elle ne trouva rien de probant. "Quelle bande de cloportes. Tu t'en sors toi ? On va te bander cette plaie."
Tu gagnes 5 pistoles en fouillant les corps. Et un jeu de dés.
Une fois raccommodé, ils continuèrent le chemin à deux, dans ce dédale de tentes, de taudis, où rêves de richesses côtoyaient gueule de bois et maladie.
"Tu tiens le coup Will ? C'était quelque chose la jungle. De notre coté c'était pas Marienburg, alors du votre... J'ai jamais vu Roger ou Flint dans cet état avant. Sauf une fois mais... On s'en fout." Elle enjamba un tas d'ordure. "Putain de jungle..."

Image
Mais point trop n'en fallait d'amertume. Leur promenade les amena à nouveau au front de mer où s'alignaient bistrots et autres rades. Ils allèrent dans l'un, l'Impérial, nom ronflant pour un estaminet tenu par un nordlander couturé de tatouages. Ils se prirent à boire. "Dès que le rafiot sera remis à flot et l'équipage un peu plus vaillant, on reprendra la Course. Les navires qui font la jonction entre nouveau et ancien monde sont de bonnes proies. Bien défendues mais quel butin." Ivanka regarda un peu le vide en remuant son verre de rhum. L'appel de l'océan. Des richesses et de la liberté.
Image

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Messages : 63

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par William Hecker »

La détonation se répercuta dans la sinistre ruelle, le plomb perforant la boite crânienne de sa cible dans un bruit aussi atroce que écœurant. Du sang et des morceaux de cervelle furent projetés dans les airs, se logeant sur le visage et les vêtements du pirate dont le regard ne trahissait aucunement la pleine conscience des conséquences de son acte... Oui plus question d'hésiter désormais, toutes ces épreuves dans la jungle aussi terribles furent elles avaient au moins eu quelques bénéfices : Celui de corrompre cette part d'innocence qu'il avait emmené avec lui depuis son départ de Rémas pour Sartosa. Tuer ou être tué... Ainsi fonctionnait le monde dans lequel il voulait évoluer : Celui des hommes libres.
Le malheureux à la tête explosé s'écroula, le poids de sa chute entrainant un sursaut chez ces deux compagnons qui, dans un acte de rage hurlèrent nombre de jurons à l'encontre de Will, avant de se jeter sur lui le fer au clair, le pirate répondant de son sabre à cette invitation de danse mortel.

Les coups s'échangèrent avec violence, l'acier contre l'acier se répercutant sur les ruines du fort tandis que le sol boueux se mélangea au sang du jeune Hecker et de ces agresseurs. Si jeune et acculé par le nombre, le pirate de la Sirène Ivre n'en démordait pas, se battant comme un lion malgré les coups de poing encaissés ou les morceaux de chair lacéré... Ses blessures n'étaient rien comparé à la souffrance qu'avait connu son corps dans la jungle en compagnie des Amazones, et ce combat n'était que peu de chose face à la rudesse de ses entrainements avec la Rouille. Qu'importe de mourir ici comme un misérable, si le Grand Jack avait décidé que son heure était arrivé alors... soit... il hurla et pesta encore plus fort, se jetant de toutes ses forces sur ses opposants alors qu'à nouveau il avait l'étrange sensation de ressentir à nouveau le souffle ensanglanté de la prêtresse Amazone lui susurrer quelques mots dans le creux de l'oreille dont le sens lui échappait en cet instant... Était ce le début de la folie qui était en train de germer en lui ? Ou bien les restes du traumatisme vécu dans le grand temple des sœurs guerrières ? Il lui fut impossible d'y réfléchir plus longtemps que le bruit d'une nouvelle lame se fit entendre et entra dans la danse...
La Rouille arriva ici à point nommé, le hasard semblant avoir mené la pirate jusqu'à Will, le maître et l'élève combattirent alors côte à côte contre les raclures de Port-des-Pillards qui bientôt se retrouvèrent submergés et totalement désemparés devant l'expérience de Ivanka et la rage de William... Oh bien sûre, les racketteurs tentèrent de fuir, mais il était déjà bien trop tard, ayant fait le choix de s'en prendre à un membre de la Sirène Ivre, une seul sentence pour ces ordures : la mort... que leur apportèrent les deux pirates, Will plantant son sabre dans l'estomac du premier tandis que Ivanka frappa de plein fer le dos du dernier fuyard d'un lancée de poignard.
La jeune femme à la chevelure flamboyante, pirate qu'elle était, ne perdit nul temps en question ou en cérémonial pour venir s'emparer des bourses des deux cadavres, dont elle donna le contenu d'une d'elle à Will, le jeune homme ne s'en offusquant pas là où quelques semaines auparavant il n'aurait jamais osé par moral détrousser un mort...
Grimaçant et blessé, les chairs tailladées ici et là, ce fut sous la bienveillance de Ivanka que Will reçu les premiers soins, recouvrant ses chairs du peu de bandages qu'ils avaient alors qu'il faudrait à Will surveiller de près tout ceci au risque d'une surinfection qui pourrait s'avérer mortel. Durant son travail d'infirmière personnel, Will ne put s’empêcher de taquiner la rouille sur son sauvetage qu'on pouvait croire ou non être le fruit d'un simple hasard.


"Je vais commencé à croire que tu ne peux plus te passer de moi Ivanka... Quel coïncidence que tu te sois retrouvé aussi dans cette ruelle au pire des moments n'est ce pas ?" Mais pour réponse, la Rouille le fit taire en appuyant sans ménagement sur l'une de ses plaies, ce qui arracha un râle de douleur au jeune homme qui du coin des lèvres ne put s’empêcher de sourire devant cette preuve d'affection... Ne disait on pas : "Qui aime bien châtie bien ?"
Désormais ensemble dans les rues de Port-des-Pillards, le binôme vadrouillant à travers les commerces et les tentes de réfugiés regagnèrent les côtes de l'île pour s'attabler dans une taverne au nom ringard de "l'Impérial" où ils choisirent de dépenser quelques sous dans un verre bien mérité, Will payant la première tournée pour remercier Ivanka de lui être venu en aide.
Ainsi les deux pirates prirent le temps de discuter, la Rouille semblant vouloir connaître l'état d'esprit de Will après les dernières péripéties qu'ils avaient vécu dans la jungle alors qu'elle jura n'avoir jamais de mémoire de femme, vu Roger et Flint dans pareil état... Concentré sur le contenu de son verre sur lequel il se figea, ce ne fut que lorsqu'il releva la tête vers la jeune femme qu'une nouvelle vision s'afficha devant ses yeux, celle d'une Amazone nu et couverte de sang au coté de la Rouille, l'observant en silence avant de placer son index sur la commissure de ces lèvres pour lui faire mine de se taire. Un clignement d'yeux plus tard, l'Amazone n'était plus là, et Ivanka attendait patiemment une réponse de Will qu'il offrit non sans masquer ses véritables doutes :


"Je... Je vais bien Ivanka. Parfaitement bien... Les Amazones et la jungle je préfères laisser ça derrière moi... Il m'arrive surtout de penser à Fibonacci... A sa mort..." Faisant toujours le deuil de son ivrogne d'ami, Will leva alors son verre avant d'en boire le contenu, comme marque ici de respect envers le défunt.
Ainsi la conversation bifurqua ensuite sur l'avenir et les futurs projets de la Sirène Ivre qui devant panser ces plaies, séjournerait sans aucun doute quelques temps dans la zone, tentant de s'en prendre aux navires marchands passant par ces mers car faisant la jonction entre le vieux et le nouveau monde. Le futur... Will n'y avait plus pensé depuis sa captivité parmi les Amazones... Que voulait il faire lui ? Une question à laquelle il n'avait plus réellement de réponse...


"L'avenir... Je pense le passer à tenter de réaliser des rêves que j'ai depuis que je suis gosse voila tout... Et toi Ivanka... C'est quoi le but de tout ça ? Je veux dire la finalité ? Te remplir les poches jusqu'à égaliser la fortune des plus grands seigneurs du Vieux monde ? Tu ... tu n'as jamais rêvé d'être un jour maître de ton propre navire ? Ou autre chose ? Après tout tu as aussi une sœur qui est capitaine elle n'est ce pas ? "

Il commanda alors deux autres verres, enquillant le sien d'une traite comme cherchant à soulager son esprit avec l'alcool, alors qu'il n'obtiendrai sans doute pas mieux qu'un bon mal de crâne le lendemain...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 10 juin 2022, 16:24, modifié 1 fois.
Raison : xp : 5 / total xp : 20
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 9 | End 10 | Hab 11 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Messages : 367
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Des marins qui cuvaient, des loups de mer aux poils gris jetant un regard torve à leur verre de tafia. Dans un coin un violoniste jouait un air éraillé qui ressemblait plus à un chat mourant qu'à la septième symphonie de Tobaro. Qu'ils étaient beaux dans ce décors défraichi nos richissimes aventuriers du Nouveau Monde.

"Je... Je vais bien Ivanka. Parfaitement bien... Les Amazones et la jungle je préfères laisser ça derrière moi... Il m'arrive surtout de penser à Fibonacci... A sa mort..."
Elle lorgna son verre, laissa claquer sa langue contre le palais et répondit en haussant les épaules.
"Tu ne pouvais pas faire grand chose Will. Les Hommes ça meurt. Ça meurt bien vite d'ailleurs. Et il ne reste que les Femmes pour les pleurer. Avec de la chance il est en paix. Loin de Middenheim. Très loin de Middenheim. Pas comme mon con d'père."

Derrière, deux matelots s'engueulaient dans un patois estalien à s'en gratter la glotte. Le taulier se ramena avec un balais assez épais pour avoir été taillé dans un manche de pique. Loin de cette absurdité, ils continuaient leur discussion que l'alcool n'adoucissait pas.

"L'avenir... Je pense le passer à tenter de réaliser des rêves que j'ai depuis que je suis gosse voila tout... Et toi Ivanka... C'est quoi le but de tout ça ? Je veux dire la finalité ? Te remplir les poches jusqu'à égaliser la fortune des plus grands seigneurs du Vieux monde ? Tu ... tu n'as jamais rêvé d'être un jour maître de ton propre navire ? Ou autre chose ? Après tout tu as aussi une sœur qui est capitaine elle n'est ce pas ? "

Elle ne répondit pas immédiatement. Le contenu de son verre tourna doucement dans le godet crasseux. Ivanka leva des yeux comme il n'en n'avait jamais vu chez elle. C'était le doute. "Rester en vie ouais. C'est un peu tout. J'veux dire. Tu entres dans cette vie là, tu n'en sors qu'en sombrant dans l'océan ou avec une bonne épaisseur de chanvre autour du cou. Alors tu profites à fond avant. On est des pirates Will. L'or nous glisse entre les doigts et c'est comme ça. Ma sœur elle fait ce qu'elle veut avec ses chiens de mer, moi je suis bien ici. Quand t'as un con entre les jambes, t'es bien heureuse que des gars comme Roger soient là pour t'éviter les dangers que tu ne peux pas régler d'un coup de sabre." Un second verre vidé claqué sur le bois poisseux de la table, une troisième tournée. "Mais ouais. Les rêves c'est bien. C'est la seule chose que le monde ne peut pas te prendre. Alors garde les. Plus que tout l'Or, toutes les étoffes et les palais du monde. Sans les rêves, t'es juste qu'un connard de plus dans un monde avec beaucoup trop de connards. Qui viennent crever."

Les astres déversèrent le rouge, l'or et le pourpre dans le bleu du ciel alors que le soleil s'en allait mourir derrière la canopée. La taverne se remplit un peu plus. Et alors que les godets s'empilaient, les marins de la Sirène Ivre firent de même. Avec un peu plus de monde et de baume au cœur, on chanta des chansons de marins, en sentant déjà s'alléger la solde qu'avaient durement gagné les survivants du temple. Les ventres et les têtes lourds d'alcool, d'étranges figures se manifestaient, conteurs, vieux embrumés et autres nains couverts de tatouages pour déclamer des histoires sordides comme les marins ivres les aimaient tant, Will flottait dans cette étrange atmosphère comme un poisson dans la gnôle. Pourquoi l'Impérial lui semblait bien plus immense que cet après midi ?
Image

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Messages : 63

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par William Hecker »

De l'avenir, Ivanka en avait une vision bien sombre dévoilant ici le visage d'une femme certes libre et ivre d'aventure mais dont la fin du chemin ne saurait qu'être aussi douloureuse qu'atroce, à l'entendre un pirate ne pouvait que mourir en mer ou la corde au cou, impossible pour les frères de la côte de couler des jours paisibles après une vie entière à courir derrière l'or et la gloire... C'était là le lot de tous pirates : Ce que l'océan pouvait offrir, saurait tôt ou tard le reprendre...
Ivanka semblait être le genre de personne à se laisser porter par le vent, reconnaissante pour la vie qu'elle menait et de l'amitié qu'elle portait aux différents cadres de l'équipage du capitaine Achab, elle ne cherchait ni à maitriser l'avenir, ni même à l'anticiper, préférant le subir jusqu'à arriver au terme de sa route. Aussi n'exprima t'elle pas de projet ou de rêve particulier, là ou sa sœur dont Will ne pouvait qu'admirer le parcours, semblait avoir fait le choix de mener la vie d'une femme capitaine, dans un monde d'homme injuste et sexiste où le "sexe faible" n'avait sa place que dans un lit, les jambes écartées. Quel femme forte et terrifiante devait être la sœur de la Rouille pour avoir pu obtenir son navire et son équipage...

Pour l'état du jeune Will après son séjour en Lustrie, il fut impossible de dire si la Rouille goba ou non son mensonge, le jeune pirate tentant de se montrer rassurant alors qu'il savait pertinemment qu'une part de lui même était resté là bas, aux cotés des Amazones, aux cotés de Nasha... Et il y avait toujours Fibonacci dont le deuil était encore dur à accepter maintenant qu'il avait reprit sa place au sein de l'équipage de la Sirène Ivre. Ainsi, ce fut autour d'un verre, puis d'un autre, puis du suivant... Que le binôme de la Sirène Ivre se laissa aller à la conversation, levant leur verre et rendant hommage à ceux qui furent perdus dans l'enfer vert, et les minutes s'écoulèrent, puis les heures... Jusqu'à ce que le soleil laissa place à la sombre obscurité d'une nouvelle nuit sur Port-Des-Pillards.

La tête du jeune Hecker était lourde, et le déroulé de la soirée ne fut pour lui qu'une succession brumeuse de moments particuliers. Discutant encore auparavant avec Ivanka, il l'avait désormais perdu de vue, étant désormais plongé au milieu de la foule plus importante qu'au moment de son arrivée dans la taverne au surnom idiot de "l'Impérial", il se retrouva à écouter les récits de quelques nains tatoués, pour ensuite se retrouver bras dessus et bras dessous avec un marin à l'haleine fétide, se laissant porter par la sensation d'enivrement qui s'était emparé de lui, une musique raisonna alors à travers la salle de "l'Impérial" le laissant se livrer à l'exercice difficile de la danse, bien que ces pas ressemblaient plus à des gigotements grossiers plutôt qu'à autre chose suite à une consommation excessive de vin.
Plus tard, il se retrouva dans les bras d'une femme, prostitué plutôt jolie qui avait vu en lui un bon pigeon cherchant à noyer sa peine dans l'alcool et dans ces seins alors qu'il lui avait offert le plus innocemment du monde, l'une des petites pépites d'or offertes par Flint suite à son sauvetage durant les évènements du temple des Amazones. Plus tard encore, il se retrouva à avoir mal à la joue, s'étant sans doute prit un coup de poing pour une histoire dont il n'avait déjà plus aucun souvenir... Ainsi Will profita de cet instant, pensant s'enivrer assez pour oublier les Amazones, Nasha, la prêtresse, la folie de cet enfoiré de Achab et sa bande d'amis défunts... Mais même l'alcool était un compagnon bien infidèle et aussi la réalité rattrapa le jeune mousse lorsque au milieu de la taverne, son esprit transposa à nouveau la vision d'une Amazone entièrement nu et recouverte de sang, le pointant du doigt jusqu'à l'amener au niveau de ces lèvres de manière à indiquer à Will de se taire et de ne rien dire.

Porté par le dégout de cette image, ou peut être par la peur, ses pas l'amenèrent à sortir de la taverne pour prendre l'air, respirant à grand poumon la fraicheur du vent marin, aussi mélangé à la puanteur des algues, son corps se défendant suite à la dure soirée qu'on lui imposa, il régurgita son dernier repas couplé aux litres d'alcool ingérés à même le sol, l'horrible sensation de brulure acide lui saisissant la gorge pour finalement se redresser jusqu'à remarquer qu'un étrange personnage s'était approché de lui pour s'enquérir de sa situation.


"Dur soirée l'amigo ?"

Dur soirée ? Avait il seulement besoin de répondre à cette question alors que les bottes de Will pataugeait dans le vomi ? D'un signe de main, le jeune pirate fit signe à son nouvel interlocuteur de le laisser tranquille, aligner ne serait ce que quelques mots semblant déjà être un exercice aussi compliqué que terriblement épuisant pour lui.

'J'ai peut être un truc pour te requinquer, ça marche à tout les coups mon gars ! Du bon produit tu vois."

Souriant pour dévoiler une rangée de dents noirâtres et pourrissantes, il montra au pirate de la Sirène Ivre un petit pochon en cuir avec comme contenance une sorte de poudre blanchâtre presque similaire à du sucre en plus épais ici... Malgré son état, Will sembla prendre conscience de quoi il était ici question : de la drogue tout simplement.

"Dé... Dégage !"

Il tituba quelques secondes pour tenter de se rediriger vers la porte de la taverne, mais se figea à nouveau devant la vision de l'Amazone ensanglanté, lui faisant toujours signe de ce taire... Putain... Putain ! Will voulait juste être tranquille ce soir, juste oublier quelques instants les soucis et les doutes des dernières semaines pour se concentrer sur lui même mais... même ça... on lui refusait... même ça...
Ce fut donc sans plus d'explication, que le pirate s'en retourna auprès du dealer, lui offrant aussi à lui une petite pépite d'or contre sa marchandise, échange complétement inégale mais sans importance pour le jeune Hecker qui semblait être terriblement dépensier sous les effets de l'alcool. Voyant ici la bonne affaire qu'il venait de faire, le dealer ne demanda pas son reste, quittant son idiot de client en ricanant pour finalement disparaitre dans la nuit.

Will se retrouva alors seul, le pochon de poudre au milieu de la paume de sa main, le contemplant comme se demandant si ce qu'il faisait était une bonne idée ou non... Il hésita un long instant, puis parvint à se convaincre lui même que ce ne serait qu'une fois, rien qu'une fois... Juste pour se soir, pour oublier... Il ouvrit alors légèrement l'emballage, laissant une narine y plonger pour finalement absorber quelques grammes de la substance. Il inspira un grand coup, titubant à nouveau alors qu'il cru que son cerveau allait exploser d'une minute à l'autre, pour peu, cette sensation était presque similaire à celle que lui avait infligé la grande prêtresse Amazone lorsqu'elle lui avait poudré le nez avec l'un de ces produits étranges. Un picotement dans le nez, un feu se déclenchant dans sa tête, une sensation désagréable et puis... Si agréable... Il se sentit léger et fort, capable de tout faire comme si rien ne pourrait l'arrêter, ses pupilles se dilatèrent et alors comme surmontant les effets nauséeux de l'alcool, il retourna dans la taverne "l'Impérial" pour profiter de ce second souffle nocturne.

Pour le reste de la nuit, Will fut ainsi déchainé, il dansa, chanta et enquilla les verres jusqu'à plus soif, presque possédé il laissait à qui voulait l'entendre que rien ni personne ne saurait l'arrêter, et qu'un jour il saurait devenir le plus grand pirate ayant jamais foulé ces océans, il retomba aussi sur la prostitué a qui il avait offert une pépite d'or plus tôt, et se laissa aller au plaisir de la luxure avec cette charmante créature...
La nuit fut longue, très longue, et bientôt l'obscurité s'engouffra au milieu de la taverne, les bruits et les cris se faisant moins présent jusqu'à pleinement disparaître.

Le trou noir...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 10 juin 2022, 16:24, modifié 1 fois.
Raison : xp : 6 / total xp : 26
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 9 | End 10 | Hab 11 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Messages : 367
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par [MJ] Le Roi maudit »


On commence donc la consommation de délice de Ranald. Les effets sont indiqués dans la catégorie poisons drogues et remèdes du wiki.
Il faisait chaud. Ses vêtements étaient moites de sueur. Il avait comme un poids sur la poitrine, le souffle court, le sang lui battait les tempes. Une main lui épongea le front. Le pirate en pleine descente réalisa qu'il était blottit contre le giron doux et aimant de son amante d'un soir. "Shh... Mein kleiner seeman."

L'Impériale lui sourit un peu avant de le laisser retomber sur le matelas de paille. Confus, il dû rassembler ses affaires avant de sortir. De bon matin Port-des-Pillards était... Toujours autant un trou. Humide, sale et mal fréquenté. En regardant autour de lui il constata qu'il avait dormit dans une annexe de la taverne. Et de la porte d'à côté émergea une figure aussi bien connue que torse nue. Flint. Il tenait deux bocks en main et en tendit un à William. C'était noir, ça sentait fort et c'était chaud.
"Du Khafé, pas mal après une nuit en compagnie de ces folles dingues de Nordlandaises."
C'était amer. Mais ça faisait du bien. La seule chose de bien dans ce trou. Avec les femmes et la drogue.
"Quelle épopée. Tout ça pour ça. L'Or." Il but une gorgée avant de poursuivre. "Mais aux yeux du monde on reste les mêmes truands, les mêmes gibiers de potence. Tout l'or du monde ne nous rendra pas plus libre. C'est à nous même de nous rendre libre."
Une autre prostituée en robe de chambre arriva avec son chapeau qu'elle lui déposa sur la tête en même temps qu'un baiser avant de retourner dans sa casemate. "Même si avec l'or, on finance des guerres. De drôles de guerres. Contre le monde entier. Monsieur Hecker. Une fois revenu d'ici, le monde civilisé nous semblera encore plus invivable. Avec ses lois. Ses dirigeants, ses étiquettes. Alors qu'ici. Fils de roi, de duc ou de mendiant. Un sabre en main et nous voilà égaux..."

Une fois totalement rhabillé, ils se décidèrent à retourner au navire.
Après une interminable déambulation au rythme de leur état peu glorieux et de l'aspect anarchique et tentaculaire de la colonie, la vue des gréements de toute la flotte accastillée aux quais fut un spectacle revigorant.
Tout plein de nouvelles têtes devant la Sirène Ivre. Les recrues de ce bon Flint ainsi que de Roger. La moitié n'avait pas finit de dessaouler. Il y avait toute la crasse humaine imaginable. Nervis de Tilée et d'Estalie, gros bras tatoués des docks, mendiants miteux venus chercher contre gageure un repas meilleur, des foultitudes d'hommes dont les rêves d'un nouveau monde avaient succombé à la réalité. Ici comme ailleurs, la vie n'était pas terrible, le vin chaud et les femmes aigries. Alors on rentrait. Par la petite porte, celle des navires de boucaniers. Endurer la traversée retour comme l'humiliation de celui qui ne revient sans rien mais qui n'a pas le courage de ne pas revenir du tout.
Peut être qu'il pourrait faire de même. Disparaitre loin de ces pirates de malheur, voir si une vie honnête et rangée lui servirait mieux. Sauf qu'il n'y avait rien qui l'attendait. Sauf une Sofia inaccessible et les rats des bas fonds de Remas.

Comme pour mieux le faire ruminer, on lui colla un balais et un seau. Y avait tout un pont à faire briller. Sous les quolibets des mouettes. Et d'Ivanka qui finissait de cuver à l'ombre du grand mat.
Image

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2021 de l'Incitation au voyage
Messages : 63

Re: [William Hecker] Le vent et le sel

Message par William Hecker »

Il émergea du monde de Morphée transpirant et les lèvres pâteuses, sa vue perdu vers le plafond qu'il fixait alors que celui ci donnait l'impression de se mouvoir par sa propre volonté. La tête lourde et les muscles tétanisés, il lui fallu un bon moment avant de pouvoir basculer sur le coté, sans remarquer qu'il était déjà au bord du lit où il avait trouvé refuge après une soirée trop arrosée. Il se décala donc et chuta sur le sol, s'écrasant telle une enclume alors qu'il grogna pour exprimer son malheur, ses mains pataugeant dans un liquide collant et rougeâtre... du sang ? Non l'odeur était bien trop forte... Du vin alors ? Oui tout simplement, nectar des dieux tragiquement gâché ici et rendant désormais le sol visqueux et collant.
Avec toute la bonne volonté dont il était encore capable, il parvint à se relever, observant qu'une femme avait accompagné sa nuit, dormant docilement et à moitié nu, sous le regard d'un jeune Will les yeux encore à moitié collés et le pantalon baissé. Il lui fallu de longues minutes avant de retrouver un peu d’aplomb, se claquant le visage pour retrouver du poil de la bête et pouvoir enfin se rhabiller complétement à travers une chasse au trésor des plus complexe dans la chambre où il était pour y retrouver ses possessions, au milieu des vêtements de prostitués et du cimetière de bouteilles jonchant le sol.

Lorsqu'il quitta la pièce pour se retrouver dans la salle principale de la taverne où le gérant avait commencé à nettoyer les dégâts dû à cette dernière soirée, ainsi qu'à dégager les derniers poivrots n'ayant pas eu la même chance que Will de terminer la nuit dans les bras d'une femme et dans un lit mais plutôt à même le sol dans leur propre vomi, une figure familière vint à la rencontre du jeune pirate, deux tasses à la main alors qu'il offrit l'une d'elle au jeune homme originaire de Rémas.
Flint, bras droit de Achab et toujours en convalescence après son duel contre l'Amazone Nasha était venu le chercher tout en lui proposant, non pas comme son supérieur mais comme un ami, une tasse d'une boisson étrange et amer mais surtout terriblement revigorante nommé Khafé... Si les premières gorgées furent difficile à avaler, Will avoua rapidement que cette boisson étrange et provenant du nouveau monde était plutôt agréable, soulageant même le mal de crâne qui le tiraillait depuis son réveil alors que les deux hommes se trouvèrent un coin pour discuter, notamment de ce qui leur était arrivé en Lustrie mais aussi de l'avenir qui les attendait.
Quel aventure... Aussi sanglante qu'extraordinaire ! Dont la récompense était les pièces d'or qu'ils avaient entre leur main, des pièces pour autant tachés du sang de tout ceux qu'ils avaient perdu... Mais dans la vie d'un pirate, qu'importe la gloire et la richesse, aux yeux du reste du monde ils resteraient toujours des parias et des criminels dont la seul récompense que pouvait leur offrir le monde civilisé était : Une corde autour du cou.
Ainsi en plus de leur liberté, c'était pour des terres comme celle où ils étaient aujourd'hui qu'ils devaient continuer à se battre, qu'ils devaient continuer à vivre comme il le faisait, car ici et dans d'autres endroits sous le joug des pirates, qu'importe que l'on soit pauvre ou riche, noble ou de basse naissance, une fois le sabre au clair et côte à côte ou face à face, ils étaient tous égaux, tous des frères et des sœurs de la côte...
Ces paroles firent réfléchir le jeune homme, et il ne pu qu'acquiescer devant celles ci alors que les mots de Flint étaient sans doute les plus optimistes et les plus sages qu'il avait entendu depuis qu'ils avaient quitté l'enfer vert.

Ainsi ce furent autour de ce café et après un dernier baiser de sa concubine d'un soir, que Will et le second de la Sirène Ivre se décidèrent à quitter la taverne ensemble, déambulant sabre et pistolet au ceinturon et chapeau sur la tête à travers les rues boueuses et puantes Port-des-Pillards, il rejoignirent vite les quais où était accosté la Sirène Ivre, elle même entouré de nombreux navires appartenant aux pires racailles des océans. Cette fière vision ne pouvait que remplir d'une certaine fierté le pirate que William était, mais cette soudaine réjouissante fut vite stoppé alors qu'il observa que sa main gauche était tiraillé de spasmes incontrôlables, obligé ici de la dissimuler dans la poche de son pantalon, sans doute un symptôme de la prise de drogue à laquelle il s'était livré la nuit dernière... D'ailleurs... il glissa sa main droite dans sa tunique pour vérifier que le pochon de poudre blanche qu'il avait acheté était encore à sa place... Il fut rassuré, presque trop d'ailleurs d'en sentir le contact... Peut être pourrait il s'envoyer une autre petite dose plus tard... Non non ! A quoi pensait il ?! Cela n'avait été que l’expérience d'un soir pour lui faire oublier les dernières semaines ! Il jetterai le pochon par dessus bord une fois en mer, ce serait simple à faire... si simple... Non ? Et puis il avait payé une fortune ce pochon, pourquoi le gâcher ? Non non ! Il fallait le jeter bien sûre ! Il se déciderai plus tard voila tout.
Quoiqu'il en soit, le jeune Hecker retrouva le pont de la Sirène Ivre, sous les yeux des nouvelles recrues fraichement recruté par Flint et Roger, scène qui rappela au jeune pirate son recrutement en compagnie de Fibonaccie... Mais plus le temps de ressasser le passé dans l'immédiat, car ce fut avec un seau et une serpillère qu'il fêta son retour sur le navire, car après tout, malgré tout ce qu'il avait traversé et fait, il était toujours William Hecker le rat des mers !

Putain de vie de pirate...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 10 juin 2022, 16:25, modifié 1 fois.
Raison : xp : 5 / total xp : 31
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 9 | End 10 | Hab 11 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 9 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Répondre

Retourner vers « Les Zones Maritimes »