[Suzerain] Aide de jeu

Où s'écrivent les histoires, hors du temps et des règles compliquées du monde réel...
Répondre
Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 151
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin
Autres comptes : Alicia, Yen Xishan
Localisation : Les Pales soeurs

[Suzerain] Aide de jeu

Message par Martin »

Previously

Au cours de votre campagne électorale, vous avez été élut en promettant de réinstaurer une économie planifiée, sur le modèle de votre prédécesseur, le héros de la nation, le colonel Tarquin Soll.
Vous avez également promis de revoir les politiques migratoires du pays, afin de réduire celle ci.
Enfin, vous avez promis de mettre en place une constitution qui soit plus démocratique.... En refusant de céder aux demandes des réformistes, vous mettant dans une position difficile. Mais vous ferez au mieux, surtout avec l'aide de vos loyaux conseillers et ministres !


Cette aide de jeu est destinée à vous faciliter la tâche, afin de vous aider à effectuer des décisions mesurées et rationnelles.

La République de Sordland est une nation continentale, en Merkopa de l'Est, du nom de l'antique empire qui dominait la région.

Ici une carte de la région :
Image
Situation régionale :

Au Sud-Est de Sordland se trouve la nation de Lespia
, un pays riche, bordant la côte. Sa capitale est renommée pour son attractivité touristique, accueillant chaque année des millions de nigauds prêts à dépenser leurs sous pour accéder à sa culture historique.
Bien que très libéral culturellement et socialement, le pays a récemment commencé à changer, cessant de rester ouvert sur le monde pour adopter une politique légèrement plus isolationniste. La nation de Lespia promeut l'isolationnisme et le protectionnisme. Lespia est un membre de l'Organisation du Traité Arcasien, dominé par la superpuissance capitaliste qu'est Arcasia.

Fortune, force et liberté, voilà leur devise.

La population du pays est forte de 79 millions d'individus, pour un PIB de 982 milliards de ren. C'est une république parlementaire, plutôt neutre sur la scène internationale, dotée d'une puissante armée, et actuellement dirigée par le président Patricio Alvarez, un homme très jeune pour le poste.


Au Sud de Sordland se trouve la nation de Wehlen,
un pays montagneux fragile. L'un des berceaux de la religion des Bluds, le pays possède de nombreux sanctuaires importants pour les membres de cette religion.

Peuple, justice, unité, voilà leur devise.

Le peuple wehzek est extrêmement hospitalier, malgré la pauvreté dans laquelle il vit. Les droits civils et libertés politiques sont quelque peu limités à cause du gouvernement autoritaire du pays et son agenda politique particulier.

La population du pays est forte de 17 millions d'habitants, et d'une forte minorité de Bluds, le tout pour un PIB de 126 milliards de ren. C'est une république présidentielle plutôt neutre dominée par Wiktor Smolak, un nationaliste qui se rapproche légèrement du bloc socialiste de la République Socialiste de Contana, mais qui est extrêmement tatillon sur l'indépendance du pays. Vainqueur de la guerre civile qui a déchirée son pays quelques années auparavant, il est hostile à Rumburg, qu'il considère comme responsable du conflit. Néanmoins, l'armée de Wehlen est plutôt faible, accusant le coup de la guerre civile.

En parlant de Rumbug, il s'agit de votre voisine Nord-Ouest,
situé dans les plaines glacées du Nord du continent. Vaste royaume, celui ci dispose d'une réputation sur la scène internationale tout à fait désastreuse, étant donné les nombreuses disputes frontalières qu'il entretient avec ses voisins.

Craignez dieu et honorez la reine, voilà leur devise.

Le peuple de Rumburg est profondément loyal à sa nation, fier et rempli de tête de mules. Pendant des siècles ils se sont battus avec les royaumes du Sud du continent dans leur désir de s'extraire de leur situation géographique désavantageuse. Le royaume entretient de nombreuses et grande ambitions concernant son rôle sur la scène internationale, mais manque des ressources pour réaliser celles ci.

La population de Rumburg est forte de 121 millions d'habitants, avec un PIB de 793 ren. C'est une monarchie constitutionnelle à la tête de laquelle se trouve la jeune Béatrice Livingston. La jeune monarque débute dans ses fonctions et l'on espère qu'elle sera moins belligérante que ses prédécesseurs. L'armée de Rumburg repose sur un système de conscription massive, est est extrêmement bien équipée, grâce au revenu de mines d'or du pays. En cela, la puissance du pays est absolument, massivement, supérieure à tout ce que Sordland est actuellement en mesure de lui opposer. De plus, les relations entre Sordland et Rumburg ont toujours été extrêmement mauvaises. Cela tient du miracle que Sordland ait encore une ambassade et des consulats sur leur territoire.

Au Nord de Sordland se trouve la nation d'Agnolia,
une nation marchande qui borde la mer Markienne. Fameuse pour ses chantiers navals, la flotte commerciale du pays écume toutes les mers du globe.

La liberté ou la mort, voilà leur devise.

Les agnoliens ont toujours été fameux pour être de sacrés introvertis. Le pays a longtemps été dans l'ombre de Sordland, souffrant des pressions exercées sur ses frontières par Rumburg, une situation très désagréable menant à l'arrivée au pouvoir d'un mouvement démocratique puissant promouvant le changement.

Agnoland est forte de 11 millions d'habitants et d'un PIB de 17 milliards de ren. République constitutionnelle solide, le régime est parvenu à se maintenir malgré la perte d'un cinquième de son territoire au cours d'une invasion éclair de la part de Rumburg, quelques décennies de cela. Depuis, les deux nations sont à couteaux tirés. Les relations entre Sordland et Agnolia sont très bonnes, malgré l'arrivée au pouvoir du premier ministre Maartin Van Hoorten, qui est fameux pour dénoncer l'accord commercial signé entre les deux pays, le jugeant inéquitable.
L'armée d'Agnolia est assez faible, sa réelle force étant dans sa flotte, vestige de sa puissance coloniale passée, mais encore assez forte pour tenir en respect la flotte de Valgsland.
Agnolia entretient d'ailleurs un conflit larvé avec Valgsland concernant l'ile d'Heljisland, au centre du détroit de la mer markopienne. L'île, revendiquée par Valgsland, permet à Agnolia de contrôler la mer alentour et donc le commerce dans la région.

Vient enfin Valgsland
, un pays très influent qui ne borde pas Sordland, mais dont la côte borde toute la mer markopienne Est. Thalassocratie, cette puissance navale ne doit pas être sous estimée, comme l'a appris en 1915 Sordland à ses dépends, voyant tout son commerce bloqué et sa flotte incendiée à port.

Bisez les chaînes, voilà leur devise.

Les vagslandiens et leur langue se retrouvent partout sur le globe à cause, ou grâce, à leur puissant passé colonial. Après la formation de la République Démocratique de Valgsland en 1920, toute trace de leur passé impérialiste a disparue. Valsgland est membre du du Pacte de Sécurité de Contana, opposé à Arcasia.

Le pays est fort de 63 millions d'habitants, pour un PIB de 530 milliard. Cette République Socialiste est dotée d'une impressionnante flotte de guerre moderne, seulement égalée en nombre par ses voisines d'Agnoland et Sordland... Et certainement pas en qualité. Par ailleurs, Valgsland dispose d'une armée professionnelle moderne de quelques 100 000 hommes. Les relations entretenues avec Sordland sont neutres.
Depuis la présidence du chancelier Emmerich Hegel, la situation des droits civiques dans le pays a connu une nette amélioration, bien que les libertés politiques soient limitées, la vie politique étant dominée par le parti populaire. Rompant avec son prédécesseur, Hegel éloigne son pays du Maleynevisme pur promu par révolutionnaire Léon Malenyev, pour se diriger vers un "Socialisme Valgslan".
La revendication Vaalgslande sur l'ile d'Heljisland cause de nombreuses tensions avec Agnoland, bien que les deux pays entretiennent des discussion diplomatiques difficiles pour chercher une manière de résoudre leur différent sans passer par la voie des armes.

Votre cabinet :

Petr Vectern, vice président
ImagePetr Vectern est un politicien qui occupe actuellement le poste de vice président de Sordland. Il est membre du parti et a servi de député de celui ci de 1938 à 1952.

Vu comme politicien charismatique, surtout avec sa personnalité charmante et son style décontracté, cela fait de lui une personne publique très appréciée. En 1938, sur les recommandations d'Anton Rayne, Petr devint membre de l'assemblée. Il est marié à Evelyn Vectern, qui devint une figure controversée du fait de son activité de journaliste et ses articles pro-gouvernementaux lorsqu'elle travailla au Hoslord Post.

Il est vu comme un centriste et fut parmi ceux qui supportèrent Ewald Alphonso contre Soll et milita pour un changement de direction au sein du parti. Il fut la figure de proue du mouvement derrière Anton Rayne lors de sa campagne de 1953. On lui attribue d'immenses contributions à la campagne d'Anton et du parti
Lucien Galade, chef stratégiste et directeur du cabinet
ImageLucien Galade est actuellement le chef stratégiste du président de Sordland. Il est membre du parti depuis 1937 et tenu divers positions importantes au sein de celui ci depuis son adhésion.

Il travailla comme avocat pour la Compagnie Pétrolière de Sordland et divers entreprises avant de s'investir en politiques en tant que conseiller à la législation de certains membres de l'assemblée. Il fut choisit comme porte parole du comité du parti, puis fut l'un des conseillers au ministre de l'intérieur durant le dernier mandat du colonel Soll. Lucien est bien respecté en tant que stratégiste, surtout au vu de ses récents succès aux élections. Il est l'un des membres les plus expérimentés de votre cabinet. Bien qu'il ne soit pas une figure publique très connue, il est vu par beaucoup comme un expert de la loi et des médias. Sa rapide ascension en politique lui apporta une soudaine attention. Il fut l'un des premiers soutiens de la candidature de Rayne en 1953, et on lui attribue la stratégie de la campagne électorale du président. Il devint son chef stratégiste juste après les élections.
Symon Holl, ministre de l'économie, du commerce et de l'énergie.
ImageSymon Holl est à la fois un homme d'affaires et un politicien, qui sert au ministère de l'économie, du commerce et de l'éenrgie de Sordland. Il est membre du parti Sordland Uni et co-directeur du Conseil National des Affaires. En tant qu'ancien directeur de la Banque Centrale de Sordland, on sait que Symon dispose d'une très grande influence sur l'économie nationale, et est vu comme l'un des meilleurs experts sur les sujets touchant à la finance. Il fut extrêmement enthousiaste à l'annonce des politique de marché libre d'Ewald Alphonso, mais critiqua fermement certaines de ces politiques et blama les plus radicales et mal appliquées de ses politiques comme ayant causées la récession.

Symon est souvent lut pour sa promotion d'une économie de libre marché en Sordland et ses analyses de la croissance économique spectaculaire en Arcasia. Il rédigea plusieurs livres et articles sur les inégalités économiques dans la région Markienne, qui lui valurent les félicitations d'économistes en Sordland et à l'étranger. Symon vous offrit son support après la récession et participa à votre campagne électorale à travers toute celle ci. Il fut ensuite appointé à son ministère.
Gus Manger, ministre de l'agriculture et du développement rural
ImageGus Mnager est un politicien et homme d'affaires qui servit de ministre de l'agriculture et du développement rural depuis 1949. Il est le seul membre du cabinet à avoir réussit à garder son poste depuis le mandat d'Alphonso. Il est membre du parti et avait auparavant été député de celui ci.

Homme d'affaires ayant réussi, Gus entrepris d'importants investissements à Anrica et est propriétaire de plusieurs petites entreprises dans la ville. Il est également actionnaire minoritaire du FC Anirca, le club de football de sa ville natale.

Il est surtout connu pour ses politiques réussies dans le secteur de l'agriculture et on lui attribue le développement longtemps repoussé des zones rurales. Avant cela, il a été brièvement conseiller du ministre de l'économie. Il accorda finalement son support à Anton Rayne en 1953, et réussit à garder son poste de ministre, faisant de lui le ministre le plus expérimenté du gouvernement.
Son ministère est le seul qui, sous Alphonso, parvint à mener brillamment, avec succès, les politiques de libre marché sans sombrer sous les scandales de corruption. Le secteur de l'agriculture a en effet été l'un des seuls gagnants du mandat d'Ewald Alphonso, grâce à la gestion attentive de celui ci par Gus Manger.
Lileas Graf, ministre de l'intérieur
ImageLileas Graf est l'actuelle ministre de l'intérieur de Sordland. Elle est membre de Sordland Uni depuis sa fondation, en 1929. Avant cela, elle était sergent dans le corps d'armée féminin. Elle fut aire d'Arvory de 1940 à 1947, et maire de Holsord (la capitale) de 1948 à 1952.

Lileas débuta en politique comme élue du conseil municipal d'Arvory. Durant son mandat, elle milita pour réformer certaines politiques concernant le logement, la finance et la sécurité. Elle fut ensuite élue maire en 1940, en reconnaissance de ses accomplissements municipaux, ce qui lui permit d'obtenir une popularité réelle à travers tout Sordland. Cela poussa Tarquin Soll à la sélectionner pour remplacer le maire d'Holsord. Ses politiques d'urbanisme et d'éducation publique transformèrent l'économie locale et accrurent sa popularité dans la capitale. Elle est actuellement l'une des figures de proue du parti.

La croissance économique d'Arvory et d'Holsord lui sont attribuées, et elle est réputée pour son soutien à des politiques conservatrices tout au long de sa carrière. Elle est une experte réputée en développement urbain et des relations avec la police. En tant qu'une des supporters les plus influentes de la candidature de Rayne à la tête du parti, elle a permit à celui ci d'obtenir une large part du support des conservateurs du parti. Peu après, elle quitta sa position de maire de la capitale pour devenir ministre de l'intérieur dans le cabinet d'Anton Rayne.
Elle est très en faveur d'une économie planifiée
Deivid Wisci, ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur
ImageDevid Wisci est un diplomate, ambassadeur et politicien qui sert de ministre des affaires étrangères. Il devint membre du parti en 1949, après le départ de Soll. Autrement que par sa carrière, il est connu à travers son père, Artor S. Wisci, le fondateur de la république de Sordland, l'homme qui transforma le pays en une république sécularisée et démocratique, avant d'être emprisonné par le général Luderin en 1927, pour décéder un an plus tard dans l'incendie de celle ci.

Il entra au ministère des affaires étrangères en 1923, et travailla dans divers départements. Entre 19225 et 1927, il enseigna l' "application de la loi dans les disputes et relations internationales" à l'université de culture de Deyr.

Deivid est surtout connu pour avoir aidé 10 000 immigrés bludsà trouver refuge en Sordland lorsque Consul général de Luco, la capitale de Lespia. Son nom devint celui d'un homme respectable en cette occasion, au pays mais aussi dans toute la région de Merkopa. Il promut les droits de l'homme et la social-démocratie dans Sordland depuis des décennies. Critique actif du rôle du parti Sordland Uni pour l'oppression de la communauté blud, et reconnaissant un "problème blud", faisant de lui une cible pour tout solliste et nationaliste, il fut un vif partisan d'Ewald Alphonso lors du congrès du parti.

Du fait de son lien avec Artor S. Wisci, Deivid est l'un des membres les plus controversés du parti. Connu pour être relativement neutre concernant les idéologies politiques en vogue dans Sordland, il est un des opposants les plus actifs de Tarquin Soll et de ses politiques. Bien que critiquant souvent son propre parti, il collabora activement avec Anton Rayne, au point de devenir son ministre des affaires étrangères.
Iosef Iancea, ministre de la défense et de la sécurité
ImageIosef Lancea est le ministre de la défense. Membre du parti depuis sa fondation en 1929, il fu inspecteur général de l'armée, servant directement sous les ordres du chef d'état major de l'armée,

Il était capitaine durant la guerre civile et servit soius les ordres du Colonel Soll avant sa présidence. Sa célébrité à l'échelle de la nation lui est due pour l'héroïsme dont il fit part durant le conflit, mais aussi lors de la guerre civile qui déchira Wehlen, lui faisant gagner les plus hautes distinctions possibles.

Iosef devint célèbre après la guerre, et l'est toujours, en plus d'être respecté parmi les nationalistes. On lui attribue le succès de plusieurs opérations militaires et c'est une figure très influente au sein des forces armées. Il milite pour la transformation des forrces armées en un corps professionnel plutôt qu'une force de conscrits.
Il était un grand critique des politiques d'Alphonso, l'amenant à soutenir Rayne en 1953.

Il est, avec Valken Kruger, à la tête de l'armée.
ImageVlaken Kruger est un général sord quatre étoiles, actuel chef des forces armées de la nation. Il a auparavant servi de chef de l’État major du haut commandement militaire et de commandant d l’État major de la seconde armée. De tous les officiers du pays, il est le plus ancien et le second plus décoré de tous. Kruger servit dans l'armée impériale, avant 1923, au rang de colonel et commandant en chef. Il supporta également le coup du général Luderin, bien que le trahit plus tard lorsque celui ci procéda à une vague d’exécutions extrajudiciaires en 1928. Il fut parmi les officiers à se ranger sous les ordres du Colonel Soll lors de la guerre civile.

En 1929, il fut nommé Brigadier général et membre de l'Etat major. Il devint surtout célèbre grâce à une victoire le long de la frontière avec Wehlen, où sa brigade, en infériorité numérique, parvint à détruire une entière armée insurgée lors de la bataille de Zeharen. Il fut honoré plus tard de l'ordre de l'étoile blanche, la plus haute décoration militaire pouvant être reçue par un membre des forces armées, et ce des mains même du Colonel Tarquin Soll.

Velken fut l'un des soutiens principaux de Soll durant les années 30 à 40, devenant chef des forces armées en 1945, devenant l'homme le plus vieux à atteindre ce rang.
Ciara Walda, ministre de l'éducation, la technologie et la recherche
ImageCiara Walda est une académicienne et politicienne qui sert e ntant que ministre de l'éducation. Elle devint membre du parti à l'élection de 1953. Auparavant, elle était député indépendante.

En tant que membre de l'assemblée, Ciara promu de manière agressive des réformes dans le secteur de l'éducation, et supporta des politiques socialistes. Bien que la cible de nombreuses attaques pour ses idées, elle reste une figure publique populaire, surtout chez les femmes. Militante radicale du mouvement pour les droits des femmes, elle acquit petit à petit une influence au sein de l'aile réformiste du parti, surtout pour sa rhétorique progressive.

Avant d'entrer en politique, elle enseignait la philosophie et les sciences politiques dans divers universités du pays, y compris à Deyr, mais aussi à l'école d'affaires de Lachaven. Auteure de nombreux articles scientifiques, elle fut publiée dans certaines revues les plus respectées en Sordland, mais aussi à l'étranger.

Ciara rejoignit Anton Rayne pour soutenir celui ci, dans un effort de réformer le gouvernement du pays et le parti.
Paskal Beniwoll, ministre de la santé et des affaires sociales
ImageAuteur et membre du gouvernement, Paskal sert de ministre de la santé. Membre du parti depuis 1942, il débuta sa carrière sous Ewald Alphonso comme commissaire au service civil. Il servit également de directeur de l'école de médecine.

Avant d'entrer en politique Paskal fut l'auteur de 8 livres, l'un d'entre eux étant "L'homme malheureux", où il comte l'histoire d'une famille pauvre et démunie de mineurs. Il est connu comme un des auteurs à décrire la vie difficile des plus pauvres dans un cadre réaliste, lui apportant les félicitations de la classe moyenne et des militants des droits civiques.

Il est élu député en 1945, et milite pour de nouvelles lois concernant la sécurité au travail et travailla au sein d'une commission sur les compensations à accorder au travailleurs en cas d'accidents. Jouant le premier rôle dans la rédaction de la toute première loi sur la sécurité sociale, c'est une figure relativement populaire. Il fu un soutien d'Ewald Alphonso lors du début de son mandat, il fini néanmoins par regarder, horrifié, l'application des politiques de libre marché de celui ci, allant jusqu'à critiquer le président, l'accusant de drainer des ressources nécessaires au bon fonctionnement du programme d'aide sociale. Cela le conduisit à supporter la candidature d'Anton Rayne.
Nia Morgna, ministre de la justice et de la loi
ImageNia Morgna est une politicienne et avocate originaire de la région de Bergia, qui sert en tant que ministre de la justice et de la loi. Elle devint membre du parti Sordland Uni en 1949, et servit de vice ministre à la justice sous Alphonso.

Avant sa carrière politique, elle était avocate dans la ville de Dyr, et enseignait à l'université de culture. Bien que sa famille soit riche, cette dernière perdit tout lors de la vague de nationalisation de Soll dans les années 30. Nia fut une critique très forte des programmes économiques de Soll et une opposante enragée de l'autorité que détient la cour suprême sur les affaires d'Etat.

Livia Suno, votre secrétaire.
ImageLivia Juno est votre secrétaire. Elle est chargée de s'occuper des appels téléphoniques qui ne sont pas assez importants pour que vous leurs répondiez, mais ne doivent néanmoins pas être ignorés.
Suno travailla auparavant au sein de la compagnie aérienne de Sordland, comme secrétaire de son directeur, avant de rejoindre Sordland Uni en 1953, où elle vous fut assignée par Petr, qui organisait alors un rallye pour vous soutenir lors de la campagne.


Il existe des forces auxquelles vous pourriez être confronté, si vous veniez à mener certaines politiques néfastes à leurs intérêts....
La vieille garde.

Ce sont des sollistes de la vieille administration qui défendent le statut quo et promouvent des politiques conservatrices. Certains complotistes dénoncent ceux ci comme la tête visible d'un "Etat profond" qui contrôlerait l'administration et les institutions de l'Etat;

Figure clé de ceux ci : Orso Hawker, le chef de la court suprême, qui entretient des liens avec de nombreuses personnalité des ministères.
Orso Hawker est un politicien juriste et actuel chef de la justice de la Court Suprême depuis 1927. Diplômé de l'université impérial Markienne en 1903 avec un degré en théorie légale, il se mis à travailler comme procureur et juge pour le royaume de Sordland. Durant le premier gouvernement républicain, il travailla au ministère de la justice, où il devint assistant et contribua à l'écriture de la constitution et la révision des lois.

Il adhéra à Sordland Uni après le coup de 1929 et fut élu membre de l'assemblée. Il est connu pour avoir de nombreux contacts, y compris avec le président Soll, qui le nomma juge à la court suprême en 1933. Après la mort du chef de la justice de la court Suprême, il fut élu à ce poste en 1937.

Sous Hawker, la court délivra plusieurs arrêts qui transformèrent les procédères criminelles, le codes des taxes et d'autres aperçus de la loi. De nombreuses décisions de la court furent intégrées au code civil et celle ci enregistra également les très controversées politiques de Soll, y compris la création et application d'un packet de lois sécuritaires entourant le Parti des Bluds Libres dont les résultats électoraux furent déclarés inconstitutionnels, condamnant les Bluds à être exclus de la sphère politique. En tant que loyal suiveur de l'establishment, il tient solidement la majorité de la court suprême de justice et est vu comme la figure la plus puissante et divisible du monde politique sord.
Les oligarques.

Les oligarques sont peu, mais puissants, constituant une élite basée sur la richesse. Leur influence dans et hors Sordland ne doit pas être négligée, surtout avec la privatisation massive effectuée par le passé.

Figure clé : Walter Tusk, porte parole du groupe Lotherberg, qui contrôle des parts importantes de l'économie.
Wlater Tusk est un millionnaire, homme d'affaires, investisseur et actuel porte parole du groupe Lotherberg. Il est propriétaire du quotidien l' Ekonomist, et détient des actions dans une multitude d'entreprises et compagnies de Sordland, la principale étant les Aciéries de Bergia. Selon le Lachaven Times, il est le 8ème homme le plus riche de Sordland 1953. Walter débuta comme ingénieur après avoir été diplômé de l'université de Kingshill, en ingénierie électrique. Plus tard, il créa divers petites entreprises avec ses amis du collège, comme des restaurants, une compagnie d’importation de cigarettes et un nettoyeur de voitures.
Après ces quelques succès, il forma une compagnie de taille moyenne de fabrication de machines outils et d'électroniques, lui faisant gagner plusieurs millions de Ren sords. Durant la période de privatisations sans restrictions d'Alphonso, il acheta et contrôla l'ancienne industrie d’État et se mis à acquérir des actions dans divers entreprises nationales pour une fraction de leur valeur réelle. Il devint plus tard membre du groupe Lotherberg, et en prit la présidence. On lui attribue de nombreuses percées dans le domaine de l'énergie et l'industrie de l’électronique sorlandaise.
Aujourd'hui, le consortium à la tête duquel se trouve Tusk est l'une des entreprises les plus cotées en bourse, que ce soit en Sordland ou à l'international.
Les réformistes.

Les réformistes sont les représentants, au sein du gouvernement, de l'assemblée et du parti, qui appelent de leurs voeux des réformes démocratiques. Au fil des ans, ils ont obtenu une grande popularité, encore plus avec les échecs des gouvernements précédents à répondre aux problèmes du pays.

Figure clé : Frens Ricter, président du parti Populaire pour la justice et la liberté, reconnu par la majorité des individus pouvant être rangés dans la catégorie "réformiste".
Frens Ricter est un homme politique sord, homme d'affaires et dirigeant du Parti Populaire la Justice et la LIberté. Il est également l'un des actionnaires majoritaires de la compagnie Taurus Holding. Avant d'entrer en politique, il étudia l'économie à l'école des affaires de Lachaven et travailla à l'appareil de surveillance des droits de l'Homme en Arcasia. Après son retour en Sordland en 1924, il forma une compagnie d'import de machines outils et pièces détachées en provenance d'Arcasia, avant de faire divers investissements dans le secteur des services et dans quelques compagnies industrielles. Il aida à ouvrir un département de recherche et développement dans l'une de ces compagnies, en promouvant l'innovation dans Taurus Holding, après avoir acquis la majeur partie des actions.

Il est également connu comme défenseur des droits de l'Homme en Sordland, avant qu'il ne rejoigne le Parti Populaire pour la Justice et la Liberté en 1932. Il a été rendu célèbre pour son opposition à Tarquin Soll après son coup d'Etat et fut élu à la tête du parti en 1949. Il est promoteur d'une libéralisation de l'économie.

Dans les années 30, Ricter mena l'opposition contre la majorité gouvernementale de Sordland Uni, en vain. Important critique d Soll et ses politiques, il traita souvent celui ci de "dictateur", ce qui conduisit à une enquête à être menée contre sa personne. Il débuta par militer pour des mesures démocratiques et fit campagne pour réformer les institutions en Sordland dans les années 40, ce qui mena son parti à une soudaine et massive popularité, lui faisant acquérir 30% des votes durant l'élection de 1949, lui faisant perdre l'élection de justesse, mais conduisant également à une grave crise à l'intérieur du parti Sordland Uni et ses instances dirigeantes. Il est parfois désigné comme étant le réel gagnant des élections de 49, qui suivirent la résignation de Soll la même année et un changement de cap au sein de Sordland Uni.

Après l'élection d'Ewald Alphonso, Frens maintint sa position contre le gouvernement et attribua au président l'infâme surnom de "marionnette de l'Etat profond", lui critiquant sans cesse pour ne pas tenir ses promesses de changement. Mais bien qu'opposant acharné, Frens supporta les politiques de privatisantion de l'économie menées par le gouvernement.
Frens Ricter reste le principal dirigeant d'opposition contre le gouvernement de Sorldand. Il accumula une popularité toujours plus grande au fil des ans et organisa de nombreux discours à travers le pays, expliquant l'importance des valeurs démocratiques et ses plans de réformes.
Tarquin Soll lui même figure sur cette liste, du fait du rôle incontournable qu'il a joué dans la fondation de la république. Encore aujourd'hui, il est vu comme un héros. Mais vous n'avez pas à vous inquiéter de lui plus que ça puisqu'après son départ de la présidence du parti, il passe son temps dans sa propriété, à une centaine de kilomètres de la capitale.
Tarquin Soll est un officier militaire et homme d'Etat, qui servit de second président de Sordland, de 1929 à 1949. Il est vu par certains sollistes comme le fondateur de la république, puisque la vie de la première république fut bien courte (1923 -1927). Soll assuma la position suprême à la fin de la guerre civile, prenant le contrôle du gouvernement, celui ci sous contrôle de l'armée. Il fonda le parti Sordland Uni. De toute l'histoire du pays, il est la figure la plus controversée de celle ci.

Tarquni Soll n'était que colonel et commandant du 6ème corps des forces armées lorsque le général Ludeerin effectua son coup d'Etat en 1927, et refusa de le rejoindre. Lorsque la guerre civile explosa, divers factions politiques et parties de l'armée se prenant les unes à l'autre à la gorge, Tarquin Soll parvint à rester sur le banc de touche avant ensuite de gagner plusieurs victoires brillantes contre Luderin et Rikard. En janvier 1929, Soll entra dans Holsord, repoussant les rebelles toujours plus à l'Est, mettant fin à la guerre civile. Il prit le contrôle du gouvernement, rédigea une nouvelle constitution et convoqua la Grande Assemblée Nationale pour mettre celle ci au travail. Il forma Sordland Uni et devint président dans un système politique à parti unique.

Ses premières années virent de noombreux changements prendre place en Sordland. Les niveaux de production, grâce à une planification minutieuse de l'économie, permirent de rattraper et même dépasser les niveaux de production antérieurs à la guerre civile. Les investissements massifs dans l'industrie lourde, l'infrastructure, la santé et les forces de polices rendirent à Sordland sa grandeur. De nombeuses régions oubliées par les gouvernements précédents se virent apporter des services sociaux, pour la première fois de leur histoire. Il régla également certains problèmes qui grèvaient Sordland et son économie. Les soucis d'énergie furent résolus avec la construction du barrage Soll en 1933, bien que cela ait causé l'Incident d'Izzam, et provoqua un long conflit avec les séparatistes bluds.

Après son premier mandat, Soll participa à l'élection de 1933, contre divers partis, avec une victoire écrasante de Sordland Uni. Au total, il remporta 5 fois les élections.
Durant son dernier mandat, le développement de l'économie alla de pair avec une augmentation des tensions raciales à travers Sordland. De nombeux activistes bluds et politiciens furent arrêtés, des commnistes étaient mis sous les barreaux car soupçonnés d'atteinte à la sûreté de l'Etat et les médias furent censurés, taisant ainsi toute critique. De nombreux partis politiques se mirent à critiquer Soll et nombre d'entre eux furent également dissous.

En 1940, l'opposition contre Soll perdi patience et de nombeses manifestations contre sa personne éclatèrent dans les rues du pays, mais également au sein même du parti. Vers la fin de la décenie, l'aile réformiste du parti l'emporta, constituant un défi à la présidence de Soll, au point que ce dernier du concéder la présidence du parti à Ewald Alphonso. En 1949, Soll avait finit son dernier mandat.

Après son départ, il se retira sur l'ile de Duru, dans le golfe de Nargis. Il est la seule personne à détenir le titre de "membre d'honnneur", qui lui donne une immunité totale de même que le droit - indéfinit - de prendre part à la Grande Assemblée Nationale. Un droit dont il ne fit jusqu'à présent jamais usage.
Modifié en dernier par Martin le 27 avr. 2021, 21:43, modifié 3 fois.
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin

Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 151
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin
Autres comptes : Alicia, Yen Xishan
Localisation : Les Pales soeurs

Re: [Suzerain] Aide de jeu

Message par Martin »

Géographie de Sordland :

Sordland est une république, divisée en plusieurs districts, chacun étant doté d'une métropole régionale. Voici ceux ci :

Tout d'abord, votre province la plus septentrionale, Agnland, à la frontière de Rumburg et Agnolia, avec sa métropole de Arvory.
Image
Vient ensuite la province de Nargis, avec la ville la plus riche de Sordland, Lachaven, le cœur économique du pays. La région entretient une frontière avec Rumburg, à l'Ouest.
Au Sud de celle ci se trouve la province de Bergia, riche en minéraux et gisements d'hydrocarbures, mais souffrant d'un sous investissement chronique. Le seul investissement d'importance réalisé dans la région est le barrage d'Izzam, renommé Soll, dont la construction entraina la destruction d'un village Blud et d'un lieu saint. C'est là que trouve son origine le Parti des Bluds Libres, l'organisation terroriste responsables d'attaques contre les forces de l'ordre et l'armée dans la région. Bergia est une province où vit une importante minorité Blud, originaire de Wehzek et ayant fuit la guerre civile. L'économie locale est sur le déclin, entraînant un grand chômage au sein de sa population.
Enfin, à l'est de Lachaven se trouve la province de Gelsland, où le niveau de vie et l'infrastructure sont corrects.
Image
C'est dans la province d'Holsord que se trouve la capitale éponyme de Sordland, cœur industriel du pays.
A l'Est de celle ci se trouve Lorren et sa capitale Morna. La région souffre de la désindustrialisation, au point d'être nommée la "ceinture de rouille".
Enfin, tout à l'Est de Sordland se trouve la province de Gruni, où chaque année se tient le festival de Nutriste de Benfi, un évènement social et religieux faisant la joie des locaux.
Image

Pour une meilleure gouvernance de la nation, le président délègue des responsabilités aux ministères. Parmi ceux ci se trouvent...

Loi et ordre

Politiques actives :
Le Parti des Bluds Libres est illégal
Comité de réforme de la constitution réuni
Le président peut opposer son Veto à des propositions de lois
Le président peut être mis en impeachment pas la court
Les ministres sont choisis par l'assemblée
Proportionnelle à 10%
Décrets présidentiels
Pas de limites de mandats dans le temps
Immunité des membres de la court suprême
Soll détient la "mention d'honneur", lui accordant une immunité totale devant la loi
Modifier, rajouter ou supprimer des amendements constitutionnels requiert un vote de l'Assemblée et de la justice
Réforme sur le financement électoral

Situation actuelle :
Obstruction de la court suprême
Financement électoral injuste
Droits des femmes limités
Droits de l'Homme limités

La question Blud
Conflit de juridiction entre la gendarmerie et la police

Liberté de la presse

Ministère de l’Économie

Politiques actives :
Promotion de l'économie planifiée
Situation actuelle :
Faible infrastructure entre les régions
Chômage massif
Évasion fiscale
Baisse du commerce
L'économie de Bergia moisit
Ceinture de rouille de Lorren
Manque d'investissements en Agnland

Production stagnante

Ministère de la défense

Politiques actives :
Gendarmerie sous la juridiction de l'armée
HautEtat Major Sord
Service militaire obligatoire
Situation actuelle :
Interférences de l'armée dans la politique
Équipement militaire obsolète

L'armée dépend de sa propre juridiction
Large pool de réserves

Généraux expérimentés

Ministère de la Santé

Politiques actuelles :
Enseignement du créationnisme et de la théorie de l'évolution libres, sur la base du volontariat du corps enseignant
Vaccination basée sur le volontariat
Principes de santé Renan : les politiques de santé de l'Etat édictées à la révolution sont mises en place et appliquées par le biais de l'aristocratie Renan
Situation actuelle :
Système de santé débordé
Système de santé dans les campagnes misérable
Éducation inaccessible dans les campagnes
Curriculum incohérent

Éducation Sollist
Très bons services hospitaliers urbains

Ministère de l'intérieur

Politiques actuelles :
Les membres de l'appareil de sûreté en Sordland jouissent de nombreux privilèges
Situation actuelle :
Corruption
Immigration illégale importante
Crime organisé
Révoltes à l'échelle du pays

Ministère des affaires étrangères

Politiques actuelles :
Neutralité
Membre de l'Organisation de Coopération Économique Mondiale
Membre fondateur de l'Alliance des Nations L'ONU quoi
Situation actuelle :
Expansionnisme rumburgeois
Manque d'alliés

Pression diplomatique de la part de Rumburg
Membre influence de L'OCEM
Diplomates expérimentés
Modifié en dernier par Martin le 14 mai 2021, 19:56, modifié 1 fois.
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin

Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 151
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin
Autres comptes : Alicia, Yen Xishan
Localisation : Les Pales soeurs

Re: [Suzerain] Aide de jeu

Message par Martin »

Vous avez eu un aperçu de la géographie du pays, des défis auxquels il est confronté, lorsque vous avez inspecté les ministères, vous allez maintenant devoir mettre les mains dans le cambouis qu'est la politique en Sordland.

Tout d'abord, la Grande Assemblée Nationale.

Image

Votre parti, Sordland Uni, dispose de la majorité nécessaire pour passer toute loi sans avoir à se soucier des autres partis. Là où ça bloque par contre, c'est que pour modifier la constitution, vous allez avoir besoin de 166 votes environ, avant d'envoyer ça à la court suprême. Il va donc falloir faire des alliances, ou sacrément rincer vos coreligionnaires. Et ça va coûter cher ça. Très cher. Donc dans l'idéal il faudra faire les deux.
Votre parti, vous le tenez bien, pour l'instant. Il y a les réformistes de Sordland Uni, avec Albert Cavin, et il y a les conservateurs, à leur tête Gloria Tory, qui est également une femme et la présidente de l'assemblée. Si elle vous a mauvaise, elle peut même aller vous pourrir tout discours de votre part à l'assemblée. Donc faites attention à elle.
Politicienne Sord - une rareté dans le milieu - et l'actuelle présidente de la Grande Assemblée depuis 1949. Ne la sous estimez pas parce qu'elle est une femme, cette sorcière a assez de couilles et de voix pour forcer ces babouins de la Grande Assemblée à fermer leurs gueules et appliquer le règlement quand il le faut. Elle a été membre de l'assemblée depuis 1937. Après être diplômée de l'université d’État d'Holsord, Gloria a été élue présidente du conseil dirigeant d'une organisation étudiante, la Jeunesse Républicaine. Elle milita en faveur des démocrates révolutionnaires et on lui attribue l'organisation de plusieurs manifestations étudiantes durant les dernières années de la monarchie Sord.

Avant d'être élue à l'assemblée, elle eut plusieurs emplois, dans une lobby, puis dans une école de débat public et d'art oratoire. En 1929, elle devint membre de Sordland Uni et intégra le comité local de Vesord. Gloria monta rapidement dans le rang après être élue en 1937 à l'assemblée. Elle fut nommée conseiller spécial au ministère de l'intérieur en 1938, avant d'être envoyée comme porte parole des affaires étrangères en 1942, puis de l'éducation en 44. En 49 elle fut élue porte parole de l'Assemblée, dans un acte de défiance contre Ewald Alphonso et son agenda réformiste. Elle fut la première femme à occuper cette position.

Critique agressive d'Ewald Alphonso et de sa présidence, elle devint célèbre pour sa capacité à gêner, bloquer et saboter certaines de ses politiques. Vue comme politicienne charismatique et négociatrice difficile, on lui attribue d'être derrière les principaux efforts de lobbying au sein de Sordland Uni depuis dix ans ; qui transformèrent le parti en ce qu'il est aujourd'hui. Après 1953, elle fut à nouveau élue comme porte parole de l'Assemblée.
Voilà pour cette sorcière. Maintenant vient l'opposition.

Frens Ricter,
Frens Ricter est un homme politique sord, homme d'affaires et dirigeant du Parti Populaire la Justice et la LIberté. Il est également l'un des actionnaires majoritaires de la compagnie Taurus Holding. Avant d'entrer en politique, il étudia l'économie à l'école des affaires de Lachaven et travailla à l'appareil de surveillance des droits de l'Homme en Arcasia. Après son retour en Sordland en 1924, il forma une compagnie d'import de machines outils et pièces détachées en provenance d'Arcasia, avant de faire divers investissements dans le secteur des services et dans quelques compagnies industrielles. Il aida à ouvrir un département de recherche et développement dans l'une de ces compagnies, en promouvant l'innovation dans Taurus Holding, après avoir acquis la majeur partie des actions.

Il est également connu comme défenseur des droits de l'Homme en Sordland, avant qu'il ne rejoigne le Parti Populaire pour la Justice et la Liberté en 1932. Il a été rendu célèbre pour son opposition à Tarquin Soll après son coup d’État et fut élu à la tête du parti en 1949. Il est promoteur d'une libéralisation de l'économie.

Dans les années 30, Ricter mena l'opposition contre la majorité gouvernementale de Sordland Uni, en vain. Important critique d Soll et ses politiques, il traita souvent celui ci de "dictateur", ce qui conduisit à une enquête à être menée contre sa personne. Il débuta par militer pour des mesures démocratiques et fit campagne pour réformer les institutions en Sordland dans les années 40, ce qui mena son parti à une soudaine et massive popularité, lui faisant acquérir 30% des votes durant l'élection de 1949, lui faisant perdre l'élection de justesse, mais conduisant également à une grave crise à l'intérieur du parti Sordland Uni et ses instances dirigeantes. Il est parfois désigné comme étant le réel gagnant des élections de 49, qui suivirent la résignation de Soll la même année et un changement de cap au sein de Sordland Uni.

Après l'élection d'Ewald Alphonso, Frens maintint sa position contre le gouvernement et attribua au président l'infâme surnom de "marionnette de l'Etat profond", lui critiquant sans cesse pour ne pas tenir ses promesses de changement. Mais bien qu'opposant acharné, Frens supporta les politiques de privatisation de l'économie menées par le gouvernement.
Frens Ricter reste le principal dirigeant d'opposition contre le gouvernement de Sorldand. Il accumula une popularité toujours plus grande au fil des ans et organisa de nombreux discours à travers le pays, expliquant l'importance des valeurs démocratiques et ses plans de réformes.
le dirigeant du parti Populaire pour la Justice et la Liberté, et également le dirigeant informel des réformistes, qu'ils soient au sein de votre parti ou ailleurs.
Le parti Populaire pour la Justice et la Liberté :
Le parti populaire pour la justice et le peuple est un parti politique sord qui promeut le libéralisme et la social-démocratie. Dirigé par Frens Ricter, il est le principal parti d'opposition de Sordland. Le parti s'est établi au congrès de Lachaven, de 1932, en tant qu'union de groupes d'opposition à Tarquin Soll. Le parti est considéré comme faisant parti du centre-gauche, liés traditionnellement à la classe moyenne et moyenne-haute, c'est à dire les cols blancs, les bureaucrates, les académiciens et les syndicats. Néanmoins, l'écart entre la direction du parti et ses origines gauchistes, surtout les militants et l'électorat Blud en plus de l'attachement de Frens Ricter à une économie de marché, contribuèrent à faire s'écarter le parti de sa ligne "sociale", de gauche.

Ils représentant la faction réformiste au sein de l'assemblée, œuvrant à la mise en place d'une constitution plus démocratique. Le parti s'oppose à la constitution rédigée par Tarquin Soll et juge celle ci non démocratique. Ils sont vus comme étant l'opposé de Sordland Uni et ont été une force majeur de la vie politique Sord depuis la première élection. Le parti a gagné en popularité dans la population, notamment l'électorat insatisfait par la situation économique actuelle, qui attribue la récession aux actuelles institutions.
Après ce parti, vient Kesaro Kibener, le dirigeant du Parti du Front National.

Kesaro Kibener est un.... "drôle d'uluberlu".
Avant d'entrer en politique, il a été enrôlé à l'académie militaire puis a été diplômé de l'académie d'Etat d'Holsord avec un diplôme d'art. Après avoir brièvement travaillé comme artiste de propagande, il abandonna sa carrière pour rejoindre les forces armées Sords en 1925. Bien que ce ne soit pas confirmé par les registres d'Etat, il existe des rumeurs comme quoi il aurait été la recrue à annoncer à la radio le coup d’État du général Luderin en 1927, contre le gouvernement du président Artor Wisci, lui faisant accéder à une grande célébrité parmi la populace.

En 1930, il fonde le Parti du Front National avec un groupe de nationalistes de la localité de Jen. Durant les années 30, il adopta une posture exceptionnellement dure contre l'immigration durant la guerre civile de Wehlen et fut blâmé pour avoir provoqué une vague de violence contre les citoyens Ango-Sords et les populations Bluds. Il organisa d'innombrables meetings et aida de nombreux étudiants d'organisation nationalistes dans divers universités du pays à s'organiser. Il est l'un des contributeurs principaux des jeunesses Sords, dont il est le principal fondateur, ayant aidé celle ci de sa création et tout au long de son développement à travers les ans.

En 1936, il est élu maire de Jen, devenant le premier maire du parti du Front National. Après servir de maire jusqu'en 1940, il fut élu comme membre de l'assemblée en 1941. Après les élections de 1949, Kesaro annonça son intention de participer aux élections présidentielles. Il survit à une tentative d'assassinant qui accru davantage sa popularité. Il clama haut et fort que l'homme qui avait attenté à sa vie était un séparatiste Blud qui "voulait détruire l'identité Sord !" Aux élections de 1953, ses efforts permirent au parti d'obtenir les meilleurs résultats de toute l'histoire du Front National, renforçant sa légitimité au sein du parti, devenant la figure incontestée du troisième plus grand parti de Sordland et de l'assemblée.
Le Parti du Front National est à l'image de son fondateur. Xénophobe et ultraconservateur, certains l'accusant même d'être réactionnaire.
Le parti du Front National est un parti politique nationaliste ultraconservateur, qui constitue le second plus grand parti politique d'opposition à l'assemblée. Il est dirigé par le charismatique Kesaro Kibener. Le Parti du Front National a été fondé dans les années 30 par un groupe de jeunes nationalistes, dont Kesaro Kibener, à Jen. Le parti suit principalement un agenda ethnico-nationaliste avec des campagnes agressives et menaçantes, n'hésitant pas à recourir à des moyens "musclés" contre les ennemis intérieurs perçus ou réels de Sordland. Cela contribua à lui donner l'image d'un parti extrémiste, mais cet aspect fut plus tard modéré sous la direction de Kesaro Kibener, qui travailla dès 49 à rendre le parti plus "présentable", approchable, attrayant à une plus grande audience. Avec succès. En 1953, le parti obtint les meilleurs résultants de toute son histoire, devenant ainsi le troisième plus grand parti de Sordland.
Viennent enfin les indépendants. Littéralement les individus s'inscrivant comme indépendants... Sans pour autant l'être. Le système électoral étant injuste, certains partis sont ainsi forcés de recourir à cet expédient pour avoir quelques sièges à l'assemblée.
Les indépendants sont un groupe hétérogène, mais pas assez pour ne pas pouvoir se doter d'un porte parole : Mansoun Leke
Mansoun Leke est un homme politique Sord dont les ancêtres sont Bluds, membre de l'assemblée et actuel dirigeant des indépendants. Il fut le dirigeant du parti des Travailleurs de Bludia entre 1948 et 49. Il est une défenseur convaincu des droits de l'homme et des minorité ethniques. Durant ses études à l'université d'Etat d'Holsord 1925, il subit de nombreuses discriminations et pressions politiques du fait de son passé blud, le forçant à abandonner ses études de littérature et lui faisant adopter des idées politiques de gauche. Plus tard, il s'inscrivit à l'université de culture de Deyr dans le département d'histoire et de culture, pour en sortir avec une thèse sur l'histoire du continent de Merkopa.

Après l'incident d'Izzam en 1933, et l'interdiction du Parti des Bluds Libres, il retourna à sa ville natale d'Uziren et milita afin d'organiser la communauté Blud pour former un nouveau mouvement démocratique. C'est un fait public qu'il ait été invité personnellement par le terroriste Dewlen Arge à rejoindre le Front des Bluds Libres. Il rejeta sans ambiguïtés les méthodes d'Arge et ses appels à un soulèvement massif dans la région de Bergia, sous prétexte que "la violence n'engendrerait que davantage de violences".

En 1948, il rejoignit le Parti des Travailleurs de Bludia. La même année, il fut élu président du parti et participa à la présidentielle. Il fit sien le slogan "Paix en Budia, paix en Sordland, paix dans le monde!" Aux élections de 1949, il obtint 6% des suffrages, échouant ainsi à passer la barre nécessaire des 10%. Plus tard, il abandonna son poste de président, malgré les critiques et protestations de son propre parti et participa comme indépendant aux élections de 1953 en tant qu'indépendant, contournant le règlement électoral injuste. Il fut élu comme membre de l'assemblée en 1953.

Parti des Travailleurs de Bludia
Parti des Travailleurs de Bludia est un parti politique blud en Sordland, dont la base électorale se trouve dans la région de Bergia. Assez à gauche, le parti insiste sur la nécessité d'une démocratisation du pays, l'union nationale, les droits des minorités et l'égalitarisme. Le parti reçut d'immenses critiques pour l'usage du nom Blud de Bergia. Désireux de devenir le facteur permettant de briser l'échiquier politique Sord qui exclua la question Blud du débat publique, le Parti des Travailleurs de Bludia fut fondé en 1948 dans la continuation du mouvement pour les droits des bluds débuté par le Parti des Bluds Libres. Malgré son nom, ils prétendent que leur organisation représente toute la région de Bergia et sont désireux de représenter tant les locaux que tous les Sords de Sordland, sans aucun regard pour leur origine ethnique, rejetant ainsi fermement l'image associée au parti de mouvement nationaliste blud.

Certains membres de Sordland Uni prétendent que le Parti des Travailleurs de Bludia entretient des liens directs avec le Front de Libération des Bluds, bien que ces rumeurs aient longtemps été déniées par ses membres. En 1949, le président du parti, Mansoun Leke, obtint 6% des votes aux léections. Quittant son poste de président du parti, il se lança aux législatives en tant qu'indépendant pour contourner la règle des 10. En 1953, le parti obtint 9% des votes, échouant de justesse à accéder à la représentation nationale.

Le Parti Communiste de Sordland
Le parti communiste de Sordland est une organisation politique en Sordland. Fondé en 1950, avec la levée des interdictions et persécutions solliste, le parti espère pouvoir unir les divers organisations de gauche du pays sous une même bannière. Le parti se positionne lui même comme étant à mis chemin du Malenyevism et du socialisme Valgslandien. Le parti a été créé par un groupe de politiciens malenyevists, dirigeants de syndicats et un grand nombre d'activistes de gauche persécutés sous la présidence de Tarquin Soll. Il est considéré comme étant la continuation du parti politique du meme nom qui exista au début de la première république de Sordland et qui fut détruit lors des coups d'états militaires et conflits des annes 20. Aux élections de 1953, le parti remporta 8% des suffrages, échouant à peine à passer la limite des 10% du code électoral.

Le Front de Libération des Bluds, ou Parti des Bluds Libres
Le Front de Libération des Bluds, ou Parti des Bluds Libres, est une organisation politique et militaire basée dans la région à population Blud de Bergia et Wehlen. Depuis l'incident d'Izzam, l'organisation a été engagée dans un conflit armé avec l'Etat de Sordland, dans le but de créer un Etat Blud indépendant. Le parti, puis front, a été crée pour protester à l'oppression sord contre la minorité Blud, militant agressivement en faveur d'un nationalisme Blud au sein des communautés locales. Les parti a été fondé dans le village de Zenshir en 1933 par un groupe d'étudiants protestant en Ertaren contre le projet du barrage Soll, et assistèrent à l'exécution d'Aschraf, plus communément appelée "Izzam Incident". Il s'appelèrent au début "Les Suivants d'Aschraf". Il ont par ailleurs été impliqués dans des échanges armés avec la police et l'armée de Sordland depuis leur création. En 1935, mené par Dewlen Arge, le front annonça une insurrection général Blud contre les oppresseurs Sords et mena une guérilla massive contre l'Etat de Sordland dans la région de Bergia.

En 1944, leur chef Arge fut capturé et mis derrière les barreaux dans un établissement de haute sécurité, avec plusieurs centaines d'extrémistes de son organisation. Les attaques ont diminuées en nombre et en intensité au fil des ans, et plus un seul acte terroriste n'a été signalé après le départ de Soll en 1949.
A noter que dans le groupe des indépendants, on trouve également un communiste, Bernad Circas.
Par ailleurs, si l'assemblée compte 250 sièges, le président Tarquin Soll, du fait de sa "mention d'honneur", peut, à titre exceptionnel, exprimer 1 vote. Cela fait parti des privilèges que la constitution lui accorde, au vu des actes par lesquels il s'est "distingué" au long de l'histoire du pays.

Voilà pour la Grande Assemblée Nationale.

Maintenant la court suprême de justice.

Image


Celle ci est divisée entre réformistes, centristes et loyalistes de la vieille garde.
Les réformistes sont dans votre poche pourvu que vous établissiez une constitution plus démocratique. Vous n'aurez pas à les acheter, menacer ou cajoler. Oubliez les vous aurez leurs votes d'office. En plus, Nia, votre ministre de la justice, est également membre de la court.

Les centristes sont, comme leur nom l'indique, des foutus centristes. Ils sont au centre et n'en bougent pas. Eux, va falloir les courtiser. Et évitez de les acheter, ces cons ont des convictions et ne doivent pas leur place ici à cause de passe-droits. Il va falloir faire usage de votre diplomatie. Et ne pas les prendre pour des cons non plus.

Puis il y a la vieille garde. Et comme il vous faut 6 votes sur 11 pour passer votre torchon constitutionnel, eh bien il va falloir cajoler, menacer et acheter ces vieux croutons qui datent de Soll. Il n'y a pas de pays pour les vieillards ! Faites ce qu'il faut si vous voulez passer une constitution démocratique. Par contre, si vous voulez passer une constitution plus... "autoritaire", ils ne seront pas durs à convaincre.

A la tête de la court se trouve Orso Hawker. Il est vieux, avec un peu de chance on peut l'effrayer facilement pour le pousser à adopter votre texte. Dommage que Sordland n'ait pas une police secrète menant des opérations en dehors de tout cadre légal....
Orso Hawker est un politicien juriste et actuel chef de la justice de la Court Suprême depuis 1927. Diplômé de l'université impérial Markienne en 1903 avec un degré en théorie légale, il se mis à travailler comme procureur et juge pour le royaume de Sordland. Durant le premier gouvernement républicain, il travailla au ministère de la justice, où il devint assistant et contribua à l'écriture de la constitution et la révision des lois.

Il adhéra à Sordland Uni après le coup de 1929 et fut élu membre de l'assemblée. Il est connu pour avoir de nombreux contacts, y compris avec le président Soll, qui le nomma juge à la court suprême en 1933. Après la mort du chef de la justice de la court Suprême, il fut élu à ce poste en 1937.

Sous Hawker, la court délivra plusieurs arrêts qui transformèrent les procédures criminelles, le codes des taxes et d'autres aperçus de la loi. De nombreuses décisions de la court furent intégrées au code civil et celle ci enregistra également les très controversées politiques de Soll, y compris la création et application d'un paquet de lois sécuritaires entourant le Parti des Bluds Libres dont les résultats électoraux furent déclarés inconstitutionnels, condamnant les Bluds à être exclus de la sphère politique. En tant que loyal suiveur de l'establishment, il tient solidement la majorité de la court suprême de justice et est vu comme la figure la plus puissante et divisible du monde politique sord.
Puis à la tête de la "vieille garde" à la court, vous avez cette branche pourrie du nom de Heron Garaci. Une injure à tout ce qui porte la toge. Nia sait que l'homme a amassé une petite fortune en acceptant des pots de vins au fil des ans, bien que rien ne puisse être fait contre lui par manque de preuves, et surtout son immunité. Peut être pourrez vous l'acheter ? Ou lui mettre la pression en le prenant par le cous pour le noyer dans sa propre merde ? A vous de voir. Si Sordland avait une police spécialisée dans la lutte contre la corruption, il y aurait certainement moyen d'utiliser celle ci pour le faire chanter. Dommage qu'il n'y en ait pas...
Heron Garaci est un juriste et politicien qui officie actuellement à la crout suprême. Il servit aussi de ministre de la justice de 1945 à 1949. Avant d'entrer en politique, il étudiant la loi à l'université impériale Markienne, puis entrprit plus tard une carrière dans l'armée. En tant que membre de l'armée royale, il obtint le rang de lieutenant. Puis la monarchie fut dissoute. Etant donné son mariage avec la sœur du général Luderin, il fut impliqué dans le coup d'Etat militaire de 1927 et la guerre civile, mais les enquêtes contre sa personne furent abandonnées sous la présidence de Tarquin Soll. Il rejoignit Sordland Uni et devint membre de l'assemblée en 1929.

Loyal à Tarquin Soll et l'établissement solliste, il devint l'un des membres clés de Sordland Uni. Servant auparavant de président de l'assemblée, il servit plus tard de conseiller à Tarquin Soll. En 1945, il fut nommé ministre de la justice par le président. Après le départ de Soll, Ewald Alphonso essaya de l'isoler du parti, en le nommant comme juge à la court suprême. Infâme pour ses méthodes obstructionnistes durant la présidence d'Ewald Alphonso et de ses politiques.
Modifié en dernier par Martin le 30 mai 2021, 17:00, modifié 2 fois.
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin

Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 151
Profil : For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin
Autres comptes : Alicia, Yen Xishan
Localisation : Les Pales soeurs

Re: [Suzerain] Aide de jeu

Message par Martin »

Dirigeants étrangers.

Cette section est créée pour vous aider à vous faire une idée de ce que pensent ou font vos homologues, et la manière dont vous devriez traiter avec eux... Ou non.
ImageWiktor Smolak est un politicien de Wehlen servant actuellement de président à cette nation meurtrie par la guerre civile et l'occupation. Il est par ailleurs commandant en chef des forces armées. Il est également un fier et renommé partisan du "nationalisme wehzek avec des caractéristiques socialistes".

Troisième président de cette nation, il vit les troupes occupantes d'Arcasia quitter le pays à l'issue de la guerre civile. Il est le président du parti de l'Alliance Nationale Nuriste depuis 1940, et œuvra avec énergie pour promouvoir un nationaliste Wehzek et un courant Nuriste traditionnaliste.

Après l'échec des présidents suivant la fin de la guerre civile à sortir l'économie nationale de la récession, il créa son propre parti, le Parti National du Socialisme Nuriste en 1942, qui combina des politiques nuristes au nationalisme wehzek et au socialisme.

Durant ses premières années en tant que président, Smolak persécuta et opprima la plupart de ses opposants, censura la presse et nationalisa es avoirs des multi-millionaires. En tant que solide anti-arcasien, il blâma les royalistes, les libéraux et les démocrates comme étant responsables de la guerre civile et de l'occupation arcasienne. Malgré le fait d'avoir été un dur anti-malenyevist avant la guerre civile, il rapprocha son pays du bloc de l'Union de Contana, qui aida Wehlen à sortir de la récession via une aide financière du Pacte de Sécurité de Contana.

La promotion agressive du nationalisme wehzek et des politiques nuristes de Smolak menèrent celui ci à persécuter les divers minorités ethniques et religieuses de son pays. Son mandat vit les arrestations, déportations et morts de milliers de bluds, de même que des actions militaires contre le Front de Libération Blud, qui dispose de bases dans le Nord-Est de Wehlen.
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_martin

Répondre

Retourner vers « Écrits Libres »