[Ori et Ætinis] Une journée à la chasse

Un peu de finesse dans un monde de brutes...
Avatar du membre
Ætinis Verteflèche
PJ
Messages : 48

Re: [Ori et Ætinis] Une journée à la chasse

Message par Ætinis Verteflèche » 31 oct. 2017, 14:04

La jeune archère leva un sourcil interrogateur en entendant les premiers mots prononcés par son seigneur. Si elle avait quelqu’un dans sa vie ? Des prétendants qui auraient voulu la « posséder » ? Ætinis trouvait cela étrange, et elle prit le temps de terminer sa bouchée –trop grande encore une fois- en mâchant bien puis en déglutissant. Cela donna le temps à Ori de formuler d’autres interrogations, qui lui parurent tout aussi bizarres, concernant la manière dont les roturiers se faisaient la cour.

Tout d’abord, si elle n’était pas désagréable à regarder, Verteflèche n’était pas spécialement jolie, sans être laide non plus. Et elle en avait parfaitement conscience. De toute façon, la jeune femme ne souhaitait pas miser sur ses charmes réels ou supposés pour faire carrière. Elle rêvait de devenir une héroïne de guerre, une sauveuse respectée pour ses faits, ses accomplissements, et non pas parce qu’elle était « belle ». La beauté viendrait avec la grandeur de ce qu’elle ferait. Tout le monde aime une gagnante, une grande guerrière, une sauveuse. De plus, il fallait dire qu’elle n’avait guère pensé à cela. Dans une vie d’elfe, l’amour n’occupait pas la place prépondérante qu’il avait chez les humains, ce qui expliquait en partie la faible fécondité de ce peuple. Et pour cause ! Au fil des longs siècles de leur existences, les elfes suivaient successivement une ou plusieurs passions, sorte de hobbys dont l’amour n’était que l’un d’entre eux et ne durait généralement guère plus d’un siècle, s’il était vécu comme une passion (bien évidemment, en politique ou il était également à la fois une alliance et une part intégrante du « jeu » de pouvoir, le mariage et l’amour étaient beaucoup plus importants et la vie commune plus durable). Inutile de préciser que chez Ætinis Verteflèche, cette période d’ « envie d’amour charnel » n’était absolument pas arrivée.

C’est donc avec un étonnement non feint qu’elle répondit à son seigneur, avec une grande sincérité car elle n’avait pas grand-chose à cacher -pour une fois- sur ce sujet :


-Et bien, seigneur Ori, à vrai dire je ne me suis guère intéressée à ce genre de choses pour l’instant. Je ne peux pas dire que personne dans mon village ne m’ait jamais fait la cour, mais sans doute pas autant que vous ne l’imaginez, loin de là même. Je suis loin d’être la plus mignonne d’Ilmaltir, ni le meilleur parti, n’étant que la deuxième fille d’une famille modeste même à l’échelle de nous autres les roturiers. Et il faut dire que je n’étais absolument pas prête pour ces choses là et que d’ailleurs je ne le suis toujours pas.

Elle eut un petit rire à l’évocation du souvenir du seul elfe qui lui ait jamais fait la cour, une fois, avant qu’elle ne le repousse sévèrement. En y repensant, elle eut presque pitié de lui. Elle continua :

-Non, je l’ai renvoyé aux fraises –pardonnez moi l’expression seigneur, mais on dit comme ça dans mon village-, le pauvre. Si vous voulez mon avis, seigneur, il y a plus important à faire que de perdre son temps avec de telles sornettes, surtout lorsque le pays est à feu et à sang. C’est à peu près ce que je lui ai dit et je le pense toujours ! Les frivolités de ce genre n’ont pas lieu d’être quand la nation est en danger. Au contraire, je crois qu’il faut se concentrer exclusivement son art, son but. En l’occurrence pour moi, il s’agit de parfaire mes talents d’archère et de soldate. Je n'ai donc personne dans ma vie, à part vous, mes parents et mon frère, ainsi que ma patrie et mes valeurs.

Quant à la manière dont nous nous séduisons. Et bien… C’est compliqué. Je dirais que pour ma part, l’avis de ma famille et l’accord de mes parents est essentiel. On doit la fidélité à sa maisonnée avant même la fidélité à son seigneur, car c’est notre sang. Jamais je n’irai contre la volonté de mon père et de ma mère, enfin, tant qu’ils resteront fidèles eux-mêmes aux valeurs familiales et ne les déshonoreront pas, car en cas de traîtrise par exemple je n’aurais d’autre choix que de laver moi-même l’honneur de ma famille dans le sang (mais cela n’arrivera jamais j’en suis convaincue, nous sommes tous des fervents et loyaux serviteurs de la cause du Vrai Roi Malékith et des nobles restés loyaux comme vous).

Mais s’ils me laissent un jour l’occasion de choisir par moi-même, ce qui peut être le cas notamment si je deviens suffisamment forte et puissante pour être celle qui apporte la lumière sur ma famille, alors je pense que pour ma part, je trouverai séduisant celui qui partagerait les mêmes valeurs que moi. Honneur. Loyauté. Droiture. Force. Justice. Traditions. Bien sûr, encore faudrait-il que j’en ressente l’envie, ce qui n’est pas le cas pour le moment.

Plus généralement, pour les autres, et bien parfois, les garçons ou les filles d’ailleurs se rapprochent l’un de l’autre. Ils se tournent autour, ou l’un autour de l’autre. Ils font des compliments, se rapprochent, apprennent à se connaître. Et puis se lancent. Mon seul « prétendant » comme vous dites, s’est pris une volée de bois vert mémorable à cette étape. En même temps il faut dire que je n’ai jamais été très patiente et très tendre avec ce genre de choses. Ca m’agace plus qu’autre chose que l’on me tourne autour en minaudant des compliments intéressés, et quand je suis trop énervée il m’arrive d’exploser, étant sans doute trop jeune pour bien contrôler mes émotions.


Notre héroïne eut un petit rire à cet instant, car c’était exactement ce qui lui était toujours reproché dans toutes les situations. De par sa jeunesse et son manque d’expérience, elle était impulsive, fonctionnait énormément à l’émotion, à l’affect. N’était-ce pas d’ailleurs la remarque que lui avait faite plusieurs fois Ori-Aen-Elle ? Mais elle n’y pouvait rien si elle était tout juste sortie de l’adolescence. Certes, son seigneur n’était guère plus vieux qu’elle à l’échelle d’une vie d’elfe, mais il paraissait cependant beaucoup plus mûr qu’elle sur ce point. Sans doute parce que son appartenance à la noblesse l’avait obligé à contrôler ses émotions depuis sa plus tendre enfance. Un bon dirigeant ne se laissait pas guider par ses sentiments, il les maîtrisait.
***
Lorsqu’ils eurent fini de manger, la jeune forestière reconnut un bruissement d’ailes caractéristique un peu en contrebas, peut-être à une trentaine ou une quarantaine de mètres. Elle y jeta un rapide coup d’œil pour vérifier tout en plaçant un doigt devant sa bouche pour prévenir son seigneur. Oui ! C’était bien cela ! Une perdrix, plus précisément un magnifique faisan mâle sortit des buissons en contrebas et s’approchait du ruisseau. Ce n’était pas une proie considérée comme difficile objectivement, mais elle était jolie et toujours appréciée ! En tous les cas, s’ils ne voulaient pas rentrer les mains vides, c’était leur chance ! Depuis leur position, la ligne de vue était dégagée, parfaite. Ils ne pourraient s’approcher plus sans révéler leur présence à l’animal, mais peu importait. De là où ils se trouvaient, ils avaient déjà une chance raisonnable de faire mouche !

Silencieusement, sans un bruit, Ætinis désigna du doigt à Ori le faisan qui allait se désaltérer, et ficha trois traits devant elle dans le sol afin de les avoir plus facilement à portée de main pour tirer plus vite. Puis sortit son arc et le banda avec une de ses flèches à l’empennage vert caractéristique. Elle ne tirerait que juste après son seigneur, pour doubler le tir, si par malheur celui-ci manquait sa cible. Car il n’était pas question de rentrer les mains vides d’une chasse, c’était une question d’orgueil, de fierté, presque d’honneur.

Retenant son souffle, Verteflèche attendit qu’Ori Aen Elle fasse feu le premier, prête pour sa part à décocher deux flèches d’affilée en enchaînant, comme à son habitude.

Je tire donc juste après Ori s’il rate sa cible seulement. Utilisation du tir à déclenchement rapide pour effectuer 2 tirs.
Ætinis Verteflèche, voie de l'archère elfe
Profil: For 8 | End 7 | Hab 11 | Cha 9 | Int 9 | Ini 11 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 55/55
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ertefleche

Equipement et compétences de combat:
Equipement de combat:
-Lame en or marin : 14+1D8 dégâts, 15 parade
-Arc elfique : 30+1D8 dégâts Malus de -2 TIR tous les 36 mètres, précise : (quand vous utilisez une telle arme lors d'une attaque localisée, vous gagnez un bonus de +2 ATT/TIR. Vous pouvez combiner ce bonus avec celui qui est associé au talent Coups précis/Tir précis...)
-Coutelas : 12+1D6 dégâts, 6 parade.

Compétences de combat :
-Adresse au tir (arcs) : +1 en TIR quand utilise un arc.
-Tir en mouvement : annule le malus pour les tirs en mouvement.
-Tir à déclenchement rapide : Sur un test d'HAB réussi, permet de tirer deux projectiles par round au lieu d'un seul (maximum 2), avec un malus de -1 à chaque tir dans ce cas.
Image

Avatar du membre
Ori Aen Elle
PJ
Messages : 50

Re: [Ori et Ætinis] Une journée à la chasse

Message par Ori Aen Elle » 01 déc. 2017, 01:57

Le jeune prince écouta avec une attention toute particulière les réponses de sa protectrice, il avait ouvert un sujet assez privé, lui qui avait reçu une éducation des plus intransigeante mais aussi des plus instructif, de part l'étude de la culture Asur. De part son jeune âge, il n'avait jamais réellement côtoyé de près les gens "normaux" ceux n'appartenant pas à la noblesse. Son intronisation dans le monde adulte, dans le monde politique et donc la vie en elle même ne s'était fait qu'il y a peu, et Ori découvrirait peu à peu, les styles de vie de ceux qui le servait.

Ainsi donc, la jeune femme n'avait jamais réellement eut quelqu'un dans sa vie, il comprenait bien son argumentaire, mais avait toujours pensé, que les relations hommes-femmes des gens du peuple étaient beaucoup moins complexes que celle de la noblesse, où jeu de pouvoir et arrangement ne laissait souvent que peu de place à l'amour et la séduction. Ori avait toujours cru, que les Asurs comme Aetinis, loin des tracas de la politique, du bien paraître et autres fantaisies propre au monde du Aen Elle, leur permettaient justement de ne se fixer aucune barrière. Et pourtant, selon l'archère, une relation devait être avant tout validé par ses parents, mais l'heureux élu devait aussi partagé les mêmes valeurs qu'elle... Voila un point qui tracassa le jeune prince, car si il éprouvait de son coté une attirance forte pour la princesse Cyrielle, celle ci était avant tout d'ordre physique, la belle blonde partageait elle ne serait ce qu'une seule valeur commune avec lui ?
Seul le temps pourrait le dire...

Aetinis se remémora alors un détail de sa vie, il semblait qu'un prétendant avait déjà tenté de la séduire, mais la réaction de la jeune femme, souvent impulsif, avait suffit à calmer les ardeurs du pauvre bougre. Voila donc comment se réglait ce genre de problème dans le monde de sa protectrice ? Dans celui de Ori rien n'était aussi simple, on ne pouvait se permettre de "renvoyer au fraises" un prétendantes, en effet tout était question chez la noblesse d'apparence, et de nom de famille. L'histoire l'avait déjà prouvé : De mauvais termes choisis et au mauvais moment, pouvaient dresser deux grandes familles entre elles et mener à la guerre.

Plongeant son regard dans celui de l'archère, il se demanda alors si, quand lui même lui adressait quelques compliments, si celle ci faisait semblant de les apprécier ou non. Elle venait de le dire, elle était peu patiente avec ceux qui minaudait des compliments à son égards, certes pour Ori, les choses gentilles qu'il avait pu lui dire jusque là, ne traduisait aucunement une quelconque tentative de séduction, elle était après tout une roturière et lui un prince mais... Ori était un jeune homme spontané et souvent sincère, racontant souvent la première pensée lui traversant l'esprit, une preuve d'authenticité, mais en même temps, lorsque ces mots étaient destinés à quelqu'un dont le rang lui était inférieur, comment savoir si cela la touchait réellement ou non ? Après tout peut être n'acceptait elle ces mots que parce qu'il était un prince, et donc une autorité direct...

Plongé dans une intense réflexion, il s'en éloigna peu à peu car après tout trop il était encore trop tôt pour réellement connaître Aetinis Verteflèche, elle était arrivée dans sa vie il y a peu seulement. Et pourtant, en l'écoutant rire, il afficha un sourire, et dit tout simplement :


"Tu sais... J'étais contre au début, et j'ignore ce que l'avenir réserve mais... Je suis content qu'on ai mit quelqu'un comme toi à mes cotés. Je te trouve... Authentique. Exactement l'idée même que je me suis toujours fais de notre peuple : Ayant des rêves, fière de servir, et surtout croyant en quelque chose qui est cher à n'importe lequel d'entre nous, la famille."

Il continua alors de manger, jusqu'à finir et ainsi pouvoir reprendre l'activité pour laquelle il se trouvait dans ce lieu magnifique : la chasse.

Ce fut alors qu'un bruissement de feuille éveilla les sens de son archère, si Ori avait aussi put le percevoir, il aurait été incapable dans désigner la direction, tandis que Aetinis lui désigna d'office du doigt une potentiel cible : Une perdrix. Certes cela était une proie des plus basique, mais le jeune prince ne comptait aucunement faire la fine bouche. Mieux valait revenir avec du petit gibier, plutôt que les mains vides, pour qui passerait il alors auprès de Nahël ?
Tandis que Aetinis prit place, le jeune prince lui aussi se saisit de son arc, de la position où il se trouvait, le tir pourrait être parfait, si bien sûre il s'appliquait. Il se remémora alors du temps où enfant, son frère Eredin, tentait de lui expliquer les fondamentaux de tir.
Chaque détail lui revint alors : Il prit une visée, fixa l'extrémité de la flèche contre la corde, et banda l'arc. L'arc devait être le prolongement de son bras, il devrait relâcher le projectile d'un seul coup, sans être trop sec, sa respiration devait être calme, similaire au rythme de son coeur, inspiration, puis expiration, et enfin, il devrait bloquer son souffle, et ajuster sa visée, tout en prenant en compte le terrain mais aussi le vent, qui dans la situation actuel n'impacterai que peu son tir.

Une fois chaque phase remplit, en quelque seconde seulement, il décocha sa flèche, qui perçant le vent, se dirigea en direction de la perdrix, tandis que Aetinis déclencha à son tour la sienne dans le but de confirmer le tir en cas de loupée du prince.

Les tirs feraient ils mouches ?

Déclenchement d'un tir avec l'arc sur la Perdrix pour le coup d'une NA
Ori Aen Elle, Voie de l'aristocrate
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 13 | Int 10 | Ini 10 | Att 10 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 55/55
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... i_aen_elle
Liste compétences :
• ACUITE VISUELLE (B)
• ALPHABETISATION
• CONNAISSANCE TACTIQUE (E)
• DIPLOMATIE (B)
• ELOQUENCE (E)
• ETIQUETTE (B)
• INTRIGUE DE COUR (B)
• SEDUCTION (B)
• VISION NOCTURNE (E)

Avatar du membre
[MJ] Galrauch
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - Animation
Messages : 94
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=mj_galrauch

Re: [Ori et Ætinis] Une journée à la chasse

Message par [MJ] Galrauch » 05 déc. 2017, 19:30

Jet de TIR pour Ori avec son arc (seuil de 9, +1 Bonus pour la situation général, -2 Distance [8] ) : 15 Échec

Jet d'HAB par Ætinis pour faire un Tir à déclenchement (Seuil de 11) : 10 Réussite

Jet de TIR par Ætinis avec son arc pour la première flèche (Seuil de 11, +1 Situation, -1 Tir a déclenchement -2 distance [9] ) : 19 Échec

Jet de TIR par Ætinis avec son arc pour la deuxième flèche (Seuil de 11, +1 Situation, -1 Tir a déclenchement -2 distance [9] ) : 1 Réussite Critique

Avec ce succès critique, la pauvre perdrix n'est plus
Les dons des dieux de la ruine aux citoyens du monde entier ne sont pas la douleur, la luxure, la corruption et la maladie,
mais bien le courage, la découverte, l'ambition et la résilience.

Voyez par vous même!

Avatar du membre
Ætinis Verteflèche
PJ
Messages : 48

Re: [Ori et Ætinis] Une journée à la chasse

Message par Ætinis Verteflèche » 07 mars 2018, 14:32

Ætinis était prête, les yeux rivés sur sa cible, sa concentration au maximum. Du coin de l’œil, elle aperçut vaguement son maître prendre une position de tir et encocher une flèche, silencieusement. De ce qu’elle put en juger, à première vue, Ori Aen Elle semblait savoir se débrouiller, un arc à la main ! Mais cela était tout de même assez flou, car la scène se déroulait dans sa vision périphérique et que l’attention de l’archère était focalisée sur le faisan et non sur ce qui se passait d’autre autour d’elle.

Patiemment, la chasseresse attendit que son homologue masculin décoche le premier. Après tout, c’était lui le noble et non pas elle. Si le mérite de la chasse devait revenir à quelqu’un, ce serait à lui et à lui seul. Elle n’était ici qu’en tant que servante, garde du corps et aide. Tout juste se considérait-elle comme un outil dans cette aventure, exactement comme un bon chien pouvait parfois faire toute la chasse du pistage à la curée, en passant par l’hallali, et pourtant les honneurs en revenaient systématiquement à son propriétaire. Ætinis Verteflèche ne s’en offusquait pas pour autant. La traditionnaliste conservatrice qu’elle était respectait la hiérarchie et les usages avec un grand attachement. Cette soumission lui paraissait naturelle, normale et même indispensable au bon fonctionnement d’Ulthuan. Après tout, cet absurde conflit lui-même en était la preuve : la paix n’était possible que si chacun restait à sa place ! C’était bien la soif de pouvoir et de libertés indues de quelques nobliaux qui les avait poussés à se rebeller contre le légitime Roi Malékith et à précipiter la nation tout entière des elfes dans ce qui pouvait bien dégénérer en une terrible guerre civile.

Toujours est-il que, respectant l’ordre des choses, Verteflèche laissa Ori ouvrir le bal en lâchant son trait. L’archère était pour sa part déjà sur le qui-vive, flèche encochée, arc bandé et prête à tirer à son tour si par malheur le tir du noble manquait sa cible. La flèche de ce dernier parait bien, apparemment, fendant l’air avec rapidité dans un sifflement léger caractéristique. Mais hélas, l’oiseau fut manqué de peu ! La flèche alla se ficher dans la vase de la berge, à quelques décimètres de la perdrix, tout au plus. Il fallait croire que la cible n’était pas si facile. En effet, elle correspondait seulement à une forme d’une surface d’une vingtaine de centimètres de côté environ, située à à peu près trente mètres d’eux ! Fort heureusement, les conditions étaient dégagées et à priori, aucun facteur extérieur ne viendrait perturber son tir.

De toute façon, peu important à Ætinis. Elle n’était pas fille à réfléchir et à travailler son tir. Bien que très talentueuse, elle fonctionnait essentiellement à l’instinct, se reposant sur ses facilités et sa pratique régulière plutôt que sur un entraînement théorique poussé. En conséquence, le tir de précision n’était pas son point fort, même si elle était adroite. Heureusement, elle en était sûre, l’armée corrigerait cela et lui apprendrait à poser son tir lorsqu’il s’agissait de ne pas manquer son coup lors d’un tir unique et non de tirer à l’instinct des salves rapides au jugé comme elle le faisait déjà si bien.

Une fraction de secondes à peine après avoir constaté l’échec de son seigneur, les doigts de la jeune elfe laissèrent partir la corde de son arc, qui entraîna la flèche, tandis qu’elle amorçait déjà le mouvement pour encocher la suivante ! Trop tôt ! Sa précipitation avait une nouvelle fois causé une imprécision, et son premier tir avait dévié de sa trajectoire lorsqu’elle s’était penchée en avant pour ramasser la deuxième flèche !

Le trait alla se perdre dans les fourrés à un bon mètre au moins de la perdrix ! Cette dernière, s’étant rendu compte qu’elle servait de cible, commençait déjà à s’enfuir vers le couvert de buissons. Si elle les atteignait, les deux chasseurs la perdraient et ils seraient bredouilles. Mais la soldate n’avait pas encore dit son dernier mot. Il lui restait juste le temps d’une ultime flèche avant qu’il ne soit trop tard…

Et cette fois-ci, ce fut le tir parfait ! Rapide, net, précis. Le pauvre faisan mâle n’avait aucune chance : le projectile était bien plus leste que lui. Au moins eut-il droit à une mort sans souffrances, tué sur le coup par la flèche qui pénétra profondément dans son poitrail et trouva le cœur. Avec un petit sourire satisfait, car elle n’était pas peu fière de sa performance, Ætinis alla ramasser d'un pas léger et presque sautillant sa proie et les flèches et ramena le gibier à son protégé. Elle jouait la modeste en apparence, mais en réalité, intérieurement, elle bouillait d’excitation ! Enfin quelque chose dont elle pouvait être fière, enfin une réussite franche et totale à son actif, et le tout sous les yeux et pour la gloire de son maître ! Celui-ci serait fier d’elle, c’était sûr, et cette simple perspective la réjouissait comme rarement. C'était rare, très rare, peut-être même la première fois depuis qu'elle s'était engagée, mais pour une fois, elle se sentait à la hauteur !

Lui présentant la proie avec délicatesse avant de la mettre dans sa besace, elle lui rendit également sa flèche en disant d’une voix enjouée où perçait une note d’excitation mal contenue :


-Voilà seigneur Ori !
Ætinis Verteflèche, voie de l'archère elfe
Profil: For 8 | End 7 | Hab 11 | Cha 9 | Int 9 | Ini 11 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 55/55
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ertefleche

Equipement et compétences de combat:
Equipement de combat:
-Lame en or marin : 14+1D8 dégâts, 15 parade
-Arc elfique : 30+1D8 dégâts Malus de -2 TIR tous les 36 mètres, précise : (quand vous utilisez une telle arme lors d'une attaque localisée, vous gagnez un bonus de +2 ATT/TIR. Vous pouvez combiner ce bonus avec celui qui est associé au talent Coups précis/Tir précis...)
-Coutelas : 12+1D6 dégâts, 6 parade.

Compétences de combat :
-Adresse au tir (arcs) : +1 en TIR quand utilise un arc.
-Tir en mouvement : annule le malus pour les tirs en mouvement.
-Tir à déclenchement rapide : Sur un test d'HAB réussi, permet de tirer deux projectiles par round au lieu d'un seul (maximum 2), avec un malus de -1 à chaque tir dans ce cas.
Image

Répondre

Retourner vers « RP libre »