[Concours - Terminé] Le voyage

Dans cette arène intemporelle et hors du monde, les plus talentueux écrivains peuvent se mesurer entre eux, pour leur gloire personnelle, ou par vengeance....

[Destiné aux joutes de RP]

Modérateur : Equipe MJ

Sondage : Désignez vos favoris !

Morwen Nidariel
6
25%
Christer
4
17%
Lucretia Von Shwitzerhaüm
4
17%
Piero Orson
1
4%
Raël Khem
1
4%
Alicia
0
Aucun vote
Mélétê
5
21%
Cedrec Wartz
1
4%
Goraxul
1
4%
Ishar
1
4%
 
Nombre total de votes : 24

Avatar du membre
Ishar
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - Génie
Messages : 158
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ombre-bois
Autres comptes : Grogmar (MORT) ; [MJ] Igaram

Re: [Concours] Le voyage

Message par Ishar » 02 août 2018, 22:18

Point de vue du Baron Lukas

Le Baron se réveilla en sursaut, regardant sa femme qui s’était réveillée en même temps que lui, sans doute à cause du cri qu’il avait poussé. La regardant dans les yeux, il lui agrippa les épaules, une expression de terreur sur son visage. Il lui somma de lui donner la date du jour ce à quoi elle lui répondit après un certain temps de réflexion, encore partiellement endormie. Le visage de Lukas se décompose alors comme si on venait de lui annoncer la fin du monde… Mais était-ce bien différent? Sa femme, une beautée au trait Tillien, commença alors à s’inquiéter également, lui demandant ce qu’il n’allait pas.

Le seigneur du village d’Alynd ne répondit pas, lui demandant de rapidement s’habiller et de prendre des affaires pour fuir le plus rapidement possible. Quant à lui, il se pressait de prendre tout l’or qu’il pouvait trouver sur son bureau, jetant sac remplis de pièce et bijoux dans une sacoche en cuir. Il attachait une épée à son flanc quand sa compagne l'interrompit, refusant de partir ainsi à une heure si tardive sans qu’il ne lui en explique la raison. Les épaules du quadragénaire se firent lasses et il s’assit sur son lit à baldaquin avant de regarder sa femme:

-J’ai fait une terrible erreur dans ma jeunesse… Une erreur dont le paiement arrive ce soir, quand aujourd’hui fera place à demain…

Et il lui raconta:

Autrefois, quand il était encore jeune et plein d’espoire, il fut chassé de sa demeure familiale. La nature ne l’avait pas gâté, né bossu, sa mère était morte en lui donnant la vie. Son père ne lui avait jamais pardonné cet faute et dès qu’il avait pu, il lui avait ôté tout droit d’héritage. Cela s’était passé tandis qu’il approchait ses vingt années, son père s’était remarié avec une noble des environs. C’est ainsi que durant une nuit d’été, son destin vu gelé comme une goutte d’eau durant le plus froid des hivers. Un cri d’enfant déchira le ciel et il sut qu’il devait quitter le domaine au plus vite. La garde de son père le traquaient des jours durant, cherchant à l’éliminer pour supprimer cet héritier gênant. Lukas n’avait jamais compris ce qui avait empêché son père de l’éliminer plutôt, mais son hésitation lui avait sauvé la vie.

Seul, sans ressource, il chercha un refuge en fuyant dans les territoires des principautés, espérant ici pouvoir vivre sans risquer d’être dénoncé par un des proches de son paternel. Mais la vie était bien difficile pour un bossu qui n’avait jamais travaillé de sa vie!

C’est ainsi qu’affamé, frigorifié et fraîchement molesté, il fit la rencontre d’une créature étrange. Sous une bure miteuse, il découvrit un mutant à tête de porc et celui-ci lui proposa un juteux marché. S’il avait été plus réfléchi à ce moment là, sans nul doute qu’il n’aurait rien accepté, mais il était trop faible et désespéré pour refuser une main tendue, fut-elle celle d’un homme-cochon.

Le marché était simple, en mangeant la bouillasse infâme qu’on lui proposait, son corps serait pourvu d’une force et d’un charisme infiniment supérieur. Il serait alors en mesure de faire prospérer un village dans lequel personne ne désirait le voir choire. En échange, il devra rassembler cette population qui ne manquera de rien et profitera de l'opulence. Et quand viendra le soir de la vingtième année, quand le jour fera place au suivant, alors Kaot-let viendra récolté ce qu’il a semé.

A cette époque, le jeune noble n’avait pas bien compris la dernière partie du contrat, ne connaissant pas ce “Kaot-let” et supposant qu’il s’agissait du nom de la créature lui faisant face. Il avait accepté et avait mangé la nourriture qu’on lui donnait. Son corps voulut recraché presque immédiatement cette mixture au goût plus immonde que la fiente d’un troll dévorée par un ogre et ensuite ressorti par la voie basse. Mais il se força à avaler et il sentit alors ses os changés sous sa peau, ses muscles durcirent et son dos se redresser. Quand il reprit conscience, la créature avait disparu et il était devenu un puissant et beau jeune homme près à accomplir des miracles.

Sans mal, il fit sa place dans les Principautés, établissant le village Alynd sans que personne ne l’en empêcha. Il le fit prospérer avec autant de facilité que la créature lui avait dit. Avec le temps, il finit presque par l’oublier, négligeant un peu ce passage de sa vie qu’il voulait à jamais enfuire. Il profita de l'opulence en négligeant les gens qui vivaient dans son village, les laissant mourir si cela pouvait lui apporter plus d’or. Pourtant, ceux-ci restaient oisif, profitant de la vie comme du bétail dans un champ. Ce ne fut qu’à la nuit de la dixième année que l’homme-porc refit son apparition, lui rappelant son contrat et lui disant qu’il devait prendre plus soin de ses brebis.

Inquiet par ce retour de ce lointain passé, il fit ériger une épaisse palissade qu’il renforça encore. Mais le soir même de la finalisation de l’édifice, la créature surgit d’une ombre de sa chambre sans que nul garde ne l’ait vu rentrer, le menaçant de lui faire reprendre son apparence initial s’il n'honore pas sa part du marché. Le prince retrouva alors sa forme voutée et de terrible douleur s'emparaient de ses muscles parcourus de spasme. Prit de panique, il fit distribuer le lendemain, il fit distribuer de la nourriture à tous les habitants du village et quand la créature revint la nuit suivante, elle lui sourit, le remerciant de cet acte et lui sommant de continuer comme cela, l’instant d’après, Lukas était à nouveau beau et droit et le mutant avait disparu.

Durant les dix années qui s’étaient ensuite écoulée, il avait fait en sorte de toujours bien traité son peuple, évitant ainsi que la créature ne revienne. En même temps, il avait dépensé sans compter pour rechercher des informations sur cette chose et il avait découvert une terrible nouvelle: Kaot-let n’était pas la créature, mais un dieu mineur du chaos. Prenant l’apparence d’un cochon déformé par une panse immense et une gueule totalement disproportionnée, il s’agissait d’une entité très peu connue dont le concept même était l’individualisme. Tout devait n’être qu’un… tout ne devait qu’être lui. Il était bien sûr beaucoup moins puissant que les quatre dieux et n’était pas une grande menace pour l’Ordre… Mais cela lui fit comprendre la terrible vérité sur la dernière clause de son contrat! Son malheur était grand, car il avait rencontré une femme magnifique et il ne voulait pas la perdre.

-Je ne pouvais rien te dire, la créature l’aurait su et aurait pu te tuer! Je… nous devons fuir, maintenant! Avant que cela ne comm…

Un bruit sourd se fit entendre, des cris et des pleure. Le visage de Lukas blêmit et il prit sa femme par la main, courant dans les escaliers pour sortir dans la rue. Là, c’était le chaos, des créatures immondes sortaient de portails géants en forme de gueule. Difforme et parcourut de couture de toute sorte, elles ouvraient leur bouche dans un craquement de machoir insupportable avant d’avaler d’une seule bouchée des hommes et des femmes. Leur ventre devenait énorme et leur déplacement lent tandis qu’elle retournent se jeter dans le portail d’où elles venaient pour être avalée à leur tour.
► Afficher le texte
Les gardes de la cité se déployèrent rapidement, transperçant les démons de leur hallebarde et de leur épée. Mais quand une créature tombait, ce n’était que pour être mieux avalée par une autre et tout espoire fut perdu quand une créature encore plus immense surgit. Il s’agissait d’un gigantesque corps de cochon totalement difforme posé sur deux jambes musclées. De la gueule nauséabonde de la créature sortaient deux langues munies de griffes acérées qui happaient les soldats, les absorbants sans qu’ils n’aient aucune chance de s’en sortir. Des créatures plus petite le suivaient, léchant le sang sur le sol et dévorant tout ce qui avait été en contacte avec, que ce soit les armes ou les boucliers en passant par les chaussures et les pavés des rues.
► Afficher le texte
Le seigneur tomba à genoux, comprenant qu’il n’avait aucune chance, le destin s’était moqué de lui en permettant à ce pauvre bossu de vivre une ville de rêve pour mieux l’arrachée à lui dans un rire macabre. Le démon majeur posa alors son regard sur lui et ses deux langues se tendirent, attrapant les deux amants pour qu’ils finirent ensemble dans sa gueule. Ainsi s’acheva l’histoire d’un noble bossu qui voulait juste pouvoir être droit.
Ishar de Sombre-Bois, Seigneur Liche
Profil: For 15 | End 15 | Hab 14 (12*) | Cha 8(12) | Int 18 | Ini 12 | Att 15 (13*) | Par 13 (11*) | Tir 11 | MAG 20 (21*) | NA 4 | PV 67/185 | LN 272/273 | Distance de contrôle 585m
Lien vers la Fiche du personnage
*Avec décompte d'armure / Leader nécromant (+4 en CHA pour convaincre un utilisateur de magie noir) / Emprunt occulte +1 en MAG si sort nécro
Contrôle Morts-vivant:

Troupes:
-Vargas; Roi Revenant; destrier mort-vivante
-10 chevaliers noir (bouclier et masse)

En sommeil:
- X

Equipement:

-Farsh Tranche veines: 20+1d10 dégâts 10 Parade Lente et Percutante (Deux mains) (Attaque magique + régénération à hauteur de 2/3 des dégâts infligés à la cible (arrondi à l'intérieur))
-Dague: 12+1d6 dégâts Parade 6
-Gilet de cuir bouilli: Protection 7 (-1 HAB, ATT et PAR) (Torse, dos et bras) +7* = 14
-Capuchon en cuir: Protection 3 (Tête) + 7* = 10
Objet:
Grimoire interdit de nécromancie (2), Sacoche (grande), Médaillon de chevalier aux armoiries des De Sombre-bois

Compétence:

-Sens de la magie
-Conscience de la magie
-Illégale sorcellerie
-Incantation (Nécromancie)
-Chance => Usage systématique en cas d'échec critique lors de l'usage de la magie ou en cas de test "surprise" (comme un sommeil un peu trop lourd...)
-L’Éveil - Niveau 2
-Monte
-Alphabétisation
-Langue Hermétique -Magikane necromantique
-Alchimie
-Administration
-Maîtrise de l'aethyr Niveau 3
-Fontaine de Dhar
-Fabrication d'objet magique
-Fabrication de parchemin
-Peau de Pierre*
-Leader nécromant
-Entité magique
-Maître de la Non-vie
-Connaissance tactique

Trait et ressources

Enchanteur, Apothicaire et Magikane Nécromantique
200 Pdrm => 100 en cours d'utilisation pour une recherche majeur en alchimie
Dernière visite à Sombre-bois: 18jours

Emprunt occulte:
-Aide Spirituelle : Vous bénéficiez d’un bonus de +1 quand vous lancez des sorts de Nécromancie.

Grimoire:


Primaire:
-Lumière

Mort:
-Buveur d'esprit:

Nécromantique:
-Visage de la Mort
-Invocation de Nehek
-Malédiction de la Non-vive
-Danse Macabre de Vanhel
-Vigueur Infernale
NOTE:
Attribut du Domaine de la Mort: Chaque fois qu’un sort offensif de Shyish est lancé avec succès, la difficulté du sort suivant sera diminué d'1D3. Non-cumulable.

Attribut du Domaine de la Nécromancie: Dans un rayon de 6m autour du lanceur de sort regagne 1D6 PdV en cas de réussite d'un sort (1 PdV dans le cas d’une créature Vampire ou Éthérée).

Présence des Morts: Le nécromancien cause la Peur comme s’il était lui-même un mort-vivant quand il est lui-même en présence de mort-vivant (sous contrôle).
Günther, Voie du Hors-la-Loi
Profil: For 13(14*) | End 12 | Hab 14(*12) | Cha 12(*13/14) | Int 11 | Ini 14(*13) | Att 12(*11) | Par 12(*10) | Tir 14 | NA 3 | PV 90/90
*(Force accrue (+1 lorsque test de force); arme de prédilection (+1 en att), malus d'armure (-1 INI, -2 HAB, ATT et PAR), intimidation et baratin (+1 en Cha pour intimider et +1 pour baratiner))
Equipement:

-Harnois (15 partout sauf la tête)
-Casque (7 sur la tête)
-Marteau de guerre (2mains); 22+1d10; Parade 10; Assommante, Lente et Percutante

Compétence:

-Coups assommant
-Bas Fond
-Coriace
-Couverture
-Coups puissant
-Force accrue
-Lutte
-Parade
-Sang froid
-Arme de prédilection (marteau)
-Intimidation
-Administration
-Baratin
-Monte
-Connaissances tactiques

Image
Vargas, Roi Revenant;
Profil: For 12 | End 12 | Hab 11(*9) | Cha 0 | Int 10 | Ini 8(*7) | Att 12(*10) | Par 12(*10) | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Equipement
-Harnois (15 partout sauf la tête)
-Capuchon et masque de fer: 7 (tête)
-Deux épées spectrales: 16+1d8 dégâts Parade 12 Spécial : si l'attaque n'est pas parée et que le jet de dégât donne un 8, l'ennemi perd le double de PdV.
(Attaque magique + régénération à hauteur de 2/3 des dégâts infligés à la cible (arrondi à l'intérieur)

Compétence de combat:
AMBIDEXTRIE
PARADE

Image
Lien gestion

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 970

Re: [Concours] Le voyage

Message par [MJ] Le Grand Duc » 06 août 2018, 15:05

La participation au concours est terminée !

Je tiens à remercier les participants. La production est de qualité et nous avons eu droit à de très beaux textes.

Voici venu le moment de désigner les vainqueurs ! Pour se faire chacun (participant ou simple lecteur) peut voter pour deux personnes. Motivez vos votes si possible, en expliquant votre choix. Seule règle : interdiction de voter pour sois même.

Les votes dureront une semaine. A vous !
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1181
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

Re: [Concours] Le voyage

Message par [MJ] The Puppet Master » 06 août 2018, 20:59

A voté !

...et (avant que Djinn n'arrive en gueulant ^^) je vais expliquer mon choix :

Morwen Nidariel :

A elle mon premier vote !

J'ai adoré son texte bien écrit et immersif (j'ai craqué mon slip quand le chaman a volé en éclat, j'ai versé ma larme à l'évocation de la bravoure des nains, j'ai bien reconnu l'intervention hautaine de ces foutus elfes !) avec, en plus, des références à d'autres PJ : beau boulot !

Vraiment un grand plaisir à lire.


Christer :

Un bon texte également qui retranscrit bien le foutoir que ça a dû être que cette histoire ! Les subtiles références à la future vocation d'Annaliese sont bien amenées par petites touches mais je trouve que la fin perd en qualité. Dommage. J'ai longtemps hésité avec le texte de Lucretia...

Lucretia Von Shwitzerhaüm :

A elle mon second vote !

Un magnifique exercice et une belle réussite malgré une rancoeur évidente au moment de l'écriture qui vient ternir le plaisir de la lecture car on se sent, à tort ou à raison, visé par les critiques sous-jacentes (ce n'est que mon ressenti, en rien une parole d'évangile). De plus la fin ne me plaît pas car ce n'est pas celle que j'attendais ; même si c'était comme ça que je l'avais aussi compris à la première lecture, j'osais espérer qu'Augustine vole au secours de Orrik.


Piero Orson :

Moins fan de ce texte pourtant bien écrit. J'ai accroché au début quand les deux pauvres marins tentaient de survivre au naufrage mais je trouve que la suite manque de crédibilité : des Norses qui recueillent des naufragés sans les faire prisonniers, Franco qui prend fait et cause immédiatement pour eux et met sa vie en jeu sans réfléchir (syndrome de Stockholm ?), la suite cousue de fil blanc entre Rudolf et Jeanne.

Raël Khem :

Une belle écriture et un excellente idée de départ que de mettre en avant un halfeling mais la suite m'a déçu là aussi par manque de crédibilité (ce n'est encore qu'un avis personnel et purement subjectif) et j'ai eu l'impression que la fin s'essoufflait un peu rapidement.

Alicia :

Le retour du Raj de Muraboya : bien vu et intéressant. Par contre, je trouve l'ensemble très inégal. Autant les souvenirs du vieux Pratj m'ont plu autant le passage avec l'assassine elfe sylvain qui se fait berner et promet tacitement de protéger la petite-fille coûte que coûte pour "montrer" au défunt ce qu'elle vaut, je n'y ai pas cru une seconde et j'ai été déçu.

Mélétê
Je ne peux malheureusement pas voter pour moi sinon je l'aurai fait sans hésiter (h) car j'ai beaucoup aimé cet exercice et je me suis remis avec intérêt à me documenter sur les nains pour l'occasion.

Cedrec Wartz :

Je dois avouer que ça m'a pris du temps pour comprendre que VII était devenu Vil... et ça m'a gâché la lecture. Quoi qu'il en soit, je n'ai pas été emballé par le résultat que je trouve trop convenu.

Goraxul :

L'écoute de Muse, au lieu d'apporter au texte toute sa dimension lyrique, a été (pour moi) gênante car je me suis concentré sur le timing de lecture en fonction des indications et j'ai eu du mal à lire... Pourtant, le concept était des plus intéressants : mettre le texte en musique, l'aspect chanson de geste (sans la versification), la conclusion surprenante.

Ishar :

Idée de départ intéressante : le fameux pacte avec le diable pour se soustraire à un destin qui s'acharne et le vain refus d'en payer le prix le moment venu. Malheureusement, d'autres textes ont su s'octroyer mes préférences...
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Avatar du membre
Dokhara de Soya
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur PJ - RP
Messages : 134
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ra_de_soya

Re: [Concours] Le voyage

Message par Dokhara de Soya » 07 août 2018, 16:12

A voté !

***


Morwen Nidariel :

On démarre direct avec mon préféré.
Le fond est assez classique, avec l'alliance du bien contre la marée verte, à revivre une bataille épique entre deux armées. La forme quant à elle est excellente - c'est fluide à la lecture, le rythme est parfait, la narration claire et précise. Enorme coup de coeur pour la description de la déferlante orc lorsqu'enfin elle apparait, qui est parfaite. De surcroit, la musique choisie pour accompagner ce moment précis, fonctionne terriblement bien. Très, très wouaw.
J'ai en revanche eu du mal avec la présence de Piero certes amusante mais qui m'a sortie du récit. Son personnage me paraissait trop "rigolo" pour moment aussi dramatique.
J'ai eu la même impression avec les passages "journal". J'ai adoré la coupure de style en plein milieu du récit, changer ainsi la façon de raconter l'idée était excellente. Mais la mise en pratique... c'est écrit dans le style d'un journal (jour X, police en italique), mais la narration fait très "parlée", j'ai du mal à croire au ton choisi. Pour un soldat qui prend le temps de tout mettre par écrit, il semble considérer cette guerre avec un peu trop de légèreté à mon gout. L'écriture reste cependant excellente, j'ai beaucoup apprécié toute la partie avec le chef des nains qui disparait dans la marée ou encore les tas de cadavres qui tapissent le sol. Plein de petits témoignages d'une guerre, d'aspects mis bout à bout qui font un très bon tableau.
Bravo Morwen, tu as mon premier vote !

***


Christer :

La première moitié du récit n'ajoute que peu de choses à ce qui a déjà été décrit par le voyageur.
J'ai eu du mal à m'attacher à Annaliese qui décrit tout ce qu'elle voit avec précision, mais dont on a bien du mal à appréhender la peur. Elle semble plus spectratrice que victime.
Dans situation si horrible, j'aurais aimé quelque chose de plus organique, un style moins académique. J'aurais voulu avoir peur pour sa vie, ressentir ses émotions, craindre chaque nouvelle rencontre avec un mort-vivant.
C'est dommage car j'ai aimé la description de plein de petites scènes glauques qui ont approfondi le travail du voyageur sur le déroulement tragique des évènements : où que regarde Annaliese il y a une nouvelle atrocité qui se joue. Je regrette juste que les pensées et émotions du personnage qui était au milieu de la tourmente aient à peine été survolés.

***


Lucretia Von Shwitzerhaüm :

J'ai beaucoup apprécié cette manière de conclure l'histoire du voyageur. On a une noble qui a joué les aventurières, qui a trouvé ça très amusant, mais qui au moment de mettre sa vie dans la balance alors que fuir lui permettait de retrouver sa vie de luxure perdue, a fait le choix de la lacheté. Le texte du voyageur permettait cette ambivalence, et avoir fait le choix de la faiblesse humaine me plait.
Assurément, la forme est une petite prouesse, toute en alexandrins avec son message caché et ses rimes. Mais j'ai tourné la question dans tous les sens, et c'est pourtant cette même forme qui me gêne au final.
Déjà le découpage en strophes du au message caché ne colle pas avec les liens entre phrases - certains blocs logiques se retrouvent découpés, rendant la compréhension un peu pénible lors de la premère lecture, cassant méchamment le rythme naturel qu'on adopte en découvrant le texte.
Ensuite le format ne sert finalement pas à grand chose sinon à être impressionant et c'est ça qui me dérange. Grâce au message caché, on aurait la morale d'une fable - aussi j'aurais aimé la narration axée sur l'idée d'une fable indépendante. Mais ce n'est pas le cas, car on nous conte ici la conclusion d'une autre histoire qui ne peut pas vivre sans elle.
Bref, peu importe comment je tourne cette forme, je n'arrive pas à voir en quoi elle sert la narration efficacement. Et du coup... pas de vote pour toi ma chère et tendre, désolée ^^

***


Piero Orson :

C'est très brouillon.
Outre ce qu'a soulevé Puppet sur l'invraisemblance de norses si sympathiques avec deux naufragés (pourquoi ils finissent pas attachés, ou réduits en escalavage ?), le style est souvent bordélique et manque de fluidité. On saute à toute vitesse d'un évènement à l'autre dans un récit qui essaie de raconter trop de choses d'un coup. Les dialogues ne m'ont pas convaincu, ils tombent trop souvent à plat, ne portent pas d'émotion.
La conclusion était bonne dans l'idée pourtant - deux naufragés qui survivent ensemble, grandissent ensemble chez les norses, puis finissent ennemis car ont évolué différemment, l'un ayant réussi à rester fidèle à l'homme qui l'était, l'autre non. mais pour une telle conclusion, il aurait fallu conanitre ces deux hommes, savoir qui ils étaient. Mais la narration bondissante ne m'a jamais peris de m'attacher à l'un ou à l'autre, ni à Jeanne à peine survolée, et la portée du récit s'en est retrouvée trop affaiblie pour que la conclusion m'intéresse.
Et la musique choisie était plan-plan.
Voila voila.

***


Raël Khem :

Le récit du petit héros qui doit affronter un grand mal, modeste halfelin qui doit se sortir d'une situation inextricable, ça fonctionne très bien. Le déroulé de l'histoire est fluide et naturel, on progresse agréablement dans le récit et tout se lit d'une traite aisément.
Son combat contre le vampire était très cool, j'ai beaucoup aimé comment il se défend comme il peut avec ce qu'il trouve. La conclusion du combat, même si amorcée en amont, était cependant un peu décevante ^^°
J'ai eu du mal à apprécier ce héros pourtant, dont les émotions sont trop rarement mises en avant. C'est à peine s'il est triste pour son père, à peine si l'on comprend qui il est. La conclusion est la preuve qu'il est mal défini.
Car j'ai aimé l'idée de la fin, comment il scelle le sort de la demeure du vampire en tuant un maillon de la chaine d'approvisionnement en eau. Mais du coup, ce petit halfelin dont on a à peine évoqué les émotions, a tout à coup tué de sang froid une civile désarmée qui portait un seau d'eau... et l'on conclut sur son l'héroïsme de ce personnage.
Du coup je suis un peu perdue. J'ai aimé l'histoire, mais j'ai l'impression que je n'ai jamais su qui était son héros.

***


Alicia :

Plus tu écris, plus tu progresses dans tes descriptions qui sont chaque jour meilleures. Tu as un vrai talent pour décrire des panoramas, je suis capable de voir les paysages des yeux de tes personnages, c'est vraiment fort.
J'aime aussi le rythme des phrases qui change en fonction des types de pensées, plus courtes en introspection, plus longues en observation du paysage.
La première moitié du récit est du coup vraiment bonne. Parfois quelques longueurs et paraphrases, mais rien de grave.
C'est à partir du jeu d'échecs que ça se gate. Le vin, les dialogues, on a du mal à comprendre ce qui se passe, les enjeux entre les personnages. Comprendre pourquoi l'assassin accepterait un défi lancé au hasard. Il eut été intelligent de mettre en avant qu'elle acceptait pour des raisons terre à terre, comme la possibilité d'influencer la petite fille selon son bon vouloir. Par exemple en l'orientant vers une voie sans exploitation de forêt. Mais non, seul le défi d'un vieillard a altéré toute sa vie.
C'est trop... bizarre. Et je ne peux qu'être d'accord avec Puppet : la conclusion ne me parait pas satisfaisante. Le vieux était intéressant, mais l'elfe pas du tout. Et on finit avec une impression en demi-teinte, un verre de bon vin laissant un vilain arrière-gout dans le palais. C'est juste dommage.

***


Mélétê :

Difficile après avoir lu Morwen de ne pas faire un parallèle avec son texte - les peaux-vertes, les combats épiques et desespérés... Et forcément, le texte souffre de la comparaison, surtout que ta présentation de la marée verte est très succincte là où celle de Morwen a été un réel coup de coeur pour moi, et que le plus gros des affrontements est passé sous silence. De plus les phrases ont tendance à être un peu longues, un peu surchargées, ce qui alourdit la lecture et ralentit le rythme général du tout. Si je le lisais à haute voix, je finirais sans souffle.
Et pourtant... le final était magnifique. Tout est un peu "cliché, mais ça ne m'a pas empêchée du tout d'apprécier Gylfi Arekson dans son dernier combat. Ses sentiments étaient clairs, sa façon d'aborder ce combat désespéré à chaque étape aussi. Ses choix étaient logiques avec ce qu'on m'a présenté de lui, et son héroïsme a été écrit avec assez de talent pour que j'y croie, que je croies dans ce petit bout de nain qui fait ce qu'il doit faire même si ça doit lui couter la vie.
C'est tout con, mais même cliché, un personnage bien écrit, je ne peux qu'adhérer.
C'est donc à Mélétê qu'ira mon second vote !

***


Cedrec Wartz :

Je ne sais pas trop quoi penser de ce texte. La première partie tourne un peu en rond avec un observateur inactif qui décrit ce que le voyageur avait déjà mis en avant. Beaucoup de répétitions viennent gêner ma lecture et me sortent souvent du récit.
Il m'a fallu un moment pour comprendre le coeur de ce qui ne fonctionnait pas selon moi : la narration à la première personne. On avait été nombreux à te mettre en garde à ton arrivée sur le forum Cedrec, tu ne nous a pas écouté, alors voilà le moment de payer :D
Ce style de narration impose plus que tout autre un attachement fort au personnage dont on doit saisir chaque pensée, chaque sentiment. Hors ce personnage ici n'a même pas de nom, à peine un passé, il n'est défini que par son rôle de "collègue du héros", et d'ailleurs c'est tout ce qu'il est dans les deux phases d'action. Ce paradoxe fait que son sort nous indiffère. Parfois le récit tente d'expliquer ce que ressent le personnage, mais ce n'est jamais assez travaillé ou profond pour qu'on se laisse prendre au jeu, c'est trop superficiel - ce collègue est un personnage-fonction, pas une vraie personne.
En choisissant une narration à la première personne, tu t'es imposé une difficulté supplémentaire car n'avait plus le droit à l'erreur sur le fait de réussir à mettre tes lecteurs dans le corps et l'esprit de ton personnage.
Note que certains passages fonctionnent néanmoins bien. Le spectacle des corps melés en orgie et en face tous les hommes qui sortent leurs pistolets et tirent de concert, y a une image sympa qui se fait mentalement de la scène.
Du reste, belle tentative de corruption en me faisant un clin d'oeil dans le rp - que j'ai trouvé plus à propos que Piero chez Morwen - mais désolée, ça ne suffira pas à modifier ma critique :p

***


Goraxul :

Bon, de base je n'aime pas Muse, alors c'était mal barré.
Ma première difficulté vient de la synchronisation musique et texte. Parfois les textes étaient trop trop longs et le point de repère musical démarrait sans moi, parfois je me retrouvais à attendre 5-6 secondes pour me recaler. Ca te sort du récit tout le temps, c'est un peu pénible ^^°
Le pire je pense ce sont les paroles en français sur l'anglais - pourquoi ne pas avoir laissé les mots anglais en en modifiant un ou deux pour "corrompre" le texte ? Ca aurait franchement mieux marché, on aurait pu lire le texte anglais "muté" par dessus le vrai, si tu avais bien joué sur les sonorités ça aurait été d'enfer, une vraie corruption de musique digne de ton sujet. Là le français crée juste une dissonance qui te sort encore un peu plus de l'expérience voulue.
Le tout est au final un peu trop bordélique pour moi. Pas assez descriptif pour que je comprenne le conflit et les forces en présence. C'est voulu, rêve et chaos oblige, mais je n'arrive pas à m'en satisfaire.
Curieusement j'ai aimé la conclusion, pour l'image qui m'en est restée du vieux défenseur du bien, brisé dans ses convictions, qui marche seul vers le nord, maintenant qu'il a eu la révélation sur la vérité du Vieux Monde. C'est sur ce Kastner que j'aurais voulu en savoir plus, en fait.
Edit : on me chuchote à l'oreille qu'en fait il s'agit d'Archaon quand il était humain. Et bah au temps pour moi :mrgreen:

***


Ishar :

On a donc la conclusion des mystérieuses disparitions des habitants puisqu'ils ont tous été dévorés, et le sang au sol léché. Malheureusement, le fond et la forme ne m'ont pas convaincu.
Déjà, beaucoup de fautes de français m'ont sorti de la lecture. Le fait de rendre son travail dans les dernières minutes n'a pas du aider à faire quelques relectures ^^°
Ensuite, les facilités de récit ne m'ont pas plu : c'est curieux que Lukas aie "oublié" la date alors qu'il a fait des recherches sur Kaot-let. Il aurait du la craindre cette date, la surveiller chaque jour et en avoir de plus en plus peur.
Finalement le récit est très classique, et aucun retournement de situation ne vient l'agrémenter. J'aurais aimé que Lukas aie tenté quelque chose pour tromper le destin, une péripétie ou deux même si tout devait échouer. Du coup le tout manque de relief.
Rendez-vous raté pour Kaot-let, j'espère le voir plus grandiose la prochaine fois !
Dokhara de Soya, Voie de l'aristocrate, Noble
Profil: For 8 | End 9 | Hab 10 | Cha 14 | Int 11 | Ini 9 | Att 11 | Par 10 | Tir 9 | NA 2 | PV 75/75
Compétences : Étiquette, Diplomatie, Séduction, Éloquence, Sang-froid, Alphabétisation, Musique (violon), Danse, Chant, Empathie, Bagarre, Résistance accrue (spécialisation alcool).
Fiche de personnage

Avatar du membre
Goraxul
PJ
Messages : 52
Profil : For 10 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 10/70
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_goraxul
Autres comptes : Félix Braun
Localisation : Québec
Contact :

Re: [Concours] Le voyage

Message par Goraxul » 08 août 2018, 14:27

Morwen Nidariel - Suite de WAAAAAAGH !
Fantastique bataille, j’ai beaucoup aimé les orcs mais je crois qu’ils auraient dû gagner même si les nains ont donné leur 110%

Christer - Pendant le Charnier, en Ostermark
Tu m’as bien eux Christer! Très bonne idée que d’introduire ton nouveau pj avec cette histoire! Merveilleux!

Lucretia Von Shwitzerhaüm - Sur la nouvelle du Prix à Payer
Un beau poème, même si je ne crois pas avoir saisi les subtilités de ton travail, j’apprécie énormément le risque pris!

Piero Orson - Suite de l'enlèvement de Jeanne de Belloy
J’aime particulièrement ton histoire, non seulement parce qu’on parle de Norse :chaotique: mais aussi des dangers omniprésent du chaos qui corrompt l’esprit. Brave pour le combat avec les Bretonniens, j’imaginais super bien l’invasion navale!

Raël Khem - Une suite de: Le verre de trop
Le halfelin protagoniste! David Contre Goliath! Un classique très bien revisité! Merci beaucoup!

Alicia – Le Raj de Muraboya - Une suite de La destruction d'Alynd
J’ai adoré la vision de l’aelf à travers les générations, une chose que j’avais rarement imaginé. Bravo!

Mélétê - Pendant Invasion, Montagnes du Bord du Monde.
Wow! Du grand Micheal Bay! C’était très cinématique, je sentais la pression de partout, l’urgence. C’était du grand art!

Cedrec Wartz - Point du vue d'un collègue de Vil
Mmmmmh autant j’aime le chaos et tous ses suppôts, voir l’ordre se battre contre mes enfants chéries me fait un chaud baume au cœur. Personnellement. les dévots auraient due gagner, mais ça c’est juste moi ;)

Goraxul – inspiré par La fin d'un monde, un texte de la Norsca.
Wow! 100%! 7/5! Cette nouvelle était parfaite, je ne sais que dire de plus! A quand une édition à tirage limité?

Ishar - Point de vue du Baron Lukas –Une suite de La destruction d'Alynd
Houlala, en plus de prendre une histoire qui a déjà été poursuivi, il y va d’une main forte en utilisant Kao-let! Mon cœur est chaviré!

Le vote va être difficile. Je dois me résigner à voter pour deux personnes. Mélétê pour les images merveilleuses, Cedrec pour la mission impossible.
Bonne chance à tout le monde!
Image
Goraxul , Aspirant Champion du Chaos Universel

Fiche Wiki

FOR 10 / END 10 / HAB 8 / CHAR 9 / INT 9 / INI 9 / ATT 10 / PAR 9 / TIR 8 / MAG 0 / NA 1 / PV 10/75
Compétence
  • Ambidexterie : Utilisation sans malus de deux armes à la fois
  • Chasse : Bonus de 1 lors de tentative de chasse
  • Langue Noir : Permer de parler et de comprendre la langue des monstruosité du Chaos
  • Parade : La valeur de parade des armes et bouclier est doublée
  • Résistance Accrue : Bonus de 1 sur tout ses jets d'endurances
  • Sang Froid : Ne subit pas de malus en cas de situations stressantes
  • Sixieme sens : Bonus de 1 lors qu'il se sent traqué pour découvrir la source
  • Survie en milieux hostile : Bonus de 1 lors de tentative de survie en milieux dangereux.
Expérience
  • XP 28/153
Armement
  • 2 x Hache Chaotique : 18+1d8 ; 8(16) PAR ; Percutante : 2 jet de dégât, garder le meilleur. Manier deux haches chaotiques en même temps permet de faire deux attaques.
  • Bouclier du chaos : 6+1d6 ; 16(32) PAR ; Déstabilisant : +2 à tout test visant à pousser/renverser ou à résister. Bouclier : relance automatique de la première parade ratée au cours d'un round.
Armure
  • Harnois du cultiste de Khorne : 10 points de protection partout sauf la tête.
  • Camail : 6 points de protection sur la tête ; Protection de maille à laquelle peut s'ajouter un casque.
  • Capuchon en cuir : 3 points de protection sur la tête.
Mutation 1/8
  • Peau écailleuse : Armure naturelle de 4 sur le bras droit.
Argent
  • Couronne : 7
  • Pistole : 0
RP
Kill List
  • Goblin x 1
  • Skaven x 2
  • Homme-bête x 1
Image

Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 78

Re: [Concours] Le voyage

Message par Martin » 08 août 2018, 16:36

A voté.

Alors alors alors... Au marché des histoires, il y avait Morwen qui a écrit un très bon texte.

Christer, qui introduit son pj dans le conte du voyageur. Bien joué et bien écrit.

Lucretia Von Shwitzerhaüm.... J'ai été quelque peu... découragé par la forme.

Piero Orson qui nous fait une histoire où l'on a deux sacrés veinards qui ne finissent pas avec les autres esclaves dans la cale des norses, ou pire encore.

Raël qui nous a fait une histoire assez amusante où l'on voit un courageux héros hafling se cacher, fuir le danger et éventrer des innocents. Un héros dans toute sa splendeur. Un de ceux qu'on en redemande !

Alicia... Hum. J'aurais bien voté pour elle si j'avais pu mais... Nan. Si la première moitié est vraiment bien réussie, j'ai moi même l'impression d'avoir complètement bâclé le reste. C'est... Brouillon. J'aurais mieux fait de m'arrêter à la moitié plutôt que de continuer, quitte à faire quelque chose d'extrêmement court.

Mélétê , un grand classique pour ce qui touche aux nains. Ils se battent tout en sachant qu'ils vont y passer et à la fin causent des pertes terribles à l'ennemi. Ce qui n'enlève rien au texte. ^^

Cedrec, texte très sympathique à lire. Dommage qu'Alicia n'ait pu participer à la fête. Mais la fin est... Bof.

Goraxul, héraut des dieux du chaos, champion des 13, qui nous fait un texte... Au format particulier en vérité. Je n'y ait pas compris grand chose. Le fait que le texte devant être chanté pour être compris devant y contribuer je pense.

Et enfin Ishar qui nous a fait découvrir, enfin, il était temps, Kao-Let, le treizième dieu du chaos que j'avais oublié ! J'ai accroché, et pour cela, je lui décerne un Hau'skar ! à lui et à Christer. Parce que. Na.
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_martin

Avatar du membre
Iblis
PJ
Messages : 14
Profil : FOR 9/ END 8/ HAB 9 / CHAR 9 / INT 8 / INI 9/ ATT 10/ PAR 9/ TIR 9/ NA 1 / PV 55 (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_iblis_sarain_denlhui
Autres comptes : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_iblis_sarain_denlhui

Re: [Concours] Le voyage

Message par Iblis » 08 août 2018, 20:13

Je suis venu, j'ai lu, et sans hésiter une seconde je mets mon premier vote à Morwen, son récit m'a happé du début à la fin, comme la Waaaaaag a happé les orques. Bien qu'en effet, je trouve au final le tout très classique, mais raconté d'une façon pas forcément commune qui fait toute la différence.

Concernant Christer, j'ai apprécié l'idée de l'introduction du personnage qu'il a créé, mais j'ai un soucis avec le postulat de base, je me criais à moi-même que plutôt de lui crever un œil, il fallait lui couper la langue pour éviter qu'il puisse incanter. Vu que c'est quelqu'un de la confrérie du suaire, il aurait du selon moi le savoir et surtout le faire. Du coup, cela m'a empêché d'apprécier l'histoire écrite par la suite, que j'ai trouvé néanmoins bien racontée. C'est pourtant à Christer que je donne mon second vote, car malgré tout, son personnage m'a paru véritablement vivant, et en d'autres circonstances, j'aurai adhéré pleinement au récit.

Concernant Lucrétia : J'ai bien aimé l'idée aussi, mais j'ai eu des difficultés à suivre le rythme du poème, et du coup à rentrer dedans, du fait du découpage qui sert à mettre le message caché. Cela me rassure ne pas avoir été le seul à avoir cette difficulté, je pensais que le problème venait de moi et des poèmes.

Concernant Piero Orson : J'avoue que l'histoire m'a en effet paru un peu tirée par les cheveux, ce qui a fait que je ne suis pas rentrée du tout dedans, et je n'ai réussi à apprécier aucun personnage. L'idée m'a cependant parue très intéressante.

Raël Khem : Tout se lit très vite, je suis facilement rentré dedans, mais la fin m'a déçu j'avoue, surtout la façon dont il s'en sort contre le vampire et cela m'a sorti du récit.

Alicia : j'ai beaucoup apprécié la première partie, mais après j'ai l’impression qu'on sort de la réalité et qu'on plonge dans un rêve, et j'avoue avoir cru que c'était le cas, vu l'incohérence que le récit prend à partir du moment où l'assassin arrive, j'ai attendu le moment où on nous disait, c'est un rêve, mais ne l'ai pas eu. :cry: .

Mélété : Je suis rentré facilement dans le récit, je n'ai donc pas buté sur les longueurs de phrases, et bien que j'ai vu la fin venir de loin, je l'ai bien apprécié, il serait mon troisième choix s'il y avait eu un troisième vote. J'ai néanmoins trouvé le personnage moins vivant que celui de Christer.

Goraxul : Exercice très difficile à réaliser, j'ai beaucoup aimé le texte, beaucoup moins le rythme à avoir pour se caser avec la musique, je n'ai d'ailleurs pas cherché à le suivre pour pouvoir apprécier le texte à sa juste valeur. J'apprécie l'idée, mais je pense que l'effet désiré n'est pas atteint.

Ishar : Je n'ai pas apprécié la façon dont le récit est raconté à sa femme, les fautes m'ont également empêché d'apprécier l'histoire à sa juste valeur.
Iblis Sarain Denlhui, voie du chasseur de vampire
Profil: For 9 | End 8 | Hab 9 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 10 | Par 9 | Tir 9 | Foi | Mag | NA 1 | PV 10/55
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_iblis_sarain_denlhui
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 982

Re: [Concours] Le voyage

Message par [MJ] Kriegsherr » 13 août 2018, 18:44

Bon, mon vote n'est pas tout à fait celui que j'aurais fait si j'étais seul à voter.

En réalité il est aussi dicté par la nécessité de départager et de ne pas faire une égalité. Je suis d'ailleurs particulièrement désolé envers 1 texte qui m'avait donné un coup de cœur : celui de Christer. Hélas je ne pourrais voter pour lui car ça le mettrait à égalité et qu'apparemment il faut les éviter.

De même, mon deuxième vote se portera forcément sur Mélétê ou sur Ombeline pour la nécessité de départager, et là encore je m'en excuse auprès des autres car il n'en aurait pas forcément été ainsi sinon (car réellement avant cela j'hésitais grandement entre beaucoup de textes et je n'arrivais pas à les départager). Donc désolé pour tous, mais nécessité fait loi.

Donc je ne voterai qu'une seule fois, mon vote allant à Ombeline. Pour une fois un texte court, dans une forme que j'apprécie, et avec une contrainte joliment utilisée (le message).
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Ludwig Von Hoffenbach
Warfo Award 2018 du Dévot
Warfo Award 2018 du Dévot
Messages : 23

Re: [Concours] Le voyage

Message par Ludwig Von Hoffenbach » 13 août 2018, 22:45

Alors, rapide review de vos chefs d’œuvres! Car bien que je n'ai que deux votes, tout les posts de ce concours ont été au top. J'ai pris pas mal de plaisir à les lire en tout cas!

Morwen: Comme d'habitude, un super style d'écriture. La lecture est très plaisante, les descriptions agréables etc.... C'est vraiment du haut niveau! Une seule chose m'empêche de voter pour toi. Ça ne gène surement que moi d'ailleurs. Je trouve la fin du récit beaucoup trop abrupte alors qu'elle avait si bien commencée. Je n'ai pas trop aimé l'arrivée des Elfes sylvains et ça m'a totalement sorti du récit. Je trouve personnellement qu'ils sortent un peu de nul part. Surtout que la suite est beaucoup trop rapide à mon goût!

Christer: Sans aucune hésitation tu as mon vote! Ton récit est super bien écrit. L'histoire est très prenante, et surtout, très bien rythmé. L'immersion est totale. Chaque passage à lire est un régal. J'attends avec impatience la suite des aventures d'Annaliese, et j'espère donc que tu trouveras rapidement un MJ!

Lucretia: Bon... plus besoin de s'étendre sur les qualités d'écriture de Lucretia . Toujours aussi agréable même sous cette forme originale! Pas vraiment de points négatifs à donner.

Piero:: Comme Iblis, je trouve l'histoire un peu tiré par les cheveux. Il y a pas mal de trucs pas très crédible. Malgré tout ça reste plaisant a lire. Et comme souvent dans tes posts, on les lit avec un sourire en coin, ce qui est plutôt agréable.

Raël:: L'histoire était bien partie et intéressante, mais rapidement je me suis perdu et j'ai totalement décroché. La première partie avec la mort de Pieter et le cimetière c'est vraiment cool, par contre, j'ai du mal avec la deuxième partie du récit. D'autant que je trouve que tout s'enchaîne un peu trop rapidement.

Alicia: Eh bien j'aime beaucoup ce récit. J'aime beaucoup la description de la ville et des derniers moments de la vie de ce bon vieux Pratji. C'est original et au final très sympa. La deuxième partie avec l'elfe c'est un peu tiré par les cheveux au début, mais finalement on s'y fait; on prend goût à l'originalité.

Mélétê: Magnifique! Voici mon deuxième vote! Ce récit est génial. Comme Christer, c'est le rythme qui est mis dans l'histoire qui me fait craquer. La bataille est très vivante, les descriptions, super! L'immersion est là aussi totale. Chapeau! :orque:

Cedrec: Comme d'habitude c'est de la m*erde! :lol: Non, plus sérieusement je trouve ton histoire super. D'autant que tu partais avec un handicap car je n'aime habituellement pas la première personne. Ici, je n'ai pas trouvé cela génant. Ta purge d'hérétique est narré de façon vivante, c'est agréable. J'ai bien aimé aussi ta référence à cette $*ù=4"çè('!:;4 de Red Karla! :D . Seul point noir: Tu dois mourir pour la dernière phrase!

Goraxul: Ton récit est vraiment sympa car la description faite de ces hérésies ambulantes est super cool. Le texte est bien prenant. Si bien que si Ludwig lisait ce texte il pleurerait à chaudes larmes à la fin en apprenant que ce pauvre Kastner à une si piètre opinion de l'humanité. :cry:

Ishar: La première question que je me suis posé en commençant à lire, c'est, va-t-il le faire? EEEEEHHHH OUUUUIII, IL L'A FAIT! (Voix de Nelson Monfort). Ce bon vieux Kaot-Let est de retour pour nous jouer des mauvais tours. Kaot-Let apporte tout l'originalité et l’intérêt qu'il fallait pour aborder le point de vue du baron. Cette histoire de pacte entre le baron et le dieu est vraiment génial. Le seul bémol que je verrais, c'est que les événements s’enchaînent peut être un chouïa trop vite.

Lukas: Alors... ah oui non c'est vrai.... :lol: :lol: :lol:

Pour finir je voudrais remercier toute l'équipe pour ce super concours auquel je n'ai malheureusement pas eu le temps de participer( Mais bon, ne vendez pas la peau de ce pauvre Gédéon avant de vous être assurés qu'il s'est véritablement noyé). Les textes du Voyageur sont géniaux, et les posts des joueurs le sont tout autant. Bravo à tous.
Ludwig Von Hoffenbach, Voie de l'Inquisition
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 8 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... hoffenbach

"Brûle l'hérétique! Tue le Mutant! Élimine l'impur!"
"Mieux vaut un corps brisé, qu'un esprit corrompu!"

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 970

Re: [Concours - Terminé] Le voyage

Message par [MJ] Le Grand Duc » 14 août 2018, 18:44

Messieurs dames, le concours est terminé !

Je tiens à remercier chaudement tous ceux ayant participé. Nous avons eu droit à de très belles productions.

Le premier prix revient donc à Morwen, félicitations ! Tu as le droit de piocher dans le coffre du Golfe Noir et de choisir une récompense parmi les suivantes :

Image Sifflet en ivoireSculpté dans l’ivoire d’une licorne, ce sifflet produit un son pur et troublant.
Effet : invoque Ilinir, le Cerf Blanc. Ce dernier se déplace à la vitesse d’un cheval, avec un bonus en terrain boisé et/ou escarpé. Il peut être monté par la personne qui l’invoque. Ses bois lui permettent d’attaquer et de parer. Ses marques divines l’immunisent contre la magie. Il disparait dès lors qu’il est grièvement blessé ou que son cavalier met pied à terre. Il peut être abattu. Utilisable 1 fois par cycle lunaire.

Image LucioleCette petite luciole à l’abdomen lumineux volette autour de vous et semble ne plus vouloir vous quitter.
Effet : agit comme un familier. Elle obéit aux ordres simples (s’éloigner, se rapprocher). Elle est sensible à la magie et crissera aux oreilles de son maître lorsqu’elle sentira la manifestation de cette dernière dans les environs immédiats.

Image Amulette du TrompeurUn pendentif en cuivre sur lequel est enchâssée une étrange ambre aux reflets brumeux.
Effet : permet de lancer le sort Jeu d’ombre sans test de Mag, 1 fois tous les 1d3 jours.

Image Larmes d’IshaRecueillies sur les feuilles du Chêne des Âges.
Effet : permet de récupérer 10 points de vie par heure jusqu’à rétablissement total. 3 doses.

Image Spessartine des Chutes d’ArgentLes galets à grain fin des Chutes d’Argent de Laurelorn sont connus depuis des générations pour leurs qualités de pierre à aiguiser. Une fois taillés et passés sur le fil d’une lame, ils rendent ce dernier plus tranchant que jamais.
Effet : augmente de 1 les dés de dégâts d’une arme pour les 1d3 combats suivants.
Tu gagnes, en outre, l'objet suivant.


Image Correspondance du Voyageur - Une pile de lettres anciennes, recouvertes d'une écriture en pattes de mouche.
Pour la seconde place, nous avons Mélétê, bravo ! Tu remportes les bottes du voyageur, à toi de choisir le bonus que tu préfères.

Et enfin, troisième place ex æquo, nous avons Christer et Lucrétia ! Vous pouvez choisir entre l'or ou les points d'expérience.

Congratulations et merci à tous !
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Répondre

Retourner vers « L'Arène de la Sage Ecriture »