[Geralt] Le Démon de Fiel

Les Plaines Sombres couvrent la majeure partie des Terres Sombres. C'est par là que le passage vers Cathay et Inja est le plus facile, mais pas le moins risqué.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 01 nov. 2018, 20:09

Klaus, dont les cheveux étaient collés au front par le sang de ses ennemis, ne parut pas s'inquiéter le moins du monde lorsque Geralt braqua son arme sur lui. Au contraire, son air patibulaire se renfrogna plus encore et il tira lui même un pistolet de son harnais, le pointant vers le Loup Blanc dans un geste semblable.

- "C'est toi qui me parle d'amateurisme ? Tu ordonnes de pas tirer et t'es l'premier à le faire dès que tu sens que ça chauffe un peu. Ah ! Il est beau le chevalier. Et c'est grâce à qui que le grand méchant loup s'est réveillé, hein ? Toi ! Il va être sur nous d'un instant à l'autre. Tu crois vraiment que quand il va v'nir ici il va pas sentir notre piste ? Qu'il va pas remonter jusqu'à nous ? C'est toi qui nous as condamné ! Et avise toi de m'insulter encore une fois et j'te fais sauter la cervelle."

Hirohito s'approcha et posa ses mains pleines de sang sur les canons des deux armes sans aucune hésitation, les abaissant d'un geste.

- "C'est seulement si vous vous entre-tuez maintenant que nous sommes condamnés." dit-il calmement. "Geralt a raison, partons d'ici le plus vite possible."

Le nippon se dirigea ensuite vers le matériel abandonné par les chasseurs en bord de falaise et en tira la sacoche d'antidotes achetée aux Sentinelles. Il rejoignit Crispin qui aidait Amar à redresser le buste et ils administrèrent ensemble les substances à l'arabéen, espérant ainsi combattre le poison. Mog, quant à lui, était bien décidé à ne pas abandonner la carcasse de porc aux charognards des marais et la dévorait sans inquiétudes, confortablement installé sur un tas de hobgobelins. Klaus scrutait le marécage en contrebas depuis le haut de la falaise, encore couvert de sang, et visiblement échauffé après son altercation avec Geralt.

- "Je doute qu'il passe la nuit." indiqua Hirohito en revenant vers le chevalier tandis que Mog chargeait Amar sur son épaule et récupérait l'un des deux barils de poudre noire ainsi que la chaîne aux maillons d'argent. "Klaus n'a pas tord : le Démon va venir ici se repaître des cadavres mais il va probablement sentir notre piste. Peut-être est-il plus intelligent que nous le pensons. Si c'est le cas, il saura qu'un coup de feu ne vient probablement pas des peaux-vertes que nous venons de combattre et que des humains se cachent dans les environs. Peut-être devons-nous abandonner cette mission pour l'heure, et revenir mieux préparés et plus nombreux."

Klaus récupéra le second baril de poudre tandis que Hirohito, Crispin et Geralt transportèrent les vivres et le nécessaire pour dresser le campement.

- "Bon c'est soit on retourne dans la forêt, soit on remonte le bord de falaise pour essayer de trouver un rocher un peu discret derrière lequel se planquer, soit on continue ce sentier là et on descend vers les collines qu'indiquait l'autre raclure." dit Klaus en jetant un coup d’œil vers le cadavre de Sartak. "T'en dis quoi, Loup Blanc."
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 02 nov. 2018, 14:45

La tension était monté d'un grand entre le loup blanc et le dénommé Klaus, le mercenaire n'étant aucunement un homme que l'on pouvait impressionner si aisément, et cela Geralt ne le savait que trop bien. L'homme qui faisait parti de son équipe était une tête brulée, prêt à tout pour parvenir à ces fins.
Certes le chevalier renégat avait dû dans l'urgence user d'une de ces armes à feu, ce qui avait réveillé le démon de Fiel qui désormais allait traquer les potentiels intrus se baladant sur son territoire. Mais le tir de Geralt avait aussi permis la mise à mort du chef de la tribut des marais, mettant fin au combat contre les hobgobelins, qui auraient pu causer bien plus de dommages, qu'ils n'en avaient déjà fait, il suffisait pour le comprendre de voir l'état du malheureux Amar à l'instant T.
Hirohito voyant que la situation aurait pu dégénérer rapidement, s'interposa dans la dispute, faisant baisser les armes de ces camarades. S'entretuer ne les aiderai aucunement à survivre dans leur situation.

Le monde était maintenant plongé dans l'obscurité, et le loup blanc observa alors l'horizon, l'air songeur. Désormais le temps d'une nuit, les rôles venaient de s'inverser, ils n'étaient plus les chasseurs, mais les proies… Le but de la manœuvre serait maintenant d'échapper à la créature, maitre de ces marais, jusqu'au levée du jour… Si ils y parvenaient, alors peut être auraient ils le temps de mettre le lendemain, leur plan en place, et ainsi en finir avec cette chasse…
Inquiet de l'état de Amar, mais aussi de la situation, le guerrier Nippon Hirohito, vint lui faire part de sa pensée, le son de sa voix trahissant le doute qui l'habitait concernant la suite de la marche à prendre pour continuer leur mission.


"Je le sais Hirohito… Mais… N'aurais tu pas voulu que je te t'accorde aussi la chance que je viens de lui offrir, si vos rôles étaient échangés ? Dans ma vie j'ai vu bien des monstres… Et même si nous nous persuadons que nous ne sommes pas si différents des créatures que nous abattons… J'ai envie de croire que nous sommes encore capable de faire preuve d'humanité…"

Le loup blanc repensa alors à son passé… A Buchwald, Ombre, Ubran, Nathalie, Sannri… Des gens qu'il avait perdu ou qu'il avait fui… Son rôle de chevalier de l'Ordre, sa moral… était devenu des vestiges d'un passé qu'il tentait d'oublier. Au sein des Sentinelles, il s'était fait la réputation d'un homme efficace, sombre et parfois cruel… Mais quand il travaillait en équipe… Il ne pouvait s'empêcher de se comporter comme si il était encore aujourd'hui un chevalier de l'Ordre de la couvée du corbeau, en charge d'une équipe de jeunes initiés… Accomplir la mission était une chose, mais si on laissait derrière soit, tous ceux qui avaient eu le même objectif… Alors le goût de la victoire était souillé par le sang de ces propres compagnons. Les vieilles habitudes avaient la peau dur, même pour le loup blanc.

"Revenir les mains vides n'est pas une possibilité Hirohito, tu le sais bien… Je ne te parle pas de réputation, ou d'autres conneries du genre non… Notre employeur, est capable de nous payer tous avec des gemmes, d'une valeur inestimable, tu te doutes bien des moyens qu'il possède. Les nains de chaos ne sont nullement connu pour leur clémence, ni pour accepter les excuses. Revenir avec pour seul récompense notre échec, signifiera notre fin à tous… De plus…"

les traits de son visage se froncèrent, lui donnant une mine plus inquiétante et sombre.

"J'ai de potentiels raisons personnels de trouver ce démon, je dois vérifier ma théorie quand à son identité… Avec ou sans ce groupe, la mort de cette chose devra se faire. C'est aussi ces raisons qui m'ont poussé à accepter ce contrat."

Pendant ce temps, le reste du groupe avait ramassé le reste du matériel, tandis que Mog venait de charger le corps de Amar sur son épaule, qui continuait d'agoniser en silence, les premiers effets de l'antidote qu'on lui avait administré ne seraient de toute façon visibles que d'ici quelques heures.
Désormais il fallait décider de la marche à suivre, et Klaus indiqua à Geralt les différentes possibilités qui étaient données.


"Continuons vers les collines, c'était là bas que Sartak comptait nous mener, c'était sans aucun doute pour une bonne raison. Nous savons où se dirige le démon de Fiel pour l'heure, c'est ici… Les corps des hobgobelins devraient l'occuper au moins quelques temps. Une fois notre abri trouvé, je veux que tout le monde se recouvre de boue et de vase, peau et vêtements compris… Le démon de Fiel comme toutes créatures, traque sûrement ces proies grâce à l'odorat… Et ici sur son territoire, nos odeurs sont sans aucun doute aisément reconnaissable… Nous allons compliquer la tâche à cette chose en nous imprégnant de l'odeur de ces marécages."

Si certes cette idée était loin d'être esthétique, elle aurait en toute logique, son utilité.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 05 nov. 2018, 20:58, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 96 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 04 nov. 2018, 13:59

Les chasseurs décidèrent donc de longer la falaise dans l'obscurité pour descendre dans le marais depuis les collines moins escarpées indiquées par leur guide. Ils s'éloignèrent le plus rapidement possible du lieu de leur escarmouche avec la tribu des marais, déguerpissant avec Amar et leur matériel et laissant aux charognards au moins trois douzaines de hobgobelins à dévorer. La marche fut difficile cependant car le terrain était escarpé et garni de rochers aux arêtes aiguisées ainsi que de buissons aux épines vicieuses. Avancer dans ces conditions et avec la nuit qui venait de tomber n'était pas une mince affaire et plusieurs fois ils glissèrent sur un lit de mousse humide ou manquèrent de chuter sur les restes d'un éboulis en contrebas. Ils devaient se contenter de la lueur des lunes jumelles pour s'orienter, allumer une torche étant bien entendu une très mauvaise idée.

Qu'ils soient chanceux ou que les dieux soient avec eux, ils arrivèrent sur une série de de dépressions rocheuses sans trop de heurts. Le Démon de Fiel ne semblait pas être à leurs trousses, du moins pour l'instant. Le choix de Geralt s'était avéré être le bon. Les chasseurs firent une courte pause non loin d'une bauge pleine d'eau croupie et plongèrent leurs mains dans la vase malodorante pour s'en tapisser le corps et le visage afin de masquer leur odeur autant que faire se peut. Ils se remirent en route ensuite en quête d'un endroit propice pour monter le camp. Klaus repéra un monticule de rochers dans laquelle se trouvait des creux qui feraient une bonne cachette et c'est là qu'ils décidèrent de finir la nuit. Cette dernière était silencieuse : pas un cri d'animal nocturne, pas un hululement ou un crissement de grillon. C'était à glacer le sang. Peu avant l'aube, ils entendirent une série de grognements rauques non loin et le roulement d'un petit éboulis, et tous s'aplatirent au sol et firent le moins de bruit possible jusqu'à ce le silence revint.

Amar mourut peu avant l'aube. Ses yeux étaient clos et son teint violacé. L'antidote n'avait pas fait effet, ou s'était avéré trop faible face à la virulence du poison injecté dans le système de l'arabéen. Crispin, le visage maculé d'un mélange de sang séchée et de boue, les traits tirés par la fatigue et la peur, resta hagard quelques instants auprès du corps déjà froid. Les autres chasseurs ne commentèrent pas et se contentèrent de récupérer le matériel que portait le défunt.


- "Laissons lui son fusil en guise d'épitaphe." dit Hirohito. "Il le chérissait plus que tout."
- "On pourrait en avoir besoin." maugréa Klaus. "Plus que lui en tous cas."

Un soleil pâle se levait sur ces collines rocheuses et l'étendue marécageuse en contrebas. Geralt pouvait apercevoir, de loin, la petite éminence épineuse où se trouvait la tanière du Démon de Fiel.

- "Avec c'qu'il a du baffrer cette nuit, notre bestiaux dort à poings fermés." lâcha Mog en se curant les dents avec un éclat d'os. "Ca m'rappelle que j'ai un p'tit creux moi." termina-t-il en lorgnant le corps d'Amar.
- "Espérons que tu ais raison l'ogre." souffla Crispin.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 04 nov. 2018, 17:36

S'enfonçant à travers la nuit, traversant des chemins tortueux et dangereux, la petite équipe parvint non sans mal à trouver un abri où pouvoir passer la nuit. Heureusement pour eux, aucun danger ne s'interposa sur leur itinéraire, la nuit était calme, peut être trop même, et le démon de Fiel ne sembla pas sur leur trousse, sans aucun doute était il bien trop occuper à se nourrir de la chair des nombreux cadavres de Hobgobelins que Geralt et son groupe avaient laissé derrière eux.
Ils s'installèrent donc à travers quelques crevasses à l'intérieur d'un monticule de rocher, où ils attendirent avec patience, les premières lueurs du jour, aucune discussion n'eut lieu ce soir là, chacun des membres du groupe préférant rester concentré, les sens en éveils, prêt à bondir sur le moindre bruit provenant de l'extérieur… Peu purent aussi trouver le sommeil, l'humidité et le froid caractéristique de la région, n'aidant pas…

Quand le soleil commença à lever le voile d'obscurité, tous vinrent se préoccuper de l'état du malheureux Amar… Et le constat fut sans appel… Le corps de l'Arabéen était totalement inerte et livide, la vie l'avait définitivement quitté… Personne ne s'étonna du sort qui avait attendu leur ancien camarade, le pari de Geralt n'avait malheureusement pas fonctionné, et seul Crispin resta un peu plus longtemps que les autres près du corps, comme si cette mort si rapide et brève avait été pour lui un coup de massue… Avec son jeune âge, sans aucun doute le mage de feu voyait ici pour la première fois à quel point la vie était éphémère et si fragile. Le loup blanc posa sa main sur l'épaule du gamin, comme pour le sortir de sa torpeur, et lui porta un regard assez significatif et lui disant : "Il était malheureusement condamné."
Désormais le groupe se partagea les possessions du défunt, tandis que Geralt ramassa quelques pierres pour en recouvrir le corps de Amar, de telle sorte à lui offrir une sépulture… Le corps du chasseur de monstre devrait reposer ici en ce lieu...


"Que Morr t'accueille dans son royaume Amar…"

Désormais, il fallait aussi décider si oui ou non, il fallait laisser le fusil de l'Arabéen avec son corps, il était normalement de tradition d'enterrer un corps avec ces biens les plus précieux, et tous les protagonistes ici présent savaient à quel point, leur ancien camarade tenait à son arme. Si Hirohito semblait plus dans l'optique de laisser l'arme derrière lui, Klaus avait plus d'en l'idée de l'embarquer, de telle sorte à en user le moment venu.
Geralt trancha, prenant le fusil en main, et en observant la manufacture, l'arme était en effet d'une bonne qualité, et si d'ordinaire, il l'aurait sans aucun doute laissé au défunt, dans le cas présent, cette arme aurait son utilité car elle faisait en effet partie intégrante du plan du loup blanc. Le chevalier renégat la confia donc à Klaus, qui semblait le plus apte à la manier selon lui.


"Fais en bon usage Klaus, tu devras en user bien plus tôt que tu ne le penses… J'espère que tu es bon tireur."

Désormais, ils devaient reprendre la route, la tanière du démon de Fiel étant à deux bonnes heures de marche encore, et dans peu de temps, Geralt allait savoir si oui ou non, le plan qu'il avait murement réfléchit serait efficace ou virerait au drame. De plus, il allait peut être enfin découvrir, quel était la véritable identité de cette chose que le commun des mortels aimait surnommer : le démon de Fiel. Était ce une stryge comme semblait le croire le loup blanc ? Ou bien autre chose de pire encore ? Cette nuit, il en aurait le cœur net.

Lorsqu'ils arrivèrent aux abord de la tanière du monstre, le groupe fit halte, observant et écoutant le moindre bruit, susceptible de leur indiquer, si la créature était belle et bien dans son antre ou pas, mais une nouvelle fois, pas un bruit n'émergea, que se soit de l'antre, ou des alentours, comme si à cet endroit des marais, rien d'autres que la bète n'osait vivre… Voila qui était des plus inquiétant.

Désormais Geralt allait expliquer la marche à suivre, et donner le rôle de tous et chacun.


"Bien, voici comment nous allons procéder…

Tout d'abord Mog, je veux que tu places ton piège à loup à environ 75 mètres de l'entrée de la tanière. Pendant ce temps, moi même et Hirohito allons placer et camoufler deux barils d'explosifs à chaque extrémité de l'antre du démon.

Le plan sera simple mais la moindre erreur pourrait nous condamner… Je jouerai le rôle de l'appât… Je vais forcer la créature à s'approcher de moi, de telle sorte à la guider sur le piège de Mog, je serais donc placé devant. Le démon de Fiel est un prédateur, et si son intelligence est aussi importante qu'on le dit… il ne foncera pas tête baissé. Il cherchera sans aucun doute à tourner autour de moi, cherchant le meilleur angle pour frapper… J'utiliserai le piège comme un poing fixe, tournant autour de telle sorte à l'avoir toujours face à moi, si bien que quoiqu'il arrive, le démon devrait l'activer…

Durant cette phase, chacun d'entre vous sera caché dans les environs. L'activation du piège sera le signal du début des hostilités. Mog et Hirohito, vous arriverez à ce moment là, et avec moi, nous nous jetterons sur la bête, le but étant de lui infliger le plus de blessures possible, susceptible de l'immobiliser ou du moins de nuire à ces mouvements. Le moment propice, l'un de nous lancera une toile de la Drakwald. Dès la première immobilisation, ce sera à toi de jouer Crispin… Tu devras déchainer l'un de tes sorts sur cette chose, en aucun cas tu ne devras te montrer avant… Tu es ma pièce maitresse ici, et sans aucun doute celui qui est le plus apte à infliger le plus de blessures possible à notre cible…"


Le loup blanc marqua une pause, laissant le temps à tous de bien comprendre son rôle et de retranscrire mentalement le déroulement du plan. La préparation psychologique étant aussi importante que la préparation physique avant un combat. Le regard du chevalier renégat se porta alors sur Klaus.

"Je ne t'ai pas oublié Klaus. Tu vas devoir user du fusil de Amar et nous montrer tes talents de tireur. J'ignore la portée de cette arme, mais en étant à une distance sûre, je veux que tu tires sur l'un des tonneau bordant la tanière, au moment propice… Tôt ou tard, notre cible cherchera à fuir, et tu devras empêcher cela par tous les moyens possibles. A ce moment… Une fois le démon assez affaiblit, et sans possibilité de fuite. Nous terminerons de l'harceler pour finaliser sa capture avec le reste des filets, et quand le démon ne sera plus en mesure de combattre, nous finirons de le capturer avec la chaine incrustée d'argent."

La mine du loup blanc se fit alors plus sombre et plus sérieuse, et il termina sur ces quelques mots :

"Ce plan est simple et si tout se déroule comme prévu alors… Notre chasse sera terminé. Si par contre la situation devait évoluer… Nous devrons aussi nous adapter en contrepartie. N'oubliez pas, nous devons capturer notre cible pas la tuer… J'ignore si nous survivrons tous ou pas mais… Quoiqu'il arrive, nous allons tous faire pour que cette créature se souvienne de nous à tout jamais."
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 05 nov. 2018, 21:00, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 102 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 05 nov. 2018, 22:12

Après une longue et éreintante marche à travers les marécages, les chasseurs arrivèrent enfin en vue du lacis de ronces et d'arbres tordus où se trouvait la tanière du Démon de Fiel. Geralt et ses compagnons, abrités derrière un énorme tronc vermoulu, pouvait apercevoir l'espèce de grotte végétale formée par l'entrelac des lianes et des buissons épineux. C'est là que se terrait leur cible ... à condition qu'elle y soit rentrée passer le jour comme prévu. Mais peut-être rôdait-elle encore dans la lande en surplomb, dans la forêt au delà ou bien dans cette même tourbière où se dissimulaient à présent ceux qui voulaient la capturer. Il suffisait de penser à cette hypothèse pour sentir le souffle chaud de la bête sur sa nuque, et il était alors difficile de réprimer un frisson. Mais le Loup Blanc prit le parti de croire que le Démon digérait dans son antre le festin de la nuit dernière, et donna ses derniers ordres. Ses compères savaient les risques qu'ils encourraient et le sort d'Amar n'avait pas manqué de le leur rappeler. Pour autant, ils obéirent sans discuter et se dispersèrent entre les mares d'eau croupie et les bosquets torturés pour prendre leurs positions.

Ils avançaient comme des fauves, louvoyant à travers les touffes de joncs et les herbes grasses, silencieux. Leurs années d'expériences dans la traque de monstres en tous genres leurs conféraient cette maîtrise et cette confiance alors même qu'ils allaient au devant de ce qui était peut-être leur mission la plus difficile, et leur dernier contrat. Ils étaient les meilleurs, des tueurs sans merci, recouverts de sang séché et de boue, qui n'hésitaient pas à ramper dans la fange pour atteindre leur cible en s'éloignant des vents arrières.

La part la plus délicate de cette ultime préparation revenait à Mog, Geralt et Hirohito. Ils devaient s'approcher sans un bruit et installer leur matériel sans réveiller le monstre qui se tapissait là. L'ogre, incroyablement agile malgré son gabarit, progressait lentement à travers une narse peu profonde, de l'eau jusqu'aux genoux. Il tenait son énorme piège à loup entre les mains, mâchoires déjà ouvertes, et la fameuse chaîne aux maillons d'argent autour de l'épaule. Sur deux voies parallèles avançaient Hirohito et Geralt eux-même, portant chacun un baril de poudre noire sous le bras. Chaque pas amenait son lot de risques, car il suffisait de faire craquer une branche un peu trop fort, de faire rouler un cailloux ou d'effrayer l'une des colonies d'aigrettes déplumées qui nichait là pour attirer le Démon à coup sûr. Mais malgré toutes les difficultés traversées par les chasseurs, les dieux semblaient de leur côté en ce jour, car c'est avec une discrétion parfaite que les deux humains purent placer les barils de part et d'autre de l'entrée parsemée d'ossements d'origines diverses tandis que Mog le Tranchoir posait doucement son horrible piège dentelé dans la boue et l'enfonçait délicatement pour qu'il passe inaperçu. Une fois fait, le nippon se dissimula derrière un tronc d'arbre mort tandis que l'ogre s'étendait silencieusement dans la tourbe, ne laissant dépasser que son faciès noir de crasse et ressemblant, somme toute, à un gros cailloux sale.

A plusieurs dizaines de mètres de leur position, c'est Klaus qui se mettait en place. S'étant recouvert de vase et de plantes des marais, il était maintenant couché en appui contre une souche moussue, s'appuyant dessus pour épauler le fusil d'Amar. De sa position, il avait une vue dégagée sur l'antre du Démon ainsi que sur la position de Geralt. C'était à lui de faire mouche et de ne pas perdre son sang froid. Allait-il suivre les ordres ? Viser plutôt la bête pour en finir ? Ou même trahir ses compagnons et les prendre pour cible pour tout faire capoter ? Il était connu pour avoir la rancune tenace.

Enfin, c'est un Crispin tremblant qui se cachait dans un creux herbeux non loin du Loup Blanc, prêt à se dresser à son signal pour faire pleuvoir le feu sur leur ennemi ... si il y parvenait. Le jeune sorcier se signa par automatisme, les doigts engourdis par la fatigue et le froid humide.

Tous étaient en position. C'était maintenant à Geralt de donner le signal.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 06 nov. 2018, 01:01

La phase de préparation qui consistait à la mise en place du matériel et de chaque membre de l'équipe se passa alors sans encombre, tous les membres qui constituaient ce groupe omis Crispin étaient des tueurs et des traqueurs chevronnés, habitués des terrains difficiles et des missions à haut risque, et même si ici, cette chasse était sans aucun doute la plus folle et la plus risqué qu'ils n'avaient jamais osé tenter depuis leur existence entière, le loup blanc ne doutait aucunement que le travail serait fait, l'appât du gain étant bien trop grand pour ces hommes, n'ayant absolument rien à perdre… Bien sûre, Geralt émettait toujours des réserves à leur accorder une total confiance, mais la chose était bien normal, quand on avait toute sa vie vécu dans l'ombre et le secret… "Méfie toi de tes ennemis mais encore bien plus de tes amis…" Cela son ancien maitre, Dietrich le lui avait souvent répété du temps où il n'était qu'un enfant…

Or donc, désormais ne manquait plus qu'à patienter dans le calme, et le groupuscule entra dans une longue et monostome phase d'attente durant laquelle le chevalier renégat se plaça, épée et pistolet en main, devant le piège de l'ogre Mog, qu'on discernait à peine maintenant puisqu'il avait été camouflé avec la vase et quelques végétations trouvées sur la zone.
Pour plus de confort, il se posta deux genoux au sol, le regard fixé sur l'antre du démon de Fiel, fermant alors les yeux pour se plonger dans une sorte de phase de transe. Une chose qu'il avait toujours aimé pratiquer du temps où il était un guerrier corbeau, et que les mercenaires et autres chasseurs en tout genre qui avaient pu travailler avec lui, l'avaient souvent vu faire, sans jamais lui poser de réels question du pourquoi il faisait ce rite si étrange.
En réalité dans ces rares moments de quiétudes, le loup blanc faisait le vide en lui, éveillant ses sens, pour que le moindre son, la moindre odeur… Lui parvienne et qu'il puisse y déceler une potentiel menace, où un potentiel évènement étrange et inattendu susceptible d'arriver à tous les instants…
Sa respiration se fit alors plus forte mais aussi plus lente, se calant avec une précision presque parfaite avec chacun des battements de son cœur… Il attendit ainsi de longues minutes… Puis de nombreuses heures… Et peu à peu, le soleil devint de plus en plus faible, signe que prochainement la nuit allait tomber…

Ce fut au crépuscule, qu'une voix tira Geralt de sa torpeur, et que face au chevalier renégat, une sombre silhouette se posta devant lui, l'observant attentivement… Pour autant, le chasseur de monstre aux cheveux blanc, ne bougea pas d'un centimètre, ne réagissant qu'à peine à cette arrivée soudaine et impromptu… La raison en était simple : Le curieux et sinistre personnage, n'était que le simple reflet d'une création de son esprit… Un mal que le loup blanc portait telle une malédiction depuis les sinistres et sombres évènements qui avaient marqué sa vie deux ans en arrière.


"Je n'ai pas de temps à t'accorder …" Murmura il

Si personne d'autre que lui ne pouvait voir la sombre silhouette, une fine oreille aurait pu l'entendre parler seul à cet instant… Et sans aucun doute, un homme avisé aurait jugé que le fameux loup blanc était en réalité un fou parlant dans le vide, dans un moment où le démon de Fiel pouvait apparaître à tous les instants… Est ce que Hirohito, Crispin, Mog ou Klaus serait en mesure de discerner ce que Geralt marmonnait, personne n'aurait pu le dire, et même si cette idée traversa l'esprit du chevalier renégat, il s'en ficha royalement.

*En as tu seulement déjà eu ?... Voila un endroit bien triste où te trouver. C'est donc ce que le Loup blanc est devenu… Un traqueur ? Un chasseur ? Un tueur ? Je ne saurais être en mesure de te coller une étiquette désormais.*S'amusa à dire la silhouette, qui au ton de sa voix, semblait être une femme.

Préférant ignorer l'halucination dans laquel il s'était plongé, Geralt referma les yeux, cherchant à caler son ouïe au moindre bruit provenant des marais alentours. Mais cette tentative de reconcentration se solda alors par un échec, puisque la silhouette féminine, continua à lui parler.

*C'est bien loin de la vie que je me faisais des fameux membres de la couvée du corbeau... tututututututu... Il est vrai que tu détestes que l'on te reparle de ton ancienne vie... Enfermé dans ce sombre et triste personnage que tu as cherché à créer ces deux dernières années : Geralt, le tueur de monstre, impitoyable et qui une fois sa tâche terminé, dépense ses recettes dans quelques drogues, de l'alcool, consommés dans les bras d'une ou plusieurs jolies jeunes femmes... Un cocktail te donnant la sensation de pouvoir oublier ton passé, mais aussi et surtout de ne plus te poser cette ultime et incessant question : Pourquoi suis je toujours en vie alors que tant d'autres on péri…*

Malgré le fait qu'il continuait à garder le silence, les mains du loup blanc se crispèrent alors l'espace d'un instant.

*Oh mais bien sûre... Tout ceci n'est que foutaise, tout du moins parviens tu à t'en convaincre encore... Et pourtant laisse moi relever un peu plus l'ironie de la situation : Tu cherches à oublier l'homme que tu étais, et pourtant tu continues à garder si précieusement ce petit pendentif, symbole de l'appartenance à l'Ordre... Oui celui dans la poche droite de ta veste.*

C'est alors que Geralt ouvrit à nouveau les yeux, fixant la silhouette avec un regard exprimant un mélange d'amertume, de colère mais aussi de tristesse. C'est alors qu'il sentit quelque chose couler le long de sa lèvre supérieur. Y posant sa main, il remarqua que son nez s'était mit soudainement à saigner. La silhouette observa alors en silence ce phénomène, marquant une pause avant de dire :

*Ainsi... Cela à commencé... Comme je te l'avais prédit…*

Ces quelques mots suffirent alors à délier la langue du chevalier renégat :

"Combien ? Combien m'en reste il ?..." Dit il avec une voix emprunte d'une certaine fatalité. Et pour réponse, voici ce que la femme devant lui, dit : *Quelques mois... Un an... Voir deux... Plus assez en tout cas... Ce ne sont là que les premiers symtômes... D'autres arriveront... Au début cela est supportable puis... Cela ne l'est plus du tout... Un sort si horrible... Que personne ne le souhaiterai même à son pire ennemi…*

La silhouette s'abaissa alors, et approcha son visage face à celui de Geralt, avant de délicatement poser ces lèvres sur celle du chasseur de monstre, qui de son coté, resta toujours aussi immobile.

*Que cette nuit te soit favorable... Geralt…*

C'est alors que le reflet de l'esprit du loup blanc disparu, tandis que dans le même temps, le monde se retrouva à nouveau plongé dans la sombre et terrifiante obscurité de la nuit... Comme répondant à la disparition du soleil, Geralt se releva alors, et fixa l'antre de la bête, ingurgitant au passage, une potion Féyéyès, le liquide s'engouffrant dans son organisme, ce qui aurait d'ici quelques secondes pour effet, de rendre ses sens bien plus sensibles qu'ils ne devraient l'être.
Désormais le moment était venu, et la nouvelle posture de Geralt indiquait dans le même temps à ses compagnons masqués dans la nuit, de se tenir prêt, car la raison de leur venue ici allait se présenter d'une minute à l'autre.

C'est alors que le loup blanc éleva la voix, s'adressant directement à la chose que le commun des mortels aimait surnommer : "Le démon de Fiel". Bien qu'il était impossible de savoir si les prochains mots allaient où non être comprit par la créature, Geralt ne pouvant pour l'heure mesurer le degré d'intelligence dont elle était capable. Il espérait ainsi au moins attirer son attention et ainsi la voir quitter le trou à rat où elle devait normalement se terrer.


"On m'a dit qu'un démon vivait ici... Que dans ces terres, il n'y avait nul autre maître que lui ! Et pourtant me voici ! Ayant pu arriver seul jusqu'à son antre, sans le moindre problème, sans la moindre crainte... La faune et la flore de ces marais tremblent tandis que je me tiens là, attendant de croiser ce fléau que l'on m'a vendu... D'un autre coté, les légendes sont souvent le fruit d'une succession de mensonges, après tout l'on m'a aussi dit que le démon de Fiel était une créature craintif, se terrant dans la nuit, obligé de se nourrir de quelques cadavres pour survivre... Je pense que cette version est plus vrai que la précédente... Je suis ici pour toi, pour débarasser ce monde de ta puanteur, et soulager ta triste existence !"

Il était facile de comprendre que les propos du loup blanc n'étaient que de simples provocations destinées à faire réagir le démon. Cela allait il marcher ? Il allait le savoir d'ici peu.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 08 nov. 2018, 18:53, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 108 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 09 nov. 2018, 15:11

Les provocations de Geralt semblèrent rester sans réponse et le silence retomba sur le marécage en même temps que le soleil disparaissait mollement à l'horizon. Pas un bruissement, pas un cri d'oiseau. Cet instant, comme figé, sembla durer une éternité.

Puis un grondement sourd monta de l'intérieur de la tanière. Quelque chose bougea à l'orée des ronciers, un crâne fraîchement curé roula depuis l'obscurité jusqu'à la litière d'ossements qui tapissait l'ouverture. Les pupilles dilatées par le feyeyès, le Loup Blanc plissa les yeux et essaya de discerner quelque chose dans ce trou de végétation entremêlée. Il ne vit que des ombres mouvantes, quelque chose tournait et se retournait dans ce terrier avec le mouvement indécis d'un fauve. Et il les vit : deux orbes rougeoyantes, débordantes de haine et de sauvagerie. Le regard de la bête. C'est là que le Démon de Fiel poussa un rugissement tonitruant et bondit hors de sa cachette.



Image

C'était une monstruosité sans nom, un amas musculeux de chairs et de tendons frémissants, de griffes et de crocs. Sa gueule béante était semblable à un trou sans fond et toute sa carcasse tremblait d'une rage animale et incontrôlable. Le Démon de Fiel était bel et bien un stryge, enfant maudit des lignées vampiriques de naguère, réduit à l'état de super-prédateur et de veule charognard. Un outil de carnage sans limites, une aberration mort-vivante sculptée par l'horreur et la faim dévorante.

Le monstre se campa sur le perron de sa sordide demeure et lança un hurlement de défi à l'humain qui osait se dresser face à lui. Puis il avança, descendant du lacis avec la démarche nerveuse d'une bête prête à bondir à tout instant. Son échine piquée d'épines d'os frémissait à chaque pas et ses pattes reptiliennes s'enfonçaient dans la boue en y laissant une longue emprunte. Il contourna Geralt et se mit à tourner autour de lui sans le quitter des yeux. Il le jaugeait, son esprit malade se demandant probablement pourquoi un simple insecte avait osé le déranger dans son antre. Son mufle se plissait tandis qu'il humait les effluves l'entourant. Avait-il sentit que le Loup Blanc n'était pas seul ? Toujours est-il que le stryge continuait son marquage, feulant et claquant de son incroyable mâchoire comme un prémisse du massacre qu'il allait commettre. La bête, même courbée et à quatre pattes comme elle l'était, devait facilement faire deux fois la taille de Geralt, et certainement cinq fois son poids. Un colosse qui pouvait sectionner le chevalier en deux d'un simple geste.

Le Démon de Fiel en arriva probablement à la même conclusion, car il poussa un ultime rugissement et brisa sa trajectoire en un éclair pour fondre sur le Loup Blanc en quelques foulées à peine.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 10 nov. 2018, 01:23

Pour seul réponse à ses propos : le silence pesant qui régnait aux abords de la tanière… Pour autant, l'atmosphère se faisait de plus en plus lourde, tandis que les sens de Geralt se mirent en alertes, son instinct de survie aguerrie par ses années d'expériences, lui intimant que quelque chose de mortel approchait… Dans les tréfonds de la tanière du démon de Fiel, le loup blanc parvenait à discerner non sans mal quelques mouvements… Puis il put entrevoir le regard de la chose qui était seul maître de ces marais… Des yeux rouges sangs, emplit de rage et de sauvagerie… Jamais Geralt n'avait vu pareil regard… Mais malgré cela, le chevalier renégat plongea son regard dans celui du démon, comme si l'homme et la bête se défièrent et se jaugèrent l'espace de quelques secondes…

C'est alors que d'un rugissement lugubre, qui raisonna en Geralt au plus profond de son âme, que la bête quitta l'abri des profondeurs de la terre, pour se montrer sous son véritable jour… Et la réaction du loup blanc fut celle ci : un simple sourire… Car oui, il ne s'était nullement trompé sur l'identité de la chose que le Dawi-Zharr, lui avait demandé de traquer et de capturer… Une stryge… Voila ce qu'était le dénommé démon de Fiel… Une créature d'une lignée vampirique et bestiale, véritable machine de mort, le prédateur ultime…
C'était la première fois que le chevalier renégat croisait une stryge, lui qui pendant longtemps avait été l'ennemi juré des Von Carstein, se retrouvait dès lors face à une lignée vampirique bien différente… Cette chose n'avait plus aucun trait humain, sorte d'amas de muscles et de tendons, des griffes d'une taille gigantesque, et une mâchoire, sans aucun doute capable de découper en deux la plus résistante des armure forgée par les meilleurs artisans de l'Empire… La lignée des Stryges était sans aucun doute la plus sauvage et la plus imprévisible de toute… Car elle était celle, qui représentait au mieux les vampires sous leur forme la plus terrible et la plus terrifiante…

Le loup blanc resta alors campé sur sa position, son arme à feu pointé vers le démon de Fiel, qui de son coté, commençait à se mouvoir à la façon d'un prédateur cherchant à trouver la faille et le timing parfait pour bondir sur son adversaire et l'abattre… La bête étant bien plus imposante que lui, le loup blanc devait se montrer aussi prudent que possible, la moindre erreur pouvant sonner sa mort immédiate…


"Allez... Allez… N'hésite pas… Tu n'attends que ça…" Murmura il à l'encontre de la bête, sentant que même si elle semblait rester prudente, reniflant son territoire comme cherchant à savoir si son adversaire était seul ou non, elle mourrait d'envie de se débarrasser de l'humain qui allait d'ici peu lui servir de repas.

Quoiqu'il en soit, maintenant que l'ennemi était identifié, il ne manquait plus cas laisser le plan se dérouler comme Geralt le voulait… Le matériel acheté, étant parfait pour la capture d'une stryge, le loup blanc allait devoir trouver les faiblesses du vampire… Argent, eau bénite, feu… Il allait rapidement le savoir grâce au combat qui s'annonçait.
Ce fut à ce moment précis, où il était perdu dans sa réflexion, que le démon de Fiel, d'un bond vif et puissant, chargea son prochain repas, voulant semble il en finir dès que possible. Heureusement pour lui, le chevalier renégat avait acquis une certaine dextérité et de bons réflexes grâce à ses combats contre la non vie, tout particulièrement quand il s'était par le passé retrouvé au prise avec les fils de Agabius…
Reculant d'un bond, le loup blanc déclencha son arme à feu, visant un des appuis de la stryge pour tenter d'y loger une balle en argent. Au même moment, la bête poussé dans son élan, tomba dans le piège que Mog avait posé, celui ci s'activant par un grand "CLAK"


"Hirohito, Mog ! Maintenant !"

Désormais le démon était prit au piège, ce qui donnait au binôme le temps d'arriver sur le démon, le loup blanc attendit le bon moment pour charger avec sa lame runique, accompagné de l'ogre et du guerrier oriental… Dans sa charge, Geralt d'un signe de tête indiqua à son compagnon Nippon, de se préparer à lancer la première toile de Drakwald… Car si le but de leur attaque était d'apposer les premières blessures à la stryge, le vrai objectif était de l'immobilisé au mieux pour laisser à Crispin, pour le moment toujours caché, de lancer l'un de ces sorts et ainsi causer de lourds dégâts à créatures.
Quoiqu'il en soit, désormais Geralt était au contacte avec la bête, et devrait être concentré et faire preuve d'une dextérité parfaite pour éviter d'être tuer par la créature sorti tout droit d'un cauchemar…

L'ultime étape de la chasse avait débuté...

► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 12 nov. 2018, 19:20, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 114 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 12 nov. 2018, 23:35

===> Musique <===



Le coup de feu claqua dans l'air au moment où le stryge avalait d'un bond la distance le séparant de Geralt. La balle se logea dans la cuisse gauche du monstre qui poussa un hurlement dissonant sans pour autant ralentir sa course. Mais ce ne fut que pour poser l'autre patte dans le piège à ours de Mog le Tranchoir, aveuglé par son envie de réduire le Loup Blanc en charpie. L'énorme bête roula dans la boue avec un feulement outragé. Il se débattit comme un beau diable, ruant et remuant furieusement pour se débarrasser des mâchoires de fer qui mordaient sa chair nerveuse.

C'est à cet instant que Hirohito et Mog jaillirent de leur cachette au signal de leur chef. L'ogre dégaina son long sabre cathayen et se rua sur le Démon de Fiel en poussant un rugissement puissant de sa voix de stentor, ne semblant pas connaître la peur. Geralt tira sa lame d'argent de son fourreau avec un tintement métallique et chargea de concert vers l'abomination qui se débattait toujours contre son entrave. Le nippon, pendant ce temps, dépliait le plus vite possible sa toile d'araignée de la Drakwald et commençait à la faire tournoyer en s'approcher, prêt à la lancer sur le stryge pour le paralyser.

Le stryge se remit sur ses appuis et s'immobilisa d'un coup en voyant charger les deux combattants, ses yeux vicieux allant de l'un à l'autre tandis que sa carcasse entière se tendait comme la corde d'une arbalète, prête à fuser à tout moment. C'est Geralt qui fut sur lui en premier, et le monstrueux vampire n'attendit pas pour se déplier à la vitesse de l'éclair, happant devant lui d'un fulgurant coup de griffe malgré le piège toujours refermé sur sa cheville.

Les coups fusaient de toutes parts dans ce qui ressemblait moins à une mêlée conventionnelle qu'à un affrontement bestial. Le stryge était une masse de muscles et de nerfs qui frappait plus vite que l’œil ne pouvait suivre mais Geralt et Mog n'étaient pas en reste, étant tous deux des combattants extrêmement expérimentés. Les attaques pleuvaient au milieu des cris de rage et des feulement haineux. Le Loup Blanc sauta sur le côté en sentant les griffes plus acérées que des lames siffler au-dessus de lui qu'un autre coup arrivait déjà par en dessous. Les réflexes extraordinaires du chevalier lui permirent d'éviter d'être tranché en deux. La vitesse de ses réactions étaient comme décuplée, tout allait si vite et pourtant si lentement.

Mog abattit violemment son sabre sur le dos hérissé de pics de la bête et cette dernière poussa un rugissement à vriller les tympans en se retournant d'un même geste pour lacérer le torse musculeux de l'ogre en même temps qu'elle bondissait en un tressaillement surnaturel pour éviter la lame d'argent de Geralt. Mog eut un mugissement étranglé et essaya d'empoigner la bête comme un buffle et un coup de pied brutal le repoussa en arrière tandis que le sang giclait de ses terribles blessures. Le Démon de Fiel se débattait de manière enragée malgré sa patte entravée, se jetant sur le côté et frappant dans tous les sens avec une sauvagerie qui forçait ses adversaires à parer et esquiver comme ils le pouvaient.

L'épée du Loup Blanc s'enfonça profondément dans la cuisse musculeuse du vampire et ce dernier hurla à nouveau en ouvrant grand sa mâchoire démesurée avant de se déplier d'un coup et de jeter ses griffes acérée contre Geralt en imprimant cinq zébrures écarlates dans son armure en cuir, déchirant courroies et chairs d'un même geste. La douleur étouffa le chevalier renégat tandis que le sang lui coulait sur les chausses. Mog, de son côté, poussa un autre cri de guerre et tournoya sur lui même pour entailler à nouveau le Démon qui roula sur le côté en sifflant toute sa haine, couvert de sang noir.

La bête jeta un regard vers son antre et rugit sa colère avant de prendre la fuite vers sa tanière en claudiquant, une entaille énorme dans le dos et le piège à ours toujours fermé sur la patte.



► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 16 nov. 2018, 20:14

Comme Geralt avait pu le prévoir, l'instinct de prédateur de la stryge avait été plus fort que l'instinct de survie qui l'animait… Bondissant sur le loup blanc, la créature vampirique eut pour seul récompense face à son empressement, le départ d'un coup de feu provenant du chevalier renégat, dont le projectile se logea dans l'une de ces pattes. Malgré la blessure, le démon de Fiel ne sembla pas y prêter une réel attention, la douleur n'ayant fait qu'augmenter la rage qu'elle avait pour le chasseur de monstre… Hélas pour elle, le piège qu'on lui avait tendu plus tôt se referma sur l'un de ces points d'appuis, l'immobilisant alors, et donnant le signal aux membres de l'équipe de Geralt, que le combat avait officiellement commencé…

S'ensuivi alors un combat bestiale et des plus acharné, et ce fut au loup blanc et à l'ogre Mog d'ouvrir les hostilités. Geralt fut le premier au contact, devant faire face à un ennemi agissant avec un style de combat qu'il n'avait encore jamais eu l'habitude d'affronter, quand il s'agissait de la non vie, le loup blanc s'était pendant longtemps retrouvé confronter à des vampires usant de la ruse, de leur dextérité et de leur vitesse pour vaincre, utilisant des techniques de combat, en sommes proches de celles que l'on apprenait dans le vieux monde… Mais face à la stryge, le combat prenait une tournure totalement différente… La créature usant de sa taille, couplé à sa force prodigieuse pour être en mesure d'infliger dès le premier coup, des blessures quasis fatales. S'étant engagé dans une danse mortel avec le démon de Fiel, les sens du disciple de Dietrich étaient éveillés à leur maximum ! Une concentration de tous les instants, mélangée à l'expérience du combat qu'il avait su acquérir durant ces dernières années, lui permirent de rivaliser avec la stryge, et mieux encore, de la surpasser l'espace de quelques instants, moments lui offrant des opportunités de contres attaques, la lame runiques de Geralt perforant et tranchant les chairs de la créatures de la nuit à de nombreuses reprises.

De son coté, l'ogre Mog n'était pas en reste, usant de sa force pour lui aussi infliger de terribles blessures à l'ennemi, sans que celui ci n'est aucun moment de répit… Mais même si la créature était en partie immobilisée, elle n'en restait pas moins tenace, frappant dans tous les sens, si bien qu'il était difficile de prévoir ou d'anticiper ces attaques, qui n'étaient le fruit d'aucune logique…
Se mouvant autour de la créature, cherchant encore des failles dans sa garde, le loup blanc fut hélas ramené à la dur réalité du combat et des limites que son corps avait depuis peu commencé à lui imposer… En effet, lors de l'un de ses déplacements, il ressentit l'espace d'un dixième de seconde, comme une sorte de violent impacte au niveau de la poitrine, son cœur venant de battre à une cadence totalement anormal… La douleur brutal et soudaine, contracta alors l'ensemble des muscles de son corps, tout en lui obligeant à tousser une quantité importante de sang… Ce bref moment suffit alors… A offrir à la stryge l'ouverture qu'elle attendait, qui d'un coup de ces immondes griffes, cisailla le torse de Geralt, le projetant quelques mètres en arrière, sans qu'il ne puisse rien faire. Son corps s'écrasant au sol, et baignant dans le même temps dans son propre sang, sous le regard des autres chasseurs de monstre, qui virent ici leur chef s'écrouler sans pour autant se relever…




*********
La blessure et le choc de l'impact avait plongé le loup blanc dans un état d'inconcience partiel... Sonné, son esprit le replongea dans quelques brides de souvenirs, du temps ou enfant, il se devait de répondre aux exigences de son maître, Dietrich...
Geralt se retrouva donc 20 ans en arrière, à l'intérieur du QG de la couvée du corbeau, plus précisément dans la grande salle d'entrainement, où il avait passé une majeur partie de son enfance à se confronter au goût de l'effort et du sang... Il était alors allongé par terre, une épée à portée de main, tandis que le vieux maître de l'Ordre l'observait, un bâton en main...


*On recommence ... Relève toi !*

En sueur, épuisé, les yeux brillants et le souffle coupé par le coup de baton qu'il avait reçu en plein dans l'abdomen, le jeune enfant qu'il avait été tenta de se relever, y parvenant après un long et douloureux effort. Simple gamin, il resta à genou, les yeux larmoyants face à l'homme qu'il avait toujours vu comme étant son père adoptif, arborant à cet instant un regard plein de déception...

*Je... Je n'y arrive pas... Vous êtes plus rapide, et plus grand que moi... Je n'en peux plus maître.*

Dietrich arbora alors un regard sévère envers son jeune disciple, qui au moment où il tenta de récupérer l'épée dont il usait pour s'entrainer, reçu un coup de baton du vieux maître pour l'empêcher de sans saisir.

*Et donc parce que je suis plus grand, plus rapide, plus fort... Tu conclus que la finalité de chacune de tes tentatives sera forcément l'échec ? Useras tu de ces excuses lorsque confronté à la non vie, qui dressera des ennemis bien plus fort que tu ne pourras jamais l'être, pour justifier tes propres échecs ? Dans ce cas là Geralt, les espérances que j'ai cru bon de fonder en toi, sont totalement injustifiées... Alors dans ce cas, tu n'as rien a faire au sein de l'Ordre, redevient un enfant des rues, et reste à genou, en attendant ton heure... Est cela que tu désires ?*

Geralt se mordit les lèvres en entendant ceci, serrant ses poings avec une telle rage, qu'il enfonça ses ongles dans la chair de ses peaumes, au point d'en saigner...

*Nous sommes la lumière dans la nuit, nous sommes l'épée qui éclaire l'humanité pour l'empêcher de se perdre dans l'obscurité... Je t'entraine depuis des années maintenant à maitriser tes sens, à vaincre tes peurs... Mais qu'importe l'entrainement... Arrivera forcément un jour, où tu seras confronté à tes propres doutes, à tes propres échecs, pire encore à tes propres faiblesses... Mais pour autant, qu'importe l'avenir, où même tes choix... Il te faudra toujours faire face... Et…*

Son souvenir se brouilla alors, tandis qu'un bourdonnement atroce lui transperça les oreilles...



*********
Lorsque le loup blanc ouvrit la yeux, il se retrouva alors replongé dans la réalité... Entendant les bruits du combat qui se menait encore non loin de lui face au démon de Fiel. Sentant le contact froid et humide du sol dans son dos, il se releva avec difficulté, son épée runique toujours en main. Tandis que ses yeux se posèrent sur le corps de Mog qui lui aussi avait semble il reçu une blessure assez grave...
La Stryge, profitant du moment de répit qu'elle avait pu obtenir en se débrassant de ces opposants, tenta de fuir en direction de sa tanière, conciente désormais d'être en danger, suite aux nombreuses blessures qu'elle avait pu recevoir.

Heureusement, une telle situation avait été prévu, et Klaus allait maintenant devoir accomplir la tâche qu'on lui avait confié, à savoir déclencher grâce à un tir du fusil récupéré sur la dépouille de Amar, les explosifs qui avaient été placé en bordure de l'antre du démon... En plus de stopper toute retraite, Geralt espérait dans le même temps que le souffle de l'explosion suffirait à sonner la créature assez longtemps, de telle sorte à pouvoir finaliser sa capture.
Le loup blanc, préférant éviter toute mauvaise surprise, hurla une poignée d'ordre au mage Crispin qui pour l'heure n'avait pas eu encore l'occasion d'intervenir dans le combat.


"Crispin !!! Embrase les explosifs ! Maintenant !"

Se relevant complétement, Geralt prit alors le temps de boire une potion, capable de lui faire oublier quelques instants les douleurs qui dévoraient son corps, ainsi que de limiter l'hémoragie dont il était victime. Dépliant la toile de Drakwald qu'il avait sur lui, il se lança à la poursuite de la stryge tout en intimant Hirohito, ainsi qu'a Mog de faire de même, même si pour ce dernier, il était impossible de déterminer si il serait où non capable de se relever vu son état...

"Mog ! Prépare la chaine en argent ! Hirohito ! On ne peut pas le laisser retourner dans son antre, si on lui laisse une telle chance, on ne pourra jamais plus l'avoir !"

En effet, l'idée même d'un combat dans l'antre de la bête serait en sommes du pur suicide... Sans compter, que si on lui offrait un moment de répit, la stryge serait en mesure comme tous vampires, de soigner ces blessures, grâce aux impressionnantes capacitées de régénération que lui confiait son organisme.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 20 nov. 2018, 21:40, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 120 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Répondre

Retourner vers « Les Plaines Sombres »