[Geralt] Le Démon de Fiel

Les Plaines Sombres couvrent la majeure partie des Terres Sombres. C'est par là que le passage vers Cathay et Inja est le plus facile, mais pas le moins risqué.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 20 nov. 2018, 22:34

Klaus, campé contre une souche couverte de lichen à quelques vingt toises de là, raffermit sa poigne sur le fusil d’Amar, logea solidement la crosse dans le creux de son épaule et pointa le canon damasquiné en direction de la tanière du monstre. Il expira l’air contenu dans ses poumons et ferma un œil pour viser l’un des deux barils de poudre disposés de part et d’autre l’entrée du lacis. La nuit était tombée désormais, et le mercenaire ne pouvait qu’essayer de se remémorer la position exacte des explosifs tout en se fiant à la lueur pâle que les lunes jumelles jetaient sur le marécage. Il marmonna une prière injurieuse à l’adresse de Ranald et pressa la détente à l’instant où il entendit la voix de Geralt.
 
Le coup de feu résonna dans la nuit mais nulle explosion ne survint à sa suite. Klaus venait de rater son coup et il poussa une bordée de juron avant de jeter le fusil dans la boue et d’accourir vers ses compagnons d’arme, son bec de corbin dans une main et un pistolet dans l’autre.
 
C’était au tour de Crispin de jouer. Il jaillit de sa cachette, les jambes tremblantes, et se positionna sur un petit monticule de tourbes et de racines qui lui permettait d’avoir un angle direct sur l’entrée de la tanière sans risquer de griller le poil des autres chasseurs. Là, le jeune sorcier commença à gesticuler en psalmodiant à voix haute, ramenant ses mains vers lui et traçant des symboles ésotériques dans le vide tandis que ses yeux semblaient s’illuminer. Ses bracelets en forme de braseros blanchirent peu à peu comme du fer dans une fonderie et l’air se mit à ondoyer entre ses paumes tandis que la chaleur s’y concentrait. Bientôt, ce fut une boule de feu qui y naissait, tournoyant rageusement sur elle-même et grossissant à vue d’œil jusqu’à ce que Crispin la projette face à lui avec un dernier mot de pouvoir, scellant ainsi son sortilège.
 
Le projectile magique vrombit au-dessus de la tête des chasseurs en illuminant la scène sur son passage avant de s'écraser sur l'entrée de l'antre, mettant le feu aux poudres. La déflagration qui s'ensuivit fit trembler le sol et jeta un flash de lumière brûlante sur la scène alors le roncier entier explosait en une multitude d'échardes et de brandons enflammés. Le souffle bouscula le stryge qui roula en arrière avec un cri déchirant, la vague de chaleur imprimant des marques noires sur son cuir épais et déjà lardé de coups.

Hirohito arriva le premier à proximité de la bête tandis que cette dernière se relevait en grondant. Le guerrier au chignon se campa solidement sur ses jambes et fit tournoyer la grande toile d'araignée par une corde attachée en son centre avant de la lancer en direction du Démon de Fiel. L'épais filet vola dans les airs avant de retomber sur le vampire, l'engluant dans des sucs collants encore intacts.

Mais le stryge se débattit avec la fureur d'un animal aux abois. Si au début il ne fit que s'entraver plus encore dans les mailles de cette prison gluante, ses longues griffes acérées finirent par réussir à trancher la délicate matière et la bête s'extirpa peu à peu du piège tandis que des morceaux de ce dernier restaient collés sur son corps.

Ce fut au tour de Geralt d'arriver sur place, amenuisé par sa blessure mais momentanément ragaillardi par la potion qu'il venait d'ingurgiter. Le Loup Blanc fit tournoyer sa propre toile et la projeta sur le Démon de Fiel, essayant à son tour de le paralyser.

Cette fois, le monstre eut plus de peine à se dégager, ce qui ne l'empêcha pas de se démener rageusement, poussant des feulements déments en roulant sur lui même dans une tornade de coups et de ruades. Mais la toile, tissée à des centaines et des centaines de lieux de là par les araignées géantes de la Drakwald, tint bon. Le stryge ne fit que s'engluer plus encore, complètement empêtré dans le filet naturel. Il s'immobilisa une seconde, dardant un regard fou vers les chasseurs qui l'entouraient. Geralt pu y voir un puits sans fond de sauvagerie et de violence. Plus loin, Klaus et Crispin accouraient tandis que Mog le Tranchoir, sérieusement blessé au poitrail et à l'épaule, attrapait la chaîne aux maillons d'argents entre ses grosses paluches.

Mais quand bien même la bête était-elle arrimée dans la boue, mortellement blessée et momentanément prisonnière, elle n'avait pas dit son dernier mot. Sa carcasse tremblante était tendue comme la corde d'un arc, et ne demandait qu'à trouver un peu de vigueur pour se détendre et déchiqueter tout ce qui se trouvait face à elle. Ses plaies se résorbèrent peu à peu sous les yeux des chasseurs, le cuir se refermant sur la chair ouverte comme par magie. Le Démon de Fiel se régénérait, et ce n'était qu'une question de temps avant qu'il n'ai retrouvé suffisamment de forces pour arracher la toile et réduire en charpie ceux qui avaient oubliés qu'ils n'étaient que des proies.

► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 23 nov. 2018, 01:11

Lorsque la détonation du départ de coup causée par Klaus retentit, tous les protagonistes en place retinrent leur souffle, espérant que le mercenaire ne manquerait pas son coup, au risque que voir la proie leur filer entre les mains, mettant ainsi fin à toutes leurs chances de capture… Hélas, la chance quitta Geralt et les autres chasseurs car aucune explosion ne fut déclenchée… Klaus ayant échoué…
Heureusement, le loup blanc ayant anticipé l'échec, avait pu compter sur son second atout, à savoir le jeune mage Crispin, qui invoquant les vents de magie, parvint enfin à démontrer à tous de quoi il était capable, canalisant la puissance destructrice du feu entre ces mains, avant de lancer une boule de feu qui dépassant la fuite de la stryge, vint percuter les barils d'explosifs non loin de son antre, s'embrasant alors avant de déclencher une puissante explosion, embrassant la zone, et soufflant tout sur son passage.
La stryge, mais aussi les chasseurs aux alentours s'en retrouvèrent projetés au sol, le démon de Fiel poussant un hurlement de déchirement sans aucun doute lié par la perte de ce qui était son foyer, ainsi que par les blessures que l'explosion avait provoqué sur son corps.
Ce fut à ce moment précis que le loup blanc, de son œil expérimenté, observa enfin ce qu'il cherchait depuis le début du combat déjà… Le contacte du feu avait noirci partiellement la peau du démon de Fiel, la chaleur semblant dévorer d'une façon plus qu'anormal ces chairs… Le feu… Voici donc qu'elle était l'une des faiblesses vampiriques de la stryge !

Profitant de la confusion de la créature, Hirohito et le chevalier renégat purent alors tenter une capture, lançant de façon presque coordonné, les toiles de la Drakwald qu'ils avaient pu se procurer aux Sentinelles quelques jours plus tôt. La créature, pourtant épuisée et blessée, se démena alors pour tenter de se libérer, pour le moment en vain…
Le regard que le démon de Fiel afficha alors, aurait pu faire froid dans le dos même aux plus braves des combattants… Le loup blanc pu entrevoir chez la créature, une rage et une violence sans limite à l'encontre de ceux qui tentaient de la capturer… Désormais le chevalier renégat aux cheveux blancs le savait, la créature ne tenterait plus de s'enfuir, ayant maintenant dans l'optique de se battre jusqu'au bout...

Tous les combattants se placèrent alors autour de la stryge de telle sorte à la cerner, étant obligé d'installer une distance de sécurité avec elle, car la créature n'attendait plus qu'une chose malgré les toiles qui l'immobilisaient à l'instant T : Pouvoir trancher et taillader tous ceux qui pourraient être à portée de ces immenses et puissantes griffes.[/i]

"Mog ! Il faut qu'on pui..."

A peine eut il le temps de commencer sa phrase, que le loup blanc insista alors impuissant à ce qu'il redoutait le plus, a savoir... Les spectaculaires capacités de régénérations qu'offraient le corps de la créature. Si Geralt avait déjà été confronté plus d'une fois à la résistance et aux dons de soins que pouvaient offrir les pouvoirs d'un vampire, il fut ici surpris de la vitesse de la régénération de la stryge malgré sa situation... De plus, on pouvait aussi déjà observer, que les toiles qui bloquaient la créature , commençaient à faiblir... Il fallait agir et a plus vite !
Fouillant dans sa veste, Geralt en extirpa deux fioles, l'une légèrement brillante, tandis que l'autre contenait un liquide aux teintes rougeâtres.


"Hirohito ! Klaus ! Préparez vous à usez des fioles que je vous ai confié ! Mog, à mon signal, prépare toi à l'immobiliser avec la chaine"

D'un signe de tête, Geralt indiqua à ses compagnons de lancer avec lui, les fioles inflammables qu'il s'était vu leur confier au début de leur chasse. Les petits contenants en verre se brisèrent alors sur la stryge, s'enflammant au contacte de l'air et embrasant la bête nocturne. Dans le même temps, Geralt lança au visage de la créature la seconde fiole, en criant à destination des autres chasseurs :

"Fermez les yeux !"

Lançant la seconde fiole, celle ci explosa, libérant un court mais puissant effet de lumière, qui sans aucun doute, priverait la stryge de sa vue. L'idée de Geralt avait été ici, d'embraser le corps de la créature pour lui infliger de graves blessures, qu'elle ne pourrait en aucun cas régénérer, si la théorie de Geralt concernant la faiblesse au feu de la créature était la bonne.
De plus, le rayon de lumière qu'il avait également créer serait sans doute des plus efficace contre le démon de Fiel qui était un prédateur nocture, n'ayant plus vue la lumière du jour depuis des années voir des siècles... Désormais, le loup blanc avait offert l'occasion parfaite pour que Mog puisse tenter d'immobiliser la créature de manière définitive.


"Mog, maintenant !"

Les efforts conjoints des chasseurs allaient ils être suffisants pour en terminer avec le démon de Fiel ? Ils allaient le savoir d'ici quelques secondes...
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 02 déc. 2018, 16:52, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 126 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 27 nov. 2018, 15:27

La bête fauve grondait rageusement en déchirant à l’aide de ses longues griffes les toiles qui l’emprisonnaient. Sa vigueur retrouvée, le Démon de Fiel était désormais impatient de réduire ses ennemis en charpie. Ses muscles nerveux se tendaient et se détendaient à mesure qu’il découpait les fils gluants. Ce fut à cet instant que les chasseurs lancèrent leurs fioles sur l’ordre de Geralt.

Les petites ampoules de verre volèrent dans l’obscurité tandis que leur contenu se mélangeait sous l’effet du mouvement. Le liquide épais qu’elles contenaient brilla alors brièvement et les fioles ressemblèrent à de délicates lucioles dans la nuit, l’espace de quelques instants. Avant de se briser sur le monstrueux vampire en déclenchant une tempête de flammes aux lueurs mauves qui illumina les ténèbres du marécage.

Le dégagement de chaleur fut tel que les chasseurs encerclant la scène durent lever les bras pour se protéger le visage. Mais ce fut le hurlement de souffrance du stryge qui fut le plus terrible. Il vrilla les tympans de Geralt et ses compagnons au point où ces derniers n’entendirent plus rien sinon un sifflement atroce et persistant. Le monstre se roulait par terre avec la folle énergie du désespoir, essayant vainement d’éteindre ces flammes vicieuses qui refusaient de mourir. Sa peau noircissait à vue d’œil et s’effritait comme l’écorce d’un arbre sec, tombant an lambeaux encore incandescents pour découvrir une chair blanche et nerveuse. Le Démon de Fiel se débattait dans une danse de possédé au milieu de la tourbière en feu. Il était au supplice et se ratatinait sur lui-même, les yeux déments, alors que les flammèches décroissaient peu à peu.

C’est là que le Loup Blanc tira une dernière fiole de sa ceinture et la lança aux pieds du monstre tandis que les autres chasseurs se masquaient la vue. Le grand flash frappa une nouvelle fois le marais et le vampire lança la tête en arrière en gargouillant ce qui aurait dû être un rugissement de colère. Aveuglé et profondément meurtri, le monstre rampa à tâtons dans la tourbe encore fumante pour gagner du temps et essayer de régénérer ses terribles blessures. Mais Mog le Tranchoir s’avançait déjà sur lui, faisant tournoyer au-dessus de sa tête la large chaîne aux maillons d’argent. Une fois assez proche, l’ogre fit claquer la chaîne avec la puissance d’un fouet et cette dernière s’enserra autour du torse et d’une des pattes de la bête, foulant plus encore sa carcasse tourmentée. Le Démon de Fiel feula et battit l’air de sa main libre, déchirant le vide de ses griffes et essayant de sectionner la chaîne à coups de mâchoire. Mais rien n’y fit, tant la créature était faible désormais. Elle se laissa alors à moitié tomber dans la boue, le mufle écorché par le feu, et ses yeux aux pupilles fendues se posèrent mollement sur les chasseurs qui l’encerclaient et qui refermaient le cercle prudemment, armes au poing.

C’est à cet instant que Crispin tomba à genoux avec un cri mêlant stupeur et douleur, les mains sur les tempes.

- « Par les burnes d’Ulric, qu’est-ce qu’il lui arrive encore à lui. C’pas le moment !» gronda Klaus sans quitter le stryge des yeux, son pistolet pointé sur la bête à mesure qu’il approchait lentement.

Le jeune mage n’avait de cesse de hurler, le visage tordu dans une expression d’horreur, se tirant les cheveux comme si il était sur le point de se les arracher.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 27 nov. 2018, 23:11

Lorsque les fioles explosèrent, libérant de puissantes flammes sur le démon de Fiel, celles ci dévorèrent les chairs de la créature de la nuit, qui dans une vaine tentative, tenta de se débattre dans la boue des marais, caressant l'espoir de stopper la progression des flammes consumant chaque partie de sa carcasse…
Dans un hurlement déchirant et horrible, caractérisant une grande souffrance, la stryge tomba alors au sol, dans une posture indiquant sa faiblesse, suite aux nombreuses blessures qu'elle avait reçu durant le combat contre Geralt et les autres chasseurs de monstre. Le loup blanc, observa en silence la scène, dévisageant cette chose qui était maintenant son gibier, avec un regard aussi froid que la glace… Le chevalier renégat ne s'était pas trompé, le vampire craignait le feu plus que tout, et si sans aucun doute elle pourrait grâce à ces facultés, se régénérer tôt ou tard pour guérir… Cela lui demanderai du temps et du repos… Mais pas assez pour que celle ci ne puisse échapper à la capture que le loup blanc lui réservait.
Mog malgré ces importantes blessures, exécuta sans broncher les ordres qu'on lui avait donné, usant de la chaine ornée d'argent pour se saisir de la créature, et l'immobiliser partiellement au sol. La chasse était maintenant presque terminé…

Si il restait encore beaucoup à faire, et si, malgré son état, la stryge restait encore une menace, la mission pour laquelle on avait contacté le loup blanc, était au final un succès… Son employeur recevrait son dû, tandis que lui et les autres seraient payés. La seule ombre au tableau, était la mort du brave Amar, qui n'était dû qu'à un triste coup du sort… N'importe qui d'autre à sa place aurait pu être confronté aux terribles effets du poison des tributs du marais, mais c'était pour l'Arabéen que les portes du royaume de Morr s'étaient ouvertes…

La créature en piteuse état et à bout de force, porta alors son regard plein de haine sur chacun des chasseurs, tandis que l'équipe du loup blanc restait à une distance de sureté du démon de Fiel, arme en main et sur le qui vive, comme s'attendant à tout moment à voir la créature se relever et bondir sur l'un d'eux. C'est alors que déchirant le calme qui s'était installé une fois la bataille terminée, qu'un cri de douleur s'éleva dans les airs, provenant du jeune Crispin qui se maintenant la tête, semblait soudainement être tourmenté par de terribles souffrances. Si tous les regards se tournèrent alors vers lui, le loup blanc, toujours aussi fin observateur, ne quitta pas des yeux la stryge, dont le regard s'était désormais figé sur le jeune mage.
S'attendant à voir un membre de l'équipe s'enquérir de l'état du membre le plus jeune de l'équipe, le loup blanc coupa court à toute prise d'initiative, comme si celui ci semblait comprendre ce qui pouvait bien arriver à l'instant T au gamin aux cheveux de feu.


"Que tout le monde reste en position ! Je m'occupe de cela… Hirohito, attrape ça et place toi près d'une des pattes arrières de la créature, utilise le sur mon ordre…"

Le tirant de sa veste, le loup blanc lança au guerrier d'orient, une sorte de pieu en bois… Si pour un nom initié, cet objet semblait aussi étrange qu'inefficace, sorte de simple morceau de bois pointu en sommes, en réalité pour un ancien membre de l'Ordre, ce simple objet était l'une des arme les plus terrible à l'égard d'un vampire : Un pieu béni… Une arme pouvant causer la mort définitive d'un vampire mais aussi des blessures qu'une créature de la nuit ne pourrait jamais régénérer, en plus de lui causer une souffrance des plus terrible. Un châtiment des plus horrible pour un soldat de la non vie…

Rangeant son épée runique au fourreau fixé dans son dos, et dégainant l'un de ses pistolets rapidement rechargé, il s'approcha du malheureux Crispin, qui continuait à souffrir le martyr, tandis qu'il était à moitié recroquevillé, les deux genoux au sol et baignant dans la boue.
Si il ne pouvait en être sûre, le loup blanc pensait connaître le mal qui frappait son camarade... En effet, ce genre de symptôme... Le loup blanc en avait été aussi une victime... Les vampires en plus de puissantes facultés de combat, avaient aussi un don prodigieux et terrifiant... Pouvoir empoisonner l'esprit d'une victime... Geralt en avait fait les frais deux ans plus tôt, face à Agabius...


"Crispin... Ecoute moi, concentre toi sur ma voix... Tu vas devoir m'écouter, car les prochaines minutes seront déterminantes pour toi, car si tu ne m'écoutes pas, tu pourrais devenir une menace pour toi même mais aussi pour tous ceux qui sont présent ici. Je connais cette sensation qui te dévore... Ce poison invisible, s'infiltrant dans ton corps et dévorant ton esprit... Ces voix qui raisonnent sans cesse, ces cris de terreur... La stryge essaye de saper ta volonté, de te faire quitter tout espoir... Le mal et la non vie se nourrissent de la peur, et c'est ce qu'elle a sentit chez toi. Ton jeune âge et ton manque d'expérience font de toi un candidat parfait pour elle... Respire Crispin et fait le vide en toi..."

Se tenant face à lui, son pistolet toujours en main, il observa le jeune garçon comme essayant de déceler une quelconque réaction, mais le jeune mage hurla encore et toujours plus fort.

"La non vie use de ces plus puissants atouts contre toi Crispin... Le démon de Fiel pense que tu es le plus faible d'entre nous, mais elle se trompe... Ta volonté est bien plus forte qu'elle ne le pense, fais le vide en toi gamin, car si un vampire use de la mort et de l'obscurité pour vaincre, toi tu possèdes en toi la puissance du feu. Ce pouvoir que tu as en toi est sans aucun doute l'un de ceux que la non vie craint le plus ! C'est le démon de Fiel qui doit te craindre pas l'inverse...

Crispin ! Tu dois résister et ne pas flancher... Regarde l'état de cette créature... Regarde le fruit de l'immortalité, de la bestialité, de la haine et de la sauvagerie qui sont ces armes... Et regarde maintenant son vrai visage... Pathétique, faible, blessé... De monstre de la nuit, symbole de la terreur, elle n'est plus qu'un animal aux aboies..."


Espérant à travers ses mots avoir aidé le jeune mage, le loup blanc se retourna alors, pointant son arme dans la direction de la stryge, visant la tête de la bête.

"Regarde moi... Regarde moi !" Dit il avec autorité et avec rage.

"Je sais que tu comprends ce que je dis... Je lis dans tes yeux, cette pointe d'intelligence malveillante qui te fait vivre... Le gamin ne sombrera pas, tes petits tours ne fonctionneront pas. Si tu es capable d'entrer dans la tête des autres, alors viens dans la mienne et vois... Vois l'homme que j'ai été, que je suis... Vois en moi, le fléau de la non vie... Stryge, Von Carstein, Dragon de sang, lahmiane, Nécrarque... Vous êtes tous à mes yeux des cibles... Vois la noirceur dont j'use pour vous traquer et vous tuez, vous qui m'avez tant enlevé... Maintenant... Je t'ordonne d'arrêter ce que tu es en train de faire au gamin sinon..."

Il posa son doigt sur la gâchette de son pistolet, et porta un regard du coin de l'oeil à Hirohito.

"Il ne me faudra qu'une seconde pour t'abattre, la seul raison qui fait que tu respires encore, est que j'ai besoin de toi vivante... Mais si tu m'y oblige... Alors je n'hésiterais pas une seconde, mais avant... Je te ferais souffrir, comme jamais de toute ton existence tu n'as souffert... Mon ami prêt de toi n'attends que mon ordre pour te planter ce pieu béni... Plus jamais tu ne pourras user de ta patte, aucune régénération possible, et une douleur horrible, que tu n'ose imaginer t'attends.

Tu possèdes un instinct de survie je le sais... Et comme tous vampires, tu redoute une seule et unique chose : la mort... C'est le point faible de votre immortalité, vous qui autrefois avez été des mortels... Vous êtes terrifiés à l'idée qu'on vous enlève votre don le plus précieux... N'ai je pas raison ?"


C'est alors que pour terminer et officialiser ses menaces, le membre déchu de l'Ordre entama un décompte...

"Le gamin ou ta vie... Choisit... 3... 2..."

Désormais la tension était palpable...
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 02 déc. 2018, 16:56, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 132 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 29 nov. 2018, 12:34

Hirohito attrapa le pieu en vol d’un geste vif et se tint prêt, toujours hors de portée d’un coup soudain du stryge. Ce dernier était immobile au sol, masse inerte et meurtrie, la tête dans la boue tournée vers Crispin qu’il fixait de ses yeux reptiliens. Mog le Tranchoir, le souffle rauque et la plaque ventrale maculée de son propre sang, enroula la chaîne autour de son avant-bras et la tint solidement des deux mains. De l’autre côté, Klaus gardait son pistolet pointé vers le monstre, son bec-de-corbin dans l’autre main, campé sur ses jambes et prêt à agir à la moindre alerte.

Geralt s’avança vers Crispin alors que ce dernier était toujours prostré au sol, les mains sur les tempes comme pour tenter de se boucher les oreilles. Le chevalier renégat lui parla, essayant de briser l’emprise que le Démon de Fiel semblait avoir sur le jeune homme. Mais Crispin continuait de gémir, le visage tordu, se balançant d’avant en arrière comme si il était pris de folie. Il leva difficilement ses yeux larmoyants vers Geralt l’espace de quelques secondes, et le Loup Blanc pu y lire l’épouvante qui s’était emparée de lui.

Le chef des chasseurs se tourna alors vers le stryge et pointa son pistolet sur sa tête, l’apostrophant violemment et menaçant de mettre fin à sa non-vie. Mais la bête restait sourde au chantage du Loup Blanc et ne décrochait pas son regard perçant du sorcier. Geralt commença alors le décompte, le doigt sur la gâchette.

3.


- « Par les putes de Marienburg ! Geralt qu’est-ce que tu fous ?! Il nous le faut vivant !! » cria Klaus, indigné.

2.


- « Geralt BORDEL. » gronda le mercenaire en se tournant vers le chevalier pour pointer son arme sur lui.

1.


- « NOOOOOON ! » hurla Crispin. « NON ! Il … Il me parle … Il SAIT ! Kuresh, les Sélénites, la mort, la MORT ! »

Le jeune homme, visiblement désorienté ou possédé, s’accrocha à la jambe de Geralt en tremblant.

- « Nous avons BESOIN de lui. »
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 29 nov. 2018, 16:59

Au moment où le décompte allait toucher à ça fin... Klaus voulant empêcher le loup blanc d'en terminer avec le gibier susceptible de le rendre riche, détourna son arme de la créature, pour la pointer vers l'homme aux cheveux blancs, tout en le menaçant de stopper par la force le geste fou qu'il s'apprêtait à exécuter. Le chevalier renégat pour autant, ni prêta aucune attention, ne se détournant pas de la stryge, et commençant à presser très lentement la détente de son pistolet...
Mais alors que la situation semblait inévitablement devoir dégénérer... Crispin hurla de cesser tout ceci, s'accripant à la jambe de Geralt, suppliant d'épargner le démon de Fiel en prétextant qu'ils avaient besoin de lui, tout en argumentant son comportement par ces quelques mots : Kuresh, les Seléniens et la mort...
Tous ceci étaient bien curieux, mais ne firent en rien baisser la garde du loup blanc, qui ne connaissait que trop bien les ruses de la non vie...
L'arme toujours pointé sur le démon, Geralt tenta de raisonner le jeune mage de feu, une toute dernière fois...


"Crispin... Cette chose te montre ce qu'elle a envie de te faire voir..."

Poussant un soupir de lassitude, il sentit les tremblements qui s'étaient emparés du corps du jeune Crispin... Le loup blanc posa alors son regard sur le jeune garçon, n'osant imaginer quels visions d'horreurs la stryge avait pu glisser dans son esprit...
Sur le moment, Geralt éprouva quelques remords, pensant qu'il n'avait peut être pas été une idée si judicieuse d'emmener le garçon avec lui... Il semblait qu'il vivait encore en lui, une part d'innocence, qui était depuis longtemps éteinte chez les autres membres du groupe, et c'était dans cette brèche que la créature vampirique était parvenu à s'engouffrer dans l'espoir peut être de le manipuler...


"Qu'importe ce que veux ce monstre... N'y toi, n'y moi, n'y personne ne pouvons lui faire confiance ! Parmi les lignées vampiriques, les stryges sont celles qui sont le plus persécuté, et ce même par les autres vampires ! Il ne reste absolument rien en elles, étant encore en lien avec leur humanité d'autrefois...
Le démon de Fiel n'obéit qu'à son instinct de survie, à sa bestialité... Je ne connais que trop bien la non vie... Tu peux me croire... "


Fouillant dans sa veste, il montra à l'attention de la stryge, un petit pendentif, représentant un corbeau au pelage noir... Symbole de L'Ordre de la couvée du corbeau.

"Même dans ces contrées reculées, je ne doute pas que tu connais ce genre de pendentif et ce qu'il représente... Nous avons toujours été vos ennemis jurés après tout..."

Il reporta alors son attention sur le mage

"Je n'ai aucune raison d'aider une créature qui encore quelques secondes plus tôt, cherchait à nous tuer... Tu connais les termes du contrat qui nous lie tous ici... Notre cible est capturé, et désormais il est temps de finir notre tâche... Il n'est pas bon de rester trop longtemps dans ces marées..."

Se tournant vers Klaus qui le pointait encore, il lui lança la fusée destinée à faire venir leur employeur à tous, pour que celui ci soit prévenu qu'il était temps pour lui de récupérer son dû... D'un simple hochement de tête, Geralt lui fit comprendre qu'il pouvait l'activer tandis que les autres devraient rester en position au cas où...

"Avec ce qu'il nous reste de matériel, je veux que nous empêchions notre cible de se mouvoir complètement... Si elle tente de résister ou se montre dangereuse... Tu sais quoi faire Hirohito... Et que quelqu'un masque le visage de cette créature ! Un morceau de tissu fera l'affaire... Ensuite nous aurons le temps de soigner nos blessures, Mog en a besoin... "

Le loup blanc posant un genou à terre, aida Crispin à se relever, l'aidant à tenir debout pour que celui ci en cas de nouvelle crise, ne s'écroule encore. L'éloignant de quelques mètres de la Stryge, le plaçant dos au monstre pour qu'il ne puisse plus croiser son regard pour l'instant...

"Crispin... Crispin ! Reste avec moi gamin... Désolé... J'aurais dû me rendre compte que tu n'étais pas encore près pour ce genre d'affrontement... Dit moi... Qu'est ce que tu as vu, ou entendu précisément ? Les quelques mots que tu as pu dire tout à l'heure... J'ai beau réfléchir, ils ne me disent rien... "

Si le loup blanc semblait encore croire que les divagations du mage n'avaient été que le fruit du contrôle mental auquel la stryge s'était livré sur lui... Une part du chasseur de monstre était rongé par une certaine curiosité... Et si Crispin avait des informations à fournir, il pourrait le faire dès maintenant, tout en étant à l'abri des oreilles des autres membres de l'équipe.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 02 déc. 2018, 17:00, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 138 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 02 déc. 2018, 19:26

Klaus abaissa son bras, les yeux braqués sur Geralt un instant de plus, puis hocha silencieusement la tête et rengaina son pistolet. Ce mercenaire n'était pas un enfant de chœur, mais il faisait ce qu'il avait à faire et il le faisait bien. Si il était venu risquer sa vie dans ces marécages fétides, ce n'était pas pour que quiconque lui ravisse la récompense sous son nez. La décision du Loup Blanc de continuer selon le plan initial reçu l'approbation de l'averlander qui se baissa pour ramasser le lance-fusée dans la boue à ses pieds. Il le leva vers le ciel étoilé d'une main et appuya sur la détente. Il y eut une détonation et une fusée à la traînée rose et voyante jaillit de l'embout et éclaira violemment la scène en produisant un sifflement strident ressemblant étrangement à un cri de souffrance. Ce bruit ne manqua pas de donner la chair de poules aux chasseurs tandis que la fusée montait toujours plus haut dans la nuit noire jusqu'à exploser dans les airs loin au dessus du marais.

Pendant ce temps, Mog le Tranchoir faisait le tour du stryge avec la chaîne tandis que le prédateur était toujours immobile au sol, le corps atrocement brûlé. L'ogre avait le souffle rauque et la bouche entrouverte d'où s'échappait un filet de bave rougeâtre. Il avait été durement touché pendant l'affrontement avec le Démon de Fiel mais ne se plaignait ni ne se reposait pour autant. Son endurance, dix fois supérieure à celle d'un humain, lui permettait de résister aux pires blessures. Seul son humour lourdeau semblait avoir fané pour l'heure alors que le colosse économisait son souffle.

Hirohito veillait à la manœuvre, ne quittant pas la bête des yeux tandis que les maillons de la chaîne passaient et repassaient autour de ses bras et de son torse, la saucissonnant bientôt totalement. Le chevalier nippon se tenait prêt à agir, son pieux d'aubépine dans une main et son katana dans l'autre. Lorsque l'ogre eut finit de tourner autour de leur proie, Hirohito rengaina sa lame et attrapa un sac de jute à sa ceinture avant de s'avancer lentement vers le vampire inerte. Il enfila le sac sur la tête massive de ce dernier et recula d'un bond pour éviter un coup vicieux qui ne vint jamais. Le Démon de Fiel semblait s'être résigné. Il était désormais tout à fait amorphe, et puisqu'il n'avait nul besoin de respirer il était par conséquent parfaitement figé.


- "Allez sale bête, relève toi." lança Klaus, mais le stryge resta immobile. "DEBOUT !"

Le mercenaire lui lança un cailloux qui ricocha sur le crâne du monstre avec un bruit mat, ce qui resta sans effet, et Mog tira d'un coup sec sur la chaîne, forçant le vampire à se remettre sur ses pattes. Ce dernier s'appuya lentement sur ses genoux osseux enfoncés dans la tourbe, avant de se redresser sur une première patte reptilienne, puis sur la seconde. Il était là, debout, aussi grand que Mog, enchaîné et la tête couverte, des morceaux de peau calcinée pendouillant de son corps.

Une dizaine de mètres plus loin, Geralt aidait Crispin à se relever. Ce dernier était visiblement en état de choc, les yeux écarquillés et la mâchoire ballante. Son visage couturé de cicatrices, de boue et de sang séché affichait une mine médusée qui se mua en une expression fuyante et impénétrable à mesure que le Loup Blanc lui posait des questions.


- "Je ... je ne sais pas. Je ne sais plus." balbutia-t-il en évitant le regard du chevalier. "J'ai vu le visage de gens morts ... j'ai vu des montagnes de cadavres, des bras qui sortaient des murs, des fantômes dans les couloirs ... j'ai entendu des sanglots et des cris. Il y avait du sang, du sang dans la rivière et dans la forêt ... Sa voix ... Il ... " Crispin frissonna. "Il m'a dit de le suivre .. Il répétait Kuresh, Kuresh. Il y avait des serpents ... un temple ... Et du sang, tellement de sang ..." Son discours était de plus en plus confus et il finit par secouer la tête en se passant sur main sur le visage pour essuyer la boue qui le maculait. "Mais c'est terminé, maintenant. Il n'a pas réussi à m'avoir."

Le sorcier recula d'un pas en expirant, le souffle encore tremblant, et hocha la tête en pinçant les lèvres pour affirmer à Geralt qu'il pouvait continuer l'aventure, sans croiser son regard toutefois. Klaus s'approcha d'eux, une torche dans chaque main. Il en tendit une au Loup Blanc.

- "Nos clients sont avertis. Il nous reste plus qu'à sortir de ce maudit marais et à rejoindre la Ruine." Il regarda aux alentours baignés dans l'obscurité, avant de jeter un coup d’œil rapide aux étoiles qui parsemaient le ciel. "Si on prend à l'Est, on sera au bord du fleuve avant la mi-journée."

Derrière eux, Hirohito allumait lui aussi une torche et s'approcha en tendant sans un mot la sacoche contenant les bandages et les onguents, puis retourna auprès de Mog et du stryge pour monter la garde. Le pieu était toujours dans sa main.

- "Dépêchez vous." continua Klaus. "J'sais pas combien de temps va mettre notre petit ami pour reprendre du poil de la bête, mais j'préfère qu'il le fasse chez les nabots que pendant qu'on est encore dans l'coin." Le mercenaire se détourna, non sans jeter un regard froid en direction de Crispin.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 03 déc. 2018, 12:16

La fusée monta haut dans le ciel, déchirant les nuages en laissant une traînée colorée derrière elle, accompagnée d'un bruit strident et terrifiant, avant de se terminer par une assourdissante explosion.
Désormais l'employeur de l'équipe de Geralt était prévenu de la réussite de la mission pour laquelle on comptait les payer. La stryge était blessée et immobilisée, et la créature vampirique semblait pour l'heure, avoir abandonné toute la combativité qui quelques minutes plus tôt était encore vivace en elle.

Seul à seul avec le jeune mage Crispin, dont le teint était encore livide, les mains tremblotantes, signe de son état de choc. Le loup blanc chercha à obtenir plus d'informations sur ce que le démon de Fiel avait tenté de lui montrer, ou de lui faire entendre. Les propos du garçon étaient à nouveau peu cohérent... Il parla de montagnes de cadavres, de rivière de sang, de fantômes, d'un temple... Et surtout il répéta encore ce mot : Khuresh... Fouillant dans ses souvenirs et dans les savoirs acquis auprès de l'Ordre de la couvée du corbeau, il tenta de se remémorer si ce nom lui disait quelque chose... Mais rien ne lui vint. Khuresh était il un lieu particulier pour la non vie ? Le nom d'une créature ? Un symbole ? Si il ne pouvait que théoriser, Geralt ne pouvait rien affirmer. Tout ceci n'avait il été qu'un dernier coup à jouer par la Stryge dans le but de lui faire gagner du temps lorsqu'elle comprit que son sort était scellé ? Quoiqu'il en soit, si ruse il y avait eu pour tenter de nuire à Crispin et aux autres chasseurs de monstre, cela n'avait pas fonctionné.
Semblant retrouver ces esprits, le jeune mage semblait en mesure de continuer, bien que son regard restait fuyant.

L'arrivée de Klaus auprès du loup blanc, fut le moment qui intima au groupe de bouger. En effet, le mercenaire voulait au plus vite en finir avec cette chasse, et rallier dès à présent le point de rendez vous convié avec le nain du chaos, avant que la Stryge ne puisse retrouver du poil de la bête et ainsi redevenir une menace.


"Tu as raison, inutile de prendre de risques. Klaus et Hirohito vous ouvrirez la marche, suivi de Mog et de la Stryge... Je serais juste derrière avec Crispin."

Ainsi donc le petit groupe reprit sa progression en direction de la ruine, torche en main pour percer le voile d'obscurité qui s'était installé sur les marais et ainsi pouvoir se repérer dans la nuit.
Profitant d'un bref moment, le loup blanc eut le temps d'apposer de l'onguent ainsi que quelques bandages sur ses blessures, dans le but d'éviter toute éventuel infection, l'hémorragie ayant déjà été en partie stoppé plus tôt par la potion de soin qu'il avait prit plus tôt.

Désormais ils furent à nouveau confronté à la difficulté du terrain, avançant lentement à travers la vase et la boue de ces sombres lieux.
À nouveau seul avec le mage de feu, Geralt se risqua à tenter d'en savoir plus sur le gamin, engager la conversation lui évitant de trop cogiter sur les visions d'horreurs dont il avait été la victime.


"Je sais que nous avons tous nos secrets mais... Pourquoi es tu là Crispin ? Ce n'est pas pour la récompense j'en suis persuadé..."

Se tournant vers Crispin, il observa avec attention son interlocuteur, cherchant à deviner quels pensées pouvaient bien lui traverser l'esprit.

"La mort cruel de Amar t'a affecté, tu es sans aucun doute celui qui a eut le plus de compassion à son égard alors que tu étais aussi celui qui le connaissait le moins... Peut être même est ce la première fois que tu es confronté à une telle horreur comme le démon de Fiel... Malgré ton pouvoir, ton jeune âge démontre aussi que tu n'as sans doute jamais eu de maître pour te former n'est ce pas ?"

Il arrêta de tenter de cerner le gamin, et observa à nouveau droit devant lui avant d'enchaîner :

"Tu te demandes sans doute pourquoi je te dis ça... Tu es jeune et sans expérience, j'aurais pu choisir pour cette mission des mages plus puissants et expérimentés... Et pourtant je ne l'ai pas fais, tu sais pourquoi ?...
Ce regard... Son regard... Celui que tu affiches... Celui d'une personne étant encore capable de voir de la lumière là où seul la nuit demeure... Celui d'une personne avide de dévorer le monde..."


Le loup blanc se replongea alors dans les méandres de son passé. Puis afficha instinctivement un sourire.

"Et voilà que je me laisse porter par la nostalgie... Pardonne moi gamin, mais la dernière fois que j'ai croisé ce genre de regard, c'était auprès d'une jeune femme, qui possédait d'ailleurs la même couleur de cheveux que toi... Karla... C'était son nom... Mais ceci remonte à loin maintenant... Du temps de mon ancienne vie. Ce serait te mentir, que tous ces éléments ne m'ont pas influencé sur le choix de te recruter dans l'équipe.

Retrouvant son sérieux et sa mine froide, il conclu sur cette question :

"Une fois ta récompense touchée, que comptes tu en faire Crispin ? Un endroit particulier ou aller ? Quelqu'un à retrouver ?"
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 03 déc. 2018, 21:33, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 144 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2018 du meilleur MJ - RP
Messages : 1000

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par [MJ] Le Grand Duc » 03 déc. 2018, 23:28

► Afficher le texte


Ainsi les chasseurs se remirent en route, leur proie enchaînée et sous bonne garde. Klaus et Hirohito ouvraient la voie, éclairant de leurs torches les passages étroits qui sinuaient à travers les mares fétides et les parterres de joncs. Suivait Mog le Tranchoir, le torse et l'épaule emmaillotés de bandages tâchés de sang. L'ogre tenait la chaîne tendue contre lui et tirait dessus sans ménagement. A l'autre bout, ligoté entre les maillons, avançait le Démon de Fiel. La tête couverte par le sac en toile de jute, le monstrueux vampire avançait machinalement, sans un bruit, ses pattes puissantes aux angles étranges laissant des empruntes griffues dans la tourbe fraîche. Il n'opposait aucune résistance, probablement encore très affaibli par l'affrontement comme en témoignait les profondes brûlures qui maculaient son corps. Lorsqu'il trébuchait et que son imposante carcasse s'écroulait dans une flaque, Mog grognait et tirait comme un âne sur la chaîne, forçant le stryge à se relever en boitant. Derrière, enfin, venait Geralt qui brandissait une torche, et Crispin. Ce dernier était livide et ses yeux ne quittaient pas la bête captive qui avançait péniblement à quelques mètres de lui.

C'est pendant cette marche nocturne que le Loup Blanc tenta à nouveau de communiquer avec le jeune homme. Le visage couturé de cicatrices de ce dernier semblait être un témoignages des temps difficiles qu'il avait déjà traversé, et sa présence aux Sentinelles malgré son jeune âge et son manque d'expérience laissait penser qu'il n'en était pas à sa première aventure. Crispin écouta Geralt, le regard dans le vague, et mit de longues minutes à lui répondre. Le nom de Karla sembla éveiller une lueur dans ses yeux amers, mais qui s'éteignit bien vite dans ce visage sale et fermé.


- "J'suis né dans un trou de boue à Bechafen. Ma vie c'était les taudis du port et l'haleine avinée de cette prostituée qu'était ma mère. J'suis parti comme j'ai pu, par la force des choses. J'ai erré à Altdorf, et j'y ai rencontré des gens qui m'ont aidé. J'avais un don qu'ils disaient. Non, j'ai pas fait les Collèges. Recalé en l'entrée, j'ai même pas pu y poser le pied. Mais quelqu'un m'a appris en m'en servir... puis j'ai du partir." Il marqua une pause, plongé dans ses pensées. "J'ai erré, j'ai cherché l'aventure, je voulais vivre. J'ai survécu, comme j'ai pu. En faisant des choses, parfois des choses pas bien. Et puis je me suis engagé dans cette caravane qui partait, ils cherchaient des bras. Je me suis retrouvé aux Sentinelles. Et voilà. Ce que je ferais de la récompense ?" Il regarda le dos meurtris du stryge qui avançait devant lui. "Je ne sais pas ... Je ne sais pas. Mais tu trompes. Il n'y a pas de lumière en moi."

Sa voix n'était pas plus qu'un souffle et il semblait à proie à un doute profond. Geralt ne pu rien en tirer de plus, et ils marchèrent côte à côte sans un mot, le silence seulement perturbé par le bruit mouillé des pas dans la boue et le cri de quelque oiseau nocturne.

Sans guide de la trempe de Sartak, il ne fut pas aisé pour les chasseurs de se diriger à travers le marécage. Ils durent rebrousser chemin à plusieurs reprises, et Klaus et Hirohito manquèrent à un moment de se faire ébouillanter par l’éruction soudaine d'un geyser de boue brûlante. La lumière pâle se l'aube s'était peu à peu levée, en même temps que d'épaisses brumes, ce qui n'avait pas aidé le repérage dans ce territoire hostile. Geralt et ses compagnons gardaient leurs armes à portée de main, les sens en éveil, prêts à tomber dans une nouvelle embuscade des tribus des marais, ou même à faire face à un sursaut de vigueur du stryge qu'ils retenaient.


Mais le soleil finit par se lever, et les brumes avec lui. Après encore deux heures de marche à travers le marécage, ils arrivèrent finalement en vue des eaux fétides de la Ruine. C'était un large fleuve au cours paresseux, à la teinte jaunâtre et qui charriait toute la pollution des cités infernale bâties loin en amont. Les rives boueuses écumaient dans une odeur de souffre et la végétation y était rabougrie et tordue, comme malade. Seules quelques aigrettes décharnées nichaient ça et là au milieu des buissons épineux et, loin sur la ligne d'horizon, au delà des tourbières et des collines hostiles, se dressaient les pics blancs des Montagnes des Larmes.

C'est là que les attendaient leurs employeurs, comme convenu. Une barge fermée, cuirassée de fer sombre et à la coque bardée de pointes et d'écoutilles était accostée à même la berge argileuse, sa rampe de débarquement abaissée. A l'arrière, une roue à aube était encastrée dans une étrange machinerie bourdonnante dont la cheminée crénelée crachait des panaches de fumée âcre. Les petits formes noires des Dawi-Zharr s'activaient déjà sur la berge, supervisant une troupe d'esclaves qui tiraient ce qui semblait être une énorme cage rectangulaire depuis l'intérieur du navire. Geralt pouvait entendre le fouet claquer depuis sa position. Une corne à l'écho dissonant résonna lorsque les chasseurs émergèrent des broussailles du marécage et indiqua à ces derniers qu'ils étaient repérés, à trois centaines de mètres de là.

- "Je peux déjà sentir les loches des plus fines putes des Sentinelles au creux de ma main. On va êt' des rois !" s'enchanta Klaus en inspirant une grande bouffée d'air vicié, un large et inhabituel sourire éclairant son visage crasseux et mangé par la barbe.

- "Z'auront pas assez d'tout pour me remplir le bide, c'est moi qui te l'dit !" lui répondit Mog, goguenard, qui n'avait pas prononcé un mot depuis la veille. Il semblait avoir récupéré un peu.

C'est alors qu'il se passa quelque chose qui n'était pas prévu dans le plan d'origine.

Geralt entendit Crispin marmonner derrière lui, et lorsqu'il se retourna il vit le sorcier mains resserrées devant lui, en train d'incanter avec un air résolu qu'il ne lui connaissait pas. Ses cheveux roux se hérissaient sur son crâne et avant que le Loup Blanc ne puisse faire quoi que ce soit, un boule de feu ardent naissait entre les paumes du jeune homme et ce dernier la projeta droit devant lui.

Le projectile magique frôla Geralt, manquant de lui brûler le visage, et passa à côté du stryge pour s'écraser contre le dos de Mog le Tranchoir en explosant à l'impact. L'ogre fut projeté en avant et s'écrasa dans la boue face la première, mourant presque sans un râle, tout le flanc crevé et carbonisé.

Le stryge profita que la chaîne ne soit plus tendue pour pousser un cri strident à vriller les tympans, se démenant pour faire tomber ces liens désormais desserrés, et se débarrassa du sac qui lui masquait la vue par un violent coup de tête.


- "Fuis ! FUIS !" lui cria Crispin.

- "BORDEL ! ..." jura Klaus en dégaina son pistolet un geste vif, le braquant tour à tour sur Crispin et sur le stryge. "... DE MERDE !!"

Il opta pour le monstre qui prenait déjà la fuite en claudiquant vers le marais et fit feu. La détonation retentit et le monstre hurla de douleur mais continua sa course, traînant son horrible carcasse aussi vite qu'il le pouvait. Hirohito avait déjà dégainé son katana et s'avançait vers le sorcier, une expression interdite fixée au visage. Klaus s'élança à la poursuite du Démon de Fiel, voyant son butin lui échapper entre les doigts. Crispin, quand à lui, regardait le chevalier nippon s'avancer vers lui, les yeux écarquillés, comme si il venait de réaliser qu'il allait mourir.

Au niveau de la berge, les ordres claquèrent et l'activité s'intensifia au sein des Dawi-Zharr devant lesquels cette scène venait de se dérouler.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Messages : 261
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le Démon de Fiel

Message par Geralt » 04 déc. 2018, 17:18

La progression fut bien plus rude encore que pour atteindre la tanière du démon de Fiel. En effet sans le guide hobgobelin, suivre un itinéraire ici était bien plus difficile qu'on ne pouvait le penser, même pour des chasseurs de monstres aguerris...
Quoiqu'il en soit, Geralt parvint à arracher quelques mots de la bouche du mage Crispin. Encore secoué par ce qu'il avait pu voir, il parla un peu de son passé, ayant eu une vie difficile, sans réel amour, ni attache, sans éducation magique particulière... Il s'était retrouvé à vagabonder à travers le monde, jusqu'aux Sentinelles, où ces pas l'avaient conduit à trouver Geralt...
Chose curieuse, Geralt pu apercevoir une lueur s'illuminer l'espace de quelques secondes dans son regard à l'énonciation du prénom de Karla... Si ce détail n'échappa pas au loup blanc, il n'y donna pas suite, le mage s'enfermant à nouveau dans ses pensées, son regard fixé sur la Stryge que Mog traînait comme un chien en laisse...

Ce fut aux premières lueurs du jour et des premières lueurs matinales que le groupe de chasseur aperçu enfin son salut : une sombre barge de fer sombre était amarrée, tandis que l'on entendait s'y échapper des claquements de fouets accompagnés de hurlements de douleur... Les nains du chaos étant connu pour leur commerce d'esclave, cela n'avait rien d'étonnant, mais le loup blanc n'en resta pas moins impressionné par la machinerie de l'embarcation qui ne ressemblait en rien à ce qu'il avait déjà pu voir au cours de sa vie.

Tandis qu'ils approchaient, tous se laissèrent envahir par la sensation du travail accomplit, certains rêvassant déjà à la façon dont ils allaient dépenser leur récompense. Le loup blanc lui même se permit un instant de relâchement, baissant sa garde car considérant que le travail serait définitivement fini d'une minute à l'autre...

Erreur que cela fut... Car après deux ans passé, à ne plus combattre la non vie, le chevalier déchu avait semble il oublié à quel point la corruption vampirique pouvait se montrer puissante sur les mortels... Et ce bref moment de faiblesse... Allait tout changer...

Entendant le mage murmurer quelques mots, le loup blanc ressentant le danger, se retourna rapidement, apercevant Crispin invoquer à lui les vents de magie. Et le regard qu'il afficha était certes celui d'un homme perdu, mais bel et bien déterminé... Et son objectif... Était la Stryge !


"Crispin! Ne fais p..."

Mais il était déjà trop tard... Ayant à peine eut le temps de finir sa phrase, que le loup blanc vit fondre un projectile magique dans sa direction, le frôlant et le dépassant pour venir frapper l'ogre Mog dans le dos. Le colosse s'écrasa face contre terre, immobile et sans vie, une partie de son corps carbonisé.

Face à la tournure des événements, le loup blanc resta totalement amorphe et passif, tandis que Klaus cherchait de son côté à comprendre ce qui était en train d'arriver...

Geralt observa la suite des événements sans un mot, voyant la stryge se libérer de ces chaînes et tenter de fuir malgré ces blessures... Et ce malgré le coup de feu de Klaus, la créature vampirique semblait posséder d'encore assez de force pour se dresser et boiter vers des lieux plus sûre...

Le loup blanc avait sous estimé les effets néfastes qu'avaient pu avoir le démon de Fiel sur le jeune Crispin... Sans aucun doute s'était il au plus profond de lui même, convaincu de pouvoir le raisonner complètement, comme lui même avait pu en être capable avec Agabius deux ans auparavant...
Geralt avait il surestimé ses capacités ? Ou bien la volonté qu'il avait pensé voir chez le jeune mage, n'avait en réalité été qu'illusoire... Qui aurait pu le dire...
Observant le cadavre sans vie de Mog, puis voyant Klaus disparaître sur les traces de la stryge... L'ex membre de L'Ordre entendit aussi de nombreux mouvements provenir de l'embarcation des nains du chaos qui sans aucun doute cherchaient à comprendre la situation tandis que leur prise fuyait sous leur yeux. Cela ne serait donc plus qu'une question de minute avant qu'ils ne se décident à débarquer des troupes sur la berge...

C'est alors que se décidant enfin à réagir, Geralt vit Hirohito se diriger vers le mage du feu, avec une attitude indiquant qu'il comptait dès à présent l'exécuter face au danger qu'il représentait ...
Que pouvait bien faire Geralt face à cela ? Même si au plus profond de lui même, il savait que les actes de Crispin avait sans aucun doute été dicté par la peur, et l'influence que la Stryge avait eu sur lui... Ces crimes étaient bien trop grands pour être pardonnés... D'abord liberer la Stryge, ensuite le meurtre de Mog, et enfin la vengeance des nains du chaos qui s'abattraient sur le reste des survivants de l'équipe en voyant que le contrat ne serait pas remplit... Non... Crispin était définitivement condamné.


Devançant Hirohito, qu'il retint par l'épaule, Geralt dégaina l'un de ses pistolet en direction du mage. Celui ci resta immobile le regard totalement perdu, tandis qu'il semblait peu à peu commencer à comprendre la gravité de ces actes et leurs conséquences...

Un silence s'installa, tandis que le loup blanc plongea son regard dans celui du jeune Crispin... Si Geralt semblait afficher une mine déterminée, ce n'était en réalité qu'une façade destinée à cacher le doute qui le rongeait à l'instant T... Car si les crimes de Crispin étaient avérés, Geralt restait persuadé que ces actions étaient dictés contre sa volonté... En sommes, appuyer sur la détente revenait à tuer un innocent en quelque sorte...

Les battements de cœur de Geralt se firent de plus en plus fort, tandis que lentement son doigt se posa sur la détente, sous le regard du mage, dont la peur de mourir était palpable...
C'est alors que face au loup blanc, ce ne fut plus Crispin mais une belle et charmante jeune femme aux cheveux rouges qui apparu devant lui... Karla... Et d'une voix mélangeant colère et tristesse elle lui dit :


*Tu m'avais promis Geralt... T'en souviens tu ? Tu m'avais promis de revenir... Le moment est il enfin venu ?*

Elle tendit alors la main vers lui, comme lui intimant de s'en saisir... Mais pour seul réponse, elle obtint du loup blanc, d'une voix empli de tristesse et de regret...

"Je suis désolé..."

Il appuya alors sur la détente, et une détonation retenti, tandis que l'image de Karla disparu, laissant place au corps inerte du malheureux Crispin qui s'était écroulé au sol, sous le regard de Hirohito qui était resté totalement silencieux...

Rangeant son arme, en tournant le dos au corps derrière lui, sans être capable de le regarder à nouveau, il s'adressa au guerrier d'orient.


"Cette chasse est un échec, dont j'assume la responsabilité... Plus de capture, plus d'hésitation... Je compte bien éliminer le démon de Fiel une bonne fois pour toute... Le moment venu, toi et Klaus pourront tenter de m'en empêcher... Mais soyons réaliste, nous n'avons plus les ressources pour une autre capture. Et désormais je pense que notre employeur désire notre tête, autant que celle de la Stryge. Suis moi, ou prends la décision de partir, la décision te revient Hirohito..."

Sans attendre de réponse de la part de son compagnon, il s'élança sur les traces de Klaus et de la Stryge.
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 05 déc. 2018, 20:21, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 150 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 11 | End 12 | Hab 14 (*-1) | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 13 | Par 12 (*-1)| Tir 13 (*+1) | NA 3 | PV 58/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

Répondre

Retourner vers « Les Plaines Sombres »