[Ishar de Sombre-Bois] Le plus grand de tous les Sultans !!!

Les Principautés Frontalières ou les Royaumes Renégats, ont toujours été le théâtre d’innombrables batailles, guerres, conquêtes et défaites. La plupart des habitants des Principautés s’accommodent néanmoins de la situation, dans ces contrées où le moindre manant peut devenir roi en un jour pour connaître une mort ignoble le lendemain.

Les forêts des Principautés Frontalières regorgent de gobelins des forêts, d'elfes sylvains, etc. A proximité se trouve Barak-Varr, et les célèbres Pics Sanglants, remplis d'Orques.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 240

Re: [Ishar de Sombre-Bois] Le plus grand de tous les Sultans !!!

Message par [MJ] Neferata » 09 oct. 2019, 01:11

Image-Nous laisser tout le travail ? Allons bon… nous ne sommes pas de vulgaires mercenaires et nous avons forte à faire, comme trouver un fief pour reconstruire la reine ville. Restez prudent en attendant notre venu.


Sans un mot de plus, Otman se retourna, appelant ses janissaires dans sa langue pour repartir lentement des ruines de la reine ville en direction du marécage. Bien vite, La liche fut laissée dans un silence écrasant, à peine troublé par les gémissements spectraux des fantômes suivants la princesse ? De la nouvelle Sombre bois. Un dernier regard put être envoyé en direction du palais, de ce qu'il en restait. Combien de temps que la mascarade du démon avait duré avant que tout ne soit détruit par la présence d'un seul mauvai invité ? Combien de victime de tout cela ? Et combien l'ego du démon a augmenté pour qu'il fasse finalement ce faux pas qui lui coutat de finir dans une couronne naine ? Tout cela risquait de rester sans réponse car, il n'était pas sûr que cela possède un quelconque intérêt maintenant.



Le retour en navire fut… long. La liche en tant que nécromancienne était bien sur habituée de n'avoir que de la compagnie mort vivante la plupart du temps. Et donc, une compagnie peu… loquace. Mais cette fois si le voyage eu le mérite d'être pesant, surtout à cause d'une certaine appréhension sur son arrivé à son fief. Comment expliqué qu'une liche parte… pour revenir avec… une telle apparence ? Il y avait surement pleins d'explications et pleine d'assez crédible pour ne pas être dérangé par les questions gênantes. Mais est ce qu'Ishar le voulait ?



A vraie dire, elle trouva le moyen de ne pas trop y penser, plongé dans ses recherches sur sa couronne. La fissure était en effet un problème… pourtant, d'après les connaissances d'Ishar et les quelques études qu'elle put mener avec le peu de matériel à bord, Ishar pouvait dire que la couronne avait été rechargée et devait pouvoir fonctionner. Le problème était ce qu'il se passera en mettant la couronne sur sa tête. L'objet était surchargé d'une magie purement démoniaque, suffisamment pour la fracturer en son centre, en plein milieu de plusieurs runes. La mettre sur sa tête risquerait… beaucoup trop de choses pour que cela soit raisonnable. Ceci dit, si l'objet ne pouvait pas être réparé à la naine… il était parfaitement possible de la réparer avec les bons outils.



Une petite étude sur les ouvrages récupérés appartenant au grand sultan, permirent de comprendre par ailleurs qu'il s'agissait de recherche, aussi bien sur la nécromancie que sur la magie démoniaque. Cependant, impossible d'en savoir plus sans une traduction des termes en Arabeen, mélangé par des termes que seul un magicien pouvait comprendre. Surement que cela risquerait de rendre la traduction délicate. Cependant, en déroulant l'un des plus grands parchemins fait, en peau d'une créature a déterminé, plusieurs morceaux de bois tombèrent sur le planché de la cabine d'Ishar, les morceaux d'un bâton… et au vu des décorations sur celui-ci, un bâton de nécromancie. Il serait bien plus simple à réparer que la couronne.



Ishar ne put aller plus loin dans les études qu'elle avait pu ramener de cette étrange aventure. Concernant son nouveau corps… il était… paradoxal. Vivant, mais nourris par la magie qui empannait de sa nature de Liche ce qui faisait qu'elle n'avait pas vraiment de besoin de mortel comme la faim, la soif ou le sommeil. Il y avait juste cet étrange adaptation à faire, les mouvements n'étaient plus complètement les mêmes, et l'équilibre était tout autant différents. Il y avait cependant deux étranges « taches » au niveau du cœur et du nombril. Une peau plus « rouge ». Des restes de sa transformation ? Probable, mais impossible d'en savoir plus ici dans la cabine du navire.



Finalement, après de longs jours d'études et d'incertitude, le navire arriva de nouveau au port de Sombre bois. Il y avait de l'activité, des gens, du moins c'était ce qu'Ishar pouvait voir de sa fenêtre. Il allait falloir sortir.
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Répondre

Retourner vers « Les Principautés Frontalières »