[Ulricht] Une tête connue!

Les Principautés Frontalières ou les Royaumes Renégats, ont toujours été le théâtre d’innombrables batailles, guerres, conquêtes et défaites. La plupart des habitants des Principautés s’accommodent néanmoins de la situation, dans ces contrées où le moindre manant peut devenir roi en un jour pour connaître une mort ignoble le lendemain.

Les forêts des Principautés Frontalières regorgent de gobelins des forêts, d'elfes sylvains, etc. A proximité se trouve Barak-Varr, et les célèbres Pics Sanglants, remplis d'Orques.

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 884
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

[Ulricht] Une tête connue!

Message par [MJ] Le Djinn » 14 juil. 2019, 12:34

Une nouvelle mâtinée faisait son entrée sur Délivrance.

Comme tous les matins la paysannerie se levait, armait ses bras d'outils rouillés et vétustes afin d'aller gratter une terre ingrate et cruelle sur laquelle même le blé le plus robuste poussait bien mal. Les femmes sortaient passer le balais, sortir les enfants, vider les pots de chambre ou bien faire le tour de la propriété pour voir si, par chance, quelque chose de comestible n'était pas sorti de terre durant la nuit. De son côté Ulricht essuyait une colique de longue durée après avoir terminé son dernier pot de fèves. Le fond du bocal avait sans doute quelque peu périmé (ce qui expliquait son goût atroce) et son corps chassait les humeurs mauvaises par là où il le pouvait.
Le coq rachitique chantait depuis une bonne heure quand une savate vint le saisir en pleine tête: c'était Hubert qui inspectait à sa façon la bourgade, décochant des claques aux bambins qui ne se poussaient pas de son chemin et bottant les chiens maigrelets qui rongeaient les os de leurs congénères morts de faim.

Trois semaines avaient passées depuis la grande discussion entre le cultiste et l'herboriste et depuis rien de bien neuf ne s'était passé. Le vieillard battait toujours la terre en riant de façon démente et préparant des potions aux pouvoirs pour le moins douteux. Son ricanement redoublait toujours quand il croisait la route de notre antihéros, créant sans doute un sacré sentiment de colère chez ce dernier. Un jour il lui dit même à basse-voix que le moment viendrait vite où il pourrait servir. Ce jour vint en effet. Le margrave fit appeler son percepteur des impôts dans son bureau, visiblement une mission spéciale était arrivée et il souhaitait s'en entretenir avec un homme de confiance.

Le bureau n'avait pas changé, toujours encombré, toujours occupé et sentant quelque peu le renfermé. Aucune trace d'Hubert à l'horizon, seuls quelques mercenaires des plus simples protégeaient leur chef. Celui-ci n'eut pas l'esquisse d'un sourire en apercevant Ulricht, mais de toute façon il ne fallait pas en espérer de lui, c'était connu.

Image-"Bonjour Ulricht. Cela faisait un moment que nous ne nous étions plus vu, n'est-ce pas? J'ai une nouvelle mission pour vous. A vrai dire elle m'a été conseillée par Main-Verte, cet homme est une vipère mais il a souvent de bonnes idées..."
Peu enclin à s'étendre en bons mots et compliments, il étala une carte sur le bureau, poussant quelques affaires au passage. C'était un plan de la région, du genre que le cultiste possédait déjà. Le margrave pointa le Pic-de-Fer.
Image-"Ici se trouve le Pic-de-Fer, une forteresse naine de la région. Elle est dominée par un chef nain, Triste-Augure de son surnom. Il n'a qu'un but dans la vie: trouver un monstre puissant et mourir au combat contre lui. Et ça tombe bien, nous allons l'aider. Vous irez jusque chez lui et vous l'avertirez qu'un géant s'est établit près de Délivrance. A quelques kilomètres vers le Sud. Il est normal que vous ne soyez pas au courant: j'avais ordonné la plus totale discrétion à ce sujet depuis que Main-Verte est tombé dessus. Voilà votre mission principale, avez-vous des questions?"
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 72
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par Ulricht Drekner » 21 juil. 2019, 13:42

Trois semaines. Trois semaines durant lesquelles Ulricht avait continué à éduquer Karl, à se faire brimer par Hubert au détour d'une rue, faire cracher l'argent caché d'une matrone, à entendre les ricanements permanents du vieux Mains-Vertes. Qui lui susurrait à l'occasion qu'il lui serait bientôt utile.
Tout cela aurait sans doute été plus supportable s'il avait pu avancer son propre agenda. Mais ce n'était pas le cas. Il avait patiemment écumé les rues de Délivrance, mais n'avait pas su dénicher le moindre déséquilibré susceptible d'être manipulé et de rejoindre sa secte ! À croire que cette région, qui hébergeait pourtant les pires rebuts de l'humanité, était trop hostile pour laisser vivre bien longtemps les échecs de la société.

Et comme si ce n'était pas suffisant, il avait définitivement attrapé une intoxication alimentaire à force de manger les fèves trouvées dans ses bocaux.

Alors oui, le moral d'Ulricht était dans ses chaussettes lorsqu'un garde le fit mander auprès du margrave.
Le-dit margrave qui ne l'avait pas revu depuis l'interlude de la brasserie, d'ailleurs. Bah ! Cela le sortirait de sa déprimante monotonie.

Malgré les semaines, rien n'avait changé ou presque chez le margrave, que ce soit lui ou la maison. Toujours la même bâtisse un peu décrépit, le bureau au style kisléviste et un peu négligé... Et son propriétaire, aussi amical et expressif qu'une porte.
Margrave Vodeski a écrit :
Image-"Bonjour Ulricht. Cela faisait un moment que nous ne nous étions plus vu, n'est-ce pas? J'ai une nouvelle mission pour vous. A vrai dire elle m'a été conseillée par Main-Verte, cet homme est une vipère mais il a souvent de bonnes idées..."
Ulricht hocha poliment la tête. En effet, cela faisait quelques temps. Oh, oui, Main-Vertes était une petite raclure de première, bien trop futé et expérimenté pour un simple herboriste. Mais ça, il ne pouvait pas le lui dire sans éveiller les soupçons sur ses propres activités, hé.
Il commença à s'inquiéter en voyant le margrave déplier une carte de la région. Et fronça vigoureusement des sourcils lorsque son patron pointa le doigt sur une région au nord-est de la carte, dans un coin montagneux : le Pic-de-Fer.
Ça ne sentait vraiment pas bon. Les deux villes étaient déjà très éloigné, avec tous les incidents possibles et imaginables sur la route. Mais il y avait pire : un passage obligé serait Marienburg-Sur-Boue, tenue par Mila Coupe-Couilles. Une femme qui, comme son nom l'indiquait, ne portait pas particulièrement les hommes dans son cœur.
Margrave Vodeski a écrit :
Image-"Ici se trouve le Pic-de-Fer, une forteresse naine de la région. Elle est dominée par un chef nain, Triste-Augure de son surnom. Il n'a qu'un but dans la vie: trouver un monstre puissant et mourir au combat contre lui. Et ça tombe bien, nous allons l'aider. Vous irez jusque chez lui et vous l'avertirez qu'un géant s'est établit près de Délivrance. A quelques kilomètres vers le Sud. Il est normal que vous ne soyez pas au courant: j'avais ordonné la plus totale discrétion à ce sujet depuis que Main-Verte est tombé dessus. Voilà votre mission principale, avez-vous des questions?"
Oh, ça oui ! Assez pour rester dans ce bureau jusqu'à la semaine prochaine ! Mais il allait falloir faire bref, pour ne pas irriter le chef.
Il se gratta l'occiput, prenant l'air un peu gêné pour mieux rentrer dans son personnage de loyal sous-fifre.

- À vrai dire, j'en ai pas mal, patron. C'est une sacrée distance, d'ici à là-bas. Est-ce qu'il y a un itinéraire suggéré, une escorte ? Le seul chemin que je vois passe par Marienburg-Sur-Boue, et la propriétaire ne va pas être ravie de me voir...

Il fixa la carte avec un petit sourire en coin, se voulant un tic nerveux aux yeux du margrave.

- Et puis je ne sais pas si je suis à la hauteur de la tâche. Vous voulez juste que je transmette cette information à ce nain ? Si juste pour ça, vous avez probablement un homme ou une femme de confiance qui saura se faufiler jusqu'au Pic et se défendre sur le chemin. Moi, je ne connais pas la région et tout ce que je sais manier, c'est une plume...
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 31/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 884
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par [MJ] Le Djinn » 22 juil. 2019, 18:32

Fixant toujours Ulricht de son regard bovin, mi-clot, le margrave n'émit tout d'abord aucun commentaire puis leva péniblement les yeux au ciel comme pour faire part de son désespoir envers l'humanité. Il traça ensuite un chemin qui allait de Délivrance vers Ustern-La-Belle puis qui remontait au Pic-de-Fer par la rivière.
Image-"Ne soyez pas idiot jeune Drekner, je ne vais pas vous envoyer chez Mila, vous y perdriez votre tête, ou autre chose, pour un gain nul. Non: vous allez vous rendre chez les sigmarites à Urstern-la-Belle puis de là prendre une barque et ramer jusqu'à rencontrer les nains. Je vais vous donner quelques piécettes pour louer une embarcation et je vous laisse décider des deux soldats votre garde. Mes mercenaires n'ont pas l'air comme ça mais ce sont de braves gars, ils vous protègeront bien."
Bien évidemment les objections d'Ulricht furent balayées d'un revers de la main par Vodeski, décidément peu désireux de tergiverser sur ces questions éminemment politique.
Image-"Et vous serez très bien pour ce rôle. Vous avez passé l'épreuve de la brasserie avec maestria, en témoigne la forme normale et non-ouverte de votre gosier. Vous y allez simplement, poliment, vous faites attention à ne manquer de respect à personne et vous revenez avec l'annonce de l'arrivée prochaine de ce nain, est-ce compris? Si oui, j'ai du travail alors votre présence n'est plus nécessaire."
Sans même un merci Ulricht se fit donc jeter dehors comme un malpropre. Les villageois faisaient leur vie dans le hameau, sans prêter trop d'attention à ce percepteur qui faisait désormais partie intégrante du paysage.
Il lui restait à programmer son voyage et ses futurs frères d'armes. Qui savait si ce n'était pas là la première pierre d'un complot?
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 72
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par Ulricht Drekner » 22 juil. 2019, 23:59

Étant donné la façon dont le margrave leva les yeux au ciel, Ulricht craignit avoir dit quelque chose de particulièrement stupide.
Margrave Vodeski a écrit :
Image-"Ne soyez pas idiot jeune Drekner, je ne vais pas vous envoyer chez Mila, vous y perdriez votre tête, ou autre chose, pour un gain nul. Non: vous allez vous rendre chez les sigmarites à Urstern-la-Belle puis de là prendre une barque et ramer jusqu'à rencontrer les nains. Je vais vous donner quelques piécettes pour louer une embarcation et je vous laisse décider des deux soldats votre garde. Mes mercenaires n'ont pas l'air comme ça mais ce sont de braves gars, ils vous protègeront bien."
Ehm... Youpi ?
L'itinéraire annoncé par le Margrave était à peine mieux que celui passant par le territoire de Mila. Devoir passé par une région tenue par des sigmarites n'allait pas être très agréable, mais le patron n'avait pas à le savoir.
En plus, la rivière de la région était sûrement gorgée de saloperies, comme des crocodiles cannibales ou des carpes géantes mangeuses d'homme... Au moins. Pas de quoi sauter de joie, en tout cas. En plus, Ulricht ne savait pas nager.
Mais il allait devoir y aller de toute façon, Vodeski ne semblant pas réceptif à ses arguments.
Au moins n'y irait-il pas seul.
Margrave Vodeski a écrit :
Image-"Et vous serez très bien pour ce rôle. Vous avez passé l'épreuve de la brasserie avec maestria, en témoigne la forme normale et non-ouverte de votre gosier. Vous y allez simplement, poliment, vous faites attention à ne manquer de respect à personne et vous revenez avec l'annonce de l'arrivée prochaine de ce nain, est-ce compris? Si oui, j'ai du travail alors votre présence n'est plus nécessaire."
Ou comment demander poliment à Ulricht de virer son délicat séant du bureau. Ce qu'il fit après un hochement de tête aussi respectueux que compréhensif.
Il attendit un peu avant de quitter le bâtiment, ayant aperçu flotter la cape d'Hubert au coin de la rue. Après avoir patienté plusieurs bonnes minutes, Ulricht se dirigea à pas de loup vers la caserne pour choisir ses gardes du corps.

Il avait déjà son idée en tête : Madrelo et Tierri. Il connaissait le premier depuis son arrivée et vaguement le second après la discussion de la brasserie. Ce voyage serait l'occasion de resserrer les liens... S'ils survivaient, bien entendu.
Mannfred ne savait pas garder sa queue en place, Théodule, en tant qu'ancien, était "trop vieux pour ces conneries" et Manuel et Pedro étaient trop occupé à se bouffer le nez à longueur de journée pour réfléchir à autre chose. Restait Gaudino, mais Ulricht avait besoin de le garder sur place.
Les trois hommes qu'il cherchait étaient tous dans la caserne, occupés à la pause matinale avant leur tour de garde.

- Madrelo ! Tierri ! Vous êtes en veine aujourd'hui !

Ulricht leur fit signe de l'attendre devant la caserne tandis qu'il se dirigeait vers Gaudino, auquel il s'adressa plus discrètement.

- J'aurais besoin que tu surveilles le gamin, Karl, pendant mon absence. Au moins quelques jours. Essaye de trouver un bon épéiste pour l'entraîner, il a sa propre épée. Je te renverrai la balle à l'occasion.

Ses instructions données, il rejoignit Madrelo et Tierri dans la rue.

- Petits veinards, lança-t-il avec un large sourire. Vous venez de gagner une croisière sur notre magnifique fleuve, j'ai nommé la Pissarde ! Il grimaça. Je déconne, ça n'aura rien d'une croisière, même si on va bien naviguer sur le fleuve. Reste juste à voir le Margrave pour fignoler les détails de l'expédition, mais on est parti pour quelques jours. Préparez votre barda en conséquences, on part sur le champ. Je vous expliquerai sur la route.
Modifié en dernier par [MJ] Le Djinn le 22 janv. 2020, 22:47, modifié 1 fois.
Raison : MAJ XPS! +5 XPS!
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 31/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 884
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par [MJ] Le Djinn » 27 juil. 2019, 13:31

Les dénommés Madrelo et Thierry n'étaient franchement pas des plus ravis de partir comme ça, sur les routes comme des brigands, uniquement sur un coup de tête du percepteur. Alors oui on leur avait bien expliqué que c'était le margrave qui avait demandé, tout ça, mais quand même! Eux tout ce qu'ils voulaient c'était être tranquilles quelques jours de plus, à chasser quelques monstres et punir des paysannes aux gros seins, pas crapahuter par mont et par vaux pour une histoire de diplomatie idiote.

Le chemin jusqu'à délivrance prendrait une grosse demi-journée, largement le temps de se faire saigner par quelque brigand ou monstre local, d'ailleurs Madrelo n'était pas rassuré et avait constamment la main sur son épée de fer. Les dangers de ces collines désertées lui étaient sans doute bien connus. Thierry demanda:


-"Et pourquoi est-ce qu'il y va pas lui-même le margrave? Est-ce qu'on a l'air d'avoir envie de se paumer chez les culs-bénis, nous?"

La réplique de Madrelo ne se fit pas attendre et il colla une belle claque à l'arrière de la tête de son compagnon.

-"Ah ne blasphème pas, hein! Tu sais jamais ce que les dieux en pensent!"
Jet sur la table des rencontres.
Ils marchaient ainsi depuis une bonne heure quand les premières figures humanoïdes apparurent sous leurs yeux... Au départ les soldats firent des signes de la main pour capter l'attention des arrivants, qui ne venaient pas de la route mais de la plaine et qui se dirigeaient vers eux. Quelque chose n'allait pas pourtant: la démarche des nouveaux venus était chaotique, hasardeuse et même malsaine. Effectivement, à la lumière on les voyait bien, ces os qui se dessinaient, ces orbites vides et ses mains bloquées sur des armes rouillées…

Trois squelettes étaient en train d'arriver vers eux! Les hommes dégainèrent et se tournèrent vers Ulricht, chef officiel de l'expédition. Thierry demanda:


-"On s'les fait ou on trace en courant?"
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 72
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par Ulricht Drekner » 18 févr. 2020, 01:01

Le cultiste fit une petite moue ironique lorsqu’il entendit la main de Madrelo claquer sur le crâne dur de Tierri.

- Ah, pour sûr qu’on sait pas ce que les dieux pensent... Par contre pour Tierri... Ulricht se tourna vers le garde. Comment qu’elle s’appelle déjà, ta petite paysanne favorite ? Ilma ?

- Tu aimerais bien qu’elle puisse pas payer la dîme plus souvent, hein ?! dit-il bien fort pour couvrir les jérémiades indignées de Tierri, intervention qu’il ponctua d’un bruyant éclat de rire bon enfant.

Ulricht continua à ricaner quelques instants, fier de sa blague. Oh, ce n’était certes pas au niveau des traits d’humour intellectuels de haute volée qu’ils pouvaient faire à Nuln, mais l’humour potache partagé avec des hommes du peuple s’avérait rafraîchissant et... humain, dans le monde terrifiant dans lequel se trouvait Ulricht, celui d’un cultiste seul, seul et à la merci de Papi Main-Verte, cet herboriste trop curieux et renseigné sur sa vraie nature pour n’être qu’un simple botaniste.
On se consolait comme l’on pouvait.

Oh, il venait justement d’en trouver une bonne !

- Bon alors les gars, c’est quoi la différence entre Tilée et Estalie ?

Ulricht vit distinctement les poumons de Madrelo se gonfler, préparant sa diatribe assassine à l’encontre des estaliens.
Ça allait leur occuper la journée, sûr de sûr.


***

Les deux enfants se glissèrent aussi silencieusement qu’ils le purent dans leur chambre, l’adrénaline coulant encore dans leurs veines. Conscients de l’interdit, le gloussement hilare de la victoire menaçait à tout instant de surgir d’entre leurs lèvres. Bien qu’il partageait ce sentiment avec son frère, Ulricht n’hésita pas une seconde à réprimander son compagnon brigand pour le bruit dont ils étaient tous deux la source.

- Moins fort Walther, le Gros va nous repérer ! chuchota-t-il hâtivement.

Le Gros, c’était le surnom du brave Hunder, un loyal mais corpulent serviteur de la maisonnée Drekner. Son rôle de veilleur de nuit se cumulait à celui de domestique nocturne, prêt à intervenir en pleine nuit si ses maîtres le jugeait bon.
Le grand jeu d’Ulricht et Walther, son frère cadet, était de faire tourner en bourrique le pauvre Hunder en faisant les quatre cents coups dans la bâtisse familiale. Sans preuves ni flagrant délit, le serviteur n’osait pas faire remonter leurs épopées nocturnes à leur père.

- Tu l’as ?
- Oui !

Walther, douze ans, décolla l’épais tome de son ventre et le présenta à son grand frère. Ulricht le saisit et l’approcha d’une bougie encore allumée.
Sur la page de couverture en cuir s’étalait une graphie élégante et courbée, où l’on pouvait lire :  « Munster und Kreaturen der Reikland ». Le livre était de bonne facture, le papier doux au toucher, les pages solidement et soigneusement reliées entre elles, et les illustrations... Oh, les illustrations !

- Oh, c’est horrible, murmura Walther. Ulricht tourna la page suivante, et le cadet plaça sa main entre ses yeux et le livre pour cacher l’illustration. Je me sens pas bien, Ulricht.
- Arrête de faire ta chochotte, le tança son grand frère. Regarde, un orc ! T’as vu ses dents, comme elles sont grosses ? Il tourna la page, et retint un glapissement. L’illustration suivante était un orc miniature, monté sur une araignée géante criante de réalisme.
- C’est quoi ? demanda son petit frère, la main toujours portée devant lui.
- Hunder, rétorqua Ulricht en sautant une trentaine de pages en avant.

Walther étouffa un rire et s’assit. Ulricht s’assit à son tour et continua à tourner les pages, jusqu’à atteindre le chapitre « Verwündscht Kreaturen der Sylvania ».
Il s’arrêta brusquement à la page suivante. Sur la page de droite l’observait un « Vampyr ». Son visage était crayeux et émacié, et ses yeux sombres et enfoncés semblaient creuser dans les tréfonds de son âme d’enfant. Derrière lui, d’autres créatures l’observaient. Ulricht pouvait voir leurs os, leurs viscères en décomposition, leurs orbites creuses. Il déglutit et retourna à la page bien plus accueillante du halfling fumant paisiblement sa pipe, allongé dans sa chaise.
Ulricht se tourna vers son petit frère.

- Toi, tu pourras voir tout ça en vrai, soupira-t-il.
- Y’a que toi d’assez fou pour voir ça en vrai, Ulricht. J’ai pas envie. Ça me fait peur, je me sens pas bien, là. Walther ponctua sa remarque d’un frisson, les épaules secouées de spasmes nerveux,
- C’est moi l’aîné, je vais rester à Nuln. Toi, tu pourras voyager !
- Mais j’ai pas envie ! Installation d’un silence, que Walther brisa timidement. On n’a qu’à échanger les rôles... ?
- Papa voudra pas.

Les deux enfants observèrent en silence le halfling, toujours aussi tranquille sur l’image.


***

- Eh ! EH !

Ulricht revint à lui. Les trois créatures continuaient de tituber vers eux depuis plusieurs minutes, le temps qu’il avait fallu pour qu’il revive cette scène de son enfance, cette vie passée qu’il avait totalement enfoui et essayé d’oublier depuis son asservissement à Tzeentch
Et qui venait aujourd’hui de lui revenir comme un boomerang en pleine poire.

Tierri et Madrelo continuaient de le fixer, en attente d’une réponse, peut-être d’un ordre.
Ulricht ne leur répondit pas, se contentant de dégainer son épée achetée à prix d’or à Délivrance. Il était incapable de détacher les yeux des trois squelettes.

- Wa...lther, murmura le cultiste.

Sa vue se brouilla. Il se rendit compte qu’il pleurait.
Brandissant son épée devant lui, il tenta un pas vers les squelettes.

Puis un autre.
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 31/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Avatar du membre
[MJ] Reiksmarshall
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 34

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par [MJ] Reiksmarshall » 25 mars 2020, 13:57

"Cliquetis, cliquetas, clique-claque !" Firent les squelettes en voyant les trois humains dont l'un se rua sans prévenir sur eux. Tels des machines, ils répondirent en brandissant leurs armes mais furent pris de court...

Surprit de la spontanéité d'Ulricht, Maledro lanca alors:
Mais... qu'est-ce qu'il fout ? Pourquoi il fonce sans réfléchir on a même pas d'plan !
Tant pis pour la sauvette !ponctua Thierry avant de se ruer un peu tard dans la mêlée avec Maledro.


► Afficher le texte




Tout s’était déroulé si vite, à peine l’adrénaline partie, Ulricht pouvait sentir une sorte de brûlure au niveau de sa jambe. Une longue taillade avait été dessinée, le sang s’écoulait mais avait déjà finit de coaguler. Jetant un œil à ses comparses, Maledro n’avait pas l’air amoché. Par contre Thierry faisait peine à voir, une défigurant balafre était apparue sur sa joue gauche lui donnant un demi-sourire affreux. Thierry pesta

Foutue choses qui devraient pas exister ! il sortit quelque bandage du peu de conscience qu'il lui restait.

Maledro après avoir comparé les deux situations de ses compagnons, jugea plus important pour le moment d'aider Thierry. Il l'aidait à panser ses blessures et masquer la balafre avec un bandage. Par chance, ce dernier semblait posséder un petit nécessaire d'apothicaire: du désinfectant avec de l'alcool et des bandages supplémentaires. Thierry poussa un râle désagréable, l'alcool lui purifiant les plaies en provoquant de désagréable piqures brûlantes. Essoufflés, ils se tournèrent vers Ulricht, Maledro sembla ensuite parler pour les deux:

J'pense qu'on ferait mieux de monter le camp ou au moins de se reposer un peu, qui sait ce qui nous attend encore sur le chemin ?
J'suis pas contre...répondit Thierry l'esprit embrumé par la douleur.

À vous d'voir, mais moi j'dis vaudrait mieux s'reposer un peu, tout'fois fait pas encore assez sombre pour monter le camp et j'pense pas non plus qu'on soit trop loin d'la prochaine bourgade. Enfin je dis ca pour Thierry hein... D'ailleurs mon vieux arrête de bouger sinon j'peux pas m'occuper correctement de toi ! Une fois que j'ai fini avec lui j'm'occupe de vous !

La prochaine étape de l'expédition n'étant plus très loin il n'y avait plus beaucoup de marche à faire. Toutefois le groupe devrait récupérer un peu avant de continuer.
Mais que souhaite Ulricht ?
En avant, ensemble vers la victoire ! Au nom de notre empereur, de Sigmar et du marteau !

(Compte MJ de Galfric Lawmaker et Hinzuo-Ashino Daimatzu)

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 72
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par Ulricht Drekner » 28 mars 2020, 18:17

L'instant d'avant, il chargeait comme un forcené. L'instant d'après, il se tenait au milieu de tas d'os et de gerbes de sang.
Entre deux, un flou entretenu par une espèce de brume mémoriel.

Et il se tenait là, les bras ballants et l'épée en main, hébété et couvert d'esquilles d'os. Mais qu'est-ce qu'il venait de faire ? Qu'est-ce qui avait bien pu lui traverser l'esprit pour faire quelque chose d'aussi stupide ?
Ulricht se secoua la tête et rengaina. Sentant l'adrénaline quittant ses veines, il perçut en parallèle une profonde douleur à la cuisse qui le fit grimacer.
La cuisse ? Bon sang, sa marque, elle allait être visible, et...
Il baissa les yeux. Non, tout allait bien. C'était sa cuisse gauche qui était entaillée, et sa marque était sur la droite. Le cultiste en tira quelque joie, malgré la douleur. La plaie était profonde et palpitait, chauffant toute sa cuisse. Un peu de sang ruisselait encore, mais la blessure n'était fort heureusement pas doublée d'une hémorragie.

Pour Tierri en revanche...
Ulricht s'agenouilla avec peine à côté de Tierri et Madrelo, qui s'efforçait de limiter les dégâts.

- "Faut voir le bon côté Tierri... Une fois qu'on t'aura tiré de là et que ça aura cicatrisé, t'auras l'air d'un foutu vétéran. Les paysans se pisseront dessus au moindre regard. Et je te dis pas l'effet que ça aura sur ta petite Ilma..." ajouta-t-il avec un petit sourire en coin. Hélas, Tierri était trop assommé par la douleur pour réagir.

Tierri gigota sous la morsure brûlante de l'alcool sur ses plaies, et fut quitte pour un lourd bandage autour de son crâne. Une fois Tierri traité, ce fut au tour d'Ulricht de danser la gigue lors de la désinfection de sa blessure.
Les deux gardes réclamaient un repos bien mérité après leurs exploits. Ulricht hocha la tête.

- "Je suis d'accord, on l'a bien mérité. D'ailleurs, je manquerai pas de vous mentionner auprès du Margrave à notre retour. C'était pas rien ces saletés !"

Il se leva et pointa un doigt vers le nord.

- "On va établir un camp pas loin. Je veux pas rester à côté de ça,"dit-il avec emphase en pointant du pouce les tas d'os. "On rejoindra pas Ustern-la-Belle d'ici ce soir, pas dans notre état. Et je sais pas s'ils accueillent les visiteurs nocturnes, de toute façon...

Boitant, Ulricht soutint Tierri par la gauche tandis que Madrelo faisait de même à droite, le bras de Tierri autour de sa nuque.

- "On va essayer de se trouver un coin à l'abri du vent, un arbre ou une cuvette dans le sol, peut-être. Et on ne pourra pas faire de feu, pour ne pas attirer l'attention de... d'autres bestioles indésirables."

En marchant, Ulricht continua à réfléchir à leur escarmouche. Un élément le frappa si brusquement qu'il faillit s'arrêter.
Madrelo l'interrogea du regard, mais Ulricht fit signe de continuer.

- "Juste ma jambe," répondit-il.

Les histoires racontaient toujours que les squelettes étaient sous les ordres d'un mage, un nécromancien, comme on disait des les milieux huppés de Nuln.
Mais alors, où était le maître de ces trois squelettes ?
Il décida de demander aux autres, une fois le camp monté, si des nécromanciens avaient récemment élu domicile dans la région, ou si d'autres morts-vivants avaient été aperçus.
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 31/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Répondre

Retourner vers « Les Principautés Frontalières »