[Ulricht] Nouveau dans le coin?

Les Principautés Frontalières ou les Royaumes Renégats, ont toujours été le théâtre d’innombrables batailles, guerres, conquêtes et défaites. La plupart des habitants des Principautés s’accommodent néanmoins de la situation, dans ces contrées où le moindre manant peut devenir roi en un jour pour connaître une mort ignoble le lendemain.

Les forêts des Principautés Frontalières regorgent de gobelins des forêts, d'elfes sylvains, etc. A proximité se trouve Barak-Varr, et les célèbres Pics Sanglants, remplis d'Orques.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 651
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 08 févr. 2019, 15:38

Le forgeron toisa Ulricht d'un air méprisant. Il affichait une mine affreuse, traversée de brûlures et de maladies de peau posées sur un visage ingrat. Un nez déformé le faisait mugir plus que respirer et des sourcils drus et constamment froncés lui donnaient un air d'homme colérique. D'ailleurs son comportement était à l'avenant. Brutal et peu soigneux, il posa ses énormes mains noircies de suie et de poussière sur le comptoir, faisant face au cultiste sous couverture. Sa voix était grave et forte, traversant sans doute le village entier à chaque mot.

-"Ca dépend, lui faut quoi au bourgeois?"

L'homme se recula pour aller chercher quelque chose sous le comptoir. Il en sortit plusieurs épées plus ou moins courtes et de qualité plus ou moins acceptable. Il y avait cinq lames en tout, une vraiment mauvaise qui devait être dans un fer tenant presque de la fonte, une correcte dans le même matériau qui devait avoir servi au vu de son tranchant fort faible, une qui avait dû appartenir à un orc car elle était de pierre, la quatrième était une épée longue de fer brisée à deux tiers de hauteur et la dernière semblait dans un acier solide même si son maculée de rouille et de sang séché. De la première à gauche à la cinquième à droite, le forgeron énuméra les prix.

-"En monnaie impériale: deux pistoles, six pistoles, deux pistoles, cinq pistoles, un karl. "

Il se gratta le cuir chevelu avant de reprendre.

-"Après patron si ça vous va pas y'a encore de la massue, de la hache et tout ce que j'peux forger ou ramasser. Après y'a même les trucs qui ont vraiment servi, bien sûr dans c'cas là j'fais une ristourne."

Puis il ajouta, d'un air faussement ingénu qui contrastait totalement avec son faciès patibulaire et sa mine renfrognée.

-"Bon bien sûr c'est cher hein, forcément dans le coin... R'marquez, entre hommes d'affaires on peut aussi trouver un arrangement..."
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 62
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 11 févr. 2019, 18:09

La réaction méfiante du forgeron ne surprit pas vraiment Ulricht. Il avait déjà dû négocier avec des artisans pour son père à Nuln. Ses manières bourgeoises les rendait bien souvent hostiles à son égard, tout manuel qu'ils étaient.
Toutefois, il n'y avait rien que l'argent et les petits arrangements ne pouvaient réparer.
Le Forgeron a écrit :-"Ca dépend, lui faut quoi au bourgeois?"
Pendant que le forgeron sortait ses produits, Ulricht s'engagea dans une conversation avec l'un des gardes proches. Après avoir lancé une plaisanterie gratinée sur la paysanne qui avait essayée de le tromper la veille et qui l'avait chèrement payé de la main de Mannfred, il reposa son attention sur le forgeron.
Le Forgeron a écrit :-"En monnaie impériale: deux pistoles, six pistoles, deux pistoles, cinq pistoles, un karl. "
L'artisan énuméra les prix des cinq armes. Le choix était varié, mais la gamme restait la même : médiocre. L'arme était pour Karl afin qu'il puisse commencer à s'entraîner, aussi n'était-il pas prêt à débourser une fortune.
Avant qu'il puisse annoncer son choix, le forgeron intervint une seconde fois.
Le Forgeron a écrit :-"Après patron si ça vous va pas y'a encore de la massue, de la hache et tout ce que j'peux forger ou ramasser. Après y'a même les trucs qui ont vraiment servi, bien sûr dans c'cas là j'fais une ristourne."
Ulricht secoua la tête. Une épée restait idéale pour découvrir les subtilités de la mêlée.

- Une épée me conviendra très bien. Je prend la deuxième, à six pistoles. J'imagine qu'à ce prix, vous n'avez pas de quoi l'aiguiser ? ironisa-t-il.

Le forgeron haussa les épaules
Le Forgeron a écrit :-"Bon bien sûr c'est cher hein, forcément dans le coin... R'marquez, entre hommes d'affaires on peut aussi trouver un arrangement..."
Le cultiste lui sourit d'un air entendu.

- Ah, vous aviez mon intérêt, mais maintenant, vous avez mon attention ! Je suppose que vous avez déjà une petite idée en tête ?
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E) : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde (Bretonnien, Tiléen, Estalien, etc.,) si bien entendu il comprend ce langage (pour cela, il devra posséder la compétence «langue étrangère» pour ce langage. A l'inverse, s'il ne possède que la compétence «langue étrangère» il le comprendra, le parlera mais ne sera ni capable de le lire ni de l'écrire). Dans le RP, pour des raisons purement pratiques on considère que l'occidental est le langage partagé par toutes les races, mais dans certaines situations, le MJ pourra tenir compte de ces différences de langage.

Eloquence (E) : Votre personnage a cette faculté de savoir manipuler des assemblées ou des foules entières de personnes uniquement par la persuasion verbale. Contrairement à la compétence «baratin» (voir plus haut) le nombre de personnes affectées en est bien supérieur. Il peut ajouter un bonus de +1 sur ses tests pour arriver à ses fins (Le MJ doit tenir compte de la pertinence du RP, de l'humeur de la foule, de leur crédulité etc. Le degré de réussite du test peut servir à fixer le nombre de personnes subjuguées ou conquises par le discours et déterminer le degré de réaction de l'auditoire. Une réussite importante du test peut déclencher une adhésion totale et un enthousiasme général. Cependant la persuasion a ses limites et il sera très difficile, voire impossible, de manipuler des personnes dont les idées sont antagonistes à celles proposées par votre personnage et cela, quel que soit la qualité et la véracité de son discours.)

Etiquette (B) : Votre personnage connait les conventions sociales et la façon adéquate de se comporter et de s'exprimer convenablement dans la plupart des situations que l'on peut rencontrer dans le «beau monde». Il a donc un bonus de + 1 sur tous les tests en rapport avec des personnes appartenant à la haute société.

Sens de la répartie (B) : Votre personnage a un sens aiguisé de la répartie, toujours prêt à amuser les gens ou à argumenter par des commentaires grinçants ou des observations pertinentes. Cette faculté lui permet aussi de se montrer charmant lorsqu'il le désire. Il bénéficie donc d'un bonus de +1 pour toutes les situations où il peut faire valoir sa verve.

Diplomatie (B) : Votre personnage a appris à négocier correctement tous types d'affaires (personnelles, commerciales, ou bien d'états) et il sait comment manipuler et altérer les négociations en sa faveur. L'art de la diplomatie est une affaire de patience ou s'alternent les propositions, les contre-propositions, les demandes, les compromis et surtout une bonne dose de mensonge. Il peut ajouter un bonus de +1 aux tests rentrant dans ce champ d'action.

Sang froid (B) : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Il bénéficie d'un bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale (En d'autres termes, ce bonus sert à réduire un malus généré par une situation stressante. Cette compétence ne peut s'appliquer que dans la mesure où un test est soumis à malus!)

Intimidation (B) : Votre personnage n'a pas son pareil pour faire valoir son rang et son appartenance à la noblesse. Il ajoute un bonus de +1 sur ses tests d'intimidation. Si le test est réussi, il arrive à obliger des personnes du commun à obéir à ses exigences. (Paysans, serfs, menu peuple etc.,) (Si la réussite au test est importante il peut arriver à obtenir des faveurs considérables et même à les persuader de le suivre dans toutes sortes de situations périlleuses. Cependant, le MJ peut tenir compte de modificateurs selon la sympathie, la respectabilité etc., de votre personnage.).

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 651
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 16 févr. 2019, 18:24

Le forgeron afficha un large sourire satisfait. La réaction d'Ulricht avait été celle qu'il avait attend en bon commerçant qu'il était. Dans ce monde cruel où manger à sa faim tous les jours était un défi en soi il n'y avait que deux possibilités: la coopération ou la prédation. Ceux qui avaient des choses à monnayer s'arrangeaient habituellement pour mélanger les deux.

-"C'est qu'voyez vous, les taxes sont bien élevées dans l'coin et la forge ça rapporte pas tant qu'ça… "

Avec un air désolé l'homme leva les épaules, paumes en l'air, tournant négativement la tête.

-"Et moi, j'fais comme j'peux pour survivre, alors parfois faut s'faire oublier… Du coup j'vais pas y aller par quatre voies de chevaux: j'peux vous des prix et l'entretien sur le pouce ensuite si vous m'oubliez quand j'en ai besoin..."

Avec assurance, le bougre attrapa deux manches de lames de ses mains cagneuses et les monta à hauteur de vue. Il s'agissait de l'épée en qualité à peu près correcte et de celle en acier incrustée de sang.

-"J'vous avais dit combien? Six pistoles l'une et un karl l'autre? J'vous la fait à un pièce jaune les deux, entretien à mes frais ensuite. Alors, elle est pas belle la vie?"

Puis, se penchant sur Ulricht avec une pointe de confidence.

-"Et ent' nous on a déjà un p'tit arrangement avec quelques gardes du coin, donc bon vous faites pas une grosse défaveur au grand chef du coin..."

La proposition était alléchante, mais démasquer la traitrise du forgeron pourrait permettre à notre héros de s'attirer l'admiration du margrave. D'un autre côté, avoir un forgeron comme ami était quelque chose de toujours appréciable, surtout quand celui-ci avait des armes...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 62
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 17 févr. 2019, 22:44

L'idée d'arriver à un terrain d'entente semblait rendre les deux hommes plus détendus. Ulricht songea que cette terre était toute prédisposée à Tzeentch, tant la corruption était profondément ancrée dans les mœurs.
Il attendit patiemment que le forgeron déroule sa proposition.
Le Forgeron a écrit :-"C'est qu'voyez vous, les taxes sont bien élevées dans l'coin et la forge ça rapporte pas tant qu'ça… "
Ulricht hocha la tête d'un air compréhensif, afin de mettre davantage le forgeron en confiance. Qu'il soit précisément la personne devant récolter les taxes n'ajoutait que de l'ironie à la situation. Et après tout, c'était le Margrave qui fixait les taux ! Il laissa l'homme continuer sa tirade en l'encourageant du regard.
Le Forgeron a écrit :-"Et moi, j'fais comme j'peux pour survivre, alors parfois faut s'faire oublier… Du coup j'vais pas y aller par quatre voies de chevaux: j'peux vous des prix et l'entretien sur le pouce ensuite si vous m'oubliez quand j'en ai besoin..."
Ulricht s'éloigna, faisant mine de réfléchir et de faire le difficile. Son choix était en réalité déjà fixé, depuis que le forgeron avait proposé cet "arrangement".

- Faire sauter un passage de taxes ? Ce n'est pas si simple, vous savez. Le Margrave est vigilant sur ce point, il faudra vraiment que vous ayez un bon argument...

Bon, ce n'était effectivement pas si simple, mais pas pour les raisons qu'il venait de citer. Dans les faits, la liste des personnes qui prenait leur part d'une manière ou d'une autre sur les taxes s'allongeait lentement, mais sûrement.
Au grand plaisir d'Ulricht, le forgeron jugea bon d'en rajouter une couche.
Le Forgeron a écrit :-"J'vous avais dit combien? Six pistoles l'une et un karl l'autre? J'vous la fait à un pièce jaune les deux, entretien à mes frais ensuite. Alors, elle est pas belle la vie?"
Ulricht lui lança un large sourire ravi.
Non, le forgeron ne tentait pas de lui refourguer deux lames à la place de la première initiale. Tout à fait, une pièce d'or pour une sorte de gros bâton en fer et une vieille lame en acier rouillée était une affaire. Bien sûr, l'habile forgeron venait de duper dans un habile contrat le petit nouveau de Délivrance (qui n'avait d'ailleurs lui-même plus d'épée depuis son incident sur la route).
Il ôta son gant pour tendre sa main au forgeron, comme pour officialiser leur accord.

- Voilà un accord comme je les aime, annonça-t-il, tout sourire. Gagnant-gagnant.

Le forgeron serra sa main et approcha sa bouche de son oreille.
Le Forgeron a écrit :-"Et ent' nous on a déjà un p'tit arrangement avec quelques gardes du coin, donc bon vous faites pas une grosse défaveur au grand chef du coin..."
Et en plus, cet accord l'incluait dans un déjà existant !
Ulricht sortit sa pièce d'or, qui en réalité lui faisait acheter bien plus que deux épées : il lui ouvrait les portes d'un réseau. En tout cas l'espérait-il.
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E) : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde (Bretonnien, Tiléen, Estalien, etc.,) si bien entendu il comprend ce langage (pour cela, il devra posséder la compétence «langue étrangère» pour ce langage. A l'inverse, s'il ne possède que la compétence «langue étrangère» il le comprendra, le parlera mais ne sera ni capable de le lire ni de l'écrire). Dans le RP, pour des raisons purement pratiques on considère que l'occidental est le langage partagé par toutes les races, mais dans certaines situations, le MJ pourra tenir compte de ces différences de langage.

Eloquence (E) : Votre personnage a cette faculté de savoir manipuler des assemblées ou des foules entières de personnes uniquement par la persuasion verbale. Contrairement à la compétence «baratin» (voir plus haut) le nombre de personnes affectées en est bien supérieur. Il peut ajouter un bonus de +1 sur ses tests pour arriver à ses fins (Le MJ doit tenir compte de la pertinence du RP, de l'humeur de la foule, de leur crédulité etc. Le degré de réussite du test peut servir à fixer le nombre de personnes subjuguées ou conquises par le discours et déterminer le degré de réaction de l'auditoire. Une réussite importante du test peut déclencher une adhésion totale et un enthousiasme général. Cependant la persuasion a ses limites et il sera très difficile, voire impossible, de manipuler des personnes dont les idées sont antagonistes à celles proposées par votre personnage et cela, quel que soit la qualité et la véracité de son discours.)

Etiquette (B) : Votre personnage connait les conventions sociales et la façon adéquate de se comporter et de s'exprimer convenablement dans la plupart des situations que l'on peut rencontrer dans le «beau monde». Il a donc un bonus de + 1 sur tous les tests en rapport avec des personnes appartenant à la haute société.

Sens de la répartie (B) : Votre personnage a un sens aiguisé de la répartie, toujours prêt à amuser les gens ou à argumenter par des commentaires grinçants ou des observations pertinentes. Cette faculté lui permet aussi de se montrer charmant lorsqu'il le désire. Il bénéficie donc d'un bonus de +1 pour toutes les situations où il peut faire valoir sa verve.

Diplomatie (B) : Votre personnage a appris à négocier correctement tous types d'affaires (personnelles, commerciales, ou bien d'états) et il sait comment manipuler et altérer les négociations en sa faveur. L'art de la diplomatie est une affaire de patience ou s'alternent les propositions, les contre-propositions, les demandes, les compromis et surtout une bonne dose de mensonge. Il peut ajouter un bonus de +1 aux tests rentrant dans ce champ d'action.

Sang froid (B) : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Il bénéficie d'un bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale (En d'autres termes, ce bonus sert à réduire un malus généré par une situation stressante. Cette compétence ne peut s'appliquer que dans la mesure où un test est soumis à malus!)

Intimidation (B) : Votre personnage n'a pas son pareil pour faire valoir son rang et son appartenance à la noblesse. Il ajoute un bonus de +1 sur ses tests d'intimidation. Si le test est réussi, il arrive à obliger des personnes du commun à obéir à ses exigences. (Paysans, serfs, menu peuple etc.,) (Si la réussite au test est importante il peut arriver à obtenir des faveurs considérables et même à les persuader de le suivre dans toutes sortes de situations périlleuses. Cependant, le MJ peut tenir compte de modificateurs selon la sympathie, la respectabilité etc., de votre personnage.).

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 651
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 21 févr. 2019, 23:50

Le forgeron, une fois qu'il eut fini de serrer la main du cultiste comme un bout de bois dans un étau, lui avança ses deux épées, avec deux petits fourreaux de cuirs de mauvaise qualité renforcés de bois.

-"Cadeau d'la maison, avec ça vous aurez fière allure!"

Malgré l'escroquerie presque à main armée qu'il venait de pratiquer, il ne mentait pas sur ce point. Peu de gens pouvaient se vanter d'avoir des armes, même peu efficaces, et une épée à la ceinture impressionnait toujours le badaud, y compris dans le cas où l'arme en question n'était rien de plus qu'un bout de ferraille mal taillé.
Ulricht eut cependant le loisir d'observer le village le reste de la mâtinée. Rien de bien excitant n'avait lieu dans le coin. Les ménagères et les enfants s'occupaient de trouver des racines à manger, à s'occuper de la couture ou d'un peu d'artisanat du bois. Quelques artisans professionnels réparaient du mobilier, le forgeron frappait un chaudron, un pseudo-apothicaire fermait boutique en journée pour aller ramasser des herbes aux pouvoirs inconnus. Le seul moment intéressant, si l'on veut, fût celui où une sentinelle arriva en courant dans le hameau, criant devant la caserne qu'une dizaine d'hommes-bêtes s'étaient amassés près de Délivrance-la-Pauvre. Peu convaincu et peu motivés, douze mercenaires dont certains qu'Ulricht avait déjà vu sortirent du bâtiment en armes, se dirigeant en une formation serrée vers le Sud-Ouest. Au vu de la rapidité d'exécution de ce ballet martial notre héros put deviner que tel événement devait tenir du quotidien pour ces gens.

Il était de notoriété publique que les Principautés Frontalières était un nid à monstres en tout genre, un foyer d'infestation de la vermine orque et chaotique. De ce qu'il put entendre des commérages deux communautés entières avaient été dévorées vivantes par ces monstres le mois dernier. Une autre contesta rapidement en disant qu'il faudrait bien plus que les trois chèvres habituelles pour faire disparaître deux hameaux, ce qui ne manqua pas d'inquiéter une autre petite vieille (la pauvrette devant bien avoir quarante ans!).

Vers midi, alors qu'Ulricht pouvait maltraiter son estomac avec de nouvelles fèves bouillies, il eut le plaisir d'entendre toquer à sa porte un poing d'enfant. En ouvrant il s'aperçut qu'il s'agissait comme convenu de Karl, lequel finissait par ailleurs de manger quelques grains de blés, sans doute son repas du jour avec un peu de mauvais vin. Le crâne très rasé, les yeux gris fixes et froids, l'air renfrogné et déterminé, sa petite taille (il n'arrivait qu'à la ceinture d'Ulricht, n'ayant pas encore atteint la puberté) ne permettait pas d'oublier ce véritable bloc de granit auquel sa personne ressemblait, glaciale et inamovible. Celui-ci baissa rapidement la tête pour saluer et envoya, armé de son accent rural:


-"M'avez fait d'mander, ms'ire? J'suis là maintenant..."
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 62
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 25 févr. 2019, 20:31

Le forgeron lui broya la main. Ce n'était pas une surprise, étant donné le personnage. Ainsi préparé, Ulricht ne montra aucun signe de douleur ou de faiblesse, malgré la poigne de fer de l'artisan, qui semblait bien s'amuser à ce petit jeu.
Ce dernier sortit deux étuis en cuir pour leur épée et les lui présenta.
Le Forgeron a écrit :-"Cadeau d'la maison, avec ça vous aurez fière allure!"
Il avait la fibre commerçante, c'était certain ! Il accepta le tout d'un large sourire, prit la meilleure lame et la mit à sa ceinture et repartit avec la deuxième en main, après avoir au préalable salué le forgeron et ses deux gardes.

Après avoir déposé la deuxième épée, il retourna sur la place du village "tâter le pouls des gars du crû", comme aurait dit son père. Une scène de village typique se déroula devant ses yeux. Sans être excitant, elle titillait la curiosité d'Ulricht, citadin depuis sa naissance et qui n'avait fait que voyager avant d'atterrir à Délivrance. Si les habitants tentaient tant bien que mal d'améliorer leur misérable sort, il nota qu'une vie économique était présente dans le village, même s'il n'y avait rien de commune mesure avec Nuln.
Il revit la "Belle Verte", la vieille geignarde capable de provoquer des émeutes. Un sourire mauvais se dessina sur le visage d'Ulricht, comme un plan commençait à se mettre en place. Il était temps d'attirer le regard de Tzeentch sur cette petite ville. Avec cette laideronne qui ne manquerait à personne, et l'aide de Karl... Oui, il y avait là quelque chose à tenter !

Il se dressa soudain au cri d'alarme d'une des sentinelles, pour voir, médusé, un groupe de gardes sortir en traînant les pieds chasser une meute d'hommes-bêtes, probablement en quête de butin et de victuailles. Il fallait bien dire que la terre était ingrate, tant autour de la ville qu'à l'extérieur.
Toutefois, en bon chaotique, des hommes-bêtes n'étaient pas une menace comme les autres. À terme, il serait judicieux pour Ulricht de prendre contact avec eux. Aussi se dirigea-t-il vers l'un des gardes qui étaient restés sur la place.

- Dîtes-voir, commença-t-il. Ces hommes-bêtes, ils passent souvent ? Qu'est ce qu'on sait d'eux ?

Après avoir échangé avec le garde, il repartit chez lui. Le soleil était haut et son estomac gargouillait. Karl n'allait pas tarder à arriver.
En l'attendant, il prépara un repas aussi goûtu que celui de la veille. Il fallait beaucoup de piquette pour cacher le goût.

Enfin, l'on toqua à la porte. Comme Ulricht s'y attendait, se fut bien le petit et impassible Karl qui était là.
Fabuleux, se dit intérieurement le cultiste. Si jeune, et déjà si dur et mature. Quel formidable homme de main il ferait une fois grand ! Dans l'immédiat, un peu d'entraînement et d'éducation démultiplierait l'utilité du jeune garçon.
Karl a écrit :-"M'avez fait d'mander, ms'ire? J'suis là maintenant..."
- Je vois ça ! lança le Nulnien.

Bien que très enthousiaste, il n'en laissa rien paraître. Il fallait avant tout impressionner le garçon et s'assurer sa loyauté.
Il l'invita à entrer et à s'asseoir sur à la table. Il lui donna ensuite un bol contenant des fèves bouillies.

- Mange. Ce n'est pas bien bon, mais je n'ai pas envie que tu t'effondres sous l'effort.

Comme le garçon, malgré le goût, s'efforçait de manger, Ulricht reprit la parole.

- J'imagine que tu t'en rappelles, mais tes parents m'ont sauvé la vie sur la route. Je leur en suis très redevable, évidemment. Il s'interrompit, guettant la réaction de l'enfant à la mention de ses parents. N'en voyant aucune, il continua. Je suis un lettré, je sais lire, écrire et compter. C'est ce qui m'a permis d'avoir cette place de percepteur ici, et me permettra de rembourser au moins en partie la dette que j'ai envers eux.

C'était une version très romancée de ce qui avait amené Karl jusqu'à lui, mais elle restait sûrement meilleur à la réalité : il avait demandé cet enfant pour s'en faire un serviteur dévoué et loyal.

- Je t'apprendrai ce savoir, qui te décollera de ta condition paysanne et te rendra plus précieux à cette région que l'ensemble de ta famille réunie. Je t'apprendrai également à manier l'épée, puis tu iras t'entraîner avec les gardes lorsque tu auras dépassé mon niveau. Tiens, d'ailleurs...

Il alla récupérer l'épée en fonte, dans son étui avant de la poser sur la table, devant Karl.

- Voici ton épée. Prend en soin et ne la quitte jamais des yeux. Tu n'en auras pas d'autre avant longtemps. Il laissa l'enfant se saisir de l'arme et l'observer. Tu la laisseras chez moi lorsque tu rentreras chez toi, tant que tu ne sauras pas t'en servir convenablement.

Cela fait, il saisit une chaise pour s'installer à côté du garçon.

- En contrepartie, j'exige plusieurs choses de toi. Premièrement, loyauté et confiance absolue. Je ne te jetterai jamais en pâture pour quoi que ce soit. Mais ta loyauté va à moi, et à moi seul. Compris ? Après s'être assuré de la réponse du jeune garçon, il continua. Deuxièmement, discrétion. Tu es né ici, tu vois de quoi je parle. Mais tu vas côtoyer le pouvoir, alors il va falloir que tu apprennes à tenir la langue et garder des secrets. J'espère que tu es suffisamment intelligent pour comprendre cela, et ne pas gâcher ce potentiel que tu possèdes. Qui sait, un jour, tu pourrais toi aussi être à la tête d'une ville, ou d'une armée ? Il se redressa sur sa chaise. Troisièmement, obéissance et discipline. Je n'ai pas l'intention de me bagarrer avec toi pour que tu suives mes ordres, ton éducation sera déjà assez long pour que je perde du temps. Tu verras également des choses étranges, mais d'une part, tu connais les Principautés Frontalières, et d'autre part cela rejoint mon premier point : la confiance.

Ayant terminé son discours, il se leva de sa chaise.

- En cas de besoin, tu seras également mon assistant.

Il alla prendre une lettre quelconque, détaillant un stock de nourriture contenu dans l'un des greniers de la ville, la retourna pour avoir son côté vierge et prit une plume et un flacon d'encre. Il se rassit à côté de Karl avec tout son matériel.

- Nous allons commencer par t'apprendre à lire. Chaque mot est composé de lettres, qui sont toutes dans ce qu'on appelle l'alphabet. Il énumère toutes les lettres existantes, pour les retenir plus facilement. Il y en a une trentaine, que tu devras connaître par cœur pour pouvoir lire et écrire. Cela te demandera du temps, et c'est normal. Ulricht saisit sa plume, la trempa et traça sur la feuille blanche un A. Ceci est la première lettre de l'alphabet, le A. Répète... Bien. Tu le rencontreras partout, il est très utilisé.

Ulricht continua son harassante leçon. Il ne pouvait que ronger son frein en attendant de récolter les fruits capable de réaliser ses ambitions !
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E) : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde (Bretonnien, Tiléen, Estalien, etc.,) si bien entendu il comprend ce langage (pour cela, il devra posséder la compétence «langue étrangère» pour ce langage. A l'inverse, s'il ne possède que la compétence «langue étrangère» il le comprendra, le parlera mais ne sera ni capable de le lire ni de l'écrire). Dans le RP, pour des raisons purement pratiques on considère que l'occidental est le langage partagé par toutes les races, mais dans certaines situations, le MJ pourra tenir compte de ces différences de langage.

Eloquence (E) : Votre personnage a cette faculté de savoir manipuler des assemblées ou des foules entières de personnes uniquement par la persuasion verbale. Contrairement à la compétence «baratin» (voir plus haut) le nombre de personnes affectées en est bien supérieur. Il peut ajouter un bonus de +1 sur ses tests pour arriver à ses fins (Le MJ doit tenir compte de la pertinence du RP, de l'humeur de la foule, de leur crédulité etc. Le degré de réussite du test peut servir à fixer le nombre de personnes subjuguées ou conquises par le discours et déterminer le degré de réaction de l'auditoire. Une réussite importante du test peut déclencher une adhésion totale et un enthousiasme général. Cependant la persuasion a ses limites et il sera très difficile, voire impossible, de manipuler des personnes dont les idées sont antagonistes à celles proposées par votre personnage et cela, quel que soit la qualité et la véracité de son discours.)

Etiquette (B) : Votre personnage connait les conventions sociales et la façon adéquate de se comporter et de s'exprimer convenablement dans la plupart des situations que l'on peut rencontrer dans le «beau monde». Il a donc un bonus de + 1 sur tous les tests en rapport avec des personnes appartenant à la haute société.

Sens de la répartie (B) : Votre personnage a un sens aiguisé de la répartie, toujours prêt à amuser les gens ou à argumenter par des commentaires grinçants ou des observations pertinentes. Cette faculté lui permet aussi de se montrer charmant lorsqu'il le désire. Il bénéficie donc d'un bonus de +1 pour toutes les situations où il peut faire valoir sa verve.

Diplomatie (B) : Votre personnage a appris à négocier correctement tous types d'affaires (personnelles, commerciales, ou bien d'états) et il sait comment manipuler et altérer les négociations en sa faveur. L'art de la diplomatie est une affaire de patience ou s'alternent les propositions, les contre-propositions, les demandes, les compromis et surtout une bonne dose de mensonge. Il peut ajouter un bonus de +1 aux tests rentrant dans ce champ d'action.

Sang froid (B) : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Il bénéficie d'un bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale (En d'autres termes, ce bonus sert à réduire un malus généré par une situation stressante. Cette compétence ne peut s'appliquer que dans la mesure où un test est soumis à malus!)

Intimidation (B) : Votre personnage n'a pas son pareil pour faire valoir son rang et son appartenance à la noblesse. Il ajoute un bonus de +1 sur ses tests d'intimidation. Si le test est réussi, il arrive à obliger des personnes du commun à obéir à ses exigences. (Paysans, serfs, menu peuple etc.,) (Si la réussite au test est importante il peut arriver à obtenir des faveurs considérables et même à les persuader de le suivre dans toutes sortes de situations périlleuses. Cependant, le MJ peut tenir compte de modificateurs selon la sympathie, la respectabilité etc., de votre personnage.).

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 651
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 05 mars 2019, 18:57

Les gardes se grattèrent la tête, étonnés qu'on leur pose des questions sur les hommes-bêtes. Habituellement les gens en avaient peur et préféraient ne rien savoir d'eux à part leur position et la façon dont on pouvait les tuer. De façon générale d'ailleurs les populations humaines en savaient bien peu sur ces infâmes du Chaos, se contenant d'apprendre à les combattre et à ne pas vomir devant leur puanteur. Les mercenaires se contentèrent pour la plupart de hausser les épaules, quelques réflexions fusaient cependant.

-"Ben ils sont gros et moches..."

-"Parfois y'en a un qui balance des éclairs, toujours chiant ça..."

-"Z'ont des cornes qui partent dans tous les sens, y'en a deux-trois qu'ont le pelage bleu..."

-"Y'en a qui brillent aussi, faciles à repérer tiens..."

-"On doit les voir, quoi? Trois ou quatre fois le mois? Un peu plus en hiver, un peu moins en été…"

Ulricht ne put en obtenir plus d'eux. Le sujet ne les intéressait pas réellement, à leurs yeux de profanes un bon ungor était un ungor mort. La perspective des les étudier pour des desseins quelconque dépassait leur entendement. Rien ne retenait plus le pratiquant occulte de rentrer à son domicile pour déjeuner en attendant son nouvel apprenti.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Test caché.
Le repas n'était pas réellement ragoûtant. Les fèves bouillies manquaient franchement de goût et elles avaient beau être nourrissantes elles ne donnaient pour autant que peu de motivation à être avalées. Pourtant Karl engloutit le bol plus qu'il ne mangea à l'intérieur. Il était un peu hébété, sans doute rassasié pour la première fois depuis des années, s'il l'avait jamais été.

Le discours d'Ulricht était malgré tout un peu long pour un enfant de son âge peu habitué à l'exercice de la concentration. Son attention lâchait par moment et il s'endormait parfois à moitié dans son gruau. Malgré tout l'entretien parut autant le passionner que l'étonner. Sans doute jamais il n'avait entendu quelqu'un s'exprimer aussi clairement, avec une éloquence toute bourgeoise et surtout lui témoigner le moindre intérêt.
Ses parents n'étaient sans doute pas de mauvais bougres mais la vie était dure pour les classes laborieuses, surtout en campagne. Les enfants mourraient très souvent avant l'âge de cinq ans des bénédictions d'Ulric ou de Nurgle et souvent la descendance était vue comme un investissement financier plus que comme le fruit d'un amour sincère. Pour peu que les années aient été rudes depuis la Tempête il n'y avait aucun espoir que Karl ait reçu un jour la moindre trace de réelle affection.

Mieux: cette épée que le percepteur d'impôts lui offrait… Il n'en avait jamais vu une d'aussi prêt! Comme l'enfant qu'il était, Karl observait la lame, ébahit. On lui confiait une arme? A lui? Lui qui n'avait jamais rien eu de sa vie à part des haillons sales et des miettes pour seuls repas? C'était impossible, incroyable! Pourtant l'évidence était là: elle était à lui!

Ainsi aux questions que lui posa Ulricht sur sa confiance, sa loyauté, sa discrétion il ne put répondre que par d'enthousiastes:


-"Oui msire, c'est promis!"

La leçon allait pouvoir commencer. En bon professeur et lettré avisé, Ulricht commença par lui faire apprendre la base: l'alphabet. Si les lettres fascinèrent le jeune garçon, le résultat final ne fût malheureusement pas à la hauteur des attentes du fidèle des ténèbres. Sans doute que le garçon ne manquait pas d'intelligence à proprement parler mais sa mémoire, jamais entraînée, était quelque peu lente. Cela s'arrangerait sans doute après plusieurs sessions de travail mais pour le moment il n'était pas encore un lettré, très loin de là.

Le soir vint vite et Karl fût contraint de rentrer chez lui, prenant l'initiative de laisser son épée chez son maître pour ne pas affoler ses parents. Ulricht pouvait maintenant profiter de la soirée ou juste aller dormir et attendre le lendemain...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 62
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 17 mars 2019, 12:27

Le cultiste se retint de rouler ses yeux d'exaspération aux réflexions des gardes. Il semblerait qu'il faille enquêter lui-même sur le sujet, à moins de demander au margrave à l'occasion.
Il lui fallait absolument se renseigner sur le dieu que vénérait ces fichus hommes-bêtes. Bien qu'il ne se soit pas particulièrement renseigné sur la question, il sentait dans ses tripes que les adeptes du Dieu du Changement comme lui n'étaient pas fait pour s'entendre avec le Dieu du Sang, Khârne ou Khaurne, quelque chose comme ça.

Après avoir poliment remercié les gardes pour leurs "précieux" renseignements d'un sourire aussi franc qu'intérieurement ironique, il s'en retourna vers son petit château plat.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques jours passèrent. Les journées d'éducation de Karl s'écoulaient douloureusement, mais au moins le garçon ne bronchait pour l'instant pas, conformément à sa parole. Lorsque l'attention se relâchait sérieusement, ils sortaient pour s'entraîner à l'épée.

- Plus haut l'épée, mon garçon ! La garde toujours relevée en combat, sinon, il me suffit de faire ça, expliqua-t-il en accompagnant le geste, pour embrocher ta jolie petite gorge de moineau sur mon épée ! Ça doit devenir un réflexe !

Au cours de ses leçons, Ulricht tentait subtilement d'apprendre Karl à mieux parler, par légères touches. Être lettré et savoir se battre était une chose, mais les gens de pouvoir utilisaient en premier lieu la parole. La façon de parler changeait du tout au tout comment un homme était perçu par les autres.

Lorsqu'il était seul, Ulricht préparait et repréparait ses plans vers la grandeur, à s'en faire mal à la tête. Il dormait peu, et assez mal à vrai dire.


Le quatrième jour, il décida de passer à l'action.
Profitant d'une pause durant le cours de Karl, il saisit deux seaux en bois, qu'il empila l'un sur l'autre. Sous l'excuse d'aller chercher de l'eau dans la petite mare proche du village mais non loin de sa demeure, il se dirigea vers celle-ci. Par paresse, expliquait-il, il n'allait pas au puits, trop éloigné de chez lui à son goût. Et tout eau était potable une fois bouillie. C'était un rituel qu'il effectuait depuis son arrivée ici, afin de conforter ses voisins.
Il avait néanmoins caché au préalable à l'intérieur d'un des seaux un gobelet et son précieux tome, qui attendait toujours avidement son quota de sang. En prenant l'air le plus naturel du monde et en s'assurant de n'attirer l'attention de personne, il s'agenouilla et remplie d'eau son premier seau. Il déposa le deuxième et plaça le gobelet à côté. Enfin, il sortit son livre et le couvrit, patiemment et méticuleusement, d'herbe et de terre afin de le placer à l'abri des regards.

Satisfait, il retourna à l'intérieur, et mit l'eau à bouillir. La journée se termina avec Karl.

- Non Karl, tu m'as écris "Faln", pas "Foin" !

Et comme le crépuscule arrivait à grands pas, Karl se leva pour rejoindre sa famille. Ulricht lui donna toutefois une consigne avant de partir.

- Avant que tu rejoignes tes parents, j'ai besoin que tu passes voir quelqu'un, demanda-t-il. "La Belle Verte", tu connais ?

Karl hocha vigoureusement la tête. Bien sûr, comment oublier un visage aussi hideux, doublé d'un caractère acariâtre ?

- Bien. Va la voir et assure-toi de n'être ni suivit, ni écouté. Dis-lui précisément : "Ma Dame, le Margrave vous mande de toute urgence. Vous devez le voir immédiatement, il vous attend près du petit étang au Nord-Est de la ville. Soyez discrète". Répète.

Après que Karl ait bien retenu son discours, Ulricht continua.

- Parfait. Dis-le lui sur le ton de la confidence. Maintenant, file. Tu as bien travaillé aujourd'hui.

Comme Karl s'enfonçait dans le pénombre environnant, Ulricht se prépara. Il enfila ses gants, sa veste, ses gants et son chaperon. Après avoir glissé son masque sous son manteau et prit son épée, il saisit également sa récente acquisition, un large sac en toile qui lui permettrait de facilement transporter... Toutes sortes de contenus.
Après s'être assuré que personne ne traînait ses yeux là où il ne fallait pas, il se dirigea vers les lieux de rendez-vous, où il mit son masque, rabattit son capuchon et tâcha de trouver un gros bâton en bois assez lourd pour faire office de gourdin. Cela fait, il se cacha dans les fourrées proches et attendit, serrant fermement son gourdin.
S'il avait bien jaugé la bête, elle serait prête à se damner pour avoir la sensation d'être quelqu'un d'important. Oh, si son plan se déroulait comme prévu, elle le serait ! Mais son rôle ne serait sûrement pas à son goût.

Comme la tension montait, il serra plus fermement son gourdin de fortune et se remémora les différentes étapes de l'opération. Le plan était le suivant : une fois sa victime arrivée, il lui sauterait dessus de dos, et l'assommerait d'un coup bien senti dans la nuque. Si la surprise initiale ratait, il dégainerait son épée et finirait le travail, le plus rapidement et proprement possible. L'important était avant tout de paralyser la "Belle Verte", d'une manière ou d'une autre afin de ne pas se faire remarquer.
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E) : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde (Bretonnien, Tiléen, Estalien, etc.,) si bien entendu il comprend ce langage (pour cela, il devra posséder la compétence «langue étrangère» pour ce langage. A l'inverse, s'il ne possède que la compétence «langue étrangère» il le comprendra, le parlera mais ne sera ni capable de le lire ni de l'écrire). Dans le RP, pour des raisons purement pratiques on considère que l'occidental est le langage partagé par toutes les races, mais dans certaines situations, le MJ pourra tenir compte de ces différences de langage.

Eloquence (E) : Votre personnage a cette faculté de savoir manipuler des assemblées ou des foules entières de personnes uniquement par la persuasion verbale. Contrairement à la compétence «baratin» (voir plus haut) le nombre de personnes affectées en est bien supérieur. Il peut ajouter un bonus de +1 sur ses tests pour arriver à ses fins (Le MJ doit tenir compte de la pertinence du RP, de l'humeur de la foule, de leur crédulité etc. Le degré de réussite du test peut servir à fixer le nombre de personnes subjuguées ou conquises par le discours et déterminer le degré de réaction de l'auditoire. Une réussite importante du test peut déclencher une adhésion totale et un enthousiasme général. Cependant la persuasion a ses limites et il sera très difficile, voire impossible, de manipuler des personnes dont les idées sont antagonistes à celles proposées par votre personnage et cela, quel que soit la qualité et la véracité de son discours.)

Etiquette (B) : Votre personnage connait les conventions sociales et la façon adéquate de se comporter et de s'exprimer convenablement dans la plupart des situations que l'on peut rencontrer dans le «beau monde». Il a donc un bonus de + 1 sur tous les tests en rapport avec des personnes appartenant à la haute société.

Sens de la répartie (B) : Votre personnage a un sens aiguisé de la répartie, toujours prêt à amuser les gens ou à argumenter par des commentaires grinçants ou des observations pertinentes. Cette faculté lui permet aussi de se montrer charmant lorsqu'il le désire. Il bénéficie donc d'un bonus de +1 pour toutes les situations où il peut faire valoir sa verve.

Diplomatie (B) : Votre personnage a appris à négocier correctement tous types d'affaires (personnelles, commerciales, ou bien d'états) et il sait comment manipuler et altérer les négociations en sa faveur. L'art de la diplomatie est une affaire de patience ou s'alternent les propositions, les contre-propositions, les demandes, les compromis et surtout une bonne dose de mensonge. Il peut ajouter un bonus de +1 aux tests rentrant dans ce champ d'action.

Sang froid (B) : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Il bénéficie d'un bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale (En d'autres termes, ce bonus sert à réduire un malus généré par une situation stressante. Cette compétence ne peut s'appliquer que dans la mesure où un test est soumis à malus!)

Intimidation (B) : Votre personnage n'a pas son pareil pour faire valoir son rang et son appartenance à la noblesse. Il ajoute un bonus de +1 sur ses tests d'intimidation. Si le test est réussi, il arrive à obliger des personnes du commun à obéir à ses exigences. (Paysans, serfs, menu peuple etc.,) (Si la réussite au test est importante il peut arriver à obtenir des faveurs considérables et même à les persuader de le suivre dans toutes sortes de situations périlleuses. Cependant, le MJ peut tenir compte de modificateurs selon la sympathie, la respectabilité etc., de votre personnage.).

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 651
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 21 mars 2019, 00:06

Test de charisme de Karl (6/2 car peu crédible): 3, réussite.
Une forme d'étonnement naquit dans les yeux de Karl à la demande d'Ulricht. Sans doute trop jeune pour comprendre, et probablement encore trop naïf, il ne se posa pas plus de question que ça sur les raisons qui poussaient son professeur à le faire messager. Sans doute n'y voyait-il pas plus qu'un simple rendez-vous "d'adultes" où les enfants n'étaient pas invités à rentrer. Le jeune garçon s'était souvent demandé en quoi consistaient ces rencontres…

Trop heureux cependant d'échapper à ces leçons dont il n'avait que trop l'habitude après quatre jours de pratique, le petit démon s'échappa en opinant du chef. Sa mission était simple et claire, il la mènerait à bien. Pendant ce temps le cultiste aurait tout le temps du monde pour se préparer et aller à la mare. Il faisait tard et la nuit tombait déjà, peu de gens sensés sortiraient à cette heure pour aller se promener à un prétendu appel du margrave! Néanmoins, ne se souciant pas de ça, le tzeentchi se mit en route, complètement couvert, des pieds au capuchon.
Patiemment il attendit dans la nuit qu'une silhouette sorte des remparts pour se diriger vers sa position. A vrai dire dans le noir il n'y voyait rien non plus, à part les lumières des torches au loin et une petite lanterne qui virevoltait à droite, à gauche, se dirigeant vers lui. Avec une joie à peine contenue il constata que le visage éclairé était celui, fort disgracieux, de la Belle Verte!

Elle semblait fort ennuyée et son regard furetait dans tous les sens pour trouver sa cible. Elle n'avait visiblement cru qu'à moitié aux dires de Karl et soupçonnait qu'il ne s'agisse que d'une farce idiote. Elle finit par arriver au petit coin d'eau où croassaient quelques grenouilles nocturnes. Après cinq minutes à attendre sur place, elle finit par lever les yeux au ciel et rebrousser chemin. C'est là qu'Ulricht frappa...

Réaction de la Belle Verte: 19, échec.

Réussite de l'assommage (FOR+2 car pas de réaction de la vieille): 9, réussite.
En un coup de main ce fût fait. Le coup de bâton claqua sec contre la nuque de l'ancêtre et la fit tomber derechef. Elle s'effondra dans la poussière, évanouie, prête à être sacrifiée aux dieux sombres! Restait maintenant à savoir ce qu'il allait faire du corps, perdu dans la nuit, sa lanterne éteinte tombée à côté...
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 62
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 21 mars 2019, 19:14

Des bruits de pas dans la terre humide retentirent. Ulricht se serait bien léché ses lèvres d'excitation, s'il n'y avait eu son masque. Il se cramponna en compensation d'autant plus fort à son bâton, gourdin pour l'occasion. Le visage d'harpie qu’éclairait la petite et virevoltante lanterne ne laissait aucun doute sur la personne qui s'approchait. Les yeux du cultiste brillèrent encore davantage lorsqu'il constata que la Belle Verte était seul.

Conformément à sa demande, elle s'arrêta non loin de lui, près de la petite mare stérile. Néanmoins, elle devait lui présenter son dos pour qu'il puisse agir, chose qui tardait. Ce petit manège dura environ cinq minutes, période durant laquelle Ulricht pesta intérieurement contre tous les dieux (sauf envers son Patron, bien entendu), puisque la petite vieille avait bien trop la bougeotte malgré son âge. Elle ne se retournait jamais entièrement et totalement pour permettre à Ulricht de s'avancer. C'était à s'en mordre les doigts. Au moins, il n'était pas impliqué ni vu...
Vint enfin l'occasion qu'il n'attendait plus : excédée, la mégère pivota pour repartir vers le village, lui offrant un boulevard vers sa nuque.

Il ne réfléchit plus et se rua vers sa victime, le gourdin brandit bien haut. Elle ne l'entendit même pas arriver, et ne sentit probablement pas le coup non plus.
L'angle était parfait, le bruit du lourd morceau de bois qui claqua sur sa chair asséchée confirma la réussite de l'action. La vieille s'effondra à ses pieds comme un sac à patates. S'il avait encore des doutes sur l'existence de Tzeentch et son intérêt envers lui, ils étaient levés.

Ulricht jubilait : tout s'était bien déroulé. Néanmoins, il ne savait désormais que trop bien à quel point l'enthousiasme rendait négligent,aussi bâillonna-t-il sa victime en lui fourrant dans la gorge des morceaux de tissus arrachés à sa robe, puis de lui attacher les mains et les pieds avec le même tissu vert. Cela fait, il patienta, assis à côté de son futur sacrifice de longues minutes, s'assurant qu'ils n'étaient ni observés, ni entendus.
Satisfait du silence autour de lui, il se releva et sortit précautionneusement son livre, dont il sortit le fin stylet de sa poche de papier. Les yeux du démon sur l'image d'en face semblaient briller autant que ceux d'Ulricht. Il paraissait comprendre la situation depuis sa feuille de papier.

Il traîna le corps, puis l'allongea sur le ventre, juste devant le livre, ouvert à la page du démon. Ulricht souleva délicatement la tête de la Belle Verte par les cheveux afin de présenter son cou au livre, puis saisit le délicat stylet. Il observa la nuit, où brillait les étoiles.

- Eh bien Tzeentch, j'espère que tu vois ça, marmonna-t-il. Le silence se prolongea, comme il réfléchissait à un sermon suffisamment éloquente pour son dieu. Eh puis merde ! J'ai jamais été doué pour les prières, de toute façon. Accepte cette offrande.

Il ouvrit un second sourire sanglant sur la gorge de la vieille femme, d'une oreille à l'autre. Surexcité, il observa son sang se déverser sur les pages du livre, qui buvait littéralement le liquide. Les mots restaient cette fois-ci bien plus longtemps que lors de sa première tentative... Nuln. Il y avait déjà si longtemps...
Il laissa le sang s'écouler jusqu'à ce qu'il n'y ait plus la moindre goutte. Cela fait, il rangea le livre sous son capuchon et sortit à sa place son large sac de toile, où il y mit le cadavre de la Belle Verte. Elle rentrait parfaitement dedans, et était plus facile à transporter ainsi.

S'assurant une fois de plus qu'il n'était pas suivi, il se dirigea d'un pas lent et attentif vers l'orée de la forêt. La nuit ne la rendait que plus oppressante, mais il n'avait pas le temps pour de telles préoccupations. Il s'enfonça légèrement davantage dans la forêt, puis y déposa le corps sur le dos, bien allongé. Il sortit encore une fois le stylet, cette fois-ci pour y graver le signe de Tzeentch sur le front de la vieille femme.

- Tiens ! Et celle-là, c'est cadeau, murmura-t-il.

Il espérait que les hommes-bêtes tomberaient rapidement dessus. Ulricht ne savait pas précisément ce qu'il en attendait, mais peut-être que les hommes-bêtes pourraient trouver un quelconque moyen de le contacter. Ou au moins le cultiste serait fixé sur les allégeances de ces derniers.

Il rentra d'un pas plus léger vers sa maison, reprenant au passage le seau et le gobelet laissé près de la mare. De ce qu'il pouvait voir malgré l'obscurité, il n'y avait plus de traces de l'assassinat. Il se pressa, regardant toujours autour de lui, se méfiant de son environnement.
Il était trop excité pour dormir. Il ne fallait de toute façon pas perdre une minute pour recopier les pages du livre révélées par le sang, tâche auquel il comptait s'atteler immédiatement une fois revenu à l'intérieur.
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E) : Votre personnage est capable de lire et d'écrire les langages utilisant l'alphabet du vieux monde (Bretonnien, Tiléen, Estalien, etc.,) si bien entendu il comprend ce langage (pour cela, il devra posséder la compétence «langue étrangère» pour ce langage. A l'inverse, s'il ne possède que la compétence «langue étrangère» il le comprendra, le parlera mais ne sera ni capable de le lire ni de l'écrire). Dans le RP, pour des raisons purement pratiques on considère que l'occidental est le langage partagé par toutes les races, mais dans certaines situations, le MJ pourra tenir compte de ces différences de langage.

Eloquence (E) : Votre personnage a cette faculté de savoir manipuler des assemblées ou des foules entières de personnes uniquement par la persuasion verbale. Contrairement à la compétence «baratin» (voir plus haut) le nombre de personnes affectées en est bien supérieur. Il peut ajouter un bonus de +1 sur ses tests pour arriver à ses fins (Le MJ doit tenir compte de la pertinence du RP, de l'humeur de la foule, de leur crédulité etc. Le degré de réussite du test peut servir à fixer le nombre de personnes subjuguées ou conquises par le discours et déterminer le degré de réaction de l'auditoire. Une réussite importante du test peut déclencher une adhésion totale et un enthousiasme général. Cependant la persuasion a ses limites et il sera très difficile, voire impossible, de manipuler des personnes dont les idées sont antagonistes à celles proposées par votre personnage et cela, quel que soit la qualité et la véracité de son discours.)

Etiquette (B) : Votre personnage connait les conventions sociales et la façon adéquate de se comporter et de s'exprimer convenablement dans la plupart des situations que l'on peut rencontrer dans le «beau monde». Il a donc un bonus de + 1 sur tous les tests en rapport avec des personnes appartenant à la haute société.

Sens de la répartie (B) : Votre personnage a un sens aiguisé de la répartie, toujours prêt à amuser les gens ou à argumenter par des commentaires grinçants ou des observations pertinentes. Cette faculté lui permet aussi de se montrer charmant lorsqu'il le désire. Il bénéficie donc d'un bonus de +1 pour toutes les situations où il peut faire valoir sa verve.

Diplomatie (B) : Votre personnage a appris à négocier correctement tous types d'affaires (personnelles, commerciales, ou bien d'états) et il sait comment manipuler et altérer les négociations en sa faveur. L'art de la diplomatie est une affaire de patience ou s'alternent les propositions, les contre-propositions, les demandes, les compromis et surtout une bonne dose de mensonge. Il peut ajouter un bonus de +1 aux tests rentrant dans ce champ d'action.

Sang froid (B) : Votre personnage a ce qu'on appelle des «nerfs d'acier». Il sait rester maître de lui-même dans les situations les plus dangereuses. Il bénéficie d'un bonus de +1 sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale (En d'autres termes, ce bonus sert à réduire un malus généré par une situation stressante. Cette compétence ne peut s'appliquer que dans la mesure où un test est soumis à malus!)

Intimidation (B) : Votre personnage n'a pas son pareil pour faire valoir son rang et son appartenance à la noblesse. Il ajoute un bonus de +1 sur ses tests d'intimidation. Si le test est réussi, il arrive à obliger des personnes du commun à obéir à ses exigences. (Paysans, serfs, menu peuple etc.,) (Si la réussite au test est importante il peut arriver à obtenir des faveurs considérables et même à les persuader de le suivre dans toutes sortes de situations périlleuses. Cependant, le MJ peut tenir compte de modificateurs selon la sympathie, la respectabilité etc., de votre personnage.).

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2

Répondre

Retourner vers « Les Principautés Frontalières »