[Ulricht] Nouveau dans le coin?

Les Principautés Frontalières ou les Royaumes Renégats, ont toujours été le théâtre d’innombrables batailles, guerres, conquêtes et défaites. La plupart des habitants des Principautés s’accommodent néanmoins de la situation, dans ces contrées où le moindre manant peut devenir roi en un jour pour connaître une mort ignoble le lendemain.

Les forêts des Principautés Frontalières regorgent de gobelins des forêts, d'elfes sylvains, etc. A proximité se trouve Barak-Varr, et les célèbres Pics Sanglants, remplis d'Orques.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Animation
Messages : 556
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 01 nov. 2018, 22:45

L'écriture des deux exemplaires supplémentaires fût aussi ennuyeuse et difficile que prévue. Le papier était de qualité médiocre ainsi que l'encre et les outils pour écrire. En temps normal déjà avec du matériel de bonne facture l'écriture était un art difficile qui requérait une bonne dose de patience chez l'écrivain en herbe ainsi qu'une petite dose de savoir-faire, alors avec ce genre d'ordures… Tout de même après un effort tenant du miracle la totalité du travail fût accompli et Ulricht put avec le cœur joyeux s'en retourner au margrave pour lui remettre la paie.

Ce dernier n'avait d'ailleurs pas bougé de sa chaise où il continuait de lire des rapports et d'écrire des missives en grommelant. Hubert n'était pas avec lui ce qui ne pouvait être qu'une aubaine pour le cultiste enfin débarrassé, temporairement du moins, de la brute du village qui l'avait pris pour son souffre-douleur personnel. Le seigneur des lieux leva la tête, attentif, en voyant entrer son laquais puis eut un léger sourire en observant les pièces et les vivres qui se déversaient devant ses yeux.

Image-"Je vois que votre première récolte est fructueuse, j'en suis sincèrement ravi. Je lirai votre rapport dès que possible afin de m'assurer qu'il n'ait pas de mésentente entre nous, ce serait tellement regrettable n'est-ce pas? Mais laissons là ces mauvaises pensées, vous avez bien mérité un paiement à la hauteur de votre travail."
Tout en comptant les pièces le maître des lieux fit un petit tas à part et le tendit à Ulricht. Il y en avait là pour 2 pistoles impériales en monnaies diverses.
Image-"Vous voilà ainsi plus riche que la majorité des gens de cette région, félicitations.

Bien, maintenant si vous voulez bien m'excuser j'ai encore un peu de travail. Vous savez où se trouve la sortie non? Ah avant que vous partiez: ne dépensez pas ces deux pistolets trop rapidement, vous n'êtes pas payé entre deux travaux. Bonne fin de journée à vous."
De fait le soir commençait déjà à tomber avec toutes ces discussions et ces travaux à rendre. Quelques paysans vagabondaient encore dans les rues ou se rendait dans les tavernes locales, enfin ce qui y ressemblait le plus. Ulricht avait maintenant un choix certain: se faire conduire à la masure, aller fraterniser avec les locaux, trouver la caserne des gardes pour corrompre quelques esprits tout en risquant de croiser Hubert… Les choix étaient multiples.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Répondre

Retourner vers « Les Principautés Frontalières »