[Ulricht] Nouveau dans le coin?

Les Principautés Frontalières ou les Royaumes Renégats, ont toujours été le théâtre d’innombrables batailles, guerres, conquêtes et défaites. La plupart des habitants des Principautés s’accommodent néanmoins de la situation, dans ces contrées où le moindre manant peut devenir roi en un jour pour connaître une mort ignoble le lendemain.

Les forêts des Principautés Frontalières regorgent de gobelins des forêts, d'elfes sylvains, etc. A proximité se trouve Barak-Varr, et les célèbres Pics Sanglants, remplis d'Orques.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 708
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 01 nov. 2018, 22:45

L'écriture des deux exemplaires supplémentaires fût aussi ennuyeuse et difficile que prévue. Le papier était de qualité médiocre ainsi que l'encre et les outils pour écrire. En temps normal déjà avec du matériel de bonne facture l'écriture était un art difficile qui requérait une bonne dose de patience chez l'écrivain en herbe ainsi qu'une petite dose de savoir-faire, alors avec ce genre d'ordures… Tout de même après un effort tenant du miracle la totalité du travail fût accompli et Ulricht put avec le cœur joyeux s'en retourner au margrave pour lui remettre la paie.

Ce dernier n'avait d'ailleurs pas bougé de sa chaise où il continuait de lire des rapports et d'écrire des missives en grommelant. Hubert n'était pas avec lui ce qui ne pouvait être qu'une aubaine pour le cultiste enfin débarrassé, temporairement du moins, de la brute du village qui l'avait pris pour son souffre-douleur personnel. Le seigneur des lieux leva la tête, attentif, en voyant entrer son laquais puis eut un léger sourire en observant les pièces et les vivres qui se déversaient devant ses yeux.

Image-"Je vois que votre première récolte est fructueuse, j'en suis sincèrement ravi. Je lirai votre rapport dès que possible afin de m'assurer qu'il n'ait pas de mésentente entre nous, ce serait tellement regrettable n'est-ce pas? Mais laissons là ces mauvaises pensées, vous avez bien mérité un paiement à la hauteur de votre travail."
Tout en comptant les pièces le maître des lieux fit un petit tas à part et le tendit à Ulricht. Il y en avait là pour 2 pistoles impériales en monnaies diverses.
Image-"Vous voilà ainsi plus riche que la majorité des gens de cette région, félicitations.

Bien, maintenant si vous voulez bien m'excuser j'ai encore un peu de travail. Vous savez où se trouve la sortie non? Ah avant que vous partiez: ne dépensez pas ces deux pistolets trop rapidement, vous n'êtes pas payé entre deux travaux. Bonne fin de journée à vous."
De fait le soir commençait déjà à tomber avec toutes ces discussions et ces travaux à rendre. Quelques paysans vagabondaient encore dans les rues ou se rendait dans les tavernes locales, enfin ce qui y ressemblait le plus. Ulricht avait maintenant un choix certain: se faire conduire à la masure, aller fraterniser avec les locaux, trouver la caserne des gardes pour corrompre quelques esprits tout en risquant de croiser Hubert… Les choix étaient multiples.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 68
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 16 déc. 2018, 16:41

Après avoir salué le nain et fermé la porte, Ulricht se permit d'enfin grimacer en observant sa main, crispée telle une serre après une longue et difficile rédaction.
Il fit jouer ses muscles endolories le temps du trajet, pour entrer dans le bureau du Margrave d'un pas souple et (voulait-il) léger.

- Quelques gueux têtus et apprentis comédiens, mais rien de bien méchant. Quelques absents, également.

Margrave Vodeski a écrit :
Image-"Je vois que votre première récolte est fructueuse, j'en suis sincèrement ravi. Je lirai votre rapport dès que possible afin de m'assurer qu'il n'ait pas de mésentente entre nous, ce serait tellement regrettable n'est-ce pas? Mais laissons là ces mauvaises pensées, vous avez bien mérité un paiement à la hauteur de votre travail."

Ulricht tâcha de réagir avec tact à la remarque du Margrave. Sourcil droit relevé, petit sourire en coin cynique. Prendre un air de vierge effarouchée n'attirerait que des suspicions : l'intégrité n'était certainement pas une qualité dominante, attendue et remarquée dans cet endroit oublié des Dieux.

- Allons, nous autres Nulniens ne sommes pas fait de ce pain-là !

Tout en récupérant sa prime, les yeux d'Ulricht retombèrent sur la pièce arabéenne.

- Ah Messire, si d'aventure vous êtes numismate, il y a là une pièce en provenance de la lointaine et exotique Arabie, fit-il en désignant la pièce du doigt.

Margrave Vodeski a écrit :
Image-"Vous voilà ainsi plus riche que la majorité des gens de cette région, félicitations.

Bien, maintenant si vous voulez bien m'excuser j'ai encore un peu de travail. Vous savez où se trouve la sortie non? Ah avant que vous partiez: ne dépensez pas ces deux pistolets trop rapidement, vous n'êtes pas payé entre deux travaux. Bonne fin de journée à vous."
- Je vous en remercie, seigneur, dit-il en s'inclinant selon la manière que son prescripteur lui avait enfoncé dans le crâne des jours durant, jusqu'à la reproduire à la perfection. Et bonne soirée à vous !

Il manque un chapeau pour accompagner ma salutation. Il me faut un chapeau, songea Ulricht en parcourant la rue jusqu'à la caserne des gardes. Il observa la nuit tombante. Bah, je verrai ça demain, si je peux trouver un chapeau digne de ce nom dans ce trou, son propriétaire est sûrement déjà en train de picoler quelque part.
Il entra calmement dans la caserne, vérifiant qu'Hubert, à défaut d'être absent, était loin de lui et ne l'avait pas remarqué. Il s'installa auprès d'une table de gardes non loin et lança :

- Alors, comment c'était la journée ?

Il était temps de faire jouer de son bagou pour fraterniser avec les gardes !
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 708
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 18 déc. 2018, 21:23

Jet de charisme: 3, bonne réussite!
La salle principale de la caserne était aux deux tiers remplis. Il s'agissait de ce moment de la journée où il faisait encore juste assez jour pour pouvoir se réunir entre amis ou camarades et se délasser d'une dure journée passée à voler les honnêtes paysans par l'impôt ou à violer leurs femmes et leurs filles parce qu'elles étaient là au mauvais endroit au mauvais moment. En bref, on riait, on jouait aux osselets, aux dés ou à d'autres jeux de société tout en buvant tranquillement une bière à peine potable. On riait d'ailleurs en parlant dans la langue du pays: on dialoguait en tiléen, en estalien, en reikspiel et en l'infinie variété de dialectes qui évoluaient entre les trois langues. Quelques têtes se retournèrent quand Ulricht les interpella. La tablée était en train d'observer une partie d'un jeu nommé la mérelle. L'objectif était de réussir des scores aux dés pour pouvoir sortir des pions d'une série de cônes pointus entres lesquels évoluaient des petites pièces noires ou blanches. Evidemment le hasard comptait pour beaucoup et quelques uns pariaient la tournée sur un résultat ou un autre.

Un des observateurs leva la tête pour accueillir la remarque du tzeentchi. Ses traits étaient grossiers et tirés, preuve d'une vie difficile. Une balafre barrait son front et ses yeux noirs laissaient plonger dans un vide. Avec l'air de ne pas y toucher il fit signe en silence à notre héros de venir le rejoindre. Quand le cultiste fût finalement assis parmi le public, le mercenaire lui envoya:


-"Ah, l'ami, faut pas parler trop fort quand Manuel et Pedro jouent. Ces deux là sont des cadors..."

En effet, la partie semblait se dérouler dans la concentration la plus extrême. Les mains suaient en lançant les dés, les cervelles tournaient à plein régime pour anticiper le hasard, les regards obligques s'échangeaient alors que les jetons avançaient de part et d'autres...

-"Manuel est estalien, Pedro est tiléen et ils prennent leur rivalité très au sérieux..."

Les deux hommes en uniforme de la compagnie jouaient comme des démons. Il n'y avait pas de parole, pas de temps mort, chacun savait exactement ce qu'il devait faire à son tour. De temps à autre, à la faveur d'un résultat capricieux ou bénéfique, une injure ou un juron partaient. Le jeu dura encore une bonne vingtaine de minutes avant que Manuel ne l'emporte finalement sur son adversaire. Triomphant, il lui tendit une main à serrer que Pedro repoussa. Son regard lançait des éclairs et c'est avec le sourire que l'estalien se remis à sa place, profitant d'une chope bien méritée. La nuit avançait toutefois et les bougies étaient trop faibles pour permettre un temps de jeu trop long. Aussi les guerriers se relevèrenti-ils pour rejoindre l'extérieur ou les dortoirs pour les plus épuisés. Par chance Hubert ne s'était pas montré de la soirée, sans doute dans une suite personnelle ou dehors à patrouiller. Le précédent interlocuteur d'Ulricht resta là néanmoins, dévisageant notre héros.

-"J'suis Madrelo, porte-étendard de la compagnie, au fait. Et toi, tu es? J'crois que t'es jamais vu mais ta dégaine me dit un truc, le capitaine a dû parler de to…."
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 68
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 31 déc. 2018, 19:01

L'un des gardes releva la tête et l'invita à s'asseoir à côté de lui.
Reconnaissant, Ulricht s'approcha et s'installa, avant de se tourner vers son interlocuteur, prêt à entamer la conversation avec ce mercenaire qui, d'après sa balafre, avait déjà eu son quota de bagarres.
Madrelo a écrit :-"Ah, l'ami, faut pas parler trop fort quand Manuel et Pedro jouent. Ces deux là sont des cadors..."
Il referma aussi sec sa bouche avant d'adopter une mine compréhensive. Il hocha la tête et observa autour de lui. L'ambiance lui allait comme un gant. Excepté les armes en tout genre qui étaient accrochées n'importe où et n'importe comment, il se sentait comme dans l'une de ces auberges estudiantines de Nuln. Il tâcha de comprendre les règles de la mérelle, où deux joueurs prenant apparemment très à cœur leur duel se faisaient face.
Madrelo a écrit :-"Manuel est estalien, Pedro est tiléen et ils prennent leur rivalité très au sérieux..."
- Ah, je comprend mieux pourquoi il y a autant de tensions autour d'eux... murmura-t-il avec un sourire.

Le duel dura encore une vingtaine de minutes. Se prenant au jeu, Ulricht se laissa emporter par l'ambiance et se concentra entièrement sur la confrontation entre l'estalien et le tiléen. Il se surprit se mettre à la place des joueurs, cherchant à anticiper et comprendre les manœuvres adverses, en prenant en compte le hasard... Et se rendit compte qu'il était extrêmement mauvais. Ce qui expliquait peut-être ses fiascos à répétition depuis que Tzeentch l'ait pris sous son aile.

Malgré ses turpitudes intérieures, la partie se termina par la victoire de l'estalien. La soirée s'avançait, la compagnie décampa rapidement, sauf l'homme qui l'avait invité un peu plus tôt.
Madrelo a écrit :-"J'suis Madrelo, porte-étendard de la compagnie, au fait. Et toi, tu es? J'crois que t'es jamais vu mais ta dégaine me dit un truc, le capitaine a dû parler de to…."
Ulricht lui tendit la main.

- Ulricht Drekner, le nouveau percepteur d'impôt. Il fit un sourire à mi-chemin d'une grimace. Ah, si les seules choses que tu as entendu de moi viennent du capitaine Hubert, il est peu probable que cela soit bien positif ! Il m'a pris en grippe, pour je ne sais quelle raison, remarqua-t-il en se grattant le menton. Je m'entend bien mieux avec Théodule. En tout cas l'ambiance ici est bien sympathique, et n'a rien à envier aux tavernes impériales !

Il s'apprêta à sortir, avant de se retourner vers Madrelo, l'air pensif.

- Ah, au fait... Le Margrave Vodeski m'a indiqué que je pouvais occuper une maison, celle de l'ancien percepteur. C'était Ragnar le nain que le lui avait indiqué, mais après tout, ça ne pouvait pas faire de mal de se présenter comme faisant parti de l'entourage du Margrave. Peux-tu m'y guider ?
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 708
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 17 janv. 2019, 15:39

Le porte-étendard jaugea quelques instants son interlocuteur. Relevant le menton pour mieux l'observer sous toutes les coutures, il replaça finalement sa tête et se gratta le bouc qu'il avait inexistant.

-"Ouais, on peut dire ça. Le capitaine a jamais aimé les gratte-papiers, me demande pas d'où ça vient... Par contre j'te trouve bien courageux d'aller pioncer à la cabane du précédent percepteur, hein, m'enfin, si c'est le margrave qui le dit, moi j'dis rien..."

Avec un petit signe, Madrelo invita le cultiste déguisé à le suivre. Dehors la nuit était déjà bien tombée et on ne rencontrait plus dans les rues que des patrouilles de gardes et des villageois ivres qui rentraient s'occuper de leur maisonnée après s'être pinté au mauvais alcool. Dans ce contexte les deux compères paraissèrent quasiment inarpeçu, aucun poivrot n'osa même gueuler sur Ulricht. Etait-ce par peur de lui ou simplement parce qu'ils attendaient encore de le voir faire ses preuves? La brutalité ambiante avait peut-être tant assombris les coeurs que la population n'était plus sensible à quelques exactions de la part de ses fonctionnaires...

La demeure du percepteur était à l'image des autres masures de la bourgade. Sobre, très modeste, de bois et de torchis avec un peu de pierre. Elle se démarquait en revanche par ses murs bien plus épais que la moyenne et les fenêtres si étroites qu'elles ressemblaient à des meurtrières, sans parler des consolidations et des renforcements au niveau de la porte. En fait, à bien y regarder, la maison était plus proche d'un donjon miniature sur un rez-de-chaussée que d'une habitation standard.


-"Voilà ton palais, m'sire. Bon, c'pas tout ça mais j'vais te laisser, la caserne va pas tarder à fermer. Bonne nuit et oubliez pas de fermer la porte à double-tour."

Rapidement seul, notre héros malchanceux eut tout le loisir de découvrir son nouvel intérieur. L'ensemble était constitué d'une pièce moins vaste qu'il n'y paraissait à l'extérieur mais malgré tout plus grande que les lieux de vie rencontrés jusqu'à présent dans le village. Au coin d'un mur un petit fourneau composé d'une cheminée et d'une marmite avec quelques ustensiles attendait bien sagement non-loin de bocaux remplis de féculents séchés. A l'opposé un lit de paille avec une couverture épaisse et plusieurs chaises de bois réunies autour d'une petite table carrée pour quatre personnes. Des volets à chaque fenêtre permettaient de s'isoler du monde et des portes-bougies partout dans la pièce laissaient prévoir de longues veillées de travail. L'ensemble manquait tout de même méchamment de charme, ou bien que les précédents habitants n'avaient aucun goût pour la décoration intérieure ou bien que le lieu ait été pillé après de regrettables événéments. D'ailleurs, en refermant derrière lui, éclairé à la lumière des torches des patrouilles, Ulricht eut le plaisir de constater que la porte n'avait pas un, ni deux, mais quatre verrous bien épais et très ingénieux qui, placés ensemble, pourraient facilement arrêter quelques coups de bêlier.

Il était maintenant l'heure de se coucher ou au contraire de se poser pour réfléchir. La nuit portait conseil, certes, mais elle était aussi le moment où le calme permettait la méditation.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 68
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 18 janv. 2019, 18:35

L'apprenti percepteur resta de marbre tandis que le porte-étendard le jaugeait sans se gêner.
Madrelo a écrit :-"Ouais, on peut dire ça. Le capitaine a jamais aimé les gratte-papiers, me demande pas d'où ça vient... Par contre j'te trouve bien courageux d'aller pioncer à la cabane du précédent percepteur, hein, m'enfin, si c'est le margrave qui le dit, moi j'dis rien..."
- Oh, j'ai bien ma petite idée, fit remarquer Ulricht avec un petit sourire. Voir quelqu'un de plus intelligent que lui ne devait pas être du goût du capitaine. Je te suis. Montre moi cette bicoque qui semble déchaîner les passions !

La tranquillité de leur traversée nocturne était-elle dû à la discipline exemplaire de la garde ou aux effets de l'alcool ? Une petite journée dans Délivrance lui suffisait pour connaître la réponse. Il observa sans y porter grand intérêt les maris saouls rentrer dans leurs masures en gueulant sur leurs femmes. Il constata également l'indifférence des gardes lorsque l'épouse se faisait ruer de coups pour avoir osé répondre, alors que la porte restait ouverte.
Oui, songea-t-il en continuant son chemin, être celui qui maniait le bâton semblait préserver d'un sort bien misérable dans un tel endroit.

Dans cet optique, il salua les gardes qu'il croisait avant de suivre d'un pas guilleret Madrelo, que leur réponse soit amicale, méprisante ou tout simplement absente. Après tout, seul la persévérance comptait pour se faire connaître, et cette journée n'était que la première étape, la plus dure pour tisser des liens. Il n'avait pas fréquenté la pègre de Nuln pour désespérer face à quelques inconnus !

La "cabane" qui lui était réservée n'avait pas à rougir face aux maisons environnantes. C'en était même intriguant qu'elle ne fusse pas déjà occupée par le margrave ou l'un de ses mignons. Tout à fait acceptable pour sa personne, par rapport aux conditions de vie de la ville, songea Ulricht avec un petit sourire intérieur.
Madrelo a écrit :-"Voilà ton palais, m'sire. Bon, c'pas tout ça mais j'vais te laisser, la caserne va pas tarder à fermer. Bonne nuit et oubliez pas de fermer la porte à double-tour."
- Merci pour la balade. File te reposer. Il fit mine d'aller rejoindre sa nouvelle demeure avant de se retourner vivement. Il adorait voir son chaperon virevolter lors de son volte-face. Ah, au fait. Si tu as besoin à l'occasion d'un coup de main en quoi que ce soit, passe me voir. Je verrai ce que je peux faire, dans la mesure de mes capacités.

Ulricht n'était pas brusquement devenu altruiste. Mais toujours dans l'optique de tisser ses relations, tendre une main permettrait ensuite de coincer le pied dans la porte...
Tandis que Madrelo partait, il se tourna vers son donjon de poche.

- À nous deux. On va bien voir ce que tu caches...

À première vue, l'intérieur de la maison ne cachait que des bonnes surprises. Un quadruple verrou qui ne manqua pas d'égayer le cultiste, ainsi que moultes volets sur chaque fenêtre. Il tâcha d'allumer quelques bougies pour y voir plus clair, puis d'allumer le fourneau pour réchauffer la pièce. Il nota également avec plaisir un lit. Combien de temps à dormir depuis sa fuite ? Bien trop longtemps à son goût.
Qu'importe. Les féculents dans les bocaux semblaient comestibles, aussi en saisit-il un qui se révéla rempli de flageolets. Après les avoir fait bouillir, il les mangea au coin du feu. Le goût était infâme, mais l'important était d'avoir quelque chose dans le ventre.
Une fois son repas terminé, il s'installa sur l'une des quatre chaises placées autour de la table. Ce qu'il comptait faire était passablement ridicule, mais dans le meilleur des cas, il n'y aurait pas de témoin.

- Alors, il y a déjà un habitant là-dedans ?

Il se tut, à l'affût du moindre bruit, du plus petit signe.
Modifié en dernier par [MJ] Le Djinn le 23 janv. 2019, 15:28, modifié 1 fois.
Raison : MISE A JOUR DES XPS: +41XPS
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 708
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 23 janv. 2019, 11:21

La question du cultiste se répercuta entre les murs de la maison-forte, cherchant un être vivant dont elle pourrait caresser les oreilles. Dehors les bruits de pas étouffés des patrouilles passaient les barrières de bois et quelques éclats de voix ça et là laissaient penser à des disputes de ménage ou d'ivrognes. Mieux valait sans doute ne pas se trouver dehors une fois la nuit tombée dans ces villages pauvres où une population crasseuse noyait son chagrin dans un alcool si mauvais qu'il pouvait rendre fou. Les bougies présentent ne tardèrent d'ailleurs pas à mourir, laissant les braises du fourneau comme seules sources de lumière. L'ambiance n'en était pas des plus rassurantes. Les lueurs blafardes des charbons jetaient de longues ombres dont les formes s'étiraient telles des griffes vers le lieu de vie principal. Pour ne rien arranger, un hibou prit refuge quelque part sur le toit, hululant tout ce qu'il pouvait en sondant l'espace à la recherche d'une souris. Quand les dernières braises moururent Ulricht n'eut pas d'autre choix que d'aller se coucher, plongé dans un noir abyssal que ne parvenait pas à illuminer les rayons de torches passant à travers les meurtrières...

Un coq au cri rauque rappelant désagréablement une coquatrice hurla sa joie de réveiller le monde à potron-minet. La nuit avait été horrible pour notre antihéros: le matelas n'était vraiment pas confortable, il y avait sans doute des insectes dans la paille et la couverture chauffait à peine. Heureusement la bonne isolation de la maison dû à sa nature très fermée avait gardé une bonne part de la chaleur causée par le fourneau, n'handicapant pas trop le sommeil.
Au matin, la bourgade de Délivrance se préparait au pénible travail de la journée. Des paysans aux traits tirés avalaient leur soupe de sciure de bois aux haricots et s'équipaient du nécessaire pour passer une longue journée de labeur. On retrouvait là le barda habituel du cultivateur: houe, fourche, pelle, bêche, mauvais vin et bière forte pour faire passer le temps. Tous les outils avaient un aspect usé, misérable et il semblait bien que certains étaient utilisés sans entretien depuis plusieurs années. Des groupes se formaient, ça et les, les compagnons et camarades partant ensemble pour labourer et ensemencer, retirer les cailloux et les mauvaises herbes. Il y avait même un forgeron qui ouvrait ses portes! A en voir son air patibulaire et les deux gardes non-loin de lui en permanence il y avait fort à parier qu'il s'agissait d'un protégé du margrave, lequel, en bon commerçant, protégeait jalousement ses intérêts. La qualité n'était pourtant pas autant au rendez-vous qu'un impérial aurait pu l'espérer: le fer et le bronze étaient de consistance médiocre, cela se voyait à l'oeil, quant à l'acier il était pour ainsi dire inexistant à l'exception de quelques armes dont on pouvait deviner aux tâches qui les maculaient qu'elles avaient déjà servi un défunt propriétaire.

Dans cette ambiance peu festive et morose Ulricht pouvait évoluer à peu près à sa guise. Evidemment la rumeur (et les faits) de son nouveau travail avaient fait le tour du village, aidée par la xénophobie classique des coins isolés. Quelques croquants crachaient sur son passage et des culs-terreuses lui faisaient des gestes obscènes. Une femme âgée des plus laides qui semblait vieille fille (et nommée par tous "La Belle Verte" en raison de ses robes de la-dite couleur) grogna même que les percepteurs violaient toutes les filles du village mais la laissaient toujours tranquille. Une telle phrase provoqua d'ailleurs un émoi qui dégénéra rapidement en crépage de chignon entre les paysannes, mais ceci ne concernait pas notre cultiste. La journée s'offrait en tout cas et il était libre de ses mouvements. Peut-être était-il temps d'avancer ses pions dans le coin?
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 68
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 23 janv. 2019, 22:37

Les secondes s'écoulèrent, longues et pesantes. Pas un bruit. Enfin, excepté les soudards du soir, rapidement relayés par un hibou ayant élu domicile dans dans le grenier.
Le cultiste se leva brusquement. Il fallait ranger ses précieux livres venus tout droit de Nuln, ses deux tomes, bien que l'un était incompréhensible. Il tâcha de trouver une étagère à l'abri des regards indiscrets et les y plaça. Avant de ranger le deuxième, il replaça le stylet finement ouvragé dans sa pochette d'origine et jeta un regard à la page adjacente.

Image

Le petit démon dessiné était revenu, l'observant de ses yeux malicieux dans sa grotesque posture de salutations.
Ulricht claqua rageusement le livre avant de le ranger, puis de se coucher dans son lit de paille pendant qu'il y voyait encore clair.

*** La journée suivante commença mal.
Ulricht roula hors de son lit, percuta le sol en emportant sa couverture de fortune avec lui et bondit au milieu de la pièce en jurant à cloche-pied : une coquatrice avait hurlée dans la pièce ! Il fallut que le coq reproduise une deuxième fois son cri enroué pour qu'il comprenne la supercherie.
Le nulnien s'en tirait avec un orteil gonflé et un ongle fracturé. Pire encore : il se sentait fiévreux, sans savoir si cela venait des féculents mangés la veille ou des insectes rampant dans son matelas.

La chaleur de sa bâtisse empirait son malaise. Il regretta amèrement d'avoir avec enthousiasme refermé les quatre verrous la nuit précédente, l'obligeant à se battre de longues minutes et gaspiller sa Ô-combien précieuse énergie pour sortir de cette prison.
Mais la situation ne s'améliora pas à l'extérieur. Après avoir avidement avalé quelques goulées d'air frais, la fraîcheur lui fit regretter la chaleur de son petit donjon. Il n'avait pourtant pas le choix. Il devait absolument continuer son jeu dangereux et faire avancer ses pions, fièvre ou pas.
Il découvrit sur son chemin quelques personnages pittoresques comme le forgeron. Il n'eut toutefois pas la force d'aller le voir, et n'accorda d'ailleurs quasiment aucune attention aux badauds où il s'était apparemment déjà fait une petite réputation.
Il nota dans un coin de ses pensées la remarque de l'hideuse vieille harpie surnommée "La Belle Verte". Étant donné la réaction des autres paysannes, elle ne manquerait à personne... Pas vrai ?

Il évacua rapidement son affreux visage de ses pensées, et coupa à travers champs jusqu'à trouver Guy.

- Bonjour Guy. J'ai désormais un poste. Je viens chercher Karl, comme promis.

Son ton était sec, exigeant. Se glissant dans sa nouvelle peau de percepteur d'impôts, il ne souffrirait pas d'une réponse négative. Malgré l'enclume qui cognait contre son front.
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Avatar du membre
[MJ] Le Djinn
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Warfo Award 2019 du Gardien du Temple
Messages : 708
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Localisation : Dans ma lampe...

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par [MJ] Le Djinn » 27 janv. 2019, 22:09

Les champs de Délivrance étaient dignes de la ville elle-même. Grands mais vides, parcourus de pousses de blé galeuses, si brun qu'on aurait refusé de le donner à un âne dans l'Empire. Les paysans y étaient par dizaines, de tous âges, le dos voûté au-dessus de la terre, arrachant avec difficulté des épineux et des mauvaises herbes qui poussaient sur la terre sèche et ingrate du lieu. Le soleil battait déjà, même si partiellement caché par les nuages, donnant soif, donnant chaud. Les lourds chapeaux des croquants leur apportaient une aide bienvenue mais insuffisante contre l'astre céleste, garantissant de multiples insolations et brûlures le soir venu. Pour combattre ce fléau la plupart des culs-terreux, même les enfants, portaient à la ceinture du tord-boyau ou de la mauvaise bière afin de s'humidifier la gorge et de faire passer l'ennui et l'attente via l'ivresse.

Effectivement Guy et Karl étaient avec le reste des hommes, bêchant et ratissant comme ils pouvaient les cailloux et les plantes grimpantes. Evidemment moins fort que son père le fils s'entêtaient à retirer des champignons parasites d'un plant fort peu vigoureux, se blessant les doigts au passage. En voyant Ulricht arriver, le paysan adulte leva un œil à moitié étonné seulement. Il savait bien que le cultiste viendrait lui demander Karl à un moment ou à un autre, il n'aurait juste pas pensé que ça serait si tôt.

Image-"Hé, salut m'sire, parait qu'vous vous êtes fait une place, hein? Comme vous voyez nous on fait c'qu'on peut, hein… Bon, j'vais pas vous l'cacher: j'suis pas très frais pour vous filer mon môme maintenant, c'qu'à son âge on commence enfin à rapporter, 'voyez hé? M'enfin, on m'a dit qu'vous étiez d'venu l'percepteur du coin, hein et ça reste une profession d'bourgeois même si c'est qu'des trous du cul qui la tienne en général! Du coup r'venez vers midi, après le déjeuner, j'vous laisserai le gosse."
S'en tenant là, Ulricht put tranquillement rebrousser chemin jusqu'à la ville. En l'absence de taxes à percevoir aujourd'hui il allait devoir trouver autre chose pour s'occuper. Un marchand de denrées fourre-tout tenait boutique s'il voulait acheter de quoi manger, ses piécettes l'aideraient bien dans ce sens. Délivrance semblait tout à fait calme et normale en journée, quelques gardes patrouillaient, des groupes étaient disséminés dans la région pour tuer les bêtes... C'était une occasion de faire du tourisme ou de se poser pour réfléchir.
Enfermé dans une lampe pendant des siècles, cloisonné dans une pièce de métal par une malédiction... Puis un jour un naïf est venu, me libérant dans sa sottise... Tant pis pour lui... Et pour tous les autres.

Avatar du membre
Ulricht Drekner
PJ
Messages : 68
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Re: [Ulricht] Nouveau dans le coin?

Message par Ulricht Drekner » 06 févr. 2019, 23:25

Guy a écrit :
Image-"Hé, salut m'sire, parait qu'vous vous êtes fait une place, hein? Comme vous voyez nous on fait c'qu'on peut, hein… Bon, j'vais pas vous l'cacher: j'suis pas très frais pour vous filer mon môme maintenant, c'qu'à son âge on commence enfin à rapporter, 'voyez hé? M'enfin, on m'a dit qu'vous étiez d'venu l'percepteur du coin, hein et ça reste une profession d'bourgeois même si c'est qu'des trous du cul qui la tienne en général! Du coup r'venez vers midi, après le déjeuner, j'vous laisserai le gosse."
Soulagé de ne pas avoir à s'engager dans une joute verbale avec le paysan, Ulricht ricana en se massant la tempe, et regarda Guy dans les yeux.

- Le trou du cul devant toi permet actuellement à ta petite famille de vivre sans craindre de se faire rouer de coups par les gardes. Je n'oublie pas ce que tu as fait pour moi sur la route. Il hocha la tête pour lui-même. Je suis ravi que tu tiennes tes promesses. D'ailleurs, s'il te vient à l'oreille une rumeur intéressante, viens me trouver. Si elle s'avère juteuse, tu seras récompensé ! termina-t-il avec un sourire en coin. Je repasserai vers midi chercher Karl.

Satisfait, Ulricht revint sur ses pas, et observa le paysage.
Le résultat d'une tactique de terre brûlée aurait laissé les plantations dans un état similaire, tant le blé était rare et laid. Il soupçonna qu'il y avait autour de lui plus de paysans que d'épis.
La matinée s'offrait à lui : que faire ?

Maintenant que son mal de tête s'était calmé, il se sentait assez en forme pour aller voir le forgeron vu plus tôt.
Après avoir salué les deux gardes de part et d'autre comme des connaissances, ce qui était après tout fort possible étant donné le nombre de gardes rencontré la veille dans la taverne, il s'approcha du forgeron.

- Même ici, un forgeron parvient à se tailler une place ! lança Ulricht pour amorcer la conversation. Je suis le nouveau percepteur. J'imagine que le prix du fer est élevé vu l'offre dans la région... Combien pour une épée courte on ne peut plus basique ?
Ulricht Drekner, Voie du Serviteur de Tzeentch
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 12 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... ch_drekner

Compétences :

Alphabétisation (E)
Eloquence (E)
Etiquette (B)
Sens de la répartie (B)
Diplomatie (B)
Sang froid (B)
Intimidation (B)
Comédie (B)
Intrigue de cour (B)

Équipement :

Épée courte : 12+1d6 dégâts, 9 parade, rapide
Veste de cuir : 5 points de protection au dos, torse et bras
Bottes cuissardes
Gants
Chaperon
Masque
Sac à sapin : Augmente l'ENC maximum de 2
Œil de Ranald : Monocle donnant un bonus de +2 aux compétences Évaluation et Commerce.

Répondre

Retourner vers « Les Principautés Frontalières »