Mal Résiduel...

Karaz-a-Karak est la plus grande, la plus ancienne et la plus respectée des forteresses naines. Nommée "Pic Eternel" par les hommes, cette fière et vaste cité est la capitale de l'ancien empire de Karak Ankor, maintenant guère plus qu'un souvenir fugace. A l'intérieur des murs de Karaz-a-Karak se trouvent les temples des dieux Grungni, Valaya et Grimnir. Ici siège aussi Thorgrim le Rancuiner sur le Trône du Pouvoir, portant constamment sur lui l'ancien Dammaz Grom, ou Livre des Rancunes.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Mort Noire
PJ
Messages : 465
Localisation : Dans tes pires cauchemars...

Re: Mal Résiduel...

Message par [MJ] Mort Noire » 29 avr. 2012, 21:54

Le sergent hocha de la tête.

"Très bien, toi, Aldric et Grundi, allez voir dans ce tunnel ce qui s'y cache."

Se retrouvant au premier rang, Urgrim progressa prudemment, bouclier en avant, l'arme prête à frapper, avançant un pas après l'autre, lentement. Derrière lui, il entendait les pas des deux autres nains qui le suivaient dans l'obscurité grandissante.

Urgrim avait déjà avancé de près d'une dizaine de mètre dans le couloir, et s'approchait d'un tournant que celui-ci faisait, lorsqu'il repéra lui aussi un mouvement. L'espace d'un instant, ce fut comme si un tissus gris ou noir était agité au coin du tunnel, puis il disparut derrière l'angle.

Néanmoins, lorsque le nain arriva à son tour à l'angle, plus rien n'était en vue. Pire encore, le tunnel, devant lui, se terminait par un éboulis de terre et de roches, tellement dense que rien ni personne n'aurait pu y passer. Et il n'y avait pas la moindre trace du porteur de manteau (ou de cape) qu'il avait entraperçu tourner dans ce couloir. Comme si il s'était volatilisé...
Toute chose à une fin, toute vie connait son terme. Va, aveugle toi de ta fausse liberté, mais n'oublie pas. N'oublie pas qu'à la fin des fins toute chose me reviendra, toute vie pliera face à moi et s'abandonnera à ma sombre splendeur. N'oublie pas que ton âme se trainera face à moi. Car je suis la Mort Noire et ma destinée est le Néant...

Venez pleurer ici...

...ou admirer ma toute-puissance ici

Image 2011
Image

Avatar du membre
Urgrim
PJ
Messages : 9
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _kargunson
Localisation : Lille (59)

Re: Mal Résiduel...

Message par Urgrim » 11 mai 2012, 14:55

Le sergent hocha la tête et dit:

"Très bien, toi, Aldric et Grundi, allez voir dans ce tunnel ce qui s'y cache."

Avançant en compagnie de ses compagnons, Urgrim se retrouva au premier et progressa donc prudemment le bouclier levé et sa hache prête à servir. Il entendait derrière lui les pas des deux nains l'accompagnant dans le tunnel.

Après avoir parcouru une dizaine de mètre, Urgrim remarqua qu'il s'approchait d'un tournant, lorsque subitement il aperçu un mouvement. Il lui sembla voir comme un tissu de couleur sombre disparaître à l'angle du chemin.

Mais lorsqu'il arriva à l'endroit où il avait vu cet étrange tissu, Urgrim ne vit rien. De plus avec étonnement, le chemin se trouvant devant lui finissait par un cul de sac dû à un éboulis de terre et de roches. Et aucune trace de la personne ou créature ayant pu porter le vêtement qu'il avait remarqué auparavant.

Urgrim regarda ces deux compagnons circonspects et leur parla:

"Pas la moindre trace de cette chose ! Retournons voir le sergent!"

Urgrim repris la marche avec ses compagnons en direction de leur campement.
"Je suis un buveur sociable, quand quelqu'un commande une bière, je dis ... Moi aussi !"

Urgrim Kargunson, Brise fer
Profil: For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 8 | Ini 6 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 75/75
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _kargunson (attention elle n'as pas été édité et ma page est là :http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... =93&t=4339 !!)

Avatar du membre
[MJ] Mort Noire
PJ
Messages : 465
Localisation : Dans tes pires cauchemars...

Re: Mal Résiduel...

Message par [MJ] Mort Noire » 21 mai 2012, 15:41

C'est sans encombre qu'ils parvinrent au groupe et, une fois qu'ils eurent expliquer ce qu'ils avaient vu - pu plutôt, ce qu'ils n'avaient pas vu - le sergent se remit à marmonner dans sa barbe. Visiblement, plus le temps passait, et moins la situation lui plaisait.

Mais il avait des ordres, et eux aussi. Et c’est ainsi qu’ils se remirent en ordre, même si, désormais, l’esprit n’y était plus vraiment. Et c’était d’un pas lourd qu’ils avançaient dans les tunnels, tournant presque mécaniquement lorsqu’il le fallait, davantage concentrés sur le moindre bruit ou le plus petit mouvement qui aurait pu survenir au loin que sur ce qu’ils faisaient eux même.

Le silence des marcheurs était déprimant, et la tension se lisait sur tous les visages. Il était clair qu’il suffirait de peu pour qu’ils explosent, et certains à venait à souhaiter que quelque chose, n’importe quoi, arrive, pour que cette tension trouve enfin un exutoire. Mais ils n’eurent pas une telle occasion, et furent ainsi forcés de progresser encore et toujours, le silence qu’ils maintenaient pour percevoir tout intrus les forçant ainsi à se replier sur leurs sombres pensées individuelles. Il était clair, désormais, que quelque chose d’autre rodait dans ces couloirs, quelque chose qui ne semblait pas décidé à se faire voir auprès d’un groupe de nains en arme. Et cela ne pouvait être synonyme que du pire.

Après plusieurs heures de marche, le sergent ordonna cependant l’arrêt de la colonne. Installé devant un large amas de pierre qui avait été clairement transportées et installées de manière à ne laisser qu’un étroit passage en travers du chemin, il examinait, tantôt la barrière de pierre, tantôt la colonne de nains qui le suivait. Finalement, comme si il était parvenu à une décision, il reprit la parole :

« Bon, les gars, vous savez tous, ou presque, que, ici, c’est le poste de guet arrière. Et y’a toujours un pauvre type qui est de garde au poste de guet arrière. Normalement. Or, aujourd’hui, y’a personne. Et le sergent Drangsson, est un vieux de la vielle, il ne laisserait pas le poste inoccupé. Alors là, y’a que deux possibilités. Soit il est arrivé quequ’chose à la sentinelle, soit il est arrivé quelque chose à toute la patrouille.
Et dans les deux cas, ça sent plus mauvais que les chausses de Barnag après une journée de marche, alors voilà ce que l’on va faire. Toi
, dit-il en pointant son doigt vers Urgrim, et toi, dit-il en désignant un autre nain, vous allez courir jusqu’au poste, voir ce qu’il en est. A partir d’ici, c’est facile : c’est tout droit sur une lieue, puis on arrive à la caverne où c’est qu’y a le pont. Nous, on va vous suivre avec une demi-heure d’intervalle. Si jamais, en route, vous tombez sur quoique ce soit, vous faites demi-tour à tout’ berzingue, et vous vous ramenez par chez nous en gueulant. C’est clair ? »

« Bien, allez-y alors, courrez, mes salauds, courrez ».
Toute chose à une fin, toute vie connait son terme. Va, aveugle toi de ta fausse liberté, mais n'oublie pas. N'oublie pas qu'à la fin des fins toute chose me reviendra, toute vie pliera face à moi et s'abandonnera à ma sombre splendeur. N'oublie pas que ton âme se trainera face à moi. Car je suis la Mort Noire et ma destinée est le Néant...

Venez pleurer ici...

...ou admirer ma toute-puissance ici

Image 2011
Image

Avatar du membre
Urgrim
PJ
Messages : 9
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _kargunson
Localisation : Lille (59)

Re: Mal Résiduel...

Message par Urgrim » 14 juin 2012, 18:09

Urgrim et ses compagnons arrivérent sans encombres à rejoindre le groupe et expliquèrent sans attendre ce qu'ils avaient vu ou plus exactement ce qu'ils n'avaient pas vu! Le sergent, ayant ouïe leurs paroles, marmonna dans sa barbe à nouveau. Plus ils avançaient dans ces tunnels, plus la situation paraissait engageante.

Mais comme il leur fit rappeler, le groupe avait reçu des ordres et ils devaient tous s'y tenir. Et c'est ainsi que le groupe se remit en route. Ils avancérent d'un pas lourd; avançant mécaniquement, les nerfs à vif à écouter le moindre bruit ou le plus imperceptible mouvement pouvant les mettre en alerte.
La tension se lisait sur les visage et presque tous voulaient que cette tension s'arrête pas n'importe quelle moyen! Mais l'inactivité à part leur marche les amener à ruminer chacun de sombres pensées.

Quelques heures plus tard, le groupe fit halte sur ordre du sergent . Ils étaient proche d'un amas de pierre bougé afin que le passage se faisait plus étroit . Le sergent regardait tour à tour le passage et la colonne de nains et arriva semblait-il à une conclusion:

« Bon, les gars, vous savez tous, ou presque, que, ici, c’est le poste de guet arrière. Et y’a toujours un pauvre type qui est de garde au poste de guet arrière. Normalement. Or, aujourd’hui, y’a personne. Et le sergent Drangsson, est un vieux de la vielle, il ne laisserait pas le poste inoccupé. Alors là, y’a que deux possibilités. Soit il est arrivé quequ’chose à la sentinelle, soit il est arrivé quelque chose à toute la patrouille.
Et dans les deux cas, ça sent plus mauvais que les chausses de Barnag après une journée de marche, alors voilà ce que l’on va faire. Toi
, dit-il en pointant son doigt vers Urgrim, et toi, dit-il en désignant un autre nain, vous allez courir jusqu’au poste, voir ce qu’il en est. A partir d’ici, c’est facile : c’est tout droit sur une lieue, puis on arrive à la caverne où c’est qu’y a le pont. Nous, on va vous suivre avec une demi-heure d’intervalle. Si jamais, en route, vous tombez sur quoique ce soit, vous faites demi-tour à tout’ berzingue, et vous vous ramenez par chez nous en gueulant. C’est clair ? »

« Bien, allez-y alors, courrez, mes salauds, courrez ».


Urgrim et son compagnon se regardèrent et commencèrent à courir dans l'étroit passage avec tous leurs sens aux aguets!
"Je suis un buveur sociable, quand quelqu'un commande une bière, je dis ... Moi aussi !"

Urgrim Kargunson, Brise fer
Profil: For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 8 | Ini 6 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 75/75
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _kargunson (attention elle n'as pas été édité et ma page est là :http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... =93&t=4339 !!)

Avatar du membre
[MJ] Mort Noire
PJ
Messages : 465
Localisation : Dans tes pires cauchemars...

Re: Mal Résiduel...

Message par [MJ] Mort Noire » 24 juin 2012, 00:21

Urgrim couru aussi rapidement qu'il le put, mais il le paya chèrement. Bientôt, il sentit ses jambes prendre feu, ses poumons siffler à chaque inspiration, son attirail peser de plus en plus lourd. Son compagnon, cependant, ne montrait pas le moindre signe de fatigue. Visiblement, il avait encore des progrès à faire niveau entrainement.

Le chemin, large et dégagé, était visiblement emprunté régulièrement. En revanche, en dehors de la lanterne que portait son compagnon, aucune lumière ne trouait ses ténèbres. Heureusement, la lanterne portait suffisamment loin que pour qu'ils puissent courir tous deux sans la moindre difficulté.

Le chemin était d'ailleurs particulièrement facile à suivre. Large et bien entretenu, il n'était rejoint que de manière ponctuelle par d'autres galeries qui, toutes, étaient clairement des embranchement secondaires, plus bas et plus étroits. Au début, il tenta bien de les compter, mais, au fur et à mesure que leur course se prolongeait, il lui devint de plus en plus nécessaire de se concentrer sur une et une seule chose: lever une jambe, puis l'autre. C'était comme si du plomb avait coulé en elles. D'ardue, la course se fit insupportable. La sueur se mit à perler, puis à couler sur son front, et la morsure salée qu'elle infligea à ses yeux lorsque quelques gouttes tombèrent dans ceux-ci lui arracha presque des larmes.

Puis, enfin, au moment où il croyait sa dernière heure arrivée, son compagnon ralentit, puis se mit au pas. Levant une main pour lui intimer le silence, il lui désigna la fin de la galerie qu'ils avaient parcourue. Au delà, doucement éclairée par un rayon de soleil tombant du plafond, une énorme salle s'ouvrait. Le sol plat et régulier était traversé au milieu de la salle par une énorme crevasse, qui devait bien faire à vue de nez une trentaine de mètres de large. Impossible cependant, de là où ils étaient, de juger de sa profondeur.
Toutefois, un étroit pont de pierre traversait la crevasse en formant une arche de roc majestueuse. Et, situé de leur coté, une haute et large tour de pierre. Le poste de guet. Haut d'une trentaine de mètre, et large de la moitié, il semblait pourtant petit par rapport aux proportions monstrueuses de la salle.

Mais pas un seul signe de vie n'en émanait. S'approchant prudemment, la main sur leurs armes, ils guettaient le moindre mouvement. Rien. Mais, en se rapprochant, leurs yeux tombèrent sur la porte de la tour. Celle-ci, faite d'un épais bois de chêne, était complètement éventrée, et à moitié arrachée hors de ses gonds.

Toujours aussi précautionneusement, ils avancèrent, puis pénétrèrent dans la tour. Tout de suite deux choses leur sautèrent aux yeux: il n'y avait plus personne dans la tour. Et ceux qui l'avaient quittée l'avaient fait contraints et forcés. Partout, des meubles brisés ou éparpillés étaient visibles. Et, surtout, il y avait du sang, imprégnant le sol, tâchant les meubles, répandus en larges flaques noirâtres sur les tissus gisant au sol.

Le Compagnon d'Urgrim jura puis, lui faisant signe de rester sur place, grimpa quatre à quatre les marches de pierre de l'escalier qui courrait le long de la paroi et rejoignait les étages supérieurs. Il resta absent une bonne dizaine de minutes, puis redescendit, la mine sombre.

"Personne. Et partout la même scène...
Ecoute, voici ce que nous allons faire. Toi, tu n'est plus en état de courir convenablement, alors tu vas rester ici, chercher des traces ou des indices sur ce qui s'est passé. Moi, je vais rejoindre le restant du groupe pour leur dire de se presser. Capiche?"


Il attendit à peine de voir un signe de reconnaissance de la part d'Urgrim, puis sortit et partit au pas de course...
Toute chose à une fin, toute vie connait son terme. Va, aveugle toi de ta fausse liberté, mais n'oublie pas. N'oublie pas qu'à la fin des fins toute chose me reviendra, toute vie pliera face à moi et s'abandonnera à ma sombre splendeur. N'oublie pas que ton âme se trainera face à moi. Car je suis la Mort Noire et ma destinée est le Néant...

Venez pleurer ici...

...ou admirer ma toute-puissance ici

Image 2011
Image

Avatar du membre
Urgrim
PJ
Messages : 9
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _kargunson
Localisation : Lille (59)

Re: Mal Résiduel...

Message par Urgrim » 18 août 2012, 23:56

Urgrim se mit à courir le plus rapidement possible, mais avec le poids de son atirail, il sentit ses jambes prendre feu, ses poumons siffler à chaque inspiration. Son compagnon de course, lui, ne montrait pas le moindre signe de fatigue. Visiblement, il avait encore des progrès à faire niveau entrainement.

Le chemin, qu'ils prenaient, était visiblement emprunté régulièrement. En revanche, en dehors de la lanterne que portait son compagnon, aucune lumière ne trouait ses ténèbres. Heureusement, la lanterne portait suffisamment loin que pour qu'ils puissent courir tous deux sans la moindre difficulté.

Le chemin était facile à suivre laissant montrer les autres bifurcations possibles. Au début, il tenta de connaitre le nombre exact de tunnels mais cela devenait difficile vu qu'il devait se concentrer de plus en plus pour continuer son chemin à cause de la fatigue s'acumulant. La sueur perlant de son front le faisant souffrir quand elle s'engoufrait dans ses yeux, lui brouillant la vue.

Puis, son compagnon ralentit, puis se mit au pas. Levant une main pour lui intimer le silence, il lui montra la fin de la galerie. Au delà, une énorme salle s'ouvrait. Le sol était traversé au milieu de la salle par une énorme crevasse, qui devait bien faire à vue de nez une trentaine de mètres de large. Toutefois, un étroit pont de pierre traversait la crevasse et, situé de leur coté, une haute et large tour de pierre. Le poste de guet. Haut d'une trentaine de mètre, et large de la moitié, il semblait pourtant petit par rapport aux proportions monstrueuses de la salle.

Mais malgré cette vue rassurante pas un seul signe de vie n'en émanait. S'approchant prudemment, la main sur leurs armes, ils restaient sur leurs gardes. Rien. Mais, en se rapprochant, ils virent que la porte en bois du poste de guet était complètement éventrée, et à moitié arrachée hors de ses gonds.

Toujours précautionneusement, ils pénétrèrent dans la tour. Tout de suite ils remarquèrent qu'il n'y avait plus personne dans la tour. Et ceux ci étaient partis par la force. Partout, des meubles brisés ou éparpillés étaient visibles. Et, principalement visible dans ses décombres, il y avait du sang, imprégnant le sol, tâchant les meubles, répandus en larges flaques noirâtres sur les tissus gisant au sol.

Le Compagnon d'Urgrim jura puis, lui faisant signe de rester sur place, grimpa quatre à quatre les marches de pierre de l'escalier qui rejoignait les étages supérieurs. Il resta absent une bonne dizaine de minutes, puis redescendit, la mine sombre.

"Personne. Et partout la même scène...
Ecoute, voici ce que nous allons faire. Toi, tu n'est plus en état de courir convenablement, alors tu vas rester ici, chercher des traces ou des indices sur ce qui s'est passé. Moi, je vais rejoindre le restant du groupe pour leur dire de se presser. Capiche?"

Urgrim eu à peine le temps de lui faire un signe de tête pour lui donner sa confirmation que son compagnon partit en courant.
Urgrim s'essuya un coup le front pour y enlever la sueur et se mit à chercher parmi les décombres ce qui pouvait expliquer cette scène.
"Je suis un buveur sociable, quand quelqu'un commande une bière, je dis ... Moi aussi !"

Urgrim Kargunson, Brise fer
Profil: For 8 | End 9 | Hab 7 | Cha 8 | Int 8 | Ini 6 | Att 10 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 75/75
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _kargunson (attention elle n'as pas été édité et ma page est là :http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... =93&t=4339 !!)

Répondre

Retourner vers « Karaz-A-Karak »