[Goraxul] Le chemin du vortex

Les désolations nordiques s'étendent à l'est de la mer du Chaos, à l'extrême frontière des Royaumes du Chaos. S'y aventurer signifie aller droit à la mort. Bien peu osent braver les abominations du Chaos, mais les histoires de montagnes changées en monceaux d'or et de joyaux ou la perspective de découvrir de puissants artefacts magiques cachés dans ces terres hostiles continuent d'attirer les plus téméraires des chasseurs de trésors.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 167

Re: [Goraxul] Le chemin du vortex

Message par [MJ] Neferata » 18 oct. 2018, 19:34

-La guerre est ma nouvelle maison Tovarishch, mais oui, je suis loin de ma dom, l'endroit où j'ai vu le jour pour servir la Tzarine et trouver ma vraie passion, ma raison de vivre.


L'homme parlait d'une voix grave, légèrement autoritaire, le ton d'un meneur d'homme et l'accent Kislevitse donnait une impression de chant sur chacune de ses paroles. Etrange mélange quand derrière il était possible de ressentir une rage sans fin, une rage semblable à un homme voulant se venger. Il y eu un bruit de chaine, l'homme prit alors un objet qui, de loin, donnait cette impression de bâton… de long bâton plutôt large.


-Je m'appelle Viktor, de la famille Petrenko… ancien Kapitan aux ordres du boyard de Praag… du moins, avant que je sois abandonné moi et mes hommes et laissé pour mort alors que la vague du chaos déferle sur le vieux monde.


Il marqua une petite pause alors qu'il comptait son histoire, comme s'il accordait à chaque détail son importance, se remémorant de ses moments, les glorifiant ou en accentuant leurs tragédie, cet homme savait parler . Il jeta alors le bâton vers Goraxul qui vint atterrir devant lui sur un cadavre. Observant un peu le corps, il put alors remarquer qu'il s'agissait n'ont pas d'un bâton… mais d'une arquebuse de fabrication Kislevitse.


-Dit moi Tovarishch ? Que penses-tu de la société des hommes ? Avec leurs belles richesses tandis que des gens meurent de faim, ses inégalités et ces gens qui se disent dirigeant alors qu'ils n'ont fait que succéder à leurs pères et ne l'ont pas mérité.


Goraxul pouvait presque voir une lueur rougeâtre dans le regard du dénommé Viktor avant qu'il ne termine son explication.


-Je veux bruler tout cela… et tu peux peut être m'aider à cela.


Il se racla la gorge, adoptant un ton plus calme avant de reprendre.


-Mais avant ce jour mon ami… il va peut-être falloir réussir à sortir d'ici, moi, toi, ton amie… et ce qu'il me reste d'hommes.


Il y eu un nouveau bruit de chaine alors que le Kislevitse vint se réinstaller, comme si il était assis sur un large fauteuil confortable… là où ce n'était que des cadavres et plus précisément, de gros rats. Alors que sa vue c'était déjà mieux adapté à l'obscurité, le guerrier put observer que cette cavité avait été en fait un lieu de bataille, là où des hommes, en armure de Kislev avait combattu des rats de la taille d'une chien. Viktor était-il le seul survivant ? Toujours est-il que Goraxul ne pouvait rêver mieux objet que l'arquebuse était donnée que dans ce charnier, les armes étaient brisés, inutilisable… sauf celle que tenais le maraudeur des désolations.



Viktor tapota alors sur la paroi où il était… pendant quelque seconde il n'y eu rien, mais très vite, quelqu'un répondit exactement de la même façon et le Kislevitse recommençant. Il était donc facile d'imaginer qu'il y avait d'autre trou ou d'autre personne n'était enfermé et où ils attendaient juste le bon moment pour partir. Mais est ce que le bon moment était l'arrivé de Goraxul ou tout cela n'était qu'une grande coïncidence ? Difficile à dire, toujours est-il que maintenant, le guerrier avait de quoi mettre son plan a exécution.



-Alors Tovarishch ? Quel est ton plan ?
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Goraxul
PJ
Messages : 57
Profil : For 10 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 10/70
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_goraxul
Autres comptes : Félix Braun
Localisation : Québec
Contact :

Re: [Goraxul] Le chemin du vortex

Message par Goraxul » 03 nov. 2018, 15:29

Le kislevite allait effectivement être important dans les heures qui allaient suivre. Il avait une colère qu’il devrait canaliser dans la bonne direction, des alliés à contrôler et d’étrange arme qui ressemblait aux légendes qui parlait des créations mythiques des Uzkul-Dhrazh-Zharr, ces petits êtres qui vivaient dans les montagnes priant un Dieu animal… cette bête ferait-elle partie des Treizes?



Image

Khorne, Tzeentch, Slaanesh, Nurgle, Dieu-Bête des Uzkul-Dhrazh-Zharr



Quoi qu’il en soit, si Goraxul souhaitait retrouver Souffrance pour trouver l’Oracle, il aurait besoin du guerrier du Sud.


Image « Je rêve de ce jour ou l'empire des hommes brûlera, Tovarishch. J’ai perdu ma famille, mon clan et tout ce qui me reste ici bas c’est ma vie ici et je compte bien en profiter. Viens, lève-toi, il doit bien te rester un peu de force, non? Pour l’instant, cette salope nous croit enchainés dans ce trou à rat. Si nous nous libérons avant leur prochain retour nous aurons l’avantage de la surprise sur eux. Tout ce qu’il nous restera à faire c’est de trouver un moyen de monter jusqu’à cette ouverture.»


Goraxul tendit son bras vers le guerrier du sud, l’aidant à le remettre sur pied. Les deux hommes n’étaient pas dans leur meilleure forme, mais ils étaient debout. Ensemble, ils utilisèrent la force de l’un et de l’autre afin de tenter de briser leur lien ou l’attache qui les retenait dans ce trou sombre et humide.


Image «Je me nomme Goraxul, voyageur des désolations.»


Il y aurait peut-être quelque chose à faire de cet homme qui semblait prompt à proposer la destruction de la race humaine… trop prompt d’ailleurs.


Image
Goraxul , Aspirant Champion du Chaos Universel

Fiche Wiki

FOR 10 / END 10 / HAB 8 / CHAR 9 / INT 9 / INI 9 / ATT 10 / PAR 9 / TIR 8 / MAG 0 / NA 1 / PV 10/75
Compétence
  • Ambidexterie : Utilisation sans malus de deux armes à la fois
  • Chasse : Bonus de 1 lors de tentative de chasse
  • Langue Noir : Permer de parler et de comprendre la langue des monstruosité du Chaos
  • Parade : La valeur de parade des armes et bouclier est doublée
  • Résistance Accrue : Bonus de 1 sur tout ses jets d'endurances
  • Sang Froid : Ne subit pas de malus en cas de situations stressantes
  • Sixieme sens : Bonus de 1 lors qu'il se sent traqué pour découvrir la source
  • Survie en milieux hostile : Bonus de 1 lors de tentative de survie en milieux dangereux.
Expérience
  • XP 28/153
Armement
  • 2 x Hache Chaotique : 18+1d8 ; 8(16) PAR ; Percutante : 2 jet de dégât, garder le meilleur. Manier deux haches chaotiques en même temps permet de faire deux attaques.
  • Bouclier du chaos : 6+1d6 ; 16(32) PAR ; Déstabilisant : +2 à tout test visant à pousser/renverser ou à résister. Bouclier : relance automatique de la première parade ratée au cours d'un round.
Armure
  • Harnois du cultiste de Khorne : 10 points de protection partout sauf la tête.
  • Camail : 6 points de protection sur la tête ; Protection de maille à laquelle peut s'ajouter un casque.
  • Capuchon en cuir : 3 points de protection sur la tête.
Mutation 1/8
  • Peau écailleuse : Armure naturelle de 4 sur le bras droit.
Argent
  • Couronne : 7
  • Pistole : 0
RP
Kill List
  • Goblin x 1
  • Skaven x 2
  • Homme-bête x 1
Image

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 167

Re: [Goraxul] Le chemin du vortex

Message par [MJ] Neferata » 04 nov. 2018, 03:29

► Afficher le texte


Utilisant leur force commune, les deux hommes purent tirer sur leur chaine pendant de longue seconde, tentant le tout pour le tour pour se libérer. Il y eu de la resistance… et puis, un leger craquement. Quelque chose allait craquer, il fallait continuer, encore plus fort. Les chaines commencèrent à venir avec eux, Goraxul était clairement celui permettant le mieux d'arracher le métal des murs. En effet, maintenant cote a cote, Viktor n'était clairement pas un homme très grand, à peine un mètre quatre-vingt et bien qu'il soit musclé comme le demandait un soldat et un chef sur le champ de bataille, la musculature d'un soldat Kislevitse n'avait généralement rien à voir avec les armoires à glace du nord. Un autre craquement vint alors et enfin, les chaines se brisèrent, ne laissant au final qu'une trainée morcelé de maillon au sol et accroché au mur.



Le Kislevitse cria victoire, riant aux éclats avant de commencer à fouiller dans la pile de corps qui recouvraient leur cavité, plaçant les corps des rats sur le cotes pour chercher quelque chose sur ceux de ses hommes morts, à moitié dévoré par les rats chient. De l'autre cotes des murs, de l'agitation pouvait être entendu, des hommes se préparait, bougeait, apparemment, Viktor avait préparé un plan depuis longtemps avec d'autre prisonnier et… Goraxul était la dernière pièce pour que ce plan aboutisse.



-Et bien, voyageur des désolations, aujourd'hui, il est temps de retrouver la liberté… la salope devra néanmoins attendre car, ce n'est pas avec une troupe d'homme affamé et blessé que nous pourrons détruire son repère et son armé de rat… mais… nous pourrons sans mal semer l'enfer en quittant cet endroit maudit.


Il poussa un nouveau cri de joie, sortant alors d'un cadavre au fond, un pistolet Imperial et enfin, une longue corde. Revenant vers Goraxul, il indiqua alors le trou au-dessus d'eux, apparemment, leur seule porte de sortie.


-Je te promets une évasion mon ami et je te promets que là où nous passerons, l'herbe ne repousseras plus.


Le Kislevitse tapota sur l'épaule de Goraxul avant de commencer à escalader la terre lentement, se servant d'un couteau comme accroche, la terre étant plutôt solide, permettant donc d'avoir une bonne prise. Il entra alors dans le trou, pendant quelques secondes il n'y eu que des bruits de mouvement, accompagné d'une semi chute au moment où les jambes de Viktor réapparu. Apparemment il aurait mal géré sa prise et serait presque tombé.


-Chaque voyage commence par un pas…


Il poussa un petit ricanement et puis, il y eu comme un coup de tonnerre, un coup d'arquebuse avait été tiré et la cavité étant petite, elle emplit sans mal la cellule, des morceaux de bois chutèrent accompagné d'un rire victorieux de Viktor qui grimpa plus haut avant de laisser pendre la corde, permettant alors à Goraxul de pouvoir grimper et sortir du trou.


-Čto takoe stadija odin Tovarishch?!


Soudainement, des voix répondirent, muer d'une seule determination et rage de tuer, répondirent à l'interogation que Viktor avait posé en Kislevitse.


-Lomajte naši cepi !!
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Avatar du membre
Goraxul
PJ
Messages : 57
Profil : For 10 | End 10 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 9 | Att 10 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 10/70
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_goraxul
Autres comptes : Félix Braun
Localisation : Québec
Contact :

Re: [Goraxul] Le chemin du vortex

Message par Goraxul » 07 nov. 2018, 14:22


Les deux guerriers utilisaient leurs forces communes pour se libérer, mais l’homme du Sud avait clairement besoin d’aide, sa puissance était fort probablement plus dirigée vers le maniement de ses soldats. Le sol se déchirera et la pierre se cassa sous leurs efforts. Dans un grand bruit, leurs attaches se brisèrent en morceau. Alors que Viktor se réjouissait et cherchait à terminer son plan qui semblait être échafaudé depuis beaucoup plus longtemps que celui du maraudeur, l’aspirant champion fouilla lui aussi dans l’amoncellement de cadavres, histoire de trouver une arme plus à propos pour lui. Rien n’empêche que dans une situation risquée il puisse toujours l’utiliser, mais sa confiance envers ces mécanismes étrange et hors de l’entendement était limitée. Rien de tel qu’une hache pour fendre un crâne ou une massue pour écraser la cage thoracique d’une adversaire. Beaucoup plus silencieux aussi si on s’en fit à l’écho qui résonnait maintenant dans la caverne, une hache de lancer aurait fort probablement pu aussi atteindre sa cible avec plus de subtilité. Mais bien entendu, l’idée de faire littéralement exploser son ennemi en le pointant d’un bâton d’acier n’était pas désagréable. De plus, l’odeur de l’explosif avait quelque chose de viscéral, primaire. Ce produit alchimique qui tapissait maintenant ses poumons offrait une découverte sensorielle, un picotement intérieur, mêlé avec le sifflement de ses tympans, l’idée de tester ce canon était de plus en plus une excitante.



Suivant ses recherches fructueuses, Viktor escalada la paroi terreuse du trou et ouvrit le chemin vers leur liberté. Le bruit de la libération de ses camarades était à la fois, une bonne et une mauvaise nouvelle. D’un côté, leur puissance du nombre, leurs armes explosives et leurs vivacités offraient une chance en or de quitter cet endroit. Mais d’un autre côté, ces hommes n’auront peut-être pas la même opinion de lui que leur chef. Dans la meilleure des situations, aucun d’eux ne parle la langue du guerrier et tous se fieront sur le jugement de leur chef. À l’inverse, si le chef ne réussit guère à contrôler ses hommes, sa vie ne tiendrait qu’à un fil, lui qui était encore tout le visage tuméfié de sa précédente escarmouche avec les hommes-rats. C’est peut-être là que l’arme lui viendrait utile, l’utiliser à bout portant serait pour lui instinctif, pas besoin de viser si le canon est déjà en contact avec sa cible. Un coup sur la détente et une fontaine de sang peinturerait les murs de la caverne. Leur chef semblait bien prompt à quitter cet endroit. Il ne faudrait pas néanmoins oublier Dame Souffrance. Goraxul savait qu’elle était en sécurité ici, elle n’avait pas insulté Lulnir comme lui l’avait fait. Si Viktor se montrait trop négatif à l’idée de monter une expédition pour aller la chercher, soit il devrait y aller par les menaces, soit quitter seul pour retrouver non seulement la cultiste, mais aussi l’Oracle, du moins l’information pour la retrouver et y accéder.



Le guerrier attrapa la corde lancée par Viktor. Tandis qu’il gravit les parois de leur prison, il parlait au kislevite.



Image «Maintenant que je t’ai aidé à sauver tes hommes, aide-moi à réchapper les miens. Ma prêtresse est toujours prisonnière quelque part dans ce repère et je dois la retrouver avant de quitter. Jamais je ne la laisserais en arrière. Une fois cela fait, nous partirons tous ensemble vers l’extérieur. N’oublie pas que sans moi, tu serais encore dans ce trou attendant la mort, tu me dois bien ça!»


Goraxul arriva au sommet, l’arquebuse en bandoulière, le visage sale et boursouflé. Les chaînes toujours attachées à ses poignets il fixa le chef kislev dans les yeux attendant une réponse immédiate.
Image
Goraxul , Aspirant Champion du Chaos Universel

Fiche Wiki

FOR 10 / END 10 / HAB 8 / CHAR 9 / INT 9 / INI 9 / ATT 10 / PAR 9 / TIR 8 / MAG 0 / NA 1 / PV 10/75
Compétence
  • Ambidexterie : Utilisation sans malus de deux armes à la fois
  • Chasse : Bonus de 1 lors de tentative de chasse
  • Langue Noir : Permer de parler et de comprendre la langue des monstruosité du Chaos
  • Parade : La valeur de parade des armes et bouclier est doublée
  • Résistance Accrue : Bonus de 1 sur tout ses jets d'endurances
  • Sang Froid : Ne subit pas de malus en cas de situations stressantes
  • Sixieme sens : Bonus de 1 lors qu'il se sent traqué pour découvrir la source
  • Survie en milieux hostile : Bonus de 1 lors de tentative de survie en milieux dangereux.
Expérience
  • XP 28/153
Armement
  • 2 x Hache Chaotique : 18+1d8 ; 8(16) PAR ; Percutante : 2 jet de dégât, garder le meilleur. Manier deux haches chaotiques en même temps permet de faire deux attaques.
  • Bouclier du chaos : 6+1d6 ; 16(32) PAR ; Déstabilisant : +2 à tout test visant à pousser/renverser ou à résister. Bouclier : relance automatique de la première parade ratée au cours d'un round.
Armure
  • Harnois du cultiste de Khorne : 10 points de protection partout sauf la tête.
  • Camail : 6 points de protection sur la tête ; Protection de maille à laquelle peut s'ajouter un casque.
  • Capuchon en cuir : 3 points de protection sur la tête.
Mutation 1/8
  • Peau écailleuse : Armure naturelle de 4 sur le bras droit.
Argent
  • Couronne : 7
  • Pistole : 0
RP
Kill List
  • Goblin x 1
  • Skaven x 2
  • Homme-bête x 1
Image

Avatar du membre
[MJ] Neferata
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 167

Re: [Goraxul] Le chemin du vortex

Message par [MJ] Neferata » 09 nov. 2018, 01:33

Viktor se tenait au sommet du trou, attrapant par le bras Goraxul pour l'aider à monter, enfin sortie de la cavité lui servant de cellule. Maintenant, le guerrier se trouvait dans un long tunnel, eclairé par des torches accrochés au mur de manière désorganisée et mal epparpillé ce qui pouvait donner a certain endroit beaucoup trop de lumière et a d'autre, pas assez. Le large tunnel avait de nombreux trous au sol, tous bouché par des planches de bois maintenus dans la terre avec des cordes et des barreaux en métal. C'était les cellules, la prison de l'architecte de la chaire. Du moins… ce n'était plus le cas, de nombreux trous était débouché et des Kislevitse en uniforme de soldat, portant un long manteau rouge et une cuirasse en fer, s'extirpait dans un bruyant vacarme, libérant leur autre camarades des cavités qui n'avaient pas été ouverte.



Une étrange rage régnait dans ce chaos, tout comme Viktor, les hommes du sud étaient furieux et voulait se venger du traitement qu'il leur avait été infligé. Des bruits de lutte provenaient de toutes les directions, des échos de rage, de couinement, des gardes Skaven était venu pour tenter de rétablir l'ordre. Mais les hommes rats, en plus d'être surpris par la violence de cette évasion, le nombre de prisonnier sorti de leur cage… et surtout par les armes que possédaient les Kislevitse. Les Skavens avaient en effet commis la terrible erreur de ne pas dépouiller leur prisonnier de leur équipement, supposé, ne pouvant s'enfuir. La majorité des hommes n'avaient certes que des épées cassés, des hallebardes ne possédant que le bois taillé en pointe pour y faire une lance de fortune ou même des arquebuses sans munition… mais à un skaven contre dix Kisleviste en colère… le résultat n'était pas surprenant. Viktor plaça sa main sur l'épaule de Goraxul, compatissant envers son nouveau camarade dans ce déchainement de violence.



► Afficher le texte

Image-Ne t'en fais pas mon ami, nous sauverons ta prêtresse… il est hors de question de laisser à cette chienne qui dirige les rats… le moindre prisonnier pour passer sa colère une fois que nous aurons fuis de son cloaque.


Puis, comme en pleine visite d'une galerie artistique, Viktor fit marché avec lui dans le tunnel, un boulevard de violence alors que ses hommes lâchaient toute leurs rages et cruauté sur les hommes rats qui venaient toujours plus nombreux… mais a tout comme toujours plus de prisonnier était relâché… certain ne faisant pas partie de la troupe du Kislevitse, surement d'autre prisonnier étant attrapé avant ou après la capture de Viktor. Des Impériaux, des Bretonniens, des Norses voir même des humains venant de plus loin comme l'Arabie, les provinces du Sud et mêmes quelques rares elfes.


Image-Aujourd'hui mon ami, tu rejoins un plan réfléchi et préparer depuis plusieurs mois, un plan de huit étapes qui créeront la désolation pour notre geôlière… et nous offrirons la liberté !!

-URRAAAAAAA !!!!


Les hommes qui n'étaient pas en train de battra à mort les rats ou d'affronter les arrivant s'unir comme un seul homme pour pousser leur cri de guerre, écoutant les paroles de Viktor comme s'il s'agissait d'un prophète, surement qu'il ferait une excellente voix pour les armées de chaos avec la passion qu'il l'animait et qu'il savait faire vibrer dans l'âme de ses hommes.


Image-Etape Une !!!


Les soldats s'écrièrent alors une nouvelle fois.


-Briser nos chaines !!!


Le Kislevitse leva alors la main, deux doigts de dressés et demandant alors la deuxième étape avec la même énergie.


-S'élever des ténèbres !!!


Un troisième doigt se leva, les Skaven qui avait été rentré en premier n'était désormais que des cadavres désarticulé au sol, les os en poussière dû aux myriades de coup qu'ils avaient reçus. Deux fronts c'était formé maintenant. Un front arrière qui retenait les Skaven venant dans leur dos, et le front avant qui avançait de manière irrésistible avec une grande violence. Des tunnels étaient visibles à gauche et à droite a certain moment, des culs de sac menant juste à de nouvelles cellules. Beaucoup de prisonniers avaient été retenu ici, ce serait un avantage pour fuir.


-Pluies de plomb !!!

Image-La quatre !!?

-Libérer la Horde !!!


Renov fut interrompu dans son décompte alors qu'un Homme rat ce mit à surgir d'un des culs de sac, volant juste au-dessus de sa tête et celle de Goraxul pour au final s'écraser violement par terre sur le crane qui se brisa dans un craquement ignoble, déversant alors une substance visqueuse pourpre sur la terre. De ce cul de sac, surgit alors un colosse énorme a qui la tête touchait presque le plafond et large de muscle, plus que Goraxul. Il s'approcha lentement, tenant sous son bras un autre homme rat qui, de ses petites mains, essayait de se débattre en griffant et tapant. Lasser de ces pitoyables tentatives, le colosse, d'un mouvement de bras violent, fit faire un cent quatre-vingt degré à la tête de la petite créature qui s'écroula au sol alors que ses yeux regardaient dans son dos. Viktor s'approcha alors du colosse, le présentant d'un signe de main tout en regardant Goraxul.


Image-Laissez-moi faire les présentations, je te présente Sergei, l'éventreur de Praag et le monstre des Kurgans.


Le colosse ne répondit pas, allant tout simplement d'un pas tranquille en direction de la ligne de combat avant. Viktor fut alors appelé, un de ses hommes avaient sortie d'une cellule, la carcasse d'un guerrier du chaos tout en armure et Viktor tourna alors la tête vers Goraxul.


Image-Je crois que ceci te sera fort utile mon ami, si les Skaven d'ici n'était que de la vermine mal préparé, je doute que cela soit toujours le cas une fois sortie de la prison… autant que tu sois bien préparé.


L'homme, leva alors la tête, interloqué par cette soudaine familiarité entre son chef et un Kurgan.


-Petrenko, tu es sur qu'on peut se fier au Kurgan.


Viktor afficha un petit sourire en coin avant de répondre.


Image-Absolument. Lui et nous, on n'est pas différent… fier-vous à Goraxul comme à moi. Trahis, abandonné, oublié… ici, on est tous frère.


Le soldat resta un moment figer… surement peu confiant à cette parole pour au final l'accepter d'un hochement de tête et respecter la parole de son chef.
« Derrière chaque grand personnage, il y a une femme extraordinaire. Et derrière toutes ces femmes d'exception, il y a moi. »Image

Répondre

Retourner vers « Les Désolations Nordiques »